Vous êtes sur la page 1sur 49

Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé

optimale"

"Une société qui tire le quart


de ses revenus économiques de
la maladie, poursuivra,
diffamera et, finalement,
mettra hors d'état de nuire
quiconque voudrait apprendre à
ses concitoyens à vivre en
bonne santé."
(Gunther Schwab)

"Le vrai médecin est le médecin


intérieur. Malheureusement, la plupart des médecins ignorent cette science
qui, pourtant, fonctionne si bien." 
Dr Albert Schweitzer

Les associations alimentaires


Chaque famille d'aliments est différente. 
Certains aliments sont très proches et peuvent s'associer, d'autres sont carrément
incompatibles et leur association peut provoquer d'importants troubles de la santé. 

Sur le plan digestif, chaque aliment se caractérise par trois paramètres :

1. le temps de digestion,
2. le milieu acido-basique nécessaire.
3. l'énergie nécessaire à la digestion

1
 1 - Le temps de digestion des aliments
Est très différent selon les familles d'aliments. Il peut varier de quelques
minutes pour les jus de fruits, les fruits, le sucre, le miel, à environ une demi-heure
pour les légumes verts et jusqu'à cinq heures pour les légumineuses (lentilles et
légumes secs en général).

 2 - Le milieu acido-basique digestif     (Voir plus d'informations sur la page "équilibre


acide-base") {I}

Cet équilibre "acide / base" se mesure sur une échelle de valeur allant de 1 à 14 : 

pH 1 = ACIDE pH 7 = neutre pH 14 = BASIQUE

Très schématiquement, de 1 à 7 la situation est acide, de 7 à 14 la situation est


basique, et l'équilibre idéal entre les acides et les bases se situe à 7. 

Rappel : le pH du sang est de 7,35, légèrement basique, le pH urinaire varie de 5 à


9 selon les heures de la journée et l'état de santé de la personne, le pH de la peau
est de 5,2. 

 Ce qui est important, c'est de savoir que la digestion se fait dans des milieux
d'équilibre acido-basiques qui peuvent être TRÈS différents suivant l'aliment
ingéré.

 3 - L'énergie nécessaire :
On ignore (ou on oublie) trop souvent que la digestion nécessite une mobilisation
d'énergie importante, et que le capital d'énergie nécessaire pour la digestion-
assimilation sera totalement différent selon les aliments ingérés, et qu'il peut être
considérable pour certains. 

Or, la capacité de digestion-assimilation est directement liée au potentiel d'énergie,


de vitalité de chacun, et ce potentiel est variable selon les personnes, au cours de la
vie, au cours des saisons et même au cours d'une journée. 

Le Taux de Vitalité générale d'une personne (plus d'informations sur la


page "énergétique") {II}  est fonction de divers paramètres et entre autres de
son hygiène de vie physique, mentale et alimentaire. 

Si cette hygiène est défectueuse, ce potentiel de vitalité personnel sera diminué et


certaines fonctions en souffriront.
 Cela peut être la fonction musculaire entraînant l'apathie,
 la fonction thermique donnant des sensations de froid aux extrémités du
corps,
 la fonction d'évacuation des selles donnant la constipation,
 la fonction mentale et émotionnelle impliquant une augmentation du stress,
des troubles de mémoire...,

2
 la fonction digestive avec colite, diarrhées,
 la fonction d'assimilation avec la maigreur,
 la fonction d'élimination des graisses avec une surcharge pondérale,
 la fonction sexuelle entraînant un manque de désir,
 la fonction de reproduction avec la difficulté à être enceinte,
 la fonction d'élimination toxinique cellulaire enclenchant des symptômes de
maladie.
Si une personne à faible vitalité consomme des aliments "lourds" à digérer, il y aura
obligatoirement une carence d'énergie dans les fonctions digestives, et ces
aliments, au lieu d'apporter de l'énergie, vont stagner dans l'estomac et dans les
intestins beaucoup trop longtemps, et vont provoquer un processus
de fermentation et de putréfaction. 
Non seulement l'objectif de départ, qui était nutritionnel, ne sera pas atteint, mais, à
la place, nous aurons une situation d'empoisonnement par fabrication de toxines
impropres à l'état de santé générale. 
Les principaux signes cliniques en sont une langue blanche chargée, une haleine
fétide, des selles irrégulières, collantes, nauséabondes, une urine foncée,
malodorante. 
Il est donc très important que les personnes à faible vitalité évitent absolument
certains aliments trop lourds.

Les sucres lents


On les appelle aussi féculents, glucides lents, hydrates de carbone. 
Ce sont les pommes de terre, le riz, les pâtes, le pain, le quinoa, le millet, le sarrasin,
la semoule de couscous (toutes les céréales en général). 
Ils subissent une première phase digestive dans la bouche, en milieu basique,
grâce à la mastication et à la salive qui est basique (pH 7 à 8). 
Ce travail de transformation chimique continue dans l'estomac, toujours grâce à ce
suc salivaire basique. 
L'aliment ainsi travaillé et broyé passe ensuite dans le haut de l'intestin grêle (le
duodénum). 
D'autres sucs digestifs pancréatiques (pH 7 à 8) vont continuer et finir ce travail de
digestion basique avant assimilation par les parois de l'intestin. 
La digestion des féculents se fait donc en milieu basique et principalement dans la
bouche et le duodénum. 
La digestion des céréales provoque une dépense d'énergie considérable pour
"brûler" le sucre en excédent. 
De ce fait, l'ensemble cardio-pulmonaire est mis à rude épreuve lors de l'utilisation
de ces sucres qui arrivent massivement. Pour éviter les sensations de chaleur
excessive dans le corps, le surmenage du pancréas chargé de maintenir le taux de
sucre dans le sang et l'usure plus rapide du système cardio-pulmonaire, les
sédentaires doivent éviter la consommation de céréales (pour les asthmatiques,
elle est fortement déconseillée, dans ce cas, leur préférer les pommes de terre). 
Pour les travailleurs physiques, les sportifs, une consommation modérée (une fois

3
par jour) de céréales leur apportera largement le sucre et les nutriments nécessaires
à leurs activités.

Les protéines
Elles sont contenues dans la viande, le poisson, les oeufs, le yaourt, les fromages, le
soja, les noix, les noisettes et les amandes (oléagineux). 
Elles ne subissent pas d'action chimique buccale. 

Après mastication, ces aliments parviennent dans l'estomac. 

Dans ce dernier, l'organisme libère de l'acide chlorhydrique (HCI) d'un pH 2 à 4,


donc très acide. 
Une fois transformées en acides aminés, les protéines passeront dans l'intestin grêle
pour être à leur tour assimilées sous forme d'acides aminés. La principale
transformation chimique des protéines se fait dans l'estomac en milieu acide. 

On voit donc que le mélange féculent-protéine est incompatible : nous n'avons


qu'un seul estomac et on ne peut réclamer à celui-ci un milieu à la fois basique d'un
pH 7 à 8 pour les féculents et un milieu acide d'un pH 2 à 4 pour les protéines. 

Ceci va à l'encontre de la démarche alimentaire actuellement très courante, qui est


d'associer presque systématiquement poisson ou viande avec riz, jambon avec
purée, steak avec frites, etc...

Viandes et poissons
Pour les inconditionnels, la viande et le poisson apportent des protéines nobles. 
Oui, mais ces aliments apportent également beaucoup de déchets appelés purines,
urée et acide urique. 

Consommer quotidiennement de la viande et / ou du poisson est un excès


regrettable et favorable au dépôt d'acide urique dans les articulations. La porte est
ainsi ouverte à un grand nombre de maladies comme : arthrite, arthrose, poly- et
périarthrite, goutte, rhumatisme... (liste non exhaustive) 

Un cocktail quotidien de viande + produits laitiers devient explosif au fil des


années. 

Pour les grands "mangeurs de viande", en ramener la consommation à trois ou


quatre fois par semaine, dans un premier temps, sera une étape transitoire,
nécessaire à une diminution de leur toxémie et donc un pas vers la santé. 

Pour les végétariens, la consommation de soja et d'oléagineux (noix, noisette,


amande) remplacera favorablement la viande et le poisson. 
Et pour ceux qui prennent conscience de la nécessité de supprimer ces aliments, la

4
transition peut se faire en utilisant les viandes blanches, poulet, dinde, de meilleure
qualité (si élevage "bio" dans de bonnes conditions) que la viande rouge car elles
contiennent moins de purines au départ. 

Le poisson "sauvage" (non issu d'élevage) est de meilleure qualité biologique (mis


à part la présence éventuelle de mercure et autres "métaux lourds") car il n'a pas
reçu d'antibiotiques, de vaccins, d'hormones de croissance ni de nourriture inadaptée
à son espèce (comme c'est le cas pour un grand nombre d'animaux et poissons
d'élevage). 
Mais il a un inconvénient majeur : c'est un aliment qui rentre très vite en
décomposition et fabrique rapidement des poisons. Son ultra-fraîcheur avant
consommation est obligatoire. 
Sa surconsommation entraîne les mêmes problèmes que la viande car le taux de
protéines est équivalent.

Les légumineuses
Elles comprennent les lentilles, le soja, les haricots blancs et rouges (légumes secs
en général). 
Elles sont très riches à la fois en protéines et en féculents.
Malgré leur apport nutritionnel important, ces aliments sont difficiles à digérer car
féculents et protéines sont incompatibles entre eux. 
Les légumineuses ne sont pas conseillées aux personnes à faible vitalité. 

Les lipides
Très importants dans l'alimentation, il faut y apporter une attention particulière. 
Voir la page Huiles et acides-gras {III}

Les huiles végétales, le beurre, la crème fraîche, le saindoux, l'avocat sont souvent
en surcharge avec les protéines, car ces dernières contiennent déjà des lipides (la
viande de porc, classée en protéine, est très grasse, très lipidique). 

Les légumes verts de saison


Ce sont les rois de l'alimentation. Ils sont tous très compatibles entre eux. 
On peut les consommer crus ou cuits.
Exemples : salade composée avec laitue, radis, concombre ou soupe de légumes
poireaux-carottes-navets. 
Leur point fort est d'être compatible avec toutes les autres familles d'aliments :
protéines, féculents, lipides. 

On DOIT en consommer TOUS LES JOURS !!! 

5
Les fruits
De digestion très rapide, contenant beaucoup de sucres rapides, ils sont
quasiment incompatibles avec toutes les autres familles d'aliments sauf avec les
fruits secs sucrés : les raisins secs, dattes, figues, abricots secs, pruneaux, et les
protéines maigres acides : yaourt, petit suisse, lait caillé. 

Les fruits, bien que considérés comme essentiels, peuvent devenir


dangereux consommés en mauvaise association. 
C'est le cas du fruit (et des traditionnelles salades de fruits) en fin de repas : son
transit dans l'intestin est bloqué au niveau de l'estomac par la présence des autres
aliments, quelle que soit leur nature (et a fortiori les féculents). 
Le fruit contenant beaucoup de sucre rapide, ce dernier va fermenter et sera
transformé en alcool. Je rappelle que c'est à partir de pommes que l'on fabrique le
cidre et le calvados, à partir du raisin que l'on fabrique le vin, l'eau-de-vie, etc. 

Fruits et salades de fruits ne devraient JAMAIS être consommés en dessert. 

Nous retrouvons parfois des personnes âgées qui n'ont jamais bu une goutte d'alcool
de leur vie, et qui présentent une cirrhose du foie ! 
Elles n'avaient pas besoin de boire puisqu'elles avaient transformé leur estomac en
alambic pendant des dizaines d'années en consommant régulièrement des fruits en
fin de repas. 

Une association très répandue, particulièrement désastreuse pour les enfants et


qui provoque des désordres ORL importants et récidivants, comme les otites,
rhinites, bronchites, bronchiolites, angines: un repas de féculents (riz ou purée par
exemple) et un yaourt sucré en dessert.
Le mélange féculent / yaourt (protéine acide) est incompatible et le mélange
féculent / sucre du yaourt (sucre rapide) est également incompatible. Cela nous
donne une double incompatibilité majeure et des rendez-vous réguliers chez le
pédiatre. 

Les boissons
Les jus de fruits, le vin, la bière, le thé, les tisanes, le café sont à classer parmi les
aliments à cause de leur composition. Exemples : la bière est faite à partir de
céréales, le vin à partir du raisin, quant au café, il contient beaucoup d'acide urique. 

Ces liquides ne sont pas anodins dans l'alimentation. 


Un verre de jus d'orange ou de vin, par son acidité, bloque la digestion basique des
féculents consommés au même repas. 
Par contre, avec un repas de protéines qui se digèrent en milieu acide, l'association
sera plus acceptable. 

6
La boisson chaude en fin de repas retarde la digestion car elle dilue les sucs
digestifs présents. 
Quant aux boissons froides, ou glacées, elles créent un choc thermique dans
l'organisme. Elles doivent être consommées à température ambiante, surtout l'été. 

Il est rappelé que les jus de fruits sont à classer dans les aliments plutôt que dans les
boissons de par leur teneur importante en sucres et vitamines. Ces deux derniers
éléments sont très énergétiques et à adapter à l'activité du corps. 
Pour certaines personnes sensibles, il est déconseillé de boire un jus de fruits après
18 heures car il risque de perturber gravement leur sommeil. 

Toutes ces boissons correspondent plus à un besoin culturel que physiologique. 

La seule boisson véritablement adaptée à notre organisme est l'eau, source de


toute vie. 
(voir page Que boire ?) {IV}

 Alors, quoi manger ?

 Les fruits doivent être consommés en dehors des repas, au moins un quart d'heure
avant le repas, ou bien dans la matinée ou encore l'après-midi.
 Les légumes verts sont importants et indispensables. Ils devraient être présents à
chaque repas, en crudités et/ou cuits à la vapeur. Les fruits et les légumes sont les
seuls aliments qui drainent et qui nourrissent le corps sans l'encrasser. 
De plus, ce sont les seuls aliments dont le bilan final est basique pour l'organisme,
contrairement à tous les autres aliments qui sont acidifiants.
 Les légumineuses sont compatibles avec les légumes.
Exemple : une assiette de crudités avec un plat de lentilles cuisinées avec oignons et
carottes.
 Les huiles végétales de première pression à froid et le beurre frais (lipides) sont
compatibles avec les légumes et les féculents. 

À noter : citron, vinaigre, tomate et vin sont incompatibles avec les féculents et
compatibles avec les protéines. 

Sur les deux repas principaux de la journée, déjeuner et dîner, 


 un repas sera composé de crudités + féculents + légumes vapeur, 
 et l'autre repas : crudités + protéines + légumes vapeur 

En fait, il faut impérativement respecter les associations alimentaires sur chaque


repas, et penser "équilibre alimentaire" sur la totalité de l'alimentation de la journée,
mais aussi de la semaine. 

Bien sûr, ces indications sont générales et théoriques, et il est important de les
adapter à chaque personne, c'est-à-dire suivant son potentiel d'énergie, sa toxémie
et ses goûts. 
(voir aussi la page régime crétois) {V}

7
 Les aliments acides et les aliments acidifiants
Il ne faut pas les confondre.
Certains aliments ont un bilan final acide dans l'organisme, même si leur digestion
s'est faite en milieu basique. 
D'autres, bien qu'acides au goût, ont un bilan final basique. 
La viande fabrique de l'aide urique, elle est donc acidifiante. 
Les oranges, citrons, pamplemousses, oseille, épinards sont acides au goût
mais sont alcalinisants (rendent basique) en finalité. 
Le riz, la semoule, le quinoa sont doux au goût mais acidifiants au final car ces
aliments contiennent aussi des protéines (malgré leur digestion en milieu basique). 
(voir la page liste des aliments) {VI}

ATTENTION :

Si votre organisme est très chargé en toxines, cette manière de vous nourrir agira
dans un premier temps de façon thérapeutique en créant des symptômes
d'élimination. 
Divers troubles d'auto-nettoyage peuvent alors apparaître :

 perte de poids,
 langue chargée, haleine fétide,
 urine jaune foncé,
 pouls plus rapide,
 variations dans la qualité/quantité/régularité des selles,
 sensation de froid aux extrémités, etc...

Ces signes doivent être analysés positivement.


L'organisme profite en fait de ce «répit alimentaire» pour mettre en marche la
fonction d'élimination toxinique cellulaire. 

Quant aux personnes en bonne santé, bonne vitalité, faible toxémie, leurs capacités
de fonctionnement quotidien vont s'accroître. Elles dormiront un peu moins et seront
en pleine forme pour affronter toute l'animation de la vie quotidienne, familiale,
professionnelle, culturelle. 

8
{I} équilibre acide-base

La vie est un éternel miracle d'équilibre. 


Sous quelque aspects que l'on observe la vie, on s'apperçoit que deux forces
opposées, antagonistes (mais toujours complémentaires) sont en perpétuelle
lutte, et que la recherche de l'équilibre entre ces deux forces est la base
même de la vie.
Un équilibre idéal ne peut jamais être atteint de manière durable, et ce sont
les tentatives constante pour se rapprocher de cet équilibre idéal qui
définissent un organisme en bonne santé. 
L'équilibre acido-basique est une notion fondamentale qui fait partie de
l'hygiène de vie quotidienne. Le maintient ou le rétablissement de l'équilibre
métabolique est l'un des premiers objectifs de la médecine
orthomoléculaire... 

L'extrême importance 
de la "dynamique acide-base" 
Tout le monde connaît la sensation, le goût "piquant", de l'acidité, et celui âcre et fade des
produits alcalins. 

Tout milieu, quel qu'il soit, se situe quelque part sur une échelle acidité / alcalinité,
et les tissus de notre organisme n'échappent pas à cette règle. 

Le seul problème, c'est que notre corps, programmé pour vivre dans un parfait équilibre,
ne tolère que de très petits écarts en amont ou en aval de cet équilibre, et que tout écart
important peut provoquer de graves troubles de la santé. Le degré d'acidité ou
d'alcalinité d'une substance se mesure en pH (potentiel Hydrogène) 
L'échelle de mesure va de 0 (totalement acide) à 14 (totalement basique). A 7 le pH est
neutre 

9
Les extrêmes limites du pH de notre organisme sont comprises entre 5 et 9. 

 Le pH du sang doit impérativement rester entre 7,32 et 7,42. En dehors de


ces limites, il n'y a pas de vie possible, toute variation vers le haut ou vers le
bas aura des conséquences dramatiquespouvant aller jusqu'à la mort. 

 Le pH urinaire d'une personne correctement nourrie et en bonne santé va


se situer entre 6,5 et 7,5. 

 Le pH de la peau est de 5,2. 

 La digestion se fait également dans un pH particulier, suivant l'aliment


ingéré, ce qui rend si important le choix des associations alimentaires, et
l'ordre de consommation des divers aliments. 

Dans notre civilisation moderne, la tendance à l'acidification est générale.

La malnutrition (mauvaise qualité des aliments et mauvaises habitudes alimentaires), la


suralimentation, le stress, les pensées négatives, l'agressivité et les excès de toutes
sortes .... favorisent cette acidification de l'organisme. 

L’hyperacidité de l'organisme est l'une des causes principales de la plupart des


maladies métaboliques !

 Un excès d'acidification du sang étant totalement impossible, notre organisme


dispose de "systèmes tampons" qui lui permettent de maintenir le pH du sang à sa valeur
obligatoire, et pour cela, il va être obligé d'aller "piller" dans les autres organes pour y
prendre les produits alcalinisants dont il a besoin. 

Lorsque le niveau de calcium dans le sang diminue de seulement 3% au-dessous du pH


idéal, le corps puise dans les substances minérales alcalines présentes dans les réserves :
os, cartilages, dents, etc... 
On comprend donc qu’après des années d'excès d'acidité, la déminéralisation s'installe, et
que l’arthrose, l’ostéoporose ou des caries dentaires se manifestent, troubles étroitement
liés à l'acidification de l’organisme. 
Un excès d'acides entraîne toujours une déminéralisation ! 

En rétablissant l'équilibre "acide-base", on peut freiner la progression d'une arthrose ou


d'une ostéoporose. 

Pour régénérer un os ou un cartilage déminéralisé, il est indispensable de rétablir l'équilibre


acido-basique, sinon la déminéralisation va continuer. Pour obtenir un résultat satisfaisant,
une bonne hygiène alimentaire et hygiène de vie sont nécessaires, ce qui veut dire que
chacun doit personnellement prendre conscience de la nécessité absolue d'améliorer sa
nourriture et de son mode de vie afin de reprendre la responsabilité de sa santé en main. 

10
 Lutter contre un excès d’acidification de notre organisme devrait être
au tout premier plan de toutes nos préoccupations de santé. 

En testant votre pH urinaire, vous pouvez facilement déterminer si votre corps cherche à
se défaire d'un trop plein d'acides. 
En règle générale, vous trouverez un pH plus acide le matin (deuxième urine après le lever,
fréquemment de l'ordre de 5,5 à 6,5), puis une valeur d'environ 6,5 à 7 à midi, pour terminer
entre 7 et 7,5 le soir. 
Cela veut dire que la nuit, votre organisme élimine l'excès d'acidité accumulé pendant la
journée. 
Mais ce qui doit surtout être pris en compte, c'est le pH des liquides intra
et extra cellulaires, et des tissus de l'organisme. Hors analyses, ce
contrôle peut être effectué par test énergétique.

 Quelques effets de l'excès d'acidité de l’organisme : 

La liste des maux causés par un excès d’acidité chronique est interminable : 
 crises de gouttes, rhumatismes, arthrite, polyarthrite, arthrose,
ostéoporose....
 aphtes sur les lèvres et dans la bouche, fissures au coin des lèvres
 renvois acides (régurgitations), brûlures d'estomac, ulcères,
 calculs rénaux et vésicaux, - problèmes de peau (boutons, eczéma,
herpès), varices
 rhumes, sinusites, otites, bronchites chroniques - maux de tête et
migraines
 douleurs sciatiques
 sensation de brûlure ou de démangeaisons de l'anus
 crampes musculaires
 une baisse du système immunitaire
 de la fatigue, un manque constant d'énergie
 de la frilosité, de la dépression
 une sensation de membres lourds
 de la nervosité, de l'irritabilité, etc...

 L’organisme peut s'acidifier de différentes manières :


 Par notre mode de vie : pensées négatives, colère, violence, stress,
surmenage, manque de sommeil, fatigue, mauvaise oxygénation des
cellules, manque de mouvement, etc...
 par la surconsommation d'aliments acides et/ou acidifiants
 par un manque d'aliments alcalins
 par les excès alimentaires en général 

Lors de la digestion des protéines d’origine animale, celles-ci sont


transformées en acides urique, phosphorique, sulfurique, etc... qui, par la
suite, seront éliminés par les reins.

11
Lors d'une surconsommation de ces protéines, le corps n'arrive plus à suivre
le travail d'élimination des acides. 

Suite à une surcharge et une incapacité de neutralisation, ceux-ci seront


stockés dans divers endroits de notre organisme : tissu conjonctif,
articulations, muscles... avec pour résultat un encrassement lent mais sûr de
notre corps. 

Toute nourriture de mauvaise qualité ou consommée en excès produira


un bon nombre d'acides, avec le même résultat. C'est simplement une
question de temps jusqu'à ce que les premiers symptômes de rhumatismes
ou d'autres maladies apparaissent. 

La digestion se fait également dans un pH particulier suivant les aliments


ingérés. C'est la seule, mais très importante raison des "associations
alimentaire". 

La digestion commence dans la bouche, avec la salive : pH neutre 7 à 8. 


La digestion des féculents et hydrates de carbone se fait en milieu basique
(pH 7 à 9), celle des protéines dans un milieu très acide (2 à 4). 
On voit donc que l'association hydrates de carbone / protéine (pates / viande)
n'est pas idéale. 
Le lait et les fromages sont très acidifiants et très incompatibles avec le
pain. 
Citron, vinaigre, tomate et vin sont incompatibles avec les féculents mais
compatibles avec les protéines... 

La consommation quotidienne de viande est un excès regrettable,


favorable au dépôt d'acide urique dans les articulations. Un cocktail
quotidien de viande + produits laitiers devient explosif au fil des
années. 

Les fruits, aliments essentiels, peuvent devenir dangereux consommés en


mauvaise association. Ils doivent toujours être consommés loin des
repas, JAMAIS pendant un repas, ni en fin de repas (totalement
incompatible). 

Une association très répandue mais particulièrement désastreuse pour les


enfants chez qui elle provoque des désordres ORL importants (otites,
rhinites, bronchites, bronchiolites, angines) : un repas de féculents (riz ou
purée par exemple) et un yaourt sucré en dessert. Le mélange féculent /
yaourt est incompatible, et le mélange féculent / sucre est également
incompatible. 

Cela donne une double incompatibilité majeure, et des problèmes ORL


fréquents ... 

(Voir page "Alimentation Hypotoxique") 

 Comment rétablir l'équilibre acido-basique ?

12
 en diminuant l'apport d'aliments acides ou acidifiants.
 en augmentant la consommation des aliments crus, tout en respectant
sa propre capacité métabolique à l'égard des crudités.
 en augmentant l'apport d'aliments alcalins.
 en mangeant lentement, consciemment, dans le calme et en mâchant
bien les aliments (ceci les rend plus alcalins).
 en améliorant la qualité de vie par une recherche sur le sens de
l'existence et celui de la maladie.
 par des exercices de respiration, promenade dans la forêt ou en
montagne.
 par d'autres activités sportives et harmonieuses.
 par l'apport d'un remède alcalinisant naturel (en cas de nécessité).
 en suivant une cure de désintoxication une, deux ou plusieurs fois par
année pour régénérer le corps et l'esprit. 

Mais la première des choses à faire, est de choisir ses


aliments dans la liste des aliments alcalinisants, d'éviter le
plus possible tous les aliments acidifiants, et d'être très
sérieux dans la continuité. 

Dans les cas d'acidité très prononcée, il peut être nécessaire de


prendre certains produits naturels (plantes, minéraux) alcalinisants. Mais
soyez très prudents avec les médicaments généralement prescrits pour
lutter contre l'acidité, ils présentent en général une toxicité importante (métaux
lourds). 

On en revient toujours au principe de base : il n'existe pas de produit


miracle pour rétablir un équilibre que vous avez détruit par vos mauvaises
habitudes (alimentaires et de style de vie), mais une prise de conscience et
une action sur le long terme. 

 L'oxygénation, la marche au grand air, l'exercice physique, les


séjours en altitude, toute activité qui favorise le métabolisme en général et
accélère le rythme respiratoire permet d'augmenter l'élimination des acides
faibles et contribue ainsi à une désacidification de l'organisme. 

Une journée au grand air provoque une acidification des urines, qui provient
d'une part de l'augmentation du métabolisme musculaire, producteur d'acide
lactique, et d'autre part de l'augmentation générale du métabolisme de base.
L'oxygénation oxyde de nombreux acides tissulaires et permet de les éliminer
par les reins. 

Attention à la "cure de citron". C'est un excellent moyen de corriger une


acidose chronique pour un organisme sain, mais elle ne sera pas favorable et
aura même l'effet inverse (déminéralisation) chez une personne ayant un
métabolisme lent ou faible.

13
 Combien de temps faudra-t-il pour désacidifier l'organisme ?  

Il est difficile de répondre à cette question car tout dépend du terrain. 

Pour une personne ayant une grande accumulation d'acides, il faudra


certainement plusieurs mois, à condition que la nourriture consommée soit
parfaitement choisie, et que le mode de vie soit équilibré. 
La prise de certains produits naturels alcalinisant peut considérablement
accélérer le processus, et les résultats sur le bien-être et l’amélioration de la
santé seront très rapidement sensibles. 

Encore une fois, attention aux "médicaments" (chimiques) proposés


pour corriger l’acidification : 
Aucun de ces produits n’est sans effets secondaires important, ils présentent
tous une forte présence de métaux lourds toxiques, et donc toujours des
conséquences néfastes pour la santé globale.

Voir page suivante la liste des aliments acidifiants / alcalinisants. 

14
{II} énergétique

Quelques notions d'énergétique.


 Introduction
 Les corps énergétiques
 Taux Vibratoires
 Taux de Vitalité
 Les mesures
 Page suivante :
o Les Nadis
o Les chakras
o L'initiation

Introduction
L'étude des corps énergétiques et des chakras aborde un système de
représentation extrêmement complexe et hautement symbolique de
l'être humain dans sa totalité, ce qui permet de mieux comprendre des
comportements ou des états de santé dont les symptômes apparaissent
sur le corps physique, mais dont les causes restent totalement
énigmatiques, voire aberrantes au seul vu de la physique cartésienne. 

Les textes TANTRIQUES abondent en descriptions et en informations sur ce sujet


d'une ampleur et d'une complexité remarquable. 

Dans les textes classiques tibétains, il est expliqué que nadis et chakras se créent à

15
partir de la cinquième semaine de la vie intra-utérine. Ensuite seulement
apparaissent les glandes endocrines puis le corps physique. 

Ce concept vieux de plusieurs millénaire est d'une importance capitale. Il démontre


la prédominance de l'énergie sur la matière, théorie aujourd'hui entièrement
reconnue par la physique quantique. 

On peut donc comprendre que tout déséquilibre du corps physique entraîne une
dysharmonie des corps énergétiques, et inversement. 

La médecine des SIDDHAS (Sages du Sud de l'lnde) précise qu'un déséquilibre


organique se manifestera toujours au niveau du chakra correspondant avec
toutes les incidences psychologiques ou psychiques inhérentes à ce centre.
Les textes retrouvés témoignent d'une connaissance immense, profonde et précise
des secrets de la vie, de sa force dynamique et de ses lois. 

Etant donné sa complexité, et la puissance d'action (positive ou négative) que sa


maîtrise apporte, cette science devait demeurer longtemps secrète,
diffusée uniquement par initiation à des sages qui, par de nombreuses années de
"formation", avaient acquis et démontré leur capacité à l'utiliser. 

Convaincus de sorcellerie dans l'Occident du Moyen Age, on n'hésita pas à brûler


ceux qui pratiquaient les pouvoirs découlant de cette connaissance.

   

Une définition simple recouvrant la physiologie subtile reliée à la thérapeutique


physique et psychique, peut se traduire de la manière suivante :

Le corps physique est le support des canaux énergétiques


Les canaux énergétiques sont le support de la force
psychique
La force psychique est le support de l'esprit.  
Cette interaction peut se lire également en sens inverse : 

Les émotions et les états mentaux affectent la force


psychique
La force psychique affecte les canaux énergétiques
Les canaux énergétiques affectent le corps physique. 

16
Les corps énergétiques : 
Toute matière est de l'énergie concentrée.
Seule l'énergie parvenue à un certain degré de concentration devient visible aux
yeux des humains : pour l'homme, c'est le corps physique, le seul reconnu pendant
les deux derniers millénaires par la médecine et la physique occidentale. 

Mais cela ne veut pas dire que ce que nos yeux de cartésiens ne voient pas n'existe
pas ! 

L'être humain dans sa totalité est en relation étroite, en "interaction" avec le reste de
l'Univers.
Les "champs d'information" émanant de son être sont présents PARTOUT, dans
l'Univers entier.
Ces champs sont véhiculés, portés et émis par les différents corps énergétiques qui
entourent le corps physique, et qui sont constitués d'énergie à différent stades de
concentration. 

Dans les traditions orientales il est question de nombreux plans de l'être, souvent
encore subdivisés en plusieurs niveaux, mais par volonté de simplification, et pour
mieux nous adapter à notre
manière de penser occidentale, j'ai
adopté la présentation
communément admise : 

 Corps physique
 Corps éthérique
 Corps Astral
 Corps mental
 Corps Causal (ou Divin) 

Ces divers corps énergétiques sont


présentés comme des poupées
russes, il semble que l'un est
toujours à l'intérieur de l'autre. En
fait c'est faux : ils se chevauchent,
partent tous du corps physique,
mais sont de plus en plus "larges",
et dépassent chaque fois le plan
précédent. 

 Le corps éthérique 

17
Entoure le corps physique comme une fourrure, il est généralement considéré
comme faisant partie du physique, il disparaît après la mort.
Il mesure entre 5 et 10 centimètres d'épaisseur, il est facilement visible si l'on
regarde avec un peu d'attention, et peut être photographié avec le procédé Kirlian. 

Le corps éthérique est le support des chakras. 


Le Taux Vibratoire du corps éthérique est normalement légèrement plus élevé que
celui du corps physique. 

 Le corps Astral, appelé aussi "corps émotionnel" 


C'est ce que la plupart des gens appellent "l'Aura". C'est schématiquement une
"bulle" ovoïde qui entoure l'ensemble corps physique-corps éthérique, il mesure
entre 1 mètre 50 et 4 à 5 mètres de diamètre. Le corps Astral est l'un des plans de
l'être qui va être le plus en relation avec les ressentis, avec les émotions, c'est dans
le corps Astral que nous allons trouver les indices de problèmes de santé qui ne sont
pas encore manifestés dans le corps physique. 
Le corps Astral à la propriété de modifier sa forme et son volume en fonction des
ressentis : si vous approchez de quelqu'un un produit qui est bon pour sa santé,
cette "enveloppe" va s'élargir, "venir à la rencontre" du produit, si le produit est
mauvais, elle va au contraire se rétracter. De même pour les rencontres entre
individus : "l'aura" va s'élargir s'il y a sympathie ou amour, ou au contraire se rétrécir,
se recroqueviller s'il y a crainte ou sentiment d'hostilité. 
C'est aussi dans le corps Astral que va se faire sentir la présence d'entités dites
"astrales", c'est-à-dire "Ames errantes", lorsqu'il y a "vampirisation" de l'énergie (voir
la page Entités ) 
Le corps Astral ne disparait pas à la mort physique (c'est le fameux "champ H3"
d'Emile Pinel). 
Le Taux Vibratoire du corps Astral est nettement plus élevé que celui du corps
éthérique. 

 Le corps Mental 


Autour du corps Astral se trouve le corps Mental, qui peut atteindre plusieurs mètres
de diamètre.
Matérialisé et animé par nos pensées, nos idées, sa structure est moins dense que
celle du corps Astral, sa vibration est plus élevée.
Plus les pensées sont vives et les connaissances spirituelles profondes, plus les
couleurs du véhicule mental sont claires et rayonnantes. Ce plan de l'individu est
véritablement le reflet profond de sa personnalité.
Le corps mental peut être le siège de la création de "Formes-Pensées", résultat de
nos obsessions ou craintes, que notre esprit est capable de concrétiser et qui vont
prendre une véritable consistance énergétique mesurable.
Ces formes-pensées étant la plupart du temps le résultat de nos peurs ou de nos
obsessions, elles ont très souvent des Taux d'énergie très négatifs. 
Le corps Mental peut aussi être "vampirisé" par des entités qui ne sont pas des
"Ames errantes", mais des entités parasites, souvent dangereuses. 
Le Taux Vibratoire du corps Mental dépend beaucoup de la "qualité" des pensées et

18
de l'activité intellectuelle de l'individu. Il arrive parfois que ce corps Mental soit très
réduit, mais en général, son Taux Vibratoire doit être plus élevé que celui du corps
Astral. 
Etant principalement un "champ" animé par les pensées de l'individu, quelque temps
après la mort physique, ce "corps Mental" tend a disparaitre, et la perception que
nous en recevons devient ténue. 

 Le corps Causal ou corps "spirituel", ou corps "Divin" 


Les dimensions en sont extrêmement variable en fonction de la spiritualité de
l'individu.
De presque inexistant pour une personne totalement dénuée de spiritualité ou
foncièrement mauvaise, il peut dans certains cas atteindre des centaines de mètres
de diamètre. 
Le corps Causal correspond à cette part Divine immortelle qui est en chacun de
nous, et qui e xiste bien au-delà de notre conscience terrestre. 
Le développement du corps Causal est intimement lié à la plus ou moins grande
"ouverture" du chakra coronal. 
Le Taux Vibratoire du corps Causal va être fonction de la spiritualité de l'être. Pour
une personne évoluée pratiquant régulièrement la méditation et des activités
spirituelles, il peut atteindre des chiffres extrêmement élevés. 
Etant la partie "Divine" de l'être humain, ce "champ énergétique" ne disparait
évidemment pas après la mort. 

 Différence entre corps énergétiques et "Aura" 

Tous les différents plans qui forment la totalité du corps de l'être humain, soit le
corps physique, visible, palpable, concret, le corps Éthérique, véritable "fourrure" à la
limite du visible, le corps Astral, le corps Mental et le corps Causal ou Divin qui est le
plus subtil, sont un seul et même organisme. Ces différents plans ne s'emboîtent pas
l'un dans l'autre comme des poupées russes, mais tous partent du centre, et chaque
corps est un peu plus vaste que le précédent et donc le déborde... 
L'Aura, elle, ne fait pas partie de la structure physique/énergétique du corps humain. 
L'Aura représente tout ce qui est "émis" par l'homme, son influence, l'énergie émise.
Elle n'existe que tant que le corps "émet".
Elle disparaît donc avec la disparition du corps physique.
Elle rayonne d'autant plus loin de l'individu que celui-ci est plus évolué. Le corps
physique/énergétique agit comme un émetteur. Plus la puissance est grande, plus
l'émission porte loin. 
L'influence positive (ou maléfique) de l'Aura de certains individus peut ainsi s'étendre
sur plusieurs kilomètres, et être réellement "physiquement" ressentie... 
Il est reconnu que la présence permanente d'un personnage d'exception (comme par
exemple le Dalaï Lama, ou tout autre grand Maître) dans un endroit, peut influencer
considérablement la qualité vibratoire d'une région entière. 

19
Un individu sensible sent très bien s'il entre sur le territoire d'un "Grand Maître" ou
sur celui d'un tyran...

Perturbations : 
Des perturbations dans les corps énergétiques peuvent être (et sont très souvent) la
cause de graves troubles de la santé ou du comportement. 

Suite à toutes sortes d'agressions dans la vie de tous les jours (champs électro-
magnétiques, perturbations telluriques, déstabilisation mentale, etc...), la forme, la
couleur et l'équilibre de nos corps énergétiques (de notre "Aura") peuvent être
perturbés et modifiés. 
Des déchirures, des trous dans les "enveloppes" sont fréquents et provoquent des
fuite d'énergie, des troubles, des déséquilibres. 

Lors d'accidents importants ou d'interventions chirurgicales, le chirurgien recoud la


plaie qui va se refermer tout en laissant une cicatrice. Très souvent, suite à l'une de
ces interventions (entre autres les césariennes), l'Aura a été énergétiquement
"blessée", coupée, et n'est pas recousue. 
Il en reste une "blessure" qui ne se referme pas sans intervention, ce qui est souvent
la cause de douleurs ou de perturbations dont les causes sont totalement
indétectables par la médecine classique. 

Autres perturbations : bien qu'elles ne soient pas visibles à nos yeux, de


nombreuses "entités parasites" existent, et ces entités ont la fâcheuse tendance à
venir "squatter" nos corps énergétiques. 
Certaines sont (comme pour les parasites "physiques") juste "dérangeantes", mais
certaines sont carrément dangereuses. 
Pour les moins dangereuses, elles peuvent s'accumuler au fil du temps, comme le
chien accumule les puces, et elles "sucent" en permanence l'énergie de la
personne. 
Mais parfois, nous sommes "agressés" par de véritables "vampires" énergétiques, et
les impacts sur la santé physique et / ou psychique peuvent être dramatiques
- voir les pages du dossier "entités". 

Nettoyages : 

Tout le monde devrait apprendre à nettoyer, purifier, équilibrer et harmoniser ses


corps énergétiques.
Effectuer ce "nettoyage" une ou deux fois par jour (matin et soir) ou lorsque l'on en
ressent le besoin (perturbation inexpliquée), est souvent suffisant pour rester en
pleine forme, et ne pas laisser se développer des problèmes de santé. 
- voir "nettoyage des corps énergétiques". 

Bien sûr, apprendre ces techniques implique une certaine évolution et maturité
spirituelle. 

20
Dans un premier temps, il est préférable de demander l'intervention de quelqu'un qui
maîtrise bien ces techniques. 

Mise en garde : 

On ne "manipule" pas impunément les énergies (voir page suivante "L'initiation"). 

J'adresse une MISE EN GARDE très importante au candidat à l'évolution : sous


peine de grâves troubles de la santé et / ou de la personnalité, tout travail sur les
corps énergétiques doit impérativement passer par un travail sur le
corps physique. Il peut être très dangereux d'essayer d'élever artificiellement le
Taux Vibratoire de ses corps énergétiques, si le physique n'est pas à la hauteur. 

Pour l'être humain, la TERRE reste la base incontournable de tout équilibre.


L'ancrage à la Terre est primordial pour un développement harmonieux et équilibré
de sa conscience.
C'est donc par le physique que nous pouvons approcher les corps subtils, transmuter
nos énergies et comprendre notre être fondamental.
Nous en reparlerons plus loin à propos des chakras. 

Accepter la totalité de notre manifestation au monde reste primordial pour


évoluer. 

Les Taux Vibratoires : 
Il n'est pas facile de définir très exactement ce que sont les Taux Vibratoires. 

On a déjà dit que TOUT est énergie, et que la matière n'est qu'une sorte d'ultime
concentration de l'énergie. On peut d'ailleurs remarquer que toute matière ne
possède pas la même dureté, la même masse, donc la même "concentration"
d'énergie... 

Or l'énergie se transmet et se mesure en "vibrations" - les sons, la lumière se


transmettent par des vibrations qui leur sont propres . . . 

Le Taux Vibratoire est la mesure de la qualité de cette énergie structurelle. 

Cette mesure peut s'appliquer absolument à TOUT : objets physiques inanimés,


êtres vivants (plantes, animaux, êtres humains), mais aussi aux "choses" non
matérialisées qui sont constitués d'énergie (par exemple les "corps énergétiques"). 

21
Une pensée non matérialisée (abstraite) n'a pas de Taux Vibratoire décelable, mais
une "Forme pensée" réalisée énergétiquement peut être mesurée... 

Chaque "chose", chaque espèce vivante, présente une fréquence vibratoire de


base propre à son espèce :

 Les minéraux ont un T.V. harmonisé avec celui du sol sur lequel ils se
trouvent.
 Les bovins "vibrent" aux alentours de 4000 Unités Bovis
 Les êtres humains sont en général entre 6000 et 9000 U.B.
 Les carnivores (non "urbanisés") aux alentours de 12 à 16.000
 Les chevaux de 18 à 27.000
 Les oiseaux au dessus de 27.000
 Les plantes présentent un cas particulier, car les T.V. sont différents suivant
les espèces, et pour les arbres, surtout les "espèces nobles" (les grands
arbres), les T.V. évoluent au fur et à mesure de leur évolution. 
De grands et vieux arbres (chênes, cèdres, oliviers, vieux de plusieurs siècles)
peuvent avoir des T.V. dépassant les 100.000 U.B. 

 Notre planète présente, selon l'endroit où les mesures sont prises, de très
grandes variations de T.V., allant de Taux négatifs très bas à des Taux
extrêmement élevés. 

Il faut savoir que l'absolue totalité de la Terre est parcourue par des réseaux de
"canaux" énergétiques, allant de la "résille" de base (3 à 4 centimètres de largeur
au centre, régulièrement espacés de 8 à 12 centimètres, présentant des polarités
régulièrement inversées) résille croisée qui couvre la totalité de la surface et
présente (sauf cas particuliers) un Taux Vibratoire constant et régulier allant de 6000
à 9000 Unité Bovis (en général), jusqu'aux grands réseaux Cosmiques ou
"Réseaux Sacrés" dont certains dépassent les 5 ou 600.000 U.B., en passant par
toute la gamme des réseaux Hartmann, Curry et autres ... 

Ces dernières années, nous avons assisté à (et subi) des variations extrêmement
importantes des T.V. 
Lors de certaines périodes récentes (correspondant à de violentes manifestations
telluriques : tremblements de Terre, éruptions volcaniques, tempêtes...) les T.V. de la
résille sont "montés" jusqu'à + 180.000 U.B. sur la bande de polarité positive, et -
180.000 (MOINS 180.000) sur la bande négative. 
Ces périodes heureusement assez courtes (quelques jours) ont été très mal
supportées par beaucoup de personnes. 

En l'espace de deux ans, les T.V. de certains grands réseaux sacrés ont été
multipliés par 2 (un de ces réseaux qui passe dans ma région était mesuré à 250.000
U.B. il y a deux ans, et est maintenant à 500.000.) 

Cette constatation est extrêmement importante, et j'en parle ici car


cette augmentation des T.V. affecte évidemment les êtres vivants, et il
est de plus en plus fréquent à présent de renconter des personnes dont
les Taux Vibratoires personnels sont en cours "d'harmonisation" avec

22
les nouvelles données de la planète. 

Si la grande majorité des gens en sont encore aux 6 à 7000


traditionnellement admis, certaines personnes dont le style de vie
(physique et spirituel) est en adéquation avec les grandes valeurs
humaines et universelles, ont largement dépassé les 100.000 U.B. en
T.V. du corps physique.
Certains enfants (très souvent couleur de naissance = indigo ou violet)
"naviguent" également (et naturellement) dans ces chiffres.  

Je l'ai dit plus haut, il est possible de mesurer les T.V. des divers "plans" de l'être
humain. 

Les T.V. de chacun des "corps énergétiques" doivent toujours aller en augmentant.

Le T.V. du corps "éthérique" sera un peu plus élevé que celui du corps physique,
celui du corps "Astral" plus haut que celui du corps éthérique
celui du corps "Mental" plus haut que celui du corps Astral
celui du corps "Causal" nettement plus haut. 

Si cela n'est pas le cas, dés que l'un des corps énergétique présente un T.V.
plus bas que celui du corps physique, il y a un problème (maladie, entités...) 

Cette constatation est également valable pour les mesures du Taux de Vitalité 

Le Taux de Vitalité : 

23
A ne jamais confondre avec le Taux Vibratoire. 
Mesuré sur une échelle arbitraire qui va de 0 à 100, il va déterminer la qualité, le
potentiel de vie de l'être considéré (tout être vivant, végétal ou animal). Cette mesure
évidemment indépendante de l'espèce, absolument personnelle, est fondamentale
pour connaître l'état de santé de l'organisme étudié. 
Exemple : on a dit qu'un bovin a un Taux Vibratoire structurel aux alentours de 4000
U.B., et un oiseau au dessus de 27.000. 
Un jeune bovin en excellente forme va toujours avoir un T.V. de 4000, mais le Taux
de Vitalité se situera aux alentours de 85 ou 90, alors qu'un oiseau vieux et malade
aura encore un T.V. aux alentours de 27.000 (même s'il est légèrement abaissé),
mais son Taux de Vitalité sera de 40 ou 50 (en dessous de 40, la fin n'est pas loin). 
Il est également possible, très intéressant et utile de mesurer le Taux de Vitalité de
TOUS les organes du corps, organe par organe, ce qui permet très rapidement et
avec une fiabilité remarquable de rechercher l'organe qui présente un problème. 

Pour information, voici un


cadran que j'utilise
beaucoup : 

 Au-dessus de 70 =
pleine Forme.
 70 = santé normale.
 de 60 à 70 = plus ou
moins grande fatigue.
 de 50 à 60 = état de
santé déficient, maladie,
nécessitant soins.
 de 40 à 50 = pathologie grave, à 40 souvent critique.
mais ces mesures peuvent être faussées par la présence d'entités...
 à 30, la personne est mourante, ou l'organe est complètement dévitalisé. 

Ces mesures sont également valables pour les animaux et permettent de


déterminer rapidement la localisation d'un problème de santé. 
Très utile également pour les plantes. Les Taux de Vitalités permettent de
déterminer l'état de la plante. 

Le Taux de Vitalité d'une fleur qui vient de s'épanouir est très proche de
100 !

Les mesures : 
Toutes les mesures concernant les Taux Vibratoires ou les Taux de Vitalité se
font par radiesthésie 

Dernièrement sur le FORUM de ce site, des questions ont été posées à ce sujet, et
de vieilles querelles "d'école" apparaissent régulièrement (entre autre sur certaines
"liste de diffusion" traitant de ces sujets). 

24
Ces querelles n'ont absolument pas à avoir lieu. 

Toutes les mesures faites ne sont que RELATIVES. 

Quelle que soit l'échelle utilisée, elle ne correspond à RIEN dans la physique
traditionnelle. 

On me dit que les mesures sur l'échelle de Bovis correspondent à des Angström. Je
mets au défi n'importe quel radiesthésiste de "sortir" des mesures en Angström, et
que ses mesures soient vérifiables par des appareils de mesure classiques.
L'Angström est une unité de mesure électrique donc physique, l'Unité Bovis que
nous employons est une unité abstraite dépendant en grande partie de la sensibilité
du radiesthésiste. 

Il est également faux de vouloir à tout prix "enfermer" ces mesures dans une
fourchette allant de 0 à 14.000 (comme sur tous les cadrans classiques). 

Les mesures sont des mesures RELATIVES, et il n'y a strictement AUCUNE limite,


ni en positif, ni en négatif. 
Partant avec le cadran classique, on va par exemple mesurer le Taux Vibratoire
moyen d'un endroit ou d'un être qui va se trouver dans cette fameuse fourchette des
0 à 14.000. Si les conditions changent, si l'être évolue, ou en mesurant un être d'une
autre espèce, on va avoir des T.V. soit beaucoup plus haut, soit beaucoup plus bas :
on va donc obligatoirement sortir de ce carcan qu'est le cadran 0 - 14000.

Voici quelques exemples de tableaux que j'utilise. Le plus "haut" (qui n'est pas ici) va
jusquà 70 millions de U.B. 

Cliquer sur les images pour les voir en grand

Le graphique habituel Un exemple de tableau pour Les valeurs négativ


des énergies plus hautes...

Mais il est évident aussi que si la personne qui effectue la mesure est persuadée,
convaincue, que les mesures NE DOIVENT PAS dépasser ce cadran, elle
influencera son pendule, et le pendule "bloquera" sur la limite possible sans jamais la
dépasser... 

Ne mettez pas de barrière, n'ayez pas d'à priori : IL N'Y A PAS DE LIMITES 

Toute mesure est une comparaison avec une base. 

25
Ce qui est important, c'est d'avoir des "repères". 
De pouvoir comparer, contrôler ses propres mesures avec une base stable. 

Par exemple, je dis que certaines personnes, certains enfants, présentent des T.V.
dépassant 100.000 U.B., et que les T.V. de certains Grands réseaux Sacrés ont
doublé. 
On va me dire que mes mesures sont fausse, que c'est simplement une manière de
mesurer, sur des échelles différentes... 

Peut-être. Mais dans le même temps, je mesure toujours la majorité des


personnes qui viennent me voir aux alentours de 6000, les plantes n'ont pas
changé, les Taux moyens telluriques et Cosmiques non plus. 

Il s'agit bien de mesures RELATIVES, de comparer diverses personnes entre elles,


divers lieux entre eux. 
Et pour cela, il faut être totalement impartial, ne se mettre AUCUNE limite. 

Les Taux de Vitalité se mesurent sur un cadran gradué de 0 à 100. 

Là aussi la mesure est arbitraire. 


Par convention, on fixe un point idéal, ensuite on compare.
Le Taux de Vitalité moyen d'une personne ou d'un être vivant en bonne santé est
fixé à 70 / 75.

Au dessus, c'est parfait, en dessous, différents "seuils" nous permettent d'évaluer la


gravité de la situation. 

Les polarités :
Tout dans l'Univers est partagé entre deux polarités : positif + et négatif - 

Le positif est masculin, Yang et chaud, le négatif est féminin, yin et froid. 

Les plantes, les animaux, et bien sûr l'homme, n'échappent pas à cette loi. 

Ces polarités peuvent être particulière à chaque personne, mais en règle générale, le
haut (tête) est positif, le bas (pieds) négatif, le dos est positif, le devant est
négatif . . . . etc... 

Sans entrer dans les détails, tout problème de santé ou de perturbations


énergétiques peuvent amener des modifications de ces polarités, et donc, contrôler
les polarités permet également de déceler les perturbations.

26
 

Page suivante = Les Nadis et Chakras 

{III} Huiles et acides-gras

Incontournable : 

L'importance des AGE,


les Acides Gras Essentiels.

 Il existe deux grandes "familles" de graisses : 

27
1 - La forme TRANS ou "acides gras saturés", qui est rarement présente dans
la nature.
Les acides gras trans sont soit d'origine animale (principalement les
ruminants), soit d'origine industrielle (la plupart des margarines), soit
résultent de la transformation des huiles végétales par excès de
température (lors de la fabrication ou à la cuisson). 
Ces acides gras se trouvent donc dans les produits laitiers, la plupart des
graisses animales et la viande, les huiles et les margarines raffinées. 
Au niveau des membranes cellulaires, leur action est très nocive, et ils
doivent donc être absolument évités.

2 - La forme CIS, acides gras insaturés ou polyinsaturés


C'est la forme biologique la plus abondante dans la nature, et c'est la forme
essentielle pour l'homme. 

Elles sont fournies par la plus grande partie des huiles végétales, huiles
qui doivent impérativement porter les mentions "vierge" et "première
pression à froid", mais qui doivent aussi être sélectionnées chez des
préparateurs n'utilisant QUE des graines ou fruits produits par culture
"Biologique"... 

Une très intéressante présentation de diverses huiles sur


le site http://www.bioplanete.com/ 
Ce fournisseur propose quelques excellentes huiles. 

Dans l'alimentation courante, consommez largement les huiles d'olive et


de colza, ne chauffez pas ces huiles, ou très peu (toujours en dessous de
la température à laquelle l'huile commence à fumer) rajoutez la plutôt froide
dans l'assiette, après cuisson (à chaleur douce !) c'est excellent !!! 
La consommation conseillée par personne et par jour est de deux cuillères
à soupe d'huile d'olive + 1 d'huile de colza. 

Dans l'alimentation humaine, les acides gras polyinsaturés des séries n-6,
appelés "oméga-6" (dont le premier est l'acide linoléique), et n-3,
appelés "oméga-3", (dont le premier est l'acide alpha- linolénique), sont
des éléments primordiaux pour obtenir une bonne santé. 

Les acides gras polyinsaturés sont les constituants majeurs des

28
phospholipides de la substance grise du cerveau, ils sont
indispensable pour maintenir une bonne flexibilité de toutes les
membranes cellulaires, et une bonne qualité des
photorécepteurs de la rétine et du sperme.

Plus la membrane qui entoure les cellules est riche en acides gras CIS
polyinsaturés à longue chaîne (Acide Arachidonique, EPA et DHA), plus
elle est souple. 

Comme ils ne peuvent pas être synthétisés par l'organisme humain, ces
acides gras sont dits "essentiels", et ils doivent impérativement être
fournis par l'alimentation et/ou par la supplémentation. 

Les apports nutritionnels conseillés sont de 1,4 à 2,8 g par jour d'acide
alpha-linolénique et de 8,5 à 17 g par jour d'acide linoléique. Le rapport des
apports conseillés oméga-6 / oméga-3 devrait être préférentiellement égal
à 6. 

Or toutes les études réalisées ces dernières années dans de nombreux pays révèlent que, actuellement,
ces apports ne sont pas satisfait pour la quasi totalité de la population.

Les Oméga 3 
sont présents en quantités importantes dans les poissons des mers
froides. Le plus riche en acides gras de la série n-3 est le maquereau,
puis le hareng, les anchois, la sardine, le pilchard et le rouget. Le
maquereau est presque deux fois plus riche que le saumon et le flétan.
L'encornet, les crevettes, les homards et les coquillages de mer sont
d'autres sources riches en oméga-3.

 La SUPPLÉMENTATION est extrêmement efficace : 

 Elle améliore la fluidité et la stabilité des membranes cellulaires.


 Est efficace sur l'eczéma et les démangeaisons.
 Permet d'abaisser la cholestérolémie et la triglycéridémie, et prévient
l'apparition de l'hypertension liée au stress.
 Entraîne une baisse du taux de triglycérides et du taux de LDL
cholestérol, tout en favorisant une hausse de HDL cholestérol (bon
cholestérol).
 Réduit l'hypertension artérielle et les risques de problèmes
cardiaques.

29
 Diminue les risques d'inflammation et est efficace dans tous les cas
de problèmes articulaires.
 Abaisse le risque de rechute de maladie inflammatoire intestinale, en
particulier de maladie de Crohn.
 Améliore les facultés cognitives et les capacités cérébrales,
principalement chez les personnes âgées.
 Réduit la gravité des dépressions et de certaines formes de
démence.
 Elle ralentirait l'évolution de certains cancers, notamment les tumeurs
malignes de l'estomac, des intestins et du sein. 

Les apports conseillés sont de 280 à 560 mg par jour.

La supplémentation en EPA et DHA, entraîne une baisse du taux de


triglycérides et, dans une moindre mesure, du taux de LDL
cholestérol (mauvais cholestérol), tout en favorisant une hausse de HDL
cholestérol (bon cholestérol), et abaisse le taux de Lp(a). 
Elle réduit l'hypertension artérielle et le risque d'accident
thromboembolique, de sténose coronarienne et de troubles du rythme
cardiaque. 

Elle diminue la gravité des crises de rhumatisme, d'arthrite inflammatoire, et


des poussées de polyarthrite rhumatoïde. Elle abaisse le risque de rechute
de maladie inflammatoire intestinale, en particulier de maladie de Crohn. 

Le DHA est le constituant majeur des phospholipides de la substance grise


du cerveau, des photorécepteurs de la rétine, et du sperme. Il s'incorpore
au tissu nerveux humain pendant la vie intra-utérine et au cours de
l'allaitement. 
La consommation de DHA est essentielle pour le développement
neurologique du foetus, du nourrisson puis de l'enfant. 
La quantité de DHA du lait maternel varie en fonction de l'alimentation en
produits marins de la mère. Les enfants nourris au lait maternel contenant
du DHA, ont un QI plus élevé et une meilleure acuité visuelle par rapport à
ceux nourris aux biberons de laits maternisés dépourvus en DHA. 
Dans les protocoles de prévention du vieillissement, une complémentation
en EPA et DHA s'avère incontournable et primordiale, elle améliore
les facultés cognitives des personnes âgées et réduit la gravité des
dépressions et de certaines formes de démence. 
La consommation de DHA ralentirait également l'évolution de certains
cancers, notamment les tumeurs malignes de l'estomac, des intestins et du
sein. 
INDISPENSABLE : Sous peine de développer une carence en vitamine
E, toute supplémentation en acides gras polyinsaturés doit être

30
accompagnée d'une supplémentation en vitamine E (400 à 800 UI /
jour) qui protège les acides gras polyinsaturés de l'oxydation.

 Oméga 3 et SPORT
La prise d'huile de poisson permet une nette amélioration des
performances physiques. 

De nombreuses publications sur la biologie du sport, révèlent que la


supplémentation en acides gras polyinsaturés de la série n-3 (oméga-3)
permet une amélioration des performances sportives en endurance, même
en altitude (déficience en oxygène lié à une altitude supérieure à 2000 m). 

L'application d'une nutrition riche en oméga-3 est particulièrement indiquée


pour l'ensemble des sports d'endurance, des sports de haute montagne et
des disciplines sportives de moyenne altitude. 

La prise d'huile de poisson (1800 mg d'EPA et 1200 mg de DHA par jour


pendant 6 semaines) permet une très nette amélioration des performances
physiques par élévation de la puissance maximale, de la capacité
maximale aérobie et de la glycogénolyse. 

De plus la supplémentation en EPA et DHA, en entraînant une


augmentation de la teneur en EPA et DHA des membranes, améliore la
fluidité et la stabilité de ces membranes (souvent fragilisées chez les sujets
sportifs et/ou âgés). 

 La complémentation en acide gras Oméga 3 associée à un


complexe antioxydant se révélera le meilleur choix pour améliorer ses
performances physiques. 

{IV} Que boire ?

"La cellule elle-même est immortelle. 


Le problème réside uniquement dans le milieu liquide (eau) dans lequel vit la
cellule , et dans lequel elle dégénère. Renouvelez ce milieu périodiquement,
donnez à la cellule tout le nécessaire pour sa nutrition, et la vie peut durer
éternellement..." 

31
Dr Alex Karrel, Prix Nobel, a pu maintenir en vie des cellules de coeur de poulet pendant 34
ans. 

* * * * * 
Boire est indispensable. 
Oui mais QUOI et QUAND ? 

Parmi les très mauvaises habitudes on peut placer une déshydratation presque
systématique et permanente de la grande majorité des gens. 

Notre corps est fait de 70 à 75% d'eau... on en perd entre 2 et 3 litres par jour : par les
urines, la transpiration, la respiration... Avec l'âge, la déshydratation s'installe dans les
tissus et provoque des problèmes de peau, de circulation, de reins (allant jusqu'aux calculs
rénaux), de douleurs vertébrales, articulaires, et surtout d'auto-intoxication
progressive. 

Les disques intervertébraux, qui sont à la fois les "coussinets" amortissant


les chocs et les éléments de flexion de la colonne vertébrale, commencent
à se déshydrater à partir de 25 ans. 

Devant une douleur dorsale, lombaire, ou même de type sciatique, il faut


commencer par accentuer l'hydratation, avant d'envisager d'autres
interventions, les résultats sont parfois surprenants. 

Bien sûr, une personne passablement déshydratée qui commence un


programme de réhydratation va au début subir quelques contraintes :
penser à avoir un récipient avec soi (car il faut boire HORS des repas et
régulièrement toute la journée), donc uriner davantage, accepter de voir
l'organisme gonfler pendant quelques jours (habitué à être en déficit d'eau,
il va d'abord la stocker), mais ensuite, si l'apport reste régulier, il va
dégonfler, et même très souvent perdre du poids et du volume.  

 Moins on boit, plus on stocke - plus on boit, plus on élimine.

Que boire ?
La meilleure boisson, la plus évidente, la plus efficace, la plus physiologique, 
celle qui facilite le travail de l'organisme, c'est l'eau.
Quelle eau ? 
Malheureusement, l'eau du robinet devient de moins en moins potable, et les
nappes phréatiques sont de plus en plus souvent polluées. 

Dans le contexte actuel, l'idéal reste les eaux de sources, pas trop


minéralisées, et surtout non gazéifiées (sauf quelques exceptions
naturellement légèrement gazeuses). 

32
Attention à bien choisir les eaux minérales. Comme leur nom l'indique, elles
contiennent des sels minéraux et il faut en tenir compte. Liste et spécificités
sur demande. 

L'idéal est de varier les apports : 


Diverses eaux de sources et eaux minérales en
alternance, tisanes (la plupart des tisanes ont des vertus curatives, il
est bon de s'informer auprès d'un herboriste sur les vertus des diverses
tisanes, et surtout de varier les tisanes), bouillons de légumes, jus de
fruits frais, thé vert. 

Eviter toutes les eaux gazéifiées artificiellement, et éviter le Café.


Quand boire ? 
Boire par petites quantités tout au long de la journée. 
Eviter de boire en mangeant, ne boire que le nécessaire pour "faire
descendre" les aliments (idéalement 1 à 2 verres de vin rouge de bonne
qualité par repas). 
On ne devrait plus boire depuis 1 demi-heure avant le repas et jusqu'à environ
1 heure après. Si vous buvez beaucoup en mangeant, vous allez diluer les
sucs digestifs et compromettre l'assimilation des nutriments. 

Il est indispensable de boire entre 1,5 et 3 litres de liquide par jour (suivant
les personnes, l'activité et les saisons), par petites quantités réparties tout au
long de la journée.

L'EAU ... source de Vie et de santé...


L'eau est source de vie, source de toute vie. Plus qu'un simple liquide servant
uniquement à "hydrater", la qualité de l'eau que nous consommons va
déterminer la qualité de notre vie. 
Pour l'homme curieux, l'eau reste un mystère. Un mystère qui, peu à peu, est
en train de nous être révélé, grâce aux travaux passionnés de quelques grands
chercheurs comme :

 Jacques Benveniste 
Dont les travaux sur "la mémoire de l'eau" ont défrayé la chronique, fait couler
beaucoup d'encre, et ont été violemment critiqués par la science "en place",
avant d'être, par la force des choses, unanimement reconnus. 

"En 1984, au détour de ses travaux sur des systèmes hypersensibles


(allergiques) il met par hasard en évidence des phénomènes dits de haute-
dilution qui furent repris par les media sous le titre de la «mémoire de l’eau». 
Le phénomène en cause consiste à diluer un produit dans de l’eau à tel point
que la solution finale ne contienne plus que des molécules d’eau. Or avec les

33
systèmes hypersensibles qu’il utilisait, il constatait que cette solution
hautement diluée déclenchait une réaction comme si des molécules initiales
étaient encore présente dans l’eau : l’eau conservait une trace des molécules
présentes au départ des dilutions. 
La réaction scientifique internationale fut sans doute à la hauteur des
implications de cette découverte : l’incrédulité, voire même des rumeurs de
fraude ..." 

Voir le site qui traite complètement ce sujet : DigiBio 

 Masaru Emoto 
qui prouve l'extrême sensibilité de l'eau en photographiant les cristaux de
glace formés à partir d'une eau qu'il a soumise à diverses "informations"
abstraites 
Il place un flacon d'eau distillée entre des haut-parleurs, et l'imprègne pendant
quelques minutes de diverses musiques : cette eau laissera voir, une fois
congelée, des cristaux très différents selon la musique à laquelle elle a été
soumise. 
Une grande beauté avec de la belle musique classique (Mozart, Bach ou
Beethoven), des structures informes, et ternes avec du "heavy metal" ! Les
75% d'eau dont notre corps est composé réagissent exactement de la même
manière, ce qui, entre autre, explique l'impact de la musique sur le
comportement... 

Mais Emoto va encore plus loin, et confirme la haute réceptivité de la


"mémoire de l'eau". Il prouve que les paroles, les mots, les sentiments et
même les pensées, influencent l'eau. Pour ce faire, il colle des étiquettes avec
des mots sur des flacons d'eau distillée et constate leur effet sur les cristaux. 
Comme avec la musique, un mot "négatif" entraîne une cristallisation
dysharmonieuse, alors que "merci" ou "Amour", quelque soit la langue,
forment de magnifiques images ! 

Vous pouvez voir quelques unes de ces images sur le site : Fantastique
Phoenix "Emoto" 

 Le Dr David Schweitzer 
Docteur en théologie et en médecine autrichien, il vit et poursuit ses
recherches principalement en Angleterre. Il a été nommé homme de l'année
en recherche médicale pour ses travaux sur sur la mémoire de l'eau et du
sang. 

Il étudie et pratique l'analyse cellulaire et sanguine, ainsi que la photographie


de formes pensées. 
Pour lui, l'eau est un magnétophone liquide, qui stocke des informations
énergétiques et permet l'investigation des fondements et de l'interaction de la
matière et de l'esprit. 
Les recherches qu'il mène depuis de nombreuses années lui ont permis de
constater que les croyances et les pensées ont un impact sur l'eau. Il est le
premier à avoir photographié cela et présente dans ses conférences un grand
nombre de diapositives d'une goutte d'eau ou d'une goutte de sang sur

34
lesquelles on voit clairement un pattern très différent selon l'émotion vécue
par la personne. 

 Louis-Claude Vincent et Jeanne Rousseau 

Les travaux du Professeur Louis-Claude Vincent et de Jeanne


Rousseau sur la bio-électronique appliquée à l'étude de l'eau ont
mis en évidence un aspect dynamique de ce liquide qui ne peut pas
être pris en compte par l'analyse chimique, puisque cette méthode
ne peut pas le définir. 
Ses conclusions reposent alors exclusivement sur un état statique,
qui représente un aspect partiel du problème.  

L'eau, liquide vital, possède en réalité une individualité biologique liée à


trois facteurs distincts qui sont :

 La nature du milieu dans lequel elle circule, le facteur chimique.
 La vitesse d'écoulement dans le milieu en question, le facteur
cinétique.
 La température, le facteur thermique.

Ces trois facteurs conditionnent une structure, qui lui confère une faculté de
résonance, donc d'adaptation aux variations énergétiques du milieu
extérieur. Ces variations d'origine cosmique sont de nature
électromagnétique. Cette faculté de résonance confère à l'eau son rôle
majeur d'élément vital, du fait qu'elle répercute cette faculté dans les
milieux vivants, dont elle conditionne la morphologie et l'équilibre
physiologique. 

 En d'autres termes, l'eau transfère à l'organisme vivant les "informations"


qu'elle reçoit de la planète pendant son parcours souterrain en contact étroit
avec la roche-mère. 

Dans l'organisme, l'eau existe sous deux formes différentes : eau liée,
intégrée aux structures moléculaires et eau libre ou circulante (sang,
lymphe) qui assure à la fois l'apport nutritif aux cellules et l'indispensable
élimination des déchets. 
Eau libre et eau liée diffèrent par leurs potentiels respectifs, tout comme
diffèrent dans la nature les eaux vives de ces mêmes eaux devenues
stagnantes. Ce double aspect constitue la bi-polarité de la matière et
conditionne un équilibre morpho-physiologique oscillant, qui conditionne lui-
même l'état de santé. 

Toute altération de l'eau, même à dose infime, au delà de ce que peut


déceler l'analyse chimique, se répercute au niveau des structures. Les
capacités de résonance donc d'adaptation se modifient et les modalités
nouvelles interviennent à leur tour en provoquant une altération de l'équilibre
physiologique des milieux vivants, qui entraîne une dégradation progressive

35
de l'état de santé. 

Les eaux de boissons favorables à la vie, devraient avoir un pH entre 6 et 7,


un rH2 entre 25 et 28 et surtout une résistivité supérieure à 6000 ohms. 

Ces eaux sont toutes issues de terrains granitiques ou volcaniques (Ariège,


Bretagne, Vosges d'Alsace, Massif de Vire et Massif Central). Ces eaux pures
conditionnent la santé puisqu'elles favorisent l'élimination des toxines et
qu'elles protègent l'organisme des variations cosmiques périodiques
suroxydantes (pleine lune, canicule, orages, tempêtes ...). 

Cependant, l'état normal de l'eau dans la nature est d'être en mouvement. 


Ce sont les tourbillons créés par l'écoulement de l'eau qui conditionnent sa
structure et ses différents potentiels. Mise "hors circuit", elle perd ses
propriétés vitales et s'altère très vite. Par exemple, la stagnation abaisse la
résistivité, le traitement chimique favorise l'alcalose et l'oxydation, etc... 

► Ce petit texte est extrait d'un site très complet qui a été mis en place
par Fabrice Vincent, petit-fils de Louis-Claude
Vincent :   http://www.bevincent.com 

Association de BIO-Electronique : 

Après le décès de L. Cl. Vincent, une association (loi 1901) fut créée en 1989, et
présidée depuis cette date par le Dr. Jeanne Rousseau. 

L'association est ouverte à tout public intéressé par les questions fondamentales


de respect de l'environnement, de qualité des produits (eau, aliments), et de santé
naturelle (examinées d'après la B.E.V.). 
L'association organise des stages, des conférences et des études en
bioélectronique. 
Elle produit 4 bulletins par an dont le prix est inclus dans l'adhésion annuelle. 

Je vous encourage vivement à vous y inscrire, il faut soutenir cette association. Le


bulletin "Sources Vitales" est plein d'informations passionnantes et instructives, et
de nombreuses conférences et séminaires sont organisés dans divers points de
France. 

Association de Bio-Électronique (ABE) 


22 Bis rue Ernest Renan 
49500 Segré - Cedex
FRANCE

L'eau Diamant : 
L'eau Diamant est une eau "informée" et "informante", qui a été "chargée"

36
énergétiquement et spirituellement, une eau presque "consciente", capable de
recevoir et garder l'information mentale que vous allez lui "envoyer", et de la
transmettre à votre organisme, tant sur le plan physique que sur le plan
"subconscient", et ainsi avoir des impacts tant sur la santé physique que sur
différentes situations. 

Son origine : 
Suite à des informations reçues par l'intermédiaire de trois rêves successifs, Joël
Ducatillon commence ses recherche en 1994. 

Je le cite : "Après 18 mois d'investigations intérieures, de méditations, mais aussi de


lectures sur la physique quantique, un appareil appelé ADN 850 fut créé. Ce dernier, joue
un rôle de programmateur de l'eau tout en élevant son taux vibratoire. 
Il faut signaler également que, pendant cette période, je vivais des transformations
interieures qui me permirent de canaliser des fréquences énergétiques plus élevées. 
L'ADN 850 est un tube de verre soufflé, étanche, dans lequel plusieurs spirales lumineuses
servent de réceptacles aux 850 codes transmis ensuite dans une eau minérale achetée
dans un magasin de santé, afin de la transmuter en Eau Diamant. Ces codes
mathématiques et géométriques sont traduits en diverses combinaisons sonores exprimées
à l'aide d'un synthétiseur." 

QU'EST-CE QUE L'EAU DIAMANT ? 


"Il s'agit d'une eau de source dont la conscience est celle de la cinquième dimension,
agrémentée de certains codes de la sixième et de la septième dimension. Elle pourrait
s'intituler "Eau de la Nouvelle Terre" ou, "Eau de la Nouvelle Jérusalem" en accord avec le
texte biblique de l'Apocalypse chapitre 22 versets 1 et 2. 
Cette Eau est devenue plus vivante et intelligente, répondant avec Amour aux intentions
émises verbalement par l'utilisateur.
Elle est une aide pratique pour déprogrammer et transformer les mémoires cellulaires
restrictives, et ainsi amener l'être humain à intégrer la Conscience de l'Arbre de Vie
jusqu'au plus profond de lui-même. 

Elle est multipliable à souhait et destinée à être partagée avec autrui. Elle correspond aux
nouveaux produits annoncés par KRYEON (Aller au-delà de l'humain, Tome 2 pages
143,144, édition Ariane, Québec).
Elle est distribuée gratuitement." 

Son action : 
Elle transmet dans la partie non-encodante de l'ADN (intron) des nouvelles géométries,
dites fractales qui, à leur tour, organisent des nouvelles banques de données à l'aide des
quatre bases A.C.G.T de la partie encodante du filament d'ADN (exon). 
Il en résulte un renforcement et une amplification de la volonté de l'âme sur le véhicule
égotique, produisant des effets visibles et plus rapides au niveau des corps psycho-affectifs
et physique de l'individu. 
Les mémoires du subconscient qui se répercutent dans la vie quotidienne sous formes de
blocages et de disharmonies, se transforment, s'allègent. Par conséquent, les résistances
situationnelles s'affaiblissent progressivement. 
Cette Eau Diamant permet donc une amélioration du paysage individuel et de ses
projections sur l'écran des situations vécues ou à vivre." 
37
Sites à consulter : 
"http://net.addr.com/eaudiamant" 

Fantastique Phoenix "Eau Diamant" 

Sources et eaux guérisseuses : 


Un peu partout en France, et ailleurs dans le monde, des sources ou des fontaines sont
réputées être "miraculeuses", guérisseuses, et effectivement les résultats obtenus peuvent
parfois être spectaculaires. 
Souvent déconsidérés, présentés comme le résultat de coincidences, "d'effet placébo",
quand les heureux bénéficiaires ne sont pas acusés de tricherie ou de canulards, ces
résultats sont pourtant parfaitement explicables quand on s'intéresse tant soi peu à la
"mémoire de l'eau", ainsi qu'à la médecine Quantique, et que l'on veut bien accepter de
considérer les effets que peut avoir sur un organisme des "informations" positives qui
peuvent lui être transmises par ce vecteur de vie incroyable et méconnu qu'est l'eau. 

Ces sources bénéficient toujours de conditions très particulières : 

1. La qualité de l'eau en est toujours remarquable, et correspond aux critères de


la BIO-électronique de Vincent. 

2. Elles sont "informées" par leur passage sur des "Hauts Lieux" présentant des
Taux Vibratoires élevés, ainsi que des particularités médicales liées au lieu,
dont l'origine et l'explication se perd dans la nuit des temps. Souvent elles ont
vécu une circulation souterraine complexe sur des "réseaux sacrés", ou ont
suivi un cheminement commun avec la "Vouivre" des Druides... 

3. Et ce n'est pas la moindre cause, elles reçoivent en permanence une "charge"


spirituelle très élevée et positive, apportée par les milliers (et parfois millions,
comme à Lourdes) de pélerins qui à longueur d'année, viennent déverser
leurs prières et leurs pensées d'amour et de confiance sincères et profonds.

Ces eaux, bien que bénéfiques pour l'ensemble de l'organisme, sont en général réputées
pour une action bien particulière, soit sur un organe, soit sur des fonctions spéciales. 

Dans toutes les régions, il existe de telles sources. S'y approvisionner (la plupart du temps
gratuitement) est en général possible, et pour la consommation quotidienne, cela
représente une excellente alternative à l'eau polluée du robinet... 

38
Quelques liens... 
Si vous souhaitez TOUT savoir sur ce merveilleux élément, voici quelques sites à visiter... 
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/proprie/MenuProprie.htm

http://www.bevincent.com/pricipe,php 

http://www.ec.gc.ca/water/fr/nature/prop/f_prop.htm 

http://site.voila.fr/osmose_inverse 

http://www.apexema.com 

http://www.edensprings.ch/index_fr.asp 

http://perso.wanadoo.fr/henri.fabre/eau.htm 

http://net.addr.com/eaudiamant 

http://www.digibio.com/cgi-bin/node.pl?lg=fr&nd=n1 

http://www.thermes.org/gratuit.htm

 Et pour ceux qui lisent l'Anglais, un site qui, bien qu'il ne traite pas de l'eau, peut faire
comprendre beaucoup de choses, un site qui vaut le détours... : H-longevity 

"The great dicovery of russian doctor can change a march of mankind history
... 
Hydrogen against aging, illnesses and death!"

{V} régime crétois)

39
Conseils pour une journée
"Forme et Minceur"
"Il convient de ne jamais oublier que le combustible de toute la machine vitale
est d'abord fourni exclusivement par les végétaux qui composent la
nourriture, l'alimentation de base... 
A travers le métabolisme, cette nourriture est transformée en chaînes
moléculaires glucidiques, lipidiques et protéiniques, dans le règne animal,
jusqu'à l'homme. 

De la tête aux pieds, l'homme est constitué tout simplement par ce qu'il
mange... 

Le régime crétois 
et quelques recommandations générales

 Après des années de recherches et de confrontation des habitudes


alimentaires dans le monde entier, et de leur répercussion sur la santé, le Docteur Serge
Renaud et son équipe de chercheurs ont mis en évidence les bienfaits du régime
alimentaire suivi en Crête, où la population conserve année après année, une espérance de
vie qui est de loin bien supérieure à la durée habituelle dans les autres pays étudiés. 

Pour démontrer l'incroyable effet protecteur sur la santé du "régime crétois", le Dr Serge
Renaud a entrepris une vérification à Lyon, sur une population de personnes ayant déjà eu
des problèmes coronariens. Il n'était pas question d'importer des aliments de Crête, mais
d'adapter le régime alimentaire en le rapprochant de celui utilisé en Crête. 

Et les résultats furent exceptionnels : 70% d'amélioration de l'état de santé des patients. 

Ce "régime" est donc devenu le "régime santé" par excellence. 

40
 

 Supprimez totalement et strictement : 

 Tous les laitages, surtout au lait de vache (lait, yaourts, fromages


blancs, petits suisses, beurre, crème, etc...) 
L'organisme humain adulte ne possède presque plus d'enzymes (lactase)
depuis l'âge de 10-12 ans pour digérer les laitages. 

Dans la Nature, le lait revêt une importance fondamentale. Les laits sont très
différents les uns des autres. 
Chaque lait répond aux besoins de l'espèce qui le produit, et chacune de ses
molécules est au service d'un projet existentiel spécifique à l'espèce en
question. 

Le lait de vache est l'un des plus éloigné du lait humain, et peut être
extrêmement nocif pour la santé. 
(voir page Le lait) 

 Le sucre, et tous les produits à base de sucre ou contenant du sucre. 

 TOUTES les graisses "saturées" : toutes les graisses animales, l'huile


d'arachide, toutes les graisses et huiles chauffées à plus de 110 / 120
degrés... 
(voir page Les acides gras) 

 TOUTES les viandes grillées et si possible limitez votre consommation de


"viandes rouges" au strict minimum, en veillant particulièrement à la qualité de
la viande choisie. 

 les céréales (surtout celles contenant du gluten et des sucres : blé, maïs,


avoine, malte, pil-pill, orge, seigle) 
Les "occidentaux" (race caucasienne), contrairement aux asiatiques, ne
peuvent digérer les céréales non germées (absence de phytases). 
(voir page Les céréales) 

 la bière et tous les sodas, cocas et autres boissons assimilées 

 la viande de porc et toutes les charcuteries.

41
 Consommez 2 à 3 fois par semaine :

 Poisson : principalement les poissons"gras" des mers froides : 


 maquereau, harengs, sardines...
 éviter tous les gros poissons prédateurs : thon, espadon,
bonites, requin qui, en fin de chaîne alimentaire concentrent
beaucoup de "métaux lourds" 
 éviter tous les poissons d'élevage
 toujours enlever la peau après cuisson.

 Viandes :
 volailles : poulet, dinde, canard, oie, pintade,
autruche - provenant d'élevage garantis BIO,
 tous les gibiers sauvages

 Riz, quinoa, kamut, sarrasin, à prendre en quantité raisonnables. 


 Fromages de chèvre et de brebis, éventuellement un peu de gruyère.

 Consommez tous les jours :

 Des légumes et des fruits (500 grs par jour) dont au moins 70%


crus, de provenance BIO autant que possible, et de préférence
produits dans VOTRE région. 

 Un ou deux verres de vin rouge de qualité par jour. 

 Un peu de céréales en évitant le blé et le maïs (préférez quinoa,


kamut, riz, avoine, épautre, sarrasin). 

 des recettes à base de quinoa (et plein d'autres) sur le


site Naturosanté - recettes 

 Important : Deux cuillères à soupe par jour et par personne d'huile


d'olive, et une d'huile de colza, 

NON CHAUFFÉES (à ajouter dans les salades, ou dans


les plats après cuisson).

Concernant les huiles, les deux qualifications : 

"1ère pression à froid" et "Vierge" (ou "Extra-vierge") doivent


impérativement être mentionnées 

 1ère pression à froid veut dire qu'il n'y a eu aucun chauffage


des fruits pour en extraire l'huile,
 Vierge veut dire qu'aucun solvant ou autre produit chimique n'a
été rajouté pour augmenter le rendement.

42
 ATTENTION à la cuisson ! ! 

Elle doit toujours se faire (viandes et légumes) à l'étouffée et à chaleur


douce (maximum 110 - 120°). 
Pour les volailles et le poisson, cuire avec la peau, la retirer après cuisson (la
peau contient une grande quantité de graisses SATURÉES nuisibles pour la
santé). (Voir "alimentation hypotoxique") 

Après cuisson, au moment de servir, ajouter de l'huile d'olive ou/et de colza


(toujours 100% vierge et première pression à froid), assaisonnée avec des
herbes aromatiques fraîches. 

 NE JAMAIS GRILLER les viandes ou poissons, ne jamais gratiner ou


frire, ne jamais consommer tout ce qui est brûlé ou caramélisé. 

 Eviter toutes les sauces lourdes, grasses, ou contenant des produits


laitiers (crème, fromage...) 

 Les FRUITS ne doivent JAMAIS être consommés en dessert, après


un repas, ni au cours des repas, mais ENTRE les repas (évitez
oranges, prunes et abricots, acidifiants), 
privilégiez les fruits de saison, cultivés biologiquement et dans
VOTRE région. 
 Evitez de grignoter ou de prendre des "casse-croûtes" à tout
moment ... 

 Evitez les salades et crudités le soir, la digestion plus lente la nuit


favorise la fermentation dans l'estomac et la création d'acidité. Préférez
des légumes cuits ou un potage. 

 Mangez lentement, mâchez 15 fois chaque bouchée avant d'avaler 

 Eviter les jus de fruits qui se comportent comme des sucres rapides,


et sont souvent source de prise de poids et de colites. Il est préférable
de manger les fruits entiers. 

 Dessert : à éviter. Mais si vous avez de la peine à vous en passer,


évitez les pâtisseries sucrées, et ne mangez jamais de fruits ni de
salades de fruits en dessert (surtout avec de l'alcool, comme c'est
souvent l'habitude...) 

 Toujours des fibres et des légumes, à tous les repas. 

 Impérativement boire au moins un litre d'EAU par jour, en dehors


des repas, par petites gorgées si nécessaire. 

 Le thé et le café désaltérent, mais n'hydratent pas,


voire déshydratent !

43
Ce régime est valable pour tous, et particulièrement pour les personnes
présentant des problèmes cardio-vasculaires, mais il devrait être adapté à
chaque cas particulier.

 L'importance et la place des repas :


 Le petit déjeuner

est l'un des plus importants. On doit y apporter une attention


particulière car il doit apporter à notre organisme le "carburant"
nécessaire pour la journée, mais ne pas se gaver de choses lourdes,
sucrées et très caloriques. 

Très important - 1/4 à 1/3 de la dose quotidienne de


protéines doit être pris le matin !! Je recommande donc
vivement de remplacer le petit déjeuner habituel par une préparation à
base de protéines de soja. 

Evitez les céréales sucrées et le lait de vache, remplacer le café


habituel par du thé vert, et ne JAMAIS ajouter de lait ou de crème. 

Manger régulièrement des produits sucrés (confiture, miel,


vienoiseries...) le matin, c'est s'assurer une crise d'hypoglycémie
vers les 10h 30 ou 11 heures... 

Dès leur plus jeune âge, ne pas habituer les enfants à un petit
déjeuner sucré (éviter viennoiseries, céréales, miel et confiture), mais
leur donner des protéines.

 Le repas de midi

doit être un moment de calme, et apporter un "bol alimentaire" complet


suivant les indications données ci-dessus. Ne pas oublier le principe de
"restriction calorique". 

Il faut prendre le temps d'apprécier le repas de midi. Voir


recommandations ci-dessus : "Consommez tous les jours".

 Le repas du soir

au contraire, doit être léger (potage de légumes ou substitut de repas


protéiné) car la digestion beaucoup plus lente la nuit favorise le
stockage des graisses, augmente la production de radicaux libres et
perturbe le repos. 

44
Je conseille un potage de légumes (légumes frais, coupés fin mais
pas "moulinés", de provenance BIO bien sûr, et très peu cuit). 
Evidemment : pas de dessert le soir. 

Si vous n'êtes pas un "accro" de la table, ou si vous avez quelques


kilos de trop, vous pouvez avantageusement remplacer le repas du
soir par une préparation à base de soja, identique à celle du matin,
que vous pourrez faire suivre (pour le plaisir et la convivialité) d'une
tranche de pain au Kamut, ou multicéréales BIO, et d'un peu de
fromage de brebis (ou de chèvre), et terminer par une tisane. 

 L'importance de la complémentation :
Pour être en forme, préserver sa santé, et pour retarder le vieillissement de
l'organisme en général et du cerveau en particulier, il est absolument
indispensable d'apporter à notre organisme, tous les jours, et à longueur de
vie, la totalité des nutriments dont il a impérativement besoin pour
fonctionner. 

Cette quantité "optimale" de nutriments (protéines, vitamines, minéraux,


etc...) peut être des dizaines de fois supérieure aux AQR (Apports
Quotidiens Recommandés), qui sont des quantités MINIMUM fixées par
l'administration pour ne pas être malade, et très en dessous des quantités
optimum nécessaires pour être au mieux de sa forme. 

De nos jours, cette "quantité optimale" ne peut pratiquement JAMAIS être


apportées en quantité suffisante par notre alimentation trop industrialisée. 

Il devient donc absolument nécessaire de prendre régulièrement


des complément nutritionnels sous forme de poudre, de tablettes ou de
gélules (mais ne pas prendre n'importe quoi d'une manière anarchique !). 

 N'acceptez JAMAIS la constipation. Il est très important que les


personnes ayant tendance à la constipation prennent systématiquement, aux
trois repas, une complémentation en fibres
- Voir le dossier Hygienne intestinale 

 Une liste complète des aliments et des nutriments compatibles avec


votre organisme, et leur impotance pour votre santé et votre bien-être peut
également être établie sur demande. Me consulter. 

45
Je reste également volontiers à votre disposition (gratuitement) pour toute
précision ou renseignement complémentaire concernant l'utilisation et les
dosages des compléments nutritionnels. 
Je vous demande simplement de poser votre question sur le FORUM. 

 Quel que soit votre situation et votre état actuel, si vous appliquez
ce programme à la lettre, tel qu'il est indiqué, avec sérieux et détermination,
sans vous décourager si les résultats ne sont pas spectaculaires au bout de
quelques jours, vous serez étonné des résultats que vous obtiendrez et de la
vitalité qui sera la votre au bout de quelques semaines... 

Pour un objectif ou une situation plus spécifique ou plus ciblée, me


consulter... 

Vos témoignages sur les résultats que vous avez peut-être obtenu (sur
votre forme, votre santé, la prévention du vieillissement ou le contrôle de votre
poids) en suivant un programme de ce genre, 
seront les bienvenus sur le FORUM. 

Pensez que vos témoignages peuvent aider d'autres personnes à prendre les
bonnes décisions...
Merci pour eux. 

page suivante : quelques produits 

ou retour     sommaire général 

46
{VI} liste des aliments)

Liste des aliments alcalinisants et acidifiants

FRUITS
Aliment alcalinisant acidifiant Aliment alcalinisant acidifiant
Fruits acides Fruits séchés
Ananas x . abricot . x
citron x . banane mûre x .
clémentine x . figue x .
grenade x . poire x .
groseille x . pomme x .
mandarine x . pruneau . x
orange . x raisin x .
pamplemousse x .
.
Fruits mi-acides Fruits neutres
abricots . x melon x .
cerise x . pastèque x .
fraise x . .
pêche x . Fruits oléagineux
poire x . amandes sêches x .
pomme x . noisettes . x
prune . x noix sêches . x
raisin x . pistaches . x
tomate x . . . .
.
Fruits doux .
banane x .
dattes x .
figues x .
pommes douces x .
raisin doux x .

Légumes
47
Aliment alcalinisant acidifiant Aliment alcalinisant acidifiant
Faiblement amidonnés Moyennement amidonnés
asperges . x artichaut . x
aubergine x . betteraves x .
brocoli x . carottes x .
cardon x . celeri rave x .
choux de
champignon x . . x
Bruxelles
chicorée x . échalottes x .
choux x . navet x .
choux-fleurs x . oignon . x
ciboulette x . panais x .
concombre x . persil x .
cornichon x . petits pois frais x .
courge x . pissenlit x .
courgette x . rutabaga x .
cresson x . salsifis x .
endive x . A amidon concentré
épinards x . chataignes x .
pommes de
haricots verts x . x .
terre
laitue x . topinambour x .
mâche x . .
oseille . x Lipides
poireaux x x avocat x .
poivrons doux x . olive x .
potiron x . .
radis x . Glucides
rhubarbe . x miel . x
scarole x . .

Aliments de compromis
Aliment alcalinisant acidifiant Aliment alcalinisant acidifiant
Légumes secs Produits laitiers
fèves . x Lipides

48
haricots secs . x beurre . x
lentilles sêches . x crème fraiche . x
pois cassés . x lait de vache . x
soja x . lait humain x .
Céréales et dérivés .
avoine . x protéines maigres
blé complet . x Caillé de lait sec x .
farine blanche . x Fromage blanc x .
farine de maïs . x Yaourt écrémé x .
farine d'avoine . x .
fécule . x protéines grasses
maïs . x St. paulin . x
orge complète x . conté . x
pain blanc . x chèvre . x
pain complet . x emmental . x
pâtes . x gruyère . x
pommes de
. x .
terre
riz complet . x Oeufs
sarrazin . x jaune x .
seigle complet . x blanc . x
semoule . x .

Aliments de dégénérescence
Aliment alcalinisant acidifiant Aliment alcalinisant acidifiant
Substances animales Divers
Viande de veau,
. x alcools . x
boeuf
coeur de boeuf . x cacao . x
cervelle . x condiments . x
crustacés . x épices . x
poissons . x pâtisseries . x
volailles . x sucre . x

49