Vous êtes sur la page 1sur 6

l8etaâbrn€ 1422 ALGERIENNE'N',6!

2001 ' JoURNAL OFFICTEL DE LA REPUBLIQUE 3


4 novembre

I
| I

I
I
NECRETS
DECRETS
^. ^

Décret exécutif no 01-342 du 1l Chaâbane L422 | Vrtedécretexécutif n'91-05du lgjanvier l99l relatil'
correspondant au 28 octobre 2001 relatif aux I aux prescriptions généralei de protection applicables en
prescriptions particulières de protection et de I rnatière d'hygiène et de sécurité en milieu de travail ;
sécurité des travailleurs contre les risques | ,,.. décret exécutif n" 93-120 du l5 mai 1993 relatif à
érectriques au sein des organism""
"-n;r;;;:'" | ,,1^'^t"
I'organisation de la médecine du travail ;
I
I
:

Le chef du càuu"-"-"nt , | "écrète


CHAPITRE I
I
Sur le rapport du ministre du rravail et de la sécurité I DISPOSITIONS GENERALES
I
sociale, I

I Artice ler. - En application des dispositions de I'article


Vu la Constitution, noramment ses articles g5-4"et 125 | 45-2 de ia loi n" 88-07 du 26 janvier 1988, susvisée. le
fixer
(alinéa 2) ; I particulières de protection et de sécuritélesdesprescriptions
préscnt décret a pour objet de
I travai-lleurs
les risques électriques au sein des organismes
vu la loi no g3-13 du 2 juillet 1gg3, modifiée et | ::y: cmployeurs'
complétée, relative aux accidents du travail et aux I
maladies professionnelles;
de sécurité
I Les règles parricuiières de prorecriondcseractivités
I applicables aux travailleurs exerçant dc
Vu la loi n"85-07 du 6 août 1985 relative à la I tiansport er rJe distribution d'éneigie électrique feront
production. au transport, à la distribution d'énergie
électrique et à la disuibution publique de gaz;
I f'oUi"r dc rextes particuliers.
I An. 2.-Il est entendu au sens du présent décret par
I
;

Vu la loi no 88-07 du 26 janvier 1988 relativc à I


I'hygiène, à la sécurité et à la médecine du travail , AMOVIBLE :
I
I Qualificatif s'appliquant à tout matériel électrique
Vu la loi no 90-03 du 6 février 1990 relative à | portatifàmain,mobileousemi-fixe.
I'inspection du travail, modifiée et complétée ;
I

Vu re décret n.87-182 du
'8
août
'e81ï':,tf
huiles à base de polychlorobiphénile (P'c-B), 1li ;'Jj,T:::il:iii::::un.i."uit
aux | une ou

équipements électriques qui en contiennent et aux II oruti""r.


'- ..-
foncrions telles que protecrion, commande,
sectlonnement' connexlon'
matériaux contaminés par ce produit ; I
ou BARRE PRIN.IPALB
vu te décrer présideniiel no 90-198 du 30 juin 19e0, |
modifié et complété' portant réglemcntation des "3?ÏilEEPRIN.IPALE
substancésexplosives; I uorn" prévue pour la conncxion aux dispositifs de misc
| à lo"t"rrc de conducteurs de protection, y compris le.s
- I
Vu le décret présidentiel no2O0O-256 du 26 Joumada I
conducteurs d'équipotentialité et éventuellement !es
conducteurs assurant une mise à la terre fonctionnelle.
El Oula 1421 correspondant au 26 août 2000, portant I
nomination du chef du Gouvernemenr;
I I
caNaIISATION ELECTRIQUE :

constitué par un ou plusieurs conducteurs


Vu le décret présidentiel no 0l-139 du g Rabie El Aouel | .-Ensemble
électrieues et les éléments assurant leur fixation et' le cas
1422 correspondant au 3l mai 2001 portant nomination | échéant' leur protection rnécanique'
des membres du Gouvernement ; |
I
CANALISATION ELECTRIQUE ENTERREE :
vu le décret exécutif no 90-41 1 du 22 décembre 1990 |
relatif aux procédures applicables en matière de I Canalisation établie au-dessous de la surface du sol et
réalisation et de déplacement d'ouvrages d'énergie I dont les enveloppes extérieures (gaines ou conduites de
électrique et gazière et au contrôle ; I protection) sont en contact avec le terrain.
l8 ehaâbalrc 1422 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQI.IE ALGERIENNE N" 65
4,novembre 2(X)l

.DECRETS

Décret exécutif no 01.342 du 1l Chaàbtne L422 Vu le décret exécutif n" 9 I -05 du 19 janvier I 991 relati l'
correspondant au 28 octobre 2001 relatif aux aux prescriptions généralei de ptotection applicables en
prescriptions particulières de protection et de matière d'hygiène et de sécurité en milieu de travail ;
sécurité des travailleurs contre les risques
Vu le décret exécutif no 93- 120 du l5 mai 1993 relatif à
électriques au sein des organismes employeurs.
l'organisation de la médecine du travail ;

Décrète :
Le Chef du Gouvernement .
CHAPITRE I
Sur le rapport du ministre du travail et de la sécurité DISPOSITIONS GENERALES
sociale,
Artice ler. -- En application des dispositions de I'article
Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4'et 125 45-2 de ialoi no 88-07 du 26 janvier 1988, susvisée. le
(alinéa 2) ;
préscnt décret a pour.objet de fixer les prescriptions
particulières de protection et de sécurité des travai-lleurs
contrc les risques électriques au sein des organismes
Vu la loi no 83-13 du 2 juillet 1983, modifiée et
employeurs.
complétée, relative aux accidents du travail et aux
maladies professionnelles ;
Lcs règles particuiières de protection et de sécurité
applicables aux travailleurs exerçant dcs activités dc
Vu la loi n'85-07 du 6 août 1985 relative à la transport et de distribution d'énergie électrique feront
à Ia distribution d'énergie
production, au transport, I'objet cle textes particuliers.
électrique et à la disuibution publique de gaz;
Art.2. Il est entendu au sens du présent décret par ;

Vu la loi no 88-07 du 26 janvier 1988 relativc à


-
I'hygiène, à la sécurité et à la médecine du travail ; AMOVIBLE:
Qualificatif s'appliquant à tout matériel électrique
Vu la loi no 90-03 du 6 février 1990 relative à portatif à main, mobile ôu semi-fixe .

I'inspection du travail, modifiée et complétée ;

APPAREILLAGE ELECTRIQUE :
Vu le décret n' 87-182 du 18 août lô87 relatif aux
Matériel électrique assurant dans un circuit une ou
huiles à base de polychlorobiphénile (P.C.B), aux
plusieurs fonctions telles que protection, commande,
équipements électriques qui en contiennent et aux
sectionnement. connexion.
matériaux contaminés par ce produit ;

BORNE PRINCIPALE OU BARRE PRINCIPALB


Vu te décret présidentiel no 90-198 du 30 juin 1990, DETERRE:
modifié et complété, portant réglementation des Borne prévue pour la connexion aux dispositifs de misc
substancés explosives ;
à la terre de conducteurs de protection, y compris les
conducteurs d'équipotentialité et éventuellement les
Vu le décret présidentiel n'2000-256 du 26 Joumada conducteurs assurant une mise à la tene fonctionnelle'
El Oula l42l correspondant au 26 août 2000, portant
nomination du Chef du Gouvernement :
CANALISATION ELECTRIQUE :

Vu le décret présidentiel no 0l-139 du 8 Rabie El Aouel Ensemble constitué par un ou plusieurs conducteurs
1422 conespondant au 31 mai 2001 portant nomination électriques et les éléments assurant leur fixation et, le cas
des membres du Gouvernement échéant. leur protection mécanique.
;

CANALISATION ELECTRIQUE ENTERREE :


Vu le décret exécutif no 90-41 1 du 22 décembre 1990
relatif aux procédures applicables en matière de Canalisation établie au-dessous de la surface du sol et
réalisation et de déplacement d'ouvrages d'énergie dont les enveloppes extérieures (gaines ou conduites de
élechique et gazière et au contrôle ; protection) sont en contact avec le terrain.
JôÙnNnûlOF'FIeI'Êl DÉ.rra nËPInLIQt E errcnnrur.lr+e N' cs

Le tracé des canalisations dans le sol doit être relevé sur Pour les prises de courant, prolongateurs et connecteurs
un plan permettant de connaître leur emplacement sans d'une intensité nominale supérieure à 32 ampères, la
avoir à recourir à une fouille. réunion ou la séparation des deux constituants ne doit
pouvoir s'effectuer que hors charge.
Art. 30.
- La possibilité d'un contact fortuit avec les
parties actives d'un culot et de la douille correspondante
Art. 33. Le raccordement des parties mobiles de
doit être éliminée à partir du moment où le culot est en -
matériels électriques tels que chariots de ponts roulants ou
place.
ponts roulant eux-mêmes doit être réalisé, soit à I'aide de
Les douilles à vis doivent être d'un modèle évitant la canalisations électriques souples en respectant les
possibilité de contact avec une partie active du culot ou de dispositions de I'alinéa 2 de I'article 27 et de I'alinéa ler
la douille pendant I'introduction et I'enlèvement d'une de I'article 32 ci-dessus, soit par des lignes de contact
lampe; cette disposition n'est toutefois pas exigée des fixes protégées contre les contacts directs conformément
douilles d'un diamètre supérieur à 27 millimètres ; sous aux dispositions de I'article 26 ci-dessus.
réserve que de3 consignes soient données pour que le
Toutefois, les lignes de contact des ponts roulants, pour
remplacement des lampes ne soit effectué que par un
personnel répondant aux dispositions de I'alinéa ler de
lesquellesil est impossible de satisfaire aux dispositions
de I'alinéa ler ci-dessus en raison du rayonnement
I' article 47 ci-dessous.
calorifique des matières ou produits manutentionnés,
Art. 31. peuvent être réalisées en conducteurs nus sous
- Les prises de courant,
prolongateurs et
connecteurs doivent être disposés'de façon que leurs réserve que:
parties actives nues ne soient pas accessibles au toucher, la tension de service de la ligne de contact ng dépasse
aussi bien lorsque leurs éléments sont séparés que -
pas la limite supérieure du domaine B.T.B. ;
lorsqu'ils sont assemblés ou en cours d'assemblage.
prescriptions de I'article 24 ci-dessus soient
-les
respectéespour le personnel chargé de leur mancBuvre,
Art. 32.
- Le raccordement avec la canalisation fixe de
la canalisation souple aboutissant à un appareil amovible aussi bien aux postes de travail que sur les chemins
doit être effectué au moyen d'une prise de courant, d'un norrnaux d'accès à ces postes ;

prolongateur ou d'un
connecteur comportant un nombre les dispositions des articles 34 et 63 ci-dessous
d'organes de contact élecriquement distincti, mais -
soient respectées pour le personnel d'entretien.
matériellement solidaires, égal au nombre des conducteurs
nécessaires pour le fonctionnement et la sécurité d'emploi Art. 34. dispositions des articles '36 à
- Les
39
de I'appareil amovible. ci-dessous s'appliquent au sein :

Lorsque, parmi les conducteurs nécessaires, il y a un a) qel locaux. ou emplacements de travail réservés à la
conducteur de terre ou de mise en neutre ou une liaison produËtiod, la conversion ou la distribution de
équipotentielle, les organes de contact qui lui sont affectés l'électricité; ,

doivertt être conçus de façon à ne pouvoir être mis sous


b) des locaux ou emplacements de travail où la présence
tension lors d'une manceuvre.
de parties actives accessibles résulte d'une nécessité
En outre, lors de manæuvres, ces organes de contact technique inhérente aux principes même de
doivent assurer la mise à la terre. la mise au neutre ou la fonctionnement des matériels ou installations'
liaison équipotentielle avant la réunion des organes de
contact des conducteurs actifs et doivent interrompre cette Art. 35. L'employeur doit désignerles locaux et.'
liaison seulement après la séparation desdits organes de emplacements de
- travail-.$vus à I'article 34 ci-dessus et'
contact. les délimiter clairerhent.' ""
Lorsque, dans une installation, il est fait usage de socles L'accès à ces locaux ou de travail n'es't
"emplacements
de prises de courant alimentés par des tensions de valeur roWi6d,auxry.gæry.Wnjesdgs,;i.squesÇ.l99"t1,rgusl
ou de nature différentes. ces socles doivent être de modèle èt habilités par les employeurs à y travailler, les travaux
distinct et doivent s'opposer à l'introduction des fiches qui .doivent ptre effecrués en respectant les règles prévues à
ne sont pas prévues pourla valeur ou la nature des I'article 50 ci-dessous.
il est admis d'utiliser
tensions desdits socles. Toutefois,
L'autorisation doit être donnée par I'employeur. Elle
des prises de courant identiques sur des circuits
peut être individuelle ou collective.
monophasés 127 et 230 volts en courant alternatif 50
hertz, à condition qu'elles soient repérées par un
Art. 36. cas de nécessité, des personnes non
étiquetage. - En
averties des risques électriques peuvent être autorisées à
Lorsque la permutation des pôles ou des phases peut pénétrer dans ces locaux ou emplacements de travail, à la
avoir des effets nuisibles à la sécurité, les prises de condition d'avoir été instruites des consignes à respecter et
courant doivent être d'un modèle s'opposant à cette d'ôtre placées sous le contrôle permanent d'une personne
pennutation. avertie des risques électriques et désignée à cet effet.
l8Ghaâbsne 142 JOURNAT, OF.FICIEL DE LA REPUBLIQUE AI,GERIENNE N" 65 7
4 rmvembne 2IX)l

TENSION LIMITE CONVENTIONNELLE DE CHAPITRE III


SECURITE: CONDITIONS GENERALES AUXQUELLES
Valeur maximale de la tension de contact qu'il est admis DOIVENT SATISFAIRE LES INSTALLATIONS
de pouvoir maintenir indéfiniment dans des conditions ELECTRIQUES
spécifi ées d' infl uences externes, Art. 5. Les installations doivent, dans toutes leurs
-
parties, être conçues et établies en fonction de la tension
TERRE: qui détermine leur domaine. Elles doivent satisfaire aux
Masse conductrice de Ia terre, dont le potentiel conditions suivantes :
électrique en chaque point est considéré comme égal à être réalisées par des personnes qualifiées' avec un
zéro .
-
matériel électrique approprié, conformément aux normes
CHAPITRE II en la matière. Les adjonctions, modifications ou
réparations doivent être exécutées dans les mêmes
CLASSNMENT DES INSTALLATIONS conditions;
ELECTRTQUES EN FONCTION DES TENSTONS
être conçues et établies dans toutes leurs parties, en
Art. 3. Les installations électriques désignées -
vue de présenter et de conserver un niveau d'isolement
-
ci-après les "installations" sont classées en fonction de la approprié à la sécurité des personnes et à la prévention des
plus grande des tensions nominales existant aussi bien incendies et explosions. L'isolation du conducteur neutre
entre deux quelconques de leurs conducteurs qu'entre I'un doit être assurée comme celle des autres conducteurs
d'entre eux et la terre, cette tension étant exprimée en actifs;
valeur efficace pour tous les courants autres que les
présenter une solidité mécanique en rapport avec les
courants continus lisses. -
risques de détérioration auxquels elles peuvent être
En régime normal, la plus grande des tensions existant exposées;
entre deux conducteurs actifs ou entre un condqcteur actif
être constituées de telle façon qu'en aucun point le
et la terre ne doit pas excéder la tension nominale de plus -
courant qui les traverse en service normal ne puisse
de lO Vo.
échauffer dangereusement les conducteurs, les isolants ou
Il est admis d'assimiler au courant continu lisse les les objets placés à proximité;
courants redressés dont la variation de tension de crête à éviter que les parties actives ou les masses
crête ne dépasse pas 15 Vo dela valeur moyenne. -
soient portées, du fait de leur voisinage avec une
installation du domaine de tension supérieure ou du fait
Art. 4. Selon la valeur de la tension nominale prévue
- 3 ci-dessus. les installations sont
à I'article classées
de liaisons à des prises de terre non électriquement
comme suit
distinctes, à des tensions qui seraient dangereuses pour les
:
personnes;
les installations du domaine de très basse tension
- être protégées contre les effets des décharges
(T.B,T): installations dans lesquelles la tension ne dépasse -
atmosphériques dans les zones particulièrement exposées
pas 50 volts en courant alternatif ou 120 volts en courant
aux effets de la foudre lorsqu'elles comportent des lignes
continu lisse.
aériennes non isolées;
les installations du domaine de basse tension A
- être posées sur des supPorts autres que ceux des
(B.T.A.) : installations dans lesquelles la tension excède -
lignes d'énergie non isolées des domaines B.T.B.' H.T.A
50 volts sans dépasser 500 volts en courant alternatif ou
ou H.T.B., et des lignes aériennes de télécommande, de
excède 120 volts sans dépasser 750 volts en courant
signalisation ou de télécommunication qui ne sont pas
continu lisse.
réalisées en conducteurs ou câbles isolés pour la plus
les installations du domaine de basse tension B grande des tensions des lignes d'énergie voisines ou ne
-
(B.T.B.) : installations dans lesquelles la tension excède sont pas protégées par un écran métallique relié à la terre
500 volts sans dépasser 1.000 volts en courant alternatif aux deux extrémités.
ou excède 750 volts sans dépasser 1500 volts en courant
continu lisse. Art. 6. Lorsque Ie schéma d'une installation ne ressort
-
pas clairement de la disposition de ses parties, les circuits
les installations du domaine de haute tension A
-
(H.T.A.) : installations dans lesquelles la tension excède et les matériels électriques qui la composent doivent être
|.000 volts en courant alternatif sans dépasser 50.000 identifiés durablement par tous moyens appropriés en vue
volts ou excède 1500 volts sans dépasser 75.000 volts en d'éviter les accidents dûs à des méprises.
courant continu lisse : Lorsque dans un établissement coexistent des
les installations du domaine de haute tension B installations soumises à des tensions de nature ou de
-
(H.T.B.) : installations dans lesquelles la tension excède domaines différents, on doit pouvoir les distinguer par
50.000 volts en courant alternatif ou excède 75.000 volts simple examen, et, si besoin est, grâce à une marque
en courant continu lisse. apparente durable et facile à identifier.
ii ôùnr.eirôm ,ôùtiinËnr''guffi, ffi.ril-C.ù ,,n';, ' liffiillffi
.â**";?, 1 Les locaux ou emplaceûænt,de travail I e.,. 41. Toute masse faisant I'objet d'une mesure de
e
doivent satisfaire aux conditions suivantes : -
protection par coupure automatique de I'alimentation doit
I pro
être reliée à un conducteur de protection.
les pandrtes affichées sur les porfes ou dans les |I
etre
-
passages qui permettent d'y accéder doivent signaler
I
L
Lorsque deux masses simultanément sont accessibles à
I
I'existence de parties actives non protégées et interdirc |I un travailleur même si elles appartiennent à deux
un
I'entrée _gg_.!'accès à toute personne non autorisée I installations
inst différentes, elles doivent être reliées à une
conformément aux dispositions de I'article 35 ci-dessus ; même prise de
mêr tere ou au même ensemble de prises de
I *tt
æne interconnectées.
les portes donnant accès à un local ou emplacement |
-
de travail contenant des parties actives non protégées des I

domaines H.T.A. ou H.T.B doivent être fermées à clef I|


I o 42.
e,t. A I'exception des cas prévus aux articles 50,
St -
.i' et 53 ci-dessous, quel que soit le type d'installation
mais pouvoir être facilement ouvertes de I'intérieur même I| ::,
si elles viennent à être fermées à clef de l'extéri
,eur ;
I utilisée selon les schémas, TN, TT ou IT, un dispositif de
uul
|I coupure générale ou divisionnaire doit séparer
les abordË des parties actives non protégées I "o,
automatiquement de I'alimentation la partie de
aut
-
accessibles aux travailleurs doivent laisser à ceux-ci une I'in
I'installation protégée par ce dispositifde telle sorte que, à
I
aisance de déplacement et de mouvement en rapport avec
I la suite d'un défaut d'isolement dans cette partie de
I

les travaux à exécuter et leur fournir un appui sûr pour les I'in
I'installation, une tension de contact présumée égale ou
pieds ; ils ne doivent pas être utilisés comme passages,
I
I supérieure à la tension limite conventionnelle de sécurité
rup
entrepôts ou à d'autres fins. II ne puisse
I se maintenir dans aucune partie de I'installation.
I
Si les conditions de I'alinéa ler ci-dessus ne peuvent
Art. 38. des locaux ou emplacements de I|
- En dehors
travail mentionnés à l'article 34 ci-dessus. certaines I| ^.-t- respectées, il y a lieu de réaliser une liaison locale
Ctre
:"'
équipotentielle supplémentaire, à moins que celle-ci
installations mobiles telles que les dispositifs de soudage à || ::"'
I'arc qui présentent également des risques particuliers de I| "-
n'existe de fait.

choc électrique peuvent être utilisées sur des II o


emplacements qu'il est impossible de définir à I'avance. I
Orr. 43. Dans châque bâtiment ou emplacement de
I travail -extérieur,
,r" un conducteur principal
II d'équipotentialité doit réunir au conducteur principal de
CHAPITREV :::
protection les éléments ionducteurs étrangers
I à
PROTECTION DESTRAVAILLEURSCONTRE I
I ii:
I'installation pénétrant dans ce bâtiment ou emplacement
LES RISQUES DE CONTACTAVEC DES MASSES I ou en sortant.
MrsEs ACCTDENTELLEMENT SOUS TENSTON
I
I

Art. 39. A I'exception des cas prévus à I'article 7 I|


I lr nrt.
schéma
sch
44. Dans les installations réalisées suivant le
TN,- toutes les masses doivent être reliées par des
-
ci-dessus, les travailledrs doivent être protégés contre les I conducteurs de protection au point neutre de I'installation,
con
risques qui résulteraient pour eux du contact simultané lui-même mis à la tene.
lui-
|
avec des masses, quelle que soit la surface accessible de I| . les installations réalisées suivant le schéma TN-C,
celles-ci, et des éléments conducteurs entre lesquels I| ,le
Ount
'
re (conducteur PEN ne doit comporter aucun dispositif de
pourrait apparaître une différence de potentiel plus grande II
que la tension limite conventionnelle de sécurité I| coupure ou de sectionnement
cot et doit être réalisé de

correspondant au degré d'humidité du local ou II tu


manière éviter tout risque de rupture. Dans ce schéma, la
à

emplacement. II coupure ne peut être assurée que par des dispositifs de


col'
II
I
p'o
protection contre les surintensités.
Les installations doivent être convenablement I fn"nr les installationsréalisées suivant le schéma TN-S,
subdivisées, notamment pour faciliter la localisation des
défauti d'isotement.
I a",
des dispositifs de protection contre les surintensités ou des
I| ;;
dispositifs de coupure à courant différentiel résiduel
p.un"nt être utilisés comme dispositifs de coupure.
La protection contre les risques de contact III
eeu
Art. 40.
-
indirect dans les installations alimentées par du courant I tLorsque le point neutre de la source d'alimentation n'est
alternatifpeut être réalisée Ou, accessible, I'extrémité d'un enroulement de cette
I Out
source peut en tenir lieu. Le schéma adopté doit être le
soit en associant la mise à la terrç des masses à des I
I sou
schéma TN-S.
sch
-
dispositifs de coupure automatique de I'alimentation, ces I
dispositifs pouvant être généraux et protégeant I'ensemble |I nn. 45
,a Dans les installations réalisées suivant le
de I'installation, ou divisionnaires et permettant une I schéma
sch
- toutes les masses protégées par un
TT, même
séparation sélective de parties de I'installation; dispositif de protection doivent être interconnectées et
I disl
I reliées par un conducteur de protection à une même prise
reli
soit par double isolation, isolation renforcée ou I de terre.
de I:
coupure doit être assurée par des dispositifs
-
séparation de circuit. I sensibles
sen aux courants de défaut.
It (haâbane'1422' ' fôùnNii Orfrcrnr,
,
nb r,* REÈun[iQæ'.'ÀIcERTENNE
':'
N'6s ls
4 novembre 2(Xll

CHAPITR VII I
Art. 62 Les installations sont soumises à une
I - dont
surveillance l'organisation est portée à la
UTILISATION, SURVEILLANCE, ENTRETIEN I connaissance de I'ensemble du personnel. Cette
ET VERIFICATTON DES INSTALLATTONS I surveillance doit être opérée aussi fréquemment que de
ELECTRIQUES besoin sur les installations et donner lieu dans les
I
I meilleurs délais, à la réparation des défectuosités et
Art. 60 Les installations et matériels électriques
doivent: - I anomalies constatées .
I

- être utilisés dans des conditions de service et


La surveillance des installations concerne, notamment :
I
d'influences externes ne s'écartant pas de celles pour
- le maintien des
I dispositions mettant hors de portée
lesquelles ils sont prévus , des travailleurs les parties actives de I'installation ;
I
donner lieu en temps utile aux opérations d'entretien
-
et de remise en conformité nécessaires ;
I
- le bon fonctionnement et le.bon état de conservation
des conducteurs de Protection ;
' faire I'objet de mesures de surveillance pratiquées
I

- le maintien
- I en bon état des conducteurs souples
dans les conditions prévues à I'article 62 ci-dessous ; I aboutissant aux appareils amovibles ainsi qu'à leurs
I
organes de raccordement ;
- être soumis à des vérifications dans les conditions
prévues aux articles 69 etl0 ci-dessous.
I
le maintien du calibre des fusibles et du réglage des
I -
disjoncteurs ;
En attendant qu'il soit porté réparation aux défectuosités
I
constatées, toutes dispositions utiles doivent être prises le contrôle du bon fonctionnement des dispositil's
pour qu'elles ne constituent pas une source de danger pour
I
-
sensibles au courant différentiel résiduel ;
I
les travailleurs. des défauts d'isolement par le
I
I - Ia signalisation
contrôleur perrnanent d' isolement ;
Art. 61. Les prescriptions destinées au personnel
-
sont différentes suivant qu'il s'agit r
I
le contrôle de ['éloignement des matières
I
-
combustibles par rapport aux matériels électriques
a) de travailleurs utilisant des installations ; I dissipant de l'énergie calorifique ;
I
b) de travailleurs effectuant des travaux, sur des I -+ le conûôle de l'état de propreté de certains matériels
installations hors tension ou sous tension, ou au voisinage électriques en fonction des risques cl'échauffement
d'installations comportant des parties actives nues sous dangereux par I'accumulation de poussières ;
I
tension. I
- le contrôle
I
des caractéristiques de sécurité des
L'employeur doit s'assurer que ces travailleurs I
installations utilisées dans les locaux à risque
possèdent une formation suffisante leur permettant de I d'explosion ;
de
connaître et de mettre en application les prescriptions
des dispositions de l'alinéa2 de
- la bonne application
I
sécurité à respecter pour éviter des dangers dûs à | I'article 69 ci-dessous.
l'électricité dans I'exécution des tâches qui leur sont I
confiées. Il doit, le cas échéant, organiser au bénéfice des I
travailleurs concernés la formation complémentaire I Art. 63 L'employeur ne peut confier les ûavaux ou
rendue nécessaire notamment par une connaissance I opérations
- sur des installations ou à pro-ximité de
insuffisante desdites prescriptions I
conducteurs nus sous tension qu'à des personnes
qualifiées pour les effectuer et possédant une connaissançe
L'employeur doit s'assurer que les prescriptions de I des règles de sécurité en matière électrique adaptée aux
sécurité sont effectivement appliquées et les rappeler aussi I travaux ou opérations à effectuer.
souvent qùe de besoin par tous moyensappropriés. I
Lorsque les travaux électriques sont confiés à une
Les travailleurs doivent signaler les défectuosités et I
entreprise prestataire de services, celle-ci doit être
anornalies qu'ils constatent dans l'état apparent du I
qualifiée en la matière.
matériel électrique ou dans le fonctionnement de celui-ci. I
Ces constatations doivent être portées le plus tôt possible I
L'employeur doit remettre, à chaque travailleur
à la connaissance du personnel chargé de la surveillance concerné, un recueil des prescriptions et, le cas échéant,
I
prévue à I'article 62 ci-dessous les instructions de sécurité particulières à certains ttavaux
I ou opérations qu'il leur confie.
Les travailleurs doivent disposer du matériel nécessaire
I
pour exécuter les manæuvres qui leur incombent et pour A I'exception des cas prévus à I'alinéa 5 du présent
I
faciliter leur intervention en cas d'accident. Ce matériel I article et à l'alinéa ler de I'article 65 ci-dessous, les
doit être adapté à la tension de service et doit êtrc travaux sur les installations doivent être effectués hors
maintenu en bon état de fonctionnement. tension.