Vous êtes sur la page 1sur 7

CHAPITRE I Méthodes de mesure des grandeurs électriques

I. Introduction

Les méthodes de mesure peuvent être rangées en trois grandes classes : méthode à déviation,
méthode de pont et méthode de résonance.

I.1 METHODE A DEVIATION:

a) Méthode directe :

Cette méthode consiste à lire directement sur l’appareil de mesure la valeur de la


grandeur à mesurer. (Exemples : La lecture d’une tension sur un voltmètre, d’une
puissance sur un wattmètre, d’une résistance sur un ohmmètre).

b) Méthode indirecte :

Cette méthode consiste à utiliser plusieurs appareils pour mesurer une grandeur, et ce
en utilisant une ou plusieurs relations entre les différentes grandeurs mesurées.
(Exemples : pour mesurer une puissance P on utilise un voltmètre pour mesurer la
tension U et un ampèremètre pour mesurer le courant I, la puissance est déduite de la
relation P=U I).

c) Méthode de substitution:

La grandeur inconnue est remplacée par une grandeur étalon. L’égalité des indications
d'un appareil de mesure (généralement un micro-ampèremètre) dans les deux cas permet
de déterminer la valeur inconnue.

E : tension à mesurer

R : résistance totale du potentiomètre.

G : générateur de tension continue.

Figure 1: Schéma de principe de la méthode de mesure par substitution d'une tension

Afin de mesurer la tension , nous ajustons le potentiomètre jusqu’à avoir un courant nul.
On aura donc = = …(1).

On substitue la tension par connue, et on agit sur le potentiomètre afin d’avoir de


nouveau un courant nul. Et là encore = …(2)

D’après les relations (1) et (2) nous déduisons que =

Enseignant : Madjid. MEZIANI Chargé de cours mesures électriques et électroniques


CHAPITRE I Méthodes de mesure des grandeurs électriques
I.2 METHODE DE PONT:

I.2.1 PONT A COURANT CONTINU

 Méthode de WHEATSTONE

Le pont de WEATSTONE permet de mesurer les faibles et moyennes résistances. Le pont est
constitué de :

Figure 2: Schéma de principe de pont de WEATSTONE

G : Galvanomètre (détecteur de zéro)

L’équilibre se traduit par :

= = =
= ⇒ ⇒
= = =

⎧ ⎧ =
= =
⇒ ⇒ ⇒
⎨ = ⎨ =
⎩ ⎩

Donc l’équilibre du pont est réalisé quand les produits en croix des résistances sont
égaux : =

L’équation d’équilibre est symétrique par rapport aux quatre résistances du pont. Ce qui nous
permet de placer la résistance dans n’importe quelle branche.

Enseignant : Madjid. MEZIANI Chargé de cours mesures électriques et électroniques


CHAPITRE I Méthodes de mesure des grandeurs électriques

 Le rapport =k est appelé rapport de proportion : est ajustable (on règle


jusqu'avoir = 0).
 Généralement, on règle le rapport de proportion à 1.

La relation = peut s’écrire aussi :

Avec : et sont respectivement la longueur de fil conducteur des résistances et .

Sachant aussi que : = , = , : est la résistivité du fil conducteur

I.2.2 PONT A COURANT ALTERNATIF

A la place du générateur continu, on utilise un générateur de basse fréquence et on remplace


les résistances par des impédances. Les calculs restent valides, à condition de
remplacer les résistances par des impédances complexes.

L’équilibre du pont est réalisé quand les produits en croix des impédances sont égaux
(égalité entre parties réelles et parties imaginaires).

A l’équilibre on a :

̅ ̅
̅ =
̅

Selon le caractère de l’impédance, on peut distinguer deux cas :

 est à caractère inductif, dans ce cas ( ̅ =P, ̅ = ) résistances pures et ̅


l’impédance capacitive réglable.

A l’équilibre on a :

̅ ̅ ̅ ̅ ⟹ ̅ ̅ ⇔ ̅ = ( )
̅

 est à caractère capacitif, dans ce cas ( ̅ =P, ̅ = ) résistances pures et ̅


l’impédance capacitive réglable.

A l’équilibre on a :

̅ ̅ ̅ ̅ ⟹ ̅ = ̅ ⇔ ̅ = ̅ ( )

Enseignant : Madjid. MEZIANI Chargé de cours mesures électriques et électroniques


CHAPITRE I Méthodes de mesure des grandeurs électriques

Figure 2: Schéma de principe du pont à courant alternatif AC (f=50Hz)

 Entre A et B, une tension alternative de valeur efficace délivrée par le générateur


GBF.
 Entre C et D, un détecteur (par exemple un millivoltmètre électronique)
- indique un courant nul ( = 0) à l’équilibre du pont.
- indique un courant non nul ( = 0) lorsque le pont est déséquilibré.

1. Pont de SAUTY (P/Q Série)

Ce pont convient pour la mesure des impédances capacitives à grandes arguments, c'est-à-dire
les condensateurs de bonne qualité (bien isolés).

AC (f=50Hz)
Figure 3: Pont de Sauty
A l’équilibre du pont on a :


̅ = ̅ ⟹ = +

Enseignant : Madjid. MEZIANI Chargé de cours mesures électriques et électroniques


CHAPITRE I Méthodes de mesure des grandeurs électriques

⟹ =
2. Pont de WIEN (P/Q parallèle)

Ce pont convient pour la mesure des impédances capacitives à faibles arguments, c'est-à-dire
des condensateurs à fortes pertes.

AC (f=50Hz)
Figure 4: Pont de WIEN (P/Q parallèle)

3. Pont de HAY (PQ Série)

Ce pont convient pour la mesure des impédances inductives à grandes arguments, c'est-à-dire
les inductances de bonne qualité.

AC (f=50Hz)
Figure 5: Pont de HAY (PQ Série)

Enseignant : Madjid. MEZIANI Chargé de cours mesures électriques et électroniques


CHAPITRE I Méthodes de mesure des grandeurs électriques
4. Pont de MAXWELL (PQ parallèle)

Ce pont convient pour la mesure des impédances inductives à faibles arguments.

AC (f=50Hz)
Figure 6: Pont de MAXWELL (PQ parallèle)

A l’équilibre on a :

+
̅ ̅ = ⟹ .(1+ )=

⟹ + = + … . (1)
A partir d’égalité entre parties réelles et parties imaginaires on aura :

⎧ = (1é é )

(1) ⟹


⎩ = (2è é )

 1ére condition d’équilibre du pont : veut dire qu’il faut équilibrer le pont en imposant
une source continue et un galvanomètre pour détecter un courant nul lors de
l’équilibre.
 2éme condition d’équilibre du pont : cette fois-ci on passe à une source alternative et
en agit sur la capacité (réglable) pour avoir l’équilibre du pont.

Enseignant : Madjid. MEZIANI Chargé de cours mesures électriques et électroniques


CHAPITRE I Méthodes de mesure des grandeurs électriques
I. 3 METHODE DE RESONANCE:

= + +

= ̅ ̅+ ̅ ̅+ ̅ ̅= ( ̅ + ̅ + ̅ ) ̅

1
| |= + ( − | |̅

C R L
̅

Figure 6: résonance

=
1
+ −

1
= ⇒ − =0
1
+ −

= ( é )

Remarque : connaissant L et C on peut déduire :

,
1
= = √
2 2
Dans ce cas l’appareil devient un fréquencemètre

Enseignant : Madjid. MEZIANI Chargé de cours mesures électriques et électroniques