Vous êtes sur la page 1sur 80

Lecture Prénom

Lire un récit classique (1) Date

La septième chèvre de M. Seguin

“ À M. Pierre Gringoire, poète lyrique à Paris.


Découvrir

Tu seras bien toujours le même, mon pauvre Gringoire !


[...] Tu prétends rester libre à ta guise jusqu’au bout... Eh
bien, écoute un peu l’histoire de la chèvre de M. Seguin.
Tu verras ce que l’on gagne à vouloir vivre libre.
M. Seguin n’avait jamais eu de bonheur avec ses chèvres. 5
Il les perdait toutes de la même façon ; un beau
matin, elles cassaient leur corde, s’en allaient dans
la montagne, et là-haut le loup les mangeait. Ni les
caresses de leur maître, ni la peur du loup, rien ne les
retenait. C’était, paraît-il, des chèvres indépendantes voulant à tout prix le 10
grand air et la liberté.
Le brave M. Seguin, qui ne comprenait rien au caractère de ses bêtes, était
consterné. Il disait : « C’est fini, les chèvres s’ennuient chez moi, je n’en
garderai pas une. »
Cependant, il ne se découragea pas, et, après avoir perdu six chèvres de la 15
même manière, il en acheta une septième ; seulement, cette fois, il eut soin
de la prendre toute jeune, pour qu’elle s’habituât à demeurer chez lui.
Ah ! Gringoire, qu’elle était jolie la petite chèvre de M. Seguin ! qu’elle
était jolie avec ses yeux doux, sa barbiche de sous-officier, ses sabots noirs
et luisants, ses cornes zébrées et ses longs poils blancs qui lui faisaient une 20
houppelande ! C’était presque aussi charmant que le cabri d’Esméralda – Tu
te rappelles, Gringoire ? – et puis, docile, caressante, se laissant traire sans
bouger, sans mettre son pied dans l’écuelle. Un amour de petite chèvre...
M. Seguin avait derrière sa maison un clos entouré d’aubépines. C’est là qu’il
mit la nouvelle pensionnaire. Il l’attacha à un pieu, au plus bel endroit du 25
pré, en ayant soin de lui laisser beaucoup de corde, et de temps en temps il
venait voir si elle était bien. La chèvre se trouvait très heureuse et broutait
l’herbe de si bon cœur que M. Seguin était ravi.
« Enfin, pensait le pauvre homme, en voilà une qui ne s’ennuiera pas chez moi ! »
M. Seguin se trompait, sa chèvre s’ennuya. 30
© rue des écoles, 2011.

14

FRANCAIS_DEF.indd 14 12/04/2011 17:16:01


Un jour, elle se dit en regardant la montagne : « Comme on doit être bien
là-haut ! Quel plaisir de gambader dans la bruyère, sans cette maudite longe
qui vous écorche le cou !... C’est bon pour l’âne ou le bœuf de brouter dans
un clos !... Les chèvres, il leur faut du large. »
À partir de ce moment, l’herbe du clos lui parut fade. L’ennui lui vint. Elle 35
maigrit, son lait se fit rare. C’était pitié de la voir tirer tout le jour sur sa
longe, la tête tournée du côté de la montagne, la narine ouverte, en faisant
Mé !... tristement.

Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, 1869.

• a. Qui est le narrateur de cette histoire ?

• b. À qui est-elle adressée ?

• c. Quels en sont les personnages principaux ?

1. Utilise les mots du texte pour compléter la légende de ce dessin.


Aller plus loin


2. Relis bien le cinquième paragraphe du texte, puis complète-le ci-dessous.
Ah ! , qu’elle était jolie la chèvre de
M.  ! qu’elle était avec ses
doux, sa de sous-officier, ses sabots et
, ses zébrées et ses poils blancs
qui lui faisaient houppelande !

© rue des écoles, 2011.

15

FRANCAIS_DEF.indd 15 12/04/2011 17:16:03


Lecture

Lire un récit classique (1)

1 La série de fiches intitulées Lire un récit classique présente la lecture suivie du


texte d’Alphonse Daudet, « La Chèvre de M. Seguin », extrait des Lettres de
mon moulin. Le texte est intégralement reproduit sur les fiches ; il est néan-
moins souhaitable que les élèves puissent regarder et manipuler le livre.
Préalables

Objectifs
•  Entamer une lecture suivie.
•  Analyser la situation initiale d’un récit.
•  Faire des hypothèses sur la suite d’une histoire.

Mots clés
Narrateur, destinataire, dédicace, personnage.

Activités préparatoires
Matériel : plusieurs exemplaires des Lettres de mon moulin.
•  Répartir les exemplaires entre différents groupes d’élèves.
•  Présenter le livre. Donner quelques informations sur Alphonse Daudet  :
auteur du xixe siècle, originaire du sud de la France. Montrer la dédicace de
l’ensemble des récits  : à ma femme. Expliquer ce qu’est une dédicace  : elle
désigne celui ou celle à qui un texte est adressé. Faire chercher dans la table des
matières « La chèvre de M. Seguin ». Faire remarquer la dédicace : à M. Pierre
Gringoire, poète lyrique à Paris.
•  Lire le paragraphe d’introduction. Faire commenter. Montrer que le narra-
teur présente l’histoire de la chèvre de M. Seguin comme une sorte de leçon
ou d’avertissement : Tu verras ce que l’on gagne à vouloir vivre libre.

© rue des écoles, 2011.

30

FRANCAIS_DEF.indd 30 12/04/2011 17:16:12


2 La fiche
Découvrir
La septième chèvre de M. Seguin
•  Faire lire le texte silencieusement.
•  Faire expliquer ou expliquer une barbiche : une petite barbe qu’on ne laisse
pousser qu’au menton ; une houppelande : un long manteau très ample, à larges
manches ; une écuelle : une assiette large et creuse, sans rebord ; un clos : un
terrain cultivé, un pré, fermé par une haie d’arbres ou d’arbustes, des murs
ou des fossés ; des aubépines : des arbustes à fleurs blanches ou roses, très odo-
rantes ; un pieu : un bâton bien droit, avec un bout pointu pour le planter dans
la terre ; une longe : une corde ou une courroie qui sert à attacher un animal.
•  Faire faire des hypothèses sur la suite : que va-t-il arriver à la septième chèvre
de M. Seguin ? Quel personnage qui n’est évoqué qu’une seule fois ici, va jouer un
rôle essentiel dans l’histoire ?
•  Lire le texte à voix haute. Insister sur le cinquième paragraphe qui dresse le
portrait de la petite chèvre.
•  Faire traiter les questions : rappeler que le narrateur est celui qui raconte
l’histoire ; ici il s’agit de l’auteur : Alphonse Daudet ; faire remarquer qu’après
l’introduction, le narrateur s’adresse encore deux fois directement au destina-
taire de son histoire, Gringoire ; à ce stade du récit, les personnages principaux
sont M. Seguin et sa chèvre (dont on ne sait pas encore le nom).

Aller plus loin


• Exercice 1. En cas de difficulté, faire décrire le dessin et faire retrouver dans le
texte les mots correspondant aux différents éléments à légender : le clos entouré
d’aubépines, le pieu, la longe, l’écuelle.
• Exercice 2. Laisser les élèves relire attentivement le texte, puis leur demander de le
cacher pour faire l’exercice. Après la correction, faire relire le paragraphe, insister
sur l’expressivité.

3 Autres activités
•  Faire chercher des documents sur la chèvre.
•  Faire recopier la description de la chèvre, la faire illustrer et la faire apprendre
par cœur.

© rue des écoles, 2011.

31

FRANCAIS_DEF.indd 31 12/04/2011 17:16:12


Lecture Prénom

Lire un récit classique (2) Date

Blanquette s’enfuit !

“ M. Seguin s’apercevait bien que sa


chèvre avait quelque chose, mais il ne savait
pas ce que c’était... Un matin, comme il
Découvrir

achevait de la traire, la chèvre se retourna et


lui dit dans son patois : « Écoutez, M. Seguin, 5
je me languis chez vous, laissez-moi aller dans
la montagne.
– Ah ! mon Dieu !... Elle aussi ! » cria
M. Seguin stupéfait, et du coup il laissa
tomber son écuelle ; puis, s’asseyant dans 10
l’herbe à côté de sa chèvre : « Comment,
Blanquette, tu veux me quitter ! »
Et Blanquette répondit : « Oui, M. Seguin.
– Est-ce que l’herbe te manque ici ?
– Oh ! non, M. Seguin. 15
– Tu es peut-être attachée de trop court. Veux-tu que j’allonge la corde ?
– Ce n’est pas la peine, M. Seguin.
– Alors, qu’est-ce qu’il te faut ? qu’est-ce que tu veux ?
– Je veux aller dans la montagne, M. Seguin.
– Mais malheureuse, tu ne sais pas qu’il y a le loup dans la montagne... 20
Que feras-tu quand il viendra ?
– Je lui donnerai des coups de corne, M. Seguin.
– Le loup se moque bien de tes cornes. Il m’a mangé des biques autrement
encornées que toi... Tu sais bien, la pauvre vieille Renaude qui était ici l’an
dernier ? une maîtresse chèvre, forte et méchante comme un bouc. Elle s’est 25
battue avec le loup toute la nuit... puis, le matin, le loup l’a mangée.
– Pécaïre ! Pauvre Renaude !... Ça ne fait rien, M. Seguin, laissez-moi aller
dans la montagne.
– Bonté divine ! dit M. Seguin ; mais qu’est-ce qu’on leur fait donc à mes
chèvres ? Encore une que le loup va me manger... Eh bien, non,... je te 30
sauverai malgré toi, coquine ! et de peur que tu ne rompes ta corde, je vais
t’enfermer dans l’étable, et tu y resteras toujours. »

© rue des écoles, 2011.

16

FRANCAIS_DEF.indd 16 12/04/2011 17:16:04


Là-dessus, M. Seguin emporte la chèvre dans une étable toute noire, dont il
ferma la porte à double tour. Malheureusement, il avait oublié la fenêtre, et
à peine eut-il le dos tourné, que la petite s’en alla... 35
Tu ris, Gringoire ? Parbleu ! je crois bien ; tu es du parti des chèvres, toi,
contre ce bon M. Seguin... Nous allons voir si tu riras tout à l’heure.
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, 1869. ”
• a. M. Seguin parle avec sa chèvre. Le texte est un .

• b. M.  Seguin réussit-il à convaincre sa chèvre de rester près de lui ?

• c. Pourquoi la petite chèvre peut-elle s’enfuir ?


• d. Écris les noms des chèvres de M. Seguin.


La sixième chèvre :
L’héroïne de l’histoire :

1. Entoure en bleu l’exclamation prononcée par M. Seguin, en vert, celle


prononcée par Blanquette et en rouge, celle prononcée par le narrateur.

Parbleu !      Bon sang !      Bonté divine !      Pécaïre !


Aller plus loin

2. Compte très rapidement le nombre de fois où le mot chèvre est écrit  :


. Fais de même avec le mot Seguin : .

3. Ces phrases ont été recopiées avec des erreurs.


Corrige-les sans regarder le texte.
Là-dessous, M. Seguin porte la chèvre dans une écurie
toute blanche, dont il ferma la fenêtre à double tour.
Heureusement, il avait oublié la clé, et à peine eut-il
le bras tourné, que la petite s’en alla.

© rue des écoles, 2011.

17

FRANCAIS_DEF.indd 17 12/04/2011 17:16:04


Lecture

Lire un récit classique (2)

1 Objectifs
•  Faire une lecture suivie.
•  Vérifier des hypothèses.
Préalables

•  Lire un dialogue.

Mots clés
Hypothèse, dialogue, patois, exclamation.

Activité préparatoire
Faire raconter le début de l’histoire et rappeler les hypothèses précédemment
émises lors du travail effectué sur la fiche Lire un classique (1).

2 Découvrir
Blanquette s’enfuit !
•  Faire lire le texte silencieusement.
La fiche

•  Expliquer patois  : langue parlée localement par un petit nombre de per-


sonnes  ; se languir (forme méridionale pour languir)  : perdre ses forces par
manque d’activité, s’ennuyer ; autrement encornées que toi : ayant des cornes
plus grandes, plus robustes que les tiennes.
•  Vérifier la pertinence des hypothèses précédemment émises.
•  Faire résumer le texte en repérant ses différentes parties : la chèvre confie
à M. Seguin son envie d’aller dans la montagne  ; M. Seguin essaie de lui
ôter cette envie en lui disant ce qu’elle risque ; comme il ne réussit pas à la
convaincre par la parole, il emploie la force et l’enferme dans l’étable ; la chèvre
s’enfuit par la fenêtre laissée ouverte.
•  Faire commenter les quelques lignes adressées à Gringoire : quel effet pro-
duit la toute dernière phrase du texte ?

© rue des écoles, 2011.

32

FRANCAIS_DEF.indd 32 12/04/2011 17:16:12


•  Faire traiter les questions.
Éléments de corrigé : a. Le texte est un dialogue – b. Non – c. La chèvre peut
s'enfuir parce que M.  Seguin a oublié (de fermer) la fenêtre – d. Renaude,
Blanquette.

Aller plus loin


• Exercice 1. Expliquer la différence entre un juron (exclamation grossière) et un
jurement (exclamation pas nécessairement grossière). Faire retrouver ces excla-
mations dans le texte (toutes s’y trouvent sauf une : Bon sang !) et faire observer
qui les prononce. Vérifier que la distinction entre personnage et narrateur est
bien assimilée.
• Exercice 2. Cet exercice invite les élèves à repérer très vite certains indices. Leur
conseiller de lire superficiellement le texte, en le « survolant ». Le mot chèvre
apparaît sept fois (dont deux fois au pluriel), le mot Seguin apparaît douze fois.
• Exercice 3. éventuellement, dire aux élèves qu’ils doivent repérer huit erreurs.
Faire faire une autocorrection.

3 Autres activités
•  Faire apprendre le dialogue par des élèves à l’aise et leur faire jouer la scène,
sans narrateur.
•  Faire rechercher des mots de différents patois.
Et après…

© rue des écoles, 2011.

33

FRANCAIS_DEF.indd 33 12/04/2011 17:16:13


Lecture Prénom

Lire un récit classique (3) Date

Là-haut sur la montagne…

“ Quand la chèvre blanche arriva dans la montagne, ce


fut un ravissement général. Jamais les vieux sapins n’avaient
Découvrir

rien vu d’aussi joli. On la reçut comme une petite reine.


Les châtaigniers se baissaient jusqu’à terre pour la caresser
du bout de leurs branches. Les genêts d’or s’ouvraient sur 5
son passage, et sentaient bon tant qu’ils pouvaient. Toute
la montagne lui fit fête.
Tu penses, Gringoire, si notre chèvre était heureuse ! Plus
de corde, plus de pieu... rien qui l’empêchât de gambader,
de brouter à sa guise*... C’est là qu’il y en avait de l’herbe ! 10
jusque par-dessus les cornes, mon cher !... Et quelle herbe ! Savoureuse, fine,
dentelée, faite de mille plantes... C’était bien autre chose que le gazon du clos.
Et les fleurs donc !... De grandes campanules bleues, des digitales de pourpre* à
longs calices, toute une forêt de fleurs sauvages débordant de sucs capiteux*!...
La chèvre blanche, à moitié saoule, se vautrait là-dedans les jambes en l’air et 15
roulait le long des talus, pêle-mêle avec les feuilles tombées et les châtaignes...
Puis, tout à coup, elle se redressait d’un bond sur ses pattes. Hop ! la voilà
partie, la tête en avant, à travers les maquis et les buissières*, tantôt sur un
pic, tantôt au fond d’un ravin, là-haut, en bas, partout... On aurait dit qu’il
y avait dix chèvres de M. Seguin dans la montagne. 20
C’est qu’elle n’avait peur de rien, la Blanquette.
Elle franchissait d’un saut de grands torrents qui l’éclaboussaient au passage
de poussière humide et d’écume. Alors, toute ruisselante, elle allait s’étendre
sur quelque roche plate et se faisait sécher par le soleil...

* à sa guise : librement, selon sa volonté.


* Pourpre : rouge vif.
* Sucs capiteux : liquides contenus dans les fleurs, à l’odeur enivrante.
* Les maquis et les buissières : végétation méditerranéenne composée d’arbustes et de
buissons.

© rue des écoles, 2011.

18

FRANCAIS_DEF.indd 18 12/04/2011 17:16:05


Une fois, s’avançant au bord d’un plateau, une fleur de cytise aux dents, elle 25
aperçut en bas, tout en bas dans la plaine, la maison de M. Seguin avec le
clos derrière. Cela la fit rire aux larmes.
« Que c’est petit ! dit-elle ; comment ai-je pu tenir là-dedans ? »
Pauvrette ! de se voir si haut perchée, elle se croyait au moins aussi grande
que le monde...

Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, 1869.
30

• a. Souligne tous les mots qui décrivent le lieu où se trouve la chèvre.

• b. Encadre les verbes qui indiquent les mouvements de la chèvre.

• c. Recopie deux phrases qui expriment le bonheur de la chèvre.

1. Cet extrait a été recopié avec des erreurs. Corrige-les sans regarder le texte.
Quand la chèvre branche arriva dans la montage, ce fut un ravissement général.
Jamais les pieux sapins n’avaient rien bu d’aussi joli. On la reçut comme une
petite peine. Les châtaigniers se paissaient jusqu’à verre pour la caresser du goût
Aller plus loin

de leurs blanches. Les genêts d’or s’outraient sur son passage, et tentaient bon
tant qu’ils pouvaient. Doute la montagne lui fut tête.

2. Relie chaque mot à sa définition.


un pic • • un cours d’eau rapide, à forte pente
une plaine • • une montagne qui a un sommet très pointu
un plateau • • une petite vallée étroite, aux versants raides
un ravin • • une étendue de pays qui domine les environs
un talus • • une grande étendue de pays plat, sans relief
un torrent • • un terrain à forte pente

© rue des écoles, 2011.

19

FRANCAIS_DEF.indd 19 12/04/2011 17:16:06


Lecture

Lire un récit classique (3)

1 Objectifs
•  Faire une lecture suivie.
•  Lire une description.
Préalables

•  Lire des notes de bas de page.


•  Rechercher des mots inconnus dans le dictionnaire.

Mots clés
Description, paysage, note, dictionnaire.

Activités préparatoires
•  Faire raconter le début de l’histoire.

2
•  Faire décrire un paysage de montagne.

Découvrir
Là-haut sur la montagne…
Matériel : des livres documentaires sur les plantes, des photographies de
La fiche

plantes et de fleurs de montagne.


•  Lire le texte. Faire rechercher les explications des mots suivis d’un astérisque
(*). Préciser que ces indications données dans le bas de la page ou dans ses
marges, s’appellent des notes. Si d’autres mots posent problème, inviter les élèves
à rechercher leur définition dans le dictionnaire. Mettre en commun.
•  Faire commenter le texte. Insister sur l’ambiance chaleureuse qui est décrite
ici. Faire remarquer, en particulier, la personnification des éléments de la nature.
•  Faire traiter les questions. Au moment de la correction de la question a., faire
classer les mots soulignés en deux catégories : la végétation (arbres et fleurs) et
le relief. Faire rechercher la description des plantes citées dans un dictionnaire
et/ou dans les livres documentaires.
Éléments de corrigé : a. la végétation : les sapins, les châtaigniers, les genêts

© rue des écoles, 2011.

34

FRANCAIS_DEF.indd 34 12/04/2011 17:16:13


d’or, des campanules, des digitales, toute une forêt de fleurs sauvages, les maquis
et les buissières, une fleur de cytise – le relief : les talus, un pic, un ravin, de
grands torrents, une roche, un plateau, la plaine. – b. gambader, se vautrait,
roulait, redressait, partie, franchissait, s’étendre, s’avançant. – c. Tu penses,
Gringoire, si notre chèvre était heureuse ! Cela la fit rire aux larmes.
•  Faire commenter la dernière phrase du texte : pourquoi le narrateur appelle-
t-il la petite chèvre Pauvrette ?
•  Faire lire le texte.

Aller plus loin


• Exercice 1. Les erreurs reposent sur une proximité de phonèmes. Veiller, au
moment de la correction, à ce qu’aucune confusion ne demeure. Faire lire le
wtexte reconstitué.
Éléments de corrigé : branche / blanche – montage / montagne – pieux / vieux
– bu / vu – peine / reine – paissaient / baissaient – verre / terre – goût / bout
– blanches / branches – s’outraient / s’ouvraient – tentaient / sentaient –
Doute / Toute – fut / fit – tête / fête.
• Exercice 2. Cet exercice est un peu difficile. On peut conseiller aux élèves
d’utiliser le dictionnaire.

3 Autres activités
•  Faire illustrer les différents paragraphes de cet extrait.
•  Faire mimer le premier paragraphe et le faire apprendre par cœur.
Et après…

© rue des écoles, 2011.

35

FRANCAIS_DEF.indd 35 12/04/2011 17:16:13


Lecture Prénom

Lire un récit classique (4) Date

Soudain, la nuit arrive…

“ En somme, ce fut une bonne journée


pour la chèvre de M. Seguin. Vers le milieu
du jour, en courant de droite et de gauche,
Découvrir

elle tomba dans une troupe de chamois en


train de croquer une lambrusque* à belles 5
dents. Notre petite coureuse en robe blanche
fit sensation. On lui donna la meilleure
place à la lambrusque, et tous ces messieurs
furent très galants*... Il paraît même – ceci
doit rester entre nous, Gringoire – qu’un 10
jeune chamois à pelage noir eut la bonne
fortune de plaire à Blanquette.
Les deux amoureux s’égarèrent parmi le
bois une heure ou deux, et si tu veux savoir ce qu’ils dirent, va le demander
aux sources bavardes qui courent invisibles dans la mousse. 15
Tout à coup le vent fraîchit. La montagne devint violette ; c’était le soir...
« Déjà ! » dit la petite chèvre, et elle s’arrêta fort étonnée.
En bas, les champs étaient noyés de brume. Le clos de M. Seguin disparaissait
dans le brouillard, et de la maisonnette on ne voyait plus que le toit avec un peu
de fumée. Elle écouta les clochettes d’un troupeau qu’on ramenait, et se sentit 20
l’âme toute triste... Un gerfaut*, qui rentrait, la frôla de ses ailes en passant. Elle
tressaillit... puis ce fut un hurlement dans la montagne : « Hou ! hou ! »
Elle pensa au loup ; de tout le jour la folle n’y avait pas pensé... Au même
moment, une trompe* sonna bien loin dans la vallée. C’était ce bon M.
Seguin qui tentait un dernier effort. 25
« Hou ! hou !... faisait le loup.
– Reviens ! reviens !... » criait la trompe.

* Une lambrusque : une vigne sauvage.


* Galant : poli, attentionné envers les femmes.
* Un gerfaut : un oiseau rapace diurne, de grande taille, à bec crochu.
* Une trompe : un instrument à vent.

© rue des écoles, 2011.

20

FRANCAIS_DEF.indd 20 12/04/2011 17:16:07


Blanquette eut envie de revenir ; mais en se rappelant le pieu, la corde, la
haie du clos, elle pensa que maintenant elle ne pouvait plus se faire à cette
vie, et qu’il valait mieux rester. 30
La trompe ne sonnait plus...
La chèvre entendit derrière elle un bruit de feuillages. Elle se retourna et
vit dans l’ombre deux oreilles courtes, toutes droites, avec deux yeux qui
reluisaient... C’était le loup.

Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, 1869.

• a. à l’aide de crochets, délimite les différents moments du récit.


1. La rencontre avec les chamois. 3. L’appel au retour.
2. La tombée du jour. 4. L’arrivée du loup.

• b. Recopie tous les mots ou expressions qui donnent une idée de temps.
une journée


1. Vrai ou Faux ? Écris V ou F.


1. Blanquette pense au loup toute la journée.
2. Blanquette n’a pas vu le temps passer.
Aller plus loin

3. Blanquette n’aime pas la lambrusque.


4. Un gerfaut part à la chasse.
5. Blanquette est tentée de revenir à la ferme.
2. Numérote les lignes selon les événements qui se déroulent dans le texte.
Elle écouta les clochettes d’un troupeau qu’on ramenait,
et de la maisonnette on ne voyait plus que le toit avec un peu de fumée.
Un gerfaut, qui rentrait, la frôla de ses ailes en passant.
Le clos de M. Seguin disparaissait dans le brouillard,
et se sentit l’âme toute triste...
En bas, les champs étaient noyés de brume.
3. Des mots intrus se sont introduits dans cet extrait. Barre-les.
Blanquette eut tout de suite envie de revenir à la ferme ; mais en se rappelant
l’étable, le pieu, la corde, la haie d’aubépines du clos, elle pensa que dès
maintenant elle ne pouvait plus jamais se faire à cette triste vie, et qu’il valait
vraiment mieux rester. La trompe enfin ne sonnait plus...

© rue des écoles, 2011.

21

FRANCAIS_DEF.indd 21 12/04/2011 17:16:07


Lecture

Lire un récit classique (4)

1 Objectifs
•  Faire une lecture suivie.
•  Analyser la structure d’un texte.
Préalables

•  Repérer des indications de temps.


•  Reconstituer un paragraphe.
•  Faire des hypothèses sur la suite d’une histoire.

Mots clés
Indication de temps, structure, hypothèse.

Activité préparatoire
Faire raconter l’épisode précédent : fiche Lire un récit classique (3).

2 Découvrir
Soudain, la nuit arrive...
Faire lire le texte silencieusement. Le faire raconter en invitant les élèves à
La fiche

percevoir les quatre parties ou moments du passage : la rencontre avec les cha-
mois, la tombée de la nuit, l’appel au retour, l’arrivée du loup. Commenter les
hésitations de la chèvre : pourquoi décide-t-elle de ne pas retourner à la ferme ?
Faire traiter les questions.
• a. 1. [En somme… dans la mousse] – 2. [Tout à coup… la folle n’y avait pas pensé]
– 3. [Au même moment… ne sonnait plus] – 4. [La chèvre entendit… le loup].
• b. Les mots ou expressions à recopier sont : une journée, vers le milieu du jour,
une heure ou deux, Tout à coup, le soir, Déjà, tout le jour, Au même moment,
maintenant. Au moment de la correction, commenter les termes relevés : montrer
qu’après un temps de liberté sans compter, tout se précipite avec l’arrivée de la nuit.

© rue des écoles, 2011.

36

FRANCAIS_DEF.indd 36 12/04/2011 17:16:13


Une fois les questions traitées, faire lire plusieurs fois le texte. Insister sur
l’expressivité.

Aller plus loin


• Exercice 1. Au moment de la correction, demander aux élèves de lire les phrases
du texte qui leur ont permis de répondre.
Éléments de corrigé : 1. F : de tout le jour la folle n’y avait pas pensé. – 2. V :
« Déjà ! » […] et elle s’arrêta fort étonnée. – 3. F : on lui donna la meilleure place
à la lambrusque. – 4. F : Un gerfaut qui rentrait. – 5. V : Blanquette eut envie de
revenir.
• Exercices 2 et 3. Faire traiter ces exercices avec ou sans le texte selon le niveau
des élèves.
Éléments de corrigé : 2. Les lignes doivent être numérotées dans cet ordre :
4 – 3 – 6 – 2 – 5 – 1. 3. Les mots à barrer sont : tout de suite – à la ferme – l’étable
– d’aubépines – dès – jamais – triste – vraiment – enfin.

3 Autres activités
•  Proposer une recherche documentaire sur le chamois et le gerfaut.
•  Faire faire le portrait du loup tel que Blanquette l’aperçoit.
•  Faire émettre des hypothèses sur la suite de l’histoire (textes et dessins).
Et après…

© rue des écoles, 2011.

37

FRANCAIS_DEF.indd 37 12/04/2011 17:16:13


Lecture Prénom

Lire un récit classique (5) Date

Toute une nuit de lutte…

“ [ énorme, immobile, assis sur son train de derrière,


il était là regardant la petite chèvre blanche et la dégustant
Découvrir

par avance. Comme il savait bien qu’il la mangerait, le


loup ne se pressait pas ; seulement, quand elle se retourna,
il se mit à rire méchamment. 5
« Ha ! ha ! la petite chèvre de M. Seguin » ; et il passa sa
grosse langue rouge sur ses babines d’amadou*.
Blanquette se sentit perdue... Un moment, en se rappelant
l’histoire de la vieille Renaude, qui s’était battue toute la nuit pour être
mangée le matin, elle se dit qu’il vaudrait mieux se laisser manger tout de 10
suite ; puis, s’étant ravisée*, elle tomba en garde, la tête basse et la corne en
avant, comme une brave chèvre de M. Seguin qu’elle était... Non pas qu’elle
eût l’espoir de tuer le loup – les chèvres ne tuent pas le loup – mais seulement
pour voir si elle pourrait tenir aussi longtemps que la Renaude...]
[Alors le monstre s’avança, et les petites cornes entrèrent en danse. 15
Ah ! la brave petite chevrette, comme elle y allait de bon cœur ! Plus de dix
fois, je ne mens pas, Gringoire, elle força le loup à reculer pour reprendre
haleine. Pendant ces trêves d’une minute, la gourmande cueillait en hâte
encore un brin de sa chère herbe ; puis elle retournait au combat, la bouche
pleine... Cela dura toute la nuit. De temps en temps la chèvre de M. Seguin 20
regardait les étoiles danser dans le ciel clair, et elle se disait : « Oh ! pourvu
que je tienne jusqu’à l’aube... »
L’une après l’autre, les étoiles s’éteignirent. Blanquette redoubla de coups de
cornes, le loup de coups de dents... Une lueur pâle parut dans l’horizon...]
[ Le chant du coq enroué monta d’une métairie*. 25
« Enfin ! » dit la pauvre bête, qui n’attendait plus que le jour pour mourir ; et
elle s’allongea par terre dans sa belle fourrure blanche toute tachée de sang...
Alors le loup se jeta sur la petite chèvre et la mangea.]

* Amadou : matière qui rappelle l’éponge et qui provient d’un champignon.


* Se raviser : changer d’avis.
* Une métairie : une sorte de ferme.
© rue des écoles, 2011.

22

FRANCAIS_DEF.indd 22 12/04/2011 17:27:24


[ Adieu, Gringoire !
L’histoire que tu as entendue n’est pas un conte de mon imagination. Si 30
jamais tu viens en Provence, nos ménagers te parleront souvent de la cabro
de moussu Seguin que se battégue touto la neui emé lou loup, e piei lou matin
lou loup la mangé.*
Tu m’entends bien, Gringoire :
E piei lou matin lou loup la mangé.]
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, 1869.” 35

* la chèvre de M.Seguin, qui se battit toute la nuit avec le loup, et puis, le matin, le
loup la mangea.

• a. Donne un titre aux quatre moments du texte délimités par des crochets.
1.  3.
2.  4.

• b. Souligne en bleu ce que dit le loup et en vert ce que dit la chèvre.

1. Retrouve les expressions qui désignent la chèvre.


Exemple : Blanquette

1.
Aller plus loin

2.

3.

2. Voici les différents éléments d’une longue phrase.


Recopie la phrase en remettant ces éléments dans l’ordre.
elle tomba en garde, en se rappelant l’histoire de la pour être mangée le matin
se laisser manger tout de suite ; vieille Renaude qui s’était battue toute la nuit
la tête basse et la corne en avant, comme puis, s’évant ravisée, Un moment
une brave chèvre de M. Seguin qu’elle était... elle se dit qu’il vaudrait mieux






© rue des écoles, 2011.

23

FRANCAIS_DEF.indd 23 12/04/2011 17:27:25


Lecture

Lire un récit classique (5)

1 Objectifs
•  Faire une lecture suivie.
•  Vérifier des hypothèses.
Préalables

•  Rechercher la morale d’une histoire.


•  Analyser la structure d’un texte.
•  Reconstituer un paragraphe.

Mots clés
Dénouement, conclusion, morale, conte.

Activité préparatoire
Faire raconter l’épisode précédent et rappeler les hypothèses précédemment
émises.

2 Découvrir
Toute une nuit de lutte...
•  Faire d’abord lire le texte silencieusement, puis à voix haute, en commentant
La fiche

au fur et à mesure les différents moments (marqués par des crochets dans le texte
de la fiche) : le face-à-face qui précède le combat et la décision de Blanquette
de lutter au moins aussi longtemps que Renaude ; le combat et ses quelques
trêves qui montrent la force de vie de Blanquette ; l’arrivée du matin et la mort
de Blanquette ; la conclusion de l’histoire.
•  Vérifier la pertinence des hypothèses précédemment émises.
•  Analyser le paragraphe de conclusion : réfléchir au terme conte (dans la
phrase : L’histoire que tu as entendue n’est pas un conte de mon imagination) et
tenter d’élucider la morale de l’histoire.

© rue des écoles, 2011.

38

FRANCAIS_DEF.indd 38 12/04/2011 17:16:13


•  Faire traiter les questions. Pour la question a., insister pour que les élèves pro-
posent des titres courts, qui résument en peu de mots le contenu de chaque partie.
Éléments de corrigé : 1. Le face-à-face – 2. Le combat – 3. Au matin, la mort
de Blanquette – 4. La conclusion de l’histoire.

Aller plus loin


Demander aux élèves de faire les exercices sans consulter le texte. Ensuite, leur
faire faire une autocorrection. 
• Exercice 1. Les mots doivent être reconnus à leur silhouette. Cet exercice est
un entraînement à la lecture rapide.
Éléments de corrigé : 1. une brave chèvre – 2. la gourmande – 3. la pauvre bête.
• Exercice 2. Inviter les élèves à être attentifs à la ponctuation et à la majuscule.
Éléments de corrigé  : Un moment, en se rappelant l’histoire de la vieille
Renaude qui s’était battue toute la nuit pour être mangée le matin, elle se dit
qu’il vaudrait mieux se laisser manger tout de suite ; puis, s’étant ravisée, elle
tomba en garde, la tête basse et la corne en avant, comme une brave chèvre de

3
M. Seguin qu’elle était...

Autres activités
•  Faire illustrer la bataille entre la chèvre et le loup.
•  Faire apprendre par cœur un paragraphe au choix. Faire réciter ce texte.
•  Faire relire l’intégralité du récit et, éventuellement, en faire un enregistrement.
Et après…

•  Faire faire un résumé écrit de cette histoire. Le faire illustrer.


•  Comparer ce récit avec d’autres contes connus des enfants. Voir la fiche Lire un
conte de fées.

© rue des écoles, 2011.

39

FRANCAIS_DEF.indd 39 12/04/2011 17:16:13


écriture Prénom

Écrire les définitions de mots croisés Date

Des mots en grille


horizontalement verticalement
Se font sur une piste. On y grimpe.
Pour jouer aux petits chevaux. Elle a sept jours.
Découvrir

Début d’idée. Devenir rose.


Il brille beaucoup en été. Contraire de tard.
Métal rare. – Enleva. Sert pour écrire.
On le décore à Noël. Est appelé « serpent de verre ».
Allongent. On y pratique beaucoup
Les oiseaux en ont deux. de sports.
Consonnes de rive. – Nécessaire pour nager.
En hauteur ou en longueur. Il est blanc.
Ce qu’on entend.
A B C D E F G
1 C O U R S E S • Dans les deux listes de définitions,
2 O R O T A retrouve celles qui correspondent
3 R V
aux mots de la grille et attribue-leur
S A U T
le numéro ou la lettre qui convient.
4 D E I D O
5 E T I R E N T

A B C D E F G
1 C O U R S E S horizontalement Définition d’un mot qui
2 O R O T A 1. Se font sur une piste. s’écrit de gauche à droite.

Retenir

3 R V S A U T
4 D
verticalement
E I D O
A. On y grimpe. Définition d’un mot qui
5 E T I R E N T
s’écrit de en .

© rue des écoles, 2011.

46

FRANCAIS_DEF.indd 46 12/04/2011 17:16:16


1. écris une définition pour chaque dessin, puis complète la grille.

1. Elle
4
Aller plus loin

2. C’est le 2

3. Elle tombe

4. Il a

2. écris une définition pour chaque mot.


A B C D E F horizontalement

1 F L O C O N 1.
2 R E R E E 2.
3 O 3.
G E A I
4.
4 I R P G
5.
5 D E G E L E
6.
6 E V A S E S

verticalement
A.
B.
C.
D.
E.
F.

© rue des écoles, 2011.

47

FRANCAIS_DEF.indd 47 12/04/2011 17:16:16


écriture

écrire les définitions de mots croisés

1 Objectifs
•  Comprendre le fonctionnement des mots croisés.
•  Distinguer les sens horizontal et vertical.
Préalables

•  Définir un objet ou un mot de manière pertinente.

Mots clés
Mots croisés, définition, horizontal, vertical.

Activité préparatoire
• Le jeu des devinettes
Poser quelques devinettes simples aux élèves, par exemple : Il brille dans le ciel,
qui est-ce ? Elles tombent des arbres d’automne, qui sont-elles ? Proposer d’écrire les
réponses en majuscules d’imprimerie, dans des petites cases semblables à celles
qu’on trouve dans les mots croisés : s o l e i l ; f e u i l l e s.
Dans un premier temps, faire uniquement remplir des cases dans le sens hori-
zontal, puis inviter les élèves à remplir aussi des cases dans le sens vertical. La
lecture verticale n’étant pas du tout habituelle, elle peut poser un certain nombre
de difficultés aux élèves. Il convient de bien montrer son fonctionnement au
tableau.

2 Découvrir
Des mots en grille
•  Faire observer la grille de mots croisés. Faire remarquer que l’on peut y lire
La fiche

des mots dans le sens horizontal (courses) et dans le sens vertical (corde).
•  Faire lire toutes les définitions. Faire dégager leurs caractéristiques. Faire
observer en particulier qu’elles peuvent porter sur le sens du mot à trouver, mais
aussi sur son écriture (par exemple : Début d’idée = id).

© rue des écoles, 2011.

66

FRANCAIS_DEF.indd 66 12/04/2011 17:16:25


•  Faire lire la consigne et s’assurer qu’elle est bien comprise avant de laisser
les élèves traiter l’exercice. On peut suggérer aux élèves de barrer au crayon à
papier les définitions intruses.
éléments de corrigé : horizontalement : 1. Se font sur une piste. – 2. Métal
rare – Enleva. – 3. Consonnes de rive – En hauteur ou en longueur. – 4. Pour
jouer aux petits chevaux – Début d’idée. verticalement : A. On y grimpe. B. –
Est appelé « serpent de verre ». – D. Devenir rose. – E. On y pratique beaucoup
de sports. – F. Nécessaire pour nager. – G. Contraire de tard.

Retenir
Faire compléter le récapitulatif avec les mots haut et bas.

Aller plus loin


• Exercice 1. Demander à quelques élèves de lire leurs définitions.
éléments de corrigé : 1. Elle brille la nuit → lune. – 2. C’est le petit de la poule
→ poussin. – 3. Elle tombe en hiver → neige. – 4. Il a de grandes oreilles (ou)
Il a quatre pattes et de longues oreilles → lapin.
• Exercice 2. Faire observer la grille et en faire définir le thème : l’hiver. S’assurer
que les élèves ont bien compris où ils devaient écrire les définitions, puis les laisser
travailler seuls. Lors de la correction, mettre en évidence, à partir des productions
des élèves, qu’un même mot peut recevoir des définitions très différentes.
éléments de corrigé : horizontalement : 1. Il est blanc et tombe en hiver. –
2. Note de musique – Commence réellement. – 3. Bel oiseau des bois. – 4. Fin de
grandir. – 5. Perd sa glace. – 6. Ayant la forme d’un vase. – verticalement : A.
Comme la glace. – B. Article. – Début de rêve. – C. Tête de gamin. – D. Se font
dans une poêle. E. Voyelles d’opéra. – Article. – F. Elles peuvent être éternelles.

3 Autres activités
•  Proposer des grilles de plus en plus complexes.
•  Faire créer des mots croisés pour un journal d’école.
Et après…

Autre fiche
Dans la fiche Distinguer une définition d’un exemple sont étudiés des définitions
de dictionnaire.

© rue des écoles, 2011.

67

FRANCAIS_DEF.indd 67 12/04/2011 17:16:25


écriture Prénom

Élaborer un questionnaire Date

Des questions pour enquêter


Les élèves d’une classe de CM mènent une grande enquête sur l’alimentation
des enfants de l’école. Voici une partie de leur questionnaire.

Le petit déjeuner
Découvrir

1. Prends-tu un petit déjeuner chaque matin ?


❑ oui ❑ non ❑ parfois

2. Que bois-tu ?
❑ du lait ❑ du thé ❑ du café
❑ du chocolat ❑ du jus de fruit ❑ rien

3. Que manges-tu ?
❑ du pain ❑ des céréales ❑ des gâteaux
❑ des biscottes ❑ rien

4. Combien de tartines manges-tu ?


❑ zéro ❑ une ❑ deux ou plus

5. Sur tes tartines, que mets-tu ?


❑ du beurre ❑ de la pâte à tartiner

❑ de la confiture ❑ du miel ❑ rien

• a. Réponds au questionnaire.

• b. Complète ce questionnaire en ajoutant une question


qui permet de savoir qui prépare le petit déjeuner.
6.

© rue des écoles, 2011.

54

FRANCAIS_DEF.indd 54 12/04/2011 17:16:21


• Pour faire une enquête sur un sujet, je prépare un questionnaire.
• En l’élaborant, je vérifie que :
Retenir
– toutes les correspondent bien à mon sujet (l’alimentation,
le sport, le cinéma…) ;
– je propose toutes les possibles, précédées de cases à
.

Une interview de Blanche-Neige


Tu voudrais en savoir plus sur la vie de Blanche-Neige dans la maison des sept
nains. Tu as pris rendez-vous avec elle pour la semaine prochaine.
Aller plus loin

• Prépare soigneusement ton questionnaire !


Pour t’aider, voici le plan que tu peux suivre :
I. La vie de Blanche-Neige
II. Son travail dans la maison
III. Ses relations avec les sept nains
Prévois deux à trois questions pour chaque rubrique.

La vie de Blanche-Neige dans la maison des sept nains

© rue des écoles, 2011.

55

FRANCAIS_DEF.indd 55 12/04/2011 17:16:21


écriture

élaborer un questionnaire

1 Objectifs
•  Poser des questions sur un sujet donné.
•  Présenter des réponses sous forme de cases à cocher.
Préalables

Mots clés
Enquête, questionnaire, phrase interrogative.

Activité préparatoire
Matériel : pour chaque élève, la photocopie d’un questionnaire (emprunté à un
magazine ou créé de toutes pièces).
•  Faire lire et commenter le questionnaire : Quel est son thème ? à quoi sert-il ?
De quelle manière sont posées les questions ? Doit-on répondre par une phrase ?
•  Faire compléter le questionnaire et éventuellement comparer les réponses
des uns et des autres.

2 Découvrir
Des questions pour enquêter
Laisser les élèves lire le questionnaire silencieusement, puis recueillir leurs obser-
La fiche

vations. Faire remarquer que les questions sont courtes et qu’elles sont direc-
tement adressées au lecteur. Faire repérer la seule question à laquelle on peut
répondre par oui ou par non. Faire commenter la manière de procéder dans les
autres cas : celui qui élabore le questionnaire doit penser à toutes les réponses possibles
et les accompagner de cases à cocher.
• a. Préciser qu’il peut y avoir plusieurs réponses à une question. Faire remarquer
que seuls les élèves qui ont coché les réponses une ou deux ou plus à la question
4 peuvent répondre à la question 5.

© rue des écoles, 2011.

74

FRANCAIS_DEF.indd 74 12/04/2011 17:16:26


• b. S’assurer que la consigne est bien comprise avant de laisser les élèves travailler
seuls.
éléments de corrigé : Qui prépare ton petit déjeuner ? ❑ ta maman – ❑ ton
papa – ❑ toi-même – ❑ quelqu’un d’autre.

Retenir
Faire lire le récapitulatif et faire compléter le second point avec les mots questions,
réponses et cocher.

Aller plus loin


Une interview de Blanche-Neige
Faire lire la présentation de l’activité et expliciter la consigne. Faire préciser ce
qui est en jeu dans chacune des rubriques du plan proposé. Amorcer l’exercice
collectivement de manière à vérifier que les règles de formulation et de présen-
tation du questionnaire ont été bien comprises. Faire utiliser au choix le tu ou
le vous de politesse. Faire d’abord écrire le questionnaire au brouillon.
Idées pour la correction : I. 1. Aimez-vous habiter dans cette maison ? ❑ oui
❑ non – 2. Êtes-vous seule toute la journée  ? ❑ oui ❑ non – Allez-vous par-
fois dans le jardin  ? ❑ oui ❑ non. – II. 1. Quelles tâches ménagères faites-
vous ? ❑ la lessive ❑ la vaisselle ❑ le ménage ❑ la cuisine ❑ le repassage –
2. Combien de temps passez-vous à travailler chaque jour  ? ❑ deux heures
❑ quatre heures ❑ six heures ou plus – 3. Vous arrive-t-il de faire du bricolage ?
❑ oui ❑ non. – III. 1. Les nains sont-ils gentils avec vous  ? ❑ oui ❑ non –
2. Vous arrive-t-il de vous disputer avec les nains  ? ❑ oui ❑ non – 3. Lequel
des sept nains préférez-vous  ? ❑ Atchoum ❑ Dormeur ❑ Joyeux ❑ Grincheux
❑ Prof ❑ Simplet ❑ Timide.

3 Autre activité
Élaborer des questionnaires sur des sujets divers  : la bibliothèque de l’école, la
cantine, les loisirs...
Et après…

© rue des écoles, 2011.

75

FRANCAIS_DEF.indd 75 12/04/2011 17:16:26


écriture Prénom

Raconter à partir d’une image Date

Une étrange apparition


Découvrir

• Observe le dessin et réponds aux questions suivantes.


1. à quel moment de la journée se passe la scène ?

2. Où se déroule la scène ?

3. Quels sont les personnages représentés ?

4. Qu’y a-t-il sur la table ?

5. Qu’y a-t-il par terre ?

6. Qu’y a-t-il sur l’évier ?

© rue des écoles, 2011.

60

FRANCAIS_DEF.indd 60 12/04/2011 17:16:24


Le balai magique
• écris l’histoire du balai magique.
Aide-toi des questions posées dans l’encadré.
Aller plus loin

• Que s’est-il passé avant que la petite À la nuit tombée, le balai


fille n’entre dans la cuisine ?
Comment et pourquoi le balai est-il
entré dans la cuisine ?

• Qu’est-ce qui réveille la petite fille ?

• Que pense la petite fille quand elle


voit le balai ? Que fait-elle ?

• Comment réagit le balai ? Que fait-il ?

Pour écrire à partir d’une image :


– je commence par bien l’  ;
– ensuite, je me pose quelques questions et j’essaie d’y  :
Retenir

Où se passe la scène ? à quel moment ?


Quels sont les personnages représentés ? Que font-ils ?...
– enfin, j’ ce qui s’est passé avant et ce qui va se passer après.

© rue des écoles, 2011.

61

FRANCAIS_DEF.indd 61 12/04/2011 17:16:25


écriture

Raconter à partir d'une image

1 Objectifs
•  Observer et interpréter une image.
•  écrire un récit cohérent à partir d’une image.
Préalables

Mots clés
Dessin, illustration, image, interprétation, imagination, récit.

Activité préparatoire
• Arrêt sur image
•  Choisir une illustration d’un texte bien connu des élèves (par exemple Le
Petit Chaperon rouge ou Le Petit Poucet) et l’afficher au tableau. Laisser un temps
d’observation, puis demander aux élèves s’ils savent de quelle histoire il s’agit. Leur
faire préciser le moment qu’illustre le dessin, leur demander de justifier leur réponse.
•  Procéder de la même manière avec une illustration d’un texte qui n’est pas
connu des élèves, en leur demandant, cette fois, d’imaginer l’histoire illustrée.
Faire prendre conscience du rôle essentiel des détails dans une illustration : ils
aident à interpréter l’image, à lui donner du sens.

2 Découvrir
Une étrange apparition
•  Faire observer et commenter le dessin. Insister pour que les élèves justifient
La fiche

toujours, à partir de l’image, les interprétations qu’ils avancent.


•  Faire répondre aux questions. Lors de la correction, demander aux élèves de
proposer une ou plusieurs interprétations pour chaque détail repéré. Les y aider
avec un questionnement du type : pourquoi la sorcière est-elle cachée derrière la
fenêtre ? Pourquoi y a-t-il une bouteille de lait renversée sur le sol ? …

© rue des écoles, 2011.

80

FRANCAIS_DEF.indd 80 12/04/2011 17:16:26


Aller plus loin
Le balai magique
• Demander aux élèves de garder sous les yeux l’illustration de la fiche. Amorcer
collectivement le travail par une phase de questionnement oral : que s’est-il passé
avant que la petite fille ne descende dans la cuisine ? Comment et pourquoi le balai
est-il entré dans la cuisine ? La sorcière est-elle un personnage sympathique (qui
veut, par exemple, faire une surprise à la petite fille) ou un personnage déplaisant
(qui veut la punir en lui faisant peur) ? La petite fille est-elle terrifiée ou amusée ?
Est-ce qu’elle parle au balai ou est-ce qu’elle cherche à l’attraper ? Que fait le balai ?
Veut-il donner des coups à la petite fille ou bien lui propose-t-il de l’emmener pour
faire un tour ? etc. Ne pas hésiter à multiplier les suggestions de scénarios.
• Laisser les élèves travailler seuls au brouillon. Faire lire oralement quelques
productions, de manière surtout à mettre en évidence la pluralité des interpré-
tations possibles.

Retenir
Faire lire le récapitulatif et le faire compléter avec les mots observer, répondre et
imagine.

3 Autres activités
•  Faire réécrire collectivement l’histoire du balai magique et en faire illustrer
d’autres passages.
•  Faire imaginer des histoires à partir d’autres dessins ou photographies.
Et après…

© rue des écoles, 2011.

81

FRANCAIS_DEF.indd 81 12/04/2011 17:16:27


Vocabulaire Prénom

Trouver un mot dans le dictionnaire Date

De chenille en chiffon

Découvrir

Mon premier dictionnaire intéractif, rue des écoles/IME, 2010.

Observe cette double page de dictionnaire.


• a. Tous les mots commencent par la même lettre. Laquelle ?

• b. Quels sont les deux mots placés avant le mot chèvrefeuille ?



Quels sont les deux mots placés après le mot chevalier ?

• c. Pourquoi le mot chèque est-il placé après chenille ?


Pourquoi le mot chien est-il placé après le mot chez ?
Entoure, sur la page de dictionnaire, les lettres qui expliquent ce classement.

© rue des écoles, 2011.

84

FRANCAIS_DEF.indd 84 12/04/2011 17:16:29


1. Entoure la bonne réponse.
avant avant
a. fourchette est galet. b. porc est pleurer.
après après
S’entraîner

avant avant
c. soulier est sombre. d. lanière est lanterne.
après après

2. Range les mots suivants dans l’ordre alphabétique.


Tu dois tenir compte de la deuxième et parfois même de la troisième lettre :
bille – bague – but – boule – bretelles – blague – belle – briller.

3. Parmi les trois mots proposés, coche celui que tu peux ranger entre les deux
premiers.
1. mode mort ❑ molaire ❑ meunier ❑ mûrir
2. datte dé ❑ doux ❑ dauphin ❑ disque
3. pistolet pitre ❑ piquet ❑ pizza ❑ pitié

4. a. À quelles lettres chercher… ? b. Donne des exemples à chaque fois.


• un mot qui commence par le son [s] : aux lettres ou  ;

• un mot qui commence par le son [k] : aux lettres , ou  ;

• un mot qui commence par le son [o] : aux lettres , , ou  ;

• Dans un dictionnaire, les mots sont rangés


dans l’ordre alphabétique :
Retenir

— boa est rangé abricot


(rangement d’après la première lettre) ;
— ambulance est rangé abricot
(rangement d’après la deuxième lettre), etc.
• Quand je cherche un mot dans le dictionnaire, je me demande
quelle est sa première lettre, puis quelle est sa deuxième lettre, etc.
Attention aux pièges : dans cerise, par exemple, j’entends le son [s]
au début du mot, mais je dois chercher à la lettre « c ».

© rue des écoles, 2011.

85

FRANCAIS_DEF.indd 85 12/04/2011 17:16:30


Vocabulaire

trouver un mot dans le dictionnaire

1 Objectifs
•  Comprendre l’organisation d’une double page de dictionnaire (classement
alphabétique, mots repères).
Préalables

•  Ranger des mots dans l’ordre alphabétique.


•  Déjouer les pièges phonétiques que pose la recherche d’un mot dans le dic-
tionnaire.

Mots clés
Dictionnaire, ordre alphabétique, mots repères, répertoire phonétique.

Activités préparatoires
•  S’assurer que tous les élèves maîtrisent l’ordre alphabétique.
•  Montrer aux élèves les différents dictionnaires qui sont disponibles dans
la classe (dictionnaires adaptés à leur âge, dictionnaires « classiques »). S’il y a
suffisamment de dictionnaires identiques, les répartir entre les élèves et les leur
faire ouvrir sur une même double page ; recueillir les observations spontanées.

2 Découvrir
De chenille en chiffon
• a. Laisser les élèves chercher seuls, même s’ils doivent tâtonner un peu. Faire
La fiche

remarquer, lors de la correction, que la première lettre des mots de la double


page (« c ») est entourée sur le bord de la page de droite. Faire écrire au-dessus
des mots repères, respectivement, premier mot et dernier mot (de la page).
• b. Traiter cette question collectivement pour guider pas à pas la réflexion des
élèves. Faire entourer, sur la double page du dictionnaire :

© rue des écoles, 2011.

96

FRANCAIS_DEF.indd 96 12/04/2011 17:16:36


– les lettres q et n de chèque et chenille (rangement d’après la 4e lettre),
– les lettres i et e de chien et chez (rangement d’après la 3e lettre).

S’entraîner
Pour tous les exercices, inciter les élèves à vérifier leurs réponses dans un dic-
tionnaire. Les trois premiers exercices permettent de travailler sur le classement
alphabétique.
• Exercice 1. Les élèves doivent prendre en compte la première lettre (fourchette,
galet), puis la deuxième lettre (pleurer, porc), puis la troisième lettre (sombre,
soulier), enfin la quatrième lettre des mots (lanière, lanterne).
• Exercice 2. Le rangement se fait d’après la deuxième lettre, sauf pour bretelles
et briller : bague, belle, bille, blague, boule, bretelles, briller, but.
• Exercice 3. Les mots à cocher sont : 1. molaire – 2. dauphin – 3. pitié.
• Exercice 4. Avant de faire cet exercice, travailler collectivement sur des exemples :
Je veux trouver dans le dictionnaire le mot… À quelle lettre dois-je chercher ? Proposer
d’abord des mots sans difficulté orthographique, puis des mots dont le son
initial peut s’écrire de plusieurs manières ; bâtir au fur et à mesure un répertoire
phonétique qui sera affiché dans la classe. Penser que des mots qui commencent
par le son [o] peuvent avoir pour initiale o (oreille), a (autrefois), e (eau), h (hôtel).

Retenir
Faire compléter le récapitulatif avec le mot après (deux fois).

3 Autres activités
Proposer tout au long de l’année des situations au cours desquelles l’utilisation
du dictionnaire semble nécessaire : lecture de textes contenant des mots incon-
nus, correction de brouillons en production d’écrit, exercices de vocabulaire…
Et après…

Autre fiche
Le travail sur le dictionnaire est plus particulièrement poursuivi dans la fiche
Distinguer une définition d'un exemple.

© rue des écoles, 2011.

97

FRANCAIS_DEF.indd 97 12/04/2011 17:16:36


Vocabulaire Prénom

Trouver des mots de la même famille Date

Une grande famille


• a. Complète les phrases suivantes avec des mots de la famille de couper.
1. Il faudrait lui sa viande en petits morceaux.
2. Vous devez ces images et les coller, dans le bon
Découvrir

ordre, sur votre cahier.


3. Un couperet est un couteau de boucherie.
4. La veille de Noël, Bob et Sidonie ont décoré les fenêtres avec des étoiles : ils
ont fait des toute l’après-midi.
5. Il y aura une d’eau dans la journée de lundi.
6. Karine a une nouvelle de cheveux.

• b. Remplis la grille de mots croisés avec les mots que tu as écrits.


6

5
1

• c. Colorie les cases de la grille qui contiennent le radical


de cette famille de mots.

© rue des écoles, 2011.

88

FRANCAIS_DEF.indd 88 12/04/2011 17:16:32


Les mots d’une même
sont fabriqués à partir d’un même radical.
Par exemple, couper, coupure, couperet, découper, découpage
Retenir
sont formés sur le -coup-.

1. Regroupe les mots appartenant à une même famille. Entoure leur radical.
rouge jaune jaunir jaunisse blanc
rougeur rougeaud jaunâtre blanche blanchisserie
rougeole blancheur blanchâtre
S’entraîner

2. Complète chaque phrase avec un mot de la même famille que le mot en italique.
1. dent a. Je mets du sur ma brosse à dents.
b. Le m’a soigné une carie.
c. Marie a perdu plusieurs dents ; elle est toute .
2. souffle a. à mon anniversaire, je mes bougies.
b. Aimes-tu le au fromage ?
c. Marc a beaucoup couru, il est .
3. sang a. Le sang circule dans les vaisseaux .
b. Ce fut un combat .

3. À partir d’un mot de la même famille, retrouve la lettre finale du mot en italique.
1. embrasser, le bra 5. galoper, au galo
2. retarder, en retar 6. gentille, genti
3. longue, lon 7. une toiture, un toi
4. une bordure, le bor 8. un plombier, du plom

4. Complète chaque ligne avec un autre mot de la même famille.


1. un jardin – le jardinage – jardiner –
2. la lumière – allumer – lumineux –
3. la terre – un terrain – enterrer –
4. un son – sonner – résonner –

© rue des écoles, 2011.

89

FRANCAIS_DEF.indd 89 12/04/2011 17:16:33


Vocabulaire

trouver des mots de la même famille

1 Objectifs
•  Isoler le radical dans une famille de mots (à radical unique).
•  Former des mots de la même famille.
Préalables

Mots clés
Famille de mots, radical, formation de mots.

Activité préparatoire
Reprendre un exemple de la fiche Reconnaître une famille de mots et introduire
la notion de radical : les lettres que les mots d’une même famille ont en com-
mun forment le radical.

2 Découvrir
Une grande famille
• a.  Travail collectif. Faire compléter les phrases oralement. Écrire les mots au
La fiche

tableau de façon qu’ils soient correctement recopiés  : couper, découper, couperet,


découpages, coupure, coupe. Faire entourer le radical (-coup - et non -coupe-) dans
les différents mots ; faire constater que le radical n’est pas forcément un mot.
• b. et c. Travail individuel. Les élèves réutilisent les résultats de la question a.,
en complétant la grille de mots croisés et en coloriant les cases qui contiennent
les lettres coup.

Retenir
•  Faire compléter le récapitulatif avec les mots famille et radical. Rappeler que
les mots d’une même famille se rapportent à la même idée.
•  Choisir un autre exemple et élaborer un référentiel. Ne pas introduire (ce
sera fait au cycle 3) les notions de préfixe et de suffixe.

© rue des écoles, 2011.

100

FRANCAIS_DEF.indd 100 12/04/2011 17:16:36


S’entraîner
• Exercice 1. Faire remarquer que tous les mots de l’exercice ont trait aux cou-
leurs. Les élèves doivent d’abord former trois ensembles correspondant aux
trois couleurs évoquées, puis entourer (ou surligner), selon la famille, les lettres
roug, jaun et blanc.
• Exercice 2. Dans le cas d’une classe de bon niveau, laisser les élèves travailler
seuls avec le dictionnaire. Donner simplement les terminaisons -ée pour la
phrase 1c et -s pour la phrase 3a. Lors de la correction collective, faire remar-
quer que tous les mots de la famille de souffle prennent deux f.
• Exercice 3. L’exercice permet de montrer à quoi peut servir la recherche d’un
mot de la même famille et de trouver la lettre finale d’un mot.
• Exercice 4. Laisser les enfants travailler seuls. Plusieurs réponses sont pos-
sibles. Faire une correction collective pour élargir le champ lexical.
Éléments de corrigé : 1. un jardinier, une jardinière… – 2. une allumette,
illuminer… – 3. une terrasse, enterrement, déterrer, du terreau… – 4. une sonnerie,
une sonnette, sonore…

3 Autre activité
Répartir entre plusieurs groupes d’élèves des mots permettant une recherche
de mots de la même famille. Par exemple : flamme, neige, lait, pot, libre, nager,
nourrir, etc. Pour chacun des mots choisis, les élèves doivent, à l’aide du dic-
Et après…

tionnaire :
– chercher les mots de la même famille ;
– recopier la définition de chaque mot ;
– collecter des dessins ou des photos permettant d’illustrer les mots.
Les recherches sont présentées sur des panneaux.

© rue des écoles, 2011.

101

FRANCAIS_DEF.indd 101 12/04/2011 17:16:36


Vocabulaire Prénom

Chercher un synonyme Date

Un mot à la place d’un autre


• a. Souligne dans le texte les mots que tu pourrais remplacer
par ceux de l’encadré.

“   Il y avait une fois un pauvre homme et une pauvre


Découvrir

femme qui ne possédaient rien au monde qu'une petite maisonnette


cabane. Ils ne vivaient que du produit de leur pêche. Un jour mari
que le pauvre homme assis au bord de l'eau tirait ses filets, attrapa
il prit un poisson entièrement d'or. Tandis qu'il contemplait surpris
ce poisson avec des yeux étonnés, celui-ci prit la parole : remettre
– Bon pêcheur, écoute-moi, lui dit-il, si tu consens à me transformerai
rejeter dans l'eau, je changerai ta misérable cabane en un superbe
château magnifique.
– À quoi me servira un château, si je n'ai pas de quoi manger ?
– J'y aviserai aussi : il se trouvera dans le château une armoire, tu n'auras
qu'à l'ouvrir pour y trouver à souhait des plats de toutes sortes.
Frères Grimm, Les enfants couleur d’or. ”

• b. Comment appelle-t-on deux mots qui, tels rejeter et remettre,


ont presque le même sens ?

• c. Je changerai ta misérable cabane en un château magnifique.


Dans la liste de mots qui suit, coche des synonymes de magnifique.
❑ admirable ❑ sublime ❑ beau ❑ horrible
❑ splendide ❑ superbe ❑ original ❑ réjouissant

• d. Recopie la phrase avec l’un des synonymes.

© rue des écoles, 2011.

92

FRANCAIS_DEF.indd 92 12/04/2011 17:16:34


Deux synonymes ont presque le même . Je peux le plus souvent
remplacer l’un par l’autre. Par exemple :
Des bêtes féroces rôdaient dans la nuit.
→ Des bêtes cruelles rôdaient dans la nuit.
Retenir

Les deux synonymes sont ici


et .

1. Coche deux synonymes du mot en italique dans la phrase.


1. J’ai fait un cauchemar effrayant cette nuit.
❑ amusant ❑ terrible ❑ angoissant ❑ original
2. Julien a oublié son cartable, quel élève distrait !
❑ inattentif ❑ étourdi ❑ joyeux ❑ consciencieux
S’entraîner

3. Il a fait un temps superbe toute la semaine.


❑ heureux ❑ ensoleillé ❑ magnifique ❑ nuageux
4. Cette animatrice est très douce avec les enfants.
❑ patiente ❑ sévère ❑ gentille ❑ drôle

2. Écris dans les parenthèses celui des synonymes du verbe garder


qui convient le mieux : conserve – réserve – surveille – soigne.
1. Si tu arrives le premier, garde-moi ( ) une place. – 2. Titus
Rex garde ( ) la ferme en l’absence de son maître. – 3. Cela
ne t’ennuie pas si je garde ( ) ton pull jusqu’à ce soir ? – 4. Ce
week-end, c’est moi qui garde ( ) le cochon d’Inde d’Aurélia.

3. Souligne dans chaque colonne le mot synonyme qui permet d’expliquer


celui qui est encadré.
entrebâiller nuisible incident dessin
bâiller prudent difficulté escroc
entreprendre dangereux injure quille
entrouvrir inoffensif aventure croquis

4. À l’aide du dictionnaire, trouve un synonyme du mot en italique :


tu évites ainsi une répétition.
1. Sylvain joue ( ) avec les jouets qu’il a reçus à Noël.
2. Le vendeur ( ) de cacahuètes a vendu tout son stock.
3. Le contrôleur du train a contrôlé ( ) deux fois mon billet.
4. L’un des joueurs ( ) de l’équipe de football s’est blessé
en jouant.

© rue des écoles, 2011.

93

FRANCAIS_DEF.indd 93 12/04/2011 17:16:35


Vocabulaire

Chercher un synonyme

1 Objectifs
•  Repérer une parenté de sens entre deux mots.
•  Chercher un synonyme pour expliquer un terme, pour éviter une répétition.
Préalables

•  Employer, dans le cas d’un mot polysémique, le synonyme qui convient.

Mots clés
Synonyme, sens, définition, répétition.

Activités préparatoires
•  Au tableau, écrire une phrase simple contenant un ou plusieurs mots suscep-
tibles d’être remplacés par un ou plusieurs synonymes. Par exemple : Hier midi,
on nous a servi un délicieux dessert. Demander aux élèves de remplacer a servi
puis délicieux par des mots qui ont à peu près le même sens : Hier midi, on nous
a apporté un excellent dessert. Introduire le mot synonyme.
•  Faire chercher, dans le dictionnaire, des mots difficiles dont la définition
contient un ou des synonymes. Par exemple : élucider, (éclaircir, expliquer). Faire

2
conclure que, pour définir un mot, on peut être amené à donner un synonyme.

Découvrir
Un mot à la place d’un autre
• a. Laisser les élèves lire silencieusement le texte. Les élèves doivent souligner :
La fiche

cabane, homme, prit, étonnés, rejeter, changerai, magnifique. Faire chercher éven-
tuellement d’autres synonymes pour prit (pêcha, saisit…), étonné (stupéfait,
ébahi…).
• b. Faire recopier le mot synonyme après l’avoir écrit au tableau. Faire redire aux
élèves ce qui caractérise deux synonymes.

© rue des écoles, 2011.

104

FRANCAIS_DEF.indd 104 12/04/2011 17:16:37


•  c. L’élève doit cocher les adjectifs admirable, splendide, sublime, superbe.
L'adjectif beau convient aussi, mais il a un sens moins fort.

Retenir
•  Faire compléter le récapitulatif avec les mots sens, puis féroces et cruelles.
•  Élaborer un référentiel s’appuyant sur un autre exemple, choisi par les élèves.

S’entraîner
• Exercice 1. L’élève doit écarter le mot qui a un sens contraire (par exemple,
amusant pour la phrase 1), mais aussi celui qui a un sens trop différent pour
être un synonyme (original).
• Exercice 2. Cet exercice permet de revenir sur la notion de polysémie : un mot
peut avoir plusieurs sens, c’est le cas du verbe garder ; il a alors aussi plusieurs
synonymes qui ne sont pas équivalents. Selon le sens dans lequel il est utilisé,
on a recours à l’un ou l’autre des synonymes. Les élèves doivent ici employer :
réserve, surveille, conserve, soigne.
• Exercice 3. Des mots difficiles peuvent être expliqués par des synonymes (voir
la seconde activité préparatoire). Laisser les élèves consulter le dictionnaire. Ils
doivent souligner les mots : entrouvrir, dangereux, difficulté et croquis.
• Exercice 4. À travers cet exercice, les élèves découvrent le rôle stylistique des
synonymes : ils permettent d’éviter une répétition. Les élèves peuvent complé-
ter l’exercice avec les mots : s’amuse, marchand, vérifié, membres.

3 Autres activités
•  Dans les activités d'écriture, faire chercher des synonymes pour obtenir des
phrases moins répétitives et plus précises.
•  Les textes de lecture peuvent également servir de support à un travail sur les
Et après…

synonymes.

© rue des écoles, 2011.

105

FRANCAIS_DEF.indd 105 12/04/2011 17:16:37


Vocabulaire Prénom

Chercher un contraire Date

Les mots ennemis

“ – S'il en est ainsi, dit notre gentil méchant


homme, je ne demande pas mieux que de faire ce
que tu désires.
Découvrir

– Oui, reprit le joli poisson laid, mais j'y mets pour


condition que tu ne diras à personne l'origine de ta
fortune ; si tu souffles là-dessus le plus petit mot,
tout s'écroulera.
Le pêcheur rejeta dans l'eau le poisson merveilleux,
et prit le chemin de sa demeure ; mais à la place où se trouvait sa petite cabane
gigantesque, s'élevait maintenant un affreux château magnifique. Il ouvrit de grands
yeux, franchit la porte et aperçut sa femme debout assise dans une chambre richement


ornée, et vêtue d'habits précieux. Cette dernière était au comble de la joie.
Frères Grimm, Les enfants couleur d’or.

• a. Dans ce drôle de texte, souligne, à l’aide de plusieurs couleurs,


les couples de contraires.

• b. À ton tour, écris dans les parenthèses le contraire des mots en italique.
1. – Oh ! dit le pêcheur, je vois là une grande armoire ; si tu l'ouvrais 
( ) ?
2. La femme tourna la clef rapidement ( ) et aperçut
des gâteaux, des viandes, des sucreries et des vins.
3. Elle poussa un cri de joie ( ).
4. Ils installèrent la lourde ( ) table et mangèrent.
5. Ils dégustèrent alors leur bon ( ) repas.

• c. Comme dans l’exemple, forme le contraire de l’adjectif qualificatif


avec l’élément in- placé devant le mot.
Ex. : Cette course est utile. → Cette course est inutile.
1. Cette décision paraît juste. →
2. Ta réponse est exacte. →
3. Je l’ai entendu fredonner un air connu. →

© rue des écoles, 2011.

94

FRANCAIS_DEF.indd 94 12/04/2011 17:16:35


• Deux s’opposent
par le sens.
gentil → méchant
ouvrir → fermer
Retenir

joie → tristesse
• Le contraire de certains adjectifs qualificatifs
se forme avec l’élément .
exact → inexact

1. Relie les contraires à l’aide de flèches.


neuf ● ● avance inutile ● ● célibataire
plaire ● ● calme marié ● ● descendre
retard ● ● ancien jamais ● ● utile
S’entraîner

violent ● ● déplaire monter ● ● toujours

2. Complète avec l’adjectif contraire.


1. Mon manteau n’est jamais fermé, je préfère le laisser .
2. Tu parais nerveux, sois plus ! 
3. J’aime les pantalons larges, tandis que ma sœur les porte très .
4. Attention, ce chien est agressif, mais celui-ci est
comme un agneau.
5. Paul a les yeux clairs, Lucie les a .
6. Tes explications sont , les siennes sont beaucoup plus
claires.

3. Écris de deux manières le contraire de chacune des phrases.


Ex. : Cette potion est amère. → Cette potion n’est pas amère.
Cette potion est sucrée.
1. La lampe est restée allumée. →

2. Tu me parais fatigué. →

4. Forme le contraire des adjectifs avec l’élément in-.


Aide : attention, devant les lettres m, b, p, j’écris im- au lieu de in-.
1. un travail complet → un travail
2. une mission possible → une mission
3. une cuisine digeste → une cuisine
4. un client patient → un client

© rue des écoles, 2011.

95

FRANCAIS_DEF.indd 95 12/04/2011 17:16:36


Vocabulaire

Chercher un contraire

1 Objectifs
•  Repérer des contraires.
•  Former le contraire d’un adjectif qualificatif au moyen du préfixe in-/im-.
Préalables

•  Formuler le contraire de deux manières (négation grammaticale et négation


lexicale).

Mots clés
Contraire, adjectif qualificatif, préfixe, forme négative.

Activités préparatoires
Écrire une phrase au tableau du type : Notre maître est sévère. Faire mettre cette
phrase à la forme négative (au moyen de la négation ne… pas).
Demander ensuite aux élèves comment dire le contraire en changeant l’adjectif
qualificatif sévère (→ indulgent). Introduire le mot contraire : sévère et indulgent
sont des contraires.

2 Découvrir
Les mots ennemis
• a. Laisser les élèves découvrir le texte. Préciser la consigne  : il faut repérer
La fiche

quatre autres couples de contraires que petit/ grand et les souligner chacun
d’une couleur différente.
Éléments de corrigé : joli/ laid, petite/ gigantesque, affreux/ magnifique, debout/ assise.

© rue des écoles, 2011.

106

FRANCAIS_DEF.indd 106 12/04/2011 17:16:37


•  b. On attend les mots suivants  : fermais, doucement ou lentement, tristesse,
légère, mauvais.
•  c. Cette question permet de réintroduire la notion de famille de mots. Deux
contraires sont formés le plus souvent sur deux radicaux différents, certains
cependant font partie de la même famille et se distinguent par l’ajout d’un
élément comme in-.

Retenir
•  Faire compléter le récapitulatif avec le mot contraires, puis avec le préfixe in-.
•  Élaborer un référentiel s’appuyant sur plusieurs exemples (adjectifs qualifi-
catifs mais aussi noms et verbes), choisis par les élèves.

S’entraîner
• Exercice 1. Les mots sont, ici, sortis de leur contexte. Lors de la correction,
faire reconnaître les verbes, les noms (retard/ avance), les adjectifs qualificatifs
(neuf/ ancien), les mots invariables (jamais/ toujours).
• Exercice 2. L’élève doit chercher des contraires en s’aidant du contexte et
des mots inducteurs (préfère, tandis que, mais…). Les mots à employer sont
de préférence : ouvert, calme, étroits (ou serrés), doux, foncés, obscures. Lors de
la correction, signaler les marques d’accord des adjectifs  ; faire remarquer
que l’adjectif clair, selon le sens dans lequel il est employé, n’a pas le même
contraire.
• Exercice 3. Cet exercice permet de revenir sur la distinction entre négation
grammaticale et négation lexicale (voir l’activité préparatoire). Le contraire
lexical de fatigué peut être en forme.
• Exercice 4. Faire d’abord lire la règle d’orthographe formulée dans l’aide.

© rue des écoles, 2011.

107

FRANCAIS_DEF.indd 107 12/04/2011 17:16:37


Grammaire et conjugaison Prénom

Reconnaître un déterminant Date

Dame la pluie

Que faites-vous dame la pluie


Sur mes carreaux frappant ainsi ?
Découvrir

Le ciel a donc tant de chagrin


Qu’il pleure depuis ce matin ?

Que faites-vous dame la pluie


Sur mes carreaux frappant ainsi ?
Lavez-vous le joli jardin
La maison, le toit, le chemin ?

Que faites-vous dame la pluie


Sur mes carreaux frappant ainsi ?
Poème anonyme.

• a. Entoure les noms communs, souligne leurs déterminants.

• b. Recopie-les dans le tableau.

Nombre
Singulier Pluriel
Genre



Masculin



Féminin

© rue des écoles, 2011.

114

FRANCAIS_DEF.indd 114 12/04/2011 17:16:40


• Un déterminant est un petit mot qui annonce un nom commun :
une goutte – les flaques – ce parapluie – leurs bottes.
• Le déterminant a le même genre et le même nombre que le nom :
un robinet (m. s.) → robinets (m. p.)
Retenir

source (f. s.) → ces sources (f. p.)


• Les déterminants les plus employés s’appellent des articles :
le, la, les vent mer vagues
un, une, des orage barque voiles

1. Écris un article devant chaque nom.


feu pompiers flamme casques
échelles camion sirènes allumette
S’entraîner

2. Complète les groupes avec les déterminants ce, cet ou cette.


Aide : attention, on emploie cet, au lieu de ce, devant un nom masculin commençant
par une voyelle. Exemple : cet arrosoir.
nuage saison orage
averse éclair temps

3. Écris devant chaque nom le déterminant qui convient.


1. Nous avons beaucoup travail ! – 2. Les enfants font vélo. – 3. Je
reviens jardin. – 4. Les habitants village préparent une fête. – 5. Maman
me raconte belles histoires.

4. Entoure les noms communs, souligne les déterminants.


Cet automne, nous avons ramassé les feuilles des arbres de la cour. Nous les avons
fait sécher entre les pages d’un vieil annuaire. Puis nous avons réalisé un tableau
représentant un arbre imaginaire. Le tronc de cet arbre était formé des poèmes
que nous avons écrits sur les quatre saisons. Pour faire le feuillage, nous avons
mélangé toutes les feuilles.

5. Écris le déterminant qui convient devant chaque nom commun.


Souligne les articles.
été, j’ai fait bateau avec Mathieu et oncle. Nous quittions
port tôt matin. Je m’occupais voiles et Mathieu aidait
 oncle à tenir barre. Nous avons fait grands progrès. J’espère
recommencer année prochaine !

© rue des écoles, 2011.

115

FRANCAIS_DEF.indd 115 12/04/2011 17:16:41


Grammaire et conjugaison

reconnaître un déterminant

1 Objectifs
•  Reconnaître un nom commun et repérer son déterminant.
•  Différencier les déterminants articles des autres déterminants.
Préalables

•  Utiliser le déterminant qui convient devant un nom commun.

Mots clés
Nom commun, déterminant, article, genre, nombre.

Activité préparatoire
•  Lancer l’exercice en écrivant au tableau le début d’une histoire : Il était une fois
un loup qui vivait dans une grotte isolée. Ce loup rencontra un jour une cigogne.
Il interrogea la cigogne… Entourer les noms et souligner leurs déterminants.
•  Demander aux élèves d’inventer un autre début d’histoire en reprenant le
même canevas, mais en remplaçant les noms entourés par d’autres noms de
genre ou de nombre différents. Par exemple : Il était une fois des extraterrestres
qui vivaient sur un astre lointain. Ces extraterrestres… Écrire au tableau les
différents déterminants utilisés, puis les classer.

2 Découvrir
Dame la pluie
•  Lire le poème. Poser des questions dont les réponses sont des groupes nomi-
La fiche

naux du texte. Par exemple : Qui est cette dame dont il est question dans le poème ?
la pluie. Sur quoi la pluie frappe-t-elle ? sur mes carreaux ; etc. Écrire les réponses
au tableau, faire entourer les noms et souligner les déterminants.
•  Faire lire le poème. Faire traiter les questions.
Éléments de corrigé : masc. sing. : le ciel, le chagrin, ce matin, le jardin, le toit,
le chemin ; fém. sing. : la pluie, la maison, ; masc. plur. : mes carreaux.

© rue des écoles, 2011.

140

FRANCAIS_DEF.indd 140 12/04/2011 17:16:51


•  Souligner les articles en bleu, le déterminant démonstratif (ce) en rouge et le
déterminant possessif (mes) en vert.
•  Faire compléter la dernière case du tableau avec un exemple libre.

Retenir
•  Faire compléter oralement, puis par écrit :
– le deuxième paragraphe, avec les déterminants des et cette ;
– le troisième paragraphe, avec des articles définis puis avec des articles indéfinis.
• Élaborer des tableaux récapitulatifs des articles et des déterminants démons-
tratifs, d’après leur genre et leur nombre. Y faire figurer des noms commen-
çant par une voyelle (emploi de l’article élidé l’ et du déterminant démonstratif
cet au lieu de ce).

S’entraîner
• Exercice 1. Les élèves doivent employer des articles définis et indéfinis.
• Exercice 2. L’exercice est difficile. Le traiter d’abord oralement  ; quand la
réponse est [sεt], demander si le nom est masculin (➝ cet) ou féminin (➝ cette).
• Exercice 3. Faire lire les phrases. Les élèves feront facilement l’exercice grâce à
leurs connaissances de la langue orale.
• Exercice 4. Amorcer l’exercice collectivement. Les élèves doivent entourer les
noms : automne, feuilles, arbres, cour, pages, annuaire, tableau, arbre, tronc, arbre,
poèmes, saisons, feuillage, feuilles et souligner le mot qui précède immédiatement
(sauf dans le cas d’annuaire qui est précédé d’un adjectif qualificatif ).
• Exercice 5. Il s’agit de choisir et d’orthographier le déterminant qui convient.

© rue des écoles, 2011.

141

FRANCAIS_DEF.indd 141 12/04/2011 17:16:51


Grammaire et conjugaison Prénom

Distinguer le GNS et le GV Date

Quelle pagaille !
Thierry Valleteau doit rassembler les
dix-huit objets offerts par la société
Tout-Gratis. Il ne lui manque qu’un objet,
Découvrir

mais, dans sa précipitation, il mélange tout.


Voici la liste qu’il obtient !

1. La montre sans aiguilles a perdu une hélice.


2. La poupée est caché au fond d’un tiroir.
3. Le livre sur les dinosaures contiennent
toutes leurs pièces.
4. Le canif est assise sur un coussin.
5. La guitare et la flûte se trouve le stylo ?
6. Le disque ont encore toutes leurs roues !
7. Le puzzle, le jeu de dames et celui de loto
est rangé sur l’étagère.
8. Le déguisement de cosmonaute retrouve le
ballon sous sa tenue de foot.
9. Le train électrique et le camion en plastique
est protégé par sa pochette.
10. L’avion fait entendre un air de musique.
11. Thierry est correctement plié dans sa boîte !
12. Mais où sont près du transistor.

• a. Dans chaque phrase, sépare par un trait les deux parties qui ne vont pas
ensemble.

• b. Recopie trois phrases correctes.




• c. Dans chacune de ces trois phrases, mets une croix sous le verbe.

© rue des écoles, 2011.

118

FRANCAIS_DEF.indd 118 12/04/2011 17:16:42


On peut découper une phrase en groupes de mots. Deux groupes de mots sont
essentiels : le groupe nominal sujet (GNS) et le groupe verbal (GV) qui contient
Retenir
le verbe. Exemples :
– Le jeune garçon  commande dix-huit objets.
GNS GV
– Les cadeaux de la société Tout-Gratis  attirent les gens.

1. Relie chaque groupe nominal sujet au groupe verbal qui lui correspond.
1. Un grand désordre • •  déborde de jouets.
2. Les animaux en peluche • •  n’est plus sur le bureau.
3. Le coffre en bois • •  est très inquiet.
S’entraîner

4. Le stylo-plume • •  règne dans la chambre.


5. Thierry • •  sont cachés sous le lit.

2. Dans chaque phrase, souligne le GNS ; ne recopie que ses mots essentiels
comme dans l’exemple.
1. Le jeune garçon cherche partout le stylo. → le garçon
2. Son grand frère Grégory travaille. →
3. Le cœur de Thierry commence à se serrer. →
4. Les gens de la société Tout-Gratis travaillent beaucoup. →

3. Ajoute des mots pour enrichir les GNS.


1. Comme d’habitude, la fumée jaillit du
récepteur.
2. Une montre apparaît.
3. Une musique se met à sortir du boîtier.
4. La voix reprend ma phrase :
– Une montre qui marque l’heure !

4. Remets chaque phrase dans l’ordre, puis souligne le GNS et encadre le GV.
N’oublie pas la majuscule et le point !
1. lit ma sœur Camille la règle du jeu

2. les pions et les dés préparent les autres enfants

3. toutes les parties a gagné mon frère

© rue des écoles, 2011.

119

FRANCAIS_DEF.indd 119 12/04/2011 17:16:42


Grammaire et conjugaison

Distinguer le GNS et le GV

1 Objectifs
•  Repérer le verbe dans une phrase simple.
•  Découper une phrase simple en deux groupes : GNS et GV.
Préalables

•  Retrouver le nom noyau du GNS.

Mots clés
Groupe de mots, groupe nominal sujet, groupe verbal, nom noyau.

Activités préparatoires
•  Faire inventorier le contenu d’une trousse : un stylo-plume, une règle graduée,
un crayon à papier, etc. Écrire au tableau les groupes nominaux énoncés : faire
entourer les noms noyaux et souligner les déterminants. Introduire l’expression
groupe nominal. Montrer oralement que certains groupes nominaux peuvent être
réduits, que les deux mots essentiels d’un GN sont le nom et son déterminant.
•  Donner des phrases dans le désordre. Les faire remettre dans l’ordre, les
écrire au tableau, puis faire repérer leur verbe à l’aide d’une croix. Exemple : le –
décroche – ma – téléphone – grand-mère ➝ Ma grand-mère décroche le téléphone.
Introduire les expressions groupe verbal (le groupe qui contient le verbe et les
mots qui vont avec le verbe) et groupe nominal sujet (le groupe nominal qui
précède le verbe). Faire analyser les phrases au tableau en utilisant les codes de
la fiche (flèche sous le GS, cadre autour du GV).

2 Découvrir
Quelle pagaille !
•  Faire rappeler l’histoire de Thierry Valleteau (Nicolas de Hirsching, Le Mot
interdit, Bayard poche, coll. « J’aime lire »).

© rue des écoles, 2011.

144

FRANCAIS_DEF.indd 144 12/04/2011 17:16:52


•  Faire lire et commenter. Faire rechercher des indices dans l’illustration. Faire
retrouver oralement les phrases correctes, puis faire traiter le questionnaire.
Éléments de corrigé : 1. La montre sans aiguilles fait entendre un air de musique.
– 2. La poupée est assise sur un coussin. – 3. Le livre sur les dinosaures est
rangé sur l’étagère. – 4. Le canif est caché au fond du tiroir. – 5. La guitare et la
flûte sont près du transistor. – 6. Le disque est protégé par sa pochette. – 7. Le
puzzle, le jeu de dames et celui de loto contiennent toutes leurs pièces. – 8. Le
déguisement de cosmonaute est correctement plié dans sa boîte. – 9. Le train
électrique et le camion en plastique ont encore toutes leurs roues ! – 10. L’avion
a perdu une hélice. – 11. Thierry retrouve le ballon sous sa tenue de foot. – 12.
Mais où se trouve le stylo ?
• À l’issue de la question c., faire supprimer, dans deux ou trois phrases de la
liste, les mots qui peuvent l’être sans que les phrases perdent leur sens et faire
délimiter, dans ces phrases réduites, le GV et le GNS.

Retenir
•  Faire analyser le second exemple à la manière du premier.
• Établir un référentiel utilisant les codes d’analyse de la fiche.

S’entraîner
•  Exercice 3. On peut écrire par exemple : 1. La petite fumée bleue – 2. Une montre
bizarre – 3. Une musique agréable – 4. La voix sinistre.
•  Exercice 4. Les phrases reconstituées sont : 1. Ma sœur Camille lit la règle du
jeu. – 2. Les autres enfants préparent les pions et les dés. – 3. Mon frère a gagné
toutes les parties.

© rue des écoles, 2011.

145

FRANCAIS_DEF.indd 145 12/04/2011 17:16:52


Grammaire et conjugaison Prénom

Conjuguer les verbes en -er au présent Date

L’histoire du soir
Découvrir

• a. Encadre tous les verbes.


À quel temps sont-ils conjugués ?
• b. Souligne le sujet de chaque verbe.
• c. Recopie les verbes avec leurs sujets dans le tableau.
Nombre
singulier pluriel
Personne
1re personne
2e personne
3e personne

© rue des écoles, 2011.

122

FRANCAIS_DEF.indd 122 12/04/2011 17:16:44


•  La terminaison du verbe change selon la personne (c’est-à-dire selon la situation
de conjugaison) : on dit que le verbe se conjugue.
•  Tous les verbes, qui se terminent en -er à l’ , se conjuguent
au présent comme le verbe aimer :
Retenir

j’aim nous aim

tu aim vous aim

il, elle aim ils, elles aim

1. Relie les pronoms personnels sujets aux verbes correspondants.


• garde • glissez
je • • vidons tu • • tombes
nous • • chassons vous • • dépensez
S’entraîner

• gagne • grattes

2. Complète chaque verbe avec la terminaison qui convient.


1. À l’école, nous prépar une fête. – 2. Des enfants fabriqu des guirlandes.
– 3. Alice découp le papier crépon pour les aider. – 4. Souad prépar une
danse avec Maria. – 5. Je récit une poésie et tu écout pour me corriger.

3. Complète chaque phrase en mettant au présent le verbe qui est en italique.


1. compter. Ma petite sœur toujours sur ses doigts !
2. chanter. À la chorale, nous un nouveau canon.
3. goûter. Chaque jour, tu à l’école.
4. dessiner. À l’école maternelle, les petits de drôles
de bonshommes !
5. coller. Mon découpage fini, je mon dessin sur une grande
feuille.
6. arriver. À la course, Alexandre toujours le premier.
7. organiser. -vous un jeu dans la cour ?

4. Attention aux terminaisons qui ne s’entendent pas !


Complète chaque verbe avec la terminaison qui convient.
jouer : je jou oublier : tu oubli
plier : ils pli relier : elle reli
clouer : tu clou skier : elles ski

© rue des écoles, 2011.

123

FRANCAIS_DEF.indd 123 12/04/2011 17:16:45


Grammaire et conjugaison

conjuguer les verbes en -er au présent

1 Objectifs
•  Distinguer le radical et la terminaison d’un verbe.
•  Reconnaître les terminaisons des verbes du premier groupe au présent.
Préalables

•  Conjuguer les verbes du premier groupe au présent.


•  Connaître les difficultés orthographiques liées à la conjugaison des verbes en
-éer, -ier, -ouer, -uer.

Mots clés
Conjugaison, radical, terminaison, verbe du premier groupe, présent.

Activités préparatoires
•  Faire répertorier des verbes sur un thème donné. Les classer selon qu’ils se
terminent par -er (verbes du premier groupe) ou non.
•  Faire conjuguer oralement quelques verbes du premier groupe au présent.
Faire remarquer que seule la « fin » (la terminaison) change. L’autre partie du
mot (le radical) ne change pas.
•  Dans les infinitifs de verbes du premier groupe, écrits au tableau, séparer par
un trait vertical le radical de la terminaison. Donner quelques verbes à traiter
sur l’ardoise.

2 Découvrir
L’histoire du soir
•  Faire lire « la bande dessinée » et faire commenter la situation.
La fiche

•  Faire traiter les questions de manière autonome. Les élèves ont déjà des
connaissances plus ou moins explicites de la conjugaison. La tâche consiste à
les formaliser et à systématiser l’emploi des accords.

© rue des écoles, 2011.

148

FRANCAIS_DEF.indd 148 12/04/2011 17:16:52


•  Faire séparer le radical de la terminaison pour chaque verbe recopié, puis
faire repasser en rouge les terminaisons. Faire retrouver les infinitifs des verbes.
Éléments de corrigé : je préfère ; tu essayes ; Papa raconte ; nous regardons ; vous
regardez ; les autres écoutent. – Tous les infinitifs sont en -er.

Retenir
Faire écrire les terminaisons en rouge.

S’entraîner
• Exercice 1. Le travail porte dans un premier temps sur les 1re et 2e personnes
des verbes du 1er groupe.
• Exercice 2. Il s’agit d’employer la bonne terminaison. Faire souligner les
sujets, faire remplacer les groupes nominaux par des pronoms personnels.
• Exercice 3. Avant d’écrire la forme verbale demandée, l’élève peut isoler le
radical dans le verbe à l’infinitif, puis souligner le sujet.
• Exercice 4. Les terminaisons -e, -es, -ent du présent des verbes en -éer, -ier,

3
-ouer et -uer sont muettes et les élèves ne pensent pas à les écrire.

Autres activités
•  Faire justifier la terminaison d’un verbe du 1er groupe rencontré dans un texte
de lecture. Faire épeler d’autres formes du même verbe à d’autres personnes.
•  Commencer à proposer de petites dictées mettant en jeu ce premier appren-
Et après…

tissage de la conjugaison, ainsi que les dernières acquisitions en orthographe et


en vocabulaire.

© rue des écoles, 2011.

149

FRANCAIS_DEF.indd 149 12/04/2011 17:16:52


Grammaire et conjugaison Prénom

Conjuguer les verbes en -er au futur Date

Des nouvelles de Christelle


Découvrir

• a. Encadre les six verbes conjugués au futur.


• b. Souligne le sujet de chacun de ces verbes.
• c. Recopie ces verbes avec leurs sujets dans le tableau.
Nombre
singulier pluriel
Personne
1re personne
2e personne
3e personne

© rue des écoles, 2011.

126

FRANCAIS_DEF.indd 126 12/04/2011 17:16:46


Pour conjuguer un verbe en -er au futur, j’ajoute les terminaisons :
-ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont  à l’infinitif du verbe.
Retenir
aimer j’aimer danser nous danser
regarder tu regarder écouter vous écouter
cacher il, elle cacher fabriquer ils, elles fabriquer

1. Relie les pronoms personnels sujets aux verbes correspondants.


• regarderai • luttera • mâcheront
je • • pêcherez tu • • chanteras nous • • remplacerons
vous • • lancerai il • • mesureras ils • • raseront
S’entraîner

• changerez • partagera • prouverons

2. Encadre le verbe, puis écris son infinitif dans les parenthèses.


1. Le fermier nous guidera jusqu’à son alpage. ( )
2. Nous marcherons dans la montagne. ( )
3. Je grimperai par ce chemin-là. ( )
4. Partageras-tu ton goûter avec moi ? ( )
5. Les moniteurs prépareront la veillée. ( )
6. Vous vous reposerez demain matin. ( )

3. Complète chaque phrase en mettant au futur le verbe qui est en italique.


1. regrouper. Nous nous devant le chalet.
2. indiquer. Le directeur du centre nous le chemin.
3. porter. Mon gros sac ? Je le sans peine !
4. quitter. « Vous ne pas le groupe » dit la
monitrice.
5. monter. Tu courageusement jusqu’en haut !
6. longer. À cause du danger, les élèves ne pas le ravin.

4. Complète chaque phrase en mettant au futur l’un des verbes :


remuer – photographier – jouer – oublier.
1. Arrivés en haut, nous la vallée avec le chalet.
2. À la veillée, les moniteurs un sketch.
3. Ce soir, vous n’ pas de faire vos valises.
4. J’espère que tu ne pas trop dans la couchette.

© rue des écoles, 2011.

127

FRANCAIS_DEF.indd 127 12/04/2011 17:16:47


Grammaire et conjugaison

Conjuguer les verbes en -er au futur

1 Objectifs
•  Reconnaître les terminaisons des verbes du premier groupe au futur.
•  Conjuguer les verbes du premier groupe au futur.
Préalables

•  Connaître les difficultés orthographiques liées à la conjugaison des verbes en


-éer, -ier, -ouer, -uer.

Mots clés
Conjugaison, radical, terminaison, verbe du premier groupe, futur.

Activité préparatoire
•  Faire répertorier des verbes en -er sur le thème des activités d’une journée.
•  Faire conjuguer oralement quelques-uns de ces verbes au présent et au futur,
en imposant des connecteurs temporels. Par exemple : En ce moment, je travaille.
Tout à l’heure, je mangerai à la cantine…
•  Écrire au tableau le futur d’un des verbes conjugués. Dans chaque forme
verbale, isoler l’infinitif en -er et mettre en évidence les terminaisons du futur.
•  Faire énoncer la règle de formation du futur des verbes du 1er groupe.

2 Découvrir
Des nouvelles de Christelle
•  Faire lire la lettre. En faire commenter le contexte : il s’agit d’une petite fille
La fiche

partie en classe de nature à la montagne, qui écrit sa première lettre à sa maman.


•  Faire retrouver les six verbes au futur. Vérifier que les élèves ont bien repéré
les sujets des verbes présentera et visiteront, et n’ont pas souligné le pronom
personnel complément nous qui les précède immédiatement.
•  Pour chaque verbe recopié, faire repasser en rouge les terminaisons du futur.
Faire remarquer, à propos de la forme oublieras, que le radical est toujours l’infinitif
en -er, même si le e ne se prononce pas.

© rue des écoles, 2011.

152

FRANCAIS_DEF.indd 152 12/04/2011 17:16:53


Éléments de corrigé : je dessinerai ; tu (n’) oublieras (pas) ; le maire présentera ;
nous regarderons ; vous regarderez ; les CE2 visiteront.

Retenir
•  Faire écrire les terminaisons en rouge.
•  Faire remarquer que les terminaisons des 2e et 3e personnes du singulier se
prononcent de la même façon (attention à ne pas oublier le s après tu) ; de même,
celles des 1re et 3e personnes du pluriel (attention à écrire la bonne consonne
finale muette).

S’entraîner
• Exercice 1. Cet exercice permet de revenir sur les terminaisons du futur qui se
prononcent de la même manière.
• Exercice 2. L’élève repère les différentes formes verbales, puis donne les infinitifs
correspondants.
• Exercice 3. Faire souligner les sujets, faire remplacer les groupes nominaux par
des pronoms personnels.
• Exercice 4. Cet exercice permet de conjuguer au futur des verbes comme oublier.
Traiter collectivement la première phrase et insister sur la nécessité d’écrire le e
qui fait partie de l’infinitif, même si on ne l’entend pas : 1. nous photographierons
– 2. les moniteurs joueront – 3. vous n’oublierez pas – 4. tu ne remueras pas.

3 Autres activités
•  Faire transformer des phrases du présent au futur et réciproquement.
•  Reprendre les verbes étudiés au cours de l’exercice 4 de la fiche Conjuguer les
verbes en -er au présent, les conjuguer au futur et commenter.
Et après…

Autre fiche
L’étude du futur est poursuivie dans la fiche Conjuguer être, avoir et aller au futur.

© rue des écoles, 2011.

153

FRANCAIS_DEF.indd 153 12/04/2011 17:16:53


Grammaire et conjugaison Prénom

Conjuguer les verbes en -er au passé composé Date

Comptine du bouquet

Lundi, j’ai planté des graines


Découvrir

Mardi, tu as arrosé les pousses


Mercredi, il a observé des fleurs
Jeudi, nous avons acheté un vase
Vendredi, vous avez versé de l’eau
Samedi, ils ont coupé les fleurs
Et dimanche,
Nous sommes arrivés chez toi
Un bouquet à la main.

• a. Recopie la comptine en mettant les verbes à l’infinitif.


Lundi, planter des graines
Mardi,
Mercredi,
Jeudi,
Vendredi,
Samedi,
Et dimanche,

• b. Encadre les verbes dans le premier texte.

• c. À quel temps sont-ils conjugués ?


Au

• d. Nomme les deux mots qui composent ce temps :


– l’auxiliaire ou  ;
– le participe passé du verbe qui se termine par .

© rue des écoles, 2011.

132

FRANCAIS_DEF.indd 132 12/04/2011 17:16:49


Pour conjuguer un verbe en -er au passé composé, j’associe deux mots :
– l’auxiliaire avoir ou être conjugué au présent (ces verbes sont ici appelés auxiliaires
car ils m’aident à former le passé composé) ;
– le du verbe qui se termine par -é.
Retenir

Sujet masculin Sujet féminin


aimer tomber tomber
ai aimé suis tombé suis tombée
as aimé es tombé es tombée
, a aimé est tombé est tombée
avons aimé sommes tombés sommes tombées
avez aimé êtes tombés êtes tombées
, ont aimé sont tombés sont tombées

1. Relie les sujets aux verbes correspondants.


J’ • • as commencé Stanley • • sont arrivées
tu • • avons discuté ils • • est resté
vous • • ai demandé elle • • sont rentrés
S’entraîner

nous • • avez arrêté Elles • • est tombée

2. Encadre les verbes conjugués au passé composé.


1. Paul a observé les joueurs pendant la partie. – 2. Charlie a une nouvelle casquette
à rayures. – 3. Avant de partir, vous avez déjeuné de bonne heure. – 4. Nous
sommes rentrés les derniers. – 5. Marine et sa sœur ont rassemblé tous les sacs. – 
6. Elles sont très serviables !

3. Encadre le verbe, puis écris son infinitif dans les parenthèses.


1. Les enfants sont arrivés en car. ( )
2. Un guide a compté tous les visiteurs. ( )
3. Nous avons admiré la panthère. ( )
4. Quelques-uns ont photographié sa cage. ( )
5. Très calme, elle est restée sur son rocher. ( )

4. Complète chaque phrase en mettant au passé composé le verbe qui est en italique.
1. donner. Le dompteur un biscuit aux animaux.
2. deviner. Nous le nombre secret dès le début.
3. pleurer. C’était triste, j’ pendant tout le film.
4. jeter. Quel dommage, vous nos beaux dessins !

© rue des écoles, 2011.

133

FRANCAIS_DEF.indd 133 12/04/2011 17:16:50


Grammaire et conjugaison

conjuguer les verbe en -er au passé composé

1 Objectifs
•  Reconnaître des formes verbales du 1er groupe conjuguées au passé composé.
•  Conjuguer des verbes du 1er groupe au passé composé (avec l’auxiliaire avoir).
Préalables

•  Repérer les marques d’accord du participe passé avec le sujet, lorsqu’il est
employé avec l’auxiliaire être.

Mots clés
Conjugaison, verbe du premier groupe, passé composé, auxiliaire, avoir, être,
participe passé, accord du participe passé.

Activités préparatoires
•  Faire répertorier des verbes en -er sur un thème, parmi lesquels des verbes qui
se conjuguent au passé composé avec l’auxiliaire être (arriver, rentrer, tomber…).
•  Faire conjuguer oralement quelques-uns de ces verbes au passé composé.
•  Écrire au tableau le passé composé de deux des verbes conjugués (un avec
l’auxiliaire avoir, l’autre avec l’auxiliaire être). Faire remarquer que chaque forme
verbale est composée de deux mots. Faire reconnaître le premier mot : avoir ou
être au présent ; expliquer que, dans cet emploi, avoir et être sont des auxiliaires
(ils aident à former le passé composé). Nommer le second mot : le participe
passé du verbe ; faire remarquer qu’il se termine par -é .

2 Découvrir
Comptine du bouquet
•  Faire lire la comptine. La faire transformer oralement au présent, puis au futur.
•  Faire répondre aux questions. Attention à la question b. : les élèves doivent
souligner deux mots à chaque fois. Faire préciser leur nature dans la question
d. (voir Activité préparatoire).

© rue des écoles, 2011.

158

FRANCAIS_DEF.indd 158 12/04/2011 17:16:53


•  Faire remarquer que l’infinitif et le participe passé des verbes du premier
groupe se terminent tous deux par le son [e]. Annoncer qu’on cherchera en
orthographe un moyen simple pour les distinguer.

Retenir
•  Faire compléter le texte avec les mots participe passé ; le tableau, avec les
pronoms personnels sujets.
•  Faire conjuguer oralement le verbe tomber, d’abord par des garçons puis par
des filles (une personne de conjugaison par élève) ; demander à chaque fois
quelle est la terminaison du participe passé.

S’entraîner
• Exercice 1. Les élèves choisissent l’une ou l’autre forme en fonction de l’auxi-
liaire. Faire remarquer, lors de la correction, les marques d’accord dans la seconde
série de formes verbales, les faire expliquer.
• Exercice 2. Attention, deux phrases (les phrases 2 et 6) contiennent non pas des
verbes au passé composé mais les verbes avoir et être au présent. Vérifier que les
élèves soulignent deux mots dans les autres phrases.
• Exercice 3. Cet exercice permet d’insister sur le fait que deux mots forment le
passé composé d’un verbe.
• Exercice 4. Les élèves écrivent au passé composé des verbes qui se conjuguent

3
avec l’auxiliaire avoir.

Autres activités
•  Proposer des phrases à la forme négative contenant un verbe conjugué au
passé composé ; faire remarquer la place de la négation (elle encadre l’auxiliaire).
•  Faire transformer des phrases du présent (ou du futur) au passé composé, et
Et après…

réciproquement.

Autre fiche
L’étude du passé composé est poursuivie dans la fiche Conjuguer être, avoir et
aller au passé composé.

© rue des écoles, 2011.

159

FRANCAIS_DEF.indd 159 12/04/2011 17:16:53


Orthographe Prénom

Connaître les différentes valeurs de la lettre g Date

Quelle récompense pour le gagnant ?

1 5
Découvrir

2 6

3 7

4 8

• a. Écris, dans la grille, les noms correspondant aux dessins.

• b. Trouve la récompense du gagnant à l’aide des lettres encadrées.

• c. Colorie les cases contenant la lettre g, puis classe les noms de la grille dans le
tableau.
g = [g] g = [Z] g + n = [η]





© rue des écoles, 2011.

166

FRANCAIS_DEF.indd 166 12/04/2011 17:16:58


•  Suivi des voyelles , , , •  Suivi des consonnes , ,
g se prononce [g] : g se prononce [g] :
un garçon, un gorille, un légume. un églantier, une grappe.
•  Suivi des voyelles , , , •  Suivi de la consonne ,
Retenir
g se prononce [Z] : g se prononce [η] :
un fromage, un gilet, un gymnase. la campagne.

1. Barre l’intrus sur chaque ligne.


1. la bougie, l’horloge, la largeur, le bijou, la biologie
2. le gardien, le boulanger, le gendarme, l’ingénieur, le berger
3. la ligne, le signe, le singe, il soigne, la vigne
S'entraîner

2. Complète chaque verbe avec g ou ge, de façon à entendre le son [Z].


Aide : regarde la voyelle qui suit, si c’est a ou o, il faut écrire .
•  1. Je vois que vous man ez déjà votre goûter ! Quand j’étais petit, je ne
man ais pas d’épinards. À la maison, nous man ons souvent des crêpes
aux champignons.
•  2. Tu n’as pas beaucoup de fautes, corri e-les vite. Dans notre classe, nous
corri ons nos exercices en vert. L’année dernière, la maîtresse corri ait les
cahiers le soir.

3. Complète les phrases avec un mot de la même famille que le mot en italique.
1. Les habitants d’un village sont des .
2. Les poissons nagent grâce à leurs .
3. Quand on a la , le corps est couvert de petits boutons rouges.
4. Plonger du haut du permet de faire de beaux .

4. Complète les mots avec g ou gu.


Aide : pour entendre le son [g], il faut écrire gu devant e ou i.
un ma asin la éographie un enou une enon
un ma icien une ba ette un idon une vir ule
une ci ogne une ca oule le ignol le oûter

© rue des écoles, 2011.

167

FRANCAIS_DEF.indd 167 12/04/2011 17:16:59


Orthographe

connaître les différentes valeurs de la lettre g

1 Objectifs
•  Connaître les différentes valeurs phonétiques de la lettre g.
•  Formuler les règles d’occurrence de ces valeurs.
•  Écrire des mots d’usage courant contenant la lettre g.
Préalables

Mots clés
Sons [g], [Z], [η] ; graphies g, ge, gu, gn.

Activités préparatoires
•  Faire discriminer le son [g] dans une série de mots, tels que : une grille, un
guidon, un garçon, un glaçon, etc. Insister sur la distinction entre [g] et [k] : la
cachette/ la gâchette, mon oncle/ mon ongle, une crue/ une grue, la classe/ la glace,
écouter/ égoutter, quêter/ guetter, etc.
•  Faire discriminer le son [Z] dans une autre série de mots, tels que : un jupon,
un cageot, une girafe, une bougie, un journal, etc. Insister sur la distinction entre
[S] et [Z] : une manche/ je mange, un bouchon/ des bourgeons, il se cache/ une cage,
la marche/ la marge, un chou/ une joue, etc.

2 Découvrir
Quelle récompense pour le gagnant ?
• a. et b. Faire reconnaître les éléments représentés : une girafe, un champignon,
La fiche

une bague, un gâteau, une gomme, une guitare, un pigeon, un nuage. Écrire les
noms les plus difficiles au tableau, puis faire remplir la grille. Les lettres dans les
cases entourées permettent de former le mot image. Ce mot est à rapprocher du
titre : le premier qui aura terminé aura une image, à vous de la prévoir.
• c. Faire lire les mots croisés, puis faire répondre à la question. Classer, dans la
colonne « g = [g] », gâteau, gomme, bague, guitare. Faire compléter les différentes

© rue des écoles, 2011.

180

FRANCAIS_DEF.indd 180 12/04/2011 17:17:13


colonnes avec d’autres mots cités par les élèves (écrire à part sur le tableau les
mots cités s’écrivant avec un j). Choisir les mots référents pour chaque son et
chaque graphie, et les afficher dans la classe.
Retenir
Faire encadrer dans le tableau de la fin du Découvrir les syllabes commençant
par un g. Faire observer la lettre qui suit et amener les élèves au classement du
Retenir. Faire compléter le récapitulatif.

S’entraîner
• Exercice 1. Éléments de corrigé : 1. Tous les mots ont le son [Z], mais bijou est
écrit avec un j. – 2. Tous les mots, sauf gardien, ont le son [Z]. – 3. Tous les mots,
sauf singe, ont le son [η].
• Exercice 2. Cet exercice permet d’observer, sur des formes conjuguées, qu’il faut
insérer un e entre la consonne g et les voyelles a ou o pour obtenir le son [Z].
• Exercice 3. Les élèves écrivent des mots contenant les graphies gea ou geo, en
s’aidant d’un mot de la même famille.
• Exercice 4. Expliciter la démarche à suivre : se demander d’abord si on doit
transcrire le son [g] ou le son [Z] puis, dans le premier cas, regarder la voyelle
qui suit pour choisir entre g et gu.

© rue des écoles, 2011.

181

FRANCAIS_DEF.indd 181 12/04/2011 17:17:13


Orthographe Prénom

écrire des mots invariables Date

Un abécédaire incomplet

Avec de la patience,
Beaucoup d’humour,
Découvrir

Car c’est indispensable,


Dans un petit moment vous trouverez,
Entre les mots étranges,
Ici un bon avis.
Jamais vous décevra,
Longtemps vous servira.
Quand vous le connaîtrez,
Rien ne vous manquera.
Toujours vous accompagnera
Uniquement ce petit conseil :
les mots invariables s’apprennent par cœur !
Vraiment ?

• a. Souligne les petits mots invariables dans le texte.

• b. Écris cinq autres petits mots invariables que tu emploies souvent.



• c. Complète les phrases ci-dessous avec des noms communs invariables.


1. Mon petit frère, qui a un mois, prend encore six r par jour.
2. Il s’est pris les pieds dans le t et il est tombé.
3. Pour cocher une case, je marque une c dans la case.

© rue des écoles, 2011.

170

FRANCAIS_DEF.indd 170 12/04/2011 17:17:07


Un mot invariable est un mot qui ne change jamais d’orthographe.
– Des petits mots comme : alors, bien, encore, mais, souvent, très,
sont invariables.
– Certains noms communs, qui se terminent par les lettres ou au singulier,
Retenir

sont également invariables : une souri , une croi , la pai .

1. Remplace chaque expression en italique par un des mots invariables proposés.


1. Pauvre M. Seguin, il a de nouveau perdu une chèvre !

2. Une grande lassitude le saisit tout à coup. soudain


vite
S'entraînerS'entraîner

3. Il devra rapidement réparer la fenêtre de l’étable.


dedans
4. Alors, la nouvelle chèvre restera à l’intérieur. encore

2. Écris les phrases au pluriel, puis souligne les mots invariables.


• 1. La chèvre mange de l’herbe mais aussi une fleur par-ci, une feuille par-là.

• 2. Parfois, elle grimpe dans un arbre et croque un bourgeon.

3. Complète le texte avec les mots invariables proposés.


à – Alors – travers – et – bientôt – chez – dans – Mais – par – vers.
M. Seguin espérait que la chèvre serait heureuse lui. Il
installa Blanquette un enclos spacieux. Cependant, malgré
tous ses soins, celle-ci regardait la montagne. Elle lui
demanda de la laisser partir. il l’enferma
l’étable. la chèvre sauta la
fenêtre s’enfuit à les prés.

4. Complète les phrases avec des mots invariables différents.


1. , les gens se déplaçaient à cheval.
2. ils utilisent la voiture.
3. J’apprécie cette émission et je la regarde .
4. Alain est en retard, il a mis de temps pour se préparer.
5. Il faut se brosser les dents le repas.

© rue des écoles, 2011.

171

FRANCAIS_DEF.indd 171 12/04/2011 17:17:08


Orthographe

écrire des mots invariables

1 Objectifs
•  Reconnaître des mots invariables.
•  Différencier « les petits mots » (ou mots outils) des noms communs inva-
Préalables

riables.
•  Employer et écrire quelques mots invariables d’usage courant.

Mots clés
Mot invariable, singulier, pluriel, nom terminé par -s ou -x.

Activités préparatoires
•  Faire écrire sur l’ardoise quelques noms invariables déjà étudiés, tels que : une
souris, le prix, le poids, le choix, un intrus, le temps, etc. Faire expliciter la notion
d’invariabilité.
•  Dans des phrases écrites au tableau, faire repérer des « petits mots » invariables
(adverbes, prépositions, conjonctions).
Infos : voici la liste des mots invariables au programme du cycle 2 : alors, après,
assez, aussi, avant, avec, beaucoup, bien, bientôt, car, comme, dans, devant, encore,
enfin, ensuite, hier, jamais, loin, mais, par, pas, personne, puis, plus, pour, quand,
sans, sous, souvent, sur, toujours, tout, très, vers, voici, voilà.

2 Découvrir
Un abécédaire incomplet
• a. Faire analyser la construction du texte : les vers commencent par des « petits
La fiche

mots » invariables, cités dans un ordre alphabétique. Faire souligner ces mots,
puis faire repérer les lettres manquantes dans l’abécédaire.
• b. Faire chercher collectivement par oral d’autres « petits mots » commençant par
une lettre donnée (exploiter la liste donnée ci-dessus dans Infos). Faire justifier
l’importance d’apprendre ces mots par cœur.

© rue des écoles, 2011.

184

FRANCAIS_DEF.indd 184 12/04/2011 17:17:14


• c. Les noms communs attendus sont repas, tapis et croix. Faire entourer en
couleur la lettre s ou x finale. Faire remarquer que les « petits mots », eux, ne se
terminent pas forcément par ces lettres.

Retenir
•  Faire lire et compléter le récapitulatif.
•  Faire compléter le répertoire de mots à apprendre, tout en précisant que ces
listes restent ouvertes.

S’entraîner
• Exercice 2. La transformation au pluriel permet de repérer concrètement les
mots ou expressions qui ne changent pas.
Éléments de corrigé : 1. Les chèvres mangent des herbes mais aussi des fleurs
par-ci, des feuilles par-là. – 2. Parfois, elles grimpent dans des arbres et croquent
des bourgeons.
• Exercice 3. Inviter les élèves à utiliser les indices donnés par les majuscules et
à barrer les mots utilisés au fur et à mesure au crayon. Lors de la correction,
faire éventuellement remarquer que cependant et malgré sont aussi des mots
invariables.
Éléments de corrigé : M. Seguin espérait que la chèvre serait heureuse chez lui.
Il installa Blanquette dans un enclos spacieux. Cependant, malgré tous ses soins,
celle-ci regardait vers la montagne. Elle lui demanda bientôt de la laisser partir.
Alors il l’enferma à l’étable. Mais la chèvre sauta par la fenêtre et s’enfuit à travers
les prés.
• Exercice 4. L’élève a souvent le choix entre plusieurs mots.
Éléments de corrigé : 1. autrefois, auparavant – 2. maintenant, aujourd’hui – 3.
souvent, toujours – 4. trop, beaucoup – 5. après.

3 Autres activités
•  Dictée préparée : utiliser une partie du texte de l’exercice 3.
•  Faire créer des jeux de mots mêlés avec un maximum de « petits mots »
invariables.
Et après…

© rue des écoles, 2011.

185

FRANCAIS_DEF.indd 185 12/04/2011 17:17:14


Orthographe Prénom

Former le pluriel d’un nom Date

La chasse aux pluriels


• Dans ces textes, souligne tous les noms au pluriel.

Jojo collectionneur
Découvrir

Jojo est un grand collectionneur.


Ce que les enfants de son âge trimbalent
dans leurs poches, les billes, les jouets trouvés
dans les œufs-surprises, les petites voitures…
lui, il le range soigneusement.
Il collectionne :
les sucres (enveloppés)…
les boîtes d'allumettes (vides)…
les fossiles…
les timbres…
les cartes postales…
les boules avec de la neige dedans…
les savonnettes…
les boîtes de camembert (vides)…
les journaux… 
Bruno Heitz, Jojo collectionneur, Circonflexe

Jojo et le secret de la bibliothécaire


Jojo aime la bibliothèque.
Il adore lire sur les coussins de toutes
les couleurs des romans, des bandes dessinées ou des albums !
Mais Jojo a un problème avec l'une des bibliothécaires.
Elle est gentille, mais elle pose trop de questions.
Quand Jojo rend un livre, elle veut tout savoir…
« Alors, raconte ! Ça t'a plu ? Comment s'appelle le héros ? Ça ne t'a pas fait
peur ? Il y a du suspense ? »
Jojo l'évite. La bibliothèque, ce n'est pas l'école !
Bruno Heitz, Jojo et le secret de la bibliothèque, Circonflexe

© rue des écoles, 2011.

174

FRANCAIS_DEF.indd 174 12/04/2011 17:17:11


•  Quand j’écris un nom commun au pluriel,
j’ajoute le plus souvent un s :
le loup → les .
•  Certains noms prennent un x au pluriel :
Retenir

– les noms terminés par -au ou -eau ;


– les noms terminés par -eu :
mon jeu → ;
– les noms terminés par -al qui, au pluriel, prennent la terminaison -aux :
un cheval →
le journal → .
•  Quelques noms ont déjà un s ou un x au singulier, ils sont donc invariables :
une souris → , son choix → .

1. Barre les groupes nominaux au singulier.


mes valises un silence le repas sa maison des feux
ces jouets les nuages une noix des brebis ses invités
S’entraîner

2. Écris les groupes nominaux au pluriel.


1. mon ami : 4. un journal :
2. l’image : 5. un agneau :
3. un jeu : 6. cet animal :

3. Écris les groupes nominaux au singulier.


1. tes frères : 4. les chevaux :
2. des stylos : 5. des châteaux :
3. dix œufs : 6. ses neveux :

4. Barre l’intrus sur chaque ligne.


1. un cri, un ski, un abri, un radis, un taxi
2. un bossu, un tissu, un intrus, un barbu, un fichu
3. un lilas, un repas, un chat, un tas, un cabas

5. Complète les phrases avec les noms de la liste en les mettant au pluriel.
genou 1. Alice a reçu des de contes pour son anniversaire.
livre 2. Attache tes , ils cachent ton visage.
clou 3. Le petit garçon casse des .
cheveu 4. Attention, plusieurs dépassent du banc.

© rue des écoles, 2011.

175

FRANCAIS_DEF.indd 175 12/04/2011 17:17:11


Orthographe

Former le pluriel d'un nom

1 Objectifs
•  Reconnaître un nom commun.
•  Former le pluriel d’un nom commun : cas général, noms terminés par -al,
Préalables

-eu, -ou, noms terminés au singulier par -s ou -x.

Mots clés
Nom commun, déterminant, noms en -al, -eu, singulier, pluriel, invariable.

Activité préparatoire
Faire écrire sur l’ardoise des noms déjà étudiés se terminant par -al, -au, -eau,
-eu. Faire mettre au pluriel les noms en -au et -eau.

2 Découvrir
La chasse aux pluriels
•  Lire les deux textes.
La fiche

•  Faire souligner, dans le premier texte, tous les noms au pluriel (avec leurs
déterminants). Les écrire au tableau, en les classant dans deux colonnes (pluriel
en -s, pluriel en -x).
•  Continuer le travail sur le deuxième texte. Faire remarquer que le nom héros
se termine au singulier par un -s et ne varie donc pas au pluriel.

© rue des écoles, 2011.

188

FRANCAIS_DEF.indd 188 12/04/2011 17:17:14


Retenir
•  Faire écrire les noms au pluriel.
•  Commencer un répertoire des noms invariables.

S’entraîner
• Exercice 1. Les noms invariables repas et noix sont ici au singulier (faire observer
le nombre des déterminant).
• Exercices 2 et 3. Faire respecter la classe grammaticale du déterminant.
• Exercice 4. Cet exercice permet de revenir sur le cas des noms qui se terminent
par un -s au singulier.
• Exercice 5. Il s’agit d’un exercice de synthèse. Attention, le nom clou fait son
pluriel en -s.

Autre activité
Dicter un texte comprenant des mots étudiés. Par exemple :
Les castors habitent sur la rivière qui traverse le grand bois. Ils pêchent des poissons.
Leurs maisons ressemblent à des huttes. Au printemps, la colonie accueille les bébés.

3
Les petits inventent des jeux avec les cailloux.

Autre fiche
L’accord de l’adjectif qualificatif avec le nom commun est vu dans la fiche
Faire les accords dans le GN.
Et après…

© rue des écoles, 2011.

189

FRANCAIS_DEF.indd 189 12/04/2011 17:17:14