Vous êtes sur la page 1sur 1

    Page : 2 sur 14   Page entière   

Recherche... Chercher  Entrer Enregistrement

®
Préface à la Division 1 de l’Edition 2007 du CODRES

CODRES Division 1. Code de Construction des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux Sur la base des travaux réalisés sous la responsabilité de Messieurs Jean GABEN et
Jean-Louis TISSOT pour l’édition 1991 du code, l’équipe dirigeante du SNCT sous la
présidence de Monsieur Yves FIORDA a décidé d’entreprendre la réalisation d’une nouvelle
édition du CODRES, reflet du savoir faire et du professionnalisme des constructeurs français
dans le domaine des réservoirs de stockage.
Documents pareils
Pour cette nouvelle édition, en plus des mises à jour nécessaires concernant en particuliers
les matériaux (introduction des aciers inoxydables) la partie Conception et Calculs a été
entièrement revue et enrichie. En complément des méthodes de calcul traditionnelles

largement reconnues au plan international, cette nouvelle édition permettra notamment de
dimensionner les réservoirs en prenant en compte les risques sismiques et pour les situations
accidentelles de s’assurer de la frangibilité des équipements. EN 1090 : un nouveau dé pour les
L’objectif des rédacteurs a été d’établir un document le plus complet possible et facile
constructeurs métalliques, les
d’utilisation regroupant l’ensemble des règles de conception et de fabrication et synthétisant
plus de 50 ans d’expérience des Fabricants et des Exploitants.
maîtres d ouvrage et les
EN 1090 : un nouveau dé pour les
Pour prendre en compte l’ensemble des travaux de construction et de maintenance des
réservoirs verticaux en acier destinés au stockage de liquides, le CODRES 2007 comportera constructeurs métalliques, les maîtres d
2 divisions : ouvrage et les concepteurs prof. ir. Wim
• la Division 1, destinée à la construction de réservoirs neufs,
HOECKMAN Victor Buyck Steel
Construction (Eeklo) Vrije Universiteit
• la Division 2, destinée au suivi en service et à la réparation des réservoirs
existants. (2008) Brussel infosteel

Reflet du consensus entre Constructeurs, cette nouvelle édition du CODRES permettra de


construire et réparer des réservoirs en considérant bien entendu les aspects techniques et Plus en détail
économiques mais aussi, en tenant compte de l’importance primordiale que les Constructeurs
accordent aujourd’hui à la qualité des travaux, à leur environnement et aux obligations de

Mise en œuvre des lets de sécurité


sécurité au travail.

Par ailleurs, afin d’assurer la pérennité de ces documents et leur mise à jour régulière, le
SNCT réunira régulièrement un comité de spécialistes pour répondre aux questions des
en grandes nappes
utilisateurs de ces deux Divisions et préparer leurs futures évolutions. RECOMMANDATION R 446
Recommandation adoptée par le comité
Au travers des différents codes rédigés au sein du SNCT, c’est toute la Profession qui veut
exprimer le caractère profondément moderne des métiers de la Chaudronnerie et de la technique national du bâtiment et des
Tuyauterie et attirer ainsi une nouvelle génération qui pourra poursuivre et pérenniser les travaux publics lors de sa réunion du 14
travaux actuels. mai 2009. Cette recommandation annule
et remplace la recommandation
Frédéric Lobinger Michel Belguiral Alain Bonnefoy

Plus en détail

Président du Comité Président du Conseil de Directeur Technique


Technique du SNCT Direction du CODRES du SNCT Echafaudages Caractéristiques
 SHARE  HTML  DOWNLOAD
générales
Echafaudages Caractéristiques générales
Save this PDF as:
Mise à jour Octobre 2009 Echafaudage
 WORD  PNG  TXT  JPG multidirectionnel, multiniveaux 12 7 22
20 14 11 23 21 6 15 13 10 4 5 18 17 16 19
3 9 8 2 1 1 Cale-bois 2 Socle réglable 3
0 Poteau

Plus en détail

 Chantal Beaudin  il y a 4 ans  Total a chages : 1623


LE CETIME votre partenaire pour le
progrès et l innovation:
1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre
 Transcription partenaire pour le progrès et l
1 CODRES Edition 2007 Division 1 Code de Construction des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux
innovation: met à votre disposition des
compétences et des moyens techniques
pour vous assister dans vos démarches d
2 Préface à la Division 1 de l Edition 2007 du CODRES Sur la base des travaux réalisés sous la responsabilité de Messieurs Jean GABEN et Jean-Louis TISSOT pour l édition 1991 du
innovation et d
code, l équipe dirigeante du SNCT sous la présidence de Monsieur Yves FIORDA a décidé d entreprendre la réalisation d une nouvelle édition du CODRES, re et du savoir faire et du
professionnalisme des constructeurs français dans le domaine des réservoirs de stockage. Pour cette nouvelle édition, en plus des mises à jour nécessaires concernant en particuliers
les matériaux (introduction des aciers inoxydables) la partie Conception et Calculs a été entièrement revue et enrichie. En complément des méthodes de calcul traditionnelles Plus en détail
largement reconnues au plan international, cette nouvelle édition permettra notamment de dimensionner les réservoirs en prenant en compte les risques sismiques et pour les
situations accidentelles de s assurer de la frangibilité des équipements. L objectif des rédacteurs a été d établir un document le plus complet possible et facile d utilisation regroupant l
ensemble des règles de conception et de fabrication et synthétisant plus de 50 ans d expérience des Fabricants et des Exploitants. Pour prendre en compte l ensemble des travaux de LOT 02 CHARPENTE BOIS /
construction et de maintenance des réservoirs verticaux en acier destinés au stockage de liquides, le CODRES 2007 comportera 2 divisions : la Division 1, destinée à la construction de
réservoirs neufs, la Division 2, destinée au suivi en service et à la réparation des réservoirs existants. (2008) Re et du consensus entre Constructeurs, cette nouvelle édition du CODRES
BARDAGE
permettra de construire et réparer des réservoirs en considérant bien entendu les aspects techniques et économiques mais aussi, en tenant compte de l importance primordiale que LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE -
les Constructeurs accordent aujourd hui à la qualité des travaux, à leur environnement et aux obligations de sécurité au travail. Par ailleurs, a n d assurer la pérennité de ces page 1/5 LOT 02 CHARPENTE BOIS /
documents et leur mise à jour régulière, le SNCT réunira régulièrement un comité de spécialistes pour répondre aux questions des utilisateurs de ces deux Divisions et préparer leurs BARDAGE IMPORTANT LOT 00 : Les
futures évolutions. Au travers des di érents codes rédigés au sein du SNCT, c est toute la Profession qui veut exprimer le caractère profondément moderne des métiers de la entrepreneurs doivent impérativement
Chaudronnerie et de la Tuyauterie et attirer ainsi une nouvelle génération qui pourra poursuivre et pérenniser les travaux actuels. Frédéric Lobinger Michel Belguiral Alain Bonnefoy prendre connaissance des prescriptions
Président du Comité Technique du SNCT Président du Conseil de Direction du CODRES Directeur Technique du SNCT communes (lot 00) ainsi que

3 Rédacteurs de la Division 1 de l Edition 2007 du CODRES E 07/13 Belguiral Michel Bonnefoy Alain Peyvieux Eric Bonneau Fabien Ta ard Yves Thierry Jean Claude Chevalier Alain
Plus en détail
Gaben Jean Perraudin Gérard Poupet Loïc Julien Anglade Vallée Cindy Ali Laurent Baheux Yohann Coppey Frédéric Khaznagi Patrick Hinard Laurence Philippon Morgan Faliph Patrice
SECOMOC Président du Comité de Direction du CODRES SNCT Directeur Technique TISSOT Industries TISSOT Industries ENDEL Directeur Technique ENDEL CETIM Consultant SNCT
Président du Comité de Direction du CODAP SNCT SNCT - Polytech Montpellier SNCT LARCO ENTREPOSE PROJETS IS PETROINEOS TISSOT Industries CETIM ENTREPOSE PROJETS sous la
responsabilité de : Lobinger Frédéric AGRIANDRE Président du Comité Technique du SNCT et avec la collaboration de toute l équipe du SNCT I
La surveillance de la fabrication des
équipements des centrales
4 Révision de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES E : Corrections éditoriales - T : Corrections ou compléments techniques NOTE IMPORTANTE : Il est fortement recommandé de
nucléaires pour EDF Création de l
conserver les pages supprimées lors des révisions successives (notamment pour le suivi en service et les éventuelles requali cations des équipements). Page(s) E/T GÉNÉRALITÉS 1 à 2
E/T 8 à 10 E MATÉRIAUX 51 E/T 55 T 59 E 63 à 63-2 E/T CONCEPTION ET CALCULS 101 E 108 T 110 à 111 E/T 113 T 118 T 123 T 126 à E/T 132 à 134 E/T 140 à 141 E 146 T 154 T 159 T 161 E La surveillance de la fabrication des
T 173 T 176 T 184 E FABRICATION 255 à 256 E/T 261 à 264 E/T CONTRÔLE - ESSAIS - INSPECTION 301 à 304 E/T 307 à 312 E/T 315 à 319 E/T 322 E I-I équipements des centrales nucléaires
pour EDF Création de l EMIB Journées
5 Révision de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES E : Corrections éditoriales - T : Corrections ou compléments techniques NOTE IMPORTANTE : Il est fortement recommandé de Techniques AFIAP du 14 mai 2013 C.
conserver les pages supprimées lors des révisions successives (notamment pour le suivi en service et les éventuelles requali cations des équipements). Page(s) E/T CONCEPTION ET Boveyron D. Dhennin (EDF/CEIDRE) 1 1 -
CALCULS 101 à 103 E/T 108 à 110 E/T 114 E 127 T 138 T 144 E/T 146 T 155 à 157 E/T 165 à E/T 167 à E/T 175 T 177 T 201 T FABRICATION 257 à 258 T 261 à E/T 263 à 264 E/T 266 à E/T 279 CT du lundi 4 octobre
à 296 E/T CONTRÔLE - ESSAIS - INSPECTION 302 à 305 E/T 313 à 314 T RÉGLEMENTATION 401 à E/T 501 à 563 T 1
Plus en détail
6 Révision de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES E : Corrections éditoriales T : Corrections ou compléments techniques NOTE IMPORTANTE : Il est fortement recommandé de
conserver les pages supprimées lors des révisions successives (notamment pour le suivi en service et les éventuelles requali cations des équipements). Page(s) REDACTEURS E/T I E
Ajout de nouveaux rédacteurs SOMMAIRE IV T Intégration du Chapitre C4.8 VI T Intégration de 2 nouvelles Annexes : CA10 et CA112 VIII T Modi cation du titre de l Annexe FA1 Conseils en Ingénierie mécanique
GÉNÉRALITÉS MATÉRIAUX 1 E/T Ajout note relative au calcul par éléments nis 2 E Correction 8 E/T Ajout du paragraphe GA1.3.3 «Limite d élasticité» 65 T Correction CONCEPTION &
CALCULS 101 à 103 T Correction Ajout du paragraphe C «Foudre» et Annexe CA11 Contrainte admissible en situation sismique T Correction 117 T Correction des épaisseurs e v de la Conseils en Ingénierie mécanique
virole 129 T Ajout du Chapitre C4.8 «Cas particulier des dômes géodésiques» et Annexe CA T Ajout d une Note pour les pertes par évaporation 135 T Modi cation du paragraphe C contact@solsi-cad.fr +33 (0)3 87 60 34 49
«Barrages à mousse» 154 à E/T Ajout d une Note pour le montage des réservoirs de la Figure C T Mise à jour de la Section C7 «Ancrage des réservoirs» 165 à T Modi cation de l Annexe CONCEVOIR OPTIMISER Metz INNOVER
CA1 «Véri cation de la résistance au séisme des réservoirs de stockage» a n de répondre aux exigences des guides «séisme» en cours d élaboration par un groupe de travail réunissant VALIDER Historique 1985 1992 1996 2003
l ensemble des intervenants (Administration, Donneur d ordre, Exploitant, Constructeurs ) 175 à 178 E/T Intégration du Chapitre CA2.3 «Véri cation de la frangibilité des réservoirs en 2013 2014 Solsi : Calculs des Structures -
aciers inoxydables austénitiques et austéno-ferritiques» 210 E Modi cation numérotation page 211 à 216 T Intégration de l Annexe CA10 «Dôme géodésique autoportant en aluminium FEA Création
pour bac à toit xe» 217 à 220 E/T Intégration de l Annexe CA11 «Protection contre la foudre» FABRICATION & MONTAGE 251 à 253 E/T Complément aux règles de préfabrication en
atelier 255 à 258 T Complément et mise à jour des exigences relatives aux tolérances de la Section F2 «Montage et tolérances» 262 à E/T Correction Chapitre F3.3 «Quali cation des Plus en détail
soudeurs et des opérateurs» sur la norme NF EN ISO Corrections Correction Chapitre F4.8 «Soudures provisoires» 265 à T Modi cation de l Annexe FA1 et mise à jour des nouvelles
ches AQUAP-SNCT CONTRÔLES - ESSAIS - INSPECTION 302 T Ajout d une Note pour l examen surfacique des attaches provisoires 314 E/T Correction 321 T Recommandations relatives
aux essais des réservoirs austénitiques 1
Un partenaire Un partenaire solide
Un partenaire Un partenaire solide Le
7 Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES PARTIE G GÉNÉRALITÉS 1 SECTION G1 OBJET DE LA DIVISION 1 DU CODRES SECTION G2 DOMAINE D APPLICATION 1 G2.1
groupe IMO dont le siège se situe à
Pressions d étude (Voir GA1.3) 2 G2.2 Températures d'étude (Voir GA1.3) 2 G2.3 Masse volumique d'étude 2 G2.4 Remplissage 2 G2.5 Matériaux 2 SECTION G3 STRUCTURE DE LA
Gremsdorf dans la région de Nuremberg
DIVISION 1 DU CODRES ANNEXE GA1 DÉFINITIONS 5 ANNEXE GA2 DONNÉES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION 11 Suite page suivante II
vous propose plus de 16 années d
expérience et d innovations dans le
8 Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES (suite) PARTIE M MATÉRIAUX 51 SECTION M1 ACIERS AU CARBONE ET CARBONE MANGANÈSE 51 M1.1 Généralités 51 M1.2
domaine de la fabrication
Tôles 51 M1.3 Accessoires, pro lés, etc 54 M1.4 Brides 54 M1.5 Tubes et produits tubulaires 54 M1.6 Matières consommables pour le soudage 55 M1.7 Prévention du risque de rupture
fragile 55 SECTION M2 ACIERS INOXYDABLES AUSTÉNITIQUES ET AUSTÉNO-FERRITIQUES 59 M2.1 Généralités 59 M2.2 Tôles 59 M2.3 Accessoires, pro lés, etc 63 M2.4 Brides 63 M2.5
Tubes et produits tubulaires 64 M2.6 Matières consommables pour le soudage 64 ANNEXE MA1 EXIGENCES RELATIVES AUX NUANCES D ACIERS RÉPONDANT À D AUTRES Plus en détail
SPÉCIFICATIONS QUE CELLES DÉFINIES AU PARAGRAPHE M ANNEXE MA2 NUANCES D ACIERS COMPLÉMENTAIRES À CELLES DÉFINIES SECTIONS M1 ET M2 67 Suite page suivante III

9 Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES (suite) PARTIE C CONCEPTION ET CALCULS 101 SECTION C1 GÉNÉRALITÉS 101 C1.1 Sollicitations 101 C1.2 Combinaisons des Dépannage Mécanique Industriel.
sollicitations 102 C1.3 Contraintes admissibles 103 SECTION C2 FONDS DES RÉSERVOIRS 105 C2.1 Généralités 105 C2.2 Epaisseurs minimales 105 C2.3 Conception 108 C2.4 Dispositions Spécialiste de la chaudronnerie,
constructives 108 SECTION C3 CONCEPTION DE LA ROBE 113 C3.1 Epaisseurs nominales minimales 113 C3.2 Dispositions générales 113 C3.3 Calcul des épaisseurs de la robe 114 C3.4
Véri cation de la stabilité de la robe 115 C3.5 Dispositions constructives 123 SECTION C4 TOITS FIXES 125 C4.1 Généralités 125 C4.2 Toit autoportant sans charpente 125 C4.3 Toit tôlerie et maintenance industrielle
supporté par une charpente intérieure 126 C4.4 Toit soutenu par une charpente extérieure ou soudé sur charpente intérieure 127 C4.5 Jonction robe-toit 127 C4.6 Recommandations Spécialiste de la chaudronnerie, tôlerie et
relatives à la ventilation et à la frangibilité 129 C4.7 Ecrans ottants 129 C4.8 Cas particulier des dômes géodésiques 129 T 07/13 Suite page suivante IV maintenance industrielle Présentation de
la société Nos activités principales sont :
10 Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES (suite) SECTION C5 TOITS FLOTTANTS 131 C5.1 Généralités 131 C5.2 Conception 132 SECTION C6 ACCESSOIRES DES La transformation de métaux
RÉSERVOIRS ET SOUS-ENSEMBLES 137 C6.1 Généralités 137 C6.2 Implantations des tubulures et disposition des ouvertures et des renforcements 138 C6.3 Tubulures et trous d'homme Chaudronnerie, tôlerie, métallerie,
implantés sur la robe et de type non a eurant le fond du réservoir C6.4 Tubulures et portes de nettoyage implantées sur la robe et de type a eurant le fond du réservoir C6.5 serrurerie
Tubulure sous le fond du réservoir 152 C6.6 Cuvette de purge 153 C6.7 Trous d homme et tubulures de toit xe 154 C6.8 Escaliers, passerelles 157 C6.9 Mise à la terre 157 C6.10
Instrumentation 157 SECTION C7 ANCRAGE DES RÉSERVOIRS 159 C7.1 Généralités 159 C7.2 Fixation des ancrages 160 C7.3 Contrainte de traction admissible 160 C7.4 Boulon de
Plus en détail
xation ou couronne d ancrage 160 C7.5 Résistance au soulèvement pendant les essais 160 Suite page suivante V

11 Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES (suite) ANNEXE CA1 VÉRIFICATION DE LA RÉSISTANCE AU SÉISME DES RÉSERVOIRS DE STOCKAGE 165 ANNEXE CA2
FRANGIBILITÉ DES RÉSERVOIRS DE STOCKAGE À TOIT FIXE 175 ANNEXE CA3 RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FONDATIONS DES RÉSERVOIRS DE STOCKAGE 179 ANNEXE CA4
DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL
RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX FONDS NON ENTIÈREMENT SUPPORTÉS ET AUX DOUBLES FONDS DES RÉSERVOIRS DE STOCKAGE 183 ANNEXE CA5 DISPOSITIONS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX
CONSTRUCTIVES RELATIVES AUX OUVERTURES D ESCALIER À TRAVERS UNE POUTRE PRINCIPALE 185 ANNEXE CA6 Annexe non utilisée dans le cadre de la présente Edition 187 ANNEXE
CA7 CHARPENTE 189 ANNEXE CA8 RECOMMANDATIONS RELATIVES À LA VENTILATION DES RÉSERVOIRS DE STOCKAGE 197 ANNEXE CA9 ÉCRANS FLOTTANTS 203 T 07/13 ANNEXE CA10
PUBLICS
DÔME GÉODÉSIQUE AUTOPORTANT EN ALUMINIUM POUR BAC À TOIT FIXE ANNEXE CA11 PROTECTION CONTRE LA FOUDRE Suite page suivante VI RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL
DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS
12 Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES (suite) PARTIE F FABRICATION ET MONTAGE 251 SECTION F1 PRÉFABRICATION EN ATELIER 251 F1.1 Généralités 251 F1.2 Pose, maintenance et dépose des
Réception et identi cation des matériaux 251 F1.3 Manutention et stockage des matériaux 251 F1.4 Report de marquage et repérage des éléments 251 F1.5 Débit des tôles 251 F1.6 panneaux solaires thermiques et
Formage des tôles 252 F1.7 Ouvertures 252 F1.8 Soudures de fabrication 252 F1.9 Etat de surface 252 F1.10 Repères pour montage 252 F1.11 Opérations de colisage et de manutention photovoltaïques en sécurité Guillaume
liées au transport sur site 253 SECTION F2 MONTAGE ET TOLÉRANCES 255 F2.1 Généralités 255 F2.2 Fondations 255 F2.3 Ancrages 256 F2.4 Manutention et stockage 256 F2.5 Remise J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations
en état des parties endommagées durant le transport et la manutention 256 F2.6 Fond 256 F2.7 Robe 257 F2.8 Toit xe 258 F2.9 Ouvertures 258 F2.10 Accès 259 F2.11 Accessoires
internes 259 F2.12 Attaches provisoires 259 Suite page suivante VII Plus en détail

13 Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES (suite) SECTION F3 QUALIFICATION DES MODES OPÉRATOIRES DE SOUDAGES ET DES SOUDEURS 261 F3.1 Généralités 261
F3.2 Modes opératoires de soudage 261 F3.3 Quali cation des soudeurs et des opérateurs 262 SECTION F4 SOUDAGE 263 F4.1 Généralités 263 F4.2 Séquences de soudage 263 F4.3 45 / 60 / x DES CONSEILS MALINS!
Soudage du fond 263 F4.4 Soudage de la robe sur le fond 263 F4.5 Soudage de la robe 263 F4.6 Soudage de la charpente 263 F4.7 Soudures du toit 263 F4.8 Soudures provisoires 263
F4.9 Conditions atmosphériques 264 F4.10 Préchau age 264 F4.11 Traitement thermique après soudage 264 ANNEXE FA1 RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION DES NORMES C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES
RELATIVES AUX QUALIFICATIONS DES MODES OPÉRATOIRES DE SOUDAGE ET AUX QUALIFICATIONS DES SOUDEURS ET OPÉRATEURS 265 T 07/13 Suite page suivante VIII ESCALIERS ET LES PASSERELLES!
14 Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES (suite) PARTIE I CONTRÔLES - ESSAIS - INSPECTION 301 SECTION I1 CONTRÔLES 301 I1.1 Généralités 301 I1.2 Nature et DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA
étendue des contrôles 301 I1.3 Contrôle visuel 306 I1.4 Contrôle par ressuage 313 I1.5 Contrôle magnétoscopique 313 I1.6 Contrôle d étanchéité par boîte à vide 313 I1.7 Contrôle d QU'IL S'AGIT AVEC LES ESCALIERS ET LES
étanchéité à la bulle 314 I1.8 Contrôle radiographique 314 I1.9 Contrôle par ultrasons 319 I1.10 Traitements des défauts 320 SECTION I2 ESSAIS 321 I2.1 Essai hydrostatique 321 I2.2 PASSERELLES! CONSEIL MALIN 1 CONSEIL
Marquage et dossier Constructeur 323 SECTION I3 INSPECTION 325 I3.1 Généralités 325 PARTIE IE INTERPRÉTATIONS ET EXEMPLES 351 SECTION INT INTERPRÉTATIONS 351 SECTION MALIN 2 Marches et palier larges our
EXE EXEMPLES 353 PARTIE R RÉGLEMENTATION 401 E 06/08 CODRES 91 IX travailler confortablement, en toute
sécurité, sans se

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES Réservoirs métalliques : stockage RAPPORT DE CLASSEMENT.


PARTICULIERES. ATELIERS des liquides à température RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR- PPHM Structures. nouvelle
COMMUNAUX EXTENSION ET ambiante 14-002348 génération. Un service commercial
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES Réservoirs métalliques : stockage des Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz et technique dédié aux PPHM.
liquides à température ambiante par Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87
PARTICULIERES C.C.T.P. MAITRE D
Régis CHMYOU Ex-Responsable des 51 10 58 n EFR-14-002348 Selon les
l
Un service i i
commercial liet technique
i f
OUVRAGE COMMUNE DE LA GACILLY
Études de la Société Entrepose - DB (EDB) normes EN 15650 : 2010 et EN 13501-3 : dédié aux PPHM tél. : +33 (0)6 11 17 38
MAIRIE Rue de l Hôtel-de-Ville 56200 - LA
et de la Société Nouvelle des 2007 Concernant Une gamme de clapets 36 email : contact.pphm@lacroix.fr 8,
GACILLY Tél. 02.99.08.10.18 - Fax
Constructions Métalliques type impasse du Bourrelier - BP 30004 44801
02.99.08.25.38 ATELIERS COMMUNAUX
Saint-Herblain cedex tél. : +33 (0)2 40 92
37 30
Plus en détail Plus en détail Plus en détail

Plus en détail

Dossier de Consultation des AGREMENT PROCEDES DASSAULT- MODE D EMPLOI ST 4000. Route de
Entreprises AVIATION - CEP INDUSTRIE la Neuville 08460 LALOBBE PIPELINER II Modèle 609
CCTP LOT 07 : METALLERIE - SERRURERIE AGREMENT PROCEDES DASSAULT- FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE ORBITAL WELDING SYSTEMS PIPELINER II
Dossier de Consultation des Entreprises AVIATION - CEP INDUSTRIE Prestation Modèle 609 Pour le soudage orbital des
objet de l agrément --------------- : Route de la Neuville 08460 LALOBBE
AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET OCT tubes de gros diamètre et de forte
Contrôles non destructif (magnétoscopie, FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE
2009 09.007.PRO.CCTP.24.04.2009 épaisseur. Utilisable avec : La source de
ressuage, radiographie, ultrasons et MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport
Métallerie - Serrurerie - 1 / 10 7 LOT 07 courant de soudage MPS - 4000 à
courants de Foucault) N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE -
METALLERIE - contrôle synergique
STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES
DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91
Plus en détail Plus en détail Plus en détail
Plus en détail

Technologie innovante d aspiration SAUVETOIT MODULE POUR SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue


et de ltration CIRCULATION EN TOUTE SÉCURITÉ Banc d études des structures Etude Bienvenue Directive G1 Directives SIN Le

Technologie innovante d aspiration et de SUR TOITURE de résistances de matériaux (RDM)


gaz à Nyon Rénovation But de la
présentation : La «nouvelle»g1 Les
ltration Vue d ensemble We set air in SAUVETOIT MODULE POUR
motion A propos de nous TEKA est une CIRCULATION EN TOUTE SÉCURITÉ SUR
et structures mécaniques changements principaux, (non
exhaustifs) Donner des pistes pour
entreprise ambitionnée, moderne et fait TOITURE E C H A F A U D A G E S Banc d études des structures Etude de
appliquer ces nouvelles prescriptions
partie des cinq leaders sur le marché www.entrepose-echafaudages.com résistances de matériaux (RDM) et
allemand. UTILISATION Compte tenu de nombreux structures mécaniques Descriptif du
accidents qui peuvent se produire sur toiture, support pédagogique Le banc d essais Plus en détail
des structures permet de réaliser des
Plus en détail
essais et des études
Plus en détail
ALFABLOC murs autoporteurs
A. COSTE S.A.S. Depuis plus de 40 Plus en détail ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE
ans, Le sigle de la qualité et de la Powerdeck, le panneau performant STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS
perfection. Pazayac - 24 d isolation thermique support d Guide d inspection et de ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC É

A. COSTE S.A.S. CHAUDRONNERIE


étanchéité pour toitures terrasses. maintenance des réservoirs aériens LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN
Powerdeck, le panneau performant d VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE
INDUSTRIELLE MECANO SOUDURE
isolation thermique support d étanchéité
cylindriques verticaux EN BÉTON ARMÉ ALFABLOC Notre
USINEE Pazayac - 24 Depuis plus de 40
pour toitures terrasses. Sur bac acier, Guide d inspection et de maintenance société est la seule à proposer ce type de
ans, Le sigle de la qualité et de la
bois ou dérivés du bois. isolation des réservoirs aériens cylindriques mur autoporteur révolutionnaire.
perfection Quali cations International
Welding Spécialist SOMMAIRE thermique support d étanchéité sur bac verticaux Guide d inspection et de
acier ou bois maintenance des réservoirs aériens Plus en détail
cylindriques verticaux DT 94 Octobre
Plus en détail 2011 AVERTISSEMENT Ce
Plus en détail
Le maçon à son poste de travail
Plus en détail
Fabricant Numéro Un en Haute Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à
B1 Cahiers des charges son poste de travail Partie 2 : la
Technologie pour les Solutions de protection face au vide La réalisation de
B1 Cahiers des charges B1 cahiers des
Stockage de Grains charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce
LE GÉNIE PARASISMIQUE murs en maçonnerie est une opération
chapitre contient les cahiers des charges. LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et courante sur les chantiers du bâtiment
Fabricant Numéro Un en Haute
Pour plus d informations, nous réfèrons construire un bâtiment pour qu il résiste (maison
Technologie pour les Solutions de
Stockage de Grains Servant l Agriculture au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 aux séismes 1 Présentation de l
et l Industrie Depuis 1954 SOLUTIONS Détails intervenant Activité : Implantation : B.E.T. Plus en détail
GLOBALES DE STOCKAGE SCAFCO Grain structures : Ingénierie générale du
Systems est renommé pour la bâtiment. Siège
Plus en détail
LES ESCALIERS. Les mots de l
Plus en détail
Plus en détail escalier
Vu pour enregistrement le 17 février Les mots de l escalier L escalier :ouvrage
2006 protection incendie Ouvrant de constitué d une suite régulière de plans
Partie non ressaisie horizontaux (marches et paliers)
Avis Technique 3/05-445 Annule et
intentionnellement (voir ci-dessous) remplace l Avis Technique 3/01-358
façade : Orcades permettant, dans une construction, de
Composants structuraux Structural protection incendie Ouvrant de façade : passer à pied d un étage à un autre. L
- 39 - Partie non ressaisie
components Strukturelle bestandteile Orcades FTE 502 130 D Mai 2011 Orcades emmarchement
intentionnellement (voir ci-dessous) Les
modules sont en outre équipés de 4 escaliers helicoïdaux GANTOIS Titulaire : ouvrant de façade d amenée d air
patins de caoutchouc (125 x 125 x 20) Etablissements GANTOIS. Avantages Esthétique soignée (grille Plus en détail
a n d améliorer l adhérence au sol du Cyclades en façade intérieure en option).
dispositif. 2. Dimension Bonne isolation
Plus en détail
8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS
Plus en détail
Plus en détail ET LA SERRURERIE
Collecteur de distribution de uide 8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA
Collecteur de distribution de uide Guide
MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon des applications Un sous-système prêt-à-
JOURNEE TECHNIQUE AFIAP du 15 SERRURERIE De nombreux produits en
acier (plats, tubes, barres, tiges, câbles,
la procédure adaptée CAHIER DES monter Des sous-systèmes prêts-à- Mai 2014 cornières ) sont utilisés pour les
monter, disponibles en quelques JOURNEE TECHNIQUE AFIAP du 15 Mai aménagements intérieurs et dans les
CLAUSES TECHNIQUES semaines et non en quelques mois. Une 2014 Introduction des méthodes CND éléments annexes
conception testée innovantes au service de la Catherine
Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie
25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : HERVE; Henri WALASZEK; Mohammed Plus en détail
mairie.braillans@orange.fr MARCHE Plus en détail CHERFAOUI CETIM Page 1 Plan de la
PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure présentation Les méthodes CND
adaptée CAHIER DES CLAUSES métallerie LA QUALITÉ & LE SERVICE
TECHNIQUES PARTICULIERES Avis Technique 14/14-2041. Luxor Plus en détail
AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE
Silicone
Plus en détail Notre indépendance fait la
Avis Technique 14/14-2041 Annule et
remplace l Avis Technique 14/09-
NORMES FRANÇAISES. I. Garde- di é métallerie LA QUALITÉ & LE
Gamme
1511*V1 Flexibles comportant un tuyau corps pour bâtiments d'habitation et SERVICE AU COEUR DE NOTRE
09 janvier 2014 26a DONNÉES en matériau thermoplastique revêtu d DÉMARCHE GRILLAGE SERRURIER Le
établissements recevant du public
TECHNIQUES une tresse Flexibles de raccordement grillage serrurier résulte d un process d
Flexible hoses Flexibel NORMES FRANÇAISES I. Garde-corps assemblage par soudure de ls entre
09 janvier 2014 26a 1. DESCRIPTION Le pour bâtiments d'habitation et eux. Les ls assemblés peuvent
poste d alarme Viking modèle J-1 a la établissements recevant du public II.
fonction d un clapet anti-retour; en Plus en détail Garde-corps pour terrasses techniques
retenant l eau sous pression en aval du inaccessibles au public I. Garde-corps Plus en détail
clapet, il empêche un débit d eau en sens pour bâtiments d'habitation
inverse Ce guide se divise en six chapitres,
dont quatre sont dédiés à une STANDARD DE CONSTRUCTION
Plus en détail
Plus en détail
catégorie de bâtiment : CONDUITS, ATTACHES ET
INTRODUCTION Constructions de pointe
RACCORDS DE
COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL
Eau chaude Eau glacée et d usage courant, les escaliers , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 -

Chau age de Grands Volumes


métalliques doivent répondre à d autres TM MODE D EMPLOI GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES
exigences, que celle de pouvoir passer d 1.1.1 Les conduits posés devraient être
Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM
un niveau à un autre. L un des principaux indiqués sur les plans. Ils devraient être
AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme MODE D EMPLOI SOMMAIRE ESCALIER
points installés perpendiculairement aux lignes
EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages UNIVERSEL TM SOMMAIRE GÉNÉRALITÉ...
du bâtiment.
Caractéristiques Carrosserie laquée ou 3 Introduction... 4 PRINCIPAUX
inox Installation en hauteur Plus en détail ELEMENTS... 5 Accroches... 5
ASSEMBLAGE... 7 Assemblage de base... 7 ACCROCHES Plus en détail
Plus en détail
Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 Plus en détail
4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à
Formulaire standardisé pour un
RAPPORT D ENQUETE DE VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 chau e-eau solaire
à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de Sources. la Newsletter. Activités,
TECHNIQUE NOUVELLE bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5
1. Coordonnées du demandeur Nom du

Bureau Alpes Contrôles Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47...


services et produits dʼhauraton demandeur Adresse de l installation Rue
: N :. Code Postal : Commune : Age du
bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT VVP47... VXP47... France Juin 2012 bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5
D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Sources 8 la Newsletter Activités, services ans 2. 2. Coordonnées de l installateur
REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU et produits dʼhauraton France Juin 2012
Plus en détail agréé 1
PROCEDE: MODULES Edito Thierry Platz, Gérant Norme EN
PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU 1433 Conformité, sécurité des caniveaux
PAYSAGE: Plus en détail
Vis à béton FBS et FSS hydrauliques et responsabilité pénale.
NORME
Vis à béton FBS et FSS Un montage
Plus en détail
rapide et de hautes performances. ETA- GUIDE D INSPECTION ET DE
11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour Plus en détail
application non structurelle dans le
MAINTENANCE DES RESERVOIRS
Commandes et dispositifs de béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG CRYOGENIQUES
sécurité des chaudières 001-3 Option 1 pour Serrure Motorisée Asservie - Mise en GUIDE D INSPECTION ET DE
automatiques Applique MAINTENANCE DES RESERVOIRS
Plus en détail CRYOGENIQUES Guide d inspection et de
Fi che te chnique d en treti en pr é ven ti f ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure
maintenance des réservoirs
Commandes et dispositifs de sécurité Motorisée Asservie - Mise en Applique
cryogéniques DT 97 Février 2012
des chaudières automatiques Il est Notice d installation Verrouillage
primordial, pour rendre le Les métaux pour construction motorisé 1 / 2 point (s). Système à
AVERTISSEMENT Ce document re ète l'état des
connaissances
fonctionnement des chaudières métallique sécurité positive (rupture de courant)
automatiques (bouilloires) Conforme à la norme
Extrait d'un document interne du Sétra Plus en détail
rédigé en 2002 par Daniel Poineau et
Plus en détail actualisé en 2010. Voir également - Plus en détail
l'article de JP Gourmelon dans le n 20 du
bulletin Ponts métalliques de 2000
Fiche Technique pour un bâtiment
Construction. Sarnavap 5000E SA. "Matériaux pour Jean-Marc Scha ner Ateliers modulaire à ossature en bois de 54
Pare-vapeur. Description du produit. SCHAFFNER. Laure Delaporte m²
Plus en détail
Tests ConstruirAcier. Jérémy Trouart Fiche Technique pour un bâtiment
modulaire à ossature en bois de 54 m²
Notice Produit Edition 09.2012 é Ateliers SCHAFFNER
Jean-Marc Scha ner Cahier de charge NON dé nitif.
Identi cation no4794 Version no. 2012- Risques majeurs : > chutes lors de l Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Adaptations possibles selon l arrivée de
208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Trouart Union des Métalliers Jean-Marc
Description du produit Sarnavap 5000E accès aux toitures, > chutes en SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef
nouveaux matériaux bois ou la mise en
œuvre de techniques
SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour périphérie des bâtiments, au sol ou de le du GT4 Jérémy TROUART de l
système en adhérence Union des Métalliers
Risques majeurs : > chutes lors de l accès Plus en détail
aux toitures, > chutes en périphérie des
Plus en détail Plus en détail
bâtiments, au sol ou sur une autre
toiture en contrebas. L intégration de la Formulaire standardisé pour un
sécurité lors de la conception des
"Construction d'un Laboratoire sec bâtiments C R E S C E N D O. 102 rue Amelot chau e-eau solaire
sur la mezzanine de l' UR IRMO" 75011 Paris. Aménagement d une Formulaire standardisé pour un chau e-
eau solaire Annexe au formulaire de
Plus en détail
Département de l'hérault commune de crèche de 80 berceaux dans un demande de prime 1. Coordonnées du
Montpellier CEMAGEF Groupement de

demandeur Nom du demandeur Adresse
Montpellier Domaine de Lavalette 361 R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011
Adresse de l installation Rue : N : Code
rue jean François Breton 34196 ECHAFAUDAGE Paris Aménagement d une crèche de 80
Postal : Commune
Montpellier C.C.T.P. "Construction d'un berceaux dans un bâtiment existant 8
Laboratoire sec sur la
MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem» rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES
ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Plus en détail
«Multisystem» BP 41 44310 Saint-Philbert (C.C.T.P.) LOT 07
Plus en détail
de Grand-Lieu Tel 02.40.78.97.22 Fax :
02.40.78.80.45 E mail :
Plus en détail Fermettes + tuiles terre cuite =
welcome@duarib.fr Web : www.duarib.fr
Vannes 3 voies avec letage Le MULTI SYSTEM Nomenclature totale abilité en cas de séisme
extérieur, PN 16 Vfoyers centraux chau ent
* Fermettes + tuiles terre cuite = totale
Plus en détail abilité en cas de séisme Le programme,
4 464 Vannes 3 voies avec letage
Fiche technique - Série 9000 LES FOYERS lancé en 2009** et coordonné par FCBA,
extérieur, PN 6 VXG44... Corps en bronze
isibles depuis tous les coins de la maison, a pour objet d a ner les connaissances
CC49K (Rg5) DN 5...DN 40 k vs 0,25...25 m
nos Vfoyers centraux chau ent jusqu'à sur le comportement au séisme des
3 /h Corps letés avec étanchéité par Mobilier industriel en acier 1500 pi. car. sans besoin de ventilateurs habitats
joint plat G selon ISO 228/ Des raccords à
vis
inoxydable électriques. Ils dégagent une douce
Mobilier industriel en acier inoxydable 1 Plus en détail
Table des matières Vestiaires...4 Plus en détail
Plus en détail
Armoires range balais.....9 Armoires
porte objets... 12 Pupitres...13 Armoires La nouvelle directive G 1. quoi de
La présente che technique décrit
multi cases....18 Armoires de rangement Schalung & Gerüst. Echafaudage de neuf?
de bottes
les exigences auxquelles doit façade La nouvelle directive G 1 quoi de neuf? La
Schalung & Gerüst Echafaudage de Chaux-de-Fonds le 6.3.13 S.Reymond 1
répondre le Système Barofor Round. Plus en détail
façade Simple, pratique et économique Chapitre 2.4.1 2 Chapitre 3 3 Chapitre 3
1 Objet La présente che technique Qu'il s'agisse d'une nouvelle construction dé nitions et rappels légaux et normatifs
décrit les exigences auxquelles doit ou d'une réfection, de petits ou de Le chapitre 3 contient les dé nitions
répondre le Système Barofor Round. Le
Installez votre paroi remplie Zenturo grands bâtiments, NOR48 est un système
système complet comprend les éléments et Zenturo Super pour un beau mur d'échafaudage
Plus en détail
suivants: Panneaux Poteaux Accessoires
tels que xations
décoratif
Plus en détail
Installez votre paroi remplie Zenturo et
Zenturo Super pour un beau mur Technicien - Expert en performance
Plus en détail
décoratif Lors de l installation de la
LE TRAVAIL EN HAUTEUR thermique de bâtiments neufs ou
clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant
que mur décoratif, vous devez tenir F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I
existants
ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON compte de quelques E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN PARCOURS COMPLET DE
UN CHARGEMENT STATIQUE ET HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une PROFESSIONNALISATION Technicien -
centaine d agent victime de chutes de Expert en performance thermique de
TESTÉS SELON UN CHARGEMENT Plus en détail
hauteur durant les 5 dernières années bâtiments neufs ou existants proposer
C
562 CANNEXE
Q J POTEAUX
S TESTÉS
Q SELON dans les un ensemble de prestations liées à l
amélioration de la performance thermique
UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS Linum LN150 / LN250 STOCKAGE
SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET Plus en détail
STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES DISTRIBUTION. Rayonnages Plus en détail
ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON hygiéniques. Aluminium anodisé ou
UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS
i LN10
i / LN0
d Aluminium
bl 8 anodisé
0 33 Atelier Mécanique de Production.
Linum ou
Spécialiste de la mécanique générale GUIDE DES FORMATIONS. Ce qui
acier inoxydable 1/10 LINUM LN: nitions
Plus en détail
qualite alimentaire LN10: aluminium
et de précision. nous lie nous rend plus forts. >
anodisé ALMG (1 micron) LN0: acier
Spécialiste de la mécanique générale et
Agents de maîtrise. > Techniciens. >
inoxydable 1/10 - AISI 0 Grilles ou
Colle époxydique multi usages, à 2 étagères pleines de précision. Présentation de la société 2011é GUIDE DES > Inspecteurs >
Nos activités principales sont : L étude et
composants la conception DAO, CFAO,
Contrôleurs > Soudeurs > Braseurs >
Plus en détail Agents de maîtrise > Techniciens >
Notice Produit Edition 20 01 2014 développement de systèmes Ingénieurs www.isgroupe.com Ce qui
Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 mécaniques,... L usinage nous lie nous rend plus forts Éditorial La
02 03 001 0 000144 Colle époxydique
compétence de vos équipes
multi usages, à 2 composants RAPPORT D ENQUETE DE
Description est une colle structurale Plus en détail
thixotrope à 2 composants,
TECHNIQUE NOUVELLE Plus en détail
Bureau Alpes Contrôles
bac.bourg@alpes-controles.fr RAPPORT SOLUTIONS COMMANDES À
Plus en détail
D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE
DISTANCE Qualité et design pour cette gamme
REFERENCE: BT120047 indice 0 NOM DU
PROCEDE: MODULES www.sih.fr DOCUMENT N 54304-06-15 de standing!
Institut technologique FCBA : Forêt, PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU SOLUTIONS COMMANDES À DISTANCE V60 ET V50 Qualité et design pour cette
ORGANES DE COMMANDE La mise en
Cellulose, Bois - construction, PAYSAGE: TYPE
place d un dispositif de commandes à
gamme de standing! Pour les bâtiments
de standing, Vachette a été la 1 ère
Ameublement distance est un impératif pour le bon marque en Europe à proposer une
Plus en détail fonctionnement d un Système de
Renforcer la compétitivité des gamme de serrures tubulaires V60 et V50
entreprises françaises des secteurs forêt, à l'esthétique
bois, pâte à papier, bois construction, Plus en détail
ameublement face à la mondialisation et
UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE
Plus en détail
à la concurrence inter-matériaux Institut AUX MULTIPLES APPLICATIONS
technologique
Rapide Économique Écologique Sans Mur double - appui plancher béton
é sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur Terminologie et dé nitions
Plus en détail www.krinner.ch BÂTIMENTS
TEMPORAIRES ET CONSTRUCTIONS double appui hourdis béton sur IV.70 OUVERTURES EXTÉRIEURES IV.701.1
MODULAIRES SIGNALISATION ET IV.701 TERMINOLOGIE ET DÉFINITIONS
PUBLICITÉ MOBILIER URBAIN CLÔTURES Détails 1. Mur double - appui plancher RELATIVES AUX FENÊTRES ET PORTES
Powerdeck, le panneau performant CONSTRUCTION BOIS UNE béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur EXTÉRIEURES IV.701.1 Terminologie et
d isolation thermique support d TECHNOLOGIE INNOVANTE AUX MULTIPLES double appui hourdis béton sur linteau dé nitions extrémités inférieure et
APPLICATIONS Rapide Économique Cellumat Crochet type mur sec Mortier supérieure de la porte
étanchéité pour toitures terrasses. Membrane d'étanchéite Chaînage béton
é éd
Powerdeck, le panneau performant Plus en détail
Brique
Plus en détail
isolation thermique support d étanchéité
pour toitures terrasses. Sur bac acier, Plus en détail
bois ou dérivés du bois. Isolation
RESEAUX DE DISTRIBUTION DE GAZ COMMENT FAIRE DES ESCALIERS?
thermique support d étanchéité sur bac
acier ou bois REGLES TECHNIQUES ET ESSAIS Le polissage par laser
COMMENT FAIRE DES ESCALIERS?
Conception et mise en œuvre GUIDE
SOMMAIRE BULLETINTECHNIQUEN41BU TECHNIQUE 2012 Union des Métalliers C
Plus en détail L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 Le O L L E CT I O N R E C H E R C H E D É V E
CAHIER DES CHARGES AFG RESEAUX DE
DISTRIBUTION DE GAZ REGLES polissage par laser Contexte Un LO P P E M E N T M É T I E R 4
TECHNIQUES ET ESSAIS RSDG 1 Rev1 traitement de surface est généralement INTRODUCTION 13 PARTIE I GÉNÉR
Filtres pour gaz et air. GF/1: Rp 1/2 - Juillet 2013 SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. 5. 6. réalisé dans le but d améliorer les
caractéristiques
Rp 2 GF/3: DN 40 GF/4: DN 50 - DN OBJET DU CAHIER DES CHARGES 4 LES Plus en détail
OUVRAGES CONCERNES 5 NORMES DE REFERENCE
100 GF: DN 125 - DN 200 Plus en détail
Filtres pour gaz et air GF/1: Rp 1/2 - Rp 2 Plus en détail Installations de plomberie
GF/3: DN 40 GF/4: DN 50 - DN 100 GF: DN
Service de l urbanisme, des biens et de l
125 - DN 200 11.02 Printed in Germany
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES aménagement Installations de plomberie
Edition 02.13 Nr. 225 676 1 8 Technique
Filtres pour l'alimentation en gaz dans
Les + Tournus. Large gamme : sortie PARTICULIERES. ATELIERS Guide à l intention des propriétaires pour
verticale, horizontale, nombreuses COMMUNAUX EXTENSION ET
l interprétation des règlements
municipaux de la ville de Winnipeg
Plus en détail dimensions CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES concernant
Les + Tournus Robustesse : support sac PARTICULIERES C.C.T.P. MAITRE D
très rigide en méplat inox d épaisseur 4 OUVRAGE COMMUNE DE LA GACILLY Plus en détail
CAP d Installateur sanitaire mm avec xation du sac par sangle. MAIRIE Rue de l Hôtel-de-Ville 56200 - LA
RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS Ergonomique : poignée de transport GACILLY Tél. 02.99.08.10.18 - Fax
largement dimensionnée et large pédale
PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION facilement
02.99.08.25.38 ATELIERS COMMUNAUX Normes CE Equipements de
S O C O
PRÉSENTATION DES SFONCTIONS
C ETS Protection Individuelle
Plus en détail
TACHES Les activités sont à développer Plus en détail E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I
lors de la réalisation d un ouvrage ou d O N Normes CE Equipements de
Protection Individuelle Normes CE
une installation simple ACTIVITES : 1)
HISTAR. ArcelorMittal Europe - Long
Préparation / Organisation 1- Prendre Luxor. La borne escamotable EQUIPEMENTS DE PROTECTION
connaissance du products Sections and Merchant INDIVIDUELLE Dé nitions : E.P.I : Tout
automatique dispositif ou moyen destiné
Bars
Plus en détail Luxor La borne escamotable
automatique Gérer, contrôler et délimiter ArcelorMittal Europe - Long products
Sections and Merchant Bars HISTAR Des Plus en détail
Les besoins modernes de la plani cation
urbaine exigent des systèmes avancés qualités d acier innovant à haute limite d
Gamme construction métallique capables de réglementer les ux de élasticité pour alléger les constructions
Gamme construction métallique Lille véhicules, aussi bien ArcelorMittal Photo Library - Architect: 49 mm. Pression de fonctionnement
Nice Lyon Paris Tours Toulouse Bordeaux min. : dépend des applications. 44
www.emile-maurin.fr - visserie@emile-
maurin.fr 2 175 collaborateurs et 7
Plus en détail Plus en détail mm. ¾" 1 Températures nominales :
implantations commerciales et i blbasse pression 2FireLock LP-46
Sprinkleur
logistiques, votre partenaire pour entrepôts Ce sprinkleur de stockage
a été conçu pour contenir les incendies
Plus en détail dans les installations de stockage en
racks sur une, deux ou plusieurs rangées,

Plus en détail

2020 © DocPlayer.fr Politique de con dentialité | Conditions de service | Feed-back