Vous êtes sur la page 1sur 3

Méthode SGAV

(stucturo-globale audiovisuelle)

D’après C Germain. Evolution de l'enseignement des langues. CLE international, 1993.

Période : vers 1960 (dans les années 60)

Contexte : prépondérance de l’anglais après la 2de guerre mondiale ; besoin de développer la


diffusion du français

L'objectif était de pouvoir communiquer dans la langue de tous les jours (= langue parlée familière)

Peter Guberina (institut de phonétique de Zagreb) et Paul Rivenc (ENS [école nationale supérieure]
de St Cloud) définissent les principes de l’application pédagogique de la méthode SGAV

Principes : association du son et des images pour une compréhension globale du sens

Les 4 habiletés sont visées mais priorité de l’oral sur l’écrit ; l’écrit ne se travaille qu’après une bonne
connaissance de l’oral ; la compréhension précède la production

Importance d’une compréhension globale du sens

L'apprentissage des langues passe par les sens : l’oreille et la vue

Grammaire : élaboration d’une “grammaire de base” suivant le critère de la fréquence d’usage à


l’oral. Apprentissage de la grammaire implicite (pratique de la règle plutôt que sa formulation),
parfois explicite.

Vocabulaire : déterminé suivant la fréquence et la disponibilité des mots parlés -> élaboration du
“français fondamental” (déterminé suivant une enquête) : liste de 1500 + 1500 mots (degrés 1 et 2)

D'abord verbes être + avoir, mots grammaticaux, verbes irréguliers (peu d’adjectifs)

Oral : langue considérée comme “un ensemble accoustico-visuel" ; importance de l’oral

Ecrit : considéré comme un dérivé de l’oral

Culture : elle est partie intégrante de la langue ; se trouve dans les dialogues : présentation de
nombreux éléments culturels implicites ou explicites

La culture concerne les modes de vie des locuteurs natifs de la langue étrangère.

Autre : prise en compte du non-verbal : gestes, mimiques, mouvements...

L1/L2 : L1 fortement déconseillée ; à la place, utilisation de gestes + mimiques, paraphrases, images ;


dès le début les apprenants doivent utiliser L2

Rôle du prof : modèle linguistique, donne les directives aux apprenants, corrige prononciation et
grammaire. Doit favoriser l’expression des apprenants

Doit faire fonctionner en synchronisation magnétophone et projecteur à images fixes

Rôles des apprenants : ils sont actifs : écouter, répéter, répondre, mémoriser, parler librement

Déroulement du cours :
- dialogue de départ centré sur des thèmes de la vie quotidienne

Apprentissage des sons de façon progressive -> imitation de l’intonation et du rythme

Apprentissage du vocabulaire suivant leur apparition dans la liste de fréquence

 Présentation de la situation, mémorisation des dialogues


 Réemploi des éléments nouveaux
 Exercices de construction de phrases

Critique : importance donnée à la situation -> permet d’apprendre à communiquer oralement mais
pas de comprendre des locuteurs natifs entre eux

 Difficulté de manier les appareils

Méthodes célèbres :

Voix et images de France (1971) (ex https://www.youtube.com/watch?v=ToKIW6NyjMo)

Pour aller plus loin : https://www.lairedu.fr/media/video/cours/5-une-methode-audiovisuelle-voix-


et-images-de-france/

De Vive Voix (1972) (ex https://www.youtube.com/watch?v=LEmePYiIQHQ )


https://formafle.wordpress.com/2019/09/01/une-methode-audio-visuelle-ou-sgav-de-vive-voix/