Vous êtes sur la page 1sur 6

DEPARTEMENT DE L’INFORMATIQUE

Filière : Informatique

Présenté par :

Toutou khatri 19001

19001@ESP.MR
TP2 WORD

Table des matières


I​NTRODUCTION​ ​GENERALE 1
1 ​ ARALLÈLES
TRAITEMENT​ P 1
1.1 ​ ANS​ L​ ES​ M
PARALLÉLISME​ D ​ ONOPROCESSEURS​ : 1
2 ​ ARALLÈLES
ARCHITECTURES​ P 2
2.1 ​ ES​ M
CLASSIFICATION​ D ​ ACHINES​ P​ ARALLÈLES 2
3 ​ ARALLÈLES
ALGORITHMES​ P 2
4 ​ ÉTHODOLOGIQUE
APPROCHE​ M 3
BIBLIOGRAPHIE 4

INTRODUCTION GENERALE

Le parallélisme en informatique peut être défini comme une technique qui permet d'utiliser
simultanément plusieurs machines ou processeurs pour mener à bien l'exécution d'un programme.
L'évolution technologique a permis de réduire les coûts de production des divers composants d'un
processeur tout en augmentant ses performances à la fois en temps de calcul, en volume et en
fiabilité.

1 Traitement parallèles
Le traitement parallèle est une forme de traitement de l'information qui permet, en cours
d'exécution, l'exploitation d'événements concurrents. Ces événements se situent à plusieurs niveaux
au niveau du programme, de la procédure, de l'instruction ou à l'intérieur d'une instruction.

1.1 Parallélisme dans les monoprocesseurs :


Les architectures monoprocesseurs ont en général une structure de base commune, une
mémoire principale, un processeur centralisé et un ensemble de communications. Les relations entre
ces trois unités peuvent être réalisées de manières diverses [l].

L'introduction du parallélisme peut se faire de plusieurs façons.

● unités fonctionnelles

1
TP2 WORD

● unité arithmétique et logique (UAL) parallèle


● plusieurs fonctionnement simultané des plusieurs unités
● multiprogrammation et temps partagé.

2 ​Architectures parallèles
2.1 ​Classification des machines parallèles
Plusieurs classifications ont été proposées dans la littérature : classification de Flynn.
Dans ce qui suit nous présentons la classification la plus utilisée, celle de Flynn. Cette classification se
base sur le type d'organisation des flots de données et d'instructions. Elle classe les machines en
quatre catégories [2].

3 Algorithmes parallèles
Soient un graphe G (V, E), une loi de probabilité P sur 2 v​ ​et une méthode de modification
U. Le PVCP consiste à déterminer un tour a priori qui minimise l'espérance de ​L​T​:

(E (LT ) = ( ∑ p(s) LT (s)) ​(1)


S∁{1..…n}

2
TP2 WORD

4 Approche méthodologique
Une comparaison entre les heures réelles et les heures simulées des patients pour
calculer le nombre des patients en retard à l'entrée et à la sortie du bloc opératoire (voir
Tableau l.) peut être également réalisée.

Tableau l. Comparaison des résultats


Patients en
retard de plus 30
de (min):
A
l
'
e
n
t A la
A la
r
sortie sorti
é de
e
e du
d
So bloc
u
b
l
o
c
No
mb 2 5 11
re
Tau 2% 5%
11%
x

Facteurs Indicateurs de Performances : Résultats mesurés

Nombr Taux Nombre maximum


Taux d'utilisation
e Nombre d'utilisation de lits de réveil
Nomb des
Essai de des SO durant utilisés durant les
re de de lits SO durant les
s patients les heures heures
SO en heures
traités d'ouverture d'ouverture
SSPI supplémentaires
régulières régulières

38,4 87,1% 2,8%


1 5 5 5
2 5 8 38,8 86,9% 2,7% 5

3
TP2 WORD

37,4 86,8% 2,8%


3 5 10 5
62,2 87,8% 3,2%
4 10 10 10

5 10 15 64,8 87,5% 2,40% 10


6 10 20 67,2 87,3% 2,2% 10
7 15 15 79,4 88,1% 0,9% 13,2
8 15 23 80,2 89,1% 0,3% 13,2
9 15 30 82,4 89,6% 0,50% 13,2
Tableau 2.

Tableau 2. Résultats d un plan d expérience

B​IBLIOGRAPHIE
[l] G. Muntean, Modélisation mathématique, simulation et optimisation des réseaux de
transport Montréal, le 20 février 2009.
[2] H.S.Nguyen La détection du parallélisme dans des programmes informatiques 15
juillet 2005

4
TP2 WORD