Vous êtes sur la page 1sur 16

Les balances

hydrauliques
RAPPORT

AALLALOU YASSINE
YOUSSRA SFAYYA
I. INTRODUCTION 2

II. PRINCIPE ET CARACTÉRISTIQUE: 5

A. PRINCIPE: 5
B. CARACTÉRISTIQUE: 5

III.LES BALANCES À PRESSION : 5

A. ADAPTATION À LA CHARGE : 6
B. ADAPTATION EN PRESSION : 7
1. OBJECTIF 7
2. PRINCIPE 8
C. LOAD SENSING : 9
D. OBJECTIF : 9
E. PRINCIPE : 9

IV.EXEMPLES DE BALANCES : 10

A. BALANCE MANOMÉTRIQUE HYDRAULIQUE : 10
B. BALANCE MANOMÉTRIQUE VERSION PRESSION DIFFERENTIELLE:
11
C. BALANCE MANOMÉTRIQUE PNEUMATIQUE : 12

V. CONCLUSION: 13
VI.LITTÉRATURE : 14
I. Introduction
En raison du niveau élevé des puissances mis en jeu, il est parfois
nécessaire de créer une progressivité dans la commutation d'une
position à une autre d'un distributeur. On appelle cette
progressivité une "temporisation". On peut la réaliser par
limitation du débit de commande du tiroir principal sur le retour.
Cela permet une ouverture progressive du passage du fluide à
l'étage de puissance et évite le risque de "coup de bélier".

1-progressivité de la commutation avec limiteurs de débit de commande sur le retour

Cette progressivité peut être réalisée sur des distributeurs à


commande indirecte et directe :
Fonctionnant dans les 2 sens avec temporisation

Pour réaliser cette progressivité, on ajoute donc des composants


supplémentaires (limiteurs de débits) qui implique de nombreux
branchements supplémentaires. Pour limiter les coûts, on intègre
la fonction de limiteur de débit dans le distributeur. On
appelle alors ces appareils des distributeurs proportionnels.
I. Principe ET caractéristique:
A. Principe:

On réalise donc le réglage du débit par laminage du


fluide au travers du distributeur. Le tiroir ouvre le passage au
fluide progressivement et plus en tout ou rien.
Il est donc nécessaire de commander la position du tiroir de
façon très précise. Pour cela on utilise des électro-aimants
pour lesquels la force produite est indépendantede la position
de l'induit. Le déplacement du tiroir est alors proportionnel
à l'intensité de commande.
B. Caractéristique:

La caractéristique débit Q = f(déplacement du tiroir) à


atteindre idéalement devrait être parfaitement linéaire. Ce
type de caractéristique linéaire est très intéressante en
automatique mais implique qu'il existe un recouvrement nul entre
les gorges du distributeur et les épaulements du tiroir. Il est
possible de s'approcher d'un recouvrement nul avec des
tolérances de fabrication de l'ordre d'1/4 de micron qui
permettent de limiter les fuites. Ce type de fabrication étant
extrêmement coûteuse, on utilise des tiroirs avec recouvrement
positif.

II. Les balances à pression :


La balance de pression est un composant que l’on associe à des
fonctions de débit dans le but de gérer une différence de pression
(ΔP) constante. En effet, le débit traversant une section de
passage est principalement lié à la ΔP aux bornes de cette
section. Que ce soit du côté du récepteur ou du côté de
l’alimentation, la pression est rarement stable. La balance de
pression prend tout son intérêt sur les montages où, pour une section fixe
donnée, on souhaite un débit constant.
Selon Bernoulli, Q = k S
Q en L/min / S en mm² / K coefficient lié à la viscosité, forme de
l’orifice, température…
On voit donc clairement que le débit est lié à la ΔP, ce qui justifie
l’emploi de ces balances de pression.
A. Adaptation à la charge :
Dans un circuit élémentaire avec une alimentation en débit
constant Q0 comportant un limiteur de débit et un limiteur de
pression réglé à P0,il est possible de régler le débit à une
valeur Q < Q0 . La pression P2 imposée par la charge sur
l'actionneur peut être inférieure à la pression maximale P0.
En conséquence, le débit excédentaire Q' = Q0 - Q est évacué
au travers du limiteur de pression à une pression P1 = P0 . La
puissance hydraulique produite par la pompe P0 . Q0 peut donc
être beaucoup plus importante que la puissance utile P2 . Q .
La puissance est dissipée :
 au travers du limiteur de pression, soit P0 . (Q0 - Q).
 au travers du limiteur de débit, soit (P0 - P2) . Q
Pertes énergétiques dans un circuit hydraulique

Pour optimiser au mieux la puissance produite au besoin, on


cherche un système permettant :
 d'adapter la pression du circuit à celle exigée par la
charge (P2).
 d'adapter le débit produit à celui nécessaire (Q).
 d'adapter les 2 paramètres pression et débit. Un tel
système sensible à la charge est appelé load sensing.
B. Adaptation en pression :
1. Objectif
On veut conserver une pompe à cylindrée constante mais on
en adaptant sa pression de refoulement à celle crée par :
 la charge, si elle est unique, soit une pression P2.
 la charge maximale, soit une pression Sup(P2) lorsque
plusieurs actionneurs sont alimentés simultanément.
2. Principe
On utilise une balance de
pression à 3 voies avec un
tarage du ressort à ΔP pour
permettre le retour au bac de
tout le débit non utilisé de la
pompe. La pression de
refoulement P1 de la pompe
sera donc : P1 = P2 + ΔP. Le
système adapté en pression|
schéma ci- contre représente
la solution mise en place pour
un seul distributeur. Avec
plusieurs distributeurs, on
utilise des sélecteurs de sens
permettant de sélectionner la
valeur Sup(P2) au lieu de P2.
On associe en général à ce
système un limiteur de
pression pilote raccordé sur le
coté basse pression chargé de
limiter cette pression à une
valeur PT . La pression de
refoulement de la pompe est
donc alors limitée à la
valeur PT + ΔP.
C. Load sensing :
D. Objectif :
On veut commander un actionneur avec un débit régulé Q en
utilisant un distributeur proportionnel. Si la charge entraînée
par cet actionneur lui impose une pression P2 ,on veut :
 que le débit produit par la pompe s'ajuste à la valeur Q,
 que la pression du fluide en sortie de la
pompe s'ajuste sur la valeur P2 + ΔP (ΔP correspondant
à la différence de pression à maintenir constante sur le
distributeur) ,
 que cette pression soit limitée à une valeur P1 + ΔP.
E. Principe :
Ce système doit utiliser une
pompe à cylindrée variable. Les
principes de commande de la
cylindrée diffèrent en fonction LOAD SENSING : système adapté à la charge
des constructeurs.
Le schéma ci-contre présente un
des principes les plus simples
permettant une adaptation de la
charge. Il consiste à utiliser une
balance de pression à 3 voies et à
exploiter le débit excédentaire de
la pompe pour commander la
réduction de sa cylindrée. Le
vérin de commande de cylindrée
est équipé d'un ressort avec un
tarage correspondant au ΔP à
maintenir constant sur le
distributeur pour assurer la
régulation du débit.
III. Exemples de balances :
A. Balance manométrique hydraulique :
Etalon primaire prouvé
Les balances manométriques sont les instruments les plus précis
disponibles sur le marché pour l'étalonnage d'instruments électroniques
ou mécaniques de mesure en pression. La mesure directe de la pression
(p = F/S) et l'utilisation de matériaux de haute qualité offrent de faibles
incertitudes d’étalonnage et une excellente stabilité à long terme. C'est
pourquoi la balance manométrique est utilisée depuis de nombreuses
années dans des laboratoires d'usines et d'étalonnage ainsi que dans
l'industrie, les instituts nationaux et les laboratoires de recherche.
Instrument autonome
Grâce à la génération de pression intégrée et au principe de mesure
purement mécanique, le type CPB5800 convient idéalement à des
usages sur site pour l'entretien et la maintenance.
Principe de base
La pression est définie comme le quotient de la force sur la surface. Le
composant fondamental de la CPB5800 est un ensemble piston-cylindre
fabriqué avec une grande précision, sur lequel une charge de masses est
appliquée pour la génération des points de test individuels. La charge
de masses appliquée est proportionnelle à la pression désirée et est
calculée en utilisant des masses graduées de manière optimale. Par
défaut, ces masses sont fabriquées à la gravité standard (9,80665
m/s²) ; mais, dans le cas d'un usage en un lieu fixe, elles peuvent être
ajustées à une gravité locale spécifiée par l'utilisateur et ensuite être
étalonnées en UKAS (équivalent COFRAC).
B. Balance manométrique version pression differentielle:
Etalon primaire prouvé
Les balances manométriques sont les instruments les plus précis
disponibles sur le marché pour l'étalonnage d'instruments électroniques
ou mécaniques de mesure en pression. La mesure directe de la pression
(p = F/S) et l'utilisation de matériaux de haute qualité offrent de faibles
incertitudes d’étalonnage et une excellente stabilité à long terme. C'est
pourquoi la balance manométrique est utilisée depuis de nombreuses
années dans des laboratoires d'usines et d'étalonnage ainsi que dans
l'industrie, les instituts nationaux et les laboratoires de recherche.
Instrument autonome
Grâce à la génération de pression intégrée et au principe de mesure
purement mécanique, la CPB5600DP convient idéalement à des usages
sur site pour l'entretien et la maintenance.
Principe de base
La pression est définie comme le quotient de la force sur la surface. Le
principe fondamental de la CPB5600DP est un ensemble piston-cylindre
fabriqué avec une grande précision, sur lequel une charge de masses est
appliquée pour la génération des points de test individuels. La charge
de masses appliquée est proportionnelle à la pression désirée et est
calculée en utilisant des masses graduées de manière optimale. Par
défaut, ces masses sont fabriquées pour la gravité standard (9,80665
m/s²), bien qu'elles puissent être ajustées pour un lieu spécifique et
également étalonnées DKD/DAkkS (équivalent COFRAC).

C. Balance manométrique pneumatique :


Etalon primaire prouve
Les balances manométriques sont les instruments les plus précis
disponibles sur le marché pour l'étalonnage d'instruments électroniques
ou mécaniques de mesure en pression. La mesure directe de la pression
(p = F/S) et l'utilisation de matériaux de haute qualité offrent de faibles
incertitudes d’étalonnage et une excellente stabilité à long terme. C'est
pourquoi la balance manométrique est utilisée depuis de nombreuses
années dans des laboratoires d'usines et d'étalonnage ainsi que dans
l'industrie, les instituts nationaux et les laboratoires de recherche.
Instrument autonome
Grâce à la génération de pression intégrée et au principe de mesure
purement mécanique, le type CPB5000 convient idéalement à des
usages sur site pour l'entretien et la maintenance.
Principe de base
La pression est définie comme le quotient de la force sur la surface. Le
composant fondamental de la CPB5000 est un ensemble piston-cylindre
fabriqué avec une grande précision, sur lequel une charge de masses est
appliquée pour la génération des points de test individuels. La charge
de masses appliquée est proportionnelle à la pression désirée et est
calculée en utilisant des masses graduées de manière optimale. Par
défaut, ces masses sont fabriquées pour la gravité standard (9,80665
m/s²), bien qu'elles puissent être ajustées pour un lieu spécifique et
également étalonnées DKD/DAkkS (équivalent COFRAC).

IV. Conclusion:
Vous l’aurez compris, la balance de pression n’a pas
d’interêt seule, elle est associée à une valve de débit pour assurer
la stabilité de ce dernier malgré les variations de pression de
charge ou d’alimentation. Peu sujet aux pannes, c’est un
composant courant dans les circuits hydrauliques.
V. Littérature :

https://experts-insitu.com/billet/cours-44-la-balance-de-
pression

https://www.unilim.fr/pages_perso/thierry.cortier/Hydraulique_cours/
co/Hydraulique_-
_De_la_mecanique_des_fluides_a_la_transmission_de_Puissance_178.
html
https://symia.ma/wp-content/uploads/CPB5800-Balance-
manom%C3%A9trique-hydraulique.pdf
https://www.wika.fi/upload/DS_CT3156_fr_fr_50324.pdf
https://www.wika.fr/upload/DS_CT3101_fr_fr_39751.pdf