Vous êtes sur la page 1sur 1

Feuille de Figuier

Le Figuier comestible est l'emblème du bassin méditerranéen, où il est cultivé depuis des
millénaires. C'est le seul représentant européen du genre Figuier qui regroupe près de six
cents espèces, la plupart tropicales.

Le figuier mâle, parfois appelé « Figuier sauvage », qui ne donne pas de fruits comestibles,
est aussi appelé « Caprifiguier » (caprificus, c'est-à-dire « Figuier de bouc »).

Il peut vivre jusqu'à 300 ans et atteint sa pleine production vers 7 ans.

Étymologie

Le nom générique Ficus est le nom latin d'un figuier. L'adjectif spécifique carica signifie
originaire de la Carie, ancienne province d'Asie mineure d'où le figuier est supposé provenir.

Histoire

Depuis l’origine des hominidés les ficus sont une source alimentaire et médicinale : les
bourgeons, les feuilles et les fruits sont récoltés et transformés.  C’est toujours le cas dans le
Yunnan chinois[4].

Ficus carica est un des plus anciens fruitiers domestiqué Mordechai E. Kislev[5] et al montrent
une paleo-domestication par sélection intentionnelle de figuiers parthenocarpiques (sans
fécondation) au 12e millénaire av. J.-C., autrement dit au début du néolithique, dans la vallée
du Jourdain.

L'iconographie montre des figuiers cultivés en Mésopotamie et en Égypte antique, ils sont en
général conduits en gobelet sur tronc court. Caton l'Ancien dans De Agri Cultura mentionne
des cultivars « d'Afrique, de Cadix, de Sagonte », la « télane noire ».

e
Au  siècle av. J.-C., le philosophe péripatéticien Théophraste, au Livre V de son ouvrage
Histoire des Plantes, recommande le figuier pour les échafaudages, comme pour tout support
vertical.

Religion et légendes

Islam