Vous êtes sur la page 1sur 50
Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada Chapitre : Modèle de la goutte l i q

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

Chapitre :

Modèle de la

goutte liquide

Cours de physique nucléaire

Structure Nucléaire

Abdeslam Hoummada (a.hoummada@fsac.ac.ma)

Faculté des Sciences Ain Chock http://ruphe.fsac.ac.ma

Année 2007-2008

Chapitre I :Modèle de la goutte liquide

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

Chapitre :

Modèle de la goutte liquide

1
1

INTRODUCTION

Chapitre I :Modèle de la goutte liquide

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

Chapitre :

Modèle de la goutte liquide

INTRODUCTIONnucléaire Abdeslam Hoummada Chapitre : Modèle de la goutte liquide 2 Termes correctifs : Energie de

2
2

Termes correctifs :

Energie de couche

Chapitre I :Modèle de la goutte liquide

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

Chapitre :

Modèle de la goutte liquide

INTRODUCTION

2
2

Termes correctifs :

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Notions de base

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

INTRODUCTION

2
2

Termes correctifs :

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

INTRODUCTION

Pour avoir une image du noyau nous devons commencer par définir ses principales caractéristiques dont on peut citer :

Masse, charge, spin, moment magnétique,ses principales caractéristiques dont on peut citer : Noyau = N n e u t r

Noyau = N n e u t r o n s + Z p r o = N neutrons + Z protons c’est à dire A = Z + N

1

neutron : M n = 939.57MeV , charge q = 0 et spin : s = proton : M p = 939.57MeV , charge q = 0 et spin : s = Supposons que le noyau soit sphérique, son volume va dépendre de son rayon R. La valeur du rayon R dépend de la méthode expérimentale.

1

2

2

Diffusion des neutronsdu rayon R dépend de la méthode expérimentale. 1 2 2 Diffusion des électrons ou des

Diffusion des électrons ou des muons µ ou des alphas α le volume nucléaire est proportionnel au nombre de nucléons dans µ ou des alphas α le volume nucléaire est proportionnel au nombre de nucléons dans le noyau, ce-ci a pour conséquence :

La densité nucléaire est constante pour tous les noyauxde nucléons dans le noyau, ce-ci a pour conséquence : la matière nucléaire est incompressible VA

la matière nucléaire est incompressible VA V = kA R = R A

pour tous les noyaux la matière nucléaire est incompressible VA ↔ V = kA ↔ R

1

3

La structure du noyau

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Le noyau d’un atome est constitué de protons et de neutrons qui portent le nom de nucléons.

Noyau ou nuclide notéde protons et de neutrons qui portent le nom de nucléons. A est le nombre de

A est le nombre de massequi portent le nom de nucléons. Noyau ou nuclide noté Z A X Termes correctifs :

Z A X

Termes correctifs

: Z est le numéro Atomique Z est le numéro Atomique

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

A = Z + N est le nombre total de nucléons = Z + N est le nombre total de nucléons

Isotope Même nombre de protons nombre de neutronsgaz de Fermi A = Z + N est le nombre total de nucléons différent 12

différent

12

6

C (98.9%),

13

6

C (1.1%),

14

6

C

Les masses des atomes sont presque des multiples entiers de la masse de l’atome d’hydrogène. La valeur précise de la masse d’un isotope s’exprime en fonction de l’unité de masse atomique (u).

Definition 12 Par définition, la masse de l’atome neutre de l’isotope carbone est égale exactement
Definition
12
Par définition, la masse de l’atome neutre de l’isotope
carbone est égale exactement à 12 u.
C du
6
Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

1u = 1.66054x10 27 kg = 931.5MeV /c 2

Le dernier terme provient de la relation mass-énergie : E = mc 2 masse du proton

la relation mass-énergie : E = mc 2 masse du proton m p = 1 .

m p = 1.67264x10 27 kg = 1.007276u = 938.28MeV /c 2

masse du neutron

masse du neutron

m n = 1 . 675 x 10 − 2 7 kg = 1 .

m n = 1.675x10 27 kg = 1.008665u = 939.57MeV /c 2 masse de l’électron

m e

=

9.109x10 31 kg = 5.4858x10 4 u = 0.511MeV /c 2

Trouver la valeur de l’unité de masse atomique à partir du nombre d’avogadro.

Une mole de 12N A u : 1u =

Exprimer l’unité de masse atomique en fonction de son équivalent

en énergie E = mc 2 donne 1u = (1.66054x10 27 kg)(2.9979x10 8 m/s) 2 = 1.4924x10 10 J = 931.5MeV Ainsi 1u = 931.5MeV /c 2

12 C contient N A atomes : 12 g correspondent à

6

1g

6.022136x10 1g 23 = 1.66054x10 27 kg

N A

=

Dimension du noyau

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

ρ =

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

mA

4 πR 3 3
4
πR 3
3

Le rayon nucléaire varie entre : 2.10 13 cm et 10.10 13 cm avec 1fm = 10 13 cm

Energie de couche

Densité de nucléons :

Modèle du gaz de Fermi

n =

A

4 πR 3 3
4
πR 3
3

=

10 38 N/cm 3

Densité de matière :

ρ = 938.10 38 MeV /cm 3 = 1.710 11 kg/cm 3

rayondu noyau : 10 − 1 2 cm

du

noyau :

10 12 cm

rayonde l’atome : 10 − 8 cm

de

l’atome

: 10 8 cm

R Atome

R Noyau

= 10 4

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Dimension du noyau

1

R = 1.2A 3 fm

Avec 1fm = 10 15 m Comme le volume d’une sphère est proportionnel à R 3 , on voit

que le volume est proportionnel à A

Example 16 Quelle est la masse volumique d’un noyau type, par exemple O 8 V
Example
16
Quelle est la masse volumique d’un noyau type, par exemple
O
8
V
= 4 πR 3 = 4π (1.2x10 −15 ) 3 A = 1.16x10 −43 m 3
3
3
La masse d’un atome d’oxygène (A = 16) est 16 u. La masse
volumique est :
m
(16)(1.66054x10 −27 kg/u)
ρ =
=
= 2.29x10 17 kg/m 3
V (1.16x10 −43 m 3 )
Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada Cette valeur est plus de 10 1 4 fois

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

Cette valeur est plus de 10 14 fois supérieure à la masse volumique de l’eau. la masse volumique ne dépend pas de A. La densité est à peu près la même pour tous les noyaux. De telles valeurs de masses volumiques sont observées dans les

INTRODUCTION

Termes correctifs

: étoiles à neutrons.

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

dans les INTRODUCTION Termes correctifs : étoiles à neutrons. Energie de couche Modèle du gaz de

9 / 48

L’énergie de Liaison et la stabilité du noyau :

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

La masse d’un noyau stable est toujours inférieure à la somme des masses de ses nucléons d’une certaine quantité m, qu’on nomme défaut de masse. Si on veut séparer complétement les nucléons d’un noyau stable, il faut fournir au noyau une quantité minimale d’énergie, appelée

énergie de liaison (E l ).

E l = ∆mc 2

Cas du deuteron : m p = 938.28Mev , m n = 939.57Mev et m p + m n = 1877.85MeV

E = m p + m n m d = 2.22MeV

A

L’énergie de liaison d’un nuclide Z X comprenant Z protons et N neutrons vaut donc :

E l = [(Zm p + Nm n ) m noyau x ]c 2

m noyau x est la masse du noyau en question.

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

En prenant la masse de l’atome neutre y compris les électrons si on désigne par m x la masse de l’atome neutre, l’énergie de liaison s’exprime par :

E l = [(Zm p + Nm n ) (m x Zm e )]c 2

Or m p + m e = m H , la masse de l’atome neutre d’hydrogène :

E l = [Zm H + Nm n m x ]c 2

Example Quelle est l’énergie de liaison moyenne par nucléon de l’atome 4 12 C. 2
Example
Quelle est l’énergie de liaison moyenne par nucléon de l’atome
4
12
C.
2
He. Calculer l’énergie de liaison moyenne par nucléon pour
La masse de 4 He neutre est 4.002604 u. ∆m =
6
2
2m H + 2m n − m He = (2x1.007825) + (2x1.008665) − 4.002604 =
0.030376u 1u = 931.5MeV /c 2 ⇒ E l = ∆mc 2 = 28.3MeV
= 28.3Mev /4 = 7.1Mev
E l = [(6x1.007825u) + (6x1.008665u) − 12u)](931.5Mev /u) =
E l
A
92.163Mev Donc E l
= 7.68Mev
A

11 / 48

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du gaz de Fermi

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Modèle de la goutte liquide

En première approximation le rayon nucléaire varie suivant la loi

et le volume :

R = r A frac13

V

=

4 3 πr A

3

Le volume occupé par nucléon :R = r ◦ A frac 13 V = 4 3 π r A 3 ◦

L’énergie de liaison par nucléon :V = 4 3 π r A 3 ◦ Le volume occupé par nucléon : V

V

A

B

A

=

3 4 πr

3

= 8MeV = Cste

Densité nucléaire : d = M = Cste ces trois quantités sont indépendantes du nombre de masse A, ainsi que du volume V du noyau. Comparaison avec une goutte liquide :

Pour une goutte liquide :

avec une goutte liquide : Pour une goutte liquide : V L’énergie d’évaporation pour une molécule

V

L’énergie d’évaporation pour une molécule est indépendante du volume total ou de la masse de la goutteavec une goutte liquide : Pour une goutte liquide : V La densité est constante quel

La densité est constante quel que soit le volumeindépendante du volume total ou de la masse de la goutte D’autre part les forces nucléaires

D’autre part les forces nucléaires pour des distances de l’ordre de

0.3 fm deviennent répulsives.

13 / 48

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

De même pour une goutte liquide, en comprimant une goutte liquide, les forces de cohésion deviennent répulsives.

Energie de volume : Par analogie avec une goutte liquide, l’énergie de liaison d’un noyau doit être proportionnelle auliquide, les forces de cohésion deviennent répulsives. nombre de ses constituants, c’est à dire au nombre

nombre de ses constituants, c’est à dire au nombre de

masse A.

Or il faut tenir compte de certains effets tels que :

B A = Cste B = a v A a v est une constante.

Les effets de surface dûs à la chute de la densité nucléaire aux bordsCste → B = a v A où a v est une constante. La répulsion coulombienne

La répulsion coulombienne des protons, qui croit à mesure que Z augmentesurface dûs à la chute de la densité nucléaire aux bords L’énergie de surface: La densité

L’énergie de surface: La densité de la matière nucléaire diminue vers la surface. Les nucléons à la surface sont soumis à une interaction nucléaire moins importante que ceux du centre. a v A surestime l’énergie de liaison du noyau . Le déficit énergétique doit être a v A surestime l’énergie de liaison du noyau . Le déficit énergétique doit être proportionnel au nombre de nucléons à la surface.

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

En assimilant le noyau à une goutte sphérique :

S = 4πr A 3 2 (∆B) S = a S A 2

2

3

L’énergie de surface doit être proportionnelle au nommbre de

nucléons de la surface du noyau

(∆B) S = a S A 2

3

est très importante pour les noyaux légers. 3 Energie Coulombienne : Il faut tenir compte de l’interaction coulombienne entre les protons qui est répulsive. Son effet est de diminuer l’énergie de liaison par nucléon.

Pour Z petit l’interaction coulombienne est négligeable devant l’interaction nucléaireeffet est de diminuer l’énergie de liaison par nucléon. Pour Z élevé l’interaction coulombienne devient plus

Pour Z élevé l’interaction coulombienne devient plus importante car l’interaction électromagnétique est de portée infinie.liaison par nucléon. Pour Z petit l’interaction coulombienne est négligeable devant l’interaction nucléaire 15 / 48

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Densité de charge

Potentiel :

ρ =

Ze

4 πR 3 3
4
πR 3
3

V

= ρ . 4 πR 3

r 3

Charge :

E

dq = ρ.4πr 2 dr

= Vdq = ρ. 4 πr 3 ρ 4πr 2 dr

3

r

E

=

3 e 2

5 R

Z 2

Z 2 donne le nombre d’interaction proton-proton y compris l’interaction d’un proton avec lui-même. Il faut remplacer Z 2 par Z (Z 1) car un nucléon n’interagit qu’avec les (Z 1) protons qui restent

E =

3 e 2

5 R

Z (Z 1)

16 / 48

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Pour Z grand Z (Z 1) tend vers Z 2 . L’énergie coulombienne est donc proportionnelle à Z 2 .

B C = a c

Z 2

1
1

A

3

a c = 3

5

e

r

2

= 0.7MeV

4 Energie d’asymétrie :

à Z 2 . ∆ B C = a c Z 2 1 A 3 a
Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

L’examen de la ligne de stabilité montre que les noyaux stables

ont tendance à avoir Z = N. Cette relation est vérifiée pour les noyaux légers par contre pour les noyaux lourds on a Z < N à cause de la répulsion coulombienne qui devient assez importante. Le terme d’asymétrie est de la forme :

a

a

(N Z ) 2

A

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

L’ensemble de ces effets donne enfin la formule semi-empirique de Bethe et Weizsacker :

B(A, Z ) = a v A a s A 2 3 a c

Z 2

1
1

A

3

a a

(N Z ) 2

A

+ termes correctifs

M(A, Z ) = (A Z )M n + ZM p B(A, Z )

Valeurs numériques :

1
1

a v = 15.67MeV

2
2

a s = 17.23MeV

3
3

a a = 23.60MeV

4
4

a c = 0.70MeV

Notions de base

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

INTRODUCTION

2
2

Termes correctifs :

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Energie d’appariement

L’énergie de liaison par nucléon

un nombre de nucléons égal à 2, 4, 8, 20, 50, 82, 126. Le modèle de la goutte liquide ne peut pas rendre compte de cet effet car nous n’avons pas tenu compte du spin des nucléons. Nous

pouvons corriger cet effet en rajoutant un terme correctif. On constate aussi que les noyaux pairs-pairs sont les plus abondants par contre les noyaux impairs-impairs sont les plus instables. Ce terme tient compte du fait que les nucléons du même type ont tendance à se coupler deux par deux dans un état de moment angulaire relatif nul. La formule de Weiszacker est de la forme :

B A présente des maximums pour

M(A, Z ) = aZ 2 + bZ + c

c’est l’équation d’une parabole, a, b, c ne dépendent pas du nombre de masse A. Pour les noyaux dont le nombre de masse est impair on a : δ = 0

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

correctifs : Energie de couche Modèle du gaz de Fermi Le minimum de la parabole correspond

Le minimum de la parabole correspond à l’isobare le plus stable (A, Z ).

22 / 48

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Pour les isobares ( A , Z < Z ◦ ) ces noyaux sont instables et se (A, Z < Z ) ces noyaux sont instables et se

désintegrent par désintégration β .

(A, Z )

−→

n

−→

(A, Z

+ 1) + e + ν¯ e

p + e + ν¯ e

Pour les isobares ( A , Z > Z ◦ ) ces noyaux sont instables et se désintegrent (A, Z > Z ) ces noyaux sont instables et se désintegrent par désintégration β + .

(A, Z )

−→

(A, Z

1) + e +

+ ν e

(A, Z ) + e

−→

(A, Z

1) + ν e

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Dans le cas des noyaux pairs on observe deux paraboles de masse :

Pour A pair : - Z pair et N pair : δ = 12A 1

Pour A pair : - Z impair et N impair : δ = +12A 1

Les deux paraboles expliquent l’éxistence du nombre plus important des noyaux pair-pair par rapport aux noyaux impair-impair.

Il n’existe réellement que quatre noyaux stables tous légers :

2

2

2

1

6

H, 3 Li,

10

5

B,

14

7

N

Il y a surstabilité des noyaux légers Les noyaux pair-pair ont des énergies de liaison plus importante du fait que tous les nucléons sont appariés entre eux. les noyaux impair-impair ont deux nucléons qui ne sont pas appariés.

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Les gaz rares c’est à dire les éléments qui ont des couches

totalement remplies ont des potentiels d’ionisation élevés :

Z = 2, 10, 18, 36, 54, 86

Le même phénomène est observé pour les noyaux ayant un

nombre de protons ou de neutrons voisins de :

Z ouN = 2, 8, 20, 28, 50, 82, 126. Les noyaux ayant Z ou N égal à ces nombres sont appelés : Noyaux magiques. l’énergie de séparation du neutron ou du proton non apparié est :

S n (A, Z ) = [M(A1, Z )+m n ]c 2 M(A, Z )c 2 = B(A, Z )B(A1, Z )

S p =

B(A, Z ) B(A 1, Z 1)

S n et S p présente des irrégularités quand on est proche des noyaux magiques.

Notions de base

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

INTRODUCTION

2
2

Termes correctifs :

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Modèle du gaz de Fermi

Ce modèle permet d’éxaminer les grosses propriétés de la dynamique nucléaire en négligeant certains détails tels que l’interaction nucléon-nucléon. On peut obtenit ainsi : la valeur du potentiel nucléaire et l’énergie moyenne des nucléons. Dans ce mod ` le on considère que :

Les potentiels sont indépendants, on ne tient pas compte des interactions nucléon-nucléonmoyenne des nucléons. Dans ce mod ` le on considère que : Les particules sont soumises

Les particules sont soumises à un potentiel en puitson ne tient pas compte des interactions nucléon-nucléon rectangulaire paroies` finies l’extension de ce puits

rectangulaire paroies`

finies

l’extension de ce puits doit être supérieur à la longueur d’onde d’un nucléon (A très grand ⇒ R > r ◦ . On peut remplacer le potentiel nucléaire à symétrie sphérique R > r . On peut remplacer le potentiel nucléaire à symétrie sphérique par une boite cubique de côté a. On cherhce les états stationnaires d’un nucléon enfermé dans cette boite.

V = Ω = a 3 = 4 πR 3 = 3 4 πr

3

3 A

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Potentiel infini V = 0 potentiel nul V = infini Fonction d’onde nulle F.O non
Potentiel infini
V = 0
potentiel nul
V = infini
Fonction d’onde nulle
F.O non nulle
Fonction d’onde nulle
z a a a y a x
z
a
a
a
y
a
x
Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

A = 4

3 πr

3

A

3

=

3

4πr

= 0.17nucléon/fm 3

le côté de la boite cubique est a A

Les particules ne peuvent pas sortir de la boite, on considère que vers les bords de ce puits on a des forces très attractives. Cette boite peut être considérée comme un potentiel à trois dimensions. Soit ψ(x, y, z) : fonction d’onde d’un nucléon dans cette boite. ψ(x, y, z) satisfait à l’équation de Schrodinger :

1

3

2

2m ψ = Eψ

2

2

2m x 2 + y 2 + z

2

2

2 ψ

= Eψ

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Par séparation des variables :

ψ(x, y, z) = ψ x (x)y (y)z (z)

2 x 2 +

2 y 2 +

2

z

2 ψ x (x)ψ y (y)ψ z (z)+ 2mE ψ x (x)ψ y (y)ψ z (z) = 0

2

k 2 = 2mE 2

k est le vecteur d’onde

k 2 = k

2

x

2

y

+ k

2

z

+ k

p = k

2

x 2 ψ x (x) + k

2

2

ψ x (x)

 

0

ψ x (x) = A x sin (k x x)

=

x

2

 

y

ψ y (y) = 0

ψ y (y) = A y sin (k y y)

2

 

z

ψ z (z) = 0

ψ z (z) = A z sin (k z z)

y 2 ψ y (y) + k

2

z 2 ψ z (z) + k

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Pour que le nucléon reste à l’intérieur du puits de potentiel c’est à dire pour que ψ soit stationnaire il faut qu’elle vérifie les conditions de continuité aux bords. Pour

x = a, y = a, z = a

On a

ψ i (a) = 0

k x = n x π, k y = n y π, k z = n z π

k i = n i

π

a

E

k i = π a

= 2 k 2

2m

2m n x + n y + n

2

2

2

=

z π 2

2

a

2

dimension d’une cellule élémentaire

3

i

k

= π a 3

Volume d’une cellule élémentaire

Nombre d’états quantiques compris entre k et

k

+

dk

dN = 1

8

4πk 2 dk

π

a

3

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Pb O O Pb Representationr Representationp
Pb
O
O
Pb
Representationr
Representationp
z y k x
z
y
k
x
Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

dN = 4πk 2 dk 8π 3

=

Ω = a 3

dN = 4πp 2 8π 3 3

dp

4πp 2 dp

(2π ) 3

p =

¯

k

En représentation p le volume d’une cellule quantique élémentaire est : (2π ) 3 = h 3

Les nucléons (protons et neutrons) sont des fermions, chaque cellule quantique peut contenir deux fermionsquantique élémentaire est : ( 2 π ) 3 = h 3 D’après le principe d’exclusion

D’après le principe d’exclusion de Pauli, en tenant compte duchaque cellule quantique peut contenir deux fermions spin et de la charge des nucléons, chaque état

spin et de la charge des nucléons, chaque état défini par

k

pourra être occupé par quatre nucléons, deux protons et deux neutrons de spins opposés Le nombre total d’états nucléoniques est :

dN = 4πk 2 dk

dk

8π 3

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

N =

k F

0

dN

dk

dk = A

4

N =

k F

0

4πk 2 dk8π 3

dk =

2 . k

3

3

F

A

2π

4

=

A

2

=

3π 2 .k

3

F

A

Or est une constante universelle par conséquent k F est une constante universelle. k F est le rayon de la sphère de Fermi il est le même pour tous les noyaux.

ρ =

A

1.7x10 38 nucléons/cm 3 0.17 fm 3

0.17 =

3π 2 .k F fm 3 k F = 1.36 fm 1 avec = 6.582x10 22 Mev

34 / 48

2

3

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Energie de Fermi :

ε F

= 2 k

2

F

2m

38MeV

ε F est l’énergie maximale que peut avoir un nucléon dans son état fondamental. L’énergie totale du noyau est donnée par :

T

T

k F

3

2 2 2π 2 m .

k F

0

2

=

A 2 k

=

3π 2 k

2

F

3

3

F

dN 2 k 2

dk

2m

= 4

=

3

=

5

dk =

k 4 dk

0

2 2

5 A

k

F

avec

2π 2 m

2

3π 2 k

3

5

. 2 k

2

F

F

2m

5

2m

5

=

Aε F

L’énergie cinétique varie linéairement avec A.

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

3

T A ε F = 23MeV

5

=< T >=

< T > est l’énergie cinétique moyenne par nucléon. Energie potentielle :

B

A

B =

T i +

i i<j

W

ij

= 8MeV

i<j W ij

B = i T i

A

A

A

+

8A = 23A +

i<j

W ij

i<j

W ij

A

≈ −30MeV

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Matière nucléaire

C’est un système idéal qui est infini dans toutes les directions de l’espace par conséquent :

les effets de bords ne sont pas pris en compte

les effets de bords ne sont pas pris en compte

le nombre de nucléons A est infini, l’énergie totale de liaison

le

nombre de nucléons A est infini, l’énergie totale de liaison

B

l’est aussi, par contre

B A est finie

les effets coulombiens sont négligeables, seule l’interaction forte est prise en compte.

les effets coulombiens sont négligeables, seule l’interaction forte est prise en compte.

A infini ⇒ N = Z pas d’effet d’appariement et de couches.

A

infini

N = Z pas d’effet d’appariement et de couches.

On aura donc : B matNucl Matière nucléaire :

A

= a v = 15.67MeV 16MeV

16A = 23A +

i<j

W ij

i<j

W ij

A

≈ −39MeV

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Energie potentielle :

i<j

¯

W =

W ij = W 12 +W 13 +

+W 23 +

i<j

W ij

A

= 30MeV

+W 1A

+W 2A

+W A1,A =

1

2

i

V i

(1)

(2)

(3)

(4)

(5)

V i Potentiel nucléaire auquel est soumis le nucléon i de la part des (A 1) nucléons restants.

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

S n = B(A, Z ) B(Z , A 1)

B = T i +

i=1

 

 

 

  A1

 
   B(A 1, Z )

A

i=1

A

i=1

i=1

B(A, Z )

=

=

=

i<j

T i +

T i +

T i +

W

ij

A

1 2 V i

i

A1

1
2

i

V i + V F

A1

1
2

i

V i

(6)

S n = B(A, Z ) B(A 1, Z ) = ε F V F

V F = S n ε F = 8 38 = 46MeV

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

Energie d’asymétrie

soit η = dε

dn k l’énergie séparant deux niveaux voisins

 

= dε dn k F =

dε dk

k F

η F

dk dn

dn

k 2

ε = 2m 2 k 2

 

avec

dk

=

2π 2

 

2

2π 2

2 2 π 2

η F = 2 2 k

F

 

2m

 

.

k

2

F

=

mk F

A

2k 3

3π 3 A

=

F

k

3

 

−→

F

2

 

2

4 2 π 2 k

2

8

 

F

F

 

ε

F

 

3

=

3π 2 Am

=

3

A

F

=

3π 3

η F = 2 2 π 2 k mk

η F = 8ε F

3A

η F est l’énergie qui sépare deux niveaux voisins.

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

La séparation des niveaux d’énergie est inversement proportionnelle au nombre de masse A, plus le noyau est lourd plus les niveaux d’énergie seront de plus en plus serrés car la profondeur du puits de potentiel est la même pour tous les noyaux (46 MeV).

Potentiel infini V = infini Fonction d’onde nulle Fonction d’onde nulle neutrons protons Z0 −
Potentiel infini
V = infini
Fonction d’onde nulle
Fonction d’onde nulle
neutrons
protons
Z0 −
N0 +

(N , Z )

−→

(N + ν, Z ν)

E(N + ν, Z ν) = E(N , Z ) +

ν

2

νη

avec

= E +

ν = N Z

2

1

8 (N Z ) 2 8ε F

3A

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

E(N + ν, Z ν) = E + (N Z ) 2 . ε F

A

3

ε F

3

= 38

3

13MeV

E(N + ν, Z ν) = E(N , Z ) + a a

2

(N Z ) 2

A

ε F est la différence d’énergie cinétique :

Z ,N

i=1

T i

Z ,N

i=1

T i = ε F

3

= a a

2

(N

Z ) 2

A

B(Z , N) = T i +

1

2

Z ,N

i=1

V p (i)+

1

2

Z ,N

i=1

V n (i) =

i

B(Z , N ) = T i + 1 2 Z V p + N

¯

T i + 1 2 Z V p + N

¯

¯

V n

¯

V n

Cours de physique nucléaire Abdeslam Hoummada INTRODUCTION Termes correctifs : Energie de couche Modèle du

Cours de

physique

nucléaire

Abdeslam

Hoummada

INTRODUCTION

Termes correctifs

:

Energie de couche

Modèle du gaz de Fermi

B(Z , N )B(Z , N) =

Z ,N

i=1

T i

,N

Z

T i +

1

2

¯

V p (Z Z )+

1

2

¯

V n (N N )

¯

B(Z , N ) B(Z , N) =

Z ,N

i=1

T i

Z ,N

T i +

1

2 ν

¯

V n

¯

V p

V p : potentiel moyen auquel sont soumis les protons.

¯

V n : potentiel moyen auquel sont soumis les neutrons.

¯

V

n

=

¯

V p

1

2 ν

¯

V n

¯

V p =

1

2 νV a

est la moitié du terme d’énergie d’asymétrie