Vous êtes sur la page 1sur 31

INTRODUCTION A L’ECONOMIE DE

LA SANTE ET A LA PHARMACO-
ECONOMIE

Pr LAMRI Larbi
Economiste de la santé
lamrilarbi2005@yahoo.fr Phone (213) 698 07 51 74
AXES D’INTERVENTION

I- INTRODUCTION A L’ECONOMIE DE LA SANTE

II- PHARMA-ECONOMIE (concepts de base)

III- LES SYSTEMES DE SANTE DANS LE MONDE

IV- COUT ET MANAGEMENT DU DIABETE EN


ALGERIE
AXE I
INTRODUCTION A
L’ECONOMIE DE LA
SANTE
INTRODUCTION A L’ ECONOMIE DE LA
SANTE
• FACE A UN PROBLEME DE SANTE

• DEMARCHE MEDICALE ?

• DEMARCHE EPIDEMIOLOGIQUE ?

• DEMARCHE ECONOMIQUE ?

• DEMARCHE D’ASSURANCE MALADIE ?


ECONOMIE DE LA SANTE
APPROCHES Médicale Epidémiologique Economique
Assurance maladie
QUOI ? - Cas - Maladie - Ressources
- Malade - Groupe

METHODES ? - Diagnostic - Enquêtes - Estimations


- Traitement - Données - Coûts
- Analyses - Financement
PRODUITS ? - Ordonnance -Etudes - Etudes
- Hospitalisation -Plan d’action - Budgétisation
RESULTATS - Prise en charge - Explication des - Conséquences
ATTENDUS ? - Guérison causes - Efficience
- Maitrise du ?
ECONOMIE DE LA SANTE

• RELATIONS ETROITES ENTRE ECONOMIE ET


SANTE

• CERCLE VICIEUX
• Faible niveau sanitaire de la population---->
faible niveau de production et de productivité de
biens et services--------------------------------->
faible niveau de revenus---------------->
faible niveau de consommation de services de
santé et autres de bien être--------------------->
faible niveau sanitaire
ECONOMIE DE LA SANTE

• CERCLE VERTUEUX

• Etat de santé satisfaisant de la population----->


un appréciable niveau de production et de
productivité de biens et services-------------->
niveau élevé de revenus--------------------->
niveau élevé de consommation de services de
santé et d ’autres de bien être------------------>
bon état sanitaire
ECONOMIE DE LA SANTE

• AUTRES RELATIONS
• économie moribonde -->limite les moyens à la santé

- chômage important
- recettes fiscales moindres, budget santé insuffisant
- déficits des organismes de la sécurité sociale
- rationnement des médicaments et équipements
- dévaluation monétaire (augmentation coûts des
inputs importés :médicaments et équipements
médico-techniques)
ECONOMIE DE LA SANTE
• AUTRES RELATIONS
• économie forte -->donne moyens à la santé:

- forte croissance permet d ’augmenter le budget santé

- la croissance économique stimule un bon état de santé

- la croissance crée de l ’emploi qui implique à son tour


une augmentation des ressources de la sécurité sociale

- une forte croissance économique renforce la parité de la


monnaie locale ce qui implique une réduction des coûts
des inputs importés (médicaments, équipements…)
ECONOMIE DE LA SANTE
• AUTRES RELATIONS

• Santé = secteur d ’emploi (7% de l’emploi global)


- personnel médical
- personnel paramédical
- autres (administratifs, techniques)
• Débouché pour les industries pharmaceutiques et des
équipements bio-médicaux (exemple: tout hôpital français
est équipé à 70% de matériel français)

• Industries pharmaceutiques: génératrices d’activités et


débouchés pour les industries d’emballage (verrerie et
cartons)

• Marché / produits (literie, draperie, alimentation..)


ECONOMIE DE LA SANTE
• SCIENCE ECONOMIQUE
- lois qui régissent la production, la distribution et
la consommation des biens et services

- deux niveaux d ’analyse: micro et macro-


économique

- l ’activité économique c ’est la production de


biens et services pour satisfaire des besoins

- le cycle de l ’activité économique: production


distribution-répartition consommation
ECONOMIE DE LA SANTE
• AGENTS DU MODELE ECONOMIQUE PUR

• les producteurs de biens et services (entreprises y


compris les industries pharmaceutiques)

• les consommateurs de biens et services (ménages)

• Les agents financiers (banque, trésor)

• Extérieur : importations, exportations


MODELE ECONOMIQUE PUR

ENTREPRISES MENAGES

INSTITUTIONS FINANCIERES

ETAT

EXTERIEUR
ECONOMIE DE LA SANTE
• AGENTS DU MODELE ECONOMIQUE DE LA SANTE
• Les producteurs de soins
- les prestataires publics de soins
- les prestataires privés de soins
• les consommateurs
- les patients
• Les financeurs (la poche qui se vide)
- l ’Etat
- les assurances
- Les patients (contribution des usagers)

• «Entreprises médicaments et équipements médicaux »


ECONOMIE DE LA SANTE

• MODELE ECONOMIQUE DE LA SANTE

PATIENTS

PRESTATAIRES
PUBLICS ETAT

PRESTATAIRES
PRIVES
ASSURANCE MALADIE
ECONOMIE DE LA SANTE

• ECONOMIE DE LA SANTE: étude de:

• la production de soins (offre)

* qui produit ?
* qu’est-ce qu’on produit ?
* comment on produit ?
* à quel coût on produit ?
* quelles sont les fonctions de production ?
ECONOMIE DE LA SANTE

• ECONOMIE DE LA SANTE: étude de:


• la consommation de soins (demande)

* quels sont les besoins de santé ?


* quelle est la demande de santé ?
* quels sont les facteurs déterminants de la
demande de santé ?
ECONOMIE DE LA SANTE
ECONOMIE DE LA SANTE: étude du
Financement de la santé
* quel niveau de financement de la santé ?
* quelles sont les sources de financement (Etat, Assurance
maladie, ménages)?
* Comment sont utilisées les ressources de la santé ?
Comment est organisée la couverture du risque maladie ?
* quels sont les critères d ’évaluation d ’un
système de financement de la santé ?
* quels sont les mécanismes de rémunération ?
ECONOMIE DE LA SANTE
ECONOMIE DE LA SANTE
• discipline récente
* importance accrue suite aux crises économiques
et aux déficits des systèmes de sécurité sociale
* propose des solutions aux problèmes
économiques financiers de la santé

• définition
* besoins sanitaires illimités et ressources limitées
* manière de répartir les ressources rares entre des
buts compétitifs
ECONOMIE DE LA SANTE

Ce n’est pas :
Faire des économies…
Diminuer les dépenses
Contrôler les agents économiques

C’est plutôt :
Rechercher la meilleure utilisation des
ressources
Atteindre les objectifs du développement
humain
MATRICE DECISIONNELLE

COUT EFFICACITE RESULTAT


?
?
?
?
MATRICE DECISIONNELLE
COUT EFFICACITE RESULTAT

Mauvais
Passable
Très mauvais
Solution optimale
REVUE DOCUMENTAIRE: DONNEES
• PREVALENCE:
-- INSP (1990): 6,8%
-- Stepwise OMS (2003): 8,9%
-- TAHINA (2007): 12,7%
-- Step Wise : 1diabétique connu, 2 sont
méconnus

•PROGRESSION CONTINUE ET EN HAUSSE DU


DIABETE
COUT DU DIABETE
• Population active [35-65 ans] concernée 2 millions
de personnes

-- Effets négatifs sur la production (absentéisme,


faiblesse des rendements, mortalité prématurée…)
-- Menace sur les équilibres financiers des organismes
d’assurance-maladie (soins, retraite anticipée,
pensions pour invalides…)
--Contraintes sur le budget public de la santé + sorties
de devises pour médicaments et équipements
--Effets sur les revenus des ménages pauvres, risque
d’appauvrissement
COUT DU DIABETE
• 1998 : 35.000 DA/patient ( tous intrants
confondus)

• 2014 : 60.000 DA/patient

• 4 millions de diabétiques = 240 MDA


COUT DU DIABETE
• DNS : a presque doublé
-- 2012: 915 MDA
-- 2014 : 1.700 MDA
• Etat (65%), Sécurité Sociale (13%), Ménages (15%),
Autres (7%)

• Diabète (2014)
-- 14% de la DNS
-- 1,5 % du PIB
IMPLICATION DES LABORATOIRES
PHARMACEUTIQUES

• SAIDAL (médicaments)

•NOVONORDISK (médicaments, insuline, stylos


d’injection d’insuline, campagnes de sensibilisation
« changeons le diabète »)

• SANOFI AVENTIS (médicaments, campagnes


d’éducation « DiaEduc »)
CONCLUSIONS
• Diabète: catastrophe sanitaire pour l’Algérie
• A l’horizon 2025 : 8 millions de diabétiques
• Considéré comme maladie des vieux, il touche de
plus en plus de jeunes
• Les complications impliquent d’importantes
retombées sociales et économiques
•Responsable d’une importante morbimortalité
CONCLUSIONS
• Les augmentations des coûts de santé rendent les
analyses de l’Economie de Santé et de la
Pharmaco-économie très importantes
• Les effets incluent les aspects: Cliniques,
Economiques et Humains
• L’efficience évalue à quel point le traitement
fonctionne dans un monde réel chez un groupe
de patients
• La valeur (coût/prix, efficacité, effets induits) est
un concept clé pour qui paie le traitement
CONCLUSIONS

• La prise de décision se base sur


l’efficacité/l’efficience pour comparer un test, un
traitement, une procédure /service médical

• Pour les considérations de l’enregistrement et le


remboursement, il est important de considérer
tous les coûts associés et pas seulement le coût
du médicament (coûts directs, indirects,
intangibles…)
MERCI