Vous êtes sur la page 1sur 25

Les

Céramiques
Magnétiques

ABOULOIFA WALID
BA-HADDOU 2018/2019
HASSAN
Historique
 Les pierres magnétiques sont connues depuis l’antiquité. Elles
ont été utilisées très tôt par les marins comme boussole.
 Avant 1600, Gilbert effectue des recherches sur le magnétisme
terrestre et émet l’hypothèse que la terre est un aimant géant.
 1819, Oersted observe que des fils conducteurs parcourus par
un courant électrique créent un champ magnétique.
 1820, Biot et Savart puis Ampère établissent des relations
expérimentales sur le champ magnétique et sa production par
des courants électriques.
 La ferrite a été développée dans les années 1950 et en termes
de puissance, elle est comparable aux aimants en AlNiCo. La
ferrite est une composition chimique, composée de matériau
céramique avec de l’oxyde de fer (Fe2O3) comme principal
composant, complété par du Strontium.
Origine du magnétisme
 Le magnétisme est un des phénomènes les plus anciens de
l’histoire de la science. Les premières apparitions du
magnétisme remontent à la Grèce antique qui à également
donné un nom à ce phénomène «magnétisme». Il découle de
la Magnésie, une ville grecque.
 La magnétite Fe3O4 a fait le sujet des première observations
afin d’utiliser la puissance cachée dans ces matériaux
magnétiques.
 Les chinois furent la première
civilisation à incorporer le
magnétisme dans leur science
occulte avec une cuillère en
pierre de magnétite, cette
cuillère est l’ancêtre de la
boussole en 1117.

 L’utilisation du magnétisme en
Europe fut plus tardive, il est fait
mention de compas magnétique
dès le XIIe siècle, mais la
boussole n’apparut que plus
tard vers les années 1300
(probablement découverte par
un Italien du nom de Flavio
Gioja).
 Le moment magnétique d’un atome résulte de la contribution
de couches électroniques incomplètes. La contribution des
électrons explique pratiquement toute les propriétés
magnétiques de la matière
Les céramiques magnétiques
Définition :
 Les céramiques magnétiques : Elles sont souvent
appelées "ferrites", car dans leur formulation chimique,
entre l'oxyde de fer trivalent Fe2O3 comme constituant
principal.
 La magnétoplombite (6 Fe2O3-BaO), par exemple,
lorsqu'elle est soumise à un champ électromagnétique
suffisant en conserve une partie et devient un aimant.
 Les céramiques magnétiques ne figurent pas parmi les
matériaux magnétiques les plus performants, les aimants
métalliques ayant un meilleur rendement.
 Le ferrite est une céramique ferromagnétique obtenue par
moulage à forte pression et à haute température (>1 000 °C)
à partir d’oxyde de fer Fe2O3XO (où X : manganèse, zinc,
cobalt, nickel, etc.). Il est très utilisé en électronique et
permet de mettre en œuvre des applications diverses et
variées grâce à ses propriétés.
 Le ferrite est un matériau très dur, difficile à usiner et assez
fragile, de couleur grise à noire. La température de Curie
(propriété caractéristique des matériaux magnétiques) de ce
matériau est généralement comprise entre 125 et 350 °C.
 Les ferrites spinelles, de formule générale Fe2O3MO
ou MFe2O4 appartiennent à l’une des plus jolie
structure cristalline, celle du spinelle, cubique faces
centrées. Ils constituent une famille de céramiques
dites « magnétiquement douces » utilisées en
électronique.
Sites B
Ferrite Site A tétraédrique Aimantation (µB)
octaédriques

Fe3O4 Fe3+ Fe2+, Fe3+ 4,0

CoFe2O4 Fe3+ Fe2+, Fe3+ 3,5

NiFFe2O4 Fe3+ Ni2+, Fe3+ 2,2

ZnFe2O4 Fe3+ Zni2+, Fe3+ 0

MnFe2O4 Fe3+ Mn2+, Fe3+ 4,6

0,5Mn2+, 0,5Fe2+,
MnO, 5ZnO, 5Fe2O4 Fe3+ 7,0
Fe3+

CuFe2O4 Fe3+ Cu2+, Fe3+ 1,2

MgFe2O4 (trempé) 0,9Fe3+, 0,1Mg2+ 0,9Mg2+, 1,1Fe3+ 1,0


 Ces ferrites sont des magnétique « doux », car ils
possèdent trois propriétés essentielles pour les
applications :
• ils ont une très haute résistivité, ce sont des isolants
sauf Fe3O4 à haute fréquence,
• ils possèdent une très grande variété de propriétés
magnétiques,
• ils ont une très basse coercivité (voir le cycle
d’hystérésis)
Les céramiques magnétiques doux
 Les matériaux magnétiques doux à l’inverse des durs se
caractérisent par un champ coercitif faible. Le champ
coercitif est le champ qu’il faut appliquer en inverse pour
annuler l’aimantation du matériau à partir d’un état saturé.
 Les céramiques magnétiques doux sont généralement utilisés
dans la fabrication d’inductances et de transformateurs pour
la conversion de l’énergie, de capteurs dans le traitement du
signal, de filtres pour la compatibilité électromagnétique
(CEM) et l’antiparasitage
 Les matériaux ferromagnétiques doux sont utilisés pour
canaliser et concentrer les flux magnétiques. Il existe trois
grandes familles de matériaux doux :
• Les alliages métalliques polycristallins (FeSi, FeNi, FeCo,
poudre Fe)
• Les alliages métalliques amorphes et nanocristallins
• Les ferrites doux (grenats et spinelles MnZn, NiZn)

Fréquences typiques d’utilisations des matériaux magnétiques doux


Cycle d’hystérésis et courbe de première aimantation avec évolution des
mécanismes d’aimantation
 Lorsque le ferrite est soumis à un champ magnétique
extérieur 𝐻, il suit une courbe de première aimantation,
 Lorsque le champ magnétique diminue, le matériau tend à
retrouver sa structure magnétique initiale,
 Lorsque 𝐻 est nul, il reste une induction rémanente (Br) au
matériau,
 Pour revenir à l’état initial B=0, il faut appliquer un champ
magnétique externe de sens inverse à l’initial, appelé champ
coercitif (Hc),
 La courbe décrivant l’évolution de l’induction magnétique de
matériau en fonction du champ magnétique est appelée le
cycle d’hystérésis. L’aire de ce cycle représente l’énergie
perdue lors des processus irréversibles.
Synthèse des ferrites

les ferrites sont élaborés


conventionnellement par des
procédés de métallurgie des hydrothermal
poudres se déroulant en
plusieurs
étapes et à haute température sol-gel
Elaboration des
ferrites
précipitation


Schéma simplifié traduisant les facteurs influençant les propriétés
magnétiques
Production des ferrites

Matières premières

Elaboration

Mise en forme:
(pressage, coulage,
extrusion ...)

ferrites
frittage
Méthodes de production

 Le frittage : les aimants en ferrite sont créés par le frittage


préalable des composants chimiques nécessaires, puis en
pulvérisant la céramique qui en résulte. Cette poudre est
ensuite pressée à sec ou en état mouillé dans un moule, puis à
nouveau frittée.
 La technique du moulage par injection permet de mouler le
matériau magnétique dans des contours complexes, et de les
couler immédiatement sur d’autres pièces pour en faire des
assemblages magnétiques.
 Le calandrage permet de transformer du matériau
magnétique lié en bandes et rouleaux magnétiques flexibles.
Lors de l'extrusion on crée des objets avec un profil de diamètre
fixe, en pressant le matériau à travers un moule du diamètre
souhaité.
Applications

 Les applications sont très vastes. Puisque le matériau est


céramique, il ne rouille pas et peut être utilisé sans
revêtement dans presque toutes les applications. La ferrite
se retrouve notamment dans :
• les haut-parleurs
• les fours à micro-ondes
• les filtres magnétiques
• les entraînements de pompe
• les appareils de mesure
• les jouets
• les contacts reed
• les moteurs et les générateurs
Les aimants céramiques en ferrite sont composés essentiellement
d’oxydes de fer et de carbonates de baryum ou de strontium. Ils
sont fabriqués avec la technique de métallurgie des poudres. Grâce
à leurs coûts peu élevés, leurs hautes énergies magnétiques, une
bonne isolation électrique et une excellente résistance à la
démagnétisation, les aimants en ferrite, à base de strontium
anisotrope, de baryum anisotrope et de baryum isotrope, sont les
plus utilisés des aimants céramiques.
Leur faible perméabilité et haute coercivité leur permettent de
bien résister aux démagnétisations. De plus, leur densité
spécifique relativement basse, et leur coût peu élevé attirent
toujours l’attention des utilisateurs d’aimants. Les aimants en
ferrite ont une bonne résistance à la corrosion, et un traitement de
protection de surface n’est pas nécessaire.
 catégorie: aimants en ferrite
dur / aimants en céramique
 Avantages: la force coercitive
est élevée, une forte
résistance à la
démagnétisation, adaptée à
la structure du circuit
magnétique dynamique, une
bonne résistance à la
corrosion, un traitement de
surface non nécessaire
 Inconvénients: faible énergie
magnétique; Pas résistant à la
basse température
Avantages
 peu chère et néanmoins puissante : la ferrite est le matériau
magnétique commercial le meilleur marché, elle offre un bon
équilibre entre puissance et abordabilité
 elle peut être magnétisée avec plusieurs pôles
 elle ne se démagnétise pas facilement
 elle possède une résistance thermique standard de 225 °C
 la ferrite est insensible à la corrosion.
Inconvénients
 les propriétés diminuent de manière linéaire à mesure que la
température augmente ;
 la ferrite est un matériau dur et fragile, et ce casse donc
facilement ;
 la ferrite est beaucoup moins puissante que les aimants aux
terres rares : elle offre environ 1/7 de la force de traction d’un
aimant en néodyme de la même taille.
bibliographie
• https://www.goudsmitmagnets.com/aimants-assemblages/aimants-
permanents/aimants-ferrite/aimants-ferrite
• http://www.aimants-neodyme.com/news/AIMANTS-Permanent-en-FERRITE-DUR-
C-ramique--83.html
• https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferrite_(c%C3%A9ramique_ferromagn%C3%A9tique
• Gaëlla Frajer,Synthèses, mise en forme et étude des propriétés
magnétiques de ferrites (NiZnCuCo)Fe2O4 en fréquence-25 janvier 2018