Vous êtes sur la page 1sur 26

FORMATION DE FAISCEAU

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 1


PLAN DU COURS
 Introduction
Historique, généralités
Caractéristiques des antennes
 Partie I : Antennes compactes
 Partie II : Antennes larges bandes
 Partie III : Antennes à polarisation circulaire
 Partie IV : Antennes grand gain
 Partie V : Formation de faisceau
 Partie VI : Antennes intelligentes
 Partie VII : MIMO
Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 2
PRINCIPE

L’association de plusieurs éléments rayonnants en réseau


permet de combiner leur capacité de rayonnement pour
augmenter le gain dans une direction particulière.

On sait que de faire varier la phase relative appliquée en


entrée de chacun des éléments autorise le décalage de
l’axe du lobe principal de l’antenne globale.

A partir d’un réseau donné, on peut donc faire varier,


dynamiquement ou non, l’orientation privilégiée du gain en
jouant sur les alimentations des divers éléments.

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 3


PERSPECTIVES

Suivi de cible
Augmentation de capacité
Antennes adaptatives
MIMO

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 4


STRUCTURE GENERALE

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 5


COUVERTURE MULTI-FAISCEAU

Le but est alors de pouvoir couvrir un angle donné par


le balayage d’un faisceau de gain élevé (au lieu d’un
large faisceau faible gain)

Pour obtenir une couverture optimale, il faut alors que


les faisceaux se recoupent au plus à –3 dB
sin(u)/u
La fonction caractéristique à
amplitude constante donne une loi
en sin u/u

On peut se contenter de
valeurs de phases
- 0   

discrètes et non
-4 u

-0,3
continues
Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 6
LIMITATION

Une relation coexiste entre l’ouverture et le niveau des lobes


secondaires : si l’ouverture diminue, le niveau des lobes
secondaires augmentent et vice-versa. Pour un réseau
d’antennes linéaire de pas d avec un faisceau pointant dans une
direction donnée () au voisinage de la normale au réseau, et
pour un nombre important N d’éléments rayonnants, l’ouverture
est donnée par 0,8858
B 
Nd cos 
α

(a) (b)

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 7


STRUCTURE GENERALE

Pour diminuer le niveau de lobes secondaires, on


peut faire varier l’amplitude des alimentations

pondération d’amplitude

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 8


INTERET DE LA PONDERATION D’AMPLITUDE

Illustration : l’antenne cosécante-carrée

But : supprimer les zones non couvertes proches


des antennes (dues aux lobes secondaires)
Emetteur
cos ec 2  

G  
cos ec 2  0 
0

 
d

PrPe.Gr. H .sin( 0)


Zone de d d max

2
réception = sol

ne dépend plus de la distance

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 9


ANTENNE COSECANTE CARREE
0
théta0 = 1°

-10
théta0 = 3° Diagramme théorique
25 dB 35 dB
Gain (dB)

-20

-30

-40

-50
-90
-80
-70
-60
-50
-40
-30
-20
-10
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
théta (°)

15
10
5
Diagramme réalisé
Gain in dB

0
-5 avec 8 éléments
-10
-15
-20
-90-80-70-60-50-40-30-20-10 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90
Angle in degrees

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 10


ANTENNE COSECANTE CARREE

Lois de pondération

40 mm

3.5
mm
Structure réalisée
sonde coaxiale
-70
Avec une antenne directive

-80
puissance reçue en dB
Seuil de réception

Avec une antenne en cosécante carrée


Résultats sur la -90

couverture -100

-110

Zones de non -120


réception
0 250 500 750 1000 1250 1500

dmax distance en mètre

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 11


RESEAU DE DISTRIBUTION

En technologie imprimée,
les alimentations sont
réalisées par les lignes
microrubans

Le design de ces lignes doit


prendre en compte :
-la stabilité des phases;
-le niveau des amplitudes;
-le minimum de pertes;
-la réduction des couplages
parasites.

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 12


REPARTITEURS DE FAISCEAUX

Si on veut commuter entre divers pointages de faisceaux,


on peut soit utiliser des systèmes d’alimentations actifs
(amplis variables pour les amplitudes et déphaseurs) ou
des circuits passifs. Dans ce dernier cas, pour chaque
direction de lobe désirée, il faudrait en théorie un circuit de
distribution différent. En réalité, on utilise des circuits
permettant, suivant l’entrée choisie, d’appliquer les phases
voulues aux antennes. C’est ce que l’on appelle les
répartiteurs de faisceaux passifs.

les types quasi-optiques, entraînant un arrangement hybride, soit d’un


réflecteur, soit d’un objectif de lentille avec un réseau d’antennes,

les types circuits en technologie microruban (microstrip), ligne suspendue


(stripline) ou encore en guides d’onde.

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 13


LA LENTILLE DE ROTMAN

Type quasi-optique

source
linéique
contour extérieur linéique,
ouverture rayonnante
sondes RF
câbles coaxiaux RF
contour intérieur de la lentille C1
lentille à plaques parallèles
pour recevoir ou
transmettre cornets d’entrée

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 14


LA LENTILLE DE ROTMAN

Périphérie x
intérieure C1
F1
de la lentille Front
d d’ondes
Arc focal P(x,y)
circulaire
de rayon R F y
R
Entrées de G α X
la lentille α
Centre de l’arc focal
Lignes de
transmission de
différentes
G longueurs
électriques
F2

sorties de la lentille Sources


sur le contour C1 en réseau

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 15


LA LENTILLE DE ROTMAN

Exemple de système radar à 94 GHz

10 antennes, couverture +30/-30° par pas de 3,3°

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 16


LA LENTILLE DE ROTMAN

Exemple de système de communications indoor 27 à 30 GHz

Transposition du principe en technologie imprimée :


11 antennes, couverture +60/-60° par pas de 15°

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 17


LA LENTILLE DE ROTMAN

Exemple en technologie stripline

Répartition en lignes et colonnes :


9 entrées, 25 sorties
dépointage en 2D

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 18


LA MATRICE DE BLASS

Type circuit
1 2 3 N
M ports Réseau de
d’entrée N sources

1 Conception très complexe


2

3 Ligne transverse
Ligne de ramification

coupleur

charges

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 19


LA MATRICE DE BLASS

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 20


LA MATRICE DE BUTTLER

Type circuit (parallèle)


A B C

Phases fixes + 45° - 45° + 45°

3 dB 90° hybrides

gradients (m) : Coupleur 4.77 dB


matrice binaire :
- 1R : + 90°
- 1L : - 90° croisement
matrice non-binaire :
- 1R : + 60°
- 2R-L :-180°
- 1L : - 60°
1R 2RL 1L

(a) (b)

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 21


LA MATRICE DE BUTTLER

Gradients de phase des


matrices 4x4
Standard
1R : + 45° / 1L : - 45°
2R : +135° / 2L : -135°

180° 180° Non standard 90° 90°


1R : + 90° / 1L : - 90°
2R-L : 180° / 0 : 0°
-45° -45°
90° déphaseurs

180° 180° 90° 90°


coupleurs 3-dB

entrées RF
1R
1L 1L
1R 2R-L 0 1R 2L 2R 1L
(a) (b)

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 22


LA MATRICE DE BUTTLER

Matrices 4x4 sans


croisements

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 23


COMPARATIF

Type de Niveau des


Gamme de Taille Capacité de
répartiteur lobes Efficacité
couverture d’ouverture la bande
de secondaires typique
typique typique passante
faisceaux typique

Lentille de
 45° 10 -20 dB 4:1 > 63%
Rotman

Matrice de
 60° 15 -13 dB < 1% 75%
Blass

40% pour
Matrice de
 60° 16 -13 dB > 2:1 une matrice
Butler
32x32

Large bande : Rotman


Peu de faisceaux (2 ou 3) : Blass
Tout autre cas : Buttler
Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 24
SYSTEME OPTIQUE

Tout le système de distribution est réalisé par des fibres


optiques réalisant les retards, reliés à des photodiodes
fournissant la puissance voulue.

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 25


SYSTEME OPTIQUE

parfaitement
linéaire en
fréquence

Guillaume VILLEMAUD – Cours Techniques d’Antennes 26