Vous êtes sur la page 1sur 1

La Bhagavad-Gt, ou Chant du Bienheureux

38

38 Repouss de part et dautre, disparat-il comme le nuage


entrouvert, ne sarrtant plus, perdu loin du sentier divin ?
39 Veuille, Krishna, me rsoudre entirement ce doute : nul autre
que toi ne saurait le dissiper.
Le Bienheureux.
40 Fils de Prith, ni ici-bas, ni l-bas, cet homme ne peut
sanantir : un homme de bien, mon ami, nentre jamais dans la voie
malheureuse.
41 Il se rend la demeure des purs ; il y habite un grand nombre
dannes ; puis il renat duns une famille de purs et de bienheureux,
42 Ou mme de sages pratiquant lUnion mystique. Or il est bien
difficile dobtenir en ce monde une telle origine.
43 Alors il reprend le pieux exercice quil avait pratiqu dans sa vie
antrieure, et il sefforce davantage vers la perfection, fils de Kuru ;
44 Car sa prcdente ducation lentrane sans quil le veuille, lors
mme que, dans son dsir darriver lUnion, il transgresse la doctrine brhmanique.
45 Comme il a dompt son esprit par leffort, le Yg, purifi de ses
souillures, perfectionn par plusieurs naissances, entre enfin dans la
voie suprme.
46 Il est alors considr comme suprieur aux asctes, suprieur aux
sages, suprieur aux hommes daction. Unis-toi donc, Arjuna.
47 Car entre tous ceux qui pratiquent lUnion, celui qui, venant
moi dans son cur, madore avec foi, est jug par moi le mieux Uni
de tous.
Retour la Table des Matires