Vous êtes sur la page 1sur 9

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

LIGNES D’INFLUENCE

1

LIGNES D’INFLUENCE DES POUTRES SUR APPUIS SIMPLES

2

1.1

Définition

2

1.2

Courbe d’influence des réactions d’appuis

2

1.2.1

Réaction d’appui gauche V 0

2

1.2.2

Réaction d’appui droite V1

2

1.3

Ligne d’influence de l’effort tranchant.

3

1.4

Ligne d’influence du moment fléchissant

4

1.5

Ligne d’influence de la flèche

4

2

UTILISATION DES LIGNES D’INFLUENCE POUR LES CHARGES LOCALISEES

5

2.1

Charges isolées indépendantes

5

2.2

Exemple

5

2.3

Effet d’un convoi

6

2.3.1

Définition

6

2.3.2

Détermination des efforts maximaux dans une section donnée.

6

2.3.3

Maximum absolu du moment fléchissant pour l’ensemble de la poutre : Théorème de Barré

6

2.3.4

Exemple : convoi à deux essieux

7

3

UTILISATION DES LIGNES D’INFLUENCE POUR LES CHARGES REPARTIES

7

3.1

Moment fléchissant et effort tranchant en une section donnée d’abscisse x

7

3.2

Valeurs extrêmes de l’effort tranchant dans une section .

8

3.3

Valeur extrême du moment fléchissant en une section

9

3.4

Courbes enveloppes

9

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

1 LIGNES D’INFLUENCE DES POUTRES SUR APPUIS SIMPLES

1.1 Définition

), une poutre G 0 G 1 plane sur deux appuis simples soumise à

une charge ponctuelle unitaire mobile d’abscisse . On cherche à mesurer dans une section quelconque d’abscisse x l’effet de cette charge mobile.

On considère, dans un repère orthonormé ( x y z

r r r

,

,

y

z
z

x

P = 1

G 0 G 1 x V 0 V 1
G 0
G 1
x
V 0
V 1

Cet effet F pourra être l’effort tranchant, le moment fléchissant, ou le déplacement (flèche, rotation) de la section . La courbe représentative de F( ), lorsque la charge mobile se déplace sur la poutre, est appelée courbe d’influence. Cette courbe d’influence est relative à une section x donnée. Il y a donc autant de courbes d’influences que de sections que l’on considère.

1.2 Courbe d’influence des réactions d’appuis

1.2.1 Réaction d’appui gauche V 0

Lorsque la charge P est à l’ abscisse , la réaction d’appui gauche vaut :

V 0 =

l

l

P =

l

l

= 1 -

l

La ligne d’influence de V 0 est donc une droite de représentation :

y

z
z

x

1

de V 0 est donc une droite de représentation : y z x 1 Ligne d’influence

Ligne d’influence de V 0

Lorsque P se situe au droit de G 0 , on retrouve bien V 0 = P = 1. De même, lorsque P se situe en G 1 , la charge est directement équilibrée par la réaction d’appui V 1 , d’où V 0 = 0.

1.2.2 Réaction d’appui droite V 1

Lorsque la charge P est à l’abscisse , la réaction d’appui droite vaut :

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

V 0 =

l

P =

l

La ligne d’influence de V 0 est donc une droite de représentation :

y

z
z

x

1
1

Ligne d’influence de V 1

1.3 Ligne d’influence de l’effort tranchant.

Plaçons-nous dans une section d’abscisse x. Evaluons l’effort tranchant T(x, ) dans lorsque la charge mobile parcourt la poutre.

Deux cas sont à considérer :

< x : la charge est située à gauche de la section . Alors T(x, ) = V 0 – P = -

l

(on obtient directement T( ,x) = -V 1 = -

l

en considérant les forces de droite) ;

> x : la charge est située à droite de la section . Alors T(x, ) = V 0 = 1-

Au droit de la section , il y a discontinuité : T(x,x- ) = – x et T(x,x+ ) = 1-

l

l

x .

l

La courbe représentative est donc :

y

z
z

x

1-x/l Pente -1/l P=1 T(x, ) 1 -x/l x
1-x/l
Pente -1/l
P=1
T(x, )
1
-x/l
x

Ligne d’influence de T(x, )

L’effort tranchant en est maximal lorsque la charge est située au droit de .

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

1.4 Ligne d’influence du moment fléchissant

Deux cas sont toujours à considérer :

< x : la charge est située à gauche de la section . Alors M(x, ) = V 1 (l-x) = (1- x )

l

des force de droite. C’est une droite de pente (1-

x )

l

> x : la charge est située à droite de la section . Alors M(x, ) = V 0 .x = x(1-

C’est une droite de pente -

En

= x, M(x,x) = x(1-

x )

l

x .

l

La courbe représentative est donc :

l

).

par application directe

x(1- x ) l Pente -x/l P=1 M(x, )
x(1-
x )
l
Pente -x/l
P=1
M(x, )

Pente 1-x/l

y

z
z

x

x
x

Ligne d’influence de M(x, )

Le moment fléchissant en est maximal lorsque la charge est située au droit de .

1.5 Ligne d’influence de la flèche

C’est la courbe qui admet comme ordonnée au point d’abscisse produit par la charge concentrée unitaire d’abscisse .

Considérons deux systèmes de chargement :

la flèche v(x, ) de la section d’abscisse x

y

z x
z
x
S 1 S 2 P=1 P’=1 v(x, ) v( ,x) x x
S 1
S 2
P=1
P’=1
v(x, )
v( ,x)
x
x

Dans le premier chargement, on considère la flèche v(x, ) en x provoquée par la charge située en . Dans le second, on considère la flèche v( ,x) en provoquée par la charge unitaire située en x. D’après le théorème de Maxwell-Betti, P’. v(x, ) = P. v( ,x), avec P = P’ = 1

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

soit v(x, ) = v( ,x).

La courbe v(x, ), ligne d’influence de la flèche en , est tout simplement la déformée de la poutre v( ,x) chargée par la charge unitaire placée en .

2

UTILISATION

LOCALISEES

DES

LIGNES

D’INFLUENCE

2.1 Charges isolées indépendantes

POUR

LES

CHARGES

Considérons une poutre G 0 G 1 soumise aux charges localisées P i appliquées aux points d’abscisses i . Les lignes d’influence de T et M en nous permettent de déterminer directement l’effet des charges localisées en par lecture directe des ordonnées :

Soit y i et y’ i les ordonnées d’abscisses i des lignes d’influence de l’effort tranchant et du moment fléchissant dans la section . Une charge unité d’abscisse i produit dans un effort tranchant y i et un moment fléchissant y’ i .

y

z x
z
x

T(x, )

M(x, )

P P P 1 i n x i y i y 1 y’ 1 y’
P
P
P
1
i
n
x
i
y i
y 1
y’ 1
y’ i

D’après le principe de superposition, une charge P i appliquée en i produit dans un effort tranchant y i .P i et un moment fléchissant y’ i .P i et le système total Pi produit :

- un effort tranchant T(x) =

- un moment fléchissant M(x) =

Py

i

i

Py'

i

i

2.2 Exemple

y

z x
z
x
10 30 20 x= 2.5 i
10
30
20
x= 2.5
i

Soit 3 charges de 10, 30 et 20 kN situées respectivement en x = 1, 6, 8 m sur une poutre de longueur 10m. Déterminer l’effort tranchant et le moment fléchissant en x = 2,5 m en étudiant les lignes d’influence.

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

2.3 Effet d’un convoi

2.3.1 Définition

Un convoi est un système de charges localisées mobiles qui se déplacent sans variations de distances entre les points d’application des charges.

2.3.2 Détermination des efforts maximaux dans une section donnée.

Il résulte de la forme des lignes d’influence que les efforts T et M sont maximaux en lorsqu’une charge d’un

convoi est située au droit de la section . Si le convoi est composé de n charges P i , il y donc n positions de convoi à étudier ; pour chaque position, on place une charge P i au droit de et on détermine l’effort tranchant maximal T m (x) et le moment fléchissant maximal M m (x) en .

Lorsqu’on étudie toutes les sections de la poutre, les courbes des efforts tranchants maximaux T m (x) et M m (x) ont alors pour allure :

y

z x
z
x

T m (x)

et M m (x) ont alors pour allure : y z x T m (x) Ces
et M m (x) ont alors pour allure : y z x T m (x) Ces
et M m (x) ont alors pour allure : y z x T m (x) Ces

Ces courbes sont appelées courbes enveloppes.

M m (x)
M m (x)

2.3.3 Maximum absolu du moment fléchissant pour l’ensemble de la poutre : Théorème de Barré

Considérons un convoi de charges Pi. Désignons par

G 0 G 1 .

Soit la distance de la résultante

Soit di la distance entre la charge Pi, située à gauche de , et la résultante

la résultante des forces du convoi situées sur la poutre

;

au milieu de la poutre ;

y

z x
z
x
P g d g P i d i l/2+ -di l/2-
P g
d g
P i
d
i
l/2+ -di
l/2-

Plaçons nous au droit d’une charge Pi et étudions les sollicitations en cette section. En écrivant l’équilibre des moments en G 1 , il vient :

V 0 .l

=

.(l/2- ), soit V 0 =

(

1

2

l

)

Le moment i au droit de la charge Pi est égal à :

i = (l/2+ -d i ).V 0 - Pd

g

g

=

(

1

2

l

)(l/2+ -d i ) -

Pd

g

g

où d g désigne la distance entre les points d’applications P g situés à gauche de P i et le point d’application de la charge P i .

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

Dans cette expression, seule la distance , qui fixe la position du convoi (puisque c’est la position de la résultante) est variable, toutes les autres distances d g et d i sont fixes. La valeur extrême du moment i est donc atteinte pour la valeur de qui annule la dérivée de i.

d

i = -

d

l

(

l

2

soit 2

soit

- d i = 0

=

d

i

2

.

+

d )

i

+

(

1

2

l

) = 0

Le théorème de Barré s’énonce ainsi :

Le moment fléchissant est maximal au droit d’un essieu lorsque cet essieu et la résultante générale du convoi occupent des positions symétriques par rapport au milieu de la poutre.

La valeur de ce moment est obtenue en remplaçant par sa valeur dans l’expression de i :

imax =

l

4

(1

d i

l

)

2

-

Pd

g

g

2.3.4 Exemple : convoi à deux essieux

y

z x
z
x
P P d L
P
P d
L

On considère un convoi de deux charges identiques P distantes de d = 5 m, évoluant sur une poutre de longueur L = 10 m.

- déterminer la courbe enveloppe des efforts tranchants et moments fléchissants maximaux

- déterminer la position du convoi donnant le moment maxi dans la poutre, ainsi que son intensité.

3

UTILISATION

REPARTIES

DES

LIGNES

D’INFLUENCE

POUR

LES

CHARGES

3.1 Moment fléchissant et effort tranchant en une section donnée d’abscisse x

Soit une poutre G 0 G 1 soumise entre les points d’abscisses 1 et 2 à une charge répartie d’intensité p( ). Un tronçon de poutre de longueur d et d’abscisse subit une charge ponctuelle élémentaire p( )d . Dans la courbes des lignes d’influence de T et de M, la charge unitaire positionnée en produit en des efforts T et M d’intensité respectives y( ) et y’( ). D’après le principe de superposition, la charge élémentaire p( )d produit respectivement :

t ( ) = p( )y( )d

et

m( ) = p( )y’( )d .

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

y

z x
z
x

t(x, )

m(x, )

1 p( )d x 2 y( ) y 1 y’ 1 y’( )
1
p( )d
x
2
y( )
y 1
y’ 1
y’( )

L’ensemble des charges réparties produit donc un effort tranchant :

T(x) =

2

1

(

p

)

(

y

)

d

Et un moment fléchissant :

M(x) =

2

1

(

p

)

y

'(

)

d

Si la charge est uniforme p( ) = p, alors :

2

T(x) = p

1

(

y

2

M(x) = p

1

y

'(

)

d

)

d

L’effet correspondant est donc égale au produit de l’intensité de la charge uniforme par la valeur algébrique de l’aire limitée par la ligne d’influence entre les abscisses 1 et 2 .

3.2 Valeurs extrêmes de l’effort tranchant dans une section .

Supposons une charge répartie uniforme, d’intensité p, qui peut être répartie ou non sur la totalité de la poutre. Les valeurs extrêmes de l’effort tranchant sont obtenues en surchargeant toute la région de la poutre pour laquelle les ordonnées de la ligne d’influence sont de même signe.

Ainsi, la valeur maximale de l’effort tranchant positif est obtenue lorsque la charge répartie se situe à droite de la section , zone où la ligne d’influence donne des ordonnées y( ) positives et :

T + m (x) = p. Aire(G 1 AG) = p.(1- x ).(l-x)/2 =

l

p

2

l

(l-x) 2 .

De même, la valeur maximale de l’effort tranchant négatif est obtenue lorsque la charge répartie se situe à gauche de la section et :

T - m (x) = p. Aire(G 0 BG) = p.- x .x/2 = -

l

p

2

l

x 2 .

ESTP – TP 1 - Cours de Résistance des Matériaux

Lignes d’influence

y

z x
z
x

t(x, )

G 0

m(x, )

G 0

1 pd x 2 A y( ) y 1 G G 1 B C y’
1
pd
x
2
A
y( )
y
1
G
G
1
B
C
y’ 1
y’( )
G
1

y A = 1-x/l

y B = -x/l

y A = 1-x/l y B = -x/l y C = x(1-x/l)

y C = x(1-x/l)

3.3 Valeur extrême du moment fléchissant en une section

Les ordonnées de la lignes d’influence de M sont positives quelle que soit l’abscisse . La valeur extrême du moment fléchissant dans la section d’abscisse x est donc obtenue en chargeant la totalité de la poutre et :

M m (x) = p.Aire(G 0 G 1 C) = plx(1- x )/2 =

l

1

2

px l x

(

)

3.4 Courbes enveloppes

Lorsqu’on fait varier la section , et qu’on regarde en chaque section les valeurs extrêmes des effets, on obtient alors les courbes enveloppes de T et de M.

La courbe enveloppe de T s’obtient des expressions de T + m et T - m , qui sont des paraboles s’annulant respectivement en x=0 et x = l et ayant respectivement une tangente horizontale en G 1 et G 0 .

pl En x = l/2, T m (l/2) = pl ; en x = 0
pl
En x = l/2, T m (l/2) = pl
; en x = 0 T + m =
; en x = l, T - m = -
8
2
T m (x)
pl/8
y
z
x
-pl/8

pl

2

M

pl 2 /8

m (x)
m (x)

Le diagramme des moments fléchissants extrêmes est représenté par une parabole ; identique à la courbe représentative du moment fléchissant du à une charge uniformément répartie sur toute la longueur de la poutre.