Vous êtes sur la page 1sur 40

Table des matières

 

Préface Sommaire Sigles et abréviations

9

11

15

Partie 1

19

 

Définition et fondements de l’expropriation pour cause d’utilité publique

 

Section 1

Définition

19

Section 2

Fondements

19

 

§1. La Déclaration des droits de l’homme §2. Le code civil §3. La Convention européenne des droits de l’homme

19

19

20

Section 3

Rappel historique

20

§1. La Révolution §2. Le Premier Empire §3. La loi du 7 juillet 1833 §4. Les décrets-lois de 1935 §5. L’ordonnance du 23 octobre 1958 §6. La codification des textes §7. Le régime actuel de l’expropriation

20

20

20

20

21

21

21

Chapitre 1

Champ d’application de l’expropriation

23

Section 1 Définition de l’utilité publique

23

 

§1. La

législation

23

§2. La jurisprudence I. Au regard de la Convention européenne des droits de l’homme II. Au regard de la jurisprudence du Conseil d’État

24

24

25

A. L’utilité publique selon le Conseil d’État – La théorie de bilan

25

 

B. La juridiction administrative reconnaît l’utilité publique

26

C. La prise en compte des effets environnementaux

28

D. La prise en compte du principe de précaution

28

E. Cas où la juridiction administrative ne reconnaît pas l’utilité publique

28

 

799

Traité des beaux commerciaux

 

F.

Expropriation indirecte

29

Section 2

Les expropriants

31

§1. Services et collectivités pouvant exproprier

31

I. Les collectivités territoriales et leurs établissements publics

31

II. Certaines personnes privées assurant un service public

32

III. Expropriation bénéficiant à des organismes privés

33

§2. Expropriation bénéficiant à des personnes privées §3. Expropriation bénéficiant à des organisations internationales

33

34

§4. Absence de bénéficiaire

34

Section 3

Biens susceptibles d’être expropriés

34

§1. Immeubles

 

34

I. Principe

34

II. Cas des immeubles des collectivités publiques

35

 

A. Immeubles du domaine privé des collectivités

35

B. Domaine public des collectivités

35

 

III. Expropriation partielle

36

Section 4

Droits réels immobiliers

36

§1. Biens meubles

37

Partie 2

39

 

La phase administrative

 

Chapitre 2

Les opérations préliminaires

41

Section 1

Décision de l’administration

41

Section 2

Consultations et débats publics

42

§1. La concertation de l’article L. 300-2 du code de l’urbanisme §2. Concertation entre l’État et les collectivités territoriales §3. La Commission nationale du débat public

42

44

45

I. Définition, mission

45

II. Composition et fonctionnement

45

III. Opérations soumises à débat public

46

IV. Opérations non soumises au débat public

48

V. Organisation du débat public

50

VI.

La décision et ses conséquences

51

Section 3

Étude d’impact

51

§1. Définition §2. Projets soumis à étude d’impact §3. Procédure §4. Contenu de l’étude d’impact

51

51

63

64

800

Table des matières

 

§5. Autorité compétente

67

I. Projets de la compétence du ministre chargé de l’environnement

67

II. Projets de la compétence de la formation d’autorité environnementale du

conseil général de l’environnement et du développement durable

67

III.

Projets de la compétence du préfet de région

68

§6. Procédure

 

68

§7. Information des États étrangers

69

§8. Mise à disposition du public

70

§9. La décision d’autorisation

71

§10. Jurisprudence relative à l’étude d’impact

71

§11. Conséquences de l’absence ou de l’insuffisance de l’étude d’impact

74

Chapitre 3

Enquête préalable à la déclaration d’utilité publique

75

Section 1

Enquête publique de droit commun

75

§1. Dossier d’enquête

76

I. La notice explicative

77

II. L’estimation des dépenses

78

III. Le plan de situation et le périmètre de l’opération

81

IV. Le dossier complexe : documents complémentaires

82

 

A. Le plan général des travaux et les caractéristiques des ouvrages les plus importants

82

B. L’étude d’impact

82

C. L’évaluation socio-économique des grands projets d’infrastructure

83

 

1. Définition

83

2. Nature de l’évaluation socio-économique

83

3. Sanction de l’absence ou de la mauvaise qualité de l’évaluation

84

 

§2. L’arrêté d’ouverture d’enquête préalable

85

I. Délai et pouvoirs du préfet

85

II. Commissaire enquêteur ou commission d’enquête

86

III. L’annonce de l’ouverture de l’enquête

87

IV. Le lieu de l’enquête

88

V. La durée de l’enquête

89

§3. Déroulement de l’enquête

90

I. Le recueil des observations

91

II. La clôture de l’enquête et l’avis du commissaire enquêteur ou du président

de la commission d’enquête

91

 

A. Transmission du dossier

91

B. Rédaction des conclusions

92

C. Avis personnel du commissaire enquêteur ou du président de la commission d’enquête

92

D. Liberté du commissaire enquêteur et de la commission d’enquête

93

E. Clôture du dossier

94

F. Transmission des conclusions du commissaire enquêteur ou de la commission d’enquête

94

 

1. Transmission au préfet

94

2. Transmission au maire

95

 

G.

Information du public

95

 

801

Traité d’expropriation des biens

Section 2

Enquêtes publiques relatives aux opérations susceptibles d’affecter l’environnement

96

§1. Champ d’application et objet de l’enquête publique

96

I. Opérations soumises à enquête publique

96

II.

Opérations dispensées d’enquête publique

96

§2. Procédure et déroulement de l’enquête publique

97

I. Ouverture et organisation de l’enquête

98

II. Commissaire enquêteur ou commission d’enquête

98

III. Désignation du commissaire enquêteur ou d’une commission d’enquête

98

IV. Durée de l’enquête

99

V. Enquête publique unique

99

VI. Composition du dossier d’enquête

100

VII. Organisation de l’enquête

101

VIII. Jours et heures de l’enquête

102

IX. Publicité de l’enquête

102

X. Information des communes

103

XI. Conduite de l’enquête

103

XII. Visite des lieux par le commissaire enquêteur

104

XIII. Audition de personnes par le commissaire enquêteur

104

XIV. Réunion d’information et d’échange avec le public

104

XV. Observations, propositions et contre-propositions du public

105

XVI. Suspension de l’enquête

105

XVII. Enquête complémentaire

106

XVIII. Clôture de l’enquête

106

XIX. Rapport et conclusions

107

XX. Prorogation de la durée de validité d’une enquête publique

108

XXI. Rapport du commissaire ou de la commission d’enquête

108

XXII. Avis défavorable du commissaire ou de la commission d’enquête

109

XXIII. Référé suspension

109

XXIV. Prise en charge des frais de l’enquête

109

XXV. Indemnisation du commissaire enquêteur

109

XXVI. Projet de travaux, d’ouvrages ou d’aménagements susceptible d’avoir

des incidences notables sur l’environnement d’un autre État

110

XXVII. Projet de travaux, d’ouvrages ou d’aménagements susceptible d’avoir en France des incidences notables sur l’environnement par un État étranger

111

XXVIII. Durée de validité de l’enquête

111

§3. Modalités du respect du secret de la défense nationale dans les enquêtes publiques. 111

Section 3

Opérations dispensées d’enquête préalable

112

Section 4

Enquêtes groupées

112

§1. Enquête préalable à la déclaration d’utilité publique jointe à l’enquête parcellaire

112

§2. Enquête portant à la fois sur l’utilité publique de l’opération et sur la mise en compatibilité d’un schéma de cohérence territoriale (SCOT)

113

802

Table des matières

§3. Enquête portant à la fois sur l’utilité publique et sur la mise en compatibilité d’un plan local d’urbanisme (PLU)

113

 

§4. Enquête sur une zone d’aménagement concerté groupée avec l’enquête sur l’utilité publique

114

§5. Enquête dans le cadre du schéma de gestion des eaux groupée avec l’enquête préalable à la DUP

114

§6. Les regroupements d’enquête prévus par le décret du 23 avril 1985

114

Chapitre 4

Déclaration de projet

115

Section 1

Champ d’application

115

Section

2

Procédure

116

Chapitre 5

Avis à recueillir

117

Section 1

Consultation et avis du service des Domaines

117

§1. Champ d’application

117

I. Acquisitions amiables déclarées d’utilité publique – Accords homologués par le juge

117

II. Projets poursuivis par voie d’expropriation

118

§2. Objet de l’avis

118

§3. Contrôle du juge de l’expropriation

118

§4. Durée de validité de l’avis du domaine

119

§5. Communication de l’avis des Domaines

119

Section 2

Avis du ministre de la Culture ou du ministre chargé des sites

119

§1. Opérations soumises à cet avis

119

§2. Opérations dispensées de l’avis

120

§3. Obtention de l’avis

120

§4. Portée de l’avis

121

§5. Déconcentration

121

Section 3

Avis du ministre de l’Agriculture

121

Section 4

Avis de la commission départementale des sites

121

Section 5

Avis du conseil régional

122

Section 6

Avis à recueillir dans le cadre de la défense des massifs forestiers contre les incendies

122

Section 7

La commission d’examen des opérations immobilières présentant un caractère secret

123

Chapitre 6

La déclaration d’utilité publique

125

Section 1

La décision d’exproprier

125

§1. Compétence exclusive de l’État

125

§2. Motivation de la DUP

125

§3. Refus d’engager une procédure d’expropriation

126

 

803

Traité d’expropriation des biens

 

§4. Délai d’intervention

126

§5. Renonciation à l’expropriation

127

Section 2

Autorité compétente pour déclarer l’utilité publique

127

§1. Déclarations d’utilité publique prononcées par arrêté

127

§2. Déclarations d’utilité publique prononcées par décret en Conseil d’État

128

I. Opérations secrètes intéressant la défense nationale

128

II. Régime de la Nouvelle-Calédonie

128

Section 3

Durée de validité et prorogation de la déclaration d’utilité publique

129

§1. Durée de la DUP

129

§2. Suspension du délai

129

§3. Prorogation de la DUP

130

Section 4

Nature et contenu de la déclaration d’utilité publique

131

§1. Nature de la DUP

131

§2. Contenu de la DUP

132

I. Indication du bénéficiaire

132

II. Indication du but de l’opération

132

 

A. Opérations accessoires

132

B. Conformité au projet de l’opération indiquée

133

 

III. Indication de l’urgence éventuelle

133

IV. Indication du texte fondant la DUP

133

V. Indication de la collectivité conduisant la procédure

134

VI. Indication éventuelle des modalités de réparation des préjudices agricoles 134

VII. Indication de l’option de l’expropriant d’un immeuble en copropriété

135

VIII. Indication des prescriptions visant l’environnement

135

IX.

Engagements pris à l’occasion d’une DUP

135

Section 5

Compatibilité de la déclaration d’utilité publique avec les dispositions

§1. Compatibilité avec les schémas de cohérence territoriale (SCOT)

d’urbanisme

136

136

§2. Compatibilité avec les plans locaux d’urbanisme (PLU)

136

§3. Compatibilité avec la loi Littoral

137

§4. Compatibilité avec les dispositions régissant un lotissement

138

Section 6

Effets de la déclaration d’utilité publique

138

§1. Absence de transfert de propriété

138

§2. Création d’un droit de délaissement

138

§3. Conséquences en matière d’urbanisme

139

Section 7

Recours contre la déclaration d’utilité publique

139

§1. Nature et conditions du recours

139

I. Nature du recours

139

II. Délai de recours

139

III. Juridiction compétente

140

804

Table des matières

 

IV. Intérêt à agir – Personne admise à former un recours

140

V. Motivation du recours

141

§2. Référé-suspension

141

I. Déclarations concernées

141

II. Cas dans lesquels la suspension a été prononcée

141

III. Cas dans lesquels la suspension a été rejetée

142

§3. Moyens pouvant être invoqués à l’appui d’un recours contre la déclaration d’utilité publique

143

Moyens relatifs à d’autres actes pouvant justifier un recours contre la déclaration d’utilité publique

I.

143

A. Délibérations du conseil municipal

143

B. Documents d’urbanisme

143

C. Directives

144

II. Moyens inhérents à la déclaration d’utilité publique

144

A. Détournements de pouvoir

144

B. Nécessité de l’opération non établie

145

C. Conformité de la déclaration d’utilité publique au principe de précaution

146

D. Inconvénients de l’opération excédant ses avantages – Théorie du bilan

146

III. Absence de contrôle sur l’opportunité du choix opéré par l’administration

147

IV Immeubles dans le patrimoine de l’expropriant

147

Section 8

Conséquences de l’annulation de la déclaration d’utilité publique

148

§1. Effet global de la sanction

148

§2. Effets sur les actes administratifs

148

§3. Effets sur les cessions amiables

148

§4. Effets sur l’ordonnance d’expropriation

148

I. L’ordonnance n’est pas encore rendue

148

II. L’ordonnance est rendue, mais fait l’objet d’un pourvoi encore pendant

149

III. L’ordonnance est devenue définitive

149

§5. L’exécution forcée de la décision d’annulation

150

Chapitre 7

Enquête parcellaire

151

Section 1

Objet et situation dans le temps

151

§1. L’objet de l’enquête

151

§2. Situation dans le temps

151

Section 2

Constitution et dépôt du dossier

151

§1. Visite des lieux par l’administration

151

§2. Contenu du dossier

152

I. Le plan parcellaire

152

II. La liste des propriétaires

153

§3. Dépôt du dossier

154

Notification du dépôt du dossier

154

I. Obligation de notifier le dépôt du dossier

154

II. Date de la notification

155

 

805

Traité d’expropriation des biens

 

III. Forme et contenu de la notification

155

IV. Destinataires de la notification individuelle

157

 

A. Époux communs en biens

157

B. Indivisaires et copropriétaires

157

C. Personnes morales

158

D. Personnes contestant le droit de propriété

158

E. Personnes incapables

158

F. Titulaires de droits ou hypothèques

158

 

V. Conséquences de la notification

158

 

A. Création d’obligations à la charge de son destinataire

158

B. Privation de certains recours pour celui qui l’a reçue

159

 

VI.

Sanction des irrégularités de la notification

159

 

A. Annulation de l’ordonnance d’expropriation

159

B. Annulation de l’arrêté de cessibilité

160

Section 3

Déroulement de l’enquête

160

§1. Arrêté préfectoral

160

I. Contenu de l’arrêté

161

II. Publication de l’arrêté

161

§2. Durée de l’enquête

161

§3. Observations formulées au cours de l’enquête parcellaire

162

I.

Conditions de forme

162

II Conséquences découlant des observations

163

§4. Clôture de l’enquête et avis du commissaire enquêteur

163

I. Clôture de l’enquête

163

II. Avis du commissaire enquêteur ou du président de la commission

 

d’enquête

164

Section 4

Arrêté de cessibilité

165

§1. Modalités d’intervention de la déclaration de cessibilité

165

§2. Nature et durée de l’arrêté de cessibilité

166

I. Nature de l’arrêté

166

II. Durée de validité de l’arrêté

166

§3. Contenu de l’arrêté de cessibilité

166

I. Désignation des immeubles expropriés

166

II. Identification des propriétaires

168

III. Indication du projet poursuivi

169

IV. Mention des ouvrages ou travaux accessoires

169

§4. Effets de l’arrêté de cessibilité

170

§5. Recours contre l’arrêté de cessibilité

170

I. Référé suspension

170

II. Juridiction compétente

171

III. Délai du recours

171

IV. Personnes ayant intérêt à agir

171

V. Moyens du recours

172

806

Table des matières

 

A. Irrégularités tenant à l’arrêté lui-même

172

B. Irrégularités d’actes antérieurs

172

C. Suspension des effets de l’arrêté de cessibilité

172

 

VI.

Conséquences de l’annulation de l’arrêté de cessibilité

173

Partie 3

175

 

Le transfert de propriété

 

Chapitre 8

Ordonnance d’expropriation

177

Section 1 Transfert de propriété

177

 

§1. Saisine du juge

178

I. Juge compétent et secrétariat

178

II. Auteur de la saisine

179

III. Modalités de la saisine

179

§2. Existence d’une procédure de référé-suspension en cours contre la déclaration d’utilité publique ou l’arrêté de cessibilité

180

§3. Modalités de prise de l’ordonnance

180

I. Délai

 

180

II. Rôle du juge en matière de transfert de propriété

181

III. Procédure

 

182

§4. Contenu de l’ordonnance d’expropriation

182

I. Visas du juge

182

 

A. La requête du préfet

183

B. La déclaration d’utilité publique

183

C. Le plan parcellaire

184

D. L’arrêté d’ouverture de l’enquête parcellaire

184

E. La notification de l’ouverture de l’enquête parcellaire

184

F. Destinataires de la notification individuelle

184

 

1. Époux communs en biens

184

2. Indivisaires et copropriétaires

185

3. Personnes morales

185

4. Personnes incapables

186

 

G. Affiche avisant de l’ouverture de l’enquête parcellaire et le certificat du maire attestant

que l’affichage a eu lieu avant cette ouverture

186

H.

Numéro du journal publiant l’avis d’ouverture de l’enquête parcellaire

187

I. Accusés de réception des lettres recommandées par lesquelles les propriétaires ont été informés du dépôt du dossier de l’enquête parcellaire en mairie

187

J. Procès-verbal établi à la suite de l’enquête parcellaire

188

K. Arrêté de cessibilité ayant moins de six mois de date

188

 

II. Désignation des immeubles sous emprise

189

III. Identité de chaque propriétaire

190

IV. Indication du bénéficiaire de l’expropriation

192

V. Sanction de l’absence d’un visa ou d’une mention, de l’insuffisance ou

de l’inexactitude d’un renseignement

192

 

807

Traité d’expropriation des biens

 

§5. Notification et publication de l’ordonnance d’expropriation

192

I. Notification de l’ordonnance

192

II. Publication de l’ordonnance

193

§6. Effets de l’ordonnance d’expropriation

194

I. Transfert de propriété du bien

194

II. Attribution à l’exproprié d’un droit à indemnité

194

III. Extinction de tous droits sur l’immeuble

195

 

A.

Principe

195

B. Extinction des droits réels

195

C. Extinction des droits personnels

196

 

IV. Report sur l’indemnité allouée au propriétaire des effets des actions

en justice intentées par des tiers avant l’expropriation

196

§7. Recours contre l’ordonnance d’expropriation

196

I. Pourvoi en cassation

197

II. Auteur du pourvoi

197

III. Autorité contre laquelle le pourvoi est dirigé

198

IV. Forme du pourvoi

198

V. Notification du pourvoi

198

VI. Cas d’irrecevabilité du pourvoi

199

 

A.

Absence de moyens

199

B.

Acquiescement

199

C. Non-respect des délais

199

D. Moyens ne rentrant pas dans les catégories prévues à l’article L. 12-5 du code

de l’expropriation

199

 

VII. Effets du pourvoi

200

VIII. Conséquences de l’annulation de l’ordonnance à la suite du pourvoi

200

Section 2

Ordonnances rectificatives

201

§1. Procédure de rectification

202

§2. Éléments pouvant donner lieu à rectification

202

I. Cas dans lesquels la rectification a été admise

202

II. Erreurs ou omissions qui ne peuvent être rectifiées

203

Section 3

Constatation de la perte de base légale de l’ordonnance d’expropriation

203

§1. Délai de saisine

204

§2. Composition du dossier

204

§3. Convocation

204

§4. Procédure

 

205

§5. Voix de recours

206

Pourvoi en cassation conformément aux règles du chapitre I er du titre VII du livre II du code de procédure civile

206

Chapitre 9

Acquisitions amiables dans le cadre de la procédure d’expropriation

207

Section 1

Acquisition postérieure à la déclaration d’utilité publique mais antérieure

à

l’ordonnance

207

808

Table des matières

 

§1. Conditions de validité

207

I.

Consentement et capacité des parties, avis des Domaines

207

 

A. Consentement des parties

207

B. Capacité des parties

207

1. Démembrement de propriété

207

2. Mineurs et incapables majeurs

208

a. Cas de l’administration légale

208

b. Cas de la tutelle

208

c. Cas des incapables majeurs

208

3. Absents

208

4. État et collectivités locales

208

C. Avis du service des Domaines

208

 

II. Notification aux créanciers

209

 

A. Créancier non inscrit

209

B. Créancier inscrit

209

C. Opposition à un accord amiable

209

§2. Effets

210

 

I.

Extinction des droits personnels et réels sur l’immeuble

210

II. Effets entre le vendeur et l’acquéreur

210

Section 2

Accords postérieurs à l’ordonnance

211

Section 3

Acquisition amiable intervenue avant la déclaration d’utilité publique et dont il est donné acte

212

§1. Principe

212

§2. Caractères de l’ordonnance de donné acte

213

§3. Effets de l’ordonnance de donné acte

213

Partie 4

215

 

Procédure en fixation de l’indemnité – Introduction

 

Chapitre 10

Juridiction de l’expropriation

217

Section 1

Composition de la juridiction

217

§1. Juge de l’expropriation

217

Section 2

Chambre de l’expropriation de la cour d’appel

218

§2. Greffe des juridictions de l’expropriation

218

§3. Commissaire du gouvernement

218

Section 3

Compétence du juge de l’expropriation

219

§1. Compétence d’attribution

219

§2. Limites des compétences du juge de l’expropriation

220

Difficultés étrangères à l’expropriation et contestations sérieuses sur le fond du droit

I.

220

 

809

Traité d’expropriation des biens

II. Distinction entre dommage accessoire à l’expropriation et dommage

 

de travaux publics

221

A. Dommages accessoires à l’expropriation

221

B. Dommages de travaux publics

222

C. Dommages résultant d’un déséquilibre d’exploitation

222

D. Dommages résultant d’une emprise irrégulière ou d’une voie de fait

222

Chapitre 11

Procédure de première instance

223

Section 1

Notification de l’un des actes antérieurs de la procédure

223

§1. Acte devant être notifié

223

I. Modalités de la notification

224

II. Dénonciation par le propriétaire de certains ayants droit

224

A. Principe de la dénonciation

224

B. But et portée de la dénonciation

224

C. Conséquences de l’absence de dénonciation

225

§2. Publicité collective

226

Section 2

Offres de l’expropriant

226

§1. Notification des offres

226

§2. Réponse aux offres de l’expropriant

227

Section 3

Notification des mémoires

227

§1. Délai de notification

228

§2. Forme et contenu des mémoires

228

§3. Absence de mémoire

230

Section 4

Saisine du juge

230

§1. Juge compétent

230

§2. Délai de saisine

230

I. Saisine par l’expropriant

230

II. Saisine par l’exproprié

231

§3. Modalités de la saisine

232

Section 5

Transport sur les lieux

233

§1. Fixation et notification de la date

233

I. Notification par l’expropriant

233

II. Avis adressé par le secrétariat-greffe

233

§2. Modalités de la visite

234

I. Participants

234

II. Observations et procès-verbal

234

Section 6

Audience

235

§1. Comparants

235

I. Expropriant

235

II. Exproprié

236

III. Expert au notaire ou sachant

236

810

Table des matières

 

IV.

Commissaire du gouvernement

237

 

A. Désignation

 

237

B. Rôle du commissaire du gouvernement

238

C. Pouvoirs du commissaire du gouvernement

239

 

1. Obligation de transparence

239

2. La perte du poids dominant des conclusions du commissaire du gouvernement

240

 

§2. Caractère contradictoire des débats

241

I. Définition

 

241

II. Droit à l’accès aux éléments d’information détenus par l’administration

fiscale

 

241

 

Le service Patrim « Rechercher des transactions immobilières »

242

 

III. Atteintes au « contradictoire »

242

 

A. Absence d’une partie

242

B. Défaut de production ou production tardive de mémoires ou d’autres pièces

243

C. Moyens relevés d’office sans débats

243

 

IV. Absence de violation du contradictoire

243

Section 7

Jugement de fixation de l’indemnité

244

§1. Lecture du jugement

244

§2. Forme et contenu du jugement

245

I.

Les visas

 

245

II. Les « donné acte »

245

 

A. Le juge doit donner acte des accords intervenus depuis sa saisine

245

B. Le juge doit donner acte des réserves des parties

246

C. Le juge doit donner acte des engagements pris par l’expropriant

246

 

III. La désignation du bien

246

IV. L’identification du bénéficiaire de l’indemnité

246

V. L’allocation de l’indemnité

246

 

A. Motivation

 

247

B. Personnalisation

247

 

1. Cas d’une indivision

247

2. Cas d’un usufruit

247

 

C. Limitation par l’offre et la demande

248

 

1. Principe

248

 

2. Application

248

 

a. Défaut de demande de l’exproprié

249

b. Absence de mémoire de l’expropriant

249

 

D. Fixation en espèces

250

E. Exception local équivalent offert au commerçant, à l’artisan ou à l’industriel évincé

251

F. Ventilation de chaque indemnité

251

G.

Indemnité sous forme alternative

252

 

1. Conditions de la fixation d’une indemnité alternative

253

2. Indemnisation alternative en cas de contestation sur le droit de propriété

253

3. Fixation d’indemnités alternatives en cas de différends entre propriétaires

et locataires

254

4.

Autres difficultés ayant justifié la fixation des indemnités en la forme alternative

254

 

811

Traité d’expropriation des biens

 

H.

Fixation d’un complément d’indemnité d’expropriation

255

 

VI. Dépens et frais irrépétibles

255

 

A. Dépens

255

 

B. Allocation au titre des frais irrépétibles

256

 

1. Article 700 du code de procédure civile

256

2. Appréciation du caractère équitable du remboursement des frais irrépétibles

256

Section 8

Notification du jugement

256

Section 9

Difficultés d’exécution du jugement

257

Section 10

Jugements rectificatifs

257

Chapitre 12

Voies de recours extraordinaires contre le jugement

259

Section 1

Tierce opposition

259

Section

2

Contredit

 

259

Chapitre 13

Voie de recours ordinaire : l’appel

261

Section 1

Décisions susceptibles d’appel

261

Section 2

Personnes ayant qualité pour faire appel

262

§1. Expropriant

262

§2. Exproprié

263

§3. Commissaire du gouvernement

264

§4. Créanciers

264

Section 3

Délai d’appel

 

265

§1. Principe

265

I. Procédure ordinaire

265

II. Procédure de référé

265

§2. Point de départ du délai d’appel

265

§3. Conséquence de l’expiration du délai d’appel

266

§4. Absence de notification ou notification irrégulière du jugement

266

Section 4

Formes de l’appel

267

§1. Lettre recommandée ou acte extrajudiciaire

267

§2. Déclaration au greffe

267

Section 5

Effets de l’appel

268

§1. Appel principal

268

§2. Appel incident

268

§3. Désistement

268

Section 6

Notification de l’appel

269

Section 7

Dépôt des mémoires

269

§1. Mémoire de l’appelant

269

812

Table des matières

 

I. Délai de dépôt

269

A. Point de départ du délai

270

B. Date retenue pour le dépôt du mémoire

271

II. Dépôt tardif ou absence de mémoire : la déchéance

271

A. Champ

d’application

271

B. Causes de déchéance

271

1. Non-respect des formalités de dépôt

271

2. Défaut de mémoire

272

C. Exceptions à la déchéance

272

1. Notification irrégulière du jugement

272

2. Moyens de l’acte d’appel suffisamment précis

273

D. Effets de la déchéance

273

1. Perte du droit d’appeler

273

2. Incidence d’une réitération d’appel

273

3. Appel incident d’un appelant déchu

273

III. Notification du mémoire

274

§2. Mémoire de l’intimé

274

I. Délai et notification

274

Cour de renvoi après cassation

275

II. Appel incident

275

A. Délai

275

B. Personnes ayant qualité pour faire appel incident

275

C. Portée de l’appel incident

276

D. Forme des mémoires

276

§3. Contenu des mémoires

276

I. Moyens

276

II. Demandes nouvelles

277

A. Premières demandes en appel irrecevables

277

B. Premières demandes admises en appel

278

C. Mémoires complémentaires

279

Section 8

Audience

279

§1. Chambre des expropriations

279

I. Composition

280

A. Magistrats

280

B. Secrétariat

281

II. Compétence de la chambre des expropriations

281

A. Parties

281

B. Commissaire du gouvernement

282

§2. Caractère contradictoire des débats

282

Section 9

Expertise

283

Section 10

Péremption d’instance

284

Section 11

Arrêt d’appel

285

§1. Lecture et délivrance de l’arrêt

285

 

813

Traité d’expropriation des biens

 

§2. Contenu de l’arrêt

285

I. Mentions et constatations

285

II.

Désignation du bien exproprié et du bénéficiaire de l’allocation

286

III. Fixation de l’indemnité

286

 

A. Pouvoir souverain d’appréciation de la cour

286

B. Motivation de l’allocation

287

C. Ventilation de l’indemnité

288

D. Limitation aux moyens des parties

288

1. Principes

288

2. Cas particulier de l’appel par une seule partie

288

3. Cas particulier du défaut d’appel du commissaire du gouvernement

289

4. Cas particulier du défaut de production de mémoires

289

5. Cas particulier de la confirmation des offres ou demandes faites en première

 

instance

289

 

6.

Cas de dénaturation des conclusions

289

E. Fixation en espèces

290

F. Indemnité alternative

290

 

IV.

Condamnation aux dépens et allocation d’une participation aux frais

irrépétibles

 

291

 

A. Les dépens

291

B. Les frais irrépétibles

291

Section 12

Notification de l’arrêt

291

Section 13

Arrêts rectificatifs

 

292

Section 14

Difficultés d’exécution de l’arrêt

293

Chapitre 14

Pourvoi en cassation

295

Section 1

Décisions susceptibles d’un pourvoi

295

Section 2

Personnes pouvant former un pourvoi

296

Section 3

Délai du pourvoi

 

297

Section 4

Forme du pourvoi

297

Section 5

Effets du pourvoi

298

Section 6

Moyens du pourvoi

298

Section 7

Arrêt de la Cour de cassation

299

§1. Arrêt de rejet

 

299

§2. Arrêt de cassation

299

I. Annulation de l’arrêt d’appel et ses conséquences

299

II.

Cour de renvoi

300

III. Péremption d’instance

300

814

Table des matières

Partie 5

303

 

Procédures spéciales

Chapitre 15

Procédures accélérées

305

Section 1

Procédure d’expropriation d’urgence

305

§1. Principes de la procédure d’urgence

305

I. Notion d’urgence

305

II. Contrôle de l’urgence

305

§2. Caractéristiques de la procédure d’urgence

306

I. Raccourcissement des délais

306

II. Particularités de la fixation de l’indemnité

307

A. Visite des lieux et audience

307

B. Fixation d’une indemnité définitive

307

C. Fixation d’une indemnité provisionnelle préalable

307

III. Prise de possession

308

Section 2

Procédure d’expropriation d’extrême urgence

308

§1. Champ d’application

308

I. Principes

308

II. Cas particuliers d’application de la procédure d’extrême urgence

309

§2. Prise de possession temporaire

309

I. Intervention et publication de la décision d’occupation

309

II. Conditions de la prise de possession

310

A. Occupation temporaire éventuelle

310

B. Versement d’indemnité dans certains cas

310

III. Obligation de poursuivre la procédure d’expropriation

310

IV. Effets de l’abandon du projet

310

Chapitre 16

Expropriation de certains types de biens

313

Section 1

Expropriation d’immeubles abandonnés

313

§1. Champ d’application §2. Procédure

313

313

I. Procès-verbal provisoire d’abandon manifeste

313

II. Procès-verbal définitif d’abandon manifeste

313

III. Expropriation des biens

314

Section 2

Expropriation de biens exposés à certains risques naturels majeurs

315

§1. Phase administrative de la procédure

316

I. Dossier d’enquête

317

Constitution du dossier d’enquête publique

317

II. Enquête publique

317

III. Déclaration d’utilité publique et arrêté de cessibilité

317

§2. Phase judiciaire de la procédure

317

 

815

Traité d’expropriation des biens

 

I. Fixation de l’indemnité

317

A. Exception à la règle de l’évaluation en fonction de la consistance du bien

317

B. Exclusion des opérations spéculatives

318

C. Constructions illégalement autorisées

318

II. Paiement des indemnités

318

III. Prise de possession

319

ESection 3

xpropriation de biens exposés aux risques miniers

319

§1. Phase administrative de la procédure

319

§2. Phase judiciaire

320

Fixation de l’indemnité

320

A. Consistance à prendre en compte

320

B. Constructions illégalement autorisées

320

Section 4

Expropriation de biens exposés à certains risques technologiques

321

Chapitre 17

Procédures particulières à la voirie

323

Section 1

Alignement

323

§1. Plan d’alignement

323

I. Établissement et approbation d’un plan d’alignement

323

A. Routes nationales

323

B. Routes départementales

324

C. Voies communales

324

II. Effets d’un plan d’alignement

324

A. Terrains nus non bâtis et non clos de murs

324

 

1. Élargissement

324

2. Rétrécissement

325

 

B. Terrains bâtis

325

 

1. Servitude de reculement

325

2. Interdiction de travaux confortatifs

325

 

§2. Alignement individuel

325

§3. Alignements forcés

326

§4. Ouverture, redressement, élargissement d’une voie

326

I. Définitions

326

II. Voirie nationale

326

III. Voirie départementale

327

IV. Voirie

communale

327

A. Domaine public

327

B. Domaine privé

328

Section 2

Création de routes express et de déviations

329

§1. Création de route express

329

§2. Création de déviation

330

Section 3

Déclassements et transferts de propriété concernant les opérations d’aménagement

330

816

Table des matières

 

§1. Domaine public – Voirie

330

§2. Voies privées ouvertes à la circulation publique

331

Chapitre 18

Exploitation minière

 

333

Chapitre 19

Lutte contre l’habitat insalubre

335

Section 1

Champ d’application de la loi Vivien

335

§1. Immeubles à usage d’habitation ayant fait l’objet d’une déclaration d’insalubrité à titre irrémédiable

335

I. Immeubles déclarés insalubres à titre irrémédiable

336

II. Immeubles frappés d’un arrêté de péril d’une interdiction d’habiter

336

§2. Champ d’application de la loi

336

I. Immeubles concernés

336

II. Organismes bénéficiaires de la loi Vivien

337

Section 2

Procédure spéciale de la loi Vivien

337

§1. Phase administrative

337

I. Arrêté d’utilité publique fixant la date de prise de possession

337

II. Publication de l’arrêté et recours

338

III. Poursuite de l’expropriation

338

§2. Phase judiciaire

 

338

I. Transfert de propriété

338

II. Fixation des indemnités

339

III. Acquisition, selon une autre procédure, des biens insalubres

339

 

A. Déductions à opérer sur le montant de l’indemnité

339

B. Sort des occupants

340

Chapitre 20

Emprises partielles

 

341

Section 1 Emprise partielle ordinaire

341

 

§1. Réquisition d’emprise totale

341

I. Cas d’emprise totale

341

II. Personne pouvant demander l’emprise totale

342

III. Délai de la demande

342

IV. Critères d’admission de la demande

342

 

A. Immeubles bâtis

342

B. Terrains nus

343

 

V. Conséquences de l’admission d’emprise totale

343

 

A. Fixation d’une indemnité et d’un prix

343

B. Exclusion d’indemnités accessoires en sus du prix

344

C. Caractère

définitif

344

 

§2. Dépréciation du surplus

344

I.

Cas de dépréciation

345

 

A. Dépréciation affectant une propriété bâtie

345

B. Dépréciation de terrains à bâtir

346

C. Terres agricoles dépréciées par une emprise partielle

347

 

817

Traité d’expropriation des biens

 

II. Calcul et règlement de l’indemnité de dépréciation

348

A. Modalités d’appréciation

348

B. Règlement

348

III. Dépréciations non indemnisées

349

A. Dépréciations indirectes

349

B. Dépréciations prévisibles

349

§3. Plus-value procurée au reste de la propriété

350

I. Notion de plus-value immédiate

350

A. Conséquence de l’exécution des travaux

350

B. Caractère non équivoque de la plus-value

350

II. Évaluation de la plus-value

351

III. Récupération de la plus-value

351

IV. Plus-value procurée aux immeubles hors emprise

351

Section 2

Emprises partielles portant sur partie d’exploitations agricoles

352

§1. Réquisition d’emprise totale ou d’éviction totale

352

I. Point de départ du délai de la demande d’emprise ou d’éviction totale

352

II. Critères du grave déséquilibre

352

III. Fixation et paiement des indemnités

354

A. Emprise totale

354

B. Éviction totale

354

§2. Participation du maître de l’ouvrage au remembrement, à la réinstallation ou à la reconversion

354

I. Appréciation du grave déséquilibre

355

II. Remembrement

355

A. Décision de remembrer

355

B. Modalités d’exécution

355

C. Participation du maître de l’ouvrage

356

D. Paiement de l’indemnité

356

1. Emprise exclue du périmètre du remembrement

356

2. Emprise incluse dans le périmètre

357

III. Réinstallation ou reconversion

357

A. Ayants droit

357

B. Modalités de la participation du maître de l’ouvrage

357

1. Réinstallation

357

2. Reconversion

357

Section 3

Jardins familiaux

359

Chapitre 21

Dispositions particulières

359

Section 1

Monuments historiques

359

818

Table des matières

Partie 6

361

 

Principes d’indemnisation – Introduction

Chapitre 22

Réparation du préjudice

363

Section 1

Notion de préjudice

363

§1. Distinction entre expropriation et vente §2. Nécessité de réparer le préjudice I. Réparation intégrale du préjudice II. Pouvoir d’appréciation du juge

363

363

363

364

A. La notion

364

B. Les limites du pouvoir souverain d’appréciation du juge de l’expropriation

365

C. Les méthodes d’évaluation

365

1. Les familles de méthodes d’évaluation concernant les biens immobiliers

365

a. Les méthodes par comparaison

365

b. Les méthodes par le revenu

366

c. Les méthodes par le coût de remplacement

367

2. Les méthodes par typologies de biens immobiliers

368

a. L’évaluation de locaux ou d’immeubles d’habitation

368

b. L’évaluation de locaux ou immeubles commerciaux artisanaux ou industriels

368

c. L’évaluation de terrains (non bâtis)

368

3. Les indemnités d’éviction

369

a. En cas de perte du fonds de commerce

369

b. Réinstallation dans des locaux trouvés par le commerçant évincé

370

III. Conséquences de l’obligation d’une réparation intégrale

370

A. Indemnisation du seul préjudice

370

B. Allocation d’une indemnité satisfactoire

371

1. Indemnisation et Convention européenne des droits de l’homme

371

2. Réparation du préjudice

372

§3. Exceptions au principe de la réparation intégrale

373

Section 2

Caractères du préjudice

373

§1. Préjudice I. Notion de préjudice direct

374

374

A. Indemnisation de toute personne justifiant d’un préjudice direct

374

B. Nécessité d’une emprise

374

C. Exclusion du préjudice antérieur à l’expropriation

374

II. Cas reconnus de préjudice direct

375

A. Perte des améliorations

375

B. Incidences sur l’assainissement

375

C. Perte de droit à construire

375

D. Lotissements

376

E. Perte de revenus ou de droit au bail

376

F. Permis de construire – Travaux déjà engagés

376

G. Procédure d’extrême urgence

377

 

819

Traité d’expropriation des biens

 

III. Non-indemnisation des préjudices indirects

377

A. Dommages de travaux publics

377

1. Difficile distinction

377

2. Dommage de travaux publics et dépréciation du reste de la propriété

378

Théorie du « dommage accessoire à l’expropriation »

379

3. Cas de préjudices nés de l’exécution des travaux publics

379

a. Préjudice d’accès

379

b. Préjudice de dénivellation

380

c. Préjudice de servitude

380

d. Troubles de jouissance

380