Vous êtes sur la page 1sur 3

Corrigé du sujet SVT section Sciences Expérimentales. BAC TUNISIE 2011- session de contrôle

Première partie : 8 points

I. QCM : 4 points

 

1

 

2

 

3

 

4

5

6

 

7

8

d

 

c, d

 

d

 

b, d

d

a, d

 

a

b

- Toute réponse fausse annule la note attribuée à litem.

 

- Pour les items 2, 4 et 6 ; attribuer 0.25 point pour une seule réponse correcte.

 

II. Neurophysiologie : 4 points

 
 

1.

 

O1

O2

O3

 

O4

O5

O6

phénomène

Train de

PA ou train de PA

PPSE

 

PPSI

Train de

PR

PA

 

PA

Illustration

Schéma

Schéma dune dépolarisation qui atteint le seuil suivie dun PA ou suivie dun train de PA

Schéma dune

Schéma dune

 

Schéma

Schéma

(schémas de

dun train

légère

 

légère

dun train

du PR

tracés)

de PA

dépolarisation

hyperpolarisation

 

de PA

N.B : accepter toute autre réponse cohérente.

2.

a. Le fuseau neuromusculaire assure la transduction sensorielle c’est-à-dire la conversion de lénergie mécanique résultant de létirement en un signal électrique (potentiel de récepteur) NB : on accepte la réponse : récepteur sensoriel sensible à létirement.

b. La réponse doit comporter les étapes suivantes :

- Arrivée dun train de PA dans lélément présynaptique.

- Ouverture des CVD à Ca 2+ et entrée des ions Ca 2+ dans lélément présynaptique.

- Exocytose du neurotransmetteur inhibiteur dans la fente synaptique.

- Fixation du neurotransmetteur sur les sites récepteurs spécifiques localisés sur la membrane postsynaptique.

- Ouverture des CCD à Cl - et à K + au niveau de la membrane postsynaptique.

- Entrée de Cl - et sortie de K + .

- Hyperpolarisation de la membrane postsynaptique.

Deuxième partie : 12 points

I. Immunité : 6 points.

1. Première série dexpériences. Analyse :

Chez le sujet A : la streptolysine perfore la membrane des globules rouges ce qui entraine la sortie de lhémoglobine dans le milieu qui rougit. Après centrifugation, le liquide est resté rouge alors que les membranes des hématies sédimentent au fond du tube. Chez le sujet B : les globules rouges restent intacts ce qui provoque que la streptolysine a été inactivée par les anticorps anti-streptolysine provenant du sérum du sujet B.

Déductions :

-

Le sujet B est porteur de streptocoques.

-

La réaction mise en jeu est une RIMH.

2. Deuxième série dexpériences :

Analyse :

Expérience 1 : les globules rouges sont éclatés ceci prouve que la streptolysine est active et a perforé les membranes des globules rouges et que le sérum de la souris 1 ne contient pas danticorps anti-streptolysine. Conclusion : la présence du thymus seul est insuffisante pour assurer la production des anticorps anti-streptolysine.

Expérience 2 : même analyse que lexpérience 1. Le sérum de la souris 2 ne contient pas danticorps anti-streptolysine. Conclusion : la présence de la moelle osseuse seule est insuffisante pour assurer la production danticorps anti-streptolysine.

Expérience 3 : le sérum de la souris 3 contient des anticorps anti-streptolysine qui ont neutralisé la streptolysine.

Conclusion :

Le thymus et la moelle osseuse sont nécessaires à la production des cellules de limmunité (lymphocytes T et lymphocytes B) qui assurent, par coopération cellulaire, la synthèse danticorps anti-streptolysine.

II.

Génétique humaine : 6 points.

1.

 

a.

 

- Les enfants 2 et 4 sont sains ; ils possèdent uniquement lallèle B ; donc cet allèle est normal.

- Les enfants 1, 3 et 5 sont hétérozygotes et sains donc lallèle B est dominant et lallèle A est récessif : B > A.

 

b.

 

- La mère possède uniquement lallèle B, donc elle est saine.

- Le père possède uniquement lallèle A, donc il est atteint.

 

c.

 

- Hypothèse 1 : le gène porté par Y :

La mère (ne possédant pas le chromosome Y) présente le gène en question ; donc lhypothèse 1 est à rejeter.

- Hypothèse 2 : le gène porté par un autosome :

Le père homozygote possède lallèle récessif A et la mère possède lallèle B ; dans ce cas, tous les enfants devraient être hétérozygotes, ce qui nest pas le cas pour les enfants 2 et 4 ; donc lhypothèse 2 est à rejeter. Conclusion : ce gène nest porté ni par Y ni par un autosome ; il est donc porté par le chromosome sexuel X. N.B : accepter toute autre réponse correcte.

2.

sujet

Le père

La mère

Lenfant 1

Lenfant 2

Lenfant 3

Lenfant 4

Lenfant 5

génotype

X

A Y

X B X B

X A X B

X B Y

X A X B

X

A Y

X A X B