Vous êtes sur la page 1sur 49

Ch.2 Transmission en bande de base

Mise en forme Codage en ligne

Transmission en bande de base

Transmettre des données sur un canal physique associer à ces données un signal physique portant l’information. Ce signal est adapté au canal. Selon le support de communication utilisé, on adope le mode de transmission le mieux approprié. Deux cathégories de transmission existent:

TransmissionTransmission enen bandebande dede basebase : s’effectue dans une bande de fréquence comportant la fréquence nulle. Dans ce cas, on appelle codage en ligne, l’opération associant un signal physique à la suite de symboles à transmettre. TransmissionTransmission sursur fréquencefréquence porteuseporteuse: s’effectue dans une bande de fréquence centrée autour d’une fréquence porteuse non nulle. Dans ce cas, on parle de modulation.

Transmission en bande de base

•• IllustrationIllustration :

Transmission en bande de base •• IllustrationIllustration :

Transmission en bande de base

Avant, Quelques définitions

•• BandeBande passantepassante : c’est la bande de fréquences dans laquelle les signaux sont correctement reçus. Elle carcatérise tout support de transmission.

W = F

max

F

min

(

Hz

)

Exemple : oreille humaine est sensible dans la bande 20Hz-

20kHz.

Transmission en bande de base

•• DébitDébit binairebinaire :

Pour une liaison donnée, on appelle débit binaire la quantité D définie par la formule de Shanon :

D = w

log (1

2

+

S

N

)

(

bit

/

s

)

Avec S/N : rapport signal sur bruit. Le débit est la quantité maximale d’information transmise sur une voie. Le débit binaire de la voie de données est donné par :

D =

1

T

b

(

bit

/

s

)

Avec T b = intervalle de modulation. = durée d’un bit.

Transmission en bande de base

•• RapiditéRapidité dede modulationmodulation :

La rapidité de modulation R mesure le nombre maximum de symboles transmis par seconde.

R =

1

T

s

(symb / s)

ou

(bauds)

Avec T s = durée d’un symbole = période significative après codage.

Question : quelle est la relation entre R et D ?

Transmission en bande de base

Relation entre rapidité et débit binaire :

T s est un multiple de T b

Si M est le nombre de niveaux choisi de telle sorte que le signal initial et le signal codé aient le même débit d’information on a :

le signal codé aient le même débit d’information on a : D = 1 T b

D =

1

T b

=

T

s

log

=

2

(

T

b

M

)

 

T

s

 

log

2

(

= R

M

)

log

2

(

M

)

(

bit

/

s

)

Transmission en bande de base

•• CaractéristiquesCaractéristiques dede supportssupports dede transmissiontransmission :

Type

Bande passante

Utilisation

Paire torsadée (TP)

> 100 kHz

Téléphonie, LAN

Câble coaxial

>100 MHz

Télévision, LAN, MAN

Fibre optique

>100GHz

LAN, MAN, WAN

Faisceaux Hertziens

Variable selon nature et fréquence

MAN, LAN,

Satellites

>10 MHz

WAN

LAN: Local area Network, (taille :100 à 1000 utilisateur, vitesse : 10Mbps pour Ethernet, 1Gbps pour FDDI ou Gigabit Ethernet). MAN: Metropolitain Area Network (connecte plusieurs LANs distancés de quelques dizaines de km) WAN: Wide Area Network (réseau étendu connecte plusieurs LANs à travers de grandes distances, ex. İnternet.)

Transmission en bande de base

•• CaractéristiquesCaractéristiques dede supportssupports dede transmissiontransmission :

Le spectre du signal à transmettre doit être compris dans la bande passante du support physique. La transmission d’un signal à spectre étroit sur un support à large bande passante implique une mauvaise utilisation du support de transmission. Utilisation de techniques de modulation et de multiplexage pour :

- adaptation des signaux au support.

- rentabiliser l’utilisation du support.

Transmission en bande de base

Dans une transmission numérique en bande de base, l’information issue de la source peut être sous différente nature et pas forcément sous forme binaire -> nécessité de misemise enen formeforme binairebinaire.

Information binaire Modulation Information textuelle TX par impulsion Source codage d’information Numérisation
Information binaire
Modulation
Information textuelle
TX
par impulsion
Source
codage
d’information
Numérisation
Information
Signal
analogique
Séquence binaire
impulsionnelle
MiseMise enen
Canal
formeforme
Information binaire
Information textuelle
Démodulation/
décodage
RX
destinataire
détection
Filtrage passe-bas
Information
analogique

Transmission en bande de base

L’opération qui transforme l’information source en des symboles binaire se nomme misemise enen formeforme binairebinaire (formattingformatting).

Quand la mise en forme binaire est associée à une compression des données on parle donc de codage source.

Une opération inverse de la mise en forme binaire est nécessaire en réception pour restituer l’information sous sa forme initiale.

Transmission en bande de base

MiseMise enen formeforme binairebinaire ouou formattingformatting :

La forme originale de la plupart des données de communications est soit textuel ou analogique. Si les données sont un texte alphanumérique, il faut passer par un codage des caractères avec un formats standard :

American Standard Code for Information ASCII Extended Binary Coded Decimal Interchange Code EBCDIC Baudot Hollerith

Transmission en bande de base

•• MiseMise enen formeforme binairebinaire ouou formattingformatting :

Après codage, on obtient ce qu’on appelle fluxflux binairebinaire ou signalsignal enen bandebande dede basebase. Les groupes de k bits peuvent être combinés pour former de nouveaux chiffres, nommés souvent symbolessymboles ouou motmot codecode, à partir d’un ensemble appelé alphabet de taille M=2 k symboles. Un système utilisant un alphabet de M symboles est appelé système M-aire (k=1 -> système binaire, k=2- >système quaternaire).

Transmission en bande de base

MiseMise enen formeforme binairebinaire ouou formattingformatting : exemple de mise en forme des carcatères (8-aires)

MiseMise enen formeforme binairebinaire ouou formattingformatting : exemple de mise en forme des carcatères (8-aires)

Transmission en bande de base

MiseMise enen formeforme binairebinaire ouou formattingformatting: exemple de mise en forme des carcatères (32-aires)

MiseMise enen formeforme binairebinaire ouou formattingformatting : exemple de mise en forme des carcatères (32-aires)

Transmission en bande de base

•• MiseMise enen formeforme binairebinaire :

La mise en forme binaire d’un signal d’information analogique passe en premier par sa numérisation:

Echantilonnage Quantification Ensuite, les valeurs numériques du signal sont codés en binaire.

Transmission en bande de base

•• TransmissionTransmission enen bandebande dede basebase:

Transmission des signaux dans la bande de fréquence originale (en général de 0 à F max ) sans transposition en fréquence. Ce type de transmission est utilisable seulement avec les supports n’introduisant pas de décalage en fréquence. Le signal occupe toute la bande passante disponible. Canal idéal dans ce cas : canal non bruité de BP infinie.

Transmission en bande de base

•• TransmissionTransmission enen bandebande dede basebase :

Les séquences de bits résultant de la mise en forme ne représente aucune chose physique. Les bits ne sont que des abstractions – une façon de représenter l’information. Nécessité d’un support physique pour “porter” les symboles. On représente les symboles binaires avec des impulsions électrique afin de les transmettre à travers un canal bande de base.

Transmission en bande de base

•• TransmissionTransmission enen bandebande dede basebase::

Exemple de représentation:

Transmission en bande de base •• TransmissionTransmission enen bandebande dede basebase:: Exemple de représentation:

Transmission en bande de base

•• TransmissionTransmission enen bandebande dede basebase::

En réception, à chaque intervalle de temps bit, on détecte la présence ou non de l’impulsion. la détection est d’autant meilleure que l’impulsion est large. Si la largeur de l’impulsion est égale à la durée bit, on aura un signal impulsionnel qui décrit la séquence binaire comme une séquence de transitions entre deux niveaux.

Transmission en bande de base

••

LaLa modulationmodulation d’impulsiond’impulsion ::

Quand la modulation d’impulsion est appliquée sur des symboles binaires, le signal résultant est appelé signal MIC (modulation d’impulsion codée) ou PCM (pulse-code modulation). En téléphonie, ces signaux sont connu par le terme codes en ligne. Quand elle est appliquée sur des symboles non binaires, le signal résultant est nommé modulation d’impulsion M- aire. Il existe plusieurs types de telle modulation, parmi lesquels le plus connu est la modulation d’impulsion en amplitude (PAM). Les signaux MIC sont des cas particuliers des signaux issus de la modulation d’impulsion M-aire.

Transmission en bande de base

••

LaLa modulationmodulation d’impulsiond’impulsion:

De nombreux codes différents selon :

l’occupation spectrale :

Le support se comporte comme un filtre de fréquences. Chaque code occupe une bande passante donnée comportement vis à vis du bruit : la sensibilité au bruit d’un code dépend directement du nombre de niveaux significatifs utilisés (influence sur le TEB). récupération de la synchronisation des symboles: Les longues suites de bits identique compliquent la tâche aux récepteurs lorsque l’horloge qu’il utilise est reconstituée à partir des transitions du signal. la complexité de la mise en œuvre

Transmission en bande de base

•• LaLa modulationmodulation d’impulsiond’impulsion:

Par la suite, on suppose que les données sont émises périodiquement. On pose T b la durée d’un bit et T s la durée d’un symbole.

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM :

Définition :

Le codage par modulation d’impulsion en amplitude (PAM) consiste à associer à chaque symbole s i une amplitude A i qui multiplie une impulsion élémentaire s(t) de durée T s . Exemple : cas MIC deux amplitudes différentes A 0 et A 1 sont associées au bit 0 et au bit 1 respectivement.

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM :

Le signal codé x(t), émis en ligne, est sous la forme :

: Le signal codé x(t), émis en ligne, est sous la forme : Avec a k
: Le signal codé x(t), émis en ligne, est sous la forme : Avec a k
: Le signal codé x(t), émis en ligne, est sous la forme : Avec a k

Avec a k est la valeur de l’amplitude associée au bit à

transmettre dans l’intervalle de temps

sous la forme : Avec a k est la valeur de l’amplitude associée au bit à

.

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : dsp

x(t) = a(t) ƒ s(t)

La dsp γ

la dsp γ a (f) du signal a(t) par :

x (f) du signal x(t) peut s exprimer en fonction de

x

(

f

)

=

a

(

f

)

S

(

f

)

2

S(f) : TF de s(t).

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : dsp On démontre que la dsp γ a (f) dans le cas général (les symboles a k sont corrélés) peut s’exprimer par :

2 2 • 2 • 2 m k a a a ( f ) =
2
2
2
2
m
k
a
a
a
(
f
) =
+
(
k
) cos(2
kT
)
+
(
f
)
a
a
2
T
T
T
T
k
= 1
avec
m
,
et
:
moyenne écarttype et fonction
,
a
a
a
d
'
autocorrélation normalisée des symboles a
k

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : dsp Le message numérique est une suite d’éléments binaires, les symboles a k sont aussi stationnaires et donc nous avons :

m = E a [ ] n , a n 2 [ 2 ] =
m
=
E a
[
]
n ,
a
n
2
[
2
]
=
E
(
a
m
)
a
n
a
(
k
)
=
E[ a
(
m
)(
a
m
) /
]
2
n k
,
a
n
a
n
k
a
a

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : dsp La dsp du signal à la sortie du codeur est constituée de deux parties :

PartiePartie continuecontinue

2 2 • 2 2 2 c a a ( f ) = H (
2
2
2
2
2
c
a
a
(
f
) =
H
(
f
)
+
H
(
f
)
(
k
) cos(2
kT
)
e
a
T
T
k
= 1

PartiePartie discrètediscrète

2 • m k 2 d a ( f ) = ∑ H ( f
2
m
k
2
d
a
(
f
) =
H
(
f
)
(
f
)
e
2
T
T

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : dsp Remarques :

La dsp d’un code en ligne dépend de la TF de l’onde h(t) et des propriétés statistiques des symboles a k . Si m a =0 la dsp du code se réduit à la partie continue. La dsp du code s’annule à la fréquence zéro si :

Si m a =0 la dsp du code se réduit à la partie continue. La dsp

Transmission en bande de base

••

ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Principaux codes PAM binaires :

Le code NRZ : V24, RS232, RS421, RS422, RS 485 Le code RZ Le code bi hase ou Manchester : Ethernet 10Base5

p 10Base2, 10BaseT, 10BaseFL Le code bipolaire ou AMI (alternate Mark Inversion) :

,

Lignes DS1/T1

Le code NRZI (Non Return to Zero Inverted) : Fast Ethernet (100BaseFX), FDDI Codage nB/mB : 4B/5B : Fast Ethernet ; 8B/10B :Gigabit Ethernet

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code NRZ :

Le codage NRZ, non retour à zéro, est caractérisé par :

Une impulsion s(t) de forme rectangulaire et de durée T b . Un code NRZ polaire associe une amplitude –A au bit 0 et une amplitude +A au bit 1. Un code NRZ unipolaire associe une amplitude 0 au bit 0 et une amplitude +A au bit 1.

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code NRZ : exemple NRZ polaire

T b
T b

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code NRZ : spectre du NRZ

Transmission en bande de base •• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Code NRZ : spectre du

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code NRZ :

Question : coder en NRZ la suite binaire suivante :

1111100000

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code NRZ :

A 1/T b pas de raie. La bande spectrale occupée est de l’ordre de 1/T b En présence d’une longue suite de 0 ou de 1, il n’y a pas de variation du signal. Problème à la réception : l’information d’horloge est difficile à retrouver.

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code NRZ :

Transmission en bande de base •• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Code NRZ :

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code RZ unipolaire:

Le codage RZ, retour à zéro, se distingue du codage NRZ par la forme de l’impulsion utilisée qui passe par 0 au milieu de la durée du bit. Il se caractérise par :

Une impulsion s(t) de forme rectangulaire et de durée T b /2. Un code RZ unipolaire associe une amplitude 0 au bit 0 et une amplitude +A au bit 1.

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code RZ unipolaire:

ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Code RZ unipolaire: Question : donner le code RZ pour la

Question : donner le code RZ pour la même séquence que pour le NRZ.

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code RZ unipolaire: spectre

Transmission en bande de base •• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Code RZ unipolaire: spectre

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code RZ unipolaire:

La bande spectrale occupée est de l’ordre de 2/T b . Il y a une raie à 1/T b .

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code RZ unipolaire:

Transmission en bande de base •• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Code RZ unipolaire:

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code biphase ou Manchester:

Le codage biphase se caractérise par :

Une impulsion s(t) formée de 2 impulsions rectangulaires de de durée T b /2 et de signes opposés. Un code biphase associe une amplitude –A au bit 0 et une amplitude +A au bit 1.

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code biphase ou Manchester:

Transmission en bande de base •• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Code biphase ou Manchester:

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code biphase ou Manchester: exemple

Transmission en bande de base •• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Code biphase ou Manchester: exemple

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code biphase ou Manchester: spectre

Transmission en bande de base •• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC Code biphase ou Manchester: spectre

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Code biphase ou Manchester:

pas de raie à la fréquence nulle on peut transmettre ce signal à travers le réseau téléphonique (on ne risque pas de détruire les composants avec la composante continue).

En présence d’une longue suite 0 et 1 : pas de perte de l’horloge (au moins une transition par période

T b ).

Le spectre de ce code est plus large : B=2/T b .

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Pour réduire le spectre on peut, à partir du Manchester simple, supprimer une transition sur deux le code Delay Mode ou Miller.

le spectre on peut, à partir du Manchester simple, supprimer une transition sur deux le code

Transmission en bande de base

•• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC

Transmission en bande de base •• ModulationModulation PAMPAM : cas MIC