Vous êtes sur la page 1sur 87

ROYAUME DU MAROC

PROVINCE D’ERRACHIDIA
MUNICAPALITE DE TINEJDAD

MARCHE N° ……../2013

TRAVAUX DE CONSTRUCTION
D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD

Lot unique

CAHIER DES PRESCRIPTION SPECIALES

MAITRE D’ŒUVRE : IDRIS SAIDI


ARCHITECTE URBANISTE DENA
17 Rue Chenguit,Errachidia
Tel : 05 35 79 15 18 /Fax : 05 35 57 01 90
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

Marché passé par appel d’offres ouvert sur offre de prix, séance publique en vertu de
l’alinéa 2&1 de l’article 16 et alinéa 3&3 de l’article 17 du décret n° 2-06.388 du 16
moharrem 1428 (05 fevrier2007) fixant les conditions et les formes de passation des marchés
de l’état ainsi que certaines règles relatives à leur gestion et à leur contrôle.

ENTRE :

MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA MUNICIPALITE DE TINEJDAD

Entant que maitre d’ouvrage, Désigné ci- après par l’Administration.

D’UNE PART

ET :

Monsieur :………………………………….. ………………………………………………………

Agissant au nom et pour le compte de : ……..………………………………………………………

Faisant élection de domicile à :……………………………………………..……………………….

Inscrit au RC de ……. ………………… sous le N°………………………………………………...

Affilée à la C.N.S.S. sous le N° …………………………………………………………………….

Patente N° ………………………………………………………………………………………….

Titulaire du compte N° : ………….............................…………………………. …………………

Ouvert à : ………………………………………………………………………….. ………………

Désigné ci-après par l’entrepreneur.

D’AUTRE PART
IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

SOMMAIRE
CHAPITRE I : Cahier des prescriptions spéciales
Article 1 : Objet du marché
Article 2 : Mode de passation du marché
Article 3 : Pièces constitutives du marché
Article 4 : Division par lot et par corps d’Etat
Article 5 : Description sommaire des ouvrages
Article 6 : Connaissance du dossier
Article 7 : Validité du marché – Délai d’exécution – Pénalité
Article 8 : Programme et cadence des travaux
Article 9 : Cautionnement- Retenue de Garantie
Article 10 : Réception provisoire – réception définitive ; délai de garantie
Article 11 : Délai de notification de l’approbation du marché
Article 12 : Nantissement
Article 13 : Modification des masses et de la nature des travaux
Article 14 : Sous-traitance
Article 15 : Résiliation du marché
Article 16 : Domicile de l’Entrepreneur
Article 17 : Responsabilité de l’entrepreneur
Article 18 : Instructions- lettres – documents
Article 19 : Liaison avec l’administration
Article 20 : Obligations diverses de l’entrepreneur
Article 21 : Contestations et litiges.
Article 22 : Règlement de police et de voierie.
Article 23 : Révision des prix
Article 24 : Taxe sur les prix
Article 25 : Prix
Article 26 : Sous-détail des prix
Article 27 : Les droits de timbres et d’enregistrement
Article 28 : Assurance de l’entrepreneur
Article 29 : Contrôle des bâtiments administratifs
Article 30 : Contrôle technique
Article 31 : Malfaçons
Article 32 : Installation et organisation du chantier
Article 33 : Responsable du chantier
Article 34 : Présence de l’entrepreneur sur les lieux
Article 35 : Échantillonnage
Article 36 : Qualité des matériaux
Article 37 : Contrôle de la qualité des matériaux
Article 38 : Situations.
Article 39 : Mode d’évaluation et règlement des ouvrage
Article 40 : Nettoyage du chantier
Article 41 : Clôture du dossier
Article 42 : Brevet d’invention.
Article 43 : Augmentation dans la masse des travaux.
Article 44 : Dimunition dans la masse des travaux.
Article 45 : changement dans l’importance des diverses natures d’ouvrages.
Article 46 : Recrutement et paiement des ouvriers
Article 47 : Mesures de sécurité et d’hygiène
Article 48 : Contrôle et suivi des travaux
Article 49 : Album photos

CHAPITRE II : Prescriptions techniques


CHAPITRE III : Description des ouvrages
CHAPITRE IV: Bordereau des prix
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

CHAPITRE I
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES :

ARTICLE 1 : Objet du marché :

Le présent marché a pour objet : TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A


TINEJDAD

ARTICLE 2 : Mode de passation du marché.

Marché passé par appel d’offres ouvert sur offre de prix, séance publique en vertu de
l’alinéa 2&1 de l’article 16 et alinéa 3&3 de l’article 17 du décret n° 2-06.388 du 16
moharrem 1428 ( 05 fevrier2007) fixant les conditions et les formes de passation des marchés
de l’état ainsi que certaines règles relatives à leur gestion et à leur contrôle .

ARTICLE 3 : Pièces constitutives du marché.

A/ Les obligations de l’entrepreneur pour l’exécution des travaux faisant


l’objet du présent marché, résultent de l’ensemble des documents ci-après.

1/ L’acte d’engagement.
2/ Le présent cahier de prescriptions spéciales
3/ le bordereau des prix – détail estimatif.
4/ Le sous détail des prix
5/ Le cahier des prescriptions communes provisoires applicable aux travaux dépendant
du Ministère des travaux publics du 29/09/1995
6/ Le CCAG – T.

En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces
prévalent dans l'ordre où elles sont énumérées ci –dessus.

B/ : DOCUMENTS GENERAUX :

1/Textes de portée générale :

a/ l’Entrepreneur est soumis en particulier aux obligations suivantes :

La loi 07.00 portant création des AREF promulguée par le dahir n°100.203 du 15
Safar 1421 (19 Mai 2000)

Le décret n° 2-06-388 du 16 moharrem 1428 ( 05 fevrier2007) fixant les conditions et


les formes de passation des marchés de l’état ainsi que certaines règles relatives à leurs
contrôle et à leur gestions .

Le décret N° 330-66 du 10 Moharrem 1387(21/4/76) portant règlement de la


comptabilité publique tel qu’il a été modifié et complété.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Le Cahier des Clauses Administratives Générales applicables aux marchés de Travaux
exécutés pour le compte de l’Etat (C.C.A.G-T) approuvé par le décret n°2-99-1087 du 19
Avril 2000.

La circulaire n° 4-59/S.G.G/CAB du 12/2/1959 et l’instruction n°23-59/S.G.G/CAB


du 6/10/59 et la circulaire n°1-61/S.G.G/CAB des 30/1/61 relatives aux travaux de l’Etat, des
Etablissements Publics et des collectivités locales.

La circulaire ministérielle n°31/07/16 du 22/02/94 relative aux mesures de sécurité


dans les chantiers de B.T.P.

Les textes législatifs et réglementaires concernant l’emploi et la sécurité du personnel.


La réglementation relative au recrutement de la main d’œuvre locale

Dahir du 28/8/48 relatif au nantissement.

Dahir n°1.61.402 du 27 Moharrem 1382 (30-06-1962) modifiant le dahir n°1.59.271


du 17 choual 1379(14 Avril 1960) organisant le contrôle financier sue les EEP.

La circulaire du 1er Ministre n°397 CAB du 27 Moharrem 1401 (5 décembre 1980)


relative aux assurances des risques situés au Maroc.

La circulaire 1/61/S.G.G. du 30 janvier 1961 relative à l’utilisation des produits


d’origine de fabrication marocaine.

Les textes officiels réglementant la résiliation ; l’apport en société et les conditions de


réception.

Dahir n°170.157 du 26 joumada I – 1390 (30 juillet 1970) relatif à la normalisation


industrielle, notamment son article 3 définissant l’ensemble des normes marocaines
homologuées se rapportant aux travaux du bâtiment.

Décret 2.86.99 du 14 Mars 1986 pour l’application de la loi n°30.85 relative à la taxe
sur la valeur ajoutée promulguée par le dahir 1.85.347 du 7 Rabia II 1406 (20décembre 1985).

Textes officiels réglementant la main d’œuvre et les salaires.

L’arrêté visiriel du 28 décembre 1951 concernant la protection des travailleurs dans les
établissements mettant en œuvre des courants électriques.

L’arrêté du directeur du travail du 11 juillet 1952 déterminant les conditions d’agrément


pour la vérification des installations électriques.

L’arrêté du directeur du travail et des questions sociales du 31 décembre 1951, fixant la


périodicité des vérifications des installations électriques.

2/ TEXTES RELATIFS AUX TRAVAUX DE GENIE CIVIL. :

- Le devis Général d’Architecture (Maroc Edition 1956).


- Le devis Général pour les Travaux d’assainissement (Edition 1961).
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
- Le Cahier des Prescriptions communes provisoires applicable aux travaux dépendants du
Ministère des travaux publics du 3 Joumada I 1416 (29Septembre 1995).
- Conditions d’exécution du Gros œuvre, toutes toitures terrasses en Béton Armé, édition 1964 de
l’institut Technique du Bâtiment et du ministère de l’Equipement.
- Règlements locaux concernant l’alimentation en eau et en électricité des immeubles.
- La circulaire n° 1.61.S.G.G. du 30 Janvier 1961 relative a l’utilisation des produits d’origine de
fabrication Marocaine.
- Les normes Marocaines en vigueur.
- Les règles pour le calcul et l’exécution des constructions en béton armé dites « règles B.A.E.L
83 ».
- La nouvelle norme Marocaine NM 10.01.F.004 relative à l’utilisation des ciments.
- Le règlement parasismique (RPS 2000)
- Ainsi que toutes les textes réglementaires rendus applicable à la date de la soumission.

N.B : L’Entrepreneur devra s’il ne possède pas ces brochures, se les procurer au Ministère de
l’Equipement ou à l’imprimerie officielle à Rabat.
Il ne pourra en aucun cas exciper de l’ignorance de ces documents pour se soustraire aux
obligations qui en découlent. Si ces documents présentent des clauses contradictoires,
l’entrepreneur se conformera au plus récent d’entre eux.

ARTICLE 4 : Division par lot et par corps d’état :

Les travaux seront exécutés en lot unique (T.C.E) qui se décompose comme suit :
 Gros œuvre
 Etanchéité.
 Revêtement.
 Menuiserie bois, Aluminium, métallique ferronnerie.
 Electricité- Lustrerie
 Plomberie - sanitaire
 Peinture.
 Protection Incendie

ARTICLE 5 : Description sommaire des ouvrages :

L’ensemble des travaux est relatif à la construction des différentes espaces constituant
le programme :
- R.D.C
 Salle informatique.
 Salle de jeux.
 Salle d’exposition.
 Bureau.
 Atelier d’activité.
 Hall de réception.
 Sanitaire.
- ETAGE
 Salon
 Chambre
 S.D.B
 Cuisine
 Hall
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

ARTICLE 6 : CONNAISSANCE DU DOSSIER :

L’entrepreneur soumissionnaire déclare :


 Avoir apprécié toutes difficultés résultant du terrain de l’emplacement des
constructions, des accès des alimentations en eau et en électricité et toute difficulté qui
pourraient se présenter au cours des travaux pour lesquelles aucune réclamation ne
sera prise en considération.
 Avoir pris pleine connaissance de l’importance des travaux.
 Avoir fait préciser tous points susceptibles de contestation.
 Avoir fait tous calculs et tous détails.
 N’avoir rien laissé au hasard pour déterminer le prix de chaque nature d’ouvrage
présentée par lui et de nature à donner lieu à discussion.
 Si une omission était faite dans le dossier, l’entrepreneur devrait la signaler dans sa
proposition et faire ressortir à part le montant de la dépense correspondant aux travaux
jugés nécessaires. Faute de quoi, il serait tenu à l’exécution de ces travaux sans plus-
value

ARTICLE 7 : Validité du marché – Délai d’exécution - Pénalité.

Le délai d’exécution est fixé à : 12 mois (Douze Mois) à compter du lendemain du jour de
la notification de l’ordre de service prescrivant de commencer les travaux ; intégrant les arrêts de
chantier pour causes d’intempéries, l’entrepreneur est tenu de se rapprocher du service régional de
la Météorologie Nationale pour s’enquérir des jours d’intempéries enregistrés habituellement
pendant l’année dans la région et d’envisager en conséquence l’organisation appropriée des travaux
qui permet de répondre aux contraintes du délai contractuel.

Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu’après visa de Mr :


le contrôleur provincial des Engagements et des dépenses d’Errachidia et notification de son
approbation par l’autorité compétente.

Il n’est prévu aucune prime, ni aucune indemnité notamment pour réduction de délai
d’exécution.
A défaut par l’entrepreneur d’avoir terminé les travaux au délai prévu. Une pénalité de
1pour Mille (1‰) par jour calendaire de retard sera appliquée. Cette pénalité sera décomptée
sur les situations de plein droit sans mise en demeure préalable. Le montant des pénalités est
plafonné à dix pours cent (10%) du montant initial du marché éventuellement modifié ou
complété par les avenants intervenus.

ARTICLE 8 : Programme et cadence des travaux :

L’entrepreneur devra soumettre à l’administration dans les huit jours qui


suivent la notification de l’approbation du marché, le calendrier d’exécution des travaux selon
lequel il s’engage à conduire le chantier comportant tous renseignements et justifications
utiles. Le calendrier d’exécution doit être visé par l’administration. Au cas où la cadence
d’exécution des travaux deviendrait inférieure à celle prévue au dit calendrier,
l’administration pourra faire application des mesures prévues par l’article 70 du CCAG-T. Ce
planning de réalisation doit être soumis à l’administration pour approbation.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

ARTICLE 9 : Cautionnements –Retenue de Garantie :

En application de l’article 12 paragraphe 1,2 et 3 du C.C.A.G-T le cautionnement


provisoire est fixé à : trente milles dirhams (30.000,00 dhs), le cautionnement définitif,
constitué dans les trente (30) jours qui suivent la notification de l’approbation du marché, est
fixé à trois pour cent (3%) du montant initial du marché et sera restitué à l’entrepreneur après
la réception définitive.

La retenue de garantie à prélever sur les acomptes mensuels est de dix pour cent
(10 %), elle cessera de croître lorsqu’il atteindra sept pour cent (7 %) du montant initial du
marché. Elle est payable à la réception définitive des travaux.
La retenue de garantie pourra à la demande de l’entrepreneur être remplacée par une
caution bancaire constituée dans les conditions prévues par le dahir du 20 janvier 1917,
modifié par le dahir du 16 mai 1930 au 20 octobre 1945 ; ainsi que la circulaire N° 100 SGP
du 14 Janvier 1937.

ARTICLE 10 : Réception provisoire- réception définitive- délai de garantie


Un procès verbal de réception provisoire sera dressé dés l’achèvement des travaux
après vérification positives effectuée en présence du maître d’ouvrage.

Le délai de garantie est de un an à compter du jour de la réception provisoire. Pendant ce


délai, l'Entrepreneur devra répondre à toutes notifications qui lui seraient adressées pour
reprendre les défectuosités.

La réception définitive sera prononcée à l’expiration du délai de garantie, soit un an


après réception provisoire sous réserve que l'Entrepreneur ait satisfait à toutes les notifications
qui lui auraient été adressées pendant la durée du délai de garantie.

ARTICLE 11 : Délai de notification de l’approbation du marché :

Le marché ne sera exécutoire et définitif qu’après son visa par le percepteur De


Tinejdad et notification de son approbation par l’autorité compétente dans un délai
maximum de quatre vingt dix (90) jours à compter de la date de l’ouverture des plis.

Si l’approbation du marché n’est pas notifiée à l’entrepreneur dans le délai de quatre


vingt dix jours à compter de la date de l’ouverture des plis, le soumissionnaire est libéré de
ses engagements vis à vis du maître d’ouvrage. Dans ce cas, main levée lui est donnée sur sa
demande, de son cautionnement provisoire, le cas échéant.

Toutefois le maître d’ouvrage, peut dans un délai de dix jours (10), avant l’expiration
du délai visé au paragraphe premier ci dessus, proposer à l’attributaire, par lettre
recommandée, de maintenir son offre pour une période supplémentaire déterminée.
L’attributaire dispose d’un délai de dix jours (10) à compter de la date de réception de la
lettre du maître d’ouvrage pour faire connaître sa repense. En cas de refus de l’attributaire,
mainlevée lui sera donnée de son cautionnement provisoire le cas échéant.

ARTICLE 12 : Nantissement

Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement du présent marché, il est précisé que :
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
La liquidation des sommes dues par le Maître d’ouvrage en exécution du présent marché sera
opérée par Monsieur Le Président De La Municipalité De Tinejdad.

Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu’au bénéficiaire des


nantissements ou subrogations les renseignements et états prévus à l’article 7 du dahir du 28
Août 1948 est Monsieur Le Président De La Municipalité De Tinejdad. Les paiements
prévus au présent marché seront effectués par Mr : le percepteur de Tinjdad, seul qualifié
pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent marché.
Par application de l’article11, paragraphe 5 du cahier des clauses et conditions
générales, l’administration contractante délivrera à l’entrepreneur traitant, sur sa demande et
contre son récépissé, un exemplaire en copie conforme de son marché.
Les frais de timbre de l’exemplaire remis à l’entrepreneur ainsi que toute autre charge
instituée par la réglementation en vigueur sont à sa charge.

ARTICLE 13 : Modification des masses et de la nature des travaux :

L’administration se réserve le droit de modifier les quantités de tel ou tel ouvrage qu’il
jugera nécessaire pour une meilleure réalisation du projet en application des articles 52 et 53
du C.C.A.G-T

ARTICLE 14 : Sous-traitance :

Au titre du présent marché il est fait application le cas échéant de l’article 84 du


Décret n° 2-06.388 du 16 moharrem 1428 (05 fevrier2007) fixant les conditions et les formes
de passation des marchés de l’état ainsi que certaines règles relatives à leurs gestions et à leur
contrôle.

ARTICLE 15 : Résiliation du marché :

Le marché sera résilié de plein droit en cas de : fraude ou tromperie sur la qualité des
matériaux, faillite décès ou abandon du chantier.

Seront considérés comme abandon de travaux, après sommation régulière, leur


interruption ou insuffisance numérique des ouvriers ou matériaux qu’il n’y est remédié (sauf
en cas de force majeure) dans un délai de huit jours (8).

En cas de résiliation du marché et au remplacement de l'Entrepreneur par un autre les


comptes arrêtés et réglés moins retenue de 15 % (quinze pour cent) remboursable à la
réception provisoire, sur avis favorable de l'Administration. En cas de liquidation judiciaire ou
de faillite de l'Entrepreneur, le marché est résilié de plein droit.
Le marché peut être résilié dans conformément aux autres cas prévus par le CCAG-T. .

ARTICLE 16 : Domicile de l’Entrepreneur.

A défaut par l’entrepreneur de satisfaire aux prescriptions de l’article 17 du C.C.A.G-T


du M.E en ne faisant pas élection de domicile à proximité des travaux, toutes notifications
relatives à l’entrepreneur lui seront valablement faites à l’adresse indiquée dans son acte
d’engagement.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

ARTICLE 17 : Responsabilité de l’entrepreneur.

En cas de l’insuffisance professionnelle dûment constatée ou de non respect du marché


ou du non-respect des règles de l’art. L’Administration se réserve le droit d’infliger un
avertissement notifié qui pourra être le préalable à une résiliation du marché.
En cas de faute professionnelle grave, le marché pourra être résilié d’office.

ARTICLE 18 : Instructions – lettres – documents :

L’entrepreneur se conformera strictement aux ordres de services, lettres et instructions,


qui lui seront adressés par l’Administration.

Il sera tenu de provoquer lui-même les instructions écrites ou figurées qui pourraient
lui manquer. Dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du manque de
renseignements pour une exécution contraire à la volonté de l’Administration ou pour justifier
un retard dans l’exécution des travaux.

Il sera tenu de vérifier tous les documents qui lui seront adressés ou remis par
l’Administration et plus précisément, il doit vérifier les côtes et signaler en temps voulu toutes
erreurs matérielles qui aurait pu se glisser dans les plans ou pièces écrites.
Toutes les notifications lui seront faites au domicile qu’il indiqué dans son acte
d'engagement.

ARTICLE 19 : Liaison Avec L’administration :

Toutes les fois qu’il est requis, l’entrepreneur doit se rendre sur convocation de
l’Administration dans ses bureaux ou sur le chantier et en particulier pour les réunions
hebdomadaires de chantier.

Au cas où il ne pourra pas assister personnellement aux réunions prévues, il doit


auparavant adresser à l’Administration la liste des personnes qui pourraient agir en son nom et
pour son compte avec leurs fonctions et références et qui assisteront à sa place à ces réunions.
Dans tous les cas, la présence aux réunions d’un responsable habilité à prendre des
décisions et les faire appliquer par son entreprise est indispensable, de manière qu’aucune
opération ne pourrait être retardée ou arrêtée par manque de pouvoir de décision.

ARTICLE 20 : Obligations diverses de l’entrepreneur :

L'Entrepreneur sera tenu de provoquer lui-même les instructions écrites et


figurées qui pourraient lui manquer, dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du
manque de renseignements pour justifier une exécution contraire à la volonté de
l'Administration.

1. Il est précisé que, parmi les dépenses incluses dans les prix selon l’article 49 du C.C.A.G-
T figurant les frais de branchements du chantier au réseau d’eau d’électricité, etc.… et les
consommations correspondantes pendant toute la durée des travaux.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
2. En application de l’article 40 du C.C.A.G-T le délai fixé pour le dégagement le
nettoiement et la remise en état des emplacements mis à la disposition de l’entrepreneur,
est fixé à : (15 jours)(quinze jours) de calendrier à compter de la date de la réception
provisoire. En outre, une pénalité spéciale de cinq cents Dhs (500 dhs) par jour de
calendrier sera appliquée en cas de retard à compter de la date d’expiration du délai de
QUINZE JOURS indiqué plus haut.

ARTICLE 21 : Contestation et litige :

Tout litige entre l'Entrepreneur et l'Administration , sera soumis aux tribunaux du


Maroc, statuant en matière administrative.

ARTICLE 22 : règlement de police et de voirie :

Les frais d’autorisation de construire, occupation temporaire de la voie publique etc.


doivent être réglés par l’entrepreneur vis-à-vis de la Préfecture D’Errachidia.

ARTICLE 23 : Révision des prix :

Vu le délai d’exécution prévu à l’article 7 du présent cahier des prescriptions


spéciales.et en application des dispositions de l’article 21 du décret n° 2-06.388 du 16
moharrem 1428 (05 fevrier2007) les prix sont révisables selon la formule suivante :

P/P0= [0,15+0,85BAT6/BAT60]*(100+Ti)/ (100+Ti0) ou

P0 : Etant le montant des travaux au moment de l’offre


P : Etant le montant révisés des travaux
BAT6 : Index global tout corps d’état a la date d’exigibilité de la révision.
BAT60 : index global tout corps d’état a la date de la réception de l’offre.
T : Etant le taux de la T.V.A applicable au même type de marche a la date d’exigibilité de la révision.
T0 : Etant le taux de la T.V.A applicable au type de marches considéré au moment de l’offre.

ARTICLE 24 : Taxes

Les prix remis par l’entrepreneur tiennent compte également de toutes les charges et
sujétions résultant de l’application du marché ainsi que Les taxes supplémentaires, taxe des
produits et TVA Dahir N° 1/85 347 du 7 Rabiaa II 1406 correspondant au 20/12/85 portant
promulgation de la loi n° 30.85 relative à la T.V.A

ARTICLE 25 : Prix

Il est formellement stipulé que l’entrepreneur est réputé avoir une parfaite
connaissance de la nature, des conditions, et des difficultés d’exécution du projet, avoir visité
l’emplacement de la future construction, s’être procuré tous les renseignements désirables
pour que l’ouvrage fini soit conforme aux règles de l’art et aux prescriptions du présent
marché.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les prix établis par l’entrepreneur correspondent à des ouvrages en parfait état
d’achèvement et de fonctionnement. Ils correspondent également à tous percements saignés,
Rebouchages, raccords de toute nature et en général toutes sujétions nécessaires pour une
meilleure réalisation des ouvrages.

ARTICLE 26 : Sous- détail des prix :

L’Entrepreneur devra fournir à l’appui de son bordereau de prix détail estimatif, et ce dans un
délai de quinze jours (15) à dater du lendemain du jours de la notification de l’approbation de
son marché, les sous détails justificatifs dans lesquels il fera apparaître nettement :

a/ Pour les matériaux : leurs caractéristiques, leurs origines ou l’usine d’où ils
proviennent, le prix des fournitures départ usine ou carrière, les frais d’amenée à pied d’ouvre,
non compris les majorations pour frais généraux, impôts TVA et bénéfices.

b/ Pour les dépenses de main d’ouvre : les prix pratiqués pour les différentes
catégories d’ouvrier y compris les chefs d’équipes et non compris les charges sociales, les
taxes, les frais généraux impôts et bénéfices.

c) Les pourcentages de majoration globaux appliqués, d’une part aux dépenses de


main d’œuvre et d’autre part, aux dépenses de matériaux figurant dans les sous-détails.
Pour chaque prix il y aura lieu de faire apparaître les heures de travail, de quantités de
matériaux utilisés, les dépenses de gros outillages, etc.… et tous les autres éléments entrant
dans la composition des prix considérés.

ARTICLE 27 : Les droits de timbres et d’enregistrement

L’entrepreneur devra supporter les frais de timbre et s’il y a lieu les frais
d’enregistrement des différentes pièces du marché par application de l’article 6 du C.C.A.G-T

ARTICLE 28 : Assurance de l’entrepreneur :


L’Entrepreneur devra se conformer aux dispositions de l’article 24, paragraphe 1 et
6 du C.C.A.G-T relatif à la souscription de police d’assurances garantissant sa responsabilité
en cas d’accident ou de dommage causés par la conduite ou les modalités d’exécution des
travaux. L’entrepreneur doit être également assuré contre les risques d’effondrement de tout
ou partie des immeubles.

ARTICLE 29 : Contrôle des bâtiments administratifs :

Nonobstant le contrôle et la surveillance normale des travaux par l'administration,


l'Entrepreneur devra laisser libre accès du chantier aux agents du maitre d’ouvrage chargés
du contrôle des bâtiments administratifs, leur présenter s’il le demandent toutes pièces du
marché et leur fournir tous renseignements et toutes explications utiles pour l'exécution de
leur mission.

ARTICLE 30 : Contrôle technique :


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
En vigueur, l’entreprise aura à sa charge la mise en bon état de ces anomalies, Le
contrôle technique des travaux sera assuré par le maitre d’ouvrage. Dans l’éventualité ou les
travaux feraient apparaître des ouvrages de mauvaise qualité ou non conformes aux textes.
Les frais des essais dont les résultats sont négatifs seront à la charge de l’entrepreneur.

ARTICLE 31 : Malfaçons

Si des malfaçons viennent à être décelés, les ouvrages seront démolis et refaits à la
charge de l’Entrepreneur, si ces réfections entraînent des dépenses pour d’autres corps d’état,
ces dépenses seront également à la charge de l’Entrepreneur.

ARTICLE 32 : Installation et organisation du chantier

L’Entrepreneur procédera à l’installation du chantier de manière à ne pas entraver le


déroulement de la circulation dans la partie existante, et il devra garantir la sécurité des
personnes circulant dans les abords immédiats du chantier. A cet effet il devra souscrire une
assurance spéciale qui aura effet pendant la durée des travaux.

a/ Aménagement divers :

A tous moments, les fouilles, formes et couches de fondation doivent


être maintenus hors d’eau, aux frais de l’entrepreneur.

b/ Baraque du chantier :

L’Etablissement et démolition de la baraque devront être réalisé


aux frais de l’entrepreneur et elle aura une surface de 12 m²
c/ Branchements :

L’Entrepreneur pourvoira par ses propres moyens aux fournitures d’eau


et d’électricité. Il pourra se brancher sur le réseau existant sous réserve de
l’accord de l’Administration.

d/ Clôture du chantier :

L'Entrepreneur devra isoler le chantier afin de ne pas perturber le bon


fonctionnement de la partie existante.

ARTICLE 33 : Responsable du chantier :

Conformément à l’article 19 du C.C.A.G-T, l’entrepreneur devra présenter 7 (Sept)


jours calendaires à dater du lendemain du jour de la notification de l’ordre de service de
commencer les travaux à l’agrément de l’administration le responsable qualifié qu’il compte
garder sur le chantier en permanence accompagné de ses références et attestations
personnelles pour des travaux de même importance.

Le responsable du chantier doit assurer sans interruption la direction de ce chantier. Pour


chaque prix il y aura lieu de faire apparaître les heures de travail, de quantités de matériaux
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
utilisés, les dépenses de gros outillages, etc.… et tous les autres éléments entrant dans la
composition des prix considérés.

ARTICLE 34 : Présence de l’entrepreneur sur les lieux :

L'Entrepreneur est tenu d’assister personnellement aux réunions de chantier une


fois par semaine ou à défaut se faire représenter par un mandataire qui agit en son nom et pour
son compte.

ARTICLE 35 : Echantillonnage

L’entrepreneur devra soumettre à l’agrément de l’Administration un échantillon de


chaque espèce de matériau ou de la fourniture qu’il se propose d’employer. Il ne pourra mettre
en œuvre des matériaux qu’après acceptation donnée par ordre délivré par l’Administration.

Les échantillons seront déposés au bureau de chantier prévu à l’article 201§ 2 du


D.G.A et serviront de base de vérification pour la réception des travaux.

L’entrepreneur devra présenter à toute réquisition les certificats et attestations prouvant


l’origine et la qualité des matériaux proposés.

En application de l’article 38, paragraphe 5 du C.C.A.G-T les matériaux destinés à


l’exécution des travaux ne seront d’origine étrangère qu’en cas d’impossibilité de se procurer
des matériaux similaires de fabrication Marocaine.
- L’entrepreneur sera tenu d’assister personnellement, ou à défaut, se faire représenter par
un mandataire pour agir en son nom et pour son compte, à toutes les réunions de chantier.

- A chaque réunion, un procès-verbal sera établi, résumant l’état d’avancement des travaux,
les décisions prises, les anomalies constatées et les instructions données par
l’Administration.

ARTICLE 36 : Qualité des matériaux :

En application de l’article 38 paragraphes 5 du C.C.A.G-T les matériaux destinés à


l’exécution des travaux seront d’origine Marocaine.
L’Entrepreneur devra fournir, avant approvisionnement, une liste complète
comportant toutes indications sur la qualité la provenance des matériaux et des matériels qu’il
compte utiliser, ainsi qu’un échantillonnage correspondant à cette liste.

Ces échantillons seront soumis à l’agrément de l’Administration avant toute mise en


ouvre. Tout matériel ou matériaux non conforme à l’échantillon, sera obligatoirement refusé.

La demande de réception du matériel devra être présenté au moins quatre (4)


jours avant son emploi, l’entrepreneur devra prendre toutes les dispositions pour avoir sur son
chantier les quantités suffisantes de matériaux vérifiés et acceptés, nécessaires à la bonne
marche des travaux.

Les matériaux refuses seront immédiatement évacues du chantier et les


ouvrages éventuellement commencés avec ces matériaux de rebut seront démolis et refaits
aux frais de l’entreprise.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

ARTICLE 37 : Contrôle de la qualité des matériaux :

L’Ingénieur précisera les essais de recette à faire subir aux matériaux fournis par
l’entrepreneur. Ces essais seront exécutés conformément aux indications fixées par le présent
cahier ou par les normes marocaines et défaut, par les normes prescrites par le D.G.A.

Les prélèvements seront faits contradictoirement. Si l’entrepreneur ou son représentant


dûment convoqué fait défaut, les prélèvements seront valablement fait en son absence.

Les essais sur les matériaux approvisionnés sur le chantier seront effectués par
l’Administration ou sous son contrôle par un laboratoire de son choix, ces essais seront à la
charge de l’entrepreneur.

Dans le cas où un lot de matériaux serait rebuté, ce lot devra être enlevé, sans mise en
demeure prescrite par l’Ingénieur.

ARTICLE 38 : Situations

Les situations seront établies contradictoirement entre l'Entrepreneur, l’architecte et le


représentant de l'Administration.

ARTICLE 39 : Mode d’évaluation et règlement des ouvrages :

La méthode de règlement adoptée est celle du métré après exécution.


Les ouvrages seront évalués aux prix établis par l'Entrepreneur et figurant au bordereau des
prix établis et au détail estimatif ci- annexe.

Il est formellement stipulé que l'Entrepreneur est réputé d’avoir parfaite connaissance,
pour s’en être personnellement rendu compte de toutes les conditions d’exécution des travaux
susceptibles d’influer sur les prix de ses ouvrages, il est donc censé d’avoir tenu compte dans
l’établissement de ses prix de toutes les sujétions, aucune réclamation ne sera recevable à
aucun moment.

Le règlement des ouvrages se fera sur présentation de décomptes provisoires et du


décompte définitif, par application des quantités réellement exécutées aux prix du bordereau,
par l'Entrepreneur.

ARTICLE 40 : Nettoyage du chantier :

L'Entrepreneur devra évacuer régulièrement des locaux ou il travaille les gravois ou


débris divers qui sont le fait de son activité.

L’administration pourra à tout moment exiger le nettoyage lorsqu’il n’aura pas été
exécuté spontanément. Les locaux devront être laissés parfaitement nets avant l’intervention
du corps d’état suivant.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les gravois et débris divers seront déposés au voisinage des constructions en un ou
plusieurs endroits désignés par l’administration.
Ils seront ensuite enlevés par l’entrepreneur qui aura à sa charge le transport aux
décharges publiques.

Article 41 : Clôture des dossiers

En fin d’exécution, l’entrepreneur remettra à l’Administration un calque et 5 tirages de


dessins, pliés au format 21 * 29,7 de tous les ouvrages visibles et non visibles tels qu’ils ont
été posés, repérés par des symboles et teintes conventionnellement avec indication des
sections et autres caractéristiques.

Faute par l’entrepreneur d’avoir fourni les plans de recollement 15 jours (quinze jours)
à dater du lendemain du jour de la réception provisoire, il lui sera appliqué une retenue de 1 %
(un pour cent) du montant du marché arrondi à la dizaine de dirhams supérieure.
Aucun décompte définitif ne sera réglé à l’entreprise avant remise du dossier de
recollement.
Article 42 : Brevet d’invention :
Le titulaire du présent marché garantie l’administration contre le recours de
possesseur de tous brevets dont l’utilisation pourrait être faite à l’occasion de l’exécution des
travaux.
Article 43 : Augmentation dans la masse des travaux:

L’entrepreneur notifiera par écrit à l’administration tous les marchés de sous-traitance


consentis dans le cadre du présent marché s’il ne l’a pas déjà fait dans son offre. Cette
notification, dans son offre d’origine ou plus trad. ne dégagera pas la responsabilité de
l’entrepreneur ni ne le libérera d’aucune des obligations qui sont les siennes du fait du
marché. Dans les conditions prévues à l’article 78 du décret N° 2-06-388 précité.

Article 44 : Diminution dans la masse des travaux:

Conformément à l’article 52 du CCAG –T, et tant que l’augmentation dans la masse des
travaux ne dépasse pas à 10% du montant du marché l’entrepreneur sera tenu de mener à
terme la réalisation de l’ouvrage.

Article 45 : Changement dans l’importance des diverses natures


d’ouvrages :
En cas de changement dans l’importance des diverses natures d’ouvrages il sera
fait application des dispositions de l’article 54 du CCAG-T.

ARTICLE 46 : Recrutement et paiement des ouvriers

Le Recrutement des ouvriers sera soumis conformément aux formalités citées à


l’article 20 du CCAGT.

ARTICLE 47 : Mesures de sécurité et d’hygiène


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les mesures de sécurité et d’hygiène prévues par l’article 30 du CCAG-T doivent
être strictement observées.

ARTICLE 48 : Contrôle et Essais :

A la demande du maîtrise du chantier, l’entrepreneur devra contacter, à sa charge, un


laboratoire agrée pour analyses et essais des matériaux, des matériaux composites et contrôle
des travaux tels que :
 Réception de fonds de fouilles,
 Analyse des matériaux (blocage, gravier, sable, ciment, etc…),
 Dosage des différents mélanges (béton, chape, enduits, etc….),
 Contrôle des divers matériaux mis en place (études de formulation de béton et de la chape,
essais de compacité, essais d’écrasement, étanchéité, plomberie, électricité etc.…).
La périodicité des essais peut être augmentée si la maîtrise du chantier l’estime
nécessaire.
Une convention devra être établie entre l’entreprise et le laboratoire, et soumise à
l’approbation du maître d’ouvrage.

Cette convention précisera la nature et la fréquence des analyses, essais et contrôle à


effectuer conformément aux normes en vigueur.
Ces contrôles et essais seront réalisés par un laboratoire agrée, à la charge de
l’entreprise.

ARTICLE 49 : Album photos :


L’entrepreneur devra fournir au maître d’ouvrage des photos relatant
l’exécution des ouvrages, au fur et à mesure de l'avancement des travaux.

CHAPITRE II
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

A) GENERALITES

A.1 - Objet du présent Cahier des Prescriptions Techniques

Le présent cahier a pour objet de définir les conditions d’exécution des travaux de
construction d’une maison de jeune à Tinejdad.

A.2 - Documents techniques de référence

L'entrepreneur est tenu de se conformer et d'appliquer les prescriptions définies dans


les documents de base ci-après :
- Les normes marocaines
- Les documents techniques unifiés (D.T.U)
- Les cahiers du C.S.T.B.
- Les règles pour le calcul des ouvrages en béton armé dites règles C.C.B.A. – 68 et BAEL.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
- Le Règlement parasismique (RPS 2000)

A.3 - Provenance et qualité des Matériaux

Les provenances, les qualités, les caractéristiques, les conditions d'emploi, les
modalités de réception, de contrôle et d'essai de tous matériaux ou produits fabriqués devront
être conformes aux Normes homologuées ou en vigueur au moment de la signature du
Marché.
En aucun cas l'Entrepreneur ne pourra prétendre ignorer l'une quelconque d'entre elles.
Les matériaux seront de provenance Marocaine, et la marque du fournisseur devra
apparaître sur les éléments préfabriqués.

- Provenance du tout venant de carrière, sables, gravettes


- Carrière de la Région, agrée par l'Administration.
- Provenance du ciment : Usine du Maroc
- Provenance des liants Hydrocarbonés ou Bitumes : Usine agrée

L'Entrepreneur précisera la provenance des matériaux utilisés, notamment pour les


éléments fabriqués. Par le fait de son offre, l'Entrepreneur est censé connaître les ressources
des lieux d'extraction et de fabrication de la région, ainsi que leurs conditions d'exploitation,
d'accès ou de fourniture. Aucune réclamation ne sera recevable concernant les conditions de
mise à pied d’œuvre des matériaux.

Tous les matériaux reconnus défectueux au moment de la vérification devront être


transportés hors du chantier dans un délai de 24 heures.

B) GROS-OEUVRE

B.1 - Ouvrages en Béton

Composition des bétons - Dosage et fabrication


- Pour la composition des bétons, les quantités de liant seront toujours déterminées et
mesurées en poids ou volumes.
-Dans le cas d'une fabrication sur place du béton, les granulats et les liants à employer seront
entreposés à proximité immédiate du lieu de malaxage; les tas de chaque espèce étant séparés
par des cloisonnements.

Les méthodes de fabrication seront précisées par l'entrepreneur : centrale à béton ou


bétonnières multiples, mais restent soumises aux contrôles de l'Administration.

L’entrepreneur devra faire exécuter, à ses frais par un laboratoire spécialisé, une étude
de formulation de béton.

La granulométrie des agrégats sera déterminée en fonction du ferraillage, du procédé


de mise en place du béton, des résistances mécaniques escomptées et de la compacité.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Il devra respecter les dosages des liants et la granulométrie pour obtenir, au moins la
résistance nominale à 28 jours de : 270 bars en compression.

Les quantités d'agrégats figurant dans le tableau ci-dessous ne sont données qu'à titre
indicatif. Elles devront être fixées par les résultats de l'étude granulométrique.

Ces résultats s'entendent pour un fournisseur d'agrégats donné. Si l'entrepreneur devait


changer de fournisseur, il devra faire exécuter une nouvelle étude granulométrique.

Tous les ouvrages exécutés avec des bétons n'offrant pas, après essais, les garanties
nécessaires, seront démolis et refaits aux frais de l'Entrepreneur.

TABLEAU DES BETONS

Désignation Cimen Chaux Sable Grain Gravette Gravette Emploi


t
CPJ 45 Grasse de riz 5/15 15/25
éteinte
Béton N° 1 350 350 700 300 Béton armé
Béton N° 2 350 350 300 700 Béton armé
Béton N° 3 300 450 1000 Béton banché et
dallage reflué
Ciment
CPJ 35
Béton N° 4 300 450 1000 Gros béton
Béton N° 5 250 450 1000 Béton de
propreté

CLASSE DE RESISTANCES NOMINALES :

RESISTANCE NOMINALE A 28 JOURS EN BAR


(1)
DESIGNATION DE LA CLASSE CLASSE COMPRESSION SUR TRACTION PAR
ET DESIGNATION COURANTE DE CIMENT CYLINDRE A 28 JOURS FLEXION SUR
DU BETON EPROUVETTE
PRISMATIQUE A
28JOURS.
Classe B1
Béton de résistance mécanique élevée
(Éléments en béton armé fortement CPJ 45 300 24
sollicités et éléments en béton
précontraint)
Classe B2
Béton de résistance mécanique assez
élevée (Eléments des ouvrages en CPJ 45 270 22
béton armé normalement sollicités)

Classe B3
Bétons de résistance mécanique 230
moyenne (Éléments des ouvrages en CPJ 45 Non défini
béton armé faiblement sollicités)
Classe B4
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Bétons de résistance mécanique peu
élevés (Éléments peu armes, de petites
dimensions CPJ 35 180 Non défini
Dallages, éléments non armés assez
fortement sollicités en compression)
Classe B5
Bétons de résistance mécanique faible
(Eléments non armés peu sollicités,
béton coulé en grande masse, gros
massifs de fondation, bétons de
remplissage….)
CPJ 35 130 Non défini

Classe B4E ET B5E


Bétons des classes B4 et B5 de faible CPJ 35 130 à 180 Non défini
perméabilité.

TABLEAU DES MORTIERS

Désignation Ciment Chaux Sable Grain Gravette Emploi


CPJ 35 Grasse de riz 5/15 15/25
éteinte
Mortier N°1 250 500 500 Dégrossi d’enduit
Mortier N°2 300 600 340 Hourdage de
maçonneries
Mortier N°3 400 500 500 Reprise bétonnage
Mortier N°4 500 1000 Enduit lissé, chape
scellement
support revêtement
Mortier N°5 150 250 1000 Enduit bâtard
Mortier N°6 500 700 300 Sikalite 1 Pour agglos de
dose par support de façade
sac
ciment

Qualité des matériaux

Le sable pour mortier et bétons sera lavé. Il ne devra pas renfermer de grains dont la
plus grande dimension dépasserait les limites ci-après :
- Sable pour mortier : 0,002 m
- Sable pour béton : 0,005 m
Les gravillons destinés à la confection du béton devront être de type concassé et
pouvoir passer en tout sens dans un anneau de 0,005m de diamètre intérieur sans pouvoir
passer dans un anneau de 0,0025m de diamètre.

Les gravettes destinées à la confection du béton devront pouvoir passer en tous sens
dans un anneau de 0,04m de diamètre intérieur sans pouvoir passer dans un anneau de 0,005m
de diamètre. Les granulats ne devront pas comprendre de plaquettes ou d'aiguilles, ils seront
soigneusement lavés et exempts de matières fines.

L'emploi de granulats de mer ou de dune ne sera en aucun cas autorisé.


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

Liants :

Les liants utilisés seront du type CPJ 35 et CPJ 45, selon les respectives prescriptions
d'utilisation. L'emploi de ciment éventé ou encore chaud sera interdit. S'il est livré en sacs, il
devra être stocké en quantité suffisante pour que le chantier n'ait pas à souffrir de retard
consécutif à une livraison défectueuse.

Adjuvants :

Ils seront du type Plastocrete, SIKA ou similaires pour le béton armé.


Ils seront utilisés conformément aux prescriptions du fabricant, mais seulement après
autorisation du bureau de contrôle.

Aciers pour Béton Armé :

Les aciers pour béton armé seront des aciers à haute adhérence ayant les spécifications
définies dans les normes en vigueur.

Coffrages - Mise en œuvre :

L'implantation des ouvrages devra être rigoureuse et le respect des cotes absolu; en
particulier, la verticalité des poteaux devra être particulièrement soignée et il ne sera admis
aucune tolérance pour erreur d'implantation des poteaux superposés. Les arêtes des éléments
continus devront être rectilignes sans écart aux raccords ni ventre.

L'étanchéité des coffrages devra être suffisante pour éviter les pertes de laitance au
moment du pilonnage ou de la mise en vibration.

Les joints de dilatation devront être débarrassés de tous les éléments de coffrage ou
outres qui pourraient s'opposer à leur fonctionnement. Aucun bois de coffrage ne devra être
abandonné en coffrage perdu.

En aucune façon, l'entrepreneur ne pourra, pour les ouvrages enterrés se servir des
parois de fouilles comme joues de coffrage. Une exception peut être faite pour les ouvrages
coulés dans les zones rocheuses avec des parois non faibles et pour le remplissage en gros
béton.

Matériaux :
L'Entrepreneur devra veiller au respect des parements des ouvrages tels qu'ils sont
prévus.
Dans le cas de parements ordinaires les coffrages seront, avant toute mise en œuvre de
béton, nettoyés des copeaux et chutes diverses provenant de leur exécution ou assemblage
antérieur.

Dans le cas de parements devant rester apparents, les coffrages seront particulièrement
soignés; la planitude des parois devant être au moins égale à celle exigée pour l'enduit
parfaitement dressé.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Pour ce faire, les faces de ces coffrages seront en bois de premier emploi, raboté
intérieurement. Les reprises de bétonnage n’apparaîtront pas sur les parements. Les coffrages
seront huilés pour en faciliter la dépose. Cette huile ne devra nuire en aucune façon à
l’accrochage d'un quelconque enduit ou revêtement.

L'entrepreneur de gros œuvre devra fournir toutes les caractéristiques des huiles de
décoffrage qu'il emploiera sur le chantier au fabricant de peinture pour l'agrément de ce
dernier. L'Entreprise de peinture devra être tenue au courant de cet agrément.

Armatures pour Béton Armé :

Il sera mis en place tous les aciers de couture et attentes nécessaires pour les reprises,
le liaisonnement des cloisons, les liaisons pour éléments préfabriqués etc. .

Les armatures seront mises en place suivant les normes CCBA 68 et en respectant
scrupuleusement les plans de béton armé et les indications du Bureau de Contrôle. Les cales
seront en béton. Dans tous les cas les aciers devront toujours être enrobés d'au moins 2,5 cm
de béton ou en fonction des impératifs du comportement au feu des structures en B.A.
Tout acier atteint de tâches de rouille détachables sera refusé.

B2 - Maçonneries – Matériaux
Agglomérés de ciment préfabriqué (Creux ou Pleins) :

Ils répondront aux spécifications des normes marocaines en vigueur; ils auront, avant
mise en œuvre, au moins 3 mois de séchage et une porosité inférieure à 18%; la résistance à
l'écrasement ne devra jamais être inférieure à 60 Kg/m2.

Brique céramiques :

Elles proviendront des briqueteries de la région et devront satisfaire aux prescriptions


des articles 18 et 19 du D.G.A. ainsi qu'aux normes N.P.F. 14.301 et 13.401.

Elles seront obligatoirement mises à tremper dans l'eau 12 heures avant l'emploi.
Celles qui se désagrégeront seront mises au rebut. Il en sera de même pour toutes briques trop
ou pas assez cuites, fêlées ou ne rendant pas un son clair sous le marteau.

Mortiers Se reporter au tableau de composition des mortiers et béton


Mise en œuvre.

Les murs et cloisons seront hourdés au mortier N° 2 suivant le tableau des dosages et
comprendront toutes sujétions des feuillures, trous réservation etc...
Les bavures de mortier seront enlevées.

Les cloisons au droit des gaines seront réalisées après la pose complète des tuyaux.
Pour les maçonneries en petits éléments, il sera prévu toutes les façons nécessaires pour le
logement des linteaux, chaînages etc...

Dans les angles et croisements, les éléments seront toujours harpés. Dans la
maçonnerie de parpaings l'emploi de demi-parpaings et d'éléments à feuillure est
recommandé. Il y aura toujours des éléments pleins pour former appui des linteaux.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
L'Entrepreneur devra effectuer le scellement de tous les taquets nécessaires à la pose
des ouvrages, les réservations et trous divers pour l'ensemble des corps d'état.

B.3 – Enduits

Matériaux
Se reporter au tableau de composition des mortiers.
Préparation des surface

Avant tout commencement des travaux, les surfaces à enduire seront convenablement
préparées de manière à obtenir un bon accrochage :
- Briques et agglomérés : joints dégradés.
- Béton : surface rugueuse.
Elles seront suffisamment humidifiées pour que le support n'absorbe pas l'eau du
mortier. Toutes les efflorescences seront soigneusement nettoyées.

Enduits intérieurs

Sauf indication en contraire, tous les enduits seront exécutés au mortier N° 5


Exécution

- Epaisseur totale 1,5 (minimum) à 2,5 cm.


- Les enduits seront exécutés en deux couches, à la main ou à la machine suivant décision du
Maître d’œuvre, par panneaux complets entre 4 arêtes ou joints.
- Couche de dégrossissage : au moins 1 cm
- Couche de finition appliquée après prise suffisante de la première couche : épaisseur 0,5 cm
minimum.

L'exécution des enduits au ciment sera soumise aux prescriptions suivantes :


- Le ciment sera convenablement hydraté, les poches de sable seront évitées.
- Aussitôt après le durcissement de la couche, l'enduit sera ausculté au marteau et les parties
non adhérentes enlevées et remplacées.
- La deuxième couche sera passée après lavage et soufflage de la première et avec les mêmes
précautions

Le saupoudrage de ciment pris sur l'enduit frais sera formellement interdit.


Les enduits seront retournés sur les tableaux et voussures de baies de toutes natures.
Les ouvrages en béton coffré n'offrant pas les garanties d'adhérence suffisante seront
Piqués à la pointe.

A la jonction des ouvrages en béton et des maçonneries, les enduits seront exécutés sur
un grillage galvanisé préalablement fixé par des pointes ou cavaliers galvanisés, de façon à
éviter les fissures de joints.
Aucune fissure ne sera tolérée lors de la réception des travaux.
Toutes les arêtes verticales, sur accès et couloirs recevront des baguettes d'angle en fer
galvanisé. Les enduits seront finis à la brosse.

Nota :
Sur les surfaces faïencées, l'entreprise ne devra qu'un enduit de ragréage. Les enduits
des murs en partie faïencés seront exécutés après la pose des revêtements.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
L'entrepreneur devra accorder un soin particulier aux raccords faïence - enduit, et à la
protection des carreaux.
Enduits extérieurs
Exécution

L'enduit sera exécuté au bouclier. La surface obtenue aura une apparence parfaitement
régulière, bien unie, de teinte uniforme et sera parfaitement dressée.
Aucune trace de bouclier ne sera tolérée. Toutes les arrêtes et cueillies seront bien
droites et sans surplomb.

Les renformis éventuels seront exécutés par couches de 5 à 10 mm d'épaisseur.


L'adhérence sur 2 matériaux différents sera assurée par un grillage galvanisé fixé par des
pointes ou cavaliers galvanisés.

- 1ère couche (Couche d'accrochage)


Le mortier doit être très plastique et projeté très fortement sur le support.
Cette couche sera au mortier N°6 et de 3mm d'épaisseur.
- 2eme couche
Cette couche se fera une huitaine de jours minimum après exécution de la 1ère couche de
façon à ce qu'elle ait fait une partie de son retrait.
Cette couche sera au mortier N° 1 et de 10 mm d'épaisseur.
- 3eme couche (Couche de finition)
Cette couche sera exécutée après un délai de quelques jours.
Elle sera exécutée au mortier N° 5 de 5 mm d'épaisseur. Pour éviter un séchage trop rapide,
cette couche sera régulièrement arrosée, plus particulièrement les faces exposées au soleil.
D'une façon générale, la surface à enduire sera humidifiée avant l'application de l'enduit.

C) ETANCHEITE

C.1 - Nature des travaux

Les travaux faisant l'objet du présent chapitre comprennent tous les travaux
entièrement terminés, exécutés suivant les règles de l'art, les prescriptions techniques décrites
dans le présent chapitre et la description des ouvrages du chapitre respectif.

C.2 - Provenance des matériaux

Les matériaux proviendront, en principe, des lieux d'extraction ou de production


suivants :

DESIGNATION DES MATERIAUX QUALITE ET PROVENANCE


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Sable De carrière
Ciment Artificiel des usines de ciment du Maroc, classe CPJ35 ou 45
livrer obligatoirement en sacs de papier des 50 Kg
Bitume pur oxydé 90/40 des dépôts du Maroc
Feutre surfacé type 27 et 36 S des dépôts du Maroc

Par le fait même du dépôt de son offre, l'entrepreneur est réputé connaître les
ressources des carrières, usines ou dépôts indiqués ci-dessus ainsi que leurs conditions d'accès
et d'exploitation.
Aucune réclamation ne sera recevable concernant le prix de revient à pied œuvre de
ces matériaux.
L'Entrepreneur devra présenter à toute réquisition les certificats et attestations
prouvant l'origine et la qualité des matériaux.
Tous ces matériaux seront de 1ére qualité et répondront aux prescriptions du devis
descriptif technique et au D.G.A.

C.3 - Vérification des matériaux :

L'Entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur son chantier la
quantité de matériaux vérifiés et acceptés, indispensable à la bonne marche des travaux et
dont l'échantillonnage aura été agrée par l'Administration.
La demande de réception d'un matériau autre que les matériaux préfabriqués devra être
faite au moins 4 (quatre) jours avant son emploi. Pour les matériaux préfabriqués ce délai sera
de 15 (quinze) jours à pied œuvre.
Les matériaux refusés par l'Administration seront évacués du chantier dans un délai de
24 heures.

C.4 - Essais d’étanchéité :

Des essais de mise en eaux seront effectués obligatoirement sauf dans le cas de
toitures inclinées pour vérifier la tenue du revêtement d'étanchéité. A cet effet, on placera une
hausse sur les tuyaux de descente pour servir de trop plein et on établira le niveau d'eau à
quelques centimètres au dessous des points hauts des solins. On maintiendra le niveau
pendant 72 heures. Aucune fuite ou trace d'humidité ne devra pouvoir être constatée sur les
plafonds ou sur les murs.

Indépendamment de ces essais, l'Architecte pourra prescrire des prélèvements destinés


à effectuer des essais de laboratoire pour le contrôle des quantités, résistance, souplesse, etc...
prévus au titre II, chapitre VII du D.G.A.

A cet effet, en présence de l'Entrepreneur, on découpera dans le revêtement


d'étanchéité des échantillons de 0,30 m de longueur sur 0,15 à 0,20 de largeur. Les
prélèvements devront être effectués ou plus tard le jour de la terminaison des travaux
d'étanchéité proprement dits, et en tous cas avant l'exécution de la protection.

Les prélèvements à la charge de l'entrepreneur seront limités à un échantillon par


terrasse d'une superficie inférieure à 500 m2, deux échantillons par terrasse d'une superficie
comprise entre 500 et 1.000 m2 et ainsi de suite.
Le rebouchage sera effectué immédiatement.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les frais de prélèvement, d'essais et de rebouchage seront entièrement à la charge de
l'Entrepreneur, dans les limites fixées ci-dessus.

C.5 – Garantie :

Quelque soit le procédé proposé, l'Entrepreneur s'engage à garantir ses travaux


pendant une période de 10 ans. Cette garantie est applicable tant à l'étanchéité proprement dite
qu'aux reliefs, aux protections mécaniques et à la bonne tenue de la forme support.

L'Entrepreneur devra compléter la présente offre par un certificat de garantie


décennale établi sur papier timbré.

D- REVETEMENTS :

D.1 – Généralités

Avant d’entreprendre les travaux de réfection, l’entrepreneur vérifiera :


 Que les supports seront propres sans traces de ciment ou salissures diverses.
 Que les tolérances de planéité sont respectés et compatibles avec les types de carrelage
posé.
 Que les niveaux sont convenables pour permettre le bon raccordement des sols.
 Que toutes les canalisations (eau, électricité) passant dans l’épaisseur du sol sont en place
et que tous les fourreaux ont été posés

L’entrepreneur devra tenir compte de toutes les indications fournies par


l’Administration particulièrement pour les teintes à obtenir et le fini désiré des ouvrages
Avant d’entreprendre les travaux de réfection des revêtements, l’entrepreneur réalisera
à la demande de l’Administration des échantillons sur le chantier par panneaux.

D.2 - Revêtement de sol :

2.1 – Carrelages

Les revêtements seront exécutés conformément aux prescriptions du C.P.C


Revêtement de sol en vigueur ou, à défaut du DTU 52-1 et celles du DGA qui ne seraient pas
contraires.
Les calepins d’appareillage seront fournis à l’Administration avant tout
commencement de pose.

La désolidarisation entre le carrelage et les cloisons sera assurée par un joint à


plasticité permanente. La plinthe sera scellée uniquement sur le parement vertical de la
cloison avec interposition d’un joint souple contre le carrelage. Un joint souple sera à la
jonction avec les appareils sanitaires.

2.1.1- Étanchéité
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Dans les pièces humides, il sera interposé entre le plancher et la sous-couche une
étanchéité constituée par une chape souple de bitume armé TV40 scellée à l’enduit
d’application à chaud dosé à 1,5 Kg/m².
2.1.2 – Forme

Exécutée pour rattraper le niveau ou au-dessus de la couche de sable de


désolidarisation ou de la couche d’étanchéité, elle sera constituée d’une couche de 4 à 5cm
d’épaisseur de mortier.

2.1.3 - Coulis pour joints de carrelage :

Le liant sera du ciment blanc.


Les coulis seront :
 au ciment pur ou
 au mortier dosé à800 Kg de ciment par m3 de sable très fin tamisé au tamis 0,08.
Les coulis doivent être fluides afin de pénétrer dans les joints.

2.1.4- Mode de pose du carrelage :

Avant toute pose du carrelage, les formes seront préalablement nettoyées et


débarrassées de tous les déchets.
Les carreaux seront soit scellés au mortier de ciment soit collés à l’adhésif (mortiers-colles ).

a)- Pose au mortier de scellement :


Les carreaux seront scelles au mortier n°4 de ciment pur CPA de préférence.
Ils seront posés suivant la méthode dite ‘’ à la bande ‘’ au cordeau et au pilon, à bain soufflant
de mortier.
Avant la pose, les carreaux seront mis à tremper modérément puis essuyés à l’abri des
courants d’air.
Après la pose, le carrelage sera nettoyé des coulures de mortier puis protégé jusqu’à la
prise complète du liant.
Pour assurer une bonne adhérence des carreaux, l’utilisation d’une barbotine de ciment
sera préférée au ‘’ poudrage’’ de ciment.
Cette couche de mortier devra avoir, après pose, au minimum 1 cm d’épaisseur. Les
carreaux seront de manière a ce que l’adhérence du mortier soit parfaite. Celui-ci devra refluer
partiellement dans les joints afin de bien séparer les carreaux les uns des autres, en vue
d’obtenir un scellement convenable.

b)- Pose à l’adhésif (ou mortier colle) :

Selon le type d’adhésif ou de mortier-colle employé (a base de ciment, adhésifs prêts à


l’emploi, à deux composants, etc.) la technique à employer sera celle préconisée par le
fabricant.
A l’inverse de la pose traditionnelle au mortier au ciment, les carreaux ne seront pas
humidifiés.
Il conviendra de veiller à ce qu’au cours de la pose le ‘’ temps ouvert ‘’ indiqué par le
fabricant c’est à dire le temps disponible entre le moment où la colle est étalée sur le support
et le moment où la colle ne colle plus convenablement, n’est pas dépassé.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Pour les adhésifs à confectionner sur le chantier (rajout de l’eau pour les colles à base
de ciment), la durée de vie du mélange ou ‘’ pot life ‘’ indiquée par le fournisseur doit être
respectée.
L’adhésif sera appliqué au moyen de spatules à dents carrées de 6 mm (mortier colle
courant) ou de 9 mm ( mortier colle épais ) à simple encollage pour des carreaux de surface
inférieures à 100 cm2 et à double encollage pour des carreaux de surface supérieure.
Les surfaces enduites de mortier colle devront être telles que l’ajustement des carreaux
devra pouvoir s’effectuer avant la fin du temps d’efficacité du mortier colle.

2.1.5- Confection des joints :

Les carreaux seront posés à joints serrés ou à joints larges.


La pose dite à joints serrés peut comporter des joints de l’ordre de 1 mm environ,
compte tenu des tolérances dimensionnelles des éléments. Sauf cas particuliers évitant la mise
en compression des carreaux, la pose jointive réalisant un contact continu des carreaux est
interdite.
La pose à joints larges à partir de 1,5 mm environ s’effectuera avec des réglettes, des
grilles ou avec tout autre dispositif approprié.

2.1.6- Tolérance de pose :

Planitude : une règle rigide de 2 m de longueur posée en tous sens ne doit pas accuser d’écart
supérieur à 3 mm.

Alignement des joints: la même règle, posée en sorte que ses deux extrémités règnent avec les
bords homologués de deux carreaux de même ligne ou rang, ne doit accuser de différences
d’alignement supérieures à 1 mm en plus des tolérances de calibrage.

2.2 Granito poli de ciment gris (50 %) :

Après remise en état du support existant, il sera exécuté une forme de béton maigre en
mortier n° 7 de 4 à 5 cm d’épaisseur minimum, fortement battue pour obtenir une surface
parfaitement dressée et bien de niveau.
Les travaux de revêtement comprennent :

 Fourniture et mise en place des joints en matière plastique de 1,5 cm de hauteur de 5 à 6


mm d’épaisseur scelles au mortier pur dilué à l’eau.
 Mise en place de la couche d’usure de granito de vingt millimètres d’épaisseur dosée à 50
Kg de ciment pour 100 Kg de grains de marbre concassés. La couche d’usure aura une
épaisseur de quinze millimètres après ponçage.

Le mastic général dilué en coulis consistant de ciment sur les panneaux ainsi préparés
formant sous couche sous les tapis de granito. Humidification totale après prise par arrosage
au tuyau des panneaux, la veille de l’application du granito.

Les grains de marbres seront calibrés de 2 à 8 mm selon l’effet cherché. Les teintes
seront faites à la demande de l’Administration dans le cas échéant avec des colorants ne se
décomposant ni par action chimique du ciment ni par action chimique du soleil. Le dosage en
eau de ce béton pour granito sera fait de manière que le mélange ne présente aucune partie
sèche par excès de fluidité.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Pour l’exécution des tapis, la composition sera étendue à la truelle, lissée, damée et
roulée au cylindre lourd de mosaïque (100 Kg environ).

L’excès de ciment sera supprimé au fur et mesure de la réalisation de l’ouvrage et afin


de mieux serrer les grains un tamis sera effectué plusieurs fois en même temps que le roulage,
suivant une granulométrie choisie pour bien compléter le serrage.

Le granito sera de ce fait bien plein, le grain de marbre très serré ne laissant apparaître
que le minimum de ciment en surface (4 a 6 %).

2.3 Granito poli de ciment blanc (100 %) :

Exécuté comme indiqué au paragraphe précédent sauf pour la couche d’usure de


granito de vingt (20) mm d’épaisseur qui sera dosée à 50 Kg de ciment dont 25 Kg de ciment
blanc pour 100 Kg de grains de marbre concassés.

2.4 Mignonnette lavée :

A réaliser sur support parfaitement nettoyé. La forme sera de 4 à 5 cm d’épaisseur


minimum et sera réalisée au mortier n° 7.
La chape d’usure sera réalisée en petits galets d’oued de teinte grise ou brunes coulée
au ciment ordinaire. Les joints, tous les mètres environ, seront constitués de baguettes en
matière plastique noire. Le lavage se fera au balai humide.
L’échantillon devra être agrée par l’Administration.

D.3 – Revêtement muraux

3.1 - Carreaux de faïence ou grès cérame:

Les carreaux devront être de premier choix et exempts de défauts. Ils ne devront
présenter en particulier aucune fissure, ni éclat. Les arrêtes seront vives et parfaitement
dressées.
Les carreaux seront d’abord triés suivant leur nuance puis trempés dans de l’eau
propre pendant 2 heures. Ils seront ensuite ressuyés en prenant soin que cette opération n’ait
lieu au soleil ou dans les courants d’air.
La pose se fera à joints de 2 mm ou plus suivant indications de l’Administration.

Ils seront scellés sur le support avec un mortier n°4 (ciment pur CPA de préférence) de
1,5 cm d’épaisseur après pose.
En cas de pose avec adhésif (ou mortier colle) les prescriptions du paragraphe 2.1.5)
du présent article seront applicables.

Le coulis de remplissage des joints sera constitué soit de ciment blanc pur soit d’un
mortier dosé à 800 Kg de ciment pour un m3 de sable très fin.

3. 2 - Conditions de réception

A la livraison, les contrôles porteront sur l’origine, le classement, l’épaisseur et les


nuances des matériaux, afin de s’assurer qu’ils sont conformes au cahier de charge et aux
échantillons agrées.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
A la mise en œuvre, les contrôles permettront de s’assurer que les prescriptions ont été
respectées.
A la réception, les contrôles porteront sur le fini des ouvrages :
 pour les sols, les contrôles porteront sur la planitude et l’aspect, le niveau correct,
l’absence de flaches et la régularité des joints.
 pour les revêtements muraux, le contrôle portera sur l’aplomb.
Tolérances : les faces apparentes du dallage et des plinthes devront être suffisamment
planes pour qu’une règle métallique droite de 2 m de long promenée en tous sens sur sa
tranche n’accuse aucun point supérieur à 3 mm.

Dans le cas de malfaçons, l’entrepreneur devra refaire les ouvrages défectueux ou les
corriger si l’Administration ne juge pas la réfection indispensable.

E/ MENUISERIE BOIS QUINCAILLERIE


DOCUMENTS DE REFERENCES:

Les ouvrages de menuiserie extérieure bois seront conformes aux prescriptions du


devis général d'Architecture, article:
Menuiserie, prescriptions générales.
Bois moulurés.
Volets et persiennes.
Croisées - châssis vitrés - impostes.
Portes métalliques.
Quincaillerie.

LIEU ET PROVENANCE DES MATERIAUX:

DÉSIGNATION DES MATÉRIAUX QUALITÉ ET PROVENANCE

BOIS Sapin rouge du nord


FERRONNERIE Aciers, fers
CONTREPLAQUE Okoumé 5 mm d'épaisseur
QUINCAILLERIE Bricard ou similaire

Par le fait même du dépôt de son offre, l'entrepreneur est réputé connaître les ressources des
carrières ou dépôts indiqués ci-dessus, ainsi que leurs conditions d'accès et d'exploitation.

Aucune réclamation ne sera recevable concernant les prix de revient à pied d'œuvre
de ces matériaux.
L'entrepreneur devra présenter, à toute réquisition, les certificats et attestations
prouvant l'origine et la qualité des matériaux.
Tous ces matériaux seront de première qualité et répondront aux prescriptions de devis
descriptif et au D.G.A.

VÉRIFICATION DES MATÉRIAUX:


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
L'entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur son chantier la
qualité de matériaux vérifies et acceptés indispensables à la bonne marche des travaux et dont
l'échantillonnage aura été agrée par la Maîtrise du chantier.

La demande de réception d'un matériaux autre que les matériaux préfabriqués devra être faite
au moins 4 (quatre) jours avant son emploi: Pour les matériaux préfabriqués le délai sera de 1
(un) mois à pied d'œuvre.
Les bois devront être de la meilleure qualité, absolument secs et sans défaut, conformément
aux spécifications des articles 37 à 45 et 45 à 135 du D.G.A. (édition 1956 ).

Toutes les menuiseries devront être livrées avec une couche d'impression à l'huile de lin ( les
menuiseries seront peintes ultérieurement).
Les dessins de détail proposés par l'Architecte devront être suivis au cas où l'entrepreneur y
constaterait des omissions, il devra l'en avertir, faute de quoi, sa responsabilité restera entière.

1/ FAUX CADRES ET CADRES:

Tous les cadres comporteront une feuillure à briques. Les pièces d'appuis de fenêtres et
châssis auront une gorge d'écoulement prolongée jusqu'aux montants, munie d'un ou deux
trous pour évacuation des eaux de condensation, un par mètre linéaire.

Les larmiers sous le rejet d'eau seront nettement accusés et prolongés sous toute la longueur.
Les scellements des cadres seront effectués par des pattes vissées dans le béton armé par des
points "SPIT" ou par des mèches "SPIT-ROCK" ou similaire.

2/ PORTES ISO PLANES:

Les portes iso planes seront collées à la presse de chaque côté d'une armature
lamellaire, composées essentiellement d'un cadre compartimenté à l'intérieur duquel sont
répartis, à intervalles réguliers, des points d'appuis formés par des lattes et assemblés au cadre
pour former un ensemble en nid d'abeilles. Les deux faces seront en contreplaqué okoumé de
5 mm collés à l'ossature. Toutes ces portes comporteront des alaises en bois dur rapportées et
embrevées sur les 4 chants.

Toutes les portes extérieures exposées seront pourvues de rejet d'eau et seuil en fer plat.
Les portes à deux vantaux comporteront 1 (une) fermeture centrale à recouvrement.
L'entrepreneur devra mentionner dans le descriptif ou dans son bordereau de prix la marque et
les références de la quincaillerie proposée.

3/ COLLES:

Les colles devront être résistantes à l'eau, insensibles à l'action de l'humidité et attaques des
moisissures et de champignons.

MISE EN ŒUVRE DES MENUISERIES:

GENERALITES:

A/ QUALITÉ DES BOIS:


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les bois employés devront être sains, bien secs, sans aubier ni gélivures, de qualité
menuiserie, parfaitement rabotés et poncés.

1/ PRESCRIPTIONS RELATIVES À LA MISE EN ŒUVRE:

Les pièces en bois des ouvrages seront toujours d'une seule pièce dans leur longueur.
Les parements seront affleurés avec leurs rives droites et sans épaufrures.
Les angles vifs des huisseries et des cadres bois seront protégés à la pose par des baguettes
provisoires pointées sur le bâti.
Les têtes des clous et pointes seront chassées au chasse pointe d'une profondeur de 2 mm.

Le raccordement des moulures sera réalisé à coupe d'onglet.


Les bâtis seront assemblés à tenon et mortaise bien ajustés et maintenus à l'aide de chevilles
en bois ou métalliques.

Les assemblages collés présenteront une bonne tenue dans le temps, aucun décollement ne
devant se produire à la suite de la dilatation des bois ou des variations climatiques.

A/ Portes à lames:
Les portes seront à lames rainées et bouvetées et visées au moyen de vis à têtes carrées
noyées.
Épaisseur totale du bâti: 41 mm finis.
Les faces extérieures comporteront un rejet d'eau.

B/ Châssis vitrés:
Les châssis vitrés seront exécutés en bois massif, assemblés à tenons et mortaises avec
chevilles, par clauses en bois dur pour les parties à vitrer.

C/ Étagères de placards:
Elles seront en agglomérés de 16 mm avec alaise en bois dur sur le chant. Les étagères seront
posées sur tasseaux et crémaillères en hêtre.

D/ Chambranles:
Les menuiseries en sapin rouge recevront des chambranles en sapin de 50x10 d'épaisseur,
avec profil suivant détail posé en onglet. Chambranles 1 face sur menuiserie et extérieure et
les portes de placards, chambranles 2 faces pour les portes intérieures.

Au droit des revêtements en faïence ou autres, les chambranles auront une sur épaisseur sur
toute la face intéressée pour former socle, avec réservation de feuillure au droit du
revêtement.

E/ Protection des bois:


Tous les bois seront protégés contre les attaques cryptogamiques et les attaques d'insectes par
le moyen d'un traitement préventif aux xylophène ou à la tamalithe.

F/ Quincaillerie:
La quincaillerie sera toujours de 1ère qualité et choisie en principe dans les catalogues,
BRICARD ou dans celui d'autres maisons réputées pour l'esthétique et la robustesse de leurs
fabrications.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
G/ Conservation des menuiseries avant pose:

En attendant leur mise en place, les menuiseries seront entreposées à l'abri de l'humidité.
Les bâtis et les huisseries recevront une couche d'impression de peinture huile avant d'être
scellés, sur la totalité des surfaces bois, y compris les tranches en contact avec la maçonnerie.
Les pattes de scellement recevront également une couche de peinture antirouille.

H/ Finitions:

Les tolérances pour les ouvrages façonnés sont de 0,5 mm sur les dimensions d'épaisseur des
bois.
Pour les feuillures, le jeu ne pourra excéder 1,5 mm avec peinture.
Les assemblages défectueux colmatés par des calculs ou du mastic seront systématiquement
refusés.

2/ PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES AUX QUINCAILLERIES ET


SERRURERIES:

Les quincailleries et serrureries indiquées dans le descriptif technique ont été


référencées sur la production des établissements BRICARD. Toutefois, la maîtrise d’œuvre
pourra à son gré, en changer la provenance sur présentation de quincailleries fournies par
l'entrepreneur. A cet effet un tableau comprenant la maîtrise d’œuvre et en accord du maître de
l'ouvrage.

Ce tableau sera composé des éléments décrits par l'entrepreneur dans la feuille annexe au
descriptif, des ouvrages qu'il aura remplie au moment de la remise des offres.

Il reste expressément entendu que le Maître de l'œuvre est habilité à choisir les quincailleries,
soit dans la gamme de base au cahier des charges, soit dans toute gamme répondant aux
critères de la base des exigences du cahier des charges.

F/ MENUISERIE MÉTALLIQUE

A/ PRESCRIPTIONS TECHNIQUES:
Les métaux (tôles, profilés, quincailleries et serrureries) seront de 1ère qualité et
répondront aux prescriptions édictées dans le D.G.A.

Les dessins de principe seront fournis par la maîtrise d’œuvre. Au cas où l'entrepreneur
constaterait des omissions ou des anomalies dans ces détails, il devra en avertir la maîtrise
d’œuvre et obtenir son agrément avant d'adopter une solution différente.

Les dessins de détail d'exécution seront établis par l'entrepreneur et soumis à l'agrément de la
maîtrise d’œuvre en accord de la Maîtrise d'ouvrage.

Les scellements devront faire l'objet d'une étude particulière pour tenir compte des structures
qui doivent recevoir des menuiseries et qu'il est rigoureusement interdit de dégrader.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

B/ PROTOTYPES DE MENUISERIES:
Dés la notification de son marché, l'entrepreneur devra construire un élément
type de chaque ouvrage prévu, pour être soumis à l'approbation de la maîtrise d’œuvre.

Ces types devront être présentés à la maîtrise d’œuvre dans un délai maximum de 1 mois et
être entièrement équipés de leur quincaillerie.

La fabrication en série des menuiseries ne pourra commencer qu'après la réception


définitive et sans observations des prototypes.

G/ MENUISERIE ALUMINIUM- VITRERIE :

1/ PRESCRIPTIONS GENERALES:

L’entrepreneur est responsable des cotes et quantités qu’il devra vérifier sur
place, étant entendu que les dimensions nominales ne sont données qu’à titre indicatif de
renseignement. Toutefois, les différences ne pouvant être que de très faible importance (mise
en œuvre, tassement, etc…) les prix unitaires ne seront pas modifiés tant que l’écart entre les
dimensions, figurant sur les plans et au présent cahier et les dimensions réelles, resteront
inférieures à Cinq (5) centimètres et ce, dans les deux sens, horizontal et vertical.
L’Entrepreneur devra en outre soumettre des plans de détails à l’échelle de 1/10 et
les échantillons à l’approbation de l’architecte. Tous les ouvrages seront exécutés suivant les
plans de détails de l’architecte et les descriptifs. Au cas oú le contractant constaterait des
omissions ou anomalies dans ces détails ou descriptifs, il devra en avertir le Maître d’œuvre,
faute de quoi sa responsabilité restera entière. Si par ailleurs, il remarquait des dispositions
incompatibles avec une bonne mise en œuvre, il devra également discuter ces points avant
d’opter pour une solution différente qui devra nécessairement être agrées.

Les quincailleries seront choisies dans des marques assurant la bonne qualité et la
bonne présentation des éléments. Elles devront être soumises à l’approbation du Maître de
l’œuvre avant les commandes, et figureront sur un tableau d’échantillon disposé dans le
bureau de chantier, pendant toute la durée des travaux, lequel servira de base de référence lors
de la réception provisoire . ces quincailleries seront nécessairement des modèles les plus
récents. Elles devront être très complètes : verrous, loqueteaux, butées d’arrêt, amortisseurs,
etc… les serrures ou cylindres de serrures seront de marque Bricard ou similaire pour
menuiserie métallique.
L’entrepreneur devra tous les éléments de quincaillerie nécessaire pour un parfait
fonctionnement dans l’usage, même si certaines spécifications les concernant ont été omises.
Les prix seront calculés pour des éléments entièrement terminés, livrés, posés, ajustés,
en ordre d’utilisation normale. Les articulations : pivot, serrures, etc…, graissées, les vitrages
posés parfaitement propre , les trous et scellements et toutes sujétions.
Pour l’exécution des travaux, l’Entrepreneur sera soumis aux prescriptions du cahier n°
120 du C.S.T.B. et de la Norme AFNOR P.24.20.R.

2/ SPECIFICATION CONCERNANT LES MENUISERIES ALUMINIUM :


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Tous les profilés et tôles en aluminium seront conforme aux Normes AFNOR A
57.301 ,A 57.312,A 57.350, A 57.601, A 57.650, A 57.702, A 57.703, ainsi qu’aux DTU 37.1
et 36.1 / 37.1 et Normes NFP 20 501 et 20 506.

Les profilés seront en alliage d’aluminium filés ou extrudés. Ils seront du type
ALMGSI 0,5 trempé et revenu, comportant 0,6 à 0,8% de Magnésium et 0,4 à 0,6% de
silicium. La charge de rupture sera de 30 kg/mm2 minimum. Les tôles de recouvrement seront
du type AG3 comportant 3% de magnésium et 0,3% de manganèse. La charge de rupture sera
de 24 kg/mm2 minimum .

3/ ANODISATION

L’oxydation anodique correspondra à la Norme AFNOR A 91.110 et au label de


qualité E.W..A.A (Européan Wrought Aluminium Association ), le revêtement sera du type B
première classe donnant aux essais une tension de claquage de 1000 volts, correspondant à
une épaisseur d’alumine de 15 microns.

Avant anodisation les profilés subiront un brossage, un toilage et un polissage


minutieusement. Au cas ou les profilés seraient anodisés d’usine, les coupes devront l’être
avant montage.
La teinte de l’anodisation sera au choix de l’Architecte.
Jusqu’à la mise en service des bâtiments , toutes les parties d’aluminium recevront
une protection provisoire par enduit préalable.

4/ ASSEMBLAGE ET MONTAGE

l’entrepreneur devra prévoir l’exécution ,en atelier du plus grand nombre


possible d’assemblage. Il ne sera toléré sur le chantier que les assemblages strictement
nécessaires.

Avant livraison et habillage des menuiseries, le Maître de l’œuvre dument averti par
l’entrepreneur qu’un lot de pièces est terminé, fera une première réception en atelier , à la
suite de laquelle, l’Entrepreneur devra reprendre les menuiseries refusées.les profilés seront
parfaitement dressés dans tous les sens, les coupes seront élaborées et polies de façon à
préserver l’anodisation des profilés. Les assemblages devront interdire les
infiltrations et le séjour de l’eau entre les profilés. Toute les fixations (vis, boulons,
rivets,etc..) seront en acier inoxydable 18/8.

4-a/ Cadre en aluminium:,

Les cadres en aluminium seront fixés sur les pré-cadres au moyen d’un
système de câble réglable à vis de blocage ou vissés au moyen de vis inoxydable 18/8, tétés
fraisées et cachées à la vue, dans la mesure du possible. Les traverses basses, formant jet
d’eau, comportant des évacuations pour les eaux de condensation, elles ne feront pas saillies
par rapport au sol fini dans le cas de portes ou de fenêtre coulissante.

Dans le cas d’ouvrages ouvrant à la française, à tabatière ou autre système à paumelle


ou à pivots, les cadres seront pourvus d’une rainure intérieure filante pour la fixation de la
garniture d’étanchéité en Néoprène.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Dans le cas d’ouvrages à vantaux coulissants, ils seront pourvus de rainures de part
et d’autre du bâti coulissant pour le maintien des balais et brosses d’étanchéité. Des butoirs en
Néoprène seront prévus sur les montants.

4-b/ Batis :
Dans le cas d’ouvrages ouvrant à la française, à tabatière ou autre système à
paumelle ou à pivots, les bâtis seront pourvus d’une rainure filante pour la fixation de la
contre garniture d’étanchéité en Néoprène. Les traverses basses seront pourvus de jet d’eau .
les paumelles et pivots seront fixés , de préférence , vissés de l’intérieur du profil
pour masquer les têtes de vis fraisées et pour avoir une plus grande longueur de filetage . le
vitrage sera pris dans un double joint en Néoprène et maintenu par des parcloses éclipsées en
aluminium.

Dans le cas de vantaux coulissants, les bâtis seront garnis de double balais
d’étanchéité sur les traverse hautes et basses . le roulement se fera au moyen de galet de nylon
à billes réglables facilement par vis. Les traverses hautes seront pourvus de guides en nylon.
Les serrures et crémones seront encastrées dans les montants.
Les vitrages seront maintenus dans des garnitures en Néoprène, de dimension
appropriées à l’épaisseur du verre , assurant une étanchéité absolue. Tous les assemblages
seront obligatoirement réalisés d’onglet pour toute les surfaces vues.

4-c/ Joints et cales :

les cales seront en Néoprène ainsi que les joints des vitrages . ils répondront
aux Normes NF P 85 304, P 850301 et P 85 102.
Les joints entre profilés seront exécutés au mastic général spécial aluminium. La
résistance exigée des joints sera de :
-Résistance au déchirement :35 kg/cm2.
-Résistance à la déformation permanente après compression durant 22 heures à 70°=25%.

5/ PRECADRES
Toutes les menuiseries aluminium seront prévus avec des précadres
métalliques exécutés en tole d’acier 20/10°. Il seront en forme de « z » ou de former dans la
maçonnerie. Ils seront protéges par une galvanisation au zinc à 80 microns d’épaisseur
conformément à la Norme AFNOR 91 102. Cette protection sera effectuée en atelier et les
dégradations éventuelles seront soigneusement réparées avant montage des cadres.
5-a/ Fixations :
La fixation des châssis , portes ou ensembles vitrés sera assurée par des
pattes à scellement disposées suivant les spécifications prévues par la Norme AFNOR P
24.201 et le tableau 1 du Cahier du C.S.T.B.

5-b/ Percements et scellements :

les scellements devront faire l’objet d’un étude particulière afin de tenir
compte des structures qui doivent recevoir les menuiseries et qu’il est rigoureusement interdit
de dégrader. Les scellements au « SPIT ROC » paraissent être les mieux adaptés pour
protéger les bétons en œuvre, seul les les chevilles auto foreuses sont admises.

Il est rappelé que les trous de scellement dans les bétons et cloisons seront
réservés par l’entreprise du lot Gros Œuvre, sous l’entière responsabilité de l’entrepreneur du
présent lot, lequel devra en conséquence fournir au plus tôt les plans de réservation a prévoir,
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
indiquant la nature, l’encombrement et le mode de fixation es précadres, et ce, dans un délai
de quinze (15) jours à partir de la notification de l’ordre de service prescrivant de commencer
les travaux.

Faute par lui de n’avoir pas effectué cette formalité en temps opportun, il devra
exécuter lui même, et à ses frais les percements nécessaires ainsi que les raccords d’enduits
éventuels.
Tous les scellements se feront au mortier de ciment portland artificiel CPJ45 à
l’exclusion de tout autre ciment à prise rapide, ciment de wassy, ciment expansif. L’ emploi de
plâtre est strictement interdit.

5-C/ Pose et réglage :

La pose des precardes aura lieu au fur à mesure à l’avancement des cloisons,
et ce, bien avant l’exécution des enduits sur les maçonneries. Toutes les précautions
nécessaires devront être prises par l’ Entrepreneur du présent lot, qui devra lui assurer un
aplomb, un alignement et un niveau correct. La traverse basse des recadres servira d’arrêt au
revêtement de sol et ne devra en aucun cas faire saillie par rapport au sol fini intérieur.

L’Entrepreneur commencera, en principe, la pose des châssis après le passage de


la première couche de peinture et sur ordre de l’Architecte qui reste libre d’en avancer ou d’en
retarder l’exécution . Une vérification et un réglage définitif, après passage de tous les autres
corps d’état , effectués à la fin de l’Entreprise.

5-d/ Calfeutrement :
Entre les précadres et les ouvrages en aluminium, ainsi qu’entre les
différents ouvrages d’aluminium, l’étanchéité sera assurée par un calfeutrement invisible par
un cordon de type « RESTIK » posé sur tout le pourtour sans discontinuité. Le joint étanche
appliqué au pistolet ne sera autorisé qu’en cas de défectuosité du joint par cordon. Par contre
le calfeutrement au mortier des précadres incombe à l’Entreprise de Gros Œuvre, mais
toujours sous l’entière responsabilité de l’Entreprise du présent lot.

Les vitrages, posés sur cales Néoprènes, recevront sur toutes leurs périphéries,
un joint « double gamiture » en Néoprène et seront maintenus par des parcloses clipsés,
conformément aux prescriptions des DTU N°39.4 et N°59, par des équerres métalliques ou
des pièces spéciales selon le cas.
L’Entrepreneur devra prendre les dispositions nécessaires pour éviter les ponts
thermiques entre les ouvrages et structures.

Dans le cas de châssis coulissants, les montants verticaux seront munis de deux
profilés en équerres venant s’emboîter l’un dans l’autre et formant chambre de
décompression.
Tous les balais brosses seront de marque « SHLEGEL ».
Les feuillures pour ouvrants recevront un joint périphérique continu en
Néoprène. Tous les éléments de menuiserie devront être parfaitement étanche à l’eau, à l’air
et à la poussière, suivant les DTU N° 36.1 et N°37.1 de Mai 1974
(« choix des fenêtres en fonction de leurs expositions », conformément aux normes NF P 20
302 et 20 501 ).

6/ QUINCAILLERIE – SERRURERIE
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les quincailleries seront choisies dans les marques recommandées par les
fabricants de profilés aluminium, assurant la bonne qualité et la bonne présentation des
éléments. Elles seront nécessairement des modèles les plus récents et soumises à
l’approbation de l’Architecte.

Les quincailleries seront rigoureusement adaptés aux dimensions et à l’usage des


menuiseries. Les ouvrants coulissants seront équipés de loqueteaux à condamnation
encastrés dans le montant du châssis. Chaque serrure sera livrée avec deux (2) clefs portant
chacune une étiquette en aluminium gravée au nom du local et au numéro de la porte
correspondante.

7/ VITRAGES

Les vitrages seront fournis et posés par l’Entrepreneur du présent lot suivant les
prescriptions définies à l’article 66-4 (calfeutrement ). Ils seront de qualité V.V. Conforme aux
normes AFNOR B 32 001, B 32 500 et B 32 522, dépourvus de tous défauts de fabrication
et de lésions de manutention.
La qualité retenue pour l’ensemble des menuiseries aluminium sera du verre
fumé ou stopsol au choix de l’Architecte dont l’épaisseur, selon les dimensions et la
destination des ouvrages, variera de 4mm à 8mm d’épaisseur.

8/ TRANSPORT – STOCKAGE – MANUTENTION

Le transport de tous les éléments de la construction envisagée sera


exécuté avec toutes les précautions nécessaires pour éviter des détériorations de toutes
natures. Au déchargement sur le chantier, chaque pièce sera rangée, sur un échafaudage ou
sur des tasseaux, de façon à les maintenir au dessus du sol et à l ‘abri de l’eau de
ruissellement. Le déchargement sera toujours effectué en présence de l’Architecte ou de son
représentant qui, désignera le lieu de mise en dépôt.

Dans le cas ou la manutention se ferait avec l’aide de la grue, tous les éléments
seront, au préalable, protégés par un gabarit en bois ou en métal.
Tous les voilements, torsion ou courbures de faible importance seront soigneusement réparés
avant montage, bien entendu que ces réparations ne devront pas modifier de façon
appréciable le résistance et l’esthétique des éléments.

L’Architecte aura la faculté de refuser les pièces qui refuseraient des avaries
sérieuses, lesquelles seront évacuées séance tenante hors du chantier.
L’Entrepreneur sera tenu à les remplacer sans qu’il puisse formuler une
réclamation quelconque. Dans tous les cas, l’Architecte sera seul qualifié pour apprécier les
dégâts et dispositions qu’il y aurait lieu de prendre à leur sujets. On opérera de même pour les
avaries qui pourraient être occasionnées accidentellement aux pièces pendant leur montage.

9/ TRAVAUX DE FINITION

L’Architecte pourra demander à l’Entrepreneur de ne poser les éléments de


fermeture des menuiseries aluminium qu’après exécution des travaux de peinture et de
certains travaux de revêtements de sol.
L’Entrepreneur aura à sa charge la protection de tous ses ouvrages jusqu’à la
réception provisoire. Il devra, en outre , vérifier le bon fonctionnement de tous les éléments ,
y compris paumelles et serrures, qu’il aura au préalable soigneusement graissées et huilées.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Tous les éléments de menuiserie, et tout spécialement les vitrages, seront
parfaitement nettoyés.

10/ ESSAIS DE RECEPTION


Les essais de réception seront effectués sur des ouvrages au choix de
l’Architecte et porteront sur :
L’aspect : Esthétique des ouvrages conforme aux dessins de l’Architecte.
La quincaillerie et serrurerie : Rigoureusement conforme aux échantillons agrées et
D’un fonctionnement parfait et silencieux ;
La planimétrie : Tolérance de +- 1 mm sous une règles de 2,00 m placée en tous
sens.
Les aplombs : Tolérance de 3/10° mm avec face rigoureusement sur le même plan
Pour jonction bout à bout et affleurement des profils. Tolérance de 2/10°
mm , avec face rigoureusement sur le même plan pour jonction par onglet et équerre.
L’ étanchéité : pour ouvrage extérieurs, aucune infiltration d’eau sous pression de 0,5 bars,
avec débit de 25 L/H par le métre linéaire d’ouvrage, durant 1 heure.
Cette liste , non limitative, pourra être complétée par des prescriptions de l’Architecte .

11/ MODE DE PAIEMENT

Par dérogations aux articles 232,233,et234 du devis Général d’Architecture,


certains ouvrages seront payés à l’unité ou à l’ensemble.
12/ COMPOSITION DES PRIX

Toutes les menuiseries aluminium, ouvrant et dormants, seront anodisées


ton uni au choix de l’Architecte de marque TECHNAL, ou similaire. Elles devront
obligatoirement être posée par un poseur agrée par le distributeur et exécutées selon les
prescriptions ci-avant . Tous les accessoires visibles seront du même ton que la menuiserie.

Les prix unitaires comprendront : les précadres en acier galvanisé, les cadres
dormants et les vantaux en profilés aluminium, toutes les quincailleries et serrureries de
condamnation, les parcloses à clips, les joints Néoprène pour vitrage, les couvre-joints, les
brosses et joints d’étanchéité, les rejets d’eau , les profilés et façon de trous pour l’évacuation
des eaux de condensation, les vitrages, teinté au choix de l’Architecte, etc…, ainsi que
coupes, chutes mise en œuvre , façon, transport, montage provisoire, montage définitif, mise
en place, réglage, calage, ajustage, échafaudages à toutes hauteurs, frais d’épreuve et toutes
sujétions.

H/ ELECTRICITE:

NATURE DES TRAVAUX:

Les travaux et ouvrages faisant l'objet du présent marché comprennent:

L'alimentation et l'équipement lumière et petite force de l'ensemble des locaux.


L'alimentation de l'ensemble des équipements force motrice.
La réalisation d'un éclairage de sécurité.
Fente des installations existantes.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
L'exécution de travaux divers: prises de terre, réseaux de terre, tubage téléphone.
La coordination avec les entreprises installant des équipements dont le
fonctionnement est travaux du présent lot (vérification des puissances installant des calibres
des départs et des sections de câbles, des emplacements des aboutissants des lignes posées par
l'entreprise du présent lot).
Les essais et contrôle de son installation.

L'entreprise doit l'ensemble des essais nécessaires au contrôle de la conformité au


devis descriptif et aux règlements en vigueur, ainsi qu'au contrôle du bon fonctionnement de
son installation.

L'entreprise est tenue de fournir sur demande du Maître d'ouvrage ou du Maîtrise du chantier
tout l'appareillage et le personnel nécessaires aux essais et aux mesures pouvant se révéler
indispensables pendant l'année de garantie (mesure de la valeur de la prise de terre, mesure
des isolements, éventuellement, mesures sur enregistrements d'intensité de tension, de
fréquence, etc…).

Tous les frais afférents à ces travaux seront réputés être inclus aux prix portés sur l'acte
d'engagement de l'entreprise.
Par ailleurs l'ensemble de l'installation devra répondre aux prescriptions et spécifications des
textes réglementaires suivants:

Lois, décrets et arrêtés concernant les installations électriques en vigueur


dans le Royaume du Maroc et en particulier.
Arrêté du 15 Mars 1963 relatif aux conditions techniques auxquelles
doivent satisfaire les distributions d'énergie électrique.
Arrêté visiriel du 28 Juin 1938 concernant la protection des travailleurs
dans les établissements qui mettent en œuvre les courants électriques.
Annexe à l'arrêté du ministère des travaux publics et des communications
N°:35067 du 15 Juillet 1967, concernant l'exécution et l'entretien des installations électriques
de 1ère catégorie (P.N.M.7.11.CL 005 ).
Le cahier des charges applicables aux installations électriques des
bâtiments édité par le C.S.T.B.-D.T.U. cahier N° 70.
Les prescriptions des textes officiels relatifs à la protection contre les
risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public U.T.E. 12.200
(décret du 13 Août 1954 et ses additifs).
Les normalisations, spécifications et règles techniques établies par l'U.T.E.
(dernières éditions en vigueur ) concernant notamment l'appareillage en général, les
conducteurs et les mesures de protection contre la mise sous tension accidentelle des masses
métalliques les normes et publications auxquelles il est fait référence dans l'annexe à la norme
U.T.E.C. 15 100.
Cahier des charges du distributeur d'énergie.
Le devis général d'Architecte.

En cas de construction entre ces divers documents, les prescriptions du premier document cité
ci-dessus fera foi.
En cas de modification de la réglementation, les textes en vigueur au moment de la signature
du marché feraient foi.

RELATION AVEC L'O.N.E:


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Dans le cas où le lieu d'implantation est desservie par l'O.N.E. l'entreprise fera son
affaire de tous les contacts avec l'O.N.E. pour s'assurer que sa proposition couvre bien
l'ensemble des prestations exigées par cette dernière pour la réalisation du poste de
transformation en cas de besoin.

L'entreprise devra, avant tout commencement d'exécution, obtenir l'approbation écrite de


l'O.N.E. sur son projet et ses plans.

PROTECTION CONTRE LA CORROSION:

Toutes les pièces métalliques devant être protégées contre l'oxydation recevront deux
couches de peinture au minimum de plomb, la deuxième couches étant appliquée après mise
en place du matériel. Cette peinture contiendra du minimum de plomb à l'exclusion de toute
autre charge. Sur ses deux couches primaires sera appliquée, une couche de peinture définitive
des clauses CE ou E de la classification AFNOR.

REPERAE ET TEINTES CONVENTIONNELLES:

Les conducteurs câbles et trolleys seront repérés par des teintes conventionnelles de
l'U.T.E. (norme N.F.C. 04.100). Chaque fois qu'un appareil doit pouvoir être identifié
rapidement (en particulier sur les tableaux et armoires de distribution), il sera prévu une
étiquette gravée en matière plastique fixée par vis portant la mention du circuit protégé ou
alimenté, ces bagues seront placées au maximum tous les 10 m, dans les tracés droits et à
chaque bifurcation des tablettes.

CALCUL DES CANALISATIONS ÉLECTRIQUES:

Les sections des canalisations électriques mentionnées dans le devis descriptif devront
être vérifiées par l'entreprise qui prendre la responsabilité des valeurs adoptées.

Les chutes de tension en pleine charge entre le poste de transformation et le point de


l'installation le plus défavorisé ne devra pas excéder 5 % pour les circuits force motrice et 3%
pour les circuits lumière.

Pour le calcul des sections des canalisations B.T. on utilisera les tableaux de la norme
marocaine P.N.M. 7.11CL.005 fixant les intensités admissibles suivant le mode de pose retenu
pour les canalisations.

La chute de tension dans les canalisations alimentant les moteurs sera calculée d'après le
courant de démarrage. Les échauffements des conducteurs, des câbles seront calculés en
tenant compte de la température ambiante maxi des locaux où sont installées les canalisations
et resteront toujours inférieures à 10% aux valeurs limites données par les normes pour les
échauffements admissibles. La chute de tension sera calculée sur la base de l'intensité de la
phase la plus chargée.

EQUILIBRAGE DES PHASES:

Toutes les dispositions seront prises pour assurer un équilibrage des phases aussi
satisfaisant que possible, dans le cas où cet équilibrage ne pourrait être obtenu (canalisation
2P+N par exemple) la chute de tension serait calculée en tenant compte du déséquilibre.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Avant la réception provisoire, il sera procédé par l'entrepreneur et sous responsabilité
aux essais et mesures suivants:

Mesure d'isolement des différents circuits.


Mesure des chutes de tension à pleine charge.
Vérification de l'équilibrage des phases.
Mesure des résistances de terre.
Continuité des circuits de terre.
Etalonnage des appareils de mesure.
Contrôle des organes de protection des différents circuits.

L'entrepreneur dressera un procès-verbal des résultats des mesure effectuées le procès-verbal


sera remis à la Maîtrise du chantier le jour de la réception provisoire, cette dernière se
réservant le droit de contrôler les résultats y figurant.

DESSIN D'EXECUTION ET NOTES DE CALCULS:

Tous les documents concernant les parties de l'installation dont le distributeur d'énergie se
réserve l'exploitation ou le contrôle seront soumis par l'entrepreneur à celui-ci et ne seront
adressés au Maître d'œuvre que lorsque l'entrepreneur aura un accord écrit sur les dispositions
envisagées.

L'entreprise ne pourra se prévaloir d'aucun supplément de prix sur les modifications qui
pourraient lui être imposée par le distributeur ou la Maîtrise du chantier pour rendre son projet
conforme à la réglementation en vigueur ou au cahier des charges du distributeur.

CHOIX DE L'APPAREILLAGE:

L'ensemble de l'appareillage mis en œuvre devra être conforme aux dernières normes
de l'U.T.E., en particulier chaque fois que pour un type d'appareil, le label de qualité
"APPELEUSE" a été attribué, l'entreprise sera tenue de proposer un appareil portant cette
estampille.

Les câbles et conducteurs devront porter le filigrane ou l'inscription de marque "USE" de plus,
le Maître de l'œuvre se réserve le droit de procéder à la réception des câbles et conducteurs en
usine. L'entreprise prendre donc toutes les dispositions pour lui permettre d'assurer en temps
voulu cette réception.

Les marques et les références des appareils proposés devront être précisées par l'entreprise
dans sa soumission.

Avant l'installation, chaque appareil devra être soumis à l'agrément de la Maîtrise du chantier.
Cet argument se fera suivant les cas soit sur échantillon (petit appareillage ), soit sur notice
technique du conducteur.

Les équipements installés dans les parties de l'installation dont le distributeur se réserve
l'exploitation et contrôle seront d'un type agrée et leurs caractéristiques seront soumises au
distributeur.

Sauf stipulation contraire précisée dans chaque cas particulier, l'emploi de l'aluminium
comme conducteur électrique est interdit.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

CONDITIONS D'EXECUTION DES TRAVAUX:

Tous les travaux seront exécutés conformément aux règles de l'Art et suivant les
meilleures techniques en usage.

Pour permettre l'installation des équipements et le passage des canalisations électriques,


l'entreprise établira les plans des passages, trous et trémies qu'elle soumettra au Maître
d'œuvre pour approbation. L'exécution de ces travaux est due au titre de ce lot.

L'entreprise passera en temps utile les tubes, conduits en fourreau qui doivent être noyés ou
encastrés dans les maçonneries.

Les scellements dans le béton ou les maçonneries sont dues au titre du présent lot, s'ils
n'étaient pas exécutés correctement, ils seraient refaits par l'entreprise spécialisée aux frais de
l'entreprise du présent lot. Les raccords et scellements au plâtre seront obligatoirement
exécutée par l'entreprise spécialisée aux frais de l'entreprise du présent lot.

A/ CONDUITS DE PROTECTION:

Les conduits de protection des conducteurs seront du type APE de numéro supérieur à
9 et choisis dans les séries suivantes:
D'après la norme PNM.7.11.CL.005.

Série 100 dans les faux plafonds et habillage en menuiserie.


Série IRO en montage apparent (type isolec de capri, par exemple )
Série MRB ou MSB en montage encastré dans le béton ou les maçonneries.

L'emploi de conduits de la série ICD étant soumis à l'accord au préalable du Maîtrise du


chantier.
Les conduits de la série MRB seront des tubes acier émaillés à chaud intérieurement et
extérieurement. Ils seront assemblés par des manchons filetés ou par tout autre moyen
assurant une continuité de la protection mécanique.

En montage encastré, les tés ne seront admis que s'ils sont équipés d'un dispositif permettant
un tirage aisé des conducteurs ( par exemple: galets ) le couvercle des boîtes de raccordement
devra rester accessible. Les conduits prévus par le constructeur et ayant été admis à la marque
de qualité USE.

B/ MISE EN ŒUVRE DES CÂBLES:

A l'intérieur des locaux:

Les câbles assurant la distribution basse tension A l'intérieur des locaux seront posés sur des
tablettes métalliques fixées sur la structure ou sur la charpente métallique.
Il ne sera admis aucune boite de jonction sur ces câbles.
L'entreprise déterminera le cheminement précis des différentes canalisations en accord avec
les entreprises des autres corps d'état.

Dans le cas où les croisements de canalisations électriques avec des canalisation de plomberie
ou de chauffage seraient inévitables, toutes dispositions réglementaires concernant le risque
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
d'une mise sous tension accidentelles seront observées, les ouvrages correspondants à la
charge de l'entreprise du présent lot.

Les chemins de câbles haute tension seront repérés à intervalles et de façon apparente par la
mention "haute tension" et aucun autre câble ne pourra être installé sur les tablettes
correspondants.

En aucun cas un chemin de câble haute tension ne pourra accoler à un chemin de câble basse
tension.

B l'extérieur des locaux:

suivant indications du devis descriptif


Les câbles seront posés: en tranchées sous buse.
Les caniveaux font partie des ouvrages prévus au présent lot. L'entreprise s'assurera que les
dimensions de ces caniveaux et le rayon de courbure des coudes permettent une mise en
œuvre correcte des câbles.

Quelle que soit la nature du sol et les obstacles rencontrés, les dimensions des tranchées
seront les suivant:

Profondeur : 0,80 m
Largeur : 0,45 m minimum

Dans chaque tranchée, il sera disposé:


Un premier lit de sable de 10 cm d'épaisseur
Une couche de terre tamisée et pilonnée de 15 à20 cm d'épaisseur
Un grillage en fil de fer galvanisé ou grillage plastique de largeur minimum de 40 cm.

Le remblayage de la tranchée jusqu'au niveau du sol sera fait avec les terres de déblai. Après
remblayage, les terres seront fortement damées.

Le piquetage des tranchées sera assuré après remblaiement par mise en place de bornes
repères (dès en béton de 20x20x30 cm environ) affleurant le sol sur chaque dé, étiquette
métallique inoxydable, portant le nombre et la section des câbles empruntant la tranchée.
Il sera prévu une borne tous les mètres environ dans les alignements droits et une à chaque
bifurcation ou changement de direction de la tranchée.

Le déroulage des câbles posés à l'extérieur des bâtiments se fera avec un treuil à poste fixe et
triage manuel. Dés que ces câbles auront été posés, il sera procédé, avant remblaiement des
tranchées ou fermeture des caniveaux, à un contrôle de la valeur d'isolement. Il ne sera admis
de boite de jonction que si la longueur du câble excède 500 mètres.

Il est rappelé que les câbles basse tension et haute tension ne doivent jamais cheminer dans la
même tranchée ou installés dans le même caniveau.
Avant la réception provisoire, l'entrepreneur reportera sur les plans au 1/200 :

Le tracé des câbles


La section de ceux-ci
La position, exacte des boîtes de dérivation et de raccordement
La position des bons repères à placer sur les tranchées
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

C/ MISE EN ŒUVRE DES CONDUCTEURS ET DE LEURS CONDUITS DE


PROTECTION:

En montage apparent, la fixation des conduits sera assurée par des colliers deux pièces
galvanisées du type ATLAS ou similaire.
Ces colliers seront vissés sur des chevilles métalliques dans les maçonneries et fixés par
spittage dans les charpentes.

En montage encastré, il ne sera admis aucun organe de jonction dans la traversée des parois.
Dans les cas où les conduits traversaient des joints de dilatation, toutes précautions seront
prises pour que les dilatations puissent s'exercer librement (fourreau ou manchon coulissant).

Quel que soit le mode de montage, les conduits seront d'abord installés avec leurs aiguilles, il
sera en suite procédé au tirage des conducteurs.
Les dérogations de cette règle pourront être admises sous réserve que les conduits proposés
par l'entreprise soient pourvus de dispositifs facilitant le tirage des conducteurs. Toutes fois,
cette dérogation ne sera accordée qu'après un essai effectué en présence du Maître d'œuvre.

Tant que les conducteurs n'auront pas été tirés et raccordés, les extrémités des tubes seront
obturés afin d'éviter la pénétration de l'humidité ou des matériaux de construction.
Le tracé adopté pour les conduits devra permettre l'évacuation de l'eau de condensation.

Cette prescription interdit la pose des conduits dans les dalles du plancher bas du local
considéré.
A leur sortie des conduits, les conducteurs seront protégés par des embouts isolants les
protégeant contre les arrêtes vives.
Toutes précautions seront prises pour que le raccordement de deux conduits de séries
différentes soit effectué de façon à assurer la continuité de la protection mécanique et à
maintenir la qualité de l'isolement.

TABLEAUX ELECTRIQUES PRINCIPAUX:

A/ GENERALITES:

Les tableaux principaux seront implantés conformément aux plans. L'appareillage


électrique sera placé dans une armoire en tôle pliée de 20/10 qui sera dimensionnée pour
recevoir 20 % de matériel supplémentaire il sera prévu une serrure du type bonis avec
poignée.

Toutes les serrures fermant avec la même clef, fournie en 10 exemplaires.

Toutes les tableaux secondaires seront du type encastrés, façade en tôle pliée venant en
recouvrement, barrettes métalliques supportant les appareils. L'ensemble recevant une
peinture laquée cuite au four. En pré - cadre sera fourni et posé avant finition des enduits de
maçonnerie.

APPAREILLAGE BASSE TENSION:

GENERALITES:
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Le devis descriptif précise l'implantation, le nombre et le calibre des divers appareils de
protection, de branchement et de raccordement constituant l'installation basse tension.

A/ Appareillage de branchement et de raccordement:

Distributeurs:

Protégés par capot tôle défoncâble, plots de raccordement ou grilles de distribution


fixés sur des socles isolants, équipés ou non de coupe - circuit suivant devis descriptif. Dans
les locaux humides ou mouillés, distributeurs du type étanche en fonte avec presse étoupe
pour raccordement des câbles ou brides taraudées pour tube acier.
Appareil à raccorder sur le réseau de terre.

Boite de dérivation:

Elles seront en tôle ou en matière plastique dans les locaux secs, en matière moulée
avec presse étoupe ou brides taraudées dans les locaux humides ou mouillés. Les conducteurs
seront raccordés sur des grilles appropriées. Toutes fois, dans le cas des circuits d'éclairage,
l'emploi de bornes du type ferrel sera admis. En montage enterré, ces boites seront en fonte et
après raccordement des conducteurs, elles seront remplies d'une matière de coulée isolante
convenant à la nature de l'isolant du câble (matière denso pour le caoutchouc ou le buthyl).

B/ APPAREILLAGE DE PROTECTION:

Coupe - circuit à fusibles:

Coupe - circuit mécanique de marque Diruptor - Elpha G de chez UNELEC, F 32 M


de MERLIN GERIN, automat de chez SIEMENS, monté sur rails Oméga ou similaire. Ces
coupes circuits seront couplés pour la protection des circuits polyphasés.

Disjoncteurs:

Les disjoncteurs utilisés pour la protection des circuits divisionnaires seront du type
protégé sous capot en matière moulée isolante. Il seront en général:

Tripolaires pour les départs alimentant les équipements force


motrice .
Bi ou tétrapolaires pour les équipements lumière.
Tous les pôles seront sectionnés
Les pôles de phase seront individuellement protégés, le pôle de neutre ne sera protégé que
dans les cas suivants:

Le conducteur neutre à une section inférieure au conducteur de


phase.
La ligne comporte seulement deux conducteurs magnétothermique
à action différée et temps inverse.

Suivant le calibre, les relais seront interchangeables ou réglables. Le calibre de relais


protégeant éventuellement le conducteur neutre, sera déterminé en fonction de l'intensité
maximum admissible dans la section de ce conducteur.
Les disjoncteurs seront à commande avec poignée ou manette frontale renvoyée sur la face
avant de la cellule.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Suivant le cas, les disjoncteurs pourront être équipés d'une protection différentielle:

Si le calibre du disjoncteur est inférieur à 60 A, il sera prévu des


disjoncteurs à calibre multiples 5/15A, 10/30A ou 30/60A sensibilité 500 m A, mono ou
triphasés.
Si le calibre du disjoncteur est supérieur à 60, il sera prévu des
disjoncteurs du type vigi - compact ou milisol ou similaire.

Chaque fois que les disjoncteurs ont un pouvoir de coupure insuffisant, compte tenu de leur
calibre, ils seront accompagnés de coupe - circuit permettant d'obtenir un pouvoir de coupure
garantissant la sélectivité des protection.
Suivant indication du devis descriptif, les disjoncteurs comporteront une bobine de
déclenchement et équipés de contacts auxiliaires.

C/ APPAREILLAGE DE COMMANDE:

Interrupteurs:

Suivant indication du devis descriptif, ils seront bi, tri, ou tétrapolaires, placés sous un boîtier
de protection en tôle ou en matière moulée. Ils seront du type à "rupture" commandés par
poignée latérale ou manette frontale. Contacts en argent. Calibre et P.C. précisés au devis
descriptif. Ils pourront être équipés d'un dispositif de verrouillage et de contacts auxiliaires.

Contacteurs:

Suivant indication du devis descriptif, ils seront bi, tri, ou tétrapolaires, sans contacts d'auto -
alimentation. Bobine 220 volts 50 Hz, boîtiers en tôle ou en matière plastique moulée. Suivant
devis descriptif, ils seront équipés de contacts auxiliaires pour signalisation et pour
commande locale et à distance.
Calibres précisés au devis descriptif, la bobine sera toujours protégée par coupe - circuit.

Minuteries:

Elles seront du type à balanciers, à contacts secs si le calibre est inférieur à 6A. Temporisation
réglable de 1 à 5 minutes. Bobine 220 volts /50 Hz. Boîtiers en matière moulée ou en tôle.

Télé rupteurs:

A contacts secs en argent pour les calibres inférieurs à 10A. Pour les calibres supérieurs à
10A, contacts à mercure (Alkan et Similaire). Bobine 220 volts boîtier en tôle ou en matière
moulée isolante. Installé soit sur tableaux, soit en armoires, soit en montage encastré.

La bobine sera toujours protégée par coupe - circuit.


Lorsque plusieurs télé rupteurs sont commandés par les mêmes boutons - poussoirs, l'on
prévoira toujours un télé rupteur pilote.

D/ PETIT APPAREILLAGE D'ECLAIRAGE:

Interrupteurs:

Appareillage encastré du type doigt à bascule. Contacts en argent socle en porcelaine ou


matière isolante (ou similaire).
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

Fonctionnement silencieux. Boite d'encastrement en matière moulée ou en boite d'acier


emboutie dans les maçonneries, en matière isolante dans les huisseries métalliques. Plaque de
recouvrement en matière moulée. Suivant indication des plans simple allumage ou va et vient
calibre 10A/250 volts.

Appareillage en saillie:

Suivant indication du devis du type rotatif à


bascule ou tumbler. Contacts en argent socle en porcelaine ou matière isolante. Calibre
10A/250volts. Dans les locaux sans prescriptions spéciales, appareils en matière moulée ou
plastique ou en fonte, avec entrées par embouts ou presse - étoupe.
Dans les locaux humides, interrupteurs bipolaires, en matière moulée joints d'étanchéité et
entrée par presse-étoupe.

Bouton poussoir:

Même prescription que pour l'entrepreneur. Equipée dans tous les cas d'un voyant au néon.
Commande à fermeture ou à ouverture suivant devis.

Prises de courant:

Socles en porcelaine ou en matière isolante. Alvéoles à serrage élastique calibres retenues:

2x6/10A + T : Série internationale (prises rasoir)


2x10A : Série confort
2x10A + T : Série normalisée
2x16A + T : Série normalisée

montage encastré:

boîte d'encastrement en matière moulée ou en tôle d'acier emboutie dans les


maçonneries, en matière isolante dans les huisseries métalliques.
Plaque de recouvrement en matière moulée de forme carrée dans les maçonneries, de forme
rectangulaire pour montage sur huisseries. Prises de type "Sécurité" dans les salles d'eau.
Lorsqu'une prise de courant est implantée à proximité d'un interrupteur, les deux appareils
seront regroupés dans une même boite d'encastrement et il sera prévu une plaque de
recouvrement commune.

Montage en apparent:

Du type à couvercles étanches et matière moulée en plastique ou en fonte dans les locaux sans
risques spéciaux. En matière moulée avec presse - étoupe ou brides taraudées et joints
d'étanchéité dans les locaux mouillés ou humides.

APPAREILS D'ECLAIRAGE:

A/ les douilles installées à bout de fil seront toutes du type B22, avec enveloppe isolante,
jusqu'à 150W, du type E 27, jusqu'à 400 W à vis, de type E 40 au dessus de 400 W à vis.
Dans le cas de douilles à bout de fil non équipées de la lustrerie, un "mou de câble d'environ
25 cm sera laissé.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
B/ Les douilles de lampes à incandescence seront en laiton, sauf dans les locaux humides
où elles seront en porcelaine, elles seront du type à baïonnette jusqu'à 150W, et à vis au-delà.
Les douilles à interrupteurs sont interdites, tout repiquage de conducteurs est prescrit. Les
appareils fluorescents seront tous du type compensé.

Les ballastes seront noyés dans la résine polyester. Dans les locaux à occupation
intermittente, ils seront à allumage Instantané du type "Rapid Start" ou similaire. Les tubes
fluorescents seront du type "Blanc Soleil de lux" ou similaire dans tous les locaux publics et
d'administration.
Ils pourront être du type "Blanc Super" dans les locaux techniques.

C/ Les appareils utiliseront des lampes fluorescentes, à haute efficacité lumineuse, à


longue durée d'utilisation munie de douilles normalisées à allumage instantané. Les vasques
ou cloches devront avoir un bon pouvoir diffusant et anti - éblouissant, tout en conservant un
bon rendement lumineux.
Les reliefs et les effets stroboscopiques seront, autant que possible évités. Les appareils
étanches à la poussière et à l'humidité auront des entrées de câbles par presse étoupe.

L'appareillage sera compensé afin de présenter un très bon facteur de puissance d'ensemble
(cos.0 = 0,85, perte minimum 20%).
Il devra être silencieux, et si possible, d'un type unifié pour l'ensemble de l'installation. Les
suspensions et les accrochages devront se faire d'une matière anti - vibratile. L'accrochage des
tubes fluorescents devra être parfait et éviter tous risques de chutes dues à des vibrations.
Il est demandé à l'installation des appareils spécifiés. Ces appareils dits "similaires" seront
proposés en variante et devront être agrées par la maîtrise d’œuvre.
Dans tous les cas, l'appareil proposé devra être d'un entretien facile et ne nécessitera qu'une
seule personne pour celui-ci.

I / PLOMBERIE - SANITAIRE

GENERALITES:

Objet: le présent devis a pour objet de définir les ouvrages à réaliser ou les
matériels ou installations mis en œuvre et en ordre de marche par l'entrepreneur et les
exigences fonctionnelles auxquelles ces ouvrages et installations devront répondre ainsi que
les prescriptions auxquelles l'exécution des travaux sera assujettie, afin de réaliser la totalité
des ouvrages objet du présent lot, intitulé.

Il est précisé que le terme "devis descriptif" s'entend dans son acceptation large recouvrant
celle du devis programme aussi bien dans le cas d'appel d'offres que dans le cas de désaccord
entre les pièces écrites ou graphiques ou d'omissions dont l'entrepreneur ne pourra se
prévaloir pour déroger aux exigences fonctionnelles requises.

PRESTATIONS INCLUSES AU PRESENT LOT:

Les prestations à la charge de l'entreprise comprennent:


La fourniture et la mise en œuvre, conformément aux documents particuliers du marché:
Des tuyauteries, y compris raccords, assemblages, organes de fixation,
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
protection extérieure.
*Des appareils sanitaires.
*Des appareils de robinetterie.
*Des canalisations d'évacuation EP.EV., y compris coudes, tés, assemblages tampos,
dispositifs de libre dilatation.
*Des fourreaux et protection.
La fourniture par le plombier à l'électricien, des renseignement
concernant
la mise à la terre des tuyauteries dans les salles de bain.
Les percements, encastrements et scellements dans les murs non
porteurs et cloisons, les travaux devront être exécutés avant pose des revêtements.
La mise en place et le calage à niveau des appareils sanitaires dont
le scellement définitif sera effectué par le Gros - Œuvre: éviers, receveurs de douches,
cuvettes de W.C. à la turque.
Le nettoyage et l'enlèvement de tous gravats provenant de l'installation du
présent lot
La fourniture de la documentation
L'exécution des essais et la mise au point des installations
L'entretien des installations jusqu'à l'expiration du délai de garantie

Il appartient au soumissionnaire d'examiner les plans du dossier d'appel d'offres et d'apprécier


si sa fourniture peut y être installée et raccordée. L'installation ne pourra faire état d'une
omission ou d'une mauvaise interprétation du présent descriptif pour refuser de fournir ou de
monter un descriptif quelconque dont l'absence mettrait en cause le fonctionnement et la
sécurité des installations ou leur intégrité. Il lui appartiendra d'apprécier au cours de son étude
de l'offre, les différences de réalisation pouvant survenir.

Sont également à la charge de l'entrepreneur le transport à pied d'œuvre et le magasinage de


tous les matériels et matériaux faisant partie des installations à réaliser. Toutes les reprises des
travaux dans le Gros - Œuvre, étanchéité, revêtements, peintures seront à la charge du présent
lot.

DOCUMENTS ET RENSEIGNEMENTS:

L'entrepreneur devra fournir:


Les catalogues des sanitaires et robinetteries proposés
Un projet de planning d'exécution
Il appartient aux soumissionnaires d'examiner des plans tant
Techniques qu'architecturaux du dossier d'appel d'offres et d'apprécier si sa fourniture peut y
être installée et raccordée.

AVANT COMMENCEMENT DES TRAVAUX:

L'entrepreneur fournira dans un délai de 3 semaines après notification de son marché:


Les indications et les plans très précis concernant les réservations à prévoir dans le Gros -
Œuvre .
Un échantillonnage complet de l'appareillage proposé, ainsi que la documentation technique
complète.

EN COURS DE TRAVAUX:
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Il devra fournir en temps utile toutes indications pour l'exécution des travaux nécessaires aux
installations et coordonner ses plans, en particulier pour le cheminement des tuyauteries avec
ceux des autres corps d'état.

L'approbation de ces plans ne diminuera toutefois en rien la responsabilité de l'entrepreneur.


Tous travaux supplémentaires exécutés par suite de retard de l'entrepreneur seraient à sa
charge, sans préjudice des recours que le Maître de l'ouvrage pourrait exercer contre lui.
Il ne sera pas admis en cours de travaux des variantes de principe, toute variante éventuelle
devra être proposée avec la remise de l'offre.

APRÈS FIN DES TRAVAUX:

Avant la réception, l'entrepreneur devra remettre un dossier d'installation comportant


obligatoirement:
Une note précisant les références (marques et types) des appareillages employés avec l'adresse
des fabricants et celle du représentant du Maroc, ainsi que les notices d'emploi et d'entretien et
les certificats de garantie.
Un jeu de contre - calques et cinq tirages des plans d'exécution du marché mis à jour en
conformité avec la réalisation des installations (plans de recollement) et une notice descriptive
précisant s'il y a lieu les modifications apportées au devis descriptif

MÉTHODES DE CALCUL:

D'une façon générale, les méthodes de calcul à utiliser pour dimensionner les ouvrages
sont celles imposées par la réglementation et les normes marocaines ou à défaut françaises.

Diamètres de canalisations de distribution d'eau dimensionnées suivant le D.T.U. N°60.I. Les


vitesses d'eau seront au maximum de:

* tuyauteries enterrées : 2,00 m/s


* alimentations principales dans les circulations et les pièces de service 1,5 m/s
* branchements d'appareils : 1,00 m/s
Débits d'alimentation et d'évacuation des appareils, siphons et diamètres des tuyauteries
d'évacuation calculés suivant normes NF.41.201 à 204 et NF P 30.201.
En outre, la pression résiduelle d'eau sur chaque points d'alimentation sera au Minimum de
0,5 bars.

PROVENANCE DES MATERIAUX:

TERMINOLOGIE:

La terminologie, les dimensions, les tolérances applicables aux matériaux, aux parois
d'ouvrages et aux ouvrages seront celles définies par les normes de l'Association Française de
Normalisation (AFNOR) et par le répertoire des éléments et ensemble fabriqués du bâtiment
(R.E.E.F.).

Dans le cas où celui-ci désirerait utiliser des articles d'une autre provenance, il devra présenter
simultanément un échantillon de l'article prescrit par le présent descriptif, accompagné de sa
fiche technique et un échantillon de l'article qu'il propose en remplacement auquel il joindra
toute documentation désirable et la liste de références, ainsi qu'un nouveau sous - détail de
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
prix. Toutefois, le matériel proposé devra avoir les dimensions compatibles avec des données
du projet.

Si, en cours de travaux, il s'avérait que l'emploi de tel ou tel matériel non référence, entraînait
des modifications sur d'autres corps d'état, et portant des plus - values sur ces corps d'état, ces
plus - values seraient également prises en charge par l'entrepreneur du présent lot.

L'entrepreneur devra soumettre à l'approbation de la Maîtrise du chantier au plus tard 21


jours calendaires à dater du jour fixant le point de départ du délai contractuel, une liste
exhaustive du matériel qu'il se propose d'employer et devra à la demande de la Maîtrise du
chantier, soumettre tout document technique que celui-ci juge nécessaire à l'agrément du
matériel.
L'entrepreneur ne pourra mettre en œuvre ces matériaux qu'après acceptation donnée par ordre
de service notifié par le Maître d'œuvre.

QUALITE DES MATERIAUX:

La composition des matériaux, leurs qualités physiques et mécaniques devront être conformes
aux prescriptions du D.G.A.(édition 1956 et notamment à celles des articles suivants:
Tubes aciers article N° 62
Plomb en tuyaux article N°63 & 65
Cuivre, laiton bronze article N° 86
Robinetterie article N° 86
Appareils sanitaires article N°87

Sur demande du Maître d'œuvre, l'entrepreneur sera tenu de fournir toutes justifications
relatives à l'origine des matériaux.
Des prélèvements et des essais seront exécutés aux frais de l'entrepreneur par un laboratoire
agrée en vue de s'assurer des qualités et de la conformité des matériaux. Tous matériaux non
conformes seront rejetés. Les matériaux et matériels employés seront neufs et identiques pour
un même type de matériel.

Ils devront être conformes aux arrêtés et circulaires techniques en vigueur et en particulier:

à la dernière édition des normes AFNOR.


Aux documents techniques du R.E.E.F. ou D.T.U. en vigueur.
Chaque fois qu'il existe une estampille de qualité (NF- use - SGM, etc…).Ou un certificat de
qualité délivré par un organisme officiel, les matériaux et appareils seront revêtus de cette
estampille ou munis de ce certificat.

MARQUES DE REFERENCE DU MATERIEL OU SIMILAIRE:

Plomberie sanitaire:

Appareils sanitaires :JACOB DELAFON - PORCHER


Robinetterie sanitaire :S.N.R.
Vidages :VALENTIN - S.M.R.
Robinetterie tuyauterie :SERSEG
Chauffe eau :MAFELEC
Evier inox :SARDI
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les appareils sanitaires seront en porcelaine vitrifiée, en grès ou en fente émaillée,
conformément aux échantillons qui seront agrées des cahiers des charges. Les références
données dans la description des appareils sanitaires seront conformes à celles des catalogues.

Les robinetteries et équipements des appareils sanitaires seront obligatoirement en laiton


chromé de première qualité et devront présenter de sérieuses garanties de robustesse.

Les marques du projet de base ne sont données à l'entrepreneur qu'à titre indicatif. Il est libre
de proposer toutes autres marques de son choix aux conditions expresses suivantes:

Les appareils sanitaires et robinetteries proposés devront être de


qualité équivalente et de style analogue.
Les marques et types devront être nettement et clairement spécifiés
dans sa proposition.
Les appareils seront soumis à l'agrément du Maître d'œuvre.

MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX:

PRESCRIPTIONS PARTICULIERES:

Toutes les précautions seront prises pour assurer une distribution, une évacuation ainsi
qu'une ventilation suffisante, l'entrepreneur s'assurera du débit de chaque appareil.

CANALISATIONS DE DISTRIBUTION D'EAU:

Les canalisations seront en tube acier galvanisé tarif 1. Série 1 et tarif 10.
Les percement, saignées, scellements seront faits le plus soigneusement possible, en mortier
de même composition que l'enduit par le présent lot.

En aucun cas, il ne sera fait de scellements ou de percement dans un élément porteur (poutres,
poteaux, nervures) et en cas de nécessité l'entrepreneur du présent lot s'en référera
préalablement à la direction de travaux. Les trous destinés à recevoir les chevilles auront
exactement la dimension de la cheville qui doit pénétrer de force.

Les saignées ne devront jamais traverser une cloison de part en part, même dans le cas
d'emploi de briques à trois trous. Les trous faits dans les carreaux de grès et dans les
revêtements (sols ou revêtements muraux seront faits à la chignole et non au tamponnoir.

POSE DE CANALISATION:

Les tuyauteries seront soigneusement coupées conformément aux mesures relevées sur
le chantier et seront mises en œuvre sans les forcer ni les courber, afin d'éviter tous obstacles
dus à une pose défectueuse des tuyauteries. Il ne sera en aucune façon autorisé à procéder à
des percements dans les poutres et dalles en béton armé, sans s'en être référé auparavant à la
direction des travaux.

Dans toutes les traversées de murs, cloisons ou dalles, les canalisations seront protégées par
des fourreaux du diamètre approprié en tube de fer galvanisé, rugueux extérieurement pour
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
permettre le scellement. Ils dépasseront le nu du revêtement fini de 0,02 m au minimum et
seront munis d'un collet de fermeture.

SUPPORTS DES TUYAUTERIE:

Le plombier doit l'ensemble des supports et suspentes nécessaires à fixation des


tuyauteries. Tous les supports seront facilement démontables et constitués en règle générale
par des colliers démontables et inoxydables. Ils seront revêtus après montage de deux couches
de peinture anti - rouille et deux couches de peinture inhibitrée de corrosion.

L'ECARTEMENT DES SUPPORTS SERA AU MAXIMUM DE:

1,5 m jusqu'au diamètre 20/27.


2,2 m du 26/34 au 40/49.
M au dessus de 40/49.

PROTECTION DES CANALISATIONS:

Les canalisations encastrées seront posées sans joint, raccord ou soudure. Avant rebouchage
des saignées, elles seront éprouvées sous pression minimum 10 kg/cm2 et recouvertes par
bande DENSO ou similaire. Cette remarque concerne aussi les canalisations en double cloison
en coffrées.

En aucun cas, les tuyaux ou éléments en cuivre ne seront encastrés dans la maçonnerie au
mortier de ciment. Les tuyaux et éléments en fer galvanisé ne pourront être encastrés dans le
plâtre.
Les tuyauteries enterrées seront recouvertes d'une bande DENSO ou similaire.

EVACUATION:

Eaux Usées:

Toutes les évacuations d'E.U. des appareils sanitaires jusqu'aux regards ou chutes seront
réalisées en tuyauteries de diamètres égaux ou supérieurs à celui des siphons.
Les chutes accessibles dans la hauteur des R.D.C. et des étages seront exécutées en fonte. La
pente des collecteurs sera d'au moins 2 cm, par m. Elles seront supportées par des colliers en
fonte démontables espacés de 1,5 m, les raccordements aux évacuations seront munis de
bouchons de dégorgement permettant un tringlage facile.

Les raccordements aux culottes de chutes et regards se feront par joints type KLERMETIC ou
similaire.Toutes les chutes seront prolongées hors terrasse en ventilation primaire.

Eaux pluviales:

Les descentes des eaux pluviales, défectueuses dues à l'entartrage fissure, etc…seront
renouvelés en tube fonte.

Nettoyage des canalisations et appareils sanitaires.


Avant mise en œuvre, les tuyauteries seront nettoyées de tout corps étranger.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les tuyauteries laissées en attente en cours de chantier et en fin de travaux journaliers seront
obligatoirement bouchonnées au moyen de tampons hermétiques en plastique pour les
tuyauteries d'évacuation et de bouchons acier pour tuyauteries galvanisées.
Les appareils sanitaires seront également soigneusement bouchonnées. L'entrepreneur sera
tenu pour responsable des éventuelles accumulations de déchets à l'intérieur des canalisations,
et devra faire effectuer à sa charge le nettoyage complet des réseaux.
ESSAIS:

A/ Essais pour réception provisoire:

En vue de la réception provisoire, il sera procédé au contrôle de la conformité des installations


tant du point de vue de la réglementation que de celui du respect des prescriptions techniques
du marché.

Tous les essais seront conformes à l'article 4.3.11 du D.T.U.N° 60.01.

A la réception, les conditions ci-après devront avoir été réunies:


1/ achèvement de tous les travaux
2/ remise des documents prévus aux article du présent devis descriptif
3/ Essais de réception ci-après concluants (éventuellement, après correction en cas
d'insuffisance constatée).

Ces essais de réception effectués dans les conditions ci-après, seront les suivants:

Vérification de l'étanchéité des circuits (alimentation - évacuations).


Vérification des débits
Vérification du fonctionnement de tous les organes.

Pendant le puisage ou l'évacuation de l'eau, aucun bruit tel que vibrations, sifflements, coups
de béliers, etc… ne devra être entendu.

B/ Essais pour réception définitive:

Au plus tard huit jours avant l'expiration du délai d'un an à partir de la réception provisoire,
l'entrepreneur devra demander qu'il soit procédé de nouveau, à l'examen des installations en
vue de la réception définitive.

Les essais auront lieu dans les même conditions que ceux prévus lors de la réception
définitive. Dans le cas où les travaux ne se révéleraient pas entièrement conformes aux
dispositions du marché, l'entrepreneur sera tenu, dans un délai de un mois (1) par le Maître de
l'ouvrage de remédier aux défectuosités constatées.

J/ PEINTURE
A/ PEINTURE:

Textes généraux prescriptions et instructions d'ordre technique:


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les documents officiels de référence dont les prestations techniques sont applicables aux
ouvrages de ce lot, tant en ce qui concerne la quantité des matériaux que leur mise en œuvre
sont:
Le D.G.A.,
C.P.T.G. "cahier des prescriptions techniques générales" des
travaux de peinture, rédaction et édition C.S.T.B. adopté comme C.T.U. pour le N° 59.
Normes françaises "AFNOR"
A défaut de document technique de référence, les travaux devront être exécutés conformément
aux règles de l'art.

Nomenclature générale des travaux:

Peinture intérieure sur les surfaces enduites au mortier de ciment murs et plafonds.
Peintures sur menuiseries bois.
Peintures extérieures sur enduits au mortier de ciment.
Peintures sur murs, grilles et barreaudage métalliques.
Peintures extérieure sur toutes les canalisations apparentes.

Lieu et provenance des matériaux:

Les matériaux proviendront en principe des lieux de production suivants:

DÉSIGNATION DES QUALITÉ ET PROVENANCE


MATÉRIAUX
Peinture vinylique Premier choix - société astral
similaire
Peinture glycérophtalique sur murs Idem
Peinture glycérophtalique sur Idem
menuiserie et métal

Aucune réclamation ne sera recevable concernant les prix de revient à pied d'œuvre de ces
matériaux.
L'entrepreneur devra présenter, à toutes demandes du Maître d'œuvre les certificats et
attestations prouvant l'origine et la qualité des matériaux.

Les échantillons complets de tous les types de peintures exécutées sur témoins en bois, seront
soumis pour approbation au Maître d'œuvre avant le commencement des travaux.
Echantillonnage:

Dès l'approbation de son marché, l'entrepreneur doit soumettre au Maître d'œuvre pour
approbation un échantillonnage des peintures qu'il se propose d'appliquer, ainsi que le choix
des marques de peinture spéciale le cas échéant.

De plus le Maître d'œuvre pourra exiger l'exécution des surfaces témoins qui serviront de
référence pour des contrôles en cours de travaux.

Ouvrages préparatoires sur supports et sur chutes:

L'enlèvement des poussières par époussetage sera obligatoirement assuré avant l'application
de peinture.
Les fers, fontes et aciers seront soigneusement débarrassés de la rouille, à la brosse métallique
dure pour nettoyage final.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

Les éléments métalliques des menuiseries et quincailleries devront être protégés par une
peinture anti- rouille de très bonne qualité, notamment sur les faces encastrées dans les bois,
dont les applications seront faites avant la pose par le menuiserie et après ajustage.

Les défauts (petites cavités, fontes, fissures, joints et nœuds de menuiseries) seront mastiqués.
Lorsque l'ensemble du travail comportera une couche d'impression générale, le rebouchage
sera exécuté après exécution de celle-ci.
Après rebouchage et enduisage éventuels, la surface devra être continue et susceptible de
constituer une bonne assise pour les travaux suivants.
Le rebouchage en pourra être considéré comme terminé que lorsque les surfaces peintes à une
ou plusieurs couches ne présenteront aucune trace des défauts antérieurs.

Le travail de rébouchage comportera obligatoirement le calfeutrement des moulures, chants,


plinthes, ainsi que l'enduit de toutes pièces et ferrures entaillés (paumelles, équerres, entrées,
de serrures, etc…).

Il est précisé à l'entrepreneur que le nombre de couches indiquées au devis descriptif est un
minimum. la maîtrise d’oeuvre pourra exiger une ou plusieurs couches supplémentaires en cas
de voiles, marbrures, coups de pinceau ou autres défauts qui apparaîtraient à l'exécution et ce
sans majoration de prix.

Nettoyages:

Ces nettoyages intéressent toutes les parties apparentes, particulièrement les sols et la vitrerie.
Ils devront faire disparaître les tâches de peinture ou d'huile.
Les produits employés, les procédés mis en œuvre devront être appropriés, afin de ne pas
provoquer l'altération de l'état de surface des matières traitées.

Mise en œuvre:
Caractéristiques communes aux supports:

Les vitrages ne doivent être posés que sur des supports satisfaisant aux normes et au D.T.U.
les concernant.
Les supports doivent être propres et exempts de toute trace d'humidité.

CHAPITRE III

MODE D'EXECUTION ET D'EVALUATION


DES OUVRAGES
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

DEVIS DESCRIPTIF TECHNIQUE


ET DESCRIPTION DES OUVRAGES
NOTA:
Exécution des ouvrages suivant les prescriptions techniques du chapitre II.
Les prix remis par l'entrepreneur comprendront toutes fournitures nécessaires, pose,
scellement ou encastrement, ajustages et d'une façon générale toutes sujétions d'exécution concernant
les travaux ci-après.

GROS-ŒUVRE

A-TERRASSEMENT

PRIX N° A-1 / NIVELLEMENT ET DECAPAGE DU TERRAIN Y.C EVACUATION

Décapage, nettoyage et débroussaillage selon indications de l’Architecte et du B.E.T sur toutes les
parties du terrain destinées à constituer l’assise du terrain à bâtir y compris arrachement des arbres et
plantes existantes, démolitions et la Mise en réserve de la couche arable en plusieurs endroits
appropriés. Ces terres sont ramenées à la fin des travaux sur les parties fixées par l’architecte. Elles
seront soigneusement tamisées et damées ; les débris et détritus seront évacués aux décharges
publiques.

Ouvrage payé au mètre cube


Au prix ……………………………………………………………………………..….N°. A.1

PRIX N° A-2/ FOUILLES EN PLEINE MASSE DANS TOUT TERRAIN Y/C


ROCHER

Les fouille seront exécutées aux cotes du projet avec une tolérance de + ou – 0,02m. le prix
devra comprendre toutes sujétions éventuelles de blindage ou épuisement, jets sur banquettes et sur
berges, pour fouilles, soit en déblais, soit en évacuation.
Ces fouilles seront payées au mètre cube, pour toutes profondeurs,

Ouvrage payé au mètre cube


Au prix ……………………………………………………………………………..….N°. A.2

PRIX N° A-3/ FOUILLE EN TRANCHEES OU EN PUITS DANS TT TERRAINS


Y/C ROCHER

En particulier pour fondation de murs de longrines et semelles.


Ouvrage payé en mètre cube de terrassement pour toutes profondeurs sans aucune majoration pour
façon de talus.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Ouvrage payé au mètre cube
Au prix ……………………………………………………………………..…….. N°.A.3

PRIX N° A-4/ MISE EN REMBLAIS OU EVACUATION AUX DECHARGES


PUBLIQUE

Les déblais provenant des fouilles pourront servir de remblais , et seront mis en place par
couches successives pilonnés de 0,02 m, compris compactage et arrosage, y compris chargements,
transports et déchargements . la terre végétal sera conservée et stockée a un emplacement désigné par
l’architecte.les déblais en excédent seront évacués aux décharges publiques.
Ouvrage payé au mètre cube
Au prix …………….………………………………………………………………... N° .A.4

B-BETON ARME EN ELEVATION

PRIX N° B-1/ APPORT ET MISE EN PLACE DE TOUT VENANT

Fourniture et mise en œuvre de tout-venant compacté de 0/60 sur une profondeur de 0,30 à
0,60 y compris chargement, transport et déchargement et réglage de fond de forme (cylindrée).
A exécuter en plusieurs couches, chaque couche doit être bien compacté et arrosée et doit avoir 0,15m
de hauteur après compactage. Le compactage se fera au rouleau vibrant ou à la dame vibrante.
Le tout venant après compactage devra avoir une densité égale à 95% de la densité « Optimum
Proctor ».

Ouvrage payé au mètre cube


Au prix ………………….…………………………………………………………….. N° .B.1

PRIX N° B-2/ BETON CYCLOPEEN OU GROS BETON EN FONDATIONS

Pour massifs sous longrines, estrades, etc… Exécuté en béton B2 (voir tableau des dosages)
répandu et pilonné par couches de 0,20m d'épaisseur suivant d'assez prés pour qu'une couche n'ait pas
fait sa prise avant d'être recouverte par la suivante.
A chaque reprise, les surfaces du béton qui seraient desséchées seront soigneusement ravivées avant le
coulage du nouveau béton.
La composition de ce béton est indiquée au tableau des dosages
les pierres dont la plus grande dimension n'excédera pas 30cm, seront bien damées et espacées entre
elles au minimum de 8cm.
Le prix du règlement comprendra le coffrage, le damage et toutes sujétions de mise en œuvre. Les
attachements signés contradictoirement sont indispensables. Ouvrage payé au mètre cube théorique
pour toutes sections.

Ouvrage payé au mètre cube.


Au prix …………….………………………………………………………………. N° .B.2

PRIX N° B-3/ BETON DE PROPRETE.

Le béton de propreté sera exécuté sous les ouvrages en béton pour semelles, longrines, voiles,
etc… il sera exécuté en béton n°4.
Le prix de règlement comprend toutes sujétion de mise en œuvre, ce béton de propreté sera
payé pour une épaisseur de 0,10 m au mètre cube théorique.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Ouvrage payé au mètre cube .
Au prix ………………….………………………………………………………. N° .B.3

PRIX N° B-4/ BETON POUR BETON ARME EN FONDATION.

Béton armé pour tous ouvrages en fondation exécuté en béton dosé à 350 kg de ciment CPJ45,
suivant formulation effectuée à la charge de l'entreprise par un laboratoire agrée. Les bétons devront
être vibrés ou pré vibrés et exécutés suivant les plans de détail du bureau d'étude. Ce prix comprend
notamment toutes les sujétions de coffrage. Il comprend également les frais des études et essais
effectués par un laboratoire agrée sans plus value par forme irrégulière.
Ouvrage payé pour l'ensemble. au mètre cube réellement exécuté, y compris toutes sujétions
de fournitures et main d'œuvre.

Ouvrage payé au mètre cube.


Au prix …………………………………………………………………………….N°.B.4

PRIX N° B-5/ ACIER TOR POUR BA EN FONDATION.

Fourniture, façonnage et mise en place, exécutés suivant les plans de béton armé. Compris coupes,
chutes, fils de fer pour ligatures, cales en béton pour pose des armatures, barres de montage et toutes
sujétions.
Les poids théorique des aciers ne fera l’objet d’aucune majoration pour chutes, ligatures ou autre.

Ouvrage payé au kilogramme .


Au prix……………………………………………………………………………..N°.B.5

PRIX N° B-6/ MACONNERIE DE MOELLONS EN FONDATION.

Les murs en fondations de toutes épaisseurs et de toutes formes, seront exécutés en moellons
hourdés au mortier de ciment M/2, les parements seront dressés sur leurs faces vues de façon à ne
présenter aucune aspérité.
Les joints seront rigoureusement remplis au mortier, le prix de règlement comprend les tailles
pour angles rentrants ou sortants, les fruits arrondis, boutisses faisant toute l'épaisseur de mur et à
raison de une par mètre carré.
Cette maçonnerie sera payé au mètre cube, déduction faite de tous vides de plus de 0,50m²,
ainsi que des ouvrages de toutes natures qui pourrait être inclus, compris fournitures, mise en œuvre et
toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre cube .


Au prix ……………………………………….…………………………………….N°.B.6

PRIX N° B-7 ARASE ETANCHE


L’arasement étanche sera constituer de :
-0 Chape étanche sur une épaisseur de 4 cm.
-イ Une couche de EAC de bitume 90/40
-イ Une fente de 27 S
-イ Une couche de EAC de bitume 90/40.

Ouvrage payé au mètre carré,


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Au prix …………………………..……..………………………………… N°.B.7

C-DALLAGE ET FORME

PRIX N° C-1/ HERISSONNAGE EN PIERRE SECHE DE 0,20 D’EPAISSEUR

Exécuté sur terre-plein en maçonnerie de pierres sèches de 0,20 d’épaisseur, posées en


hérisson la pointe en l’aire, rangées à la main et énergiquement damées.
Les interstices seront comblés afin d’assurer un parfait calage de l’ensemble. Le blocage ainsi
constitué sera arrosé.
Ouvrage payé pour l’ensemble au mètre carré, réellement exécutés, y compris fournitures,
main d’œuvre et toutes sujétions,

Au prix …………………………..………..…………..………………………………… N°.C.1

PRIX N° C-2/ FORME EN BETON DE 1 3 CM Y/C ACIERS

Posé sur hérisson et réalisé en béton B2.


Soigneusement réglée, pentes., tous vides et ouvrages divers déduits. Compris quadrillage de 20x20
cm en acier TOR diamètre 8mm.

Ouvrage Payé au mètre carré

Au prix …………………………..………………………………….………………….. N° C.2

PRIX N° C-3/ MISE A LA TERRE DU BATIMENT EN CUIVRE 28MM²

La mise à la terre technique sera exécuté conforme aux normes réglementaire, raccordés à un réseau
de distribution.
Elle comprenant obligatoirement :
-réalisation d’un puits de terre à une profondeur de 2 m, contenant plusieurs piquet enfoncé
verticalement au dessous du niveau permanent d’humide, à une profonde de 2m.
Les piquets seront :
-en cuivre rond de diam 15 mm, raccordés en parallèle pour réduire la résistance.
Ce puits de terre sera inférieur à 3 ohm
-conducteur de terre en cuivre nu de section 28 mm2 ; entrée sous buse avec le câble d’alimentation ;
-les barrettes de terre pour isolement des terres individuelles.
-plaque en tôle galvanisé 20/10.
-sel.
-charbon.
-terre végétale.
-tube en acier galvanisé d’arrosage.
Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.

Ouvrage payé au mètre linéaire


Au prix …………………………..………………………………….………………….. N° C.3

D-EGOUTS ET CANALISATIONS
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

PRIX N° D.1 / BRANCHEMENT AU RESEAU

Le branchement sur le réseau d’assainissement existant au niveau du regard le plus proche, il


comprend :
 Fouilles dans tout terrain et à toute profondeur
 Exécution d’une couche de sable de 10cm d’épi.
 Fourniture et pose d’une buse de diamètre 30 pré vibrée dans classe A- Rejointoyage, luthage,
pente de 5mm minimum par mètre.
 Casse de la face du regard devant recevoir la canalisation d’assainissement
 Logement de buse dans la paroi arrière, cimentage et remise en état des lieux.
 Remblais et évacuation des terres excédentaires aux décharges publiques autorisées
 Essais réglementaires
 Remise en état de la chaussée
 Taxes et frais de toute nature concernant le branchement.
Payé à l’ensemble prix compris toutes sujétions de fourniture et pose.

Ouvrage payé à l’ensemble.


au prix………………….....................……………………………………………….N°D.1

PRIX N° D-2/ CANALISATIONS EN PVC POUR ASSAINISSEMENT

Fourniture et pose de canalisation en PVC Diam 315, y compris fouilles dans tous terrains et à
toutes profondeurs et largeurs. Les éléments de canalisations seront posés sur lit de sable de 10 cm
d'épaisseur à toute profondeur et suivant les pentes nécessaires.
L'assemblage des canalisations se fera à l'aide de manchons et joints d'étanchéité en
caoutchouc.
Le raccordement des canalisations aux regards ou caniveaux se fera à l'aide de manchons de
scellement avec joints d'étanchéité en caoutchouc.

Y compris remblais d'apport en terre tamisée arrosée et damée par couches successives et
évacuation des terres excédentaires, et toutes sujétions de mise en œuvre.

Ouvrage payé au mètre linéaire.

a)D=200
Au prix …………………………………………………………….. N°.D.2a.

b)D=300
Au prix …………………………………………………………….. N°.D.2b.

REGARDS POUR EVACUATION

Les regards seront prévus aux emplacements figurés sur les plans d’exécution. En général, il
sera placé des regards à tous les changements de direction et de pentes, à toutes les chutes et tous les
dix mètres linéaires en cas d’alignement. Les regards seront en béton banché, coffré intérieurement en
parement fin. Ils comporteront les figures nécessaires au logement de tampons de fermeture en béton
armé pose sur double cadre cornière de 50 x 50 x 5
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les parois reposeront sur un radier de béton de 0,15m d’épaisseur débordant de 0,10 des
parois . Des radiers des regards comprendront une ou plusieurs cuvettes demi - cylindriques,
raccordant les différentes canalisations et assurant un écoulement sans stagnation . Les parois et
radiers recevront un enduit au mortier gras de ciment, lissé à la taloche avec angle arrondis de 0,05 de
rayon . Tous les tampons seront menus d’un anneau de levage rabattable s’encastrant parfaitement
dans le tampons en fer galvanisé de diamètre 40 . Les regards seront payés à l’unité avec tampon à
virole, compris toutes sujétions à toutes profondeurs y compris fouilles dans tous terrains y compris le
rocher, remblai évacuation des terres excédentaires à la décharge publique.

PRIX N° D -3/ REGARD:

En béton N° 3, comme précédent compris terrassement en terrain de toutes natures et


évacuation aux décharges publiques, béton de propreté, raccordement aux canalisations, façon de
cuvette, enduits parois de 0,10 à 0,15 double compartiment pour regard siphonné, comptant alors pour
deux regards, tampon double scellé au bitume, le deuxième muni d'anneaux de levage.Ouvrage payé à
l'unité, y/c tampons en béton ou à grille :

Ouvrage Payé à l’unité

a-40*40
Au prix ……………………………………………………………………… N°D.3.a

b-50*50
Au prix ……………………………………………………………………… N°D.3.b

PRIX N°D-4/ CANIVEAU EN B.A.

Caniveau de 20cmx20cm en béton armé. y compris un complexe d’étanchéité composé principalement


d'un feutre 27S et toutes sujétions de fournitures et de pose.

Ouvrage payé au mètre linéaire


Au prix…………………………………………………………………………….....N° D.4

PRIX N°D-5/ SIPHON DE SOL EXTERIEUR.

Ce prix rémunère à l’unité, la fourniture et aide à la pose de siphon de sol extérieur en laiton dans
dallette des regards et au sol aux endroits indiqués sur les plans d’exécution suivant les indications
portées sur les plans. Le prix de règlement s’entend pour l’ouvrage complètement terminé y compris
toutes sujétions de fourniture, de mise en œuvre, de coordination avec l’entrepreneur du revêtement,
d’aide à la pose, de raccordement, etc.

Ouvrage Payé à l’unité

Au prix…………………………………………………………………………….....N° D.5

E-BETON ARME EN ELEVATION

PRIX N° E-1/ BETON POUR BETON ARME EN ELEVATION

Le béton pour poteaux, poutres, chaînage, dalles pleines, dalles inclinées, toute forme irrégulière,
escaliers, voiles minces, souches de cheminées et gaines voiles verticaux cintrés et portiques etc.…
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Ces ouvrages seront exécutés en béton dosé à 350Kg de ciment CPJ45 suivant l'étude de
formulation effectuée par un laboratoire agrée à la charge de l'entreprise et suivant plan d’exécution du
B.E.T.
La fabrication du béton sera effectuée mécaniquement, le transport du béton au jet de pelle est
strictement interdit ce béton sera vibré ou pré vibré mécaniquement, y compris fourniture et mise en
œuvre des coffrages vibration et décoffrages
L’attention de l’entreprise du présent titre est attirée sur le fait qu’elle doit inclure dans ses
prix les fourreaux pour les lots secondaires et les joints en polystyrène.
Ouvrage payé pour l’ensemble de l’opération au mètre cube suivant plans de BA sans plus
value pour ouvrages circulaires ou arcades ou toutes forme irrégulière.

Au prix……………………………………………………………………………..…...N° E.1

PRIX N° E-2/ ACIER TOR POUR BA EN ELEVATION.

Fourniture, façonnage et mise en place, exécutés suivant les plans de béton armé. Compris coupes,
chutes, fils de fer pour ligatures, cales en béton pour pose des armatures, barres de montage et toutes
sujétions.
Les poids théorique des aciers ne feront l’objet d’aucune majoration pour chutes, ligatures ou autre.
Payé au kilogramme .

Au prix……………………………………………………………………..N°E.2

PRIX N° E-3/ PLANCHER EN HOURDIS ET POUTRELLES YC BETON ET ACIER


DE 15+5

Planchers exécutés en hourdis creux avec nervures, entretoises et dalles de compression. de


Hourdis en ciment ou terre cuite posés jointivement enrobés d'éléments en béton techniquement
étudiés. Béton exécuté en béton identique au béton armé en élévation Y compris aciers façonnés
suivant plans de béton armé, coffrage, étaiement, décoffrage. Les planchers sont mesurés dans la
périphérie intérieure des murs ou des poutres.
Ouvrages payé pour l'ensemble des hourdis, nervures, dalles de compression et aciers ,payé au
mètre carré
Au prix.……………………………………………………………….…… N°E.3.

F-MACONNERIE EN ELEVATION

PRIX N° F-1/ DOUBLE CLOISON EN BRIQUES CREUSES DE 6+ 8 TROUS


Y /C TETE DE DOUBLE CLOISON

Double cloison pour mur extérieur, composée de 2 cloisons en Brique creuse de 6+ 8


trous espacées de 5 cm, hourdées au mortier n°1 suivant les prescriptions et sujétions ci-avant. La
liaison des parois dans les doubles cloisons sera réalisée par des épingles en acier doux galvanisé de
8 ou 6 disposées tous les mètres en hauteur, en longueur et en quinconce. Les vides et ouvrages
divers seront déduits. Ouvrage payé au mètre carré y compris tête de double cloison en agglos creux
de 0,07 pour assurer une parfaite liaison des parois. Les joints seront parfaitement remplis et essuyés
au montage
Payé au mètre carré Au..…………… ………………………………………..prix N°.F.1

PRIX N° F-2/ MACONNERIE EN AGGLOS DE 0,15 D'ÉPAISSEURS.


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Agglomérés de ciment manufactures de 0,15m d’épaisseur hourdée au mortier de ciment N° 2.
Les agglomérés préfabriqués sur place sont à exclure. Il pourra être demandé à ce que les joints soient
disposés en quinconce régulièrement et posés au fer sans plus-value de prix.
Ouvrage payé au mètre carré y compris linteaux en B.A. et toutes sujétions Pour les agglos de
15cm d’épaisseurs
Au prix ……………………………………………………………..…………….. N°F.2

PRIX N° F.3 /CLOISON SIMPLE EN BRIQUES DE 6TROUS

Les cloisons simples de 0,10 m en briques creuses seront réalisées en briques de six trous et
exécutées dans les mêmes conditions que ce qui précède dans les généralités.

Ouvrage payé au mètre carré y compris linteaux en B.A


Au prix ……………………………………………………………..…………….. N°F.3

G-ENDUITS

GENERALITES:

Le prix de règlement des enduits comprend les arrêtes, les cueillies, angles rentrants ou
saillants, les feuillures, les larmiers, becs devant, et retraits dans l'enduit les joints en creux de toutes
dimensions, les joints à la rencontre avec les ouvrage

s en B.A., les sur épaisseurs et tous motifs Architecturaux figurant dans les plans
d’architecture.
Le prix comprenant également la fourniture et la pose de grillage pare - fissure galvanisée,
maille de 2 cm, fixé par des cavaliers en bande de 0,25 en largeur et placé en recouvrement de 0,20 m
de part et d'autre de toutes les rencontres d'ouvrage en B.A. avec des cloisons simples ou des doubles
cloisons, afin d'éviter toutes fissurations d'enduit dus au retrait.
Toutes les arêtes saillantes des piliers et cloisons comporteront des protections d’angle en tôle
galvanisée, y compris toutes sujétions de fournitures et de pose (hauteur2 m)

Compris toutes sujétions pour échafaudage à toutes hauteurs et toutes natures.


Ces enduits, quelle que soit leur nature seront comptés au mètre - carrée superficiel réel, tous
vides déduits.

PRIX N° G-1/ ENDUIT INTERIEUR AU MORTIER LISSE SUR MURS -ET


PLAFONDS.

Ces enduits sont constitués par :


- Un gobetis ou couche d'accrochage,
- Une couche intermédiaire formant le corps de l'enduit,
- Une couche de finition,

Ces couches seront exécutées, au minimum à 48 h d'intervalles comme il est décrit dans les généralités
et au tableau des dosages. Epaisseur totale de 15 à 20 mm.

Y compris arêtes, angles, cueillies, congés, feuillures, larmier, joints, grillage de liaison pare-fissure
galvanisé, maille de 2cm, fixée par des cavaliers et placé en recouvrement de 0,20m de part et d'autre à
toutes les rencontres d'ouvrages en BA avec les cloisons, baguettes d'angle métalliques au droit des
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
angles saillants type ARMUR de 2 mètres de hauteur, raccords au-dessus des revêtements muraux et
plinthes, et toutes sujétions de mise en œuvre et de finition.

Ouvrage payé au mètre carré.


Au prix ……………………………………………………………..N°G.1

PRIX N° G-2/ ENDUIT EXTERIEUR AU MORTIER BATARD Y/COMPRIS MOTIF


DECORATIF.

Ces enduits sont constitués par :


1) Imbibition correcte du support.
2) Passage d'une barbotine liquide afin d'améliorer l'accrochage
3) Couche de dégrossissage imperméable se composant de :

-50 % de grain de riz tamisé à 3/8


-50 % de sable de mer.
-Ciment classe CPJ 35

4) Couche de finition au mortier passé au bouclier dite " FINO"

Le tout sera parfaitement dressé, compris arrêtes embrasure, cueillies arrêts, façon de larmiers et
gouttes d'eau, engravures et toutes sujétions. Par temps sec, les enduits seront arrosés durant le
séchage.

Ces couches seront exécutées, au minimum à 48 h d'intervalles comme il est décrit dans les généralités
et au tableau des dosages. Epaisseur totale de 15 à 20 mm.

Aux raccordements entre la maçonnerie enduite et le béton armé, il sera placé sous l'enduit une bande
de grillage de liaison pare-fissure galvanisé, maille de 2 cm, fixée par des cavaliers et placé en
recouvrement de 0,20 m de part et d'autre à toutes les rencontres d'ouvrages en BA avec les cloisons.

Y compris baguettes d'angle métalliques au droit des angles saillants type ARMUR de 2 mètres de
hauteur et toutes sujétions de mise en œuvre et de finition.
Aucun plus-value ne sera compté pour petites parties ou faibles largeurs, tous vides et ouvrages vides
déduits pour parties horizontales, verticales ou inclinées, planes ou courbes.

Au prix ……………………………………………………………………………….N°G.2

H-ETANCHEITE

Généralités :

Au moment de l'application du revêtement d'étanchéité, l'aire devra être absolument sèche. Propre,
solide, débarrassée de toutes balèvres ou matières qui seraient susceptibles de modifier la forme ou la
qualité de ce revêtement.
L'entrepreneur réceptionnera les supports, dalles et demeurera responsables de l'étanchéité qu'il aura
réalisée sur ses supports, les couvertures devront être bien rectilignes, sans inflexions ni irrégularités
d'aucune espèce.
Toutes les rencontres de lucarnes, cheminée, etc.… seront parfaitement raccordées avec les revers des
couvertures.
Des essais de mise à eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d'étanchéité.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Aucune trace d'humidité ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs, dans les dix jours suivant
les essais.
Avant la réalisation de la protection, l'Entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les travaux
d'étanchéité par le Maître de l'œuvre et l'Administration qui procédera aux essais prévus ci-dessus.
La pose et le scellement des pénétrations et évacuations pluviales seront particulièrement soignées .

PRIX N° H-1/ FORME DE PENTE Y/C CHAPE DE LISSAGE

Forme et chape de lissage réalisée en forme de béton suivant profil des pentes qui ne sera
pas inférieur à 1.5 par mètre. L’épaisseur minimum de la forme au point bas au droit des
gargouilles sera exécutée une chape en béton dosé à 400 Kg de ciment pour 450 litres de
sables et 1000 litres de gravettes d’une épaisseur de constante de 4 cm, qui sera talochée
avec soins
Ouvrage payé au mètre carré.
Au prix ……………………………………………………………………………….N°. H.1

PRIX N° H-2/ FAÇON DE GORGES SOUS SOLIN ET PREPARATION DES


ACROTERES

Les voiles d'acrotère des terrasses et des jardinières seront exécutés avec une partie basse en retrait
destinée à recevoir le solin étanche. La partie haute, saillante formera le couronnement de l'acrotère
avec larmier.
Ce prix comprend la façon de chape de lissage de la face intérieure de l'acrotère, la gorge arrondie en
arc de cercle de 0.20 m de rayon ou plus des raccordements entre le plat et les bords relevés verticaux,
La reprise des acrotères et la reprise éventuelle du larmier tiré au calibre approprié, et ce en réalisant
un solin en mortier de ciment dosé à 400 kg de ciment CPJ 35 par mètre cube ; pour acrotères de
toutes dimensions. Ouvrage payé au mètre linéaire, y compris toutes sujétions de mise en oeuvre, de
fourniture et d'échafaudage sans plus value pour façon d’angle et éléments courbés.

Ouvrage payé au mètre linéaire


Au prix : …………………………………………………………………………..…N°. H.2

PRIX N° H-3/ COMPLEXE ETANCHE MULTICOUCHE 2 X 36 S + 1 X 40 TV

Pour parties horizontales et verticales


Procédé par feutre bitumé, système adhère, composé de :
- 1 couche d’imprégnation
- 1 feutre 36 S
- 1 couche de bitume armée en toile de verre 40- TV
- 1 couche E.A.C
- 1 feutre bitume 36 S avec armature polypropylène et voile de verre, PY - VV
- 1couche E.A.C.
Le recouvrement des différents plis aura 0,07m minimum et sera exécuté suivant le sens d’écoulement
des eaux.
Les feutres asphaltes devront obligatoirement être agréés par Bureau de Contrôle, les points de
recouvrement seront collés au bitume à chaud. La largeur du recouvrement ne sera jamais inférieure à
8cm chaque feuille de feutre asphalté sera parfaitement soudée à la précédente. Les différentes
couches seront à joints croisés
L’entrepreneur devra souscrire une police d’assurances auprès d’une compagnie agrée au MAROC et
couvrant la garantie de cette étanchéité pendant 10 (DIX) ans
Ouvrage payé au mètre carré vu en plan, entre nus d’acrotères ou de poutres, compris toute fourniture
et sujétions d’exécution, y compris façon pour gargouilles, gueulards, façon de gorge sous soulins.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

a- EN PARTIES HORIZONTALES
Payés au mètre carré au prix ……………………………………………………….…………….N°. H.3.a
b- EN RELIEFS
Payés au mètre linéaire au prix …………………………………………………….……………N°.H.3.b

PRIX N° H-4/ PROTECTION D'ETANCHEITE PAR DALLETTES EN GRANITO POLI


ORDINAIRE
La protection de l’étanchéité sur les terrasses accessibles sera constituée de dallots en granito poli
ordinaire dosé à 300 kg de ciment CPJ 35 de 0.04 d'épaisseur sur forme de sable de 0,03 m d'épaisseur
formera l’assise de cette protection, Ces dallots coulés en carrés à joints alternés auront 0.70 m x 0.70
m de dimension. Les joints creux seront remplis de bitume.
L'ensemble de ces protections recevra en finition trois couches de chaux allunnés.
Payé au mètre carré y compris fournitures nécessaires , mise en œuvre et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotères ou de poutres en alléges, les
souches et les ouvrages divers de moins de 0.15 m² ne seront pas déduits .

Payés au mètre carré


au prix …………………………………………………………………………………. N°. H.4

PRIX N° H-5/ FOURNITURE ET POSE DES GARGOUILLES Y COMPRIS


CRAPAUDINES

Le prix comprendra:
- la cuvette à réservoir dans la forme de pente
- la fourniture, pose et scellement de platine de 0.50 x 0.50 à l'aide de bitume entre le premier et le
deuxième pli et le renforcement sous platine par un feutre supplémentaire 36s
- la fourniture, pose et scellement de la gargouille en plomb de 2.5 cm d’épais
- la mise en place de crapaudine en fil de fer galvanisé
- toutes sujétions

Payé à l’unité

Au prix ………………………………………………………………..……….. N°. H.5

I- REVETEMENT

PRIX N° I-1/ REVETEMENT SOL EN GRANITO POLI BLANC

Les dallages en granito poli blanc seront réalisés sur forme en mortier de 0.05 d'épaisseur, la
chape d'usure sera en petits galets d'oued en teinte grise ou brune coulées au ciment ordinaire, lavage
au balai humide.
Ouvrage payé au mètre carré,
Au prix ……………………………………………………………………………...N° I.1

PRIX N° I-2/ PLINTHE EN GRANITO POLI BLANC

Plinthes en granito poli blanc avec bords supérieurs arrondis. Ce prix comprend la fourniture, la
pose raccords d'enduits et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre linéaire,


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Au prix …………………………………………………………………………..N° I.2

PRIX N° I-3/ REVETEMENT EN CARREAUX GRES CERAMIQUES DE


40X40

Carreaux de 1ers choix posés au mortier de ciment. Le support de pose au mortier dosé à 250 kg de
ciment pour 1 m3 de sable de 5 cm d’épaisseur parfaitement dressé.
Le mortier devra refluer dans les joints sur la moitié de l’épaisseur des carreaux. Au fur et à mesure de
la pose, il sera procédé au nettoyage du mortier qui reflue des joints, afin d’éviter le ternissement des
carreaux. Les joints au ciment blanc, teintés à la demande, devront être faits avant le séchage du
mortier de pose (au moins en fin de chaque journée).
Les prix comprennent les , les plinthes et les couronnements de même type que le revêtement
L’entrepreneur devra prévoir dans ses prix toutes les sujétions de pose et d’exécution telles que gorges,
coupes droites ou biaises, angles, chutes, casses,etc.
Un échantillon à fournir pour approbation de l'administration .

Ouvrage payé au mètre carré,


Au prix …..…………………………………………………………………….……..N° I.3

PRIX N° I-4/ PLINTHE EN CARREAUX GRES CERAMIQUES

Plinthes en carreaux céramiques avec bords supérieurs arrondis. Ce prix comprend la fourniture, la
pose raccords d'enduits et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre linéaire,


Au prix ………………………………………………………………………………..N° I.4

PRIX N° I-5/ MARCHE ET CONTRE MARCHE EN GRANITO POLI BLANC

Marches et contre marches en granito poli 100% blanc, seront réalisés suivant les prescriptions des
revêtements de sols de même nature y compris nez de marches.
Ouvrage payé au mètre linéaire,
Au prix ………………………………………………………………………..……..N° I-5

PRIX N° I-6/ REVETEMENT EN CARREAUX DE FAÏENCE

Carreaux de faïence de toutes dimension, au choix de l’administration, posés à joints droite et au bain
de mortier, compris toutes les sujétions de coupes, chutes, réservations de trous, carreau à 1 ou 2 bords
arrondis rejointoiement au ciment blanc qualité 1er choix. Ouvrage payé au mètre carré,

Ouvrage payé au mètre linéaire,


Au prix ……………………………………………..N° I-6

PRIX N° I-7/ REVETEMENT EN MARBRE

Application sur l’endroit indiqué par l’Architecte. Un échantillon doit être soumis à l’architecte pour
approbation

Ouvrage Payé au mètre carré


Au prix …………………………………..……….N° I.7
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

k- MENUISERIE BOIS
GENERALITES :

Les frais d'études et des essais effectuées par un laboratoire agrée seront à la charge de
l'entreprise.
Avant toutes exécution, l’entrepreneur devra vérifier sur le chantier des dimensions des
ouvertures et tableaux devant recevoir des menuiseries.
Toutes divergence importante avec la cotation des plans de détail devra être signalée au maître
d’œuvre.
Toutes les menuiseries seront payées au mètre carré, l’ensemble sera exécuté suivant dessin de
l’architecte, y compris cadres dormants, chambranles, quincailleries de 1er choix et des pattes à
scellement, les profils seront déterminés par l’architecte, l’ensemble fait l’objet des postes suivant :

PRIX N K-1/ PORTES A LAMES

Fourniture et pose de Porte à un vantail ouvrant à la Française :


 Cadre : 100 x 70 mm
 Bâti : 41 mm.
 Face extérieure constituée de fusé verticale en bois de 23 mm d'épaisseur, et de 50 mm de
Largeur, assemblage rainé et bouveté
 Face intérieure revêtu d'une feuille de contre-plaqué okoumé de 5 mm.
QUINCAILLERIE
* 6 pattes à scellement
* 3 paumelles électriques de 150 mm
* 1 serrure de sûreté à canon
* 1 bouton double 9502
* 1 plaque intérieure 9521
* 1 butoir en caoutchouc + jet d'eau

PRIX N° K-2/PORTES INTERIEURES ISOPLANES

A exécuter conformément au plans de détails de l'architecte en sapin rouge de 1er choix avec cadre
7x7, bâti 10x3, traverses 7x3, les 2 face en contre plaqué okoume de 5mm, alaise en bois dur rapporté
en saillie dans les quatre sens, chambranle, quincaillerie de 1er choix à soumettre à l'architecte pour
agrément. Porte livrée avec une couche d'impression à la peinture à l'huile et toutes sujétions de
fournitures et de pose.
Quincailleries
 7 pattes à scellement .
 3 paumelles de 140 par ouvrant .
 1 serrure à mortaise à pêne dormant (demi-tour) du type « universel » de bricard ou équivalent .
 1 ensemble de béquilles et plaques de propreté type « Aérolyte » 548 de bricard ou équivalent .
 2 Verrous à entailler haut et bas pour porte double .
 1 Butoir en caoutchouc par ouvrant .
NOTA
Les portes pour W-C. et salles d’eau seront équipées de bouton de condamnation intérieure .

Ouvrage Payé au mètre carré .


Au prix …………………………………..……………….N° K.2

PRIX N° J-3/ PORTE PLACARDS


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
A exécuter conformément au plans de détails de l'Architecte en sapin rouge de 1er choix.
Exécuté en cèdre ouvrant à la française à 1 ou 2 vantaux.
 Cadre en cèdre : 100 x 70
 Ouvrant : bâti général de 50 x 40 avec traverse inférieure de 50 x 40 réseau intérieur alvéolaire de
30 x 40, alaise en bois dur embrevée, contre-plaqué OKOUME. De 5 mm sur les 2 faces.
 Chambranle : sur les 2 faces de 10 x 40 légèrement biseauté.
 Quincaillerie : - 14 pattes à scellement
 10 paumelles électriques de 110
 2 serrures à mortaiser type 594
 2 boutons de tirage type 601
 2 loqueteaux d’accrochage type 862
y compris étagères de 22 mm avec alaise en bois dur sur la face vue, montées sur tasseaux et
crémaillères.
Ouvrage payé pour l’ensemble au mètre carré y compris toutes sujétions de fourniture et pose et
scellement.

Ouvrage payé au mètre carré y/c toutes sujétions de fournitures et pose.


Au prix …………………………………..……………….N° J.3

PRIX N° J-4/ F ET P DE FENETRES ET CHASSIS EN ALLUMUNIUM

- 1 ouvrant à la française vitré


- verre simili glace de 6 mm
- gorge de récupération des eaux de condensation coté intérieur
- rejet d’eau
- couvre joint coté intérieur

Quincaillerie :
- 8 pattes à scellement
- 3 paumelles en aluminium anodisé
- pognée assurant une pression optimum de l’ouvrant sur le dormant
- volet roulant
Cette fenêtre , suivant plan de détail de l’Architecte , sera payé au métre carré, y compris
fourniture, posé, mise en œuvre, main d’œuvre et toutes sujétions .

Au prix …………………………………………………….………………N° J.4

PRIX N° J-5/ FOURNITURE ET POSE DE PORTES METALLIQUES

Portails, portes ou portillons en Fer, de toutes dimensions à 1 ou 2 vantaux ouvrant à la française, à


réaliser suivant plans de détail de l'architecte.
Ensemble en tubes acier ou profils pleins, compris couvre-joints, butées, verrous, serrure de sûreté à
mortaiser, paumelles à souder en acier roulé, pattes à scellement, et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré y/c toutes sujétions de fournitures, pose et couches de peintures
antirouille,
Au prix ………………………………………………………………….…………N° J.5

PRIX N° J.6/ FOURNITURE ET POSE DE GRILLE DE PROTECTION


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

Réalisées conformément aux règles de l'art et aux dessins de le maître d’œuvre


Ouvrage payé au mètre carré y/c toutes sujétions de fournitures, pose et couches de peintures
antirouille,

Au prix ………………………………………………………………….………N° J.6

PRIX N° J.7 / MAT PORTE DRAPEAU

Mat de 3m de hauteur en tube de 100mm dégradant y compris soudure, en Nylon, platine, socle en
béton et peinture antirouille, et escalier dans la partie basse de
Echelle métallique à réaliser conformément aux plans de détails de l’architecte composé de :
- 2 montants en tube rond 40 mm 20/10 courbé en leur partie supérieure
- 10 marches en tube de 25 mm 20/10
- 2 sabots en caoutchoucs
- 2 barres en tubes rondes 25mm 20/10 décelées au mur pour pose échelle
- 1 verrou porte cadenas avec cadenas

Ouvrage payé à l’unité


Au prix ………………………………………………………………….………N° J.7

K- PLOMBERIE SANITAIRE

PRIX N°K-1/BRANCHEMENT D’EAU POTABLE

Le branchement en eau potable du projet sera réalisé par un collier de prise en charge en bronze à
partir duréseau existant.
Le prix comprend :
- Les fouilles en puits pour déterminer le lieu de branchement
- La pose de la canalisation.
- Le regard maçonné de 1,00 m x 1,00 m, logeant le compteur.
- Le clapet anti-retour.
- Le filtre à tamis.
- Les vannes de sectionnement pour les départs

Ouvrage payé à l’ensemble


Au prix ………………………………………………………………….………N° K.1

PRIX N°K-2/NICHE COMPTEUR

A exécuter en béton à l’emplacement prévu au plan et de dimension convenable.

Ouvrage payé à l'unité


Au prix …………………………………………………………………………… N° K.2

PRIX N°K-3/COLLECTEURS DE DISTRIBUTION DES DIFFERENTS DEPARTS

Collecteurs de distribution des différents départs de marque « BARBI » comprenant :


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
1 vanne d’arrivée au distributeur, les robinets à boisseau sphérique à écrou prisonnier pour
chaque alimentation, y compris manchons, raccords à sertir, joints et toutes sujétions de
fournitures.
Ouvrage payé à l’unité
Au prix …………………………………………………………………………… N° K.3

CANALISATION EN ROTUBE OU POLYETHLENE PPR PN 16

NOTA:

Elles seront en tube fer galvanisé tarif 1 et 3 et montées sur colliers en Aciers
galvanisées à chaux à double serrage, toutes les pièces de raccord, tés, manchous coudes bâtiment et
couches d’arrosages seront en T.F.G. tarif 1 et 3 posées et tranchées
Elles seront protégées par un en robage anti- corrosif par bandes dense toutes les pièces de
raccordement, tés, coudes etc … seront en fonte malléable galvanisée à chaux de marque G.G ou
similaire.

PRIX N° K-4/ CANALISATION EN ROTUBE OU POLYETHLENE PPR PN 16

Ouvrages comprenant terrassements, remblais, percements, fourreaux, saignées et


rebouchages. Les tubes seront du tarif 1, galvanisés intérieurement et extérieurement. les
pièces de raccords ; tés, coudes, réductions, etc... seront en fonte, et sont compris dans les
prix.
Les tuyauteries apparentes seront fixées par des colliers démontables en acier galvanisé
posés à intervalles réguliers et assurant une parfaite fixation de l’ensemble.
Les tuyauteries encastrées seront protégées contre la corrosion par «Cintroplast », bandes
« denso » ou similaire.
Payés, au mètre linéaire aux prix suivants :

a)D=20/25 Au prix...........................…………....................................................... N°K.4.a

b) D=13/16 Au prix...........................…………....................................................... N°K.4.b

c)D=10/12 Au prix...........................…………....................................................... N°K.4.c

DISTRIBUTION EN TUBE FER GALVANISE

PRIX N° K-5/CANALISATIONS EN TUBE FER GALVANISE

Seront en tube fer galvanisé tarif I et II et montées sur colliers en acier galvanisé à
chaud à double serrage. Toutes les pièces de raccord, tés, manchons, coudes, bouchons
hermétiques et autres seront en fonte malléable galvanisés à chaud, de marque G.F ou
similaire. Toutes les canalisations passeront soit apparentes, soit encastrées.
Toutes les traversées de murs ou cloisons se feront à l’aide de fourreaux métalliques.
Les essais seront effectués à la pression de 10 bars et maintenus 2 heures.
L'entrepreneur devra prévoir les lyres de dilatation nécessaires pour le bon fonctionnement et
la bonne tenue des conduites, elles seront judicieusement placées et exécutées dans les règles
de l'art.
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Les raccordements vissés sont exclus et les canalisations enterrées et encastrées devront être
protégées par une bonde type DENSO.
Ouvrage payé au mètre linéaire, fourni et posé, y compris coupes, pièces de raccords, colliers,
essais, percements, scellements, fourreaux, toutes fournitures et sujétions.
Payés, au mètre linéaire aux prix suivants :

a)D=60/70 Au prix...........................…………....................................................... N°K.5.a

b)D=50/60 Au prix...........................…………....................................................... N°K.5.b

PRIX N° K-6/ ROBINET ET VANNE D’ARRET

Les robinets de service seront posés et fournis dans les mêmes conditions précitées ci-
avant dans le chapitre deuxième du cahier des prescriptions Techniques et seront payés y compris
leur fourniture et leur pose.
Payés à l’unité,

Au prix...........................…………....................................................... N°K.6.

PRIX N° K-7/ CHUTES D’EAU PLUVIALE EN CIMENT

Toutes les chutes et collecteurs seront en ciment évacuation de 1er choix et de très bonne
qualité, comprenant coupes, joints, percements et débouchements des trous dans matériaux de
toute nature,
peinture, culottes, tampons hermétiques, y compris joints coulissant au niveau de chaque
plancher pour les conduites évacuant les eaux chaudes et un joint sur toute la hauteur pour
Les autres et toutes sujétions de fourniture et de pose
Ouvrage paye au mètre linéaire, sans plus value pour pièces spéciales y compris toutes
sujétions de fourniture et de pose.

Ouvrage payé au mètre linéaire au prix................................................ N°K.7.

PRIX N° K-8/ LAVABO SUR COLONNE

Fourniture et pose de lavabo sur colonne de marque ROCA ou similaire équipé des
robinets de puisage tube PVC diamètre 40mm pour raccordement a l’évacuation, branchement
aux alimentations d’eau, siphon en PVC ainsi que toutes sujétions de fourniture et pose.

Ouvrage paye à l'unité


Au prix ………………………………………………………………………...… N°K.8

PRIX N° K-9/W.C A LA TURQUE.

En porcelaine blanche vitrifiee type JACOB DELAFON ou similaire, de 0.65x0.7m,


installation encastrée avec siphon en fonte, émaillée, chasse en fonte, avec réservoir de
10 litres entièrement équipe avec robinet d'arrêt d'équerre, flotteur série forte chainette,
descente droite en acier et queue de carpe chrome. Raccordement a l'alimentation y
compris tube cuivre 10/12 et a l'évacuation. Le prix comprend également un robinet
diamètre 15mm chrome d’ablution y compris son alimentation en TFG diamètre 15/21 de la
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
conduite la plus proche.
Ouvrage paye à l'unité, fourni et pose y compris toutes pièces de raccordements, robinets
raccords réduction, coude, percement, scellement, toutes fournitures et sujétions,

Ouvrage paye à l'unité


Au prix ………………………………………………………………………...… N°K.9

PRIX N° K-10/W.C A L'ANGLAISE


A chasse basse, comprenant:
 Appareil complet avec siège, chasse basse et raccordement, vis de fixation avec cache
tète chrome, marque JACOB DELAFON ou similaire pipe en plomb
diametre100mm, réservoir de chasse bas a mécanisme silencieux, robinet d'arrêt de
chasse chrome, tube cuivre 10/12 chrome, raccord mixte avec rosace chrome.
 Abattant double non contact en matière plastique moule (série rigide) charnières en
Laiton chrome marque Bemis ou équivalent
 Distributeur de papier de 400ml a rouleau en inox diamètre 290mm et 118mm de
profondeur de Inda ou similaire avec serrure a clef et des vis de fixation en inox.
 Porte balai a paroi en laiton chrome de Inda ou similaire avec balai synthétique.
 Douchette d’ablution avec flexible, robinet d’arrêt, mécanisme d’arrêt en tète de la
douchette en quart de tours, et support de fixation tous chrome

Ouvrage paye à l'unité


Au prix ………………………………………………………………………...… N°K.10

PRIX N°K.11 / PORTE PAPIER

Porte papier hygiénique en porcelaine à encastrer.

Ouvrage payé à l’unité,


Au prix............................…………............................................. N°K.11

PRIX N°K.12 /PORTE SERVIETTE

Fourniture et pose de porte serviette à 2 branches en inox, y compris fixations par chevilles en plastic
et vis inox.
Le mode de métré se fera à l’unité, y compris fixations, percements, scellements et toutes sujétions de
fourniture, pose et mise en œuvre.

Ouvrage payé à l’unité,


Au prix............................…………............................................. N°K.12

PRIX N°K.13/ GLACE 100x80

Fourniture et pose de miroirs de dimensions de (100x80cm) en glace d’épaisseur


6mm à bords chanfreinés droits ou arrondis collés sur contre-plaqué OKOUME d’épaisseur 5 mm et
posé par agrafes chromées à fixation cachée.
Le mode de métré se fera à l’unité, y compris fixations, percements, scellements et toutes sujétions de
fourniture, pose et mise en œuvre.

Ouvrage payé à l’unité


Au prix............................…………............................................. N°K.13
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

L- ÉLECTRICITÉ - LUSTRERIE

PRIX N° M-1/BRANCHEMENT EXTERIEUR ONE

Ouvrage comprenant le branchement électrique sur réseau, y compris toutes modifications et


fourniture de protection nécessaires et toutes sujétions pour le parfait achèvement de l’ouvrage.

Ouvrage payé à l’ensemble


Au prix ……………………………………………………………………….…… N° L.1

PRIX N° L-2/BOITE DE COUPE CIRCUIT + DISJONCTEUR :

A placer suivant indications de l’Architecte et du B.E.T. en respectant les normes en


vigueur y compris disjoncteurs divisionnaires magnéto -thermiques unipolaires, bipolaires ou
tripolaires nécessaires : 2 Lampes par fusible et 1 prise par fusible, disjoncteurs différentiels
calibrés à la puissance utile, toutes sujétions de fourniture et de pose.

Ouvrage payé à l’unité


Au prix ………………………………………………………………………..……. N°L.2

PRIX N° L-3/ BOITE DE DISTRUBITION

Ce prix rémunère la fourniture, pose et raccordement des boites de dérivation en plastique type
agrée par l’ONE complète à bornes quadripolaire.

Ouvrage payé à l’unité


Au prix ………………………………………………………………………..……. N°L.3

PRIX N° L-4/NICHE ET COFFRET POUR COMPTEUR

Ce prix rémunère la fourniture, pose et raccordement.

Ouvrage payé à l’unité


Au prix ………………………………………………………………………..……. N°L.4

PRIX N° L-5/TABLEAU GENERAL

Type Legrand ou similaire, de dimension suffisante pour loger l’équipement ci-après de


couleur au choix de l’architecte type encastrable avec serrure et sera dimensionné pour
recevoir 20% de matériel supplémentaire. L’équipement sera fixé à même l’armoire et devra
être accessible sans aucun démontage y compris toutes sujétions.
- 1 Disjoncteur général de 4 x 150A
- 1 Disjoncteur différentiel de 4 x 63A
- 2 Disjoncteurs différentiels de 4 x 40A
- 1 Disjoncteurs différentiels de 4 x 32mA

Ouvrage payé à l’unité


Au prix ………………………………………….………………………………………N°L.5
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

PRIX N° L-6/TABLEAUX SECONDAIRE

A placer suivant indications de l’Architecte et de maitre d’ouvrage. en respectant les normes en


vigueur

Ouvrage payé à l’unité


Au prix ………………………………………….………………………………………N°L.6

PRIX N° L-7/CABLE DE RACCORDEMENT

En câble armé souterrain U 1000 R 12 N de section calculé suivant besoins demandés destinées
pour l’alimentation entre tableau compteur et tableau disjoncteur situé dans les bâtiments. Les
ouvrages annexes nécessaires, terrassement en rigoles, buses en ciment de 0.15 ou chemine de câble
de 100 mm de largeur du type tolartois, en tôle galvanisé perforée, supports et raccords, regard de
tirage, traversée de la chaussée, comblement de fouilles, évacuation des excédents divers. Cet ouvrage
sera payé au mètre linéaire, comprenant les arrivées et les branchements sur les différents tableaux
alimentés.

Ouvrage payé au mètre linéaire aux prix suivants :

a) section 4*25 mm2+Terre Au prix ………………………………………………………….….. N°L.7.a

b) section 4*16 mm2 + Terre Au prix ………………………………………………………….….. N°L.7.b

c) section 4*10 mm2 + Terre Au prix ………………………………………………………….….. N°L.7.c

PRIX N° L-8/ POINT LUMINEUX

Ouvrage payé à l’unité aux prix suivants :

a)Point lumineux au plafond Au prix ………………………………………………………….….. N°L.8.a

b)Point lumineux en applique Au prix …………………………………………………….……… N°L.8.b

PRIX N° L-9/ COMMANDE INDIVIDUELLE

Fourniture et pose en état de marche d’un interrupteur Simple allumage comprenant :


conducteurs U500V de 1,5mm² sous conduit de marque LEGRAND type ICTA TURBO GLISS
diam.13 ou similaire avec tire-fils en acier 9/10è nylonisé depuis le tableau électrique jusqu’au
point lumineux
Ouvrage payé à l’unité aux prix suivants :

a)interrupteur simple allumage 10 A, 250 V à encastré Au prix ……………………….......... N°L.9.a

b) interrupteur double allumage 10 A, 250 V Au prix ……………………….......................... N°L.9.b

c) Bouton poussoir lumineux Au prix ………………………................................................ N°L.9.c

PRIX N° L-10/PRISE DE COURANT

L'ensemble comprenant:
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Prise de courant 2x16A+T étanche de la série plexo de chez le grand ou similaire.
Equipé de boite d'encastrement
Toutes sujétions de fournitures, pose raccordement, filerie en câble U 500V-3 X 2.50 mm2, conduit
ICD diamètre 11 jusqu'au tableau de protection.

Ouvrage payé à l’unité.


Au prix …………………………………………………………………………….. N° L.10

PRIX N° L-11/ CIRCUITS EQUIPOTENTIELS

Dans les salles d’eaux, il sera prévu un circuit équipotentiel en conducteur cuivre 4 mm2
minimum, sous tube orange de 13mm, ce conducteur ne sera pas coupe et sera fixe sur collecteur de
tuyauterie et
Évacuation par collier spécial apparent. les locaux concernées sont en, particulier, les toilettes et
douches, y compris toutes sujétions de percements, fourreaux et raccordements,
Paye à l'unité.

Ouvrage payé à l’unité.


Au prix …………………………………………………………………………….. N° L.11

PRIX N° L-12/ SONNETTE AVEC BOUTON

fournitures, pose et raccordement

Ouvrage payé à l’unité.


Au prix …………………………………………………………………………….. N° L.12

PRIX N° L-13/ FOURREAUTAGE

Ouvrage payé à l’unité aux prix suivants :

a) Téléphonique Au prix ……………………………………………………………….. N° L.13.a

b) Informatique Au prix ……………………….……………………………………….. N° L.13.b

PRIX N° L-14/ LUSTRERIE

Ouvrage payé à l’unité aux prix suivants :

a)luminaire a grille alu 4*20 W Au prix ……………………………………………….. N° L.14.a


b) Hublot étanche pour lampe 100 W Au prix …………………….…………………. N° L.14.b

PRIX N° L-15/BLOCS AUTONOMES 60 LUMENS

Bloc autonome de sécurité se fera par bloc de sécurité a lampe incandescente de 60lumens pour
une autonomie d’une heure modèle LEGRAND ou équivalent .y compris toutes sujétions de
fourniture pose et mise en œuvre

Ouvrage payé à l’unité


Au prix ……………………………………………………………………..…… N° L.15
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

M - PEINTURE
NOTA : PEINTURE

Avant tout commencement de travaux, l’entrepreneur sera tenu de demander l’approbation du


maître de l’ouvrage et de l’architecte sur le genre et le ton des peintures, ainsi que leur destination
exacte et ce pour tous les endroits, tels qu’ils ont été prévus ci-dessous.

PRIX N° M-1/PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE LAQUEE SUR MURS ET


PLAFOND INTERIEURS

Sur murs et plafonds :


- Egrenages, brossage énergique à la brosse chiendent et dépoussiérage, des supports.
- Application d’une couche d’impression VINYLASTRAL ou similaire diluée à 5 % d’eau
- Enduisage au couteau à l’enduit STOP ASTRAL ou similaire, puis ponçage de l’enduit.
- Application d’une SOUS-COUCHE GLYCEROPHTALIQUE V.779.
- Application d’une couche d’Email GLYCEROPHTALIQUE CELLUC.
- 24 H minimum sont nécessaire entre chaque couche.

Ouvrage payé au mètre carré,


Au prix……………..…………………………………………..………………. N° M.1

PRIX N° M-2/PEINTURE VINYLIQUE SUR ENDUITS EXTERIEURS :

Exécutée sur enduit mortier batard ou tyrolien ou rustique ou sur peinture existante, en deux
couches teintées à la demande après échantillonnage et réalisée comme suit :
- Grattage de la peinture existante
- Brossage énergique à la brosse chiendent des enduits afin d’enlever toutes les parties non
adhérentes.
- Application au pinceau d’une première couche de vinylastral diluée à 5 % d’eau.
- Application au pinceau, ou au rouleau de 2 autres couches de vinylastral
Ouvrage payé au mètre carré,
Au prix ……………..………………………………………………………….. N° M.2

PRIX N° M-4/PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE LAQUEE SUR


MENUISERIE BOIS ET METALLIQUE

Sur menuiserie intérieures et extérieures comprenant :


- Grattage de la peinture existante.
- Brûlage et laquage des nœuds, et application d’une couche PLOMBIUM V 768
sur toutes les pièces métalliques et têtes de clous.
- Application de sous-couche GLYCEROPHTALIQUE V 779.
- Application d’une couche d’EMAIL – CELLUC 24 H minimum est nécessaire entre chaque
couche.

Ouvrage payé au mètre carré,


Au prix…………………..…………………………………………………... N° M.4
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

N-PROTECTION INCENDIE
PRIX N° O-1/ EXTINCTEUR C02 DE 9 KG

Extincteur à neige C.02 de 9 kg y compris toute sujétions de fourniture, de pose et de


scellement aux endroits indiqués par l’Architecte .
Payé à l’unité.

Au prix……………………………………………………………. ………N°O.1

Lu et accepté

Signature et cachet de l’entrepreneur

BORDEREAU DES PRIX DETAIL ESTIMATIF

Prix
Unitaire Montant
N° DESIGNATION DES OUVRAGES U Q
Total
En
En Lettre
Chiffre
GROS ŒUVRE - ASSAINISSEMENT :
A TERRASSEMENT:
1 Nivellement et décapage du terrain m³ 50,00
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
2 Fouille en pleine masse m³ 75,00
Fouilles en tranchées ou en puits dans T,T terrain
3
y/c rocher
m³ 130,00
4 Mise en remblais ou évacuation m³ 205,00
B BETON ARME EN FONDATION
1 F et P de tout venant compacté m³ 110,00
2 Béton cyclopéen + Gros béton m³ 40,00
3 Béton de propreté m³ 11,00
4 Béton pour BA en fondation m³ 35,00
5 Aciers pour BA en fondation kg 2 974,00
6 Maçonnerie de moellons en fondation m³ 30,00
7 Arase étanche m² 40,00
C DALLAGE ET FORME
1 herissonage en pierres sèches de 20cm m² 205,00
2 Forme en béton de 10 cm y /c aciers m² 205,00
3 mise à la terre du bâtiment en cuivre 28mm² ml 55,00
D EGOUTS ET CANALISATIONS
1 Branchement au réseau d'assainissement ens 1,00
2 Canalisation en buses PVC
a D=200 ml 15,00
b D=300 ml 15,00
3 Regard
a 40*40 U 2,00
b 50*50 U 1,00
4 Caniveau en béton y compris acier ml 10,00
5 Siphon de sol extérieur U 2,00
E BETON ARME EN ÉLÉVATION
1 Béton pour BA en élévation m³ 60,00
2 Aciers pour BA en élévation kg 5 700,00
Plancher en hourdis et poutrelle préfabriqué de
3
15+5
m² 340,00
F MAÇONNERIE EN ÉLÉVATION :
Double cloison en briques creuses de 6+8 trous y
1
compris tète de double cloison
m² 370,00
2 Maçonnerie en agglos de 15cm m² 325,00
3 Cloisons de 10 cm m² 70,00
G ENDUITS :
1 Enduits intérieurs au mortier lisse m² 1 400,00
Enduits extérieurs au mortier bâtard y/c motif m² 700,00
2 décoratif
Total Gros œuvre assainissement
H ETANCHEITE
1 Forme de pente y compris chape de lissage m² 220,00
Façon de gorges sous solins et préparation des
2
acrotères
ml 120,00
3 Complexe étanche multicouches 2x36s +1x40tv
a a-en parties horizontales m² 220,00
b b-Reliefs ml 120,00
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
protection d'étanchéité par granito poli ordinaire
4
pour terrasse
m² 220,00
F, et P, de gargouilles y compris crapaudines y/c
5
descente
U 5,00
Total Etanchéité
I REVETEMENTS :
1 Sol en granito poli Blanc m² 160,00
2 Plinthe en granito poli Blanc ml 105,00
3 carrelage en grés cérame de 40*40 m² 145,00
4 Plinthe en grés cérame ml 70,00
5 marche et contre marche en G P B ml 65,00
6 Revêtement en carreaux de Faïence m² 150,00
7 marbre m² 5,00
Total Revêtement
J MENUISERIES
1 Porte à lame m² 12,00
2 Porte Iso plane m² 20,00
3 Porte placard m² 17,00
4 Fenêtre et châssis en aluminium m² 47,00
5 Porte métallique m² 16,00
6 Grille de protection m² 47,00
7 mat de drapeau U 1,00
Total Menuiserie
K PLOMBERIE-SANITAIRES
1 branchement eau potable E 1,00
2 niche pour compteur E 1,00
3 collecteur de distribution des différents départs E 1,00
Canalisation en retube ou polyéthylène PPR PN
4 16
a)D=20/25 ml 15,00
b)D=13/16 ml 15,00
c)D=10/12 ml 10,00
5 Distribution en tube fer galvanisé
a)D = 60/70 ml 15,00
b)D = 50/60 ml 15,00
6 Robinet Et Vanne D'Arrêt U 10,00
7 chute d'eau Pluviale en ciment ml 30,00
8 Fourniture et pose de Lavabo sur colonne U 4,00
9 WC à la turque U 1,00
10 F et P wc à l'anglaise U 5,00
11 F et P porte papier HYGIENIQUE U 6,00
12 F et P porte serviette U 6,00
13 F et P glace miroir 1.00*0.80 U 3,00
Total Plomberie - Appareils Sanitaire
L ELECTRICITE
1 Branchement au réseau ext ONE E 1,00
2 Boite de coupure U 2,00
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
3 Boite de distribution U 2,00
4 Niche et coffret pour compteur U 2,00
5 Tableaux général avec disjoncteur U 2,00
6 Tableaux secondaire U 2,00
7 Câble de raccordement
a) section 4*25 mm2+Terre ml 90,00
b) section 4*16 mm2 + Terre ml 80,00
c) section 4*10 mm2 + Terre ml 50,00
8 Point lumineux
a Point lumineux au plafond U 10,00
b Point lumineux en applique U 10,00
9 Commande individuelle
Interrupteur simple allumage 10 A, 250 V à
a
encastré
U 8,00
b Interrupteur double allumage 10 A, 250 V U 5,00
c bouton poussoir U 4,00
10 Distribution prises de courant
Prise de courant 2X16A+T U 20,00
11 Circuit équipotentiel E 1,00
12 Sonnette avec bouton U 2,00
13 Fourreautage
a Téléphonique U 10,00
b Informatique U 10,00
14 Lustrerie
a Luminaire a grille alu 4x20W U 10,00
b Hublot étanche pour lampe 100 W U 2,00
Eclairage de sécurité :Blocs autonomes 60
15
Lumens
U 2,00
Total Electricité
M PEINTURE
Peinture glycérophtalique laqué sur murs et
m² 1 400,00
1 plafond intérieurs
2 Peinture vinylique sur enduit extérieur m² 700,00
Peinture glycérophtalique laqué sur menuiserie
3
bois et métallique
m² 224,00
Total Peinture
N PROTECTION INCENDIE
1 Extincteur à CO2 de 9 kg U 2,00
Total protection incendie
TOTAL GENERAL
T.V.A 20 %
TOTAL GENERAL T.T.C

Arrêtée la présente estimation à la somme de :


PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80

RECAPITULATION

Total Gros œuvre assainissement


Total Etanchéité
Total Revêtement
Total Menuiserie
Total Plomberie - Appareils Sanitaire
Total Electricité-Lustrerie
Total Peinture
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Total protection incendie
Total Général des travaux(H.T)
TVA (20%)
Total Général des Travaux(T.T.C)

Page n°80 et dernière

Marché N° ……../2013.passé par appel d’offres ouvert sur offres de prix en application de l’aliéna 2 & 1
de l'article 16 et aliéna 3 & 3 de l’article 17 du Décret N° 2-06-388 du 16 Moharrem 1428 (5 février
2007) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’état ainsi que certaines dispositions
relatives à leur contrôle et à leur gestion. Marché concernant les travaux de : Travaux De Construction
D’une Maison De Jeune A Tinejdad.

Montant de l’acte d’engagement


…………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………………………………………

Dressé par : Vu et Vérifié par :

Signé : Signé :
PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE MAISON DE JEUNE A TINEJDAD
80
Le…………………………………..: Le………………………………

Lu et accepté par : Visé par :


L’entrepreneur

Signé : Signé :

Le…………………………………

Approuvé par :
le…………………………