Vous êtes sur la page 1sur 27

Le Figaro

___________________________________________________________________

De l’islamophobie ordinaire
à la propagande nazie

E n Occident, la Shoah est généralement ont fait que la grande majorité des journalistes,
présentée comme l’épisode le plus tragique chercheurs et intellectuels n’ont pas anticipé ou
de l’histoire. Les profs d’histoire insistent, et réagi de manière appropriée.
à juste titre, sur la gravité du meurtre de masse
perpétré par Hitler et son armée. Il reste cependant Comprendre les conditions à l’origine de
à déplorer que cela se fasse bien souvent au l’antisémitisme nazi ainsi que les événements qui
détriment de l’enseignement des génocides ont précédé l’ascension au pouvoir d’Adolf Hitler
perpétrés à l’ère coloniale par leurs propres est impératif pour la simple raison que l’histoire se
gouvernements. La gravité d’un génocide ne répète toujours.
dépend donc pas du
nombre de victimes, Au début des années 1930,
mais plutôt de la valeur la plupart des Allemands
qu’on leur attache. sont encore opposés à
toute forme de violence à
En ce qui concerne l’égard des Juifs.
l’enseignement des Néanmoins ils ont accepté
pogroms de la Seconde de manière passive leurs
Guerre mondiale, discriminations, comme
l’école de la République les caricatures et les
a toujours été claire : les campagnes médiatiques
crimes nazis doivent antisémites. Nous savons
servir de leçon à aujourd’hui que ces
En Occident, les profs d’histoire insistent sur la gravité de la Shoah
l’Humanité afin que souvent au détriment de l’enseignement des génocides perpétrés discriminations et cette
l’horreur ne se à l’ère coloniale par leurs propres gouvernements. haine banalisées ont
reproduise plus jamais. engendré les lois
antisémites supposées « restaurer l’ordre public ».
Beaucoup moins connue est l’ampleur de la Une fois ces lois votées, il ne restait plus qu’à
propagande qui a précédé les massacres. Celle-ci ségréguer les minorités ostracisées et entamer une
était pourtant capitale, car elle visait à préparer le répression violente à leur encontre.
peuple allemand aux répressions à l’encontre des
minorités exclues. Le ministère de la Propagande La propagande médiatique orchestrée à grande
nazie avait développé et vulgarisé les moyens de échelle par l’État a été le signe annonciateur de la
justification de leurs crimes à venir pour les rendre radicalisation d’un peuple qui allait accélérer ce que
acceptables au sein des masses allemandes. Les les nazis ont nommé la « solution finale » en 1942.
signes indiquant l’imminence des horreurs étaient
certes nombreux et facilement détectables. Or la Aujourd’hui, en 2018, des signes précurseurs
manipulation de masse ainsi que l’effet de groupe similaires se manifestent dans l’hexagone français.
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

L’idéologie sous-jacente du fascisme de l’entre- condamnent toute visibilité musulmane, tout


deux-guerres ainsi que sa propagande resurgissent enseignement islamique et toute organisation
dans plusieurs grands médias. Cette fois-ci, on ne indépendante au sein de ladite communauté.
vise plus les « nez crochus » des juifs, mais
les voiles et les barbes de musulmans pratiquants Leur second objectif est d’étouffer toute voix
(alias les « islamistes »). s’opposant au racisme d’État. Ceux qui dénoncent
les lois liberticides se feraient « passer pour des
Il est également inquiétant de constater la façon victimes de l’intolérance ». En résumé, la tribune
dont l’opinion publique est aujourd’hui influencée. vise à ôter aux musulmans leur liberté d’expression,
L’attitude laxiste du peuple français envers la leur liberté de culte ainsi que leur droit à la dignité.
campagne médiatique islamophobe est, en effet,
très similaire à celle qui régnait dans l’Allemagne La campagne antimusulmane du Figaro1 part d’un
des années 1930… constat annoncé comme problématique : les
musulmans retrouvent leur identité et reviennent à
COUPABLES, CAR INASSIMILABLES leurs pratiques culturelles. Plutôt que de
s’assimiler, ils se cultivent,
Le 19 mars dernier, Le ils découvrent leur vraie
Figaro a publié une tribune identité et finissent ainsi par
intitulée « non au séparatisme se réapproprier leurs valeurs
islamiste » signée par cent islamiques. Dès lors, il n’est
individus que le magazine plus possible de leur imposer
présente comme des tenues vestimentaires ou
« intellectuels ». Plusieurs une façon de vivre que
islamophobes ultraradicaux l’Occident perçoit comme
figurent parmi les universelles. Voilà ce que les
signataires : Alain cent « intellectuels »
Finkielkraut, Bernard de La reprochent réellement aux
Villardière, Pascal Bruckner, « islamistes » : ils sont
Luc Ferry, Bernard Kouchner inassimilables.
ou encore Élisabeth Levy.
Curieusement, c’était aussi le
Pourtant, un grand nombre Le 19 mars 2018, Le Figaro a publié une tribune constat de départ d’Adolf
d’eux n’ont auparavant intitulée « non au séparatisme islamiste » signée par
cent individus que le magazine présente comme
Hitler à l’égard des Juifs. Il
jamais été décrit comme « intellectuels ». ne supportait pas leur
« intellectuels ». Par miracle, « inassimilabilité » :
ils le seraient devenus en signant la tribune. Le
Figaro les a donc élevés au rang d’« intellectuels » Notre racisme n’est agressif qu’à l’égard de la race
pour donner une certaine crédibilité à une juive... Transplantez un Allemand aux États-Unis,
campagne de haine et de dénigrement. La stratégie vous en faites un Américain. Le Juif, où qu’il aille,
est très simple : convaincre le lecteur que si l’élite demeure un juif. C’est un être par nature
« intellectuelle » française déteste et met en garde la inassimilable. Et c’est ce caractère même qui le
population contre les musulmans pratiquants, tout rend impropre à l’assimilation, qui définit sa race2.
le monde devrait faire de même.
En effet, la haine de l’autre s’accentue lorsque
Or, la tribune ne contient rien d’intellectuel ou de celui-ci devient un élément visible de la société. La
réfléchi, ni même de factuel. Sous couvert d’une première réaction est de rendre l’autre « invisible »,
guerre contre un « ennemi intérieur », les auteurs ou, — pour citer Jean-Pierre Chevènement — le

1 2
Sachant que tous les journalistes du Figaro ne soutiennent pas les « Testament politique de Hitler », notes recueillies par Martin
dérives islamophobes du journal, l’auteur tient à préciser que cette Bormann, 1959.
recherche vise uniquement la tranche radicalisée du quotidien.

2
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

rendre plus « discret ». Il s’agit d’une astuce très exprimé son désir de déporter les musulmans non
pratique qui évite la remise en question des assimilables comme l’a fait Zemmour4. Néanmoins,
sentiments de haine que l’on éprouve envers une c’est sûrement la prochaine étape dans la résolution
minorité religieuse. du « problème musulman ».

Si après ça, les musulmans refusent encore de raser L’IMPLANTATION « ISLAMISTE »


les murs (premier signe de radicalisation), on passe
à la seconde étape : on pointe du doigt, et de La tribune du Figaro évoque des « islamistes qui
manière dénigrante, les aspects distinctifs de ont réussi à s’implanter » et souligne le danger de
l’« autre ». « l’arme de la conquête politique et culturelle de
l’islamisme ». Les « islamistes » sont présentés
Le musulman visible est alors perçu comme un comme des habitants mystérieux qui errent dans les
« sujet politique » essentiellement défini par sa cités comme le feraient les soldats d’une armée
« culture ». Toute apparence religieuse devient un d’occupation. On leur reproche de ne pas entretenir
signe politique, voire de conquête. Un peu comme un lien étroit avec la République et même de
chez les rabbins comploter contre celle-
allemands qui, dans la ci5. Comme si, en
propagande nazie, étaient pratiquant un peu plus
décrits comme des leur religion, les Français
« éducateurs de confession
politiques »3. musulmane étaient
devenus un peuple
Le résultat est que les étranger venu en
hommes barbus et les Occident pour s’installer
femmes voilées dans un pays qui n’est pas
deviennent des le leur.
représentants de
l’« islamisme ». Leur Pire encore, la
simple présence dans conception de
l’espace public est perçue « l’implantation » permet
comme un envahissement Le concept de l’« ennemi intérieur » qui « s’implante dans le aux cent « intellectuels »
pays » était un élément clé de la propagande nazie. Il est
du Lebensraum aujourd’hui entièrement repris par le Figaro. de présenter les pratiques
républicain et aurait une religieuses des
influence néfaste sur la pureté culturelle du pays. musulmans français comme une invasion forcée
d’hommes barbus et de femmes voilées venus pour
À des fins de propagande, les cent signataires du s’emparer du pouvoir.
Figaro présentent leur tribune comme une mission
pour « conscientiser les esprits » contre « un grand Cette vision de l’« autre » qui « s’implante dans le
danger ». C’est non seulement un moyen de justifier pays » est aussi un élément clé du discours d’Adolf
leur haine des musulmans visibles, mais aussi de Hitler. Dans Mein Kampf, il décrit les Juifs, en dépit
préparer le terrain pour un traitement plus sévère à de leur citoyenneté allemande, comme
leur égard. Jusqu’ici, le journal n’a pas encore
3 Voir le film de propagande nazi Le Péril juif (‘Der Ewige Jude’, aux filles tout en donnant des prénoms français à leurs enfants, ou
1940). bien… c’est la déportation.
4 Éric Zemmour est le seul qui a eu le courage d’aller au bout de sa 5 Ce sont exactement les accusations portées par les nazis à l’encontre

pensée en abordant un projet de déportation pour les musulmans non des Juifs : « Dès le départ, le Juif, habitant mystérieux d’un ghetto
acculturés. Dans le journal italien Corriere Della Sera, le fantasmé, est perçu comme un élément étranger au Volk [peuple] ; il
chroniqueur xénophobe a appelé à déporter tous les musulmans peut être appréhendé comme un déraciné, donc privé des hautes
français qui ne veulent pas vivre « à la française ». Zemmour a mis qualités morales permises par l’intimité du lien entre le Volk et son
les musulmans devant le choix suivant : ou bien ils s’habillent et territoire, ou bien comme un acteur entreprenant de complots ourdis
mangent à la française, ils s’assoient dans les cafés pour faire la cour contre les non-juifs », George L. Mosse, ‘The crisis of German
ideology’.

3
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

des vermines parasites qui se cramponnent là où ils renseignement. Mais l’État ne fait rien pour éviter
s’établissent : la catastrophe. »

Le juif reste à l’endroit où il s’est établi et s’y Pupponi parle d’un « nouveau totalitarisme
cramponne, à tel point qu’on ne peut l’en chasser islamiste » qui — ayant remplacé le totalitarisme
que très difficilement, même en employant la juif — chercherait à « gagner du terrain par tous les
violence. Il est et demeure le parasite type, moyens » et « à exposer le peuple au retour des
l’écornifleur qui, tel un bacille nuisible, s’étend guerres de religion ».
toujours plus loin dès qu’un sol nourricier
favorable l’y invite. L’effet produit est celui des À son époque, Adolf Hitler évoquait des juifs qui
plantes parasites : là où il se fixe, le peuple qui « s’établissent » dans son pays et « s’y
l’accueille s’éteint6. cramponnent ». Pupponi paraphrase le führer et
parle de musulmans qui
Ce type de discours est décrit « s’implantent » en France.
par le chercheur américain Hitler disait que le Juif
Louis Harap comme de « s’étend toujours plus loin
l’« antisémitisme culturel » dès qu’un sol nourricier
qu’il définit comme une favorable l’y invite »,
« forme d’antisémitisme qui Pupponi décrit des
accuse les Juifs de corrompre musulmans qui « cherchent à
une culture existante et de gagner du terrain » alors que
vouloir la supplanter ». « rien n’est fait » pour les en
Ainsi, les Juifs corrompraient empêcher8.
la morale et la civilisation du
pays dans lequel ils vivent Si les propos sont tellement
par leur culture7. similaires, c’est que la
pensée est identique. Pour
Hitler estimait que les Juifs, éviter « la catastrophe »
de par leur « nature évoquée par François
parasitaire et totalitaire », Pupponi, la stigmatisation
visaient à dominer, non Dans la tribune du Figaro, le député François Pupponi des musulmans devient
seulement l’Allemagne, mais décrit les musulmans avec les termes utilisés par Adolf entièrement légitime, voire
le monde entier. L’idée fut Hitler pour décrire les Juifs. un devoir citoyen. Si on
largement reprise dans le laisse les « parasites » avec
film de propagande nazie Le péril juif (‘Der Ewige leurs « pratiques rigoureuses et déshumanisantes »
Jude’, 1940) qui présentait les Juifs comme des s’implanter dans « nos » rues et s’établir dans
parasites culturels vagabondant dans la société « notre » pays, ils ne pourront plus en être chassés
aryenne. et « le peuple d’accueil s’éteindra » (en
l’occurrence les Français).
Comparons les propos du führer sur les Juifs dans
Mein Kampf avec ceux du député François Pupponi Hitler appelait sans cesse son peuple à se méfier des
prononcés à l’égard des « islamistes » dans la Juifs. Pour lui, la race aryenne était menacée de
tribune du Figaro : dissolution et, pour la préserver, il ne fallait pas que
les races se mélangent (interdiction de mariages
« Nous assistons aux prémices d’une implantation mixtes, etc.). Dans la doctrine totalitaire de
assumée par tous et par les services de Pupponi, c’est pareil. Il estime qu’une société
multiculturelle ne peut que mener à une perversion

6Adolf Hitler, ‘Mein Kampf’. 8 Très similairement, Nadine Morano parle d’une « islamisation
7 Louis Harap, ‘Creative awakening: the Jewish presence in conquérante de ceux qui veulent ramener chez nous un mode de vie
twentieth-century American literature, 1900–1940s’. moyenâgeux ».

4
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

de la culture française et, par conséquent, à L’« antisémitisme culturel » était un élément clé
l’extinction du peuple français. dans la campagne médiatique des nazis. On y
considérait que les Juifs possèdent des
Adolf Hitler et François Pupponi partagent donc caractéristiques psychologiques et sociales néfastes
une volonté systématique de réduire leur ennemi qui s’acquièrent par l’acculturation9. Par leur
respectif à l’état d’un animal conquérant… culture, les Juifs tenteraient de corrompre la morale
et la civilisation du pays dans lequel ils vivent.
L’EXCLUSION DE LA « COMMUNAUTÉ NATIONALE »
Bien que les Juifs ne représentaient que 1 % de la
Le massacre, la persécution ou la discrimination population allemande, les nazis ont pu construire
excessive d’une minorité sont toujours précédés leur haine sur des siècles de préjudice chrétien.
d’un processus de déshumanisation où les membres Hitler voulait un ennemi visible et utilisait le Juif
de la minorité en question comme l’opposant type sur
sont dépeints comme des qui tout le monde pouvait
êtres culturellement focaliser sa peur et ses
inférieurs. Ils sont alors frustrations.
souvent décrits comme de
mauvaises herbes qu’il faut Plus concrètement, son
arracher du territoire pour approche consistait à
assurer la survie du peuple criminaliser la diversité
de souche. culturelle par une mise en
évidence de « la particularité
Dans l’idéologie nazie, la du Juif ». Dans une seconde
« pureté du sang » de la race étape, ces différences étaient
aryenne allait de pair avec le opposées à la « normalité »
concept de la « pureté du surhomme allemand. En
culturelle ». Que les Juifs accentuant la nature exogène
maintiennent leur culture et des Juifs d’Allemagne, les
leur identité a profondément caricatures antisémites
dérangé les « Aryens de devaient établir le contraste
Dans ‘Mein Kampf’, Hitler criminalisait la diversité
souche » qui y voyaient un culturelle par une mise en évidence de « la particularité frappant qu’offraient les
complot. du Juif » afin de l’exclure de la communauté nationale. juifs pratiquants. Très
déterminé dans cette
L’historien allemand et spécialiste de l’Allemagne condamnation des spécificités juives, Adolf Hitler
nazie Hans Mommsen (1930-2015) décrit trois déclare dans Mein Kampf : « C’est le Juif qui offre
types d’antisémitisme. Les deux premiers, le contraste le plus extrême avec l’Aryen10. »
l’« antisémitisme culturel » et l’« antisémitisme
ethnique », ont empêché les élites de se distancier Les nazis ont tout mis en œuvre pour exclure
des répercussions sanglantes du dernier : certaines minorités du spectre social. En janvier
« l’antisémitisme racial ». L’antisémitisme dans la 1936, un rapport publié par le Sopade (le Parti
doctrine nazie s’est construit en plusieurs phases social-démocrate d’Allemagne en exil durant le
visant à chaque fois un autre aspect du « Juif » : règne nazi) conclut que « de manière générale, les
d’abord sa culture, puis son ethnie et finalement sa nazis ont accentué l’écart entre le peuple et les Juifs.
race. Le sentiment que les Juifs sont une race entièrement
à part est aujourd’hui devenu un sentiment
général »11. Dans l’ensemble des médias allemands,

9 Eric Kandel, ‘In search of memory: the emergence of a new science pamphlet antisémite La France juive (1886), il présente le Juif
of mind’. comme l’antipode de l’idéal aryen.
10 En France, le précurseur des stéréotypes raciaux dont se 11 Ian Kershaw ‘Popular Opinion and Political Dissent in the Third

distinguèrent les nazis fut Édouard Drumont (1844-1917). Dans son Reich, Bavaria 1933–1945’.

5
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

les Juifs étaient présentés comme une « race caricatures où les musulmans pratiquants sont
exogène » profitant du pays et empoisonnant la décrits comme une espèce animale12.
culture du peuple allemand.
En France, la méthode nazie de créer une
Il était primordial pour le führer de composer un « communauté nationale » pour exclure certaines
groupe cohésif et bien défini afin de déterminer qui minorités trouve son équivalent dans le concept de
serait exclu de la communauté. En identifiant l’« identité nationale » promu par Nicolas Sarkozy
publiquement et en traquant les minorités à durant l’élection présidentielle de 2007. Après son
ostraciser, la propagande nazie a pleinement élection, celui-ci avait organisé un débat sur
contribué à la politique du régime. La population l’identité nationale pour désigner la femme voilée
était incitée à la haine antisémite et à l’indifférence comme persona non grata. « Nous ne voulons pas
à l’égard du sort des Juifs. Entre 1933 et 1936, la de femmes voilées en France », avait-il lâché à
propagande nazie était entièrement centrée autour plusieurs reprises.
de la création du mythe de la « communauté
nationale » qui Afin de contraindre
devait se fonder sur les musulmans à se
l’unité et la fierté de plier à
la patrie. l’appartenance
laïque, Sarkozy
Durant les deux avait instauré un
dernières ministère chargé
décennies, d’imposer une
plusieurs médias assimilation
français ont adopté culturelle : le
une approche ministère de
similaire où le l’Immigration, de
musulman — dès l’Intégration et de
lors qu’il pratique l’Identité nationale.
ouvertement sa Son projet
religion — n’est mégalomane avait
plus considéré Dans le chapitre ‘Comment reconnaître un Juif ?’ du manuel scolaire nazi Le alors été qualifié de
Champignon Vénéneux, on enseigne quels sont les signes par lesquels on
comme faisant reconnaît le Juif. En 2018, Valeurs Actuelles explique dans un dessin quels sont les « catastrophe
partie de la “signes particuliers” par lesquels on reconnaît le ‘salafiste’. intellectuelle et
communauté politique pour
française. l’image générale de la France » par certains
spécialistes.
De nombreux journaux et magazines de droite
essayent ainsi de creuser l’écart entre les Français En imposant un nouveau modèle d’intégration,
de confession musulmane et les autres citoyens. Ils l’ancien président a réussi à exclure les femmes
créent le sentiment que les musulmans visibles voilées de la citoyenneté pour maintenir une pureté
constituent un groupe religieux entièrement à part de la culture française. Officiellement, l’objectif de
qui ne peut être toléré par la communauté nationale. la campagne sarkoziste était de « réaffirmer les
On y rappelle sans cesse que le musulman valeurs de l’identité nationale et la fierté d’être
pratiquant « en fracture avec la communauté Français ». Il s’agit d’une approche qui fait penser
nationale » offre le contraste le plus extrême avec à celle du régime de Vichy qui, sous couvert d’une
le vrai citoyen français. Parfois, cela se fait avec une « révolution nationale », avait pour ambition de
terminologie dénigrante, parfois avec des refonder, au détriment des Juifs et des Tsiganes, une

12 Voir « La contagion salafiste, révélations sur nos ennemis de


l’intérieur », Valeurs actuelles n°4246, 12 au 18 avril 2018.

6
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

identité française tout en faisant l’apologie des signes permettant de reconnaître le Juif : nez
valeurs traditionnelles13. crochu, lèvres charnues, sourcils généralement plus
épais, jambes courtes, étoile de David… On y
LA FABRICATION DE L’« ENNEMI INTERIEUR » explique qu’il est possible de voir dans les yeux du
Juif qu’il s’agit d’une personne fausse et
Le ministère de la Propagande nazie (le ministère sournoise14. Le site Holocaust Encyclopedia
du Reich à l’Éducation du peuple et à la consacre d’ailleurs plusieurs recherches à cette
Propagande) contrôlait l’ensemble du secteur phase cruciale de la propagande nazie qu’il décrit
culturel et des médias en s’assurant qu’ils soient par defining the enemy (désigner l’ennemi).
entièrement au service de l’endoctrinement d’État.
L’idéologie était fondée sur Une fois l’ennemi défini, il est
une échelle des races où les accusé de vouloir créer une
Juifs, les Tsiganes et les Afro- contre-société. Dans les
Allemands étaient classés tout années 1930, les juifs sont
en bas. Un peu plus en haut de décrits comme des ennemis de
l’échelle se trouvaient les l’intérieur voulant instaurer
Slaves, les Méditerranéens et une société parallèle.
les témoins de Jéhovah. Tous Largement exploitée, la
étaient désignés comme construction médiatique de
faisant partie de l’ennemi et cet « ennemi qui se trouve
étaient dès lors exclus du dans nos rangs » faisait les
concept de la « communauté unes des journaux allemands.
nationale ».
En France, les musulmans
Définir un « groupe cohésif » subissent actuellement une
a permis aux nazis, dans un campagne de diabolisation
second temps, de clairement très similaire. Plusieurs
désigner l’ennemi à abattre. médias et politiques tiennent
Depuis l’école primaire, on des propos à leur encontre qui
enseignait aux enfants sont précisément ceux
comment distinguer le Juif du Dans les années 1930, les nazis parlaient du « péril propagés par les protagonistes
non-Juif. À travers une série juif » et décrivaient les juifs comme un ennemi
intérieur voulant instaurer une société parallèle. En de la fachosphère qui eux,
d’histoires, on voulait 2018, ‘Valeurs Actuelles’ parle de « contagion consciemment ou non, se
éduquer les enfants sur la salafiste » et titre à sa Une « révélations sur nos
ennemis de l’intérieur ». servent d’expressions issues
réalité du peuple juif. À titre de la propagande fasciste des
d’exemple, le deuxième chapitre du manuel scolaire années 1930.
de 1938 Le Champignon Vénéneux ; un livre SS
pour jeunes et adultes s’intitule « Comment Le concept d’ennemi intérieur est ainsi repris par
reconnaître un Juif ? » et contient l’image d’une Georges Bensoussan qui évoque « la présence d’un
classe de 7e où l’instituteur enseigne le « danger autre peuple qui se constitue au sein de la nation
juif » aux écoliers. Sur le tableau sont dessinés les française ». Dans le fameux éditorial du Figaro, on

13 Le même concept existait en Afrique du Sud où, en 1924, les changent de prénom…). L’endoctrinement a pour objectif de faire
suprémacistes blancs du Broederbond définirent ‘l’identité de passer de simples pratiques religieuses pour des signes de
l’Afrikaner’. Les intérêts des blancs furent placés au-dessus de toutes radicalisation. Lorsque des personnes incultes et totalement
les autres communautés du pays. La défense de l’identité afrikaner incompétentes se chargent de la lutte contre la radicalisation, tout
fut une mission sacrée et une base doctrinale sur laquelle le concept musulman pratiquant est forcément présenté comme un terroriste
de l’apartheid s’élaborera progressivement. endoctriné. Plus aucune nuance n’est faite et des stéréotypes
14 Aujourd’hui, dans les collèges de la République, des experts islamophobes deviennent des faits réels dans les esprits. Les écoliers
autoproclamés de l’islam mènent une campagne pour inculquer aux n’en retiennent qu’une seule chose : en plus d’être radicalisés, les
enfants que les nouveaux ennemis de l’intérieur sont les musulmans musulmans pratiquants sont aussi de potentiels terroristes. En savoir
pratiquants. On désigne l’ennemi et expliquant les signes qui plus…
permettent de les reconnaître (on parle de djilbab, on dit qu’ils

7
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

s’alarme du développement d’une « contre-société l’être comme certains esclaves américains. Les
salafiste » en inculquant au lecteur que « l’ennemi expressions de l’identité musulmane sont alors
de l’intérieur », dû à sa visibilité, « ne se cache conçues comme une menace permanente qui, au
plus ». À nouveau, la visibilité musulmane est nom de la préservation de la laïcité, doit être
présentée comme une menace à la survie de la combattue.
société française.
Dans la deuxième étape, les « experts de l’islam »
On se souvient également de la fameuse couverture expliquent que le terrorisme est intrinsèquement lié
du magazine Valeurs actuelles affichant un à la culture musulmane et que tout musulman qui ne
musulman barbu sous le titre « La contagion rejette pas sa culture est un terroriste potentiel16. Le
salafiste, révélations sur nos ennemis de lecteur naïf ne peut que conclure que tous les
l’intérieur ». Dans l’article en question, pour musulmans pratiquant ouvertement leur religion
désigner l’ennemi, sont des « ennemis
le magazine publie intérieurs ».
le dessin d’un
couple de Cette manière de lier
musulmans la visibilité
pratiquants musulmane aux
accompagné d’une attentats terroristes a
description tellement bien
détaillée de leur fonctionné que le
tenue et leur gouvernement
physique. En 1938, français peut
les manuels aujourd’hui s’en
scolaires allemands prendre aux
contenaient ce mosquées et aux
même type de écoles musulmanes
descriptions En 1889, l’affiche du candidat antisémite Adolphe Willette titrait « Le judaïsme en toute impunité.
dénigrantes. On y voilà l’ennemi ! ». En 2017, dans une interview avec le Figaro, le candidat Sous couvert d’une
islamophobe Manuel Valls s’exclame « L’islamisme voilà l’ennemi ! »
trouvait des dessins lutte contre la
illustrant les signes radicalisation, les
par lesquels on pouvait reconnaitre le juif15. autorités ont récemment fermé les mosquées
d’imams connus pour dénoncer le terrorisme.
Sur la scène politique, c’est Manuel Valls qui a pris Macron a déclaré vouloir contrôler davantage le
les devants pour « désigner l’ennemi », en pointant financement des écoles privées musulmanes.
du doigt les musulmans pratiquants. Le 28 mars
2018, sur les ondes de RTL, le Catalan déclare Or, les attentats en France ont été perpétrés par des
qu’« il faut avant tout clairement désigner terroristes qui n’ont jamais mis un pied dans une
l’ennemi : c’est l’islamisme, le salafisme ». école privée musulmane. Ils étaient tous issus de
l’école laïque et ont, pour beaucoup, été éduqués
Les islamologues de France passent également le dans les foyers par les services sociaux de la
même message de propagande, mais de manière République. Ils ne fréquentaient pas, ou à peine, la
bien plus habile. Dans une première étape, ils mosquée. C’est bien le lien établi par certains
expliquent que le musulman pratiquant rejette la islamologues entre la visibilité musulmane et le
« raison humaine » et serait, du fait de son refus terrorisme qui permet aujourd’hui au gouvernement
d’acculturation, en « rébellion contre les valeurs de d’infliger une punition collective aux membres
l’Occident ». En islam, les femmes seraient visibles de la communauté musulmane.
considérées comme inférieures ou choisiraient de
15 Voir « ‘Comment reconnaître un juif en 1938 ?’ vs ‘Comment 16 Voir « Gilles Kepel, l’Héritage d’un Racisme Colonial ».
reconnaître un musulman en 2018 ?’ »

8
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

La doctrine qui criminalise la visibilité musulmane couleur de peau. Or, pour anéantir la culture d’un
est pleinement développée dans les ouvrages de peuple, ce n’est pas forcément le cas.
Gilles Kepel qui est le théoricien français le plus
influant de la pureté culturelle. Ses thèses Le Juif allemand des années 1930 ne pouvait
islamophobes ne sont pas seulement reprises par les échapper à sa condition, puisqu’on combattait sa
médias, elles sont aussi diffusées au plus haut race. C’est d’ailleurs pourquoi les nazis
niveau de l’État17. emprisonnaient et tuaient même les Juifs ethniques
qui s’étaient convertis au christianisme. Dans la
Plusieurs journalistes et politiques français, sans France actuelle, les choses diffèrent ; ce sont la foi,
même s’en rendre compte, appliquent donc des la culture et l’identité musulmanes que l’État
méthodes de propagande nazie qui ont précédé la souhaite éradiquer. Si le musulman les abandonne,
« solution finale ». En identifiant publiquement la il peut, en théorie, échapper aux discriminations
minorité musulmane par des stéréotypes, ils incitent islamophobes. Voilà pourquoi on reproche
à la haine et aujourd’hui aux
préparent de musulmans
nouvelles mesures français de ne pas
discriminatoires à adopter les mœurs
leur encontre. Les françaises bien
valeurs des plus que d’être
journaux et arabe ou africain.
magazines
islamophobes ne Les élites
sont donc pas souhaitent forcer
« actuelles » cette assimilation
comme certains le des musulmans
prétendent. Plutôt, non pas pour
elles datent des favoriser leur
années 1930 où émancipation,
elles étaient mais dans l’espoir
nécessaires pour Le pamphlet antisémite « La France juive » (1886) était un ouvrage fondateur de de voir disparaître
banaliser l’antisémitisme contemporain. En 2015, le Figaro Magazine reprend l’idée d’un l’islam18. Elles
ennemi intérieur qui occupe le pays en titrant à sa Une : « Cette France
l’antisémitisme et abandonnée aux islamistes ». La « France juive » devient une « France islamiste ». pensent ainsi
puis, pour justifier pouvoir remplacer
le génocide. Les mêmes causes produisent souvent la culture et la religion musulmanes par des
les mêmes effets… coutumes occidentales et un dogme séculier. C’est
dans ce contexte qu’il faut comprendre la tribune du
LES ISLAMOLOGUES CREUSENT L’ÉCART Figaro qui accuse les musulmans non acculturés de
vouloir « affirmer la sécession avec la communauté
L’approche de la fachosphère française nationale, ses lois et ses mœurs ».
contemporaine diffère de celle des nazis dans un
élément bien précis : le concept de « race » est Le rôle qu’ont joué les islamologues dans la
remplacé par celui de « culture ». La hiérarchie conception de cette idée est crucial. Dans leurs
qualitative des races est aujourd’hui devenue une ouvrages, ils ont influencé, voire endoctriné, un
hiérarchie de cultures et de religions. Pour anéantir grand nombre de journalistes qui répètent leurs
une race, il faut anéantir un peuple entier, car thèses farfelues sans effectuer la moindre
l’homme ne peut se défaire de son sang ou de sa

17 18
Dans sa lutte contre les musulmans pratiquants, Jean-Pierre À ce titre, on préfère voir des musulmans délinquants ou dealers
Chevènement ne cesse de citer les thèses absurdes de Kepel. entièrement occidentalisés qu’un citoyen musulman qui, tout en
maintenant son identité, respecte les lois du pays.

9
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

vérification19. Les recherches sur les « islamistes » Juifs étaient accusés de trahison envers la patrie, de
et « salafistes » se focalisent assidûment sur de sédition et de vouloir renverser les valeurs établies
simples pratiques islamiques qui seraient un de l’Allemagne.
nouveau danger qui déferle sur l’Europe. L’objectif
est de démontrer « les différences incompatibles » En attendant un événement qui pourrait justifier les
entre « eux » et « nous » et justifier de nouvelles camps de concentration, le gouvernement français
mesures et lois répressives. exerce des pressions afin de soustraire les
musulmans de leur « islamité ». Il s’agit d’une
C’est à nouveau Gilles Kepel qui a séduit les intimidation systématique sous forme de menace
racistes antimusulmans avec un slogan très implicite où l’on exige des musulmans français
médiatisé : les musulmans d’accepter un nouveau
pratiquants vivraient « en « pacte social » : plus ils
rupture culturelle et s’assimilent et renient leur
fondamentale avec les identité, culture et religion,
valeurs de la société moins ils subiront de
française ». C’est ce type de traitements
fantasmes d’experts discriminatoires.
autoproclamés qui
alimentent le racisme L’assimilation forcée est
culturel. En accentuant un aujourd’hui considérée
contraste dramatisant, on comme « la meilleure
fait comprendre que leur garantie pour une société
présence n’est pas paisible et stable » du fait
compatible avec la qu’elle empêche les
République et ne peut donc islamophobes d’être
être tolérée. confrontés à leur racisme.
Le gouvernement
Les « intellectuels » du encourage activement les
Figaro reprennent presque musulmans de France à se
mot pour mot la thèse de plier à une dictature des
Kepel et accusent les mœurs en rémunérant des
musulmans qui vivent en prédicateurs
communauté d’« affirmer Le film de propagande nazie Le péril juif  (1940) soulignait assimilationistes qui les
une sécession avec la l’incompatibilité entre les valeurs allemandes et les
pratiques religieuses des juifs qui seraient « un complot
incitent à se faire discrets et
communauté nationale, ses contre les lois morales des peuples aryens ». En 2018, Gilles à fléchir devant les lois
lois et ses mœurs ». On ne Kepel reprend les mêmes accusations contre les musulmans
pratiquants.
islamophobes20.
mentionne bien entendu pas
que ce choix de vie en communauté est une L’ORIENTALISME PERD SON CARACTÈRE
conséquence du rejet que les musulmans subissent ANTISÉMITE
par une société qui ne tolère pas qu’ils conservent
leur identité. L’ignorance a toujours été l’ingrédient principal
pour nourrir et maintenir les différentes formes de
La haine du musulman pratiquant est justifiée par le racisme. C’est pourquoi les signataires du Figaro
fait que son refus d’assimilation serait un signe de ne veulent pas que les enfants apprennent ce qu’est
haute trahison envers la patrie. Raison suffisante l’islam à l’école. Pour eux, il s’agit d’un
pour vouloir le réduire en servitude. Très endoctrinement religieux :
similairement, la propagande nazie insistait sur la
« subversion juive » (Jüdische Subversion). Les
19 Voir « Le Crime Islamologiste - L’impact de la terminologie 20 Voir à ce sujet : « Dalil Boubakeur, La fatwa laïque qui supprime
islamophobe sur la société française » le voile islamique ».

10
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

À l’école primaire, le cours dédié à l’islam Comme à l’ère coloniale, l’objectif est de faire
ressemble à une leçon de religion où l’on apprend entrer les musulmans dans une autre religion tout en
par cœur les “cinq piliers” au lieu de privilégier conservant le nom de l’islam. Plutôt que d’exiger
l’approche historique et le fait religieux21. une abolition totale de la religion musulmane, les
élites françaises appellent aujourd’hui à une
Plutôt que d’expliquer aux écoliers en quoi croient « réforme » de celle-ci en remodelant ses piliers et
les musulmans, les islamophobes souhaitent que fondements24. Ils souhaitent ainsi instaurer un
leur soient inculquées les thèses des islamologues « islam laïque » qui sert d’outil pour supprimer les
qui seraient « des connaissances objectives ». Ce valeurs islamiques, saper les fondements de la foi et
qui compte c’est de ne pas laisser la parole aux substituer la culture occidentale à celle des
musulmans afin de pouvoir inculquer aux écoliers musulmans.
la vision orientaliste et coloniale de l’islam.
Il s’agit ici de la poursuite de la réforme de l’islam
Les signataires de la tribune proposent de instauré à l’ère coloniale25 qui, par voie d’une
dissimuler les convictions de base des musulmans occidentalisation, visait à mettre en œuvre des
et de se focaliser coutumes et des
uniquement sur croyances
l’« approche musulmanes en
historique ». Ils se suivant un procédé
réfèrent ici à bien défini. Au nom
l’approche de Rachid de la réforme, il est
Benzine, le dirigeant maintenant possible
de la secte des de s’en prendre à
Coranistes en France. l’islam au nom de
Sa « méthode l’islam avec des
d’enseignement de collaborateurs formés
l’islam », déjà en en Occident qui
application en s’affilient
Belgique, appelle les fallacieusement à la
enfants musulmans à Les orientalistes allemands, dont Paul Böttischer (1827-1893), ont joué un religion musulmane.
apostasier sous rôle capital dans l’idéologie de la propagande nazie. Aujourd’hui, en
France ce sont des pseudo-islamologues, dont Rachid Benzine, qui
couvert d’une alimentent l’islamophobie d’un État qui souhaite instaurer un « islam Que les islamologues
approche historique. laïque » pour supprimer les valeurs islamiques. inspirent aujourd’hui
Benzine n’est lui- les islamophobes ne
même pas musulman, n’a jamais terminé sa thèse devrait nullement surprendre. Il y a presque un
de doctorat et estime que l’enfer et le paradis siècle, ce sont les orientalistes allemands qui ont
n’existent pas, mais sont plutôt des métaphores inspiré les nazis et ont joué un rôle capital dans la
liées au désert arabe22. Pour lui les paroles du construction de leur propagande. Paul Böttischer
Prophèterelèvent du domaine de la (1827-1893) est un orientaliste allemand dont les
mythologie23. travaux étaient reconnus par l’ensemble de la
communauté scientifique. Il dénonçait le judaïsme
qui était « dénué de racines éthiques » et

21 L’enseignement du fait religieux est officiellement la programme en 25 points, Hitler exprima son désir de placer les
sécularisation de l’étude de l’islam. Églises sous la tutelle du parti nazi. Il souhaitait imposer la création
22
Benzine reprend les fabulations de ses gourous coranistes en du « christianisme positif » insinuant que le christianisme était
expliquant que l’enfer décrit dans le Coran est en fait le désert en négatif. En France, le gouvernement fait appel à des béni-oui-oui
plein été. En savoir plus… pour imposer la création d’un « islam des lumières » suggérant par-
23 Il n’est, pour cette raison, pas étonnant que Benzine soit là que l’islam est ténébreux et obscurantiste.
aujourd’hui le grand chouchou de la fachosphère. 25 Voir « La France peut-elle réformer l’Islam ? »
24 L’attitude du gouvernement français dans sa gestion de l’islam est

comparable à la gestion d’Hitler du christianisme. Dans son

11
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

« incompatible avec la croyance du mysticisme Pour justifier l’antisémitisme, il fallait l’intégrer


allemand ». Il avait aussi désigné le Juif comme dans le domaine académique en donnant la parole
l’ennemi de l’Allemagne et déclaré que lui et sa aux orientalistes et experts du judaïsme.
religion sont « volontairement distinctifs de la Aujourd’hui, les théories islamophobes atteignent
population allemande » qu’il décrivait comme le une grande audience avec les recherches
« peuple authentique ». Ses thèses serviront plus dénigrantes des sociologues et islamologues
tard aux nazis comme justification pour établir la français qui alimentent l’islamophobie.
supériorité aryenne.
DU RACISME SCIENTIFIQUE À L’ISLAMOPHOBIE
Böttischer a également dénoncé la singularité du SCIENTIFIQUE
judaïsme, comme le fera plus tard Hitler. Ses
ouvrages prônent la mise à l’écart des Juifs puis une Outre l’antisémitisme culturel, racial et ethnique,
« lutte à mort » entre le judaïsme et le mode de vie certains historiens établissent aussi un
allemand. Les Juifs devaient « antisémitisme religieux ».
être exterminés comme des Celui-ci trouve son origine
« bactéries » ou la « peste ». dans les ouvrages de Martin
La théorie de la haine du Juif Luther (1483-1546), le
en Allemagne a donc été théologien allemand et
instaurée en grande partie par fondateur du protestantisme.
un orientaliste allemand. Luther n’avait rien contre les
juifs en tant que race, mais
Julius Langbehn (1851- considérait leur religion
1907), un intime de Paul comme une abomination qui
Böttischer, était un autre devait être éradiquée. Luther
idéologue du mouvement espérait initialement que tout
antisémite pré-nazi. Dans ses Juif allait se convertir au
« études scientifiques », il christianisme, mais ayant
prônait l’antisémitisme racial constaté leur rejet persistant
et déclarait que les Juifs de « la révélation de Dieu lui-
s’étaient infiltrés dans le même dans le Christ », il
Peuple. Les ouvrages de appelait à l’abolition de
Langbehn devinrent tellement l’enseignement du judaïsme
populaires qu’à la fin du XIX e
et à la destruction des
Au milieu du XIXe siècle, certaines sciences vont
siècle ses théories sur nourrir l’idéologie raciste dont s’imprégnera plus tard synagogues. Ses diatribes
l’antisémitisme racial vont le programme du régime nazi. Sous couvert de la
recherche scientifique, on va classifier les différentes
antijuives ont été publiées
progressivement remplacer races selon la mesure des crânes et de la topographie dans un pamphlet largement
l’antijudaïsme de Paul du visage humain. propagé (Des Juifs et de leurs
Böttischer. Quelques années mensonges) qui a permis à la
plus tard, les nazis vont s’inspirer des ouvrages de judéophobie allemande de se perpétuer dans les
Langbehn. siècles à venir.

Les recherches des orientalistes allemands ont Bien que l’antisémitisme chrétien ne soit pas basé
permis aux nazis de dévoyer les principes du sur la race, il pose la fondation sociale et culturelle
judaïsme. Dans le manuel scolaire Le Champignon de l’antisémitisme moderne. Le pamphlet de Luther
Vénéneux ; un livre SS pour jeunes et adultes, un complète l’antisémitisme nazi dans son aspect
chapitre contient de faux passages du Talmud qui, religieux26. Les idées et propositions de Luther
entre autres, interdiraient aux Juifs de travailler jettent les bases de l’antisémitisme racial du
dans un autre domaine que dans le commerce. XIXe siècle et seront largement intégrées dans le
26La fameuse phrase de Luther, « Les Juifs sont notre malheur » sera apparaît comme slogan sur toutes les unes du magazine nazi Der
répétée quelques siècles plus tard par Heinrich von Treitschke et Stürmer de Julius Streicher.

12
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

programme nazi et les ouvrages antisémites du « science raciale ». Günther estimait que l’Aryen
Troisième Reich. Son pamphlet judéophobe devint était l’homme pur et idéal et présentait un contraste
même un best-seller. Dans Mein Kampf, Hitler fait tranché avec le peuple juif issu d'un mélange de
les éloges de Martin Luther qu’il décrit comme « un plusieurs races. Sa théorie lui a permis de présenter
vrai homme d’État ». le Juif comme une menace pouvant causer un
métissage du sang pur.
L’antisémitisme moderne diffère de
l’antisémitisme traditionnel de Martin Luther dans Pour établir la supériorité de l’homme blanc, il se
le fait qu’il repose sur des concepts pseudo- référait à la lignée généalogique, à des évaluations
scientifiques de la race. Au milieu du XIXe siècle, de l’apparence physique et à des mesures
des sciences comme anthropologiques.
l’anthropologie et la Günther avait établi
linguistique vont une classification des
nourrir l’idéologie races reprise par les
raciste dont nazis pour établir leur
s’imprégnera plus échelle raciale. Une
tard le programme du fois les nazis au
régime nazi. Sous pouvoir, les thèses de
couvert de la Günther sont
recherche devenues l’idéologie
scientifique, on va officielle du
classifier les gouvernement et ont
différentes races été largement
selon la mesure des propagés.
crânes et de la
topographie du visage À partir de 1933,
humain. Ainsi, le Affiche de l’Institut d’étude des questions juives (IEQJ) fondé en France sous
l’occupation allemande en 1941. À l’institut on enseignait l'hygiène sociale,
l’enseignement de
crâne « allongé et son activité principale étant la diffusion de la propagande antisémite. l’hygiène raciale est
droit » des Germains Aujourd’hui, Jean-Pierre Chevènement souhaite mettre en place des pôles
publics d’islamologie pour diffuser la propagande islamophobe.
intégré dans le cursus
est considéré comme universitaire. On
un signe de leur inculque le racisme à
supériorité. La race aryenne, étant la plus pure de grand échelle en enseignant des matières comme la
l’Humanité, devait par conséquent dominer les raciologie, l’eugénisme et les sciences de l’hérédité.
autres races27. Dans des cours d’histoire, on se réfère à
l’archéologie nazie pour prouver l’existence du
Ce type de théories « scientifiques » seront plus tard peuple aryen aux traits uniques (cheveux blonds,
utilisées par les théoriciens de la propagande nazie yeux bleus…).
pour crédibiliser leur idéologie. Des personnages
comme Houston Stewart Chamberlain (1855- Après la loi d’aryanisation de la fonction publique
1927), Arthur de Gobineau (1816-1882) et Alfred en avril 1933, le régime SS va assurer la réussite de
Rosenberg (1893-1946) vont s’enrichir la carrière de nombreux professeurs et essayistes
considérablement en produisant des théories racialistes. Un grand nombre de postes sont libérés
racistes qui vont inspirer Adolf Hitler et d’autres permettant aux enseignants de rapidement faire
dirigeants nazis28. carrière en propageant les thèses du nazisme à
l’école ou à l’université.
Certains historiens estiment que la doctrine raciale
du nazisme a été fondée sur les recherches de Hans Le « racisme scientifique » qui visait initialement
Günther (1891-1986), un professeur allemand de les noirs et juifs s’est aujourd’hui transformé dans

27 G. L. Mosse, ‘Les racines intellectuelles du Troisième Reich.’ 28 Ibid.

13
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

certains pays européens en « islamophobie nombreux professeurs islamophobes. Tous se


scientifique ». Les théoriciens racialistes sont livreront au « Muslim bashing » en criminalisant le
devenus des théoriciens culturalistes qui, sous non-conformisme culturel des musulmanes dans
couvert de recherches sociologiques et leur apparence, pratiques religieuses et peut-être
anthropologiques, stigmatisent les musulmans même dans leur nourriture…
pratiquants. Revêtues d’un caractère académique,
de nombreuses recherches antimusulmanes sont LES NAZIS OPPOSÉS AU CASHER, LES
publiées par des professeurs qui adhèrent aux idées ISLAMOPHOBES AU HALAL
de la fachosphère française.
Le passage de l’antisémitisme scientifique du XIXe
Plus inquiétantes aujourd’hui sont les dérives siècle à l’islamophobie scientifique contemporaine
fascisantes de la Fondation pour l’islam de France est facilement décelable. Il suffit de comparer la
avec Jean-Pierre Chevènement qui, il y a quelques vision que partageaient les nazis de l’abattage rituel
mois, avait déclaré vouloir mettre en place des pôles des juifs à celle qu’ont aujourd’hui les
publics d’islamologie dans cinq grandes villes islamophobes à l’égard du halal.
universitaires. Avec sa
fondation, il compte Les Aryens reprochaient aux
« contribuer à une meilleure Juifs non seulement
connaissance de l’islam pour d’égorger vif les bêtes, mais
répondre à l’idéologie fruste aussi de ne pas manger la
et brutale du salafisme. »29 viande non casher. Ils
prétendaient avoir établi le
La propagande islamophobe caractère barbare de
va ainsi pouvoir se faire à l’abattage rituel qu’ils
grande échelle par l’État. On décrivaient comme de la
va enseigner que les torture. Les Juifs allemands
musulmans pratiquants des années 1930, pour se
partagent une « idéologie défendre, dénonçaient une
fruste et brutale ». Pour se lutte contre la viande casher.
faire, Chevènement compte Le 21 avril 1933, juste après
sur la collaboration de Rachid la prise de pouvoir d’Adolf
Benzine qui s’est vu confier Hitler, une loi est votée
une mission sur les instituts obligeant tout animal d’être
d’islamologie. Ce dernier, anesthésié avant
toujours selon Chevènement, l’égorgement.
aurait déjà identifié une
bonne demi-douzaine de Le 21 avril 1933, l’Allemagne nazie passe une loi quiBien entendu, la loi visait
rend illégal l’abattage rituel connu chez les Juifs pour
pôles universitaires publics obtenir de la viande casher. Cette image de
l’abattage rituel juif et était
autour desquels se propagande illustre les mesures nazies « pour la précédée par une propagande
protection animale ». Aujourd’hui on vise le halal.
constitueront des instituts focalisée sur la viande casher.
d’islamologie30. Une des séquences les plus
emblématiques du film Le péril juif montre des
Ces instituts d’islamologie vont donc se rajouter images sanglantes de bouchers juifs égorgeant des
aux nombreuses universités françaises déjà vaches pour cashériser la viande. On explique que
infestées par l’islamophobie scientifique. De la cet abattage « révèle le caractère d’une race
primaire jusqu’aux universités, le gouvernement qui dissimule sa brutalité insensée derrière une
français va ainsi inculquer la vision orientaliste de façade de pieuses coutumes religieuses ».
l’islam et assurer la réussite de la carrière de
29Jean-Pierre Chevènement, « Le défi de l’islam de France », Les 30 Ibid.
Carnets des Dialogues du Matin, Institut Diderot, été 2017

14
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

C’était pour les nazis un moyen d’accentuer la pour l’anthropologue « une idée fondamentaliste
nature exogène des juifs de l’Europe de l’Est et de qui va devenir quasi totalitaire ». Gilles Kepel quant
souligner la menace contre la liberté du peuple à lui y voit une « stratégie islamiste » par laquelle
allemand. Le documentaire, de par sa cruauté, visait les musulmans tentent « d’asseoir leur hégémonie
à convaincre l’audience que les Juifs défient l’ordre sur la communauté française ». Les deux
civil et qu’ils incitent au terrorisme et à la guerre chercheurs ont compris qu’il est important de jouer
entre les différentes classes. Bien que les juifs ne sur la peur de l’« autre » pour justifier la répression
représentent qu’une minorité, ils auraient réussi à culturelle à son encontre. À nouveau, on perçoit la
terroriser une « grande nation tolérante » en crainte de l’implantation d’un ennemi intérieur qui
menaçant ses libertés fondamentales. fomente un complot contre la communauté
nationale. L’approche et
Le même type de propagande l’idéologie raciste demeurent
est enseigné dans les écoles intactes, seules les cibles ont
primaires du Reich. Dans un changé.
chapitre du manuel scolaire Le
Champignon Vénéneux ; un Si Bergeaud-Blackler avait été
livre SS pour jeunes et adultes, chercheuse dans l’Allemagne
on met en garde contre les nazie, elle se serait très
bouchers casher qui « torturent probablement spécialisée dans
les animaux jusqu’à la mort ». la propagande anti-casher. Ses
ouvrages expliqueraient alors
La campagne des nazis contre que les Juifs, en mangeant du
la viande casher est casher, tentent en réalité de
aujourd’hui comparable à celle judaïser au maximum
des islamophobes contre le l’Allemagne. Or à l’époque
halal. Depuis plusieurs années, actuelle, on ne peut taper que
de nombreuses voix s’élèvent sur les musulmans, raison pour
pour interdire le halal en laquelle l’anthropologue
France. En avril 2017, Marine L’anthropologue islamophobe Florence Bergeaud- islamophobe n’émet aucune
Le Pen s’est rendue au marché Blackler estime que les musulmans font du critique à l’encontre du casher.
commerce dans la viande halal pour « islamiser et
alimentaire de Rungis pour déchristianiser au maximum la France ».
exiger que l’abattage des Les cent intellectuels, eux
animaux de boucherie sans étourdissement aussi, ont compris que l’islamophobie, sous
préalable soit interdit. Elle joue alors sur la peur l’expression d’une peur pour la liberté, constitue un
islamophobe en prétendant que « l’ensemble de la outil rassembleur contre un ennemi commun. Dans
viande qui est distribuée en Île-de-France, à l’insu l’introduction de leur tribune, ils affirment que ce
du consommateur, est exclusivement de la viande qui les rassemble est « le sentiment qu’un danger
halal »31. menace la liberté ». Ils reconnaissent avoir été
influencés par les icônes de l’islamophobie
Une propagande identique a également lieu dans française (Michel Houellebecq, Elisabeth Badinter,
certaines universités. Depuis environ deux Gilles Kepel) qu’ils décrivent comme des lanceurs
décennies, l’anthropologue Florence Bergeaud- d’alerte. C’est donc bien la peur du musulman
Blackler32 mène une croisade contre le halal. Pour pratiquant « menaçant leur liberté » qui les réunit.
elle, si les musulmans font le commerce du halal, L’islamophobie devient ainsi une idéologie
c’est pour « islamiser et déchristianiser au unificatrice qui rassemble les voix de la gauche à
maximum la France ». La pratique du halal serait

31 Une demande d’interdiction de la viande halal figurait parmi l’Institut de recherche et d’étude sur le monde arabe et musulman
les 144 engagements de la candidate pour la présidentielle. (IREMAM).
32 Florence Bergeaud-Blackler est anthropologue à l’université

d’Aix-Marseille. Elle est aussi chargée de recherche CNRS à

15
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

l’extrême droite. Pour les nazis, l’élément Entre le pôle « islamiste » et le pôle « musulman
unificateur était naturellement l’antisémitisme33. laïc » se trouve toute une nébuleuse de musulmans
qu’il est difficile de situer sur l’échelle culturelle
CONFONDRE « LOIS » ET « MŒURS » des islamologues. Leur refus de clairement
différencier le nouveau Untermensch leur permet
Pour maintenir l’islamophobie en tant que concept de taxer tout musulman qui dérange d’« islamiste »
fédérateur, il est nécessaire pour les médias (quitte à parler de radicalisation express)35.
islamophobes de se livrer à
une surenchère continue La figure de l’« islamiste »
contre le musulman est devenue une nécessité
pratiquant. Pour dissimuler pour la fachosphère afin de
leur racisme antimusulman, confirmer sa pureté culturelle
ils exploitent la figure de et justifier la haine du
l’« islamiste » qui regroupe musulman. La prétendue
tous les musulmans visibles, « lutte contre l’islamisme »
du combattant de Daech à est aussi très utile lorsqu’on
34
Mennel . Cette construction souhaite étouffer toute voix
médiatique de s’opposant à l’islamophobie
« l’islamiste », suivi du d’État. En se focalisant sur
« problème musulman » une image qui n’existe que
trouve son origine dans les dans leur imagination, les
études tendancieuses des islamophobes réussissent à
islamologues contenant des alimenter la peur et la haine
stéréotypes extrêmement de l’autre.
dégradants à l’égard des
musulmans pratiquants. C’est dans ce contexte que la
tribune dénonce des femmes
En maintenant le caractère musulmanes qui organisent
flou de la conception de En maintenant le caractère flou de la conception de des événements entre elles36.
l’« islamiste » et celui du l’« extrémiste » et celui du « musulman normal », la Comme il n’y a rien d’illégal
« musulman normal », la propagande islamophobe permet de taxer, au moment
voulu, tout musulman qui dérange d’« islamiste ». d’un point de vue juridique,
propagande islamophobe les signataires crient au
prend une ampleur inquiétante. À n’importe quel « repli identitaire » et dénoncent une soumission de
moment, tout musulman peut être taxé d’ennemi la femme à l’homme. En répétant la même rengaine,
intérieur, même une chanteuse ou la porte-parole le propagandiste islamophobe espère pouvoir
d’une organisation étudiante. exiger de nouvelles lois qui limiteront encore plus
la liberté de culte des musulmans.
Dans le monde académique, les différentes
catégories de musulmans ne sont jamais clairement La pratique récurrente pour maintenir la peur est
définies et reposent sur des définitions floues. Pour d’appliquer une terminologie fallacieuse permettant
certains prétendus islamologues, il suffit de ne pas de criminaliser les musulmans visibles et de les
adopter l’ensemble des valeurs occidentales ou de rendre socialement inférieurs. Revenons à
ne pas être assez discret pour recevoir l’étiquette l’accusation prononcée par les cent intellos : les
d’islamiste. Pour d’autres, le radicalisé est celui qui musulmans pratiquants souhaiteraient « affirmer la
se livre au combat armé ou commet des attentats.

33 Alfred Ernst Rosenberg, l’un des théoriciens les plus influents de 35 Dans la doctrine raciale nazie c’est pareil ; les catégories de « sang
la doctrine de l’idéologie raciale nazie déclara que « l’antisémitisme allemand » et de « sang étranger à l’espèce » ne furent jamais
fut l’élément unificateur de la reconstruction de l’Allemagne ». clairement définies.
Frank McLynn ‘Famous Trials: Cases that Made History’. 36 Les signataires du Figaro dénoncent le salon de la femme
34 Voir « De Daech à Mennel, ou l’acmé des amalgames de Kepel » musulmane de Pontoise comme un repli identitaire.

16
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

sécession avec la communauté nationale, ses lois et sont ainsi exclamés : « Nous voulons vivre dans un
ses mœurs ». monde complet où aucune religion ne fait la loi ».
Or, les musulmans n’imposent aucune loi, ils
Ils amalgament volontairement les « lois » et les pratiquement simplement leur religion.
« mœurs » en leur accordant le même statut. Ils
utilisent les deux termes comme des synonymes de Confondre et mêler les concepts de lois et de mœurs
manière interchangeable pour exiger des permet de présenter les pratiques cultuelles des
musulmans qu’ils appliquent les mœurs et valeurs musulmans comme une infraction aux lois
françaises au même titre que actuelles. Cet amalgame
les lois. entre lois et mœurs existait
aussi dans la propagande
Or, les lois et les mœurs ne nazie. Dans Le péril juif, on
sont pas des termes souligne l’incompatibilité
substituables. Les lois, une entre les valeurs aryennes et
fois violées, sont passibles les pratiques cultuelles
d’une sanction pénale ou juives qui sont présentées
disciplinaire alors que comme des lois :
chacun est libre de partager
et de s’approprier les mœurs L’égoïsme de l’individu
qu’il souhaite. Rien (juif) fait que celui-ci ne se
n’interdit d’être en sécession met pas au service
avec les mœurs françaises, d’objectifs communs bien
d’avoir d’autres coutumes plus élevés. Au contraire, la
ou une autre culture. D’un moralité juive est en
point de vue juridique, cela contradiction totale avec les
ne pose donc aucun valeurs aryennes de
problème. Tant que les l’éthique. Tout Juif
mœurs — qui sont des proclame son égoïsme sous
normes culturelles — couvert de la loi divine37.
n’acquièrent pas le statut de
Les nazis décrivaient les Juifs comme des parasites et
lois, on ne peut pénaliser les soulignaient la dérive de leurs pratiques religieuses en Le film souligne la dérive
musulmans qui observent dénonçant « un complot contre les lois morales des
peuples aryens ». (Image : une brochure nazie titre « le
des pratiques religieuses des
leurs propres mœurs. Juif en tant que parasite du monde ») juifs en dénonçant « un
complot contre les lois
Deuxième utilité de cet amalgame : en faisant morales des peuples aryens ». C’est exactement ce
passer les mœurs républicaines pour des lois, les qui est aujourd’hui reproché aux musulmans : leur
musulmans deviennent coupables de « faire la pratique religieuse serait un complot contre les lois
loi dans leurs quartiers » lorsqu’ils mettent en morales de la France alors que « l’État ne fait rien
pratique de simples prescriptions religieuses. pour éviter la catastrophe ».

L’astuce sert à criminaliser la pratique religieuse Nos cent intellectuels devraient répondre à la
des musulmans ainsi que les aspects de leur question suivante : est-on moins français lorsqu’on
comportement qui ne correspondent pas à la appartient à une minorité religieuse qui partage une
perception raciste des normes sociales. Dans un culture, des pratiques et des idéaux qui lui sont
second temps, ils sont accusés d’être des propres ? Un juif orthodoxe en France est-il moins
« dissidents culturels » aux « dérives identitaires » français pour le simple fait qu’il ne fête pas Noël,
qui viennent instaurer de « nouvelles lois » en qu’il ne serre pas la main aux femmes, ou qu’il
France. Dans leur tribune, les cent islamophobes se porte des vêtements propres à sa culture ? Ensuite,

37 Le péril juif (‘Der Ewige Jude’, 1940)

17
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

pourraient-ils fournir la même réponse si ces les Juifs étaient maintenant contraints d’exercer des
questions portaient sur les musulmans pratiquants ? occupations marginales, voire illicites.

LA CONTRAINTE DU COMMUNAUTARISME Une fois la Seconde Guerre mondiale entamée, les


nazis allaient exploiter ce « communautarisme » de
L’attachement des Juifs à leur culte et à leur la communauté juive. Ils ont établi plus de 400
communauté leur valait un traitement à part. Les ghettos afin d’isoler entièrement les Juifs du reste
nazis étaient conscients qu’ils ne pouvaient leur ôter de la société. À ce stade avancé de propagande
leur « judéité » qui englobait culture, ethnie et nazie, les médias présentaient la mesure comme
religion. Ils devaient instaurer une séparation nécessaire pour « éviter que la présence des juifs
sociale et culturelle entre les Juifs et le reste de la dégrade la race supérieure des Aryens ».
population allemande. Cette séparation établie
durant la période Mommsen insiste
d’avant-guerre était sur le fait que le
le résultat d’une communautarisme et
campagne de le « repli
discrimination identitaire » des
croissante Juifs étaient une
aboutissant aux lois réaction naturelle
antijuives. d’une minorité
ostracisée cherchant
Les médias à améliorer sa
allemands ont fait situation par
des Juifs des l’entraide et la
parasites qui, pour le solidarité. C’est non
bien et la sécurité du seulement le cas de
peuple allemand, la communauté juive
devaient être placés sous le régime nazi
sous le contrôle et la des années 1930,
La propagande antisémite engendrait une période de ségrégation où les Juifs
supervision de la perdaient tout contact social avec leurs compatriotes allemands. C’était une mais aussi celui des
Gestapo. Par cette des conditions préalables de l’implémentation de l’holocauste. Noirs à l’époque de
ségrégation, les l’apartheid en
Juifs ont perdu tout contact social avec leurs Afrique du Sud, des Afro-Américain dans
compatriotes allemands qui n’ont plus montré l’Amérique ségrégationniste des années 1960 et
d’intérêt pour leur sort. Cela a constitué, pour aujourd’hui des musulmans pratiquants en France.
plusieurs historiens, l’une des conditions préalables Leur exclusion de la société est acceptée du fait du
de l’implémentation de l’holocauste. déni général de l’islamophobie.

Selon l’historien allemand Hans Mommsen ‘les Ce racisme institutionnalisé empêche non
Juifs des années 1930 étaient, dû à leur exclusion seulement les musulmans visibles d’accéder à des
de la vie culturelle et sociale, contraints de former opportunités égales, mais les exclut aussi de toute
une communauté à eux-mêmes’38. Le gouvernement expression dans les médias de masse (à moins bien
allemand avait promulgué des centaines de lois sûr s’il s’agit de les piéger). C’est le prix qu’ils
pour définir et ségréguer les Juifs allemands qui, doivent payer pour ne pas avoir adopté la culture
sans opportunités de travail, se sont trouvé isolés et française. De manière générale, les musulmans ont
séparés de la société allemande. Soumis à un toujours été tolérés pour leur utilité, mais méprisés
ensemble de discriminations et écartés du système, et haïs pour le maintien de leur identité.

38 Shoah Research Centre, ‘Interview with Hans Mommsen’.

18
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

Si les musulmans visibles n’étaient pas discriminés Aujourd’hui, des milliers de femmes voilées et
et étaient acceptés comme des citoyens égaux, ils ne d’hommes barbus aux diplômes universitaires
seraient pas obligés de chercher des solutions entre subissent des discriminations systématiques à
eux. C’est justement parce qu’ils ne sont pas l’embauche, à l’éducation et au logement. Que leur
acceptés par une société qui souhaite les visibilité islamique bloque l’accès aux mêmes
désislamiser, qu’ils choisissent de vivre en opportunités que leurs concitoyens ne semble
communauté. déranger personne. On considère qu’il est tout à fait
normal qu’une voilée soit interdite d’entrée dans les
Pour nos « intellectuels » du Figaro, ce refus institutions ou exclue du marché du travail. Même
d’assimilation est le président Macron est
« l’expression de la haine la infecté par l’idée que les
plus caractérisée à l’égard musulmans pratiquants
de notre pays et de la devraient être tenus à l’écart
démocratie ». En effet, si les du reste de la société :
musulmans vivent ensemble
pour s’entraider, ce serait J’étais tout à l’heure hier à
parce qu’ils veulent la Gare de Lyon et une
« affirmer la sécession avec jeune femme est venue me
la communauté nationale. » voir en me disant “moi on
m’empêche de travailler
Cette accusation est avant avec le voile ». Ce ne sont
tout fondée sur une vision pas des règles de la
d’une culture française République. Et accepter
supérieure et dominante qui qu’elle perde un peu de
doit contrôler les cette liberté c’est accepter
musulmans et subvertir que nous perdions de la
leurs valeurs. Si le Aujourd’hui, des milliers de femmes voilées et d’hommes nôtre39.
musulman n’adhère pas aux barbus aux diplômes universitaires subissent des
discriminations systématiques à l’embauche, à l’éducation
valeurs des Lumières, il et au logement. La mise en quarantaine des
devient culturellement musulmans trop visibles
insoumis. Sa remise en n’est levée qu’au moment
question de l’universalité du modèle occidental est où ils renoncent à leur identité. Si après ce
perçue comme une attitude hostile. Le maintien des refoulement social, ils s’organisent au sein de leur
valeurs « obscurantistes » de ses ancêtres devient communauté, on s’insurge de ne pas les voir se
une « expression de haine ». mélanger avec la communauté. Ils sont alors
accusés de « communautarisme » et de vouloir créer
L’islamophobie française exclut donc tout une « société parallèle » afin de provoquer « une
musulman à qui l’État n’a pas réussi à extraire son sécession avec la communauté nationale ». En
« islamité ». On provoque une ségrégation résumé, on les empêche de participer dans la société
culturelle par laquelle on empêche la participation pour ensuite leur reprocher qu’ils n’y participent
des musulmans visibles dans les emplois qui pas. En accusant la minorité musulmane de « repli
exigent d’être vus par les autres. Leur « islamité » identitaire », les islamophobes ne font que dénoncer
est uniquement tolérée lorsqu’elle est mise en lien les conséquences d’une exclusion qu’ils ont eux-
avec les déchets ou la saleté : lorsqu’il faut nettoyer mêmes provoquée40.
les toilettes, travailler dans les mines ou ramasser
les poubelles. Dans tous les autres cas, leur
visibilité dégraderait la culture française.

39« La France En Marche ! Rassemblement de Lyon », Discours 40 On entend alors dire qu’« ils n’ont qu’à s’assimiler ». Or, il n’y a
d’Emmanuel Macron. aucune loi qui permet d’exclure les musulmans pour leur apparence
religieuse ou leur non assimilation.

19
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

On pourrait avancer que de plus en plus de Français raciale ». La propagande était entretenue avec des
souhaitent mettre fin à la société multiculturelle. Or « événements » chocs. Un des thèmes majeurs de la
dans ce cas, il faudrait appliquer des mesures campagne était la présence de juifs dans les piscines
identiques contre toutes les minorités visibles, y publiques. Mais soyez rassurés, à l’époque il y
compris les juifs orthodoxes qui vivent bien plus en n’avait pas encore de burkinis…
communauté que les musulmans pratiquants. Eux
non plus, n’ont nullement adopté les valeurs En véhiculant des clichés stéréotypes très
françaises et refusent de s’assimiler. Or, jusqu’à ce réducteurs, le régime nazi visait à légitimer sa
jour, ils n’ont jamais été accusés de politique discriminatoire, puis les déportations de
communautarisme ni de repli identitaire. masse, et finalement le génocide41. La propagande
antisémite permet ainsi d’accélérer les préparatifs
LA PROPAGANDE AVANT LES LOIS LIBERTICIDES des importantes lois antijuives votées à Nuremberg
après la prise de pouvoir des nazis. Les lois de
Adolf Hitler ne cachait Nuremberg ont
nullement que pour marginalisé les Juifs et ont
propager le racisme, très vite été suivies par une
l’antisémitisme et vague d’agressions
l’antibolchevisme, il antjuives perpétrées par
fallait recourir à de la les nazis les plus radicaux.
propagande. En 1926, le
führer déclare dans Mein Une séquence
Kampf que ‘la propagande d’événements très
vise à imposer une similaire s’est produite en
doctrine à tout un France et Belgique où la
peuple… La propagande nouvelle propagande
agit sur l’opinion publique antimusulmane a renforcé
à partir d’une idée et la le sentiment de supériorité
rend mûre pour la victoire datant de l’ère coloniale.
de cette idée’. Les autorités étaient
stimulées à faire passer des
En 1933, l’année où les La propagande antisémite a permis d’accélérer les préparatifs lois pour discriminer et
nazis prennent le pouvoir, des importantes lois antijuives votées à Nuremberg après la humilier les musulmans
prise de pouvoir des nazis. Ces lois marginalisèrent les Juifs et
Hitler établit le ministère furent très vite suivies par une vague d’agressions antijuives. visibles. Les lois
du Reich à l’Éducation du islamophobes contre le
peuple et à la Propagande. Joseph Goebbels, à la voile islamique sont, tout comme les lois antijuives
tête du ministère, s’assure que le message nazi est de 1935, le résultat d’un long endoctrinement
intégralement relayé par les médias et l’éducation idéologique.
nationale.
L’interdiction du foulard à l’école n’a été possible
Le parti nazi avait bien compris que sa propagande qu’en matraquant l’idée que celui-ci serait un signe
était un instrument très puissant pour acquérir et d’infériorité de la femme. Il en est de même en pire
consolider le pouvoir, réaliser sa vision d’une pour le niqab. Tous ces stéréotypes rendent
« communauté nationale » et persécuter les acceptables les lois islamophobes et poussent les
minorités perçues comme des ennemis d’État. musulmans pratiquants aux marges de la société,
faisant d’eux des prisonniers au sein de leur propre
Durant les mois précédant des fameuses lois de pays.
Nuremberg en 1935, les médias du parti nazi
mettait les Allemands en garde contre « la pollution

41 Holocaust Encyclopedia, ‘Defining the Enemy’.

20
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

La campagne islamophobe déclenchée par le EFFETS SECONDAIRES DE LA PROPAGANDE


monde médiatico-politique a créé une atmosphère
où la violence antimusulmane est tolérée. Les lois Les lois antisémites ont aussi eu des effets
contre les différents types de voiles renforcent les collatéraux bien moins apparents. Elles ont, entre
postures de haine et ont des effets similaires à celles autres, engendré une passivité et une acceptation à
de Nuremberg. Après l’interdiction du niqab, l’égard des lois antisémites au sein de la société
plusieurs femmes voilées ont été agressées dans la allemande. Avec le matraquage médiatique, plus
rue par des fachos. Valls avait incité à cette violence personne ne semblait être dérangé de voir
en déclarant que le combat contre le voile est l’ensemble de la communauté juive être
essentiel à la République. discriminée. Le régime nazi se présentait comme
défenseur de la « culture occidentale » contre la
Le socle idéologique du nazisme n’a cessé de menace judéobolchévique et proclamait que les
s’élargir à travers une propagande qui voulait à tout nouvelles lois étaient nécessaires pour « restaurer
prix convaincre les masses que les Juifs l’ordre » et éviter « une grande catastrophe ».
constituaient un réel problème. Dans son fameux
discours prononcé à Salzburg (1939) au congrès de Les Juifs devenaient moins humains aux yeux des
le NSDAP, Hitler parle pour la première fois du Allemands et moins dignes de bénéficier de la
« problème protection de la
juif ». Selon lui, société.
ce fut « un L’opinion
problème sur publique pensait
lequel on ne que la
pouvait fermer communauté
les yeux ». Il juive méritait
s’agissait de réellement le
savoir si la nation traitement qu’on
allemande lui infligeait.
pouvait retrouver Après tout,
sa vitalité et si c’était la loi, et la
« l’esprit juif L’interdiction du foulard à l’école n’a été possible qu’en matraquant que celui-ci serait loi doit toujours
un signe d’infériorité de la femme. Il en est de même pour le niqab qui serait un
pouvait vraiment dénigrement de la femme. Tous ces stéréotypes ont rendu acceptables les lois être respectée.
être éradiqué »42. islamophobes.
Il est important
Moins d’un siècle plus tard, le 11 février 2018 de rappeler que les médias du Reich ont déchainé
Nadine Morano déclare sur les ondes d’Europe 1 les esprits et entraîné une radicalisation furtive.
que « oui, nous avons un problème avec l’islam ». Mommsen estime que durant la période de 1933 à
Morano qui, comme Hitler, considère que sa patrie 1939, entre 25 et 30 % des Allemands étaient
est « un pays de race blanche » estime « qu’il faut opposés à l’antisémitisme d’État. La grande
arriver à mettre à terre cet islam radical que nous majorité était restée entièrement indifférente. Au
subissons en France ». Hitler et Nadine parlent tous sein de l’élite allemande, les théories radicales
les deux d’éradiquer l’ennemi qui, à chaque fois, est demeuraient longtemps négligées alors que la
décrit comme « un problème ». tranche radicale n’était estimée qu’à 6 % de la
population. Or, sous la pression d’un
Le tout est de voir comment la situation va évoluer endoctrinement continu, ce chiffre s’est
en France. Cette propagande insidieuse aboutira-t- considérablement accru. Avec la prise de pouvoir
elle à de nouvelles lois islamophobes ou à une du nazisme, les théories radicales ont pu être
révolte populaire contre les musulmans visibles ? diffusées à grande échelle. L’élite s’est radicalisée
et a bénéficié du soutien inconditionnel de

42 D. Irving, ‘The War Path: Hitler’s Germany 1933–1939’.

21
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

l’administration nazie qui les a placés à la tête des française ne montre plus aucun intérêt pour leur
actions violentes contre les citoyens juifs et leurs sort. Bien qu’elle ne représente qu’une minorité
institutions. ultraradicale, l’élite islamophobe — dont font partie
les cent signataires de la tribune — profite
À partir de 1933, les propagandistes nazis ajustent largement de l’indifférence de la population et
leurs messages aux diverses audiences. Ils bénéficiaient, en plus, du soutien de nombreux
s’adressent maintenant aux nombreux Allemands politiques (Valls, Le Pen, Sarkozy…).
non-nazis qui ne lisent pas les journaux du parti.
L’antisémitisme s’installe ainsi dans les médias de Mais revenons aux Juifs d’Allemagne des
masse et devient mainstream. années 1930. Mommsen explique pourquoi il n’y a
alors pas eu plus de protestations de la part de la
L’affichage public des Juifs se faisait sous plusieurs population allemande :
formes ; sur des affiches de rue, dans les journaux
et sur les radios. Les Au début, il fut
médias utilisaient un encore possible de
langage et des idées protester de manière
antisémites bien plus limitée. Or, une fois
subtiles. L’objectif le régime bien établi,
était d’atteindre la les protestations
classe moyenne et ouvertes ne furent
éduquée des plus possibles. Le
Allemands qui se système
sentaient offusqués encourageait au sein
par les caricatures des masses une perte
grossières. Les d’intérêt dans les
professeurs affaires publiques.
d’université ont Les individus se
accordé une préoccupaient
crédibilité et une uniquement de
respectabilité aux Dans les années 1930, l’affichage public des Juifs se fit sous plusieurs formes préserver leur
thèmes antisémites (journaux, radio, affiches de rue…). On parlait alors du péril juif. Aujourd’hui,
il y a un affichage public des musulmans pratiquants. On parle de sphère privée et ne
en les incorporant « contagion salafiste » et du « spectre islamiste ». montraient plus
43
dans leurs cours . aucun intérêt à ce
qui se déroulait dans le pays. Cette attitude s’est
À plus d’un égard, l’attitude du peuple allemand de soldée par une indifférence croissante vis-à-vis de
l’époque est comparable à celle de nombreux la politique et la morale.
Français et Belges aujourd’hui qui ne semblent pas
dérangés par les lois liberticides interdisant le voile C’est ce qui explique, toujours selon Mommsen,
ou fermant arbitrairement des mosquées et des l’absence (presque complète) des manifestations
écoles islamiques. Les lois en question ont contre le traitement des Juifs et des prisonniers de
contribué à banaliser l’idée que toute écolière voilée guerre soviétiques. Même la sphère privée n’était
mérite d’être interdite d’accès à l’école publique. plus en sécurité vu que toute la société était tombée
De même, beaucoup conçoivent que les agressions sous le contrôle du parti nazi.
contre les femmes en niqab sont méritées du fait
qu’elles se sont elles-mêmes placées hors la loi. En septembre 1939, la propagande nazie atteint son
apogée. Les Juifs sont non seulement des sous-
La propagande à l’égard des musulmans visibles est hommes, mais constituent aussi un ennemi
aujourd’hui tellement bien rodée que la population

43 Holocaust Encyclopedia, ‘Defining the Enemy’.

22
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

dangereux pour le Reich. C’est la dernière étape de l’expression de Paul von Hindenburg en déclarant
propagande avant le génocide. que « la République subit des coups de canifs » par
les musulmans. Le poignard a certes été remplacé
VERS UNE RÉVOLTE POPULAIRE CONTRE LES par un canif, mais l’idée reste la même ; on fait
MUSULMANS ? passer les membres d’une minorité pour des traitres
à la patrie afin d’attiser la haine à leur encontre.
Lorsque l’Allemagne perd la guerre en novembre
1918, elle est incapable d’assumer la défaite. Une des ambitions de la Dolchstoßlegende était de
L’armée tente de s’innocenter en tenant un discours provoquer une révolte populaire contre la
propagandiste qui est aujourd’hui connu sous « la communauté juive. Or, la haine des Juifs n’était pas
légende du coup de poignard dans le dos » encore suffisamment attisée pour atteindre cet
(Dolchstoßlegende). Plus spécifiquement, elle objectif.
attribue la responsabilité de sa défaite aux Juifs à la
suite d’une enquête du Vingt ans plus tard, en
Reich sur la présence 1938, les nazis auront
des Juifs allemands au plus de succès après
44
front . un attentat terroriste
perpétré par un Juif
La droite insinue que polonais du nom de
les Juifs ont commis Herschel Grynszpan.
une haute trahison et La victime de
lance une campagne l’attentat était Ernst
antisémite affirmant von Rath, le troisième
que la défaite a été secrétaire de
provoquée par un l’ambassade
« coup de poignard d’Allemagne à Paris.
dans le dos » des Juifs.
Paul von Hindenburg Une carte postale autrichienne de 1919 illustrant un dessin antisémite de la Trois jours après
— haut dignitaire légende du coup de poignard dans le dos : « l’armée allemande est frappée l’attentat, le 10
militaire et futur par la démocratie juive ». novembre 1938, le
président du Reich — parti nazi orchestre
déclarait : des violences antijuives à travers l’Allemagne qu’il
présente comme une explosion de colère spontanée
Un général britannique me disait à juste raison que et une manifestation de l’indignation populaire en
l’armée allemande a reçu un coup de poignard réaction à l’assassinat d’Ernst von Rath.
dans le dos. Nous savons tous qui est le coupable45.
Lors de la Nuit de Cristal, des racailles nazies tuent
La légende du coup de poignard sera plus tard 91 juifs, détruisent plus de 7 000 commerces juifs
reprise dans la propagande nazie pour justifier les et près de 300 synagogues. Les autorités allemandes
premières lois discriminatoires à l’égard des Juifs incarcèrent environ 30 000 Juifs sur la base de leur
d’Allemagne. appartenance ethnique et les transférèrent dans des
camps de concentration. La communauté juive subit
Un siècle plus tard, un des initiateurs du texte du ainsi une punition collective pour un attentat
Figaro semble s’être inspiré de cette même
terminologie propagandiste des nazis. Dans la
tribune contre le « séparatisme islamiste »,
Stéphane Breton reprend presque mot pour mot

44Les conclusions de l’enquête faite en 1916 indiquaient pourtant 45Propos tenus devant la commission d’enquête parlementaire du 18
que le patriotisme des Juifs fut sans faille. Or, elles ne sont jamais novembre 1919. Hindenburg nommera plus tard Hitler au poste de
publiées publiquement. chancelier.

23
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

terroriste perpétré par un seul individu. Cela vous allemande. Le 15 novembre, les enfants juifs qui
semble-t-il familier46? fréquentaient encore des écoles allemandes sont
expulsés.
Contrairement à l’échec connu par les médias en
1918, la propagande nazie a cette fois-ci Le Reich peut alors instaurer une politique
suffisamment imprégné les esprits pour susciter un d’émigration forcée pour les Juifs afin d’obtenir une
passage à l’acte et créer une révolte populaire contre Allemagne sans Juifs. Un an plus tard, la
les Juifs. propagande nazie arrive à son apogée lorsqu’Adolf
Hitler menace ouvertement la race juive
Avec toutes les ressemblances des expressions et d’extermination (discours du 30 janvier 1939). Peu
des postures, on peut soupçonner les signataires du après, son armée entreprend sa tentative
Figaro de s’inspirer de la propagande nazie et longuement attendue d’annihiler les Juifs
d’espérer aboutir aux mêmes résultats : déclencher d’Europe47.
des hostilités à l’égard des musulmans visibles
qu’ils feront alors passer pour une révolte populaire QUI EST RESPONSABLE ?
et spontanée.
Pour comprendre comment le peuple allemand en
Ce scénario devient d’autant plus crédible est arrivé à détester les Juifs au point
lorsqu’on observe la façon dont certains médias d’entreprendre, dans la joie et en toute bonne
exploitent tout nouvel attentat terroriste pour attiser conscience, leur extermination systématique48, il
la haine contre les faut comprendre les
musulmans. D’où différentes étapes de
l’importance la propagande nazie
d’ailleurs pour les qui ont mené au
islamologues et les génocide. La
médias d’insister première période
sur le lien (1918–1933) après
intrinsèque entre la la Première Guerre
culture musulmane mondiale est
et les attentats caractérisée par une
terroristes. Le jour montée du nazisme.
où la théorie aura Durant la seconde
suffisamment phase (1933–1936),
d’adeptes, les le régime se
choses pourront concentre sur la
aller très vite. Pour comprendre comment le peuple allemand en est arrivé à détester les Juifs construction d’une
au point d’entreprendre, dans la joie et en toute bonne conscience, leur
extermination systématique, il faut comprendre les différentes étapes de la « communauté
Il faut savoir que la propagande fasciste. nationale » alors que
Nuit de Cristal de dans la dernière
1938 était un tournant essentiel dans la persécution phase (1934–1938), le Juif passe du statut de
antijuive, car c’est l’année où débutent les violences citoyen à celui du parasite marginal qui mérite
physiques prononcées à l’égard de la communauté l’exclusion et le rejet de la société. À chaque
juive. La passivité du peuple allemand à l’égard de nouvelle étape, la propagande s’intensifie et
ces violences permet au régime nazi d’entamer des l’opinion publique se radicalise davantage.
mesures plus radicales qui vont exclure totalement
les Juifs de la vie sociale et de l’économie

46 À plus petite échelle, les musulmans subissent une punition 47Holocaust Encyclopedia, ‘Kristallnacht, a nationwide pogrom’.
collective (perquisitions massives, pressions sur les écoles 48Question posée par l’historien français Pierre Sorlin dans « D’où
islamiques, fermeture de mosquées, gardes à vue et fichages S vient l’antisémitisme allemand ? ».
arbitraires…) pour les actes de quelques individus.

24
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

Les propagandistes nazis manipulaient les propagandistes n’était peut-être pas d’arriver au
Allemands quant à la politique du Reich. D’une génocide, mais leur discours de haine avait préparé
part, ils ont tout mis en œuvre pour que le peuple les Hutus à répondre à l’appel de la violence par
ferme les yeux sur les massacres nazis commis dans leurs dirigeants. Un discours de haine peut donc être
les territoires occupés49. À l’intérieur du pays, la dangereux même s’il n’est pas directement destiné
propagande a cherché à provoquer la haine des Juifs à provoquer de l’agressivité :
allemands en transformant la perception populaire
à leur égard. Le Juif n’est plus un voisin ordinaire, Le crime (du génocide) ne commence pas au
mais un ennemi intérieur voulant trahir la patrie. moment où vous assassinez des gens. Plutôt, le mal
commence au moment où la propagande se
L’Histoire nous a enseigné que les massacres de retourne contre un peuple ou contre des êtres
masse sont presque humains bien
50
toujours précédés précis .
d’un discours
dangereux qui vise à C’est pourquoi, après
influencer les masses la Seconde Guerre
afin d’accepter, mondiale, les têtes de
tolérer ou commettre la propagande
des actes de violence antisémite ont été
contre la minorité condamnées à mort
ciblée. Il s’agit d’un pour leur incitation à
discours à la fois la haine des Juifs51.
considéré comme un Ce passé nous
avertissement et un apprend aujourd’hui
outil de violence à qu’on ne peut
l’encontre de négliger le rôle des
personnes en raison médias qui font de la
de leur appartenance haine d’une minorité
La pseudo-expertise de Gilles Kepel a motivé les médias et les politiques à
à un groupe ethnique, s’attaquer à des musulmans totalement innocents. Kepel est aujourd'hui leur fonds de
religieux ou racial. pour la propagande islamophobe, ce que fut Joseph Goebbels pour la commerce.
propagande nazie.

Ce discours Si un jour la France


dangereux peut contenir une incitation à la haine ou, incarcère, déporte ou massacre les musulmans
à long terme, rendre possible cette incitation. Une uniquement coupables de pratiquer ouvertement
autre facette du discours de haine est qu’il leur religion, il sera important d’identifier les
conditionne l’opinion publique à tolérer des coupables. Les rédacteurs en chef de magazines et
mesures discriminatoires ou des actes de violence de journaux tels que Le Figaro, Marianne, Valeurs
contre les membres du groupe discriminé. Cela peut Actuelles ou Le Point porteront alors une
se faire sous couvert d’un acte d’autodéfense ou responsabilité très lourde et évidente. Il est
d’une tentative de protéger la nation contre une d’ailleurs déplorable que parmi les signataires des
catastrophe supposée. C’est le cas du Rwanda où les récentes tribunes islamophobes se trouvent de
Hutus ont été incités au génocide après des années nombreux Juifs qui, ou bien ne connaissent rien à la
de propagande contre les Tutsis dépeints comme propagande nazie qui a précédé le génocide de leur
des sous-hommes si dangereux qu’ils devaient être peuple, ou bien souhaitent que les musulmans
éliminés pour sauver le pays. L’objectif initial des subissent une nouvelle Shoah en France.
49 Un peu comme c’est le cas aujourd’hui en Europe où l’on 51 Il y a par exemple Julius Streicher qui a publié l’hebdomadaire
minimalise les massacres des armées occidentales dans le monde antisémite ‘Der Stürmer’ de 1923 jusqu’à la fin de la Seconde Guerre
musulman. mondiale en 1945. Le journal a majoritairement radicalisé la jeunesse
50 Hans Fritzsche, accusé de Nuremberg, dans une interview avec un et les couches populaires de la société allemande. Au procès de
psychiatre américain au tribunal militaire international, 6 avril 1946. Nuremberg, les publications de Julius Streicher ont été utilisées
comme preuves à charge contre lui.

25
LE FIGARO
De l’islamophobie ordinaire à la propagande nazie

Mais la personne qu’il faut considérer comme Le Figaro est aujourd’hui un des journaux français
principal instigateur est Gilles Kepel. Sa pseudo- qui incite le plus à la haine des musulmans. Trop
expertise a motivé les médias, les politiques ainsi lâche pour assumer son racisme, il donne la parole
qu’une tranche importante de la fachosphère à à de prétendus intellectuels qui, au nom de la liberté
s’attaquer à des musulmans totalement innocents. d’expression, cherchent à dominer et à contrôler
Kepel est aujourd'hui pour la propagande tous les aspects de la vie des musulmans français.
islamophobe, ce qu’était Joseph Goebbels pour la Ils s’approprient le droit de leur dicter comment
propagande nazie. s’habiller, réfléchir, se comporter et surtout
comment pratiquer et comprendre leur religion.
Que ce soit en Allemagne
des années 1930 ou dans Tout cela alors qu’ils ne
la France contemporaine, connaissent strictement
la propagande rien à l’islam et n’ont
médiatique, politique et jamais parlé à un
scientifique a joué sur des musulman pratiquant, ce
sociétés individualistes. qui explique d’ailleurs
Ceux qui fomentent la l’énormité de leurs
haine et la violence contre projections erronées.
un groupe différencié par
la race, la culture ou la Si un jour, ces
religion tentent toujours « intellectuels »
de combler les besoins islamophobes souhaitent
émotionnels de gens qui se déradicaliser, ils
vivent de manière isolée devront se cultiver et
dans la peur d’autrui. Le s’ouvrir au monde afin de
« problème juif » et le découvrir qui est
« problème musulman » l’« autre » sur lequel ils ne
ont été fondés sur des cessent de fantasmer.
émotions incontrôlables
suivant une longue Les tensions ne
campagne de propagande. s’apaiseront que le jour où,
Le Figaro est un des médias français qui incite le plus à la haine au lieu de parler des
En France, des musulmans. Trop lâche pour assumer son racisme, il donne musulmans, ils auront
la parole à de prétendus intellectuels qui souhaitent faire de
l’islamophobie semble l’islamophobie une doctrine d’État. suffisamment de
avoir investi la totalité des discernement et courage
partis politiques et créé un consensus islamophobe pour parler avec eux…52
dans les médias de l’hexagone. De plus en plus de
penseurs, essayistes et professeurs souhaitent faire Kareem El Hidjaazi
de l’islamophobie une doctrine d’État et suivent
ainsi les traces des propagandistes nazis. Nous
sommes arrivés à un point où des politiciens et de Pour plus d’articles, visitez :
grands médias répètent sans complexe des formules www.histoiredislam.com
hitlériennes. La question est maintenant de savoir si &
nous allons vers une persécution plus accentuée des www.islamologues-de-france.com
musulmans pratiquants et – si c’est le cas – où cela Suivez les ‘Islamologues de France’
s’arrêtera.

52Pour plus d’eBook gratuits rendez-vous sur


https://www.histoiredislam.com/ebooks/

26