Vous êtes sur la page 1sur 8

2018/2017

A.Description du moteur réducteur


L’entraînement du tapis (T) est assuré par le moteur - réducteur dont le dessin d’ensemble est donné
par la page suivante. L’arbre moteur est accouplé à l’arbre d’entrée d’un réducteur composé d’un
train d’engrenage (4,7,6,8) Le mouvement de rotation de l’arbre (5) du réducteur est transmis au
tambour moteur du tapis (T) par un système pignons et chaîne (voir figure.1)

B. Etude de système :
Roue 2
Roue 4 Roue 3

Sortie

Ne=227tr/mn Entrée

Ns=1500tr/m
n

Roue 1

BEN ROMDHANE. Wael 1


2018/2017

I. Schéma cinématique :

II. Graphe des liaisons :

III. Modalisation de système :

BEN ROMDHANE. Wael 2


2018/2017

IV. Rapport de vitesse :


𝑍1 =34 dents ; 𝑍2 =58 dentes ; 𝑍3 =31dents ; 𝑍4 = 120 𝑑𝑒𝑛𝑡𝑠
m=2
𝑍1 𝑥 𝑍3 34 𝑥 31
𝑟𝑔 = 𝑟1 𝑥𝑟2 = = 0,1514
𝑍2 𝑥 𝑍4 58 𝑥 120

• Pour une entrée égale à 1500 tours par minute la vitesse de sortie égale :
𝑁𝑠 = 𝑟𝑔 𝑥 𝑁 = 0,1514 = 227 𝑡𝑟/𝑚𝑖𝑛

C. Etude sur l’arbre d’entrée :


I. Etude des efforts :
Puissance de moteur : 𝑃𝑚 = 100𝐾𝑤
Diamètre roue 1=68mm
Diamètre roue 2=140mm
Module=2
Angle de pression=20° pour m=2
𝑁𝑒 = 1500𝑡𝑟/𝑚𝑛

• Calcul de couple moteur Cm :


𝐶𝑚 𝑃𝑚 𝜋
𝑃𝑚 =  𝐶𝑚 = Or 𝜔 = 𝑁𝑒
𝜔 𝜔 30
𝟑𝟎 𝒙 𝟏𝟎𝟎𝟎
𝑪𝒎 = =63,66N
𝝅 𝒙 𝟏𝟓𝟎𝟎
• Calcul d’effort tangentiel d’engrenage 𝑭𝑻 :
𝑑
𝐶𝑚 = FT 𝑥 = FT 𝑥 𝑟
2
2 𝑥 𝐶𝑚 2 𝑥 63,66
FT = = = 1872𝑁
2 0,068
• Calcul d’effort radial d’engrenage 𝑭𝑹 :
𝑭𝑹 = 𝑭𝑻 𝒙 𝒕𝒈𝜶 = 𝟏𝟖𝟕𝟐 𝒙 𝒕𝒈𝟐𝟎 = 𝟔𝟖𝟏𝑵

BEN ROMDHANE. Wael 3


2018/2017

𝟎 𝟎 𝟎 𝑪𝒎
{𝝉𝑬 }𝑬 = {−𝑭𝑹 𝟎} {𝝉𝑨 }𝑨 = {𝟎 𝟎 }
−𝑭𝑻 𝟎 𝟎 𝟎

𝑿𝑩 𝟎 𝑿𝑪 𝟎
{𝝉𝑩 }𝑩 = { 𝒀𝑩 𝟎} {𝝉𝑪 }𝑪 = {𝒀𝑪 𝟎}
𝒁𝑩 𝟎 𝒁𝑪 𝟎
On translater les efforts au point B :
𝟎
{𝝉𝑬 }𝑬 = {−𝑭𝑹𝒃 |𝑴𝑩/𝑬 }
−𝑭𝑻

𝟎 −𝒂 𝟎 −𝒓𝑭𝑻
𝑴𝑩/𝑬 = 𝑴𝑬 + 𝑩𝑬 𝚲 𝑹𝑬 ={𝟎 + { 𝒓 𝚲 {−𝑭𝑹 = {−𝒂𝑭𝑻
𝟎 𝟎 −𝑭𝑻 𝒂𝑭𝑹
𝟎 −𝒓𝑭𝑻
{𝝉𝑬 }𝑬 = {−𝑭𝑹 −𝒂𝑭𝑻 }
−𝑭𝑻 𝒂𝑭𝑹

𝟎 𝑪𝒎
{𝝉𝑨 }𝑨 = {𝟎| 𝟎 } Rien changer dans ce torseur car le moment et
𝟎 𝟎
le même pour toute la poutre.

𝑿𝑪
{𝝉𝑪 }𝑪 = { 𝒀𝑪 |𝑴𝑩/𝑪 }
𝒁𝑪

𝟎 𝒃 𝑿𝑪 𝟎
𝑴𝑩/𝑪 = 𝑴𝑪 + 𝑩𝑪 𝚲 𝑹𝑪 = {𝟎 + {𝟎 𝚲 { 𝒀𝑪 = {−𝒃𝒁𝑪
𝟎 𝟎 𝒁𝑪 𝒃𝒁𝑪

BEN ROMDHANE. Wael 4


2018/2017

𝑿𝑪 𝟎
{𝝉𝑬 }𝑬 = {𝒀𝑪 |−𝒃𝒁𝑪 }
𝒁𝑪 𝒃𝒁𝑪

𝟎 + 𝟎 + 𝑿𝑩 + 𝑿𝑪 = 𝟎
−𝑭𝑹 + 𝒀𝑩 + 𝟎 + 𝒀𝑽 = 𝟎
−𝑭𝑻 + 𝟎 + 𝒁𝑩 + 𝒁𝑪 = 𝟎
−𝒓𝑭𝑻 + 𝑪𝒎 + 𝟎 + 𝟎 = 𝟎
−𝒂𝑭𝑻 + 𝟎 + 𝟎 − 𝒃𝒛𝑪 = 𝟎
𝒂𝑭𝑹 + 𝟎 + 𝟎 + 𝒃𝒀𝑪 = 𝟎

𝒂𝑭𝑹
𝒀𝑪 = −
𝒃
𝒂𝑭
𝒀𝑩 = −𝒀𝑪 + 𝑭𝑹 = 𝒃𝑹 +𝑭𝑹
𝒂𝑭𝑻
𝒁𝑪 = −
𝒃
𝑪𝒎 = 𝒓𝑭𝑻
𝒂𝑭𝑻
𝒁 𝑩 = 𝑭𝑻 − 𝒁 𝑪 = 𝑭𝑻 +
𝒃
𝑿𝑩 + 𝑿 𝑪 = 𝟎
𝑿𝑩 = −𝑿𝑪
𝒍𝒆𝒔 𝒆𝒇𝒇𝒐𝒓𝒇 𝒂𝒙𝒊𝒂𝒍 𝑿𝑩 𝒆𝒕 𝑿𝒄 𝒔𝒐𝒏𝒕 𝒏𝒆𝒈𝒍𝒊𝒈è𝒆
𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒔𝒊𝒎𝒑𝒍𝒊𝒇𝒊𝒆𝒓 𝒍𝒆 𝒄𝒂𝒍𝒄𝒖𝒍

𝟎, 𝟎𝟑 ∗ 𝟔𝟖𝟏
𝒀𝑪 = − = −𝟔𝟖𝟏𝑵
𝟎, 𝟎𝟑
𝟎, 𝟎𝟑 ∗ 𝟔𝟖𝟏
𝒀𝑩 = + 𝟔𝟖𝟏 = 𝟏𝟑𝟔𝟐𝑵
𝟎, 𝟎𝟑
𝟎, 𝟎𝟑 ∗ 𝟏𝟖𝟕𝟐
𝒁𝑪 = − = −𝟏𝟖𝟕𝟐𝑵
𝟎, 𝟎𝟑
𝟎, 𝟎𝟑 ∗ 𝟏𝟖𝟕𝟐
𝒁𝑩 = 𝟏𝟖𝟕𝟐 + = 𝟑𝟕𝟒𝟒𝑵
𝟎, 𝟎𝟑

BEN ROMDHANE. Wael 5


2018/2017

II. Durée de vie de roulement :


1. Roulement B :
C=45KN ; 𝑪𝟎 = 𝟒𝟐𝑲𝑵; 𝒅𝒊𝒏𝒕 =38mm ; 𝑫𝒆𝒙𝒕 =80mm

𝑭𝑹𝑩 = √𝒀𝟐𝑩 + 𝒁𝟐𝑩

√𝟏𝟑𝟔𝟑𝟐 + 𝟑𝟕𝟒𝟓𝟐 = 𝟑𝟗𝟖𝟓𝑵


𝒍𝒆𝒔 𝒆𝒇𝒇𝒐𝒓𝒕𝒔 𝒂𝒙𝒊𝒂𝒍 𝒔𝒐𝒏𝒕 𝒏𝒖𝒍 𝒂𝒍𝒐𝒓𝒔:
𝑷𝑩 = 𝑭𝑩𝑹 =3985N
𝑪 𝒏
𝑳𝟏𝟎 = ( ) n=3 pour un roulement a contact radial
𝑷
𝟒𝟓𝟎𝟎𝟎 𝟑
𝑳𝟏𝟎 𝑩 = ( ) = 𝟏𝟒𝟒𝑴𝒕𝒓
𝟑𝟗𝟖𝟓
𝑳𝟏𝟎 𝑩 ∗ 𝟏𝟎𝟔
𝑳𝟏𝟎𝒉 𝑩 =
𝟔𝟎 ∗ 𝑵
𝟏𝟒𝟒𝟎∗𝟏𝟎𝟔
= = 𝟏𝟔𝟎𝟎𝟎 Heurs
𝟔𝟎∗𝟏𝟓𝟎𝟎
2. Roulement C :
C=45KN ; 𝑪𝟎 = 𝟒𝟐𝑲𝑵; 𝒅𝒊𝒏𝒕 =38mm ; 𝑫𝒆𝒙𝒕 =80mm

𝑭𝑹𝑪 = √𝒀𝟐𝑪 + 𝒁𝟐𝑪

√𝟔𝟖𝟏𝟐 + 𝟏𝟖𝟕𝟐𝟐 = 𝟏𝟗𝟗𝟐𝑵


𝒍𝒆𝒔 𝒆𝒇𝒇𝒐𝒓𝒕𝒔 𝒂𝒙𝒊𝒂𝒍 𝒔𝒐𝒏𝒕 𝒏𝒖𝒍 𝒂𝒍𝒐𝒓𝒔:
𝑷𝑩 = 𝑭𝑩𝑹 =1992N
𝑪 𝒏
𝑳𝟏𝟎 = ( ) n=3 pour un roulement a contact radial
𝑷

𝟒𝟓𝟎𝟎𝟎 𝟑
𝑳𝟏𝟎 𝑪 =( ) = 𝟏𝟏𝟓𝟐𝟖𝑴𝒕𝒓
𝟏𝟗𝟗𝟐
𝑳𝟏𝟎 𝑪 ∗ 𝟏𝟎𝟔
𝑳𝟏𝟎𝒉 𝑪 =
𝟔𝟎 ∗ 𝑵
𝟏𝟏𝟓𝟐𝟖∗𝟏𝟎𝟔
= = 𝟏𝟐𝟖𝟎𝟖𝟖 Heurs
𝟔𝟎∗𝟏𝟓𝟎𝟎

BEN ROMDHANE. Wael 6


2018/2017

III. Théorie de mécanisme :

1. Etude statique :
0 𝐿1 𝑋2 0 𝑋2 0
{𝐹1 }𝐸 = { 0 |𝑀1 } {𝐹2 }𝐵 = { 𝑌2 |0} {𝐹2 }𝐶 = { 𝑌2 |0}
𝑍1 0 𝑍2 0 𝑍2 0
{𝐹𝑒𝑝 } = 1 + 2 + {𝐹3 }
{𝐹 } {𝐹 }
0 𝐿1 𝑋2 0 𝑋2 0
{𝐹𝑒𝑝 } = { 0 |𝑀1 } + { 𝑌2 |0} + { 𝑌2 |0}
𝑍1 0 𝑍2 0 𝑍2 0

𝟎 + 𝑿𝟐 + 𝑿𝟑 = 𝟎
𝒀𝟐 + 𝒀𝟑 = 𝟎
𝒁𝟏 + 𝒁𝟐 + 𝒁𝟑 = 𝟎
𝑳𝟏 + 𝟎 + 𝟎 = 𝟎
𝟎 + 𝟎 + 𝑴𝟏 = 𝟎
𝟎+𝟎+𝟎=𝟎

𝑋 𝐿
{𝐹𝑒𝑝 } = {𝑌 |𝑀}
𝑍 0
𝑇𝑜𝑟𝑠𝑒𝑢𝑟 𝑠𝑡𝑎𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑑′ 𝑢𝑛𝑒 𝑙𝑖𝑎𝑠𝑜𝑛 𝑝𝑖𝑣𝑜𝑡 𝑑′ 𝑎𝑥𝑒(𝑜, 𝑥 )
❖ Hyperstatique :
Le nombre des inconnus statique 𝑁𝑆 = 9
Le nombre des équations statique 𝑟𝑠 = 6
h=𝑁𝑆 − 𝑟𝑠 = 9 − 6 = 3 >0
Système hyperstatique d’ordre 3.
❖ Mobilité :
m=6(p-1). 𝑟𝑠 or p=3
m=6(3-1) -6= 6 mobilités
mu=5 mi=1

BEN ROMDHANE. Wael 7


2018/2017

2. Etude cinématique :
𝜔𝑋1 0 0 𝑉𝑋2 0 𝑉𝑋2
{𝑉1 }𝐸 = { 𝜔𝑌1 | 0 } {𝑉2 }𝐵 = {0| 𝑉𝑌2 } {𝑉}𝐶 = {0| 𝑉𝑌2 }
0 𝑉𝑍1 0 𝑉𝑍2 0 𝑉𝑍2
{𝑉𝑒𝑝 } = {𝑉1} = {𝑉2 } = {𝑉3 }

𝜔𝑋1 0 0 𝑉𝑋2 0 𝑉𝑋2


{𝐹𝑒𝑝 } = { 𝜔𝑌1 | 0 } = {0| 𝑉𝑌2 } = {0| 𝑉𝑌2 }
0 𝑉𝑍1 0 𝑉𝑍2 0 𝑉𝑍2
𝜔𝑋1 = 𝟎 = 𝟎 = 𝟎
𝜔𝑋1 = 𝟎 = 𝟎 = 𝟎
𝟎=𝟎=𝟎=𝟎
𝟎 = 𝑉𝑋2 = 𝑉𝑋3 = 𝟎
𝟎 = 𝑉𝑌2 = 𝑉𝑌3 = 𝟎
𝑽𝒁𝟏 = 𝑽𝒁𝟐 = 𝑽𝒁𝟑 = 𝑽𝒁

0 0
{𝐹𝑒𝑝 } = {0| 0 }
0 𝑉𝑍
Torseur cinématique d’une liaison ponctuelle de normal (O, Z).

BEN ROMDHANE. Wael 8