Vous êtes sur la page 1sur 25

Serie Pedagogía y Espiritualidad Lasallista 21

Frère Maurice-Auguste

LES OUVRAGES
IMPRIMES
ATTRIBUES A
SAINT JEAN-BAPTISTE
DE LA SALLE

Séminaire lasallien – Lasallianum


30 avril 1961

Hno. Rodolfo Patricio Andaur Zamora


Editor
Para uso educativo y/o de investigación, sin fines de lucro.
Temuco – Chile-2018
Frère Maurice-Auguste

LES OUVRAGES IMPRIMES

ATTRIBUES A

SAINT JEAN-BAPTISTE DE LA SALLE

Séminaire lasallien – Lasallianum


30 avril 1961

S.I.E.L. 1988 -1989


US. 2E • 17
Document 2.6 b
Presentación :

El texto que contiene este documento llegó a mis manos en un estado no muy
legible. Corresponde a una presentación hecha por el Hermano Maurice-Auguste
Hermans (Alphonse Hermans) (1911-1987), quien lo preparó con ocasión del encuentro
de la llamada Comunidad de Hermanos Lasallanium, grupo de Hermanos que se reunían
en la Casa General de Roma, por aquel lejano 1962.

El Hermano Maurice-Auguste fue uno de los impulsores de la investigación


lasallista, dejando un importante legado al Instituto a través de su trabajo pionero en los
Estudios Lasalianos, siendo uno de los artífices del lanzamiento de los Cahiers lasalliens,
y de la creación de la biblioteca lasaliana de la Casa Generalicia,

Fue por un tiempo Director de los Archivos Generales del Instituto y también de
la comunidad de los estudiantes del Lasallianum

El Hermano Maurice-Auguste HERMANS, en un trabajo a menudo solitario y a


la vez colectivo manteniendo un diálogo exigente con otros investigadores, somete a su
consideración sus textos, Gracias a su preocupación por la exactitud minuciosa y a su
atención para que las conclusiones no superen las premisas sólidamente establecidas,
aquello que publicó tuvo un carácter decisivo en su área de competencia a la vez que abre,
a quien quiere seguirlas, pistas fructíferas para continuar esta senda.

Pudiese darse algunos errores tipográficos o de redacción, de los cuales desde ya


me excuso. Como dije la copia que tuve a la vista no era de las mejores y pudiese
introducir algunos errores, a pesar de las innumerables lecturas.

El presente escrito, tal como él lo dice, no deben utilizarse para ninguna


publicación sin acuerdo previo. Aun así me pareció interesante rescatarlas y ponerlas a
disposición de quienes amamos nuestra vocación y quieren dedicarse a continuar la
investigación iniciadas por aquellos preclaros Hermanos en la década de los sesenta.

Hno. Rodolfo Patricio Andaur Zamora.


Editor
[1] LES OUVRAGES IMPRIMES ATTRIBUES A SAINT JEAN-BAPTISTE DE
LA SALLE.
******************************************************************

Cette note a été rédigée par le Fr. Maurice Auguste en 1961, à partir de la note
bibliographique qui figure dans "CATECHESE ET LAICAT", pp. 533-544. Depuis cette·
date, bien d'autres travaux en diverses langues 4bordent la question des écrits lasalliens.

L'intérêt des notes du Fr. Maurice était défini ainsi par lui-même :
 elles relèvent les positions adoptées au siècle dernier, dans les discussions
soulevées quant à l'authenticité des ouvrages du saint.
 elles font connaître les meilleurs éléments de preuve en faveur d'une
attribution, méconnue alors, établie de façon insuffisante par les historiens
plus récents.

I. Opinions ayant cours dans l'Institut vars le milieu du XIX0 siècle :

a. lettre circulaire (n°138) du Très Honoré Frère Philippe (Paris, 22 octobre 1844).

"Lorsque l'Eglise s'occupa da la béatification d'un S.D. elle est


dans l'usage de demander tous lors ouvrages qu'il a composés ;
pensant que nous serons peut-être sous pou dans ce cas, nous vous
prions do vouloir bien nous faire connaître tout ce .que vous
pourriez posséder du vénérable La Salle (sic), comme lettres,
manuscrits, originaux do sas ouvrages ou au moins los plus
anciennes éditions.

"On prétend qu'il existe do lui :


1° un catéchisme sur les vérités de la religion,
2° un autre catéchisme sur los fêtes,
3° les Devoirs du chrétien, édition de Reims 1727, quo nous ne connaissons
pas,
4° certains écrits ou lettres adressées aux Frères qua nous n’avons qu'en
partie.

"Ceux qui posséderaient, ainsi que ceux qui pourraient découvrir quelque trace des
catéchismes précités, sont instamment priés da nous on faire part le plus promptement
possible.

"Quoique les quatre ouvrages suivants, à savoir :


1° la grande Vie du Vénérable, imprimée à Rouen an 1733, en 2 vol.
2° cella faite par l'abbé Montis, 1785,
3° une civilité chrétienne, Rouen ; 1783,
4 ° Devoir, édition de Rouen, 1732, aient été envoyés à Rome, nous prions
cependant nos chers Frères qui pourraient encore les avoir de nous on donner
avis…"

b. témoignage du Très Honoré Frère Philippe, au procès diocésain de Paris :

… à propos des Méditations pour tous les dimanches…, Langres, s.d.


"ces méditations sont de un style si diffus, et d'un langage si imparfait, que 1' on ne saurait
croire qu'il est celui du vénérable. Je crois qu’il aura donné quelques conférences à ses
Frères sur los évangiles des dimanches at fêtes, et quo ceux-ci les auront écrites suivant
leurs souvenirs".

… à propos dos' "Devoirs d'un chrétien envers Dieu…", Rouen, 1727.

"ce livre contient W1 abrégé da la doctrine chrétienne, il n'est recommandé ni par


l'usage, ni par la tradition. Aucun chapitra général, aucune circulaire des supérieurs n'en
parlent pour en recommander la lecture. Il est peu croyable qu’un livre de cette nature
out été mis si complètement en oubli dans un ordre destiné à l'enseignement religieux de
l'enfance, si les premiers Frères avaient pensé que leur Fondateur en avait été l'auteur.

"On dira peut-être que Monsieur Blain parle de ce livre. Cala est vrai, Monsieur Blin
parle d'un livre de ce genre, mais rien ne dit que ce soit le même texte, tout prouve au
contraire qu'il est différant. Et en effet, no suffit-il pas de lire, même dans les plus
anciennes éditions los paroles de Benoit XIV, qui ne monta sur le trône pontifical que 21
ans après la mort du vénérable pour être convaincu qua dès le principe, la livre des
Devoirs du chrétien fut retouché par des mains étrangères ? - On pout an dire autant du
m3me ouvrage écrit en forme do dialogue, aucun Frère, mémo des plus anciens, ne la
jamais attribué au vénérable do La Salle".

[2] … pour expliquer l'absence, aux Archives de l'Institut, do tout manuscrit autographe
des ouvrages attribués au S.D.

« la vénérable a bien pu donner le fond des ouvrages qui lui sont


attribués, c'est à-dire qua les Frères auront recueilli ses
conférences, ses instructions, ses exhortations, los moyens qu'il
leur suggérait, soit pour leur propre sanctification, soit pour
l'instruction.et l'éducation des enfants, et 1après sa, mort, soit par
eux-mêmes, soit par d'autres personnes, ils auront composé ce
que nous avons aujourd’hui et pour donner plus de poids, at
d'importance à ces livres, on les lui aura attribués, sous prétextes
qu'il y avait certains fragments do lui. »

« Et on effet, comment se ferait-il qu'on on put conserver et nous


transmettre des éditions faites peu d'années après sa mort, et pas
une de son vivant, pas un seul manuscrit autographe, tandis qu’on
a bien un certain nombre de ses lettras? »

« Ce qui le prouve encore, c'est que la régla manuscrite, livre le


plus précieux que nous ayons, porte expressément quo le
vénérable de La Salle donna ses idées aux Frères afin qu'elles
fussent rédigées et modifiées, selon qu'il serait jugé la plus
convenable. »

« J'ai donc raison de dire qu'il 'on a. été de même des autres
ouvrages, et que comme los pensées du vénérable concernant les
règles furent livrées à 1´examen des Frères comme personnes
compétentes, de même ses conférences, ses instructions,
concernant la doctrine, auront été données à certains docteurs de
l'époque pour être mis en ordre et former un corps de_ doctrine. »

• témoignage du Frère Calixte, Assistant du Supérieur général et archiviste de


l'Institut au procès diocésain de Paris :

• relativement à l'ouvrage Du culte extérieur et public… Rouan, s.d.

« Cet ouvrage est extrêmement rare dans notre congrégation, où


il n'est connu qua do quelques Frères qui n'en font pas même
usage. Jane le crois pas du vénérable, et j'ai appris dernièrement
quo la Frère Patrice, qui est dans notre Institut depuis 1777 - 68
ans - affirme quo ce livre n'a jamais été regardé comme venant
de notre vénérable Fondateur. »

 relativement à l'ouvrage Les devoirs d'un chrétien envers Dieu…Bourges, 1806

« Cet ouvrage ne figure pas au rang dos livres que la première


édition de la conduite des écoles prescrit pour l'usage des
écoliers, at il n'est pas à.ma connaissance que les premiers
supérieurs do notre Institut l'aient jamais recommandé aux
Frères. »

 relativement à. l'ouvrage Les devoirs d'un chrétien… par demandas et réponses,


Rouen, 1727.

"Je n'ai jamais entendu dire quo le vénérable ait composé cet ouvrage, je la crois d’un
autre autour. Probablement quelqu'un aura mis sous la forma de dialogua Los devoirs d'un
chrétien… on discours suivi.

 relativement à l'absence, aux archives de l'Institut, dos manuscrits autographes de ces


ouvrages :

« Je suis dans l'Institut depuis l'année 1809. J'ai demeuré avec


des Frères qui auraient aujourd'hui cent, et même cant dix à cent
quinze ans. Ils nous parlaient souvent du vénérable, de sas lettres,
da ses instruments. Il me semble cependant quo si ces anciens
Frères avaient eu connaissance des dits manuscrits, ils nous les
auraient recommandés, comme des objets extrêmement précieux.
Si même en leur on eut parlé autrefois, ils n'auraient pas manqué
de nous faire regretter la perte qui en aurait été faite, et da nous
en dire quelques circonstances. »

« J'ai fait toutes les recherchas possibles dans les archives do


notre maison mère, at dans celles du département do la Seina
inférieure, où ont été déposées les archives de notre ancienne
maison de Saint-Yon, et je n'ai trouvé aucun document à ce
sujet. »
« Je suis donc porté à croire que le vénérable de La Salle n'a écrit
que par partiales ouvrages qui lui sont attribués, si toutefois il les
a écrits lui-même. Il est certain que le Recueil, par exemple, a été
composé à différentes r3prises, et que 1.as petits traités qu'il
renferme n'ont pas été écrits à. la même époque. »

[3] III. Sentiment des trois censeurs chargés do la révision des écrits, au procès on
cour de Rome :

a. premier examen:

… objet: Méditations pour tous les dimanches… Langras, s.d.; Explication de la méthode
d'oraison, Langres, 1816; Du culte extérieur et public que les chrétiens sont obligés de
rendre à Dieu…, Rouan, s.d.; Conduite des écoles chrétiennes, Avignon, 1720; Traité sur
les obligations des Frères des Ecoles chrétiennes, avec préface do 17831; Règle du
gouvernement de l'Institut … Lyon, 1814; Les Règles do la bienséance et do la civilité
chrétienne, Rouan, 1819; Les devoirs d'un chrétien envers Dieu … Reims, 1779;
Exercices de piété à l'usage dos Frères des Écoles chrétiennes, Paris, 1836 Règles et
constitutions do l'Institut des Frères dos Ecoles chrétiennes, Rouen, 1721 (sic: pour 1726,
semble-t-il); Institutions (sic: pour Instructions) et prières pour la sainte messe, pour la
confession et la communion, Rouen, 1778; Lez douze vertus d'un bon maitre, Lyon, 1812.

… réserves formulées quant à l'authenticité:

 on raison même de la préface écrite par le Frère Agathón, l'ouvrage Les douze
vertus no peut être attribué au S.D.

… appréciation dos écrits :

 aucune erreur contre la foi et los bonnes moeurs, rien qui soit contra les
traditions apostoliques et ecclésiastiques, rien qui soit contre l’autorité et la
primauté do l’Eglise Romaine. ,
 une proposition peut paraître téméraire : celle qui fait do l'omission dos prières
du matin et du soir un péché contre la vertu de religion (Devoirs d'un
chrétien) ; quelques autres propositions paraissant trop sévères (id.)

b. deuxième examen :

… objet : Conduite… 1720 ; Règles communes… 1726 ; Règles communes, ms.1718 ;


Du culte extérieur et public… Rouen, s.d. (1730 ?) ; Los devoirs d'un chrétien… Rouen
1727 ; id. Bourgas, 1806 ; Exercices do piété…s.d. ; Les règles de la bienséance… Saint-
Malo, 1808 ; Explication da la méthode d'oraison, Langres, 1816 Lettres autographes (34)
at obédiences do visites (2) ; Formule des vœux du 6 Juin 1694 ; contrat passé avec le
duo do Mazarin.

… réserves formulées, quant à. l’authenticité : néant.

… appréciation des écrits :


1
cfr. Rigault, II, p.471
 rien qui ne soit en tout point conforma à. la saine doctrine da l'Eglise, rien qui
mérite d'être censuré.
 quelques difficultés néanmoins :
• à propos du signe distinctif du chrétien catholique (Devoirs d'un chrétien),
dans l'Explication de la méthode : prendre las besoins du corps dans la vue de
faire vivre Dieu en nous,
• dans les Devoirs et dans la Culte, tendance à la rigueur ;
• dans la Conduite ; instigation à l’espionnage ; à la cruauté (férule) ;
• dans les Règles, deux passages : logement dans les hôtelleries ; inclination, et
non point génuflexion -·devant le-Saint Sacrement ;
• dans les Lettres, conseils de prudence humaine à Gabriel Drolin.

c. troisième examen :

… objet : Règles et constitutions de l'Institut… Paris, 1835 ; Règles du gouvernement do


l'Institut… Lyon, 1814 ; Recueil des différents petits traités… Avignon 1711 ;
Explication do la méthode d'oraison, 1739; Méditations pour le temps de la retraita, s.4.;
Méditations pour tous les dimanches, item sur les principales fêtes, Langres, s.d.;
Conduite des écoles chrétiennes, Paris, 1828; Les règles de la bienséance et do la civilité
chrétienne, Paris, 1835; Exercices do piété, Reims, 1818; Les devoirs d’un chrétien envers
Dieu, Reims, 1824; Institutions (sic: :pour Instructions) et prières pour la sainte misse,
Lille, 1831.

… réserves formulées quant à l’authenticité :


 Règles du gouvernement et Conduite n'ont pas été composées par la S.D. tollés
qu’elles sont aujourd’hui :

[04] las Règles contiennent bien dos « Avis de M. de La Salle aux Frères directeurs »
mais aussi des instructions capitulaires, des statuts, des lettres circulaires de diverses
époques plus récentes ; la Conduite, bien qu'elle soit imprimée sous le nom du S.D. a été
on grande partie revue, corrigée, augmentée, misa dans un ordre meilleur, ainsi que
l'atteste la lettre-préface.

Seuls, le Recueil, l'Explication et las Méditations pour le temps de la retraite,


gardant l'orthographe et le style de l'époque où vivait la S.D. ; ces œuvres ont été éditées
de son vivant ·ou pou après son décès.

de toutes les autre œuvres, il est certain qu’elles ne furent pas écrites telles qu'elles se
présentent dans les éditions soumises à cet examen : au moins quant au style et à.
l'orthographe, elles ont été modifiées et corrigées en maints endroits.

… appréciation des écrits :

 rien à reprendre ; rien qui na soit selon la doctrina de l'église catholique romaine ;
rien qui no soit en parfait accord avec los usages reçus.

 trois points pourtant demandent explication :


 des frères laïcs et sans culture théologique sont encouragés, obligés même, à
la lecture du Nouveau Testament en langue vulgaire ;
 dans les Exercices do piété, des litanies non approuvées par la Sacrée
Congrégation sont proposées aux Frères ;
 dans les Devoirs, l'ordinaire da la messe, le canon lui-même, est traduit en
langue vulgaire.

IV. Réponse aux difficultés soulevées par le Promoteur de la Foi :

a. Le principe : la première justice à observer quand il est question de la révision des


écrits d'un S.D. est de faire la preuve qua los écrits qui sont produits sous son nom lui
sont réellement attribuables.

b. La doute actuel : dans le cas, non seulement il y a doute sur l’attribution des œuvres
produites, mais tout porte à croire que le S.D. n'en est pas l’auteur :

 la styla de ces ouvrages, exception faite du Recueil, de l’Explication et des


Méditations pour le temps de la retraite, démontre que si la S.D. en est l'auteur, il est
manifesta qu'il ne faut pas lui en attribuer chacune des phrases, chacun des mots que
l'on y trouve imprimés, puisque les retouches d'une main étrangère y sont. manifestes.

c. Lo défaut do manuscrits autographes : (en dehors dans 34 Lettres)

… si le S.D. avait composé ces œuvres, sa Congrégation n'aurait pas manqué d'en
conserver précieusement les mass. où la pensée et la doctrine du S.D. devaient se
retrouver plus encore quo dans ses Lettres si fidèlement conservées. ·

 on ne peut objecter quo le S.D. aurait lui-marne détruit ses mss. puisque les œuvres
présentées comme étant- siennes n'ont été éditées qu’ I après sa mort ; c'est par
erreur que le Recueil est daté de 1711, puisqu'on y trouve mention de la bulle de
Benoit XIII (1725) ; probablement faut-il lire XDCCXL et non pas MDCCXI.

 le silence des Frères les plus anciens corroborant cette première assertion : le Frère
Calixte, par exemple, a vécu dans la Congrégation avec des Frères dont la date de
naissance remonte à 1734 : ces Frères auront donc connu dans la Congrégation les
premiers disciples du S.D. : s'ils ont parlé de ses instruments de pénitence ce et da
ses lettres, ils n'ont rien dit do l'existence des manuscrits da ses œuvres.
.
d. comment dès lors expliquer l'attribution de certains ouvrages au S.D.?

… ces ouvrages auront été composés à partir do notas prises par des auditeurs du S.D.;
arrangées ensuite, ces notes auront été imprimées an des ouvrages portant le nom du S.D.
 parce que celui-ci en avait été la premier inspirateur,
 surtout, pour donner à ces ouvrages, plus d'autorité et plus de poids

… il an ost certainement ainsi, par exemple, pour les Règles :

 ms.1718, le F. Barthélemy écrit : "Nous soussigné… envoyons à nos chers


Frères.., les réglos transcrites ci-dessus… selon qu'elles ont été fixées et arrêtées
[05] tant, par nous que par las Frères Directeurs de notre dite Société dans notre
assemblée tenue on notre maison da Saint-Yon, faubourg de Rouen au mois de
mai da l'année 1717… »
 édit.1726, le Frère Timothée écrit : « Nous soussigné… envoyons à nos chers
Frères… los Règles imprimées ci-dessus, conformas à la bulle d'approbation de
notre Institut par notre Saint Père la Pape Benoît XIII… lesquelles règles nous
déclarons être selon quo la S.D. Monsieur Jean-Baptiste de La Salle notre
vénérable Instituteur les a composées, et ensuite mis en ordre du consentement
des Frères directeurs de notre Société, assemblé en notre maison de Saint-Yon
faubourg Saint-Sevcr de Rouen au mois de mai da l'année 1717, et talles qu'elles
ont été fixées et arrêtées tant par nous que par las anciens Frères et Directeurs de
l'Institut, en notre assemblée tenue au dit Saint-Yon au mois d'Août dernier
1725…"

--- s'il en est ainsi du plus précieux des ouvrages du S.D. a fortiori dos œuvres de moindre
importance :
 toutes contiennent interpolations et modifications :
o los Méditations pour tous les dimanches (témoignage du T.H.F. Philippe),
o le Recueil (allusion à la bulla do 1725),
o les Devoirs (texte do Benoit XIV)…
la liberté même avec laquelle les Frères ont procédé à cas retouchas et refontes montra
quo pour cas Frères, les ouvrages n1étai3nt pas considérés comma sortis do la plume do
leur Fondateur ;

 s'ils continuent à les lui attribuer, c'est qu'ils considèrent cas œuvres comme
composées à partir d'entretiens tenus par la S.D., c'est qua surtout, de tels ouvrages
favorisait en le renom do sainteté du S.D. et jouissaient de ce fait d'un surcroit
d'autorité à l'intérieur de la Congrégation.

f. essais da réponse aux quelques difficultés soulevées quant à l'orthodoxie des


écrits :
… en somma, pou de choses peuvent être objectées pour empêcher le progrès de la causa ;
et même si dos choses plus graves pouvaient être présentées, allas n'atteindraient pas la
causa elle-même, puisque les ouvrages doivent lui demeurer étrangers ;

• las quelques difficultés soulevées r3lativemcnt aux Lettres trouvent toutes une
solution.

V. Décision de la Congrégation ordinaire (7 septembre 1850) :

… la position proposée : aucune dos œuvres du S.D., les Lettres autographes


exceptées, ne doit lui être attribuée ; ces œuvres doivent donc rester
étrangères à la cause de béatification et de canonisation du S.D.

… comme cette prise de position ne paraît pas évidente au point d'éliminer


tout doute de façon définitive, la S.C.R. est d'avis do s'adresser, pour étude de
la question, à un homme docte et prudent, bien au fait de tout ce qui concerne
les écrits du S.D.

… cette étude sera confiée par le Préfet de la S.C.R. à l'archevêque de Reims·


(10 décembre 1850).
VI. Rapport du cardinal Gousset, archevêque de Reims (27 juillet 1851) :
a. objet du rapport : examiner si quelqu'un ou quelques-uns, ou tous les ouvrages
attribués au S.D. doivent être regardés comme étant véritablement son œuvre, ou
comme apocryphes, ou comme tellement changés, interpolés at retouchés, qua les
oppressions propres et les sentences na puissent, avec équité, lui être attribués.

b. la disparition des manuscrits :


…on ne peut pas raisonnablement supposer que los premiers disciples du S.D.
eusse : négliger do las conserver et de les transmettre à leurs successeurs ;

… on ne peut soupçonner le S.D. de los avoir lui-même détruits après las


avoir fait imprimer :
1° parce que personne dans la Congrégation n'a jamais su qu'il ait existe
des mas d'ouvrages rédigés par le S.D.

[06] 2° parce que les éditions de tous les ouvrages attribués au S.D. sont postérieurs à sa
mort et supposent, par conséquent, l'existence de mss. posthumes :
• si on veut regarder ce a mss, comma étant du S.D. il n'est pas probable que
los Frères les aient détruits ou totalement perdus de vue,
• si on veut regarder ces ouvrages comme n’étant pas du S.D. on ne peut
avancer aucune prouva qua l'un quelconque de ces ouvrages ait été rédigé
par ordre du S.D. ou avec son approbation.

c. la méthode de composition dos ouvrages attribués au S.D.


… il est très probable que la plupart des dits ouvrages lui appartiennent en un
sens très réal :
• soit qu'il en ait fourni les matériaux,
• soit parce que ces ouvrages auraient été élaborés d'après dos notas
relevées par les Frères au cours d'entretiens avec le S.D.

… mais quelque plausible qua paraisse cotta opinion, elle na donna pas la droit
d’attribuer au S.D : tous los sentiments at toutes les expressions qui se trouvent
dans ces ouvrages, ni do l'en rendre responsable.

… un argument péremptoire en faveur de cette assertion : le cas des Règles


communes : la grande part que d'autres ont eue dans ce livra, où no tenons pour
certain qua le S.D. a mis la main, nous empêche de le regarder comme son propre
ouvrage, dans les sens rigoureux qu'on l'entend à la S.C. qui entreprend d'en
examiner toutes les parties.

d. los arguments déjà formulée par le troisième censeur :


… à 1’exception de trois d'entre eux, aucun des ouvrages présentés ne présenta
1’orghographe et le stylo caractéristiques de l'époque du S.D.

… on trouve des ces ouvrages des diversités do stylo bien accusées.

… Quelques-uns do cos ouvrages étaient presque entièrement inconnus des


Frères jusqu’à l’époque dos récentes recherches sur les écrits.

e. deux conséquences :
… plusieurs personnes ont mis la main à ces ouvrages : quand même on
supposerait qu'ils eussent été, à l'origine, l'œuvre du S.D., ils ne peuvent plus
actuellement être regardés rigoureusement comma tels, sous le rapport des
expressions et des sentiments :

• la profession d'un Pénitent (Recueil) est un pas saga textu[HRPAZ1]el de


1’Introduction à la vie et aux vertus chrétiennes do M. Olier ;

• los litanies do la Passion quo le Frères tenaient pour une composition


de leur Fondateur ont été retrouvées par l'un d'eux dans le Chrétien
intérieur de M. Bernières,

• la méditation pour le vendredi après l'octave du Très Saint Sacrement


doit beaucoup aux Considérations chrétiennes du Pèrè Crasset…

… même dès leur origine, les dits ouvrages ne doivent pas être du S.D. les
Frères auraient été jaloux d'en conserver la texte, ils n’auraient pas permis que
ces ouvrages fussent transformés et interpolés de la sorte, ils n'en auraient
certes pas perdu 1e souvenir.
. ..
f. observations particulières relatives aux Devoirs et au Culte extérieur :

…la Culte :
• est presque inconnu des Frères des Ecoles chrétiennes ;
• n'est employé par aucun des quelques rares Frères qui le connaissant ;

• est regardé par los Frères plus anciens come étranger au S.D.

… les Devoirs :
• la rédaction en forma da dialogue : ost presque inconnue dans la
Congrégation, n'est pas employée par les quelques-uns qui la
connaissent, et n'est pas attribuée par aux au S.D.

• la rédaction on discours suivi : très connue et très employée ; mais n'a


jamais été recommandé officiellement aux Frères ; n'est même pas
comprise dans les livres à l'usage des élèves, dans la Conduite.


• une découverte récente à la Bibliothèque nationale (Paris) montre
d'ailleurs qua l'ouvrage ne doit pas être attribué au S.D. puisque une 58
édit, des Devoirs en forme do dialogua, est datée d'Agen, 1671.

[07] g. conclusion :

• attendu qu'il s'agit d'examiner, dans la présente question, Si les écrits


qui portent le nom du S.D. sont réellement son ouvre en tout et partout,
ou non afin qu'on puisse, ou les mettre de côté comme n'étant pas da
lui, ou les assujettir, dans toutes leurs parties, à un rigoureux examen,
ni les règles d’une sage critique, ni celles de 1’equité ne permettent
que ces écrits puissent être regardés comme étant son ouvre.
VIII. Décision de la S.C.R. (10 janvier 1852) :

« Il ne conste pas quo los ouvrages attribués au Vénérable S.D. aient été écrits par lui,
excepté las lettres dans lesquelles on n'a rien trouvé contra la foi orthodoxe et b bonnes
mœurs, ou qui ressente une doctrine nouvelle, suspecte et contraire à la croyance
commune de la sainte Eglise Romaine; c'est pourquoi on peut continuer la procédure,
réservant au Promoteur de la Foi le droit de faire los objections sur los dites lettres dans
la mesure qu'il le jugera nécessaire".

Ca jugement est approuvé par Pie IX le 16 janvier 1852.

VIII. Registres de librairie et privilèges royaux (1702 - 1711) :

a. Bibliothèque nationale (Paris), Ms.fr. 21.939.


Registra dos ouvrages mss. ou imprimés présentés à M. le chancelier de
Pontchartrain pour obtenir des privilèges.
f° 59, sous le n° 915 :

Instructions et exercices de piété à l'usage des Ecoles chrétiennes. Ce recueil


contient :

1. Un syllabaire français, imprimé en 72 pages in 16 chez Jacques Langlois,


imprimeur à Paris, en 1698, sans permission.
2. Un autre imprimé chez le même Langlois en 88 pages in 16 par permission
do Mgr lé Chancelier sur l'approbation do M. da Précelles du 21 mars
1696, intitulé Exercices da piété.
3. Un autre in 16 de 152 pages imprimé chez le même Langlois par
permission sur l'approbation do M. do Précelles du 16 janvier 1698 intitulé
Instructions et prières pour la sainte misse.
4. Catéchisme dos Frères dos Ecoles chrétiennes, ou los Devoirs d'un
chrétien envers Dieu par demandas et réponses, deux gros manuscrits
(mais an renvoi, on lit : quatre manuscrits) in-12 pour un in-12
d'impression.
5. Deux abrégés du catéchisme ci-dessus : Grand et Petit abrégé pour un
in-12 et un in-16. Grand abrégé dos Instructions chrétiennes et Petit
abrégé : doux manuscrits in-12.
6. Un autre manuscrit intitulé Instructions chrétiennes ou los Devoirs d'un
chrétien envers Dieu et les moyens de s'en bien acquitter, par discours
suivis, trois volumes manuscrits in-12 qui s’imprimeront en 1 volume in-
12 pour un in-12.
7. Un autre manuscrit intitulé Instruction méthodique pour apprendre à
se bien confesser pour un petit in-12, et fait partie d'un petit in-12 avec le
n° 3 dessus.
8. Instructions et prières pour la confession et communion. n.m. Le 8° a
été donné le 14 janvier 1703.
9. La civilité chrétienne. C'est un petit in-8° imprimé an caractères qui
imit¾nt l'écriture gothique.
o id. en 2° col : Composé par le supérieur des Ecoles chrétiennes.
Présenté le 2 Novembre pour une permission simple.
Donné à M. Dupin la dit jour.

o id. en 2° cols : Approbation : dans lesquels je n'ai rien trouvé qui


en doive empêcher l'impression. Le 15 décembre 1702.

o id. en 4° col : Permission simple à M. da La Salle, supérieur des


Ecoles chrétiennes, pour 5 ans, le 23 janvier 1703.

[08] nota : Le lot des ouvrages énumérées dans ce Ms.fr.21.939 est dit "composé par le
supérieur des écoles chrétiennes", et ce supérieur est nommément désigné dans le
contestât de permission : « permission simple à M. de La Salle, supérieur des écoles
chrétiens… le 23 janvier 1703". .

• dans un registre de librairie, de telles mentions sont pleinement valables : elles


désignent, sans équivoque possible, saint Jean-Baptiste de La Salle comme
auteur du los entier, de chacune des œuvres y contenues.

• ce que ne veut pas dire quo de tels ouvrages doivent être aussitôt tenus peu
entièrement originaux ; non seulement des sources pourront être signalés ; mais
i ne faudrait pas s'étonner de rencontrer de véritables plagiats.

b. Bibliothèque nationale (Paris), Ms. fs. 21.940.

• Registre des ouvrages manuscrits ou imprimés présentés à Mgr le chancelier pour


obtenir des privilèges.

o fs° 32, sous le n° 319 :


 Instructions et exercices de piété à l'usage des Ecoles chrétiennes,
plusieurs petites volumes, registres n° 915 dans l'ancien Registre
pour lesquels permission simple obtenue pour 5 ans le 23 janvier
1703.

 id. en1 2° col : Présentés par Antoine Chrétien, libraire à Paris, ce


8 février 1705, pour une permission simple. Distribué autrefois à
M. Dupin. ·

 id. on 3° col : Approbation simple du même approbateur - sans


date.

 id. en 4° col : Permission simple à Antoine Chrétien, libraire à


Paris, pour cinq ans : Du jeudi 12 février 1705.

 f° 38, sous le n° 369 :


Instructions et exercices de piété à l'usage des Ecoles chrétiennes,
savoir :

(01) un syllabaire français,


(02) un petit exercice de piété,
(03) des Instructions et prières pour la messe,
(04) Instruction méthodique peur apprendre à sa bien confesser,
(05) Le Catéchisme des Frères des Ecoles chrétiennes par demandes et
réponses,
(06) Le Grand et Petit abrégé du dit Catéchisme,
(07) les Devoirs d'un chrétien envers Dieu par discours suivis,
(08) Instructions et prières pour la confession at la communion,
(09) les Règles de la bienséance et da la civilité chrétienne,
(10) la Vie chrétienne ou les moyens de vivre chrétiennement,
(11) des Cantiques spirituels,
(12) l’Office de la Vierge avec le Psautier de David, a la usage des Ecoles
chrétiennes

• id. on 2° col : Présentés par Antoine Chrétien, libraire à Paris, sous le n° 319.
Distribue à M. Dupin, sous le même numéro.

• id. en 3° col. : Approbation simple sous le n° 319.

• Id. 4° col : Permission simple à Antoine Chrétien, libraire à Paris, pour cinq ans.
Du jeudi 26 mars l 705.
Bibliothèque national (Paris), Ms.fr.21.948. Livre des enregistrements de
privilèges. 29 juillet 1703 - 16 juin 1705.

p. 526-528, sous le n° 372 : Permission simple. Antoine Chrétien.

• On lit à cet endroit los lettres royales rendues en faveur d 'Antoine Chrétien. Ces
lettres reprennent, dans les mêmes termes, l’énumération ci-dessus (Ms. fr. 21.
940, f° 38). Elles sont datées : Versailles, 13 avril 1705. L’enregistrement est du
23 avbri1 1705.

• Ccs lettres sont reproduites dans :


o Les Devoirs d'un Chrétien envers Dieu et les Moyens de pouvoir bien
s'en acquitter, Paris, Antoine Chrétiens, 1703 (Bibliothèque nationale
D.20.815).
o Du Culte extérieur et public que les chrétiens sont obligés de rendre à
Dieu… Paris, Antoine Chrétien, 1703 (Bibliothèque nationale,
D.13.295.3}.

• Ces lettres ne donnent pas le[HRPAZ2] nom do l'auteur ou des auteurs des ouvrages
qu'elles autorisent ; mais on remarque qu'elles reprennent les 9 premiers termes
de Ms fr 21.939 et dans le même ordre, exception faire du 7° qui passe en (4), de
plus, cette liste est rigoureusement identique à celle que signale un autre Registre
de librairie :

[09] c. Bibliothèque nationale (Paris), Ms. fr. 21.942


• Registre des ouvrages présentés a Monseigneur le Chancelier et des privilèges
accordes, 1711-1714.

p. 64, sous le n° 367 :


• Instructions et exercices de piété à l’usage des Ecoles chrétiennes, savoir :

(01) un syllabaire français,


(02) un petit Exercice de piété,
(03) des Instructions et prières pour la messe,
(04) Instruction méthodique peur apprendre à sa bien confesser,
(05) Le Catéchisme des Frères des Ecoles chrétiennes par demandes et
réponses,
(06) Le Grand et Petit abrégé du dit Catéchisme,
(07) les Devoirs d'un chrétien envers Dieu par discours suivis,
(08) Instructions et prières pour la confession at la communion,
(09) les Règles de la bienséance et da la civilité chrétienne,
(10) la Vie chrétienne ou les moyens de vivre chrétiennement,
(11) des Cantiques spirituels,
(12) et l’Office de la Vierge avec le Psautier de David, le tout à la usage des
Ecoles chrétiennes

• id. on 2° col : Présentés par M. de La Salle, ce 10 de décembre 1711, pour une


permission simple. Distribue ci-devant à M. Dupin.

• id. en 3° col. : Approbation ci-devant.

• Id. 4° col : Permission simple à S. XXX, pour cinq ans le jeudi 10 décembre 1711.
Bibliothèque national (Paris), Ms.fr.21.950.
Registre des Livre des enregistrements de privilèges. 29 juillet 1703 - 16 juin
1705.

p. 289-290, sous le n° 287. Le 19° décembre (1711), le Sieur de La Salle. Permission


simple.
o Ou lit à cet endroit les lettres royales rendues en faveur de M. de La Salle. Cet
lettres reprennent dans les mêmes termes l'énumérations ci-dessus (Ms. fr.
21.942). Elles sont datées : Versailles, 19 décembre 1711. Elles présentent M- de
la Salle comme auteur des ouvrages privilégiés :

« … le Sieur de La Salle, prête, nous ayant fait supplier de lui


accorde nos lettres reprennent de permission des Instructions et
exercices de piète qu'il a composes et dresses le tout à le usage
des Ecoles chrétiennes… »

Nota : les AMG possèdent (en photocopie) une retranscription de ce même privilège avec
cession de celui-ci en faveur d’un tiers. La pièce est de la main de Saint Jean-Baptiste de
La Salle ; elle porte deux fois sa signature. L’original de cette pièce a été signalé en
Grenoble, aux archive du Dauphine. Des recherches récentes pour l’y retrouver sont
restées sans effet. La cession est passée à Grenoble le 9 aout 1713). Le privilège n’est pas
reproduit en entier : Sieur de La Salle est remplacé par XXX ; des ouvrages, un seul est
explicitement mentionné : les Devoirs d’une chrétiennes envers Dieu par discours suivis,

IX. Editions les plus anciennes des livres destinés aux écoles :

01. Le syllabaire français : Un syllabaire français, imprime en 72 pages, in-16, chez


Jacques Langlois, en 1698, sans permission (B.N. Ms. fr. 21.939) – actuellement
introuvable. Cfr. Y. Poutet (= F Calixte-François) : L’enseignement de la langue
française est-il redevable à Jean-Baptiste de La Salle de l’existence d’un nouveau
syllabaire ? (Mémoires de la société d’agriculture, commerce, sciences et arts du
Département de la Marne, LXXV – 1960, p. 82-103).

Cfr. Id. Une phase scolaire de la querelle des anciens et des modernes. La dispute
des syllabaires (XVII° siecle, 48 – 1960, p. 28-43)

02. Exercices de piété qui se font pendant le jour dans les écoles chrétiennes, Rouan,
Laurent Dumennil, 1740, im-8°, 48 p.(un ex. aux AMG). Un « Exercice de piété »
avait été imprimé avant 1702, chez Jacques Langlois, in-16, 88 p. sur l’approbation
de M. de Precelles, du 21 mars 1696.

03. Instructions et prières pour la sainte messe, la confession et la communion, avec


une instruction méthodique par demandes et réponses, pour apprendre à se bien
confesser, par Monsieur Jean-Baptiste de La Salle, Instituteur des Frères des Ecoles
Chrétiennes, Rouen, Jean-Baptiste Machuel, 1734, in-8°, 284 p..:i, in-8°, 284 p. (un
ex. aux AMG).

[10] Et ouvrage réunit trois petits traités généralement distingués par les approbations et
privilèges :

 Un Instructions et prières pour la sainte messe, avait été imprimé avant 1702, à
Paris, chez Jacques Langlois, in-16, 152 p. sur .11 approbation de M. de Précelles
du 16 janvier 1698.

 Un Instruction méthodique pour apprendre à se bien confesser, avait été


présenté, manuscrit, le 2 novembre 1702, pour être joint, semble-t-il, au précédent.

 un Instructions at prières pour la confession et communion est mentionnée dans


le même registre et à la même date, sans qu'il soit précisé qu'il s'agisse d'un
imprimé ou d'un manuscrit.

04. Instruction méthodique pour apprendre à se bien confesser, cfr. n°3.

05. Los devoirs d'un chrétien envers Dieu et les moyens de pouvoir bien s’en acquitter
divisé en deux parties.

• Paris, Antoine Chrétien, 1703, 2 vol. in-12.


• vol. I. on discours suivis : 494 p.
• un exemplaire aux AMG.
• doux exemplaires à Paris, Bibliothèque nationale, D. 13.295 ; D. 20.815.
• vol. II. par demandes et réponses: 305 p.
• un exemplaire à Paris, Bibliothèque nationale, D. 13.295.

o Du culte extérieur et public que 1es chrétiens sont obligés de rendre à Dieu et
des moyens do le lui rendre, Troisième partie des devoirs d'un chrétien envers
Dieu.
• Paris, Antoine Chrétien, 1703, in-12, 301 p.
• un exemplaire à Paris, Bibliothèque nationale, D. 13 .295.
 nota : reproduction photographique dos trois volumes "des devoirs", aux
AMG.

06. Grand abrégé des devoirs d'un chrétien envers Dieu, imprimé à la suite des "devoirs
d'un chrétien", Rouen, Jean-Baptiste Machuel, 1727, p. 304-432.

• un exemplaire aux AMG.


• ce "Grand abrégé" avait été présenté manuscrit, le 2 novembre 1702.

o Petit abrégé des devoirs d'un chrétien envers Dieu,
• imprimé à la suite dos "devoirs d'un chrétien", Rouen, Jean-Baptiste
Machuel, 1727, p.433-468. .
• un exemplaire aux ABG.
• ce "Petit abrégé" avait été présenté manuscrit, le 2 novembre 1702.

07. Los devoirs d'un chrétien envers Dieu, par discours suivis. cfr. n°5;

08. Instructions et prières pour la confession et la communion. cfr. n° 3.

09. Les Règles de 1a bienséance et da la civilité chrétienne, divisées on deux parties. A


l'usage des Ecoles chrétiennes.

• A Troyes et se vend à Reims, chez François Houdard.


• achevé d'imprimer pour la première fois le 15 février 1703 ; in-8°, 4ff.
252p. 3ff'.
• le soul exemplaire connu sa trouva aux AMG depuis mai 1960.
• cfr. Bulletin des Frères des Ecoles chrétiennes, 1960, p.198-204.

10. La vie chrétienne ou les moyens de vivre chrétiennement introuvable ; connu


seulement par le privilège et l'approbation.

11. Cantiques spirituels sur le plusieurs points de la Religion et da la morale


chrétienne,

•imprimé à la suite des "Exorcisés do piété", Rouen, Laurant Dumesnil,


1740, p.53- 138.
• un exemplaire·. aux AMG.
o Cantiques qui se doivent chanter avant le catéchisme chaque jour de la
semaine, imprimé à la suite "Du culte extérieur et public…", Paris, Antoine
Chrétien, 1703, p.1-4; Cantiques spirituels…, id., p.5-117.
• un exemplaire à Paris, Bibliothèque nationale, D. 13.295.
• un exemplaire aux AMG.
• cfr. Bulletin des Frères des Ecoles chrétiennes, 1952, p.102-116.

12. [11] Office de la Vierge avec le psautier de David. Introuvable sous la titra "mercredi
des cendres", le Coutumier de la Maison de Saint-Yon donnait cette indication : "Le
jour des cendres, avant la sainte messe, on dit 1es sept psaumes pénitentiaux, ainsi le
frère sonneur doit avoir soin de porter à l’église les Psautiers do M. de La Salle"
(Reproduction de l'exemplaire original de 1781, Paris, 1884, p.5). · ·
X. Editions las plus anciennes des livres destinés aux Frères :

01. Recueil de différents petits traités à l'usage des Frères des Ecoles chrétiennes,
Avignon, Joseph-Charles Chastannier, 17111 in-18, 231 p.

• un exemplaire (numéroté 1) aux AMG no comporte que 69 p.


• plusieurs exemplaires (numérotés 2 à 9) de l'édition complète, aux AMG.
• cfr. Cahiers lassalliens, n°21 p.62, n.1.
• sur les "sources" du Recueil, cfr. André RAYEZ, Etudes lasalliennes, p.28-
32.

o Bien des affirmations de ces pages demandent d' ailleurs do judicieuses - parfois
d’importantes mises au point. Lo mémoire de licence du Cher Frère José Arturo fait
justice par exemple au Père Hayneufve, méconnu par Rayez, et dont l'influence est
bion plus manifeste que celle de Vatier at de Crasset.

02. Conduite des écolos chrétiennes, divisée on deux parties,


• Avignon, Joseph-Charles Chastaniar, 1720, in-8°, 228 p.
• quelques exemplaires aux AMG.

o Aux Frères des Ecolos chrétiennes :

… Vous êtes témoins et Dieu le sait avec quelle attention et quelle charité, il
(M. do La Salle) rechercha avec los principaux Frères do l'Institut las plus
expérimentés, les moyens d'entretenir parmi vous une sainte uniformité, dans
votre manière d'instruire la jeunesse. Il rédige par écrit tout ce qu'il crut être
convenable pour cela at an fit une Conduite d'Ecole, qu'il vous exhorta do lire
et de relire, afin d'y apprendre ce qui vous serait le plus utile…

… comme il s'y trouva plusieurs choses qui ne se pouvaient pratiquer, los


Frères do 1’Assombléo qui se tint pour élire le premier Frère supérieur
représenteront à Monsieur do La Salle qu'il serait expédient d'y faire quelques
corrections ; il approuva leur proposition, at ainsi on 1´a mis dans un meilleur
ordre qu'elle n’était.

… le peu do loisir a toujours empêché qu´’on an ait pu faire dos copias… outra
qu'il sa glisse souvent une infinité de fautas, par le peu d'exactitude des
copistes qui y font souvent des changements…

… il (le Très Honoré Frère) l'a lue do nouveau avec beaucoup d'attention et l'a
fait examiner avec soin afin d´’en retrancher tout ce qui y pouvait être
inutile…

Préface :

…Cette conduite n'a été recueillie ot misa en ordre (par feu Mr do La Salle)
qu'après un très grand nombre de conférences faites entre lui et les Frères de
l'Institut los plus anciens et les plus capables do bien faire 1’ecole, et après
une expérience do plusieurs années…
…Conduite dos écoles chrétiennes, par saint Jean-Baptiste de La Salle,
fondateur des Frères dos Ecolos chrétiennes. Edition du manuscrit français
11.759 do la Bibliothèque nationale do Paris. Introduction et notas
comparatives avec l'édition princeps de 1720, par F. Anselme, FSC. Paris,
Procure générale, 1951, in-8°, 334 p.

03. Méditations pour le temps de la retraite, à l'usage da toutes les personnes qui
s’emploient à 1éducation da la jonçasse, et particulièrement pour la retraite que font
los Frères des Ecoles chrétiennes pendant les vacances, par Mr J. B. de La Salle,
docteur en théologie, instituteur des Frères des Ecolos chrétiennes.

• Rouan, s.d. (vers 1730), in-8°, 84 p.


• plusieurs exemplaires aux AMG.
• cfr. Cahiers lasalliens, n°1, p.l-96.

o Avertissement:

• Los Méditations pour la retraite, contenues dans ce petit livre… ont été
composées par Monsieur de La Salle. ·
• On a ou soin avant de mettre ces Méditations sous la presse, de les faire
examiner par une personne orthodoxe at do science, la quelle y a corrigé un
grand nombra de fautes qui s'y étaient glissées par le peu de soin at par la
négligence de copistes.
• [12] On a trouvé à propos, par respect pour l'auteur, de laisser ces méditations
telle qu'elles étaient, quoiqu'on remarque qu'elles soient composées beaucoup
plus an stylo d'instructions, d'exhortations et de règlements qu'on style de
méditations.
• p.7, à la suite de l'avertissement, ce nouveau Titre qui paraît plus adéquat :
Méditations pour le temps de la retraite que font los Frères des Ecoles
chrétiennes pendant las vacances.

04. Méditations pour tous les dimanches de l'année, avec les Evangiles de tous les
dimanches. Par Monsieur J.B. de La Salle, docteur en théologie, instituteur des Frères
des Ecoles chrétiennes.
• Rouen, s .d. (vers. 1730), in-8°, 236 p.
• quelques exemplaires aux AMG.

o Méditations sur los principales fêtes do l'année. Seconde partie.


quelques exemplaires aux AMG, reliés chaque fois à la suite des "Méditations pour
tous les dimanches".

Le bon accueil qu'on a fait aux Méditations pour la Retraite, composées par feu
Monsieur de La Salle, lorsqu'elles furent envoyées dans les Maisons de l'Institut …
nous a engagé… à travailler avec plus d' ardeur à. l' impression des Méditations que
ce saint ecclésiastique a encore composées pour tous les dimanches et fêtes
principales de l'année, contenues dans les deux parties de ce livre, pour los pouvoir
ensuite plus facilement répandre dans toutes les Maisons de la Société, afin d’y
produire, avec bénédiction, les fruits qua ce saint homme s'est proposé; on s'occupant
à cc travail dans les dernières années de sa via, y ayant pour cet effet, employé une
grande partie do son temps.
• Une personne de savoir et fort éclairée, laquelle s'est bien voulu donner la peine
d'examiner à loisir tout le manuscrit de ets Méditations, avant do la faire imprimer, y
a admiré…

• Note : l'édition courante des Méditations de saint Jean-Baptiste de La Salle, Paris,


1922, 728 p. doit être contrôlée sur l'édition ancienne.

05. Explication de la· méthode d'oraison, par Monsieur J. B. de La Salle, Instituteur de


Frères des Ecoles chrétiennes,

• s. l. 1739, in-8°, 127 p.


• plusieurs exemplaires aux AMG.
• Frère Emile LETT, Explication de la méthode d'oraison par saint J. B. de
La Salle, Instituteur des Frères des Ecoles chrétiennes, Texto de 1739, Edition
critique, Ligel, Paris, 1957, in-8°, 250 p.
• cfr. André RAYEZ, Etudes lasalliennes, p.33-38.

• ni avertissement, ni préface ; mais ces lignes, dans "Avertissement", aux


Méditation pour le temps de la retraite :
on n'en sera pas étonné (d'une composition des Méditations an stylo)
d'Instruction, lorsqu'on fera attention que le pieux auteur l'a fait à dessein aussi
bien quo dans celles qu'il a faites pour tous les dimanches et fêtes de l'année,
ayant eu plus en vue an les faisant, d'instruire et d'exhorter les Frères, que de
leur apprendre à faire dos aspirations, des affections et des colloques, y ayant
pourvu d'ailleurs en leur donnant une méthode, do la manière dont ils doivent
faire l'oraison mentale, qui leur enseigne fort clairement à former des
aspirations, des affections et des résolutions par eux-mêmes, facilement et
avcc fruit…

XI. Le cas des Règles :

a. Les divers manuscrits :


• Règles communes de l'Institut dos Frères des Ecoles chrétiennes.
s.1. 23.s.1705, cahiers dae88 ff.
Avignon, Bibliothèque municipale, ms. 747; reproduction photographique aux
AMG.

• Pratique du Règlement journalier.


s. l. 9 mars 1713, cahier de 21 p.
AMG, SBf.

• [13] Règle du Frère Directeur d'une maison del l'Institut.


S9.int-Yon, 3 octobre 1718, cahier manuscrit de 14 p.
AMG, SBf.

• Règles communes des Frères des Ecolos chrétiennes.


Saint-Yon, 31 octobre 1718, cahier manuscrit da 114 p.
AMG, SBf. On peut utiliser do façon courante 1' autographia exécutée par
ordre du T.H.F. Irlide {Paris, 1882). Sur une autre copie, ordonnée par le
T.H.F. Gabriel Maria (Paris, 1901), cette première transcription possède le
grand avantage de rendre le texte original, non seulement dans sa misse en
page, mais jusque dans les moindres détails de sa présentation. On aura soin,
toutefois, de tenir compte des corrections proposées par la lista dcs «errata de
l’autographié faite en 1882, de la Règle de 1718 », établie la 24 mai 1902.

b. La première édition :

Règles et constitutions da l'Institut des Frères des Ecoles chrétiennes,


approuvées par Notre Saint Père la Pape Benoit XIII.
• Rouan, Antoine Le Prévost, 1726, petit_in-4°, 126 p.

o Préface (p.9) et lettra d'envoi (p.122) rappellent que :


• Monsieur de La Salle a dressé les Règles et Constitutions talles qu'elles se
pratiquent dans la Société, qu’il les a fidèlement observées et fait observez par
les Frères durant près de quarante ans qu'il a vécu parmi eux…

• ces règles sont telles quo la Serviteur de Dieu, Monsieur Jean-Baptiste de La


Salle… les a composées et ensuite misas en ordre du consentement des Frères
Directeurs de notre dite Société (assemblée de 1717) et telles qu’elles ont été
fixées et arrêtées tant par nous que par los anciens Frères et Directeurs de
l'Institut (chapitra do 1725).

c. la comparaison dos divers textes rend compte :


• et du respect avec laquelle Frères s'attachent à garder la ligne générale d'une
rédaction première, ouvre plus personnelle du saint ;
• et do la liberté avec laquelle ces mêmes Frères modifient ou innovent en
maints endroits (on en trouve l´un ou 1'autre exemple dans les notes : Règles
et droit canon, p.43). · ·

XII. Certitudes, doutes et problèmes.

a. L’authenticité des ouvrages destinés aux écoles :

… aucune des objections formulées jadis contre cette authenticité n'est à retenir :

• quo la saint n'ait point conservé les manuscrits de ces ouvrages, par exemple,
ne peut faire difficulté, dès lors que ceux-ci avaient été édités une ou même
plusieurs fois de son vivant ;

• l'anonymat des publications est lui-même définitivement levé par los


attestations des registres de l'un des privilèges.

… mais il reste indispensable de poursuivre la recherche des éditions anciennes,


sur tout pour los ouvres que nous ne pouvons lire actuellement qu'en des éditions
posthumes :

• seules des éditions parues du vivant du saint, et en accord avec 1es permission
privilèges ou contrats obtenus ou passés par lui, nous restitueront exactement
sa pensée ;
• la comparaison do plusieurs de ces éditions reste souhaitable ; elle pourrait
être des plus éclairantes.

b. l'authenticité des ouvrages destinés aux Frères :

… chacun d1Jux posa un cas particulier :

• Lo Recueil est plus riche do passages empruntés, mais il est édité du vivant
du saint ;
• l'Explication parait plus originale, mais elle n'est imprimée qua vingt ans
après la mort do l’auteur ;

• les Méditations pour le temps de la retraite forment un véritable traité ; on


peut même fixer le terminus a quo do sa rédaction définitive ;

• Les Méditations pour los dimanches et los fêtes sont traités très
diversement ; leur composition pourrait s'échelonner sur plusieurs années,
voie plusieurs que de la vie du saint, et pourrait devoir à dos sources très
diverses ;

• [14] Toutes les Méditations ont d'ailleurs été recueillies par dos copistes
malhabiles, puis revues et corrigées, peut-être môme considérablement ;

• Règles et Conduite sont certainement on ordre principal dos ouvres du saint,


mais plus que d'autres, elles garderaient des retouches introduites à des Frères.

…aucun de ces ouvrages pourtant, ne se présenta aujourd'hui comma apocryphe :

• leur attribution au saint est traditionnelle, et l'on ne peut présenter actuellement


contra elle aucun argument décisif ;

o mais cotte attribution elle-même, los éditeurs no la présentent le plus


souvent qu'avec certaines réserves : Conduite, Méditations, Règles, ils
nous le disent, ont été retouchées. ·

• la disparition du plus grand nombra dos manuscrits reste toutefois inquiétante :


pour certaines œuvres, los éditeurs n'avaient déjà plus en main quo de
mauvaises copies, et collas-ci même ont aujourd'hui disparu ;
o on pourrait se demander si la destruction de ces manuscrits n'a pas été
systématique, destinée peut-être à empêcher par la suite tout jugement
sur l'opportunité des retouches et refontes.

• il no sembla pas pourtant qu'il failla généraliser los opinions professées au siècle
dernier, et qui voudraient quo tous los ouvrages du saint aient été restitués à partir
des bribes d'un enseignement oral saisies par des auditeurs bénévoles ;

o bien des méditations, par exemple, ont une forte structure, une réelle unité
do pensée et de styla.
c. programma do travail :

… do chacune des œuvres du saint, donner en reproduction photomécanique, le texte


intégral de l’édition la plus ancienne : ce serait l'objet d'autant de Cahiers lasallians ;
la reproduction des Méditations, par exemple, pourrait être réalisée dès l'hiver 1961-
1962.

… pour chacune d'elles, pousser aussi loin que possible l'étude dos sources, et
produire celles-ci an dos études analogues à celle du Frère Michel Sauvage : Les
citations néotestamentaires dans 1es Méditations pour le temps do la retraite
(cfr. Cahiers lasalliens, n°1). De telles études conduiraient à départager aussi
exactement que possible les emprunts et los parties proprement originales.

… sur l'ensemble des parties originales, établir une étude scientifique du vocabulaire,
de la langue et du styla de l’auteur :

o malgré la diversité des genres, dos matières, dos époques da rédaction,


malgré aussi las différences de valeur des éditions, une telle étude
permettrait de départager los passages authentiques, les endroits douteux
et 1es retouches apocryphes.

…l’ensemble de ces travaux rendrait enfin possible la présentation d’éditions


critiques dignes cette fois d'un terme qui décore abusivement quelques-unes de nos
publications des dix dernières années.

-----------

Ecrites pour le séminaire lasallien (communauté du Lasallianum, 30 avril 1961), ces


quelques pages no devraient servir à aucune publication sans entente préalable avec la F.
Maurice-August.

-----------