Vous êtes sur la page 1sur 57

République Tunisienne

Ministère de l’Enseignement Supérieur


Et de la Recherche Scientifique
Université de Sousse

Demande d'habilitation d'un Mastère


Professionnel LMD
<<COMPTABILITE, CONTROLE, AUDIT>>

Université Etablissement
Institut Supérieur
Université de Sousse de Finances et de Fiscalité de Sousse

A soumettre à la Commission Nationale Sectorielle : Gestion

1- Identification du parcours :

1-1- Rattachement du parcours


Domaine de formation Economie et Gestion
Mention (s) et parcours Mention : Gestion
Parcours : Comptabilité, Contrôle,
Audit
Date de démarrage de la Formation Octobre 2015

Page 1
Modèle
de demande d'habilitation d'un Mastère LMD
Pour les années universitaires de 2015-2016 à 2018-2019

Université : Université de Sousse Professionnel


CCA

Etablissement : Institut Supérieur de Mastère


De recherche
Finances et de Fiscalité de Sousse

A soumettre à la Commission Nationale Sectorielle : GESTION

1- Identification du parcours proposé


1-1- Rattachement du parcours

Domaine de formation ECONOMIE ET GESTION


Mention (s) GESTION

Parcours ou spécialité Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA)

1-2- Objectifs de la formation (compétences, savoir-faire, connaissances)

Le mastère professionnel en Comptabilité-Contrôle-Audit (CCA) est le diplôme de référence dans la


formation universitaire à l’expertise comptable.
Le Mastère CCA, à finalité professionnelle, forme des spécialistes de la comptabilité, du contrôle de
gestion, de la finance, de la fiscalité et de l’audit. Il est également ouvert aux personnes en exercice dans
les administrations publiques ou privés.
Cette formation doit permettre aux étudiants d’être rapidement opérationnels et évolutifs dans l’exercice
de leur métier en leur présentant également les évolutions récentes et les nouvelles problématiques dans
les domaines visés.

1-3- Conditions d'accès à la formation et pré-requis

Licences admises pour l’accès au mastère : Les étudiants doivent être titulaire d’une maitrise ou d’une
licence en gestion.
Nombre prévu d'étudiants repartis sur les années d'habilitation : 40 étudiants pour chaque année.
Autres pré-requis : bonne connaissance des concepts de base en gestion, en comptabilité et en fiscalité.

Page 2
1-4- Perspectives professionnelles du parcours

La forte notoriété de diplôme auprès des milieux professionnels du chiffre permet aux diplômés de
trouver rapidement un emploi dans les cabinets d’expertise comptable et d’audit ainsi que dans les
services comptables et financiers d’entreprises ou de banques.

1-5- Perspectives académiques du parcours

A l’issue du Mastère CCA, les diplômés de cette spécialité se dirigent vers l’expertise comptable et le
commissariat aux comptes dont le programme de Mastère CCA constitue la voie d’accès privilégiée
soit vers les entreprises et les établissements financiers, dans lesquels ils peuvent prétendre à des postes
de responsables comptables et financiers (contrôleur de gestion, gestionnaire de trésorerie, auditeur
interne, directeur de comptabilité...).

Page 3
2- Descriptif détaillé des programmes de formation

MASTÈRE 1 - SEMESTRE 1

Université : Université de Sousse Etablissement : ISFF Sousse Mastère Professionnel CCA

Domaine de formation : Gestion Mention Comptabilité

Réf. Unité d’enseignement Volume horaire Type de l’enseignement Nombre de crédits accordés Coefficient Modalité d’évaluation

UE 1 Normes internationales d’information financière (1) 63 H Cours 6 3 Mixte

UE 2 Evaluation et regroupement d’entreprises 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 3 Droit des sociétés commerciales 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 4 Fiscalité approfondie 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 5 Anglais des affaires 42 H Cours 2 1 Mixte

UE 6 Finance des marchés 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 7 Contrôle de gestion (approfondi et stratégique) 63 H Cours 4 2 Mixte

UE 8 Economie internationale 21 H Cours 2 1 Mixte

Page 4
UE 9 Management stratégique 21 H Cours 2 1 Mixte

Grands débats contemporains 21 H Cours 2 1 Mixte


UE optionnelle
Progiciels de gestion intégrés
21 H Cours 2 1 Mixte

TOTAL 399 H 34 17

Page 5
MASTÈRE 1 - SEMESTRE 2

Université : Université de Sousse Etablissement : ISFF Sousse Mastère Professionnel CCA

Domaine de formation : Gestion Mention Comptabilité

Réf. Unité d’enseignement Volume horaire Type de l’enseignement Nombre de crédits accordés Coefficient Modalité d’évaluation

UE 10 Normes internationales d’information financière (2) 63 H Cours 6 3 Mixte

UE 11 Audit financier et éthique professionnelle (1) 63 H Cours 4 2 Mixte

UE 12 Droit des procédures collectives 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 13 Expertise judiciaire et arbitrage 21 H Cours 2 1 Mixte

UE 14 Les avantages fiscaux 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 15 Ingénierie financière 21 H Cours 2 1 Mixte

UE 16 Finance d’entreprise 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 17 Management des systèmes d’information 63 H Cours 4 2 Mixte

UE optionnelle Conduite du changement et GRH 21 H Cours 2 1 Mixte

Page 6
Gestion de projet de systèmes d’information 21 H Cours 2 1 Mixte

TOTAL 378 H 32 16

Page 7
MASTÈRE 2 - SEMESTRE 3

Université : Université de Sousse Etablissement : ISFF Sousse Mastère Professionnel CCA

Domaine de formation : Gestion Mention Comptabilité

Réf. Unité d’enseignement Volume horaire Type de l’enseignement Nombre de crédits accordés Coefficient Modalité d’évaluation

UE 18 Consolidation des états financiers 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 19 Audit financier et éthique professionnelle (2) 63 H Cours 4 2 Mixte

UE 20 Commissariat (aux comptes et aux apports) 63 H Cours 4 2 Mixte

UE 21 Droit pénal des affaires 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 22 Fiscalité internationale 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 23 Contrôle et contentieux en matière fiscale 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 24 Finance internationale 21 H Cours 2 1 Mixte

UE 25 Stratégie de l’entreprise 42 H Cours 4 2 Mixte

UE 26 Comptabilité des fusions 21 H Cours 2 1 Mixte

Page 8
Droit fiscal international et des groupes 21 H Cours 2 1 Mixte
UE optionnelle
Management de la qualité 21 H Cours 2 1 Mixte

TOTAL 399 H 34 15

Page 9
MASTÈRE 2 - SEMESTRE 4

Université : Université de Sousse Etablissement : ISFF Sousse Mastère Professionnel CCA

Domaine de formation : Gestion Mention Comptabilité

Réf. Unité d’enseignement Modalité


Volume horaire Type de l’enseignement Nombre de crédits accordés Coefficient
d’évaluation

UE 27 Cas de synthèse en « Comptabilité » 42 H 4

Cas de synthèse en « Audit financier et éthique


UE 28 21 H 2
professionnelle »
Cas de synthèse en « Commissariat aux comptes et
UE 29 21 H 2
droit des affaires »

UE 30 Cas de synthèse en « Fiscalité » 21 H 3

UE 31 Cas de synthèse en « Finance » 21 H 3


- Assiduité
- Traitement
Cas de synthèse en « Gestion et Management des des études de
UE 32 21 H 3
systèmes d’information » cas à domicile
- Participation
active à la
résolution des
études de cas
UE 33 Initiation à la méthodologie de la recherche 21 H 3 en classe
- Autre travail à
domicile

Page 10
Etude de cas (traitant d’un problème spécifique lié à la
profession comptable)
Ou Soutenance
UE 34 10
Rapport de stage (document analytique suite à un stage devant un jury
professionnel dans une entreprise ou un cabinet
comptable)

TOTAL 168 H 30

Page 11
3- Descriptif du mémoire de mastère de recherche ou du stage de fin d’études du
mastère professionnel (objectifs, organisation, durée, activités pratiques remplaçant le stage de fin
d’études le cas échéant, modalités du mémoire ou du rapport de stage, conditions de soutenance,
validation….)

Après avoir achevé avec succès leurs formation en mastère, les étudiants sont appelés a effectuer
un stage professionnel d’une durée minimale de trois mois. Ce stage va leurs permettre de voir de
près le climat de travail et vivre une expérience professionnelle concrète. Dans ce contexte un
rapport de stage doit être effectué par chaque étudiant. Ce document sera élaboré sous la
direction de deux encadreurs (un encadreur académique qui doit être un cadre supérieur ayant un
grade minimale de maître assistant, et un deuxième encadreur professionnel qui correspond au
responsable de l’organisation ou bien la direction dans laquelle le candidat a effectué son stage).
En plus de rapport de stage, un cahier de stage signé par l’établissement, est délivré à chaque
étudiant. Dans ce cahier l’étudiant est appelé a décrire un résumé des activités qu’il a effectué
durant chaque semaine. L’autorisation de soutenance est accordée une fois que les deux
encadreurs jugent que son travail est soutenable. Pour passer à la soutenance, l’étudiant doit
apporter avec lui, en plus du rapport de stage, une attestation de stage et le cahier de stage signé
par l’encadreur professionnel. Le jury est composé de trois enseignants ou plus ayant un grade
de maître assistant ou son équivalent.

4- Inter liaisons entre les semestres du parcours, passerelles (*), évaluation et


progression

Normalement les étudiants entrants en M2 sont issus du M1. Cependant les étudiants issus d’un mastère
équivalent ne peuvent intégrer le M2 qu’après avis de la commission de mastère. A la sortie du M2, les
étudiants sont appelés a effectuer un stage et à préparer un rapport qui serait dirigé par au moins deux
encadreurs, un professionnel et un académique. Le diplôme de mastère professionnel ne sera accordé
qu’après la soutenance de rapport de stage.

5- Liste des enseignants et des autres compétences participants aux activités de


formation

Etablissement Nom Grade spécialité UE concernées


Manel RAJHI
/Prénom Normes internationales
MA
d’information financière (1)
Evaluation et regroupement
De l'établissement Emna ROUATBI d’entreprises
MA
concerné

MA
« Institut Supérieur de Lotfi ARFAOUI Droit des sociétés commerciales
Finances et de Fiscalité
de Sousse » Nadia Fiscalité approfondie
ELOUAER MA Fiscalité internationale

Hamida ASSAFI Enseignante Anglais des affaires

Page 12
Finance d’entreprise
Sadok
MA Finance des marchés
GASSOUMA

Ingénierie financière
Sonia MAKNI MA
Finance internationale

Besma
Contrôle de gestion (approfondi et
CHOUCHENE MA
stratégique)

Naoufel
MA Economie internationale
LIOUENE

Bessem Management stratégique


MA
BOUBAKER Stratégie de l’entreprise

Anouar
RAZGALLAH MA Grands débats contemporains

Mohamed Progiciels de gestion intégrés


Assistant
Maddeh

Mohamed BEN
Normes internationales
BRAHIM Expert-comptable
d’information financière (2)

Férid BEN Assistant procureur


JOUHA Droit des procédures collectives
de la république

Ramzi GUIDR Juge au cours de


Expertise judiciaire et arbitrage
première instance

Les avantages fiscaux


Narjess
Expert-comptable Droit fiscal international et des
BERGAOUI
groupes

Management des systèmes


Nihed MRABET MA
d’information

Henda GHARBI MA Conduite du changement et GRH

Nejeh Gestion de projet de systèmes


MA
CHAABENE d’information

Hatem
Audit financier et éthique
FATHALLAH Expert-comptable
professionnelle (1) et (2)

Page 13
Abdejlil MEHRI
Droit pénal des affaires

Mohamed Ali Contrôle et contentieux en matière


Conseiller fiscal
JDAY fiscale

Consolidation des états financiers


Commissariat (aux comptes et aux
Inès ELAISSI MA
apports)
Comptabilité des fusions

Non universitaires (Professionnels, experts et autres)

Kamel BEN
Professionnel Management de la qualité
NJIMA

6- Equipements spécialisés et locaux

6-1- Moyens disponibles

Une salle destinée au mastère professionnel muni d’un équipement audio-visuel


Salle de périodique
Salle de lecture
Accès internet
Un laboratoire d’informatique où spss, stata, Eviews et R sont installés

6-2- Moyens prévus

7- Partenariat (préciser la nature des partenariats et ses modalités)

7-1- Partenariat universitaire en Tunisie et à l’étranger

Etablissement Activités Nature et modalités des partenariats

Page 14
7-2- Partenariat avec le milieu professionnel, économique et social (Voir un listing des
conventions en annexe)

Nature et modalités
Etablissement Convention Activités
des partenariats
insertion dans la vie
UTICA Sousse Partenariat Organisation patronale
professionnelle
Insertion dans la vie
Cabinet Narjess BERGAOUI Partenariat Bureau d’expertise comp.
professionnelle
MMCO Partenariat Insertion dans la vie Société
Audit training management professionnelle
Insertion dans la vie
Partenariat cabinet
and consulting professionnelle
Insertion dans la vie
Cabinet Hatem FATHALLAH Partenariat Bureau d’expertise comp.
professionnelle

Page 15
Avis et visas
Le Doyen / Directeur de d'établissement

L'avis du conseil scientifique de l'établissement doit se baser sur les critères de qualité et
d’employabilité. Il doit favoriser l'exploitation optimale des ressources 0es et matérielles au
niveau de l'établissement.

Approuvée

Motifs du refus (le cas échéant) …………………………………………………...


………………………………………………………………………………………….
Signature et cachet du chef d'établissement

Le Président de l'Université

L'avis du conseil de l'université doit se baser sur les critères de qualité et d’employabilité. Il doit
favoriser l'exploitation optimale des ressources humaines et matérielles au niveau de l'université.

Approuvée Non approuvée

Signature et cachet du Président de l'Université

Page 16
Mastère 1 - Programme Comptabilité-Contrôle-Audit
 Semestre 1 - Programme Comptabilité - Contrôle - Audit

Page 17
Normes internationales d’information financière (1)

OBJECTFS

Ce cours constitue la première partie du module de consolidation en normes internationales


IFRS du programme de Mastère CCA. Il s'attache d'abord à définir la notion de groupe, de
périmètre et de méthode de consolidation avant de développer toutes les écritures de pré-
consolidation, de cumul et de consolidation aboutissant à l'établissement du bilan et du
compte de résultat consolidé. Ce cours permet de :
- Connaître la spécificité des règles relatives à la comptabilité de groupe.
- Réussir à définir le périmètre d'un groupe et les méthodes de consolidation applicables.
- Enregistrer les écritures de retraitements des comptes afin de préparer l'établissement d'un
bilan et d'un compte de résultat consolidé.
- Etre capable de lire et comprendre des états financiers consolidés
- Etre en mesure de participer à la consolidation des comptes dans un cabinet d'expertise
comptable ou une direction financière de filiale ou de groupe.

PLAN

I : Présentation de la consolidation
II : Retraitement de pré-consolidation
III : Ecriture de consolidation
IV : Construction de documents de synthèse de groupe

Bibliographie

 Manuel de consolidation : Principes et pratiques (2013), JM. Palou, Groupe Revue


Fiduciaire.
 Comptabilité et audit DSCG 4 (2014), Manuel et applications, R. Obert, MP.
Mairesse, Dunod.
 Comptabilité et audit DSCG 4 (2013), Cas pratiques, R. Obert, MP. Mairesse, Dunod.
 Comptabilité et audit DSCG 4 (2014), dir. A. Burlaud, Foucher.
 Mémento comptes consolidés 2014 (2014), C. Lopater, A-L. Blandin, PWC, Editions
Francis Lefebvre.

Page 18
Evaluation et regroupement d’entreprises

OBJECTFS

À la fin de ce cours, l’étudiant peut :


-
Décrire les fondements des normes comptables en vigueur ayant trait aux regroupements
d’entreprises et à la conversion des opérations conclues en devises étrangères ;
comptabiliser des opérations portant sur les placements intersociétés ;
Dresser des états financiers consolidés soit à la date d’acquisition ou à une date ultérieure, et
procéder à l’élimination d’opérations intersociétés ;
Comptabiliser adéquatement les opérations portant sur les devises étrangères ;
Recommander certaines stratégies de regroupement et de réalisation d’opérations en devises é
trangères qui cadrent avec les objectifs poursuivis par l’entreprise ;
Intégrer certaines connaissances de comptabilité acquises précédemment dans le contexte de
regroupements d’entreprises et d’opérations conclues en devises étrangères ;
Expliquer l’importance de l’établissement de normes acceptables pour la présentation de
l’information financière ayant trait aux regroupements d’entreprises et aux opérations
conclues en devises étrangères.

PLAN

I : Introduction et placements
II : Regroupements d’entreprises et écart d’acquisition
III : États financiers consolidés
IV : Profits résultant d’opérations intersociétés en amont et en aval
V : Coentreprises et autres sujets relatifs aux regroupements d’entreprises
VI : Opérations conclues en devises étrangères

Bibliographie

Blanchot F., (2007), L’alliance comme levier et lieu du changement, article paru dans Gestion
du changement (sous la direction de Meier O.), Dunod.
Bouayad A., (2007), Les alliances stratégiques, Dunod, 199 p.
Clerd-Girard P., (2005), Alliances entre PME/PMI industrielles – bonnes pratiques, Chambres
de commerce et d’industrie de Lyon.
Desmeuraux A., (2009), Tout le processus stratégique : Segmentation, diagnostic, choix,
Pearson Éducation, 215 p. Dumalin F., (2004), Initier et conduire une action collective,
Accompagnement des petites et très petites entreprises, ANACT.
Dussauge P. et Garette B., (1995), Les stratégies d’alliance, Editions d’Organisation.
Josserand E., (2001), L’entreprise en réseau, Vuibert, 168 p. Killi A., (2005), Référentiel de
compétences, cœur de métiers – Métiers du développement territorial.
Le Boterf G., (2008), Travailler efficacement en réseau : une compétence collective, Ed
Organisation, 166 p.
Le Roy F. et Yami S., (2009), Management stratégique de la concurrence, Dunod, 288 p.

Page 19
Morin et al., (2007), Les indicateurs de performance, Guerin Canada, 167 p.
Villaret M., (2010), Financement régionaux : leviers de croissance et de compétitivité, Janvier
2010.
Vouillot E. et Brocard J.C., (2009), Ingénierie des groupements entre PME-PMI, DRIRE
Franche Comté.

Page 20
Droit des sociétés commerciales

OBJECTIFS

Règles applicables aux différentes formes de société et principales opérations de


restructuration des sociétés

PLAN

PARTIE I : Les sociétés à risques illimités ou « sociétés de personnes »

I : La société en nom collectif (SNC)


II : La société civile
III : Les sociétés sans personnalité morale

PARTIE II : La société à responsabilité limitée (SARL)


I : La SARL pluripersonnelle
II : L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)
III : Les sociétés par actions
IV : La société anonyme (SA)

PARTIE III : Les principales opérations de restructuration des sociétés

I : La transformation des sociétés


II : Les modifications du capital social
III : Les fusions, scissions et apports partiels d’actif

Bibliographie

 M. COZIAN, A. VIANDIER, F. DEBOISSY, Droit des sociétés, Litec, 2014


 B. DONDÉRO, Droit des sociétés, Dalloz – HyperCours, 2013
 Ph. MERLE, A. FAUCHON, Sociétés commerciales, Précis Dalloz, 2015
 B. PETIT, Droit des sociétés, Litec, collection « objectif droit », 2012
 A. CHARVÉRIAT, A. COURET, B. MERCADAL, Mémento pratique Francis
LEFEBVRE, Sociétés commerciales, 2015

Page 21
Fiscalité approfondie

OBJECTIFS

L'objectif du cours consiste à permettre à l'étudiant d'acquérir les connaissances nécessaires


pour analyser les cas courants de fiscalité directe et indirecte qu'une entreprise tunisienne
rencontre, pour proposer des solutions. Il permet également d’étudier le régime spécifique lié
à certaines opérations fiscales en mettant en évidence les difficultés pratiques.

PLAN

Introduction générale à l'impôt et au droit fiscal


I : Règles générales (champ d’application, modes d’imposition…)
II : Détermination des revenus nets catégoriels
III : Liquidation et modalités de paiement
IV : Cas particuliers : compte épargne en action, régime des dividendes, assurance vie,
régime forfaitaire, régime de retenue à la source
V : Le champ d’application de la TVA
VI : Le fonctionnement de la TVA

Bibliographie

[1]. AYARI, K. (2006). Contentieux fiscal (contentieux d’assiette, contentieux de


recouvrement et contentieux fiscal pénal (en arabe). Tunis, CEJJ.
[2]. CHATTY, A., et MARCHAT, D. (2001). Le contrôle fiscal de l’entreprise. Paris,
HERMES.
[3]. Code de L’IRPPR et IS
[4]. Code de la TVA
[5]. Codes des avantages fiscaux
[6]. YAICH, A. (2002). Théorie fiscale. Les éditions Raouf YAICH.
[7]. YAICH, R. (2001). Fiscal 2011, édition Raouf yaich

Page 22
Anglais des affaires

OBJECTIFS

Pratique de l'anglais comptable, économique et professionnel.


Ce cours permet d’acquérir :

- un vocabulaire économique et connaissance des media anglophones ;


- un lexique comptable anglophone ;
- anglais des affaires

L’étudiant peut acquérir une capacité à comprendre et s’exprimer en anglais à l'écrit et à l'oral
sur des questions économiques et une maîtrise de l'anglais professionnel et comptable
(compréhension et expression orales et écrites).

PLAN

MODALITES PEDAGOGIQUES / NATURE DES SUPPORTS

Etude de documents (articles, extraits d'ouvrages, reportages, documentaires) tirés de


l'actualité économique autour des grands thèmes proposés par les enseignants d'économie.
Travail autour d'exercices d'entraînement portant sur le vocabulaire économique, comptable et
professionnel. L'ensemble des documents étudiés est réuni dans un fascicule distribué aux
étudiants en début de semestre.

Page 23
Finance des marchés

OBJECTIFS

L’objectif central de ce cours est de montrer que les principes de base des marchés financiers
sont relativement simples. Toutefois, à partir de ces principes de base, l’ingénierie financière
contemporaine a créé et continue de créer une immense variété de produits de plus en plus
complexes.
Un des problèmes majeurs de la finance consiste à estimer le prix d’un instrument financier ;
cette évaluation est d’autant plus complexe que le produit est lui-même complexe.

PLAN

I : Les projets d’investissement


II : Modalités de financement
III : Politique de dividendes

Bibliographie

Hamon J., 2011, « Bourse et gestion de portefeuille », Economica, 4è édition.


Benninga S., 2008, Financial Modeling, 3è ed.
Hamon J. et B. Jacquillat, 2011, « La bourse », Que Sais-je ? PUF,n° 825, 6è édition.
Copeland T. E., J.F. Weston and Kuldeep Shastri, 2003,"Financial theory and corporate
policy", Addisson Wesley, 4è edition
Bodie Kane Marcus, 2007, Investments, 7è édition, MacGraw-Hill Irwin.

Page 24
Contrôle de gestion (approfondi et stratégique)

OBJECTIFS

Ce cours doit permettre d'élaborer une critique des méthodes de calcul de coûts et d'envisager
une gestion stratégique des coûts. Il débouche sur une démarche de diagnostic et contrôle
budgétaire.
Ce cours permet aux étudiants de :
- Etre capable de dépasser les concepts pour les adapter à une situation donnée
- Proposer, en la justifiant, une approche de calcul de coûts

PLAN

I : Critique et diagnostic des techniques de calcul de coûts


II : ABC - Réponses aux insuffisances des méthodes classiques
III : Gestion stratégique des coûts
IV : Contrôle budgétaire de l’activité commerciale

Bibliographie

 DSCG3 Management et Contrôle de gestion : M JOUGLEUX et YF LIVIAN Chez


FOUCHER
 DSCG3 Management et Contrôle de gestion : P FABRE, S SEPARI, G SOLLE…
Chez DUNOD
 DSCG3 Management et Contrôle de gestion : B. PIGE etc…Chez NATHAN
 DSCG3 Management et Cont de gest° (L’essentiel en fiches) : S SEPARI, G
SOLLE… Chez DUNOD
 Contrôle de Gestion Alazard et Sépari Dunod

 Contrôle de Gestion Dumas et Larue chez LEXIS


 Contrôle de Gestion Cuyaubère et Muller chez Revue Fiduciaire /Nathan
 Contrôle de Gestion Langlois et Bonnier chez FOUCHER
 Pilotage de l’entreprise et contrôle de gestion : DEMEESTERE LORINO et MOUTIS
Chez DUNOD
 Grand Livre du Contrôle de gestion : DESIRE HIRCH et POLOSSAT Chez Eyrolles
 Comptabilité de Gestion Burlaud et Simon chez VUIBERT
 Contrôle de Gestion H.Bouquin chez DUNOD
 Les nouveaux visages du Contrôle de Gestion X.BOUIN et FX SIMON chez DUNOD
 L’analyse de la valeur, P. Litandon, éditions d’Organisation
 L’analyse de la valeur, J. Lachnitt, collection « Que sais-je?»
 La dynamique de l’analyse de la valeur, M. Litaudon et A. Réfabert, éditions
d’Organisation
 La gestion stratégique des coûts, John K. Shank & Vijay Govindarajan,éditions
d’Organisation

Page 25
Economie internationale
OBJECTIFS

Ce cours a pour objectif d'amener l'étudiant à approfondir ses connaissances des aspects
théoriques, institutionnels et politiques du fonctionnement des marchés internationaux des
biens et services et de la mobilité internationale des travailleurs et des capitaux.

 Origines et destinations des mouvements internationaux des biens et services.


 Principales théories explicatives de la structure du commerce mondial.
 Impact du commerce international sur la croissance, le niveau de vie, le
développement et la répartition de la richesse.
 Instruments et conduite de la politique commerciale : protection tarifaire et non
tarifaire, droits compensatoires.
 Rôle des institutions internationales dans le développement des marchés
commerciaux.
 Élimination progressive des obstacles aux échanges internationaux : multilatéralisme
et accords régionaux.
 Les expériences de l'Union Européenne et de l'Accord de libre-échange nord-
américain.
 Mobilité internationale du capital et du travail : firmes multinationales et fuite des
cerveaux.
 Le commerce international et les normes relatives au travail et à la protection de
l'environnement.
 Balance des paiements, régimes de taux de change et système monétaire international.

PLAN

I : L'harmonie naturelle des relations Internationales.


II : La nature conflictuelle des relations économiques internationales.
III : Pacifier les relations économiques internationales.
IV : Les relations commerciales
V : Les relations monétaires et financières internationales.
VI : La crise des relations économiques internationales

Bibliographie

Adda J., 2005, La mondialisation de l'économie : Genèse et problèmes, La découverte.


Bairoch, P., 1994, Mythes et paradoxes de l'histoire économique, Paris, éditions La
Découverte.
Berthaud P., Kebadjian G., 2006, La question politique en économie internationale, La
découverte.
Chavagneux, C., 2004, Economie politique internationale, Paris, Editions La Découverte.
Gilpin R., 2001, Global Political Economy, Understanding the International Economic Order,
Princeton University Press.
Oatley T., 2007, International Political Economy, Pearson

Page 26
Siroën, J.M., 2000, La régionalisation de l’économie mondiale, La Découverte, Collection
repères.
Stiglitz J., 2002, La grande désillusion, Paris, Fayard.

Page 27
Management stratégique

OBJECTIFS

Après une définition de la stratégie et des concepts de base, ce cours présente les
méthodologies de diagnostic stratégique, les modalités des choix stratégiques et les processus
de mise en actes de la stratégie retenue. Ce cours permet une maîtrise des concepts de base de
la stratégie, une maîtrise des grandes options stratégiques et une compréhension de la
complexité des processus de conception/mise en acte de la stratégie.

PLAN

Introduction

Partie I : Le diagnostic stratégique


I : Le diagnostic externe : l'analyse de l'environnement
II : Le diagnostic interne : l'analyse de la capacité stratégique de l'entreprise
III : Le diagnostic interne et externe : les matrices de portefeuille d'activités
IV : Les attentes et intentions des parties prenantes

Partie II : Les choix stratégiques


I : La stratégie au niveau de l'entreprise
II : La stratégie par domaine d'activité
III : Orientations et modes de développement

Partie III : Le déploiement stratégique


I : L'organisation
II : Les leviers stratégiques
III : Gérer le changement stratégique
IV : Comprendre les processus stratégiques

Bibliographie

G. JOHNSON, K. SCHOLES, R. WHITTINGTON et F. FRERY, stratégique, Pearson


Education, 7° édition, 2005.
J.-P. HELFER, M. KALIKA et J. ORSINI, Management, stratégie et organisation, Vuibert, 6°
édition, 2006.
A. DESREUMAUX, X. LECOCQ et V. WARNIER, Stratégie, Pearson Education, 1° édition,
2006.
T. ATAMER et R. CALORI, Diagnostic et décisions stratégiques, 2° édition, Dunod, 2003.
R.-A. THIETART et J.-M. XUEREB, stratégies, Dunod, 2005.

Page 28
Grands débats contemporains

OBJECTIFS

Dans le cadre de la préparation au grand oral d'économie, deux thématiques sont proposées
aux étudiants, l'une sur l'UEM en crise, et l'autre sur les enjeux climatiques européens et
internationaux. Ce cours permet aux étudiants :
Une formation de la Zone euro, élargissement, gouvernance et politique monétaire de l'UEM,
passage de la crise des subprimes à la crise des dettes publiques européennes, risque de
déflation
Effet de serre anthropique, diagnostic et préconisations du GIEC, panorama statistique
international et mesure des émissions de GES, enjeux énergétiques, protocole de Kyoto,
directive quotas CO2 de l’UE, Mécanisme de développement propre, marché carbone
Exploiter la comparaison USA-UEM et la théorie des zones monétaires optimales pour
expliquer la durée de la crise européenne, repérer en quoi la sortie de crise de l'UEM implique
sa mutation.
Appréhender les outils macroéconomiques ("Cap and Trade") et microéconomique (bilan
carbone entreprise) d’atténuation de l’effet de serre anthropique, identifier la lutte contre le
changement climatique comme un bien public international.

PLAN

I : Organisation et régulation de l’économie


II : Croissance, changement technologique et emploi
III : Economie de la connaissance et de l’immatériel
IV : Réseaux, territoires, pôles de compétitivité
V : Les déséquilibres spatiaux, sociaux et environnementaux
VI : Marché et économie non marchande
VII : Protection sociale et solidarité

Bibliographie

 Michel Dévoluy, L'Euro est-il un échec ?, Débat-Réflexe Europe, La Documentation


française.
 Marie-Annick Barthes, Economie de l’Union européenne, CH4 et CH5, Economica
 Ivan Zelanco, La Finance carbone, Dunod
 Caisse des Dépôts, Repères-Chiffres Clés du Climat France Europe Monde

Page 29
Progiciels de gestion intégrés

OBJECTIFS

Le cours se présente sous la forme de plusieurs modules connexes :


Introduction aux progiciels de gestion intégrés - partie théorique
Compréhension, utilisation et initiation au paramétrage des progiciels de gestion intégrés -
partie pratique se déroulant sur CEGID BUSINESS PLACE
Il permet aux étudiants :
- Initiation aux technologies informatiques induites par les PGI
- Assimiler les forces et faiblesses des systèmes d'information intégrés au sein des entreprises,
- Appréhender l'importance de la structure analytique (clé, segment, section, pyramide) au
sein d'un PGI
- Comprendre la complexité des échanges intégrés et l'importance d'un découpage par process
- Connaître les principaux composants applicatifs mis en œuvre dans un système
d'information,
- Définir les chaînes applicatives critiques dans l'appréciation d'un système informatique,
- Analyser les interconnexions entre différents modules d'un PGI : gestion commerciale,
achats, comptabilité
- Appréhender le fonctionnement et les impacts des ICA

PLAN

Partie Théorique : Les progiciels de gestion intégrés

Partie Pratique : CEGID BUSINESS PLACE

Bibliographie

 2002 Review Technical Information Manual, Information Systems Audit and Control
Association (ISACA), 365 pages, 2002
 IT Gouvernance - Maîtrise d'un système d'information, Frédéric Georgel, Dunod, 200
pages, Mai 2005
 ERP et progiciels de gestion intégrés, De la décision d'implantation à l'utilisation
opérationnelle, Jean-Louis Thomas, Dunod, 325 pages, Avril 2005

Page 30
Mastère 1 - Programme Comptabilité-Contrôle-Audit
 Semestre 2 - Programme Comptabilité - Contrôle - Audit

Page 31
Normes internationales d’information financière (2)

OBJECTIFS

Maitrise des bases comptables et fiscales. Approfondir les normes internationales.

PLAN

I : Gestion de l’impôt sur les bénéfices : norme IAS 12


II : Les passifs selon la norme IAS 37
III : Les avantages du personnel selon la norme IAS 19
IV : Les instruments financiers selon IAS 32, 39 ETIFRS 9

Bibliographie

COMPTABILITE EN NORMES IFRS EDITIONS D'ORGANISATION.

Manuel de consolidation : Principes et pratiques (2013), JM. Palou, Groupe Revue Fiduciaire.
Comptabilité et audit DSCG 4 (2014), Manuel et applications, R. Obert, MP. Mairesse,
Dunod.
Comptabilité et audit DSCG 4 (2013), Cas pratiques, R. Obert, MP. Mairesse, Dunod.
Comptabilité et audit DSCG 4 (2014), dir. A. Burlaud, Foucher.
Mémento comptes consolidés 2014 (2014), C. Lopater, A-L. Blandin, PWC, Editions Francis
Lefebvre.

Page 32
Audit financier et éthique professionnelle (1)

OBJECTIFS

Le cours porte sur les devoirs de l’administrateur agréé qui œuvre en pratique privée et sur les
règles de conduite de la profession. On y aborde également la notion du secret professionnel,
en traitant tant les conditions d’existence que les exceptions et les conditions d’inapplication.
Les situations de conflits d’intérêts font également l’objet d’attention, incluant les notions de
loyauté et d’indépendance.

PLAN

I : Distinguer l’éthique et la déontologie


II : Quels moyens pour l’éthique ?
III : L’éthique avant la déontologie ?

Bibliographie

BEGIN, Luc (2008), « Titulaires de rôle(s) et acteurs moraux : tension et paradoxe de l’éthique
organisationnelle », Pyramides, no 16/1, p. 63-81.
BEGIN, Luc (dir.) (2009a), L’éthique au travail, Montréal, Liber. (Coll. « Éthique publique,
hors-série ».)
BEGIN, Luc (2009b), « Une loi sur l’éthique des parlementaires ? Une confusion des genres »,
Les Cahiers du 27 juin, vol. 5, no 1, p. 31-33.
BOISVERT, Yves, et al. (2003), Petit manuel d’éthique appliquée à la gestion publique,
Montréal, Liber. (Coll. « Éthique publique, hors-série ».)
BOISVERT, Yves (dir.) (2007), L’intervention en éthique organisationnelle : théorie et
pratique, Montréal, Liber. (Coll. « Éthique publique, hors-série ».)
BOISVERT, Yves (2009), La face cachée des élus. Engagement, responsabilité et
comportement éthique, Québec, Presses de l’Université du Québec.
BOISVERT, Yves (2011), L’institutionnalisation de l’éthique gouvernementale. Quelle place
pour l’éthique ?, Québec, Presses de l’Université du Québec.
GROUPE DE TRAVAIL SUR L’ETHIQUE DANS LE MILIEU MUNICIPAL (2009), Éthique et démocratie
municipale,Québec, Gouvernement du Québec, Ministère des Affaires municipales, des
Régions et de l’Occupation du territoire.
LEGAULT, Georges A. (1999), Professionnalisme et délibération éthique. Manuel d’aide à la
décision responsable, Sainte-Foy, Presses de l’Université du Québec.
LEGAULT, Georges A. (2006), « La place de l’éthique organisationnelle dans la médiation
organisationnelle », Revue de prévention et règlement des différends, vol. 4, no 2, p. 1-21.
PAINE, Lynne Sharp (1994), « Managing for organizational integrity », Harvard Business
Review, vol. 72, no 2, p. 106-119.
SEKERKA, Leslie E. (2009), « Organizational ethics education and training: a Review of best
practices and their application », International Journal of Training and Development, vol. 13,
no 2, p. 77-95.
STANSBURY, Jason, et Bruce BARRY (2007), « Ethics programs and the paradox of control »,
Business Ethics Quarterly, vol. 17, no 2, p. 239-261.
TREVIÑO, Linda K., et al. (1999), « Managing ethics and legal compliance », California
Management Review, vol. 41, no 2, p. 131-151.

Page 33
TYLER, Tom, et al. (2008), « The ethical commitment to compliance: building value-based
cultures », California Management Review, vol. 50, no 2, p. 31-51.
WEAVER, Gary R., et Linda K. TREVIÑO (1999), « Compliance and values oriented ethics
programs: influences on employees’ attitudes and behavior », Business Ethics Quarterly,
vol. 9, no 2, p. 315-335.

Page 34
Droit des procédures collectives

OBJECTIFS

Présentation du dispositif législatif en matière de droit des entreprises en difficulté. Mise en


lumière de la volonté législative de détection et de traitement anticipé des difficultés.
Présentation des différentes procédures collectives de droit français : sauvegarde,
redressement et liquidation judiciaire. Ce cours permet d’identifier les débiteurs du droit des
entreprises en difficulté et les possibilités qui leurs sont offertes par le droit français afin de
les régler.

PLAN

Introduction et historique du droit des entreprises en difficulté en France.


I : Les débiteurs du droit des entreprises en difficultés.
II : La phase de détection et de prévention des difficultés.
III : Le règlement amiable des difficultés.
IV : Les critères d’ouverture d’une procédure collective.
V : Les effets du jugement d’ouverture en sauvegarde et redressement.
VI : Les plans de redressement et de sauvegarde.
VII : La liquidation judiciaire.
VIII : Les sanctions spécifiques au droit des entreprises en difficulté.

Bibliographie

- Entreprise en difficulté, F. Pérochon, LGDJ.


- Droit des entreprises en difficulté, C. Saint-Alary-Houin, Montchrestien, coll. Domat.
- Droit des entreprises en difficulté et instruments de paiement et de crédit, Hypercours
Dalloz, M.-L. Coquelet.
- Procédures collectives, A. Lienhard, Delmas.
- Droit et pratique des procédures collectives 2014-2015, P.-M. Le Corre, Dalloz, coll. dalloz
action.
- Memento sociétés commerciales 2015, Ed. F. Lefebvre, Chapitre 8 Entreprises en difficulté,
n° 90500 et ss.

Page 35
Expertise judiciaire et arbitrage

OBJECTIFS

Ce cours met en exergue l’arbitrage et l’expertise qui peuvent se confondre car ils consistent
l’un et l’autre à demander à des tiers d’intervenir en vue de permettre le règlement d’un litige.

PLAN

I : L’organisation judiciaire
II : L’expertise judiciaire : notions de base
III : Les domaines d’intervention de l’expert judiciaire
IV : Contentieux de l’entreprise
V : L’arbitrage

Bibliographie

Code des Sociétés Commerciales


Code des Obligations et des Contrats
Code de l'arbitrage
Code de commerce
Code de la comptabilité publique
Code de procédure pénale
Code du statut personnel
Recueil des textes relatifs aux comptables, aux experts comptables et aux commissaires aux
comptes
Code de l'impôt sur le revenu des personnes physiques et de l'impôt sur les sociétés
Cahiers de l'académie N°15 Mars 2009

Page 36
Les avantages fiscaux

OBJECTIFS

Les dispositifs fiscaux sur la philanthropie et le mécénat sont différents pour les entreprises et
les particuliers. La loi du 1e août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux
fondations, dite «loi Aillagon», a contribué de manière significative à l'instauration d'un cadre
juridique et fiscal favorable au financement d'initiatives privées d'intérêt général, qu’il
s’agisse de celles des citoyens ou des entreprises.

PLAN

I : Code d’incitation aux investissements


II : Code de l’IRPP et de l’IS
III : Lois spécifiques

Bibliographie

Ouerfelli Ahmed : « Etudes en droit fiscal », Tunis, GLD, 2007.

BaccoucheNéji : « Droit fiscal général », Tunis, groupe Loukil, 2008.

Ayadi Habib : « Droit fiscal, impôt sur le revenu des personnes physiques et impôt sur les
sociétés », Tunis, CERP, 1996.

DRISS, S. (2007). L’attractivité des investissements directs étrangers industriels en


Tunisie. Région et Développement, (25-2007), 137-156.

Code d’incitation aux investissements

Codes des avantages fiscaux

YAICH, A. (2002). Théorie fiscale. Les éditions Raouf YAICH.

YAICH, R. (2001). Fiscal 2011, édition Raouf yaich

Page 37
Ingénierie financière

OBJECTIFS

Maîtriser les outils opérationnels et les produits financiers (avec appel au marché des
capitaux) en vue d'apporter une solution sur mesure au financement de l'entreprise.
Les connaissances à acquérir sont :
- Apprendre à aborder clairement les problèmes de stratégie financière et à être précis dans la
détermination du problème à traiter.
- Développer l'aptitude à l'analyse d'un problème financier, et à mesurer le risque que peut
entraîner toute décision financière.

PLAN

I : Le choix de financement
II : L'analyse du BPA
III : L'analyse de la valeur de l'action de l'entreprise
IV : Les chances de conversion
V : L'analyse de la richesse de l'actionnaire
VI : Les différentes contraintes

Bibliographie

 Ingénierie financière, 2004 3ème édition, Gensse P, Topsacalian .,Economica


 Finance, septembre 2005, 4ème édition, Teulié J., Topsacalian P., Vuibert.

Page 38
Finance d’entreprise

OBJECTIFS

Le cours propose une grille d'analyse globale permettant de comprendre la relation entre le
développement de l'entreprise, sa logique de financement et son système de gouvernance.

PLAN

I : La logique de développement de l'entreprise


II : La logique de financement de l'entreprise
III : La logique de gouvernance de l'entreprise

Bibliographie

 Pierre Vernimmen, Finance d'entreprise, Dalloz, 2015.


 Laurent Batsch, Finance et Stratégie, Economica, 1999.
 Fabrice Roth, Stratégie Financière, B&F Editions, 2013.

 André Orléan, Le pouvoir de la finance, Odile Jacob, 1999.


 Olivier Meier et Guillaume Schier, Fusions Acquisitions, Dunod, 2012.
 Jean-Yves Léger, La communication financière, Dunod, 2003.
 Fabrice Roth, La gouvernance des entreprises, Hermes-Lavoisier, 2012.
 Patrick Navatte, Finance d'entreprise et théorie des options, Economica, 1998.
 Gérard Koenig, De nouvelles théories pour gérer l'Entreprise du XXIe siècle,
Economica, 1999.
 Revue Banque & Marchés
 The Journal of Finance
 Financial Analysts Journal
 Journal of financial Economics

Page 39
Management des systèmes d'information

OBJECTIFS

Le management du système d'information (aussi appelé dans un sens plus restreint :


informatique de gestion et parfois management de la performance) est une discipline du
management regroupant l'ensemble des connaissances, des techniques et des outils assurant la
gestion de données et leur sécurité, et plus généralement l'organisation et la protection du
système d'information.
Le système d'information doit être organisé, finalisé, construit, animé et contrôlé, ce qui
constitue un moyen d'optimisation de la performance de l'entreprise.
C’est une science en perpétuelle évolution en raison des nouveaux métiers émergents dans les
systèmes d’information.

PLAN

I : Sécurité des systèmes d'information


II : Gestion de projet Informatique

Bibliographie

 Management d'un projet Système d'information, Chantal Morley DUNOD 5ième


Edition
 Guide pratique de la sécurité informatique, Bruno Favre, Pierre-Alain Goupille
(DUNOD)
 DSCG 5 - Management des systèmes d'information, Annelise Couleau-Dupont et
Régis Tombarel
 DSCG 5 - Management des systèmes d'information, Michelle Gillet et Patrick Gillet

Page 40
Conduite du changement et GRH

OBJECTIFS

Ce cours a pour objectif principal de sensibiliser les étudiants aux problèmes humains dans les
entreprises et plus particulièrement aux problèmes soulevés lors de la conduite du changement
en entreprise.
Avec ce cours, les étudiants apprendront :
- A se poser les bonnes questions qui leur permettront, à terme, de mettre en place un projet
de changement adapté à la problématique de l’entreprise. Ces questions doivent également les
conduire à s’interroger sur les leviers à mettre en place afin de faciliter la conduire du
changement.
- A appréhender les différentes formes que peut prendre le changement en entreprise et le
style de conduite correspondant.
- A comprendre les réactions et comportements des individus confrontés au changement
- Les rôles remplis par chaque niveaux hiérarchiques (opérationnels, managers intermédiaires
et direction générale) dans la conduite du changement.
- A comprendre l’importance du management par le sens dans la conduite du changement.
- A formaliser un projet de changement
- A développer une dynamique continue de changement par l’apprentissage.

PLAN

Introduction
I : Diagnostic du changement
II : Planifier et mettre en œuvre le changement
III : Conduire le changement

Bibliographie

Chavel T, (2000), La conduite humaine du changement. Comment la réussir : de la parole aux


actes, Editions Démos.
Faurie C, (2003), Conduite et mise en oeuvre du changement : l’effet de levier, Éditions
Maxima.
Grouard B, Meston F, (2005), L’entreprise en mouvement : Conduire et réussir le
changement, Dunod.
Pettigrew, A.M. 1990. Longitudinal field research on change: Theory and practice.
Organization Studies of Management Studies 34(5): 769-791
Quirke, B. 1997. Communicating Corporate Change: A practical guide to communication and
corporate strategy. McGraw Hill: London
PICHAULT François, Gestion du changement : perspectives théoriques et pratiques, Editions
de Boeck, 2009
César B, D’Herbemont O, (2004), La stratégie du projet latéral : Comment réussir le
changement quand les forces politiques et sociales doutent ou s’y opposent, Collection:
Stratégies et Management, Éditions Dunod.
Pascart E, (2009), Six sigma : La force du changement en période de crise !, Editions
AFNOR.
Aldwani, A. M. (2001). Change Management Strategies for Successful ERP
Implementation: Business Process Management Journal, 7(3), 266–275.

Page 41
Al-Mashari, M. & Zairi, M. (2000). Information and business process equality: the case of
SAP R/3 implementation: The Electronic Journal on Information Systems in Developing
Countries, 2(4), 1–15.
Amoako-Gyampah, K. & Salam, A. F. (2004). An extension of the Technology Acceptance
Model in an ERP
Implementation Environment. Information & Management, 41(6), 731–745.
ARCHIER G (1991), Les leviers de la réussite : les tendances marquantes du management à
l’aube du 3e millénaire, InterEditions, Paris.
ARCHIER G, SERIEYX H, (1984), L'entreprise du troisième type, Seuil, Paris.
BONEU F, FETTU F., MARMONIER L., (1992), Piloter le changement managérial, Éditions
Liaisons, Paris.
CAUBET J, 1992, Penser l'entreprise autrement, Éditions Axel Noel, Paris.
FAUVET J.-C., BÜHLER N, (1992), La socio-dynamique du changement, Les Éditions
d’organisation, Paris.
GELINIER O, (1984), Stratégie de l’entreprise et motivation des hommes, Éditions Hommes
et Techniques, Paris.
GONDRAND F, (1989) Quand les hommes font la différence…, Les Éditions d'Organisation,
Paris.
KOTTER J P, HESKETT J L., (1993), Culture et performances : le second souffle de
l’entreprise, Les Éditions d’Organisation, Paris.
LANDIER H., (1984), L'entreprise face au changement, Éditions ESF, Paris.
L'entreprise poly cellulaire pour penser l’entreprise de demain, Éditions ESF, Paris, 1987.
MORIN P., (1995), La grande mutation du travail et de l’emploi, Les Éditions d’Organisation,
Paris.
THIETART R.-A., (1977), La dynamique de l’homme au travail, Les Éditions d’organisation,
Paris, 1977.
TURC E (2005),« Effets de récurrence dans la gestion des changements de rupture :
l’opportunisme paye-t-il mieux que la planification ? », Atelier AIMS « Stratégies de Rupture
», IAE de Lille (3 mai).
TURC E (2002), « Stratégies de changement et réactions des employés : vers une théorie de
l’accélération des changements organisationnels radicaux », XIIIe Congrès Annuel de
l’AGRH « Gestion des Ressources Humaines et Stratégie », Audencia Nantes, 21-23
Novembre 2002
TURC E (2002), « Time and Radical Change: A Research on Acceleration Techniques »,
XXIInd Annual
International Conference of the Strategic Management Society (SMS), in association with the
Boston
Consulting Group and INSEAD « Old Barriers Crumbling, New Barriers Rising », Paris, 22-
25 September 2002.

Page 42
Gestion de projet de systèmes d’information

OBJECTIFS

Ce cours expose les enjeux de la conduite de projet et définit la notion de projet dans le
contexte des systèmes d'information au CNRS. Il explique également les objectifs et
l'organisation du site web qui contient les documents de référence pour la conduite de projet.
Il présente les phases du cycle de vie d'un système d'information et décompose certaines
phases en étapes. L’un des aspects de la conduite des projets concerne les instances et les
acteurs qui accompagnent le développement d’un système d’information et qui en suivent son
exploitation et ses évolutions ultérieures.
L’objectif de ce cours est de donner les règles fondamentales et les recommandations au
niveau de l’organisation et du rôle des instances et des acteurs intervenant durant le cycle de
vie d’un système d’information.

PLAN

I : Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information"


II : Présentation du cycle de vie d'un système d'information
III : Synoptique de la documentation projet
IV : Pilotage des systèmes d'information : instances et acteurs

Bibliographie

ACSIOME, Modélisation dans la conception des systèmes d'information, Masson, 1989


GALACSI, Les systèmes d'information : analyse et conception, Dunod, 1984
GALACSI, Comprendre les systèmes d'information : exercices corrigés d'analyse et de
conception, Dunod, 1985
I. SOMMERVILLE, Le génie logiciel et ses applications, InterÉditions, 1985
C. TESSIER, La pratique des méthodes en informatique de gestion, Les Editions
d'Organisation, 1995
P. ANDRÉ et A. VAILLY, Conception des systèmes d’information –Panorama des méthodes
et des techniques, Ellipses, collection TECHNOSUP / Génie Logiciel, 2001
P. ANDRÉ et A. VAILLY, Spécification des logiciels – Deux exemples de pratiques récentes:
Z et UML, Ellipses, collection TECHNOSUP / Génie Logiciel, 2001

Page 43
Mastère 2 - Programme Comptabilité-Contrôle-Audit
 Semestre 3 - Programme Comptabilité - Contrôle - Audit

Page 44
Consolidation des états financiers

OBJECTIFS

 Connaître les particularités des états financiers consolidés en normes IFRS


 Présenter des états financiers sous référentiel IFRS
 Adapter la communication financière aux particularités de ces états

PLAN

I : Les normes de référence


II : L'enchaînement des opérations de consolidation
III : L'état de situation financière (bilan)
IV : L'état du résultat global
V : L'état de variation des capitaux propres
VI : L'état des flux de trésorerie
VII : L'information en annexe (les notes)
VIII : Présentation des états financiers intermédiaires

Bibliographie

BACHY et SION, Analyse financière des comptes consolidés-2ème édition-Normes IFRS:


Normes IFRS Dunod 2009.
CASTA, RAMOND. Politique comptable des entreprises. Encyclopédie de comptabilité,
contrôle de gestion et audit, Economica, Paris, 2009.
MESPLE-LASSALLE, Consolidation des comptes : Normes IFRS, 3ème édition
Broché 2013.
Robert Obert : Normes internationales de comptabilité et d’information financière, Février
2013;

Maîtriser les IFRS; Auteurs Collectif Groupe Revue Fiduciaire; Août 2012

Laurent Batsch, Olivier Ramond, Luc Paugam et Jean-François Casta : Evaluation Financière
et normes IFRS, Septembre 2012

Page 45
Audit financier et éthique professionnelle (2)

OBJECTIFS

Ce cours vise principalement à introduire les notions fondamentales quant au rôle et aux
responsabilités des auditeurs externes, ainsi qu'à développer le sens éthique, le jugement
professionnel et les habiletés nécessaires à la planification et à la réalisation d'une mission
d'audit d'états financiers.

PLAN

I : Concepts de base de l’audit


II : Audit financier : Approche méthodologique
III : Audit financier : Organisation de la mission
IV : Éthique professionnelle - Code de déontologie
V : Cas pratique

Bibliographie

Normes internationales d’audit ISA


GRAND et VERDALLE, Audit comptable et financier : Généralités sur l'audit financier et la
révision comptable, Economica, 2006.
FORTIN et MARTEL, Enjeux éthiques de la réalité environnementale dans un contexte
d’audit financier : une étude empirique. Comptabilité- Contrôle – Audit, tome 3, &1997
OBERT et MAIRESSE Comptabilité et audit - 2014/2015 - Manuel et applications : Manuel
et Applications – Dunod 2014

Page 46
Commissariat (aux comptes et aux apports)

OBJECTIFS

Ce cours vise principalement à étudier le cadre législatif dans lequel le commissariat aux
comptes évolue ainsi que les spécificités liées à son statut actuel. Ce cours a en outre pour
objectif d’approfondir les connaissances relatives aux commissaires aux apports.

PLAN

I : Le cadre législatif du Commissariat aux comptes sur le plan national

II : Le statut actuel du commissaire aux comptes

III : Commissariat aux apports : Missions et diligences

Bibliographie

- Lefebvre, É. F. (2002). Mémento pratique Francis Lefebvre Audit et commissariat aux


comptes, 2003-2004 : guide de l'auditeur et de l'audité. A. Mercier, & P. Merle (Eds.). F.
Lefebvre.,
- Imed Ennouri et Fethi Hammrouni Ramirez, C. (2003). Du commissariat aux comptes à
l'audit. Actes de la recherche en sciences sociales, (1), 62-79.
- Cours d’Audit et révisions comptables,

Page 47
Droit pénal des affaires

OBJECTIFS

Familiariser les étudiants avec les techniques du droit pénal et de la procédure pénale
(définition des infractions, complicité, action publique, action civile, prescription, etc.). Lire
la jurisprudence criminelle. Comprendre la situation des professionnels de la comptabilité
experts-comptables, commissaires aux comptes) dans la répression des infractions en matière
de droit des sociétés et de droit boursier (auteurs, complices, dénonciateurs).

PLAN

I : Infractions de droit commun applicables en droit des affaires


II : Concours de qualifications, infractions communes aux différentes formes de sociétés
commerciales (liquidation, filiales)
III : Infractions concernant les sociétés par actions (constitution, dissolution,
administration, comptabilité, commissariat aux comptes, assemblées générales, capital
social)
IV : Infractions concernant les valeurs mobilières
V : Infractions boursières.

Bibliographie

Lamy de Droit pénal des affaires,


Précis Dalloz de Droit pénal des affaires.

Page 48
Fiscalité internationale

OBJECTIFS

L’objectif de ce cours est de voir l’aspect international de la fiscalité qui est certes
déterminant dans les décisions d’entreprendre, d’investir et de s’installer dans un pays et non
pas un autre. Ainsi, une étude du cadre institutionnel à savoir les conventions internationales
est primordiale.

PLAN

I : Les conventions fiscales internationales


II : La question de non double imposition
III : Fiscalité internationale et les politiques économiques publiques
IV : La stratégie fiscale des opérateurs internationaux
V : La protection des intérêts financiers publics

Bibliographie

Castagnède, B. (2002). Précis de fiscalité internationale. Presses universitaires de France.

Gouthière, B. (2010). Les impôts dans les affaires internationales. Éd. Francis Lefebvre.

Orsoni Gilbert : « L'interventionnisme fiscal », Paris, PUF, première édition, 1995.

Ouerfelli Ahmed : « Etudes en droit fiscal », Tunis, GLD, 2007.

Plagnet Bernard : « Droit fiscal international », Paris, Litec, 1986.

Slim BESBES : Mémento de Fiscalité Internationale ; édition SB, 2009.

Ayadi Habib : « Droit fiscal international », Tunis, CPU, 2001.

Page 49
Contrôle et contentieux en matière fiscale

OBJECTIFS

Fiscalité du patrimoine professionnel, Contrôle et contentieux

PLAN

I : Transmission de l’entreprise à titre onéreux et gratuit


II : ISF
III : Contrôle et contentieux

Bibliographie

Jacques Bruron, Droit pénal fiscal, Paris : LGDJ, 1993.


Georges Latil, Contentieux fiscal, Paris : Francis Lefebvre, 2002.
Jean-Claude Martinez, La fraude fiscale, Paris : PUF, collection « Que sais-je ? », 1990.
Gilbert Orsoni, L'interventionnisme fiscal, Paris : PUF, 1995.
François Pillet/Eugène Bangoura, Guide pratique de la procédure dans le contentieux fiscal,
Paris : Litec, 2003.

Page 50
Finance internationale

OBJECTIFS

L’objectif de ce cours est de permettre aux étudiants d’acquérir les compétences


indispensables dans le domaine de la finance internationale. Plus particulièrement, il présente
les différents aspects du marché des changes et son fonctionnement, explique la formation et
la prévision du taux de change, et expose les méthodes et les techniques de gestion du risque
de change. Pour permettre aux étudiants de vérifier leur bonne compréhension, chaque
chapitre se termine par une série d’exercices corrigés.

PLAN

I : Le système monétaire international


II : La balance des paiements
III : Les crises de change
IV : Le marché des changes
V : La gestion du risque de change

Bibliographie

DUPUY M., CARDEBAT J.M., JEGOUREL Y. : « Finance internationale », DUNOD.


FONTAINE P. : « Marchés des changes », Collection Synthex, Pearson Education.
FONTAINE P. et C. GRESSE, Gestion des risques internationaux, Dalloz, collection
Hypercours, 2003
FONTAINE P. et J. HAMET, Les marchés financiers internationaux, PUF, collection Que
sais-je ?, 2003
SIMON Y., LAUTIER D. : « Finance internationale et gestion des risques », Economica,
2005.

Page 51
Stratégie de l’entreprise

OBJECTIFS

Donner aux étudiants une vision globale et stratégique de l’entreprise. Fournir les outils
d’analyse de la stratégie et de l’organisation. Illustrer les outils à partir d’exemples pris dans
l’actualité et les appliquer à des études de cas.

PLAN

I : Stratégie d’entreprise et démarche stratégique.


II : Diagnostic stratégique interne et externe
III : Stratégie business et stratégie corporate

Bibliographie

HELFER J.-P., KALIKA M., ORSONI J. (2004), Management : stratégie et organisation,


Vuibert.
ROMELAER P., (2002), “Organisation : panorama d’une méthode de diagnostic“, 42 pages,
Université Paris Dauphine, Cahier de Recherche Crepa n°76.
.

Page 52
Comptabilité des fusions

OBJECTIFS

• analyser et représenter les conséquences comptables des fusions et opérations assimilées


Compétences visées :
• le contexte juridique : fusion création, fusion absorption, scission, apport partiel d’actif,
• les modalités financières du traité de fusion : évaluation des éléments apportés, critères de
choix de la méthode d’évaluation, parité d’échange,
• les modes de comptabilisation des différentes opérations de restructuration,
• les incidences comptables du régime fiscal de fusions.
• les cas particuliers des fusions entre sociétés comportant des participations préalables,
• montrer la proximité entre les solutions comptables des opérations de fusion et celles de
consolidation

PLAN

Introduction : Les fusions et opérations assimilées


I : Les aspects économiques et organisationnels
II : Les modalités juridiques de la fusion
III : Les aspects « évaluation »
IV : Les aspects comptables
V : Le cas particulier des fusions simplifiées
VI : Le cas des scissions et des apports partiels d’actif
VII : La confusion de patrimoine
VIII : Les informations devant figurer dans l’annexe
IX : Le contrôle externe des fusions

Bibliographie

ALBOUY M., NASFI F. : Manipulations comptables et fusions-acquisitions : une étude


empirique sur le marché français, La Revue du Financier, n° 190-191, J-O 2011, p.40-56
BEAU C., WA MANDZILA E., MASSON F., ROY T., RIADH M. : Comptabilité et Audit,
épreuve 4, 2e édition, éditions Nathan, 2011.
BONNAULT R., BURLAUD A., FRIEDERICH M., LANGLOIS G. : DSCG 4 Comptabilité
et Audit édition 2010-11, éditions Foucher, 640 p.
CHADEFAUX M. : Les fusions de sociétés, régimes juridique et fiscal, 7e édition, Groupe
Revue Fiduciaire.
DJAMA C, & BOUTANT J. : Stratégie(s) comptable(s) des dirigeants dans la détermination
de la parité d’échange : le cas des fusions françaises, CRG Toulouse, IAE Toulouse, Cahier
de recherche n°2006-172.
DUFILS P., LOPATER C. et alii : Mémento Comptable, Éditions Francis Lefebvre, 2011
LOPATER C. et alii : Fusions & Acquisitions 2011, Éditions Francis Lefebvre, 1234 p.
HENRARD M., et alii : Dictionnaire Comptable et financier 2010, Groupe Revue Financière,
10e édition, 1520 p.
IASB : Normes IAS & IFRS, 2005.

Page 53
OUDENOT P. : Fiscalité des groupes et des restructurations, Lexis Nexis, 2011, 661 p.
PAPER X. & PIGE B. : Reporting financier et gouvernance des entreprises : le sens des
normes IFRS, Éditions EMS, 2005.
SIMONS P. : Comptabilité des fusions et opérations assimilées, 2e édition, 2011, Éditions des
Experts-Comptables.

Page 54
Droit fiscal international et des groupes

OBJECTIFS

Le cours vise, au-delà d'une bonne maîtrise des techniques fiscales, à favoriser l'acquisition, et
l'application au domaine du droit fiscal, d'une méthodologie scientifique. Les règle fiscales
sont situées dans leur contexte juridique et politique, analysées et critiquées dans leur nature
et dans leurs effets. Le droit fiscal est envisagé dans ses différentes dimensions : théorique et
pratique, interne et internationale.

PLAN

PARTIE I : Approche classique et nouveaux enjeux.


I : Approche juridique classique, la double imposition.
II : Les politiques économiques publiques.

PARTIE II : Les bases du droit fiscal international.


I : La juridique fiscale française.
II : Les conventions fiscales internationales.

PARTIE III : Fiscalité directe des implantations internationales d’entreprises.


I : Fiscalité des implantations en France des entreprises étrangères.
II : Fiscalité des implantations internationales d’entreprises françaises

Bibliographie

Rivier, J. M. (1983). Le droit fiscal international (Vol. 2). Éditions Ides et Calendes.
Jarnevic, J. P. (1985). Droit fiscal international. Economica.

Page 55
Management de la qualité

OBJECTIFS

La recherche de l’amélioration de la qualité des produits et des services est au cœur des
préoccupations des entreprises, ce mouvement qualité couvre l'ensemble des fonctions
internes ou celles externalisées comme fonctions supports, dans ce cours on va travailler sur
l’impact du management de la qualité sur la performance financière des entreprises.

PLAN

I : Démarche qualité
II : Approche processus et chaine de valeur
III : Normes qualité et référentiels de contrôle
IV : Audit et certification
V : Amélioration continue

Bibliographie

DURET, Daniel ; PILLET, Maurice (2005). Qualité en production : de l’ISO9000 à Six


Sigma, EYROLLES Editions d’organisation.
MATSUDA, Kamematsu (1998). Le guide qualité de la gestion de production : Le pilotage
industriel dans l’entreprise au plus juste, Dunod.
Gogue, J. M. (2001). Management de la qualité. Economica.
Ruževičius, J. (2012). Management de la qualité. La notion globale et les recherches à
la matière. Vilnius : Maison d’édition de l’Université de Vilnius.

Page 56
Mastère 2 - Programme Comptabilité-Contrôle-Audit
 Semestre 4 - Programme Comptabilité - Contrôle - Audit
 Stage de 3 mois (Janvier-Mars) et mémoire

Page 57