Vous êtes sur la page 1sur 7

Université Abdelmalek Essadi

Ecole National Des Science


apliquées-Tetouan

Partie I : Les Techniques de mesure

TP1 : l’utilisation de
l’oscilloscope
Réalisé par :
 Ayman Sossi  Faouzi Seddouki
 Inssaf Zekhnini  Fadwa Rabija

Encadré par :
par: Prof. Khoulji Samira  Taher Nihade

Année Universitaire : 2019/2020


Introduction :
Un oscilloscope, ou oscillographe, est un instrument de mesure destiné à visualiser
un signal électrique.
Le but général de ce TP est de se familiariser avec l’utilisation de l’oscilloscope au
travers de mesures de diverses grandeurs physiques telles que : la tension, période,
fréquence et déphasage.

Expérience 1 : Association GBF / Oscilloscope


Les buts de cette expérience :
- Savoir régler le signal d’un GBF à l’aide de l’oscilloscope.
- Se servir de la courbe d’oscilloscope pour calculer la période T.
- Savoir la différence entre le mode AC et DC de l’oscilloscope.

A l’aide d’une plaque d’essai, on a relié la sortie principale de GBF (main OUT) et la
voie CH1 de l’oscilloscope en utilisant des files noires pour lier les masses et des fils
rouge pour lier les autres bornes comme le montre le schéma suivant :
‘’ Oscilloscope ‘’

Sonde d’oscilloscope

Plaque d’essai
On allume les composants et on s’assure que la voie CH1 est en mode DC. Après on
commence à régler l’amplitude du signal sur la valeur 2.5V (on a réglé 5V crête à
crête puisqu’il est plus facile) et on met la fréquence sur la valeur 1KHz.

Pour que la courbe occupe le maximum de place en hauteur on a fixé le calibre


VOLTS/DIV sur la valeur 1V/Div, et pour visualiser le signal correctement à
l’oscilloscope on a réglé le botton TIME/Div sur la valeur 0.2 ms/div.
Le signal obtenu est le suivant :

C’est un signal alternatif sinusoïdal !


On peut calculer la période d’après cette courbe en utilisant la relation :

T = Nombre des Divisions * La Base du Temp


A.N : T= 4.75 div*0.2 ms/div = 9.5*10-4 s
𝟏
D’un autre part on sait que : Tth =
𝒇

A.N : Tth = 1/103 Hz= 10-3 s


Les résultats obtenus sont pratiquement identiques Tth ≈ T . La
différence entre eux est due aux incertitudes de mesures.
Quand on passe en mode AC le signal ne change pas.

En effet en mode AC : un condensateur est intercalé, de sorte que les tensions


continues sont bloquées (filtre la composante continue), seules les tensions
alternatives sont visualisées (C’est le cas ici).

Cependant en mode DC : le signal d'entrée est connecté directement à


l'amplificateur vertical et c'est le réglage qui convient dans la majorité des cas.

Expérience 2 : Mesure de tension au multimètre


Les buts de cette expérience :
- Savoir la différence entre Umoy et Ueff et comment les mesuré à l’aide de
multimètre.
- Connaitre les domaines d’utilisation du multimètre et l’oscilloscope lors
de la mesure des tensions.

On branche le multimètre à la sortie de GBF en parallèle avec l’oscilloscope en


gardant le montage de l’expérience 1.
En utilisant le multimètre on a trouvé les valeurs suivantes :
Umoy = 0.06V ≈ 0 V (la valeur affichée par le voltmètre en mode DC)
De par la symétrie en alternatif sinusoïdal la moyenne est donc nulle, et n'a donc
…..pas d'intérêt.
Ueff =1.76V (la valeur affichée par le voltmètre en mode AC)

En se basant sur la relation : Umax=Ueff ∗ √𝟐


On trouve que : Umax =2.49 V ≈ 2.5 V

C’est pratiquement la même valeur d’amplitude qu’on a réglée précédemment.


On commence après à mesurer l’amplitude Umax de signal à l’aide de l’oscilloscope
et du multimètre en mode AC en changeant a à chaque fois la fréquence.
Remarque : On multiplie les valeurs affichées par le multimètre par √𝟐 pour obtenir
Umax .
Le tableau ci-dessous résume les résultats trouvés :

Fréquence 1KHz 10 KHz 50 KHz 100 KHz 500 KHz

Umax à l’oscilloscope 2.5 V 2.5 V 2.5 V 2.5 V 2.5 V

Umax au Multimètre 2.49 V 2.44 V 2.1 V 1.54 V 0V

On observe que la valeur d’amplitude obtenue par l’oscilloscope reste la même


pour toutes les fréquences par contre la valeur mesurée par le multimètre se
diminue jusqu’elle s’annule à la fréquence de 500KHz.
On peut conclure que le multimètre ne peut mesurer que les tensions des signaux
de bas fréquences ( de 0 KHz à 10KHz ) .
En revanche l’oscilloscope peut mesurer les tentions des signaux d’haute
fréquences (peut atteindre 500KHz) et avec plus de précision.

Expérience 3 : Mesure de Déphasage


Le but de cette expérience :

- Savoir comment se servir de l’oscilloscope pour mesurer le déphasage des


deux signaux.
On régle le signal de GBF sur une fréquence de 1KHz et une amplitude de 3V à
l’aide de l’oscilloscope, puis en réalise le montage suivant sur une plaque d’essai :

CH1 CH2

Pour trouver le déphasage on a utilisé deux méthodes :


1) La méthode de balayage :
Consiste à mesurer le décalage θ d’après les courbes qui s’affiche sur l’écran
de l’oscilloscope. (Les deux signaux ont la même période)
Dans notre cas on a trouvé que :

θ = 0.7 div*0.2 ms/div = 1.4 10-4 s


T = 4.75 div*0.2 ms/div = 9*10-4 s
θ
Puis on calcule le déphasage φ à l’aide de la relation : φ= * 360°
T
A.N : φ = 𝟒.𝟕𝟓
𝟎.𝟕
* 360°= 53.05°≈ 53°
2) La méthode de Lissajous :
On place l’oscilloscope en mode XY. Une ellipse s’affiche sur l’écran
(figure ci-dessous).

Figure 1
h
On mesure h et H ( la figure 1) et en utilisant la relation : φ =arcsin( H )
on calcule le déphasage.
Pour la fréquence f = 1 KHz :

h= 2.7 div
H = 3.35 div
𝟐.𝟕
A.N : φ = arcsin( 𝟑.𝟕𝟓 )= 53.7°≈ 53°
C’est Presque la même valeur obtenue avec la méthode de balayage !
Pour la fréquence f =10 KHz :
h=0.8 div
H = 4.9 div
𝟎.𝟖
A.N : φ = arcsin( 𝟒.𝟖 )= 9.59°
On observe que le déphasage se diminue !
En effet soit : V1=Acos(2 π f*t+ φ) et V2 =Bcos(2 π f*t)
Quand f tend vers ∞ alors V1 ≈ Acos(2 π f*t) , c’est ta dire le déphasage φ
entre les deux signaux tend vers 0 .