Vous êtes sur la page 1sur 8

_ Déterminer le débit c’est mesurer le volume ou la quantité de matière qui

traverse une surface donnée par unité de temps . c’est une notion très

importante dont dépendent beaucoup de paramètre hydraulique . Et lors de

cette expérience nous allons mesurer le débit via 3 méthodes :

La méthode du Diaphragme .

La méthode du Venturi .

La chronométrage direct pour un volume détermine .

_L’appareil représenté dans la figure suivante nous offre la possibilité


de mesurer le débit à travers les 3 méthodes cité précédemment :

_ L’eau traverse d’abord la venturi , s’écouler ensuite dans


diaphragme en laiton pour passer enfin par un rota-mère constitué
2d’un tube en verre calibré et un flotteur . A la sortie de l’appareil on
peut mesurer le débit en chronométrant le remplissage d’une
quantité précise du liquide .

_ L'expression du débit massique est donnée par la formule :

« Q = ρxS B xV B ». Dans les deux premières méthodes on


déterminera le débit indirectement en calculant la vitesse du fluide
sachant la différence de pression qu'il y a.

Cas venturi :

_ C’est un orifice comportant deux parties l’une convergente et l’autre


divergente avec un col au mileu .

_ Les deux equations de conservation de la masse et de Bernoulli


permettent de déterminer VB en fonction , de la déférence de
pression entre A et B sans tenir compte des pertes de charge :

𝟐𝒈(𝒉𝐀 − 𝒉)
𝑸 = 𝐒𝐁√ 𝑺𝑩
(𝟏 − ( ) 𝟐)
𝑺𝑨

Cas diagrame :

Un diagrame est un disque sur lequel a été pratiqué un orifice .Cet


appreil contrairement aux autre étudiés ne permet pas une mesure
grandement précise E et F .

_ Les deux equations de conservation de la masse et de Bernoulli


permettent de déterminer VF en fonction , de la déférence de
pression entre E et E sans tenir compte des pertes de charge :
𝟐𝒈(𝒉𝐄 − 𝒉𝐅)
𝑸 = 𝐒𝐅√ 𝑺𝑭
(𝟏 − ( ) 𝟐)
𝑺𝑬

1) Tableau de mesures :

Hauteurs manométriques (mm)

Grad V(L) T(min) Débit

A B C D E F J H I (mm) (L/min)

270 264 270 270 270 264 264 260 164 20 3 1.2 2.5

286 229 277 270 282 218 228 226 130 90 3 0.24 12.5

300 212 286 288 294 162 210 208 108 114 3 0.196 15.30

333 174 308 314 322 138 166 162 60 155 3 0.146 20.54

352 152 320 326 338 106 140 136 30 171 3 0.1305 22.98

2) Tableau pour calcule le débit réel et le débit estimés :

No Débit venturi Diaphragme


réel
Q rel Q ven CD Q diaph CD
(L/min) (l/min) (l/min)
1 2.5 4.47 0.56 6.54 0.38

2 12.5 13.79 0.89 21.3 0.58

3 15.30 17.14 0.89 26.9 0.57

4 20.54 23.03 0.89 36.25 0.57

5 22.98 25.83 0.88 40.7 0.56

Exemple de calcules « éssai 1 » :

𝑉
1_ Débit réel : 𝑄=
𝑇

On a :

 V= 3 L

 T = 1,20 min

Donc : Q = 3/1.2

Q = 2.5 L/min

2_ Débit dans le cas d’un venturi « éssai »:


On a :
𝟐𝒈(𝒉𝟏 − 𝒉𝟐)
𝑸 = 𝐒𝟐√ 𝑺𝑩
(𝟏 − ( ) 𝟐)
𝑺𝑨

SA= 530.9 mm2= 530*10-6m2

SB= 201.1mm2=201.1*10-6m2

g = 9.81 m2/s

hA= 270 mm = 270*10-3 m

hB = 264 mm = 264*10-3 m
Donc :

𝟐∗𝟗.𝟖𝟏∗(𝟐𝟎𝟕−𝟐𝟔𝟒)∗𝟏𝟎−𝟑
𝑸 = 𝟐𝟎𝟏. 𝟏 ∗ 𝟏𝟎−𝟔 √ 𝟐𝟎𝟏.𝟏∗𝟏𝟎−𝟔 𝟐
(𝟏−( ) )
𝟓𝟑𝟎.𝟗∗𝟏𝟎−𝟔

Q=7.457*10-5 m3/s

Q= 4.47 L/min

3_ Débit dans le cas d’un Diaphragme « éssai 1 » :

On a :
𝟐𝒈(𝒉𝐄−𝒉𝐅)
𝑸 = 𝐒𝐅√ 𝑺𝑭 𝟐
(𝟏−( ) )
𝑺𝑬

SE = 2042.8 mm2 = 2042.8*10-3 m2 ( D= 51 mm)

SF= 314.2 mm2 = 314.2-10-3 m2 ( D= 20 mm)

g = 9.81 m2/s

hE= 270 mm = 270*10-3 m

hF = 264 mm =264 *10-3 m

𝟐∗𝟗.𝟖𝟏∗(𝟐𝟕𝟎−𝟐𝟔𝟒)∗𝟏𝟎−𝟑
𝑸 = 314.2 ∗ 10−6 √ 𝟑𝟏𝟒.𝟐∗𝟏𝟎−𝟔 𝟐
(𝟏−( ) )
𝟐𝟎𝟒𝟐.𝟖∗𝟏𝟎−𝟔

Q= 1,091 *10-4 m3/s


Q= 6.54 L/min

1) La démenstrationde les équations 1 et 2 :

Equation 1 : Cas de venturi :


_ Considérons les points A et B situés sur l’axe horizontal du tube et si
on néglige les frottements ; en appliquant l’équation de continuité et
le théorème de Bernoulli en ces points , il vient :

Qv = SA VA = SB VB

Avec P0 : La pression dans le collecteur


1 1
PA + ρ g ZA + ρ V2A= PB + ρ g ZB + ρ V2B
2 2

ZA= ZB

PA= P0+ρ g hA

PA+ρ g ZA = P0+ ρ g hA
𝑉𝐴2 𝑉𝐵 2
Soit en hauteur d’eau : hA + = hB +
2𝑔 2𝑔

1
PA-PB =⧍P = ρ ( V2B – V2A)
2

2⧍𝑃
 Qv = S2√ 𝑆𝐵 2
𝜌(1−( ) )
𝑆𝐴

Comme ⧍P= ρ g hA
2𝑔⧍ℎ 2𝑔(ℎ𝐴−ℎ𝐵)
Qv = SB√ 𝑆𝐵 =SB√ 𝑆𝐵 2
(1−( ) 2 ) (1−( ) )
𝑆𝐴 𝑆𝐴

Equation 2 : Cas de Diaphragme :

_ Considérons les points A et B situés sur l’axe horizontal du tube et si


on néglige les frottements ; en appliquant l’équation de continuité et
le théorème de Bernoulli en ces points , il vient :

Qv = SE VE = SF VF

Avec P0 : La pression dans le collecteur


1 1
PE + ρ g ZE + ρ V2E= PF + ρ g ZF + ρ V2F
2 2
ZE = Z F

PE= P0+ρ g hE

PE+ρ g ZE = P0+ ρ g hE
𝑉𝐸 2 𝑉𝐹 2
Soit en hauteur d’eau : hE + = hF +
2𝑔 2𝑔

1
PE-PF =⧍P = ρ ( V2F – V2E)
2

2⧍𝑃
 Qv = S2√ 𝑆𝐹 2
𝜌(1−( ) )
𝑆𝐸

Comme ⧍P= ρ g hA
2𝑔⧍ℎ 2𝑔(ℎ𝐸−ℎ𝐹)
Qv = SF√ 𝑆𝐹 =SF√ 𝑆𝐹 2
(1−( ) 2 ) (1−( ) )
𝑆𝐸 𝑆𝐸

2) Graphe de QD et QV en fonction de Qr :
_ Dans le graphique , les points rouges représentent QD en fonction
de Qr , les ponts bleues représentent quant à eux Qv en fonction de
Qr :

45

40

35
Q( ven , Diaph) (L/ min )

30

25

20

15

10

0
0 5
Q(ven 10, Diaph)15= f(Qr) 20 25

Commentaire :
_ Le mesure par chronométre étant la plus précise des trois méthodes
, on peut dire que la méthode du venturi et plus précise dans la partie
théorique , la mois précise c’est la méthode de Diaphragme , et cette
différence entre les valeurs est due à le matériel de laboratoire.

3) Le calcule de le coefficient K de perte de charge :


_ Les coefficients Kv et KD sont obtenus en divisante le débit
théorique sur le débit réel :

Kv = Qv/ Qr KD = QD/Qr

Essai N° Kv KD
1 1.78 2.6
2 1.10 1.70
3 1.12 1.75
4 1.12 1.76
5 1.12 1.77

_ Les valeurs moyennes de KD et Kv sont :

Kv = 1.248 KD = 1.916

_ On remarque que les pertes de charge il ya dans les deux cas , mais
le cas de Diaphragme est plus grande .

_ On a fait l’expérience dans ce TP de 3 méthodes de mesure le débit


différentes dont on a témoigné de l’efficacité et la précision de
chaqu’une : La méthode de venturi ( les résultats étaient très proches
des valeurs réelles chronométrées)très imprécise face à celle du
Diaphragme .