Vous êtes sur la page 1sur 28

SONATRACH SPECIFICATION

ACTIVITE TRANSPORT PAR CANALISATION


DIVISION ETUDES ET DEVELOPPEMENT
DIRECTION ETUDES ET TECHNOLOGIE INSTRUMENTATION

CAHIER DES CHARGES


PROJET GAZODUC 12’’
This document is Sonatrach property and shall not be used nor reproduced without our written authorization.

TIGUENTOURINE-ASSEKAIFAF
Ce document est la propriété de Sonatrach. Toute reproduction sans autorisation est interdite

INSTALLATION DES INSTRUMENTS

N° 0815-ASK-SG-IN-002
0
Rév Date Emis pour Rédigé par Vérifié par Approuvé par
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

SOMMAIRE

1 INRODUCTION : ......................................................................................................4

1.1 REFERENCES, CODES ET STANDARDS ..............................................................4


1.2 CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES..................................................................4
1.3 CONDITIONS SISMIQUES ......................................................................................4
1.4 ABBREVIATIONS ....................................................................................................5
1.5 DEFINITIONS ...........................................................................................................5

2 GENERAL REQUIREMENT .....................................................................................5

2.1 PRINCIPES DE CONCEPTION DE L’INSTALLATION DES INSTRUMENTS ......... 5


2.2 ACCESSIBILITE DES INSTRUMENTS DANS LES UNITES PROCEDE ................ 6
2.3 LISIBILITE DES INSTRUMENTS DANS LES UNITES PROCEDES ....................... 7
2.4 MONTAGE DES INSTRUMENTS SUR SITE ...........................................................7

3 INSTRUMENTS DE PRESSION & PRESSION DIFFERENTIELLE ....................... 10

3.1 CONNEXIONS PROCEDES INSTRUMENTS ........................................................ 10


3.2 MANOMETRE DEPRIMOMETRE .......................................................................... 10

4 INSTRUMENTS DE TEMPERATURE .................................................................... 10

4.1 GENERAL ..............................................................................................................10


4.2 DOIGTS DE GANTS ..............................................................................................11
4.3 SONDES ET TRANSMETTEURS DE TEMPERATURE......................................... 11
4.4 THERMOMETRES BI-METALLIQUES .................................................................. 11

5 CABLÂGE ..............................................................................................................11

5.1 CONCEPTION DU CÂBLAGE ...............................................................................11


5.2 GENERAL ..............................................................................................................11
5.3 CONDITION D’INSTALLATION DES CÂBLES ..................................................... 12
5.4 INSTALLATION AERIENNE DES CÂBLES .......................................................... 13
5.5 INSTALLATION SOUTERRAINE DES CABLES ................................................... 15
5.6 CONDITIONS D’INSTALLATION POUR LA POSE DES CÂBLES ....................... 17
5.7 INSTRUMENTS ......................................................................................................18

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 2/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

5.8 BOITES DE JONCTIONS ......................................................................................18


5.9 CABLAGE ..............................................................................................................20

6 ALIMENTATIONS ELECTRIQUES ........................................................................ 21

6.1 CONCEPT ..............................................................................................................21

7 MISE A LA TERRE.................................................................................................21

7.1 CABLE ...................................................................................................................22


7.2 CHEMINS DE CABLES METALLIQUES ............................................................... 23
7.3 BOITES DE JONCTION ET COFFRETS LOCAUX ............................................... 23

8 SUPPORTS ............................................................................................................23

8.1 INSTRUMENTS ET EQUIPEMENTS EN UNITE .................................................... 23

9 PROTECTION INSTRUMENTS .............................................................................. 24

10 ETIQUETTES DES MATERIELS............................................................................ 24

11 PEINTURE .............................................................................................................25

12 EQUIPMENTS EIPS ET EQUIPMENTS A PROTEGER CONTRE LE FEU ........... 25

13 ATTACHEMENT.....................................................................................................27

13.1 CONNEXIONS SUR TUYAUTERIE ET RESERVOIR ............................................ 27


13.2 CONNEXION SUR INSTRUMENT ......................................................................... 28

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 3/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

1 INRODUCTION :

Le Gazoduc 12’’ Tiguentourine-Assekaifaf une fois construit et mis en service,


permettra d’assurer le renforcement de l’alimentation en gaz naturel à partir du
CPF de Tiguentourine de la ville d’Illizi, ainsi que l’alimentation de la ville de Djanet
et les localités situées le long du gazoduc 10‘’ Illizi-Djanet en cours de construction.

Ce gazoduc sera composé d’une canalisation de diamètre 12’’ et d’une longueur


d’environ 108+485 Km, comprenant essentiellement des ouvrages concentrés et
annexes : Terminal Départ à Tiguentourine, Terminal Arrivée à Assekaifaf, pot de
purge et Postes de Sectionnement.
1.1 REFERENCES, CODES ET STANDARDS

Tous les instruments devront être étudiés et fournis en accord avec la dernière
édition des règles, codes, normes et standards listés ci-dessous:
-ISA Instrument society of America.
-API American Petroleum Institute.
-ISO International Standards Organization.
-ASME American society of mechanical Engineers.
-ANSI American National Standards institute
-NEC National Electrical Code
-NFPA National fire Protection Code.
-IEC International Electro-technical Commission
-UL Under Writers Laboratories.
-FM Factory Mutual.
-NEMA National Electrical Manufactures Association.
-CENELEC Comité Européen de Normalisation Electrotechnique.
-OILM Organisation Internationale de métrologie Légale.
Toutes les exigences de législation nationale, règles et codes, incluant les
réglementations environnementales de protection et de sécurité, en vigueur sur le
site, sont prioritaires sur les exigences minimales citées dans le contexte de cette
spécification et s’appliquent, même sans mention explicite.
1.2 CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES
Tous les matériels installés à l’extérieur devront supporter les conditions
climatiques du site. Les matériels doivent être choisis de manière adéquate et des
moyens de protections spécifiques doivent être prévus en cas de nécessité.
Se référer à l’instruction particulière et description pour les données climatiques.
1.3 CONDITIONS SISMIQUES
Tous les équipements installés à l’intérieur et à l’extérieur devront être conçus pour
résister aux conditions climatiques du site décrites dans l’instruction particulière et
description.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 4/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Pour les instruments et les vannes, la tenue au séisme devra être vérifiée et
justifiée au travers d’une note de calcul.
Une attention particulière sera apportée à la connexion de l’actionneur sur le corps
de la vanne et des connexions par vis.

1.4 ABBREVIATIONS
Abrev. Origine de l’abréviation Définition
BJ Boîte de jonction
E/S Entrées/Sorties
LP Local Panel Tableau Local
OD Outside Diameter Diamètre extérieur
RTD Resistance Temperature Detector Sonde de Température Platine
SI Sécurité Intrinsèque
1.5 DEFINITIONS
Les définitions suivantes sont utilisées dans ce document:
Lignes d’impulsion procédé Instruments
Ce sont les liaisons par tube et raccords véhiculant le fluide procédé du piquage
jusqu’à l’instrument.
Traçage électrique instrument
C’est le câble électrique chauffant y compris les accessoires (joints spéciaux,
raccords, le thermostat, etc.) utilisés pour réchauffer l’instrument et sa/ses ligne(s)
d’impulsion. Il est généralement enroulé autour de l’élément à chauffer.
Manifolds instrument
Le terme « manifold » Instrument fait référence à une combinaison de vannes
(isolement, égalisation, etc.) connectées à un instrument de pression.
Un bloc manifold est une combinaison de vannes mais incorporées en une seule
unité, montée directement ou à distance de l’instrument de pression.
2 GENERAL REQUIREMENT

2.1 PRINCIPES DE CONCEPTION DE L’INSTALLATION DES INSTRUMENTS


Chaque instrument local devra être considéré comme un poste de travail, le but
étant, qu’il devra être visible, facilement accessible durant son installation et sa
manipulation. il ne doit présenter aucun risque pour l’opérateur.

Chaque instrument sera installé de telle façon que sa maintenance et sa réparation


devront êtres réalisés par l’échange standard de l’instrument sans modification de
tuyauterie ou de tubing ou encore de démontage de celui-ci.
L’Instrumentation sera implantée telle qu’elle sera protégée des conditions
environnementales spécifiques anormales comme les basses et hautes
températures ambiantes, protégé des rayonnements du soleil, et des conditions
sismiques.
Il est impératif que les presse-étoupe soient montés sur les côtés de l’équipement
ou préférablement sous le dessous, mais jamais sur le dessus.
Tous les instruments devant êtres montés en ligne seront qu’après le nettoyage de
celle-ci.
Le traçage des instruments devra être évité autant que possible.
De l'installation à l'achèvement, les instruments seront protégés par des moyens
appropriés et les entrées non connectées, protégées avec des bouchons.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 5/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Toutes les précautions raisonnables seront prises pour empêcher tout corps
étranger de s’infiltrer dans les lignes d’impulsions avant et pendant la construction.
Elles seront soufflées avec de l’air sec et propre juste avant le raccordement de
l’instrument. Les extrémités des lignes seront bouchées pour empêcher l’entrée de
saleté.

Généralement les lignes d’impulsions devront êtres installés de telle manière


qu’elles seront protégées contre les dégâts mécaniques (exemple. nombre de
changement de direction minimum). Une attention particulière sera donnée
concernant le cheminement des lignes d’impulsion, elle sera étudiée pour qu’elles
ne subissent pas de vibrations, qu’elles soient accessibles et à une bonne distance
des passages de personnels etc.

Les instruments à affichages locaux ou feux à éclats seront lisibles et visibles des
passerelles et zones de circulation principale.
Les équipements ne seront supportés sur les tuyauteries, rampes, échelles, ou
chemin de câbles.
2.2 ACCESSIBILITE DES INSTRUMENTS DANS LES UNITES PROCEDE
Chaque instrument sera considéré comme un poste de travail normal et donc sera
implanté afin de satisfaire les conditions de sécurités nécessaires pour les ouvriers
aussi bien que l’efficacité.

Il est important de distinguer deux sortes de poste de travail:


• Poste de travail permanent,
• Poste de travail périodique.
La localisation d’un poste de travail sera considérée comme permanente quand la
fréquence des accès sera supérieure à un par semaine. Son accessibilité sera
aisée et facile autant du sol que des plates-formes. Les échelles mobiles sont
interdites.

Pour le type périodique, les échelles mobiles seront tolérées pour des hauteurs de
moins de 3 mètres, mesurées du sol ou d’une plate-forme.
Les dispositifs de levage auto portant sont interdits pour le personnel.
La localisation de chaque instrument et de ses accessoires de connections, y
compris l’orientation des robinets devra prendre en compte les exigences
suivantes:
• Ne pas faire entrave au trafic du personnel sur les voies d’accès et de passages,
• Permettre le démontage de l’instrument sans démantèlement supplémentaire de
l’accès.
• Permettre la manutention aisée pour les instruments lourds ou de tailles
importantes, y compris l’accès pour un équipement de levage, si nécessaire.
Les problèmes d’accessibilité des instruments pouvant induire de lourdes
conséquence sur les implantations des tuyauteries, on prendra en compte ces
problèmes le plutôt possible pendant les études de détails d’ingénierie.

Les règles générales suivantes devront être respectées, au moins qu’elles ne


soient changées/modifiées par d’autres exigences dues à la conception de l’unité:

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 6/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

• Tous les instruments nécessitants des réglages ou ajustements devront être


accessibles (montés à une distance de 1.5 mètres max) de manière à pouvoir
être réalisés depuis le sol, les passerelles, échelles ou plates-formes.
• Les connexions seront orientées pour que les instruments ou la tuyauterie
n’entravent pas d’allées ou de plates-formes.
• Les vannes de contrôles seront accessibles du sol, depuis des plates-formes ou
des échelles permanentes. Un dégagement suffisant sera mis en place entre le
sommet du servomoteur et le premier obstacle au-dessus, à fin de permettre le
démontage aisé du servomoteur. Un dégagement pour la commande manuelle
(volant) et le positionneur de la vanne sera également prévu en accord avec les
documents du fournisseur de la vanne.
• L’élément primaire de la mesure pour les instruments qui fonctionnent avec une
vanne devra être implanté proche de la vanne de contrôle en évitant une
longueur excessive. Les instruments locaux associés aux vannes de contrôles
seront implantés de façon à être visibles des vannes.
• Les connexions pour les manomètres, thermomètres, et puits seront implantés à
une hauteur permettant leurs lectures aisées. Les prises de test devront être
facilement accessibles.
• Un dégagement sera prévu pour permettre le montage des vannes, pots et
instrument(s) à proximité d’un orifice de débit,
2.3 LISIBILITE DES INSTRUMENTS DANS LES UNITES PROCEDES
Chaque instrument équipé d’une indication locale (transmetteur, manomètre,
thermomètre, etc.) devra être lisible de tout type d’accès permanent (plate-forme,
passage …) et implanté entre 1 et 1,8 mètres au-dessus du niveau du plancher.
Dans le cas où une lecture aisée de l’indicateur intégré d’un transmetteur est
compliquée ou impossible, un indicateur à distance sera fourni et installé pour
palier au problème.
Pour les manomètres ou thermomètres, une installation déportée sera réalisée (en
utilisant un séparateur et capillaire par exemple)
2.4 MONTAGE DES INSTRUMENTS SUR SITE

2.4.1 Instruments montés en ligne ou par insertion


Les principaux instruments concernés sont:
• Débitmètres (ultrason…),
• Vannes TOR,
• Doigts de gants,
• Orifices de restrictions,
• Soupapes,
• Instruments de niveau.
L’installation et la connexion de ces instruments aux lignes/équipements
« procédé » seront normalement effectuées par d’autres (Contractant Tuyauterie).
Avant l’installation finale des vannes de contrôles et des instruments montés en
ligne, les lignes « procédé » devront être correctement nettoyées.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 7/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

2.4.2 Instrument monté hors lignes ou sur dérivations

2.4.2.1 General
• Transmetteurs de débit (type Dp),
• Transmetteurs de pression ou dispositifs de pression,
• Transmetteurs de température ou dispositifs de température (autre que les puits
thermométriques),
• Analyseurs et leurs équipements associés.
Chaque instrument doit être accessible pour la maintenance. Il pourra être
déconnecté sans interférer sur le procédé.
L’installation sera prévue pour recevoir un traçage électrique et un calorifugeage le
cas échéant.
Chaque fois que possible, le modèle de l’instrument avec montage en ligne sera
préféré.
2.4.2.2 Prises d’impulsion Instrument
Les piquages (connexions) des instruments sur les lignes de tuyauteries seront
équipés de vannes d’isolements (fourniture tuyauterie) pour permettre l’unité étant
en service l’isolation des instruments Après la vanne d’isolement, le procédé sera
connecté à l’instrument par la ligne d’impulsion.
La technologie “tubing” (tube à paroi mince) sera généralement utilisée pour les
lignes d’impulsions.
Le type de connexion instrument / dimension de la vanne d’isolement est spécifiée,
mais sera confirmé en accord avec la spécification de tuyauterie établie pendant les
études de détails ingénierie.
Le choix entre les connexions soudées, à brides ou vissées NPT pour le
raccordement aux vannes d’isolement tuyauterie devra être réalisé en prenant en
compte les paramètres tels que la pression, la température du fluide.
A moins que les conditions « procédé » et/ou la spécification tuyauterie ne
l’interdise, les lignes d’impulsions seront fabriquées en acier inoxydable sans
soudure (AISI 316), les tubes seront en taille métrique, et les raccords vissés NPT
type double bague.
Les accessoires (vannes, raccords, tés, réductions, etc.) en aval des vannes
d’isolements tuyauteries seront choisis en accord avec les conditions de
fonctionnement tant pour leurs types que pour la qualité des matières.
Au minimum, il sera exigé de l’acier inoxydable (AISI 316).
La classe de pression pour les raccords à compression, tubing, vannes instrument
et manifolds devra correspondre avec les critères et données procédé d’une part, et
avec la spécification tuyauterie d‘autre part.
Les connexions entre les instruments et le procédé seront les plus courtes
possibles dans le cas d’un service non cryogénique.
Toutes les connexions seront installées de telle façon qu’aucune poche de
liquide/gaz puissent se former, en prenant en compte l’accessibilité selon les
besoins des pentes pour les lignes d’impulsions, et de flexibilité suffisante pour
permettre, en cas de stress thermique, le déplacement de la ligne d’impulsion sans
risque de dommage avec la tuyauterie ou l’équipement mitoyen.
Généralement, les lignes d’impulsions seront installées avec une pente supérieure
à 10% pour assurer d’elles-mêmes le drainage et l’évent selon les applications:

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 8/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

• Vers la connexion « procédé » pour les applications GAZ.


• Vers le transmetteur pour les applications LIQUIDE et VAPEUR.
L’utilisation de tube à paroi mince, permet le coudage à froid.
L’évent, le drainage et les manifolds seront accessibles à l’extérieur du
calorifugeage pour les prises de test.
Tout le tubing et/ou les raccords qui ne sont pas connectés devront être rendus
étanches en utilisant un bouchon de matière identique à celui de la ligne.
Le tubing sera ébarbé et soufflé avec de l’air sec avant son installation finale.

2.4.2.3 Vannes Manifolds


Sauf indication contraire spécifiée dans les standards de montages (exemple
quand cela est interdit par la classe de tuyauterie), les transmetteurs de pression et
de pression différentielle seront installés avec un bloc manifold intégré.
Les manomètres seront équipés d’un robinet manométrique ou d’un bloc manifold
deux voies.
Pour les produits visqueux ou les produits ayant des matières en suspension, le
manifold sera conçu avec deux vannes de purge indépendantes.
Les manifolds de vannes devront permettre l’isolation, le test du zéro et la
dépressurisation.
Les manifolds de vannes seront réalisés en 316 L (minimum) à moins que cela ne
soit pas conforme à la classe de tuyauterie.
2.4.2.4 Accessoires
Les siphons pourront êtres utilisés pour la vapeur ou les gaz humides.
Les pots de drainage seront utilisés pour des gaz humides, sur les instruments
installés en dessous de leurs piquages et ayant un service de moins de 1 bar.
Les pots d’évent seront utilisés pour les liquides, sur les instruments installés au-
dessus de leurs piquages et ayant un service de moins de 1 bar.
2.4.2.5 Attaches et supports
Les supports devront être réalisés pour qu’aucun stress n’agisse au niveau de
l’instrument et de son piquage.
les instruments seront convenablement fixés et les piquages « procédé » seront
renforcés à l’aise d’une équerre ou d’un support équivalent.
Les lignes d’impulsion de type tubing avec une longueur supérieure à 2 mètres
seront supportées et fixées (un support tout les 1 mètre). Les tubes de diamètre
extérieur supérieur à 25 mm devront être supportés au minimum tous les 1.5
mètres.
Les instruments connectés sur des tuyauteries « procédé » de petites dimensions
ou sur des tuyauteries réalisées en matière synthétique devront être supportés
convenablement.
Un soin particulier sera pris pour éviter tout risque de corrosion galvanique entre le
tubing et le système de supportage. Les matériaux du support seront choisis en
adéquation.
Les attaches du tubing seront de matière non corrosive, en acier inoxydable AISI
316 et/ou en plastique de type flamme retardant.
Les instruments, analyseurs et tuyauteries associées seront solidement attachés
pour éviter les vibrations. Lorsque cela est applicable, on pourra déplacer les
tuyauteries « procédé » ou les équipements pour faciliter l’installation.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 9/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Les capillaires contenant un liquide de remplissage seront supportés


continuellement, les longueurs en réserves seront enroulées à l’intérieur d’un
chemin de câble et auront la même protection mécanique.
3 INSTRUMENTS DE PRESSION & PRESSION DIFFERENTIELLE

3.1 CONNEXIONS PROCEDES INSTRUMENTS


Sur les tuyauteries verticales, les prises d’impulsions seront perpendiculaires et au
centre de la tuyauterie, à l’exception de cas spécifique (comme un thermosiphon
orienté de 45° vers le haut)
Sur les tuyauteries horizontales, les piquages seront localisés sur le haut et au
centre de la tuyauterie.
La position des transmetteurs de pression et pressostats sur leurs supports par
rapport aux lignes « procédé » sera comme ci-après :
• Pour les applications Gaz service et cryogénique, le transmetteur sera
positionné au-dessus du piquage tuyauterie.
• Pour les applications liquides, le transmetteur sera positionné en dessous du
piquage tuyauterie.
Les manomètres seront installés au-dessus et le plus proche possible de la
tuyauterie.
Deux instruments ne devront normalement pas être connectés sur le même
piquage.
Les blocs manifold 2 ou 5 voies seront utilisés lorsque la classe tuyauterie
l’autorisera.
3.2 MANOMETRE DEPRIMOMETRE
La dimension minimum des connexions sera DN20. Seront utilisées exclusivement
des tuyauteries droites et des intersections. Les tés, coudes ou tuyauteries
courbées sont interdits. Un pot de purge sera installé à proximité de l’instrument au
point le plus bas.
4 INSTRUMENTS DE TEMPERATURE
4.1 GENERAL
Les piquages (raccordements) seront identiques pour un thermocouple, une sonde
RTD, un puits thermométrique (TW) ou un thermomètre.
Un espace suffisant sera prévu pour permettre le démontage de l’élément sensible.
4.1.1 Montage sur tuyauterie
Installation standard sur tuyauterie horizontale ou verticale.
Les prises de température doivent être installées sur des tuyauteries de DN80
minimum.
• Sur tuyauterie horizontale, les piquages seront localisés sur la moitié supérieure
de la tuyauterie. l’installation sera faite de préférence sur la génératrice
supérieure de la tuyauterie (avec la tête du transmetteur au dessus).
• Sur tuyauterie verticale, les piquages seront installés avec un angle de 60° vers
le haut.
Les gaines seront installées de préférence dans des parties droites de tuyauterie
ou, en cas d’impossibilité, dans un coude.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 10/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

4.1.2 Montage sur les coudes


Le montage sur coude sera permis sur les tuyauteries non soumises à l’érosion
et/ou la corrosion pour une dimension DN50 mini.
4.1.3 Montage sur équipements
Il sera si possible perpendiculaire à la paroi de l’équipement. Si requis, les
piquages formeront un angle de 10 à 15° à fin de permettre le remplissage d’un
fluide facilitant l’échange thermique.
4.2 DOIGTS DE GANTS
Les doigts de gants seront installés avec un espace suffisant pour permettre
l’insertion d’un thermomètre portable.
4.3 SONDES ET TRANSMETTEURS DE TEMPERATURE
Le boîtier/tête de raccordements des sondes RTD ou thermocouples dans lesquels
est intégré le transmetteur de température, sera installé le plus loin possible des
zones à fortes températures ou de fortes vibrations. Dans le cas ou cela n’est pas
possible, les transmetteurs seront déportés (installés à distance dans un autre
boîtier).
On réalisera une boucle avec le câble de connexion au niveau de la tête pour
permettre son retrait sans déconnecter le câble.
4.4 THERMOMETRES BI-METALLIQUES
Ils seront positionnés afin que leur lecture soit possible depuis le sol ou un point
d’accès fixe.
5 CABLÂGE
5.1 CONCEPTION DU CÂBLAGE
D’un point de vu conception les signaux des instruments sur site seront raccordés à
des Boites de Jonctions (BJ) ou à des tableaux locaux (LP)
Si un instrument est seul dans une zone et qu’aucune BJ n’est présente, il pourra
être directement raccordé vers la Salle de contrôle.
5.2 GENERAL
Pour ce projet, deux philosophies seront considérées concernant le cheminement
principal des câbles :
• Souterrain en caniveau et/ou directement enterré en tranchée
• Aérien sur structures métalliques au travers de chemins de câbles.
Les caniveaux ou tranchées en béton pourront être réalisés pour des cas
particuliers après approbation du M.O

Pour le cheminement secondaire (câbles unitaires des instruments, vannes et


package), les câbles pourront cheminer de différentes manières :

• Aérien au travers de TELEX


• A l’intérieur de conduit ou tube
• Directement enterré et/ou sous fourreau

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 11/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Les câbles devront être séparés tout le long du cheminement en fonction du type
de signal et de tension. Ils ne pourront pas être groupés ou jointifs s’ils ne sont pas
du même type.
Les types de câbles seront choisis en accord avec la spécification projet “Câbles
instrumentation » N° 0613-ROB1-SG-IN-003

5.3 CONDITION D’INSTALLATION DES CÂBLES


L’installation électrique sera conforme aux directives ATEX.
L’installation et le cheminement des câbles seront étudiés de manière à éviter:
• Les dommages dus aux dangers d’incendies, de surchauffes en raison de lignes
à hautes tensions et/ou d’équipements chauds (voisinage de chaudière,
échangeur …), de basse température provenant d’équipements cryogéniques, et
de dégâts mécaniques,
• La corrosion causée par des produits chimiques contenus dans l'atmosphère ou
par des éclats ou dommages dus aux nouvelles constructions ou travaux de
maintenance,
• Les zones ou une pollution des sols est possible en raison de suintements
d’hydrocarbures,
• La pose des câbles dans des zones facilement inondables. Néanmoins, si ce
risque d’immersion est exceptionnel et pendant une période limitée dans le
temps et l’espace (dans la chambre de tirage par exemple), le sélection des
câbles sera en accord avec les exigences décrites dans le paragraphe 512.2.4
code AD7 de la NF C 15-100,
• D’interférer avec les accès réservés pour la maintenance (trou d’homme,
couvercle/capot des échangeurs …),
• D’entraver des passages pour piétons et des secteurs nécessitants de la
manutention ou interventions,
• Les interférences en raison d’induction électromagnétique de câbles électriques
de puissance ou d’équipements électriques (transformateur …) et de radiation
d’émetteurs radios,
• Les dangers dus à la foudre,
• Les interfaces avec les fondations des équipements et la tuyauterie souterraine,

Le cheminement et l'installation de câbles seront conçus afin de:


• Prendre en compte la classification de la zone,
• Protéger autant que possible les chemins de câbles par structures ou poutrelles,
• Prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les influences ou effets
thermiques sur les câbles électriques proches de tuyauteries d’eau chaude ou
de vapeur,
• Prendre en compte l’épaisseur des isolations concernant les lignes et/ou les
capacités et structures ignifugées,
• Fournir les couvercles/capots des chemins de câbles proches des passages
pour piétons ou de manutentions,

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 12/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

• D’assurer les croisements ou intersections des câbles électriques avec les


tuyauteries d’eau, de gaz, d’air pressurisé ou autres fluides. Ils devront être à
une distance minimum de 20 cm entre chacun des points les plus proches,
• D’effectuer le tirage des câbles en accord avec leurs caractéristiques et les
recommandations du fabricant, principalement les rayons de courbure et les
efforts maximums autorisés de traction.
5.4 INSTALLATION AERIENNE DES CÂBLES
5.4.1 Conception des chemins de câbles/échelles à câbles
Dans le cas des cheminements aériens, la structure des supports des tuyauteries
pourra être utilisée pour supporter également les chemins de câbles, si les
cheminements/directions sont compatibles.
Les chemins de câbles seront de type métallique avec des protections contre la
corrosion (Galvanisation a chaud après perçage, peinture, etc.) à l’intérieur des
unités.
Ces chemins de câbles seront recouverts par un capot ou couvercle métallique.
Dans le cas ou plusieurs chemins de câbles d’une largeur identique sont
superposés, on recouvrira au moins celui localisé sur la couche supérieure.
Chaque rangée de chemin de câbles sera fixée l’une à l’autre par des éclisses. Les
déviations à partir des lignes droites seront réalisées à l’aide d’ensembles prévus à
cet effet (tés, coudes), Chaque extrémité du chemin de câbles sera équipée de
protections en plastique.
Afin d’assurer la sécurité du personnel qui sera en contact avec les chemins de
câbles et afin de prévenir tous dommages sur les câbles, chaque pièce fabriquée
sera sans bavures ni bords tranchants.
Lorsque les chemins de câbles sont coupés, toutes les bavures ou bords
coupants/tranchants seront éliminés. La protection contre la corrosion sera
reconstituée avant l’installation du chemin de câbles.
Les vis, boulons et écrous seront résistants à la corrosion, la protection ne sera pas
du type électrolytique.

Le remplissage des chemins de câbles devra suivre les règles suivantes:


• 2 rangées ou couches maximum pour les câbles de type basse tension.
• 3 rangées ou couches maximum pour les câbles de type contrôle/mesure.
A chaque fois que c’est possible, les chemins de câbles seront installés sur un
même niveau horizontal. L’espace entre chaque support sera étudié afin que les
chemins de câbles puissent soutenir, à chaque point, le poids des câbles (minimum
30 kg/m) et une surcharge accidentelle de 90 kg sans distorsion ou déformation
permanente.
Aucun support ne sera soudé sur un équipement procédé (tuyauteries, réservoirs,
etc.)
Pour le cheminement secondaire, sauf si ce n’est pas possible, les chemins de
câbles seront installés verticalement. Ils seront protégés le plus possible par les
structures.
Les chemins de câbles seront mis à la terre.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 13/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

5.4.2 Ségrégation des câbles


Les câbles transitant les signaux électroniques seront séparés de ceux transitant la
puissance et autre signaux issus d’équipements électriques, de manière à éviter ou
minimiser les interférences électromagnétiques.
Les câbles seront séparés comme suivant:
• Câble Basse Tension ; 230 Vac,
• Câble Très Basse Tension non SI; signaux digitaux, analogiques, téléphonie,
liaison série, etc.,
• Câble intrinsèque SI (très basse tension),
• Fibre Optique.
5.4.3 Aménagements des chemins de câbles et échelles à câbles

5.4.3.1 Dimensions des chemins de câbles/échelles à câbles


Les chemins de câbles seront dimensionnés pour que tous les câbles occupent
70% (maximum) de la surface disponible à la fin de l’installation.
La dimension des chemins de câbles ou échelles sera standardisée à 300mm ou
600 mm de largeur.
La hauteur ne pourra pas être inférieure à 100mm, et devra permettre, dans le cas
ou 3 couches de câbles ont été installées, l’installation d’un couvercle ou capot.
Les chemins de câbles seront perforés et les bords retournés.
5.4.3.2 Disposition des chemins de câbles/échelles à câbles
Les chemins de câbles et échelles à câbles seront affectés, en commençant par le
haut, comme suivant:
• 1- Câbles Fibres Optiques
• 2- Câbles SI
• 3- Câbles Très Basse Tension non SI et câbles compatibles (téléphones,
liaisons séries...)
• 4- Câbles de puissance Basse Tension (230 Vac)
Le cheminement de câble et l'installation seront soigneusement conçus pour éviter
l'introduction de signaux parasites (bruits) dans les boucles instruments. Les câbles
instruments ne chemineront pas à proximité de générateurs électriques qui
induisent le bruit (exemple : transformateur de puissance).

La séparation du cheminement, en fonction des différentes catégories de signaux,


devra être respectée. Un ou plusieurs chemins de câbles par catégorie seront
prévus.

Le chemin de câble supportant les câbles de signaux intrinsèques sera équipé d’un
couvercle (de type métallique) bien emboîté, afin d’obtenir de nombreux contacts
avec la base, ou si nécessaire la mise à la terre sera réalisée par deux fils tressés
connectés sur chaque extrémité.
Les câbles de liaisons redondantes chemineront par des itinéraires/parcours
différents.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 14/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

5.4.3.3 Espace entre les chemins de câbles/échelles à câbles


La séparation des câbles instruments de ceux de puissances sur des chemins
identiques sera réalisée comme suivant:
Câble de puissance Espace
• 24 V ou 10 A 300 mm
Pour les autres types de câbles (SI, Non SI 24V et Fibre Optique), l’espace en eux
sera de 300mm
Ces distances sont mesurées entre le fond du plateau/échelle à câble et le bord
supérieur de la tranche du plateau en dessous. Ces distances sont considérées
comme un minimum.
Un dégagement sur le côté de 600mm au minimum est nécessaire pour permettre
l’accessibilité.
Le croisement d’un câble de puissance/d’éclairage avec un câble instrument à
moins de 500mm se fera à angle droit.

5.4.3.4 Attaches des câbles


Les attaches seront de type METALLIQUE en unité, et RILSAN (résistant au UV et
de type retardateur de flamme) avec double clip en bâtiment.
Les câbles seront solidement attachés à l’aide de colliers de serrage type
“SERFLEX”.
Les câbles armés posés sur les chemins de câbles seront attachés comme suivant:
• Par groupe de 4 maxi, pour les câbles de diamètres extérieurs < 15 mm
• Par groupe de 2 maxi, pour les câbles de diamètres extérieurs entre 15 et 25
mm
• Individuellement, pour les câbles diamètres extérieurs > 25mm
Les câbles ou groupes de câbles seront joints (pas d’espace perdu).
5.5 INSTALLATION SOUTERRAINE DES CABLES
Trois principes de poses de câbles sont à prendre en compte:
• Directement enterré en tranchée
• En caniveau
• En chambre de tirage avec fourreaux
5.5.1 Directement enterré en tranchée
Lorsqu’un ou plusieurs équipements/instruments se trouvent sur une zone sans
aucune BJ ou endroit pavé, le cheminement de leurs câbles associés pourra être
du type tranchée, directement creusé dans le sol, particulièrement s’il n’y a aucune
possibilité d’avoir un cheminement aérien à cause des tuyauteries ou de croisement
de routes.
Les tranchées auront une profondeur d’au moins 1m, le fond sera recouvert d’un lit
de sable de 100 mm d’épaisseur.
Un grillage d'avertissement rouge sera installé respectivement à 75 mm et 200 mm
au-dessus de la couche supérieure des câbles. Ensuite, les tranchées seront
recouvertes avec de la terre.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 15/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Le grillage sera de 150 mm minimum de largeur, en plastique non biodégradable.


La bande sera distinctement colorée et clairement repérée par «câbles électriques
enterrés”.
Les câbles seront enterrés sur une ou plusieurs couches séparées par 150 mm de
sable compact.
Les câbles seront posés à 800 mm minimum en dessous du niveau du sol.
La ségrégation des différents types de câbles sera effectuée comme décrit au
paragraphe 10.4.2.
Les itinéraires des cheminements souterrains seront identifiés par des marqueurs
placés à 30 m d’intervalles sur les portions droites, et pour chaque changement de
direction des marqueurs précis. Lorsque les tranchées auront une largeur
supérieure à 1 m, les marqueurs seront positionnés de chaque côté de la tranchée.

5.5.2 Pose des câbles en caniveau

Les caniveaux seront utilisés seulement à l’intérieur des zones protégées, c’est à
dire où il n’y aura pas de chargement ou de déplacement de véhicule, et installé
dans un secteur pavé.
Les caniveaux dépasseront légèrement du niveau du sol pour éviter l’écoulement
de l’eau de pluie et les chutes de pierres lorsque l’on soulève le couvercle.
Les caniveaux seront considérés comme une ouverture dans le sol dont ses côtés
seront réalisés en maçonnerie ou en préfabriqués avec des trous facilitant le
drainage.
Les changements de direction ne seront jamais à angles droits mais à 45°. Pour les
réaliser, des modules spécifiques ou des ouvrages civils seront utilisés.
Lors de la préparation des documents/schémas de cheminements, on prendra en
compte pour les changements de directions la spécification du vendeur concernant
le rayon admissible des câbles.
Les tranchées seront du type "barre". Le fond de chaque tranchée sera recouvert
par un lit de sable d’épaisseur 100 mm.
Les câbles seront disposés sur une ou plusieurs couches séparées par 150 mm de
sable compacté sans aucun apport de support dans la tranchée.
La ségrégation des câbles sera réalisée comme décrit dans le paragraphe 10.4.2.
La couche de câbles supérieure sera positionnée à 400 mm minimum du couvercle
du caniveau.
Le couvercle des caniveaux sera réalisé en blocs ou plaques de béton approprié.
Conformément aux normes IEC/EN, les caniveaux seront obturés (remplissage
avec du sable par exemple) pour éviter l’accumulation et la circulation de gaz ou de
liquide inflammable d’une zone à risque à une autre zone non classée ou à risque.
50 % de réserve doivent être prévue dans les caniveaux.
Les câbles d’alimentations, de téléphonie ou d’intercom pourront cheminer soit
dans des caniveaux électriques si ceux-ci sont équipés de séparations, soit dans
les caniveaux instrumentation.
Aucune tension ou étirement ne sera toléré sur les câbles posés en caniveau. Dans
le cas de longues distances, le touret de câbles sera soutenu par une machine à
dérouler qui longera le caniveau, le câble étant guidé manuellement.
Une longueur supplémentaire de 2 m sera laissée pour chaque câble juste avant
qu’il sorte du caniveau.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 16/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

5.5.3 Traversée de routes


Des nappes de fourreaux noyés dans le béton seront utilisées pour les traversées
de route.
5.5.4 Fourreaux et chambres de tirages
La ségrégation des câbles en chambres de tirages se fera à travers les différents
fourreaux et en conformité avec le paragraphe 10.4.2.
Par exemple, si trois fourreaux sont disponibles dans la même rangée, le premier
sera affecté aux câbles de puissance (230V), le second aux câbles de contrôle, et
le troisième aux câbles SI, ceci pour éviter d’avoir les câbles de puissance proche
des câbles SI.
Les câbles de liaisons redondantes chemineront par deux fourreaux séparés.
Les fibres optiques circulant dans les chambres de tirages auront une protection
mécanique et chemineront dans un fourreau séparé des autres types de câble.
Les fourreaux seront de type PVC ou en polyéthylène extrudé, et auront un
diamètre extérieur de 200 mm au minimum.
Chaque fourreau sera séparé des autres par une distance de 250mm.
Le lit de pose des fourreaux sera constitué de sable. Un grillage d'avertissement
rouge sera installé respectivement à 300 mm au-dessus de la génératrice
supérieure du fourreau. Une épaisseur de terre minimale de 800 mm devra
recouvrir la génératrice supérieure des fourreaux.
Toutefois, les règles et les distances pourront être modifiées en accord avec la
spécification génie civil développée durant l’ingénierie de détails.
Chaque chambre de tirage de taille appropriée sera installée tous les 30 m sur les
portions droites, à chaque changement de direction ou à chaque croisement de
route.
Concernant le pourcentage de remplissage des fourreaux, la somme des sections
des câbles sera inférieure à 0.3 x S (S= section du fourreau), cela signifiera que le
fourreau sera, approximativement, remplit à 50% de sa section. Un fil de tirage sera
laissé en place dans chaque fourreau.
Conformément aux normes IEC/EN, les caniveaux seront obturés (remplissage
avec du sable par exemple) pour éviter l’accumulation et la circulation de gaz ou de
liquide inflammable d’une zone à risque à une autre zone non classée ou à risque.
La conception des cheminements au travers de fourreaux et de chambres de
tirages sera définit en accord avec la spécification du génie civil développée durant
l’ingénierie de détail.

5.6 CONDITIONS D’INSTALLATION POUR LA POSE DES CÂBLES


Les câbles seront joints et attachés ensembles (pas de place perdue).

Les épissures ne sont pas autorisées.

Les câbles de contrôles/mesures seront installés entre les câbles SI et les câbles
de basse puissance.

Si possible, les câbles Basse Tension (230V) utilisés pour les applications
instrumentation chemineront dans les chemins de câbles utilisés pour les
applications électriques

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 17/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Les longueurs des câbles indiquées sur le carnet de câbles ont été définies avec
les plans d’implantations. Avant toute installation la longueur des câbles sera
vérifiée. Après vérification, il pourra être décidé de changer la répartition des câbles
dans les tourets.

Le tirage des câbles sera réalisé en commençant par les bâtiments techniques et
de contrôle, en prenant en compte la localisation des aboutissants à l’aide du
carnet de câbles.

Le tirage des câbles en unité sera exécuté conformément au plan général de


parcours des câbles.

Les câbles correspondant aux équipements/BJ les plus éloignés seront installés en
premiers.

La pose est réalisée en respectant les caractéristiques des câbles, notamment le


rayon de courbure et l'effort maximal de traction.

Chaque dommage identifié sur la gaine extérieure d’un câble doit être
immédiatement rapporté au responsable, l'emplacement de ces dommages sera
clairement indiqué sur les plans de cheminement de câbles correspondants.

La manipulation des câbles sera interdite si leurs extrémités ne sont pas rendues
étanches par l’intermédiaire d’un capuchon thermorétractable, ou autre dispositif
équivalent. Cette protection sera conservée jusqu’au raccordement du câble.

Tous les câbles seront étiquetés.


5.7 INSTRUMENTS
Les entrées de câbles des instruments seront situées sous le boîtier de connexion
ou sur le côté (voir spécification instrumentation n°0613-ROB1-SG-IN-001). Elles
seront équipées de presse-étoupe inox, de type double compression avec
amarrage et continuité de l'armure par bague interne pour les câbles armés en
zone classée, de type simple compression avec amarrage externe du câble pour
les câbles armés en zone sûre (non classée) et simple compression pour les câbles
non armés. Les entrées en réserves seront équipées de bouchons inox.

Le filetage sera NPT, généralement en ½’’.


5.8 BOITES DE JONCTIONS
L'affectation des boîtes de jonctions sera déterminée en fonction des signaux
(mesure, PT100, circuits SI, circuits TOR), des niveaux de tension, des systèmes
de traitement (Système contrôle commande, etc.), du découpage fonctionnel
(systèmes) et de la situation géographique (zone).
Seulement un type de signal est autorisé par boîte de jonction.
Les multicâbles/BJ devront comporter au moins 20% d’éléments en réserve une
fois l’installation terminée.

Type

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 18/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Les boîtes et leurs presse-étoupe associés, utilisées pour la totalité des zones
seront définies en accord avec "plan des zones à risques”. Les types seront
indiqués sur les spécifications concernées.

Les Boites de Jonctions seront conformes à l’IEC EN 60079. Le mode de protection


sera EExe (sécurité augmentée) au minimum, les BJ affectées aux signaux SI
seront de couleur bleue.

Les BJ seront métalliques. Leur niveau minimum de protection sera IP 55 et IK 09.


Les vis utilisées pour le couvercle seront du type imperdable.
Les entrées de câbles seront réalisées par le dessous des BJ avec des presse-
étoupe adaptés. Les entrées en réserves seront équipées de bouchons adaptés.

Les BJ seront équipées d’un respirateur ou d’un système de purge si le mode de


protection le permet.

Sauf cas particulier, toutes les Boîtes de Jonctions seront équipées d’une
connexion de mise à la terre (écrou/boulon) en acier inoxydable M8.

On évitera d'utiliser plus d'un multicâble par Boîte de Jonction. Dans le cas
contraire, un repère sera utilisé pour identifier chaque bornier.

Toutes les BJ seront repérées et étiquetés.

Installation

Les BJ seront implantées dans un endroit facilement accessible qui ne présentera


aucun danger pour le personnel durant l'exploitation normale de l'unité.

Les BJ seront disposées dans un plan vertical, et solidement fixées au sol ou sur
une plate forme.

L'axe médian des BJ sera prévu à environ 1500 mm du sol ou de la plate-forme, si


des BJ doivent être disposées sur deux rangées, leurs axes seront respectivement
à 1100 et à 1700 mm.

Bornes

Les bornes seront du type à encliquetage sur profilé standard, bloc remplaçable à
protection cadmiée-bichromatée avec alvéole de repérage.

Les bornes seront du type « vissé-vissé », pyrométrie comprise et les vis seront
captives avec serre-fils. Elles seront normalement au pas de 6 mm sauf pour les
conducteurs de section supérieure à 2.5 mm².

Les bornes seront du type EExe à minima (même pour les zones dites sûres)
normalement de couleur grise pour les signaux non SI, de couleur bleu pour les
signaux SI et de couleur vert/jaune pour la terre.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 19/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

La continuité des blindages individuels (lorsqu'ils existent) sera assuré au moyen


d'une barrette de continuité fixée sur l'une des bornes de chaque signal.

Une borne supplémentaire sera prévue à la fin du bornier pour le raccordement du


blindage général du câble.

Tous les conducteurs du multicâble sont raccordés à une borne.

Les bornes non câblées du côté unité seront mises à la terre.

Toutes les bornes seront repérées conformément aux plans de câblages.

Presse-étoupe

Les presse-étoupe seront en inox de type double compression avec amarrage et


continuité de l'armure par bague interne pour les câbles armés en zone classée, de
type simple compression avec amarrage externe du câble pour les câbles armés en
zone sûre (non classée) et simple compression pour les câbles non armés.

Les entrées en réserves seront équipées en bouchon inox.

Le matériau sera choisi et sélectionné pour une bonne tenue aux conditions
environnementales du projet, et une attention particulière sera portée concernant
son association avec le matériau de la BJ afin de minimiser la génération d'un
couple électrolytique.

Le filetage sera métrique (ISO).


5.9 CABLAGE

5.9.1 Raccordement aux instruments

Le raccordement aux instruments en unité s’effectuera par l’intermédiaire d’une


boucle d’aisance de 20 à 30 cm de diamètre pour les instruments non SI et d'un
"mou" (câble lâche) pour les instruments SI.

L’entrée des câbles sur les instruments s’effectuera au moyen de presse-étoupe.

Le raccordement aux bornes des instruments sera réalisé à l’aide de cosses


lorsque les bornes ne comporteront pas de serre-fils. Les cosses seront du type
ouvert, elles seront à souder ou à sertir. Le sertissage sera réalisé en accord avec
les recommandations du fournisseur, et seulement à l’aide de l’outillage approprié.

Tous les câbles et conducteurs connectés aux instruments seront repérés. Le


repérage sera effectué conformément aux exigences du projet, voir aussi le § 15.

5.9.2 Raccordement aux boîtes de jonction

La pénétration des câbles dans les BJ et coffrets s’effectuera par la face inférieure.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 20/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Il n’est pas admis de pontage pour la distribution de polarité dans la boîte de


jonction.

Le raccordement des liaisons souples comportera une sur longueur (un mou) de 20
à 30 cm avant entrée dans la boîte ou le coffret.

Le raccordement des multicâbles au bornier des boîtes de jonction/des coffrets


sera réalisé pour tous les conducteurs, y compris les réserves.

Un minimum de 20% de réserve pour chaque type de signal doit être prévu.

Tous les câbles et conducteurs à l'entrée et à la sortie des BJ/coffrets seront


repérés. Le repérage sera effectué conformément aux exigences du projet, voir
aussi le § 15.

5.9.3 Protection

Une protection mécanique sera ajoutée chaque fois que les câbles sont exposés à
des dommages potentiels (exemple zones de passage, manutention, etc..). Des
parois de protection seront généralement mises en place autour des trémies de
passage de câbles ou tubes.

La protection des câbles (gaines, armures) devra être conservée jusqu’au point
d’éclatement.

La protection vinyle des conducteurs (gaine d’assemblage et de protection) sera


conservée jusqu'à l’épanouissement des conducteurs pour câblage

L’extrémité des câbles sera protégée par un manchon élastique lors de l’éclatement
de ceux-ci.

6 ALIMENTATIONS ELECTRIQUES
6.1 CONCEPT
Les sources principales d’alimentation des équipements instrumentation seront:
• 48 ou 24 Vcc issu de chargeurs batteries,

6.1.1 48 ou 24 Vcc
Le 48 ou 24 Vcc provenant de chargeurs batteries pourra être utilisé pour alimenter
principalement les solénoïdes/électrovannes.
Dans le cas où deux sources sont mises à disposition dans une armoire système,
la redondance automatique de l’alimentation sera fournie par ce système.
7 MISE A LA TERRE
La mise à la terre sera réalisée en accord avec les prescriptions ci-dessous et avec
la spécification électrique concernant les travaux de câblage associés à la mise à la
terre et à la protection foudre des installations.
Chaque boîtier instrument sera obligatoirement mis à la terre (par l’intermédiaire
d’un câble dédié) dans le cas où la source d’alimentation de l’instrument est >50V

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 21/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

(pour une source <50V, les instruments sont considérés reliés à la terre, soit via la
ligne d’impulsion au procédé, et/ou par le support de l’instrument), afin de protéger
les personnes et les équipements d’une décharge électrique.
Chaque armoire et tableau sera équipé de trois collecteurs de terre indépendants
reliés aux circuits primaires du site, à savoir :

• Terre de protection (PE)


C’est le circuit de sécurité correspondant le plus souvent au(x) réseau(x)
maillé(s) du site.
Les armures de câbles (à chaque bout), les masses métalliques des
équipements électriques (instrument, BJ, coffrets locaux, chemins de câbles,
armoires/tableaux etc.) seront reliés à ce réseau de terre.
• Terre électronique (IE)
C’est la terre de référence pour les signaux électroniques et le 0V
Les blindages (à un seul bout d’un câble) et autres références seront reliés à ce
réseau.
La résistance mesurée entre la terre de protection et la terre électronique doit
être toujours inférieure à 3 ohms
Les circuits de mise à la terre électronique doivent être isolés des autres terres et
en particulier de la terre de protection (PE) afin d’éviter d’introduire des bruits
(parasites) supplémentaires dans ce réseau. Certains fournisseurs de système
peuvent exiger une isolation particulière pour leurs équipements.
Ce réseau doit être disponible en bâtiments techniques sous forme de boucle si
possible

• Terre électronique de sécurité (ISE)


C’est la terre de référence pour les signaux SI.
La résistance mesurée entre la terre de protection et la terre électronique doit
être la plus petite possible (égale ou inférieure à 1 ohms si des barrières Zeners
sont connectées).
La valeur de la résistance de terre pour les équipements SI sera en accord avec
les recommandations des fournisseurs.
Ce réseau doit être disponible en bâtiments techniques sous forme de boucle si
possible.

7.1 CABLE

7.1.1 Armure
Côté instrument, la mise à la terre sera effectuée par l'intermédiaire des tuyauteries
et supports, au travers de la continuité de masse des presse-étoupe.
Côté BJ/coffret local, la mise à la terre sera effectuée par l'intermédiaire de la borne
prévue à cet effet, au travers de la continuité de masse des presse-étoupe.
Côté armoire/tableau, la mise à la terre sera effectuée par l'intermédiaire de tresse
de cuivre, bride ou équivalent au travers de la barre de terre (PE).
7.1.2 Blindage
La mise à la terre des blindages se fera en un seul point, celui-ci sera situé dans
les armoires borniers en Salle de contrôle.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 22/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Le fil de continuité du blindage sera isolé (manchon) côté instrument, la continuité


de ce blindage sera assurée dans les BJ par des dispositifs (borne ou barrette) de
continuité isolées du châssis.
Dans les armoires borniers, les terres électroniques seront collectées sur une barre
en cuivre isolée du châssis, et raccordées au réseau dédié de la Salle Technique
(ST) par l’intermédiaire de tresses de cuivre.
7.2 CHEMINS DE CABLES METALLIQUES
Côté instrument en unité, les chemins de câbles seront mis à la terre au travers des
supports instruments au moyen d’un câble (multibrins) isolé.

La mise en équipotentialité de l'ensemble des tronçons d’un chemin de câbles sera


assurée via le cheminement d’un câble de mise à la terre en cuivre nu de 35 mm2
dans les tronçons, la continuité avec les autres chemins de câbles du même
cheminement étant assurée soit par un support métallique soit par un câble tous
les 15 m.

Côté Boîte de Jonction, un câble isolé raccordera l’extrémité du chemin de câble à


la barrette de mise à la terre sur laquelle est connectée la BJ.

Sur les grandes longueurs, un raccordement du chemin à la terre sera exécuté tous
les 20 m maximum.
7.3 BOITES DE JONCTION ET COFFRETS LOCAUX
La mise à la terre des Boîtes de Jonction et coffrets locaux, sera réalisée au travers
d’une borne spéciale raccordée par câble (multibrins) isolée au réseau maillé de
l’installation via la barrette de mise à la terre la plus proche.

8 SUPPORTS

8.1 INSTRUMENTS ET EQUIPEMENTS EN UNITE


Excepté pour les manomètres, toutes les lignes d'impulsions instruments, les lignes
pneumatiques et hydrauliques seront fixées sur des supports dédiés.
En aucun cas ces supports ne pourront être soudés sur une plateforme, une main
courante, une tuyauterie ou un équipement procédé.
Dans le cas où la fixation du support d'un instrument ne s'avère pas possible à
partir d'une structure ou d'un massif béton, le supportage d'un instrument par
l'intermédiaire d'un étrier (démontable) sur une tuyauterie peut être envisagé. Un ou
deux trous de drainage seront prévus sur la partie basse des étriers afin de
d'évacuer toute rétention d’eau.
Afin d'éviter un phénomène de corrosion, un dispositif d'isolation sera mis en place
si la compatibilité galvanique entre la matière de l’étrier et celle de la tuyauterie n’est
pas satisfaisante.
Le montage préféré sera un support fixé au sol ou sur une plateforme.
La base du support sera directement boulonnée sur la dalle béton ou sur la
plateforme. Dans les zones non pavée, une petite fondation sera créée pour
permettre la fixation d'un support quand cela sera nécessaire. Le support standard
d'un instrument type transmetteur sera fabriqué à partir d'un tube acier carbone de
2''.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 23/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Les supports seront conçus pour éviter la transmission de vibration aux instruments
et pour tenir compte des conditions séismiques du site.
Les supports de chemins de câbles seront constitués de profilés standards type U,
cornière ou plat.
Autant que possible les instruments seront regroupés sur un même support.
Les supports instruments fixés sur des structures devant recevoir une protection
ignifuge devront être soudés avant l'application de cette protection.
Le montage des supports déjà peints sur la tuyauterie ou les équipements sera
exécuté postérieurement à la peinture de ceux-ci.
9 PROTECTION INSTRUMENTS
Tous les transmetteurs, pressostats et autres instruments électroniques installés à
l’extérieur seront protégés des conditions climatiques par un coffret conçu à cet
effet.
Ce coffret sera spécialement étudié pour la protection des transmetteurs, manifold,
vanne, etc., il sera équipé d’une fenêtre en façade permettant la lecture
d’indicateurs locaux.
10 ETIQUETTES DES MATERIELS
Tous les équipements tel que les instruments, BJ/coffret local, armoires,
appareillages à l’intérieur des coffrets/armoires, manifold de distribution d’air
instrument, etc. doivent être tous repérés.
Les repères devront être lisibles des voies d’accès, plates-formes. La taille des
étiquettes devra être adaptée en conséquence.
Les étiquettes ne seront pas installées sur lune partie mobile de l’équipement
(exemple capot)
Le repérage des instruments sera conforme aux repères instruments indiqués sur
le PID et/ou la liste des instruments. Le principe de repérage de l’appareillage
électrique (relais, lampes, disjoncteurs, transformateurs, borniers, etc.) sera
développé durant les études de détails/suivant la spécification projet.
L'étiquetage de chaque instrument est identifié par inscription direct sur le matériel
ou par médaillon inox attaché.

De plus, tous les instruments autres que les locaux sont identifiés par une étiquette
en « Dilophane » gravé et rivetée sur le support de l'instrument ou à proximité
directe, cette étiquette fixe permettant de repositionner plus aisément l’instrument
suite à son démontage.

Les étiquettes de repérage des BJ/Coffrets seront en « Dilophane » gravé et


collées.

Les étiquettes de repérage des armoires/châssis seront en Dilophane gravé et


rivetées.

L'étiquetage des appareillages installés en armoire sera situé au-dessus des


appareils sur une barre de repérage fixée sous la goulotte.

L'étiquetage des borniers est situé soit au-dessus (borniers verticaux), soit à
gauche (borniers horizontaux), sur une borne séparatrice permettant la fixation de
l'étiquette.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 24/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

L'étiquetage des câbles, tous les câbles sont repérés au minimum aux deux
extrémités.

• A l’extérieur des bâtiments, ils sont repérés également aux sorties de bâtiment, à
chaque changement de direction, dans chaque chambre de tirage et à tous les
passages busés. Les câbles sont repérés à l’aide d’étiquette en acier inox
gravées et fixées de fil inox.
• A l’intérieur des bâtiments, Les câbles sont repérés à l’aide d’étiquette en
plastique gravée et fixée à l'aide de colliers.
Repérage des conducteurs, tous les conducteurs des câbles à raccorder seront
repérés par bague. Par défaut, l'identification correspondra au numéro de la borne
sur laquelle est connecté le conducteur.

Repérage de la filerie, la filerie sera repérée par un numéro d'ordre. Sauf indication
contraire, ce repérage sera du type équipotentiel, c'est à dire que le numéro d'ordre
qui caractérise le fil est conservé jusqu'à sa coupure (par une borne, un contact de
relais, etc.).

Les matériaux utilisés pour les étiquettes seront au minimum de type « résistant à la
propagation de la flamme ».

Le Contractant devra préparer et faire approuver la spécification de repérage

11 PEINTURE
Tout le matériel de montage (supports BJ, instruments, chemin de câbles) fourni
qui ne sera pas protégé en accord avec les spécifications du projet, ainsi que
toutes les pièces/surfaces coupées ou percées devra recevoir une primaire et une
couche de peinture en accord avec le système de peinture adapté du projet.
La couleur de finition sera définie durant les études de détails.
Une couleur claire sera préférée pour les matériels installés en extérieur.
Une attention particulière sera prise pour protéger les regards, les surfaces vitrées,
les étiquettes, les axes de vannes, leviers de commande, etc. pendant les
campagnes de peinture.
12 EQUIPMENTS EIPS ET EQUIPMENTS A PROTEGER CONTRE LE FEU
La définition, ainsi que la philosophie à appliquer pour l’EIPS et les équipements à
protéger contre le feu est spécifiée dans un/des documents spécifique(s) du projet.
Le but étant de maintenir les équipements ainsi que leurs liaisons de contrôle et
d’alimentation opérationnels durant une période prédéfinie en cas de feu ou autre
problème majeur.
Une attention particulière sera portée à l’installation et au câblage de ces
équipements.
Les matériels suivants seront particulièrement étudiés :
(Les solutions exposées dans la liste ci-dessous sont seulement pour information.
Le système de protection contre le feu devra être défini durant les études de détails
et les solutions retenues devront être soumises à l’accord du client).
• Instruments

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 25/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

Emplacement protégé ou protection par ajout d’une enveloppe ignifuge est à


considérer.
• Vannes
Le choix de la vanne, y compris de l’actionneur devra tenir compte de cette
contrainte (la solution du Constructeur de la vanne sera préférée).
• Panneaux de contrôle et boites de jonctions
Emplacement protégé (derrière un mur coupe feu, etc.) ou protection par ajout
d’une enveloppe (souple ou dure) ignifuge est à considérer
• Supports d’instrument et des panneaux de contrôle
La protection par dépôt d’un revêtement retardateur/ignifuge (peinture, enduit,
etc) doit être considérée.
• Tubes pneumatiques (alimentation d’air et signaux de contrôle).
La protection par dépôt d’un retardateur/ignifuge (peinture, enduit, etc) ou
manchon ignifugé doit être considérée.
• Câbles
Un cheminement souterrain des câbles est recommandé.
Dans le cas où cette solution ne peut être retenue, les solutions suivantes
(combinés ou non) devront être étudiées dans le cas d’un cheminement aérien
total ou partiel:
▪ Mise en place d’un chemin dédié,
▪ Utilisation de câbles spéciaux (résistant au feu),
▪ Dépôt d’un revêtement retardateur/ignifuge (peinture, enduit, etc) sur câbles
et/ou chemin de câbles (y compris les supports).doit être considérée.

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 26/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

13 ATTACHEMENT

13.1 CONNEXIONS SUR TUYAUTERIE ET RESERVOIR


Excepté si non permis ou contraire à la spécification tuyauterie, les types de
connexions à prévoir pour le raccordement d’un instrument seront :
Type et Type et
TYPE INSTRUMENT dimension des dimension des
connexions vannes (1)
Bride à orifices classe < 900# DN15 NPT DN15
et prise de classe ≥ 900# DN20 NPT DN15
pression
prises sur tuyau DN20 NPT DN15
Sur Annubar ou tube de Pitot DN80 à bride na (2)
tuyauterie classe ≤ 300# DN25 NPT na
Puits
classe > 300# DN40 à bride na
thermométrique
Instrument de pression et pression
(4) DN20
différentielle
Puits à bride DN50 na
thermométrique
Instrument de pression DN50 à bride DN20
Niveau à Externe DN50 à bride DN50
Sur plongeur Interne DN100 à bride na
équipement Contacteur à Externe DN50à bride DN25
flotteur Interne DN100 à bride na
Pression différentielle (∆p) DN50 à bride (5) DN20 (5)
Niveau à glace DN50 à bride DN20
Niveau magnétique DN50 à bride DN25
Niveau à plongeur Externe DN50 à bride DN50
Contacteur à
Externe DN25 à bride DN25
Sur colonne flotteur
de référence Niveau à glace DN20 à bride (4) DN20
(3) DN20 à bride (4) or
Pression différentielle (∆p) DN20 ou (5)
(5)
Niveau magnétique DN25 à bride DN25
Notes:
1) Type vanne en accord avec spécification tuyauterie.
2) Vanne d’isolement pour démontage sous pression.
3) Colonne de référence DN80 OD et connexions DN80 sur réservoir
4) En accord avec spécification tuyauterie.
5) Généralement DN80 (à confirmer par Constructeur) dans le cas de cellules ∆p
avec membrane déportée

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 27/28
INSTALLATION DES INSTRUMENTS

13.2 CONNEXION SUR INSTRUMENT


Le type et la dimension des connexions seront confirmés durant les études de
détails, toutefois, le choix sera autant que possible en accord avec la table ci-
dessous :

CONNEXION Type et dimensions


Connexions pneumatiques DN10 NPT
Connexion électrique DN20 NPT
Connexion pour instrument de pression/pression différentielle DN15 NPT femelle
montage distant (1)
Connexion vissée DN25 NPT male
Sur tuyauterie
Puits Connexion à bride DN40 à bride
thermométrique Connexion vissée None
Sur équipement
Connexion à bride DN50 à bride
Manomètre à tube de Bourdon DN15 NPT male
Manomètre de dépression Std Constructeur
Connexion pour instrument
pression/pression différentielle montage DN15 NPT femelle
distant
Connexion pour instrument de
Pression/pression différentielle montage DN80 à bride
Instrument de direct
niveau Externe DN50 à bride
à plongeur
Interne DN100 à bride
Externe DN25 à bride
à flotteur
Interne DN100 à bride
Niveau à glace DN20 à bride
Niveau magnétique DN25 à bride

Révision : Date :
0 16 / 08 / 2015
N° 0815-ASK-SG-IN-002 Page : 28/28