Vous êtes sur la page 1sur 29

l0 uernÉ,uerrgurs

LEs NoMBRts ET LEs ExpnEssroNs r,rtrÉn,u.rs lI


3g LECON
+
loute équation obtenue un retranchant
un même nombre aux
deux membres de l,équation donnée.
Calcul d'un ferme d'une somme. D'où la propriété :
On peut retranaher un même nombre, ou
une mêmc
l. - Connaissant la somrne dc deux nombres, 35. expresslon, aux deux membres d,trne équation.
s[ l'rrn de ees nornbres, 20, calculer ltautre. 3. Résolution de lréquation x
- * 20 :3d. (1)
Désignons par r le terme l'nconnu de la somme. D'après Retr.{nchons 20 aux deux membres de l,équation
-- :
l'énoncé du problème: r*20_20 _A5_20
x | 2O :35. r:35-20
ou x: I§. Q)
Cette égalité n'est vériliée que pour une seu/e valeur de c, Le.terme 20, qui se trouvait précédé du signe
la valeur 15. En effet : 15 + 20 : Bb. premier membre (équation 1) est
dans lef
Si I'on remplaçait o par une valeur, autre que 1b, la valeur
[assé dans re.".ooà membre
(équation 2), oir il se trouve preceae du _.
signe
7 par exemple, l'égalité ne serait pas vériliée (Z f 20 n,est D'otr la règle pratique :
en e{ïet pas égal à 35).
Lorsqu'on fait passer d,ua membre dans l,autre
Une telle égalité s'appelle :une équation; la lettre c est
terme précédé du slgne * t on chaage Ie signe un
l'inconnue; la valeur 15 est la racine de l'équation. signe T en
Toute équation a deux membres, séparés par le signe :. -.
Notons que, si un,terme n'æt précédé d,aucun
Uae équatiofl est une égalité qul o,est vérifiée que sfgnc (par
Êxemple Ie terme o, dans l,équation donnée), le
par certaines valeurs données aux lettres qu,elle sigrie 1;r;
sous-entendu.
contient (dans l'æ,emple donné, il n'g a qu,une inconnue; wrc
4. R6solution algébrique des probtèmeer.
seule aalew numbique conaient). -
Exnupr,p I.
Rësouùe une équation, c'est calculer la valeur de l,inconnue. - Sacàant
périmètre du triangle
que le
ABC mesure
27,5 cm, calculer la longueur du côté
P.
- Propriété des équations. Exemple : xf 20:BE.
Ainsi que nous venons de Ie voir, il est facile de trouver,
AB.
par tâtonnement, la valeur de c qui convient. Mais, pour Désignons par c Ia Iongueur (en
cm) du côté AB.
résoudre des équations plus compliquées, il esl indispeniable
d.e connaitre les quelques règles de calcul que nous allons établir c est la racine de l,équation :
dans cette leçon et dans les suivantes.
L'équation donnée est véritée pour ,: 15 et I'on a alors:
x+8+ l0 : 27,5
.Frc.1, -
périmètre
Connaissant Ie
.du triangle,
calculez a.
35 :35. écrite en supprimaut l,indication de l,unité
de longueur.
Si I'on retranche deux nombres égaux, et quelconques,
à un même nombre 35, on trouveri évidemment deux nom- *1,',,""8Ï,,',#:itïfu rüri{:!ï!ei"î:"ïit-ï#,îll.i,il,,,iîi".,îitlïx
bres égaux. La solution c : 1.5 est donc aussi Io solution de l_T:ri_n. sert-e,e uu,à i,ustreit;J p-.ôiiiiËiBJiËJËqu"tior,.
prepare*ainsi les élèves à comprenüre.ù -;6oi;iia-A; : certe étude
Ë;tiü;rï;î;
12 M
^
t lI l":[l
^'l
lQl
'l
:s LES NOMBRES ET LES EXPRESSIONS LIUÉRALTS 13

Rtlsolvottr ('('ll(: ritlll:lllorr : 4. On déslgne, en francs, par r Ie prlx de revient d'unemarchandlse,


par ü le bénéflce et par o Ie prix de vente. On a évidemment:
r: I l8 :27,5
r :27,5 78 rlb:a.
x: 9,5. - 1oCalculer ô connalssant
2o Calculer r connaissant
r:200 et u:315.
D : 205,5 et û :275.
Péponse : AB : 9,5 cm.
5. Les trois angles d'un triangle mesurant 45015',67040' et co. Sachant
fixeupr,r II. A quelle distance du socle du support doil que leur somme est égale à 2 angles droits, calculer c.
- être percé l'are AB pour que cet nre 6. L'un des angles d'un quadrilatère convexe mesure 670. Sachanl.
soi, d 55 mm de dislance de la table sur que deux tles autres valent respectivement le double et la moitié du
laquelle repose ce supporl? premier et que la somme des quatre angles est égale à 4 angles droits
calculer le quatrième angle c.
Désiguons par r (mm) Ia Iongueur 7. Sachant que la somme des trols angles i, t, d, est égale à 90o (flg.4),
cherchée: écrire l'équatlon perrnettant de calculer l'angle de dégagement r, pul!
résoudre cette équation.

x+lO{4:55,
Résolvons cette équation :

Fro. 2. Culculer t r*14:55


- r:55-14
r :41.
Réponse : 4l mn.

Exercices.
Frc. 4, Travail au tour t catculer l'angle de ilégagement x.
l. Résoudre les équationr :
-
t+2-5 _.
8. Lorsqu'un mobile est animé d,un mouvement uniformément accé-
léré, ses vitesses t)0,û1,ur... (m/s) aux instants 0, 1,2,.. (s) soniles suivantes:
c{5:13
x { 7,5 :29 lrr: I)o * O
23,5: æ * 7
7-lt:78,5 :'= .".::
25:4*x (a désigne I'accrllération du mobile, en m/s/s).
lo Calculer c, sachant {uê irs: 2r5 et o, 3J5.
17,2: 9,4 ! x, 2o Calculer ensuite D., û.-. oLj
-
2. On donne l'équation :
z*3'5:21.
Imaginer un problème ayant
pour solution la rat:ine de cette
[;rc. 3. Roue etplgnon engrenant
-ensemble I
: calculer x.
êquation, et Ie résourlre.
3. Calculer le dlamêtre c du plgnon engrenant âvec une roue de 200 mrn
de diamètre, sachant que la distance des axes est 60 mrn (nS. 3).

L-
\
LEs NoMBRES ET LES ExpREssroNs r.rrrÉne;.es l5
t4 MÀTHÉMATIQUES

- D'où la règle pratique :


Lorsqu'on fait passer d'un membte dans I'autre un
terme précédé du signe on ahange le slgne - en
lE LEçON signe j. -t
3. Remar![üGo La règle précédente et celle qui a
- -
Calcul d'un ferrne d'une différence' été énoncée dans Ia leçon précédente(§ 3) peuvent être réunies
en une seule :
nombres' g et
l. - Connaissant la dill6renee de dcux l'autre' Lorsqu'on îait passer un terme d'un membre d't ne
le plus petit de ces nornbres, 5' caleuler équation dans I'autre, on doit ohanger Ie signe qul
la di{férence' D'aPrès précède ce terme,
Désignons Par æ le terme inconnu de
de l'équation : Exrlrpr-rs :
I'énoncé du Problème, r est I a racine
, r+4 :10, 15-r:7
Fs:g1 ----_/
r:10-4
-'---1
15:7 *a
Établissons, tout d'abord, une
propdété de cette équatloa' x:6. \-.--___---
que l5-7 : r
On trouve, en efTet, facilement' par tâtonnement'
: 8: O OU X:8,
esi vériliée pour : 14' On a alors 9
9'
l'éouation
'"ô;,;îi';;"rii,,i" '
aà'i nombres égaux' et quelconque.s' à

on-rnê.rr" ,o-Ëa" 9, on trouvera éviàemment


deux nombres
4.
- Application.
cglindrique - Apasse
pour gu'une
quel diamètre dott-on tourner un aïe
de linition de 6 dirièmes de
ü;;.. La solutionent :ajoutant
14 est donc aussi la solution ile toute
un même nombre aux deux
millimètres de prolondeur puüsse ensuite I'amener au diamètre
70,5 mm?
éouation obbenue
membres de l'équation donnée' Désignons par o (mm) le
D'où la ProPriété : diamètre cherché.
On peut alouter un même aotnbre' ou une mêmo Une passe de Iinition de 6
uir"i"io", aux deux membres d'une équatloa' dixièmes de millimètre depro-
fondeur diminue le diamètre Fro. 1. Axe cyrindriquo i
:9' (') de 0,6 mm x 2:1,2 mm. - calculer a
2. R6solution de l'équation x - 5
- Donc :
Ajoutons 5 aux deux membres de l'équation
:
z- lA: lO,ô.

'-5+5:9+5
r:9*5 (2) Rêsolvons cette équation :
x-14. a-10,6*1,2
dans le
x - 11,7.
Le terme 5, qui se trouvait précédé tlu signe - mem' RéIlo.ase: lI,7 atm.
dans le second
proÀi., membre (équation 1), est passé.
'Urt signe *'
teo.tion 2), oï il se trouve précédé du
l6 MATHÉMA'I'IQUES LES NOMBNES ET LE.S EXPRESSIONS LITTÉRÀLES l7

Exercices.
l. Résoudre les équations : 5A LEçON
r-9:21; x-4,5:13,2i 35,2-t:2E;
7
-x:0,25i
2. On donne l'équation
35,5 :98-c; c-0,75 -1,4b. Addition et soustracf ion
des sommes et des différences.
:
8,5
-c - 3.
Imaginer un problème ayant pour solution la racine de cette équation
et le résoudre.
3. De quel nombre r fâut-il retrancher 8 dixièmes de milllmètre l. Aiouter une sorntne.
pour obtenir 16,4 mm? -
4. Un puits a 9,25 m de profondeur, Si I'on représente par c (m)
ExrMrr,e : Un réservoir con- Un réservoir contient o.
la
hauteur de l'eau dans ce puits, exprimer en fonction de c la distance du tient 50 I d'eau. Pourajouter litres d'eau. Pour ajouter
rriveau du sol au niveau dc l'eau. Calculer eusuite c sachant que cette 30 I, on peut opérer en une (ô * c) litres d'eau, on peut
distance mesure 3,85 m.
seule fois ou en plusieurs : d'abord verser à litres, puis c
5. Un tube en plomb, de æ mm de diamètre extérieur, a 4 mm d,épais- verser d'abord 20 I, par exem- litres :
seur. Quel est son diamètre intérieur? Calculez c, sachant que le diamèt.re
ple, puis 10 I. Donc :
intérieur mesure 25 mm.
501 + 301:501 + 2ol+ tol. al(b{c):a*b*c. (1)
6. Un rectangle mesure 50 cm de périmètre. Si l'on désigne par r (cm)
ea longueur, quelle est sa largeur? Calculez c sachant que la largeur mesure
ll cm. 2. Aiouter une dilf6renee.
7. Deux angles supplémentaires , et g (en degrés) satisfont, par déû- -
nition, à l'égalité: ExeMpLe : Un réservoir con-
tient 50 I d'eau. Pour ajouter Pour ajouter (à litres
1o Tirer c de cette égalité.
,+g-1800.
15 I, on peut, au cas où I'on
- c)verser
d'eau, on peut d'abord
20 Calculer ensulte g, sâchânt Çue c - 25030,. ûe disposerait pas d'une D litres, puis retirer c litres :

- 8. Exprimer un ângle r en fonction de son complément g (r et U en mesure de cette caPacité,


degrés). ajouter d'abord 20 I puis, a*(b-c):a*b-c. (2)
Calculer ensuite y sachant que c: 12o25'.
comme on a ainsi ajouté 5 I
9. La température qul, hler à 8 heures était de ao, a baissé en 24 heures de trop, les retirer :
ile Quelle est la température, aujourd,hui à I D:
Do, heures, si o - 4 et 6?
101+ I5l:501+201-51.
Quelle particularité présente ce résultat ?
10. Lorsqu'un mobile est anirné d'un mouvement uniformément
retardé, ses vitesses oa1 oyoy.. (m/s) aux instants O, 1,2,., (s) sont les 8. Retraneher une sommG,
suivantes : -
Dto oo-A Exeupln : Pour retirer Pour retirer (D f c) litres
ot- Ùr-(I 30 I d'eau d'un réservoir qui d'eau, on peut d'abord retirer
(d désigne la décélération a, -"iif" en m/s/s). en contient 50, onpeut opérer D litres, puis c litres:
10 Calculer o sachant eue lre a 10,5 m/s et u1
- § 4/j. en une §eule fois ou en plu-
29 Calculer ensuite üÿ or,.,. sieurs: retirerd'abord 10I, puis
3o À qucl instant la vitesre deviendra-t-elle nulle? a-(blo)-a-b-c. (3)
20 I ensuite, par exemple :
I 5O l- :
il0 I s0 I I 0 20 l* l.
-

L
18 MATHÉMÀTIQUES
LEs NoMBREs ET LEst ExpnEssroNs r.rttÉnrl.ss 19
l. - lletraneher une dillêrenee. æmpfis entre 65 0,000 et 65 0,019 (tolérance sut larbrc)
Exnupr.E: Pour retirer 15 I Pour retirer (à c) Iitres lo -
Calculez le ieu marimum de l'assemblage.
-
d'eau tl'un réservoir qui en - retirer
d'eâu, on peut d'abord 20 Sachanl que les tolérances d'un aiustement glissant iuste
conlien[ 50, on peut d'abord D litres, mais il faut ensuite sonl les mêmes pour tous les diamètres nominaus, compris entre
retirer 20 I, puis, comme on ajouter c Iitres : 50 et 80 mm, calculez le ieu maximum d'un assemblage de
a retiré ainsi 5 I en trop, les diamètre nominal d. compris entre ces limitæ.
ajouter : a-(b-c):a-b!c. (4)
50t-tsl:5ol-201+5t. I o Le jeu maximum est l'écart entre le plus grund diamètre
de I'alésage :
5. Règles d'emploi des parenthèses.
- 65 + 0,030 : 65,030 mm
Observons les quatre égalités écrites dans Ia colonne de et le plus pelil diamètre de I'arbre :
droite : leur premier membre comporte des parenthèses;
65 0,019 - 64,981 mm,
leur second membre n'en comporte pas: -
les parenthèses onl été supprimées, c'est-à-dire : 65,030 64,981 : 0,049 mm.
-
lo En examinant les égalités I et2, on voit que I'oapcur 2o Le jeu maximum c d'un assemblage de diamètre nominal
supprimer une paîenthèse écrlte après un sîgne {, d (compris entre 50 rnrn et 80 mm) est l'écart entre le plus grand
sans changer le signe des termes qu'elle contîeat. diamètre del'alésage: 0,030 d*
2o En examinant les égalités (3) et (4), on
et le plus petit diamètre de I'arbre: d-0,019,
voit quel'on peut
supprimer ufle pareothèse écrite après un signe c'est-à-dire : c:(d + 0,030) (d- 0,019),
-,
à la conditîon de ahanger le signe des termes qu,elle -
Supprimons les parenthèses
contieot. e:d*0,030-d+0,019.
Rappelons (3c leçon, § 3) que, si un terme n'est précédé
d'aucun signe, Ie terme ô, par et, en remarquant que d.-d:0, nous obtenonc:
exemple, dansla somme (ô * c), c :0,030 + 0,019 : 0,019 mm.
le signe * esl sous-entenilu :
Cette méthode permet de retrouver le résultat obtenu au 1o;
(D*c):(*Ô*c) elle a l'avantage de montrer que le jeu maximum est Ie
(à-c): (* à-c). même pour /ous les diamètres nominaur compris entre 50 mm
et80mm.
ARBRE AI.ESAGE O.-Applieation.-Le
- _O.ooO -._rqoJO dessin et les symboles (lig. l)
6sâ6 65 t17 +o.ooo
représenlenl l'ajustement d.'un Exercices.
-o.or9
Fro. 1. arbre dediamètre nominal6S mm l. Catculez, dc deux mantères dlfiérentes, cùacunc des exprosslons !
Ltutkment glissant 1utlc. d.ans un alésage de même diamè- 7 + (8 -.5); 14 (10 5); 13 (13 9).
- -
tre nominal (aiuslemenl glissant - -
2. Efiectuez les opérations :
juste). I*
symbole 65 H 7 indique que le diamètre de l'alésage
a-(a-b); b*(a-â); (d + D)-(o-D)
esl comprî.s enlre 65 + 0,000 et 65 f0,030 (tolérunce sur l'alé-
et carcurez ra vareur po,E I
sagel. La üUmbole 65 h 6 inilique ouc le diamëtre de l'arbre est "îïiï iïTi,ï'uuat
:l( ) M^ r'rrri:M^'l'TQUES LES NOMBRES ET LES EXPRESSIONS LITTER,{LES 2l

- .1. t,rrllrrlo, [r: Jr,rr rrrirrlrnrrm et le jeu maximum de l'assemblage


ltltttlrrrttttl gllsxrttl) :
+ 0,025 0,009 6O LEÇON
40 Hl 40 96 -
+ 0,000 0,025
-
4. Quelle particularité présente le résultat obtenu, si l'on adopte dans
I'cxcnrple ci-dessous, la même méthode de calcul quc dans l'exemple
Valeur numérique d'un produit
donné dans la Ieçon :
+ 0,046 + 0,079
ou d'un quotient.
Aluslemenl pressé : 190 H7 190 p6
1. Pour rnultiPlier des nonrbres représentôs Par
+ 0,000 + 0,050.
-
5. Une pièce (fig. 2) est tournée à ô50 sur unc partie de sa longueur et des lettresr on les écrit les uns
à la suitc des autres.
Ainsi, la surface du rectangle
(fig. 1) est égale (en cmz) à :
17 x 6,1-r :770,5 cmz.
ou i\ ab. Fis. 1. Surlctce
17 x 6,5: -110,5 cm' ou uâ.
L'expression aÔ s'aPPelle un
prcduit'. a eL b sont les lacteurs du produit.
Frc. 2. Fto.
Fro. 3. Calculer a.
Croquis d'une pièce tournée. - :1. Pour diviser l'un par I'autre deux nornbres
-
roprésentés pnr des lettres, on écrit le second au-dessous
iD 45 sur l'autre (cotes en mm). On amène le grand diamètre à 48,5 rnm.
â
De combien de millimètres faut-il diminuer le petit diamètre pour que la
du-premier cII les séparanl" par une barre horizontale'
différence des deux diamètres aug- -\insi, lorsqu'une longueur de
mente de O,5 mm1 (Donner deux 13 cm (fig. 2) est partagée en I
solutions de cc problème; dans l'une,
on désignera par c la longueur dont intcrvalles égaux, la distance
il faut diminuer le petit diantètre). de deux points de division con- en n=9 inlervolleségoux
6. Calculez les angles formés par séculifs est égale à :
la demi-droite OC avec la droite Frc. 2. Dislance tle deux
AOB, sachant que le double du plus §,,^:2'n' -
points consécutils :

petit excède l'autre.de.30o (ng. 3). I


. 1.
13r^ :2r^ o.
9rr
!-.
7. La ligure 4 représente le clave- oua: n
tage d'un arbre. On litsur un tableau
de cotes normalisées (C. N. IvI. 62)
que, pour un arbre dc d mm de dia- L'expression :I s'appelle ln quofienl;t ,l u ,urtt les fermes
Fro. 4. Claoelage. mètre (d ôtant compris entre 44 ct
- 50mm)ona:
drr 11u«rtienl ; / csl le tliuitlrtttlt'et n le diuist:ur.
a:14mm, lr-rl*3,5 et t:d-5$.
Lor'.sr1uc l'1;11 l grrrplact les litcteurs d'un produit (ou le
Quelle cote doit-on lire pour à?
terrrres <l'un rluoLicnl.) llar tics nonrltrcs, on obtient, après
I r:alcul, une ualeut trumërique du produit (ou du quotient)
22 MATHÉMÀTIQUEs LEs NoMBREs ET LEs ExpREgsIoNs r,rrrÉner-ns 23

- 8. Calcul de la valeur nurnérique d'un produit. î


l'on remplace, dans ce produit, par sa valeur 3,14, puis d,,
- successivement, par les valeurs 0,15, 0,40 et 0,25 et enûu n
Exprrpr.r" -- Une roue mesure d. (mètres) de diamètrc par 25 :
(Âe. 3).
Lr:3,14 x 0,15 X 25:11,775 m Gl ,r,78 m.
lo Calculer la longueur paîcoulue par Ie point A de sa circon- Ls:3,14 X 0,40 X 25 : 3I ,40 m.
prence torsque la roue lait I tour; Ls:3,14 x 0,25 X 25 : 9,625 m È2 9,63 m.
20 Calculer la longueur L paræurue par bmAme pointlorsquc
lo roue lait n tours. 4. Caleul de la valeur numêrique d'un quotient,.
3o Appliquer la lormule obtenuc au calcul des longueurs de -
licelle qui s'enroulent sur les cglindres (lig. 4\lorsque l'are lait Exrupr,p. Étabtir la lormule qui donne la durée t (mn)
% tottn. de
- trauail
la course de de I'outil d'un étau-limeur, connaîssant,
la longueur de la course I (m) et la uitesse u(mlmn) de l'outil
Appliquer ensuite cette lormule auî ces oit, pour I - 0,30 m,
on utilise des aitesses de 6 mlmn et 8 mlmn.

-{Ævæt Pendant la course de travail, I'outil a un mouvenent


\.8 uniforme.
La durée de la
course (en mn) est
donc le quol.ient de
Fra. 3. Calcu- Fro. 4. Celculer les longueurs de flcellc, la distance parcou-
- par-
lerla longueur lr, lr -et 13, lorsgue l'axe fait 25 tours. rue I (m) par Ia vi-
courue pâr le point
A lorsque Ia roue tesse u (mlmn) :
fait 1 tour, puis n
tours.

1o Lorsque la roue (ng. 3) fait 1 tour,le point Aparcourt


une longueur égale à la circonférence de la roue:
d x zt ou æd (mètres).
EI Fig. 5.
- Travail
calculez
de rabotage à l'étau-limeur:
la durée de Ia coursc de baoail.

Application numérique.
2o Lorsque la même roue fait n tours, le point A parcourt
une longueur L qui est n fois plus gtande :
10 l:0,30 m; o :6 mlmn
L:ædxn ou
@ (mèrres).
h :ry: o,o5 mn : 6o s x o,o5 : 3s.
3o Les longueurs de licelle qui s'enroulent sur chaque cylin
dre sont égales aux longueurs parcourues par un point (quel- 20 l:0,30rn; o-&mlmn
oonque) de la circonférence de chaque cylindre.
,, :
Ce sont donc les valeurs numérigues du produit ndn lorsque ry : 0,037 5 rnn : 60s x C,037 5 : 2,2§ s.
?A xATHÉMATIQUEs LES NOI{BRES ET LES EXPRESSIONS LITTÉRALES 25

- Exercices. 4. La longueur I d'une goupille conique I, de grand tliamètre D, est


donnée par la formule I -10 D.
l. Sachant gue la surface d'une calotte sphérlque (flg. 6) de rayon R et Calculer les longueurs d'une série de goupilles de diamètres (eî nün) ,
de hauteur (ou flèche) I est donnée par la formule: là 6par0,5,
S: 2rsRlr 6à12par1,
calculer la surlace d'une calotte sphérique de 15 cm de rayon et de 4.5 cm 14 et 16.
de hauteur.
5. La pente d'un tronc de cône de diamètres D et d et dc hauteur à
cst égale à :
D-d
,h'
Calculer la pente des troncs de cône suivants :
1o 11 : 1cm: d :3 cm, h : 12 cm.
2o D:16mm; d-74mm, à:60mm
30 D:O,45m; d:0,30m, h:7,15m,
6. L'intensité I (en ampères) d'un courant électrique qui, entre deur
polnts A et. B dont Ia diffêrence de potentiel est U (volts), ;rasse dans
I
tln conclucteur de rè§istance H (ohms), est donnée pour la formule :
Fro. 6. Calculcz Ia surlacc
-U
de la -calotte sphérique. FIo. 7. Calculez |es ,_R_.
élémenls -d'une denture
normale. Calculez les intensités 11, Is, Ig, I. des courants passant dans les fllc
de résistance Rr, Rr, Rr, R. (ng. 8).
2. Les dimensions normales de Ia denture d'une roue (Iig. 7) s'exprt-
ment en fonction dl module m de la denture (le module s'obüent en divi- R,.lO ohns
sant Ie diamètre d de Ia roue par le nombre de dents z) :
PâsP:am
épaisseure: intervalle i:1,57 m.
hauteur du flanc t - 7,15 m; hauteur de la lace s : m.
I Iongueur de la dent l: km.
Calculez les dimensions de Ia dent de module 3,5 en prenant k
- I
OUTIL EN ACIER RAPIDE SUPÉRIEUR
Vitesse Vitesse de
Métal Vitesse d'âlésage flletage Vitesse
à travailler (mlmn) de finition
o ,! ! 1,5 o
2 3
Fro. 8. -- dans
Calculer I'intensité du courant électrlquc
Acierdur. . - 13
chacune des dérlvations,
Acier mi-dur 2A
Acier doux 28 7. Calculer la résistance électrique à 0o d'une bobine en fll de fer do
Laiton. Bronze 45
Aluminium b5 d:4 mm de diamètre, le ffl ayant une Iongueur de L - 250 m. Pour
cela, on calculera d'abord la section s :

3. Le tableau ci-dessus indique les vitesses de coupe, que


utiliser dans un travall au tour âvec un outil en acier rapide supérieur.
l'on peut ,-7, ndr

pulr lâ résistance R :
Complétez ce tableau, en calculant la vitesse d'alésage la vitesse dc R:ax!,
f,, §
ûletagc
§
ot le vitecrc de ûnition 1,5 o, relatives à chacun dcr m6trur I lormule dans laquelle a:0,0964 ohmslmlmmr, L étant cxprlmé cn ar,
trevelllcr. , en mrnt et R en ofunr.
--
2Â UÀTHÉMÀTIQUES
LEs NoMBRES ET LEs ExpRESsloNs r,rrtÉnar,rs 2?
3. Résolution de quelques équatione. _ Appliquons
- précédente, ainsi
la règle que les règles données aàns ies B.
70 LEçON
et 4e leçous :

Calcul d'un facteur 10 3,5æ.- 70 20 4xZr:!,7


*-3,5 70 2g î, :8,7
d'un produit. 4__

t -3'7
x: 20. 28
x :0,13...
l. Connaissant le produit de deux nornbres, 24, et
l'un -de ces nornbres 3, calculer l'autre. 30 4(rI l) :)Q {o (c-3)x5:13
,(\
Désignons par r le facteur inconnu du produit. D'après r+l:-
,4 ^
&--!): D 13
I'énoncé du problème, r est la racine de l'équation :
o{1:5
-5
r--3:2,6
r:5-1 r:2,6*3
x :4. x:516.
Établissons tout d'abord une propriété de cette équatlon :
On trouve, en effet, facilement, par tâtonnement, que l'équa- 4. Applications. lo (Jne poulie a 0,b0 m de diamèfre
tion est vériliée pour r : 8. On a alors : 24 :24. (
- -
fig . 1 ) . Qucl nombre de tours doit-elle aire par minute pour
I qu, un
Or, si I'on divise deux nombres égaux par un même troi- point de la circonlérence d.e cette poulie parCowc%L m par minute?
sième, qui peut être quelconque, on trouvera évidemment
deux nombres égaux. Désignons par o le nom-
La solution r : 8 est donc aussi lo. soluti.on de toule équation bre de tours/minute à cal-
obtenue en divisant par un même nombre les deux membres culer.
de l'équation Si la pouliefaisait 1 tour
par minute, le point A par-
D'ori la piopriété :
courrait une longueur égale
On peut diviser paî un même nombre, ou uno m6me à celle de la circonférence,
cxpression, les deux membres d'une équation. c'est-à-dire :
0,50 m x3,14:7,57 m.
2. R6solution de l'équation 3x :24. .B'ro. l.
- Mais, puisque
Ia poulie Calculer la udfessa dc caüê pouüq
Divisons par 3 les deux membres de cette équation: fait r lr/mn, le point A
31 24
parcourt une longueur o fols plus grande c.est_à_dire l,SZr
(mètres), produit qui, d'après l'énoncé, est précisément
33 égal à
24 rn. D'où, en supprimant l,indication de liunité, l'équatlon:
,:T 2A

r-8. 7,5?-:fua
2u MATHÉMATIQUES LES NoMBRES ET LEs ExpREssIoNs LTTTERALEs 29
Résolvons cette équation : 3. Si l'on ajoute 1 au quadruple d'un nombre c, on obtient 4g. Calculez:
- le produit 4r;
**_24
1o
- 1,57 2o la valeur de c.
x:75,2... t\.s l5 lrlmn. 4, Calculez Ia vitesse c, en kmlft, d'un avlon qul parcourt 2 125 km en 5 i.
5. De combien avance une vis au pas dc 2,5 mm,lorsqu'elle fait 1 tour?
La largeur I de la courroie que I'on peul monlet sur une
2o 3 tours?, tours? De combien de tours a tourné cette vis lorsqu'elle a
poulie de largeur L satislait à la relation: avancé de 15 mm,

L : 1,125(l + l0) (cotes en mm). 6, En retranchant 2 du triple d'un nombre r, on obtient 14,5. Écrivez
l'équation qui permet de calculer c, puis résolvez-la.
Quclle est la largeur de la courroie que I'on peut monter sur
une poulie de1.50 mm de large? 7. On désigne paru un nombre entier inconnu; le nombre entier qui
luit est ,+ 1; trouver deux nombres entiers consécutifs dont la somme
soit 71.
Remplaçons L par sa valeur
150 : 8. A quelle vitesse r (trlmn) doit tourner un treuil dont le tambour
mesure 0,24O m de dia-
150:1,125 (l + 10) mètre pour que Ia c.rar.g:
monte à la vitesse de
r ,125 (l ) to) : 150. 3,50 mlmn (ng. 3)?

Calculons le facteur (l f 10) :

r + 10:#: 133,33...,

puis le terme I (4" leçon) :

Fro. 2. Calculer la largeur I


-de la courroie. ,:133,33..._10
- 123,33...mm.,
On choisit, dans un catalogue, la courroie dont la largeur se Fro. 3. Fro. 4. Calculez lc pu
- cette vis.
rapproche le plus de ce résultat et I'on prend : l: 120 tun. A quelle uilesse doit tourner le treuil? de

9. Calculez Ia longucur .r qu'il faut donner à la base d'un triangle


isocèle pour quc, chacun des deux autres côtés surpa§§ant la base
de 2 cm, le périmètre du triangle soit 25 cm.
Exercices.
10. On lit dans un formulaire que le côté c du carré inscrit dans un
cercle <le rayon r est égal à 1,414 r.
1. Réroudrc les équatlons: Calculez r pour c : 20 cm; 35 mm;2m.
3c: 18; 5c : 105; 4,52 : 13,5;
11. Le diamètrc d, du noyau d'une vis (flg. 4) de diamètre nominal
5 x - 4,5; 7(r-1) : 3 ;
18, 9(.t '1- 5'1 : 270.
(S. I.) d et de pas p est donné par la ltrrmule:
2. Imaginer, puis résoudre un problème dont lâ solution serait racioo d.:d-7,4o.
do l'équation :
5æ: 13,5. Calculez le pas d'un fllet de vis mesurant : d1 : 9,55 mm, d' 72 mm"
30 l4A'l'llt:MA'r ru uEs
.LEs NoMBRrs ET LEs ExpnnssroNs umÉner,rs 31

8. Résolution de quelquee 6quations. Appliquons


8. T.EçON -
la règle établie au § 1, ainsi que les règles
-
énoncées dans les
leçons précédentes.
Calcul d'un terme r*1_to î-,
20 ï:3
d'un quotient (dividende).
1o
4
,+1:10x4 r-2:3 x 5
l. - Connaissant le quotient de deux nornbres, 4, el t]_l:40 î-2:75
le dernier de ees nombres 13, caleuler l'autre.
t:40-l r:15*2
x-39. x:17,
Désignons par r le terme inconnu du quotient.
D'après l'énoncé du problème, c est la racine de l'équation : 3o
t:zn 40 ?:n
3r:20 x 5 4r-l:27.
3c : 100 4t:27 * |
,:T 100 4î :28
Établissons, tout d'abord, rne propriété de cette équatloa. *- 284
t-_
On trouve, en efÏet, facilement, par tâtonnement, quê x : 33,3...
l'équation est véritée pour , : 52. On a alors 4:4. x :7.
Si I'on multiplie deux nombres égaux par un même troit
sième, qui peut être quelconque, on trouvera évidemmen- 4. Applieation.
deux nombres égaux. -
La solution s : 52 est donc aussi la solution de toule équation Le clauela ge d'un
obtenue en multipliant par un même nombre Ies deux membres arltre de diamètre D est
d'une éguation. ttssuré par une clauelle
tlottl les dimensions
D'où Ia propriété : 1i'ltttisseur et largeur)
On peut multlplier pat un même nombre, ou uae trtnl données par les
même expressioa, les deux membres d,uao équatloa. Ittrmules suîuantes, les
Iortgueurs étant erpri-
P. Résolution de I'équatio"
rtutrs en mm t Frc. 1.
O.
- Ë: Calculez les dimensions de la clavcttc.

Multiplions par 13 les deux membres de l'éguation:


,-ft+a et r:|+ a.
.-#q: 4x 13
(ltlrttlez .. lo Ic diornètre D de I'arbru sur lequcl est montéc
c:4 x 13 ttne rlturlle tlc l'2 mrn d'épatsseur;
x:52. 2. lu lurgcur de la cluaelk.
32 MATHÉMÀTIQUES LEs NoMBRES ET LEs ExpRESsroNs r-rrrÉner.Bs 33

1o Dans la formule qui donne l'épaisseur de Ia clavette :

,:ft+1, rüxerctces.
l. Résoudre les équations :
remplaçons e par sa valeur 12 mm:
!: +,
#-',o, 9: t'
1z:,oP+a 9#: ,r, u3#: 35-ÿ,
n, 3x-
2, Imaginer un problème dont la solution serait obtenue
ou
S+n:tz. t'équation , et Ie résoudre.
enrésolvant

&:,
Retranchons 4 aux deux membres de cette équatlon
(3. leçon): 3. Le poids spécilique cl'un corps est égal à ,8. Calculer le poids

2:
l0
n-a d'trne barre d'acicr de 7,5 dmt de volume, sachant que le poid5 spécifique
de l'acicr est de 7,8 kgldmr.

ou 2:
t0
g.
4. On sait quele
diamètre
module rn d'une denture normale de z dents
primitil d, est égal à :
et de

Multiplions par 10 les deux membres de cette équation ^-ln.z


(règle donnée au § 1). Calculer le diamètre prrmitif d'une roue dentée de 35 dents au module 4.

D:8x l0:80mm. 5. Dcssinez Ie schôma d'un treuil simple et coter lâ forcc F :70 kgp
s'cxcrçant à l'extrômité d'une manivelle de longueur l:0,55 m ainsi
rlrrc la charge Q:120 kgp etle rayon R. Calculer ensuite R en appli-
II
2o La largeur de la clavette s'obtient en calculant, pour rlrrant la formule: tt : qui sera établie rlans le cours demécanique.
7Q,
D : 80 mm, la valeur numérique de I'expression :
(r. Calculer Ia dillérence de potentiel U (volts) entre deux point.s d'un
r:P+t.
b
, rrtrrit connaissant l'intensité i: 11 ampères du courant qui passe dans
, r. r'ircuit et la résistance r : 20 ohms rlu conductcur (appliquer ra
Nous obtenons : t.11111119 i : 9\.
rl
r:f+n 7. Iin appliquant la formulo :

/:16+4 R:ol, S
l:20mm, rlrri rlorrnc la résistance électrique à 0o rl'un conducteur en cuilre de
rr.,r,,tivilri c - 1,561 microhnslcmzlcm, rle longueur I crn et de section
Répoases :80 mm et 20 mm. :i o,25 crrr', calculer Ia longueur I d'un fll de résistance Il : 12 ohms,

I I

ll l:r rrrr.. - l,ea Mathlmrtiquos (Anih. ct Algèhre, 2. enuôo),


34 MATHÉMATIQUEE LES NOMBRES ET LEs ExpRnssroNs r.rrrÉnlrps Sb

96 LEÇON ao 15-:4 40 52
t-l 4x+t -o
15 : +1r- 1; 52:4(4* |
Calcul d'un terme 4(a- 1) :15 4@x| 1) :52
1)

d'un quotienf (diviseur). r-f :f; 4r+1:V


,4
a-l:3,75 4r+ 1:13
o :3,75 * 4r:13-1
1.- Connaissant le quotient de deux nombres, 16, 1

et le prernier de ces nornbres, 96. ealculer ltautre. x - 4t75, 4r: 12


4__
t2
Désignons par r le terme inconnu du quotient. D'après 4
l'énoncé du problème, r est la racine de l'équation : X:3.
3.
- Applications. lo Le diamètre ertérieur D, (mm)
d'une roue dentée, le nombre z d.es dents et le mod.ule * ,o^t tie,
par la lormule t
Multiplions par c les deux membres de l'équation ç8r leçon): D.
96c fi:m'
T Calculer le nombre des dents d'une roue de 144 mm de diamètre
-:lb,
ou 96 :16o ertérteur, sachant qu'elle est au module 4.
qui s'écrit encore : 16o :96.
Remplaçons, dans la formule donnée, les lettres par
Divisons par 16 les deux membres de l'équation (7r leçon) : leur valeur :

--16
96
#:n.
x:6. Résolvons cette équation :

2. Résolution de quelques équations. Appliquons 144: @ {2)


- -
les règles étudiées dans les leçons précédentes : z +,42:!!!

10 6,25:l,ZS 20 4:
4r
to z {2:36
fr z:38
6,25 :1,25r 25:l0x4t, z:34,-2
1,25r :6,25 25:40x Qépoaso . 3l dents.
*-
44:_
6.25 40r:25
l:5.
1,25
,: %
û
2o Un arbre (dLt moteur) entraîne un arbre parailele (dit
rttrrplcur) par l'intermédiaire de poultes d.e d.iamètre it ct D
r:0162§. qrturt) cl d'une counofe (fig. 1).
J-

I-rls NoMRRES ET LES ExPIIESSIoNS r-trlÉnar-ns 37


36 MÀTHËMATIQUES
Rés<llvons c€Li,e équation
l'arbre récepteur lourne 3 /oüs mofns
:
|oMonlrer que, poul que
uile gue I'arbre moteur, il lautquc: 120 : 3d

D
.34: 120

a: o'
7:123 :4x.
D 120 mm.
20 Calculer d, sC
- Réponse : 40 mm.

Exercices.
l. Résoudre les éguations :

:-22i
n- 5.5
4; 1:z,z'
Arbre
u î 4æ
Arbre 0.2
moleur |'!-: 2,5;
56
4; : u'c'
récepleur l.D.r 3c-1 [- 2,
Fro. 1. ?ransmisston par poulies el courroie' D
- 2. Quelle doit être la valeur du quotient pour que l'arbre motcur
7
1o Désignonspar n (trlmn) la vitesse à laquelle doit tourner rourne 5 fois plus vite gue l'arbre
est 3 fois plus rôt'epteur (lig. 1)?
I'arhre réJepteui. La vitesse de I'arbre moleur Dans ce cas, calculer d, si D f1 = I <^r, i,=,l5 a
grancle, c'est-à-dire égale à 3n (trlmn)' - 255 mm.
" Si l" courroie ne glisse pas, les poinls A et B' situés
respec-
ont la uitesse' 3. Sachant que la conicité d'un
livcrncrrL sur les circonférences des poulies, même
trorrc dc cône de diamètrcs ex[rômes
[,]crivons que la vilesse de B, c'est-à-dire nDn' est égale à I ) et d et dc hautcur h cst égale à :

celle de A, c'csl-à-clirc à rd x 3n ou 3zrdn' l)--d


Nous obtenons l'équation : -T-'
rrrlt:uler Ia hautcur d'un tronc de
rDn:3xdn. rril1s ds diamètres D : 30 mm,
Divisons par în les deux membres de I'équation : ,t ! ct de conicité 0,08. Fro. 2. Appliquez Ia loi d'Ohm.
:t -
D :3d.
4. l)'alrrès la formule i, : ,l! ltoi d'Ohm) et sâcltant quo ir - 15 a ct
Divisons enlin par d les deux membres de l'équation :
r, calculcz Ia di{Tôrence de potentiel entre les points A etB d'un

lz;
l9 ru,
, rrcrrit électriclue (Iig. 2).
:1,' (lofrnaissant ensuitc i" -- 6 a, calculez, d'après la même formule,
1., r a.sislilnce r, du contluctcur ANB.

ld I
5. I )(' l:r rclation : R : p I (8" I.ror, excrcice 7) qui donne la résistance
D par sa valeur, t20 mmz
:;-
20 Remplaçons ,l rrrr rorrrltrct.our élcctriqrre, tirer la valcur de S en fonrtion dc R, p et L
t ,1, rrlll errstritc ln section S <l'un fil do rnaillet:holt roruraissant :
t20 :$.
It 0,75 oftms, p: 40 micronmslcnficrn et /: 6000 cm.
d
LEs NoMBRES ET LEs ExpREssIoNs r,rrtÉn^e.r.rs 39
38 MATHÉMATIQUBE

2. Muttiplier une dillérenee par un nombre.


-
Expupr,B : Pour calculer le Pour calculer le bénélice
lOI LEçON bénélice réalisé sur la vente réalisé sur la vente de n arti
de 50 prises de courant, cles achetés à francs et reven-
achetées 15 I pièce et reven- dues a francs, l'électricien
Multiplicaf ion d'une somme dues 23 f, un électricien peut
opérer de deux manières :
peut également opérer
deux manières
de
:
(ou d'une différence)
par un nombre.

l. - Multiplier une §omrne par ur nombre'


Fto.3.
Exe*rplr : Pour calculer Pour caiculer la longueur
la longueur aller et retour du de n trajets AB, on Peut 1o retrancher 15 | de 23 f, 1o calculer (a-D), puis
trajeL AB, c'est-à-dire 2 fois également opérer de deux
puis multiplier par 50; multiplier par n;
AB, on peut oPérer de deux manières :
manières : A_--S--I ou blea ou biea
-!:B
+lt
t ,, 2o retrancher 50 fois 15 I 2oretrancher n fois â, c'est-
u\z i
i
- lt :.lr de 50 fois 23 à-dire Dn, de n fois a, c'est-
i-'--""""""'-'-"----i l. à-dire de an.
lTrget: I
c o
l-E Dona :
Donc :
Fro. 1.
Fro. 2.
î- t5 f) x s0
(23
(a-b)n:an-bn.
1o additionner 5 krn eL 1o calculer (a + a f c), puis
:231x50-t51x50. (2)

3 km, puis multiplier Par 2; multiplier par n;


-
ou blea
3.
- Multiplier un nombre par une sornme (ou par
unc diflérence).
ou blea
2o additionner :

n fois a, c'est-à-dire an, On sait que, si I'on change I'ordre des facteurs d'un produit,
2o additionner 2 fois 5 km n fois D, c'est-à-dire bn, Ic résultat ne change pas. Les égalités précédentes peuvent
et2fois3km. n fois c, c'est-à-dire cn. rlonc s'écrire:
Donc :
Dona: n(a * b * c): na * nb ! nc (3)
(skmtSkmlx2 (a*b*c)n (1) n(a-b):na-nb. (4)
:5kmx2+3kmx2. -an*bn{cn.
40 MATHÉMATIQUES LEs NoMBRES Er LES ExpREssIoNS t ltrÉnar,Bs 41

4. Calcul inverse : rnise en facteur eornrnun' -


-
Problème. que 4 spires d'une bobine mesurenl Exercices.
- Sqchant
respectiuement pour diamètre : 4O cm, 42 cm, 44 cm et 46 cm,
calculez Ia longueur lotale de ces 4 spires- l. Calculer le rayon R, puis les dimensions d'encombremcnt ÀB et Cf)
d'une table (ng. 2), sachant que son périmètre est égal à 5 ,n
La longueur cherchée est
d,=40 ca la somme des longueurs de 2. Les bases d'un trapèze mesurent
d 2=42
"n
4 circonférences, c'est-à- 7 et 15 cm,la hâuteur X cm (fig. 6).
l^=44 cn dire (en cm) : 1o Donner l'expression de la surface
en cmg.
40x3,14+42x3,14 2o Sachant que cette surface mesure
66 cmr, calculez Ia hauteur du tra-
+ 44 x 3,14 l- 46 x 3,14. pèze.

Pour faire ce calcul, 3. Les bases d'un trapèze mesurent


Frc. 4. nous Pourrions e{Ïectuer 4 X ct 12 cm, la hauteur 9 crn (Iig. 7). Fro. 5.
-
Catculez les dimensiors
de cette table.
Calculez la spires. multiplications et 1 addi-
longueur lolale rles 4 1o Donner l'expression de la surface
en cm2.
tion, mais il esl Plus simPle
2o Sachant que cette surface mesure 135 cmr, calculez la base c du
d'observer que Ia somme cherchée se compose de 4 termes trapèze.
corrtenant un lacteur commun à ces termes, le nombre 3,14.

Or, cclte somme se présente sous la même forme quc cclle


qrri a tilti obt enue au pal'agraphe 1, c'est-à-dire : an ! bn I cn.
l)uisque :

anlbn*cn:(a*ü*c)n,
la somnre à calculer s'écrit encore :
Fro. 6. Fro.7.
Calculer X.
(40+42+44+46)x3,14.
4, Sur une poulie de largeur d, on monte une courroie du largeur à,
ou lZ2 x B.l4 ct:.540 cm.
a:7,725 (à + 10), (cotes en mm),
Notons que ce calcul ne comporte qu'une addition el une calculer de combien il faut augrnenter à lorsque a augmente de 20 mm.
mulliplication. Il esL donc plus cour[ que celui que nous nous 5. Calculer le poids total de 5 barres err duralumin (densité 2,8),
proposions tle faire. s:rchant qu'elles ont chacune 2 m de longueur et que leurs diamètres
rrrcsurent respectivement 100 mm, 120 mm, 130 mm, l5O mm, 160 mm.
Nous apons mis le nombre 3,14 en lacteur commun. Toutes 6. On litdans un formulaire de chaudronnerie que le poicls, en /tg au
les fois que ce sera possible, on appliquera donc l'égalité : rnètrc courânt, d'un tuÿau en cuivre rouge sans soudure (densité 8,8) de
rli:rrnètre extérieur d (mm) et d'épaisseur e (mm) est égal à 0,C28e (d
l':xl)liquez comment a été obtenue cette formule. - e).
Appliquez-là ensuite à : d: 90 et e - 3.

I
LEs NoMBRES ET LEs ExpRESsroNs r,rrrÉn,u.ns 4A
42 MATHEMATIOUES
2o Élevons au carré Ie quotient, non ellectué. de deux
nombres:
11O L,JçON
/a\2 a. e
i=l::X-:-:-.
ez az
\2/ 2"2 2' 4
Puissances et racines. D'où Ia règle:
Pour élever à une puissance le quotlent de deux
Usage des tables des carrés nombres, on élève chaque tetme à aette puissanae.

et des cubes. 3o Il résulte de là que, lorsqu'un nombre est multiplié (ou


divisè) par 10, 100..., son carrè est multiplié (ou divisé) par
100, 10 000..... En ellet :
1. Lorsquo lcs laeteurs d'un produit sont 6gaux, (10a)z : 166s4, c'est-à-dire : carré de a, multiplié par 100.
-
on simplilie I'ticriture de ce prorluil en faisant suivre ce facteur / a\2 az
d'un pelil chifÏre, appelê exposunl, intliquant le nombre de (m) : iô0, c'est-à-dire: carré de a, divisé par 100.
facleurs tlgaux qui entrenl rlans ce pro«luit.
Exnupun 1. 3 x 3 s'écrit 32 el. se lit 3, puissance 2,
3.
- Racine d'un nombre. - Écrivons
d'un nombre, la puissance 2 de 5, par
une puissance
exemple (ou carré de 5):
ou 3,au carré. 52 :25.
o X o X a s'écrit a8 et se lit a, puissance 3, 25 est le camé de 5; rnuersement 5 est la racine carrée de25,
On écrit :
ou a,au cube,
ÎÆ :5 (le petit chifÏre 2 s'appelle l'initice de la racine).
Les expressions 32, as sont des puisscnces. De même, puisque le cube de 2 est 8, la racine cubique de
ExBrupr,p 2. 100:10 x 10 :102 8 est 2, ce qui s'écrit , ÿd : Z.
1 000: 10 x l0 x 10:10E Pour simplif er l'écriture, on écrit une .st
10000 : 10 x l0 x10 x 10 : 10e.
racine carrée en supprimant l'indiee 2 :

Tout nombre formé par I'unité suivie de zéros est donc Y56: o.
une puissance de 10. L'exposant de cette puissance est égal 4. Caleut de ta valeun numéri-
au nombre d.e zéros qui suivent I'unité : ainsi, 10000, qui est -
rlue dtune puissance.
la puissance quatfième de 10, a 4 zéros.
Problème. Établir la lormule qui
tlttnne le poids -(en g) d'une leuille de t6le O rcn,
2. Remarques. 1o Élevons au carré un produit de
-
facteurs
- tlig. l) de lorme carrée, de côté a (cm) Fro. 1. Calculer
:
- cette tôle
,'l d'épaisseur 5 mm. Appliquez ensuite lc potdr de
(3c)t -34 X 3a :3 X 3 X a X a -3r X aÀ ou 9at, rrlle. lormule au.fr cas où t

D'où la règle : a-L0cm, a-15cm, a -25cttL


Pour élever à une puîssanae un prodult do laateutst t ltrcndre 7 ,8 pour ilensité dc la t6lc).

oa élèvo ohaquo facteur à aette puissaaao.


44 MATHÉMATleuEs LES NoMBRES ET LEs EXpRESSIoNS r-IrrÉner-es 45

10 Surface de la lôle (en cmz) : a X a: a2. Dans la 11" leçon, nous apprendrons à extraire les racines
- Volume de Ia lôle (en crns) : a2 X 0,5. carrôes. I\{ais la lecture d'une table des carrés permet de
Poids de Ia lôle (en g) : a2 x 0,5 X 7,8: 3,gaz. résoudre le problème : nous voyoûs en efÏet que, puisque 250
est compris entre 225 et 256, sa racine est comprise entre 15
2o Rcmplaçons, dans I'expression obtenue, a par les valeurs et 16.
numiriques données. d:15, 4:11,....
La tôle de 10 crn de cô|"é pèse :
Oo ahoisira donc dcs rivets de 12 mm de dlamètre,
3,9 x 102 : 3,9 x 100 : 390 g.
I-a 1ôle de 15 crn de côL(r pèse :

3,9 X 152 : 3,9 X 225 : 877,5 g rrt 877 g. Exercices.


La tôle de25 cm de côté pèse :
3,9 x 252:3,9 X (t25
l, Résoudre les équations :
-2437,5 gN 24JT g. rt:36; 2t2:50:' 3r,2-l-î4;
5.
t34x2
- zt, Ia-: ror. 99 : zl.
Rernarque. L'uLilisation d'une table des carrés
et des- cubes (pages 211
- et 212) permet de faire rapidement 2. Résoudre les équations:
les calculs analogues aux précédents.
r/i: to; li : +,t.
vlli:rt ÿ'zr-s:r.
6. C:rleul rle I:r valerrr nurnérique «l'une raeine. 3. On sait que la surface d'un cercle s'obtient en multipliant par r
-
Prohlè'rtte. l\»tr -
ttssetnblcr deur lôles (ig. 2) tt'épaisseur lecarri :l'un rayon; écrire la formule qui donne la surfacc d'un cercle tle
c (mm). on ulilise des riuets dont rayon 11; écrire ensuite Ia formule qui donne le rayon d'un cercle de
surface S. Appliquer cette dernière formule aux cas ori :
le diamètre d (mm) peut être choisi
S: 1 m2, S : 404rnm3; S : 1000cmr.
en appltquant la lormule empiri-
gue i 4.
On a calculé qu'un rivet de dianrètre inconnu c devait avoir 290 mmr
de section. Quelle valeur peut-on prendrepourr? Quel rivet choisira-t-on
,l : ÿStte_ +. dans la série normalisée (consulter un catalogue)?

te d.iamètrc Qucl est


5. Le volume d'une sphère s'obtient en multipliant la surface de la
Frc. 2.
- Calculer le diamètre des riucls
des rivcts pour e : 5 mm. sphère 4æR, par Ie tiers du rayon. Donnez la formule du volume dc la
qui on utilisera pour assembler
L, sphèrc et appliquezJa aux câs rlu R : 15 cm et R :20 crn,
deur lôles de 5 mm d'épaisseur, 6. La charge P (kSp) que peut supporter une colonne cylindrique
sa.cltanl que I'on arrontlil le résultat oblenu au lerme immé- lrlcine, en fonte, de diamètre d (mm) et de hauteur h (mm) est égale à
diatemenl supdrieur de la sirie normqlisëe t 1 600 d.
àr '
6.7.8.9.10.11. 12.14.10.18.20.22. .? Calculez P pour d : 150 mm et h: 3 000 am.
Remplaçons, dans la formule donnée, e par sa valeur 5 :
a:ÿro x-S_a û
d : ÿ250 -_ 4.
50 ![ATHEMATIqUES LEs NoMBREs ET LEs ExpREssIoNs r,rrtÉnlr.as 51

- Ainsi la surface, en cm8, du carré ABCD (fig. 2), de côté


73a LEcoN (9 3) crn est égale :
-
-L- -
à la surface du carré de 9 crn de côté. . . . . gâ,
Carré d'une somme, d'une .diminuée de la surface de deux rectangles de
différence. Produit de 9cmsur3cm.. 9x3x2,
ta augmentée de la surface du carré de 3 cm de
somme de deux nombres côté (car, en retranchant les deux rectangles,
ce carré a été retranché 2 fois) 3r
par leur diff érence.
Il résulte de là qu'on
obtient le même résultat en
l. Pour calculer Ie earré de Ia somrne de deux
-
nornbres, on peut chercher la surface du carré ayant poul
effectuant :
côté la somme de ces nombres. (e-3F
Ainsi Ia surface, ert cmz, du carré ABCD (fig. 1), de côté
(5 + 3) crn est égale à la somme des surfaces : et9t-9x3x2+3!,
( du carré de 5 crn de côté 5r ce que I'on peut d'ailleurs
J de deux rectangles de 5 cm sur 3 crn
( du carré tle 3 crn de côté. 5x3x2 vériûer par le calcul, car :
al
36:81-54+9.
II résulte
de là qu,on obtient le
B même résultat en elTectuant : Donc : (9-3)8: Frs. a
9t-9 x3 x2 + 3r (a- b)r - gt- 2tb * brt
(5 + 3)'
et 5a+5x3x2*B!, (a-b)':s2-2ab*b2.
ce que I'on peut d'ailleurs vérifler o=7 b=3
par Ie calcul, car : 3. Pour caleuler le
- de la somrnc
produit
64-25+30+9.
rle deux nornbres par
Frc. 1. Donc : leur différence, on peut
(a*b)' -at* 2tb*b..
chercher la surface du rec-
(5+3)r-52+5x3x2+3, I angle ayant pour longueur

(a * b)': a2 * 2ab { b2. lrr somme des deux nom-


lrres et pour largeur leur Frc. 3.
rli{ïérence.
(a * D) (a-b) - ar-ô1
2.
- Pour
nombros,
calculer Ie earré de ta différenee de deu*
on peut chercher la surface du carré ayant pow Ainsi, Ia surface, en cmz, du rectangle ABCD (Iig. 3), de
côté la différence de ces nombres. longueur (7 + 3) crn et de largeur (7
- 3) crn est égale :
52 MATHÉMATIQUEs

/ à Ia surface du carré de 7 cm de côté , . . 7,,


\ diminuée rle la surface cl'un rectangle de 7 cm sur 3 cm. 7 x3,
) augnrentéedela surlace d'un recl.angledeT cmsur3cm. 7 x3,
I ce dernier diminué lui-même d'un camé de 3 cm de côté. 3t
Il résulte de là qu'on obtient le même résultat en elTectuant :
(7 + 3) x (7-3)
72+7x3-7x3-32
En remarquant que 7 x3-7 X 3:0, on a I'égalité:
(7 + 3) x (7
- 3):72 -32,
ce que I'on peut d'ailleurs vérilier par le calcul, car :
10x4:49-9.
(a*b)(a-b):a2-b'|

Exercices.
l. Résoudre les équations :
(r, + 2)'z : 6\ (c 1)r - 49i (c*1)(r-l):35.
-
2. En diminuant de 2 cm te
côlé d'un pânneau de forme
carrée, on diminue sa surface
de 96 cm'z. Calculez te côté du
panneau primitif.

3. En vue de déterminer
le poids la rondelle repré-
de
sentée par la Iigure 4, on cal-
cule la surface S de la couronne
circulaire: S :611u *az.
- surface
À{ontrer que cette
peut égalernent être calculée
en multipliant Ia longueur
de la circonférence moyenne
/ E r -\
I
( R- : + )par la largeur
i
\z/
de la couronnc (I : R r).
Ap plicali on numériqu e -: dia-
I
mètres extérieur et intérieur
Ftc. 4. de Ia rondellc l 72 eL 5,5 mm,
Calculer, de deur manières diflérenles, 4. En exécutant, âu moyen
Ia surface d'une couronne circulaire. de l'outil à charioter, une
passe de 1 mm rle profondeur
sur un cylindre de d mm de diamètre, on diminue sa section rle 91 mmt
Calculez le diamètre primitil d du cylindre.
RAPPORTS ET PROPORTIONS 71

Mais nous dirons que le rapport ite 7 à 3 est égal à1,


z Bx7 -
car 3x i:T:7.
CHAPITRE III Le, rapport ite 7 à 3 est le nombre (ici fractionnaire) par
lequel il laut multiplier 3 pour obtenir 7.
RAPPORTS ET PROPORTIONS
Ces exemples permettent de comprendre la délinition :

Le rapport d'un nombre a à un aombre b est le nombre


(entier ou fraatlonnalre) par lequel il faut multiplier
b pour obtenir a.
19e 1,fiÇoN
On le désigne par la notation (U"i ." Iit a sur D). a est le
f
numérateur, b le dénominateuri a et D sont les /ermes du rapport.
Rapport de deux nombres' Ainsi le rapport de 1 à 7,5 est celui de,
fi, à
f est f
.

Rapporf
'- de deux grandeurs 4

de même esPèce' On obtient l'inaerse d'un rapport en permutant son numéra-


teur et son dénominateur; I'inverse ae
f est f ; I'inverse ae I
1. Comparons deux nornbreg'
.rt I (ou i) *, â.
ou 7; I'inverse de e
- 16 et 8' Alors que Ies termes d'une fraction sont des nombres
ExeuPr-B 1 : Ies nombres - fois
-
plus grand?"'
16 est plus grand q"" S Combien de entiers, ceux d'un rapport sont des nombres quelconques;
:8:2 ou bien 8 x 2 - Ib' mais oa peut eîlectuer suî les rapports les mêmes opé-
2 fois,
"'
"L ""ifO ^
ratloas que sur les fractions.
i; :.i 4,,',lïr, Ëmîflx # i; l:i,i!i,\i,
o 2 I à8 à2.
esi égat
2.
-
Cornparons deux grandeurs de rnêrne espèce.
t, ,opport a, f O a g'*f Ie nombre par lequel il laut multiplier Exeuple:Ies_Æ--
8 pour obtenit 16' longueursdedeux A æ
tiges aylindrlques.
7-et 3'- i
ExBuPr.r 2tles nombres
ï oipr"t grand que 3; mais combien de fois lrc Méthode.
Portons le cylindre- B
70
Ëp u,.,,,,o,, de 7 par 3 ne se rait
pas A surlecylindreB... Fto. 1.
10
''îi:i*ï:'i; q'":
dire:."? P1' 1 fois et supposons -
Calculer le rapport de B à A.
1 I -t"-r'; nous ne pouvons pas dire
-;"-r-..i"-r,t-
exactement, ni 3 1l::
fois que l'on puisse encore porter sur B une lougueur égale à la
rapport a slr" î;-t'iois plus-grand'
moitié de celle de A.
plus grand....
MÀTIIÉMÀTIQUEs RAPPORTS ET PROPORTIONS 73
72
égale à 1 fois et demie celle
Notons que, lorsque deux grandeurs ne sont pas de même
Le cylindre B a une longueur
espèce, le mot rapport, employé alors improprement, désigne
du cYlindre A'
ileB à celle ileA esl 1 lou l'5' le quolient des nombres qui les mesurent, avec des unités
Le rapport de la longueur que I'on choisit : ainsi le module d'une roue dentée de 35 dents
et de 105 mrn de diamètre est le quotient de 105 par 35, c'est-
D'où la définition : à-dire J.
de'même espèce esl
I* rapport de deux 'grandeurs
quand oo prend l'autre
b nombre nu' ^"Juil rune Exercices.
pour unité' 1. Un nombre est 5 fois plus grand qu'un autre. Quel est le rapport
la longueur du cylindre
A"' 31 cm' du premier au second? le rapport du second au premier?
2. lüéthode. - Mesurons 2. Dans un atelier, il y a 10 tourneurs, 1 fraiseur et 2 perceurs. Quel
p"i, l"ff" du cYlindre B"' 46'5 crn' est le rapport du nombre des ouvriers de chaque catégorle au nombre
le rapport du deuxième nombre
att total d'ouvriers?
Nous constatons que 3. On sectionne une poutrelle en 3 tronçons mesurant respectivement
Premier est
: 2,5 m, 4,85 m et 0,65 m. Quel est le rapport de la longueur de chaquu
obtenu par
ao,5 o, 1,b, nombre égal au résultat quti a été tronçon à la longueur de la poutrelle?
31 4. Sur les flg. 2,3, et 4, évaluer les rapports demandês.
la 1rc méthode'
d'expliquer qg"lqooi les deux
mé=
ll est d'ailleurs facile En c{Ïet
résultat' :
thodes conduiseni")-o ^e^" :
exact de demi-centimètres
B contient un nombre
2 x 46,5:93'
A en contient 2 * 31 :62'
A'
la soixante-deuxième partie de
B contient donc 93 fois
mesure de B est 5-' ou' ett
prend A pour unité' la
Si I'on
Frc. 2. Frc. 3. Quel est le rap Ftc. 4.
simPlifiant, 1'5' -
Quel est le rap- porl dcla -surface du secteur
Quel
- des
est le rapporl
rapports les plus usuels' porl de la sur- de 80o à celle du secteur de poids, au mètre
3. - Voiei les noms des face ombrée à
la
170o? de la surface du
teur de 80o à celle du
sec- courant. de là
poutrclle en U
p:i1: du corps au poids du surface
teur ombré? de la surface
sec-
Densité d'un corps: rapport 1" blanche?
ombrée à la surface totale?
(grisé) et du fer
ayant pour sec-
cenftgraoes)'
d'eau (à 4o r-ion ABCD?
-ôrne 'olume à la
Nombre" t 'orno" de
la longueur de la circonférence
A+ oB
longueur du diamètre' i 2 3 4 5 6km
Éclrclled,unrlessin:rapportd,unelongueurdudessinàla Fro. 5.
longueur du modèle' 5. Un piéton (flg 5) parcourt le trajetAB (6 ltm). Calculezlerapport
d'une machine simpte:
rapport de la puissance rlu chemin parcouru au chemin restant à parcourir lorsque le mobile est
Rendement absorbe'
à Ia puissance qu'elle cn M, en N, en P, en Q.
fournie par ceLte ;;;hi;"
IIATHEMATIQUES
RAPPOHTS ET PROPORTI(»{S 75
P. Problême II. -- Calculez le rapport la surlace d,un
- ABC d celle d'un autre triangle
lriangle
d.e
.ë,,8,C, de màme base,
20c LECON sachant que les hauteurs correspond.ant à cette base mesurenf
respectiuement 5 cm et 2,5 cm (ng. 2).

Calcul du rapport de
deux grandeurs de même esPèce'
Ainsi que nous I'avons expliqué dans la leçon précédente'
on déteràine généralement le rapport de deux grandeurs
en calculant le rapport des nombres qui les mesurent, I'unité
choisie étant la même' Fig. 2.
- Calculez le .rapport.de ta surface du trlangle ABC
à celle du triangle A,B,C,.
Comme nous allons le voir dans certains des exemples
qui
suivent, ces nombres sont parfois remplacéspar des expressions Désignons par à (cm) la base BC : B,C, des deux triangles.
tittérales : en simpliliant le rapport de ces deux expressions'
on obtient la aaleur du rappott des deun gtandeurs' Les surfaces, en cmz, des deux triangles sont égales à :

l. - Problème I. - Calculez le rapport des seclions d'un àx5 et bx7,5


enÜ et d'un ler ptat (lig. 1). Les cotes sont données en mm' 2 2

W
ler
Le rapport de la surface du triangle ABC à celle du triangle
AB'C'est égal au rapport des nombres qü les mesurent :
üx5
100 2

Fro. 1. Comparez les scctions il'un 1er en U et d'un 1er plaL


@' 2
-
ou, en simpliliant les deux lermes du rapport pr"
Évaluons, en mmz,les sections des deux fers' N
,

Section du fer en U : rt
: 1800 mmr' æ
x - 80 x
40 5 000 200
100 50 - -3 30:3000 rnrnt.
Section du fer Plat : 100 x Notons que le râpport cherché est égal au rappoît des
_
hauteurs correspondanles des deux triangles. -
Le rapport des sections est égal au rapport des nombres Ce rapporl s'écrit encore :
qü les mlsurent avec la même unité,le mml, c'est-à-dire à :
50 2
m *
0u
en simPlifia"t
ââ "" :' 75 3'
RAPPORTS ET PROPORTIONS 77
76 MÀTHÉMATIQUES

3. Problèrne III. On compare deur tôles de même


- -
e.paisseur, l'une cle lorme circulaire mæurant 40
cm de diamètre'
Calculez le rap- 218 LEÇON
liaulre de lorme carrée mesuranl 60 cm de côté'
poil ilu piiat ar la seconde à cetui de la première'
par d la densitê
Désignons par e (cm) l'épaisseur de la tôle et Proportions.
du métal.
e x d'
Poids de la tôle circulaire (en g) : 3,14 x 202 x
Poids de la tôle carrée (en g) : 602 x e x d'
l. Qu'est-ce qu'une proportion? Observons la
suite -de 4 nombres : -
Rapport du poids de la seconde à celui de la première
:

602xexd t. ou en simPliliant :
3, 4, îr,5 ct 10.
3,14x202xexd'
602 3 C,00 : j_ (ÿ 2,E6, Le rapport du premier au second est
f;
ou 0,75.
3,14 x 202 3,14 x 400 3,14
la densité d Le rapport du troisième au quatrième est ou 0,75.
Si nous avions connu l'épaisseur e des tôles et ff
les poids
du métal, nous aurions pu calculer numériquement Nous constatons que ces deux rapports sonL égaut. On peut
cles tôles, puis leur rapport; mais le calcul
eût été beaucoup clonc écrire :
plus long.
l1-ry
,o'l1
Exercices. lr-
en bronze' den§ité Cette égalité s'appelle une proportion
l. Calculez le rapport du poids d'un-e Piège-clulée
/'z'
8,4 au poids de son modèle en fonte' denslle
la première proportion est une égalité de deux rappotts.
2. Comparez les poids de deux poutrelles en duralumin : Une
a 0,873 cm'z de section r - J" ü"â"eur; I-a seconde a 0'678 cm' de section .La proporlio"
.. a c
;ii;b;'â" i;;go.or. "t
Q,"i'àJt" 'Ëppo'i du poids u" à: 1ï"i1"",,,1niË'r'' ;:; se lit a est à à ce que c est à d.

o 3. Montrez que Les nombres o, à, c, d, sont les termes de la proportion;


^t
§ I§ le rapport des Poids
de deux cYlindres
a et d sonL les ertftmes (car on
et c sont les mogens.
lit c le premier et d le dernier), à
en cuivre, de même
Iongueur, est égal
au carré du raP
port de 1gu1s dia' 2. Propriété londamentale dcs proportions.
mètres. -
4. Mesurez. sur Réduisons au même dénominateur les deux rapports de la
la figure 3, la lon- proporLion :
Frc. 3. Dessin d'une pièce tournée (cotes en mm)' gueur dela Prèce
- tournée et
dltes
1:7-é,
les. longueurs que doivont
ouelle est I'échelle du dessin' Calculer ensuite' 4 10'
;;;i;; ;; i; d;r.io, 1", difTérentes parües de la pièce'
RÀPPoRTS rrr PRoPoRTIoNs 79
78 uÀTxÉl'aflQuts
4. Applications. Sacftanl le rapporl des
que deur
nous obtenons évidemment deux
rapports égaux' Donc :
ailes de
- la cornière A, est-égal1oau rapport d.es deur ailes de la
3x10-7'?*!. cornière B, calculer r.
4x10 10x4
40'
Or ccs rapports ont le même dénominateur
Leurs numérateurs sont donc égaux :
SXtO:7,5X4,
Aiusi, avons-nous démontré que :
extrêmes est égal
dans une proportloa, le produit des Fr§. 1.
-
Calculez x.
au prodult des moYens'
D'après l'énoncé, nous pouvons écrire :
donnés
ù. Remarque. - Pour reconnaître si 4 nombres'
-
dans un certain ordre, peuvent former une proportion' il suffit 120 _ 9q.
et du dernier est égal 180 t
de s'assurer que le pràuit du premier
au produit des deux autres' Appliquons la propriété fondamentale des proportions :

Exnùrpr,s : puisque 4 x 7 :2 x 14'


ces quatre nombres 120xr:180x90.
Pour établir cette propor- r, en divisant les deux membres de l'équation
sonL les termei d'üne proportion' pouvons
Calculons
extrêmes; nous
iion, erriuons d'aborùles termes 4 et 7:
par 120 :
exemple, pour extrêmes les nombres
il;d;;;ù; 180 x 90 3x90 :3 x 45 : 135 mm.
4 moyen
----=-'
: 2o
4
--:: 120
t", moyen
On dit eue fi : 135 est la çrulrième proportionnelle aux
est évident que, puisque 2 x 14 : 14 x 2' on
peut
ll nombres 120, 180 et 90'
écrîre iadilléremmioi t"" rnoyens de I'une
ou l'autre des

manières suivantes: 20 Dntrc cleur nombre.s 4 el 9, on choisit un lroisième nombre


4t4
27 ou bien , fn:?, r tel que le quotienl de 4 par
Calculez s.
t soit égal à celui de t pat 9.

l'ordre D'après l'énoncé, nous pouvons écrire


ce qui revient à dire que I'on peut changer
des :

moyens d'une ProPortion' !:9.


r9
Même remarque pour l'ordre des extrêmes'
Nous avons ainsi montré que : Appliquons la propriété fondamentale des prooortions :

daos route proportlon, oa peut Pcrrmuter les moyeas' txfr:4)<g


ou permuter les extrêmes, ou permuter' à la lois' les d :36.
mo)leos cl les çttrêmes'
80 MATHÉMATIQUES

Calculons r, en extrayant la racine carrée des deux membres :

r,:\/3t:6.
On dit que le nombre 6 est la molenne proportionnelle des

nombres 4 et 9.

Exercices.
l.Sachantque,encequiconcernelesmobilesAetB(fls.2),Ierapport
de Ia distance pârcourue à la distance totale est le même' calculez la
distance c Parcourue Par B.
A
o 9km 15km

+- B

Frc' 2' Calculez r'


-
2. Résoudre les équations :

æ 3 4 I 6 t. 97
i:5; ;:ls; u:5i 20x
3. Dans derrx classes, le rapport u","1fi:,ïr:fi:::1ti:li.Î;â,i.
est le même. Sachant que sur
25 élèves de la première,15 ont
été reçus, et que la seconde a
présenté 30 candidâts, dites
combien d'élèves de celle-ci ont
êté reçus.
4. Calculez la moYenne Pro-
portionnelle des nombres 8 et
26.
5. En pliant en deux une
feuille de papier rectangulaire
(û8. 3) de dimensions o et à
(a > obtient une feuille de
â) on
Fro. 3. Formats norrnalisCs de papler dimensions b eI al2.
-
à dcssin. Calculez le raPPort Calculez le raPPort de o à
f' ü, sachant que Ie raPPort des
dimensions de la première feuille
--(l"iégal
est celui des dimensions de la seconde'
à
a"r* dimensions d,un format normalisé de feuilledc dcssin sont
asns te rapport
f).
RAPPORTS ET PROPORI'IONS 93

258 TÆçON

Tanf pour cent : pente, conicité.


1. Que signifie l'expression « tant pour ccnt »?
-
Comparons, par exemple, un jour donné, la fréquenlation
scolaire dans deux Centres d'apprentissage A et B.
1o Pour savoir si la fréquentation dans un Centre d'appren-
tissage A est bonne, ou médiocre, ou mauvaise, on cherche
le rapport du nombre des présents au nombre des inscrits :
t80ou en slmPllllan ... 3
ffi Z.
A B
::i::::::::::::::r::::::::::i:::t ::::: :::::

Présenls:1BO Présenls 12O


lnscrits:240 lnscrits:150
Frc. 1. Frc. 2.
Comparez la fréguentation scolaire
dans lei centres d'dpprentissage A et B.

Pour la comparer à la fréquentation dans un autre Centre


d'apprentissage B, on peut comparer Ie rapport 3/4 au rapport
obtenu de la même manière pour le centre B t
1502q
,, ;.
Pour répondre à la question posée, on comparuo. d.onc les
rapports 3/4 et 415.

2o Mais le résultat de cette comparaison apparaîtra plus


clairement si I'on cherche combien d'élèaes, sur 100 inscrils,
sont présents dans chaque Centre.
Deux règles de trois donnent pour résultats :

centre A: %ât q: {l9Q: 7b élèves.

centre u r 4à@ :
{J99 - 8o élèves.
MATHÉMATIQUES RAPPORTS ET PROPORTIONS 95

On écrit ainsi ces résultats : 3. Conieité d'un trone de cône.


-
La conicité d'un lronc de cône est Ie rapport, erprimé en nom,bre
75 présents ou o''u
100 inscrits ffi: orl 75 "i"
décimal, ou en tant pour cent, enlre la dif lérence des diamètres de
(se lit 75 Pour 100). deur sections droites et Ia distance de ces sections.

centreB: & - g,gg ou 80 01, Problème. Calculez Ia conicité du tronc de cône representd.
Frm* ou
(se lit 80 Pour 100).
par le croquis. -
Pour traiter ce problème, employons la méthode iles rapports.
Pour le cône donné, la
Oonclusion. La fréquentation est meilleure dans le
centre B que
-
dans le centre A'
difïérence des diamètres
extrêmes est
Lorsque deux granderrr§ son, ditectement proportlon= 95- 65 : 3Ornrn.
aelles, le tant pour aent exprime donc la valeur de l'une
qul aorrespond à la valeur 100 de I'autre' Désignons par r la dif-
férence des diamètres de
2. Pente d'une clavette. - La pente d'une clauette esl deux secLions distantes
-
le rapport, erprimé en nombre dé'cimal, ou en tanl pour cent' de 100 mm et écrivons
FrG.4.
ent i ia dillérence des cotes ertrêmes el la longueur de la clauette. que les difïérences de Calculez la conicité de ce tronc de cône
diamètres sont directe.
Problème. Calculez la pente de la clauette représentée par ment proporl-ionnelles aux distances des sections:
le croquis (Êg.- S).

Pour traiter ce Problème, employons, par exemple, la


r
---
30
100
r50
,: u%# :20 mm.
méthode dela règle de trois. La conicité est donc égale au rapport des nombres 20 et 100
Pente ?
Pour une longueur de
;rr l2I
clavette de 70 mm, la diffé'
Répoase.
- Oonicité du tionc de cône :
20
=,- rence des cotes extrêmes est
too ou O,2O ou 20 %
" Il-- L-7o- J 12
-
10,6 :1,4 mm.
I.'rc. 3. Pour une longueur de
Exercices.
de cette clavette'
Calculez la pente
1 rnm, elle serait de ,ft ^n, _ l._ Un piéton va de A en B (ng. S). Arrivé en C, quer est le pourcentage
du chemin parcouru?
Pour une longueur de 100 mrn, elle serait de :
4OOm
1,4mm x 100 :2 mm.
12h l3b5mn l3h5Omn
70 c
Le rapport cherché est celui de 2 à 100, donc ft' Frc. 5. Fro. 6.

2 2. Même problème pour le trajet AB (fiS. 6). Le piéton marche d,un


pépoase : Pente de la clavette 0'02 ou 2 o/n mouvement uniforme et les nombres indiquent les heures de passetc
fuou rux points A, C et B.
96 MATHÉMÀTIQUES

3. Quel pourcentagc du rectangle a étê ombré? (nS. 7). Quel est le


rapport de la partie ombrée à la partie blanche?
4. Quel pourcentage du grand cercle a été ombré? (ng. 7). Quelle est
le rapport de la partie blanche à la partie ombrée?

ii;:i.:

Frc. 7. Quel pourcentaoe de ces ffgures a été orubré?


-
5. Dans le prix de revient, 75 l, d'un objet fabriqué, la main-d'æuvre
entre pour 40 l. Quel est, dans Ie prix de revient, le pourcentage de la
main-d'ceuvre?
6. Calculer l'âIlongement ÿ" d'une éprouvette de traction gui, sous
l'e ffet d'une certâine charge, est passée de la longueur 125 mm à Ia longueur
145 mm?
7. Une courroie qui, neuve, mesurait 180 cm, s'est allongée, apres
usage, de 5 %. Quelle est alors sa longueur?
8. Sur 3 S66 330 exploitations agricoles dénombrées en France :
1014731ontde 0à lha; 1146255ontde 1à 5ha;
717 712 ont de
5 à 10 àa; 593 147 ont de 10 à 20 ha;
380 373 ont 20 à 50 àa;
de 81 744 ont de 50 à 100 àa;
23473 ont de 100 à 200 ha; 7 252 on| de 200 à 500 àa;
1 743 ont plus de 500 à4.
Quel pourcentage du nombre total d'exploitations représente chaque
catégorie?
9. Une clavette â pour pente 1/100. Calculer la différence des hauteurs
rle deux sections droites distantes de 80 mm. Si la plus petite de ces
hauteurs mesurp 18 mm, combien mesure l'autre?
10. La conicité d'un cône lllorse, à trou taraudé, est de0,05; sa lon-
gueur est I, ses diamètres extrêmes sont D et d. Compléter les égalités :
l: 53 mm; d: 6,40 mm; D:
l: 85 mm; d: 19,76 mm t D :
l:260 mm; d - 69,85 mmr; D -
ll. Un tronc de cône a pout dimenslons :
D : 40 mmi d - 22 mm) hauteur h : 55 rrun
1o Cqlculer sa conicité.
2o Calculer le diamètre de la section droite déterminéo au 1/3 de la
hauteur, à partir de la petite base.