Vous êtes sur la page 1sur 1

Texte 6 Texte 7

Pour l’égalité politique Denis Diderot et d’Alembert, encyclopédie ce mot signifie


Rousseau : philosophe et écrivain français. enchaînement de connaissances
Les philosophes dénoncent l’inégalité surtout
Rousseau (le contrat social). L'Encyclopédie : c’est un dictionnaire expliquant les sciences, les arts
Rousseau est parmi les philosophes qui sont contre et les métiers classés et publiés par Diderot.
l’inégalité et l’injustice de la société à travers « le
contrat social ». l'Encyclopédie est le dictionnaire des connaissances et des sciences
publiée par Diderot avec l'aide d’Alembert.
Idées générale du texte :
Dans ce texte, Rousseau fait un paradoxe Idées générales du texte :
entre l'homme primitif et l'homme civilisé. - l'Encyclopédie est un enchaînement qui renfle les besoins de la
L’homme primitif, quand il était proche de la société au but de développer le genre humaine.
nature, il était heureux, il pouvait faire - le but de ce projet c'est diffuser les informations et développer
l'humanité.
beaucoup de choses sans problème. Mais cet
- pour rassembler les connaissances ils ont ajoute trois choses
homme a été corrompu quand il a changé de
essentielles :
l'état de la nature à l'état de la société, donc il  le passé de la notion, il faut puiser et fortifier le savoir.
n'avait plus la capacité de faire d'autres  le présent c'est expliquer le passé et l’exposer d'une
choses, et il est privé de sa liberté. manière claire.
 le future transmettre cet héritage.
- la promotion de savoir visée par la connaissance totale, et
diffuser la liberté et le bonheur.

Texte 8 Texte 9 Texte 10


Discours 2 chapitre 6 des moyens de D’Holbach Condorcet
s'assurer de la vertu Helvétius

Idées générale du texte : Idées générale du texte :


De L’esprit : est un traité philosophique
de Helvétius, publié à Paris en 1758.  Le besoin est le principe de la  l’homme est capable de prédire l'avenir
C’est une œuvre capitale d’Helvétius vie sociale. selon l'expérience du passé.
qui est condamnée par le conseil du roi.  L’homme est incapable de  Le seul fondement de croyance dans les
Son influence sur la pensée subvenir à leur besoin tout sciences naturelles est l'idée que les lois
philosophique de son époque est seul, il a besoin de l'autre. générales sont nécessaires et
considérable.  L’autorité et les lois de la cohérentes.
société sont basées sur le bien  Les expériences du passé sont la seule
de tous. règle de la conduite des hommes sages.
Helvétius = Homme des Lumières. →
 La nature corrompt l'homme  L’espérance pour l'avenir de l'humanité
c’est un philosophe et poète français.
par l'inégalité, de sorte qu'il peut être limitée à ces trois points
Ce texte commence à aborder le donne de la valorisation aux importants: la destruction de l'inégalité
problème de la vérité (justice + égalité). hommes forts. entre les nations ; les progrès de l'égalité
Pouvoir opposé à la vérité ; société  L’obéissance des hommes vu dans un même peuple; enfin, le
d’Ancien Régime (« princes et des grands qu’ils sont capables de subvenir perfectionnement réel de l'homme.
»). aux besoins de la société, de  L'existence de l'inégalité entre tous les
sorte qu'ils sont appréciés par peuples civilisés. Pour que l'égalité soit
Au sein des encyclopédistes de son siècle, le prince et les citoyens. appliquée, L’effet de la différence
Helvétius considère l’éducation comme  Il existe une inégalité naturelle naturelle doit être diminué.
l’élément constitutif principal de l’esprit entre les hommes.  L'égalité amènera les gens à avoir
des humains.  Le principe de la société est certains moyens de subvenir à leurs
que tous les individus sont besoins.
On indique, en ce chapitre, comment on égaux et que les bénéfices de la  L'espèce humaine peut être améliorée
peut repousser les insinuations des société doivent également être par de nouvelles découvertes dans les
sociétés particulières, résister à leurs dans l'intérêt public. sciences et dans les arts ou bien par des
séductions, et conserver une vertu  La loi doit punir les rebelles progrès dans les principes de conduite et
inébranlable au choc de mille intérêts pour la préservation des droits dans la morale pratique.
particuliers. de l'homme.  on trouve dans l’expérience du passé les
motifs les plus forts de croire que la
nature n'a mis aucun terme à nos
espérances.