Vous êtes sur la page 1sur 23
EXERCICES D' E E L L E E C C T T R R O

EXERCICES D'

EELLEECCTTRROOSSTTAATTIIQQUUEE

(version 2.0 du 28.02.2010)

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 1.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (07.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : champ électrique

Enoncé :

Une charge

autres coins. Si la résultante de la force électrique agissant sur Q est nulle, comment Q et sont-ils liés ?

Q

est placée au deux coins opposés d’un carré ; une charge

q

est placée aux deux

q

Solution :

Représentons le problème pour y voir plus clair :

: Représentons le problème pour y voir plus clair : La demi-droite Q 1 Q ,

La demi-droite

Q

1

Q ,Q

1

et

Q

2

2

Egalisons (1) et (2) :

Or,

a une longueur de

a

et Q 2 2 Egalisons (1) et (2) : Or, a une longueur de a 

2 . Notons ce que nous savons déjà :

ont même charge

se repoussent (de même pour

Eq

1

Eq

1

Eq

Eq

2

2

cos(45)

(1)

Eq tot

Eq tot



EQ

2

(2)

q

1

et

q

2

)

EQ

2

Eq

1



Eq

2

cos(45)

(3)

q

1

q

2

(4)

et

Q

1

Q

2

(5)

Sciences.ch

Electrostatique

Et :

Eq

1

9

10

9

q

1

a ²

Eq

9

Selon l’équation (3), nous obtenons :

9

10

9

Q

2

2

a

²

d'où :

9 q 2  9  10  2 a ² 9 q 1 
9 q
2
9
10
2
a ²
9 q
1
10
9
10
a ²
Q q  2

9

q

2

a ²

EQ

2

9

  cos(45)

10

9

Q

2

2

a

²

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 2.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (07.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : champ électrique

Enoncé :

Le champ électrique entre les plaques d’u oscilloscope cathodique est de

Quelle déflection subira un électron s’il entre à angle droit par rapport au champ électrique

avec une énergie cinétique de

[V/m].

1.2 10

4

2000 [eV] ?

La longueur des plaques est de 1.5 [cm].

Solution :

[eV] ? La longueur des plaques est de 1.5 [cm]. Solution : Pour rappel : 

Pour rappel :

E

1.2 10

4

[V/m]

1[

eV

]

F

1.6 10

q

E

19

[

J

]

Or, d’après la deuxième loi de Newton :

Donc,

E

cin

E

c

(

eV

)

a

ch

F

m a

q

E

m

1.6 10

19

1.2 10

4

9.1 10

31

a

2.11 10



15

[m

s

2

]

arg

e

2000 1.6 10



19

3.2 10

16

[

J

]

Sciences.ch

Electrostatique

Et donc,

 16 2  3.2 10  7  2 v   2.6 10
 16
2
3.2 10
7
 2
v

2.6 10
[
m
 s
]
 31
9.1 10

Suivant l’axe des x, nous avons un mouvement rectiligne uniforme (MRU) :

t

x v t

x

1.5 10

2

v

2.6 10

7

5.7 10

10 [s]

Suivant l’axe des y, nous avons un mouvement rectiligne uniformément accéléré (MRUA) :

a t²

2

2.11 10

15

5.7 10

10

²

2

 

34 10

5

[m]

Pour information la trajectoire de l’électron avant son entrée dans l’oscilloscope à une trajectoire rectiligne. Puis il est accéléré par le champ électrique et donc sa trajectoire devient parabolique à l’intérieur de l’oscilloscope. A sortie, il ne sera plus accéléré et donc continuera en ligne droite (suivant la tangente à la parabole) si nous considérons l’accélération gravifique comme négligeable.

La vitesse de la particule doit normalement subir une correction relativiste, en effet, la vitesse calculée est égale à 10 [%] de celle de la lumière.

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 3.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (07.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : théorème de Gauss

Enoncé :

Les composantes du champ électrique dans la figure ci-dessous sont :

E

x

b

 x
x

;

E

y 0 ;

E

Z

0

avec b 800 [N/ Cb m² ]

Calculez la valeur du flux cube, a vaut 10 cm.

E à travers le cube ainsi que la valeur de la charge à l’intérieur du

cube ainsi que la va leur de la charge à l’intérieur du Solution : Il n’existe

Solution :

Il n’existe qu’un champ électrique parallèle à l’axe des X, travaillons désormais avec celui-là.

Numérotons les différentes faces pour faciliter l’écriture des équations :

1. La face de gauche

2. La face du bas

3. La face de droite

4. La face de derrière

5. La face du haut

6. La face de devant

E

E

dS

E

1

2

3

4

5

6

Sciences.ch

Electrostatique

E

E

1

dS

1

E

2

dS

2

E

3

Or comme cos(90) 0 :

dS

3

E

4

dS

4

E

5

dS

5

Il nous reste alors :

Et donc,

E

1

         dS  E  dS 
 
 dS
 E
 dS
 E
dS
 E
 dS
 0
E 2
2
4
4
5
5
6
6
2
Nm
dS
800
0.1  (0.1)²  cos(180)

2.53
1
Cb
2
Nm
E
dS
 800
0.2  (0.1)²
3.58
3
3
Cb
Nm
2 
 1.05
E
Cb

E

6

Nous savons, par la théorème de Gauss, que :

q

int

q int

q

int

E

0

1.05

8.85 10

12

9.3 10

12

C

b

dS

6

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 4.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (07.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : champ électrique

Enoncé :

Une sphère de masse égale à 0.1 [g] et portant une charge

l’extrémité d’un fil de soie de 5 [cm] de long. L’autre extrémité du fil est attachée à une

grande plaque non conductrice verticale dont la densité surfacique de charge vaut [Cb/m²]. Déterminez l’angle que fait le fil avec la verticale.

10 [Cb] est attachée à

3

10

25 10

6

Solution :

Réalisons un petit dessin, et voyons comment tout devient plus facile :

  T  F c  P
T
F
c
P

Par les lois de Newtons, nous savons que (l’accélération est nulle, vu que la boule est en équilibre) :

Nous en déduisons que :

Or :

Et donc :

tan(

)

T

T

sin(

cos(

)

)

F c

P

P tan() F

c

F

c

q E q

2

0

3 10



10

25 10

6

2

0

 

23

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 5.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (07.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : théorème de Gauss

Enoncé :

Deux surfaces cylindriques métalliques infinies et coaxiales de rayon a et b portent respectivement une charge et par unité de longueur. Calculer le champ créé en un point quelconque M.

Solution :

Pour que le point soit vraiment quelconque, nous devons le considéré à trois endroits différents (les trois cas possibles où le champs est différent).

Schématisons la situation :

où le champs est différent). Schématisons la situation : Pour ce qui est de M 1

Pour ce qui est de M1 :

Il se trouve sous la surface fermée a suivant le théorème de Gauss :

E

dS

q

int

0

E

dS

(1)

Choisissons un cylindre d’axe O et de rayon M1, de hauteur h . Il n’y a aucune charge à l’intérieur et donc :

E(M1) 0

Sciences.ch

Electrostatique

Pour ce qui est de M 2 :

Il se trouve entre les deux cylindres dont les rayons sont respectivement a et b .

Choisissons un cylindre d’axe O et de rayon M 2 , de hauteur h .

Dans ce cas, nous avons :

Pour ce qui est de M 3 :

E

dS

q

int

0

E ( M

2)

2

r

h

h

 

0

(

E M

2)

2

 

0 r

avec r d (0, M 2)

Choisissons un cylindre d’axe O et de rayon M 3 , de hauteur h :

E

dS

q

int

(

 

 

)

0

0

0

E(M3) 0

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 6.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (08.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : potentiel et moment dipolaire

Enoncé :

Aux sommets d’un carré ABCD de 2 [m] de côté, sont placées les charges suivantes :

A =

2

10

8

[Cb] ; B =

8

10

8

[Cb] ; C =

2

10

8

[Cb] ; D =

4

10

8

[Cb]

1. Calculez le champ électrique et le potentiel en 0 , centre du carré

2. Calculez le potentiel en E point milieu de AB

3. Calculez le moment dipolaire de la distribution

Solution :

1. Représentons tout d’abord le tout sur un dessin :

: 1. Représentons tout d’abor d le tout sur un dessin : Considérons le point 0

Considérons le point 0 comme étant négatif (c’est pour tracer les vecteurs du champ électrique). Notons que le prendre positif n’aurait en rien changer la réponse sauf que la direction du vecteur résultant aurait été opposée.

Etant donné que les charges sont égales en A et C et que leur distance au point 0 sont égales, le champ électrique résultant de ces deux charges en 0 est nul. (les deux vecteurs étant dans des directions opposées.

Il nous reste donc les champs électriques de B et D qui sont dans la même direction car une charge étant positive et l’autre négative (un repousse et l’autre attire dans la même direction).

Sciences.ch

Electrostatique

Il suffit alors de faire la somme de ces deux vecteurs pour obtenir le vecteurs champ électrique totale agissant sur le point 0. Et de plus, comme la charge en B est égale à deux fois celle de B, nous pouvons dire que la somme des deux champs électriques est égale au triple de celui créé par la charge située en D.

     E  E  3  E E 0 B
E
E
 3 
E
E 0
B
D
D
 8
1 4
 10
E
3
0
4
 
0 (
2)²
E
 540 [V/m]
0

Concernant le potentiel, nous savons que :

V

0

1 q V  0  i 4 i     0 r
1
q
V
0
i 4
i
 
0 r
i
 8
10
2
8
2
4
 
4
 
2
2
2
2 
0
V
0 [V]
0

2. Nous allons faire de même qu’au point précédent :

3. Considérons les axes

 8 10 8 2 4  V     2  
8
10
8
2
4
V
  2
E
4
 
1
1
5
5
0
V
 298.5
[V]
E
e
x et e 
y étant dirigé respectivement de 0 à B et de 0 à D.

De plus nous savons que :

P

10

8

2

 

  P   q  R i i i   2 
P 
 q
R
i
i
i
2
e
8
e 
2
2
e 
x
y
x
 8
)
P
10

12
2
e
y
8
P

16.97 10
e
y [Cbm]

 

4

 2 
2

e

y

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 7.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (08.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : champ électrique et potentiel

Enoncé :

Deux sphères métalliques de 4 [cm] de rayon distantes de 1 [m] portent respectivement une

[Cb]. En quel point de la droite joignant ces deux charges

charge de

le potentiel est-il nul ? Quelles sont la valeur et la direction du champ électrique en ce point ?

6 10

6

[Cb] et

3 10

6

Solution :

Faisons un schéma représentant le problème :

6 Solution : Faisons un schéma représentant le problème : V (0)  10  6

V (0)

10

6

  6 x

3

4

 

0

1

x

9x 6 d'où

6

x

3

 0  

1

x

x

2

3

[m]

  0

Le potentiel est donc nul à 66 [cm] de la première sphère.

En sachant cela, nous pouvons calculer alors le champ électrique en ce point :

  6  6 1  10 3 10   E  
6
6
1
10
3 10
E
  6
 
4
 
0.66 ²
(0.33)²
0

3.7 10

5

[V/m]

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 8.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (08.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : énergie électrostatique

Enoncé :

Calculez l’énergie électrostatique W d’une sphère uniformément chargée en volume : charge totale Q, rayon R. On peut imaginer par exemple qu’on amasse la charge Q par couche sphérique successives (comme un oignon, en quelque sorte).

Un noyau peut-être considéré grossièrement comme une distribution sphérique uniforme de

[cm]) subit une

fission symétrique en deux noyaux identiques. Quelle est l’énergie qu’on peut espérer récupérer dans cette opération du fait de la variation de l’énergie électrostatique ?

charges positives. On suppose qu’un noyau d’uranium (Z=92, rayon :

9 10

13

Solution :

d’uranium ( Z=92, rayon : 9  10  13 Solution : V  q ²

V

q ²

4

 

0 r

Or :

Nous savons aussi que :

dq ' r

dr q'

Ep

q

0

V ' dq

'

R

0

4

²

3

0

r

4

3

4

r ³

dr

Or :

Ep

4

²

 

R

5

3

0

5

Sciences.ch

Electrostatique

Et donc, finalement, nous obtenons :

Ep

 

q

 

4

R ³

 

3

3

q ²

 

5

4

 

R

 

0

Lors de la fission, nous avons un atome « mère » qui se désintègre en deux atomes « filles » :

mère » qui se désintègre en deux atomes « filles » : Vol 1 noyau 2

Vol

1

noyau
2

_ mère

1

2

3

4

³

R

1.53 10

42

[]

Déterminons le rayon de chaque noyau fille par rapport à celui de la mère :

1 R r d'où

2 3

4

4

3

³

³

r

R² 3 2
3
2

Calculons la différence d’énergie libérée :

Ep

 Ep 3 Q ²   5 4     R 0
 Ep
3
Q ²
5
4
 
 R
0

Ep  Ep i f ( Q / 2)²  3 2   
Ep
Ep
i
f
(
Q
/ 2)²
3
2
  3
2 
5
4
 
 R
0

[J]

Pour connaître ce résultat en [eV], il suffit de diviser le tout par 1.6 10

19

Et dons, en remplaçant chaque variable par sa valeur, c.à.d :

Q

92

1.6 10

19

Nous obtenons alors :

Ep

R

9

301

10

15

[MeV]

0

8.85

10

12

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 9.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (10.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : condensateur

Enoncé :

Un condensateur sphérique est constitué de deux sphères concentriques de rayon R 1 et R 2 (R 1 <R 2 ). Déterminez la capacité de ce condensateur.

Solution :

). Déterminez la capacité de ce condensateur. Solution : Or : d'où: Donc, nous avons alors

Or :

d'où:

Donc, nous avons alors :

C

Q

V

1

V

2

V

1

 V

2

R

2

R

1

1

Q

dR

4

 

0

R

²

V

1

 V

2

Q

1

1

4

 

R

02

R

1

4

C 

0

R

1

R

2

R

1

R

2

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 10.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (10.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : condensateur

Enoncé :

Les armatures d’un condensateur cylindrique sont deux cylindres infinis coaxiaux de rayon R 1 et R 2 . Déterminez la capacité par unité de longueur de ce cylindre.

la capacité par unité de longueur de ce cylindre. Solution : Par le théorème de Gauss,

Solution :

Par le théorème de Gauss, nous savons que :

Et donc :

Or :

E

S

q

0

E

q

2

r

l

 

0

Sciences.ch

Electrostatique

Et donc,

C

 l

2

0

1

V

1

ln

R

2

R

1

V

2

R

R

1

q

1

 dr

2

 lr

0

q

2



0

l

ln(

R

)

R

R

2

1

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 11.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (10.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés : résistance, courant, potentiel

Enoncé :

Déterminez, d’après la figue ci-dessous :

1. La résistance équivalente du circuit

2. la courant total

3. le potentiel en A, B, C, D, E

4. Le courant dans chaque résistance

en A, B, C, D, E 4. Le courant dans chaque résistance Solution : 1. Nous

Solution :

1. Nous avons trois "groupes" de résistances :

a. Résistance seule de 4 [] ;

b. Deux résistances en parallèle de 10 [] et 15 [] ;

c. Trois résistances en parallèle de 9 [], 18 [] et 30 [].

R

éq

4

 

10

15

10

15

   1

9

1

1

18

30

1

15

[]

Sciences.ch

Electrostatique

2. Le courant total circule dans les fils :

I

tot

I

I tot

1

I

2

V tot

R

tot

I

3

300

15

I

4

I

5

20

[A]

I

6

3. Potentiel « absolu » par rapport à un point à l’infini. (ce n’est pas une ddp !!!)

V

A

V

B

V

D

V E

V

départ

300

[V]

V V

C

a

R I 300 4 20 220

10

15

15

1

V

B

V

D

10

   1

9

20

1

100 [V]

1

20

18

30

0 [V]

[V]

4. Pour ce point, nous allons utiliser la différence de potentiel (nous allons soustraire deux à deux les résultats obtenus au point précédent).

I

1

I

2

I

I

3

4

I

I

5

6

20

[A]

V

CD

220

100

12

[A]

10

10

V

CD

220

100

8

[A]

15

15

 

V

DE

100

0

11.1

[A]

9

9

 

V

DE

100

0

5.5

[A]

18

18

 

V

DE

100

0

3.3

[A]

30

30

 

Sciences.ch

Electrostatique

EXERCICE 12.

Niveau : Université Auteur : Dhyne Miguël (10.09.04, miguel.dhyne@win.be ) Mots-clés :pont de Wheatsone – lois de Kirchoff

Enoncé :

Déterminez la résistance équivalente et l’intensité dans le cas du circuit de la figure suivante puis dans le cas où R = 20 [].

la figure suivante puis dans le cas où R = 20 [  ]. Solution :

Solution :

Redressons un peu le dessin :

R = 20 [  ]. Solution : Redressons un peu le dessin : Nous voyons

Nous voyons bien qu’il s’agit d’un montage en pont de Wheatstone qui fait que, vu la répartition des résistances de 10 [], le courant dans R est nul, car il n’y a pas de différence de potentiel entre ses extrémités (cette résistance ne sert donc à rien.

R

éq

   (10

(10

10)

(10

10)

10) (10

10)

I

V

R

10

10

1

[A]

1

10

[]

Déséquilibrons l’ensemble en remplaçant R par une résistance de 20 []. Appliquons les lois de Kirchhoff :

Sciences.ch

Electrostatique

Sciences.ch Electrostatique Lois des Mailles : I : II :  10  i  1

Lois des Mailles :

I :

II

:

10

i

1

10

'

i

1

10

i

2

20

i

2

III :

10

i

1

20

i

3

'

10

  i i  

1

1

0

'

1

0

10

0

 i   i  

2

2

2

'

1

0

10

i

2

0

 i 2 i i

1

3

2

IV : 20

i

2

'

20

i

3

10

i '

1

Loi des nœuds :

X i i ' i

:

1

1

3

0 (5)

0

2

i

2

'

2

i

3

i

1

'

0

Y :

i

2

'

i i

3

2

0

(6)

(3) et (5)

(4) et (6)

3

(1)

3

i

1

2

'

i i

1

2

(7)

4

i  i

2

'

2

2

'

i

1

5 i ' i

1

2

3

2

(2)

(4)

 i   i  

1

2

'

4

2

0

0

0

0

(7)

(8)

(9)

(10)

0

(1)

(2)

(3)

(4)

De ces deux dernières relations, nous trouvons :

i

2

7

19

[A]

Et donc, nous obtenons toutes les autres valeurs des intensités :

Sciences.ch

Electrostatique

Et donc :

i

1

i i

1

9

19

[A] i

' 10

1

19

i i ' i '

2

1

2

16

19

[A] i

[A]

' 6

2

19

[A]

R

i

3

éq

1

19

[A]

190

16

[]