Vous êtes sur la page 1sur 77

Département de Génie Électrique

SÉCURITÉ
Partie 2
ÉLECTRIQUE
PLAN

 Risques électriques.
 Protection des installations
 Courbes de déclenchement
 Protection des personnes
 Matériel de protection
 Actions en cas d’accidents

2
RISQUES ÉLECTRIQUES

Énergie électrique
 La plus répandue des sources d'énergie
 Largement utilisée en milieu domestique ou industriel.

Mais…
 Non visible : pour certains, c’est une notion abstraite

Par conséquent
 Les risques liés à une mauvaise utilisation sont mal perçus
 Origine de nombreux accidents plus ou moins graves

3
RISQUES ÉLECTRIQUES

Les risques électriques peuvent se classer en 4 catégories :

 Le défaut d’isolement (électrocution)


 L’onde de choc extérieur (surtensions)
 Le court-circuit (échauffement excessif, effort mécaniques très
élevées)
 Surcharge (contrainte sur les câbles l’appareillage…)

4
ACCIDENTS D’ORIGINE ÉLECTRIQUE

5
PRINCIPALES CAUSES D’ACCIDENTS

Qualification du personnel :
 Suffisante : 50%
 Insuffisante : 20%
 Sans rapport avec l’accident : 30%

Emplacement des sites :


 Ateliers : 45%
 Chantiers : 10%
 Autres : 45%

Nature du travail :
 Installation, modification : 23%
 Dépannage, maintenance : 42%
 Travaux d’ordre non électrique : 30%

7
NATURE DES ACCIDENTS
Accidents d’origine électrique touchant les personnes :
 Électrisation : réaction du corps humain suite à un contact accidentel
avec l'électricité.
 Électrocution : forme accentuée d'électrisation qui débouche sur une
issue fatale.

Ces accidents peuvent provoquer :


 L'électrisation (effet cardiaque).
 Des brûlures externes (de contact) ou internes.
 Des effets thermiques (arcs électriques, incendie ou explosion).

Les statistiques de plusieurs années montrent que :


• 60 % des lésions sont des brûlures.
• 6 % des lésions sont des sièges internes.

8
Électrocution : Modes de Contact

Contact des personnes avec des parties actives, c’est-à-dire des parties
normalement sous tension.

Travail proximité pièce Contact avec pièce nue


nue sous tension sous tension

Énergie Personne
électrique BT

Brûlure, électrisation,
électrocution

9
Protection des personnes
II-1 Définitions:

- masse électrique: Enveloppe conductrice du


matériel électrique isolée des pièces sous
tension mais pouvant être mise en contact
accidentellement avec elles et se trouver ainsi
sous tension.

- élément conducteur: Objet conducteur


quelconque susceptible de conduire le courant
et de propager les potentiels.

10
Protection des personnes

-contact direct: Contact des


personnes avec les éléments
conducteurs ou les pièces sous
tension.

-contact indirect: Contact des


personnes avec des masses
mises accidentellement sous
tension généralement suite à
un défaut d'isolement.
11
Électrocution : Contact Direct

Contact Direct des personnes avec des conducteurs actifs sous tension.

20 kV 230/400 V
L1
L2
L3
N

Terre

Contact Direct entre : Contact Direct entre :


Un conducteur actif (phase) sous Deux conducteurs actifs
tension et un conducteur relié à la terre. (phases) mis sous tension.

TRES FRÉQUENT FRÉQUENT

12
Électrocution : Contact Indirect

Contact Indirect des personnes avec une masse mise accidentellement


sous tension suite à un défaut d’isolement.

20 kV 230/400 V
L1
L2
L3
N

Terre

Contact Indirect entre : Contact Indirect entre :


Une masse accidentellement sous Deux masses mises
tension et un conducteur relié à la terre. accidentellement sous tension.

RELATIVEMENT FRÉQUENT TRÈS RARE

13
Effets du courant électrique

Réactions corporels :
 Électrocution.
 Tétanisation des muscles.
 Brûlures.
 Arrêt cardiaque.

Paramètres influents :
 Type de courant.
 Tension de contact.
 Résistance du corps humain.
 Milieu de l’accident.
 Durée de l’électrocution.

14
Risque et effets physiologiques du courant
électrique :
- Effets physiques :brûlures internes (passage du courant) et
externes (arc électrique et projection de particules en fusion)

- Effets sur les muscles moteurs: contraction (mouvements


intempestifs, se traduisent par le non lâcher)

- Effets sur les muscles de la cage thoracique (asphyxie


d'origine respiratoire)

- Effets sur le cœur: fibrillation cardiaque qui peut entraîner


l’arrêt du cœur

- Effets sur le système nerveux: troubles nerveux

15
Effets du courant électrique

Zone 1 : aucune réaction.


Zone 2 : aucun effet physiologique
dangereux.
Zone 3 : aucun dommage organique,
mais probabilité de contractions
musculaires et de difficultés de
respiration jusqu'à C1. Risques
cardiaques jusqu'à C3.
Zone 4: risque d'arrêt du cœur, de la
respiration et de brûlures graves.

16
Arrêt du cœur, en particulier chez les
personnes âgées ou malades.

Le passage du courant au travers du cœur a


pour effet de désordonner le rythme
cardiaque et de bloquer la circulation du sang.

C'est la conséquence de l'arrêt des


muscles pulmonaires.

Phénomènes de contraction des muscles


qui, dans certains cas, accroche la
victime à la partie sous tension.

Généralement variable d'un sujet à un autre.

17
ATTENTION!

PHOTOS DES ACCIDENTS


MORTELS
28
Effets du courant alternatif

intensité Perception des effets Durée


0.5 à 1 mA Seuil de perception suivant l’état de la peau ---
8 mA Choc au toucher, réactions brutales ---
10 mA Contraction des muscles et des membres 4 mn 30 s
20 mA Début de la tétanisation de la cage thoracique 60 s
30 mA Paralysie ventilatoire 30 s
40 mA Fibrillation ventriculaire 3s
75 mA Fibrillation ventriculaire 1s
300 mA Paralysie ventilatoire 110 ms
500 mA Fibrillation ventricuaire 100 ms
1A Arrêt cardiaque 25 ms
2A Centre nerveux atteint instantané
Effets du courant continu

30
Effets du courant continu

Les effets du courant continu sont plus dangereuses :


 Risque de fibrillation cardiaque 3 fois plus important.
 Le moment le plus dangereux est la mise sous tension et
la coupure du courant.
 Brûlures sont plus profondes.
 Manifestation du phénomène d’électrolyse.

31
Résistance du corps humain

La valeur de cette résistance varie avec :


 la surface de contact
 la pression de contact
 l’épaisseur de la peau
 la présence d’humidité
 le poids, la taille, la fatigue...

32
Résistance du corps humain

R ( kW )

Peau sèche
Peau humide
Peau mouillée
Peau immergée

Uc (V)
25 50 250 380
33
Résistance du corps humain

Article 322-2 de la norme NFC 15-100


Peau Peau
Tension de Peau Sèche Peau
Mouillée immergée
contact (W) Humide (W)
(W) (W)

25 V 5 000 2 500 1 000 500

50 V 4 000 2 000 875 440

250 V 1 500 1 000 650 325

> 250 V 1 000 1 000 650 325

34
Résistance du corps humain
Voici quelques valeurs tissulaires de résistance au courant électrique:
tissus inertes poumons
: 500 ohms
foie
poumons : 4.000 ohms
Foie : 900 ohms
cartilage : 50.000 ohms
muqueuses : 800 ohms
peau : 1.000 à 100.000 ohms
Sur le sol cimenté, avec des chaussures sèches, la résistance du
corps humain au courant électrique est d'environ 5.000 ohms.
𝑈2
𝐽= ∗ 𝑇 = 𝐼 2 ∗ 𝑅 ∗ 𝑇 La quantité de chaleur produite par le passage du courant
𝑅 électrique est donnée par la loi de Joule:
35
Tension de contact

Seuil de tension dangereuse UC


U C  R corps(min)  I risque
 En courant alternatif 50 Hz, le seuil de tension dangereuse est :
1000 W x 0.025 A = 25 V
 En courant continu, cette valeur est de 60 V

Tension limite UL
Tension de contact maximale pour une durée de plus de 5 secondes :
 Plus de 25 V sur les emplacements de travail mouillés.
 50 V sur les autres lieux de travail afin que le corps humain ne soit
pas traversé par un courant supérieur à 25-30 mA.

36
Toute personne soumise (traversée) par
un courant supérieur à 30 mA est en
danger si ce courant n'est pas,
rapidement, interrompu.

D'où des règles et des lois sont souscrites


pour protéger les personnes contre toute
tension dangereuse.

37
Protection contre les contacts directs :

1. Interposition d'obstacles, de barrières ou


d'enveloppe pour rendre inaccessible tout
conducteur actif. (Utilisation des coffrets,
armoires ou tableaux). Ces équipements
doivent posséder un degré de protection au
moins égal à IP2X ou IPXXB.
Protection contre les contacts directs :

2. Isolation des parties actives (utilisation de la


gaine isolante pour les câbles; boîtier isolant
d'un appareil, ....).

3. Utilisation de la très basse tension de sécurité


(TBTS):
 12 V dans les conditions immergées
 25 V dans les conditions mouillées
 50 V dans les conditions secs.
Protection contre les contacts directs :

4. Les conditions précédentes ne sont, en


pratique, que préventives. L’expérience montre
qu’elles peuvent se révéler parfois défaillantes
pour plusieurs raisons:

 manque d’entretien,
 imprudence (enfants),
 usure normale ou anormale d’une isolation

 contact accidentel.

Utilisation des DDR de haute sensibilité < 30 mA.


Protection contre les contacts indirects:
I- Protection sans coupure de l'alimentation:

1. Emploi de la TBTS définie comme précédemment.

2. Emploi du matériel double isolation (classe 2)


identifié par un double carré . Cette mesure
consiste à doubler l’isolation fonctionnelle d’un
matériel électrique d’une isolation
supplémentaire
Protection contre les contacts indirects:
I- Protection sans coupure de l'alimentation:
3. Éloignement ou interposition d'obstacles

• le sol et les parois du local doivent être isolants,


• le dispositif doit être telle qu’une personne ne puisse pas
toucher simultanément 2 masses ou, une masse et
n'importe quel élément conducteur
• Absence du conducteur de protection PE.
Protection contre les contacts indirects:
I- Protection sans coupure de l'alimentation:
4. Liaison équipotentielle local non reliée à la terre.

• On relie ensemble : les masse métalliques et tout élément conducteur


• Accès à la plate forme en matériau isolant
• Absence du conducteur de protection
Protection contre les contacts indirects:
II- Protection par coupure automatique de
l'installation:

Toutes les masses et éléments conducteurs sont


interconnectés à la terre.
Deux masses simultanément accessibles doivent
être reliées à la même prise de terre.
 Quand la première est réalisée, la coupure doit
être automatique de manière à ne pas soumettre les
personnes à une tension de contact Uc pendant une
durée telle qu’elle soit dangereuse.
Protection contre les contacts indirects:
II- Protection par coupure automatique de
l'installation:

Plus cette tension Uc est élevée, plus la mise hors


tension de cette partie de l'installation en défaut doit
être rapide.

La norme NF C15-100 définit le temps de coupure


maximale du dispositif de protection dans les
conditions normales UL = 50V,
dans les conditions mouillées UL = 25V
et dans les conditions immergées UL = 12V.
valeur de la tension de contact
conditions normales conditions mouillées conditions
immergées
alternatif continu alternatif continu alternatif continu
UL = 50 UL = 100 UL = 25 UL = 50 V UL =12 V UL = 25
V V V V
< 50 < 100 < 25 < 50 < 12 < 25 Permanente
50 100 25 50 12 25 5s
75 130 40 70 21 35 1s
90 150 50 83 27 45 500 ms
110 170 65 100 37 57 200 ms
150 200 96 128 55 73 100 ms
220 250 145 165 82 93 50 ms
280 310 195 215 110 122 30 ms
350 370 250 260 135 140 20 ms
500 - 370 - 210 - 10 ms

Remarque : la sensibilité du corps humain augmente avec la fréquence.


Elle devient équivalente à la sensibilité en courant continu vers 10 kHz.
Indices de protection

48
Les classes de matériel

49
Les classes de matériel

Classe 0

Matériel dans lequel la protection contre les chocs


électriques repose sur l’isolation principale.
 Aucune disposition n’est prévue pour le raccordement
des parties conductrices accessibles( masses )

50
Les classes de matériel

Classe I

Matériel dans lequel la protection contre les chocs


électriques ne repose pas uniquement sur l’isolation
principale mais qui comporte une mesure de sécurité
supplémentaire sous forme de moyens de raccordement
des parties conductrices accessibles ( masses )

51
Les classes de matériel

Classe II

Matériel dans lequel la protection contre les chocs


électriques ne repose pas uniquement sur l’isolation
principale mais qui comporte des mesures supplémentaires
de sécurité telles que la double isolation ou l’isolation
renforcée .

52
Les classes de matériel

Classe III

Matériel dans lequel la protection contre les chocs


électriques repose sur l’alimentation sous très basse
tension de sécurité TBTS.

53
Très Basse Tension de Sécurité ( TBTS)

Locaux secs
 50V en alternatif
 120V en continue
Locaux mouillés
 25 V en alternatif
 60V en continue
Type de source de sécurité:
 transformateur ( EN 60-742 )
 groupe moteur- générateur
 générateur autonome: piles, accumulateurs, moteur
thermique,...

54
Les degrés de protection

55
Équipements de protection : Gants

Risques au niveau des mains :


 Protection contre les contacts directs
 Doivent être conformes à la norme NF S18-415

N'utiliser que les gants adaptés à la tension des


installations ou des équipements sur lesquels sont
effectués les travaux ou interventions.

Les gants isolants doivent répondre aux prescriptions des normes en


vigueur (Norme NF EN 60903) et doivent être utilisés dans les mêmes
cas que les lunettes ou les masques anti-UV.

56
Équipements de protection : Gants

Utilisation
Ne pas utiliser de gants présentant des déchirures :
 Les vérifier avant chaque emploi.
 Remettre les gants dans des boîtes ou sachets de
protection.

Gants de manutention :
indispensables dans tous les travaux où il y a risque
de piqûre, coupure, choc, coincements.

57
Équipements de protection : Lunettes

Risques au niveau des yeux :


 Ultraviolets
 Projections de particules

Les masques anti-UV (ultraviolet) doivent être portés obligatoirement :


 Lors des travaux ou interventions au voisinage
 Lors des étapes sous tension des interventions
 Lors des opérations de contrôle, essais, mesurages.
 Lors de la mise en place des dispositifs de mise à la terre et en court-
circuit.

58
Équipements de protection : Casque

 il doit être conforme à la norme :NF S 72-202


 il doit être porté dans les zones où il y a risques :
• de chute d'objet (matériaux)
• de choc à la tête (obstacle à hauteur d'homme)
• de chute de hauteur (plus de 3 mètres)
• de contact électrique au niveau de la tête

59
Matériel de protection collective

Le tapis ou le tabouret isolant:


 NF C 18-420
Le vérificateur d'absence de tension:
 NF C 18-510 et NF C 18-311
Les dispositifs mobiles de mise à la terre et en court- circuit
 ( MALT et CCT)

60
Tapis isolant

Attention à la tension nominale des ouvrages !


L’isolation par rapport au sol doit être assurée.
Il doit être conforme à la norme : NF C 18-420

61
Vérificateur d’absence de tension

Les vérificateurs d'absence de tension et


détecteurs unipolaires doivent répondre
aux prescriptions des normes en vigueur
(NF C 18-310 et NF C 18-311).
Les appareils de mesurage ne doivent pas
être utilisés à cet usage, pas plus que les
vérificateurs d'absence de tension ne
peuvent être considérés comme des
appareils de mesurage.
Ils peuvent être du type lumineux ou du
type sonore, mais dans tous les cas ils
doivent être adaptés à la tension des
installations sur lesquelles ils sont utilisés.

62
Vérificateur d’absence de tension

Immédiatement avant chaque opération, il est indispensable


de vérifier son bon fonctionnement, soit à l'aide de parties
actives restées sous tension à proximité, soit à l'aide d'un
dispositif à source indépendante prévue par le constructeur.
Lors de l'utilisation de ces appareils en BT, l'emploi de
gants isolants est obligatoire lorsque l'opérateur opère à
proximité de pièces nues présentant des risques notables
de contact direct en cas de faux mouvement.
L'utilisation d'une lampe montée sur douille à bouts de fils
est formellement interdite.

63
Intervention en cas d’accidents

En cas d'accident d'origine électrique,


NE PERDEZ AUCUNE SECONDE.
Une seule règle fondamentale :

P S A
Protéger Secourir Alerter

64
Protéger

Action
 Soustraire les personnes présentes et l'accidenté de tous
conducteurs ou pièces sous tension.

Moyens
 Couper l'alimentation en énergie électrique et s’assurer qu’elle ne
pourra pas être remise.
 Si la mise hors tension n’est pas possible, prévenir immédiatement le
distributeur de l’énergie électrique.

ATTENTION

TOUTE INTERVENTION IMPRUDENTE DU SAUVETEUR


RISQUE DE L’ACCIDENTER LUI-MEME !

65
Secourir

Action
 Assister la victime dans l'attente de l'arrivée des secours.

Moyens
 Donner les premiers secours suivant le plan d'intervention suivant :

1. Basculer la tête en 2. Observer, écouter 3. Activer et insuffler


arrière et soulever et apprécier le en cas d’arrêt
le menton. souffle. respiratoire.
4. Massage cardiaque si
nécessaire par un sauveteur
entraîné.

66
Alerter

Action
 Prévenir les secours à l'aide d'un message d'alerte.
Moyens
Urgences médicales (hannuairemedical.ma)
Urgences - hôpitaux/cliniques (vivre-maroc.com)
Ambulance - Tél.: 150
Maroc Assistance : 05 22 30 30 30
Mondial assistance : 05 22 31 31 50
Gendarmerie Royale - Tél.: 177

67
Alerter

Médecins du Maroc
S.O.S Médecin Casablanca : 05 22 44 44 44
S.O.S Médecin Rabat : 05 37 20 20 20 / 037 73 73 73
S.O.S Médecin Maroc: 05 22 98 98 98
SAMU Casablanca : 05 22 25 25 25
SAMU Rabat : 05 37 73 73 73
Police - Tél.: 190
Pompiers - Tél.: 150

68
Alerter

Il est impératif de préciser :


 le lieu précis
 la nature de l'accident
 le nombre de victimes
 l'état apparent des victimes
 les risques particuliers de l’accident.

Important Ne jamais couper la communication le


premier, attendre l'ordre du correspondant.

69
Moyens de protection

Le système doit assurer la protection des :


 Personnes
 Biens
 Matériels

Une installation protège ses composants contre les perturbations


internes mais aussi contre celle issus du milieu ambiant.

70
Protection des personnes

Paramètres influents lors d’un contact direct avec un élément sous


tension :
 Uc : tension de contact.
 t : durée de mise sous tension.
 Rh : résistance du corps humain.
 Rc : résistance de contact.

La résistance du corps humain est estimée à :


• 1000 W dans les conditions humides.
• 2000 W dans les conditions sèches.

71
Régimes de neutre

Ce sont des systèmes de liaison de neutre et des masses métalliques


par rapport à la terre pour détecter en permanence défauts
d’isolement.

On distingue :
Régime TT : Neutre à la Terre et masse à la Terre.
Régime IT : Neutre Isolé et masse à la Terre.
Régime TN : Neutre à la Terre et masse au Neutre.

72
Protection par disjoncteurs

Un disjoncteur est capable d’interrompre un circuit quelque soit le


courant qui le traverse jusqu’à son pouvoir de coupure ultime :
Icu exprimé en kA (norme CEI.947-2)

73
Types de déclenchement

On distingue deux types de déclencheurs :

 Les déclencheurs magnétothermiques :


• En cas de surcharge, l’échauffement significatif du à la
surintensité provoque le déclenchement grâce à un bilame.
• En cas de court-circuit, à partir d’une certaine intensité (supérieure
au courant de surcharge), le déclenchement est assuré quasi
instantanément par un circuit magnétique qui actionne un noyau.

 Les déclencheurs électroniques permettant d’obtenir une meilleure


précision des seuils de déclenchement (courbes de déclenchement
réglables selon l’utilisation).

74
Sélectivité des protections

Intérêt : Nécessité de maintenir la continuité de service (impératifs de


production).
Pratique : Un défaut survenant en un point de l’installation doit être
éliminé par le disjoncteur placé immédiatement en amont .

Un défaut en aval de Disj 2 doit se traduire


uniquement par l’ouverture de Disj 2.
• La sélectivité est totale si Disj 2 s’ouvre et si
Disj 1 reste fermé.
• La sélectivité est partielle si la condition
précédente n’est pas toujours respectée.

75
Sélectivité Ampérométrique

PdC1 : pouvoir de coupure du disjoncteur D1


PdC2 : pouvoir de coupure de disjoncteur D2

76
Sélectivité chronométrique

77