Vous êtes sur la page 1sur 3

3EMB /2EM

TD1
Conduction thermique

Exercice 1:

Un cylindre de longueur L=0.1m et de diamètre D=25mm est bien isolé latéralement tandis
que les bases sont maintenues à 100°C et 0°C.
Déterminer le flux thermique à travers ce cylindre s’il est construit de cuivre pur
(k=400W/m.K).

Exercice 2:

Calculer la densité thermique à travers un mur en brique (k=0.65 W/m.K) qui a 15 cm


d’épaisseur, sa température extérieure est de 35°C et sa température intérieure est de
25°C. Calculer la résistance thermique du mur par unité de surface ainsi que la température à
l’axe de symétrie.

Exercice 3:

La vitre arrière d’une automobile est dégivrée par un passage d’air tiède à 40°C sur sa surface
intérieure, et de coefficient de convection correspondant est égale à 30 W/m².K. Si la
température extérieure est de -10°C et le coefficient de convection extérieur est de 65W/m².K,
déterminer les températures des surfaces intérieure et extérieure de la vitre dont
l’épaisseur est de 4mm. (kvitre =1.4 W/m.K)

Exercice 4 :

Une longue barre cylindrique de 10 cm de rayon, constituée d’un matériau spécial


(k=0.5W/m.K), génère 24000 W/m3 uniformément à travers le volume total. Cette barre est
placée à l’intérieur d’un cylindre dont le rayon extérieur est égal à 20 cm et ayant une
conductivité thermique de 4 W/m.K. La surface extérieure est entourée d’un fluide à 100°C,
et le coefficient de convection entre cette surface et le fluide est égal à 20 W/m².K.
Déterminer les températures à l’interface entre les deux cylindres et la surface extérieure.

Transfert de chaleur Page 1


3EMB /2EM

Exercice 5 :

Le mur d’un four, constitué de briques réfractaires intercalées entre deux plaques en acier, est
représenté sur la figure 1. Afin d’améliorer l’isolation thermique du mur, des cavités
contenant un isolant thermique de conductivité thermique λ sont ménagées entre les briques et
les plaques en acier. La hauteur cumulée de ces cavités représente 70% de la hauteur du mur.

Les autres côtés sont définies sur la figure 1, et leurs valeurs numériques sont
données ci-dessous. On tiendra compte des transferts convectifs et radiatifs entre les
faces du mur et l’environnement, par un coefficient d’échange global h, supposé connu
(même valeur des deux côtés du mur). On négligera les résistances de contact entre brique et
plaque en acier.

1- Représenter le schéma électrique équivalent du mur.

2- Calculer la résistance thermique du mur, pour une surface de 1 m2

3- Sachant que les températures d’air de part et d’autres du mur sont respectivement

T0 =20°C et Tl =500°C, déterminer le flux thermique qui traverse le mur, pour une surface de
1 m².

4- Evaluer l’effet de l’isolant thermique. Est-il efficace ?

Données numériques:
Cotes : a = 1 mm b = 30 mm e = 10 mm
Conductivités thermiques :
Acier : λa = 50 W.m-1.K-1 Brique : λb = 1,5 W.m-1.K-1 Isolant : λ = 0,05 W.m-1.K-1
Coefficient d’échange global : h = 50 W/(m².K)

Transfert de chaleur Page 2


3EMB /2EM

Exercice 6 :

Considérons un conteneur sphérique de rayon intérieur r1 = 8cm, de rayon extérieur r2=10 cm,
et de conductivité thermique k = 45W/m°C. Suite à des réactions chimiques qui se produisent
à l'intérieur, les surfaces interne et externe du conteneur sont maintenues respectivement à des
températures constantes de T1 = 200 °C et T2= 80 °C.

1-Déterminer la distribution de la température à l'intérieur du récipient en régime permanent.

2-Calculer la puissance thermique perdue du conteneur.

Exercice 7 :

Considérons la base d’un fer à repasser d’épaisseur L=0.5cm, d’aire S=300cm² et de


conductivité . La surface inférieure est soumise à un flux constant délivré par
une résistance chauffante de puissance 1200W. La surface extérieure est en contact avec l’air
ambiant qui est à 20°C tel que : h=80W/m².K.

En négligeant tout échange radiatif, déterminer l’expression de la température dans la plaque


du fer à repasser et évaluer les températures limites.

Transfert de chaleur Page 3