Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction à l´adolescence

L´adolescence, c´est quoi? L´adolescent(e) C´est qui ?

L’étude du développement en « secteurs » (cognitif, affectif, relationnel, etc.), est très artificielle
pour l’adolescence. Durant cette période, peut être plus que durant toutes les autres étapes du
développement, les aspects affectif, cognitif, social et physiologique sont intimement liés.
I- L’ADOLESCENCE (12-20 ans)
I-1. Qu’est-ce que l’adolescence ?
 L’adolescence... une transition entre l’enfance et l’âge adulte.
Le verbe adulescere du latin veut dire : grandir. L’adolescent en est le participe présent
(adulescens : qui est en train de grandir), alors que le terme adulte le participe passé (adultus :
qui a grandi).
L´adolescence Une période de profonds bouleversements, intermédiaire entre l'enfance et l'âge
adulte, c'est le temps d'une triple transformation:
 D'ordre physiologique (relative à la maturation sexuelle).
 Psychique
 Et psychologique.

Adolescence : « Âge qui succède à l’enfance et précède l’âge adulte, immédiatement après la
puberté ». Le Robert.

Une période de transition durant laquelle l'enfant change physiquement, mentalement et


émotionnellement pour devenir un adulte.
I.2. De quelques définitions de l´adolescence :

DAVISSE : ‘‘l’adolescence c´est l’âge des ruptures, ruptures avec soi-même au regard des
équilibres naissant au terme de la 3ème enfance (=pré/puberté et ado) au plan
psychologique , intellectuel, affectif et social. Rupture avec le milieu prenant la
forme de révolte s’exprimant de manière radicale. L’adolescence c´est aussi l’âge
des valeurs […] l’ado veut se manifester dans le jugement, le comportement, les
attitudes. L’adolescence c´est enfin l’âge des contrastes’’ (1995, étude sur groupe
enfance :adolescence)

ROCHEIX : ‘‘L’adolescence est 1 mélange entre responsabilité et irresponsabilité sociale.


L’adolescence est la suite d’autonomie partielle et localisée. L’adolescence à
l’indétermination, à la mise à distance, à la possibilité accrue au questionnement de
l’identité sociale. Ainsi c 1 aspiration à en devenir autre sans 1 conformisation à
l’image parentale et sans l’angoisse de ne pas survivre à ses changements.’’ (1995, le
sens de l’expérience scolaire. PUF)

I.3. L’adolescence... un contour difficile à délimiter ?


- Le point de départ de l'adolescence peut être localisé par l'avènement de la puberté.
« Adolescence » vient du verbe latin adolescere = croître. « Puberté » vient du latin puber =
poil.

Introduction à l´adolescence 1LFEP Najoua. Moualla Page 1


Étymologiquement, adolescence/puberté renvoient à des critères physiologiques  aux
modifications de l'apparence physique.
 Trois rôles culturels : le travailleur, le conjoint, et le parent

La fin de l’adolescence est plus difficile à situer : l’âge adulte ? Il s’agit de critères
sociologiques (l’horloge sociale). Dans notre culture 3 critères principaux définissent l’entrée
dans la vie adulte: (1) l’autonomie financière (travailler et être indépendant de ses parents), (2)
Vivre en couple, et (3) Avoir des enfants
Adolescents plus vieux ...
La période « scolaire » est de plus en plus longue, l’accès au monde du travail se fait de plus en
plus tard ; l’engagement dans le mariage, et la naissance du premier enfant sont également
repoussés.
 … aux jeunes adultes.
A 20-22 ans, on n’est plus un adolescent, parce que l’on a effectué les tâches de
l’adolescence et l’on s’engage dans des préoccupations d’adulte (avenir professionnel, et
conjugal).
I.4. Une définition ambigüe et une temporalité incertaine

La définition de l’adolescence, la plus répandue, est ambiguë car elle mélange des critères
physiologiques et des critères sociologiques.  Certains auteurs préfèrent utiliser d’autres
termes (i.e., la « jeunesse »).
Le poids de la culture.
Le passage de l’enfance au statut adulte s’accompagne dans certaines sociétés, de rites
initiatiques multiples et variés (isolation, mutilations physiques, etc.).
Dans la société occidentale, des changements en droits et devoirs surviennent entre 16 et
18 ans (conduire une voiture, possibilité de se marier, vote, tribunal pour adulte, etc.). Ils
marquent l’accession au statut d’ « adulte »
I.5. L’adolescence... une crise ?

Dans le discours commun, adolescence = crise (d’opposition, d’originalité...) ; certainement


parce que l’adolescent doit faire face à un grand nombre de transformations sur une période
temporelle relativement courte (6 à 8 ans).
On a tendance à croire que ces transformations de l’adolescence se font de manière brutale 
crise.
Les travaux actuels rejettent l'idée d'une adolescence toujours tumultueuse.
Un ensemble de transformations qui se répartissent dans le temps
Plusieurs psychologues parlent de « tâches développementales » pour rendre compte des
enjeux psychologiques qui se présentent à une période particulière du développement. La
réalisation de ces tâches garantit le développement psychologique « normal », alors que l’échec
hypothèque le développement ultérieur.
II. Trois grands changements :
II.1. Les changements physiques de la puberté (les rapports au corps) :
(1) (re)construction d’une image corporelle positive.
(2) adoption d’une identité de genre.
(3) engagement progressif dans l’intimité sexuelle.
II.2. Les changements dans la vie sociale et relationnelle (les rapports à autrui) :
Introduction à l´adolescence 1LFEP Najoua. Moualla Page 2
(1) se défaire des liens de dépendance à l’égard des parents
(2) s’engager dans des relations de proximité avec les pairs
II.3. Les changements identitaires (les rapports à soi). Se situer et se structurer à différents
niveaux (amical, sexuel, professionnel, aspirations, valeurs, idéaux, etc.).
Aujourd’hui, l’idée générale est que l’adolescent doit intégrer un ensemble de transformations
(corporel, intellectuel, affectif, social), qui ne surviennent pas toutes en même temps, mais qui
présentent des périodes d’apogée différenciées. L’adolescent va donc se « focaliser » sur tel ou
tel aspect de son développement.
Chronologiquement : développement pubertaire  développement cognitif  domaine social. Si
tous les problèmes ne sont pas traités en même temps, l'adolescent peut franchir cette période
avec une certaine stabilité (sans « crise »).

Introduction à l´adolescence 1LFEP Najoua. Moualla Page 3