Vous êtes sur la page 1sur 134

Primitives 2

2.1 La différentielle
Dans cette section nous ferons intervenir une notion étroitement liée à
celle de la dérivée. Cette notion porte le nom de différentielle. Elle
présente un intérêt à la fois pratique comme méthode d’approximation
et théorique notamment dans les applications du calcul intégral.
Considérons une fonction définie par l’équation y = ƒ(x) et ƒ’(x) la
dérivée de cette fonction au point x. Donnons un accroissement à la
valeur de x; cet accroissement sera noté ∆x.

y = f(x)

∆f(x)∆y
∆f(x) == ∆y
∆y
df(x)
dy = dy

∆x

x x + ∆x

figure 2.1.1

L’accroissement ∆x donné à la valeur de x engendre:

a) un accroissement des images de la fonction (noté ∆y).


∆y = ƒ(x + ∆x) - ƒ(x)

b) un accroissement des images de la droite tangente en x (noté dy);


sachant que la pente de la droite tangente à la fonction en x est
ƒ’(x) et que
accroissement des y dy
ƒ’(x) = accroissement des x = ∆x

⇒ dy = ƒ’(x) ∆x
2.1 La différentielle

exemple 2.1.1 Soit ƒ(x) = x2, x = 2 et ∆x = 0,1. Calculer ∆y et dy.


____________

a) ∆y = ƒ(x + ∆x) - ƒ(x)


= ƒ(2 + 0,1) - ƒ(2)
= ƒ(2,1) - ƒ(2)
= 4, 41 - 4
= 0,41
b) dy = ƒ’(x) ∆x
= ƒ’(2) (0,1)
= 2(2) (0,1) (puisque ƒ’(x) = 2x)
= 0,4

exemple 2.1.2 Soit ƒ(x) = x , x = 4 et ∆x = 0,41. Calculer ∆y et dy.


____________

a) ∆y = ƒ(x + ∆x) - ƒ(x)

b) dy = ƒ’(x) ∆x

rép: a) ∆y = 0,1 ; b) dy = 0,1025

Dépendant des fonctions, nous constatons que la valeur de ∆y peut


être supérieure ou inférieure à celle de dy mais d’une façon générale
∆y ~ dy lorsque ∆x est petit

définition 2.1.1 Soit ƒ une fonction définie par l’équation y = ƒ(x). Si ƒ’(x) est la dérivée
de ƒ(x) pour une valeur particulière de x et ∆x est un accroissement
arbitrairement choisi de x alors la différentielle de cette fonction est
définie par
dy = ƒ’(x) ∆x

exemple 2.1.3 a) Si y = 4x3 - 1 alors dy = (12x2) ∆x


2  2∆x
b) Si y = 4 x - 1 alors d(4 x - 1 ) =  ∆x ou
 x - 1 x-1
c) Si y = x alors d(x) = (1) ∆x ou dx = ∆x

André Lévesque 2-2


2.1 La différentielle

Au dernier exemple, on remarque que si x est la variable


indépendante d’une fonction alors dx = ∆x,
la notation qu’utilisait LEIBNIZ On peut donc écrire
pour décrire la dérivée était en
fait pour lui un quotient de deux dy = ƒ’(x) dx
différentielles
dy
= ƒ’(x) ⇒ dy = ƒ’(x) dx Par la suite, on se servira de cette dernière forme comme définition de
dx
la différentielle.

exemple 2.1.4 a) Si y = 3x2 - 4x + 7 alors dy = (6x - 4) dx


x+1 2dx
b) Si y = x - 1 alors dy = -
(x - 1)2

approximations Voyons maintenant comment on peut utiliser la notion de différentielle


à l’aide de la différentielle comme outil d’approximation.

exemple 2.1.5 Donner une approximation de la valeur de 17 sans l’aide de votre


calculatrice.
____________

a) Il s’agit d’obtenir une approximation d’une racine carrée. Pour cela


considérons la fonction
1
ƒ(x) = x ⇒ ƒ’(x) =
2 x
f(x) = x
b) Sachant que le carré parfait le plus près de 17 est 16 et que
17 = ? l’accroissement de ƒ(x) lorsque x passe de 16 à 17 est
16 = 4
∆y = ƒ(17) - ƒ(16)
⇒ ∆y = 17 - 16
16 17
figure 2.1.2 ⇒ 17 = 16 + ∆y

c) On a vu que lorsque dx est petit ∆y ~ dy.

dy = ƒ’ (x) dx Par conséquent 17 ~ 16 + dy


~ 4 + ƒ’(x) dx
~ 4 + ƒ’(16) (1) (x = 16 et dx = 17 - 16)
1
~ 4+ (1)
2 16
1
~ 4 + 8 = 4,125

André Lévesque 2-3


2.1 La différentielle

exemple 2.1.6 En utilisant la différentielle montrer que lorsque h est petit

1 + h est une bonne approximation de 1+h .


 2
____________
a) Considérons la fonction
1
ƒ(x) = x ⇒ ƒ’(x) =
2 x

b) L’accroissement de ƒ(x) lorsque x passe de 1 à 1 + h est

∆y = ƒ(1 + h) - ƒ(1)

= 1+h - 1

c) Puisque par hypothèse h est petit, on a ∆y ~ dy.

dy ~ 1+h - 1

ƒ’(x) dx ~ 1+h - 1

1
h~ 1+h - 1 (x = 1 et dx = h)
2 1
h
⇒ 1+h ~ 1+2

exemple 2.1.7 En utilisant la différentielle, estimer le volume de peinture (en litres)


nécessaire pour recouvrir un cube de 10 dm de côté avec une couche de
peinture de 0,001 dm d’épaisseur.
(1 dm3 = 1 litre)
____________
a) Si c représente la longueur du côté du cube alors son volume sera
V = c3 ⇒ V’ = 3c2

b) Le volume de peinture nécessaire pour recouvrir le cube


correspond à
V(10 + 0,002) - V(10) = ∆V (c = 10 et ∆c = 0,002)

c) Puisque ∆c est petit, on a ∆V ~ dV.


10 dm V(10 + 0,002) - V(10) ~ dV
figure 2.1.3 ~ 3c2 ∆c (c = 10 et ∆c = 0,002)
~ 3(10)2 (0,002)
~ 0,6 dm3 ou 0,6 litre

André Lévesque 2-4


2.1 La différentielle

exemple 2.1.8 On mesure le rayon d’une sphère et on obtient 21 cm, avec une erreur
possible maximale de 0,05 cm. À l’aide de la différentielle,
le volume d’une sphère de rayon r a) estimer l’erreur maximale que cette mesure peut engendrer
4
est V = πr3 sur le calcul du volume de la sphère?
3 b) trouver l’erreur relative correspondante?
____________
a) Si r représente le rayon de la sphère alors son volume sera
V = 34 πr 3 ⇒ V’ = 4πr2
b) L’erreur maximale possible sur le volume est donnée par
V(21 + 0,05) - V(21) = ∆V (r = 21 et ∆r = 0,05)
c) Puisque ∆r est petit, on a ∆V ~ dV.
V(21 + 0,05) - V(21) ~ dV
~ 4πr2 ∆r (r = 21 et ∆r = 0,05)
~ 4π(21)2 (0,05)
~ 277 cm3
Cette quantité peut paraître énorme. Pour avoir une meilleure idée de
erreur relative l’ordre de grandeur de cette erreur, on utilise souvent la notion d’erreur
relative. On calcule l’erreur relative équivalente en divisant l’erreur
obtenue par le volume total de la sphère.
∆V dV 277 277
V ~ V ~ 4π(21) 3 ~ 38 792 ~ 0,00714 (0,7 %)
3
Ainsi, l’erreur relative du rayon de dr/r = 0,05/21 ~ 0,0024 (0,24 %)
engendre une erreur relative de 0,7 % dans le calcul du volume.

La différentielle et la dérivée sont deux notions très proches l’une de


l’autre. La majorité des propositions et formules relatives à la dérivée
sont valables pour la différentielle.

propriétés de la Soient u = u(x) et v = v(x)


différentielle
1. d(u ± v) = du ± dv
____________
par définition de la différentielle d(u ± v) = (u ± v)’ dx
= (u’ ± v’) dx
= u’ dx ± v’ dx
= du ± dv

2. d(uv) = vdu + udv


____________

André Lévesque 2-5


2.1 La différentielle

d v =
u vdu - udv
3.
v2
__________

4. Si y = ƒ(u) et u = g(x) alors dy = ƒ’(u) du.


__________
Par la règle de dérivation en chaîne,
dy dy . du
puisque du = g’(x) dx dx = du dx
par conséquent, dy = ƒ’(u) g’(x) dx
⇒ dy = ƒ’(u) du

exemple 2.1.9 Trouver la différentielle de y = (3x - 1)6


a) par rapport à la variable indépendante x,
b) par rapport à la variable dépendante u = 3x - 1.
____________
par définition a) dy = 6(3x - 1)5 (3) dx
= 18(3x - 1)5 dx
par la propriété 4 de la
différentielle b) dy = 6u5 du (où u = 3x - 1)

propriété d’invariabilité de Ainsi la différentielle d’une fonction composée s’exprime de la même


la différentielle manière que si la variable intermédiaire u était une variable indépen-
dante. En d’autres termes, la différentielle d’une fonction ƒ(x) ne dé-
pend pas du fait que x est une variable indépendante ou une fonction
d’une autre variable. Cette propriété importante de la différentielle qui
consiste dans l’invariabilité de la différentielle sera largement utilisée
à la section suivante lorsqu’on traitera de la méthode de changement de
variable.

Si u = u(x),
d(un) = nun-1 du (où n est une constante réelle)
d(eu) = eu du
1
d(ln u) = u du

André Lévesque 2-6


2.1 La différentielle

Exercices 2.1

1. Trouver dy.
5 - 3x
a) y = 2x + 7 e) y = tg(x3)

sin x
b) y = (1 - 4x3) (1 + 2x2) f) y= x

ex - 1
c) y = x g) y = x arcsin(x2)
e +1

d) y = log4(5x - 2x2) h) y = ln(cosec(3x - 1))

2. Compléter le tableau suivant.

ƒ(x) x ∆x dy ∆y

x(x + 1) 3 5
x2 - 3x + 1 2 0,1
1 -1
x
1 16

3. En utilisant la différentielle, approximer la valeur de chacune des


expressions suivantes.

a) 101 c) (2,01)3
4
b) 15,98 d) ln 3

4. En utilisant la différentielle montrer que si h est petit alors

a) (1 + 4h) est une bonne approximation de (1 + h)4,


b) h est une bonne approximation de ln(1 + h).

André Lévesque 2-7


2.1 La différentielle

5. Trouver à l’aide de la différentielle une


valeur approchée de l’aire de l’anneau 40cm
40
40 cm
cm
circulaire ayant un diamètre intérieur de
40 cm et un diamètre extérieur de 42
cm.
42 cm

le volume d’une sphère de rayon r 6. En utilisant la différentielle, estimer le volume de peinture (en litres)
est donné par la formule nécessaire pour recouvrir une immense sphère de 5 m de rayon
4 3 avec une couche de peinture de 0,01 cm d’épaisseur.
V= πr
3

7. On mesure l’arête d’un cube et on obtient 30 cm, avec une


erreur possible maximale de 0,1 cm. À l’aide de la différentielle,
estimer l’erreur maximale que cette mesure engendre sur
a) le calcul du volume du cube,
b) le calcul de l’aire de la surface des côtés du cube.

8. On mesure le rayon d’un disque circulaire et on obtient 24 cm,


avec une erreur possible maximale de 0,2 cm. À l’aide de la
différentielle,
a) estimer l’erreur maximale que cette mesure engendre sur le
calcul de l’aire du disque,
b) trouver l’erreur relative correspondante.

9. On mesure la circonférence d’une sphère et on obtient 84 cm, avec


l’aire de la surface d’une sphère une erreur possible maximale de 0,5 cm. À l’aide de la différentielle,
de rayon r est donnée par la a) estimer l’erreur maximale que cette mesure engendre sur le
formule
calcul de l’aire de la surface de la sphère,
A = 4πr 2 b) trouver l’erreur relative correspondante.

André Lévesque 2-8


2.1 La différentielle

Réponses 2.1

31
1. a) - dx e) 3x2 sec2(x3) dx
(2x + 7)2
x cos x - sin x
b) - 4x(10x3 + 3x - 1) dx f) dx
x2
2ex 1 - x4 arcsin(x2) + 2x2
c) dx g) dx
(ex + 1)2 1 - x4
5 - 4x
d) x(5 - 2x) ln 4 dx h) - 3 cotg(3x - 1) dx

2.

f(x) x ∆x dy ∆y

x(x + 1) 3 5 35 60
x2 - 3x + 1 2 0,1 0,1 0,11
1 -1 1 1
x
1 16 16 15

3. a) 10,05 c) 8,12
b) 1,9994 d) 1,10

4. a) b)

5. 125,7 cm2

6. 31,4 litres

7. a) 270 cm3 b) 36 cm2

8. a) 30,16 cm2 b) 1,67 %

84 1
9. a) = 26,74 cm2 b) = 1,19 %
π 84

André Lévesque 2-9


2.2 Primitive et intégrale indéfinie

2.2 L’intégrale indéfinie

En général lorsqu’on définit une opération, on tente immédiatement


d’en définir une autre qui défait le travail de la première et permet ainsi
d’augmenter le champ d’application de l’opération. On parle alors
d’opération inverse.
En algèbre plusieurs opérations possèdent leur opération inverse.

Opération Opération inverse


addition soustraction
multiplication division
élévation à une puissance extraction de racine

Ce principe d’action inverse s’applique également aux fonctions.

Fonction Fonction inverse


y = 2x + 1 y = 2x - 21
y = ex y = ln x
y = sin x y = arcsin x

La dérivation peut être considérée comme une opération que l’on


applique aux fonctions. Il est tout à fait naturel de se demander s’il est
possible par un procédé inverse de la dérivation de retrouver une
fonction dont on connaît la dérivée. La réponse est oui, ce procédé
existe et s’appelle l’intégration.

Dérivation Intégration
y’ = 3x2 y = x3
y’ = ex y = ex
y’ = sin x y = - cos x

Plusieurs applications découlent de l’intégration. Connaissant


• la vitesse d’un objet, on pourra calculer sa position,
• le rythme de croissance d’une population, on pourra obtenir la
taille de cette population,
• le taux de variation des profits d’une compagnie, on pourra
prévoir les profits de cette compagnie.
On verra au chapitre 3 que l’intégration est aussi un outil puissant de
sommation. C’est d’ailleurs de ce concept de sommation qu’est né le
calcul intégral.

André Lévesque 2 - 10
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

Supposons que ƒ(x) = 2x représente la dérivée de la fonction F(x).


Quelle serait la fonction F(x) ?

Plusieurs réponses sont acceptables.


F(x) = x2 , F(x) = x2 + 1 , F(x) = x2 - 5 , etc ...
Chacune des fonctions est appelée une primitive de la fonction ƒ(x) = 2x.

définition 2.2.1 Une fonction F(x) est une primitive de la fonction ƒ(x) sur
primitive l’intervalle [a,b] si
F’(x) = ƒ(x) pour tout x ∈ [a,b]

Il existe une infinité de primitives à une fonction. Une primitive


quelconque de la fonction ƒ(x) = 2x aura la forme
F(x) = x2 + C où C est une constante réelle.

proposition 2.2.1 Si F(x) et G(x) sont deux primitives de la fonction ƒ(x) sur [a,b]
alors ces primitives diffèrent par une constante.

démonstration F et G sont deux primitives de la fonction ƒ. Par définition, on a que


F’(x) = ƒ(x)
G’(x) = ƒ(x)
pour tout x ∈ [a,b].

⇒ F’(x) - G’(x) = ƒ(x) - ƒ(x) = 0



donc ( F(x) - G(x)) = 0

Posons H(x) = F(x) - G(x)


on aura H’ (x) = 0 pour tout x ∈ [a,b].

Appliquons le théorème de la moyenne à la fonction H(x) qui est


continue et dérivable sur l’intervalle [a,b]. En vertu du théorème de la
moyenne, pour tout x arbitraire de l’intervalle [a,b], il existe au moins
une valeur de c dans l’intervalle ]a,x[ tel que
puisque H’(x) = 0 pour toute H(x) - H(a)
valeur x de l’intervalle [a,b] H’(c) = x-a
H(x) - H(a)
0 = x-a
⇒ H(x) - H(a) = 0

André Lévesque 2 - 11
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

donc H(x) = H(a) pour tout x ∈ [a,b].


Ainsi, la fonction H(x) est en tout point de l’intervalle [a,b] égale à
la valeur H(a) une constante. Désignons par C la valeur de cette
constante. On en conclut que
H(x) = C
puisque H(x) = F(x) - G(x)
⇒ F(x) - G(x) = C
et, F(x) = G(x) + C

Les deux primitives diffèrent donc par une constante.

Montrer que si
exemple 2.2.1 (2x + 1)2
F(x) = 4 et G(x) = (x + 2) (x - 1)
sont deux primitives de la fonction ƒ(x) = 2x + 1 et par conséquent,
montrer que si elles diffèrent ce n’est que par une constante.
____________

définition 2.2.2 On appelle intégrale indéfinie d’une fonction ƒ(x), l’ensemble de


intégrale indéfinie toutes les primitives de cette fonction. L’intégrale indéfinie sera
représentée par
F(x) + C
où F(x) est une primitive de ƒ(x) et C est une constante réelle.

Graphiquement, on peut considérer l’in-


tégrale indéfinie comme une famille de
courbes que l’on obtient par translation
verticale. C =4

Ainsi, l’intégrale indéfinie de ƒ(x) = 2x C =2


correspond à x2 + C. La famille de cour- C =0
bes associées à x2 + C est représentée à
la figure 2.2.1. C = -2

C= -4

figure 2.2.1

André Lévesque 2 - 12
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

exemple 2.2.2 Trouver l’intégrale indéfinie des fonctions ci-dessous puis, représenter
graphiquement chacune des réponses.
a) ƒ(x) = 1 ,
b) ƒ(x) = ex .
____________
a) F(x) = x + C b) F(x) =

notation L’intégrale indéfinie de la fonction ƒ(x) est notée ⌠


⌡ ƒ(x) dx .

a) Le symbole ∫ ne fait aucunement référence au fait que l’intégra-


tion est l’opération inverse de la dérivation. Il fait plutôt référence
au fait que l’intégration peut être considérée comme une
opération de sommation. Le calcul intégral a été développé dans
le but précis d’effectuer des sommes. Historiquement le signe
d’intégration est simplement un S allongé employé par d’anciens
auteurs pour indiquer “somme”.
b) On utilise l’expression ƒ(x) dx plutôt que ƒ(x) (la fonction à
intégrer) pour la simple raison que chercher la famille de
fonctions ayant pour dérivée ƒ(x) équivaut à chercher la famille
de fonctions ayant pour différentielle ƒ(x) dx. Nous verrons qu’il
existe des avantages à utiliser la différentielle pour ce type de
problème. Un de ces avantages est la propriété d’invariance de la
différentielle qui permet d’obtenir plus facilement l’intégrale
indéfinie d’une fonction par un simple changement de variable.

Si F(x) est une primitive de ƒ(x) alors

∫ ƒ(x) dx = F(x) + C

où ∫ est le symbole d’intégration ,


ƒ(x) est la fonction à intégrer ou l’intégrande ,
dx est l’élément différentiel (il indique par
rapport à quelle variable on intègre,
C est la constante d’intégration ,
F(x) + C est l’intégrale indéfinie de ƒ(x).

André Lévesque 2 - 13
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

proposition 2.2.2 Si F(x) est une primitive de ƒ(x) alors il découle de la définition
2.2.2 que
la dérivée d’une primitive
quelconque est égale à la d ⌠ d
fonction à intégrer 1. dx ( ⌡ ƒ(x) dx ) = dx ( F(x) + C) = ƒ(x)
La différentielle d’une intégrale
indéfinie est égale à l’expression
sous le symbole d’intégration 2. ⌠ ƒ(x) dx
d( ⌡ ) = d( F(x) + C ) = ƒ(x) dx
L’intégrale indéfinie de la
différentielle d’une fonction est
égale à la fonction plus une
3. ⌠
⌡ d(F(x)) = ⌠
⌡ ƒ(x) dx = F(x) + C
constante

Une question se pose naturellement.


Toute fonction ƒ(x) possède-t-elle une primitive
et par conséquent une intégrale indéfinie ?
La réponse est non. On peut par ailleurs affirmer que

condition d’existence Toute fonction continue sur un intervalle


d’une primitive possède une primitive sur cet intervalle.

Même si on est assuré de l’existence d’une primitive, il n’est pas


toujours facile de l’obtenir. Dans certains cas, la primitive ne pourra
s’exprimer à l’aide d’un nombre fini de fonctions élémentaires.
(Une fonction élémentaire c’est une fonction que l’on obtient à l’aide
d’une équation du type y = ƒ(x) construite en utilisant des fonctions
connues ainsi que les opérations +, –, × , ÷ et la composition de
fonctions.)

exemple 2.2.3 Effectuer


____________


⌡ 3 dx ⌠
a) e) ⌡ e2x dx


⌡ x dx ⌠
⌡ (sin x) dx
b) f)

⌠ 5 ⌠
c) ⌡ x dx g) ⌡ (cos 3x) dx


⌡ x - 1 dx ⌠ 1
d) h) ⌡ dx
1 + x2

André Lévesque 2 - 14
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

Il n’existe pas de méthode générale d’intégration. Certaines règles de


dérivation serviront à intégrer. La règle d’intégration d’une puissance
d’une variable est l’une des plus simples à appliquer.

a) ∫ xn+1
xn dx = n + 1 + C pour n ≠ -1

démonstration On peut facilement démontrer le résultat. Il suffit de montrer que la


différentielle du membre de droite correspond à la différentielle qui
apparaît dans le membre de gauche ou plus simplement, de vérifier que
la dérivée du membre de droite correspond à l’intégrande du problème.
d  xn+1  1
n
dx  n + 1 + C  = n + 1 (n + 1) x = x
n pour n ≠ -1

exemple 2.2.4 Effectuer


____________


⌡ x7 dx
a)


⌡ x dx
b)

⌠ 1
c) ⌡ t3 dt


⌡ 1 dr
d)

x8 2 3 1
rép: a) + C ; b) x + C ; c) - 2 + C ; d) r + C
8 3 2t

Lorsque n = -1 la règle précédente ne s’applique pas. On utilise plutôt


celle-ci.

b) ⌠ 1 dx = ln |x| + C
⌡x

démonstration d 1
dx ( ln |x| + C ) = x

André Lévesque 2 - 15
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

propriétés
de l’intégrale indéfinie ⌠ ⌠
1. ⌡ k ƒ(x) dx = k ⌡ ƒ(x) dx où k est une constante réelle,

⌠ ⌠ ⌠
2. ⌡ ( ƒ(x) ± g(x) ) dx = ⌡ ƒ(x) dx ± ⌡ g(x) dx

démonstration 1. On justifie la première propriété en dérivant les deux membres de


l’égalité.
 
la dérivée d’une primitive est d ⌠ 
égale à la fonction à intégrer a) dx ⌡ k ƒ(x) dx = k ƒ(x)
 
propriété de la dérivée
et    
d  ⌠  d ⌠ 
la dérivée d’une primitive est b) dx  k ⌡ ƒ(x) dx  = k dx  ⌡ ƒ(x) dx  = k ƒ(x)
égale à la fonction à intégrer    
Les dérivées des deux membres sont égales; par conséquent, les
fonctions à gauche et à droite de l’égalité ne diffèrent que par une
constante (proposition 2.2.1). La première propriété de l’intégrale
indéfinie doit être comprise dans ce sens.

2. On justifie la seconde propriété de la même façon.


 
la dérivée d’une primitive est d ⌠ 
égale à la fonction à intégrer a) dx  ⌡ ( ƒ(x) ± g(x) ) dx  = ƒ(x) ± g(x)
 
propriété de la dérivée
et      
d ⌠ ⌠  d ⌠  d ⌠ 
la dérivée d’une primitive est b) dx  ⌡ ƒ(x) dx ± ⌡ g(x) dx  = dx ⌡ ƒ(x) dx  ± dx ⌡ g(x) dx 
égale à la fonction à intégrer      

= ƒ(x) ± g(x)

Les dérivées des deux membres sont égales; par conséquent, les
fonctions à gauche et à droite de l’égalité ne diffèrent que par une
constante (proposition 2.2.1). La seconde propriété de l’intégrale
indéfinie doit être comprise dans ce sens.

Ces propriétés sont les deux seules propriétés de l’intégrale indéfinie.


Il n’en existe pas pour intégrer un produit ou un quotient. Cependant,
il sera parfois possible de transformer le produit ou le quotient et
ensuite utiliser les deux propriétés du haut.

André Lévesque 2 - 16
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

exemple 2.2.5 ⌠ 2
Effectuer ⌡  3x3 + x  dx

____________
l’intégrale d’une somme est
égale à la somme des intégrales ⌠  3 2 ⌠ 3 ⌠2
(propriété 2) ⌡  3x + x  dx = ⌡ 3x dx + ⌡ x d x
l’intégrale du produit d’une
constante et d’une fonction est
égale au produit de la constante
⌠1
et de l’intégrale de la fonction = 3⌠
⌡ x3 dx + 2 ⌡ x dx
(propriété 1)
règles d’une puissance
d’une variable  x4 
(règle a et règle b)
= 3  4 + C1 + 2 ( ln|x| + C2)

3C 1 +2C2 = C 3x4
il est inutile de tenir compte des = 4 + 2 ln|x| + 3 C1 + 2 C2
constantes puisque de toute
façon, ils sont remplacées par
une seule constante C à la fin 3x4
= 4 + 2 ln|x| + C

Effectuer ⌠ 1
exemple 2.2.6 4 
⌡  u2 + 5u - 3 + u  du

____________

1 5u2
rép: - +
u 2 - 3u + 8 u + C

exemple 2.2.7 ⌠ (x5 - x2 + 8)


Effectuer  dx
⌡ x3

____________

x3 4
rép: - ln|x| - 2 + C
3 x

André Lévesque 2 - 17
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

Équations différentielles simples

équations différentielles Toute équation contenant une dérivée est appelée une équation
différentielle.

exemple 2.2.8 dy dP 5 d2s


dx = x x - 1 , P dt - t = 1 et
dt2
= a

sont trois équations différentielles simples.

solution générale d’une L’ensemble des fonctions vérifiant une équation différentielle est
équation différentielle appelé la solution générale de l’équation différentielle.

exemple 2.2.9 Trouver la solution générale de l’équation différentielle


dr
dt = 5 t (t - 3)
____________
dr
Sachant que dt peut être considéré comme un quotient de deux
différentielles alors
dr
dt = 5 t (t - 3)
⇒ dr = 5 t (t - 3) dt

donc ⌠
⌡ dr = ⌠
⌡ 5 t (t - 3) dt

par la proposition 2.2.2


et par conséquent, r + C1 = ⌠
⌡ 5 t (t - 3) dt
propriété 1 de l’intégrale
indéfinie r + C1 = 5 ⌠
⌡ t (t - 3) dt
Aucun changement de variable permet de résoudre l'intégrale;
il est inutile de considérer la développons plutôt l’intégrande.
constante d’intégration
apparaissant à gauche de ⌠ (t3/2 - 3t1/2) dt
r + C1 = 5 ⌡
l’égalité puisque de toute façon,
cette constante sera intégrée à
celle du membre de droite = 5⌠
⌡ t3/2 dt - 15 ⌠
⌡ t1/2 dt

⇒ r = 2t5/2 - 10 t3/2 + C

Si l’équation différentielle
dy
dx = ƒ(x)
condition initiale et possède une condition initiale telle que pour x = x0, y = y0 alors cette
solution particulière d’une donnée permet d’obtenir une solution particulière de l’équation
équation différentielle différentielle.
André Lévesque 2 - 18
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

exemple 2.2.10 Trouver la solution (particulière) de l’équation différentielle du


problème de l’exemple 2.2.9 vérifiant la condition initiale suivante
pour t = 1 , r = -3
____________
Puisque r = 2t5/2 - 10 t3/2 + C
et r = -3 lorsque t = 1
alors -3 = 2 (1)5/2 - 10(1)3/2 + C
-3 = -8 + C
⇒ C = 5
La solution particulière de l’équation différentielle du problème de
l’exemple 2.2.9 est donc
r = 2t5/2 - 10 t3/2 + 5

exemple 2.2.11 La pente de la droite tangente à la courbe d’une fonction d'équation


y = ƒ(x) est en tout point donnée par
3x2 + 1.
La courbe de la fonction passe par le point (2,6).

a) Écrire l’équation différentielle décrivant cette situation.


b)Quelle est l'équation de cette courbe?
____________

dy
rép: a) = 3x2 + 1 ; b) ƒ(x) =x3 + x - 4
dx

André Lévesque 2 - 19
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

exemple 2.2.12 On prévoit que dans t mois, le taux de croissance de la population


d’une ville sera de
5 + t habitants par mois.
Si le nombre d’habitants est actuellement de 10 000, quel sera-t-il
dans 9 mois ?
___________________

rép: 10 063 habitants

exemple 2.2.13 Jean est présentement à une hauteur de 49 mètres sur le toit de son école.
Il lance une balle vers le sol à une vitesse de -14,7 m/sec. En négligeant
la résistance de l'air, déterminer,
a) la vitesse v de la balle en tout temps?
b) la position s de la balle par rapport au sol en tout temps?
c) à quel moment la balle heurtera le sol?
d) quelle sera la vitesse de la balle à ce moment?
__________

considérer qu'après avoir quitté


la main du lanceur, seule la force
d'attraction détermine
l'accélération de la balle; ainsi
a = -9,8 m/sec2

rép: a) v = -9,8 t - 14,7 ; b) s = -4,9 t2 - 14,7 t + 49 ; c) 2 sec ; d) -34,3 m/sec

André Lévesque 2 - 20
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

Exercices 2.2

1. Effectuer

⌠ ⌠ 1
a) ⌡ x5 dx h) ⌡  3 x - 2  dx
 x 

⌠ 1 ⌠ x2 + 2x - 1
b) ⌡ 3 dt
t
i) ⌡ 5 dx

⌠ ⌠
c) ⌡ 7
3
x4 dx j)  u + 3 - 3  du
⌡ 2 4 2u 

⌠ x ⌠  x 
d) ⌡ 3 dx k) ⌡  x - 1  dx

⌠ ⌠ y3 + 2y2 - 1
e) ⌡ 3πr 2 dr l)  dy
⌡ y3
k est une constante

⌡ k dt ⌠
f) m) ⌡ x (3x - 1) dx

⌠ ⌠
g) ⌡ (2x3 + 6x - 5) dx n) ⌡ 4t (t + 1) (t + 2) dt

2. Trouver la solution générale des équations différentielles


dv du b
a) dt = 3t2+ 6t - 5 b) dr = a +
a et b sont des constantes r

3. Résoudre les équations différentielles suivantes:


ds 1
a) dy = si pour y = 4 on a s = 3,
2 y
d2r 2-t dr
b) 2 = 3 si pour t = 1 on a r = 0 et dt = 3.
dt t

4. Trouver l'équation de la fonction dont la pente de la tangente est


2
3x2 - 3 + 5
x
pour toute valeur de x si la courbe passe par le point (1, 5).

5. Une ville compte présentement 10 000 habitants. Elle croît au taux de


3
4 + 5 t2 habitants par mois
Quelle sera sa population dans 8 mois?

André Lévesque 2 - 21
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

6. Un jeune pin croît au taux de


3
dT t
dt = 3 mètres par année
dans lequel T(t) représente la taille de l’arbre en mètres à l’année t.
Si sa taille initiale était de 1 m alors calculer sa taille un an plus tard.

7. La valeur d'une automobile déprécie au taux de 300t - 3600 $/an


Si l'auto vaut 12 150 $ trois ans après son achat, quelle était sa
valeur d'achat ?

8. Le volume V d’eau d’un réservoir percé diminue au taux de


dV t
dt = - 50 litres par minute.
Si le volume d’eau initial dans le réservoir est de 400 litres alors
calculer l’instant auquel le réservoir sera vide.

9. En tout point (x,ƒ(x)) d'une courbe y = ƒ(x) on a y'' = -2. La


courbe passe par le point (2, 3) et, en ce point, la pente de la
tangente est -1. Quelle est l'équation de cette courbe?

10. Un objet partant du repos se déplace à la vitesse v = 3t2 + 2t m/s


Calculer la distance parcourue par cet objet après 3 secondes.

11. Un automobiliste filant à 108 km/h (30 m/s) applique les freins. Si
l’auto décélère à raison de -6 m/s 2, déterminer
a) la vitesse de l’auto après 2 secondes,
b) le temps nécessaire pour que l’automobile s’immobilise.

12. Un physicien s’intéresse au mouvement d’une particule. Au début


de l’observation, la vitesse de la particule est de 5 cm/sec. Si t
secondes plus tard, son accélération est de
3 t 2
2 cm/sec
a) Quelle sera la vitesse de la particule après 9 secondes?
b) Quelle distance aura parcourue la particule entre la première
seconde et la quatrième seconde?

13. On lance une balle verticalement vers le bas du sommet d’un


bâtiment d’une hauteur de 78,4 m à une vitesse de -29,4 m/s. En
négligeant la résistance de l’air et en considérant l’accélération
gravitationnelle constante de -9,8 m/s2,
a) calculer la vitesse de la balle en tout temps puis calculer la
position de la balle par rapport au sol en tout temps,
b) calculer l’instant auquel la balle touche le sol,
c) calculer la vitesse de la balle lorsqu’elle touche le sol.

André Lévesque 2 - 22
2.2 Primitive et intégrale indéfinie

Réponses 2.2

x6 1
1. a) 6 +C h) 2 x3 + x + C

1 1  x3 
b) - +C i) 2
2t2 5  3 + x - x + C
3 u2 + 3u - 6 ln|u |
c) 3 x7 + C j) 4 +C

x2
d) 6 +C k) 2 x - x + C
1
e) πr 3 + C l) y + 2 ln|y| + +C
2y2
6 2
f) kt + C m) 5 x5 - 3 x3 + C

x4 2
g) 2 + 3x - 5x + C n) t4 + 4t3 + 4t2 + C

2. a) v = t3 + 3t2 - 5t + C b) u = ar + 2b r + C

1
3. a) s = y + 1 b) r = t + ln |t | + 3t - 4
1
4. y = x3 + 2 + 5x - 2
x
5. 10 128 habitants

6. 1,25 m
7. 21 600 $
8. dans 200 minutes

9. y = -x2 + 3x + 1

10. 36 mètres
11. a) 18 m/s (64,8 km/h) b)5 s
12. a) 32 cm/s b)27,4 cm

13. a) vitesse = -9,8t - 29,4 ; distance = -4,9t2 - 29,4t + 78,4


b) après 2 s
c) -49 m/s

André Lévesque 2 - 23
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

Les règles d’intégration de la section précédente sont très utiles lorsque


l’intégrande peut s’exprimer sous la forme d’une somme ou d’une
différence de puissances de la variable indépendante. Pour effectuer


⌡ (x + 1)8 dx

cette méthode s’avère inefficace. Il existe heureusement une technique


d’intégration basée sur la propriété d’invariance de la différentielle qui
permet de résoudre le problème. Cette technique porte le nom de
méthode de changement de variable. C’est un des plus puissants outils
dont on dispose pour effectuer une intégrale indéfinie. Cette méthode
vise à transformer l’expression à intégrer par l’introduction d’une
nouvelle variable.

Soit u = u(x),

Modèle 1 ⌠ un+1
⌡ un du = n + 1 + C (n ≠ -1)

démonstration Par la propriété d’invariance de la différentielle,

 un+1 
d  n+ 1 + C  = un du

exemple 2.3.1 ⌠
Effectuer ⌡ (3x - 5)6 3 dx

____________
Posons u = 3x - 5
par conséquent, du = 3 dx

⌠ 6 ⌠
d’où ⌡ (3x - 5) 3 dx = ⌡ u6 du

par le modèle 1 u7
= 7 + C
puisque u = 3x - 5
(3x - 5)7
= 7 + C

André Lévesque 2 - 24
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

exemple 2.3.2 ⌠ 1
Effectuer ⌡ dx
(2x + 1)3

____________

⌠ 1 ⌠
⌡ (2x + 1)3 dx = ⌡ (2x + 1) dx
-3

Posons u = 2x + 1
par conséquent, du = 2 dx

⌠ 1 ⌠ 1 2
d’où ⌡ (2x + 1)3 dx = ⌡ (2x + 1)3 2 dx

1
= 2⌠
-3
⌡ (2x + 1) 2 dx

1 ⌠
par le modèle 1 = 2 ⌡ u -3 du

1  u-2 
= 2  -2  + C

1
puisque u = 2x + 1 = - + C
4u2
1
= - + C
4(2x + 1)2

exemple 2.3.3 ⌠
Effectuer ⌡ 3 - 4x dx

____________

1
rép: - (3 - 4x)3 + C
6

André Lévesque 2 - 25
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

exemple 2.3.4 ⌠ 7t2


Effectuer  dt
⌡ 1 + 2t3

____________

7
rép: 1+ 2t3 + C
3

exemple 2.3.5 ⌠
Effectuer ⌡ (x2 + 1)(x3 + 3x - 5)2 dx

____________

1 3
rép: (x + 3x - 5) 3 + C
9

exemple 2.3.6 ⌠ eu
Effectuer  du
⌡ (1 - aeu)2

____________

1
rép: +C
a(1 - aeu )

André Lévesque 2 - 26
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

exemple 2.3.7 ⌠
Effectuer ⌡ x(x3 + 2)2 dx
____________
la méthode de changement de
variable ne peut être utilisée
dans ce cas, pourquoi ?

1 8 4 5
rép: x + x + 2x 2 + C
8 5

Soit u = u(x),

Modèle 2 ⌠1
⌡ u du = ln | u | + C

démonstration Par la propriété d’invariance de la différentielle,


1
d( ln | u | + C ) = u du

exemple 2.3.8 ⌠ 1
Effectuer ⌡ 2 - 5x dx

____________
Posons u = 2 - 5x
par conséquent, du = -5 dx

⌠ 1 1 ⌠ 1
d’où ⌡ 2 - 5x dx = -5  -5 dx
⌡ 2 - 5x

1⌠ 1
= - 5 ⌡ u du

par le modèle 2
1
= - 5 ln|u| + C
puisque u = 2 - 5x
ln|2 - 5x|
= - 5 +C

André Lévesque 2 - 27
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

exemple 2.3.9 ⌠ t
Effectuer ⌡ dt
1 - t2

____________

1
rép: - ln|1 - t2 | + C
2

exemple 2.3.10 ⌠ 2
Effectuer ⌡ v(ln v) dv

____________

rép: 2 ln|ln v| + C

exemple 2.3.11 ⌠ cos θ


Effectuer ⌡ 3sin θ - 1 dθ

____________

1
rép: ln|3sinθ - 1 | + C
3

André Lévesque 2 - 28
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

exemple 2.3.12 ⌠ x2 + x + 1
Effectuer  dx
⌡ x2 + 1

____________
lorsque l’intégrande est une
fonction rationnelle et que
le numérateur a un degré
supérieur ou égal au degré du
dénominateur, on transforme
l’intégrande par division

1
rép: x + ln(x2 + 1) + C
2

Il existe un très grand nombre de modèles d’intégration. Certains


recueils fournissent jusqu’à 600 modèles. Ils sont énumérés par classe
d’intégrande. Lorsque l’intégrande présente une certaine forme, on
fournit l’intégrale indéfinie correspondant à cette forme.

Nous utiliserons seulement 17 modèles d’intégration (les deux


premiers modèles ont déjà été présentés).

Soit u = u(x),

⌠ bu
Modèle 3 ⌡ bu du = (b > 0 et b ≠ 1)
ln b + C

Modèle 4 ⌠ eu du = eu + C

À titre d’exercice, démontrer chacun de ces modèles.

André Lévesque 2 - 29
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

exemple 2.3.13 ⌠
Effectuer ⌡ e2x dx
____________

Posons u = 2x
par conséquent, du = 2 dx

⌠ 1⌠
d’où ⌡ e2x dx = 2 ⌡ e 2x 2 dx

1⌠
= 2 ⌡ eu du

par le modèle 4
1
= 2 eu + C
puisque u = 2x
e2x
= 2 +C

⌠ x
3
Effectuer 
exemple 2.3.14
dx
⌡ x

____________

2 x
rép: 3 +C
ln 3

André Lévesque 2 - 30
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

⌠ tg 3x
exemple 2.3.15 Effectuer ⌡ e sec2 3x dx
____________

1 tg 3x
rép:
3
e +C

⌠ 7 arcsin(5x)
exemple 2.3.16 Effectuer  dx
⌡ 1 - 25x2

____________

1 arcsin 5x
rép:
5ln 7
7 +C

Lorsque l’intégrande est de forme trigonométrique nous aurons à notre


disposition 10 modèles.

Soit u = u(x),

Modèle 5 ⌠
⌡ sin u du = - cos u + C

Modèle 6 ⌠
⌡ cos u du = sin u + C

Modèle 7 ⌠
⌡ sec2 u du = tg u + C

Modèle 8 ⌠
⌡ cosec2 u du = - cotg u + C

André Lévesque 2 - 31
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

Modèle 9 ⌠ sec u tg u du = sec u + C


Modèle 10 ⌠ cosec u cotg u du = - cosec u + C


Modèle 11 ⌠ tg u du = ln|sec u| + C

Modèle 12 ⌠ cotg u du = ln|sin u| + C


Modèle 13 ⌠ sec u du = ln|sec u + tg u| + C


Modèle 14 ⌠ cosec u du = ln|cosec u - cotg u| + C


À titre d’exercice, démontrer chacun des modèles.

exemple 2.3.17 ⌠
Effectuer ⌡ x sin x2 dx

____________

Posons u = x2
du = 2x dx

⌠ 1
⌡ x sin x2 dx = 2 ⌠
d’où ⌡ sin x2 2x dx

1⌠
= 2 ⌡ sin u du

par le modèle 5
1
= 2 (-cos u) + C
puisque u = x2
cos x2
= - 2 +C

André Lévesque 2 - 32
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

⌠ 5 sec21
x
Effectuer 
exemple 2.3.18
dx
⌡ x2

____________

1
rép: - 5tg
x
+C

⌠ x
exemple 2.3.19 Effectuer ⌡ 3 cosec 2 cotg 2 dx
x

____________

x
rép: - 6 cosec
2
+C


exemple 2.3.20 Effectuer ⌡ x2 tg(1 + x3) dx
____________

1
rép: ln|sec(1 + x 3 )|+ C
3

André Lévesque 2 - 33
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

⌠ x
exemple 2.3.21 Effectuer ⌡ dx
cos x2

____________

1
rép: ln|sec x2 + tg x2|+ C
2


exemple 2.3.22 Effectuer ⌡ tg2 5θ dθ

____________
lorsque l’intégrande est une
fonction trigonométrique qui ne
se ramène pas directement
à un des modèles proposés,
l’utilisation des identités
trigonométriques peut être très
utile pour transformer la fonction

1
rép: tg 5θ - θ + C
5

Voici les trois derniers modèles qui découlent directement des formules
de dérivation des fonctions trigonométriques inverses.

Soit u = u(x),


du = arcsin  a  + C
Modèle 15 1 u
 (a > 0)
⌡ a2 - u2

Modèle 16 ⌠ 1 1  u
⌡ a2 + u2 du = a arctg  a  + C (a ≠ 0)


du = a arcsec  a  + C
Modèle 17 1 1 u
 (a > 0)
⌡ u u2 - a2

À titre d’exercice, démontrer chacun des modèles.

André Lévesque 2 - 34
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

exemple 2.3.23 ⌠ 1
Effectuer  dx
⌡ 4 - 9x2

____________

le problème peut aussi s’écrire Posons u = 3x


de la façon suivante: par conséquent, du = 3 dx
⌠ dx
⌠ 1 1⌠ 1
⌡ 4 - 9x2 d’où  dx = 3  3 dx
⌡ 4 - 9x2 ⌡ 22 - 3x 2

1⌠ 1
= 3 du
⌡ 22 - u2
par le modèle 15

= 3 arcsin  2 + C
1 u
 

puisque u = 3x  3x
arcsin  2 
= 3 +C

exemple 2.3.24 ⌠ 1
Effectuer ⌡ dx
4 + 25x2

____________

1 5x
rép:
10
arctg
2
+C

André Lévesque 2 - 35
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

exemple 2.3.25 ⌠ dx
Effectuer 
⌡ x 4x2 - 25

____________

1 2x
rép:
5
arcsec
5
+C

exemple 2.3.26 ⌠ cos 2x


Effectuer ⌡ dx
5 + sin2 2x

____________

arctg 
1 sin 2x
rép: +C
2 5  5 

exemple 2.3.27 ⌠ dx
Effectuer 
⌡ x 4x4 - 25

____________

1 2x2
rép:
10
arcsec
5
+C

André Lévesque 2 - 36
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

Exercices 2.3

1. Effectuer

⌠ x2 + 2x - 5
a) ⌠
⌡ 3x2(x3 + 2)4 dx l) ⌡ x+1 dx

⌠ 1
b) ⌡ dx m) ⌠ 3
⌡ eu (1 + 2eu) du
(1 - 5x)2

c) ⌠
⌡x 2 + 3x2 dx n) ⌠
⌡ e2x 1 + e2x dx

d) ⌠
1
dx o) ⌠
⌡ e2 dx
⌡ 1-x

⌠ er
e) ⌠
⌡ (a - bt)4 dt p)  r dr
⌡ e -1

⌠ ⌠ 2
f) ⌡ (x + 3)(x2 + 6x)5 dx q) ⌡ dy
y(ln y)2

⌠ 1 ⌠ x(ln x2 + 1)
g) ⌡ 2  1 + x dx
13 
r) ⌡ dx
x   x2 + 1

⌠ x+1
h) 
⌡ dx s) ⌠
⌡ sin2 x cos x dx
x

⌠ 3y ⌠ sin x
i) ⌡ y2 - 1 dy t) ⌡ cos3 x dx

⌠ x+1 ⌠ sin 3x
j) ⌡ x2 + 2x - 5 dx u) ⌡ dx
sec3 3x

⌠ cos2 x sin x
k) ⌠
1
dx v)  dx
⌡ x(1 - x) ⌡ x

André Lévesque 2 - 37
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

⌠ ⌠ 2 sin 2θ cos 2θ
w) ⌡ tg2 4θ sec2 4θ dθ y) ⌡ dθ
4 + sin2 2θ

⌠ tg(ln x) sec2(ln x) ⌠ arctg x


x) ⌡ 2x dx z) ⌡ dx
1 + x2

2. Effectuer

a) ⌠
⌡ 3e
- x/2
dx f) ⌠ y
⌡ (2 + y2 + e2) dy

⌠ 5x
b) ⌠
⌡5
4x+3
dx g)  dx
⌡ 1 - 5x

⌠ 3ln x
c) 
⌡ x dx h) ⌠
⌡ (er + 1)2 dr

d) ⌠ 2x 2x 3
⌡ e (e + 1) dx i) ⌠
⌡e
sin 2x
cos 2x dx

e) ⌠ ⌠
u ln u
⌡b (1 + ln u) du j ⌡ 3 sec2 5x e2tg 5x dx

3. Effectuer

a) ⌠
⌡ x cos(x2) dx e) ⌠
⌡ x2 sec2(x3) dx

⌠ sin(ln x) ⌠ cosec(ln x)
b) ⌡ x dx f) ⌡ x dx

c) ⌠
⌡ (2sin 3x + 3cos 2x) dx g) ⌠
⌡ x cosec2(3x2 + 1) dx

d) ⌠
⌡ (sin x) sin(cos x) dx h) ⌠
⌡ e3x sec(e3x) dx

André Lévesque 2 - 38
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

⌠ 1 ⌠ sec2(3x)
i) ⌡ sin2 x dx l) ⌡ 3tg(3x) dx

⌠ sin 2x
j) ⌡ 3 + cos 2x dx m) ⌠ 2
⌡ (1 + tg x) dx

k) ⌠
⌡ e3cos 2x sin 2x dx n) ⌠
⌡ (sin x)(cos x) dx

4. Effectuer

⌠ 1 ⌠ e2x
a)  dx i)  dx
⌡ 4 - 25x2 ⌡ 1 + e4x

⌠ 1 ⌠ ax
b) ⌡ 2 dx j) ⌡ x4 + b4 dx
4x + 9

⌠ dx ⌠ t
c)  k)  dt
⌡ x x2 - 25 ⌡ 2 - 5t2

⌠ dx ⌠ sin x
d)  l) ⌡ 4 + cos2 x dx
⌡ 4 - (x + 2)2

⌠ x2 ⌠ ex
e)  dx m)  dx
⌡ 1 - x6 ⌡ 1 - ex


n) ⌠
1 dx
f)  dx
⌡ (1 + x) x
⌡ x 9x2 - 4

⌠ 1 ⌠ t3
g)  dx o)  dt
⌡ x x4 - 1 ⌡ a4 + t4

⌠ 1 ⌠ dx
h)  dx p) ⌡ x
⌡ x 1 - ln2 x e + e-x

André Lévesque 2 - 39
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

5. Après t minutes, une baignoire se remplit à une vitesse de


 3t + 1  litres par minute.
 (t + 1)2 
Combien d’eau y a-t-il dans la baignoire après 2 minutes si elle
était vide au départ ?

6. La distance y (en kilomètres) entre deux voitures à l’instant t (en


heures) varie au taux de
 
dy 1 - e- t 
dt = 50  t 
km/h

Trouver la distance entre ces voitures au bout de quatre heures


sachant que leur distance initiale était nulle.

7. Le taux de variation d’un courant i (en ampères) par rapport au


temps t (en secondes) est donné par l’équation
1200πcos(120πt) A/s
Si initialement, l’intensité du courant est de 1 ampère alors
déterminer cette intensité 1/120 seconde plus tard.

8. L’artériosclérose provoque un accroissement graduel de la paroi des


artères sanguines. Supposer que le rayon intérieur r de la section
r transversale d’une certaine artère est de 1 cm et que ce rayon
décroît avec l’âge au taux de
dr
dt = - 0,02 e- 0,002 t cm/année
figure 2.3.1
Calculer le rayon intérieur de cette artère au bout de 5 ans.

9. Effectuer

⌠ 2  ⌠ cos x
a)   1 -  dx d)  dx
⌡ x3 ⌡ x sin4 x

⌠ e1 + ln u ⌠ ln3 3v
b) 
⌡ u du e) ⌡ v dv

⌠ mt ⌠
⌡ cosec2(sin 2x) cos 2x dx
c) ⌡ dt f)
a + bt2

André Lévesque 2 - 40
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

⌠ dy ⌠ dy
g)  p) 
⌡ y 81y4 - 1 ⌡ y (1 + y)2

⌠ cotg x
h) ⌠
2
⌡ (tg 2x + sec 2x) dx q)  dx
⌡ 9sin2 x - 4

⌠ u2 + u + 1
i) ⌠
⌡ t (3 - 5t) dt r) ⌡ u-2 du

⌠ ⌠ sec2 3x
j) ⌡ tg2 θ sec2 θ dθ s) ⌡ tg 3x dx

⌠ 2s - 7 ⌠ ex (1 - cos x)
k) ⌡ 2 ds t)  dx
s +9 ⌡ esin x

⌠ tg x sec3 x dx ⌠ x dx
l) ⌡ u) ⌡
cotg x2

⌠ tg x/2 ⌠ 1 + tg x
sec2  2 dx
x
m) ⌡ 2 v) ⌡ cos x dx

⌠ e2x + x
n)  2x dx w) ⌠
⌡ tg x cos3 x dx
⌡ e + x2

⌠ tg θ ⌠ 1 2
o) ⌡ ln(cos θ) dθ x)   ey - y dy
⌡ e

André Lévesque 2 - 41
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

Réponses 2.3

(x3 + 2)5 (1 + e2x)3


1. a) 5 + C n) 3 + C
1
b) 5(1 - 5x) + C o) e2x + C

(2 + 3x2)3
c) 9 + C p) ln|er - 1| + C
2
d) -2 1 - x + C q) - ln y + C

(a - bt)5 ln2 x2 + 1
e) - 5b + C r) 2 + C
6
(x2 + 6x) sin3 x
f) 12 + C s) 3 + C

sec2 x
g) - 4 1 + x + C
1 1 4
t) 2 + C

4 ( x + 1)3 cos4 3x
h) 3 + C u) - 12 + C

3 2
2cos3 x
i) 2 ln|y - 1| + C v) - 3 + C

ln|x2 + 2x - 5| tg3 4θ
j) 2 + C w) 12 + C
tg2 (ln x)
k) -2 ln|1 - x | + C x) 4 + C

x2 ln(4 + sin2 2θ)


l) 2 + x - 6 ln|x + 1| + C y) 2 + C
4
(1 + 2eu) (arctg x)2
m) 8 + C z) 2 + C

3ln x
2. a) -6 e-x/2 + C c) ln 3 + C

54x+3 (e2x + 1)4


b) 4(ln 5) + C d) 8 + C

André Lévesque 2 - 42
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

bu(ln u) e2r
e) r
ln b + C h) 2 + 2e + r + C

2y y3 esin 2x
f) 2
ln 2 3 + e y + C
+ i) 2 + C

2 1 - 5x 3e2tg 5x
g) - ln 5 + C j) 10 + C

sin x2 1
3. a) 2 + C h) 3 ln|sec e3x + tg e3x| + C
b) - cos(ln x) + C i) - cotg x + C
2cos 3x 3sin 2x 1
c) - 3 + 2 + C j) - 2 ln|3 + cos 2x| + C
1
d) cos(cos x) + C k) - 6 e3cos 2x + C
1 1
e) 3 tg x3 + C l) 9 ln|tg 3x| + C
f) ln|cosec(ln x) - cotg(ln x)| + C m) tg x + 2 ln|sec x| + C
cotg(3x2 + 1) sin2 x cos2 x
g) - 6 + C n) 2 + C ou - 2 + C
cos 2x
ou - 4 + C

4. a) 5 arcsin  2  + C
1 5x 1 2x
i) 2 arctg e + C

 x2
b) 6 arctg  3  + C
1 2x a
j) arctg  2 + C
2b2 b 

2 - 5t2
c) 5 arcsec  5 + C
1 x
k) - 5 + C

d) arcsin  2  + C - 2 arctg  2  + C
x+2 1 cos x
l)

1
e) 3 arcsin x3 + C m) - 2 1 - ex + C

f)
1  3x
2 arcsec  2  + C n) 2 arctg x + C

1 a4 + t4
g) 2 arcsec x2 + C o) 2 + C

h) arcsin(ln x) + C p) arctg(ex) + C

André Lévesque 2 - 43
2.3 Modèles d’intégration et méthode de changement de variable

5. 6,66 litres

6. 113,5 km

7. 1A

8. 0,9 cm

4 21+tg(x/2)
9. a) x + + C m) ln 2 + C
x
1
b) e1 + ln u + C n) 2 ln(e2x + x2) + C
m
c) 2b ln|a + bt2| + C o) - ln|ln(cos θ)| + C
2 2
d) - + C p) - + C
3sin3 x 1+ y
ln4 3v 1
e) 4 + C q) 2 arcsec3sin
2 
x
 + C

1 u2
f) - 2 cotg(sin 2x) + C r) 2 + 3u + 7ln|u - 2| + C
1 1
g) 2 arcsec(9y2) + C s) 3 ln|tg 3x| + C
x - sin x
h) tg 2x + sec 2x - x + C t) e + C
1
i) 2t t - 2t2 t + C u) 2 ln|sec x2| + C

tg3 θ
j) 3 + C v) ln|sec x + tg x| + sec x + C

cos3 x
k) ln(s2 + 9) - 37 arctg  s3 + C w) - 3 + C

sec3 x e2y 1
l) 3 + C x) 2 - 2y - 2e2y + C

André Lévesque 2 - 44
2.4 Équations différentielles à variables séparables

2.4 Équations différentielles


On poursuit maintenant notre étude sur les équations différentielles
en se penchant sur deux classes d’équations que l’on rencontre très
fréquemment en sciences: les équations différentielles à variables
séparables et les équations différentielles linéaires du premier ordre.

a) Équations différentielles à variables séparables

Pour certaines équations différentielles, on devra au préalable séparer


les variables avant d'intégrer les deux membres de l'équation.

définition 2.4.1 Toute équation différentielle pouvant être écrite sous la forme
g(y) dy = ƒ(x) dx
équations différentielles à
variables séparables est dite à variables séparables. En intégrant chacun des membres,
on obtient la solution générale de l’équation.

dy
exemple 2.4.1 Trouver y = ƒ(x) si dx = xy2 et (2,1) est un point de la courbe.
____________
dy 2
dx = xy
Les variables qui apparaissent à droite sont de nature différente.
Séparons ces variables de façon à regrouper d'un côté les termes en x
et de l'autre, les termes en y. On obtient
dy
= x dx
y2

⌠ dy ⌠
donc ⌡ y2 = ⌡ x dx

L'intégration de chaque membre conduit au résultat:


1 x2
-y = 2 + C
x2 + 2C
= 2
que l'on peut exprimer ainsi
-2
y = x2 + 2C

sachant que (2,1) est un point de la courbe définie par y = ƒ(x),


on a
-2
1 = ((2)2 + 2C) ⇒ C = -3

-2
L'équation cherchée est y = x2 - 6 .

André Lévesque 2 - 45
2.4 Équations différentielles à variables séparables

exemple 2.4.2 dy x
Trouver y = ƒ(x) si dx = - y . Représenter graphiquement la
famille de courbes satisfaisant l'équation.
____________

rép: x2 + y2 = C

André Lévesque 2 - 46
2.4 Équations différentielles à variables séparables

Utilisons maintenant les équations différentielles pour résoudre


certains phénomènes de croissance.

exemple 2.4.3 Le taux de croissance d’une culture de bactéries est en tout temps
croissance d’une population proportionnel au nombre de bactéries présentes dans la culture.
(bactéries, êtres humains, ...) Sachant que ce nombre double tous les 3 jours, combien aura-t-on
de bactéries dans 20 jours si présentement on compte 1000
bactéries .
____________
dans des conditions idéales (pas Soit N le nombre de bactéries après t jours.
d’épidémie, pas de surpopulation,
pas de prédateurs ...) le taux de Étant donné que le taux de croissance de la culture de bactéries est
croissance d’une population
(bactéries, êtres humains ...) est, à
en tout temps proportionnel au nombre de bactéries présentes dans
tout instant, proportionnel à sa cette culture. Il existe donc une constante k telle que
taille; dN
dt = kN
si N désigne la grandeur de la
population à l’instant t et En séparant les variables, on obtient
k est une constante alors dN
N = k dt
dN
= kN
dt ⌠ dN ⌠
et ⌡ N = ⌡ k dt
donc ln|N| = kt + C
ln N = kt + C (car N > 0)
N = ekt + C
N = eC ekt (*)
dy
si = ky
dt Par hypothèse N(0) = 1000. On obtient de l’équation (*) que
et
y = yo lorsque t = 0 1000 = eC

alors la solution de l’équation donc N = 1000 ekt (**)


différentielle pour la condition
initiale donnée est Puisque N(3) = 2000, l’équation (**) conduit au résultat suivant
y = yoekt
2000 = 1000 e3k
2 = e3k
3k = ln2
ln 2
k = 3

Par conséquent N = 1000 e(1/3)(ln 2) t


Le nombre de bactéries dans 20 jours sera donc

N = 1000 e(1/3)(ln 2) 20
= 101 594 bactéries

André Lévesque 2 - 47
2.4 Équations différentielles à variables séparables

exemple 2.4.4 Un montant de 10 000 $ est placé à un taux d'intérêt annuel de


croissance d’un capital 10 %, capitalisé continuellement. Quel sera le capital accumulé au
bout de 5 ans?
____________

Soit V la valeur du capital accumulé après t années.


un placement dont les intérêts
sont capitalisés continuellement Le taux d'intérêt étant de 10 % , on a
croît en tout temps dV
proportionnellement à sa valeur; dt = 0,1V
si V désigne la valeur du capital
après t années et si le taux
d’intérêt est de i % alors
dV i
dt
= 100 V

rép: 16 487,21 $

André Lévesque 2 - 48
2.4 Équations différentielles à variables séparables

exemple 2.4.5 Le carbone 14 se désintègre à un taux de 0,01238 % par an. Dans


désintégration d’une combien d’années la moitié de sa masse aura-t-elle disparu ?
substance radioactive (On cherche la demi-vie du carbone 14)
____________
le taux de désintégration d’une
substance radioactive est en tout Soit Q la quantité de carbone 14 après t années.
temps proportionnel à la
quantité de cette substance; La désintégration étant continue on a:
dQ
si Q désigne la quantité d’une dt = -0,0001238 Q
substance radioactive après t
périodes de temps et que cette
(le taux de variation est négatif puisque la quantité diminue)
substance se désintègre au taux
de ν % par période alors
dQ ν
=- Q
dt 100

la demi-vie d’une substance


radioactive est le temps
nécessaire pour que la moitié de
la masse de cette substance soit
désintégrée

rép: 5599 années

André Lévesque 2 - 49
2.4 Équations différentielles à variables séparables

Exercices 2.4 a)

1. Résoudre chacune des équations différentielles données au point


indiqué.
dy x dy
a) dx = 2 ; (-4, 3) c) 3 2
y dt = t y ; (0, 1)

dy du
b) dx = y x ; (9, 1) d) dv = u - 2uv ; (1, 1) , u > 0

2. Trouver l'équation de la courbe dont la pente en tout point est


x2 - 1
m = x2 y
si la courbe passe par le point (1, 2).

3. Représenter graphiquement la famille de courbes satisfaisant


l’équation différentielle
dy
2y dx - 1 = 0

4. Résoudre chacune des équations différentielles au point indiqué.


dy
a) dx = 1 + y 2 - 2x - 2xy2 ; (0, 0)
1 dy y2 + 9 6
b) y dx = xy - x ; (1, 2)

5. Dans une culture de bactéries, le nombre de bactéries s’accroît à un


taux proportionnel au nombre de bactéries présentes à tout moment.
Si au début de l’expérience nous comptons 3000 bactéries et, deux
jours après, 7000 bactéries, déterminer la quantité de bactéries après
cinq jours.

6. Dans une réaction chimique, une substance A est changée en une


substance B à un taux directement proportionnel à la quantité non
encore transformée de la substance A. On commence avec 42
grammes de A et après 3 heures, il ne reste plus que 31 grammes de
cette substance. Combien en restera-t-il après 5 heures?

7. Une compagnie d'investissement a adopté comme politique d'investir


à un rythme qui est proportionnel au montant investi en tout temps.
Si au début de ses opérations, elle investit 1000 $ et que deux ans
plus tard ses investissements se chiffrent à 3000 $, à combien se
chiffreront ses investissements après dix ans ?

André Lévesque 2 - 50
2.4 Équations différentielles à variables séparables

un placement dont les intérêts sont 8. Quelle sera la valeur dans 10 ans d'un capital de 1000 $ placé à un
capitalisés continuellement croît en
tout temps proportionnellement à sa
taux d'intérêt continue de 8 % par année?
valeur

9. Une somme d'argent est placée au taux de 10 % par année composée


continuellement. Cette somme devient après 5 ans, 7419,25 $, quelle
était le capital initial investi?

10. Une somme d’argent est déposée dans un compte à un taux d’intérêt
annuel de 7,5 % composé à chaque instant. Dans combien de temps
la somme aura-t-elle quadruplé?

le taux de désintégration d’une


substance radioactive est en tout 11. Une substance radioactive se désintègre à un taux de 0,00128% par
temps proportionnel à la quantité de an. Quelle est sa demi-vie ?
cette substance

attention! si 1/3 de la quantité 12. Si la demi-vie d’une substance radioactive est de 1 600 ans, en
radioactive se désintègre, il reste combien d’années le tiers de la quantité initiale de cette substance
alors 2/3 de cette quantité
se désintègre-t-il?

13. Le prix de revente d'une automobile baisse continuellement à un


certain taux proportionnel à sa valeur en tout temps. Une voiture
neuve achetée au prix de 20 000 $ est revendue 10 000 $ après 3
ans. Dans ces conditions,
a) quel est le taux annuel de dévaluation ?
b) quelle sera la valeur de l’auto dans 5 ans ?

si V désigne la valeur de la pièce de 14. La valeur d'une pièce de monnaie de collection croît à un taux
monnaie après t années et k est une proportionnel à la racine carrée de sa valeur en tout temps. Si cette
constante alors
pièce a été achetée 100 $ et 6 ans plus tard elle valait 900 $,
dV combien vaudra-t-elle 12 ans après son achat ?
=k V
dt

15. Si on ouvre le robinet au bas d’un


réservoir cylindrique rempli d’eau,
l’eau s’écoule rapidement au début
puis, le débit diminue lorsque le
niveau de l’eau baisse. Le taux de
variation du niveau de l’eau est
proportionnel à la racine carrée de la
profondeur du liquide dans le y
réservoir. Supposons que le niveau
d’eau initial est de 16 cm et que
4 minutes après avoir ouvert le
robinet, le niveau d’eau passe à
9 cm, déterminer
a) le niveau d’eau après 10 min,
b) le temps que prendra le réser-
voir pour se vider.

André Lévesque 2 - 51
2.4 Équations différentielles à variables séparables

16. L’intensité L(x) de la lumière x mètres sous la surface de l’océan


satisfait l’équation différentielle
dL
dx = kL
Un plongeur d’expérience sait que dans la mer des Caraïbes, la
lumière du jour diminue de moitié à une profondeur de 18 mètres.
Lorsque l’intensité de la lumière sous l’eau est moins de 10 % de
celle à la surface de l’eau, un éclairage artificiel est nécessaire.
Jusqu’à quelle profondeur un plongeur peut-il travailler sans avoir à
utiliser un éclairage d’appoint ?

si V désigne le volume du cube 17. Un cube de glace de 27 cm 3 fond à un rythme proportionnel à la


après t minutes, surface extérieure du cube. Si après 5 minutes le volume du cube
x désigne la longueur d’une arête
du cube après t minutes et k est de 8 cm3 trouver
représente une constante alors a) le volume du cube de glace après 7 minutes,
dV b) le temps que prend le cube pour fondre.
= k(6x2 )
dt
18. La concentration d’un médicament anti-inflammatoire non stéroïdal
attention! (comme l’aspirine) dans le système sanguin d’un individu décroît
à la première dose, la proportionnellement avec la concentration du médicament en tout
concentration du médicament temps. Un patient reçoit une dose de 8 µg cm 3 de ce médicament et
dans le système sanguin du une heure plus tard, une prise de sang indique que la concentration
patient est nulle mais à la du médicament est passée à 5,80 µg cm3.
seconde dose, la concentration du
médicament dans le système a) Quelle est la demi-vie de ce médicament dans le sang ?
sanguin du patient est de b) Si la concentration minimale du médicament dans le sang du
3 µg cm3 patient est de 3 µg cm3 , dans combien de temps devra-t-on lui
donner une deuxième dose de 8 µg cm3 ? une troisième dose ?

d’après la loi du refroidissement de 19. Dans une pièce où la température est constante et de 20°C, on note
Newton, la vitesse de refroidissement à un moment donné que la température d’un liquide est de 70°C.
d’un corps placé dans l’air est
proportionnelle à la différence entre la
Cinq minutes plus tard, la température s’est abaissée à 60°C. En
température T du corps et la température utilisant la loi de refroidissement de Newton, quelle sera la
T0 de l’air ambiant. température du liquide une heure après la première observation ?
dT
= k(T - T0 )
dt
20. Un jus, dont la température est de 4°C, est retiré d’un réfrigérateur
pour être laissé dans une pièce où l’air ambiant est à 21°C. Si au
bout de 15 minutes le jus a atteint la température de 9°C, calculer la
température du jus 30 minutes après sa sortie.

21. Lors d’une expérience sur l’apprentissage, on détermine que le taux


de variation du nombre de symboles connus par un individu est
proportionnel à la différence entre le nombre de symboles connus
et le nombre de symboles à apprendre. On donne à un individu
1000 symboles à apprendre. Après 1 h, il en a mémorisé 30. Si au
départ, l’individu connaissait déjà 10 symboles
a) combien de symboles l’individu connaîtra-t-il en 5 h ?
b) combien de temps lui faudra-t-il pour en apprendre 100 ?

André Lévesque 2 - 52
2.4 Équations différentielles à variables séparables

Réponses 2.4 a)

y3 x2 4
1. a) 3 = 2 + 1 c) y = 4 - t4
2 - 2v
b) ln|y| = 3 x3 - 18 d) u = ev

2(x2 + 1)
2. y2 = x
3.

y=± x+C
1
4. a) y = tg(x - x2) b) y = 3 - ln|x| + 1
5. 24 950 bactéries
6. 25,32 grammes

7. 243 000 $
8. 2225,54 $
9. 4500 $
10. 18,5 années
11. 54 152 années
12. 936 ans
13. a) 23,1 % b) 6300 $
14. 2500 $
15. a) 2,25 cm b) 16 minutes
16. 59,8 m
17. a) 4,1 cm3 b) 15 minutes
18. a) 2,16 heures b) 3,05 heures ; 4,04 heures
19. 23.4°C
20. 12,5°C
21. a) 106 symboles b) 4,67 h

André Lévesque 2 - 53
2.4 .2 Équations différentielles linéaires du premier ordre

b) Équations différentielles linéaires du premier ordre

Nous avons vu comment résoudre certaines équations différentielles


simples. Poursuivons maintenant notre étude en considérant un autre
type d’équations différentielles.

Pour résoudre l’équation


dy
-x
dx + y = e
il n’est pas possible de séparer les variables comme on l’a fait pré-
cédemment. On remarque par ailleurs, que si on multiplie chaque
membre de l’équation par ex , celle-ci devient
dy x x -x x
dx e + y e = e e
1442443 123
d x
(e y) 1
dx

De cette simple opération, on obtient


d x
dx (e y) = 1

⇒ d(exy) = 1 dx


⌡ d(exy) = ⌠
⌡ 1 dx

exy = x + C

y = xe-x + Ce-x

On peut facilement vérifier que y = xe-x + Ce-x est bien solution


dy
de l’équation différentielle dx + y = e-x puisque
d
-x -x -x -x -x -x -x -x -x
dx (xe + Ce ) + (xe + Ce ) = e - xe - Ce + xe + Ce
= e-x

Appliquons maintenant cette technique de solution à une classe


importante d’équations différentielles, les équations différentielles
linéaires du premier ordre.

définition 2.4.2 Toute équation différentielle pouvant être écrite sous la forme
équation différentielle linéaire dy
du premier ordre dx + P(x) y = Q(x)
où P et Q sont des fonctions continues est une équation
différentielle linéaire du premier ordre.

André Lévesque 2 - 54
2.4 .2 Équations différentielles linéaires du premier ordre

On rencontre assez fréquemment ce type d’équations différentielles


en sciences. Généralement pour les résoudre on multiplie chaque
membre de l’égalité par une fonction I(x) appelée facteur intégrant,
de façon à ce que le membre de gauche ainsi transformé prenne la
forme (I(x)y)’. Pour résoudre l’équation différentielle
dy
dx
+ P(x)y = Q(x)
il nous faut chercher une fonction I(x) telle que

dy + P(x)y I(x) = Q(x) I(x) (*)


dx
1442443
d
(I(x)y)
dx

d ⌠
donc dx
(I(x)y) = Q(x) I(x) ⇒ I(x)y = ⌡ Q(x) I(x) dx

1 ⌠
et par conséquent, y = I(x) ⌡ Q(x) I(x) dx
Mais comment trouve-t-on le facteur intégrant I(x) ? Pour répondre
à la question, reprenons le membre de gauche de l’équation (*) qui
devra être égal à (I(x)y)’.
d dy
dx
(I(x)y) = dx + P(x)y I(x)

⇒ y d dII(x)y + I(x) dy = I(x) dy + I(x) P(x) y


dx dx dx dx
d
⇒ dx
I(x) = I(x)P(x)
Cette équation en est une à variables séparables.
1
I(x)
dI(x) = P(x) dx

⌠ 1 dI(x) = ⌠
⌡ P(x) dx
donc ⌡ I(x)

ln|I(x)| = ⌠
⌡ P(x) dx
Puisque nous cherchons un facteur intégrant en particulier (pas
nécessairement le plus général) posons I(x) > 0; on obtient
facteur intégrant


ln(I(x)) = ⌠
P(x) dx
⌡ P(x) dx ⇒ I(x) = e

Pour résoudre l’équation différentielle linéaire du premier ordre


dy
dx + P(x) y = Q(x)
on multiplie chaque membre de l’équation par le facteur intégrant
∫ P(x) dx
I(x) = e

André Lévesque 2 - 55
2.4 .2 Équations différentielles linéaires du premier ordre

exemple 2.4.6 Résoudre l’équation différentielle


dy
2 2
dx + 3x y = 6x
Vérifier ensuite votre solution.
____________
dy
L’équation a la forme dx + P(x) y = Q(x)
avec P(x) = 3x2
et Q(x) = 6x2.
Un facteur intégrant de l’équation aura donc la forme
∫ P(x) dx
I(x) = e
∫ 3x2 dx
= e
3
= ex
En multipliant chaque membre de l’équation différentielle par le
facteur intégrant I(x) on obtient
3 dy 3 3
ex dx + 3x2 ex y = 6x2 ex
1442443
d x3
(e y)
dx
d x3 3
Donc (e y) = 6x2 ex
dx
3 3
d( ex y) = 6x2 ex dx
3 3
ex y = ∫ 6x e dx
2 x

3 3
ex y = 2 ex + C
3
La solution de l’équation est donc y = 2 + C ex
vérification de la solution obtenue.

3 dy
y = 2 + C ex est bien solution de dx + 3x2 y = 6x2 puisque,

dy d − x3 − x3
dx + 3x y = dx (2 + Ce ) + 3x (2 + C e )
2 2

3 3
= C e− x (-3x2 ) + 6x2 + 3x2 C e− x

= 6x2

André Lévesque 2 - 56
2.4 .2 Équations différentielles linéaires du premier ordre

exemple 2.4.7 Résoudre l’équation différentielle


dy
dx + 6xy = 8x
Vérifier ensuite votre solution.
____________

4 -3x2
rép: y = + Ce
3

exemple 2.4.8 Résoudre l’équation différentielle x2 y’ + xy = 1 si y(1) = 2.


____________

ln|x| + 2
rép: y =
x

André Lévesque 2 - 57
2.4 .2 Équations différentielles linéaires du premier ordre

application Selon une loi de Kirchhoff pour un circuit électrique simple comme
aux circuits électriques celui de la figure de gauche, on a
dI
L dt + RI = E(t)
où E(t) représente une force électromotrice en volts (V)
(normalement produite par une batterie ou un générateur), I est un
courant en ampères (A) au temps t, R est une résistance en ohms
(Ω) et L est une inductance en henry (H). La solution de l’équation
commutateur différentielle donne le courant I au temps t.

exemple 2.4.8 Supposons que dans le circuit de la figure de gauche, la résistance


R est de 12 Ω et l’inductance L est de 4 H. Si une batterie produit
un voltage E(t) constant de 60 V et que le commutateur est fermé
lorsque t = 0 s de façon que I(0) = 0. Trouver
a) I(t)
b) le courant après 1 s,
c) la valeur limite du courant.
____________

rép: a) I(t) = 5(1 - e -3t) ; b) 4,75 A ; c) 5 A

André Lévesque 2 - 58
2.4 .2 Équations différentielles linéaires du premier ordre

Exercices 2.4 b)

1. Résoudre les équations différentielles suivantes.


dy dy 2
a) dx + 3y = e- x e) x dx + 2y = ex

dy
b) dx - y = (3x2 + 4x - 3) ex f) y’ cos x = y sin x + sin 2x

dy 3y x
c) y’ - 2xy = x g) dx + 2x - 3 =
2x - 3

dy
d) (cos x)y + y’ - cos x = 0 h) dx + (ctg 2x) y + 2 sin 2x = 0

2. Résoudre les équations différentielles vérifiant les conditions données.

dy 2
a) dx - 2xy = 2x ex , ; y(0) = 3

dy
b) x dx - 3y = x2 ; y(1) = 0

dy
c) (1 + x2 ) dx + 2xy = 3 x ; y(0) = 2

dy
d) x2 dx + 2xy = cos x ; y(π) = 0

3. Supposons que dans le circuit de la figure de gauche la résistance R


est de 10 Ω et l’inductance L est de 1 H. Si une batterie produit un
voltage E(t) constant de 40 V et que le commutateur est fermé
lorsque t = 0 s de façon que I(0) = 0. Sachant que
dI
L dt + RI = E(t)
commutateur
a) trouver I(t),
b) déterminer la valeur du courant après 0,1 s,
c) trouver la valeur limite du courant.

4. La vitesse d’un objet en chute libre dépend non seulement de la force


gravitationnelle mais aussi de la résistance de l’air. Sachant que la
vitesse de l’objet au temps t satisfait l’équation différentielle
la constante k dépend de la dv
résistance de l’air dt + kv = 10
où k > 0 et v(0) = 0. Montrer que la vitesse de l’objet ne peut
dépasser 10/k.

André Lévesque 2 - 59
2.4 .2 Équations différentielles linéaires du premier ordre

Réponses 2.4 b)

2
e-x ex + C
1. a) y = Ce-3x + 2 e) y =
2x2
sin2 x + C
b) y = ex (x3 + 2x2 - 3x + C) f) y = cos x

2 1 4x3 - 9x2 + C
c) y = C ex - 2
g) y =
6 (2x - 3)3
cos 2x + C
d) y = 1 + Ce-sin x h) y =
sin 2x

2 2(x x + 1)
2. a) y = (x2 + 3) ex c) y = 1 + x2

sin x
b) y = x3 - x2 d) y = x2

3. a) I(t) = 4 - 4e-10t c) 4 A

b) 2,53 A

4.

André Lévesque 2 - 60
2.5 Méthode de complétion du carré

2.5 Méthode de complétion du carré

Dans certains cas, on devra utiliser la méthode de complétion du carré


pour ramener un problème à celui du modèle 15 ou à celui du modèle 16.

b2
Le binôme x2 + bx devient un carré parfait si on lui ajoute 4
En effet
b2 b 2
x2 + bx + 4 = x + 2 
 

exemple 2.5.1 Compléter le carré dans les expressions suivantes:

a) x2 + 10x
b) x2 - 4x + 5
c) 2 + x - x2
d) -3x2 + 4x - 1
____________
b2 100
a) Ici, b = 10 donc 4 = 4 = 25.
On a donc x2 + 10x = x2 +10x + 25 - 25
= (x + 5) 2 - 25

-3x2 + 4x - 1 = -3 x2 - 3 x + 3


4 1
d)

En considérant les deux premiers termes du binôme dans la


4 b2 4
parenthèse, on a b = - 3 donc 4 = 9 .
On aura

-3x2 + 4x - 1 = -3 x2 - 3 x + 3


4 1

= -3 x2 - 3 x + 9 - 9 + 3
4 4 4 1

= -3   x2 - 3 x + 9 - 9
4 4 1
  
 2 1
= -3   x - 3 - 9
2
 
2
= -3  x - 3 + 3
2 1

André Lévesque 2 - 61
2.5 Méthode de complétion du carré

rép: b) (x - 2)2 + 1 ; c) 9/4 - (x - 1/2)2

exemple 2.5.2 ⌠ dx
Effectuer ⌡ 2
x + 4x + 13

____________

Complétons d’abord le carré de x2 + 4x + 13.


b2 16
On a b=4 donc 4 = 4 = 4.

x2 + 4x + 13 = x2 + 4x + 4 - 4 + 13
= (x2 + 4x + 4) + 9
= (x + 2)2 + 9

⌠ dx ⌠ dx
⇒⌡ = ⌡
x2 + 4x + 13 (x + 2)2 + 32

Posons maintenant u = x+2 ⇒ du = dx

⌠ dx ⌠ du
d’où ⌡ (x + 2)2 + 32 = ⌡ u2 + 32

1 u
= 3 arctg 3 + C
1 x+2
= 3 arctg 3 +C

André Lévesque 2 - 62
2.5 Méthode de complétion du carré

exemple 2.5.3 ⌠ dx
Effectuer 
⌡ 3 + 8x - 4x2

____________

arcsin 
1 2(x - 1)
rép: + C
2  7 

exemple 2.5.4 ⌠ x+1


Effectuer ⌡ 2 dx
x - 4x + 8

_________________

À cause du facteur (x + 1) qui apparaît au numérateur, la complétion


du carré de (x2 - 4x + 8) ne permettra pas de ramener le problème à

celui du modèle: ⌠ 2 du 2 .
⌡ a +u

Mais, puisque u = x2 - 4x + 8 ⇒ du = (2x - 4) dx ,

tentons plutôt de le ramener à celui du modèle: ⌠


du
⌡ u .

André Lévesque 2 - 63
2.5 Méthode de complétion du carré

On obtient par transformation algébrique:


x+1 2x + 2
=
x2 - 4x + 8 2(x2 - 4x + 8)
2x - 4 + 4 + 2
=
2(x2 - 4x + 8)

(2x - 4) + 6
=
2(x2 - 4x + 8)
2x - 4 6
= +
2(x2 - 4x + 8) 2(x2 - 4x + 8)

2x - 4 3
= + 2
2(x2 - 4x + 8) x - 4x + 8

donc

⌠ x+1 ⌠ 2x - 4 3 
⌡ x2 - 4x + 8 dx = ⌡  2(x2 - 4x + 8) + x2 - 4x + 8 dx

1 ⌠ 2x - 4 ⌠ 1
= 2⌡ 2 dx + 3⌡ 2 dx
x - 4x + 8 x - 4x + 8

Posons pour la 1re intégrale, u = x2 - 4x + 8


du = (2x - 4) dx,

⌠ x+1 1 2 ⌠ 1
⌡ x2 - 4x + 8 dx = 2 ln|x - 4x + 8| + 3⌡ x2 - 4x + 8 dx

Complétons ensuite le carré de x2 - 4x + 8 dans la 2e intégrale.


x2 - 4x + 8 = x2 - 4x + 4 - 4 + 8
= (x2 - 4x + 4) + 4
= (x - 2)2 + 4
et

puisque ⌠ x+1 1 2 ⌠ 1
⌡ x2 - 4x + 8 dx = 2 ln|x - 4x + 8| + 3⌡ (x - 2)2 + 22 dx
⌠ du =
1
arctg
u
+C
⌡ a2 + u2
= 2 ln|x2 - 4x + 8| + 2 arctg 2  + C
a a 1 3 x-2
 

André Lévesque 2 - 64
2.5 Méthode de complétion du carré

exemple 2.5.5 ⌠ x+1


Effectuer  dx
⌡ 1 + 4x - 2x2

____________

1  6(x - 1)
rép: - 1 + 4x - 2x2 + 2 arcsin 
2 3  + C

André Lévesque 2 - 65
2.5 Méthode de complétion du carré

Exercices 2.5

Effectuer

⌠ dx ⌠ 5 - 4x
1. ⌡ x2 + 4x + 29 8.  dx
⌡ 12x - 4x2 - 8

⌠ dx ⌠ dx
2.  9. ⌡ x(4 - x)
⌡ 3 + 2x - x2

⌠ dx ⌠ x-1
3. ⌡ 4x + 4x + 10
2 10. ⌡ 2 dx
3x - 4x + 3

⌠ 3 dx ⌠ x4 + 1
4.  11.  2 dx
⌡ (x + 2) x2 + 4x + 3 ⌡ x +x+1

⌠ 2x ⌠ 2x + 3
5.  dx 12. ⌡ 2 dx
⌡ -x2 + 8x - 7 9x - 12x + 8

⌠ 2x - 3 ⌠ x
6. ⌡ x + 6x + 13 dx
2 13. ⌡ 4 dx
x - 2x2 + 4

⌠ x+3 ⌠ 2x2 - 9x5


7. ⌡ x2 + 2x + 5 dx 14.  dx
⌡ 8 + 6x3 - 9x6

André Lévesque 2 - 66
2.5 Méthode de complétion du carré

Réponses 2.5

1
1. arctgx + 2 + C
5 5

2. arcsin  x 2- 1 + C

1 2x + 1
3. 6
arctg 3  + C

4. 3 arcsec(x + 2) + C

5. - 2 - x2 + 8x - 7 + 8 arcsin x - 4  + C
3

6. ln | x2 + 6x + 13 | - 9 arctgx + 3 + C
2 2

1
2 x + 1
7. 2 ln|x + 2x + 5| + arctg 2  + C

1
8. 12x - 4x2 - 8 - 2 arcsin (2x - 3) + C

 
9. arcsin x - 2 + C ou 2 arcsin  2x + C
2

1
arctg 
2 1 3x - 2
10. 6 ln | 3x - 4x + 3 | - + C
3 5  5 
x3 2 1
11. - x2 + 2 ln | x2 + x + 1 | + 1 arctg 2x + 1 + C
3
3  3 
1 13 3x - 2
9 ln | 9x - 12x + 8 | + 18 arctg 2  + C
12. 2

2
13. arctg x - 1 + C
1
2 3  3 

8 + 6x3 - 9x6 - 9 arcsin 3  + C


1 1 3x3 - 1
14. 3  

André Lévesque 2 - 67
2.6 Intégration par parties

2.6 Intégration par parties.


La méthode d’intégration par parties est l’une des méthodes les plus
utilisées après celle du changement de variable. Elle permet entre
autres de résoudre des problèmes tels:


⌡ ln x dx , ⌠
⌡ arctg x dx , ⌠
⌡ x2 sin 3x dx , ⌠
⌡ xex dx , ⌠
⌡ sec3x d

... Cette technique est basée sur une propriété de la différentielle.

d(uv) = u dv + v du


⌡ d(uv)

⌡ (u dv + v du)
par conséquent, =

⌠ ⌠
et uv = ⌡ u dv + ⌡ v du

donc ∫ u dv = uv - ∫ v du

exemple 2.6.1 ⌠
Effectuer ⌡ x ex dx
_____________________

Le problème ne se ramène à aucun modèle de base.


⌡ u dv ⌠
Sachant que = uv - ⌡ v du .

Posons u = x ; dv = ex dx,

on aura du = dx ; v = ∫ ex dx = ex

⌡ x ex dx ⌠
⇒ = uv - ⌡ v du


= x ex - ⌡ ex dx

= x ex - ex + C

André Lévesque 2 - 68
2.6 Intégration par parties

Remarque 1 Il est inutile d’ajouter la constante d’intégration lorsque pour trouver la


fonction v, on effectue ∫ dv. Voyons ce que devient l’exemple 2.6.1
lorsque l’on tient compte de cette constante d’intégration.

Pour u = x ; dv = ex dx,

on aura du = dx ; v = ∫ ex dx = ex + C1

⇒ ⌠ x ex dx
⌡ = uv - ⌠
⌡ v du

= x (ex + C) - ⌠
⌡ (ex + C) d x

= ⌡ ex dx - ⌠
x ex + x C - ⌠ ⌡ C dx

= x ex + x C - ⌠
⌡ ex dx - x C

= x ex - ⌠
⌡ ex dx

Avec ou sans la constante, on obtient le même résultat.

Remarque 2 Il existe d’autres façons de transformer le problème de l’exemple 2.6.1.


Une autre façon serait de poser

u = ex ; dv = x dx,

x2
⇒ du = ex dx ; v = ∫ x dx = 2

on aurait ⌠
⌡ x ex dx = uv - ⌠
⌡ v du

x2 ⌠ x2
= ex  2  - ⌡  2  ex dx

⌠ x2
⌡  2  ex dx n’est pas plus facile à résoudre que ⌠
⌡ x ex dx

Cette transformation est donc inefficace.

André Lévesque 2 - 69
2.6 Intégration par parties

Pour que la technique d’intégration par parties soit efficace,


⌡ dv et ⌠ ⌠
⌡ v du devront être plus faciles à résoudre que ⌡ u dv

exemple 2.6.2 ⌠
Effectuer ⌡ arctg x dx
_____________________

1
rép: x arctg x - ln(1+ x2) + C
2

exemple 2.6.3 ⌠
Effectuer ⌡ ln(x2 + 2) dx
_____________________

4 x
rép: x ln(x2 + 2) - 2x + arctg + C
2 2

André Lévesque 2 - 70
2.6 Intégration par parties

L’intégration par parties peut être répétitive.

exemple 2.6.4 ⌠
Effectuer ⌡ x2 e3x dx
_____________________

1 2 2
rép: 3 x2e3x - 9 xe3x + 27 e3x + C

L’intégration par parties peut être cyclique.

exemple 2.6.5 ⌠
Effectuer ⌡ ex sin x dx
_____________________

1 1
rép : - 2 ex cos x + 2 ex sin x + C

André Lévesque 2 - 71
2.6 Intégration par parties

exemple 2.6.6 ⌠
Effectuer ⌡ (sin 2x)(cos 3x) dx
_____________________

3 2
rép : 5 (sin 2x)(sin 3x) + 5 (cos 2x)(cos 3x) + C

André Lévesque 2 - 72
2.6 Intégration par parties

exemple 2.6.7 ⌠
Effectuer ⌡ sec3x dx
_____________________

1 1
rép : 2 sec x tg x + 2 ln|sec x + tg x| + C

André Lévesque 2 - 73
2.6 Intégration par parties

Exercices 2.6
Effectuer


⌡ x4 ln x dx ⌠
1. 11. ⌡ x arcsin x2 dx


⌡ arccos 2x dx

2. 12. ⌡ x(3x + 7)6 dx


⌡ x3 ex2 dx ⌠
3. 13. ⌡ e2x cos 3x dx

⌠ ⌠ ln(ln x)
4. ⌡ x x + 1 dx 14. ⌡ x dx

⌠ x3 ⌠
5.  dx 15. ⌡ e2x cos(ex) dx
⌡ 1 + x2

⌠ ⌠ x cos x
6. ⌡ x arctg x dx 16. ⌡ dx
sin2x


⌡ x2 cos x dx ⌠
7. 17. ⌡ x3 e2x dx

⌠ ⌠ xex
8. ⌡ ln2x dx 18.  dx
⌡ (1 + x)2


⌡ sin(ln x) dx ⌠
9. 19. ⌡ sec x tg2x dx

⌠ ⌠
10. ⌡ sin x sin 3x dx 20. ⌡ eax cos bx dx

21. Le taux de croissance d’une population P dans t mois est donné


par l’équation différentielle
dP t/15
dt = t e
Si présentement la population est de 20 000 habitants,
a) que sera la population dans 2 ans ?
b) de combien d’habitants la population augmentera-t-elle
entre la 3e et la 5e année ?

André Lévesque 2 - 74
2.6 Intégration par parties

Résoudre les équations différentielles suivantes


dy dy
22. y cotg x dx - sec y = 0 24. dx + 4y = x

ln y dy x4 dy
23. ln x dx - y2 = 0 25. dx - x = ex - y ; y(0) = 0

André Lévesque 2 - 75
2.6 Intégration par parties

Réponses 2.6

x5 ln x x5
1. 5 - 25 + C

1 - 4x2
2. x arccos 2x - 2 + C

x2 ex2 ex2
3. 2 - 2 + C

2x (x + 1)3 4 (x + 1)5
4. 3 - 15 + C

2 (1 + x2)3 (x2 + 1)3


5. x2 1 + x 2 - 3 + C ou 3 - x2 + 1

x2 arctg x arctg x x
6. 2 + 2 - 2 + C

7. x2 sin x + 2x cos x - 2 sin x + C

8. x ln2x - 2x ln x + 2x + C

x sin(ln x) x cos(ln x)
9. 2 - 2 + C

sin 3x cos x 3 sin x cos 3x sin 2x sin 4x


10. 8 - 8 + C ou 4 - 8 + C

x2 arcsin(x2) 1 - x4
11. 2 + 2 + C

x(3x + 7)7 (3x + 7)8


12. 21 - 504 + C

3 e2x sin 3x 2 e2x cos 3x


13. 13 + 13 + C

14. (ln x) ln(ln x) - ln x + C

15. ex sin(ex) + cos(ex) + C

André Lévesque 2 - 76
2.6 Intégration par parties

16. -x cosec x + ln|cosec x - cotg x| + C

x3 e2x 3x2 e2x 3x e2x 3 e2x


17. 2 - 4 + 4 - 8 + C

x ex
18. ex - 1 + x + C

sec x tg x ln|sec x + tg x|
19. 2 - 2 + C

b eax sin bx + a eax cos bx


20. + C
a2 + b2
21. a) 20 893 habitants b) 33 381 habitants

22. y sin y + cos y + ln|cos x| = C

1 1 3 1 5 1 5
23. 3
3 y ln y - 9 y - 5 x ln x + 25 x = C

x 1
24. y = 4 - 16 + Ce-4x

ex 1
25. y = x - 1 + 2 + 2ex

André Lévesque 2 - 77
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques.


Nous allons maintenant considérer l’intégrale de quelques classes de
fonctions trigonométriques qui se présentent fréquemment.

1er cas ⌠
⌡ (sinIMPAIR u)(cosNu) du

⌡ (sinNu)(cosIMPAIR u) du
a) b)

L’exposant N représente un réel quelconque et l’exposant


IMPAIR représente un entier positif impair.

a) On transforme d’abord sinIMPAIRu en (sinPAIRu)(sin u).


En utilisant l’identité sin2θ + cos2θ = 1, on exprime ensuite
sinPAIRu en fonction de cos u .
(la démarche est semblable pour le second cas)

exemple 2.7.1 ⌠
Effectuer ⌡ sin3x cos2x dx

___________


⌡ sin3x cos2x dx = ⌠
⌡ sin2x cos2x sin x dx


= ⌡ (1 - cos2x) cos2x sin x dx


= ⌡ (cos2x sin x - cos4x sin x) dx

⌠ ⌠
= ⌡ cos2x sin x dx - ⌡ cos4x sin x dx

Si u = cos x alors du = -sin x dx.

⌠ ⌠
= - ⌡ u2 du + ⌡ u4 du

u3 u5
= - 3 + 5 + C

cos3u cos5u
= - 3 + 5 + C

André Lévesque 2 - 78
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

exemple 2.7.2 ⌠
Effectuer ⌡ cos5x dx
____________

2 1
rép: sin x - 3 sin 3 x + 5 sin 5 x + C

exemple 2.7.3 ⌠ cos3x


Effectuer  dx
⌡ sin4x

____________

1 1
rép: - + +C
3sin 3 x sin x

André Lévesque 2 - 79
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques


⌡ (sinPAIRu)(cosPAIRu) du ⌠ ⌠
2e cas ; ⌡ sinPAIRu du ; ⌡ cosPAIRu du

L’exposant PAIR représente un entier positif pair.

Par des transformations successives, on diminue les exposants pairs


jusqu’à ce que le problème devienne facilement intégrable. Pour cela on
utilise les identités suivantes:
1 - cos 2θ 1 + cos 2θ sin 2θ
sin2θ = 2 ; cos2θ = 2 ; sin θ cos θ = 2

exemple 2.7.4 ⌠
Effectuer ⌡ sin2x cos2x dx

___________


⌡ sin2x cos2x dx = ⌠
⌡ (sin x cos x)2 dx

sin 2x ⌠ sin 2x 2
=   2  dx
sin x cos x =
2
⌡  

1⌠
= 4 ⌡ sin2 2x dx
1 - cos 2x
sin 2 x =
2
1 - cos 4x
1 ⌠ 1 - cos 4x
⇒ sin 2 2x = =4⌡ 2 dx
2

1⌠ 1⌠
= 8 ⌡ 1 dx - 8 ⌡ cos 4x dx

Si u = 4x alors du = 4 dx.

1⌠ 1 ⌠
= 8 ⌡ 1 dx - 32 ⌡ cos u du

1 1
= 8 x - 32 sin u + C

1 1
= 8 x - 32 sin 4x + C

André Lévesque 2 - 80
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

exemple 2.7.5 ⌠
Effectuer ⌡ cos4 3x dx
____________

1 1
rép: 2 x - 12 sin 6x + C

exemple 2.7.6 ⌠
Effectuer ⌡ sin4 x cos2 x dx

____________

1 1 1
rép: 16 x - 64 sin 4x - 48 sin 3 2x + C

André Lévesque 2 - 81
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

3e cas ⌠
⌡ (tgNu)(secPAIRu) du

⌡ (cotgNu)(cosecPAIRu) du
a) b)

L’exposant N représente un réel quelconque et l’exposant PAIR


représente un entier positif pair.

a) On transforme d’abord secPAIRu en (secPAIR-2u)(sec2 u).


En utilisant l’identité tg2θ + 1 = sec2θ , on exprime ensuite
secPAIR-2u en fonction de tg u .
(La démarche est semblable pour le second cas.
L’identité cotg2θ + 1 = cosec2θ sera alors utilisée.)

exemple 2.7.7 Effectuer ⌠


⌡ tg3/2 x sec4 x dx

___________


⌡ tg3/2 x sec4 x dx = ⌠
⌡ tg3/2 x sec2 x sec2 x dx

= ⌠
⌡ tg3/2 x (1 + tg2 x) sec2 x dx

= ⌠
⌡ (tg3/2 x sec2 x + tg7/2 x sec2 x) dx

⌠ tg3/2 x sec2 x dx + ⌡
= ⌡ ⌠ tg7/2 x sec2 x dx

Si u = tg x alors du = sec2 dx.

= ⌠
⌡ u3/2 du + ⌠
⌡ u7/2 du

u5/2 u9/2
= 5 + 9 + C
2 2

= 25 tg5/2x + 29 tg9/2x + C

André Lévesque 2 - 82
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

exemple 2.7.8 ⌠ sec4 x


Effectuer  dx
⌡ tg6 x

____________

1 1
rép: - - + C
5tg5 x 3tg3 x

exemple 2.7.9 ⌠
Effectuer ⌡ tg6 x dx

____________

on résout:

a) ⌠
⌡ tgNu du

et

b) ⌠
⌡ cotgNu du

en utilisant la méthode
du 3e cas

tg5 x tg3 x
rép: - + tg x - x + C
5 3

André Lévesque 2 - 83
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

4e cas a) ⌠
⌡ (tgIMPAIRu)(secNu) du

b) ⌠
⌡ (cotgIMPAIR u)(cosecNu) du

L’exposant IMPAIR représente un entier positif impair et


l’exposant N représente un réel quelconque.

a) On transforme d’abord (tgIMPAIRu)(secNu) en


(tgIMPAIR-1u)( secN-1u)(sec u tg u)
En utilisant l’identité tg2θ + 1 = sec2θ , on exprime ensuite
tgIMPAIR-1u en fonction de sec u .
(La démarche est semblable pour le second cas.
L’identité cotg2θ + 1 = cosec2θ sera alors utilisée.)

exemple 2.7.10 Effectuer ⌠


⌡ tg3 x sec3 x dx

___________


⌡ tg3 x sec3 x dx = ⌠
⌡ tg2 x sec2 x sec x tg x dx

= ⌠
⌡ (sec2 x - 1) sec2 x sec x tg x dx

= ⌠
⌡ (sec4 x sec x tg x - sec2 x sec x tg x) dx

Si u = sec x alors du = sec x tg x dx.

= ⌠
⌡ u4 du - ⌠
⌡ u2 du

u5 u3
= 5 - 3 + C

sec5x sec3x
= 5 - 3 + C

André Lévesque 2 - 84
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

exemple 2.7.11 ⌠
Effectuer ⌡ cotg5 x cosec3 x dx
____________

cosec7x 2cosec5x cosec3x


rép: - + - + C
7 5 3

5e cas a) ⌠
⌡ (tgPAIRu)(secIMPAIRu) du

b) ⌠
⌡ (cotgPAIRu)(cosecIMPAIRu) du

L’exposant PAIR représente un entier positif pair ou nul et


l’exposant IMPAIR représente un entier positif impair.

On intègre par parties dans les deux cas.

André Lévesque 2 - 85
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

exemple 2.7.12 Effectuer ⌠


⌡ tg2 x sec x dx

____________

sec x tg x ln|sec x + tg x|
rép: - + C
2 2

autres cas Aucune méthode particulière.

exemple 2.7.13 ⌠ sec5 x


Effectuer ⌡ cosec x dx

____________

Lorsque l’expression n’est pas


en SIN ou en COS il peut être
utile de tout transformer en SIN
et en COS puis selon le cas,
utiliser le 1er cas ou le 2e cas.

sec4 x
rép: + C
4

André Lévesque 2 - 86
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

exemple 2.7.14 ⌠ 1
Effectuer ⌡ 1 + cos 3x dx

____________

en multipliant et en divisant par


le conjugué du terme au
dénominateur, on pourra
résoudre le problème

cotg 3x 1
rép: - + + C
3 3sin 3x

André Lévesque 2 - 87
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

Exercices 2.7

⌠ ⌠ cotg3 x
1. ⌡ cos3 x dx 13. ⌡ cosec x dx

⌠ ⌠ cos2 x
2. ⌡ sin5 x dx 14.  dx
⌡ 1 + cotg2 x


⌡ cos4 x sin3 x dx
⌠ sec x
3. 15. ⌡ dx
tg2 x

⌠ ⌠ cos3 x
4. ⌡ cos2 x dx 16. ⌡ 1 - sin x dx


⌡ sin4 x dx ⌠
5. 17. ⌡ tg4 x dx


⌡ sin2 x cos4 x dx ⌠
6. 18. ⌡ cotg3 2x cosec3 2x dx

⌠ ⌠ cosec 5x
7. ⌡ tg4 3x sec4 3x dx 19.  dx
⌡ sec2 5x

⌠ ⌠ cos4 x
8. ⌡ cosec6 x dx 20.  dx
⌡ sin6 x


⌡ tg3 3x sec 3x dx
⌠ 1
9. 21. ⌡ dx
cos4 x


10. ⌡ sec7 3x tg 3x dx 22. ⌠
 3
sin 3 x
dx
⌡ cos4 x

⌠ ⌠ sin2 x
11. ⌡ tg3 x dx 23.  dx
⌡ cos4 x

⌠ ⌠
12. ⌡ cotg5 x dx 24. ⌡ sin 2x sec6 x dx

André Lévesque 2 - 88
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

⌠ ⌠
25. ⌡ sin2 2x sin2 4x dx 30. ⌡ (1 + tg x)2 sec x dx

⌠ sec x ⌠
26. ⌡ 1 + sec x dx 31. ⌡ sec x cosec x dx

⌠ ⌠
27. ⌡ sec8 x dx 32. ⌡ cos6 x dx

⌠ ⌠ dx
28. ⌡ sin4 x cos4 x dx 33. ⌡ cosec 2x - cotg 2x

⌠ 1 + cos x ⌠ 1
29. ⌡ 1 - cos x dx 34. ⌡ 2 dx
cos x sin x

André Lévesque 2 - 89
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

Réponses 2.7

sin3 x
1. sin x - 3 + C

2cos3 x cos5 x
2. - cos x + 3 - 5 + C

cos5 x cos7 x
3. - 5 + 7 + C

x sin 2x
4. 2 + 4 + C

3x sin 2x sin 4x
5. 8 - 4 + 32 + C

x sin 4x sin3 2x
6. 16 - 64 + 48 + C

tg7 3x tg5 3x
7. 21 + 15 + C

2cotg3 x cotg5 x
8. - cotg x - 3 - 5 + C

sec3 3x sec 3x
9. 9 - 3 + C

sec7 3x
10. 21 + C

tg2 x sec2 x
11. 2 - ln |sec x| + C ou 2 - ln |sec x| + C

cotg4 x cotg2 x cosec4 x


12. - + + ln|sin x| + C ou - + cosec2 x + ln|sin x| + C
4 2 4

13. - cosec x - sin x + C

x sin 4x
14. 8 - 32 + C

15. - cosec x + C

(1 + sin x)2 sin2 x cos2 x


16. 2 + C ou sin x + 2 + C ou sin x - 2 +C

André Lévesque 2 - 90
2.7 Intégration de certaines classes de fonctions trigonométriques

tg3 x
17. 3 - tg x + x + C

cosec5 2x cosec3 2x
18. - 10 + 6 + C

1 1
19. 5 ln|cosec 5x - cotg 5x| + 5 cos 5x + C

cotg5 x
20. - 5 + C

tg3 x
21. tg x + 3 + C

3cos5/3 x
22. 5 + 3cos-1/3 x + C

tg3 x
23. 3 + C

sec4 x tg4 x 2
24. 2 + C ou tg2 x + 2 + C ou + C
(1 + cos 2x)2

1 sin 8x sin3 4x 
25. 4 x - 8 - 6  + C

26. - cotg x + cosec x + C

tg7 x 3tg5 x
27. 7 + 5 + tg3 x + tg x + C

1  sin 8x 
28. 128  3x - sin 4x + 8  + C

29. - 2cotg x - 2cosec x - x + C

sec x tg x ln|sec x + tg x|
30. 2 + 2 + 2sec x + C

31. ln|cosec 2x - cotg 2x| + C ou ln|sec x| + ln|sin x| + C

1  sin3 2x 3sin 4x 
32. 16  5x + 4sin 2x - 3 + 4  + C

ln |1 - cos 2x|
33. 2 + C ou ln |sin x| + C

34. ln|cosec x - cotg x| + sec x + C

André Lévesque 2 - 91
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles.

Ce ne sont pas toutes les fonctions élémentaires qui s’intègrent à l’aide


de fonctions élémentaires. Les fonctions rationnelles forment une des
classes de fonctions ayant pour propriété de pouvoir s’intégrer à l’aide
de fonctions élémentaires. La technique d’intégration par fractions
partielles permet d’intégrer toute fonction rationnelle.

Qu’entend on par fractions partielles?

Sachant que pour tout x ≠ ± 1


on peut facilement vérifier
l’égalité en exprimant le membre 2 1 1
de droite à l’aide d’un = x-1 - x+1
dénominateur commun x2 - 1
on dira que la fraction rationnelle
2
x2 - 1
peut être décomposée en une somme de deux fractions partielles:
1 -1
x-1 et x + 1 .

Par conséquent,

⌠ 2 ⌠ 1 ⌠ -1
⌡ x2 - 1 dx = ⌡ x - 1 dx + ⌡ x + 1 dx

= ln|x - 1| - ln|x + 1|

Comment obtient-on une décomposition en fractions partielles ?

Il existe une démarche purement algébrique (que l’on ne démontrera


pas) qui repose sur un résultat d’algèbre et qui permet d’obtenir une
décomposition en fractions partielles. La décomposition obtenue par
cette méthode sera unique.
Avant de donner la technique de décomposition, définissons d’abord la
notion de fraction rationnelle propre.

fraction Une fraction rationnelle propre est une expression rationnelle dont le
rationnelle propre degré du polynône au numérateur est inférieur au degré du polynôme
au dénominateur. Dans le cas contraire l’expression est qualifiée
d’impropre.

André Lévesque 2 - 92
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

algorithme permettant 1. Si la fraction rationnelle est impropre, on doit au préalable


d’obtenir une diviser P(x) par Q(x) puis ensuite appliquer la technique de
décomposition de la décomposition sur l’expression correspondant au reste de cette
P(x) division.
fraction rationnelle Q(x)
en fractions partielles? 2. On décompose le dénominateur sous la forme d’un produit de
facteurs linéaires (ax + b) à coefficients réels et/ou quadratiques
irréductibles (ax2 + bx + c) à coefficients réels.
fraction
rationnelle impropre (Un facteur quadratique est irréductible lorsque b 2 - 4ac < 0. )
3. Le nombre et la forme des fractions partielles dépend uniquement
x3 - x + 1 2
= x + 2 de la factorisation obtenue au dénominateur.
x2 - 1 x -1
a) à chaque facteur linéaire (ax + b) apparaissant n fois au
fraction
dénominateur correspond une somme de n fractions partielles
rationnelle propre de la forme
A1 A2 A3 An
on obtient le membre de droite en + + + ... +
divisant x3 - x + 1 par x2 - 1
(ax + b) (ax + b)2 (ax + b)3 (ax + b)n

b) à chaque facteur quadratique irréductible (ax2 + bx + c)


apparaissant n fois au dénominateur correspond une somme de
n fractions partielles de la forme
A1x + B1 A2x + B2 A3x + B3
+ + + ... +
(ax2 + bx + c) (ax2 + bx + c)2 (ax2 + bx + c)3
Anx + Bn
(ax2 + bx + c)n

4. On détermine la valeur des constantes A1, B1, A2, B2 ... An, Bn .

exemple 2.8.1 Voici quelques exemples de fractions rationnelles propres transformées


en fractions partielles en utilisant l’algorithme précédent..
x+1 A B
on utilise les lettres a) (x+ 4)(x - 1) = x+4 + x-1
A, B, C, ...
plutôt que les lettres x2 A B C
A1 , A2 , A3 , ... B 1 , B2 , B3 ... b) = x+2 + +
pour simplifier la notation (x + 2)3 (x + 2)2 (x + 2)3
1 Ax + B Cx + D
c) = + 2
on verra comment calculer la (x2 + 1)(x2 + 4) 2
x +1 x +4
valeur des constantes A, B, C, ...
à l’exemple 2.8.2 x3 + 2x - 1 Ax + B Cx + D
d) = + 2
(x2 + x + 1) 2 x2 + x + 1 (x + x + 1) 2

x4 - 1 A B C D Ex + F
e) = x + 2 + 3 + x-1 + 2
x3(x - 1)(x2 + 2) x x x +2

2x - 1 A B Cx + D Ex + F
d) = x-3 + + +
(x - 3)2(x2 + 1)2 (x - 3)2 x2 + 1 (x2 + 1)2

André Lévesque 2 - 93
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

exemple 2.8.2 ⌠ 2
Effectuer ⌡ 2 dx
x -1
________________________
2 2 2
est une fraction
x2 - 1 On a = (x - 1)(x + 1) .
rationnelle propre x2 - 1
Par conséquent,
2 A B
= x-1 + x+1
x2 - 1
on recompose le membre de
droite de l’équation précédente A(x + 1) + B(x - 1)
= (x - 1)(x + 1) pour tout x ∈ R \ {-1, 1}.

On conclut que pour tout x ∈ R

2 = A(x + 1) + B(x - 1) (1)


En regroupant les puissances de x on obtient
0x + 2 = (A + B)x + (A - B) (2) .
On détermine ensuite la valeur des constantes en utilisant une des
méthodes suivantes.
a) méthode générale On égale les coefficients des mêmes puissances de x dans l’équation (2) .
deux polynômes entiers en x A+B = 0
sont égaux si les coefficients des 
A – B = 2
mêmes puissances de x sont
égaux Puis on résout le système d‘équations. On obtient A = 1 et B = -1

On peut aussi obtenir la valeur des constantes en utilisant l’équation (1).

b) méthode simplifiée Sachant que 2 = A(x + 1) + B(x - 1) pour tout x.


cette méthode est efficace Si x = 1, on a 2 = A(1 + 1) + B(1 - 1)
lorsque les facteurs apparaissant
dans la factorisation complète
2 = 2A
sont des facteurs linéaires
A= 1.
distincts; on donne alors à x les Si x = -1, on a 2 = A(-1 + 1) + B(-1 - 1)
valeurs qui annulent les facteurs 2 = -2B
linéaires B= -1.
On conclut que
2 1 -1
= x-1 + x+1 pour tout x ∈ R \ {-1, 1}
x2 - 1

⌠ 2 ⌠ 1 ⌠ -1
⇒⌡ 2 dx = ⌡ x - 1 dx + ⌡ x + 1 dx
x -1

= ln|x - 1| - ln|x + 1| + C = ln x + 1 + C


x-1

André Lévesque 2 - 94
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

exemple 2.8.3 ⌠ x2 + 2x - 5
Effectuer  2 dx
⌡ x -x-6

___________

rép: x + ln |(x - 3)2(x + 2)| + C

André Lévesque 2 - 95
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

exemple 2.8.4 ⌠ 3x + 5
Effectuer ⌡ 3 2 dx
x -x -x+1

___________

1  x + 1 4
rép: ln  - + C
2 x - 1 x-1

André Lévesque 2 - 96
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

exemple 2.8.5 ⌠ 2x3 + 4x - 1


Effectuer  4 dx
⌡ x + 3x2+ 2

___________

2 x
rép: 2 arctg + ln(x 2 + 1) - arctg x + C
2

André Lévesque 2 - 97
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

exemple 2.8.6 ⌠ 2x3 - 6x2 - 2


Effectuer  dx
⌡ x(x - 2)(x2 + 1)

___________
2x3 - 6x2 - 2
est une L’intégrande se décompose en trois fractions partielles.
x(x - 2)(x 2 + 1)
fraction rationnelle propre 2x3 - 6x2 - 2 A B Cx + D
2 = x + x-2 + 2 pour tout x ∈ R \ {0, 2}
x(x - 2)(x + 1) x +1
on recompose le membre de
droite de l’équation précédente A(x - 2)(x2 + 1) + Bx(x 2 + 1) + (Cx + D)x(x - 2)
=
x(x - 2)(x2 + 1)
On conclut que pour tout x ∈ R

2x3 - 6x2 - 2 = A(x - 2)(x 2 + 1) + Bx(x2 + 1) + (Cx + D)x(x - 2) (1)

En regroupant les puissances de x on a

2x3 - 6x2 - 2 = (A + B + C)x3 + (-2A - 2C + D)x2 + (A + B - 2D)x - 2A (2)

méthode générale On égale les coefficients des mêmes puissances de x dans l`équation (2).
deux polynômes entiers en x  A + B + C = 2
sont égaux si les coefficients des -2A – 2C + D = -6
 A + B - 2D = 0
mêmes puissances de x sont
égaux  -2A = -2

À partir de la dernière équation du système on conclut que A = 1 .


Puis en substituant A = 1 dans chacune des trois premières équations
on obtient le système d’équations équivalent.

 B+C = 1
– 2C + D = -4
 B - 2D = -1

méthode simplifiée En remplaçant x par 2 dans l’équation (1), on obtient B = -1 .


(il est possible de combiner les Finalement en substituant la valeur de B dans la première et dernière
méthodes générale et simplifiée équation du système précédent on a C = 2 et D = 0 .
pour déterminer la valeur des
constantes)
Par conséquent

⌠ 2x3 - 6x2 - 2 ⌠1 ⌠ -1 ⌠ 2x
 dx = ⌡ x dx + ⌡ x - 2 dx + ⌡ 2 dx
⌡ x(x - 2)(x + 1)
2 x +1

= ln|x| - ln|x - 2| + ln|x 2 + 1| + C

 x(x2 + 1)
= ln  x - 2  + C

André Lévesque 2 - 98
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

exemple 2.8.7 ⌠ x2 - 2x + 1
Effectuer  4 dx
⌡ x + 2x2 + 1

___________

1
rép: arctg x + + C
x 2 +1

André Lévesque 2 - 99
2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

exemple 2.8.8 ⌠ 4x2 + 12x + 11


Effectuer  3 dx
⌡ x + 6x2 + 13x + 10

___________

rép: ln | (x + 2)3 x2 + 4x + 5| - 4 arctg(x + 2) + C

André Lévesque 2 - 100


2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

remarque Les fractions rationnelles:

2 5x 2x+3
, ou
(x+ 3)3 (x2 + 1)2 x2 + x + 1

ne sont pas décomposables en fractions partielles. Toute expression de


la forme
A Ax + B
n ou
(ax + b) (ax + bx + c)n
2

avec ax2 + bx + c irréductible est indécomposable en fractions


partielles. En effet, puisque la décomposition en fractions partielles est
unique et que
A A1 A2 An
= (ax + b) + + ... +
(ax + b)n (ax + b)2 (ax + b)n
alors les constantes A1 , A2 , A3 , ... , An-1 sont nécessairement nulles
tandis que la valeur de An doit être égale à A.

On démontre de la même façon que que la fraction rationnelle


Ax + B
(ax2 + bx + c)n
est aussi indécomposable en fractions partielles.

André Lévesque 2 - 101


2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

Exercices 2.8

⌠ dx ⌠ x4 + 2x2 + 3x - 1
1. 9.  dx
⌡ x + 7x + 6
2 ⌡ x4 + x 2

⌠ 8(x - 1) ⌠ x3 - 3x2 + 2x - 3
2. ⌡ x3 - 4x dx 10.  dx
⌡ x4 + 2x2 + 1

⌠ 3x + 2 ⌠ dx
3. ⌡ x2(x - 2) dx 11. ⌡
9x2 + 9x + 2

⌠ 2x2 + 4x + 4 ⌠ dx
4.  dx 12. ⌡
⌡ 2x2 + x - 3 2
9x + 6x + 2

⌠ x ⌠ x
5. ⌡ (1 - x)3 dx 13. ⌡ 2 dx
(x + 2)3

⌠ 5 ⌠ x5 - x4 + 4x3 - 4x2 + 8x - 4
6. ⌡ (1 - x)3 dx 14.  dx
⌡ (x2 + 2)3

⌠ dx ⌠ x+9
7. ⌡ x3 + x 15. ⌡ 3 dx
x -x-6

⌠ x3 + x2 + x + 3 ⌠ 7x + 1
8.  4 dx 16. ⌡ 4 3 2 dx
⌡ x + 4x2 + 3 x -x -x -x-2

17. Une maladie contagieuse se propage dans une ville à un rythme


qui est à la fois proportionnel au pourcentage P des personnes
atteintes de la maladie et au pourcentage 1 - P des personnes non
atteintes de la maladie. C’est-à-dire
dP
dt = kP(1 - P)
Supposons que 10 % de la population est atteinte de la maladie au
début de l’épidémie et qu’après 10 jours, ce pourcentage passe à
20 %, déterminer
a) le pourcentage des gens malades dans 20 jours,
b) le temps qu’il faudra à la maladie pour frapper la moitié de la
population de la ville.

André Lévesque 2 - 102


2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

Résoudre l’équation différentielle suivante.

dy 1 + y3
18. dx + xy2 (1 + x2 ) = 0

Résoudre l’équation différentielle au point indiqué.


dy y
19. x dx - x+1 = x ; y(1) = 0

André Lévesque 2 - 103


2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

Réponses 2.8

1.
1  x + 1
5 ln  x + 6 + C

 x2(x - 2)
2. ln   + C
 (x + 2)3 

2 ln  x  + x + C
x-2 1
3.

(x - 1)2
4. x + ln + C
|2x + 3|

1 1
5. -1-x + + C
2(1 - x)2

5
6.
2(1 - x)2
+ C

 x + C
7. ln  
 x2 + 1 

1
8. arctg x + 2 ln|x2 + 3| + C

 x3  1
9. x + ln   + x + 2arctg x + C
 (x2 + 1)3

1 1
10. ln(x2 + 1) - 3arctg x - + C
2 2
2(x + 1)

11.
1  3x + 1
3 ln  3x + 2 + C

1
12. 3 arctg(3x + 1) + C

1
13. - + C
4(x2 + 2)2

1 2
2 x  1
14. 2 ln(x + 2) - 2 arctg 2  - (x2 + 2)2 + C

André Lévesque 2 - 104


2.8 Intégration des fonctions rationnelles par fractions partielles

 x-2  x + 1
15. ln   - 2 arctg + C
 x + 2x + 3 
2  2 

(x + 1)(x - 2)
16. ln  - arctg x + C
 x2 + 1 

17. a) 36 % b) un peu plus de 27 jours (27,1)

18. 2 ln|1 + y 3 | = 3 ln(1 + x2) - 6 ln|x| + C

x(x + ln|x| - 1)
19. y = x+1

André Lévesque 2 - 105


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

2.9 Intégration par substitutions trigonométriques

exemple 2.9.1 ⌠ 1 - x2
Effectuer 
⌡ dx
x2
_____________________

le changement de variable Il est possible de faire disparaître le radical dans l’expression à intégrer.
x = g(u) est permis à la Il suffit de poser
condition que g soit une
fonction dérivable et que g π π
admette une fonction inverse
x = sin u où -2 ≤u≤2
dérivable u = g -1(x) dx = cos u du

on a restreint u Par conséquent


entre -π/2 et π/2 pour que la
fonction utilisée possède une
⌠ 1 - x2 ⌠ 1 - sin2 u
fonction inverse  dx =  cos u du
⌡ x2 ⌡ sin2 u

puisque sin 2u + cos2u = 1 ⌠ cos2 u


= 
⌡ sin2 u cos u du

π π
Si - 2 ≤ u ≤ 2 alors cos u > 0 et cos2 u = |cos u| = cos u .

⌠ cos u
= ⌡ cos u du
sin2 u


= ⌡ cotg2 u du

puisque 1 + cotg2 u = cosec2u



= ⌡ (cosec2 u - 1) du

= - cotg u - u + C
Il nous faut maintenant retourner à la variable x. Puisque x = sin u, le
sin u = x triangle de la figure 2.9.1 établit la relation entre les variables x et u.
Par conséquent
1
x 1 - x2
cotg u = x et u = arcsin x
u
2 ⌠ 1 - x2 1 - x2
1- x
Donc  dx = - - arcsin x + C
figure 2.9.1 ⌡ x2 x

André Lévesque 2 - 106


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

Lorsque l’intégrande contient une racine de l’une des formes suivantes:


a2 - v2 , a2 + v2 ou v2 - a2 ;
il est possible d’éliminer cette racine de l’expression à intégrer en
utilisant une substitution trigonométrique adéquate.

a) La fonction à intégrer Dans ce cas, pour faire disparaître la racine carrée, il suffit de
contient une expression poser
de la forme π π
v = a sin u où -2 ≤u≤2 ⇔ u = arcsinva
a2 - v2 (a > 0)
Par ce changement de variable
a2 - v2 = a2 - a2sin2 u

= a2 (1 - sin2 u)
sin 2 u + cos2u = 1
= a2 cos2 u
puisque a>0
et cos u >0 si -π/2 ≤ u ≤ π/2 = a cos u

b) La fonction à intégrer Dans ce cas, pour faire disparaître la racine carrée, il suffit de
contient une expression poser
de la forme π π v
a2 + v2 (a > 0) v = a tg u où -2 <u<2 ⇔ u = arctga

Par ce changement de variable


a2 + v2 = a2 + a2tg2 u

1 + tg2 u = sec 2 u = a2 (1 + tg2 u)

= a2 sec2 u
puisque a>0 = a sec u
et sec u >0 si -π/2< u <π/2

c) La fonction à intégrer Dans ce cas, pour faire disparaître la racine carrée, il suffit de
contient une expression poser
de la forme
 0 ≤ u < π
2
v2 - a2 (a > 0) v = a sec u où  π ⇔ u = arcsecva
- π ≤ u < - 2
Par ce changement de variable
v2 - a2 = a2 sec2 - a2

= a2 (sec2 u - 1)
puisque a>0

π = a2 tg2 u
 0 ≤ u < 2
et tg u >0 si  π = a tg u
- π ≤ u < - 2

André Lévesque 2 - 107


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

⌠ dx
exemple 2.9.2 Effectuer 
⌡ x2 16 - 9x2
_____________________

Avant d’entreprendre le problème par substitutions trigonométriques,


cas où la fonction à intégrer
assurons-nous d’abord qu’il ne peut être résolu plus simplement par
contient une racine de la forme
une autre méthode. S’il n’y a pas d’autres solutions plus rapides alors
posons
3x
a2 - v2 u = arcsin  4
avec a = 4 et v = 3x
3x 4
l’intégrande est transformée en ⇒ sin u = 4 donc x = 3 sin u
posant u = arcsina 
v 4
et dx = 3 cos u du

Par conséquent

⌠ 4
a2 - v2 devient a cos u par la ⌠ dx  3 cos u du
transformation  =  16
⌡ x2 16 - 9x2 ⌡  9 sin2u (4 cos u)

3 ⌠⌡ cosec2u du
= 16

3
= - 16 cotg u + C

Retournons maintenant à la variable x.

Puisque
sin u = 3x 3x
4 sin u = 4
3x
sin u = 4 le triangle de la figure 2.9.2 établit la relation entre les variables x et u.
4
3x Par conséquent
16 - 9x2
u cotg u = 3x
16 - 9x 2 Donc
figure 2.9.2
⌠ dx 3 16 - 9x2
 = - 16 3x + C
⌡ x2 16 - 9x2

16 - 9x2
= - 16x + C

André Lévesque 2 - 108


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

exemple 2.9.3 ⌠ x3
Effectuer  dx
⌡ 4 - x2

___________

(4 - x 2 )3
rép: - 4 4 - x2 + 3 + C

André Lévesque 2 - 109


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

⌠ dx
exemple 2.9.4 Effectuer 
⌡x 9 + 4x2
_____________________

Posons
2x
cas où la fonction à intégrer u = arctg 3 
contient une racine de la forme
2x 3
a2 +v2 ⇒ tg u = 3 donc x = 2 tg u
avec a = 3 et v = 2x 3
et dx = 2 sec2u du
l’intégrande est transformée en
posant u = arctga  Par conséquent
v

a2 +v2 devient a sec u par la ⌠ 3 sec2u du


transformation ⌠ dx  2
 =  3
⌡x 9 + 4x2 ⌡ 2 tg u (3 sec u)

1 ⌠ sec u
= 3 ⌡ tg u du

1⌠

= 3 cosec u du

1
= 3 ln|cosec u - cotg u| + C

Puisque
2x
tg u = 3

tg u = 2x le triangle de la figure 2.9.3 établit la relation entre les variables x et u.


3
Par conséquent
9 + 4x2 3
9 +- 4x 2 cosec u = et cotg u = 2x
2x
2x
Donc
u
⌠ dx 1  9 + 4x2 3 
3
 = ln  -
⌡x 3  2x 2x + C
9 + 4x2

figure 2.9.3
1  9 + 4x2 - 3 
= ln   + C
3  2x 

André Lévesque 2 - 110


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

⌠ x2 - 25
exemple 2.9.5 Effectuer 
⌡ dx
x3
_____________________

Posons
x
cas où la fonction à intégrer u = arcsec5
contient une racine de la forme
x
v2- a2 ⇒ sec u = 5 donc x = 5 sec u
avec a = 5 et v = x
et dx = 5 sec u tg u du
l’intégrande est transformée en
Par conséquent
posant u = arcseca 
v

⌠ x2 - 25 ⌠ (5 tg u) (5 sec u tg u du)
 dx = ⌡
⌡ x3 125 sec3 u
v2- a2 devient a tg u par la
transformation

1 ⌠ tg2 u
= 
5 ⌡ sec2 u du

1⌠
= ⌡ 2
5 sin u du

1 ⌠ 1 - cos 2u
= 5⌡ 2 du

1 ⌠
⌡ 1 ⌠

= 10 1 du - 10 cos 2u du
Pour pouvoir retourner à la
variable x, on doit au préalable
transformer sin 2u en 1 1
2 sin u cos u . = 10 u - 20 sin 2u + C

1 1
x = 10 u - 20 (2 sin u cos u ) + C
sec u =
5
1 1
x = 10 u - 10 sin u cos u + C
2
x - 25

u Le triangle de la figure 2.9.4 établit la relation entre les variables x et u.


5 Par conséquent
figure 2.9.4
x2 - 25 5
sin u = x et cos u = x

André Lévesque 2 - 111


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

Donc

⌠ x2 - 25 1 1 x2 - 25  5 
 x
dx = 10 arcsec5 - 10
⌡ x 3 x x + C

1 x x2 - 25
= 10 arcsec5 - + C
2x2

exemple 2.9.6 ⌠ dx
Effectuer 
⌡ (x2 - 4x + 5)3

___________

x-2
rép: + C
(x2 - 4x + 5)

André Lévesque 2 - 112


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

Effectuer ⌠
dx
exemple 2.9.7
⌡ (9 + x2)2

___________

Lorsque l'intégrande contient


une expression de la forme

a2 + v2 (a > 0)

on peut utiliser la méthode


d'intégration par substitutions
trigonométriques car pour toute
valeur de v dans les réels on a

a2 + v2 =  a2 + v2 
2

mais attention!

lorsque l'intégrande contient une


expression de la forme

a2 - v2 (a > 0)

ou de la forme

v2 - a2 (a > 0)

la transformation du haut n'est


plus valable pour toute valeur de
v dans les réels;

on évitera donc dans ces deux


derniers cas d'utiliser une telle
transformation.

1 x x
rép: arctg  + + C
54 3 18(9 + x2 )

André Lévesque 2 - 113


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

Exercices 2.9


⌠ 25 - x2
11. 
dx
1.  ⌡ x dx
⌡ x2 9 - x2

⌠ dx ⌠ x2
2.  12.  dx
⌡ x 16 - 25x2 ⌡ (4 - x2)5

⌠ dx ⌠ x2
3.  13.  dx
⌡ x2 x2 + 1 ⌡ (9 + 4x2)3


14. ⌠
dx dx
4.  
⌡ x4 x2 + 1 ⌡ (4x - x2)3

⌠ x2 - a2 ⌠
5.  dx 15. ⌡ x3 7 + x2 dx
⌡ x4


⌠ (16 - 9x2)3
16. 
dx
6.  ⌡ dx
⌡ x4 x2 - 1 x6

⌠ dx ⌠ x2
7.  17.  dx
⌡ x2 - 4x + 13 ⌡ x2 - 16


⌠ dx  x2 + a2
8.  18. ⌡ x dx
⌡ x3 25x2 - 4

⌠ dx ⌠ dx
9.  19. 
⌡ (a2 + x2)3 ⌡ (2x2 + 1) x2 + 1

⌠ x3 ⌠
10 .  2 dx 20. ⌡ x 4x2 - 8x - 5 dx
⌡ (x + 1)2

André Lévesque 2 - 114


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

Réponses 2.9

9 - x2
1. - 9x + C

1 4 - 16 - 25x2
2. ln 
4  5x  + C

x2 + 1
3. - x + C

(1 + x2)3 1 + x2
4. - + x + C
3x3

(x2 - a2)3
5. + C
3a2x3

x2 - 1 (x2 - 1)3
6. x - + C
3x3

 x2 - 4x + 13 + (x - 2)
7. ln  3
 + C

25 5x 25x2 - 4
8. 16 arcsec 2  + 8x2
+ C

x
9. + C
a2 a2 + x2

x2 1
10. ln x2 + 1 - + C ou ln x2 + 1 + + C
2(x2 + 1) 2(x2 + 1)

5 - 25 - x2
11. 5 ln  x  + 25 - x2 + C

x3
12. + C
12 (4 - x2)3

1  9 + 4x2 + 2x x
13. ln   - + C
8  3  4 9 + 4x2

André Lévesque 2 - 115


2.9 Intégration par substitutions trigonométriques.

x-2
14. + C
4 4x - x2

(7 + x2)5 7 (7 + x2)3
15. 5 - 3 + C

(16 - 9x2)5
16. - + C
80x5

x x2 - 16 x + x2 - 16
17. + 8 ln   + C
2  4 

 x2 + a2 - a
18. x2 + a2 + a ln  x
 + C

arctg  + C
x
19.
2 + 1
 x 

(4x2 - 8x - 5)3 9 2(x - 1) + 4x - 8x - 5 


2
(x - 1) 4x2 - 8x - 5
20. + - ln 3  + C
12 2 4

André Lévesque 2 - 116


2.10 Intégration par substitutions diverses

2.10 Intégration par substitutions diverses

intégration par Lorsque l’intégrande contient


substitution algébrique
n
a) un radical de la forme ax + b ,
n
posons u= ax + b ⇒ un = ax + b
donc nun-1 du = a dx

n n n
b) des radicaux de la forme 1 ax + b , 2 ax + b , 3 ax + b , ....
et k est le plus petit commun multiple de n1, n2, n3, ...
k
posons u= ax + b ⇒ uk = ax + b
donc kuk-1 du = a dx

Ces transformations ont pour effet de faire disparaître les radicaux.


L’expression à intégrer n’étant plus irrationnelle, elle sera en général
plus facile à intégrer.

exemple 2.10.1 ⌠
Effectuer ⌡ x2 1 - x dx
_____________________

Pour faire disparaître le radical dans l’expression à intégrer. Il suffit de


poser
u = 1-x
⇒ u2 = 1 - x (x = 1 - u2)
2u du = - dx
Par conséquent,

⌠ 2 ⌠
⌡ x 1 - x dx = ⌡ (1 - u2)2 u (-2u du)


= -2 ⌡ (u2 - 2u4 + u6) du

2 4 2
= - 3 u3 + 5 u5 - 7 u7 + C

2 4 2
puisque u = 1 - x = - 3 ( 1 - x) 3 + 5 ( 1 - x) 5 - 7 ( 1 - x) 7 + C

André Lévesque 2 - 117


2.10 Intégration par substitutions diverses

⌠ 12
exemple 2.10.2  x + 1
Effectuer  dx
6 4
⌡ x + x
_____________________

6 6
rép: 5
x5 + C

André Lévesque 2 - 118


2.10 Intégration par substitutions diverses

La substitution algébrique peut être utilisée dans d’autres types de


problèmes.

exemple 2.10.3 ⌠
⌡ x3
Effectuer 1 - x2 dx
_____________________

Même si la substitution trigonométrique u = arcsin x permet de


résoudre le problème, on pourra obtenir une solution plus rapidement
en utilisant la substitution suivante
il ne sera pas toujours possible
de transformer de cette façon une u = 1 - x2
intégrande contenant
⇒ u2 = 1 - x2 ( x2 = 1 - u2)
l’expression a2 - u2
2u du = -2x dx
la présence du facteur x 3 rend
ici cette transformation possible u du = - x dx

Par conséquent,


⌡ x3 1 - x2 dx = ⌠
⌡ x2 1 - x2 x dx


= ⌡ (1 - u2) u (- u du)


= - ⌡ (u2 - u4) du

1 1
= - 3 u3 + 5 u5 + C

1 - x2 1 1
= - 3  1 - x2 3 + 5  1 - x2 5 + C
puisque u =

André Lévesque 2 - 119


2.10 Intégration par substitutions diverses

exemple 2.10.4 ⌠

Effectuer 1 + x dx
_____________________

5 3
4 4
rép: 5 ( 1 + x ) -
3 ( 1 + x) + C

André Lévesque 2 - 120


2.10 Intégration par substitutions diverses

Parfois une substitution non algébrique sera efficace.

exemple 2.10.5 ⌠

Effectuer ex - 1 dx
_____________________

rép: 2 ex - 1 - 2arctg ex - 1 + C

André Lévesque 2 - 121


2.10 Intégration par substitutions diverses

Souvent un problème nécessitera l’utilisation de plus d’une technique


d’intégration.

exemple 2.10.6 ⌠
Effectuer ⌡ sin x dx
_____________________

D’abord nous pouvons faire disparaître le radical à l’aide d’un


changement de variable. Il suffit de poser
u = x
⇒ u2 = x
2u du = dx

Par conséquent,


⌡ sin x dx ⌠
= ⌡ sin u (2u du)


= 2⌡ u sin u du

la variable u est déjà utilisée, Utilisons maintenant la méthode d’intégration par parties.
nous utiliserons pour intégrer
par parties les variables t et v ⌠
⌡ t dv

Sachant que = t v - ⌡ v dt .

Posons t = u ; dv = sin u du


dt = du ; v = ⌡ sin u du = - cos u

 
⌠  ⌠ 
⇒ 2⌡ u sin u du = 2 t v - ⌡ v dt 
 
 
 ⌠ 
= -2 u cos u - ⌡ (- cos u du)
 

= -2u cos u + 2sin u + C


puisque u = x
= -2 x cos x + 2sin x + C

André Lévesque 2 - 122


2.10 Intégration par substitutions diverses

exemple 2.10.7 ⌠ cos x


Effectuer ⌡ dx
sin2 x + 2 sin x - 3
_____________________

1  sin x - 1
rép: ln  + C
4 sin x + 3

Nous sommes maintenant en mesure d’intégrer un grand nombre de


rappelons la définition d’une fonctions à l’aide des quelques modèles et techniques présentés.
fonction élémentaire; Cependant certaines fonctions, quoique simples, ne possèdent pas de
une fonction élémentaire c’est primitives élémentaires. Telles sont les primitives exprimées à l’aide
une fonction que l’on obtient à des intégrales suivantes:
l’aide d’une équation du type
y = ƒ(x) construite en utilisant
⌠ 2 ⌠ sin x ⌠ cos x
des fonctions connues ainsi que ⌡ e-x dx ; ⌡ x dx ; ⌡ x dx ;
les opérations +, –, × , ÷ et la
composition de fonctions.

⌠ ⌠ dx ⌠ dx
⌡ sin x2 dx ;  ; ⌡ ln x ;
⌡ 1 + x3

⌠ ⌠ ln x ⌠
⌡ x tg x dx ; ⌡ x + 1 dx ; ⌡ 1 - 2sin2 x dx etc.

Lorsqu’un problème est associé à l’une de ces intégrales, il existe


heureusement des alternatives. Une de ces alternatives est l’intégration
par développement en séries de puissances (chapitre 4).

André Lévesque 2 - 123


2.10 Intégration par substitutions diverses

Exercices 2.10


⌠ x3 - 4
10. 
x
1. ⌡ x+1
dx ⌡ x dx

⌠ dx ⌠
2. 11. ⌡ x5 3 - x2 dx
⌡ 1+ x

⌠ ⌠ x-1
3. ⌡ x2 x + 1 dx 12.  dx
⌡ (x + 1)3


4. ⌠ dx
13. ⌡ x2
5
(1 - 2x)3 dx
⌡ (x + 6) x + 2

⌠ dx ⌠
5. 14. ⌡ (2x + 1)15 x2 dx
⌡ 3 + x+2

⌠ dx ⌠ ln x
6.  15. ⌡ x(ln x + 1) dx
⌡ 1+ 3x-1

⌠ dx ⌠ dx
7.  16. 
⌡ x+ 3x ⌡ ex - 1

⌠ 2x + 1 ⌠ ex - e2x
8.  dx 17.  dx
 4 ⌡ 1 + ex
⌡ (2x + 1)3 + 1


18. ⌠
dx
9. ⌡ x5 1 - x3 dx
⌡ x 1-x

André Lévesque 2 - 124


2.10 Intégration par substitutions diverses

⌠ ⌠ dx
19. ⌡ x ln(x2 - 2x + 2) dx 23. ⌡ 2 + tg x

⌠ ⌠ dx
20. ⌡ e x dx 24. ⌡ 2x
e - 3ex

⌠ ⌠ 1 - x3
21. ⌡ earcsin x dx 25. 
⌡ dx
x4


22. ⌠
cos x
⌡ sin x sin x + 1 dx 26 . ⌡ ln(1 - x) dx

André Lévesque 2 - 125


2.10 Intégration par substitutions diverses

Réponses 2.10

2
1. 3
3 (x + 1) - 2 x + 1 + C

2. 2 x - 2 ln(1 + x ) + C

2 4 2
3. 7 (x + 1)7 - 5 (x + 1)5 + 3 (x + 1)3 + C

 x + 2
4. arctg  2  + C

5. 2 x + 2 - 6 ln( 3 + x + 2) + C

3 3 3 3
6. 2 (x - 1)2 - 3 x - 1 + 3 ln| x - 1 + 1| + C

3 6 6
7. 2 x - 3 x + 6 x - 6 ln( x + 1) + C

2 4 2 4 
8. 3 (2x + 1)3 - 3 ln  (2x + 1)3 + 1 + C

2 2
9. - 9 (1 - x3)3 + 15 (1 - x3)5 + C

2 4  x3 - 4
10. 3 x3 - 4 - 3 arctg 2  + C

6 1
11. -3 (3 - x2)3 + 5 (3 - x2)5 - 7 (3 - x2)7 + C

4
12. 2 x+1 + + C
x+1

5 5 5 5 5 5
13. - 64 (1 - 2x)8 + 52 (1 - 2x)13 - 144 (1 - 2x)18 + C

(2x + 1)18 (2x + 1)17 (2x + 1)16


14. 144 - 68 + 128 + C

André Lévesque 2 - 126


2.10 Intégration par substitutions diverses

15. ln x - ln | ln x + 1 | + C

16. 2 arctg ex - 1 + C ou 2 arcsec ex + C

17. - ex + 2 ln(ex + 1 ) + C

 1 - 1 - x
18. ln   + C
 1 + 1 - x

x2 x2
19. ln(x2 - 2x + 2) - - x + 2arctg(x - 1) + C
2 2

20. 2 e x ( x - 1) + C

1 arcsin x 
21. 2 e x + 1 - x2 + C

 sin x + 1 - 1 
22. ln   + C
 sin x + 1 + 1

1 1 2
23. 2
5 ln | 2 + tg x | - 10 ln | sec x | + 5 arctg(tg x) + C

1 1 x
24. + 9 ln |ex - 3 | - 9 + C
3ex

1  1 - x3 + 1  1 - x3
25. 6 ln   - + C
 1 - x3 - 1 3x3

x
26. (x - 1) ln(1 - x ) - 2 - x + C

André Lévesque 2 - 127


Problèmes de révision (première série)

Problèmes de révision (première série)

⌠ x ⌠
pour résoudre les problèmes 1 à 14,
1.  dx 8. ⌡ sin3 3x cos5 3x dx
utiliser au besoin: ⌡ cos2 x
les modèles d’intégration (1 à 17),
un changement de variable,
la méthode de complétion du carré, ⌠ x+3 ⌠ tg4 x
l’intégration par parties 2.  dx 9.  dx
ou ⌡ 2x - x2 ⌡ sec2 x
les méthodes d’intégration de
certaines classes de fonctions
trigonométriques
⌠ sec2 x ⌠ 6x + 1
3.  dx 10.  dx
⌡ tg3 x ⌡ 3x2 + 8x + 7

⌠ 2 ⌠
4. ⌡ x + 1 + x2 dx 11. ⌡ sin 3x cos 2x dx

⌠ x arcsin x ⌠ sin x cos x


5.  dx 12. ⌡ 1 - cos x dx
⌡ 1 - x2

⌠ cotg3 x ⌠ 3 - cotg2 x
6. ⌡ cosec x dx 13.  dx
⌡ cosec2 x

⌠ 4x2(3x - 1) ⌠ ln2 x
7.  dx 14.  dx
⌡ 4x2 + 1 ⌡ x2

André Lévesque 2 - 128


Problèmes de révision (première série)

Réponses aux problèmes de révision (première série)

1. x tg x - ln|sec x| + C

2. - 2x - x2 + 4 arcsin(x - 1) + C
1 1
3. - + C ou - + C
2 tg2 x 2 sin2 x

2 3 2
4. 3 x + x + 3 (1 + x2)3 + C

5. - 1 - x2 arcsin x + x + C

6. - cosec x - sin x + C
3 2 1 3 2
7. 2 x - x + 2 arctg 2x - 8 ln|4x + 1| + C
1 1 1
8. 4 6 8
12 sin 3x - 9 sin 3x + 24 sin 3x + C
1 1
ou - 18 cos6 3x + 24 cos8 3x + C

3 1
9. tg x - 2 x + 4 sin 2x + C

7 5 3x + 4
10. ln|3x2 + 8x + 7| - 5 arctg 5  + C

2 3
11. - 5 sin 3x sin 2x - 5 cos 3x cos 2x + C

12. ln|sin x| + ln|cosec x - cotg x| + cos x + C

13. x - sin 2x + C

ln2 x 2 ln x 2
14. - x - x - x + C

André Lévesque 2 - 129


Problèmes de révision (deuxième série)

Problèmes de révision (deuxième série)


pour résoudre les problèmes 1 à 35 1. ⌡ sec2 4x tg5 4x dx 11. ⌠ 2
⌡ ( ex/3 - e-x/3) dx
utiliser au besoin ce qui a été vu
depuis le début du chapitre

⌠ dx ⌠ 2x + 5
2. ⌡ 4x2 - 9 12. ⌡ 2 dx
x + 2x + 5

⌠ 3 ⌠ 1 + e-2x
3. ⌡ x2 (3x + 2)4 dx 13. 
⌡ dx
e2x

⌠ ⌠ x2 + 1
4. ⌡ arcsin 2x dx 14.  dx
⌡ (x + 1)3

⌠ dx ⌠ x + ln x
5.  15. ⌡ x dx
⌡ -x - x2

⌠ x2

6. ⌡ tg5 x dx 16. 
⌡ 4 - 1 dx

⌠ ⌠ dx
7. ⌡ ln(2x + x2) dx 17. 
⌡ (x + 2) 1 + 4x + x 2

⌠ ⌠ sec5 x
8. ⌡ 3 - 2x - x2 dx 18. ⌡ cosec x dx

⌠ (1 + 3 cos 2x)2 ⌠ x3
9. ⌡ sin 2x dx 19.  dx
⌡ 9x2 + 4

⌠ 3x2 + 5x ⌠ sin2 x cos x


10.  2 dx 20.  dx
⌡ (x - 1)(x + 1) ⌡ sin2 x - 4

André Lévesque 2 - 130


Problèmes de révision (deuxième série)

⌠ x+1 ⌠ x2
21.  dx 28.  dx
⌡ 2+ x ⌡ (x2 + 8)3

⌠ ⌠ arctg x
22. ⌡ x8 sin x3 dx 29.  dx
⌡ x (1 + x)

⌠ ⌠ arctg x
23. ⌡ tg x sec x dx 30. ⌡ dx
x2

⌠ 1 + sin 3x ⌠ x ln x
24. ⌡ 1 - sin 3x dx 31.  dx
⌡ x2 - 4

⌠ 3x2 + 7 ⌠ y4 + 8
25.  3 dx 32.  3 dy
⌡ x + x2 - 2 ⌡ y + 2y2

⌠ sin5 y ⌠ 16 + x2
26.  dy 33. 
⌡ dx
⌡ cos y x4

⌠ 3x - 2 ⌠ 2x3 + 5x - 1
27. ⌡ dx 34.  4 dx
1 - 6x + 9x2 ⌡ x + 2x2 + 1

35. D’après un politicologue, le taux de variation du pourcentage P de


popularité d’un candidat à une élection est donné par l’équation
dP
dt = kP(1 - P)
Si au début de la campagne électorale, 20 % des électeurs sont en
faveur de ce candidat et qu’un mois après cette proportion passe à
30 %,
a) après combien de mois le pourcentage de popularité du
candidat sera-t-il de 40 % ?
b) Si les élections avaient lieu trois mois après le début de la
campagne électorale, le candidat pourrait-il espérer remporter
l’élection ?

André Lévesque 2 - 131


Problèmes de révision (deuxième série)

Réponses aux problèmes de révision (deuxième série)

tg6 4x
1. 24 + C

2.
1  2x - 3 
12 ln  2x + 3 + C

1 3 2 3 4 3
3. 13 - 10 + 7
117 (3x + 2) 45 (3x + 2) 63 (3x + 2) + C
1 3 1 3 1 3
ou 7 x2 (3x + 2)7 - 35 x3 (3x + 2)10 + 455 (3x + 2)13 + C

1 - 4x2
4. x arcsin 2x + 2 + C

5. arcsin (2x + 1) + C

tg4 x tg2 x
6. 4 - 2 + ln |sec x| + C
sec4 x
ou 4 - sec2 x + ln |sec x| + C

7. x ln(2x + x2) - 2x + 2 ln|x + 2| + C

x + 1 x + 1
8. 2 arcsin  2  +  2  3 - 2x - x2 + C

9
9. 5 ln|cosec 2x - cotg 2x| + 3 ln|sin 2x| + 2 cos 2x + C

1
10. ln | (x - 1)2(x + 1)| - x + 1 + C

3 2x/3
11. 2( e - e-2x/3 ) - 2x + C

3 x + 1
12. ln | x2 + 2x + 5 | + 2 arctg  2  + C

1
13. -3 (1 + e-2x)3 + C

2 4
14. 3
3 ( x + 1) - 4 x + 1 - x+1
+ C

1 2
15. 2 ln x + 2 x + C

André Lévesque 2 - 132


Problèmes de révision (deuxième série)

x
16. 4 x2 - 4 - ln  x + x2 - 4  + C

1 x+2
17. arcsec  + C
3  3 

sec4 x tg2 x tg4 x


18. 4 + C ou 2 + 4 + C

(9x2 + 4)3 4 9x2 + 4


19. 243 - 81 + C

20. sin x + ln|sin x - 2| - ln|sin x + 2| + C

  2 + x5 
 
4  2 + x  + C
3
21. 5 -  2 + x + 2

1
22. 3 3 3 6 3
3 ( 2 cos x + 2x sin x - x cos x ) + C

23. 2 sec x + C
2 2
24. 3 tg 3x + 3 sec 3x - x + C

25. ln (x - 1)2 x2 + 2x + 2  - 4 arctg(x + 1) + C

4 2
26. -2 cos y + 5 (cos y)5 - 9 (cos y)9 + C

1 1
27. 3 ln |1 - 3x | - 3(1 - 3x) + C

 x2 + 8 + x  x
28. ln   - + C
 2 2  x2 + 8

2
29. ( arctg x) + C

arctg x  x 
30 - x + ln  2  + C
 x +1

x2 - 4 + 2 arcsec  2  + C
x
31. x2 - 4 ln x -

 x2 - 4 
ou x2 - 4 ln x - x2 - 4 + 2 arctg  2  + C

André Lévesque 2 - 133


Problèmes de révision (deuxième série)

y2 4 (y + 2)3
32. 2 - 2y - y + 2 ln  y  + C

(16 + x2)3
33. - + C
48x3
3 1 x
34. ln(x2 + 1) - - 2 arctg x - + C
2(x2 + 1) 2(x2 + 1)

35. a) 1,82 mois


b) oui car le pourcentage de sa popularité sera alors de 55,74 %

André Lévesque 2 - 134