Vous êtes sur la page 1sur 31

REPUBLIQUE DE MADAGASCAR Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana

OFFICE NATIONAL DE NUTRITION

MINISTÈRE DE LA SANTÉ DU PLANNING FAMILIAL ET DE LA PROTECTION SOCIALE

PNSAN

ENQUETES NUTRITIONNELLES DANS LES DISTRICTS DE MAROANTSETRA / ANTALAHA

MADAGASCAR

RAPPORT FINAL

Février 2008

1. Contexte

RESUME

Suite aux passages du cyclone INDLALA en Mars 2007, les Districts de Maroantsetra et d’Antalaha ont été sujets à des inondations détruisant une grande partie des cultures vivrières et de rente.

Une semaine après le passage du cyclone, des distributions de masse de vivres à base de riz, de haricots et d’huile, ont été effectuées par l’ONG CARE en collaboration avec le PAM. Dans le District d’Antalaha, 3 communes les plus atteintes ont pu bénéficier de cette aide alimentaire durant 1 mois, il en était de même pour 7 communes du District de Maroantsetra.

A partir du mois de Mai 2007 et suite à cette distribution de masse, des travaux VCT ont été réalisés ainsi qu’une

distribution de vivres plus ciblée. Les bénéficiaires étaient les femmes mères de famille, les mères célibataires, les personnes âgées de plus de 60 ans, les familles nombreuses de plus de 4 enfants et les personnes handicapées.

Ces travaux VCT étaient de type réhabilitation de pistes, aménagement de périmètres agricoles, de barrages hydrauliques et ont concerné 7 communes les plus touchées du District de Maroantsetra (à savoir Ankofa, Ambinanitelo, Anjanazana, Anjahana, Andranofotsy, Antakotako et Manambolo) et 16 communes sur les 17 du District d’Antalaha (sauf la commune de Vinanitelo).

En parallèle de ces activités, des semences de riz et de haricots, et des plantes potagères ont été distribuées aux mêmes cibles afin d’assurer une relance agricole.

Tous ces types d’appui ont pris fin en Octobre 2007, et en Novembre 2007 l’ONG CARE a mis en place une deuxième phase du projet qui prendra fin en juin 2008. Ce nouveau projet est basé sur l’extension des zones de couverture des interventions vers les fokontany non ciblés lors de la première phase et sur l’amélioration des variétés de semences.

Compte tenu de ce contexte et afin de pouvoir évaluer les impacts du projet d’ici 6 mois, une évaluation préliminaire de la situation nutritionnelle des communautés devait être effectuée. Deux enquêtes nutritionnelles ont donc été réalisées, l’une du 14 au 22 février 2008 pour le District de Maroantsetra et l’autre du 23 Février au 4 Mars 2008 pour

le District d’Antalaha.

2. But et objectifs des enquêtes

Les enquêtes nutritionnelles visaient à fournir des données de base sur la situation nutritionnelle des populations des

2 districts ciblés afin dévaluer l’impact des interventions mises en place par CARE en fin de projet. Les objectifs des enquêtes

étaient les suivants :

Estimer la prévalence de la malnutrition aiguë globale chez les enfants de 6 à 59 mois ;

Estimer la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de 6 à 59 mois ;

Estimer la prévalence de l’insuffisance pondérale chez les enfants de 6 à 59 mois ;

Estimer le taux de mortalité rétrospective brute et chez les enfants de 6 à 59 mois ;

Estimer le taux de couverture vaccinale BCG et anti-rougeoleuse pour les enfants de 9 à 59 mois ;

Estimer le taux de la supplémentation en Vitamine A chez les enfants âgés entre 6 et 59 mois et le taux de déparasitage chez les enfants âgés entre 12 et 59 mois ;

1

3.

Méthodologie pour les enquêtes

Les enquêtes nutritionnelles ont été conçues de telle façon qu’elles soient représentatives de la population des districts de Maroantsetra et d’Antalaha. Pour que les indicateurs soient statistiquement fiables, le logiciel Nutrisurvey de la méthodologie SMART a été utilisé pour le tirage aléatoire de l’échantillon. Trente (30) grappes avaient été tirées au hasard parmi la population de 182 Fokontany des 16 communes d’Antalaha et trente grappes aussi parmi les 161 Fokontany des 18 communes de Maroantsetra en utilisant la méthode des probabilités proportionnelles à la taille de la population.

Les échantillons enquêtés étaient :

pour le District de Maroantsetra : 900 ménages, 1140 enfants de 6 à 59 mois pour l’anthropométrie et 4301 personnes pour la mortalité ;

pour le District d’Antalaha : 900 ménages, 1137 enfants de 6 à 59 mois pour l’anthropométrie et 4472 personnes pour la mortalité.

Conformément aux outils proposés pour la méthodologie SMART, une fiche anthropométrique simple a été utilisée pour le volet nutrition et deux autres fiches (une pour chaque ménage et une autre pour chaque grappe) ont été utilisées pour le volet mortalité.

La collecte des données s’est déroulée du 16 au 21 février 2008 pour le District de Maroantsetra et du 25 au 3 Mars 2008 pour Antalaha après 2 jours de formation théorique et pratique au niveau de chaque Chef-lieu de District.

Pour chaque enquête, il y avait 5 équipes composées chacune de 3 personnes dont 2 mesureurs et un superviseur provenant de l’équipe nationale SMART. Les enquêtes ont été coordonnées et supervisées par l’ONN, le Service de la Nutrition du MINSANPFPS et le PNSAN.

4. Résultats principaux

a) Fiabilité des données

Pour le District de Maroantsetra :

Les résultats du contrôle de qualité montrent qu’il n’y a pas de préférence pour une décimale spécifique dans les valeurs du poids et de la taille indiquant que les mesures ont été prises avec la précision nécessaire de 100 g pour le poids et de 1 mm pour la taille. Il en est de même pour la détermination de l’age des enfants, aucun biais n’a été constaté vers les âges ronds. D’autre part, l’écart type de la distribution du poids/taille en z-scores qui est de 0.908 est comprise entre les limites acceptables de 0.80 à 1.2 z-scores. De plus, l’écart type de la distribution de la taille/age qui est de 1.107 est comprise entre les limites acceptables de 1.10 et 1.30z-scores.

Pour le District d’Antalaha :

Les résultats du contrôle de qualité montrent qu’il n’y a pas de préférence pour une décimale spécifique dans les valeurs du poids et de la taille indiquant que les mesures ont été prises avec la précision nécessaire de 100 g pour le poids et de 1 mm pour la taille. Comme pour le District de Maroantsetra, il n’y a pas de biais pour la détermination des ages et aucune préférence pour les âges ronds. D’autre part, l’écart type de la distribution du poids/taille en z-scores qui est de 0.873 est comprise entre les limites acceptables de 0.80 à 1.2 z-scores. De plus, l’écart type de la distribution de la taille/age qui est de 1.155 est comprise entre les limites acceptables de 1.10 et 1.30z-scores.

2

b) Prévalence de la malnutrition aiguë en z-scores

Pour le District de Maroantsetra :

 

Prévalence

Intervalle de Confiance à 95%

Malnutrition aiguë globale P/T<-2 z-scores et/ou oedèmes

11.1

%

8.7

%- 13.4%

Malnutrition aiguë sévère P/T<-3 z-scores et/ou oedèmes

0.5

%

0.1

% -

1.0%

Pour le District d’Antalaha :

 

Prévalence

Intervalle de Confiance à 95%

Malnutrition aiguë globale P/T<-2 z-scores et/ou oedèmes

12.0%

9.8

%- 14.1 %

Malnutrition aiguë sévère P/T<-3 z-scores et/ou oedèmes

0.8

%

0.33 % -1 .3 %

c) Prévalence du retard de croissance en z-scores

Pour le District de Maroantsetra :

 

Prévalence

Intervalle de Confiance à 95%

Malnutrition chronique globale T/A<-2 z-scores

35.8

%

31.2% - 40.4 %

Malnutrition chronique sévère T/A<-3 z-scores

11.4%

8.6% - 14.2 %

Pour le District d’Antalaha :

 

Prévalence

Intervalle de Confiance à 95%

Malnutrition chronique globale T/A<-2 z-scores

38. 1%

34.0

% - 42.0%

Malnutrition chronique sévère T/A<-3 z-scores

12.0

%

8.7 % - 15.4 %

d) Prévalence de l’insuffisance pondérale

Pour le District de Maroantsetra :

 

Prévalence

Intervalle de Confiance à 95%

Insuffisance pondérale P/A<-2 z-scores

globale

40.4

%

35.8%- 45.0 %

Insuffisance pondérale T/A<-3 z-scores

sévère

8.3

%

6.0% - 10.7 %

3

Pour le District d’Antalaha :

 

Prévalence

Intervalle de Confiance à 95%

Insuffisance pondérale P/A<-2 z-scores

globale

46.4 %

42.5 %- 50 .3%

Insuffisance pondérale T/A<-3 z-scores

sévère

10.5 %

8.1 % - 13.0 %

e) Taux de mortalité rétrospective

Pour le District de Maroantsetra :

 

Taux

Intervalle de Confiance à 95%

Mortalité brute (population totale) Nombre de décès/10,000 personnes/jour

0.11

0.01

– 0.20

Mortalité enfants 0-59 mois Nombre de décès/10,000 enfants/jour

0.19

0.09

- 0.46

 

Taux

Intervalle de Confiance à 95%

Mortalité brute (population totale) Nombre de décès/10,000 personnes/jour

0.16

0.05

– 0 .28

Mortalité enfants 0-59 mois Nombre de décès/10,000 enfants/jour

0.09

0.09

– 0 .26

Pour le District d’Antalaha :

f) Taux de couverture vaccinale

Pour le District de Maroantsetra : Le taux de couverture en BCG pour les enfants de 6 à 59 mois est de 94 % et pour la vaccination anti-rougeoleuse il est de 88.6% pour les enfants de 9 à 59 mois.

Pour le District d’Antalaha : Le taux de couverture en BCG pour les enfants de 6 à 59 mois est de 90% et pour la vaccination anti-rougeoleuse il est de 75% pour les enfants de 9 à 59 mois.

g) Supplémentation en vitamine A et déparasitage

Pour le District de Maroantsetra : lors de dernière campagne de la Semaine de la Santé de la Mere et de l’Enfant (SSME) en octobre 2007, le taux de supplémentation en Vitamine A est 88.6% et celui du déparasitage est de 89.9%.

Pour le District d’Antalaha : le taux de supplémentation en vitamine A est de 81.1% et celui du déparasitage est de

79.8%.

5. Conclusion et recommandations

La prévalence de la malnutrition aiguë globale (MAG) estimée à 11% pour le District de Maroantsetra et 12% pour le District d’Antalaha n’était pas indicative d’une urgence nutritionnelle. Il en était de même pour le taux de mortalité rétrospective brute et des enfants de moins de 5 ans des 2 Districts qui se trouvaient en dessous des seuils d’urgence.

La situation nutritionnelle des 2 Districts demeurait toutefois préoccupante au vu de la situation de sécurité alimentaire qui prévalait dans ces communes au moment de l’enquête. Il est important de noter que les enquêtes ont été réalisées durant une période qui aurait du être une période d’abondance, mais du fait des séries d’aléas climatiques

4

qu’ont subi les 2 Districts au début de l’année 2007, les récoltes n’étaient pas bonnes et la période de soudure est alors apparue plus précocement. De plus, 2007 apparaît comme une mauvaise année pour les produits de rente, en particulier la vanille qui constitue la principale source de revenu de la population pour le district d’Antalaha et le girofle pour Maroantsetra.

La prévalence du retard de croissance était élevée dans les deux districts enquêtés, avec 36% pour Maroantstra et 38% pour Antalaha mais elle se situait néanmoins en dessous de la prévalence nationale du retard de croissance estimé à 48% par l’EDS 2003/4. La prévalence de l’insuffisance pondérale était également élevée avec 40% pour Maroantsetra et 46% pour d’Antalaha, et similaire à la prévalence nationale de l’insuffisance pondérale estimée à 40% par l’EDS 2003/4.

La couverture vaccinale du BCG était élevé pour les 2 Districts avec un taux de 90% pour Antalaha et de 94% pour Maroantsetra ce qui était indicatif d’un bon niveau d’utilisation du PEV dans ces districts. Par contre, la couverture vaccinale antirougeoleuse était relativement bas, avec 75% pour Antalaha et 89% pour Maroantsetra, et inférieure aux recommandations internationales stipulant une couverture d’au moins 90%, En ce qui concerne la supplémentation en Vitamine A et le déparasitage lors de la dernière SSME d’octobre 2007, les taux étaient relativement élevés avec respectivement 89% et 90% pour le district de Maroantsetra, et 81% et 80% pour le district d’Antalaha.

Au vu des résultats de ces 2 enquêtes, les actions suivantes sont recommandées :

- Faire un suivi étroit de la situation de sécurité alimentaire dans les mois à venir, en particulier au moment de la

prochaine récolte de riz attendu en mai, afin d’anticiper toute détérioration de la sécurité alimentaire des ménages et

du statut nutritionnel de la population ;

- En cas de détérioration de la situation mettre en place ou étendre les filets de sécurité alimentaire (ACT ou VCT) afin d’améliorer transitoirement l’accessibilité des ménages à la nourriture et de prévenir une détérioration de l’état nutritionnel de la population, en priorisant les familles les plus vulnérables, tout en promouvant la relance agricole (réhabilitation des canaux d’irrigation, culture maraîchère…) ;

- Faire une analyse approfondie des causes structurelles de la malnutrition qui permettront d’identifier les interventions les plus appropriées pour s’attaquer aux causes sous-jacentes de la malnutrition chronique sur le long terme ;

- Améliorer la couverture des interventions à haut impact sur le statut nutritionnel telles que la supplémentation en vitamine A et le déparasitage ;

- Faire une évaluation en fin de parcours du programme en répétant ces enquêtes nutritionnelles sur les mêmes zones géographiques en utilisant la même méthodologie.

5

1- INTRODUCTION

Située entre les 12 ème et 24 ème parallèles et séparée du continent africain par le Canal de Mozambique, l’île de Madagascar s’étend sur une longueur de 1 600 km du nord au sud, couvrant une superficie de 587 041 km2. Le territoire est divisé en 22 Régions dont celle de Sava et d’Analanjirofo. La population malgache est en majorité jeune :

les personnes de moins de 15 ans représentent près de la moitié de la population alors que celles âgées de 65 ans et plus comptent pour à peine 3 % (EDS 2003-2004).

Les 2 Districts sont situés dans la partie Nord Est de l’île. Le District d’Antalaha se trouve dans la Région de Sava. Il compte 281 127 habitants répartis dans 16 communes ou 182 Fokontany. Quand au district de Maroantsetra, il fait partie de la Région d’Analanjirofo et compte 204 707 habitants répartis dans 161 Fokontany des 18 communes.

D’après l’enquête EDS de 2003-2004, 48 % des enfants malgaches de moins de cinq ans souffraient d’un retard de croissance (taille/âge) au niveau national, 13% d’émaciation (poids/taille) et 42% d’insuffisance pondérale (poids/âge).

2- JUSTIFICATION DES ENQUETES

Suite aux passages du cyclone INDLALA au cours du premier trimestre 2007, les Districts de Maroantsetra et d’Antalaha ont été sujets à des inondations détruisant une grande partie des cultures vivrières et de rente.

Une semaine après le passage du cyclone, des distributions de masse de vivres à base de riz, de haricots et d’huile, ont été effectuées par l’ONG CARE en collaboration avec le PAM. Dans le District d’Antalaha, 3 communes les plus atteintes ont pu bénéficier de cette aide alimentaire durant 1 mois, il en était de même pour 7 communes du District de Maroantsetra.

A partir du mois de Mai 2007 et suite à cette distribution de masse, des travaux VCT ont été réalisés ainsi qu’une

distribution de vivres plus ciblée. Les bénéficiaires étaient les femmes mères de famille, les mères célibataires, les personnes âgées de plus de 60 ans, les familles nombreuses de plus de 4 enfants et les personnes handicapées.

Ces travaux VCT étaient de type réhabilitation de pistes, aménagement de périmètres agricoles, de barrages hydrauliques et ont concerné 7 communes les plus touchées du District de Maroantsetra (à savoir Ankofa, Ambinanitelo, Anjanazana, Anjahana, Andranofotsy, Antakotako et Manambolo) et 16 communes sur les 17 du District d’Antalaha (sauf la commune de Vinanitelo).

En parallèle de ces activités, des semences de riz et de haricots, et des plantes potagères ont été distribuées aux mêmes cibles afin d’assurer une relance agricole.

Tous ces types d’appui ont pris fin en Octobre 2007, et en Novembre 2007 l’ONG CARE a mis en place une deuxième phase du projet qui prendra fin en juin 2008. Ce nouveau projet est basé sur l’extension des zones de couverture des interventions vers les fokontany non ciblés lors de la première phase et sur l’amélioration des variétés de semences.

Compte tenu de ce contexte et afin de pouvoir évaluer les impacts du projet d’ici 6 mois, une évaluation préliminaire de la situation nutritionnelle des communautés devait être effectuée. Deux enquêtes nutritionnelles ont donc été réalisées, l’une du 14 au 22 février 2008 pour le District de Maroantsetra et l’autre du 23 Février au 4 Mars 2008 pour

le District d’Antalaha.

6

3

- OBJECTIFS

3.1. Objectif global

Les enquêtes nutritionnelles visaient à fournir des données de base sur la situation nutritionnelle des populations des

2 districts ciblés afin d’évaluer l’impact des interventions mises en place par CARE en fin de projet.

3.2. Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques des enquêtes étaient les suivants :

Estimer la prévalence de la malnutrition aiguë globale chez les enfants de 6 à 59 mois ;

Estimer la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de 6 à 59 mois ;

Estimer la prévalence de l’insuffisance pondérale chez les enfants de 6 à 59 mois ;

Estimer le taux de mortalité rétrospective brute et chez les enfants de 6 à 59 mois ;

Estimer le taux de couverture vaccinale BCG et anti-rougeoleuse pour les enfants de 9 à 59 mois ;

Estimer le taux de la supplémentation en Vitamine A chez les enfants âgés entre 6 et 59 mois et le taux de déparasitage chez les enfants âgés entre 12 et 59 mois.

4

- MÉTHODOLOGIE

4.1. Couverture géographique et population cible

Les enquêtes nutritionnelles ont été conçues de telle façon qu’elles soient représentatives de la population des 182 Fokontany/16 communes du District d’Antalaha et des 161 Fokontany/18 communes. L’unité d’observation était les enfants de 6 à 59 mois pour l’anthropométrie et les ménages avec ou sans enfants pour la mortalité.

4.2. Plan de sondage

L’échantillonnage en grappes a été retenu pour ces 2 enquêtes nutritionnelles. La base de sondage était la liste des 182 Fokontany de chacune des 16 communes du district d’Antalaha et celle des 161 Fokontany des 18 communes du District de Maroantsetra ainsi que la taille de leur population obtenue à partir des informations recueillies auprès des Autorités administratives des Districts.

4.2.1. Procédure de tirage

Les enquêtes par grappe exigent un échantillonnage à deux degrés. L’unité primaire de sondage est la grappe, l’unité secondaire est le ménage.

Premier degré de sondage : la grappe. La grappe est l’unité géographique de l’enquête : c’est un Fokontany au sein de la commune. Les 30 grappes enquêtées avaient été sélectionnées de façon aléatoire, en utilisant la technique des probabilités proportionnelles à la taille de la population, c'est-à-dire que le nombre de grappes attribué à chaque zone était proportionnel à la taille de la

7

population de la zone concernée. La base de sondage et la liste des grappes sélectionnées sont données en annexes.

Deuxième degré de sondage : le ménage Les enquêteurs avaient défini les limites du Fokontany à l’aide d’un guide issu de la communauté. A partir des limites du Fokontany, tous les ménages ont été dénombrés par un système de balayage et un pas de sondage a été calculé (nombre total de ménages / nombre de ménages à enquêter) et les ménages à enquêter ont été sélectionnées de façon systématique à partir de ce pas de sondage.

Pour le volet anthropométrie : tous les enfants âgés de 6 à 59 mois des ménages sélectionnés ont été mesurés et pesés ;

Pour le volet mortalité : tous les ménages sélectionnés, y compris ceux ne comptant pas d’enfants éligibles pour l’enquête anthropométrique, ont été interviewés.

4.2.2. La taille de l’échantillon

Pour le District de Maroantsetra :

 

Anthropométrie

Mortalité

Population enfants

 

36 862

36 862

Prévalence/taux attendu

 

40 %

0.5

Précision désirée

 

4 %

0.5

Effet de grappe

 

2

2

Période de rappel

   

110

Taille

de

l’échantillon

en

 

1364

nombre d’enfants

Taille de l’échantillon en nombre de ménages*

1135

903

Nombre d’enfants

     

par grappe

 

38

Nombre de ménages à tirer au hasard par grappe

 

30

8

Pour le District d’Antalaha

 

Anthropométrie

Mortalité

Population enfants

 

50 603

50 603

Prévalence/taux attendu

 

40 %

0.5

Précision désirée

 

4 %

0.5

Effet de grappe

 

2

2

Période de rappel

   

110

Taille

de

l’échantillon

en

 

1370

nombre d’enfants

Taille de l’échantillon en nombre de ménages*

1140

913

Nombre d’enfants

     

par grappe

 

38

Nombre de ménages à tirer au hasard par grappe

 

30

4.3. Fiches de collecte des données

Une fiche anthropométrique simple a été utilisée pour le volet nutrition et deux autres fiches (une pour chaque ménage et une autre pour chaque grappe) ont été utilisées pour le volet mortalité.

Les informations collectées étaient les suivantes :

Pour l’enquête anthropométrique :

Sexe de l’enfant ;

Date de naissance et/âge en mois ;

Poids (en kg) et Taille (en cm) ;

Présence d’oedèmes ;

PB en cm ;

Supplémentation en Vitamine A lors de la dernière SSME ;

Déparasitage lors de la dernière SSME;

La morbidité au cours des 15 derniers jours ;

Vaccination contre la rougeole et le BCG.

9

Pour l’enquête de mortalité :

Nombre de personnes (total et chez les enfants de moins de 5 ans) composant le ménage le jour de l’enquête ;

Nombre de personnes (total et chez les enfants de moins de 5 ans) arrivées dans le ménage après le 1

Novembre 2007 (fête des morts) (naissances exclues) Nombre de personnes (total et chez les enfants de moins de 5 ans) parties du ménage après le 1 Novembre

2007 (fête des morts) (décès exclus) ; Nombre des naissances ;

Nombre des décès (total et chez les enfants de moins de 5 ans).

4.4. Déroulement de l’enquête

4.4.1. Équipe de coordination

L’équipe de coordination était constituée d’un représentant de l’Office National de Nutrition (ONN), du Ministère de la Santé et du Planning Familial et du Programme National de Surveillance Alimentaire et Nutritionnelle (PNSAN) du Ministère de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique (MENRS) pour chacune des 2 enquêtes.

4.4.2. Formation sur la méthodologie de l’enquête

Avant d’entamer l’étape de la collecte des données, tous les agents impliqués dans cette enquête avaient reçu une formation sur les mesures anthropométriques, la détermination de l’âge des enfants, le dénombrement et le remplissage des questionnaires. Cette formation a été donnée par les équipes de coordination de l’enquête. Une journée de prise des mesures anthropométriques au niveau d’un site PNNC/SEECALINE a bouclé la formation.

La session de formation au niveau des chefs lieu de District a duré 2 jours et s’est déroulée comme suit :

1 jour de recyclage en salle ½ journée de training pour tester la fiabilité et la variabilité des mesures afin de constituer les équipes ½ journée pour le débriefing suite au pré test sur le terrain et mise au point finale sur le déroulement du travail sur le terrain.

4.4.3. Collecte des données

La collecte des données s’est déroulée du 16 au 21 Février 2008 pour le District de Maroantsetra et du 25 Février au 3 Mars 2008 pour le District d’Antalaha. Les données ont pu être saisies à la fin de chaque journée tel que le suggère la méthodologie SMART et aucune grappe n’a nécessité une correction sur le terrain.

Chaque équipe était composée de 3 personnes dont 2 enquêteurs et un superviseur de l’équipe nationale SMART. Ce dernier a veillé au bon déroulement du travail sur le terrain et a effectué les interviews et le remplissage de tous les questionnaires. Les mesureurs se chargeaient seulement des mesures anthropométriques.

Techniques de mesure:

Date de naissance/age: La date de naissance avait été relevée à partir d’un document au nom de l’enfant ou bien elle avait été donnée par la mère ou la personne qui s’occupe de l’enfant. Cependant, lorsque la date de naissance est inconnue, l’enquêteur a essayé de l’estimer avec l’aide du parent ou du moins estimer l’âge en mois à l’aide d’un calendrier des événements locaux.

Poids: Les enfants avaient été pesés à l’aide d’une balance de type Salter d’une capacité de 25 kg et graduée au 100

10

grammes près. Chaque jour ou avant le début des mesures dans chaque village, les balances avaient été vérifiées grâce à un poids de référence afin de garantir leur bon fonctionnement.

Taille: La taille a été mesurée à l’aide d’une toise graduée à 0,1 cm près chez tous enfants sauf les handicapés. Les enfants âgés de 2 ans et plus avaient été mesurés debout. La tête, les épaules, les fesses et les talons touchant la toise. L’enfant regardant droit devant lui et les genoux maintenus droits. Quant aux enfants âgés de moins de 2 ans, ils avaient été mesurés couchés. L’enfant est placé au milieu de la toise, le corps tendu en maintenant les épaules et les genoux contre le bois. Les talons touchant le curseur.

Oedèmes bilatéraux : Une pression avec le pouce pendant 3 secondes (compter 1-0-2-1, 1-0-2-2, 1-0-2-3) a été appliquée sur le dos des deux pieds en même temps. Si un godet persiste sur les 2 pieds, l’enfant présente des oedèmes de malnutrition. Si l’enfant présente un oedème sur un seul pied, il n’a pas été enregistré comme ayant des oedèmes bilatéraux.

4.4.4. Analyse des données

L’analyse des données a été réalisée à l’aide du logiciel Nutrisurvey version décembre 2007. Pour certaines analyses complémentaires, le logiciel SPSS (version 13) a été utilisé.

4.5. Évaluation de l’état nutritionnel

4.5.1. Mesures anthropométriques et Indices nutritionnels

Le poids pour la taille (P/T) est utilisé pour évaluer l’état d’amaigrissement, qui dans les urgences est principalement le résultat d’un manque d’accès à une alimentation suffisante et équilibrée. L’organisme est alors contraint de consommer ses propres réserves (muscles et tissu adipeux) pour satisfaire à ces besoins en énergie et en nutriments. Une maigreur excessive s’appelle l’émaciation ou « la malnutrition aiguë ». Le poids pour la taille reflète le présent nutritionnel de l’enfant ; c’est l’indice de choix dans les situations d’urgence.

La taille pour l’âge (T/A) est utilisée pour évaluer la croissance staturale. Un enfant ayant une taille très insuffisante pour un âge donné souffre d’un retard de croissance ou nanisme nutritionnel, encore appelé « malnutrition chronique ». Le retard de croissance est un long processus qui reflète le passé nutritionnel de l’enfant

Le poids pour l’âge (P/A) est un indice qui reflète soit l’émaciation, soit le retard de croissance, ou une combinaison des deux. En moyenne, 80% de la variation dans le poids pour âge est relatif au retard de croissance et 20% à l’émaciation. Il est principalement utilisé au niveau de la communauté pour suivre la croissance individuelle des enfants longitudinalement.

Le périmètre brachial (PB) est un très bon indicateur de l’amaigrissement. Il mesure directement les tissus de réserve, muscles et graisse sous cutanée, au niveau du bras et toute variation du PB reflète exclusivement la variation de ces deux tissus. Il n’existe pas de seuils acceptés universellement pour estimer la prévalence de la malnutrition avec le PB mais il permet d’identifier individuellement les enfants à risque de mortalité.

Les oedèmes nutritionnels : La présence d’oedèmes représente un facteur confondant et tout enfant présentant des oedèmes nutritionnels doit être considéré comme souffrant de malnutrition aiguë sévère quel que soit son poids pour la taille. Les oedèmes représentent une accumulation de liquides et augmentent donc le poids corporel, aussi le poids pour la taille n’est pas calculé pour les enfants présentant une malnutrition oedémateuse.

11

4.5.2.

Indicateurs nutritionnels

Les classifications des différents types de malnutrition sont données dans les tableaux ci-dessous.

Tableau 1 : Classification de la malnutrition aiguë définie par le P/T et les oedèmes

Classification

P/T exprimé en z-scores

P/T exprimé en % de la médiane

Malnutrition Aiguë Globale (MAG)

P/T < -2 z-scores et/ou œdèmes

P/T < 80% et/ou oedèmes

Malnutrition Aiguë Modérée (MAM)

-3 z-scores =< P/T < -2 z-scores

70% <= P/T < 80%

Malnutrition Aiguë Sévère (MAS)

P/T <-3 z-scores et/ou œdèmes

P/T < 70% et/ou œdèmes

Tableau 2 : Classification du retard de croissance défini par l’indice T/A

 

Classification

T/A exprimé en z-scores

T/A exprimé en % de la médiane

Global

<

-2 z-scores

 

<

90%

Modéré

< -2 z-scores à -3 z-scores

<

90% à 80%

Sévère

<

-3 z-scores

 

<

80%

Tableau 3 : Classification de l’insuffisance pondérale définie par l’indice P/A

 

Classification

P/A exprimé en z-scores

P/A exprimé en % de la médiane

Global

<

-2 z-scores

 

<

80%

Modéré

< -2 z-scores à -3 z-scores

<

80% à 60%

Sévère

<

-3 z-scores

 

<

60%

Tableau 4 : Valeurs seuil pour le PB

Valeurs de PB

Classification

PB < 11,0 cm

Malnutrition sévère

11,0 cm =< PB < 12,5 cm

Malnutrition modérée

PB >= 12,5 cm

Pas de malnutrition

4.6. Indicateurs pour la mortalité

Les deux indicateurs utilisés pour le volet mortalité de cette enquête sont : le Taux de mortalité brute (TMB) pour toute la population enquêtée et le Taux de mortalité rétrospective chez les moins de 5 ans (TME). Le logiciel Nutrisurvey permet de calculer automatiquement ces 2 taux. Les formules utilisées sont définis comme suit :

TMB = Nombre total de décès au cours de la période de rappel = Décès/10000 personnes/jour (Population totale mi-période/10000) x période rappel

TME = Nombre total de décès chez les enfants de 0-59 mois = Décès/10000 personnes/jour (Population enfants mi-période/10000) x période rappel

4.7. Contrôle de la qualité des enquêtes

4.7.1. Contrôle de qualité des échantillons

12

La distribution démographique des échantillons permet de déterminer si ces derniers sont biaisés en terme d’âge et de sexe, et s’ils sont représentatifs ou non de la population (6-59 mois) enquêtées. Dans les enquêtes nutritionnelles les classes d’âge, 6-17 mois, 18-29 mois, 30-41 mois, 42-53 mois et 54-59 mois sont construites autour des âges entiers afin de minimiser les biais dus aux déterminations approximatives et inexactes des âges en l’absence de date de naissance précise. La distribution par âge des échantillons ne doit pas être significativement différente d’une distribution typique pour les enfants dans les pays en voie de développement comme montré dans le tableau ci- dessous.

Tableau 5 : Distribution démographique typique (OMS, 2000)

 

Groupe d’âge

Proportion

 

6-17 mois

23,9%

18-29 mois

25,5%

30-41 mois

22,4%

42-53 mois

19,2%

54-59 mois

9,0%

Le cas échéant l’échantillon sera biaisé ce qui pourra résulter en une surestimation ou une sous-estimation de la prévalence de la malnutrition. En effet, les enfants les plus jeunes (6-29 mois) sont en général plus touchés par la malnutrition aiguë que les enfants plus âgés (30-59 mois). Aussi une sous représentation des groupes d’âge plus jeunes peut conduire à une prévalence plus basse que dans la réalité alors qu’une sous représentation des groupes plus âgés peut conduire à une prévalence plus élevée que dans la réalité.

De la même façon, la distribution par sexe des échantillons ne doit pas être significativement différent de celle attendue pour les enfants de 6-59 mois dans les pays en voie de développement et le ratio garçons :filles doit être

compris entre 0.9 et 1.1. Les conséquences d’un biais de sélection dans le sexe dépendront du contexte à savoir si l’un des sexes est plus enclin à être touchée par la malnutrition aiguë.

4.7.2. Contrôle de qualité des données anthropométriques

Le logiciel Nutrisurvey opère une série de contrôle standardisé afin d’évaluer la qualité des données anthropométriques. D’une part, les biais potentiels des mesures sont évalués en analyse la fréquence d’apparition des décimales finales des valeurs du poids et de la taille, les enfants devant être mesurés précisément au 100 g près pour le poids et au mm près pour la taille. L’apparition systématique d’une décimale spécifique, le plus souvent il y a une préférence vers les décimales 0 ou 5, indique un manque de précision et donc un manque de fiabilité pour les estimations de la prévalence de la malnutrition.

D’autre part, les caractéristiques de la courbe de distribution du poids/taille de l’échantillon, l’écart type, le degré de symétrie et le degré d’aplatissement, sont comparées à celles d’une distribution normale afin d’évaluer la fiabilité et de la vraisemblance des mesures anthropométriques. Une enquête de qualité acceptable doit avoir un écart type de la distribution P/T compris entre 0,8 et 1,2 z-scores alors que dans une enquête de très grande qualité, l'écart type est compris entre 0,9 et 1,1 et se rapproche de la valeur idéale de 1. La forme de la courbe de distribution du poids/taille est un autre indicateur de qualité des enquêtes, en particulier le degré de symétrie et d’aplatissement dont les valeurs doivent être proche de la valeur 0 comme dans une distribution normale et comprises dans les limites acceptables de -1 à +1. Une valeur positive pour la symétrie indique une longue queue sur la droite de la courbe alors qu’une valeur négative indique une longue queue sur la gauche de la courbe. Une valeur positive pour l’aplatissement indique une courbe relativement plate par rapport à une distribution normale alors qu’une valeur négative indique une courbe relativement pointue par rapport à une distribution normale.

13

5-

RESULTATS

5.1 Caractéristiques de l’échantillon

5.1.1. Profil démographique de l’échantillon

Le tableau 6 et 7 montrent qu’il n’y pas de biais dans la sélection de l’échantillon en terme de sexe : le ratio garçons/filles est compris entre les limites attendues de 0.9 à 1.1 pour les 2 Districts. Pour Maroantsetra, la représentation par tranche d’âge correspond aux normes internationales. Il en est de même pour le district d’Antalaha où il faut cependant noter une légère sous représentation de la tranche d’age 54-59 mois.

Tableau 6 : Distribution de l’âge et du sexe de l’échantillon : District de Maroantsetra

 

Garçons

Filles

Total

Ratio

 

N

%

N

%

N

%

G/F

6-17 mois

155

51.7

145

48.3

300

26.3

1.1

18-29 mois

151

53.5

131

46.5

282

24.7

1.2

30-41 mois

137

51.1

131

48.9

268

23.5

1.0

42-53 mois

112

51.6

105

48.4

217

19.0

1.1

54-59 mois

35

47.9

38

52.1

73

6.4

0.9

Total

590

51.8

550

48.2

1140

100.0

1.1

Tableau 7 : Distribution de l’âge et du sexe de l’échantillon : District d’Antalaha

 
 

Garçons

Filles

Total

Ratio

 

N

%

N

%

N

%

G/F

6-17 mois

168

51.9

156

48.1

324

28.4

1.1

18-29 mois

145

49.7

147

50.3

292

25.6

1.0

30-41 mois

132

55.9

104

44.1

236

20.7

1.3

42-53 mois

119

52.4

108

47.6

227

19.9

1.1

54-59 mois

22

36.7

38

63.3

60

5.3

0.6

Total

586

51.4

553

48.6

1139

100.0

1.1

5.1.2. Qualité des données anthropométriques

Les résultats du contrôle de qualité sont présentés dans le tableau suivant :

Tableau 8 : Résultats du contrôle de qualité des données anthropométriques

 

District de Maroantsetra

District d’Antalaha

Décimales Poids

Pas de biais

Pas de biais

Décimales Taille

Pas de biais

Pas de biais

Distribution age

Pas de biais

Pas de biais

Ecart Type : courbe P/T

0.908

0.873

Symétrie courbe P/T

0.338

0.386

14

Aplatissement courbe P/T

0.521

1.190

Ecart Type courbe T/A

1.107

1.155

Pour le District de Maroantsetra :

Les résultats du contrôle de qualité montrent qu’il n’y a pas de préférence pour une décimale spécifique dans les valeurs du poids et de la taille indiquant que les mesures ont été prises avec la précision nécessaire de 100 g pour le poids et de 1 mm pour la taille. Il en est de même pour la distribution des ages. D’autre part, l’écart type de la distribution du poids/taille en z-scores qui est de 0.908 est comprise entre les limites acceptables de 0.80 à 1.2 z- scores, la distribution du poids/taille est symétrique avec une valeur comprise entre -1 et +1, de même que le degré d’aplatissement.

Pour le District d’Antalaha :

Les résultats du contrôle de qualité montrent aussi qu’il n’y a pas de préférence pour une décimale spécifique dans les valeurs du poids et de la taille indiquant que les mesures ont été prises avec la précision nécessaire de 100 g pour le poids et à 1mm pour les tailles. De même, pour la détermination des ages, on ne note aucun biais. D’autre part, l’écart type de la distribution du poids/taille en z-scores qui est de 0.873 est comprise entre les limites acceptables de 0.80 à 1.2 z-scores, la distribution du poids/taille est symétrique avec une valeur comprise entre -1 et +1, mais le degré d’aplatissement qui est de 1.190 est supérieure à +1, ce qui signifie que la courbe est plus pointue qu’une courbe normale.

5.2. Etat nutritionnel des enfants

5.2.1 Malnutrition aiguë

5.2.1.1. Prévalence de la malnutrition aigue en Z-scores

Tableau 9 : Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes par sexe, Maroantsetra

   

Total

Garçons

 

Filles

N

= 1140

N

= 590

N

= 550

Prévalence de la malnutrition globale (<-2 z-scores et/ou oedèmes)

(126) 11.1 % (IC 95%: 8.7 -13.4)

(73) 12.4 % (IC 95%: 9.2 – 15.5)

(53) 9.6% (IC 95%: 7.0 – 12.3)

Prévalence de la malnutrition modérée (<-2 z-scores et >=-3 z-scores)

(120) 10.5% (IC 95%: 8.2 -12.8)

(70)11.9 % (IC 95%: 8.8 –14.9)

(50) 9.1% (IC 95%: 6.7 -11.5)

Prévalence de la malnutrition sévère (<-3 z-scores et/ou oedèmes)

(6) 0.5 % (IC 95%: 0.1 -1.0 )

(3) 0.5% (IC 95%: 0.2 – 1.2)

(3) 0.5% (IC 95%:0.0 -1.1 )

La prévalence des oedèmes est de 0.0%.

Tableau 10 : Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes par sexe, Antalaha

   

Total

Garçons

 

Filles

N

= 1137

N

= 585

N

= 552

Prévalence de la malnutrition globale (<-2 z-scores et/ou oedèmes)

(136) 12.0 % (IC 95%: 9.8 -14.1)

(82) 14.0 % (IC 95%: 10.9 –

(54) 9.8% (IC 95%: 7.0 – 12.5)

 

17.2)

Prévalence de la malnutrition modérée (<-2 z-scores et >=-3 z-scores)

(127) 11.2% (IC 95%: 9.1 -13.2)

(72) 12.6 % (IC 95%: 9.6 –15.6)

(53) 9.6% (IC 95%: 6.9 -12.3)

Prévalence de la malnutrition sévère (<-3 z-scores et/ou oedèmes)

(9) 0.8 % (IC 95%: 0.3 -1.3)

(8) 1.4% (IC 95%: 0.5 – 2.2)

(1) 0.2% (IC 95%:0.2 -0.5)

15

La prévalence des oedèmes est de 0.0%.

Tableau 11: Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores (et/ou oedèmes) par âge, Maroantsetra

 

Emaciation sévère

Emaciation modérée (>= -3 et <-2 z-scores)

Normal (> = -2 z-scores)

 

(<-3 z-scores)

Oedèmes

Age

Total

N

%

N

%

N

%

N

%

(mois)

N

6-17

300

1

0.3

24

8.0

275

91.7

0

0.0

18-29

282

2

0.7

46

16.3

234

83.0

0

0.0

30-41

268

2

0.7

22

8.2

244

91.0

0

0.0

42-53

217

0

0.0

20

9.2

197

90.8

0

0.0

54-59

73

1

1.4

8

11.0

64

87.7

0

0.0

Total

1140

6

0.5

120

10.5

1014

88.9

0

0.0

Tableau 12 : Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores (et/ou oedèmes) par âge, Antalaha

 

Emaciation sévère

Emaciation modérée (>= -3 et <-2 z-scores)

Normal (> = -2 z-scores)

 

(<-3 z-scores)

Oedèmes

Age

Total

N

%

N

%

N

%

N

%

(mois)

N

6-17

324

2

0.6

37

11.4

285

88.0

0

0.0

18-29

290

3

1.0

47

16.2

240

82.8

0

0.0

30-41

236

4

1.7

15

6.4

217

91.9

0

0.0

42-53

227

0

0.0

23

10.1

204

89.9

0

0.0

54-59

60

0

0.0

5

8.3

55

91.7

0

0.0

Total

1137

9

0.8

127

11.2

1001

88.0

0

0.0

Tableau 13 : Distribution de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes, Maroantsetra

 

<-2 z-scores

>=-2 z-scores

Oedèmes présents

Marasme kwashiorkor (n=0) 0.0 %

Kwashiorkor (n=0) 0.0 %

Oedèmes absents

Marasme (n= 6) 0.5%

Normal (n=1134) 99.5 %

Tableau 14 : Distribution de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes, Antalaha

 

<-2 z-scores

>=-2 z-scores

Oedèmes présents

Marasme kwashiorkor (n=0) 0.0 %

Kwashiorkor (n=0) 0.0 %

Oedèmes absents

Marasme (n= 9) 0.8%

Normal (n=1128) 99.2 %

5.2.1.2 Prévalence de la malnutrition aigue en % de la médiane

Tableau 15 : Prévalence de la malnutrition aiguë en % de la médiane et/ou oedèmes :

16

 

District de Maroantsetra

District d’Antalaha

N = 1140

N = 1137

Prévalence de la malnutrition globale (< 80% médiane et/ou oedèmes)

(59) 5.2% (IC 95%: 3.9– 6.5)

(67) 5.9% (IC 95%: 3.9 – 7.9)

Prévalence de la malnutrition modérée (>= 70% et <80% médiane)

(59) 5.2% (IC 95%: 3.9- 6.5)

(62) 5.5% (IC 95%: 3.4- 7.5)

Prévalence de la malnutrition sévère (< 70% médiane et/ou oedèmes)

(0) 0.0% (IC 95%: 0.0 – 0.0)

(5) 0.4 % (IC 95%: 0.1 –0.8)

En utilisant les pourcentages de la médiane, le taux de malnutrition aiguë global représente à peine la moitié comparativement aux taux exprimés en z scores (5.2 % vs 11.1 % pour Maroantsetra et 5.9% vs 12.0 % pour Antalaha), il en est de même pour la MAS en ce qui concerne le district d’Antalaha (0.4% vs 0.8%).

Tableau 16 : Prévalence de la malnutrition aiguë en % de la médiane et/ou oedèmes par âge, Maroantsetra

 

Emaciation sévère (<- 70% médiane)

Emaciation modérée (>= 70% et <80%)

Normal (> = 80% médiane)

Oedèmes

Age

Total

N

%

N

%

N

%

N

%

(mois)

N

6-17

300

0

0.0

15

5.0

285

95.0

0

0.0

18-29

282

0

0.0

22

7.8

260

92.2

0

0.0

30-41

268

0

0.0

10

3.7

258

96.3

0

0.0

42-53

217

0

0.0

9

4.1

208

95.9

0

0.0

54-59

73

0

0.0

3

4.1

70

95.9

0

0.0

Total

1140

0

0.0

59

5.2

1081

94.8

0

0.0

Tableau 17 : Prévalence de la malnutrition aiguë en % de la médiane et/ou oedèmes par âge, Antalaha

 

Emaciation sévère (<- 70% médiane)

Emaciation modérée (>= 70% et <80%)

Normal (> = 80% médiane)

Oedèmes

Age

Total

N

%

N

%

N

%

N

%

(mois)

N

6-17

324

0

0.0

20

6.2

304

93.8

0

0.0

18-29

290

1

0.3

22

7.6

267

92.1

0

0.0

30-41

236

4

1.7

7

3.0

225

95.3

0

0.0

42-53

227

0

0.0

12

5.3

215

94.7

0

0.0

54-59

60

0

0.0

1

1.7

59

98.3

0

0.0

Total

1137

5

0.4

62

5.5

1070

94.1

0

0.0

5.2.1.3. Prévalence de la malnutrition aigue évaluée par le PB

Tableau 18 : Prévalence de la malnutrition aiguë évaluée par le PB

District de Maroantsetra

District d’Antalaha

N

%

N

%

17

Prévalence de l’émaciation (PB < 125 mm)

84

7.4 %

83

7.3

%

Prévalence de l’émaciation modérée (110 mm =< PB < 125 mm)

80

7.0%

79

6.9

%

Prévalence de l’émaciation sévère (110 mm < PB)

4

0.4%

4

0.4

%

5.2.2. Malnutrition chronique ou retard de croissance

Tableau 19 : Prévalence du retard de croissance en z-scores selon le sexe, Maroantsetra

 

Total N = 1140

Garçons N = 590

Filles N = 550

Prévalence de la malnutrition chronique globale (<-2 z-scores)

(408) 35.8 % (IC 95%: 31.2 -40.4)

(214) 36.3 % (IC 95%: 31.4 – 41.1)

(194) 35.3% (IC 95%: 29.8 – 40.8)

Prévalence de la malnutrition chronique modérée (<-2 z-scores et >=-3 z-scores)

(278) 24.4% (IC 95%: 21.7 -27.1)

(148) 25.1 % (IC 95%: 21.7 –28.5)

(130) 23.6% (IC 95%: 19.8 -27.4)

Prévalence de la malnutrition chronique sévère (<-3 z-scores)

(130) 11.4 % (IC 95%: 8.6 -14.2)

(66) 11.2% (IC 95%: 8.2 – 14.1)

(64) 11.6% (IC 95%:8.4 -14.9)

Tableau 20 : Prévalence du retard de croissance en z-scores selon le sexe, Antalaha

 

Total N = 1137

Garçons N = 585

Filles N = 552

Prévalence de la malnutrition chronique globale (<-2 z-scores)

(433) 38.1 % (IC 95%: 34.0 -42.2)

(233) 39.8 % (IC 95%: 35.6 – 44.0)

(200) 36.2% (IC 95%: 30.5 – 42.0)

Prévalence de la malnutrition chronique modérée (<-2 z-scores et >=-3 z-scores)

(296) 26.0% (IC 95%: 23.4 -28.6)

(148) 25.3 % (IC 95%: 22.4 –28.1)

(148) 26.8% (IC 95%: 22.5-31.1)

Prévalence de la malnutrition chronique sévère (<-3 z-scores)

(137) 12.0 % (IC 95%: 8.7 -15.4)

(85) 14.5% (IC 95%: 10.2 – 18.9)

(52) 9.4% (IC 95%:6.5 -12.3)

Tableau 21 : Prévalence du retard de croissance en z-scores selon l’age, Maroantsetra

 

Prévalence de la malnutrition chronique globale (<- 2 z-scores)

Prévalence de la malnutrition chronique sévère <-3 z-scores)

Age

Total

N

%

N

%

(mois)

N

6-17

300

97

32.3

26

8.7

18-29

282

101

35.8

36

12.8

30-41

268

95

35.4

24

9.0

42-53

217

34

38.7

30

13.8

54-59

73

31

42.5

14

19.2

Total

1140

408

35.8

130

11.4

Tableau 22 : Prévalence du retard de croissance selon l’age, Antalaha

 

Prévalence de la malnutrition chronique globale (<- 2 z-scores)

Prévalence de la malnutrition chronique sévère <-3 z-scores)

Age

Total

N

%

N

%

(mois)

N

6-17

324

126

38.9

45

13.9

18-29

290

131

45.2

44

15.2

18

30-41

236

9

33.9

18

7.6

42-53

227

71

31.3

23

10.1

54-59

60

25

41.7

7

11.7

Total

1137

433

38.1

137

12.0

5.2.3. Insuffisance pondérale

Tableau 23 : Prévalence de l’insuffisance pondérale en z-scores selon le sexe,Maroantsetra

   

Total

Garçons

 

Filles

N

= 1140

N

= 590

N

= 550

Prévalence de l’insuffisance pondérale globale (<-2 z-scores)

(461) 40.4 % (IC 95%: 35.8 -45)

(245) 41.5 % (IC 95%: 36.8 – 46.2)

(216) 39.3% (IC 95%: 33.0 – 45.5)

Prévalence de l’insuffisance pondérale modérée (<-2 z-scores et >=-3 z-scores)

(366) 32.1% (IC 95%: 28.8 -35.7)

(197) 33.4 % (IC 95%:30.0 –36.8)

(169) 30.7% (IC 95%: 25.7 -35.7)

Prévalence de l’insuffisance pondérale sévère (<-3 z-scores)

(95) 8.3 % (IC 95%: 6.0 -10.7)

(48) 8.1% (IC 95%: 4.8 – 11.7)

(47) 8.5% (IC 95%:6.2 -10.9)

Tableau 24 : Prévalence de l’insuffisance pondérale selon le sexe, Antalaha

 
   

Total

Garçons

 

Filles

N

= 1137

N

= 585

N

= 552

Prévalence de l’insuffisance pondérale globale (<-2 z-scores)

(529) 46.4 % (IC 95%: 42.5 -50.3)

(275) 46.9 % (IC 95%: 42.2 – 51.7)

(254) 45.9% (IC 95%: 40.6 – 51.3)

Prévalence de l’insuffisance pondérale modérée (<-2 z-scores et >=-3 z-scores)

(409) 35.9% (IC 95%: 33.1 -38.1)

(205) 35.0 % (IC 95%:30.5 –39.5)

(204) 36.9% (IC 95%: 32.8 -41.0)

Prévalence de l’insuffisance pondérale sévère (<-3 z-scores)

(120) 10.5 % (IC 95%: 8.1 -13.0)

(70)11.9%

(50) 9.0% (IC 95%:6.8 -11.3)

(IC 95%: 8.6 – 15.3)

Tableau 25 : Prévalence de l’insuffisance pondérale en z-scores selon l’age, Maroantsetra

 

Prévalence de l’insuffisance pondérale globale (<- 2 z-scores)

Prévalence de l’insuffisance pondérale sévère <-3 z-scores)

Age

Total

N

%

N

%

(mois)

N

6-17

300

105

35.0

24

8.0

18-29

282

126

44.7

23

8.2

30-41

268

112

41.8

20

7.5

42-53

217

91

41.9

17

7.8

54-59

73

27

37.0

11

15.1

Total

1140

40.4

35.8

95

8.3

Tableau 26 : Prévalence de l’insuffisance pondérale en z-scores selon l’age, Antalaha

 

Prévalence de l’insuffisance pondérale globale (<- 2 z-scores)

Prévalence de l’insuffisance pondérale sévère <-3 z-scores)

Age

Total

N

%

N

%

(mois)

N

6-17

324

153

47.2

37

11.4

18-29

290

170

58.6

47

16.1

19

30-41

236

90

38.1

18

7.6

42-53

227

91

40.1

13

5.7

54-59

60

24

40

5

8.3

Total

1127

529

46.4

120

10.5

5.3. Autres résultats

5.3.1. Morbidité rétrospective

La morbidité était assez élevée puisque presque la moitié des enfants enquêtés présentaient un symptôme et/ou une maladie dans les 15 jours précédents l’enquête dans les 2 Districts (50.7% pour Maroantsetra et 42.8 % pour Antalaha).

 

Tableau 27 : Morbidité rétrospective chez les enfants de 6-59 mois

 
 

District de Maroantsetra

District d’Antalaha

 

n = 1140

%

n = 1137

%

Morbidité totale

579

50.7

488

42.8 %

   

Maladies/Symptômes

 

Diarrhée

146

25.2

103

21.1

Toux

222

38.3

191

39.1

Fièvre

240

41.5

249

51

Paludisme confirmé

18

3.1

11

2.2

Rougeole

0

0

0

0

Autres

96

16.6

82

16.8

5.3.2. Couverture de la vaccination BCG et rougeole

La couverture vaccinale de chaque antigène a été calculée par rapport à la population préconisée par le calendrier vaccinal, à savoir vaccination BCG après la naissance et vaccination rougeole à partir de 9 mois.

 

Tableau 28 : Couverture vaccinale BCG et Rougeole

 
 

District de Maroantsetra

District d’Antalaha

Enfants 6 - 59 mois

1140

1137

 

BCG

Enfants vaccinés

n

%

N

%

1074

94.0

1026

90

 

Vaccin anti-rougeoleux

Enfants 9-59 mois

1061

1077

Enfants vaccinés

n

%

N

%

945

89.0

807

75

5.3.3. Couverture de la supplémentation en vitamine A et du déparasitage lors de la SMME

La couverture de la supplémentation en vitamine A et du déparasitage a été calculé par rapport à la population cible de la SSME, à savoir administration de la vitamine A de 6 à 59 mois et administration du mébendazole de 12 à 59 mois.

20

 

Tableau 29 : Supplémentation en vitamine A et déparasitage

 

District de Maroantset