Vous êtes sur la page 1sur 4

UNIVERSITE CADI AYYAD Année Universitaire 20-21

Faculté des Sciences Semlalia


Marrakech

Département de Physique, LP-TCBTP-S5


TD # 4 - Thermique du Bâtiment

Exercice 1
Combien de personnes, habillement 1clo et activité 1met, seront probablement insatisfaites
du confort offert dans une salle de conférences où toutes les parois (murs, plafond et plancher) sont
à 20°C et l'air à 24°C ? Proposer des améliorations.

Exercice 2
Quelle est la température résultante (opérative) optimale pour une personne dont l’activité
représente 1,8met et la résistance thermique de son habillement est de 1,3clo.
Si la température de l’air intérieur est Ti=18°C, quelle est la température des surfaces
internes.

Exercice 3
La façade d’un local est composée des couches suivantes:

1- Quelle épaisseur d'isolant mettre pour obtenir un coefficient de transmission thermique de


0,5 W/m² K ?
2- Comparer les densités de flux transmises avec et sans isolant, en régime permanent si les
températures internes et externes sont 20°C et 5°C. Sur un mois, quel est le gain en kWh/m².

Exercice 4
On veut calculer les besoins en chauffage d'un local (1) (longueur L=4m, largeur l =3m,
hauteur H=3m) maintenu à la température T1=18°C, ayant une fenêtre (3x2m) orientée vers le sud
(voir figure). Ce local a trois façades qui donnent sur l’extérieur (sud, est et nord) alors que les deux
autres donnent sur un local (2) chauffé à T2=T1 ayant les mêmes dimensions que le local (1). Les
planchers et les plafonds de tous les locaux sont supposés adiabatiques. Le renouvellement d’air est
de 10m3/h.
La conductance des parois opaques du local (1) est U1=1,5W/m²°C et celle de la vitre
Uf=5W/m²°C.

1- Calculer les coefficients moyens de déperdition par transmission et par ventilation.


2- Les gains internes et solaires, augmentent la température interne d’environ 2°C, déterminer
Qgains
3- En utilisant la méthode des degrés-jour, calculer les besoins de chauffage de ce local à
Marrakech en kWh

Te
Local chauffé 2 Local chauffé 1
N
Te

Fenêtre
Département de Physique, LP-TMBTP-S5
Solution du TD # 4 - Thermique du Bâtiment

Exercice 1
Dans ce cas, la température opérative se calcule aisément en prenant la moyenne des deux
températures, soit 22°C. Dans une salle de conférence, la majorité des occupants sont assis (1 met)
et en complet (1 clo). Dans ce cas, la température opérative idéale est de 24 °C (voir figure ci-
dessous). On a alors 10 % d'insatisfaits pour 22°C (limite de la zone de tolérance). Cette salle est
inconfortablement froide. Il faut soit augmenter la température de l'air à 28 °C, ce qui est exagéré,
ou mieux, isoler les parois de manière à augmenter leur température.

Exercice 2
D’après la figure, pour une activité de 1,8met et une résistance thermique de l’habillement
de 1,3 clo, la température résultante de confort est TR = To = 16°C.

Avec To = (Ti+Tr)/2 = 16°C → Tr = 14°C

Température opérative idéale en fonction de l'habillement et du métabolisme. Les valeurs notées


dans les ovales, et correspondant pour chacune à une zone du graphique (blanc ou hachuré)
représentent l'écart de température (par rapport à la température opérative idéale) pour laquelle le
PPD vaut 10% d’insatisfaits.
Exercice 3

Brique

Brique
Isolant
Crépi

Crépi
1) Calcul de disol.

Sans isolation, la résistance thermique totale est R’tot :

R’tot = 1/he + ∑di/λi + 1/hi


= 1/17+0.02+0.5+0.5+0.01+1/8.3= 1.21 m².K/W.
Te, he Ti, hi
La conductance surfacique correspondante est U’ :

U’= 1/ R’tot = 0.83 W/m²K.

Avec isolation, on veut une conductance surfacique


U=0.5 W/m²K. D’où Rtot=2 m²K/W.
Donc la résistance thermique de l’isolation doit être
au moins égale à :

Risol = Rtot – R’tot = 0.79 m²K/W

Or Risol = disol/λisol, donc l’épaisseur de l’isolation doit être au moins égale à :

disol = λisol Risol = 0.79 x 0.036= 0.02844 m soit en pratique disol ≥ 2.84 cm.

2) Calcul du gain d’énergie.

Les flux surfaciques transmis vers l’extérieur, avec et sans isolant sont respectivement :

q = U (Ti-Te) = 7.5 W/m².


q' = U' (Ti-Te) = 12.45 W/m².

Le gain en énergie de chauffage sur un mois de n jours est alors donné en kWh/m² par :

G = (q' – q) (n . 24h/jour) = (12.45-7.5) (30x24) = 3564 Wh/m² ≈ 3.56 kWh/m².


Exercice 3

Te
T2=T1 T1
N
Te

Fenêtre
1) Calcul des coefficients moyens de déperdition par transmission HT et par ventilation HV.

Pour chaque élément de l’enveloppe on a :

- Fenêtre vers le sud : HTf = Uf.Af = 5 (3x2) = 30 W/K.


- Paroi vers le sud : HTsud = U1.Asud = 1.5 (4x3-3x2) = 9 W/K.
- Paroi vers l’est : HTest = U1.Aest = 1.5 (3x3) = 13.5 W/K.
- Paroi vers le nord : HTnord = U1.Anord = 1.5 (4x3) = 18 W/K.

Donc : HT = HTf + HTsud + HTest + HTnord = 70.5 W/K.

Pour la ventilatin, HV est donné par :

Hv = ρair QVair Cpair = 1.2 (10/3600) 1007 = 3.36 W/K.

Le coefficient de perte global du bâtiment Kt (W/K) est :

Kt = HT + Hv = 73.86 W/K.

2) Calcul de Qgain

Qgain = Kt (Ti – Tb), avec T1 = Ti, or Ti – Tb = 2°C, donc :

Qgain = 147.7 W.

3) Calcul des besoins de chauffage.

Tb=16 °C, donc il y a besoin de chauffage uniquement si Tem < 16 °C. Or ceci ne se produit à
Marrakech que les mois de janvier(1), février(2) et décembre(12). Pour ces mois les nombres de °C-
jours sont :
- DDch,1 = (Tb – Tem,1) njours,1 = (16-11) 31 = 155 °C-jours
- DDch,2 = (Tb – Tem,2) njours,2= (16-13) 28 = 84 °C-jours
- DDch,12 = (Tb – Tem,12) njours,12= (16-12.5) 31 = 108.5 °C-jours

Les besoins en chauffage pour ces mois sont :


- Qch,1 = Kt.DDch,1 = 73.86 (155) (24h/jour) = 274.8 kWh.
- Qch,2 = Kt.DDch,2 = 73.86 (84) (24h/jour) = 148.9 kWh.
- Qch,12 = Kt.DDch,12 = 73.86 (108.5) (24h/jour) = 192.3 kWh.

Pour toute la saison de chauffage, on a : Qch = 616 kWh.

En ramenant cette charge au m² habitable, on obtient qch = Qch/A = 616/12 = 51.33 kWh/m². Or, la
RTCM exige à Marrakech une charge totale maximale de 61 kWh/m²/an. Donc ce local ne répond
pas aux exigences de la RTCM puisqu’en général qch < qcl.