Vous êtes sur la page 1sur 5

8.

MODULATION DELTA DEMODULATION


8.1. Introduction théorique
La modulation Delta, comme le MIC, possède un système de codage numérique. Contrairement au MIC, ce n’est
pas la valeur instantanée de la période d’échantillonnage qui est transmise, mais la différence entre une valeur et
la valeur précédente. La démodulation Delta est plus simple que la démodulation MIC. Les impulsions reçues sont
intégrées et filtrées à l’aide d’un filtre passe- bas.
Du fait que tous les bits sont égaux, la modulation Delta est moins sensible aux erreurs de transmission que le
MIC.
Un bruit apparaît également si l’intégrateur du modulateur ne peut suivre la tension d’entrée, une perturbation
supplémentaire appelée bruit de surcharge apparaît.
MODULATEUR DEMODULATEUR

Fig. 8.1.1
8.2. Démodulation de signaux modulés par modulation Delta
Il est possible de démoduler ce type de signaux à l’aide d’un intégrateur.
Ce circuit à la tâche d’intégrer les impulsions transmises avec la même polarité, que ce soit des impulsions
montantes ou descendantes.
La constante de temps de l’intégrateur doit être choisie en fonction, le signal de sortie de l’intégrateur est alors filtré
par un passe-bas.
Générer et démoduler un signal Delta. Mesurer les tensions demandées et les reporter fig. 8.2.2.
MODULATION DEMODULATION

Fig. 8.2
Conditions d’expérience :
U inf f = 500 Hz û = 200 mV U s f = 20 KHz niveau TTL

Positionner l’interrupteur de position de l’intégrateur sur t i x 10.

Afin de démoduler le signal, utiliser le filtre passe-bas commutable.

79
Fig. 8.2.2

80
8.3. Bruit de surcharge
La valeur déterminée par le modulateur ne peut suivre des changements très rapides de la tension d’information.
Du fait que la fréquence d’échantillonnage et les sauts de tension soient fonction de l’intégrateur, l’amplitude
maximale du signal traité dépend de la fréquence de la tension d’information.
Dans les expériences suivantes, examiner quelle amplitude peut être traitée sans bruit de surcharge à différentes
fréquences.
Le bruit de surcharge apparaît lorsque la tension de prévision du modulateur (U pre ) ne peut suivre un
changement rapide de la tension d’information U inf

Fig. 8.3.1
• Mesurer la valeur maximale atteinte par la tension de sortie de l’intégrateur pour différentes fréquences
d’information (f inf = 500 Hz, 1 KHz, 2 KHz).

Schéma MODULATION DEMODULATION

Fig. 8.3.2
Conditions d’expérience
Us f = 20 KHz niveau TTL Position de l’intégrateur t i x 10 – Utiliser le filtre passe bas isolé.

Incrémenter légèrement l’amplitude de U inf en démarrant de 0. Mesurer alors les valeurs atteintes par UDEM et
U , puis remplir le tableau 8.4.1 pour différentes fréquences d’information.
out

Tableau 8.4.1
Question Quelle est la valeur de l’élévation de la tension UDEM Calculer la valeur maximale de la tension crête û
pour des fréquences de 500 Hz, 1 KHz, 2 KHz.
Réponse :

81
8.4. Transmission de signaux modulés Delta à l’aide d’une PSK
GENERALITES
Les signaux modulés Delta nécessitent une large bande passante de transmission. Cette bande peut être réduite
par l’utilisation de techniques numériques de modulation. Nous étudierons ici la technique PSK.
Réaliser un modulateur PSK traitant les signaux, modulés Delta et démoduler alors ce signal. Représenter les
tensions spécifiées fig. 8.4.1.
Schéma MODULATION

DEMODULATIION

Conditions d’expérience :

U DC f = 20 KHz niveau TTL U inf f = 500 KHz û = 0.25 V

Positionner l’interrupteur de l’intégrateur sur t i x10. Utiliser le filtre passe-bas isolé.

Fonction
La tension modulée Delta UDM est utilisée pour le formatage RZ (retour à zéro). En effet, la tension retourne à 0
entre l’impulsion positive et l’impulsion négative. Cependant, la modulation PSK ne peut traiter trois signaux
différents (tension positive, tension négative et zéro). C’est pourquoi, il faut convertir le signal modulé Delta en un
signal à 2 états.
Cette tâche est assurée par l’amplificateur, Il forme des signaux NRZ (non retour à zéro).
Du fait que la modulation PSK n’est pas utilisable avec une tension AC mais uniquement avec des signaux TTL, le
modulateur produira des signaux PSK.
Du fait que la porteuse U T ne soit pas synchronisée avec les tensions U s et U inf , une représentation synchrone
de UPSK est parfois difficile.

82
Fig. 8.4.2

83