Vous êtes sur la page 1sur 55

Ecole Normale Supérieure de l'Enseignement Technique de

Mohammedia
Filière : Génie Electrique et Contrôle des Systèmes Industriels

Intitulé du Compte Rendu

Electronique de Puissance
Avec PowerSim
Réalisé par

BOUAYAD Oumaima
DAOUDI Oussama
EL JAOUAJ Youssef
ZOUGA Kamal
Encadré par
Pr.El- KHAILI
Année Scolaire: 2020/2021
TP n°1 : Diode
1. Manipulation N°1 : débit sur une charge résistive

1- Visualiser les tensions Vsec(t), Vch(t), VD(t), et le courant de charge


ich(t).

La puissance dissipée dans tout le dipôle = Vch*Ich=22.5*0.318=7.155w


2- Calculer les valeurs moyennes et efficaces et le taux d’ondulation τ de la
tension redressée avec PSIM

D’après les deux figures ci-dessus : 𝑉𝑐ℎ𝑚𝑜𝑦 = 10.13𝑉 et 𝑉𝑐ℎ𝑒𝑓𝑓 = 15.9𝑉 et 𝜏 =


121%

3) Vérification théorique des résultats obtenus :

- La valeur moyenne de la tension redressée :

Pour Vch :
1 2𝜋
< Vch > = Vchmoy =
2𝜋
∫0 Vch (𝜃). 𝑑𝜃

1 2𝜋
=
2𝜋
∫0 Vchmax . 𝑠𝑖𝑛𝜃. 𝑑𝜃

1
= . Vchmax . [−cosθ]𝜋0
2𝜋

1
= . Vchmax . [1 + 1]
2𝜋

Vchmax
< Vch > =
𝜋

Avec :

Vchmax = Vsec . √2

22,5 . √2
Vchmax = = 10,128 𝑉 ≈ 10,13 𝑉
𝜋

- La valeur efficace de la tension redressée :

2𝜋
1
Vcheff = √ . ∫ 𝑉𝑐ℎ2 (𝜃). 𝑑𝜃
2𝜋 0

Avec : Vch(θ) = Vchmax . sinθ

=> 𝜃 𝜖 [0 , 𝜋]

𝜋
1
Vcheff = √ . ∫ 𝑉𝑐ℎ𝑚𝑎𝑥 2 . 𝑠𝑖𝑛²(𝜃). 𝑑𝜃
2𝜋 0

𝑉𝑐ℎ𝑚𝑎𝑥 2 𝜋 1
= √ . ∫ (1 − cos(2𝜃)) . 𝑑𝜃
2𝜋 0 2

𝑉𝑐ℎ𝑚𝑎𝑥 1
= √[𝜃]𝜋0 + [sin(2𝜃)]𝜋0 .
2 √𝜋 2

𝑉𝑐ℎ𝑚𝑎𝑥
= .√ 𝜋
2 √𝜋
Donc :

𝑉𝑐ℎ𝑚𝑎𝑥 𝑉𝑠𝑒𝑐𝑚𝑎𝑥 22,5 . √2


= = = = 15,9V
2 2 2

- Le taux :

𝜏 = √𝐹 2 − 1
𝑉𝑐ℎ𝑒𝑓𝑓 15,9
Avec : 𝐹 = =
<𝑉𝑐ℎ> 10,3

Donc :

15,9
𝜏 = √( )2 − 1 = 1,21
10,3

𝜏 = 12,1%

Interprétation :

On applique la loi des mailles : 𝑉𝑠𝑒𝑐 = 𝑉𝑐ℎ + 𝑉𝑑

La diode est bloquée si : 𝑉𝑠𝑒𝑐(𝑡) < 𝐸 → 𝑉𝑑 = 𝑉𝑠𝑒𝑐(𝑡) − 𝐸

La diode est passante si : 𝑉𝑠𝑒𝑐(𝑡) > 𝐸

4 : Réalisez un chargeur de batteries (E=40V, et R=50Ω)


5 : Analysez vos résultats, interprétez.

La visualisation de la tension Vch

La visualisation de la tension Vch, VD et Vsec

Remarque : On remarque que la tension au bornes de la charge est supérieure à


E.

L’interprétation :

D’après les courbes, E est toujours en haut de Vsec, alors la diode est toujours
bloquée, car Vsecmax = 22.5× √2𝑉 < 𝐸 = 40𝑉
2-Manipulation N°2 : débit sur une charge capacitive RC

1. Pour C fixé à 100μF, faites varier R= 100Ω, 50Ω, 10Ω, 1Ω. Visualisez
vos courbes, et remplir tableau1.

R (Ω) 1 10 50 100 200

Vchmoy 3.4711517 7.0888124 9.115687 9.4883735 9.6909822


(V)

Vcheff 5.0542647 7.2971589 9.1494586 9.5150407 9.7162835


(V)

Ichmoy( 3.4390278 0.74578352 0.274769 0.17936122 0.1365851


mA)

Icheff(IF 5.7831339 1.842304 0.9705704 0.79400692 0.72737068


AV)

ΔV 9.985201972 5.1923106 9.37216797 9.37217009 0.62782985

F 1.4560771573308 1.0293908892271 1.00370477836 1.0028105133087 1.002610808634


72

τ 1.0583764396945 0.24422449267795 0.08615847095 0.07502616611889 0.072307908209959


4399 4

Vchmax( 9.9998801 9.9999881 9.9999977 9.9999999 9.9999995


V)

Vchmin( 0.014678128 0.62782913 0.62782973 0.62782981 0.62782985


V)

[1] : la valeur maximale d’un signal


[2] : la valeur minimale d’un signal
[3] : la valeur moyenne d’un signal
[4] : la valeur efficace d’un signal
𝑽𝒄𝒉𝒆𝒇𝒇
F= et τ =√𝑭𝟐 − 𝟏 et ΔV=Vchmax – Vchmin
𝑽𝒄𝒉𝒎𝒐𝒚

 La visualisation des courbes

 Pour R= 1 Ω

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.

 Pour R= 10 Ω

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.


 Pour R= 50 Ω

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.

 Pour R= 100 Ω

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.


 Pour R= 200 Ω

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.

 Remarque:

On constate que plus la résistance R est grande, plus on limite les


ondulations.

Une capacité trop importante entraîne des pics de courant très étroits (la
charge demande un courant faible).
2. Pour R fixé à 100Ω, faites varier la capacité C= 100μF, 50μF, 10μF,
1μF. Visualisez vos courbes, et remplir tableau2.

3. C 1 10 50 100 2000
(µF)

Vchmoy 3.4711629 7.0888022 9.1156852 9.4883735 9.8877539


(V)

Vcheff (V) 5.0543235 7.2971529 9.1494566 9.5150407 9.9133323

Ichmoy(m 0.034390258 0.074578091 0.13738618 0.17936122 2.0630449


A)

Icheff(IF 0.05783199 0.18423217 0.48529419 0.79400692 13.826157


AV)

ΔV 9.985366331 9.37210121 9.37213144 9.37217009 9.37357598

F 0.686771018 1.029391524 1.003704757 1.002810513 1.002586876


91084 0011 1586 3087 6819

τ 0.244227168 0.086158223 0.075026166 0.071975310


19654 883736 118894 314024

Vchmax( 9.9999988 9.9999988 9.9999989 9.9999999 9.9999749


V)

Vchmin(V 0.014632469 0.62789759 0.62786746 0.62782981 0.62639892


)

Tableau2

 La visualisation des courbes


 Pour C= 1µF

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.

 Pour C= 10µF

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.

 Pour C= 50µF

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.


 Pour C= 100µF

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.

 Pour C= 2000µF

les courbe de la tension Vch et le courant Ich dans la charge RC.


 Remarque :

On constate que plus la capacité du condensateur est grande, plus on limite


les ondulations.

Une capacité trop importante entraîne des pics de courant très étroits

 Conclusion : Q1 et Q2

-Pour une charge donnée, plus la capacité du condensateur est grande, plus le
filtrage est efficace.

-Pour un condensateur donné, moins la charge appelle du courant (R grand),


plus le filtrage est efficace

-En règle générale, lorsque le redresseur alimente une charge résistive de


résistance R, plus le produit RC , est grand, plus le filtrage est efficace.

4. Avec PSIM sur le même graphique :

-Tracer la tension d'entrée, la tension de la charge et la tension aux bornes des


différents éléments -R, ou C.

Pour R = 100Ω et C =100µF


 VR = VC = Vch

- Tracer le courant d'entrée, le courant dans la charge et le courant dans les


différents éléments -R, ou C,

𝐼𝑅 est plus faible car la resitance est grande et demande un peut de courant

𝐼𝑐ℎ = 𝐼𝑒 ≅ 𝐼𝑐
5. Expliquer les différences obtenues entre les courbes sur charge « capacitive »
et sur charge résistive.

Grâce au condensateur, on retrouve une tension CC fixe à la sortie du bloc


d'alimentation.

D est passant : le condensateur se charge jusqu'à Ve et accumule ainsi de


l'énergie.

D est bloquée :Le condensateur se décharge ensuite dans la charge dépensant


ainsi d'une manière étalée l'énergie accumulée auparavant.

5. Manipulation N°3: débit sur une charge inductive (RL)

 Pour L fixé à 100mH

1. Pour L fixé et R variable, Visualisez et relevez vos courbes. (tableau 3)

R (Ω) 1 10 50 100 500

Vchmoy 0.002728411 0.010952168 0.58766101 0.58766304 2.489393


(V) 6

Vcheff (V) 7.0711208 7.0711631 6.8223958 6.8223958 5.3343149

Ichmoy(m 0.016412765 0.015582043 0.014263625 0.011999573 0.005303702


A) 5

Icheff(IF 0.019729643 0.019077063 0.017840275 0.015525221 0.007518077


AV) 1

ΔV 19.0211304 19.0211304 19.0211303 19.0211303 15.3884177

F 2591.662049 645.6404887 11.60940692 11.60936682 2.142817506


8168 142 6623 3546 1149

τ 2591.661856 645.6397142 11.56625821 11.56621796 1.895169349


8904 8894 8971 6287 824

Vchmax( 9.510565 9.510565 9.510565 9.510565 9.5105651


V)

Vchmin(V -9.5105654 -9.5105654 -9.5105653 -9.5105653 -5.8778526


)

Tableau3

 La visualisation des courbes

Pour R= 1 Ω
La visualisation de la tension VD

 La tension au borne de la diode est presque nulle ( VDmax = 0.0003V)

La visualisation de la tension Ve et Vch

 Vch = Ve ∀𝒕
La visualisation du courant Ich

 Le courant ne s’annule pas, alors la diode est toujours passante pour cette
valeur de R et de L.
 Presque meme résultat pour R = = 10 Ω

Pour R= 50 Ω
0.002−0.0018
𝜃1 = 0.0009 , 0.0018+ -0.001 = 0.0009
2

Pour R= 100 Ω

La première figure représente la courbe de la tension Vch (en rouge) et Ve


(en bleu) , La deuxième figure représente la courbe de la tension VD et la
troisième représente le courant Ich
0.004−0.0038
𝜃1 = 0.0009 , 0.0038+ -0.003 = 0.0009
2

Pour R= 500 Ω

La première figure représente la courbe de la tension Vch (en rouge) et Ve


(en bleu) , La deuxième figure représente la courbe de la tension VD et la
troisième représente le courant Ich
Pour R = 500Ω, Ich s’annule directement lorsque la tension d’entrée Ve change
l’alternance de + vers le - , alors que pour R = 1Ω, Ich s’annule après 0.0002s.
(0.0096-0.0094 =0.0002s)

D’après les valeurs de 𝑉𝑐ℎ𝑚𝑖𝑛 , On remarque que 𝑉𝑐ℎ prend une petite partie de
la partie négative alternative.

Entre 𝜋 𝑒𝑡 𝜃1 , 𝑙𝑎 𝑑𝑖𝑜𝑑𝑒 𝑒𝑠𝑡 𝑓𝑜𝑟𝑐é𝑒, 𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑟𝑒𝑠𝑡𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑢𝑐𝑡𝑟𝑖𝑐𝐸 Cela peut


s'expliquer par le fait que le courant réagit par l’équation différentielle

 Pendant l’alternance négative, la diode reste conductrice pendant une petite


durée, puis s’annule.
 Pour R fixé à 100Ω,
L (mH) 1 10 50 100 200

Vchmoy 3.0776493 3.0776191 1.5387274 0.58766304 0.58753705


(V)

Vcheff (V) 4.9999994 4.9999986 6.1237203 6.8223958 6.8223959

Ichmoy(m 0.031256598 0.02970479 0.018433921 0.011999573 0.007131782


A) 6

Icheff(IF 0.049812723 0.044620672 0.024644795 0.015525221 0.008920137


AV) 5

ΔV 9.510678325 9.510849808 19.0211302 19.0211303 19.0211304


41 4

F 1.624616358 1.624632041 3.979730457 11.60936682 11.61185647


9854 0476 7796 3546 7817

τ 1.280382096 1.280401994 3.852045497 11.56621796 11.56871690


8301 9994 7296 6287 6443

Vchmax( 9.5105642 9.5105645 9.5105649 9.510565 9.5105651


V)

Vchmin(V - - -9.5105653 -9.5105653 -9.5105653


) 0.000114125 0.000285308
41 4

 La visualisation des courbes

Pour L = 1 mH

La visualisation de Ve et Vch et VD

La diode est passant si Ve est positive pour :


L = 1 mH et R = 100 Ω (RC = 0.1s)

Pour L = 10mH

même résultat que L= 1 mH

Pour L = 50mH

La visualisation de Ve et Vch et VD

La diode est passant si Ve est positive et aussi pendant une période de
l’alternance négative pour L = 50 mH et R = 100 Ω (RC = 5s)

Pour L = 100mH
La visualisation de Ve et Vch et VD

La diode est passant si Ve est positive et aussi pendant une période de


l’alternance négative pour L = 100 mH et R = 100 Ω (RC = 10s)

La diode est forcée pendant une période importante que celle de L = 50 mH

Pour L =200 Mh
La visualisation de Ve et Vch et VD

La diode est passant si Ve est positive et aussi pendant une période de


l’alternance négative pour L = 200 mH et R = 100 Ω (RC = 20s)

La diode est forcée pendant une période importante que celle de L = 50 mH et


de L = 100 mH.

3 Expliquer les différences obtenues entre les courbes sur charge « inductive »
et sur charge
Lorsque on fixe un paramètre et on augmente l’autre, on remarque que la diode
est passante pendant une durée importante.

Lorsque le paramètre RC (constante du temps) augmente, la partie conductrice


augmente

Le prolongement du courant dans la charge à cause de l’inductance, le courant


réagit par une équation différentielle, alors que dans le cas d’une charge
résistives est par une équation simple.

Et aussi le courant est en retard par rapport à la tension (déphasage entre i et U),
alors que le déphasage entre la tension et le courant dans le cas de charge
résistive est nul.

4. Justification théorique des formes de ich(t) :

On a :

Ve(t) = Vch(t) + Vd(t) = Ve√2 sin(𝜔𝑡)

Lorsque la diode est passante :

Vd(t) = 0 → Ve(t) = Vch(t) = Ve√2 sin(𝜔𝑡)


𝑑𝑖
→L + 𝑅𝑖(𝑡) = Ve√2 sin(𝜔𝑡)
𝑑𝑡

On a aussi :

𝐿 𝑑𝑖 𝑉𝑒 √2
. + 𝑖(𝑡) = sin(𝜔𝑡)
𝑅 𝑑𝑡 𝑅

𝑑𝑖 𝑉𝑒 √2
𝜏. + 𝑖(𝑡) = sin(𝜔𝑡)
𝑑𝑡 𝑅

 Le comportement de ich(t) peut être expliqué par l’équation différentielle


précédente, et par la valeur de la constante du temps 𝛕.
5. Que remarquez-vous, lorsqu’on augmente la valeur de l’inductance de 10mH
à 100Mh ?

La diode est passant si Ve est positive et aussi pendant une période de


l’alternance négative (prolongement).

7. Manipulation no4: Charge RL avec diode de roue libre DRL

1- Visualiser et relever la tension et le courant au niveau de la charge.


La visualisation de la tension Vch

La visualisation du courant Ich

2) Par un calcul analytique, justifier les formes d'ondes de la tension de charge


La tension et le courant varient selon deux équations différentielles :

Etablissement du courant :

Diode DRL bloquée : (Ve positive)

𝑑𝑖 𝑉𝑒 √2
𝜏. + 𝑖(𝑡) = sin(𝜔𝑡) / i(t) = ich(t)
𝑑𝑡 𝑅

La solution de cette équation est :

𝑅. 𝑉𝑒√2 𝐿𝜔√2 𝑅
− 𝑡
𝑖𝑐ℎ(𝑡) = 2 𝑆𝑖𝑛(𝜔𝑡) + 2 (𝑒 𝐿 − cos(𝜔𝑡)
𝑅 + (𝐿𝜔)2 𝑅 + (𝐿𝜔)2

Diode DRL bloquée : (Ve négative)


𝑑𝑖
Vch(t) = Vd = 0 => Ri(t) + 𝐿
𝑑𝑡

La solution de cette équation est :

𝐿𝜔. 𝑉𝑒√2 𝑅𝑇
− .
𝑅 𝑇
− (𝑡− )
𝑖𝑐ℎ(𝑡) = (𝑒 𝐿 2 + 1) 𝑒 𝐿 2
𝑅2 + (𝐿𝜔)2

2- Quelles différences, remarquez-vous sur l’allure de la tension de charge


entre la manipulation 3 et la manipulation 4 :

La tension Vch(t) prend seulement les alternances positives, c’est le rôle de


DRL
4- Quelles différences, remarquez-vous sur l’allure du courant de charge entre
la manipulation 3 et la manipulation 4 :

Pour le courant Ich, on a 2 parties :

Partie 1(transitoire) : le courant varie entre la valeur minimum et et la valeur


maximum qui ne sont pas constantes (chaque période, on a un Imax et Imin
différent que les autres).

Partie 1(permanente) : le courant varie entre la valeur minimum et et la valeur


maximum qui sont constantes (Imax et Imin ne changent pas)

pour la manipulation 3 le courant s’annule pendant une période lorsque la diode


est bloquée, alors que le couant dans la manipulation 4 ne s’annule pas, il est
continue avec le temps jusqu’à arrive à une oscillation sinusoïdale .

5- D’après les résultats obtenus, Quel est selon vous le rôle de la diode de roue

libre (DRL).

 Le rôle de la diode DRL est de décharger la bobine dans la résistance


TP n°2 : Diode et thyristor

Partie 1 : Redressement monophasé commandé

1. Manipulation no1

Simuler une source monophasée (f=50Hz ; Ve=45V efficace) avec en série un


thyristor et

une charge résistive RL =50Ω.

1. Régler l’angle d’amorçage du thyristor (α=45°) en agissant sur la source de

courant continu si vous utilisez le montage1, ou en agissant sur « switching


points » si

vous utilisez le montage2


Montage1

2. Visualisez et relevez, la tension à l’entrée du redresseur, la tension de


sortie vch(t), et la tension aux bornes du thyristor pour (α=45°)

La visualisation de , la tension à l’entrée du redresseur Ve

La visualisation de la tension de commande VG


La visualisation de la tension de sortie Vch(t)

3. Faites varier l’angle d’amorçage du thyristor α, et remplir Tableau1.

Angle d’amorçage α <Vch>


(volts)
(en degrés)

45° 17.276356

90° 10.108605

120° 5.0584967

160° 0.60552527

Lorsqu’on augmente l’angle d’amorçage, la tension moyenne au bornes de la


charge diminue

4.. Que remarquez-vous sur l’allure de la tension de charge ?

L’allure de la tension de la charge suit la tension d’entrée lorsqu’elle est


positive et que un train d’impulsions est appliqué sur la gâchette du thyristor.

5. Calculer la valeur moyenne de la tension aux bornes de la charge,


théoriquement. Comparer, avec celle trouvée, en utilisant simview de PSIM.

Théoriquement :
𝑽𝒆 √𝟐 𝟏 + 𝐜𝐨𝐬 𝜽𝟏
< 𝑽𝒄𝒉 > =
𝝅 𝟐
A. N :
𝝅
𝟒𝟓√𝟐 𝟏 + 𝐜𝐨𝐬 𝟒
< 𝑽𝒄𝒉 >= ( )
𝝅 𝟐

< 𝑽𝒄𝒉 >= 17.290531

Simview :

D’après le tableau ci-dessus : < 𝑉𝑐ℎ > = 17.276356 𝑉

 < 𝑉𝑐ℎ > (Tthéoriquement) ≈ < 𝑽𝒄𝒉 >= (simulation)

6. Remplir la feuille de réponse/TP1

La synchronisation :

Le signal de synchronisation permet de déclencher le thyristor lorsque u >0 et


avec la même fréquence : inverser le signal de synchronisation et observer la
tension et le courant de charge. Conclure
La visualisation de la tension d’entrée Ve(t)

Train d’impulsion sur la gâchette

La visualisation de la tension de sortie Vch(t)


La visualisation du courant de la charge Ich(t)

L’allure de la tension de la charge suit la tension d’entrée lorsqu’elle est


positive et que un train d’impulsions est appliqué sur la gâchette du thyristor.
Générateurs d’impulsions GI :
La visualisation de Ug,Vch(t) et Ich(t)

 la durée d’un train d’impulsion diminue.

La courbe de Vch(t) et Ich(t) ne change pas.

 La durée d’impulsion n’a pas d’impact sur la tension et le courant de la


charge.
3. Blocage du thyristor :
La visualisation de Ve(t)et Vch(t)

la visualisation du courant Ich(t)

 Le thyristor est passant si Ve est positive et aussi pendant une période de


l’alternance négative, on dit que le thyristor est forcé.
II.1. Redresseur double alternance à diodes
1. Manipulation no1 : Débit sur une charge résistive
Simuler un redresseur PD2 à diode sur charge résistive, on donne R = 12Ω :

1) Tension d’entrée

Tension de sortie

V1 et V2
V3 et V4

2) Théoriquement

𝟐√𝟐 𝟐√𝟐
< 𝐕𝐬 > = 𝐕𝐬𝐞𝐟𝐟 = ∗ 𝟒𝟓 = 𝟒𝟎. 𝟓𝟏𝐕
𝛑 𝛑

Par Simview

<Vs> = 4.0514130e+001 = 40.51413 V


3) Théoriquement
𝐕𝐌𝐚𝐱 𝟒𝟓∗𝐬𝐪𝐫𝐭(𝟐)
𝐕𝐬𝐞𝐟𝐟 = = = 𝟒𝟓𝑽
√𝟐 √𝟐

Par Simview

Vseff = 4.4999921e+001 = 44.999921 V

4) Courant généré par la Source Ie

Courant au borne de la charge

Courant de la diode D4 et D1
Courant de la diode D2 et D3
Partie 1 :
Manipulation no2 : Débit sur une bobine

Partie A :
1) courant aux bornes de la charge

3) D’après la question 2 la valeur de L nécessaire pour obtenir un taux


d’amortissement < 5% et L= 180mH

4) Tension aux bornes de la charge


5) Par Simview

<Vch>= 4.0514186e+001 = 40.514186V

Théoriquement

𝟐𝑽. √𝟐 𝟐. 𝟒𝟓. √𝟐
< 𝐕𝐜𝐡 >= = = 𝟒𝟎. 𝟓𝟏𝑽
𝛑 𝛑
Par Simview

Vcheff = 4.4999986e+001 = 44.999986 V

Théoriquement

𝐕𝐦𝐚𝐱 𝟒𝟓. √𝟐
𝐕𝐞𝐟𝐟 = = = 𝟒𝟓𝐕
√𝟐 √𝟐
6) Le courant Ie à l’entrée de redresseur

Le courant ID1 aux bornes de la diode D1

Le courant ID1’ aux bornes de la diode D1’

Le courant Ich aux bornes de la charge


6) La tension aux bornes de la diode D1

La tension inverse subie par la diode= -63.639578 V

7) La puissance active consommé par la charge est Pc=137.71887w

8) PS = 137.71949
La puissance active consommé par la charge et presque la même que celle
généré par la source parce que les composants par lesquelles on travaille dans
cette simulation sont parfait, c’est pourquoi il n’y a pas des pertes de puissance
dans le montage.
Partie B :
1)

Composants Réels :
La tension moyenne aux bornes de la charge dans le
<Vch> = 38.49065 cas d’utilisation des composants Réel est inférieur à
celle des composants parfaits à cause de la tension
de seuil des 4 diodes et la chute de tension dans les
Composants Parfaits : résistances internes des diodes

<Vch> = 40.514116

Manipulation n°3 : Débit sur une charge RC (Filtrage)


Tableau 1 :

R(Ω) 1 10 50 100
Vchmoy(V) 40.516877 40.84605 45.096567 49.299149
Vcheff(V) 44.999019 45.048168 47.256873 50.537292
Ichmoy(mA) 40516.836 4084.6046 901.93132 492.99148
Icheff 44.998974 4.5048164 0.94513744 0.50537292
∆V 63.43826818 58.1131794 41.128246 29.708735
F 1.110624074 1.102876973 1.047904001 1.025114896
Ꞇ 0.48.32037187 0.4651210784 0.3132136576 0.225522837
Vchmax(V) 63.638147 63.639464 63.639581 63.639596
Vchmin(V) 0.19987882 5.5262846 22.511335 33.930861

Tableau 2 :

R fixe
T= 0.02s

C=20µꓝ C=200µꓝ C=2000µꓝ


Ʈ(Ω) T/10 T 10T
Vchmoy(V) 41.701832 53.450885 60.162385
Vcheff(V) 45.320541 54.258758 60.835681
Ichmoy(mA) 0.41701832 0.53450884 0.60162384
Icheff 0.45320541 0.54258757 0.60835681
∆V 53.002635 19.23495 2.807848
F 1.08677578 1.015114305 1.011191312
Ꞇ 0.4255368327 0.1745194895 0.1500262293
Vchmax(V) 63.639596 63.639596 63.639596
Vchmin(V) 10.636961 44.404646 60.831748

4) sur charge une résistive on obtient un courbe de forme purement sinusoïdal


sur chaque demi période. Par contre dans la charge capacitive la forme de
courbe de la tension de sortie n’est plus oscillée, grâce au condensateur qui
assure le lissage du de tension.

La même chose s’applique sur le courant, parce que la tension et le courant au


borne d’une résistance sont proportionnel

5) Oui. Dans ce que le taux d’amortissement est plus petit et la forme de signal
et presque continu par rapport à celle de redressement simple alternance. »

II.2. Redressement monophasé commandé :

Cas d’un pont mixte


Ve(t) est une tension sinusoïdale, de valeur efficace 45V, et de fréquence
f=50Hz.
1. Manipulation n°1 : Débit sur une charge résistive

Pont mixte symétrique :

1)

 Période 1 [0 180] : TH1 et D4 conduit


 Période 2 [180 360] : TH2 et D3 conduit
2)

 TH1 et D4 mis en conduction a l’instant 45°


 TH2 et D3 mis en conduction a l’instant 225°

3)

La tension aux bornes de la charge

Le courant aux bornes de la charge


4) la tension au borne de la charge :

<Vch> = 34.607805v Veff= 42.923902v

5)

𝟐 𝜫 𝑽𝒆𝒇𝒇√𝟐
< 𝑽𝒄𝒉 >= ∫ 𝐬𝐢 𝐧(𝜽) 𝒅𝒕 = 𝒄𝒐𝒔((α) − 1 )
𝑻 𝛂 𝝅

Pont mixte Asymétrique :

1)

 Période 1 [0 180] : TH1 et D4 conduit


 Période 2 [180 360] : TH2 et D3 conduit

2)

 TH1 et D4 mis en conduction a l’instant 45°


 TH2 et D3 mis en conduction a l’instant 225°
3) La tension aux bornes de la charge

Le courant aux bornes de la charge

4) la tension au borne de la charge :

<Vch> = 34.607805v Veff= 42.923902v

5)

𝟐 𝜫 𝑽𝒆𝒇𝒇√𝟐
< 𝑽𝒄𝒉 >= ∫ 𝐬𝐢 𝐧(𝜽) 𝒅𝒕 = 𝒄𝒐𝒔((𝛂) − 1 )
𝑻 𝛂 𝝅

7) On a obtenu les mêmes résultats pour les deux ponts