Vous êtes sur la page 1sur 12

TP n°02

Entrainement à un quadrant avec moteur à CC alimenté par un


hacheur abaisseur.

Partie théorique :
1/Définition : Un hacheur est un convertisseur continu/continu, il permet d’obtenir à partir
d’une tension continue fixe, une tension continue réglable.

Il est composé d’un interrupteur électrique unidirectionnel H (transistor ou thyristor) fermé


pendant un intervalle de temps t1=αT, et ouvert pendant le reste de la période T. Une diode
de roue libre D permet la circulation du courant si la charge est inductive.

2/Schéma d’un hacheur série :

On appelle rapport cyclique α: le rapport du temps de fermeture de l'interrupteur H sur la


période T du hacheur. α = Ton / T

3/Valeur moyenne aux bornes de la charge (R, L, E)

La valeur moyenne notée Uc (des fois <uc>), est par définition : le rapport de l'aire sous la
courbe de uc(t) sur la période T.

Uc = AT/ T
Chronogramme de uc(t)

L'aire sous la courbe sur la période T est


un rectangle de largeur égale : V et de
longueur αT donc AT= αTxV

Ce qui donne <uc(t)> = αTxV/T = α.V

<u
c(t)
>=
Uc
=
α.
V

4) Chronogramme des courants et


tensions

En appliquant la loi des noeuds on on


a:

ic(t)=iH(t)+iD(t) (la loi est vérifiée


quelque soit t)

-Pour 0<t<αT : l'intérrupteur H est


fermé ; la tension uc(t)= V (la diode D
est bloquée)

iD(t)= 0 ==>iH(t) =iC(t).

-Pour αT<t<T : l'intérrupteur H est


ouvert ; la tension uc = 0 (la diode D est  
passante)

iH(t)= 0 ==>iD(t) =iC(t).

On pose I1=Imax et I0= Imin et i = ic

On démontre que la valeur moyenne de ic(t) est égale :

<ic(t)> =Ic=( Imax + Imin) / 2

et aussi <iD(t)>= (1-α). Ic , <iD(t)>=α. Ic ( Il suffit d'utiliser la méthode des aires pour calculer
la valeur moyenne de iH(t) et de iD(t))

( Imax + Imin) /
<ic(t)> =Ic
2
<iD(t)> =ID (1-α). Ic
<iH(t)> =IH α. Ic
5) Ondulation du courant iC(t)

Le rôle de l'inductance L(dite inductance de lissage)est de réduire l'ondulation du courant.

On démontre que l'ondulation du courant :

Pour Δi = Imax - Imin = α(1-α).V/(L.f)

L'ondulation du courant est maximum pour α =1/2, ce qui donne :

Δimax
=V/(4.L.f)

6) Hacheur quatre quadrants

a) Définition : C'est un hacheur réversible en tension et en courant, il est basé sur une
structure en pont portant les interrupteurs K1( D1, H1), K2( D1, H1), K3 ( D1, H1)et K4( D1,
H1).Chaque interrupteur Ki est constitué par un interrupteur commandé unidirectionnel( un
thyristor) H, et une diode D, c'est grace aux diodes qu'on arrive à obtenir des interrupteurs
bidirectionnels.

Le courant dans la charge circulera ainsi dans les deux sens, ceci assure la réversibilité en
courant du hacheur. Le transfert de puissance peut se faire dans les deux sens (la charge reçoit
et fournie de l’énergie). Le point de fonctionnement se balade dans les quatres quadrants du
diagramme (< uc >, < ic >).

Cela permet, lorsqu'on alimente un moteur à courant continu, de le faire tourner dans les deux
sens et également de le faire fonctionner en génératrice et, par exemple, de récupérer de
l'énergie électrique pendant les phases de freinage.

b) Schéma du hacheur 4 quadrants

Il s'agit d'un montage en pont en H à quatre interrupteurs (des thyristors).

Le générateur Ua doit être réversible en courant et la charge doit être réversible en


courant et en tension.
Pour un fonctionnement dans un quadrant donné, deux des quatre interrupteurs restent
toujours bloqués (même si on leur envoie des commandes d'amorçage), les deux autres
fonctionnent simultanément et sont ouverts et fermés ensemble et périodiquement. (La
commande des interrupteurs est de type complémentaire: T est la période de découpage du
hacheur; et α son rapport cyclique)

Nous faisons l'hypothèse d'un courant ininterrompu (courant dans la charge ne s'annule
jamais), les composantssont parfaits (quand un thyristor conduit la tension à ses bornes est
nulle)

- 0 < t < αT : H1 et H3 sont commandés à l'état fermé; H2 et H4 sont commandés à l'état
ouvert: K1 et K3 sont fermés on a donc Ua - uc(t) = 0 (la loi des mailles) donc uc(t) = Ua

-αT < t <T: H2 et H4 sont commandés à l'état fermé; H1 et H3 sont commandés à l'état
ouvert: K2 et K4 sont fermés on a donc Ua + uc(t) = 0 (la loi des mailles) donc uc(t) = - Ua

Dans cette phase, la charge restitue de la puissance au générateur ( p(t) < 0 ), c'est une phase
de récupération (les diodes sont appelées diodes de récupération).

c)Chronogramme de la tension uc(t)

La valeur moyenne de uc(t) est : on peut la calculer avec la méthode des aires :

<uc(t)> = Ua (2α -
1)

La valeur moyenne est positive si le rapport cyclique est α > 1/2 et négative si α < 1/2. et
elle est comprise entre -Ua et + Ua.

d) fonctionnement dans les 4 quadrants

- quadrant 1 : la machine fonctionne en moteur avec un sens de rotation c'est la phase


d'accélération (l’intensité ic croît).
- quadrant 2 : la machine fonctionne en génératrice dans un sens de rotation et est dans la
phase de freinage.

-quadrant 3 : la machine fonctionne en moteur dans le sens de rotation inverse du quadrant 1,


la machine est en phase d'accélération.

-quadrant 4: la machine fonctionne en génératrice dans le sens de rotation inverse du quadrant


1 , la machine est dans une phase de freinage.

Partie pratique.
1) But de TP :
 Construire le circuit de simulation d’un entrainement à un quadrant avec moteur à CC
alimenté par un hacheur abaisseur.
 Examiner la variation de la vitesse de la machine à CC en fonction de la tension
d’alimentation.
 Variation de cette tension d’alimentation en fonction du rapport cyclique α du
hacheur.
 Variation de vitesse en fonction de la charge du moteur.
 Étude du rendement de la machine.

On ce TP en utilise MATLAB (simulink) et en construire le circuit suivent :


2) Travail à faire.
Paramètre de la machine=
 Ua=220 V/ Uex = 128 V
 Ia=3.3 A/ Iex=0.4473 A
 Ra=8.4155 Ω/ La=0.08717 H
 Rex=286.2Ω/ Lex=5.91 H
 M=1.534H /Ω=280.3 (rad/s)
 J=0.007(kg*m²)

Le travaille  :
Marche à vide (Cr=0) :
Tableau n°2 :

Rapport cyclique α Tension d’induit Umoy Vitesse n (tr/min) Ω


0.1 192.5 2678.5 280.5
0.3 192.5 2678.5 280.5
0.5 195.6 2708.18 283.6
0.7 194.3 2719.6 284.8
0.9 199.8 2778.8 291.0
Pour α=0.9 à partir des résultats stockés dans le Workspace :

a) Vitesse de rotation.

b) Courant dans l’induit.


c) Couple électromagnétique.

1)Marche en charge (Cr≠0).


On varier le couple de la machine à courant continu et on fait la& simulation pendant
t=0.4s on à :

 Pa=Ua.Ia+Uex.iex=220*3.3+128*0.4473=783.25 [w].
 Pu=Ua.Ia [w].
 Remplir le tableau n°3, pour α=0.9 et ƒc=500 Hz :

Ce Cr (N.m) N (tr/min) Ia (A) Umoy(V Pu (w) rendement


(N.m) ) ŋ%
0.00509 0.0 2778.84 0.007427 199.8 1.4839 0.189
0.2436 0.4 2678.5 0.3551 195.5 69.45 8.866
0.6281 0.8 2610.77 0.9155 195.5 178.9 22.84
1.014 1.2 2542.97 1.479 195.4 288.4 36.82
1.401 1.6 2477.08 2.042 195.4 399.0 50.94
1.788 2.0 2410.24 2.606 195.3 508.9 64.97
2.174 2.4 2343.30 3.169 195.3 618.9 79.01
2.561 2.8 2277.50 3.733 195.3 729.0 93.07
On conclue que :
Quand le rapport cyclique=0.9 et on varie le couple résistant on observe que la tension on
↓ (de 199.8 à 195.3) et la vitesse aussi diminue ↓et quand la tension ↓ directement le
courant augment ↑.

 Remplir tableau n°4, pour α=0.7

Ce(N.m) Cr(N.m) N (tr/min) Ia (A) Umoy (V) Pu (w) ŋ%


-0.0293 0.0 2719.6 -0.042 194.3 |-8.1606| 1.04
-0.0582 0.4 2513.3 -0.084 179.3 |-15.0612| 1.922
-0.0951 0.8 2307.1 -0.1387 164.3 |-22.7884| 2.909
-0.07359 1.2 2107.5 -0.1073 150.5 |-16.1486| 2.061
0.06074 1.6 1955.6 0.8853 147.9 130.93 16.716
1.176 2.0 1860.2 1.714 147.9 253.50 32.365
1.644 2.4 1781.8 2.397 147.9 354.51 45.261
2.076 2.8 1708.3 3.026 147.9 447.54 57.138
Même chose quand varie α =0.7 (la tension ↓et la vitesse↓ et le courant↑)

 Remplir le tableau n°5, pour α=0.5

Ce(N.m) Cr(N.m) N (tr/min) Ia (A) Umoy (V) Pu (w) ŋ%


0.0117 0.0 2708.1 0.01708 195.6 3.340 0.426
0.01905 0.4 2499.05 0.02776 181.5 5.038 0.643
0.0224 0.8 2291.8 0.0327 167 5.460 0.697
0.0102 1.2 2086.5 0.01501 152 2.815 0.359
-0.0201 1.6 1880.2 -0.02941 136.9 4.026 0.514
-0.06087 2.0 1673.9 -0.0887 121.8 10.70 1.366
-0.05351 2.4 1469.6 -0.078 107.6 8.392 11.456
0.7369 2.8 1294.8 1.074 10.8 11.599 1.480

2) Réponse les questions :

A. Moteur à vide Cr=0


On observe que :
 Quand on varie le rapport cyclique↑, la tension ↑et Ω↑ parce que il n y a pas un couple
1
résistive (Cr=0) {a partir la relation U= . E [α : 0→1]}
(1−∝)
 Tracer la courbe n=f(α)

A. partir la courbe on observe quand α↑ la vitesse n↑

B. Moteur en charge
 Tracer n=f(Ce) pour les trois valeurs de α (dans même repère)
 L’influence du rapport cyclique sur la variation de vitesse-couple :
On remarque que le rapport cyclique quand il est ↓ la vitesse et le couple on ↓ aussi
1
a partir la relation suivante U= E
1−∝
Pour α=0.9
 Tracer Ce=f(Ia)

 Tracer ŋ=f(Cr)
On conclue que le rapport cyclique a l’influence sur la tension et la vitesse et le couple :

Quand le rapport cyclique a↑ la tension et la vitesse elles sont ↑, aussi le couple ↑

On remarque aussi le couple résistant quand il est ↓ la vitesse↑ automatiquement le couple ↑

Et le courant en ↓.
Conclusion  :
On ce TP on étude comment utilise MATLAB
pour étude et analyse un machine et comment
étudie cette variation on fonction de le rapport
cyclique de l’hacheur.