Vous êtes sur la page 1sur 73

H A R P I A

La Revue Des Ornithologue Amateurs De Guyane

Groupe
d'Etude LE GARDIEN DES CHABLIS
et de Protection
des Oiseaux
Contopus albogularis
en Guyane
le Moucherolle a bavette blanche

Sommaire :

A vos jumelles : l'oiseau qui n'avait jamais été dessiné


A travers la Guyane des oiseaux : les Nouragues
Les synthèses des observations : 4ème trim. 93 et 1er trim. 94

Le Monde à tire d'aile

Vie du groupe

N°6 2 ème et3 ème trimestre 1994


S o m m a i r e

EDITO p. 3.

ETUDE ET CONNAISSANCE DE L'AVIFAUNE

A vos jumelles !
L'oiseau qui n 'avait jamais été dessiné :
le Moucherolle à bavette blanche, Contopus albogularis p. 5.

A travers la Guyane des oiseaux


Les Nouragues p. 9.

Les synthèses des observations


Avant-propos p. 19.
Fiche descriptive pour homologation p. 20.
Période Octobre à Décembre 1993 p. 22.
Période Janvier à Mars 1994 p. 34.

LE MONDE A TIRE D'AILE

L'actualité ornithologique internationale p. 46.

D'UNE BRANCHE A L'AUTRE

Les Pécaris, qui sont-ils ? p. 50.

VIE DU GROUPE

Le coin des zélés p. 52.

Bon pied, bon oeil ! p. 57.

Histoire de plumes p. 60.

A vos plumes p. 61.

LES ORNITHOLOGIQUES

- ] -
Index des illustrations

- N. Arlott dans «A guide to seabirds on the ocean routes », page 59.


- N. Arlott dans « L'Encyclopédie mondiale des oiseaux », page 60.
- P. Barruel dans « Omifhologia Brasileira », pages 13,25,28,38,40,41,43.
- B. Bellaton, pages 3,6,51,52,62.
- D. Beadle, pages 12.
- D. Breeze dans « L'Encyclopédie mondiale des oiseaux», page 59.
- D. R. Eckelberry dans « Eagles, Hawks & Falcons of the world », pages 14,59.
- N. Etterradossi dans « Carnet de notes d'Eugène Ruber», page 54.
- B. Goguillon, pages 11,46,48,49,52,54,55.
- B. Goguillon d'après dessin de G. Tudor in « Birds of Sth. America », couverture & page 7.
- J. Guynne dans « Birds of Colombia », page 41.
- M. R. Hanson dans « Oiseaux de l'Amérique du nord », pages 34,35.
- P. Hayman dans « L'Encyclopédie mondiale des oiseaux», page 59.
- P. Hayman dans « Guide des Hérons du monde », pages 22,35.
- P. Hayman dans « Shorebirds », pages 26,37,38.
- H. J. Janosik dans « Oiseaux de l'Amérique du nord », page 55.
- M. Kleinbaum dans « Birds of Venezuela », pages 2,23.
- D. L. Malick dans « Oiseaux de l'Amérique du nord », pages 37,55,60.
- H. D. Pratt dans « Oiseaux de l'Amérique du nord », page 32.
- G. M. Sutton dans « The species of birds of Sth. America », page 52.
- G. Tudor dans « Birds of Sth. America », pages 11, 12,13,30,31,32,33,42,43,44,45,49,59.
- G. Tudor dans « Birds of Venezuela », pages 13,23, 24, 27, 29,31,36.
- K. Vinicombe dans « Identifier les oiseaux », pages 26,35.
- J. Wilczur, page 22.
- O. William dans « L'Encyclopédie mondiale des oiseaux», page 19'.
- K. Wood dans « L'Encyclopédie mondiale des oiseaux», page 4,
- M. Woodcock dans « the cotingas », page 42.
- M. Woods dans « L'Encyclopédie mondiale des oiseaux», page 59.

Araponga blanc
Procnias alba

-2-
EDITO

Comme vous pouvez le constater, votre revue trimestrielle ornithologique,


HARPIA, joue les migrateurs en retard.

Lors de notre A.G. du 13 mars 1994, la nécessité d'une nouvelle organisation


pour la publication de notre revue avait été soulignée. En effet, en deux ans
d'existence, Harpia a connu un tel succès que nous sommes passés d'une
quinzaine d'exemplaires tirés par numéro à maintenant plus d'une centaine,
et ce avec un doublement du nombre de pages de la revue.
Aussi, le travail est maintenant réparti sur deux équipes, l'une sur Kourou (dont
le rédacteur est Patrice Dellière) et l'autre à Cayenne (rédacteur : Bertrand
Goguillon), ayant alternativement chacune la charge de rédiger et de
publier la revue.

Cependant en cours d ' a n n é e , un nouveau problème est apparu pour


l'équipe de Cayenne : celui de disposer d'un ordinateur pour la saisie des
articles. Aussi, une convention avec le CRESTIG a été signée pour pouvoir
bénéficier de l'utilisation de la photocopieuse et du matériel informatique de
cet organisme. La DIREN continue également de nous apporter un soutien
logistique (photocopies). Cependant, afin d'être autonome dans la saisie
informatique de la revue, et de tenir enfin les délais de parution q u e nous
nous sommes fixés, le bureau du GEPOG a d é c i d é d'investir dans l'achat
d'un ordinateur et d'une imprimante. Cet investissement ne servira d'ailleurs
pas uniquement pour Harpia, mais aussi pour l'ensemble des activités de
notre association (rapports d ' é t u d e , expositions, secrétariat, gestion,...). Il a
été possible grâce au 2ème prix de 30 000 f. que nous avons reçu en juillet dans
le cadre du concours national « les Lauriers de l'Environnement » organisé par
le journal Le Point et le Ministère de l'Environnement, pour notre c a m p a g n e
en faveur de l'Ibis rouge.
Ce matériel, en attendant de disposer d'un local et pour des raisons
pratiques, est au domicile de B. Goguillon.
Pouvant en disposer depuis la mi-octobre, c'est l'organisation de la Journée
de l'Oiseau en novembre qui a mobilisé prioritairement notre temps et nos
moyens.

Voilà donc expliqué et nous espérons excusé le fait que ce numéro 6 ne vous
parvient qu'en fin d'année et couvre ainsi le 2ème et le 3ème trimestres. Merci
encore pour votre compréhension et votre fidélité.

Dans ce numéro, nous proposons de découvrir un monde d'oiseaux plus


méconnu, voire étranger pour la plupart d'entre nous, car plus difficilement
accessible. C'est en effet dans l'intérieur de la Guyane, au sein de la grande
forêt, que nous vous emmenons. A la rencontre tout d'abord d'un petit
oiseau discret mais qui n'en est pas moins le gardien des chablis. Puis, vous
aurez le privilège de parcourir un endroit fantastique pour l'ornithologie : la
région des Nouragues.

-3-
La synthèse des observations est double cette fois-ci afin de rattraper notre
retard dans la publication de ces données. Vous pourrez vous rendre compte
de son importance dans l'intérêt des observations mentionnées, preuve que
les connaissances sur l'avifaune guyanaise progressent de manière sensible
par le fonctionnement du réseau des ornithologues du GEPOG. La cerise sur
le gâteau dans ce domaine est constituée par une nouvelle espèce
découverte pour notre département : le Canard jansen (ou Canard siffleur
d'Amérique), Anas americana, en janvier de cette année à Kourou.

Bien évidemment, vous y retrouvez vos autres rubriques habituelles :


• l'actualité ornithologique internationale particulièrement consacrée au
trafic des oiseaux dans le monde ;
• le coin des naturalistes allant de branche en branche, cette fois-ci celle
des mammifères avec les pécaris ;
• et bien sûr toute la vie du groupe toujours aussi riche et active par la
diversité de nos actions et l'implication de membres un peu plus nombreux
chaque jour.

D'ailleurs en cette fin d'année, le GEPOG vient de dépasser la centaine de


sympathisants...!

Au nom des oiseaux, merci à tous.

Le Bureau.

-4-
ETUDE ET CONNAISSANCE
DE L'AVIFAUNE
L'oiseau qui n'avait jamais été dessiné

Si vous avez la chance d'aller dans l'intérieur du pays, vous apercevrez peut-
être au détour d'une clairière, virevolter au dessus de votre tête une sorte de
petit « gobe-mouche » gris foncé, avec une belle gorge blanche contrastant
du reste de son plumage.
Vous chercherez désespérément dans vos guides jusqu'à songer, sans jamais
l'avouer, que vous avez pourquoi pas trouver une nouvelle espèce d'oiseau.
Le petit pincement au coeur que vous procure cette idée qui vient de
traverser un instant votre esprit, vous oblige à replonger fiévreusement dans
votre Bird's of Venezuela.

Ne cherchez plus, cet oiseau n 'y est pas dessiné. Pas plus que dans le dernier
volume des passereaux d'Amérique du Sud paru récemment. Alors ? Quel est
donc cet oiseau somme tout banal avec son plumage discret, gris souris.

Avant de penser à une nouvelle espèce, ne vous êtes vous pas posé la
question de savoir s'il ne s'agissait pas plutôt d'une espèce répartie de
manière restreinte sur le Plateau des Guyanes ? Ce qui expliquerait son
absence de votre Bird's...
Car il est connu l'animal ! et il est bien là dans votre « Oiseaux de Guyane »,
dissimulé entre les lignes de l'interminable liste des Tyrannidés.

Brisant votre rêve mais cherchant toujours à vous aider dans votre
connaissance de l'avifaune guyanaise, Harpia vous offre en exclusivité les
uniques représentations existantes du Moucherolle à bavette blanche, mieux
connu dans le monde scientifique sous le nom de Confopus albogularis.

Il reste donc un tel champ d'investigation dans l'étude des oiseaux des forêts
tropicales d'Amérique du Sud, que certaines espèces ne sont pas encore
représentées.
Harpia tente donc modestement de pallier aux lacunes des guides existants
en ce qui concerne l'avifaune guyanaise.

Il est vrai que ce petit oiseau ne se rencontre que dans l'intérieur de notre
département et des zones frontalières avec le Surinam et l'Amapa. Il a ainsi
échapper jusqu'à présent aux plumes des différents « croqueurs » d'oiseaux.

Soyez maintenant attentif lors de vos promenades à Saül ou Maripassoula. Au


détour d'un chablis, vous le verrez certainement se tenir droit, perché sur son
poste d'affût, virevolter soudain à la poursuite d'un insecte, puis venir se
reposer sur la branche d'où il était parti. Et recommencer, infatigable dans les
premiers et derniers rayons de soleil d'une journée comme les autres,
perpétuellement, au coeur de la forêt guyanaise.

-5-
Moucherolles à bavette blanche,
Contopus albogularis,
posés sur des branches dominant de 15 mètres un chablis.
Station des Nouragues, octobre 1993.
Avec près de 400 espèces d'oiseaux
recensées, dont de nombreuses
considérées c o m m e rares en Guyane,
la région constitue donc un lieu
remarquable par son avifaune et
privilégié pour les études
ornithologiques.

Celles-ci sont actuellement axées sur


les associations d'espèces au sein des
rondes d'insectivores et le rôle des
oiseaux frugivores dans la
régénération forestière. Des
recherches ont également été faites
et se poursuivent sur la biologie des
Rapaces, du C o q de roche et de
plusieurs espèces de Manakins
notamment.

La plupart des chercheurs ornithologues qui viennent travailler sur le site, ont
un programme précis à réaliser qui ne leur laisse pas souvent le temps de
compléter l'inventaire avifaunistique du site.

Une nouvelle liste des espèces d'oiseaux de la région a été réalisée par le
GEPOG et est présentée ici.
Le recueil des données s'est effectué par un travail de recherche
bibliographique. De nombreuses informations existaient déjà et se retrouvent
dans « Oiseaux de Guyane » dans lequel les rares ornithologues de l'époque
(THIOLLAY, ERARD, DUJARDIN & TOSTAIN) qui ont travaillé sur le site ont
retranscrit leurs observations. Pour obtenir des données complémentaires une
mission de terrain a été réalisée en octobre 1993. Cette mission a permis
l'observation de près de 200 espèces complétant ainsi l'inventaire existant
de plusieurs espèces remarquables par leur statut en Guyane.
Afin d'aboutir à un recensement aussi exhaustif que possible de l'avifaune
des Nouragues, il serait intéressant de renouveler des missions d'inventaire à
différentes périodes de l'année, notamment au cours de la saison des pluies
et durant la fructification des arbres. De même des recherches en c a n o p é e
seraient très intéressantes. C o m p t e tenu de la biodiversité et de la spéciattion
importante qui existe en forêt guyanaise, et du peu d'études existantes sur ce
milieu qu'est la c a n o p é e (domaine encore mal connue en ornithologie dont
le statut de nombreuses espèces qui lui sont inféodées reste à définir en
Guyane), il n'est pas improbable que les recherches qui y seraient menées
révèlent l'existence de nouvelles espèces pour la région, voire pour la
science.

Dernièrement, une nouvelle espèce pour la


Guyane y a été rencontrée, le G é o c o u c o u
pavonin, Dromococcyx pavoninus (Mathilde
JULLIEN & Bruno BELLATON - Juin 1994).

- 13-
Un classement de la région des Nouragues en Réserve Naturelle devrait être
officiel au cours de l'année 1995. Un programme de gestion de c e t t e future
réserve est en cours d'élaboration.
Portant sur 100 000 ha, cette réserve préservera de l'influence anthropique
l'équilibre écologique du site et permettra d ' e n faire un véritable laboratoire
de recherches fondamentales sur l'écosystème forestier primaire guyanais.
Elle pérenisera l'important effort financier et humain investi depuis près de 20
ans, en garantissant la poursuite de ces recherches gui doivent pouvoir être
menées sur le même site à long terme.
Si aujourd'hui l'accès à la station des Nouragues reste réservé aux
scientifiques et aux naturalistes amateurs expérimentés, afin bien sûr de
perturber au minimum l'écosystème et de préserver les recherches qui y sont
menées, la future réserve naturelle permettra néanmoins d'ouvrir à
l'écotourisme un secteur de cette région (probablement le long de
l'Arataye). Ne désespérez donc plus de ne pouvoir vous rendre dans ce
sanctuaire naturel de la Guyane...
Cette réserve constitura un élément important dans le réseau des espaces
naturels protégés gui se met en place progressivement en G u y a n e , dans le
cadre d'une politique de conservation réclamée par l'intérêt international
porté à la disparition des grandes forêts tropicales. Elle veillera à la
conservation d'une des zones reconnues à l'inventaire Z.N.I.E.F.F. (Zone
Naturelle d'Intérêt Ecologigue, Faunistique et Floristique) c o m m e les plus
riches du point de vue de la biodiversité.

Bertrand Goguillon.

Faucon orangé
Groupe d'Etude et de Protection des Oiseaux en Guyane Falconidae
Micrastur semitorquatus Carnifex à collier
Micrastur mirandollei Carnifex ardoisé
INVENTAIRE ORNITHOLOGIQUE Micrastur ruficollis Carnifex myrmidon
Micrastur gilvicollis Carnifex à gorge cendrée
DU SITE DES NOURAGUES Daptrius americanus Caracara à gorge rouge
Falco deiroleucus Faucon orangé
Falco rufigularis Faucon des chauves-souris
Liste des 391 espèces connues au 30/09/1994 Cracidae
Ortalis motmot Ortalide p a r a c o u a
Pénélope marail Pénélope marail
Crax alector Grand Hocco
Tinamidae
Tinamus major Grand Tinamou Phasianidae
Crypturellus clnereus Tinamou cendré Odontophorus gujanensis Tocro de Guyane
Crypturellus soui Tinamou soui
Crypturellus brevirostris Tinamou rubigineux Opisthocomidae
Crypturellus variegatus Tinamou varié Opisthocomus hoazin Hoatzin huppé
Crypturellus erythropus Tinamou à pattes rouges
Psophiidae
Phalacrocoracidae Psophia crépitans Agami trompette
Phalacrocorax olivaceus Cormoran vigua
Rallidae
Anhingidae Aramides c a j a n e a Râle de Cayenne
Anhinga anhinga Anhinga d'Amérique
Eurypygidae
Ardeidae Eurypyga helias Caurale soleil
Egretta a l b a Grande Aigrette
Butorides striatus Héron strié Scolopacidae
Agamia agami Héron agami Tringa melanoleuca Grand Chevalier à pattes jaunes
Tigrisoma lineatum Onoré rayé Tringa solitaria Chevalier solitaire
Actftis macularia Chevalier grivelé
I Threskiomithidae
Mesembrinibis cayennensis Ibis vert Columbidae
15 Columba speciosa Pigeon ramiret
Cathartidae Columba subvinacea Pigeon vineux
I
Cathartes aura Urubu à tête rouge Columba p l u m b e a Pigeon plombé
Cathartes melambrotus Grand Urubu Leptotila rufaxilla Colombe à front gris
Sarcoramphus p a p a Vautour p a p e Geotrygon m o n t a n a Colombe rouviolette

Accipttridae Psittacidae
Elanoides forficatus Milan à queue fourchue Ara ararauna Ara bleu
Leptodon cayanensis Milan de Cayenne Ara m a c a o Ara rouge
Chondrohierax uncinatus Milan à bec-en-croc Ara chloroptera Ara chloroptère
Harpagus bidentatus Milan bidenté Ara severa Ara vert
Harpagus diodon Milan diodon Pyrrhura picta Conure versicolore
Ictinia plumbea Milan bleuâtre Forpus sclateri Toui de Sclater
Accipiter bicolor Epervier bicolore Brotogeris chrysopterus Toui para
Accipiter superciliosus Epervier nain Touit b a t a v i c a Toui à sept couleurs
Accipiter poliogaster Autour à ventre gris Touit purpurata Toui à queue pourprée
Buteo albicaudatus Buse à queue blanche Pionites melanocephala Calque maipouri
Leucopternis albicollis Buse blanche Pionopsffta c a i c a Caïque à tête noire
Leucopternis melanops Buse à face noire Pionus menstruus Pione à tête bleue
Leucopternis schistacea Buse ardoisée Pionus fuscus Pione violette
Buteogallus meridionalis Buse des savanes Amazona dufresniana Amazone de Dufresne
Buteogallus urubutinga Buse urubu Amazona ochrocephala Amazone à tête jaune
Harpyhaliaetus solitarius Aigle solitaire Amazona amazonica Amazone aourou
Morphnus guianensis Aigle de Guyane Amazona farinosa Amazone poudrée
Harpia harpyja Harpie féroce Deroptyus accipitrinus Papegeai maillé
Spizastur melanoleucus Aigle noir et blanc
Spizaetus ornatus Spizaëte orné Cuculidae
Spizaetus tyrannus Spizaète noir Piaya c a y a n a Piaye écureuil
Piaya melanogaster Piaye à ventre noir
Pandionidae Piaya minuta Petit Piaye
Pandion haliaetus Balbuzard pêcheur Dromococcyx pavoninus G é o c o u c o u pavonin
Strigidae Galbula d e a Jacamar à longue queue
Otus watsoni Petit-Duc de Watson Jacamerops aurea Grand Jacamar
Lophostrix cristata Duc à aigrettes
Pulsatrix perspicillata Chouette à lunettes Bucconidae
Strix virgata Chouette m o u c h e t é e Notharchus macrorhynchus Tamatia à gros b e c
Strix nigrolineata Chouette huhul Notharchus tectus Tamatia pie
Glaucidium hardyi Chevêchette amazone Bucco tamatia Tamatia tacheté
Bucco capensis Tamatia à collier
Nyctibiidae Malacoptila fusca Tamatia brun
Nyctibius grandis Grand Ibijau Monasa atra Barbacou noir
Nyctibius griseus Ibijau gris
Capitonidae
Caprimulgidae Capito niger Cabézon tacheté
Chordeiles acutipennis Engoulevent minime
Nyctidromus albicollis Engoulevent pauraqué Ramphastidae
Caprimulgus nigrescens Engoulevent noirâtre Pteroglossus aracari Aracari grigri
Hydropsalis climacocerca Engoulevent trifide Pteroglossus viridis Aracari vert
Selenidera culik Toucanet koulik
Apodidae Ramphastos vitellinus Toucan ariel
Chaetura chapmani Martinet de C h a p m a n Ramphastos tucanus Toucan à bec rouge
Chaetura andrei Martinet d'André
Chaetura spinicauda Martinet spinicaude Picidae
Panyptila cayennensis Martinet de C a y e n n e Picumnus exilis Picumne de Buffon
Picumnus spilogaster Picumne à ventre blanc
Trochilidae Melanerpes cruentatus Pic à chevrons d'or
Glaucis hirsuta Ermite hirsute Venilionis passerinus Pic passerin
Threnetes niger Ermite d'Antonie Veniliornis cassini Pic de Cassin
Phaethornis malaris Ermite à long b e c Piculus flavigula Pic à gorge jaune
Phaethornis bourcieri Ermite de Bourcier Piculus chrysochloros Pic vert-doré
Phaethornis superciliosus Ermite à brins blancs Piculus rubiginosus Pic or-olive
Phaethornis ruber Ermite roussâtre Celeus undatus Pic onde
Campylopterus largipennis Campyloptère à larges tuyaux Celeus grammicus Pic de Verreaux
Eupetomena macroura Colibri hirondelle Celeus elegans Pic mordoré
Florisuga mellivora Colibri jacobin Celeus torquatus Pic à cravate noire
Avocettula recurvirostris Colibri avocette Dryocopus lineatus Pic ouentou
I Discosura longicauda Coquette à raquettes Campephilus rubricollis Pic â c o u rouge
Chlorestes notatus Colibri à menton bleu Campephilus melanoleucos Pic de Malherbe
Chlorostilbon mellisugus Emeraude orvert
Thalurania furcata Dryade à queue fourchue
Hylocharis sapphirina Saphir à gorge rousse PASSEREAUX
Hylocharis cyanus Saphir azuré
Topaza pella Colibri topaze Furnariidae
Heliothryx aurita Colibri oreillard Synallaxis macconnelli Synallaxe de McConnell
Heliomaster longirostris Colibri corinne Certhiaxis gutturata Synallaxe ponctué
Calliphlox amethystina Colibri améthyste Philydor ruficaudatus Anabate rougequeue
Philydor erythrocercus Anabate à croupion roux
Trogonidae Philydor pyrrhodes Anabate flamboyant
Trogon melanurus Trogon à queue noire Automolus ochrolaemus Anabate à gorge fauve
Trogon viridis Trogon à queue b l a n c h e Automolus infuscatus Anabate olivâtre
Trogon collaris Trogon rosalba Automolus rubiginosus Anabate rubigineux
Trogon rufus Trogon aurore Automolus rufipileatus Anabate à couronne rousse
Trogon violaceus Trogon violacé Sclerurus mexicanus Sclérure à gorge rousse
Sclerurus rufigularis Sclérure à bec court
Alcedinidae Sclerurus caudacutus Grand Sclérure
Ceryle torquata Martin-pêcheur à ventre roux Xenops milleri Siftine à queue rousse
Chloroceryle amazona Martin-pêcheur d'Amazonie Xenops minutus Sittine brune
Chloroceryle americana Martin-pêcheur vert
Chloroceryle inda Martin-pêcheur bicolore Dendrocolaptidae
Chloroceryle aenea Martin-pêcheur nain Dendrocincla fuliginosa Grimpar enfumé
Dendrocincla merula Grimpar à menton blanc
Momotidoe Deconychura Iongicauda Grimpar à longue queue
Momotus momota Motmot houtouc Deconychura stictolaema Grimpar à gorge t a c h e t é e
Sittasomus griseicapillus Grimpar fauvette
Galbulidae Glyphorynchus spirurus Grimpar bec-en-coin
Brachygalba lugubris Jacamar brun Nasica longirostris Grimpar nasican
Galbula albirostris Jacamar à bec jaune Dendrexetastes rufigula Grimpar à collier
Galbula ruficauda Jacamar à queue rousse Hylexetastes perrotii Grimpar de Perrot
Galbula leucogastra Jacamar à ventre blanc Dendrocolaptes certhia Grimpar barré
Xiphorhynchus picus Grimpar talapiot Haematoderus militaris Coracine rouge
Xiphorhynchus obsoletus Grimpar strié Querula purpurata Coracine noire
Xiphorhynchus pardalotus Grimpar flambé Perissocephalus tricolor Coracine chauve
Xiphorhynchus guttatus Grimpar des cabosses Procnias alba Araponga blanc
Lepidocolaptes albolineatus Grimpar lancéolé Rupicola rupicola Coq-de-roche orange
Campylorhamphus trochilirostris Grimpar à b e c rouge
Campylorhamphus procurvoides Grimpar à bec courbe Oxyruncidae
Oxyruncus cristatus Oxyrhynque huppé
Thamnophilidae
Cymbilaimus lineatus Batara fascié Pipridae
Frederickena viridis Batara à gorge noire Pipra erythrocephala Manakin à tête d'or
Sakesphorus melanothorax Batara de C a y e n n e Pipra pipra Manakin à tête blanche
Thamnophilus doliatus Batara rayé Pipra serena Manakin à front blanc
Thamnophilus nigrocinereus Batara demi-deuil Chiroxiphia pareola Manakin tige
Thamnophilus murinus Batara souris Corapipo gutturalis Manakin à gorge blanche
Thamnophilus punctatus Batara tacheté Manacus manacus Manakin casse-noisette
Thamnophilus amazonicus Batara amazonien Tyranneutes virescens Manakin minuscule
Pygiptila stellaris Batara étoile Piprites chloris Piprite verdin
Thamnomanes ardesiacus Batara ardoisé
Thamnomanes caesius Batara cendré Tyrannidae
Myrmotherula brachyura Myrmidon p y g m é e Elaeninae
Myrmotherula surinamensis Myrmidon du Surinam Zimmerius gracilipes Tyranneau à petits pieds
Myrmotherula guttata Myrmidon m o u c h e t é Ornithion inerme Tyranneau minute
Myrmotherula gutturalis Myrmidon à ventre brun Sublegatus sp. Tyranneau sp.
Myrmotherula axillaris Myrmidon à flancs blancs Myiopagis gaimardii Elaène de Gaimard
Myrmotherula longipennis Myrmidon longipenne Myiopagis flavivertex Elaène à couronne d'or
Myrmotherula menetriesii Myrmidon gris Elaenia flavogaster Elaène à ventre jaune
Herpsilochmus sticturus Grisin givré ? Mionectes oleagineus ? Pipromorphe roussâtre
Herpsilochmus stictocephalus Grisin de Todd Mionectes macconnelli Pipromorphe de McConnell
Microrhopias quixensis Grisin étoile Leptopogon amaurocephalus Pipromorphe à tête brune
Formicivora grisea Grisin de Cayenne Phylloscartes virescens Tyranneau verdâtre
Terenura spodioptila Grisin à tête noire Corythopis torquata Corythopis à collier
Cercomacra cinerascens Grisin ardoisé Myiornis ecaudatus Tyranneau à queue courte
Cercomacra tyrannina Grisin sombre Lophotriccus vitiosus Tyranneau coiffé
Cercomacra nigrescens Grisin noirâtre Lophotriccus galeatus Tyranneau casqué
I Hypocnemis cantator Alapi carillonneur Hemitriccus minor Todirostre de Snethlage
Hypocnemoides melanopogon Alapi à menton noir Hemitriccus josephinae Todirostre de Joséphine
Percnostola rufifrons Alapi a tête noire Hemitriccus zosterops Todirostre zosterops
Percnostola leucostigma Alapi ponctué Todirostrum cinereum Todirostre familier
Sclatera naevia Alapi paludicole Todirostrum pictum Todirostre peint
Myrmeciza longipes Alapi à ventre blanc Ramphotrigon ruficauda Tyranneau à queue rousse
Myrmeciza ferruginea Alapi à cravate noire Rhynchocyclus olivoceus Platyrhynque olivâtre
Myrmeciza atrothorax Alapi de Buffon Tolmomyias assimilis Platyrhynque à miroir
Pithys albifrons Fourmilier manikup Tolmomyias poliocephalus Platyrhynque poliocéphale
Gymnopithys rufigula Fourmilier à gorge rousse Platyrinchus saturatus Platyrhynque à cimier orange
Hylophylax naevia Fourmilier t a c h e t é Platyrinchus mystaceus Platyrhynque à moustaches
Hylophylax punctulata Fourmilier perlé Platyrinchus coronatus Platyrhynque à tête d'or
Hylophylax poecilonota Fourmilier zébré Platyrinchus platyrhynchos Platyrhynque à cimier blanc
Myrmornis torquata Palicour de C a y e n n e Fluvicolinae
Onychorhynchus coronatus Moucherolle royal
Formicariidae Myiobius erythrurus Moucherolle rouge-queue
Formicarius colma Tétéma colma Myiobius barbatus Moucherolle barbichon
Formicarius analis Tétéma coq-de-bois Myiophobus fasciatus Moucherolle fascié
Grallaria varia Grallaire roi Contopus albogularis Moucherolle à bavette blanche
Hylopezus macularius Grallaire t a c h e t é e Colonia colonus Moucherolle à longs brins
Myrmothera campanisoma Grallaire turdoïde Hirundinea ferruginea Moucherolle hirondelle
Tyranninae
Conopophagidae Attila cinnamomeus Attila cannelle
C o n o p o p h a g a aurita C o n o p o p h a g e oreillard Attila spadiceus Attila à croupion jaune
Rhytipterna simplex Aulia grisâtre
Cotingidae Laniocera hypopyrrha Aulia cendré
Phoeniclrcus carnlfex Cotinga ouette Sirystes sibilator Tyran siffleur
lodopleura fusca Cotinga brun Myiarchus swainsoni Tyran de Swalnson
Cotinga cotinga Cotinga de Daubenton Philohydor lictor Tyran licteur
Cotinga c a y a n a Cotinga de C a y e n n e Myiozetetes similis Tyran sociable
Xipholena punicea Cotinga p o m p a d o u r Myiozetetes luteiventris Tyran à gorge rayée
Lipaugus vociferans Piauhau hurleur Conopias albovittata parva Tyran diadème
Gymnoderus foetidus Coracine col-nu
Legatus leucophaius Tyran pirate Emberizidae
Tyrannus albogularis Tyran à gorge blanche Thraupinae
Tyrannus melancholicus Tyran mélancolique Coereba flaveola Sucrier flavéole
Tityrinae Dacnis cayana Dacnis bleu
Schiffornis turdinus Antriade turdoïde Dacnis lineata Dacnis masqué
Tityra cayana Tityra gris Cyanerpes caeruleus Guit-guit céruléen
Tityra semifasciata Tityra masqué Cyanerpes cyaneus Guit-guit scï
Tityra inquisitor Tityra à tête noire Chlorophanes spiza Guit-guit émeraude
Pachyramphus marginatus Bécarde à couronne noire Conirostrum speciosum Conirostre à cul-roux
Pachyramphus surinamus Bécarde du Surinam Tersina viridis Tersine hirondelle
Pachyramphus minor Bécarde de Lesson Tangara velia Calliste varié
Tangara chilensis Calliste septicolore
Hirundinidae Tangara punctata Calliste syacou
Tachycineta albiventer Hirondelle à ailes blanches Tangara mexicana Calliste diable-enrhumé
Phaeoprogne tapera Hirondelle tapère Tangara gyrola Calliste rouverdin
Progne chalybea Hirondelle chalybée Tangara cayana Calliste passevert
Notiochelidon cyanoleuca Hirondelle bleu et blanc Euphonia violacea Organiste téïté
Atticora fasciata Hirondelle à ceinture blanche Euphonia cayennensis Organiste à épaulettes
Atticora melanoleuca Hirondelle des torrents Euphonia chrysopasta Organiste fardé
Neochelidon tibialis Hirondelle à cuisses blanches Thraupis episcopus Tangara évêque
Stelgidopteryx ruficollis Hirondelle à gorge rousse Thraupis palmarum Tangara des palmes
Hirundo rustica Hirondelle rustique Ramphocelus carbo Tangara à bec d'argent
Cyanicterus cyanicterus Tangara cyanictère
Corvidae Lanio fulvus Tangrièche mordoré
Cyanocorax cayanus Geai de Cayenne Tachyphonus cristatus Tangara huppé
Tachyphonus surinamus Tangara du Surinam
Troglodytidae Tachyphonus phoenicius Tangara à galons rouges
Thryothorus coraya Troglodyte coraya Tachyphonus luctuosus Tangara deuil
Henicorhina leucosticta Troglodyte à poitrine blanche Eucometis penicillata Tangara à tête grise
Microcerculus bambla Troglodyte bambla Hemithraupis guira Tangara guira
Cyphorinus arada Troglodyte arada Hemithraupis flavicollis Tangara à dos jaune
Lamprospiza melanoleuca Tangara à bec rouge
Turdidae Cardinalinae
I
Turdus fumigatus Merle cacao Cyanocompsa cyanoides Evêque bleu-noir
18 Turdus albicollis Merle à col blanc Saltator maximus Saltator grands-bois
Saltator caerulescens Saltator gris
I Sylviidae Pitylus grossus Cardinal ardoisé
Microbates collaris Microbate à collier Caryothraustes canadensis Cardinal flavert
Ramphocaenus melanurus Microbate à long bec Emberizinae
Polioptila plumbea Polioptile tropical Arrermon taciturnus Arrémon furtif
Polioptila guianensis Polioptile guyanais Oryzoborus angolensis Sporophile curio
Oryzoborus crassirostris Sporophile crassirostre
Vireonidae
Cyclarhis gujanensis Sourciroux mélodieux
Smaragdolanius leucotis Smaragdan oreillard
Vireo olivoceus Viréo aux yeux rouges
Hylophilus thoracicus Viréon à plastron
Hylophilus semicinereus Viréon à gorge grise
Hylophilus pectoralis Viréon à tête cendrée
Hylophilus muscicapinus Viréon fardé
Hylophilus ochraceiceps Viréon à calotte rousse
Parulidae
Basileuterus rivularis Paruline des rives

Icteridae
Scaphidura oryzyvora Vacher géant
Psarocolius decumanus Cacique huppé
Psarocolius viridis Cacique vert
Cacicus cela Cacique à croupion jaune
Cacicus haemorrhous Cacique à croupion rouge
Icterus chrysocephalus Oriole moriche
Icterus cayanensis Oriole à épaulettes
Icterus nigrogularis Oriole jaune
Avec près de 400 espèces d'oiseaux
recensées, dont de nombreuses
considérées c o m m e rares en Guyane,
la région constitue donc un lieu
remarquable par son avifaune et
privilégié pour les études
ornithologiques.

Celles-ci sont actuellement axées sur


les associations d'espèces au sein des
rondes d'insectivores et le rôle des
oiseaux frugivores dans la
régénération forestière. Des
recherches ont également été faites
et se poursuivent sur la biologie des
Rapaces, du C o q de roche et de
plusieurs espèces de Manakins
notamment.

La plupart des chercheurs ornithologues qui viennent travailler sur le site, ont
un programme précis à réaliser qui ne leur laisse pas souvent le temps de
compléter l'inventaire avifaunistique du site.

Une nouvelle liste des espèces d'oiseaux de la région a été réalisée par le
GEPOG et est présentée ici.
Le recueil des données s'est effectué par un travail de recherche
bibliographique. De nombreuses informations existaient déjà et se retrouvent
dans « Oiseaux de Guyane » dans lequel les rares ornithologues de l'époque
(THIOLLAY, ERARD, DUJARDIN & TOSTAIN) qui ont travaillé sur le site ont
retranscrit leurs observations. Pour obtenir des données complémentaires une
mission de terrain a été réalisée en octobre 1993. Cette mission a permis
l'observation de près de 200 espèces complétant ainsi l'inventaire existant
de plusieurs espèces remarquables par leur statut en Guyane.
Afin d'aboutir à un recensement aussi exhaustif que possible de l'avifaune
des Nouragues, il serait intéressant de renouveler des missions d'inventaire à
différentes périodes de l'année, notamment au cours de la saison des pluies
et durant la fructification des arbres. De même des recherches en c a n o p é e
seraient très intéressantes. C o m p t e tenu de la biodiversité et de la spéciattion
importante qui existe en forêt guyanaise, et du peu d'études existantes sur ce
milieu qu'est la c a n o p é e (domaine encore mal connue en ornithologie dont
le statut de nombreuses espèces qui lui sont inféodées reste à définir en
Guyane), il n'est pas improbable que les recherches qui y seraient menées
révèlent l'existence de nouvelles espèces pour la région, voire pour la
science.

Dernièrement, une nouvelle espèce pour la


Guyane y a été rencontrée, le G é o c o u c o u
pavonin, Dromococcyx pavoninus (Mathilde
JULLIEN & Bruno BELLATON - Juin 1994).

- 13-
Un classement de la région des Nouragues en Réserve Naturelle devrait être
officiel au cours de l'année 1995. Un programme de gestion de c e t t e future
réserve est en cours d'élaboration.
Portant sur 100 000 ha, cette réserve préservera de l'influence anthropique
l'équilibre écologique du site et permettra d ' e n faire un véritable laboratoire
de recherches fondamentales sur l'écosystème forestier primaire guyanais.
Elle pérenisera l'important effort financier et humain investi depuis près de 20
ans, en garantissant la poursuite de ces recherches gui doivent pouvoir être
menées sur le même site à long terme.
Si aujourd'hui l'accès à la station des Nouragues reste réservé aux
scientifiques et aux naturalistes amateurs expérimentés, afin bien sûr de
perturber au minimum l'écosystème et de préserver les recherches qui y sont
menées, la future réserve naturelle permettra néanmoins d'ouvrir à
l'écotourisme un secteur de cette région (probablement le long de
l'Arataye). Ne désespérez donc plus de ne pouvoir vous rendre dans ce
sanctuaire naturel de la Guyane...
Cette réserve constitura un élément important dans le réseau des espaces
naturels protégés gui se met en place progressivement en G u y a n e , dans le
cadre d'une politique de conservation réclamée par l'intérêt international
porté à la disparition des grandes forêts tropicales. Elle veillera à la
conservation d'une des zones reconnues à l'inventaire Z.N.I.E.F.F. (Zone
Naturelle d'Intérêt Ecologigue, Faunistique et Floristique) c o m m e les plus
riches du point de vue de la biodiversité.

Bertrand Goguillon.

Faucon orangé
Groupe d'Etude et de Protection des Oiseaux en Guyane Falconidae
Micrastur semitorquatus Carnifex à collier
Micrastur mirandollei Carnifex ardoisé
INVENTAIRE ORNITHOLOGIQUE Micrastur ruficollis Carnifex myrmidon
Micrastur gilvicollis Carnifex à gorge cendrée
DU SITE DES NOURAGUES Daptrius americanus Caracara à gorge rouge
Falco deiroleucus Faucon orangé
Falco rufigularis Faucon des chauves-souris
Liste des 391 espèces connues au 30/09/1994 Cracidae
Ortalis motmot Ortalide p a r a c o u a
Pénélope marail Pénélope marail
Crax alector Grand Hocco
Tinamidae
Tinamus major Grand Tinamou Phasianidae
Crypturellus clnereus Tinamou cendré Odontophorus gujanensis Tocro de Guyane
Crypturellus soui Tinamou soui
Crypturellus brevirostris Tinamou rubigineux Opisthocomidae
Crypturellus variegatus Tinamou varié Opisthocomus hoazin Hoatzin huppé
Crypturellus erythropus Tinamou à pattes rouges
Psophiidae
Phalacrocoracidae Psophia crépitans Agami trompette
Phalacrocorax olivaceus Cormoran vigua
Rallidae
Anhingidae Aramides c a j a n e a Râle de Cayenne
Anhinga anhinga Anhinga d'Amérique
Eurypygidae
Ardeidae Eurypyga helias Caurale soleil
Egretta a l b a Grande Aigrette
Butorides striatus Héron strié Scolopacidae
Agamia agami Héron agami Tringa melanoleuca Grand Chevalier à pattes jaunes
Tigrisoma lineatum Onoré rayé Tringa solitaria Chevalier solitaire
Actftis macularia Chevalier grivelé
I Threskiomithidae
Mesembrinibis cayennensis Ibis vert Columbidae
15 Columba speciosa Pigeon ramiret
Cathartidae Columba subvinacea Pigeon vineux
I
Cathartes aura Urubu à tête rouge Columba p l u m b e a Pigeon plombé
Cathartes melambrotus Grand Urubu Leptotila rufaxilla Colombe à front gris
Sarcoramphus p a p a Vautour p a p e Geotrygon m o n t a n a Colombe rouviolette

Accipttridae Psittacidae
Elanoides forficatus Milan à queue fourchue Ara ararauna Ara bleu
Leptodon cayanensis Milan de Cayenne Ara m a c a o Ara rouge
Chondrohierax uncinatus Milan à bec-en-croc Ara chloroptera Ara chloroptère
Harpagus bidentatus Milan bidenté Ara severa Ara vert
Harpagus diodon Milan diodon Pyrrhura picta Conure versicolore
Ictinia plumbea Milan bleuâtre Forpus sclateri Toui de Sclater
Accipiter bicolor Epervier bicolore Brotogeris chrysopterus Toui para
Accipiter superciliosus Epervier nain Touit b a t a v i c a Toui à sept couleurs
Accipiter poliogaster Autour à ventre gris Touit purpurata Toui à queue pourprée
Buteo albicaudatus Buse à queue blanche Pionites melanocephala Calque maipouri
Leucopternis albicollis Buse blanche Pionopsffta c a i c a Caïque à tête noire
Leucopternis melanops Buse à face noire Pionus menstruus Pione à tête bleue
Leucopternis schistacea Buse ardoisée Pionus fuscus Pione violette
Buteogallus meridionalis Buse des savanes Amazona dufresniana Amazone de Dufresne
Buteogallus urubutinga Buse urubu Amazona ochrocephala Amazone à tête jaune
Harpyhaliaetus solitarius Aigle solitaire Amazona amazonica Amazone aourou
Morphnus guianensis Aigle de Guyane Amazona farinosa Amazone poudrée
Harpia harpyja Harpie féroce Deroptyus accipitrinus Papegeai maillé
Spizastur melanoleucus Aigle noir et blanc
Spizaetus ornatus Spizaëte orné Cuculidae
Spizaetus tyrannus Spizaète noir Piaya c a y a n a Piaye écureuil
Piaya melanogaster Piaye à ventre noir
Pandionidae Piaya minuta Petit Piaye
Pandion haliaetus Balbuzard pêcheur Dromococcyx pavoninus G é o c o u c o u pavonin
Strigidae Galbula d e a Jacamar à longue queue
Otus watsoni Petit-Duc de Watson Jacamerops aurea Grand Jacamar
Lophostrix cristata Duc à aigrettes
Pulsatrix perspicillata Chouette à lunettes Bucconidae
Strix virgata Chouette m o u c h e t é e Notharchus macrorhynchus Tamatia à gros b e c
Strix nigrolineata Chouette huhul Notharchus tectus Tamatia pie
Glaucidium hardyi Chevêchette amazone Bucco tamatia Tamatia tacheté
Bucco capensis Tamatia à collier
Nyctibiidae Malacoptila fusca Tamatia brun
Nyctibius grandis Grand Ibijau Monasa atra Barbacou noir
Nyctibius griseus Ibijau gris
Capitonidae
Caprimulgidae Capito niger Cabézon tacheté
Chordeiles acutipennis Engoulevent minime
Nyctidromus albicollis Engoulevent pauraqué Ramphastidae
Caprimulgus nigrescens Engoulevent noirâtre Pteroglossus aracari Aracari grigri
Hydropsalis climacocerca Engoulevent trifide Pteroglossus viridis Aracari vert
Selenidera culik Toucanet koulik
Apodidae Ramphastos vitellinus Toucan ariel
Chaetura chapmani Martinet de C h a p m a n Ramphastos tucanus Toucan à bec rouge
Chaetura andrei Martinet d'André
Chaetura spinicauda Martinet spinicaude Picidae
Panyptila cayennensis Martinet de C a y e n n e Picumnus exilis Picumne de Buffon
Picumnus spilogaster Picumne à ventre blanc
Trochilidae Melanerpes cruentatus Pic à chevrons d'or
Glaucis hirsuta Ermite hirsute Venilionis passerinus Pic passerin
Threnetes niger Ermite d'Antonie Veniliornis cassini Pic de Cassin
Phaethornis malaris Ermite à long b e c Piculus flavigula Pic à gorge jaune
Phaethornis bourcieri Ermite de Bourcier Piculus chrysochloros Pic vert-doré
Phaethornis superciliosus Ermite à brins blancs Piculus rubiginosus Pic or-olive
Phaethornis ruber Ermite roussâtre Celeus undatus Pic onde
Campylopterus largipennis Campyloptère à larges tuyaux Celeus grammicus Pic de Verreaux
Eupetomena macroura Colibri hirondelle Celeus elegans Pic mordoré
Florisuga mellivora Colibri jacobin Celeus torquatus Pic à cravate noire
Avocettula recurvirostris Colibri avocette Dryocopus lineatus Pic ouentou
I Discosura longicauda Coquette à raquettes Campephilus rubricollis Pic â c o u rouge
Chlorestes notatus Colibri à menton bleu Campephilus melanoleucos Pic de Malherbe
Chlorostilbon mellisugus Emeraude orvert
Thalurania furcata Dryade à queue fourchue
Hylocharis sapphirina Saphir à gorge rousse PASSEREAUX
Hylocharis cyanus Saphir azuré
Topaza pella Colibri topaze Furnariidae
Heliothryx aurita Colibri oreillard Synallaxis macconnelli Synallaxe de McConnell
Heliomaster longirostris Colibri corinne Certhiaxis gutturata Synallaxe ponctué
Calliphlox amethystina Colibri améthyste Philydor ruficaudatus Anabate rougequeue
Philydor erythrocercus Anabate à croupion roux
Trogonidae Philydor pyrrhodes Anabate flamboyant
Trogon melanurus Trogon à queue noire Automolus ochrolaemus Anabate à gorge fauve
Trogon viridis Trogon à queue b l a n c h e Automolus infuscatus Anabate olivâtre
Trogon collaris Trogon rosalba Automolus rubiginosus Anabate rubigineux
Trogon rufus Trogon aurore Automolus rufipileatus Anabate à couronne rousse
Trogon violaceus Trogon violacé Sclerurus mexicanus Sclérure à gorge rousse
Sclerurus rufigularis Sclérure à bec court
Alcedinidae Sclerurus caudacutus Grand Sclérure
Ceryle torquata Martin-pêcheur à ventre roux Xenops milleri Siftine à queue rousse
Chloroceryle amazona Martin-pêcheur d'Amazonie Xenops minutus Sittine brune
Chloroceryle americana Martin-pêcheur vert
Chloroceryle inda Martin-pêcheur bicolore Dendrocolaptidae
Chloroceryle aenea Martin-pêcheur nain Dendrocincla fuliginosa Grimpar enfumé
Dendrocincla merula Grimpar à menton blanc
Momotidoe Deconychura Iongicauda Grimpar à longue queue
Momotus momota Motmot houtouc Deconychura stictolaema Grimpar à gorge t a c h e t é e
Sittasomus griseicapillus Grimpar fauvette
Galbulidae Glyphorynchus spirurus Grimpar bec-en-coin
Brachygalba lugubris Jacamar brun Nasica longirostris Grimpar nasican
Galbula albirostris Jacamar à bec jaune Dendrexetastes rufigula Grimpar à collier
Galbula ruficauda Jacamar à queue rousse Hylexetastes perrotii Grimpar de Perrot
Galbula leucogastra Jacamar à ventre blanc Dendrocolaptes certhia Grimpar barré
Xiphorhynchus picus Grimpar talapiot Haematoderus militaris Coracine rouge
Xiphorhynchus obsoletus Grimpar strié Querula purpurata Coracine noire
Xiphorhynchus pardalotus Grimpar flambé Perissocephalus tricolor Coracine chauve
Xiphorhynchus guttatus Grimpar des cabosses Procnias alba Araponga blanc
Lepidocolaptes albolineatus Grimpar lancéolé Rupicola rupicola Coq-de-roche orange
Campylorhamphus trochilirostris Grimpar à b e c rouge
Campylorhamphus procurvoides Grimpar à bec courbe Oxyruncidae
Oxyruncus cristatus Oxyrhynque huppé
Thamnophilidae
Cymbilaimus lineatus Batara fascié Pipridae
Frederickena viridis Batara à gorge noire Pipra erythrocephala Manakin à tête d'or
Sakesphorus melanothorax Batara de C a y e n n e Pipra pipra Manakin à tête blanche
Thamnophilus doliatus Batara rayé Pipra serena Manakin à front blanc
Thamnophilus nigrocinereus Batara demi-deuil Chiroxiphia pareola Manakin tige
Thamnophilus murinus Batara souris Corapipo gutturalis Manakin à gorge blanche
Thamnophilus punctatus Batara tacheté Manacus manacus Manakin casse-noisette
Thamnophilus amazonicus Batara amazonien Tyranneutes virescens Manakin minuscule
Pygiptila stellaris Batara étoile Piprites chloris Piprite verdin
Thamnomanes ardesiacus Batara ardoisé
Thamnomanes caesius Batara cendré Tyrannidae
Myrmotherula brachyura Myrmidon p y g m é e Elaeninae
Myrmotherula surinamensis Myrmidon du Surinam Zimmerius gracilipes Tyranneau à petits pieds
Myrmotherula guttata Myrmidon m o u c h e t é Ornithion inerme Tyranneau minute
Myrmotherula gutturalis Myrmidon à ventre brun Sublegatus sp. Tyranneau sp.
Myrmotherula axillaris Myrmidon à flancs blancs Myiopagis gaimardii Elaène de Gaimard
Myrmotherula longipennis Myrmidon longipenne Myiopagis flavivertex Elaène à couronne d'or
Myrmotherula menetriesii Myrmidon gris Elaenia flavogaster Elaène à ventre jaune
Herpsilochmus sticturus Grisin givré ? Mionectes oleagineus ? Pipromorphe roussâtre
Herpsilochmus stictocephalus Grisin de Todd Mionectes macconnelli Pipromorphe de McConnell
Microrhopias quixensis Grisin étoile Leptopogon amaurocephalus Pipromorphe à tête brune
Formicivora grisea Grisin de Cayenne Phylloscartes virescens Tyranneau verdâtre
Terenura spodioptila Grisin à tête noire Corythopis torquata Corythopis à collier
Cercomacra cinerascens Grisin ardoisé Myiornis ecaudatus Tyranneau à queue courte
Cercomacra tyrannina Grisin sombre Lophotriccus vitiosus Tyranneau coiffé
Cercomacra nigrescens Grisin noirâtre Lophotriccus galeatus Tyranneau casqué
I Hypocnemis cantator Alapi carillonneur Hemitriccus minor Todirostre de Snethlage
Hypocnemoides melanopogon Alapi à menton noir Hemitriccus josephinae Todirostre de Joséphine
Percnostola rufifrons Alapi a tête noire Hemitriccus zosterops Todirostre zosterops
Percnostola leucostigma Alapi ponctué Todirostrum cinereum Todirostre familier
Sclatera naevia Alapi paludicole Todirostrum pictum Todirostre peint
Myrmeciza longipes Alapi à ventre blanc Ramphotrigon ruficauda Tyranneau à queue rousse
Myrmeciza ferruginea Alapi à cravate noire Rhynchocyclus olivoceus Platyrhynque olivâtre
Myrmeciza atrothorax Alapi de Buffon Tolmomyias assimilis Platyrhynque à miroir
Pithys albifrons Fourmilier manikup Tolmomyias poliocephalus Platyrhynque poliocéphale
Gymnopithys rufigula Fourmilier à gorge rousse Platyrinchus saturatus Platyrhynque à cimier orange
Hylophylax naevia Fourmilier t a c h e t é Platyrinchus mystaceus Platyrhynque à moustaches
Hylophylax punctulata Fourmilier perlé Platyrinchus coronatus Platyrhynque à tête d'or
Hylophylax poecilonota Fourmilier zébré Platyrinchus platyrhynchos Platyrhynque à cimier blanc
Myrmornis torquata Palicour de C a y e n n e Fluvicolinae
Onychorhynchus coronatus Moucherolle royal
Formicariidae Myiobius erythrurus Moucherolle rouge-queue
Formicarius colma Tétéma colma Myiobius barbatus Moucherolle barbichon
Formicarius analis Tétéma coq-de-bois Myiophobus fasciatus Moucherolle fascié
Grallaria varia Grallaire roi Contopus albogularis Moucherolle à bavette blanche
Hylopezus macularius Grallaire t a c h e t é e Colonia colonus Moucherolle à longs brins
Myrmothera campanisoma Grallaire turdoïde Hirundinea ferruginea Moucherolle hirondelle
Tyranninae
Conopophagidae Attila cinnamomeus Attila cannelle
C o n o p o p h a g a aurita C o n o p o p h a g e oreillard Attila spadiceus Attila à croupion jaune
Rhytipterna simplex Aulia grisâtre
Cotingidae Laniocera hypopyrrha Aulia cendré
Phoeniclrcus carnlfex Cotinga ouette Sirystes sibilator Tyran siffleur
lodopleura fusca Cotinga brun Myiarchus swainsoni Tyran de Swalnson
Cotinga cotinga Cotinga de Daubenton Philohydor lictor Tyran licteur
Cotinga c a y a n a Cotinga de C a y e n n e Myiozetetes similis Tyran sociable
Xipholena punicea Cotinga p o m p a d o u r Myiozetetes luteiventris Tyran à gorge rayée
Lipaugus vociferans Piauhau hurleur Conopias albovittata parva Tyran diadème
Gymnoderus foetidus Coracine col-nu
Legatus leucophaius Tyran pirate Emberizidae
Tyrannus albogularis Tyran à gorge blanche Thraupinae
Tyrannus melancholicus Tyran mélancolique Coereba flaveola Sucrier flavéole
Tityrinae Dacnis cayana Dacnis bleu
Schiffornis turdinus Antriade turdoïde Dacnis lineata Dacnis masqué
Tityra cayana Tityra gris Cyanerpes caeruleus Guit-guit céruléen
Tityra semifasciata Tityra masqué Cyanerpes cyaneus Guit-guit scï
Tityra inquisitor Tityra à tête noire Chlorophanes spiza Guit-guit émeraude
Pachyramphus marginatus Bécarde à couronne noire Conirostrum speciosum Conirostre à cul-roux
Pachyramphus surinamus Bécarde du Surinam Tersina viridis Tersine hirondelle
Pachyramphus minor Bécarde de Lesson Tangara velia Calliste varié
Tangara chilensis Calliste septicolore
Hirundinidae Tangara punctata Calliste syacou
Tachycineta albiventer Hirondelle à ailes blanches Tangara mexicana Calliste diable-enrhumé
Phaeoprogne tapera Hirondelle tapère Tangara gyrola Calliste rouverdin
Progne chalybea Hirondelle chalybée Tangara cayana Calliste passevert
Notiochelidon cyanoleuca Hirondelle bleu et blanc Euphonia violacea Organiste téïté
Atticora fasciata Hirondelle à ceinture blanche Euphonia cayennensis Organiste à épaulettes
Atticora melanoleuca Hirondelle des torrents Euphonia chrysopasta Organiste fardé
Neochelidon tibialis Hirondelle à cuisses blanches Thraupis episcopus Tangara évêque
Stelgidopteryx ruficollis Hirondelle à gorge rousse Thraupis palmarum Tangara des palmes
Hirundo rustica Hirondelle rustique Ramphocelus carbo Tangara à bec d'argent
Cyanicterus cyanicterus Tangara cyanictère
Corvidae Lanio fulvus Tangrièche mordoré
Cyanocorax cayanus Geai de Cayenne Tachyphonus cristatus Tangara huppé
Tachyphonus surinamus Tangara du Surinam
Troglodytidae Tachyphonus phoenicius Tangara à galons rouges
Thryothorus coraya Troglodyte coraya Tachyphonus luctuosus Tangara deuil
Henicorhina leucosticta Troglodyte à poitrine blanche Eucometis penicillata Tangara à tête grise
Microcerculus bambla Troglodyte bambla Hemithraupis guira Tangara guira
Cyphorinus arada Troglodyte arada Hemithraupis flavicollis Tangara à dos jaune
Lamprospiza melanoleuca Tangara à bec rouge
Turdidae Cardinalinae
I
Turdus fumigatus Merle cacao Cyanocompsa cyanoides Evêque bleu-noir
18 Turdus albicollis Merle à col blanc Saltator maximus Saltator grands-bois
Saltator caerulescens Saltator gris
I Sylviidae Pitylus grossus Cardinal ardoisé
Microbates collaris Microbate à collier Caryothraustes canadensis Cardinal flavert
Ramphocaenus melanurus Microbate à long bec Emberizinae
Polioptila plumbea Polioptile tropical Arrermon taciturnus Arrémon furtif
Polioptila guianensis Polioptile guyanais Oryzoborus angolensis Sporophile curio
Oryzoborus crassirostris Sporophile crassirostre
Vireonidae
Cyclarhis gujanensis Sourciroux mélodieux
Smaragdolanius leucotis Smaragdan oreillard
Vireo olivoceus Viréo aux yeux rouges
Hylophilus thoracicus Viréon à plastron
Hylophilus semicinereus Viréon à gorge grise
Hylophilus pectoralis Viréon à tête cendrée
Hylophilus muscicapinus Viréon fardé
Hylophilus ochraceiceps Viréon à calotte rousse
Parulidae
Basileuterus rivularis Paruline des rives

Icteridae
Scaphidura oryzyvora Vacher géant
Psarocolius decumanus Cacique huppé
Psarocolius viridis Cacique vert
Cacicus cela Cacique à croupion jaune
Cacicus haemorrhous Cacique à croupion rouge
Icterus chrysocephalus Oriole moriche
Icterus cayanensis Oriole à épaulettes
Icterus nigrogularis Oriole jaune
LA SYNTHESE DES OBSERVATIONS
LA SYNTHESE DES OBSERVATIONS

La synthèse trimestrielle a pour objectif la diffusion des observations réalisées en Guyane,


afin d'assurer l'information des ornithologues et contribuer ainsi à une meilleure
connaissance de l'avifaune de la région.
Cette synthèse ne fait c e p e n d a n t pas mention de toutes les espèces observées, mais porte
sur les espèces rares ou peu communes, les plus menacées, et présente les données
relatives à la biologie des oiseaux (nidification, alimentation, migration, etc.) relevées sur le
terrain.

Ainsi, dans les deux synthèses qui vous sont présentées ici, nous relèverons un certain
nombre de données méritant d'être soulignées et montrant l'intérêt d ' u n e telle rubrique.

On notera tout d ' a b o r d l'observation en janvier 94 à Kourou d'une nouvelle espèce pour la
Guyane : le Canard jansen ou Canard siffleur américain, Anas americana. La synthèse du
3eme trimestre 93 parue dans le précédent numéro d'Harpia, mentionnait déjà une nouvelle
espèce d'anatidé pour la Guyane avec le Canard à bosse, Sarkidiornis melanotos, en Août
93 à Aztèque.
On remarquera également la 2ème donnée régionale pour le Chevalier combattant,
Philomachus pugnax, observé en février 94 à Aztèque ; les 3ème & 4ème données du Colibri
améthyste, Calliphlox amethystina, respectivement 1 mâle en octobre 93 sur la savane-
roche des Nouragues et 1 immature durant tout le premier trimestre 94 dans un jardin de
Kourou ; la 3 eme mention du Tyranneau minute, Ornithion inerme, en o c t o b r e 93 aux
Nouragues.
Et encore : des données d'espèces très rares c o m m e le Picumne à ventre blanc, Picumnus
spilogaster, et le Tangara à tète grise, Eucometis poenicillata, en o c t o b r e 93 aux
Nouragues ; la Talève poule d ' e a u , Gallinula chloropus, à Kourou en janvier 94 ; le Vanneau
téro, Vanellus chilensis, en janvier 94 à Cayenne.

Enfin, ces 2 synthèses sont riches en données de nidification ou de migration, ce qui prouve
que les gépoguiens ne sont pas des cocheurs fous mais s'intéressent d ' u n e manière
générale et fondamentale à l'avifaune. C'est le cas notamment des données concernant
la reproduction du Spizaète tyran, Spizaetus tyrannus, du Myrmidon p y g m é , Myrmotherula
brachyura, de la Paruline masquée, Geothlypis aequinoctialis, de l'Oriole à épaulette,
Icterus cayanensis, du Tangara à camail, Schistoclamys melanopis : et relatives aux
passages pré ou postnuptiaux de la Barge hudsonienne, Limosa haemastica, du Tyran des
savanes, Tyrannus savana, et de l'Hirondelle rustique, Hirundo rustica, ainsi q u ' à l'hivernage
de la Petite Buse, Buteo platypterus, du Faucon émerillon, Falco columbarius, du Tyran des
savanes, Tyranunus savana, de la Paruline rayée, Dendroica striata, du Tangara vermillon,
Piranga rubra. Une donnée réconfortante, celle des 7 000 Sarcelles à ailes bleues, Anas
discors, en halte d'hivernage dans les lagunes d'Aztèque en février 94, qui prouve que la
Guyane peut encore accueillir de belles populations d'anatidés m ê m e si un tel effectif
n'avait pas été enregistré depuis bien longtemps dans le département.

La synthèse trimestrielle est donc le reflet du travail passionné mené sur le terrain par les
ornithologues, et montre par l'intérêt des données qui y sont mentionnées, la progression qui
est faite régulièrement dans la connaissance que nous avons de l'avifaune guyanaise.

\
Toutes ces données concernant le statut, la répartition et l'habitat des espèces, leur
migration éventuelle, serviront à terme, de base pour mieux protéger et gérer cet élément
lu patrimoine naturel régional.

- 19-
L'importance de ces données doivent encourager les observateurs à continuer et à
améliorer leur couverture du terrain. Elles susciteront par leur diffusion sans doute d'autres
ornithologues à rejoindre le réseau des observateurs et à communiquer leurs informations.

Nous rappelons ici q u e vos observations doivent être envoyées trimestriellement à Bertrand
Goguillon, centralisateur et rédacteur de la synthèse, à l'adresse du GEPOG.
Elles doivent lui parvenir avant la fin du trimestre qui succède celui des observations
concernées. Par exemple, vos données du dernier trimestre 94 sont à envoyer avant la fin
du premier trimestre 1995, pour qu'elles puissent être citées dans le 1er numéro de la revue
de l'année qui paraîtra en avril.
Il est nécessaire que c h a c u n respecte ces délais d'envoi, car il s'agit de faciliter le travail
important de sélection, de saisie et d'analyse des données très nombreuses, pour permettre
la parution de la synthèse à temps et éviter des a d d e n d a à la précédente synthèse dans
chaque numéro.
Pour faciliter également le travail de rédaction, vos observations doivent être présentées
dans l'ordre systématique tel que celui retenu dans le livre « Oiseaux de Guyane ». Elles
comporteront le nom latin et le nom français des espèces, la d a t e et le lieu de l'observation,
et selon les cas, les données relatives à l'effectif, le sexe, l'âge, la biologie des oiseaux
observés...
Le rédacteur vous en remercie par avance.

Etant donnée la difficulté que l'on peut rencontrer pour l'identification d'une espèce en
Guyane, et les possibilités d'observer des « raretés » à mesure que le réseau des
ornithologues s'étoffe, il semble important que les observateurs puissent nous faire remonter
leurs observations remarquables sous forme d'une fiche du type «fiche d'homologation »
afin de favoriser leur validation.
Vous trouverez ci-joint un modèle de fiche ; cet exemplaire t y p e est calqué de manière
conforme à la fiche d'homologation établie en métropole par le Comité d'Homologation
National (C.H.N.). Vous pouvez la reproduire (manuscrite ou photocopiée) ou vous en
procurer d'autres exemplaires au secrétariat du GEPOG.

N'hésitez pas à contacter les autres ornithologues si vous avez des problèmes pour identifier
une espèce ; de tenir informer le réseau des observateurs de vos éventuelles observations
remarquables, notamment celles d'espèces rares (avant que l'information ne nous
parvienne dans votre envoi trimestriel pour la synthèse). Car elles intéresseront les autres
ornithologues qui, informés rapidement, pourront peut être eux aussi en profiter ; et la
validation des données n'en sera alors que plus favorisée.

Bonne continuation dans vos observations.

Le rédacteur.

Canard siffleur d'Amérique


Anas americana

- 19'-
FICHE DESCRIPTIVE POUR L'OBSERVATION D'UNE ESPECE OCCASIONNELLE EN GUYANE

A retourner à : GEPOG, 55 rue du lieutenant Becker, 97300 CAYENNE

ESPECE PROPOSEE :

Nombre d'individus : Sexe : Age :

LOCALITE :

DATE DE L'OBSERVATION : Durée de l'obs. :

Dates d'autres observations du même oiseau :

REDACTEUR DE LA FICHE :

Adresse : Tél. :

AUTRES OBSERVATEURS :

Oiseau trouvé par : Identifié par :

L'oiseau a-t-il été photographié, capturé, conservé ? Par qui ?

Matériel optique utilisé :

Distance d'observation : Conditions d'éclairage :

Connaissance antérieure de l'espèce :

Connaissance d'espèces voisines :

Circonstances de l'observation : Milieu, conditions d'observation ...

-20-
Description détaillée de l'oiseau * : Silhouette, Taille, Tête, Bec, Dos, Manteau,
Poitrine, Ventre, Ailes, Queue, Pattes, Voix, Comportement...

(*) D'après les notes de terrain prises avant recours à des guides d'identification. Joindre éventuellement
tout document iconographique : dessins, croquis, photos... N'hésitez pas à donner des précisions et utilisez
une feuille supplémentaire si nécessaire.

-21 -
SYNTHESE DES OBSERVATIONS

Période : Octobre - Novembre - Décembre 1993

Rédacteur : Bertrand GOGUILLON

Liste des observateurs :

B. BELLATON (B.B.) E. HANSEN (E.H.) M. MAXWELL (M.M.) J.L POILLOT(J.L.P.)


P. DELLIERE (P.D.) M. JULLIEN (M.J.) P. MONPIED (P.M.) 0. TOSTAIN (O.T)
B. GOGUILLON (B.G.) A. LE DREFF (A.L.D.) C. MOULIN (CM.)

Les données mentionnant le GEPOG se réfèrent aux observations de groupe réalisées au cours des sorties organisées par l'association.

Ordre des PROCELLARIIFORMES


Famille des HYDROBATIIDAE

Oceanodroma leucorhoa Océanite cul-blanc

- 5 oiseaux à 20 nautiques nord-est de l'embouchure du Sinnamary, le 19/12/1993 (A.L.D,).


- Quelques individus entre les Iles du Salut et l'Enfant Perdu, le 28/12/1993 (A.L.D.).

// s'agit des premières données pour la saison où l'espèce est observée régulièrement de janvier à
avril le long du littoral guyanais.

Ordre des PELECANIFORMES


Famille des SULIDAE

Sula sp. Fou sp.

- 1 oiseau immature posé sur le Grand Connétable, le 18/12/1993 (A.L.D.).

Cette espèce rare en Guyane, a cependant déjà été observée à


plusieurs reprises dans le secteur du Connétable, sans qu'elle y niche.

Ordre des CICONIIFORMES


Famille des ARDEIDAE

Agamia agami Héron agami

- 1 oiseau, Crique Yiyi, le 02/10/1993 (B.G.).

-22-
Zebrilus undulatus Onoré zigzag

- 1 oiseau aurait été vu dans le boisement de Troubiran. première d é c a d e de décembre 1994 (B.B.).

Famille des CICONIIDAE

Mycteria a m e r i c a n a Tantale d'Amérique

- 1 immature captif au bourg de Kaw (trouvé non volant sur la piste de


Kaw), le 11/12/1993 (GEPOG).

Si la reproduction de l'espèce en Guyane était probable, il n'en existait


jusqu'à présent aucune preuve, ni même d'indice.

Famille des CATHARTIDAE

Sarcoramphus p a p a Vautour pape

- 1 oiseau survolant Saut Petit Canon sur l'Approuague, le 25/10/1993 (CM.).

Ordre des ANSERIFORMES


Famille des ANATIDAE

Oxyura d o m i n i c a Erismature routoutou

- 2 mâles, Saut Petit Canori sur l'Approuague, le 26/10/1993 (CM.).


- 1 femelle, piste de l'Anse de Sinnamary, le 21/11/1993 (J.L.P.).

Si l'espèce était autrefois bien répandue sur l'ensemble des milieux favorables (marais imbriqués de
forêts inondées et rivières forestières), sa population a aujourd'hui considérablement régressé devant
une pression de chasse trop importante et se maintient principalement sur les portions amont non
perturbées des cours d ' e a u de l'intérieur du département.

Ordre des FALCONIFORMES


Famille des ACCIPITRIDAE

Rosthramus hamatus Milan à long bec

- 1 oiseau, Crique Yiyi, le 02/10/1993 (B.G.).

Accipiter superciliosus Epervier nain

- 1 oiseau observé sur le Campus Agronomique de Kourou, le 04/10/1993 (P.M.).


Buteo albicaudatus Buse à queue blanche

- Un immature et un adulte houspillé par une Buse urubu immature, Buteogallus urubutinga. dans les
rizières de M a n a , le 09/10/1993 (B.G.).
- Un oiseau en vol « St-esprit » dans la zone industrielle de Pariacabo à Kourou, le 05/12/1993 (A.L.D.).
- Un oiseau survolant les marais de Kaw, le 12/12/1993 (GEPOG).

Concernant la Z.I. de Pariacabo, l'espèce est observée régulièrement dans cette zone depuis 1989,
bien qu'il s'agisse d'un habitant des savanes herbacées sèches qui ne semble pas, de plus, s'adapter
parfaitement à la transformation de son biotope en prairies pâturées.

Buteo platypterus Petite Buse

- 2 oiseaux observés à des endroits différents le long de la piste de


Kaw, le 11/12/1993 (GEPOG).

La présence dans la région de cette espèce migratrice, originaire


d'Amérique du Nord, reste discrète. Elle y est peu abondante,
mais sans doute régulière, en hivernage. Déjà observée sur ce site
en décembre 1990 et janvier 1991.

Buteo magnirostris Buse à gros bec

- 11 oiseaux en vol se rassemblent en fin de journée, c o m m e pour former un dortoir, près du Lac des
Américains à Matoury ; puis partent tous vers la Rivière de Cayenne, début d é c e m b r e 1993 (B.G.).

Buteogallus meridionalis Buse roussâtre

- 1 oiseau adulte survolant la station scientifique des Nouragues, 2ème quinzaine d ' o c t o b r e 1993 (B.B.
&B.G.).

Oiseau égaré ou erratique ? Sa présence reste exceptionnelle dans ce site forestier pour cette
espèce inféodée aux savanes du littoral. Cependant, un oiseau adulte y avait déjà été observé le
15/04/1987.

Buteogallus aequinoctialis Buse buson

- 1 oiseau survole les prairies pâturées du Chemin Gibelin à Matoury, le 05/12/1993 (B.G.),

Cet oiseau se sera lui aussi probablement égaré de son milieu de prédilection : la mangrove côtière.

Spizaetus tyrannus Aigle tyran

- 1 oiseau en vol de p a r a d e , route de Guatemala à Kourou, le 03/12/1993 (A.L.D.).

// s'agit ici du premier indice jamais enregistré concernant la reproduction de l'espèce dans le
département, même si elle y est certaine.

Geranospiza caerulescens Buse échasse

- 1 oiseau, route de Guatemala à Kourou, le 27/12/1993 (P.D.).

Famille des FALCONIDAE

Falco deiroleucus Faucon orangé

- 1 oiseau est pourchassé par un Faucon des chauves-souris, Falco rufigularis, inselberg des
Nouragues, 2ème quinzaine d'octobre 1993 (B.G.).
- 1 oiseau (mâle) attaqué par des Hirondelles chalybées, Progne chalybea, piste des C o m p a g n o n s à
Kourou, le 30/11/1993 (A.L.D.).

Pour cette dernière donnée, l'oiseau avait déjà été observé sur ce site le 11/09/1993.

-24-
Falco columbarius Faucon émerillon

- 1 oiseau observé sur le Campus Agronomique de Kourou, le 30/10/1993 (P.M.)


- 1 femelle adulte c a p t u r e une Colombe rousse, Columbina talpacoti. sur le Campus Agronomique
de Kourou, le 31/12/1993 (A.L.D.).
- 1 mâle immature é c h o u e dans sa tentative de chasse en rase-motte sur des Sporophiles, en bordure
de mangrove à Kourou, le 31/12/1993 (A.L.D.).

Découvert depuis 1987 en hivernage en Guyane, cette espèce est régulière sur Kourou et doit être
recherchée dans d'autres sites du littoral comme Aztèque afin de préciser son statut réel.

Ordre des GALLIFORMES


Famille des OPISTHOCOMIDAE

Opisthocomus hoazin Hoatzin huppé

- 2 oiseaux au b o r d de La Mare aux Caïmans dans la plaine de Kaw, le 09/12/1993 (O.T. & B.G.).
- Plusieurs groupes différents formant une population d'une trentaine d'individus, observés sur le
Bas-Approuague, 1ère d é c a d e de décembre 1993 (O.T.).

Ordre des GRUIFORMES


Famille des ARAMIDAE

Aramus guarauna Court an brun

- 1 oiseau dans le marais bordant la Crique Macouria près de la RN1, le


08/10/1993 (B.G. ; C M . & M.M.),
- 1 oiseau observé près de Troubiran dans l'Ile de Cayenne, d é b u t
décembre 1993 (B.B.).

Famille des RALLIDAE

Rallus longirostris Râle gris

- 1 individu dans l'Anse Nadau à Cayenne, le 15/12/1993 (J.L.P.).

Malgré la disparition de la mangrove, cet oiseau qui avait déjà été observé à plusieurs reprises,
semble se maintenir sur le site.

Ordre des CHARADRHFORMES


Famille des CHARADRIIDAE

Pluvialis dominica Pluvier d'Amérique

- 1 individu sur la vasière de Kourou, le 20/11/1993 (A.L.D.).

Dernière observation de la saison pour cette espèce qui n'est en Guyane que de passage au cours
de ses mouvements postnuptiaux vers l'Argentine.
Famille des SCOLOPACIDAE

Tringa sp. Chevalier sp.

- 1 oiseau près d'un petit cours d ' e a u , piste de Bélizon, le 25/11/1993 (J.L.P.).

Tringa m e l a n o l e u c a Grand Chevalier à pattes jaunes

- 1 oiseau posé sur la DZ de la station scientifique des Nouragues, 1ère quinzaine de


novembre 1993 (B.B.).

Quelques observations précédentes témoignent de l'existence d'un front migratoire dans l'intérieur
du département.

Limosa haemastica Barge hudsonienne

- Arrivée de 2 oiseaux en plumage d'immature sur la vasière de Kourou, le


05/10/1993. Un seul oiseau réobservé le 06/10 et aucun le 07/10 (A.L.D.).

Cette espèce migratrice reste rare lors de ses haltes sur les vasières
intertidales du littoral des Guyanes.

Calidris canutus Bécasseau maubèche

- Pic de passage a v e c 50 oiseaux sur la vasière de Kourou, le 16/10/1993 (A.L.D.).


- 15 individus encore présents sur le site le 20/11/1993 (A.L.D.).

Faibles effectifs comparés à ceux des années précédentes (250 à 300 individus en passage).

Calidris a l b a Bécasseau sanderling

- Pic de passage a v e c 500 oiseaux sur la vasière de Kourou, le 20/11/1993 (A.L.D.).

L'espèce maintient ses effectifs en hivernage sur le site autour de 150 individus.

Calidris fuscicollis Bécasseau à croupion blanc

- Un pic de passage a v e c 300 oiseaux sur la vasière de Kourou, le 05/10/1993. L'espèce y est présente
jusqu'au 20/11/1993 (A.L.D.).

Limnodromus griseus Limnodrome à bec court

- L'espèce est présente sur la vasière de Kourou jusqu'au 02/11/1993 (A.L.D.).

Famille des RECURVIROSTRIDAE

Himantopus melanurus Echasse à queue noire

- 7 individus posés dans une mare d ' e a u au bord de la nouvelle RN1 à Kourou, le 23/12/1993 (E.H.).

Famille des STERCORARIIDAE

Stercorarius pomarinus Labbe pomarin

- 1 oiseau au large de l'Enfant Perdu, le 27/12/1993 (A.L.D.).

-26-
Famille des LARIDAE

Gelochelidon nilotica Sterne hansel

- 350 oiseaux posés dans les rizières de Mana et les lagunes d'Aztèques, le 09/10/1993 (B.G.).

Famille des RYNCHOPIDAE

Rynchops niger Bec-en-ciseaux noir

- 1 oiseau séjourne sur la piste menant à Petit-Saut en d é c e m b r e 1993 (E.H.).

Ordre des CAPRIMULGIFORMES


Famille des CAPRIMULGIDAE

CHORDEILINAE

Chordeiles acutipennis Engoulevent minime

- 2 oiseaux sur la piste de l'aéroclub de Kourou, le 06/12/1993 (A.L.D.).

Ordre des APODIFORMES


Famille des TROCHILIDAE

Florisuga mellivora Colibri jacobin

- 1 mâle posé sur un Hibiscus dans un jardin près de la Pointe des Roches à Kourou, le 05/12/1993
(A.L.D,).

Présence exceptionnelle sur le littoral de cette espèce vivant normalement au sein de la forêt
primaire, parfois des vieilles formations secondaires.

Chlorostilbon mellisugus Emeraude orvert

- 1 femelle à proximité d'un chablis aux Nouragues, 2 è m e quinzaine d'octobre 1993 (B.G.).

Cette espèce des végétations secondarisées et broussailleuses, des lisières et abattis, est commune
dans la région côtière, mais avait déjà été retrouvée localement dans l'intérieur.

Heliothryx aurita Colibri oreillard

- Nourrissage de 2 juvéniles volants par un adulte, nouvelle RN1 à Kourou, le 23/11/1993 (A.L.D.).

Cette date est conforme aux deux données précédentes de nidification connues pour l'espèce en
Guyane.
Heliomaster longirostris Colibri corinne

- 1 oiseau observé à Saut Athanase sur l'Approuague, le 23/10/1993 ( C M . ) .

Beaucoup plus rare que l'espèce précédente, la présence du Colibri corinne est d'autant plus
difficile à déceler que l'oiseau se tient exclusivement dans la voûte forestière et ne descend que très
rarement sur les lisières.

Calliphlox amethystina Colibri améthyste

- 1 mâle, savane-roche de l'inselberg des Nouragues, 2ème quinzaine


d'octobre 1993 (B.G.).

// s'agit de la troisième donnée régionale pour cette espèce observée


en avril 1982 au Galion et en juillet 1983 à Sf-Georges.

Ordre des TROGONIFORMES


Famille des TROGONIDAE

Trogon viridis Trogon à queue blanche

- 1 oiseau a v e c le ventre blanc ( ! ), aux Nouragues, 2ème quinzaine d ' o c t o b r e 1994 (B.B. & B.G.).

Ordre des PICIFORMES


Famille des BUCCONIDAE

Monasa atra Barbacou noir

- 1 individu à la Pointe des Roches à Kourou, le 13/11/1993 (A.L.D.).

Vous avez dit forêt primaire ?


Ce n 'est pas clair !...

Chelidoptera tenebrosa Barbacou à croupion blanc

- 1 oiseau perché au sommet d'un tronc d'arbre mort dans les prairies pâturées du Chemin Gibelin à
Matoury, le 05/12/1993 (B.G.).

Cette espèce est normalement liée aux zones ouvertes dont le sol est sablonneux.

Famille des CAPITONIDAE

Capito niger Cabézon tacheté

- Un nid o c c u p é à Montjoly, le 21/10/1993 (O.T.).

Cette date est tout à fait conforme à celles déjà connues, mais cependant peu nombreuses, pour la
nidification de l'espèce en Guyane.

-28-
Famille des PICIDAE

PICUMNINAE

Picumnus spilogaster Picumne à ventre blanc

- 1 oiseau, station scientifique des Nouragues. 2ème quinzaine d ' o c t o b r e 1993 (B.G.).

Une des rares observations de cette espèce discrète et encore fort mal connue en Guyane.

PICINAE

Melanerpes cruentatus Pic à chevron d'or

- L'espèce est observée le long de la route de Régina (après la piste de


Bélizon), le 25/11/1993 (J.L.P.).

Veniliornis cassini Pic de Cassin

- 1 oiseau dans un boisement secondaire le long de la Crique Fouillée près du M o n t Cabassou à


Rémire — Montjoly, le 18/12/1994 (B.G.).

Ordre des PASSERIFORMES


Famille des DENDROCOLAPTIDAE

Dendrocincla sp. Grimpar sp.

- 1 oiseau, probablement D. fuliginosa, le Grimpar enfumé, observé sur le


layon de la Crique Nouvelle France à Saül, le 29/12/1993 (J.L.P.).

Deconychura longicauda Grimpar à longue queue

- 2 individus dans une ronde d'insectivores, nouvelle RN1 à Kourou, le 11/11/1993 (A.L.D.)

Famille des THAMNOPHILIDAE

Thamnophilus doliatus Batara rayé

- Un nid o c c u p é à Montjoly, le 21/10/1993 (O.T.).


- Observation de plusieurs offrandes d'insectes chez un c o u p l e , route de G u a t e m a l a à Kourou, le
27/12/1993 (P.D.).

Thamnophilus murinus Batara souris

- Offrande d ' u n insecte chez un couple, nouvelle RN1 à Kourou, le 11/11/1993 (A.L.D.).

Plusieurs données ajoutées à celles-ci suggèrent deux périodes de reproduction : l'une en début de
saison des pluies, l'autre au cours de la grande saison sèche ; tandis que la grande majorité des
Thamnophilidés (de ce que l'on connaît actuellement de leur biologie) nichent uniquement au cours
de la saison sèche, d'août à début décembre.
Myrmotherula brachyura Myrmidon pygmé

- un couple nourrissant trois jeunes volants, se d é p l a ç a n t à la recherche


d'insectes à travers un rideau de lianes à 3-4 m du sol aux Nouragues,
durant la 2ème quinzaine d ' o c t o b r e 1993 (B.G,).

Peu de choses sont connues sur la nidification de cette espèce, du fait


du biotope qu'elle fréquente : la canopée de la forêt primaire.

Hypocnemoides melanopogon Alapi à menton noir

- 3 mâles et 3 femelles en p a r a d e , Crique Yiyi, le 01/11/1993 (A.L.D.).

La reproduction de l'espèce était connue en mars jusqu'à présent (construction de nids).

Famille des COTINGIDAE

Procnias alba Araponga blanc

- 2 oiseaux chanteurs aux Nouragues, fin octobre et d é b u t novembre 1993 (B.B. ; B.G. & M.J.).

Famille des TYRANNIDAE

ELAENINAE

Ornithion inerme Tyranneau minute

- 1 oiseau observé dans une ronde de c a n o p é e aux Nouragues, 2ème


quinzaine d'octobre 1993 (B.G.).

3ème mention de l'espèce pour la Guyane où elle était connue de la


Montagne de Kaw en août 1984 et de la région de St-Elie en août 1990.

Phaeomyias murina Tyranneau souris

- Adultes nourrissant 2 juvéniles volants dans Kourou, le 04/12/1993 (A.L.D.).


- L'espèce est également notée nicheuse dans l'Ile d e Cayenne ( R é m i r e — M o n t j o l y ) durant l a dernière
quinzaine de décembre 1993 (O.T.).

Elaenia flavogaster Elène à ventre jaune

- 1 oiseau dans les buissons de savane-roche de l'inselberg des Nouragues, 2 è m e quinzaine


d'octobre 1993 (B.G).
- Un nid o c c u p é dans un jardin à Montjoly, le 03/11/1993 (O.T.).

L'espèce dans l'intérieur est normalement localisée aux bourgs et zones anthropisées.

Elaenia ruficeps Elène tête-de-feu

- Un nid a v e c deux oisillons dans un arbuste de savane, piste de


l'aéroclub de Kourou, le 06/12/1993 (A.L.D.).

La nidification de cette espèce, très localisée sur le littoral, est régulière


sur ce site depuis au moins 1991.

-30-
Hemitriccus josephinae Todirostre de Joséphine

- 1 oiseau évoluant parmi une famille de Myrmidon pygmé, Myrmotherula brachyura, à la recherche
d'insectes dans un rideau de lianes d'une forêt perturbée aux Nouragues. 2ème quinzaine d ' o c t o b r e
1993 (B.G.).

Ce petit insectivore du feuillage, au plumage tout à fait insignifiant, extrêmement discret et au


biotope particulier (forêt perturbée envahie par d'épais manteaux et rideaux de lianes), a de ce fait
une distribution encore très mal connue. Concernant sa biologie, notons que la nidification reste
totalement ignorée sur l'ensemble de son aire de répartition géographique en Amérique du Sud.

FLUVICOLINAE

Arundinicola l e u c o c e p h a l a Moucherolle à tête blanche

- L'espèce est présente à Régina, le 25/11/1993 (J.L.P.).

JYRANNINAE

Tyrannus savana Tyran des savanes

- 1 mâle dans les marais de Kaw. le 12/12/1993 ( C M . & B.G.).

Deux sous-espèces sont présentent en Guyane pour ce migrateur


originaire soit du sud du continent (sous-espèce tyrannus), soit du nord-
ouest (sous-espèce monachus). Au Surinam, les données réparties de
mars à octobre sont attribuées à la forme australe tyrannus, alors que la
forme boréale monachus a été reconnue de fin novembre à fin janvier
parmi des tyrannus.
T. s. tyrannus serait ainsi de loin la sous-espèce la plus abondante en Guyane, puisque cet oiseau
s'observe en grand nombre de mars à septembre. Son absence de Guyane en dehors de cette
période pourrait laisser supposer qu'il sagit de T.s. monachus pour cette observation de décembre.

Pachyramphus surinamus Bécarde du Surinam

- 1 oiseau, piste des Compagnons à Kourou, le 30/11/1993 (A.L.D.).

Cette espèce reste rare sur l'ensemble du massif forestier guyanais.

Tityra inquisitor Tityre à tête noire

- 1 individu dans la mangrove du Marais Leblond à Cayenne, en lisière des bassins de l a g u n a g e , le


15/10/1993(0.T.),

Présence exceptionnelle dans ce site de cette espèce rare mais répandue en forêt primaire.

Famille des HIRUNDINIDAE

Hirundo rustica Hirondelle rustique

- Une dizaine d'individus observés dans les marais de Kaw, le 12/12/1993 (GEPOG).

Si l'espèce est abondante lors de ses passages postnuptiaux, au cours de l'hivernage très peu
d'oiseaux séjournent en Guyane et leur écologie à cette époque n'est pas encore connue.
Famille des PARULIDAE

Dendroica petechia Paruline jaune

- 1 oiseau à Kourou, le 02/10/1993 (P.M.).


- 2 oiseaux, piste de l'Anse de Sinnamary à Kourou, le 04/10/1993 (A.L.D.).

Premières observations de la saison pour cette espèce migratrice nord-américaine hivernant sur le
littoral guyanais.

Dendroica striata Paruline rayée

- 1 oiseau, route de Guatemala à Kourou, le 03/12/1993 (A.L.D.),

Peu de données sont connues de Guyane pour cette espèce


migratrice nord-américaine, probablement moins abondante que
l'espèce précédente mais néanmoins régulière dans les milieux
secondaires du littoral.

Geothlypis aequinoctialis Paruline équatoriale

- Un couple nourrit des jeunes au nid, savane h e r b a c é e de La Mirande à Matoury, le


05/12/1993 (B.G.).

Première donnée de nidification en Guyane pour cette espèce discrète mais relativement commune
dans ses biotopes favorables de la plaine littorale.

Famille des ICTERIDAE

Icterus cayanensis Oriole à épaulettes

Un jeune tout juste volant, a c c o m p a g n é de 2 adultes, à Kourou, le 24/10/1993 (P.M.).

Première donnée de nidification pour cette espèce répandue dans toute la Guyane,

-32-
Famille des EMBERIZIDAE

EMBERIZINAE

Cyanicterus cyanicterus Tangara cyanictère

3 oiseaux observés le long de la route de Régina (après la piste de Bélizon), le 25/11/1993 (J.L.P.).

Cette espèce de canopée doit être plus fréquente que ne le suggèrent ses rares données en
Guyane.

Eucometis penicillata Tangara à tête grise

1 oiseau près de la Crique Nouragues, 2ème quinzaine d'octobre 1993 (B.G.),

Espèce plutôt rare dans le massif forestier de l'intérieur. Déjà observée aux
Nouragues, elle est inféodée a la végétation ripicoles des rivières.

Schistochlamys melanopis Tangara à camail

1 oiseau observé a v e c une brindille dans le b e c , route de Tonnegrande (pripri a v a n t la rivière des
Cascades).

Première donnée de nidification en Guyane pour l'espèce, peu abondante mais caractéristique des
savanes naturelles du littoral.

Tangara Cyanictère

Tangara à tête grise


SYNTHESE DES OBSERVATIONS

Période : Janvier - Février - Mars 1994

Rédacteur : Bertrand GOGUILLON

Liste des observateurs :

B. BELLATON (B.B.) B. GOGUILLON (B.G.) M. MAXWELL (M.M.) C. PATOUX (C.P.)


C. CAILLAUX (C.C.) A. LE DREFF (A.L.D.) P. MONPIED(P.M.) J.L. POILLOTfJ.LP.)
P. DELLIERE (P.D.) J. MARTINEZ (J.M.) C. MOULIN (CM.) 0. TOSTAIN (O.T)

Les données mentionnant le GEPOG se réfèrent aux observations de groupe réalisées au cours des sorties organisées par l'association.

Ordre des TINAMIFORMES


Famille d e s TINAMIDAE

Crypturellus sp. Tinamou sp.

- 2 oeufs de couleur rose (probablement le Tinamou à pattes rouges, Crypturellus erythropus),


découvert en bordure du chemin élagué, piste de l'aéroclub de Kourou, le 02/03/1994 (A.L.D.).

La reproduction du Tinamou à pattes rouges reste inconnue en Guyane, bien que l'espèce soit
répandue et commune dans les lisières de forêt sur le littoral.

Ordre des PROCELLARIIFORMES


Famille des HYDROBATIIDAE

O c e a n o d r o m a leucorhoa Océanite cul-blanc

- } individu entre les Iles du Salut et celles de Cayenne, à 6 nautiques au large, le 10/02/1994 (A.L.D.).
- 2 individus à 6 nautiques au large, entre les Iles du Salut et Sinnamary, le 11/02/1994 (A.L.D.).
- 1 individu près de l'Enfant Perdu, le 20/02/1994 (A.L.D.).
- 10 individus entre les Iles du Salut et Organabo, à 6 nautiques au large, le 24/02/1994 (A.L.D.).
- 2 individus entre Iracoubo et les Iles du Salut à 6 nautiques au large, le 29/03/1994 (A.L.D.).

-34-
Ordre des PELECANIFORMES
Famille des ANHINGIDAE

Anhinga Anhinga Anhinga d'Amérique

- L'espèce est observée sur la Crique Macouria, le 27/03/1994 (GEPOG).

Ordre des CICONIIFORMES


Famille des ARDEIDAE

Tigrisoma lineatus Onoré rayé

- 1 immature près d'une crique, piste des Compagnons à Kourou, le 13/01/1994 (A.L.D.).
- 1 oiseau observé au Lac du Rorota sur le Mahury, le 28/03/1994 (J.M.).

Famille des THRESKIORNITHIDAE

Mesembrinibis cayennensis Ibis vert

- 1 oiseau à l'Anse de Sinnamary, le 09/03/1994 (J.L.P.).

Eudocimus ruber Ibis rouge

- Une trentaine d'individus observés plage de Montjoly, le 31/01/1994, et notés au m ê m e endroit


durant tout le mois de février (C.P.).

Ordre des ANSERIFORMES


Famille des ANATIDAE

Dendrocygna automnalis Dendrocygne à ventre noir

- Une 100aine d'oiseaux recensés sur la grande lagune d'Aztèque en compagnies de plusieurs milliers
de Sarcelles à ailes bleues, Anas discors, le 14/02/1994 (B.B. ; B.G. ; C.C. ; J.L.P. & M.M..),

Anas americana Canard siffleur d Amérique

- 1 mâle en premier plumage nuptial, très p r o b a b l e m e n t égaré, stationne sur le


Lac Bois C h a u d a t en périphérie de Kourou, du 03/01 au 12/01/1994 (A.L.D. & P.D.).

Première mention de l'espèce en Guyane française. L'observation de cet anatidé


originaire des grandes plaines d'Amérique du Nord, se situe bien en dehors des
zones d'hivernage usuelles qui s'étendent du sud des Etats-Unis à l'Amérique
Centrale (Antilles Néerlandaises. Trinidad et Tobago) avec quelques observations
occasionnelles en Colombie et accidentelles sur la côte du Venezuela. Ce sujet
de Kourou constitue ainsi la donnée la plus méridionale du continent sud-
américain. Celle-ci ne semble pas devoir révéler une modification de l'aire
d'hivernage de l'espèce, mais reflète plutôt l'apparition d'un oiseau égaré, peut
être entraîné à la suite de migrateurs de passage hivernant dans la région. Cette
hypothèse est confortée par l'observation sur le même lac, le 12/01/1994, de 4
Sarcelles à ailes bleues, Anas discors.
Anas bahamensis Pilet des Bahamas

- Environ 450 oiseaux recensés sur les lagunes d'Aztèque, le 14/02/1994 (B.B. ; B.G. ; C.C. ; J.L.P. &
M.M.).

Anas discors Sarcelles à ailes bleues

- 4 oiseaux sur le Lac Bois C h a u d a t à Kourou, le 12/01/1994, non revus le 13/01 (A.L.D.).
- 1 individu en p l u m a g e d'éclipse sur le Lac Bois C h a u d a t de Kourou, le 26/01/1994 (A.L.D.).
- 7000 oiseaux stationnent sur la lagune d'Aztèque au moins durant la 1* e quinzaine de février (B.B. ;
B.G. ; C.C. ; J.L.P. ; M.M. & O.T.).

Cet effectif important de Sarcelles à ailes bleues observé en février est probablement dû à la fuite de
ces oiseaux devant la vague de froid qui sévissait à la même période aux Etats-Unis, Les lagunes
d'Aztèque et de la Pointe Isère malgré leur braconnage, continuent ainsi à accueillir de nombreux
anatidés, à la différence de la Savane Sarcelle qui n'est plus le refuge aussi favorable qu'avant son
aménagement en rizière, pour les canards migrateurs.

Ordre des FALCONIFORMES


Famille des ACCIPITRIDAE

Ictinea p l u m b e a Milan bleuâtre

- 1 couple nicheur p r o b a b l e observé près du p o n t de la Crique Carouabo, le 17/01/1994 et le


02/03/1994 (A.L.D.).

Le 02/03, un individu donne la chasse à un Spizastur melanoleucus. Aigle noir et blanc, ou à un


Spizaetus ornatus immature, Spizaète orné, qui s'approchait trop près du site, en le poursuivant sur un
bon km avec intimidations, puis revient au site.

Buteo albicaudatus Buse à queue blanche

- 1 immature en chasse : vole sur p l a c e (caractéristique de l'espèce) au dessus d'un terrain en friche,
plonge et capture un lézard, dans la zone industrielle de Pariacabo à Kourou, le 09/01/1994 (A.L.D.).

Buteo albonotatus Buse à queue barrée

- 2 oiseaux volant au dessus des rizières de M a n a , le 14/02/1994 (B.G. & M.M.).

Buteo magnirostris Buse à gros bec

- 1 oiseau transporte des matériaux dans ses serres. Lac des Américains, le 06/02/1994 (B.G.).

Buteogallus urubutinga Buse urubu

- A c c o u p l e m e n t observé dans les rizières de M a n a , le 20/02/1994 (GEPOG).

Harpia harpyja Harpie féroce

- 1 oiseau entre C a m o p i et 3 Sauts, première semaine de février 1994 (O.T.).

Spizaetus tyrannus Ai.

- 1 oiseau en vol, piste F.R.G., le 22/01/1994 (B.B. & J.L.P.).


- 1 oiseau en vol à Saül, le 04/03/1994 (B.G. & C M . ) .

-36-
Famille des FALCONIDAE

Falco deiroleucus Faucon orongé

- 1 oiseau posé en bord de piste forestière à Saül. le 04/03/1994 (B.G. & C M . ) .

Falco rufigularis Faucon des chauves-souris

- 1 couple rentrant dans un tronc d'arbre et alarmant, piste de St-Elie, le 09/02/1994 (J.M. & J.L.P.).

Falco columbarius Faucon émerillon

- 1 mâle subadulte chasse le long de la mangrove de la piste de l'Anse


de Sinnamary à Kourou, le 03/01/ & le 06/01/1994 (A.L.D.).
- 1 femelle poursuivant un limicole au dessus du centre ville de Kourou
(Race Newton), le 07/02/1994 (A.L.D.).

Ordre des GRUIFORMES


Famille des RALUDAE

Gallinula chloropus Talève poule d'eau

- 1 individu a v e c des Jacanas noirs, J a c a n a j a c a n a , sur le Lac Bois C h a u d a t de Kourou, du 06/01 au


30/01/1994 (B.B. ; B.G. ; A.L.D. & J.L.P.).

L'oiseau reste très discret et ne se montre en sortant de la végétation aquatique qu'aux premières
heures de la matinée et en fin d'après midi. C'est la 2ème année consécutive que cette espèce très
rare en Guyane est observée sur ce plan d'eau.

Ordre des CHARADRIiFORMES


Famille des CHARADRIIDAE

Vanellus chilensis Vanneau téro

- 1 oiseau sur la vasière de l'Anse Nadau à Cayenne, le 04/01/1994


(B.B. ;B.G. ; J.L.P. & O.T.).

Cette espèce est localement commune en Amapa mais


accidentelle en Guyane. La seule observation contemporaine
existante était celle de 2 oiseaux sur l'aérodromme de St-Georges par
IL. DUJARDIN, le 16/11/1980.

Famille des SCOLOPACIDAE

Calidris pusilla Bécasseau semipalmé

- La remontée prénuptiale est très marquée sur la vasière de Kourou à partir du 10/03 (800 ind.)
jusqu'au 30/03/1994 (1 000 ind.) (A.L.D.).
Philomachus pugnax Chevalier combattant

- 1 oiseau observé en c o m p a g n i e de Petits et Grands Chevaliers à pattes jaunes, Tringa flavipes &
T, melanoleuca, et de plusieurs espèces de Bécasseaux, dans les lagunes d'Aztèques, le 15/02/1994
(B.B. ; B.G. & M.M.).

Cette espèce originaire d'Europe n'en est pas moins régulière en Alaska où
elle a déjà nichée, ainsi que sur les côtes et dans l'intérieur des Etats-Unis et
du Canada où elle pourrait être nicheuse. Elle a également déjà été
observée au Guatemala, au Panama, aux Barbades, à Trinidad, au Pérou et
au Venezuela.
En Guyane sa présence reste exceptionnelle au sein des populations de
limicoles migrateurs. Il s'agit ici de sa deuxième mention ; la première a été
faite sur la vasière de Kourou par A. LE DREFF les 10 & 11/08/1992, il s'agissait
d'une femelle en plumage nuptiale.

Famille des RECURVIROSTRIDAE

Himantopus melanurus Echasse à queue noire

- 300 oiseaux recensés sur les lagunes d'Aztèques, le 14/02/1994 (B.B. ; C.C. ; B.G. ; J.L.P. & M.M.).

Famille des STERCORARIIDAE

Stercorarius pomarinus Labbe pomarin

Données d'A.L.D. :
- 1 oiseau de phase claire à 20 nautiques au large de Sinnamary, le 10/02/1994.
- l e 23/02/1994:
- 8 oiseaux de phase claire entre les Iles du Salut et O r g a n a b o ;
- 9 oiseaux posés ensemble sur l'eau à 5 nautiques au nord-ouest de Sinnamary.
- 15 oiseaux entre Sinnamary et Iracoubo à 6 nautiques au large, par groupe de 2 ou 4, le 29/03/1994.

Stercorarius parasiticus Labbe parasite


- 1 oiseau de phase sombre entre les Iles du Salut et O r g a n a b o , le 23/02/1994 (A.L.D.).

Catharacta sp. Labbe sp.

- 1 individu très sombre, uniformément noir a v e c le bout des rémiges blanches, entre les Iles du Salut
et la c ô t e , le 05/01/1994 (A.L.D.).

// pourrait s'agir soit d'un immature de Catharacta skua. Grand Labbe, soit d'un Catharacta
maccormicki, Labbe de MacCormick, de phase sombre.

Ordre des COLUMBIFORMES


Famille des COLUMBIDAE

Columba speciosa Pigeon ramiret

- Observé à la sablière de C a r o u a b o , le 15/02/1994 (P.D.).

-38-
Ordre des PSITTACIFORMES
Famille des PSITTACIDAE

Ara severa Ara vert

- Une bonne densité d'oiseaux est notée dans la région de 3 Sauts sur l'Oyapock, dans la 1*" semaine
de février 1994 (O.T.).
- 2 oiseaux observés tous les matins au village de Saül. du 28/02 au 04/03/1994 (B.G.).

Ara manilata Ara macavouanne

- 3 couples nicheurs dans les vieux troncs des Palmiers bâches, Mauritia ftexuosa, morts sur p i e d , près
de la Crique Carouabo le long de l'ancienne RN1, le 16/02/1994 puis tout au long de la semaine
suivante ; chassent un Caracara à tête jaune, Milvago c h i m a c h i m a , passant à proximité (P.D. &
A.L.D.).

Ordre des CAPRIMULGIFORMES


Famille des CAPRIMULGIDAE

CHORDEILINAE

Chordeiles acutipennis Engoulevent minime

- L'espèce est présente dans la Savane Bassini à Kourou, le 15/01/1994 (GEPOG).

Ordre des APODIFORMES


Famille des APODIDAE

Panyptila cayennensis Martinet de Cayenne

- 1 nid occupé et construit sur un Figuier ( le « Gros Arbre » de Saül), le 03/03/1994 (B.G. & C M . ) .

Famille des TROCHILIDAE

Chlorestes notatus Colibri à menton bleu

- Noté comme le Colibri le plus commun dans la savane de La Mirande à Matoury, le 16/01/1994
(GEPOG).
- 2 immatures dans la savane de La Mirande, le 05/03/1994 (B.G.).

Amazilia chionopectus Ariane à poitrine blanche

- L'espèce est observée à Paracou, le 16/02/1994 (P.D.).


Calliphlox amethystina Colibri améthyste

- 1 oiseau immature dans un jardin de Kourou, venant butiner


quotidiennement les fleurs d'un A n t a n a , observé tout le 1er trimestre 1994
(P.M.).

4ème donnée de cette espèce en Guyane, qui avait été observée


dernièrement en octobre 1993 sur la savane-roche de l'inselberg des
Nouragues par B. GOGUILLON. Les autres données de cette oiseau
étaient plus littorales et correspondaient à un môle dans la savane du
Gallion en avril 1982 et à 2 femelles à St-Georges en juillet 1983.
Au Surinam, l'espèce a déjà été observée dans un paysage de savane arbustive de la plaine
côtière. Une meilleure prospection des savanes arbustives du littoral guyanais permettrait de définir
plus exactement le statut de ce tout petit colibri au vol caractéristique.

Ordre des TROGONIFORMES


Famille des TROGONIDAE

Troqon sp. Trogon sp.

- 1 oiseau entièrement blanc dessous ( ! ), sentier du Rorota, le 06/02/1994 ( C M . & M.M.).

Ordre des CORACIIFORMES


Famille des MOMOTIDAE

Momotus m o m o t a , Motmot houtouc

- Noté nicheur : terrier dans une rupture de terrain en sous bois de bas fond humide, nouvelle RN1 à
Kourou, le 22/03/1994 (A.L.D.).

L'oiseau alimentait avec des fruits oranges en forme d'olives.

Ordre des PICIFORMES


Famille des GALBULIDAE

Jacamerops aurea Grand Jacamar

- 2 oiseaux ensembles observés au CDNG de St-Laurent, le 13/02/1994 (B.B. ; C.C. ; B.G. ; C M . &
M.M.).

Famille des BUCCONIDAE

Chelidoptera tenebrosa Barbacou à croupion blanc

- Au moins 3 couples nicheurs le long de la piste de l'aérodrome de Saül, le 04/03/1994 (B.G. & C M . ) .

-40-
Famille d e s PICIDAE

PICINAE

Melanerpes cruentatus Pic à chevron d'or

- L ' e s p è c e est n o t é e à P a r a c o u , le 15/01/1994 (B.B. & J.L.P.).


- O b s e r v é e é g a l e m e n t sur la piste d'Eskol de la M o n t a g n e de K a w , le 17/02/1994 ( J . M . & J.L.P.).
- N o t é e à Saül le 01/03/1994 (B.G. & C M . ) .

Piculus c h r y s o c h l o r o s Pic vert doré

- 1 m â l e i m m a t u r e en lisière d ' u n b o i s e m e n t . Savane Bassini, le 15/01/1994 ( G E P O G ) .

C e l e u s flavus Pic jaune

- 1 o i s e a u r o u t e de G u a t e m a l a , le 16/03/1994 (A.L.D.).

Ordre d e s PASSERIFORMES
Famille d e s FURNARIIDAE

Synallaxis m a c c o n n e l l i Synallaxe de McConnell

- Plusieurs i n d i v i d u s observés d a n s les broussailles d e l a v é g é t a t i o n s e c o n d a i r e a u x a b o r d s d u v i l l a g e


de Saül, les 0 1 , 02 & 03/03/1994 (B.G.).

X e n o p s sp. Sittine sp.

- 1 o i s e a u au C D N G de St-Laurent, le 13/02/1994 ( C M . ) .

D'après la description, il s'agirait très probablement de la Sittine à queue rousse, Xenops milleri. Cette
espèce de canopée de la forêt primaire semble rare en Guyane, mais son habitat la rend
difficilement détectable. Cependant pour l'observation mentionnée ici. l'oiseau exploitait les troncs
entre 2 et 4 mètres à la recherche d'insectes, correspondant normalement plus au milieu de la Sittine
brune, Xenops minutus.

Famille d e s DENDROCOLAPTIDAE

D e n d r o c i n c l a fuliginosa Grimpar enfumé

- 1 i n d i v i d u d a n s u n e r o n d e , piste de la M o n t a g n e d e s Singes à K o u r o u , le 2 9 / 0 1 / 1 9 9 4 ( G E P O G ) .

Sittasomus griseicapillus Grimpar fauvette

- O b s e r v é à P a r a c o u , le 20/01/1994 (P.D.).

D e n d r o c o l a p t e s Picumnus Grimpar varié

- 2 o i s e a u x e n s e m b l e s au C D N G de St-Laurent, le 13/02/1994 (B.G. ; C M . & M.M.).


Famille des THAMNOPHILIDAE

Thamnophilus punctatus Batara tacheté

- 1 couple : mâle chantant pendant que la femelle recherche des insectes dans le feuillage d'un
manguier au village de Saül, le 04/03/1994 (B.G.).

// s'agit là d'une observation dans un milieu inhabituel pour l'espèce, répandue sur le littoral dans les
forêts secondaires mais qui se rencontre de manière très localisée dans l'intérieur, à la faveur des
forêts claires de transition sur les inselbergs et les cuirasses latéritiques, ou dans les formations apicoles
le long des fleuves. A Saül, l'espèce avait déjà été notée en petit nombre dans des secteurs
lianescents de forêt de crête.

Microrhopias quixensis Grisin étoile

- Noté c o m m e très c o m m u n dans les formations broussailleuses


secondaires et les bambouseraies aux abords des abattis et des
petites criques du village de Saül. Observé en couples ou en petits
groupes de 3 à 6/7 individus. Du 28/02 au 04/03/1994 (B.G. &
CM.).

Formicivora grisea Grisin de Cayenne

- Un mâle offrant un insecte à une femelle, Saül, le 01/03/1994 (B.G. & C M . ) .

Cercomacra tyrannina Grisin sombre

- Un couple alarmant à 1,5 m du sol dans la végétation dense de bord de piste forestière à Saül, le
03/03/1994 (B.G.).

Espèce assez rare et très dispersée ; son habitat reste mal connu dans le détail.

Percnostola leucostigma Alapi ponctué

- Un couple près d'un petit cours d ' e a u , Montagne de Kaw, le 27/02/1994 (B.B. & J.L.P.).

Famille des COTINGIDAE

Cotinga c a y a n a Cotinga de Cayenne

- 1 femelle a v e c un immature à Paracou, le 08/01/1994 (A.L.D.).

Rupicola rupicola Coq de roche

- Dans une grotte de la Montagne de Kaw (données de J.L.P.) :


- 1 jeune en duvet au nid, le 27/02/1994, réobservé toujours au nid les 06/03 ( a v e c la mère)
& 10/03/1994, et en dehors du nid le 17/03/1994.
- J'usqu'à 5 femelles observées aux alentours de la grotte, le 10/03/1994.
- Une femelle au nid avec deux oeufs, le 31/03/1994.

-42-
Famille des TYRANNIDAE

ELAENINAE

Zimmerius gracilipes Tyranneau à petits pieds

- 1 oiseau observé dans les arbres fruitiers du village de saül, le 29/02/1994 (B.G. & CM.).

Cette oiseau de canopée fréquente occasionnellement les jardins des villages (déjà observé à Saül
en novembre 1988).

Phaeomyas murina Tyranneau souris

- Nourrissage de jeunes au nid noté en centre ville de Cayenne, le 05/02/1994 (B.G.).

- 1 immature volant a c c o m p a g n é par un adulte à Aztèque, le 14/02/1994 (B.G.).

Elaenia flavogaster Elène à ventre jaune

- 1 couple nicheur dans le village de Saül, observé du 28/02 au 04/03/1994 (B.G. & CM.).
- 1 couple nourrit des jeunes volants dans la savane de La Mirande, le 05/03/1994 (B.G).
Elaenia cristata Eléne huppée

- 1 oiseau o c c u p e un nid construit dans une liane contre un arbre mort dans un abatti, piste d'Eskol,
le 17/02/1994 (J.M. & J.L.P.).

Elaenia ruficeps Eléne fête-de-feu

- 1 oiseau se nourrissant sur un toit dans Cayenne, le 01/01/1994 (J.L.P.).

- Plusieurs oiseaux notés dans la Savane Bassini, le 15/01/1994 (GEPOG).

FLUVICOLINAE

Myiophobus fasciatus Moucherolle fascié

- 1 oiseau dans la savane de La Mirande. le 05/03/1994 (B.G.)

TYRANNINAE
Myiozetetes luteiventris Tyran à gorge rayée

- 1 oiseau chanteur observé dans la canopée du Mont Boeuf Mort à Saül, le 02/03/1994 (B.G. & C M . ) .

Tyrannus savana Tyran des savanes

- Quelques oiseaux en vol vers le Campus Agronomique de Kourou, à 17h00, le 15/02/1994 (A.L.D.).
- L'arrivée des premiers migrateurs au dortoir de la Place des Amandiers à Cayenne, est n o t é e aux
environs du 20/03/1994 (CM.).

La donnée de février correspond à l'observation la plus précoce enregistrée en Guyane.

Pachyramphus marginatus Bécarde à couronne noire

- 1 mâle, sentier du Lac des Américains à Matoury, le 06/02/1994 (B.G.).

Tityra inquisitor Tityre à tête noire

- 1 couple au village de Saül, le 03/03/1994 (B.G. & C M . ) .


Famille des HIRUNDINIDAE

Neochelidon tibialis Hirondelle à cuisses blanches

- Plusieurs oiseaux observés dans les abattis de Saül, le 04/03/1994 (B.G.).

Hirundo rustica Hirondelle rustique

- Présence notée dans les rizières de Mana, le 20/02/1994 (GEPOG).


- Grands vols de remontée prénuptiale notés le long de la route de
G u a t e m a l a , le 24/02/1994 (A.L.D.).
- Au moins 5 individus à l'aérodrome de Saül, le 04/03/1994 (B.G. & CM.).

Deux années consécutives d'observations attentives montrent que dès la


mi-février, les passages de la migration prénuptiale sont sensibles, alors
qu'auparavant ils étaient situés dans le courant du mois de mars. Les
données de février correspondaient d'avantage aux remontées précoces
de quelques individus.

Famille des PARULIDAE

Dendroica p e t e c h i a Paruline jaune

- de nombreux oiseaux le long de l'ancienne piste de l'Anse de Sinnamary à Kourou semblent


marqués le passage de la migration prénuptiale, le 22/02/1994 (A.L.D.).

Dendroica striata Paruline rayée

- ] oiseau sur l'ancienne piste de l'Anse de Sinnamary à Kourou, le 22/02/1994 (A.L.D.).

Famille des ICTERIDAE

Oriole à épaulettes Icterus cayanensis

- Noté nicheur (alimente) dans le centre ville de Kourou : le nid est construit dans un Palmier bâche
sur une palme morte t o m b a n t e , le 03/02/1994 (A.L.D.).

Famille des EMBERIZIDAE

THRAUPINAE

Tangara c a y a n a Calliste passevert

- 1 mâle observé dans le jardin du CDNG de St-Laurent, isolé au milieu d'un massif forestier mais
néanmoins proche de nombreux abattis et vergers (expliquant ainsi très p r o b a b l e m e n t la présence
de c e t oiseau), le 13/02/1994 (B.G. & M.M.).

-44-
Euphonia minuta Organiste cul-blanc

- 1 oiseau observé au CDNG de St-Laurent, le 13/02/1194 (B.G. & M.M.).


- 1 oiseau dans un jardin du Chemin Gibelin à Matoury, le 16/01/1994 (B.G.)
- L'espèce est observée le long de la piste de N a n c i b o . le 19/03/1994 (GEPOG)

// s'agit normalement d'un oiseau peu c o m m u n de canopée de la forêt primaire. Aussi, son
observation en janvier dans un jardin (arbres fruitiers) de la campagne environnant Matoury peut
sembler surprenante. Toutefois, l'espèce avait déjà été notée dans les forêts secondaires des collines
de l'Ile de Cayenne par A. LE DREFF.

Piranga flava Tangara orangé

- 1 mâle posé au sommet d'un Manguier à Saül, le 28/02/1994 (B.G. & C M . ) .

// s'agit très probablement d'un individu ayant débordé de son biotope de prédilection : les forêts
d'altitude particulièrement bien représentées sur les reliefs autour de Saül.

Piranga rubra Tangara vermillon

- 1 mâle de 1er hiver, piste Combi à Sinnamary, le 08/01/1994 (GEPOG).

// s'agit d'une espèce migratrice originaire des forêts décidues d'Amérique du Nord, dont plusieurs
observations récentes témoignent de sa relative fréquence au cours de l'hivernage boréal.

Tachyphonus surinamus Tangara à crête fauve

- 1 femelle alimentant deux juvéniles volants, a v e c le mâle à proximité, nouvelle RN1 de Kourou,
le 15/03/1994 (A.L.D.).
- 1 couple avec juvéniles, piste de Nancibo, le 20/03/1994 (GEPOG).

EMBERIZINAE

Sporophila plumbea Sporophile gris de plomb

- Quelques individus observés dans la carrière Dumez, ancienne RN1 de Kourou, le 24/03/1994
(A.L.D.).

Volatinia jacarina Jacarini noir

• 1 mâle nourrissant un jeune, route de Guatemala, le 30/01/1994 (J.L.P).

Tangara orangé

Organiste cul-blanc
LE MONDE
A TIRE-D'AILE
LE MONDE
A TIRE-D'AILE

L'actualité Ornithologique Internationale

D'un autre DOM L'espèce n'était pas considérée en danger, ni m ê m e


vulnérable : aucun suivi particulier n'était d o n c en cours
depuis 1989. Cette situation a changé de f a ç o n dramatique
après la découverte de braconniers pratiquant un véritable
carnage sur ces oiseaux constituant des cibles faciles.
Ile de la Réunion
Après maintes interventions des associations de protection de
L e Pétrel d e B a r a u
la nature (LPO, WWF, SNPN, IUCN, Birdlife et SREPEN), la
e n a assez d e f a i r e Gendarmerie et l'ONF procèdent enfin à des arrestations et
les titres de la presse. perquisitions, et tous les braconniers, sauf un, reconnaissent
leurs actes. Une estimation préliminaire suggérait que
plusieurs centaines de Pétrels auraient été victimes des
braconniers en 1992-93, et la pratique remonterait à 1989 ou
1990. Il était d o n c probable qu'une baisse très sensible des
effectifs soit survenue. Or, en octobre 1993, strictement
aucune action de protection n'était envisagée, les deux
plaintes (déposées par la LPO et par la SREPEN), étaient (et
sont toujours) sans suite, aucun dénombrement n'était
Eh oui, e n c o r e lui ; hélas pour programmé, et tout laissait supposer que les actions
vous donner les dernières commises en 1992-93 le seraient à nouveau. Le plus urgent
nouvelles de son feuilleton pour la saison de reproduction 93 était de vérifier que tout
tragique : braconnage avait cessé, tout en estimant l'impact subi par la
population de Pétrels. Très intéressé par le cours des
« On estime que plus de 35 événements, le WWF-France a financé une mission d'un mois,
espèces d'oiseaux endémiques montrant ainsi l'intérêt qu'il porte à la protection de la nature
ont déjà disparu des îles dans les DOM-TOM.
Mascareignes (Réunion, A l'issue de cette mission qui s'est déroulée en novembre
Rodrigues et Maurice), record 1993, la comparaison des dénombrements obtenus à ceux
mondial en matière de réalisés en 1987, 88 et 89, montre que la population de Pétrels
disparitions animales ! Pour a subi une baisse considérable, vraisemblablement de l'ordre
celles qui restent, la situation de 50 % (une analyse statistique des résultats est en cours au
n'est pas très e n c o u r a g e a n t e , Centre d'Etudes Biologiques de Chizé). Malgré cette nouvelle
en particulier pour deux Pétrels. consternante, l'espoir réside dans le fait q u ' a u c u n braconnier
Le Pétrel noir de Bourbon, n'a été vu au cours de la mission. Cependant, en 1992, ils
Pseudobulweria aterrima, dont n'avaient été vus q u ' à partir de décembre, ce qui doit inciter
les sites de nidification sont à la prudence et interdire tout optimisme excessif. En effet, les
inconnus, n'est représenté que zones de passages où les oiseaux sont les plus vulnérables ne
par quelques dizaines ou sont toujours pas surveillées (en particulier l'étang du Gol) et
centaines d'individus (moins aucun panneau d'information n'a été mis en place. D'autre
d'une observation par a n , la part, le site de reproduction des Pétrels de Barau n'est
dernière datant de 1990). toujours pas protégé (ni classé), car la d e m a n d e d'arrêté de
Ignorant tout de sa biologie, il biotope sur le Piton des Neiges n'a pas abouti.
n'est même pas possible (Source: article de C. ATTIË (WWF) & V. BRETAGNOLLE (CEBC)
d'envisager des mesures de extrait de l'Oiseau Magazine n°34, 1er trim. 94).
conservation.
Le Pétrel de Barau, Pterodroma
baraui, q u a n t à lui, est un p e u
B. G.
mieux c o n n u . La colonie de
reproduction a é t é localisée en
1987, la population estimée en
88 à 12000 - 15000 oiseaux dont
environ 3000 couples
reproducteurs.

-46-
LE MONDE
A TIRE-D'AILE

L'actualité Ornithologique Internationale

Infos d'Amérique du Sud,


Cette espèce est vulnérable 70 espèces ont ainsi été
d'Amérique Centrale et des
car son taux de dénombrées en octobre
Antilles
reproduction est très faible. 1993, et ce milieu forestier
La période de d é p e n d a n c e apparaît c o m m e primordial
des jeunes est la plus longue pour la conservation des
Colombie populations d'oiseaux
de toutes les espèces de
rapaces. Les adultes ne résidents et des migrateurs
Le Tangara pourront se reproduire q u e néotropicaux. Il s'agit là de
du Chaco, tous les trois ans, le temps préserver l'une des dernières
Buthraupis nécessaire pour eux d'élever forêts intactes de cette
aureocincta leur progéniture. L'Aigle région qui a subi de
a été harpie tué était â g é de nombreux d o m m a g e s liés
redécouvert deux ans et était d o n c principalement à la
comme assez commun, encore dépendant de ses déforestation, depuis plus de
alors qu'il n'était connu que parents pour se nourrir. 400 ans ; lorsque les colons
par 4 spécimens prélevés en (Source: American Bird's espagnols commencèrent à
1946 dans le Carro Tatarna. Vol.47 n'5. 1993). exploiter les mines d'argent.
(Source: Vivre avec les (Source: American Bird's
Oiseaux n'2). Vol.47 n*5, 1993).
Après le Pantanal au Brésil
(lire Harpia n'5, p. 36/37), les
llanos, région sanctuaire
Venezuela
abritant des centaines de Caraïbes
milliers d'oiseaux d ' e a u , sont
Des
menacés par des projets Le
recherches d'aménagements hydrau- Dendrocygne
sont menées liques. Ces derniers seraient des Antilles,
par situés sur la rivière Dendrocygna
le Peregrine Portuguesa afin de créer arborea
Fund's quelques 21000 km 3 de terres est le plus grand
Harpy Eagle agricoles. (Source: World représentant Ces 8 espèces
Program, Birdwatch, 1993). de Dendrocygnes connues
afin de mieux connaître
dans le m o n d e . Il fait
l'écologie (en particulier
actuellement l'objet d'un
l'utilisation Pu biotope) du
Mexique plan de conservation par le
r a p a c e le plus puissant du
Center Tropical Con-
m o n d e , la Harpie féroce,
Une forêt servation. Au t o t a l , 12 pays
Harpia harpyja. Les
d'attitude participent à la protection
biologistes suivent par
de l'Etat de de l'espèce.
satellites des oiseaux
Guanajuato Cet anatiCé était autrefois
équipés de balises.
fait l'objet d'efforts de commun à travers les
En 1993, un de ces aigles a Bahamas et les Grandes
conservation de la part de
été abattus dans les Antilles. Aujourd'hui, ses
la Fondation Ecologique de
montagnes du Venezuela. effectifs se sont réduits
cet Etat. Celle-ci réalise
notamment 4 fois par an des considérablement à une
inventaires avifaunistiques population relictuelle
sur 80 000 ha de c e t t e forêt clairsemée. (Source: A m e -
près de Santa Rosa. rican Bird's Vol.47 n"5, 1993).
LE MONDE
A TIRE-D'AILE

L'actualité Ornithologique Internationale

Ile de La Les mesures engagées par


Dominique le W.P.T. à partir de
recommendations scientifiques,
Un Parc pour consistent n o t a m m e n t dans la
les Amazones plantation de Palmiers lieuri,
source principal d'alimentation
La création d'un Parc National pour l'Ara lear dans l'habitat
au Morne Diablotin est sur le naturel de c e t t e espèce.
point de se concrétiser. Deux Pour tout renseignement, Des oiseaux de fer solidaires de
espèces de Psittacidés c o n t a c t e r M. DHOMPS, 63 rue leurs frères à plumes
endémiques, l'Amazone liauthaud - 69700 Givors.
impérial, Amazona imperialis, (Source: Vivre a v e c les Oiseaux Sur l'ensemble des oiseaux
(population estimée à 60 n°4). exotiques importés chaque
individus en 1987), et
année dans les pays
l'Amazone de Bouquet,
développés, 75 à 80 % meurent
Amazona arausiaca,
au cours du transport ou des
(population estimée à 300 C I T E S & TRAFICS transits. Face à cette
oiseaux en 1987), pourraient en D'OISEAUX h é c a t o m b e , de nombreuses
bénéficier. (Source: World
associations de défense de la
Birdwatch, 1993). Brèves Internationales nature ont fait c a m p a g n e en
faveur d'un embargo sur le
Le c o m m e r c e légal annuel des transport de ces oiseaux
oiseaux concerne près de 8 capturés à l'état sauvage. Plus
millions d'oiseaux vivants. de 100 compagnies aériennes
Le trafic d'oiseaux chanteurs internationales ont signé c e t
sauvages du sud-est asiatique a c c o r d . La seule possibilité
capturés c h a q u e année pour alors de se procurer ces
POUR SAUVER alimenter ce c o m m e r c e légal oiseaux serait l'élevage et
LES PERROQUETS BLEUS et international, porte sur 5 uniquement issu d'un pays
millions d'oiseaux (dont 3 européen. Des espèces en voie
originaire de la Chine !) et sur de disparition seraient peut-
Le World Parrot Trust mène à des millions de dollars. Ce trafic être ainsi sauvées in extremis.
travers le monde tropical m e n a c e des espèces non (Source: Sciences & Nature
des actions de sauvegarde protégées par la CITES. Les n°31,mars93).
des Psittacidés, dont de problèmes pour appliquer
nombreuses espèces sont c e t t e législation sont nombreux
menacées d'extinction (100 sur car les failles ne manquent pas.
335). Les efforts portent A Singapour, il est possible de
notamment sur un plan blanchir et de réexporter en
d'urgence pour les Aras foutre impunité des oiseaux
hyacinthes, Anodorhynchus obtenus illégalement.
hyacinthinus, et lears, Selon Stephen NASH,
Anodorhynchus leari, dont les rapporteur de Trafic, « le
menaces sans cesse marché des oiseaux chanteurs Air Afrique transporte toujours
croissantes qui pèsent sur leur a un besoin urgent de contrôle malheureusement des oiseaux
survie (destruction de leur au niveau local et depuis le Sénégal, le G a b o n , la
biotope, trafics) réduisent de international, sans lequel Tanzanie et le Cameroun. Ce
jour en jour le nombre de certaines espèces pourraient dernier étant l'un des plus
spécimens sauvages vivant disparaître à l'état sauvage grands exportateurs d'oiseaux
dans la nature. avant d'avoir été reconnues au monde a v e c certains pays
comme objet d'un asiatiques. En janvier 93, un
commerce ». (Source: Traffic avion spécial a été affecté
France & LPO - l'Oiseau pour certains commerçants
Magazine n°35, 2 e trim. 94). afin de contourner l'embargo.

-48-
LE MONDE
A TIRE-D'AILE

L'actualité Ornithologique Internationale

Ils ont pu ainsi acheminer à espèces dans leurs pays «Le 21ème Congrès
Amsterdam un envoi d'oiseaux d'origine, cette loi a International d'Ornithologie
sauvages exotiques estimés à 9 également établi un fond pour s'est tenu du 20 au
millions de francs. (Source: LPO la conservation des espèces 25/08/1994 à Vienne en
- Infos n° 11). tropicales alimenté par l'argent Autriche,
des amendes (de 3000 à • Le 3ème Congrès International
Les Etats Unis a v e c la CEE sont 150000 francs). (Source: LPO - sur les Psittacidés s'est tenu
les plus grands importateurs Infos n'11). du 14 au 17/09/1994 à
d'oiseaux exotiques. La CEE est Puerto de la Cruz, Ténériffe.
d'ailleurs en tête avec 1,5
millions d'oiseaux importés
annuellement. Ce commerce LE CARNAVAL DES ESPECES
est la cause directe de la MENACEES EQUATION ORNITHOLOGIQUE
régression de la population
mondiale d'au moins 40
espèces. Mais pour l'heure, les En octobre, les écoliers SOF + SEO = SEOF
discussions continuent à américains se costument en
Bruxelles pour l'application de Condors ou autres espèces en
la CITES dans une Europe sans La Société d'Etudes
danger pour Halloween. Ornithologiques de France
frontières... (Source: Traffic Ce projet d'impliquer les
France, 1994). (SEOF) est née en janvier
enfants dans les actions de dernier de la fusion de la
sensibilisation à la conservation Société d'Ornithologie de
des plantes et des animaux France (SOF) et de la Société
émane de la National d'Etudes Ornithologiques (SEO).
Audubon Society. Cette nouvelle association
Voilà une idée qui devrait faire scientifique nationale unique
défiler un jour en Guyane l'Ibis d'ornithologie éditera
rouge et ses collègues... désormais une seule revue
(Source: American Bird's Vol.47 commune : Alauda.
n°5, 1993). Siège social: Muséum National
d'Histoire Naturelle. 55 rue
Buffon - 75005 Paris.
Une action concrète en faveur
Secrétariat & rédaction:
des oiseaux piégés à l'état
M.N.H.N., 4 av. du Petit
sauvage est venu des Etats-
Château - 91800 Brunoy.
Unis. Depuis le 23/10/92, une loi
interdit l'importation de 8
espèces de perroquets. Leur
commerce étant considéré
comme facteur majeur
dans la disparition des Suivant les conseils de ses cousines Rubrique rédigée par :
populations naturelles (Ama- d'Amérique du Nord,
zones notamment). Un an plus Madame la Paruline masquée B. G o g u i l l o n
tard (22/10/93), l'importation se prépare pour « Vaval ».
aux Etats-Unis des espèces
d'oiseaux inscrites aux annexes
I, Il & III de la CITES
est strictement interdite. CONGRES ORNITHOLOGIQUES
Concernant 1300 sp., cette
décision risque de boulverser le • La 21ème Conférence
commerce des oiseaux Mondiale sur la Protection
exotiques de compagnie dans des Oiseaux s'est déroulée
ce pays. Afin de financer des du 12 au 18/08/1994 à
projets de sauvegarde des Rosenheim en Allemagne.
D'UNE BRANCHE
A L'AUTRE
LES P E C A R I S

Qui s o n t- i I s ?

Au premier abord, le pécari fait penser à un sanglier ou à un porc en


miniature. Mais, si on l'observe d'un p e u plus près, on remarque l'importance
de la tête par rapport au reste du corps, une queue atrophiée, des pattes
fines ; une analyse plus poussée relève clairement la différence qui existe
entre notre animal et son cousin métropolitain ou domestique.

• Le pécari a les os des doigts et des orteils qui sont fusionnés, le porc non.
• Le pécari possède 3 orteils, le porc 4.
• Le pécari a une glande odoriférante dorsale, le porc n'en a pas.
• Le pécari possède un estomac à plusieurs cavités c o m m e les ruminants
(bovins, moutons,...), le porc a un estomac en une seule p o c h e .
• Enfin, le pécari n'a pas de vésicule biliaire tandis que le porc
en possède une.

Notre animal présente donc une véritable spécificité, et d'ailleurs les


taxonomistes ne se sont pas trompés en le classant dans une famille
particulière, celle des Tayassuidés au sein de l'ordre des Artiodactyles.

Les pécaris sont originaires du Nouveau Monde. Ils se répartissent en 2


espèces :
- le Pécari à collier (Tayassu tajacu), petit, pesant de 17 à 25 kg,
caractérisé par un collier allant des épaules aux joues, de poils clairs
contrastant du reste du pelage gris-noir. La glande odorante située sur la
croupe est c a c h é e par les longs poils érectiles de la crête dorsale. En créole,
il se nomme « pakira » ;
- le Pécari à lèvres blanches (Tayassu albirostris), plus g r a n d , pesant de
27 à 41 kg, caractérisé par une couleur de poil uniforme et le menton et la
mâchoire inférieure blancs. Les soies raides érectiles du dos sont nettement
plus développées que chez l'espèce précédente. En créole, il se n o m m e
« cochon-bois».

Le Pécari à collier a une très vaste répartition spatiale puisqu'il se rencontre


aussi bien dans les zones semi-désertiques à désertiques du Mexique et du
sud-ouest des Etats-Unis que dans les zones forestières c o m m e le Bassin
Amazonien ou le Plateau des Guyanes. Cela relève sa grande faculté
d'adaptation qui se manifeste plus particulièrement au niveau
comportemental. En effet, c'est en modifiant son m o d e de vie qu'il peut
vivre dans des milieux aussi variés que le désert et la forêt équatoriale.
Le Pécari à lèvres blanches se cantonne lui à la forêt vierge d'Amérique
Centrale et d'Amérique du Sud.

-50-
Les pécaris ont un régime alimentaire de type frugivore. En zone désertique,
ils se nourrissent essentiellement des fruits et des pétioles de cactus auxquels
s'ajoutent divers tubercules, rhizomes, bulbes et glands ainsi que de l'herbe
verte et les pousses annuelles quand elles se présentent. En zone forestière, ils
se nourrissent d ' u n e large palette de fruits avec une préférence pour les fruits
et les noix de palmes.

Du point de vue comportemental, les pécaris vivent en troupes ayant à leur


tête un mâle dominant.
Pour le Pécari à collier, la troupe c o m p t e de 10 à 50 individus qui vivent sur un
territoire de 30 à 80 ha en forêt, de 100 à 400 ha en milieu désertique. Ce
territoire est signalé par un ensemble de marques odorantes (urines, fèces,
sécrétions de la glande dorsale). Diurne, c'est un animal assez craintif. La nuit
il dort souvent dans les terriers du Grand Tatou ou les arbres creux.
Pour le Pécari à lèvres blanches, la troupe compte de 40 à plus de 100
individus. Elle est nomade et circule en forêt de jour comme de nuit. La
cohésion de la troupe est entretenue par un ensemble de manifestations
comportementales (frottements, marquages avec la glande dorsale,
jeux,...), qui lient les membres de la troupe. L'espèce a d'ailleurs la réputation
d'effectuer une défense collective contre les prédateurs.

Selon l'espèce les durées de gestation varient de 140 à 160 jours. Les portées
donnent naissance à 1, 2 ou 3 jeunes (le plus souvent 2) gui naissent
relativement semblables aux adultes. Ils tètent pendant 6 à 8 semaines chez
le Pécari à collier. La biologie du Pécari à lèvres blanches reste très peu
connue.

A présent, si au cours d'une sortie « ornitho » vous entendez tout d'un c o u p


un claquement de dents sonore, suivis d'un galop collectif, ne vous affolez
pas, ce n'est qu'une troupe de pécaris prenant la fuite en s'étant aperçu
de votre présence. Ne craignez pas une attaque de leur part car elles sont
rares, mais restez sur vos gardes et tentez de les observer.

Bonne chance I!

Philippe LAVENTURE

Pécari à collier
Tayassu tajacu
- 51 -
VIE DU GROUPE
Le Coin Des Zélés

Le GEPOG en campagnes Nous tenons à remercier l'ensemble des


partenaires associés dans cette action, en
• La première phase de la c a m p a g n e particulier la DIREN, la LPO et le WWF, les
« Ibis rouge, espèce en danger » aéroclubs de Guyane.
menée de mars à juillet 1994, a
malheureusement permis de mettre en
évidence par des survols aériens, la
baisse continuelle des effectifs nicheurs
de l'espèce : un millier de couples
cette année contre 1 500 l'an passé.
• Les Toucans sont victimes c h a q u e
année de véritables massacres au
cours de leur migration de l'intérieur
vers les forêts du littoral.

Durant la saison sèche, le GEPOG a d o n c


mené une opération d'information
intitulée « les Toucans vivants sont plus
intéressants », qui expliquait le rôle que
jouent ces oiseaux frugivores en forêt, leur
Cette c a m p a g n e a également consisté fragilité, et la nécessité de mettre en
en une vaste opération de sensibilisation place une chasse rationnelle afin
de la population guyanaise : articles de d'assurer aux populations rurales la
presse, reportage télé, diaporamas, pérennité de leurs prélèvements.
exposition... Cette c a m p a g n e devra être renouvelée
Les infractions à la protection de l'Ibis et étendue l'année prochaine afin de
rouge (braconnage, restauration et poursuivre cet effort de sensibilisation.
artisanat de plumes) ont été dénoncées,

La c a m p a g n e ainsi menée en faveur de


l'Ibis rouge a été récompensée par le 2ème
prix du concours national « les Lauriers de
l'Environnement » organisé par le journal
Le Point et le Ministère de
I' Environnement, soit 30 000 f. Il faut
espérer q u e cette reconnaissance de
l'action du GEPOG en faveur de l'Ibis
rouge, se traduise également par une
réelle volonté de l'Etat de faire respecter Un dossier complet pour chacune de ces
les mesures de protection dont bénéficie deux campagnes et leur bilan sont
légalement l'espèce. disponibles au secrétariat du GEPOG.

Néanmoins, cet argent permettra de


poursuivre la campagne dans sa Ne perdant pas une occasion...
deuxième phase.
Celle-ci débutera en janvier 1995 et sera La Science en Fête, les Journées de
axée toujours sur l'étude des populations l'Environnement et la Fête des Armées qui
reproductrices ou non de l'espèce, se sont tenues respectivement fin mai(du
l'information puis la répression des 27 au 29), début juin (du 3 au 12), et
commerçants ne respectant pas la début octobre (1 & 2), ont servi de
protection dont bénéficie l'oiseau, et bien support aux c a m p a g n e au GEPOG
entendu des actions médiatiques envers évoquées précédemment.
le grand public.

-52-
Le Coin Des Zélés

Enfin, ces Journées furent surtout


marquées par l'opération « 1 000 défis
pour ma planète ». Imaginée et mise en
place à partir de septembre 1993, par les
Ministères de l'Environnement, de
Le thème de la Science en Fête cette l'Education Nationale, de la Jeunesse et
année était la forêt tropicale. Dans le des Sports, et de l'agriculture et de la
cadre de c e t t e manifestation, nous avons Pêche, il s'agissait d'une opération de
réalisés une exposition sur les rapaces de sensibilisation et de responsabilisation qui a
Guyane, en montrant particulièrement mobilisé l'engagement conjoint des
quelques espèces caractéristiques de jeunes, de la société civile et publique et
différents milieux forestiers et le rôle qu'ils des professionnels de l'Education' à
jouent dans cet écosystème. l'Environnement. Au niveau national, ce
sont 122 871 jeunes et 3775 parrains
techniques qui se sont ainsi unis pour
mener à bien les 1305 projets sélectionnés.

L'ouverture des Journées de En Guyane, 12 projets avaient reçu le


l'Environnement fut marquée par label « 1000 défis », témoignant de la forte
l'hommage q u ' à voulu rendre le GEPOG mobilisation des jeunes guyanais. C'est le
à Jean-Luc Dujardin. Un prix à son nom a travail de ces groupes de jeunes qui a été
été institué et récompensera c h a q u e présenté dans le cadre des J.E. 94,
année une action réalisée par un ou principalement sous forme d'expositions.
plusieurs jeunes en faveur de
l'environnement. Cette année c'est Astrig . Le projet phare fut celui des Salines de
Tavakilian, jeune bachelière, qui a reçu en Montjoly par le club nature du lycée St-
plus d ' u n e photo sous c a d r e de R. Le Joseph de Cayenne, sous la responsabilité
Guen, représentant une aigrette, un d'A. Vautor. Il permit à de nombreux
chèque de 1 000 francs. Ce prix guyanais de découvrir un site naturel
récompense son travail remarquable, exceptionnel mais a aussi révélé une
traduit dans son mémoire, sur les importante pollution bactériologique et
problèmes écologiques rencontrés en une mauvaise gestion du milieu
Guyane. aquatique, dont les médias se sont fait
Ces journées furent également l'occasion l'écho. Le rapport remarquable de ces
de faire découvrir les oiseaux dans la jeunes qui a été remis aux autorités
nature par des sorties organisées pour le locales, au Ministre de l'Environnement et
grand public, de mieux se faire connaître à plusieurs personnalités de la protection
et de renforcer nos rangs par l'adhésion de la nature permettra, espérons-le, une
de nouveaux membres. prise de conscience et une mobilisation
Une expostion sur les Ibis et en particulier des compétences pour sauver l'un des
sur l'Ibis rouge est venue renforcer celle rares secteurs de la côte appartenant au
existante déjà sur les rapaces. Elle marqua Conservatoire du Littoral. Il constitue un
à nouveau la c a m p a g n e en faveur de la site naturel très intéressant dans l'ile de
protection de cette espèce auprès de la Cayenne qui s'urbanise de plus en plus.
population. D'ailleurs c'est l'un des sites privilégiés pour
Un p a n n e a u consacré aux Toucans indu les animations grand public du GEPOG. La
dans cette expo, lança officiellement la richesse avifaunistique a superbement été
c a m p a g n e pour ces oiseaux. exprimée par les panneaux de
Un jeu sous forme de questionnaire sur les M. Maxwell, l'une des jeunes du club
thèmes de l'exposition a été réalisé afin nature et également membre de notre
d'y intéresser plus facilement les enfants. association.

-53-
REVUE DE PRESSE
Le C o i n Des Zélés

Le GEPOG a d'ailleurs contribué à intitulé « Guyane - St-Pierre, terres de


l'inventaire avifaunistique de ce site dans migrations », fait étudier aux enfants les
le cadre de ce projet. oiseaux migrateurs que l'on retrouve en
Guyane et à St-Pierre et Miquelon.
Parmi les autres projets, retenons celui des Recherches en classe et apprentissages à
jeunes de l'Association d'Action l'identification sur le terrain ; avec l'espoir
Educative de Guyane (AAEG) qui sous la à la fin de s'envoler vers St-Pierre pour y
responsabilité de G. Ducrettet, ont observer ces oiseaux sous d'autres
entrepris de nettoyer et mettre en valeur latitudes.
le site de la Crique Patate ; superbe saut
granitique au coeur de la mangrove et
dont la vocation devrait être plus tournée
vers les promenades naturalistes que la
décharge des piques-niqueurs,

Les oiseaux furent très présents dans les


1000 défis guyanais.

Notamment, à travers celui de l'école


Samuel C h a m b a u d dont les enfants ont
élaboré un parcours de découverte du
patrimoine naturel et culturel de la ville de
Cayenne ; permettant ainsi à tous, jeunes Le GEPOG tire son chapeau à tous ces
et moins jeunes, de découvrir les trésors jeunes qui ont impressionné par la qualité
cachés de la ville et notamment ses de leur travail, reflétant une réelle
oiseaux. motivation, et aux membres du GEPOG
ayant participé aux campagnes et aux
Deux projets furent même consacrés manifestations publiques, et surtout aux
entièrement au monde ailé. artistes qui ont réalisé les panneaux
d'exposition sur les Rapaces, les Toucans
Les élèves de. l'école Pasteur ont et les Ibis, la vie de l'association : Cathy
découvert l'avifaune de leur pays dans le RIDEL, Joseph Martinez, Jean-Luc Poillot,
cadre des animations de la bibliothèque Laurent Brucy, Micheline MAXWELL.
de l'école assurées par J. Lenal. Ainsi
sensibilisés, ces jeunes ont inscrit trois
actions dans leur projet : la conception et Gestion du Grand-Connétable
la réalisation d'un dépliant d'information
sur les oiseaux de la mangrove ; le
montage d'une maquette représentant la
mangrove littorale ; et la construction de
nichoirs pour troglodytes et hirondelles.
Ce projet a reçu l'aide de la LPO en tant
que parrain technique. Le GEPOG y a
également participé en exposant aux
enfants l'intérêt de poser des nichoirs et Pour la 2ème saison de reproduction depuis
en mettant à dispositions des plans de la création de la réserve naturelle de l'île
nichoirs adaptés aux espèces du Grand-Connétable, des membres du
concernées. GEPOG ont participé à la gestion et au
suivi scientifique du site.

Des zones ont ainsi été dégagées


permettant de doubler les effectifs
Enfin, le projet qui nous tient le plus à nicheurs des Sternes royales et des Sternes
coeur dans la mesure où le GEPOG en est de Cayenne. Une première opération de
le parrain technique, est celui de la classe b a g u a g e a été effectuée sur les poussins
de CE2 de l'école Olivier Compas, sous la de Frégates et de Mouettes
responsabilité de P. Menoud. Ce projet

-54-
OUVRE GRAND LES YEUX...

...DECOUVRE LA

MANGROVE ET SES HABITANTS

SAIS-TU QUE LA MANGROVE EST UN


SUPER-MARCHE POUR OISEAUX?

Dans ce milieu, à la fois terrestre et


marin, les oiseaux trouvent une nourriture
abondante. C'est surtout à marée basse
qu'on les voit déjeuner, soit dans la boue
noire (vase) soit dans l'eau peu profonde.
Si tu veux connaître les plats préférés
de chacun , observe attentivement la
forme des becs.
Le Coin Des Zélés

Dans le prochain Harpia, nous ferons le


point sur la gestion du site, sur les
démarches faites par l'association pour y
participer officiellement et sur les
orientations à prendre en la matière pour
la saison 1995.
Claquements d'ailes

Nos applaudissements vont à RFO pour le


reportage consacré à Monsieur Marcel
Bon Saint Corne, dans le Journal Télévisé
de 19h30 du 7 août 94.

Cet ancien chasseur martiniquais, qui vit à


St-Joseph, est t o m b é amoureux des
Réunion interassociative sur la CITES
oiseaux, et ces derniers le lui rendent bien
puisqu'on a pu le voir dans son jardin
Profitant de la venue de Martine Todisco entouré de tous ses compagnons ailés en
du WWF - Traffic France en mai dernier, les totale liberté et c e p e n d a n t familiers.
associations de protection de la nature en
Guyane se sont réunies afin d'être mieux
Ce personnage aide maintenant au
informées sur la réglementation en vigueur
recensement de l'avifaune de l'île et milite
concernant le commerce international
pour la protection de certaines espèces
des espèces, Une présentation générale
c o m m e les sternes ou les carouges.
de ce gue représente ce commerce légal
et les problèmes qui se posent pour son
Mais le moment fort du reportage c'est
contrôle a également été faite.
lorsqu'il évoqua le problème de la chasse
en période de reproduction des oiseaux,
Mais ce fut l'occasion également c o m m e pour la c o l o m b e locale.
d'évoquer les problèmes qui se posent en
Guyane pour tout ce qui concerne le
Des propos à l'écran qui nous laissent
respect de la législation relative à la
rêveurs : pourquoi pas un jour un chasseur
protection des animaux sauvages.
guyanais repenti dans « Mayouri »...
Suite à cette réunion, un courrier a été
adressé au Ministère de l'Environnement
afin de connaître les mesures prises par les
services responsables pour contrôler le
Zoo de Montsinnéry.
En réponse, les associations attendent que
des contrôles réguliers soient effectués et
espèrent q u ' u n de leur représentant
pourra y participer en tant
qu'observateur.
Nous ne manquerons pas dans les
prochains numéros de vous tenir informés
de l'avancement de cette démarche.
Bertrand Goguillon
Toute la documentation relative à la
protection des espèces, à leur
commercialisation, notamment la CITES,
leur détention... peut être consultée
auprès du secrétariat du GEPOG,

-55-
Copie de la lettre du 9 juin 1994
adressée à Monsieur Gilbert SIMON,
Directeur de la DNP au Ministère de l'Environnement
concernant les contrôles du zoo de Montsinnéry
par les associations de protection de la nature en Guyane
(Pou d'Agouti, Ibis vert, APAMA, APN Saül, SEPANGUY, WWF, LPO/Birdlife, GEPOG)

Monsieur le Directeur,

A l'occasion des Journées de l'Environnement, les associations de conservation de la nature


présentes en Guyane française, souhaitent attirer votre attention sur la nécessité d'une
application rigoureuse de la réglementation, en particulier lorsque celle-ci concerne les
établissements d'élevage et de présentation au public d'animaux appartenant à des
espèces sauvages protégées par des arrêtés spécifiques ou accords internationaux.

Parmi les établissements relevant de cette réglementation, figure le parc zoologique


dénommé « Réserve animalière de Macouria » et dirigé par Monsieur Rudolph Watschinger.

Conformément aux dispositions du Livre II du C o d e rural, cet établissement et son


responsable, titulaire d ' u n certificat de capacité à titre probatoire, se doivent d'être soumis
au contrôle de l'autorité administrative chargée notamment de l'examen des registres
précisant les entrées, sorties et mouvements des animaux.

Or, des fluctuations fréquentes des effectifs de certaines espèces d'animaux ayant été
observées au sein de ce zoo, nous sommes inquiets et souhaiterions en comprendre les
raisons.

A cet effet, nous vous demandons de bien vouloir nous préciser la nature et le nombre de
contrôles ayant été réalisés au cours des deux années précédentes, ainsi que les résultats
obtenus par les agents habilités à constater d'éventuelles infractions.

Cette démarche conjointe des associations de protection de la nature traduisant notre


préoccupation permanente d'oeuvrer en faveur de la préservation de la diversité
biologique, nous espérons vivement que vous nous aiderez à clarifier une situation pour le
moins ambiguë.

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur, à l'expression de notre
considération distinguée.

Copies à : - Monsieur le Préfet de la Guyane,


- Monsieur le Directeur régional de l'Environnement
- Monsieur le Secrétaire Général de la CITES

-56-
La Campagne

à travers la Presse Locale


Bon Pied, Bon Oeil !

Les comptes-rendus des sorties

Quand les filles de l'assos se mettent à raconter...

Piste de Nancibo - les 19 & 20 mars 1994

Cette envolée dominicale aura été pour moi, et j'espère aussi pour tous les nouveaux gépoguiens,
une révélation avifaunesque. Nos charmants ornithos (largement aidés, il faut le dire, par des piafs
extraordinaires, tous au rendez-vous, et... une organisation sans faille (ou presque) de la sortie !) ont su
nous sensibiliser et éveiller en nous une passion pour la découverte et l'observation des zozios.
14h45, départ de chez Match (1/4 d'heure de retard pour les ornithos !).
Direction la piste de Nancibo (se munir de la carte de C a c a o ) . Tout au long de la piste, arrêts
nombreux, toujours sollicités par les oiseaux qui semblaient se relayer pour nous saluer, nous souhaiter
la bienvenue (je les avais prévenus).
Hirondelles ? Martinets ? plus de mystères pour nous : le martinet a de grandes ailes fines et arquées
et des pattes courtes ; il se pose rarement ; l'hirondelle a la queue fendue en V, les ailes plus droites ;
en général, il est plus trapu...
Après 3 heures de route (si ! si !, mais rassurez-vous, il n'y a pas plus de 30 km de piste), nous arrivons
avec grand soulagement au carbet gracieusement prêté par l'ONF (le réserver auprès de l'ONF. Un
papier d'autorisation est indispensable pour déloger d'éventuelles squatters m ê m e s'il représente une
bien faible défense f a c e aux fusils des chasseurs...).
Le carbet est grand, équipé d'une table et de 2 bancs, mais aussi de cadavres de frigidaire, de lit et
de nombreux détritus.
Après le ti'punch + olives, saucisses, merguez..., les petits intellos refont le monde autour des bougies
(prétexte pour finir la bouteille de rouge), les rêveurs v a g a b o n d e n t sous le ciel étoilé.
Nuit pluvieuse et froide animée par les cris des singes hurleurs. Pas de toilette car l'unique crique est
en fait un marigot minuscule, eau stagnante et louche.
Première ballade avant le petit déj pour certains qui ont pu voir le motmot.
Ballade sylvestre derrière le carbet durant laquelle nous fîmes des bobines a v e c les fils tendus tout le
long du layon par... des chasseurs ?
D'ailleurs ceux-ci ont du lire trop de contes de fée (mais mal) : le petit p o u c e t a semé du pain, pas
des cartouches !
Après le repas dominical, on reprend la route en sens inverse, en laissant des recommandations
fidèles à la philosophie gépoguienne :
la nature n'est pas une poubelle
respectez-la si vous voulez la retrouver intacte.
Ne jetez plus vos immondices par terre.
Messieurs les chasseurs, ayez la gentillesse de ramasser vos cartouches.
Guyane pas ni roune poubelle
Les amis de la nature.
Après-midi féerique avec des kyrielles d'oiseaux, des orchidées terrestres qui donnaient à ce paysage
une note paradisiaque, une tortue d'une 40aine de centimètres au moins.
Au fur et à mesure, avec l'aide de nos précieux ornithos maîtres en la matière, nous dressons la liste
des oiseaux (traduction latine simultanément, s'il-vous plaît !).
Dernier pont, dernière crique, premiers bains pour certains (les ornithos ? et bien non ! ils ne se lavent
pas !).
Un peu plus loin, colloque géant d'oiseaux (des élections peut être pour eux aussi ?) : pics,
hirondelles, milans à queue fourchue...
Vers 18h00, bout de piste, une pluie fine tombe mettant un terme à ce week-end charmant et
ensoleillé. Tristes, très tristes, nous nous séparons, des couleurs, des plumes, des chants... pleins la tête
et le coeur.
Heureusement, demain, on se reverra au vieux port avec espérons le, les ibis rouges.

Cathy Ridel
-57-
Ne s'improvise pas kayakistes qui veut !

Dimanche 27 mars devait m'offrir la joie de retrouver quelques sensations éprouvées sur l'eau, il y a 8
années de c e l a , d'être en symbiose avec cette fragile nature, paisible et surprenante, de me laisser
émouvoir par l'agréable spectacle de la végétation verdoyante, d'être électrisée par l'exquise vision
d'un de ces rares ovipares curieux, affairés ou chamailleurs.
Grande fut la désillusion, car le pétulant courant s'avéra hostile à l'égard des kayakistes non avisés
que l'expérience ou le d o n naturel, ne s'improvise pas !
Si Jean-luc, puis Christine, d'une insolente aisance se délectèrent de splendides images, le reste de
l'équipée conserva un intérêt figé pour les berges rendues agressives par la présence de moucous-
moucous quoique d'une salutaire opportunité lorsque s'imposaient des arrêts. Notez par ailleurs que
cet intérêt marqué détermina deux d'entre nous à évaluer concrètement la profondeur et la
température de l'eau. Leur précieuse investigation offrit à nos plus adroits collègues, le bonheur
d'admirer un superbe a n a c o n d a certainement repu.
Ce n'est que sur le retour, nos performances de navigateurs s'affirmant, que les craintes laissèrent
place à l'extase, facilitant de bien meilleures observations.
Rien ne remplace le plaisir de découvrir les oiseaux évoluant librement dans leur espace naturel, seul
moyen de leur conférer une existence réelle. On ne se lasse pas d'épier le « piaye » réalisant son nid,
l'allure étonnante du « p i c de malherbe » ou encore l'insouciante prestance de I' «anhinga ».
Ne vous y trompez d o n c pas, personne ne renoncerait pour autant à d'autres expéditions similaires !
Les oiseaux récompensèrent notre pacifique intérêt car ils furent nombreux au rendez-vous...

Marie-Line Louisor

Sortie du Tour de l'Ile du 17 avril 1994

L'organisation a ses failles que l'opportunité et la prévoyance des autres comblent. Ouf !
Mise à l'eau à Stoupan dans le brouhaha des moteurs de tout calibre et des essences douteuses.
Nous amorçons la remonté du Mahury qui vagueline, au grand d a m des ab/adducteurs qui nous
rappellent douloureusement leur existence au fil du contre-courant, parfois démantelé par les remous
tapageurs des scooters de mer, des coques alu et des yachts émir-iens.
Nous quittons enfin « l'autoroute » pour aborder la rivière du Tour de l'Ile accueillis par le prélude du
tyran spotted ?
Un éclair gris suspect nous attire vers l'entrée d'une minuscule crique (à brownies) : lumière feutrée,
frou froutement des canoë-cayacks dans ce fondu vert où les racines se plaisent à des élucubrations
sibyllines, se tordant, se vrillant, s'arc-boutant ; immersion dans un univers de frottements, de
grincements, de grésillements, de vocalises.
Le retour vers le Tour de l'Ile nous assaille d'une clarté « à blanc », d'un rayonnement qui reluque
notre épiderme.
Voltige des martinets qui looping-nisent. Tout à c o u p , un cri fuse, ténu d ' a b o r d puis déchirant l'air de
ses vibrations pointues : non ce n'est pas Laure pour une fois (la seule d'ailleurs), mais Pierre qui a
faim. Il nous e n g a g e dans un coin d'ombre et de boue où il goûte avec volupté l'argileuse mélasse
de ses pieds... de ses mollets... de ses cuisses, d é g a g e a n t à c h a q u e arrachement des émanations...
fermières.
Deuxième crique : la Koromombo, tous aux « Bird's » ou à peu près (avec une assiduité et une
efficacité variable !!!). Les feuilles s'animent : une jaune aux reflets bleus se d é t a c h e (c'est encore le
trogon qui badine !).
De petits cris nous arrêtent juste devant une arche feuillue qui surplombe le cours d ' e a u . Défile alors,
en une sarabande bruissante, un chapelet de saïmiris, de tous âges, les plus petits agrippés au dos
de leur mère, nous lorgnant d'un oeil inquiet.
Scission du groupe, appels d'une berge à l'autre, stratégies de détournement,... Après moults
signaux, la forêt s'apaise, le groupe est au complet.
A l'heure du soleil c o u c h a n t , les couleurs s'intensifient, prennent toutes leurs variances. L'eau étale la
frontière entre le vrai et son image. Fulgurance verte, rousse.
La berge de droite déploie les racines aériennes et aquatiques des palétuviers rouges en des
masques et figures mythiques. Son vis à vis suspend une frondaison qui semble chercher un appui
entre ciel et eau.
Magie de l'instant.

Laure Guillemin

-58-
Bon Pied, Bon Oeil !

Programme des sorties

Janvier - Février - Mars 1995

Dimanche 15 janvier
Kourou, la compil !
ballade à travers les différents sites
ornithologiques de la c o m m u n e : Guatemala,
la sablière, Pointe des Roches, Montagne des singes...
Contact: Régis Girault 32.93.78.

Dimanche 22 janvier
Sortie grand public en matinée
Crique Fouillée
avifaune périurbaine et des marais
Contact: Micheline Maxwell 31.20.54.

Samedi 28 et dimanche 29 janvier


Forêt de St-Laurent du Maroni
avifaune forestière
Contact: Pascal Petronelli 34.10.56.

Dimanche 12 février
Mont Mahury
découverte par le sentier panoramique
de l'avifaune forestière
Contacts : Bertrand Goguillon 35.16.99
& Alain Coppel 35.27.19.

Dimanche 29 février
Sea watch au Mont Ravel
Puffin cendré, Océanite cul-blanc,
Labbe pomarin
Contact: Christian Moulin 31.39.69.

Samedi 4 et dimanche 5 mars


Petit-Saut
avifaune forestière, stations de recherche
Contact: Eric Hensen 32.22.83.

dimanche 19 mars
Sortie grand public en matinée
Sentier de Vidal
Colibris et passereaux
de la vieille forêt secondaire
Contact: Christian Moulin 31.39.69.

Samedi 25 et d i m a n c h e 26 mars
Assemblée Générale à Paracou
sortie nocturne
Contact: Bertrand Goguillon 35.16.99.

-59-
Histoire de Plumes

A l i r e

• dans l'Oiseau Magazine (n°35 - 2ème trimestre 1994) :


« Au pays de l'oiseau dieu »
article consacré à l'avifaune du Mexique

• dans National Géographic (vol. 185 - n° 1 - janvier 94)


& dans Terre Sauvage (n°86 - juillet/aôut 94) :
des articles consacrés aux études menées sur les Aras au Pérou,
dans la réserve de la biosphère et la station de recherches de Manu

• dans Combat Nature (n° 104 - février 94) :


« la Guyane française, éden ou enfer vert, »
article d'Agnès HERGIBO, ancienne adhérente du GEPOG,
dressant une analyse générale de l'environnement,
synthèse de son mémoire de stage réalisée pour la LPO/WWF.

• Est paru dans The Journal of Raptor Research (vol.27 -n°2 - juin 93) :
l'article d'A. LE DREFF et de P.A. REYNAUD
relatif à la première observation du Faucon crécerelle, Falco tinnunculus,
en Guyane française à Kourou entre le 12 et le 21 mars 1991.

-60-
A Vos Plumes

Solution du Mot Fléché


paru dans Harpia n°5

Par Nathalie Daoudal & Patrice Delliere

- 61 -
Cartes de voeux du GEPOG
Dessins originaux de Bruno Bellaton

20 F la série de 5 - 6 F à l'unité

-62-
L

AU HASARD DES OISEAUX

J'ai appris très tard à aimer les oiseaux


O
je le regrette un peu
mais maintenant tout est arrangé
on s'est compris R
ils ne s'occupent pas de moi
je ne m'occupe pas d'eux
je les regarde N
je les laisse faire
tous les oiseaux font de leur mieux
I
ils donnent l'exemple
pas l'exemple comme par exemple Monsieur Glacis
qui s'est remarquablement courageusement conduit
T
pendant la guerre ou l'exemple du petit Paul qui était
si pauvre et si beau et tellement honnête avec ça et qui
est devenu plus tard le grand Paul si riche et si vieux H
si honorable et si affreux et si avare et si charitable et
si pieux
ou par exemple cette vieille servante qui eut une vie et O
une mort exemplaire jamais de discussions pas ça
l'ongle claquant sur la dent pas ça de discussion avec
L
monsieur ou avec madame au sujet de cette affreuse
question des salaires
non O
les oiseaux donnent l'exemple
l'exemple comme il faut
exemple des oiseaux G
exemple des oiseaux
exemple les plumes les plumes les ailes le vol des oiseaux
exemple le nid les voyages et les chants des oiseaux I

exemple la beauté des oiseaux


exemple le coeur des oiseaux
Q
la lumière des oiseaux

Jacques Prévert U

Cette revue est réalisée avec l'aimable participation


de la DIREN Guyane & du CRESTIG