Vous êtes sur la page 1sur 3

Tome 1/ Chapitre 7 Tome 1/ Chapitre 7

Transport actif a. Stœchiométrie


- Expulsion (ou efflux, ou sortie) de 3 Na+ des cellules
Introduction - Entrée (ou influx, ou pénétration) de 2 K+ dans les cellules
- Hydrolyse d’une molécule d’ATP
Transport = flux (d’une substance)
b. Propriétés principales
Actif = à l’encontre de son gradient de potentiel électrochimique. 1 
- Flux de Na+ et K+ saturables et inhibés par l’ouabaïne (un 2 
hétéroside du groupe des glycosides cardiotoniques)
Cette réaction a besoin de l’énergie qui vient : - Flux sortant de Na+ nécessairement couplé à un influx de
- Soit de réactions chimiques exergoniques (transports actifs au sens K+ (l’afflux de Na+ s’arrête en l’absence de K+ extracellulaire, et
strict ou pompe ioniques). l’influx de K+ s’arrête en l’absence de Na+ intracellulaire.
- Soit des flux passifs selon le gradient de potentiel électrochimique - Les flux de Na+ et de K+ sont nécessairement couplés à une
(cotransport ou transports actifs secondaires). hydrolyse d’ATP (la pompe est donc une enzyme type ATPase).
c. Fonctions physiologiques
- La création et l’entretient de l’asymétrie des distributions du Na+
1. Transport actifs couplé à une réaction exergonique (transport actif et du K+
vrai) - Les potentiels bioélectriques : en assurant l’état stationnaire des
concentrations extracellulaires des cations Na+ et K+, la pompe
Flux à travers la membrane cellulaire et par l’intermédiaire d’un détermine et maintient en bonne partie la grandeur du potentiel de
transporteur, d’une substance à l’encontre de son gradient de potentiel repos, considérer comme potentiel de diffusion (Jn ≠ 0). D’autre
électrochimique grâce à l’énergie fournie par une réaction chimique part l’excitabilité (la capacité d’engendrer un potentiel d’action
exothermique, le plus souvent l’hydrolyse d’ATP. propagé) dépend de l’existence préalable des gradients ioniques
transmembranaires et de la capacité de la cellule à les restaurer
1.1. La Na+-k+-ATPase de la membrane (ou pompe à Na+/k+)
après l’activité électrique. Cependant, la pompe ne joue aucun
rôle direct dans la genèse du potentiel d’action.
- Source d’énergie pour les transports actifs secondaires
- La régulation de la kaliémie particulièrement dans les cas
d’exercice musculaire.
d. Facteurs influençant
 Stimulants
- Hormones thyroïdiennes : stimuler la synthèse de nouvelles
molécules de pompe.
- Adrénaline : recrutement des pompes à partir des vésicules.
- Insuline : recrutement des vésicules intracellulaires chargées en
pompe.
- Aldostérone : insertion de pompes dans l’épithélium excréteur de
Présent dans la membrane de presque toutes les cellules animales. K+ du rein et du colon.
 Inhibant
Tome 1/ Chapitre 7 Tome 1/ Chapitre 7
- Inhibition indirecte : les glucosides cardiotoniques ou digitaliques 2. Transports actifs couplés à des fruits passifs ou transports actifs
(ouabaïne, digitoxine, digoxine) se fixent le site du phosphate secondaires.
inorganique.
Flux à travers la membrane cellulaire et par l’intermédiaire d’un
1.2. La Ca2+-ATPase membranaire ou pompe à Ca2+
transporteur, d’une substance à l’encontre de son gradient de potentiel
Elle est présente dans les membranes plasmiques de quasi toutes les électrochimique grâce à l’énergie dissipée par le flux facilité d’une autre
cellules et aussi dans la membrane de certains organites intracellulaires, 3  substance qui lui est couplé (souvent associé au transport facilité de Na+). 4 

comme le réticulum endoplasmique (ou sarcoplasmique).


- Au niveau de la membrane cytoplasmique, elle expulse 1 Ca2+
contre l’hydrolyse d’une molécule d’ATP.
- Au niveau de la membrane cytoplasmique, elle expulse 2 Ca2+
contre l’hydrolyse d’une molécule d’ATP.

1.3. Les pompes à protons (H+)


Elle a aussi plusieurs localisations. Elles se trouve au niveau de la
membrane de quelques cellules (des tubes rénaux et de l’estomac) mais 2.1. Cotransports (symport)
aussi au niveau de la membrane des certains organites intracellulaires
comme les mitochondries, les lysosomes. Tous les ions effectuent leur flux dans la même sens.
- Cotransport Na+/soluté (glucose ou acide aminé) : au niveau de
l’intestin et des tubes rénaux (pour l’absorption).
- Cotransport Na+/K+/2Cl-
- Cotransport Na+/Cl-
- Cotransport K+/Cl-
- Cotransport H+/Oligopeptide (di et tri peptides)
- Cotransport H+/Monocarboxylate (lactate, pyruvate)
- Cotransport H+/Métaux divalents : Fe2+, Pb2-
Tome 1/ Chapitre 7 Tome 1/ Chapitre 7

5  6 

2.2. Contre transports (antiport)


Ici au moins l’un des ions va dans un sens contraire à celui des autres.
- Antiport 3 à 4 Na+/Ca2+ (contrôle la concentration de Ca2+
intracellulaire).
- Antiport Na+/H+ (contrôle du pH intracellulaire)
- Antiport Na+/2HCO3-/Cl- (réponse à l’acidification)
- Echangeur Cl-/HCO3-
Important : 

‐ Transport actif : définition, différents types et caractéristiques. 
‐ Pompe sodium potassium : définition, rôles, facteurs influençant 
son activité.