Vous êtes sur la page 1sur 20

CEMDLAC

Ministère de la culture et du tourisme


6, Av de l’Indépendance
Analakely - Antananarivo 101
Madagascar

PREDIFF
EDITIONS JEUNES MALGACHES
LOT VO 8A 247 Bis
Miandrarivo - Antananarivo 101
Madagascar

 nambin rabenarison

C/O Tafika RAKOTOMAVO


2, square Voltaire
94230 Cachan REPERMAD
auprès de l’UNESCO
Contacts
Nambinintsoa RABENARISON
t. 06 22 56 86 75
Lalaina RAZANAMANDIMBY
t. 06 71 86 95 04
Ralava BEBOARIMISA Touraine Madagascar
t. 06 18 31 11 83
Michèle RAKOTOSON
t. 06 10 44 94 58 Courriel : hetsika_diaspora@yahoo.fr - Site : http://hetsika-diaspora.gasy.org

1
Introduction

Sommaire

Livre pour Madagascar …………………………………………………..3


Projet « Bokiko »
Faisabilité du projet

Etape actuelle………………………………………………………………4
Travaux
Création du livre
Publication et distribution

Calendrier 2006…………………………………………………………….5

Partenaires………………………………………………………………….6

Documents annexes…………………………………………………… 13
Les structures du livre à Madagascar
Rapport sur les travaux de SYNAEL
Résultas des tournées effectuées en province en 2005
Les efforts fournis en 2005

Libraires et éditeurs membres du Synael …………………………..18

2
Livre pour Madagascar

Projet « Bokiko »

Une réflexion entre la Direction Générale des Centres Malgaches pour le Développement de
la Lecture Publique et l’Animation Culturelle du Ministère de la Culture et du Tourisme
(CEMDLAC), le PREDIFF et l’association Hetsika Diaspora France (HDF) sur les problèmes
inhérents au livre et son impact sur l’éducation à Madagascar est à l’origine de ce projet :
création et édition d’un livre d’enfant en bilingue français-malgache, début d’une
collection de livres pour enfants.

Un projet-livre est important pour le développement de Madagascar car :

o Le livre est un outil de formation et d’information performant en terme de


développement ;

o Il est peu onéreux, extrêmement malléable, durable, et peut se décliner en plusieurs


catégories : Livres scolaires, livres de vulgarisation, livres de fiction, livres d’enfants,
livres d’essai, thèses…

Faisabilité du projet

Au delà des clichés sur la désaffection des malgaches pour la lecture, et des analyses faites
des problèmes des éditeurs et des auteurs, on peut dire sereinement que, la mise en
pratique d’une politique du livre à Madagascar est possible :

• il y a une tradition de lecture très forte à Madagascar et dans l’inconscient


malgache, le livre a une place de première importance (Cf. le terme Mahay Taratasy).
Sans parler de la Bible traduite en malgache en 1823, le premier roman malgache date
de 1905 et chaque foyer malgache possède au moins un livre chez lui ;

• le réseau des centres de lecture publique et des bibliothèques, mis en place


notamment par le CEMDLAC, sans compter ceux des Alliances Françaises, permet un
développement important de la lecture, il existe :

• un réseau d’éditeurs et de libraires,

• de jeunes auteurs,

• de jeunes entrepreneurs culturels,

• et surtout, toute une génération de jeunes malgaches, qui ces dernières années ont
fait montre de toute leur inventivité et de leur efficacité.

Pour dépasser le point de blocage que pourrait être la partie financement, on pourrait tout à
fait envisager que la communauté malgache expatriée et les différentes associations
caritatives oeuvrant pour Madagascar apportent leur part de pierres à l’édifice en prenant en
charge cette partie de l’effort, et ceci en parallèle avec celui fourni sur place par les acteurs
locaux.

3
Etape actuelle

Travaux

Les travaux seront scindés en deux parties :


1. La création du livre, l’édition et la diffusion locale seront faites à Madagascar, par le
CEMDLAC et les éditions PREDIFF.
2. La recherche de financements sera faite majoritairement en Europe, ce qui n’exclut
pas les sponsors locaux.

Création du livre
Le livre sera édité à Madagascar pour aider à la relance du secteur livre et prendra la
forme d’un conte bilingue, car les études faites par le SYNAEL (syndicat national des
éditeurs et libraires de Madagascar), sur les pratiques et demandes de lecture des
malgaches, jeunes ou nouvellement alphabétisés, cible de ce projet, montre l’importance
qu’il faut donner aux textes courts (contes ou nouvelles), à une langue simple et à
l’illustration. Il existe déjà un excellent abécédaire « lovako » sur place, dans les écoles
publiques ont d’excellents cahiers-livres de lecture. Donc après réflexion et discussion avec
les acteurs du terrain, la nécessité s’est imposée d’un livre de contes destiné. Aux enfants et
aux nouveaux alphabétisés

o Il sera écrit et illustré par des auteurs et illustrateurs malgaches,

o Evelyne Rasamimanantsoa lauréate du Prix Hiratra en 2001 donné son accord pour
écrire sur le mythe de Milaloza, le jeune homme qui défie le malheur et finit par s’en
sortir.

Publication et distribution

Le nombre d’ouvrages à éditer sera fonction de l’argent recueilli, le nombre idéal étant 5000
ouvrages.

Des livres seront donnés aux centres de lecture publique, bibliothèques, écoles publiques.
Le nombre et la destination de ceux-ci seront déterminés en concertation avec les
institutions concernées.

Cet oeuvre sera présenté à la fin de l’année 2006, lors des assises du livre malgache,
organisées par le CEMDLAC.

Ce livre étant aussi destiné à relancer l'édition à Madagascar, le nombre d'exemplaires


destiné à la vente sera déterminé en fonction de la demande sur place et dans la
diaspora

4
Calendrier 2006

mi-mars : Livraison du dossier qui peut servir pour la presse et les demandes de
sponsors, lettres d’accord avec les différents partenaires,
mi-avril : 22 Avril 2006 : Première manifestation pour présenter publiquement le
projet et commencer la levée de fonds. Hangar de Montrouge -
92100 MONTROUGE

Campagne de presse : CAPE – Maison de la radio france Paris


16ème
mai-juin Livraison des textes par l’auteur

juin Deuxième manifestation qui déclinera toutes les formes que peut
prendre la littérature: à la Fondation Lucien Paye –
45B, boulevard Jourdan - 75014 Paris, Samedi 17 juin 2006 à 14h00
Exposition sur le livre à Madagascar, contes, chants à textes, lecture
de textes, présentation des sponsors.

juin à septembre : Confection du livre Mise en place de la diffusion et de la distribution

octobre-novembre : Préparation de la sortie du livre

décembre : Publication du livre et sortie officielle

Plan de communication

Communiqués de presse en direction :


o des agences de presse : AFP, AP, ANTA,
o des radio : Antsiva, FRV, Corail, MaFM, RTA, Feon’Imerina, RNM, Ravinala, RFI,
Alliance FM92
o des télé : MBS, RTA, MaTv, TVM,
o des sites web : Tsenagasy, la Sobika, Madagate,
o des magazines : Jeune Afrique, Afrique-Asie, Madagascar Magazine, New Magazine,
o des journaux : Midi Madagasikara, Tribune, Expresse de Madagascar, La Gazette de
la Grande Ile, Basivava, Maresaka, Les Nouvelles, Taratra, DMD
o et des associations : Forim, Soamad, Malagasy Mifanampy …

Matériels de communication :
o 500 communiqués de presse
o 2000 flyers
o 1000 affiches
o 1 spot télé
o citation des principaux partenaires sur la page de garde

5
o organisation de manifestations : café littéraire (22 Avril), festival du livre malgache
(Juin)

Partenaires

6
HETSIKA DIASPORA France

Cercle de réflexion, et d’initiatives, oeuvrant au sein de la diaspora Malagasy en France,


dans le cadre de la société civile expatriée, Hetsika Diaspora France met en commun des
efforts particuliers.

Les objectifs de HETSIKA DIASPORA France sont de :


• Rassembler les Malgaches de l’extérieur de Madagascar.
• Organiser des réunions et des conférences,
• Mettre en place et soutenir des projets dans le but d’aider le développement de
Madagascar dans tous les domaines,
• Participer à toutes actions en faveur du développement de Madagascar.

• Concevoir et mettre en œuvre les idées et les moyens permettant d'apporter des solutions
aux difficultés rencontrées à Madagascar.

• Informer, s’informer, agir avec tous les partenaires qui visent les mêmes objectifs que les
siens.

• Concevoir et mettre en œuvre les idées et les moyens permettant d'apporter des solutions
aux difficultés rencontrées à Madagascar.

• Informer, s’informer, agir avec tous les partenaires qui visent les mêmes objectifs que les
siens.

Principales réalisations :

Octobre 2003 : Colloque « Le Kere dans le contexte du sous-développement de


Madagascar : Etat des lieux et perspectives. Quelles tâches pour la Diaspora ? »
ENS Cachan (France), 25 octobre 2003

Mai 2004 : Opération Miray Aina : organisation d’une levée de fonds collective d’associations
de la diaspora pour les victimes des cyclones Gafilo et Elita
Les fonds récoltés ont servis à la réhabilitation de cinq écoles dans des zones enclavées de
la région de Mahajanga

En cours :
• Outre l’opération livre pour Madagascar « Bokiko » ;
• Réflexion sur l’épargne expatriée : HETSIKA DIASPORA France réfléchit aux
possibilités et moyens de canaliser et utiliser l’épargne de la diaspora malgache sous la
forme d’un fonds solidaire. Le projet devrait définir la mise en place d’un instrument de
financement communautaire de la Diaspora permettant de soutenir des projets sur le
long terme à l’étranger et à Madagascar servant les intérêts de Madagascar et du
peuple Malgache, mais aussi de parer aux situations d’urgence (catastrophes
naturelles, famines, aides).
• Ateliers de formation au montage, notamment financier, de projets.

Contact :
Président : Tafika RAKOTOMAVO
Adresse : 2, square Voltaire 94230 Cachan

7
Courriel : hetsika_diaspora@yahoo.fr Site : http://hetsika-diaspora.gasy.org

8
CEMDLAC

CENTRE MALGACHE POUR LE DEVELOPPEMENT DE


LA LECTURE PUBLIQUE ET L’ANIMATION CULTURELLE

Le « CENTRE MALGACHE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA LECTURE PUBLIQUE


ET L’ANIMATION CULTURELLE » désigné sous le sigle CEMDLAC, dépend du Ministre
chargé de la culture qui veille essentiellement à ce que l’activité du CEMDLAC s’insère dans
le cadre des objectifs fixés par le gouvernement en matière culturelle.

Le CEMDLAC a pour attribution principale la coordination, le suivi et l’évaluation de toutes


les activités liées au développement de la lecture publique à Madagascar.
A ce titre, il est chargé de :

o la recherche et la mise en œuvre des aides destinées à la création d’un réseau de


lecture publique desservant l’ensemble des collectivités locales sur toute l’étendue
du territoire national,

o la mise en place d’une logique de réseau national en vue d’une harmonisation des
pratiques en matière de lecture publique,

o la mise à disposition de fonds documentaires appropriés en faveur des populations


scolarisées et alphabétisées dans les collectivités locales,

o le renforcement de la coopération sous-régionale, régionale et internationale dans le


domaine de la lecture publique,

o la formation des agents commis à la gestion des bibliothèques,

o la promotion des valeurs artistiques et culturelles dans les collectivités d’accueil des
bibliothèques de lecture publique,

o le renforcement du rôle social des bibliothèques locales.

Actuellement 13 centres de lecture publique, dans des villes moyennes sont ouverts, et la
création d’une soixantaine de centres de lecture est en cours d’élaboration.

Contact
Victoire RAMILISON
Directeur général
Adresse : 6, avenue de l’Indépendance
Analakely Antananarivo 101
Courriel : ramsrad@wanadoo.mg

9
PREDIFF/ EDITIONS JEUNES MALGACHES

PREDIFF est une s.a.r.l créée en mars 1995 et appartenant à des malgaches.
Ses principales activités sont l’importation et la vente de revues étrangères par
abonnement, l’importation et la vente d’ouvrages importés de France, l’importation et
la vente de produits de carterie et la gestion de communication internationale.

En 2002, Le PREDIFF a pris la Présidence de l’Association des libraires


malgaches.

Le PREDIFF est membre du Syndicat National des Auteurs, Editeurs et


Libraires malgaches.

Novembre 2004, création d’une collection appelée « Jeunes Malgaches », albums


pour les enfants en malgache. C’est une collection qui privilégie à la fois la lecture et
la découverte d’une région

.
mars 2005 : premier livre édité : « Maria Vakansy any Alaotra »

Le deuxième livre intitulé « Maria Nahita ranomasina voalohany » sortira au mois de


mai prochain

Création d’une base de données de livres en malgache

Partenaire de ce projet dès sa création, PREDIFF veut démontrer que les


opérateurs malgaches peuvent sortir maintenant des supports aux normes et
répondant totalement aux besoins des lecteurs.

Contact :
Marie- Michèle RAZAFINTSALAMA
Adresse : Lot VO 8A 247bis
Miandrarivo ANTANANARIVO 101
Tél: 22 566 58
Fax: 22 566 59
Courriel : prediff@simicro.mg

10
DIRECTION GENERALE
DEPARTEMENT COMMUNICATION

COMMUNIQUE DE PRESSE

AIR MADAGASCAR et le projet « Bokiko » : un partenariat naturel

Présente dans le ciel malgache depuis 1962, Air Madagascar, la


Compagnie aérienne de la Grande Ile a défini son positionnement autour
d’un engagement sans réserve envers la valorisation des richesses
humaines et naturelles du pays.

Cela implique le soutien, dans la mesure de ses moyens, à des initiatives


originales mais de grande portée qui permettent de valoriser sur le plan
international la culture, la faune et la flore de Madagascar.

A tous points de vue, le projet Bokiko « un livre pour Madagascar » en est


une.

L’environnement local à Madagascar n’est pas encore tout à fait favorable


à l’édition de livres, ce qui nuit à la production et à la diffusion d’ouvrages
qui animent, propagent et contribuent à la pérennisation de la culture
malgache. Les centres de lectures et les bibliothèques connaissent un
manque de livres écrits par les malgaches et pour les malgaches, mais
aussi pour les étrangers qui aiment Madagascar. La lecture et la culture ne
doivent pourtant pas être réservées à une élite intellectuelle ou financière.

La Compagnie Air Madagascar a la conviction de bien-fondé du projet


« Bokiko », qui permettra d’offrir aux jeunes et moins jeunes des contes
qui permettront de contribuer à divertir, instruire mais aussi enrichir
intellectuellement tous ceux qui s’intéressent à Madagascar. Elle forme
l’espoir que ce livre créera l’envie auprès de ses lecteurs étrangers de
venir sur place pour mieux connaître ce grand pays si attachant.

Entre un projet qui va essayer de faire voyager à Madagascar les lecteurs


à travers des contes, et une compagnie aérienne qui propose cinq vols par
semaine au départ de Paris, lepartenariat est devenu une évidence
naturelle.

11
Air Madagascar, the natural choice
www.airmadagascar.com

12
Délégation Générale de
l’Alliance Française à Madagascar

30 Alliances Françaises sont réparties sur le territoire malgache. Elles


possèdent chacune une bibliothèque et totalisent 400 000 prêts d’ouvrages par an.
Dans bien des localités ces bibliothèques sont le seul accès possible au livre et à la
lecture.

Ce réseau efficace est donc un lieu de diffusion privilégié du livre, et notamment du


livre jeunesse puisque 60% des usagers des bibliothèques d’Alliance sont des
enfants.

Le projet « BOKIKO » s’inscrit parfaitement dans les objectifs de la Délégation


Générale de l’Alliance Française pour l’année 2006, puisqu’en vue de satisfaire sa
mission d’échange entre les cultures françaises et malgaches, elle a constitué un
fonds en langue malgache dans la plupart des bibliothèques d’Alliances.
Les Alliances Françaises s’engagent donc à mettre leur influence sur le territoire
malgache au service de ce projet en diffusant le livre jeunesse bilingue édité pour
l’opération « Livre pour Madagascar ».

B.P. 916
101 Antananarivo
MADAGASCAR

13
maison Mialy - www.mialy.net,

Arivolahy tsy maty indray andro

Kintana production,

Les amis de l'écho du Capricorne,

Touraine Madagascar,

Madagate,

14
Documents annexes

Les structures du livre à Madagascar

CENTRES DE LECTURE ET D’ANIMATION CULTURELLE (CLAC)

Nom de l’animateur Adresse Ville


et du CLAC

Mme Victoire RAMILISON


Responsable nationale et
coordonnatrice du réseau 6, avenue Indépendance
Clac 2è étage
de MADAGASCAR ANALAKELY 101 ANTANANARIVO

CLAC de ANKAZOBE
M. RAJAFINANDRATO ANKAZOBE

CLAC de MAEVATANA
Mme RAZAFINDRAVELO MAEVATANANA

CLAC de ARIVONIMAMO
M. ANDRIANAIVORA- ARIVONINAMO
VELONA

CLAC de MIARINARIVO
Mme RALINANTENAINA MIARINARIVO

CLAC de ANJOZOROBE
Mme RASOAMIARIMBOLA ANJOZOROBE

CLAC de AMBOASARY
Gare AMBOASARY
Mme RALOHARANO

CLAC de AMBOVOMBE C.P. 323


M. ANDRIATSARARARA Manandriana AMBOVOMBE

CLAC de
AMBOHIMAHASOA AMBOHIMAHASOA
Mme RAKOTONIAINA

CLAC de
ANKADINANDRIANA ANKADINANDRIANA
Mme RAZANAMANANA

CLAC de AMBALAVAO
M; RANDIMBISOA AMBALAVAO

15
Situation de l’édition et de la librairie à Madagascar

En 2002, les libraires malgaches ont pris conscience de la fragilité du secteur et ont
décidé de se regrouper pour faire passer des messages. C’est ainsi qu’est née
l’Association des librairies de Madagascar. Entre-temps, le Syndicat National des
Auteurs, Editeurs et Libraires a aussi vu le jour avec le même état d’esprit et la
volonté de redresser la situation dans laquelle s’est retrouvé le livre.

Environ 65% des livres vendus en librairie sont encore importés. Avec la dépréciation
de la monnaie nationale en 2004, les libraires se sont de nouveau retrouvés dans
une situation de menace de fermeture puisque le montant des factures des livres
importés ont doublé et qu’il était impossible de les payer. Par la même occasion, le
prix du livre importé a doublé et le pouvoir d’achat du malgache ne permet plus la
consommation.
Cette situation a fait prendre conscience à bon nombre de libraires qu’il faut
absolument développer l’édition locale si on veut garder la présence du livre dans le
paysage culturel malgache.
La situation de l’édition locale est celle-ci : l’édition existante est composée en
majorité de livres scolaires. Très peu de livres littéraires, axés surtout sur des petits
romans en malgaches, des livres de Kabary et de poésie. Et il n’y a quasiment pas
de livres de lecture pour les enfants.
Parallèlement, des projets français ont vu le jour pour créer des centres de lecture
pour la relance de la lecture. Dans un premier temps, des livres en français ont
rempli ces centres avec un petit rayon de livres en malgache. Les responsables ont
rapidement constaté que le lectorat tendait vers les livres en malgache. Ils ont décidé
de prendre des ouvrages en malgache. Mais ils se sont heurtés à une difficulté de
recensement des livres, puisqu’il n’y a aucune base de données sur les livres
existants à Madagascar..
Une base de données de livres en malgache est crée par PREDIFF. Actuellement,
les libraires sont devenus partenaires des centres de lecture dans la fourniture de
livres en malgache.
Les cibles de ces centres étant en priorité les enfants, il est apparu une nécessité
urgente de constituer des collections de livres de lecture pour les enfants.

Marie Michèle Razafintsalama


PREDIFF

16
C/o Librairie Mixte
37bis, Avenue du 26 juin
Tél : 22 251 30 Fax : 22 376 16

RAPPORT SUR LES TRAVAUX DU SYNAEL

ANNEE 2003
Le SYNAEL est né 14 Mai 2003. Une grande rencontre a été organisée le 15 décembre 2003
entre tous les acteurs du livre pour réfléchir sur la politique nationale du livre, à Maibahoaka
Ivato.

ANNEE 2004
- 20 au 22 Mars 2004 : Participation du SYNAEL au salon du livre organisé à la célébration
de la Journée Internationale de la Francophonie au Palais de la Culture et des Sports à
Mahamasina.

- 20 Septembre 2004 : Rencontre avec les huit Directions Nationales des Ecoles Privées de
Madagascar (DN/EPM-CNEP) pour trouver des solutions sur l’insuffisance de livres scolaires
dans les écoles, surtout dans les classes secondaires.

ANNEE 2005
- 21 Février 2005 : Organisation à l’Espace Livres Manakambahiny d’une « Journée de
présentation des éditions locales », en collaboration avec le Ministère de la Population, à
l’occasion de la célébration de la « Journée de la langue maternelle », et qui a vu la
présence de représentants de la Présidence, de l’UNICEF, du MENRS et du Programme
Conjoint Madagascar/Nations Unies.

- 25 au 26 Février 2005 : Tournée de sensibilisation sur l’importance du livre au CEDII


Fianarantsoa. Organisation d’une conférence-débat et d’une exposition-vente de livres.

- 19 au 23 Mars 2005 : Déplacement d’une délégation de libraires malgaches au Salon du


livre à Paris.

- 15 au 24 Avril 2005 : Participation des libraires malgaches à la manifestation organisée par


Air Madagascar appelée « Parfums de Madagascar » à Saint-Germain des Prés à Paris. Elle
a été l’occasion de montrer à la diaspora malgache en France, aux touristes et aux français
les différentes sortes de livres sur Madagascar, édités à Madagascar ou édités en France.

- 23 au 30 Avril 2005 : Exposition-vente de livres à l’Espace Rarihasina dénommée « Foire


du livre» à l’occasion de la célébration de la « Journée Internationale du livre », organisée
par la Direction du Livre, de la Langue et de la.

-26 au 27 Août 2005 : Tournée de sensibilisation sur l’importance du livre à la Mairie de


Tuléar. Organisation d’une conférence-débat et d’une exposition-vente de livres.

- 4 au 8 octobre 2005 : Participation à l’exposition-vente de livres organisée par le bateau


Doulos et la FMBM à l’Esplanade Analakely.

17
- 10 au 12 octobre 2005 : Participation à l’Atelier organisé par le Service de Coopération et
d’Action Culturelle française concernant la pérennisation des centres de lecture créés par le
projet ABM « Appui au Bilinguisme à Madagascar » et la politique de choix des livres à
mettre dans ces centres.

- 27 au 29 octobre 2005 : Tournée de sensibilisation sur l’importance du livre à la Mairie de


Mahajanga. Organisation d’une conférence-débat et d’une exposition-vente de livres.

- 23 Novembre 2005 : Rencontre avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle


française, le Centre Culturel Albert Camus et le Projet ABM, à l’occasion du séminaire de
formation des libraires de la région Océan Indien, pour trouver des possibilités de partenariat
entre les projets français et les libraires malgaches.

Il est à noter que les membres du SYNAEL se réunissent régulièrement pour faire le rapport
des activités entreprises et la planification des prochaines actions à entreprendre. Pour
améliorer la diffusion du livre, le SYNAEL sollicite la collaboration plus active du Ministère de
la Culture et du Tourisme.

RESULTATS DES TOURNEES EFFECTUEES EN PROVINCE EN 2005

- Fianarantsoa 25-25-26 Février 2005

- Toliary 25-26-27 Août 2005

- Mahajanga 27-28-29 Octobre 2005

D’une manière générale, les tournées se sont déroulées dans de bonnes conditions et elles
ont vu la collaboration active des élus des provinces dans l’organisation de la manifestation.
Des libraires de la localité participent à l’exposition-vente. Les médias locaux sont aussi
venus nombreux faire la couverture de l’évènement.

Le thème de la conférence-débat est « le livre, outil par excellence du développement ».

Chaque tournée est parrainée par le Maire ou son représentant, le Chef de région ou son
représentant, le PDS ou son représentant et les Directions Régionales de quelques
Ministères ont participé aux allocutions d’ouverture de la manifestation.

Divers acteurs économiques dans le public et dans le privé(simples citoyens, directeurs


d’école, directeurs de centre d’éducation de jeunes, enseignants, inspecteurs de l’éducation
nationale,libraires,…) ont participé aux débats. Chaque atelier a été une réussite grâce aux
3P(Partenariat Privé-Public).

18
LES EFFORTS FOURNIS EN 2005

1- A chaque exposition-vente, on constate la présence d’auteurs malgaches qui éditent


eux-même leur livre. Ils peinent à se faire connaître et arrivent difficilement à écouler
leurs oeuvres. Les livres édités par les malgaches existent, mais il faut réfléchir sur
une bonne politique de diffusion si on développer l’édition locale.
2- Chaque tournée a permis de cerner les problèmes de la région et à dresser quelques
solutions palliatives à la présence du livre.

3- Le SYNAEL prend à cœur la sensibilisation de la population sur l’importance du livre


et de la lecture. Les expositions-ventes de livres montrent le panel de livres qui
existent en librairie. Les ateliers de réflexion font prendre conscience à chaque
citoyen l’importance du livre dans le développement du pays. A chaque tournée, le
SYNAEL organise pour les auteurs locaux une série de conférences afin qu’ils
puissent se faire connaître et pouvoir présenter leurs œuvres.

4- A la fin de chaque tournée, le SYNAEL demande aux participants aux conférence de


constituer un comité qui continuera les actions de sensibilisation et de soutien aux
auteurs locaux. Chaque tournée permet aussi d’établir des relations commerciales
avec les libraires de la région.

Le SYNAEL souhaite mettre en place un Comité national qui va décider de la politique


nationale du livre à adopter et qui se chargera des suivis des actions à entreprendre pour
la promotion du livre et de la lecture. Les différents travaux résultants des tournées en
province seront réunis dans un document de synthèse et présenter au Ministère de
tutelle pour la mise en place de Comité national du livre.

Pour développer l’édition et la lecture à Madagascar, il faut une harmonie des actions
entre l’état, les opérateurs du secteur et les consommateurs malgaches.

Koa ndeha re hifanome tanana fa “ny tao-trano tsy efan’ny irery”.

19
Libraires et éditeurs membres du Synael

EDITIONS AMBOZONTANY ANTANANARIVO


B.P 7553 Analamahitsy ANTANANARIVO 101
Tél: 22 431 11 - E-mail: editionsj@wanadoo.mg

LIBRAIRIE MIXTE
37bis Avenue du 26 Juin 1960 ANTANANARIVO 101
Tél: 22 251 30 / Fax: 22 251 30
E-mail: librairiemixte@wanadoo.mg

TRANO PRINTY FIANGONANA LOTERANA MALAGASY


9, Avenue Général RAMANANTSOA G.
BP 538 ANTANANARIVO 101
Tél: 22 233 40 / Fax: 22 626 43
E-mail: impluth@wanadoo.mg

PREDIFF/ EDITIONS JEUNES MALGACHES


Lot VO 8A 247bis Miandrarivo ANTANANARIVO 101
Tél: 22 566 58 / Fax: 22 566 59
E-mail: prediff@simicro.mg

EDITIONS FRANCINET RATSIMAHOLY


Analamahitsy
Tél: / Fax: 22 437 31

EDITIONS TSIPIKA/JURID’IKA
48, làlana Havana Antsahabe ANTANANARIVO 101
Tél: 22 554 04 / Fax: 22 245 95
E-mail: librairietsipika@malagasy.com

EDITIONS IMPRIMERIE DE LA RN7


Lot II B 220 A Andoharanofotsy ANTANANARIVO 101
Tél: 22 479 25 / Fax: 22 576 26

SOCIETE MALGACHE D’EDITION


B.P 659 Ankorondrano ANTANANARIVO 101
Tél: 22 226 35 / Fax: 22 222 54
E-mail: tribune@wanadoo.mg

PIERRE RANDIANARISOA
LOT A 62 Ambohijanaka Gare B.P 5078
Tél / Fax: 22 310.67

LIBRAIRIE L'Etudiant
43, rue Andriba Mahamasina - Antananarivo 101
Tél/Fax: 22 240 52

20