Vous êtes sur la page 1sur 1

Lambert.michelp@orange.

fr
Extrait de l’ouvrage «LA PRATIQUE DES REGIMES DE NEUTRE »

Les lignes aériennes


Dans les systèmes direct, inverse et homopolaire, une ligne est représentée par des impédances longitudinales et
transversales réparties. Elle peut ainsi être modélisée sous la forme d’un schéma en « PI » ou en « T».

schéma en « PI » schéma en « T»

où r, x , c, etc... sont les valeurs linéiques

Les impédances transversales sont constituées

 Des capacités de lignes en HTA et en HTB


 En THT, des pertes dans les diélectriques et par effet couronne.

Celles-ci étant très grandes devant les impédances longitudinales, elles sont, conformément à la norme CEI 909,
négligées pour les études de réseaux en charge.

Le schéma équivalent d’une ligne en charge devient alors

Les impédances linéiques longitudinales dans les systèmes direct et inverse sont données dans le tableau suivant:

Nature Section (mm²) r+jx /km r+jx /km r+jx /km IMAP
En HTB En 20 kV En BT (A)
Almélec 34,4 Aster 0,96+0,36j 145
54,6 Aster 0,6+0,36j 190
75,5 Aster 0,44+0,36j 240
117 Aster 0,27+0,36j 315
148 Aster 0,224+0,36j 365
228 Aster 0,146+0,36j 480
288 Aster 0,115+0,36j
Alu-acier 37,7 Phlox 1,176+0,36j 130
59,7 Phlox 0,882+0,36j 155
75,5 Phlox 0,697+0,36j 175
116,2 Phlox 0,59+0,36j 300
147,1 Phlox 0,467+0,36j 345
147,1 Pastel 0,279+0,36j 345
228 Phlox 0,3+0,36j 460
228 Pastel 0,18+0,36j 460
288 Phlox 0,238+0,36j 525
288 Pastel 0,142+0,36j 525
Cuivre 22 0,83+0,35j 152
29,3 0,63+0,35j 182
38,2 0,486+0,35j 213
48,3 0,384+0,35j 243