Vous êtes sur la page 1sur 53

LE BÉTON

1.Disponibilité :
2.Constructibilité : mise en œuvre
3.Résistance :
4.Durabilité:
5.Économie :
Le béton est alors considéré comme « le »
matériau de construction par excellence.
CIMENT

PATE
+
EAU + MORTIER

SABLE
+ B
E
gravillons T
O
N
+
ADJUVANT
Normalement un bon béton doit avoir les
caractéristiques suivantes :
•Une bonne résistance à la compression
•Durable
•Facile à mettre en œuvre ;
•Économique (optimal).
On peut considérer ces points comme la conséquence
ou l’effet du mélange des ingrédients en proportion
bien définit
Ciment +eau+ Sable+ Gravillons+ ajouts
qu’en désigné par « Cause ».
4. Eau
• Les impuretés
• Le NaCL. chlorure de sodium
.
• L’eau ne doit pas contenir aussi des agents agressifs tel que les
sulfures ..etc.
5. Adjuvants
(moins de 3% du poids de ciment)
améliorer et de modifier les propriétés du béton frais ou
durci.
efficacité est liée à l’homogénéité de leur répartition dans la
masse du béton.
La compatibilité des adjuvants avec le ciment employé doit
être vérifiée par des essais préliminaires.
Les principaux adjuvants sont :

1. Les plastifiants et les fluidifiants, réducteurs d’eau


• un meilleur rapport eau / ciment d'où une augmentation
importante des résistances mécaniques à moyen et
long terme,
• une amélioration de la maniabilité (idéal pour les bétons
pompés),
• une meilleure homogénéité évitant la ségrégation d'où
un parement plus uniforme,
• un léger retard de prise en fonction de la température et
de la nature du ciment,
• une meilleure compacité
2. Les retardateurs
ralentir les réactions d’hydratation du béton
application :
• Bétons de grande masse. réduire les températures
maximales dans le béton de masse
• Bétonnage par temps chaud.
• Bétons pompés sur de grandes longueurs pour éviter les
problèmes avant la mise en place. les coulis d'injection.
• Distances de transport importantes.
• Reprise de bétonnage. éliminer les joints indésirables entre
les coulées.
• Pieux et parois moulés.
• Enduits.
3. Les accélérateurs
permettent d’accélérer la prise, le taux d'accroissement de
la résistance du béton plastique.
Application:
• le bétonnage par temps froid.
• réduction des pressions sur les coffrages,
• prise rapide dans le bétonnage par projection.
• gain de résistance pour permettre une rotation des
coffrages plus rapides.
• réalisation de scellements ou d’étanchements .
4. Les entraîneurs d’air,
capacité de résister aux effets de gels et de dégels successifs
en favorisant la formation des micro bulles d’air réparties de
façon homogène.
5. Les hydrofuges
Les hydrofuges sont utilisés pour avoir une étanchéité dans la masse des
bétons enterrés ou soumis à de l’eau sous pression. Ils participent à la
Hydrofuge de masse
bétons en fondations, enduit de façade, bassin, chape imperméable et
chape d’arase.
Hydrofuge de surface
protége les bétons et mortiers frais d’une dessiccation trop rapide.
L’évaporation de l’eau de gâchage trop rapide sous l’action du vent et du
soleil entraîne des fissures par manque d’hydratation du liant.
se pulvérise en finition sur tous les bétons et mortiers frais,
les ouvrages avec un rapport surface / volume .
Dallages en béton, chapes en micro mortiers. Pistes d’aéroport, ponts,
routes, autoroutes, canaux.
6. Produits de cure
permet de s'opposer à l'évaporation de l'eau contenue dans le béton ou
mortier pendant la phase de prise et de durcissement.
Ouvrabilité

L’ouvrabilité caractérise l’aptitude d’un béton (frais) à


remplir les coffrages, et à enrober convenablement les
armatures. Elle doit donc être telle, que le béton soit
maniable et qu'il conserve son homogénéité.
Affaissement au cône d’Abrams
Norme européenne Norme française

Affaissement Affaissement
Consistance Consistance tolerances
 mm cm

S1 10 à 40 Ferme F 0à4 ± 1 cm

S2 50 à 90 Plastique P 5à9 ± 2 cm

Très Plastique
S3 100à150 10 à 15 -
TP

S4 160à210 Fluide F 16 ± 3 cm

S5 220
maniabilimetre LCPC


 20tt< t
10

classe de consistence duree en s


Ferme 40
Plastique 30
Très Plastique 20
Fluide 10
Facteurs influençant l'ouvrabilité

1. le dosage en eau
• Risque de ressuage,
• Augmentation de la porosité,
• Risque de ségrégation des constituants du béton,
• Diminution de la compacité et corrélativement des résistances,
• Augmentation du retrait,
• Défectuosité du parement.
2. la nature et le dosage du liant

l'ouvrabilité croît avec le dosage en ciment


3. Les granulats :
4. les adjuvants

Les plastifiants réducteurs d’eau les fluidifiants


Les super plastifiants
Résistance
a. Résistance à la compression
résistance caractéristique à la compression à j jours en
particulier à 28 jours, f c28.
La résistance d'une éprouvette cylindrique de béton, de
dimensions diamètre 16x32, est définie à j jours, a partir de la charge
(Fr) conduisant à la rupture :

Fr
Rcj 
A
avec A la section de
l’éprouvette.
b. Résistance à la traction par fendage ( essai Brésilien)
La résistance à la traction f tj
est conventionnellement définie par le BAEL

f cj  60Mpa par f tj  0.6  0.06 f cj

f cj  60Mpa
2
par f tj  0.275  f cj 3
c. Résistance à la traction par flexion
éprouvettes de dimensions : 7X7X28 ou 10X10X40mm à un essai
de flexion
Calcul contrainte maximale
1.Facteurs de la résistance

1. Qualité du ciment
classe CPA 45 béton de résistance à la compression
supérieure à un béton fait à base de ciment CPA35.

2. Dosage en ciment et en eau


La résistance augmente si le dosage en ciment augmente
quantité de ciment est liée à la quantité d’eau nécessaire
pour la réaction d’hydratation d’ou rapport E/C.
DREUX
sépare l’effet de la classe du ciment ;l’effet de la qualité des granulats.

R= fc28 = G * FCE *(C/E - 0,5)

Avec :
fc28: Résistance moyenne du béton à 28 jours
G: Coefficient granulaire donné par un tableau et compris entre 0,35et
0,65
FCE: Résistance moyenne du ciment à 28 jours
C: Masse de ciment par m3 de béton
E: Masse d'eau par m3 de béton
3. Granularité
rapport pondéral gravier sable de l’ordre de 2. 2 < G/S <2.2
Si G/S croit alors la résistance augmente aussi mais l’ouvrabilité
décroît. Par contre il est important que le module de finesse du
sable soit compris entre 2.2 et 2.8.
4. Adhérence pâte granulat

granulats granulats
roulés concassés

État de surface (lisse ou non) + +++

Propreté (présence de fines sur la +++ +


surface)
Possibilité de donner une densité +++ +
importante
5. Influence de l’age
Composition de béton
Données
Résistance :
résistance souhaitée caractéristique à 28 jours (fc28)
On visera une résistance moyenne à atteindre évaluée 15 % supérieure soit:

fc  fc28*1,15
Ouvrabilité :
l'affaissement au cône d‘ Abrams A en cm
Le choix de l'ouvrabilité est f( mode de mise en place ,densité du ferraillage)
Affaissement au cône Écart Classification Désignation
cm toléré simplifiée
de 0 à 4 cm ± 1 cm Ferme F
de 5 à 9 cm ± 2 cm Plastique P
de 10 à 15 cm ± 3 cm Très plastique TP
> à 16 cm ± 3 cm Fluide FL
Dimension maximale D des granulats Dmax :

Dmax fonction des caractéristiques de la pièce à bétonner et de l'ambiance


plus ou moins agressive
D maxi
Caractéristiques de la pièce à bétonner
eh : espacement horizontal entre armatures ........................  eh / 1,5
ev : espacement vertical entre armatures ...............................  ev
c : distance des armatures au coffrage : <c
* ambiance très agressive ........................> 4 cm <c
* ambiance moyennement agressive .......> 3 cm <c
* ambiance peu agressive ........................>2 cm <c
* ambiance non agressive .........................> 1 cm  1,4 r
r : rayon moyen du ferraillage :  1,2 r
* granulats roulés .......................................................  hm / 5
* granulats concassés .................................................
hm: hauteur ou épaisseur minimale
........................................
Détermination du rapport C/E

fc = G * FCE *(C/E - 0,5)

fc: Résistance moyenne du béton à 28 jours


G : Coefficient granulaire (voir TABLEAU G )

FCE : Résistance moyenne du ciment à 28 jours

C: Masse de ciment par m3 de béton


E: Masse d'eau par m3 de béton
D’ou
fc
C   0,5
E G * FCE
QUALITE DES DIMENSION D DES GRANULATS
GRANULATS

FINS MOYENS GROS


Dmax  12,5 mm 20  Dmax  31,5 Dmax  40 mm
mm)
EXCELLENTE 0,55 0,60 0,65
BONNE, 0,45 0,50 0,55
COURANTE
PASSABLE 0,35 0,40 0,45

TABLEAU : coefficient granulaire G


Détermination du dosage de ciment C

+
550
Un dosage minimum en ciment. C
5 Dmax
Détermination du dosage en eau E
C
E 
C
Correction 1 : E
la formule de Dreux -------------granulats Dmax =25mm.
la granulométrie réelle, correction dosage en eau selon la Dmax des granulats.

Dimension maximale 4 8 12,5 20 31,5 40 80


des granulats Dmax en
mm

Correction en % + 15 +9 +4 0 -4 -8 - 12
Correction 2 :
Tenir compte de la teneur en eau réelle des granulats .
A défaut de valeurs précises, on peut utiliser celles du TABLEAU

Degré apparent EAU d’apport en dm3 / m3


d’humidité
Sable 0/5 Gravillon Gravillon Gravillon
5/12,5 5/20 20/40

Apparence :

SECHE.................... 0 à 20 négligeable négligeable négligeable


HUMIDE................ 40 à 60 20 à 40 10 à 30 10 à 20
TRES HUMIDE..... 80 à 100 40 à 60 30 à 50 20 à 40
SATUREE……….. 120 à 140 60 à 80 50 à 70 40 à 60
Détermination de la composition granulaire
Tracé de la courbe granulométrique de référence

une composition granulaire de référence OAB


* point O : abscisse : 0 ordonnée : 0
* point B : abscisse : D ordonnée : 100
* point A : ses coordonnées sont définies de la manière suivante:
- abscisse = D/2 si D < 20 mm.
- abscisse au milieu du "segment gravillon" limité par le tamis de 5
D
mm et le tamis correspondant à D si D > 20 mm.
- ordonnée:
Y  50  D  K

K: terme correcteur voir TABLEAU


VIBRATION FAIBLE NORMALE PUISSANTE
Forme des granulats Roulé Concassé Roul Concassé Roulé Concass
(sables en particulier) é é
dosage 400+Superpl. -2 0 -4 -2 -6 -4
en 400 0 +2 -2 0 -4 -2
ciment 350 +2 +4 0 +2 -2 0
300 +4 +6 +2 +4 0 +2
250 +6 +8 +4 +6 +2 +4
200 +8 + 10 +6 +8 +4 +6
Détermination des proportions de granulats :
Détermination de la composition en volume absolu
Vc  C
Volume de ciment M vabs

Volume de granulats VG  1000 *   Vc 


Consistance Serrage COEFFICIENT DE COMPACITE g

Dmax

5 10 12,5 20 31,5 40 80

Très plastique Piquage ............... 0,750 0,780 0,795 0,805 0,810 0,815 0,820
Vibration faible.... 0,755 0,785 0,800 0,810 0,815 0,820 0,825
Vibration normale. 0,760 0,790 0,805 0,815 0,820 0,825 0,830

Plastique Piquage ................ 0,760 0,790 0,805 0,815 0,820 0,825 0,830
Vibration faible .... 0,765 0,795 0,810 0,820 0,825 0,830 0,835
Vibration normale. 0,770 0,800 0,815 0,825 0,830 0,835 0,840
Vibration puissante 0,775 0,805 0,820 0,830 0,835 0,840 0,845

Ferme Vibration faible ..... 0,775 0,805 0,820 0,830 0,835 0,840 0,845
Vibration normale. 0,780 0,810 0,825 0,835 0,840 0,845 0,850
Vibration puissante 0,785 0,815 0,830 0,840 0,845 0,850 0,855
1.Volume de sable : VS  g2% * VG

2. Volume de gravillon : Vg  g1% * VG


la composition pondérale en kg

1. Masse de ciment :
C kg/m3
2. Masse d'eau :
E (correspond au volume en dm3)
3. Masse de sable :
MS = Vs * MSvabs
MSvabs: masse volumique absolue du sable en kg/dm3

4. Masse de gravillon :
MG = Vg * MGvabs
MGvabs : masse volumique absolue du gravillon kg/dm3
Ajustement

Masse volumique théorique du m3 de béton frais : Mth


Mth =C + E + S + G

S : Masse de sable
G : Masse de gravillon
C : Masse de ciment pour confectionner 1 m3de béton frais
E : Masse d'eau
Masse volumique réelle :Mréelle
Peser une éprouvette, masse M. volume V,
M
Mréelle = -----
V
3. Ajustement

si Mréelle = Mth : La composition est bonne.


si Mréelle < Mth : La composition étudiée donne
plus de 1 m3.
si Mréelle > Mth : La composition étudiée donne
moins de1m3.

La différence est : x = Mréelle - Mth


adopter une correction simple à la proportionnelle

sur le gravillon

X * MG
RG 
MG  MS

sur le sable

X * MS
RS 
MG  MS
Technologie

Fabrication

Transport

Mise en œuvre

Vibration
Propriétés mécaniques

masse volumique
résistance à la compression :
bétons courants 20 à 30 MPa,
qualité supérieure de 40 à 50 MPa,
bétons à haute performance 100 MPa.
La loi de comportement du béton
Ei = 11 000 f c 1/3 (MPa).
béton de 40 MPa donne Ei de l’ordre de 38 000 MPa
 résistance à la traction : environ le dixième de f c
coefficient de dilatation linéaire : sa valeur linéaire égale à 10-5.
Retrait :
Fluage :
Déformation instantanée : évaluée à partir de la
valeur du module instantané Ei.
Déformation différée : Ev est égal à Ei/3.
•BAP Béton auto plaçant
•BCR Béton compacté au rouleau
•BHP Béton hautes performances
•BRF Béton renforcé de fibres
•Le béton cellulaire ( sable à haute teneur en silice, chaux,
ciment la poudre d'aluminium (0.10 %). formation de milliard de
cellules d'air, piégées dans la masse et permettent ainsi au
matériau de devenir un bon isolant thermique
•Le béton léger
•Les bétons lourds