Vous êtes sur la page 1sur 5

http://www.mathovore.

fr

Sections planes de surface .

On considère que l’on travaille dans un espace muni d’un repère orthonormal direct

I. Le cylindre :

 La surface d’équation x²  y ²  R² est la surface de révolution engendrée par rotation

0
 
autour de l’axe (OZ) de la droite D passant par A(0; R²;0) et de vecteur directeur u  0  .
1 
 

Un cylindre C d’axe (Oz) et de rayon R a pour équation : x²  y ²  R²

L’intersection de C avec un plan parallèle à (xoy) d(équation z = a est x²  y ²  R²

L’intersection de C avec un plan d’équation x = a ou y = a est :


Une génératrice si a  R
 Deux génératrices si a  R

II. Le cône :

Soit un cercle de centre (0;0; a) et de rayon a  r dans le plan d’équation z = a.

Toute droite passant par O et un point de ce cercle est une génératrice du cône d’axe (Oz)
de sommet O et a pour équation : x²+y²=r²×z²

Soit A(0, r ,1) et A '(0; r;1) ; AOA '  2 et r  tan( ) .


La droite (OA) est une génératrice du cône.
http://www.mathovore.fr

Intersection du cône et d’un plan parallèle à (Oxy) :

L’intersection de C avec un plan parallèle à (xoy) d’équation z  a est un cercle de


centre (0;0; a) et de rayon a  r dans le plan d’équation z a

Intersection du cône et d’un plan parallèle à (Oxz) ou (Oyz) :

L’intersection de C avec le plan (Oyz) est la réunion des droites d’équation :D1 rz-y = 0
et D2 rz + y = 0.

L’intersection de C avec le plan d’équation x = a est l’hyperbole de sommet A(a ;0 ;0)


et d’asymptotes parallèles à D1 et D2.
http://www.mathovore.fr

III. Le paraboloïde de révolution d’axe (OZ) :

La surface d’équation z  x ²  y ² est la surface de révolution engendrée par rotation autour


de l’axe (OZ) de la demi-parabole contenue dans le Plan (Oyz) d’équation z=y² avec y  0 .

Intersection du paraboloïde et d’un plan parallèle à (Oxy)

Soit a un réel positif.


L’intersection du paraboloïde avec un plan parallèle à (xoy) d’équation z = a est un cercle
de centre (0;0; a) et de rayon a dans le plan d’équation z = a .

Intersection du cône et d’un plan parallèle à (Oxz) ou (Oyz)

L’intersection du paraboloïde avec le plan d’équation x = a est la parabole d’équation


z  a ²  y ² contenue dans le plan d’équation x=a
http://www.mathovore.fr

IV. Cas général d’une surface de l’espace :

Une surface peut être représentée par une équation de type : f(x,y,z) = 0.
Si on peut exprimer z en fonction de x et y : z=g(x,y) .
On peut alors s’intéresser à l’intersection de la courbe et du plan z = k.
On parle alors de courbe de niveau de g .
On représente ainsi plusieurs sections de la surface de l’espace avec des plans
d’équation
x = k ou y = k ou z = k .
La connaissance de ces sections permet alors de connaître la surface dans son entier.