Vous êtes sur la page 1sur 5

James Watt inventeur hors norme

Félix Escande année 2010-2011


Avant propos

Son nom est connu dans le monde entier, comme celui qui a « inventé » la machine à vapeur.
Bien qu’ayant eu un rôle majeur dans l’avancée de cette technologie on peut néanmoins dire
que le titre d’inventeur est usurpé. En effet les premières machines à vapeurs furent
assemblées par Thomas Newcomen en 1712…soit 24 ans avant la naissance de Watt.
Ce dernier a réussi a rendre cette technologie viable et utilisable industriellement il a donc de
ce fait plus eu un rôle « d’améliorateur » que « d’inventeur » a proprement parler.

La jeunesse de James Watt

James Watt est né en 1736 à Greenock, Ecosse. Son père possédait un magasin de vente et de
réparation de bateaux et d’instruments nautiques, et sa mère était issu d’une famille distinguée
et donc instruite.
Le jeune Watt ne fréquente pas assidûment l’école l’instruction lui étant assurée par sa mère.
Très tôt ils se montre attiré par les mathématique, et profite de l’atelier de son père pour
s’initier au travail de bois et du métal.
A 19 ans il quitte la maison familiale pour suivre une formation d’apprenti à Londres, chez un
fabriquant d’instruments scientifiques.
Après et apprentissage il ira s’établir à Glasgow ou il a la charge d’entretenir les instruments
de l’université.

Le problème scientifique

En 1963 un chimiste de l’université fait appel à lui pour réparer un modèle réduit de machine
a vapeur de type « Newcomen ». Que l’université n’arrivait plus à mettre en route. Les
machines de Newcomen étaient en effet sujettes à de multiples problèmes, elles étaient peu
fiables, sujettes à de brusques changements de régimes, dévoreuses d’énergie et ne
fournissaient que peu de puissance.
Cependant le principal problème était aux yeux de Watt, était que la machine à vapeur de
Newcomen « gâchait » près des trois quarts de l’énergie en perte de chaleur.
L’œuvre d’une vie

Alors qu’il se promène sur le parc « Glasgow green », Watt se rend compte qu’il faut
maintenir la vapeur d’eau aussi chaude que possible et au contraire l’eau de condensation
aussi froide que possible…James Watt remarqua que l'eau injectée dans le cylindre pour re-
condenser la vapeur, refroidissait considérablement les parois de celui-ci. Il eut pour idée
d'utiliser un condenseur externe.
La vapeur arrive par un tuyau latéral et passe dans le cylindre puis est refroidie par injection
d'eau froide dans un condenseur placé en dessous du cylindre.
De ce fait eau froide et eau chaude n’était plus en contact et le rendement de la machine de
Watt s’avérait bien meilleur que celui de la machine de Newcomen.

Alors que sa machine était presque aboutie, en 1765 des difficultés financière l’empêchèrent
de l’achever…Mais dès 1769 un industriel du nom de Boulton aide financièrement Watt. En
effet cet industriel, propriétaire d’une mine ne parvenait pas a refouler l’eau de celle-ci avec
une machine « Newcomen », de ce fait il va se tourner vers la machine de Watt pour
l‘assécher.
En 1976 les deux première machines a vapeur Watt sont livrées, l’une afin de pomper l’eau de
la mine, l’autre afin de mettre un mouvement les soufflets des hauts fourneau.
Cependant même si la machine de Watt est plus puissante et plus fiable que celle de
Newcomen, elle ne possède pas une vitesse de rotation homogène et peut donc difficilement
entraîner des machines outils, ou des machine à tisser.
Les autres inventions de Watt

Afin de réguler la vitesse de rotation pour multiplier les applications de sa machine, James
Watt a été emmené à adapter de nombreux accessoires sur sa machine.
En premier lieu pour uniformiser le cycle de rotation Watt va adapter un lourd volant
moteur sur sa machine.

Pourtant cela ne suffisait pas a assurer un régime constant Watt a donc adopté un système déjà
existant pour réguler la vitesse de rotation des moulins a vent ou à eau : le régulateur à boule

Ce système est assez simple, lorsque le régime augmente au dessus de la valeur de consigne,
les boules tournent plus vite et s’élèvent, elles actionnent alors le balancier qui ferme l’arrivée
de vapeur le régime baisse donc et la valeur de consigne est atteinte.
De plus afin de contrôler la pression de la vapeur à l’intérieur même du cylindre Watt conçu
un diagramme indicateur de vapeur.

La machine a vapeur est donc le fruit de toute une vie, James Watt a permis a cette technique
embryonnaire de se développer et d’acquérir une réelle efficacité. La machine a vapeur a en
effet été le moteur de la révolution industrielle par ces multiples application dans les
domaines tels que le textile les transports maritimes et terrestres ou encore l’industrie.

Même si le personnage de Watt est sujet a controverse par « l’emprunt » d’idées, ou le fait
qu’il est déposé de brevets volontairement flous afin de se réserver des secteurs entier de
recherche, on peut néanmoins dire qu’il a eu une influence significative dans le
développement de la vapeur.