Union Discipline Travail

Ministère de l’enseignement supérieur l’économie et des finances et de la recherche scientifique
Centre d’Etudes des Techniques et Ingénierie de Gestion Régionale de Solidarité

Ministère de

Banque

MEMOIRE DE FIN DE CYCLE

Diplôme d’Ingénierie Financière et Comptable
THEME :

CONTRIBUTION A L’AMELIORATION DU CONTROLE INTERNE D’UNE BANQUE :
Présenté par COFFIE DIANE-ESTELLE

DIRECTEUR DE MEMOIRE Directeur de la MSTCF Léonardi SEKA SEKA Jean

Encadreur pédagogique Professeur d’audit

Dr ADOUKO BERNADIN

Tuteur de stage

HUE BI Bah Aristide Assistant contrôleur général 3

3 .

Le contrôle interne ou finalité de l’audit interne Chapitre II : Le contrôle interne bancaire I.L’évaluation du contrôle interne dans un établissement bancaire IIe PARTIE : PRESENTATION DE LA STRUCRURE D’ACCUEIL.Présentation générale de la BRS Côte d’Ivoire II.Présentation du contrôle général Chapitre II : Evaluation et recommandations pour une amélioration du dispositif de contrôle interne 3 .L’environnement du contrôle interne bancaire II.SOMMAIRE Dédicace Remerciements Avant-propos Introduction Ière PARTIE : LE CADRE THEORIQUE Chapitre I : Théorie de l’audit interne et du contrôle interne I. EVALUATION ET RECOMMANDATIONS POUR UNE AMELIORATION DU DISPOSITIF DE CONTROLE INTERNE DE LA BRS CÔTE D’IVOIRE Chapitre I : Présentation de la structure d’accueil et description de l’existant I.Généralités sur l’audit interne II.

d’une manière ou d’une autre. pour leur amour et sacrifices qu’ils continuent inlassablement de consentir pour nous.Analyse critique du dispositif de contrôle interne banque II.Recommandations Conclusion Bibliographie Annexes English summary Table des matières DEDICACE C’est un bonheur pour nous que d’avoir l’occasion de témoigner notre profonde gratitude à tous ceux qui.I.  Mes parents M.COFFIE Edmond et Mme AKOUN Emilie. qui a permis que cette œuvre voit le jour en nous accordant l’intelligence.  A tous ceux qui de près ou de loin. 3 . nous ont apporté leurs soutiens ou ont été pour nous une source de motivation. ont contribué à la réalisation de cette œuvre. recevez cette œuvre comme le fruit des différents efforts conjugués. la force et le courage. Nous dédions ce mémoire à :  Notre seigneur DIEU TOUT PUISSANT. A tous.

. Ainsi nous tenons à adresser nos sincères remerciements à :  Tout le personnel enseignant et administratif de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny (INPHB).DESCLERCS Marie-Fernande. Sans réserve.ALLOU Tania. Directeur Général.L’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny (INPHB). Nous remercions également messieurs : . -Du CETIG (Centre d’Etude des Techniques d’Ingénierie et de Gestion)  Au chaleureux personnel de la BRS Côte d’Ivoire qui nous a si bien accueilli et a facilité notre intégration. Aux différents responsables et agents des départements et services. principalement messieurs les directeurs de : . et nous a enseigné son savoirfaire. Merci cher maître… 3 . un guide. Nous pensons particulièrement à monsieur et mesdames : . qui a accepté d’être notre maître de stage. pour sa disponibilité. Contrôleur Général. n’ont ménagé aucun effort pour nous permettre d’atteindre nos objectifs.HUE BI BAH Aristide.REMERCIEMENTS Ce présent mémoire n’aurait pas pu être réalisé sans le concours et l’aide de plusieurs personnes qui. . malgré leurs nombreuses occupations. un ainé durant tout notre séjour.L’EFCPC (Ecole de Formation Continue et de Perfectionnement des Cadres).COULIBALY Tiornan. Présidente du Conseil d’Administration. . il a été pour nous un encadreur. assistant contrôleur général de la BRS Côte d’Ivoire. assistant contrôleur général de la BRS Côte d’Ivoire. .GBANE Soualio.

A tous ceux dont nous n’avons pas mentionné les noms.SEKA SEKA Jean Léonardi. 3 . et que vos actions en notre faveur restent gravées dans notre esprit et notre cœur. notre encadreur pédagogique. les critiques et commentaires qu’il a bien voulu nous apporter pour la rédaction de ce mémoire. pour l’assistance technique. sachez que nous ne vous oublierons pas.. Dieu vous le rendra au centuple.

la réduction des coûts de structure et une allocation plus pertinente des ressources disponibles . Très tôt. . . . La création de l’INP-HB répondait à plusieurs objectifs : . l’Institut Agricole de Bouaké (IAB) et l’Institut National Supérieur de l’Enseignement Technique (INSET). l’Institut s’est fixé pour mission : .AVANT PROPOS La nécessité de s’adapter aux modifications technologiques et l’apparition de nombreux métiers dans plusieurs secteurs d’activités conduisent les entreprises à rechercher des jeunes diplômés capables d’initiatives.d’être le premier maillon de la technopole de Côte d’Ivoire. Créé le 4 Septembre 1996 par décret numéro 96-678.l’harmonisation des politiques de formation . pour parvenir efficacement à tous ces résultats. Ainsi. la conception d’un enseignement pratique dans plusieurs domaines d’activité et le développement du sens de la responsabilité. l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie (ENSA). .l’amélioration de la qualité des enseignements et le rapprochement de la formation et l’emploi .la création d’une grande école d’élite capable de relever le défi au plan international. l’INP-HB a été subdivisé en sept (7) grandes écoles spécialisées dans des domaines précis : 3 . qui sont pour ainsi la vocation d’instituts de formation comme l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny. C’est certainement ces choses qui ont motivé la création de filières répondant au besoin du marché dans la discipline de la gestion. l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche.de développer son leadership tant au plan national qu’à l’échelle sous régionale dans le domaine de la formation et de la recherche technique et technologique . né de la restructuration et de la fusion de l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics (ENSTP).

Finance Comptabilité (FC) La filière Finance Comptabilité à laquelle nous appartenons forme des spécialistes en Finance..Ecole Supérieure des Travaux Publiques : ESTP . Pour permettre aux étudiants de connaître les réalités de la vie professionnelle.Attaché de Direction (AD) .Assurance . L’Ecole de Formation Continue et de Perfectionnement des Cadres (EFCPC) dont nous sommes issus a pour vocation la formation des ingénieurs durant trois ans après le BTS ou le DEUG dans les filières suivantes: . 3 . en vue de l’obtention du Diplôme d’Ingénieur financier et comptable.Ecole Supérieure d’Industrie : ESI .Ecole Supérieure des Mines et de Géologie : ESMG .Ecole Supérieure de Commerce et d’Administration des Entreprises : ESCAE .Ecole Supérieure d’Agronomie : ESA .Ecole de Formation Continue et de Perfectionnement des Cadres: EFCPC. l’EFCPC a intégré dans sa formation deux stages: Le premier à la fin de la deuxième année de formation sanctionné par un rapport de stage.Informatique . Le deuxième intervient en dernière année de formation.Ecole préparatoire : EP . et est sanctionné par la rédaction d’un mémoire de fin de cycle. Contrôle de gestion et en Audit.Commerce International .

3 . la mise en place d’un système de contrôle interne au sein des établissements de crédit. le chef d’entreprise. comme condition d’exercice de l’activité bancaire. PROBLEMATIQUE 1 Cf. Or la seule façon de s’en assurer. Toutes ces dispositions prises ont pour objectif d’assurer la performance des établissements bancaires afin de garantir leur pérennité. Les organisations sont donc confrontées en permanence à l’exigence de l’amélioration continue de leurs performances dans un environnement fortement concurrentiel. c’est de l’évaluer sur la base des objectifs qui lui sont assignés et de ses résultats. Pour se faire. il est apparu indispensable aux autorités de contrôle bancaire d’exiger. par lui-même et ses collaborateurs. c’est-à-dire l’ensemble des sécurités et des procédures mises en place afin d’atteindre efficacement les objectifs qui leur sont assignés et de maîtriser les risques inhérents aux activités. les décisions prises sont «sous contrôle» et qu’elles contribuent à atteindre les objectifs de l’entreprise. entre autres.INTRODUCTION Les phénomènes de la mondialisation et l’internationalisation ont engendré une concurrence accrue entre les entreprises tant au niveau national qu’international. la mise en place d’un tel système ne suffit pas. Ce qui explique son développement au cours des deux dernières décennies avec une extension de son champ d’action sur l’efficacité et la performance au-delà de la simple conformité. il faut en plus qu’il soit efficace. Mais. CONTEXTE Suite à un nombre croissant de dépôts de bilan et face aux déboires qu’a connu le système bancaire en général et celui de la zone UMOA en particulier. quel que soit leur niveau de responsabilités. Les circulaires de la commission bancaire de la zone UMOA. C’est à juste titre que la circulaire de la Commission Bancaire N°2000-10/CB du 23 juin 20001 a été publiée. Dans ces conditions. l’audit interne (dont la finalité est le contrôle interne) évalue la qualité de l’organisation. le dirigeant est naturellement amené à s’interroger sur la maîtrise du fonctionnement de l’organisation. La fonction d’audit interne donne à cet égard l’assurance raisonnable que les opérations menées. C’est donc une fonction éminemment utile aux dirigeants. Ce système de contrôle interne a pour objectifs. d’évaluer et de prévenir les risques.

peut-il à lui tout seul permettre d’assurer la pérennité d’un établissement bancaire. aux prescriptions légales réglementaires. . et ce à tous les niveaux. Partant de ce constat. en contribuant à rendre plus performant son système de contrôle interne. dans le but de relever ses insuffisances. d’aider à apporter un plus à la BRS Côte d’Ivoire. INTERET DE l’ETUDE Cette étude est d’un grand intérêt pour nous-même.Objectif général De façon générale. l’activité bancaire est constamment exposée à des risques. aussi efficace soit-il. et pour ses tiers : . s’il en existe. cette étude vise à comprendre et à analyser le système de contrôle interne de la BRS Côte d’Ivoire.Objectifs spécifiques L’étude vise particulièrement à : → La vérification de la conformité des opérations réalisées de la Banque Régionale Solidarité Côte d’Ivoire. pour la BRS Côte d’Ivoire. et → l’évaluation de son système de contrôle interne. sa compétitivité sur le plan économique et sa situation financière.Pour la banque 3 . aux normes et usages professionnels en vigueur . . et de faire des propositions aux dirigeants de la banque. eu égard aux spécificités et aux risques majeurs qui jalonnent ce secteur aussi sensible ? OBJECTIFS DE L’ETUDE .Pour nous-même Elle permettra de mettre en pratique nos connaissances théoriques en la matière. Malgré cette exigence. Ces risques majeurs mettent alors en cause la survie de l’entreprise. de mieux cerner le contrôle interne bancaire dans son ensemble. Elle vise à maitriser les risques et à conduire de façon sécurisée les opérations liées à l’activité bancaire.La mise en place d’un système de contrôle interne au sein d’une banque est l’une des conditions d’exercice de l’activité bancaire. afin d’améliorer cet outil moderne de management. l’on peut se poser les questions suivantes : → la mise en place d’un système de contrôle interne dans un établissement bancaire constitue-t-elle le gage d’une bonne sécurisation. et de maîtrise de ses opérations ? → un système de contrôle interne.

nous procéderons à l’évaluation du système de contrôle interne de la Banque Régionale de Solidarité Côte d’Ivoire. à ne plus voir les auditeurs internes uniquement comme des «gendarmes de la banque». → elle permettra aux dirigeants. par le recensement d'éléments contribuant à l’amélioration du contrôle interne existant au sein d’une banque. → elle aidera les agents. → aux actionnaires. etc. pourront sécuriser plus sereinement leurs avoirs au sein de la banque et bénéficier de facilités de prêts . permettent à la banque de créer davantage de la valeur ajoutée.Pour les tiers → les clients par exemple. mais comme un dispositif incontournable de sécurisation de leurs opérations . → la crédibilité de la banque permettra de fidéliser ses partenaires (les clients. PLAN D’APPROCHE Notre étude se fera en deux parties : Dans la première partie. la menant ainsi vers une meilleure performance profitable à tous. Dans la seconde partie.Cette étude servira de «boussole» à la banque. et qui par leurs conseils et leurs recommandations. . les bases théoriques concernant l’audit interne et le contrôle interne.). de ne plus considérer le système de contrôle interne comme une contrainte réglementaire établie par les autorités de tutelle. elle servira à maximiser leur profit à travers la protection et la sauvegarde des actifs de la banque . dans le but de relever ses insuffisances. et de proposer des recommandations pour y remédier. nous présenterons d’abord. mais aussi comme des individus qui agissent dans l'intérêt de tous. en vue d'établir par la suite un lien théorique entre la généralité et la spécificité (contrôle interne bancaire). les fournisseurs. 3 . la permettant d’être plus compétitive sur le marché bancaire national et même au-delà.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful