Vous êtes sur la page 1sur 13

Les Circuits Combinatoires

A). Le multiplexeur :

I ). Principe :
 Définition :
Multiplexer : c’est transmettre sur une même liaison des informations provenant de plusieurs
sources.

La position du commutateur est fixée par une commande.

Entrées
 Sortie

Entrées de
Commande 
Si on a 4 entrées, on a besoin de 2 entrées de commande.

Si on a 2n entrées, on a besoin de n entrées de commande.


 Applications :
 Oscilloscope (Mode Shopper),

 Téléphone,

 Préamplificateur.

II ). Le Multiplexeur Logique :
On cherche à réaliser un multiplexeur 4 entrée vers une sortie (4 --> 1) :

Circuits Combinatoires 1 JFA03


1 °). Table de fonctionnement :
C1 C0 S
0 0 E0
0 1 E1
1 0 E2
1 1 E3
2 °). Equation :

S  C1.C 0.E 0  C1.C 0.E1  C1.C 0.E 2  C1.C 0.E 3

3 °). Symbole Normalisé :

4 °). Circuits intégrés :


On trouve chez les constructeurs, les circuits multiplexeurs suivants :

 2 vers 1 : 74157 (4 Mux 2 vers 1)

 4 vers 1 : 74153 (2 Mux 4 vers 1)

 8 vers 1 : 74151 (2 Sorties complémentaires), 74152 (1 Sortie complémentée)

 16 vers 1 : 74150 (1 Sortie complémentée)

III ). Générations de Fonctions Logiques :


On peut utiliser des multiplexeurs pour réaliser des fonctions logiques, afin de diminuer le nombre de
circuits intégrés utilisés.

1 °). 1er Exemple :


Réaliser un OU Exclusif à l’aide d’un Mux 4 vers 1.

S  a  b  a.b  a.b

a) A partir de l’équation :
Pour cela, il suffit d’égaliser les deux équations :

Circuits Combinatoires 2 JFA03


S  C1.C 0.E 0  C1.C 0.E1  C1.C 0.E 2  C1.C 0.E 3

 S  a  b  a.b  a.b

E 0  0
 E1  1
C 0  a 
 
 C1  b  E2  1
 E 3  0

D’où le schéma suivant :

b) A partir de la table de vérité :


b a S
0 0 0
0 1 1
1 0 1
1 1 0
On met sur les entrées de commande du multiplexeur, les entrées du montage, et on met sur
les entrées, le niveau que l’on veut en sortie pour la ligne correspondante. Soit :

2 °). 2ème Exemple :


Réaliser un circuit réalisant la fonction majorité sur 3 variables à l’aide d’un Mux 8 vers 1.

 Table de vérité :
Circuits Combinatoires 3 JFA03
c b a S
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1
Il suffit alors de reporter les valeurs des sorties sur les entrées du mux, et de mettre a, b, c sur les
entrées de commande.

D’où le schéma suivant :

 Réduction :
On désire réduire le schéma en utilisant un multiplexeur 4 vers 1.

Il suffit alors de mettre a sur les entrées de commande. On prends alors les lignes 2 par
deux et on regarde la sortie par rapport à a.

Circuits Combinatoires 4 JFA03


c b a S
0 0 0 0 S=0
0 0 1 0 a
0 1 0 0 S=a
0 1 1 1
1 0 0 0 S=a
1 0 1 1
1 1 0 1 S=1
1 1 1 1 a

3 °). Exercices :

B). Le Démultiplexeur :

I ). Principe :
 Définition :
Démultiplexer : c’est l’inverse de multiplexer, c’est à dire redistribuer sur plusieurs sorties les
informations provenant d’une même source.

La position du commutateur est fixée de même par une commande.

Circuits Combinatoires 5 JFA03


Entrée
 Sorties

Entrées de
Commande 
Si on a 4 sorties, on a besoin de 2 entrées de commande.

Si on a 2n sorties, on a besoin de n entrées de commande.


 Applications :
,

 Téléphone,

 Convertisseur série - parallèle.

II ). Le Démultiplexeur Logique :
On cherche à réaliser un démultiplexeur 1 entrée vers 4 sorties (1 --> 4) :

1 °). Table de fonctionnement :


C1 C0 S0 S1 S2 S3
0 0 E 0 0 0
0 1 0 E 0 0
1 0 0 0 E 0
1 1 0 0 0 E
2 °). Equations :

S 0  C1.C 0.E

S1  C1.C 0.E

S 2  C1.C 0.E
S3  C1.C0.E

Circuits Combinatoires 6 JFA03


3 °). Symbole Normalisé :

4 °). Circuits intégrés :


On trouve chez les constructeurs, des circuits Démultiplexeurs :

 1 vers 4 : 74139 (2 DMux 1 vers 4, Sorties complémentées)

 1 vers 8 : 74137, 74138 (Sorties complémentées)

 1 vers 16 : 74154,74159 (Sorties complémentées)

C). Le Décodeur :

I ). Principe :
 Définition :
Décoder : c’est passer d’un code vers un autre.

Si on a 2 entrées, on a besoin au plus de 4 sorties.

Si on a n entrées, on a besoin au plus de 2n sorties.


 Applications :
 Décodeur BCD – 7 Segments,

 Décodeur Bin – Décimal,

 Décodeur Bin – BCD.

Circuits Combinatoires 7 JFA03


II ). Le Décodeur Logique :
On cherche à réaliser un décodeur Bin – Décimal, 2 entrées vers 4 sorties (2 --> 4) :

1 °). Table de fonctionnement :


C1 C0 S0 S1 S2 S3
0 0 1 0 0 0
0 1 0 1 0 0
1 0 0 0 1 0
1 1 0 0 0 1
2 °). Equations :
S 0  C1.C 0
S1  C1.C 0
S 2  C1.C 0
S 3  C1.C 0
3 °). Symbole Normalisé :

4 °). Démultiplexeurs – Décodeurs intégrés :


Un décodeur et un démultiplexeur peuvent être considérés comme un même circuit (même
fonctionnement), seule l’utilisation en est différente. Ce qui nous conduit à 2 représentations
différentes d’un même circuit.

Un démultiplexeur Un décodeur

Circuits Combinatoires 8 JFA03


5 °). Circuits intégrés :
On trouve chez les constructeurs, des circuits Démultiplexeurs – Décodeurs :

 BCD – 7 Segments : 7442, 7446, 7447, 7448, 7449

 BCD – Binaire : 74184,

 Binaire – BCD : 74185,

 Excess 3 – Décimal : 7443, 7444,

 2 vers 4 : 74139 (2 Décodeurs 2 vers 4, Sorties complémentées)

 3 vers 8 : 74131, 74138 (Sorties complémentées)

 4 vers 16 : 74154,74159 (Sorties complémentées)

III ). Générations de Fonctions Logiques :


On peut utiliser des décodeurs-démultiplexeurs pour réaliser des fonctions logiques, afin de diminuer
le nombre de circuits intégrés utilisés.

1 °). 1er Exemple :


Réaliser un OU Exclusif à l’aide d’un DMux 1 vers 4.

S  a  b  a.b  a.b

a) A partir des équations :


Pour cela, il suffit d’identifier les équations :

 S 0  C1.C 0.E

 S1  C1.C 0.E

 S 2  C1.C 0.E

 S 3  C1.C 0.E
S  a  b  a.b  a.b

 S  S1  S 2

 E 1
D’où le schéma suivant :

Circuits Combinatoires 9 JFA03


b) A partir de la table de vérité :
b a S S0 S1 S2 S3
0 0 0 1 0 0 0
0 1 1 0 1 0 0
1 0 1 0 0 1 0
1 1 0 0 0 0 1
Si on met b et a sur les entrées de commandes, il suffit alors de faire un OU entre les sorties
qui nous intéressent.

2 °). 2ème Exemple :


Réaliser un circuit réalisant la fonction majorité sur 3 variables à l’aide d’un DMux 1 vers 8.

 Table de vérité :
c b a S
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1
Il suffit alors de prendre en sorties les combinaisons qui nous intéressent, et de mettre a, b, c sur
les entrées. D’où le schéma suivant :
Circuits Combinatoires 10 JFA03
3 °). Exercices :

D). Le Comparateur :

I ). Principe :

On cherche à connaître le résultat de la comparaison de 2 nombres binaires P et Q.

II ). Le Comparateur Logique :
On cherche à réaliser un comparateur à 2 entrées de 1 bit :

1 °). Table de vérité :


P Q P<Q P=Q P>Q
0 0 0 1 0
0 1 1 0 0
1 0 0 0 1
1 1 0 1 0
2 °). Equations :

P  Q  P.Q

P  Q  PQ

P  Q  P.Q

Circuits Combinatoires 11 JFA03


3 °). Problème de mise en cascade :
Si à partir du schéma précédent, on cherche à comparer deux entrées de 2 bits, on aura le schéma
suivant :

Le problème est que l’on doit concevoir un autre circuit pour effectuer la synthèse des
comparaisons.
 2ème méthode :

III ). Le Comparateur Logique avec mise en cascade :


On cherche à réaliser un comparateur à 2 entrées de 1 bits avec entrées de mise en cascade :

Circuits Combinatoires 12 JFA03


1 °). Table de fonctionnement :
P Q E(P<Q) E(P=Q) E(P>Q) P<Q P=Q P>Q
0 0 1 0 0 1 0 0
0 0 0 1 0 0 1 0
0 0 0 0 1 0 0 1
0 1 X X X 1 0 0
1 0 X X X 0 0 1
1 1 1 0 0 1 0 0
1 1 0 1 0 0 1 0
1 1 0 0 1 0 0 1
2 °). Equations :
PQ

PQ

PQ

3 °). Circuits intégrés :


On trouve chez les constructeurs, des circuits Comparateurs :

 2 fois 4 Bits : 7485,

 2 fois 8 Bits : 74521, 74682, 74684, 74685

4 °). Exercices :

a) Exercice 1 :
On désire réaliser un montage permettant d’effectuer la comparaison A<B, A=B, A>B de 2
nombres de 2 bits A (a1a0) et B (b1b0). Etudiez-en le circuit et donnez-en un schéma à l’aide de
multiplexeurs.

b) Exercice 2 :
A l’aide d’un comparateur 4 bits intégré 7485 et de portes logiques, on veut réaliser la
comparaison de deux nombres de 5 bits. Donnez le schéma correspondant de ce système.

Circuits Combinatoires 13 JFA03