Vous êtes sur la page 1sur 279
fe 1961, by tar ae SOURCES CHRETIENNES Directarsfndlours: yd Lal Dlreeer * G. Maren, 8. 1. No at NICKLAS STETHATOS } OPUSCULES ET LETTRES INTRODUCTION, TRXTE chiTrOUR, TRADUCTION EY NOTES becoremnesiion Soman Se nsitat Prangala Etats Cet susage set pik ee conor Centre tana de eer Scien pgve LES EDITIONS DU CERP, 29, Ba on t4 Toun-Mavoine, PARIS fon de Cot 981 | | [Nowe onstar ‘Lyon, ie 12 rowemtre 1888 ©, MONDESERT, aj. a conser + Paris, 31 aire 1960 3. KorTOr i, erat, le 22 noventre 1958 INTRODUCTION L VIB ET @ UVR 1. Les étapes de la vie Tl n'existe pas de biographie ancienne de Nicstas et personne ne Iui a rondu le service que Iuianéme « rendu ‘la momoire de Symnéon le Nouveau Théologien, D'aprés les somes connaas jasqu'iel, em distinguait dans sa vie deux phases, la premiére que nous fait comnattre la Vie de Syméon}, dont. il ost Pavtour, le sacondo celle des ‘eontreverses sous Michal Céraliaire, suxquelles i prit parl®, Les opuscules de Nieélas Stéihales nous révelent tune (roisiéme phase, celle de la vieillesse ot d'une vieillesse tees avancée. L’diteurrécent de oes acuvres « cru y trouver tun point de depart nouveau pour la chronalogio™ tion de 1. Hausharn tonto ot traduetion fanguin, dene Orirtlia Chestiane XI, 1886, lite dans co volume : Vie de Syme, 2, Atle fica! alate dans D6, X. 1091-1690. Aaloa Micnz, Hancest and Reraoras, Quen eat Staten eam Sonisme teh Ai. Jabehderte, Bader, 1030 8, Panagioiew J. Gunsereu, Neco SexBloos aaorad eves lores, inroductinn, uenie Fob, sohelien, svar in cllboratian de 5. Seecos et 6, Matsarints, Thessonlque, 1907. Sule cronoale, ‘vole eomiptn reno Danie Seeen¥on AL A, dae Herne hide Eeaasaigae (Lowesin), 84 (1980), pp. 18 Is Dap e msmargue fs rosomeur, In ato do N. P. Cheestan 0 ééiter ego opueculs Somblcingpiée da désie server e premier pour produlxe un inédt, * INTRODUCTION Vit Et UVR: point de repére, "piscopal. de ‘Théophylacte de Dulgatie, ‘est loin d’evoir la fermcté désirable ot rion encore ne permet do rejeter lea dates . 139-154. A 2 texte parait lié um opuseule édite soit sous Je nom dAHansse (P.G, 28, 1827) soit sous le nom de chu (P.0, 04,414), et dont l'histoire oF le tradition ‘anuserite ne sont pas encore slucidées. Silo titre comport reellement la mention des Franos, comme le went Te tSmoin utilise par Védilewr, la date pourrait <’établir autour do Polémigue Danas 1 On peat opnyaltn Asians ot Paonicres dons 2.6, 129, 842 880; A Daseamaoorornse, "Bodvourrss) Bdhubipen, Leozig, 1866, pp. 6: de le pttacey M-Th, Disorey Nissan Stubs, ae mw Bro; HG. Buck, Kuche ual deolegiscke Lileaiar in ‘Byznliteonan eh, Nine, 1350, pp 8 5 e8 dente OUNAES ‘evita an des arcu at pas eeomant «propos de Notas 2 Poh om 2. Voou-Conpranesn, Dis ehinte Sere, p53: © Jes manuserits joignent parfeis un opnseule par questions) ” sTRODULTION vin er q@uvnes 13 1054. On peut cependent douter que le texte original de cette homélis cinpuidme contre los Arméniens contionne Une allusion aux Latins ; reste aloes 4 célerminer, d'aprés Ie contonu et la discussion sur les azymes, quel rapport existe fenlzo les doux controvorsos ot si les documenta qui none fen sonl parvenus ne sont pas intenpolts foi site uno lettre & Léon d’Areadioupoli ob le Praité ate paradie une autre (etire Aan Gosinas. Los epusoules du Moeguensis 469 concernent des usages monastiques di Stoudios : Sur (a eeinture dee diacros, Sur le ealut avec le mains, Sur Uatlelaia des degrés. Le témoignage de Pierre @Antiochs nous apprend qu'one difficulté avail. surgi cnlxe lo patriarche Michol Corullairo ot los Studiles & propos justomont de cet usage do 1a cointure par les diceres ot tela avant. 1054. S'Il n'y a aucune allusion précise dane Vopuscule actuel, c'est quill roprésente une seconde rédac- tion postérieure sans doute 4 la controverse si eat probable ‘que Ta premidre, plus étendue, était eussi plus explicit ov plus viralonte, Crest enoore a titre de studita, et pout-étre @higoumine, que Nicstas a rédigé ane Aypotypasie pour indiquer les rbgles de Ia récitation do Voffiee en eodiant les usages rogus. Le texte, conservé dans le Clark. 2, £ 190%, et suivi d'un extrait do lettre sur le jot, ext eccoz cororapu ; ila d'alleurs un earaethre panamant teshnique Uwrgio La Vie de Symon n'est conove que ana le recension rive éditée [par 1 Hausienn, &. 5, dans Orienlelfa Christiana, X11 (1928), Pour la défense de Syméon, Nicéles a composé le Kad apouseryopuy donb le soul me. fviron 388 a gardé le toxto, suns doute fragmontaire. Cotte convre ost citee dons le prélace des Hynes divins de Syenton ccxnposée aust par Nipbtas, dans lo méme eaprit ef. P.G, 120, 310-11 Haglopraphie Ltwuvre la plus eonnue est las Genturies des chapitzes praliques, 9G 120, $51 sv. Aux chepitroa, ‘Thiotogie physiques et gnostiquo et réponses €dilé par I. Haustinna, op. ell, p. xxxiv= xox. Une grande confusion régne dans les bibliographies su sujet de Is trlogie De ame, Du paradis, De la hear. ‘hie, dont nous reprenons Pétion apres Ghrestoa, La conti sion, surtout & propes du Paradis, provenait de ee quo est ‘opaseule a été conma par los extraits de la Diopire qui ont servi de matidee &Pédition de Marie Ghalendied, Le Parade spiritasl, Paris 1044, Une antes traité le Tlepi Spay, que Yon connaissait par un ms. do Bresoia est édité iol @'apree Clarke 2, Cette euvre insite, que nous publions W’aprés le Clark. 2, est de peut antérioure & la mort do Niedtec. Nicdtas cite trequemment see ropes cenvres snous avons déja men- lioané différentes leltres qui ont dd avoir 616 réunies en centuries. Dana Vepusoule Sur les limiles eat mentionné tun Tlepi xpeveiag, D'autre port soit la Vie de ‘Syméon, soit Sur la ceintire des diacres ont comm une rédaction longue qui n'a pas surv6oa, Eafin Nioodéme !'Hagiorite, {la fn du seem sidele, parait avoir ex soue lee yeux wa teailé de Stéthatos, commentaire des Anabolhmot, dont il site des oxtraits dans la Néx »aak, p. 4, 20, 75, ce, Povt- ice opussale Sur Pelilaia dav degrés n'en cet-il qu'un xtra, alaveee pordues TL a a0 exister une collsetion des lettres de Sizthatos, pulsque Textrait que nous publions est tire de lo troisiéme centurée dos Tebires. Un autre extrait d'ano lettre & un Philothee higouméne se trouve dans Borcerianus 27, Mals Jes lettres aunoxées & le trlogio ot quo nous publions en méme temps ne semblent. pas tirdes d'une collection. La Profession de Latteae / A P.G.28, 1897-1400 ; 95, 85-96; Paris. or. 1504, f 2150 ees 4 INTRODUCTION Soil paree que lo nom do Nicitas st fort népandy, soit parce que Tee «alalogues sont deéfieients, soit parce que les eompilaLenrs sont feilbls, ily a nombre de confusions i relever. Mais 4, pour la contiovense aatidatino, les études aA. Michel ont foorni une cleeté sullisanta sur Te ele de Nica, i ‘op faut que our avtaes points Ie lumiéro cot fait. Aina H.-G. Bock (qui pourtsnt cits Chresios, ou erreur est relovée) attsibue encore & Stélhates un discomrs. sur PHexeméron gui '2st autse quo le Trait du paredis. Dans dition 49 Chrestos (a. 21, 60) ect atteibus A Nieétas, sae ta foi dis Marcionas (qui a invenlé aussi ew Ulre d'Hexae réron), un TlepL yerwnlec, ecuyze manifeste de Symndon Jo Nouvean Thiologion (sf. P.G. 120, 206 Ly n. 18). Antea ‘tteibution. plas mathennvuse, celle des Teses arenes ‘dilds par Mavie Ohalendord, ala suite du Paradis piritut Ges frogmonte attribues 4 phrom, Athenose, Demeseens (et mime 4 Etienne de Nieomédie) sant des ahorrants Pauses attebutlons Tl, PROBLEMES DE GHRONOLOGIE Les questions de chronologic vont nous retenir assez Jonguoment sur un sujet aride, parce que l'éditeur grec 8 propost xn sysbime erroné que nous somes obliges de réviser grice d'aillours & des indices nouveaux. En réalité ce n'est ps Lellemvent La chronologie olle-méme qui 9st fen jou qoe Videntifention des persoonages mentionnés dans les Lellres annezes aux Lraités De Uéme ot Du paradis. opinion do Des ercours de méthode et histoire PP Gheesies —faussent A son point de dépact Vine Lorprélation de P. Chrestos. Shilest une chose évidente dans le dieposition actuello de a titogie tale que nous ent livrée Jes mamuserits, c'est que ordre ces Lrailés ramonte au pro ‘ner édiveur ancion de ces lextes. I est cortes fecile d'ima- giner un autre ordre, méme logique. Mais Je premise coin do ‘Méditeur acted est de gardee Forde original el authentic au lieu de lui subsliluer une disposition arbitraice qui fnit toujours par trabir dune fagon ou de Vautre In pense do auteur, Ainsi P, Chrestos, & lapparab de la lees préfacs adessée & Nivalas syncelle el. chariophylox, cejett les mots va neal hg dove val jyiae, pares que, 0 son avi, Sil n'y a pas de douie qu'il ragit done addition! ». Or Péditsie estime que ees une surcharge parce que prick sément cela. ne cadre pes eves sa chronelogie, Lo premior Oditene, Stitkatos ow Fun de 505 familiers sous sa direction, a conslilué un dossier suivant un ordre logique qui lui . Chrostos a reconou dana un Kar’ cixiva da Bedl. Boroe. 68, un extrait des Centuries. Le titre Tlegt tvzoy du ms. de Brescia est un sous-titee du Tloph fav. Le canon sur saint Nicolas est d'un Nicétas (sons doute Paphlagon). Louvre de Sléthatos ne manque pas de variélé, comme on le voit. Cotte varidté est d'antant plus epparente que Tapteur manque de soullle pour les ongues coavres ses ‘compl dans les dissertations bréves et les interventions: ppolémigues qui lui valuront le surnam de Pectoratus. Tl a ‘trouve 4 pourfondre bion des adverseiros, latins, onménions, Juifs ates, avants, 4étractours du monzehisme ; tous eeue qui, & lor ou & raison, lui paraissent, menacer sa foi ‘orthodoxs, ont excité son ilo. eat o> qui rend son au ‘astea vivante ef fork utile pour Mhistoiee da mauvemen! Uhologique & son époque ; il en est wn des rares représen= ants eonnus. 1 Ral eit, p57 16 IvrRopuertON cHAONoLoGrE ” convent; Hota pas tenu compte du fait que Te Traile de In hidrarchie a &6 composé avant lo Trailé du paredis qui lo oite, mais il 'a placé a Je fin, comme le couronne tment. des Sins demnitees de Thotame, La eonlzoverse relative ‘au paradis vient tout naturcliement vinsérer apris le traite comespondont et les prévacas sont & leur place normale, Tl fant done distinguer composition eb édition, ‘Tout le systime de P. Chroalos part do la date de Vpis- copal de Théophylsete de Bulgarie dent it place le dsbut fen 1078, d'ape’s ine opinion népandue, mais encore sans fondement, ear Théophylacte x’était peut-Slee pos arche- véquo 'Achride oven! 1090! Diauize part les Lelfres nneves aux traités De Céme et, Du paratis mentionoent ‘deux Nioétas, l'un syncelle et charLophylax fil de Coronis), Ventre dicere de la Grande Kglise at didaseale coouménique. Pour P. Chrestos il n'y a qu'un Nicéias : est Tami et comespondant de Théopbylecte qui aurait dé syncele dela métropole do Serrée, métropolite de Sores, métropolite O'Hisraclée. Je ne citerai qu'un des arguments Ios phis Signiflcatits qui lui permelient de conlourncr Ie texte. Gomme le grand didagcole ami do Théophylacte ect césigné par § rob Eeppdiv', P. Chrestes déolare © «jamais sl ne mest venu 4 Pidée que Von puisse désigner un auteur conn par eon titre de panenté ave un _métropolite neon,» Gest cependant le cas, comme pour le palriarche Michal, dit-d’Anchislos, non parce qu'il ail ancien tenant du sitge d’Anchialoa,main paree qu'il toil § 708 Syrithont, Les dour nicstas Nous avons affaire dabord & un Soot disncts” Nicétss eynesllo et chartophylax, cic Kopanidee: En principe, la clé de Videntifcation se trouve dans ce dernier mot qui représente soit Ie nom de famille ‘ou le surnom, soit un now de fos. Nous exelucns Corona A Naxos, propesé par Sickenberger parce que ce n'ai pas un évécké, posbulé par le lilze de ayncelle eb cherto- phylax. Chrestos odmet une erreur pour Zegpivy 02 qui fst impensable, ow le nom de temille Coronides,e# qui est posible mois r’explique pas le féminin de Vrlicle. Le traduction la plus simple est file de Coronis, Coronis dbsi- gant Ia mize du pertonnage. Méme cas dans la Vie de Spnéon, od Gtienne de Nicomédie est appelé & vi *Neklvnst Ge qui distingue par conséquent. les deux Nieétas pour rows comme pour leurs conlemporains, c'est leurs charges éitférntes of cette préision du nom qui sorvait précisémont A distinguor doux: homonymes, dans la vie et sur los docu ments derils, Nous verrons que Je eoatenn des lettres signe aussi deux porsonmages dillérents ct impossibles ‘confondre, méme si Yon admettait que le méme Nioétas Ades éporues diférentes po porter tovs ees titres et pposoer d'un évéché de province dans le clergé do la Grande- Eglse, Orcette hypothise méme est fausse, cu moment. que [Nicétas syncelle et chartophylax «est posé sur Ie chandelier pour éclaicor le maison universlle de "Rise du Gbrist» (p. 244, 103) + monidre imogée de dire que ca charge Hail coenréniques, qu'il appartennit. au clergé de Sointe-Sophie. Auewn doule que ce personage ne soit fdontique qa Nieétes oymeollo ot chartophylex, commu 5 1051-1052 par los acces patriareaut, 1. PL GHLANDON, Besa ste repre d Atte Comtae(LO81-HI), aris, 190) pp- SAMI; pour es aes oferanias UA VOUy D. Stronceny ore ‘2, B.C. 19h, 09 Bs wf av Neppdn, & speignr of xc Bape = et 3, Stcwustuncen, Die Lakestotene dee Nikelr oon Herel Tergmig, 908 (TU, 1B, vs.Dak yp. 9:7. er Esilin, 9. 6 anton gum Netae appelell + eeonserey ele Biv yefousonl (Ser let limite elo, 28) 2: Be méms Moree! Movehepouica Stat 8 103 Kerr seve ctw métropelite dp Cite: of, Sueuenaunass, op ll, pp 2027. 1, Ve de Spméon,n.04, 1.5 of. Below d'Orent, £8 (1899), 4, 2. Cuustn Repel n 55,6 chastophyax do Sloe Sophie, que centames versione da Tacte nomment protoyynedle, eat 2 alte moloe, eynelic¢t obantophylex, muivant lo tamelgange da Frisina gp. UOND, t. 640 + Noxhra rob Sowordory [woe lo) ie inTRopucTION La postface de Ie trilogie et les vers sonl d’Alexis, diaere philosopie, qui ost loin dtr un inconna, Stéthatos en éditent lea Hyrmnes de Syméon & composé pour le reeucil une preface qui est conservée en particulier par le Paris. Suppl. gr. 108, oi lle ost suivie d’un groupe d'épigrommes dues aux’ auteurs suivants: Hiérothée moine et prétre de la Belle Source, Alexis philosophe qui devint grand Aidosoalo, Nicéted diasco de la Grando-Relico ot grand idaseele’ x65 yapre@dkaaes, Nicolas de Carfou | vers crits en 1126-1127, Théophylacte de Bulgarie : vers éexits en 1128-1127, Basile protoaseeretis fondateur de "Evorgétis, Hiérothée autre moins!. Les vers de Nioolas ot de Théo phylecte accompagnés dune data, Io méne pour les deux, ob que rien, d'apris Mercati, no permet de suspecter, ont St Insérés dens une collection déja formée ; lee autres manuserits en effet ne les onl pas, mais connaissent. ceux do Nicélas eb d’Aloxis' Cee deux personnayes, accelés comme dens le Trailé {dela hidearchie, nous intéressont specialement, Aw moment de Védition des Hymnes, Nieélas diacre de la Grande= glise tit dideceule mcuménique, Alexis diacen devint grand didaseale par la suita’. En effet, 8 'époque de Védi= tion des Hymnes, Alexis élaib simplement philesophe et i collaborait & Yedition, comme nous 'epprend le colophoa Fin du livce en vers di Lrois fois bienhereme. -Alsxs Ie philosophe svpxBiou 0k yapropiaaang wg Kapunkntee. News rotons le tot fin porconnage pet le suite, rate Je forme Corantea owmny Co is) confi om dy tome Jo mite etn an ope nye unde anon 1.8.6. stuucer, « Posie ToeAlatta a) tntenna eantnt 1 (1828), e184. Geoneranes, Masts Syeidors, dant "Essageworiah Adips, 5 1980) WLLL 2 2.6. 100, 2073005 ot Ter mos Barvclanan 6, Petmiacts 491 3. Sue Yo sons do lo fermule oi yeyovien, vole Vs Gaunt epetes do patirca, 0 894 wot CHRONDLOGIE » Symnfon... L’édition de la table de ses discours a été fails par Alexie philosophe!.» La corribre d’Alexie ext dono ‘assed bien jalonnée. Apris avoir acquis Ie titre de philo- sophe, elest-iedire de gradué de Université il entre dans Je clergé ob pourovit aa oarriéro dans Venssignomont jusqu’s ptenir Is chaire du grand dideseale, faisant. fonetion de rectour de PBoole patriarcale et de matlre de 'Bivangile® [La prizonco d’Aloxis nous permet done d’établir uno succession precise, Le Traite de la hisrarshie a 818 compose sans doute assez. peu de leraps aprés Méditian es Hymns, ppuisque Alexis Glail encore philosophe el deja. diacre of moine. D'autre part, comme il a composé les tables dos Hymnes, vien de plas naturel que de tl atteibuer aus celles qui prévédent les trois opuseules dc Ja trilogie de Stathalos ot méme le préparation du Lexto pour Psdition fous Ii sucveillanee de Pauteur, sstia Nowe pouvond maintonant aiemst srondldifveae que te Nictias grand cldssete aque sce Bette est edrent fe Trl de la hia neat pos Riess d'Hérelea, Quo onvone noos on of de te damian pesoanage? Il dia dlacre et didoseale 23 troweat ou Thophylant lui deivail 4 heide tos leres Hien comes. qu sea. ite probetionent postorioures & Ie wert de Stttatost. Nout apprenons. que te fre de Thdophylace ela dive de Nislas, fou Poa peut tonslase que Thiophylocto « fort bien pu vivze jnqu'en oy Be boone ae “iv Deion Niro Seams napk "Arey ecto. 2-7. Baoan, Le Monde Dycanit, 1, pp. 420, 470, 473, 8. so, 9.435 4.6" 17, 4 op. 9,438 op, 26), 510 (ap. 5. P. Joey, «Busts de Moto, rola ploos inte do som Dots (1117) dens Racue ds BL Byey 10 (1962), 24-04, Jone vols cARONOLOGIE a 0 INTRODUCTION aan rt Hath ULI at aisser le rideau durant la consécration ; c'est wn tone tealoire qui parle ot ce ne poul lee Nicdlas melropolita lols en HT, tands qu'on tein cela de poldereat d'Rustathe ext tout A fait admissible entre tire ah cr uae sa fos et on Toone oe gee Sahn tevin ve ops hae eno de tiow de reconsidérer, dans Yanslyse du Vaticanus 1611 faite par Sickenborger, en présieuses indiations du manusert Poneernaat la Chatne sur saint Lue; 11 est fort euriewx Gque fe eopiste Uésigao encore Vautear comme diacro st Njascols oa LNG-1117, Le grand didascale Nicélas, deve da métropolte de Secréo et futur metropoTite d’ Here ‘do, dont Venseignoment 2. pul se poursuivre dans les Gremiters onnass du x8 siete, peu didiellament avo rrenG a chatte evant 1060. Daillens la Chat sur saint ‘ sev tavorise explcitornent une dontrine de la persistance a senolon —gint mole roaginale de TAngaleus ane poe Gigle Ri), si elle ne nous doone pas le, oppasée 4 celle de Nivstas § ‘Dreutre part le Paris, suppl. gr. 103 donne & oe grand didascale qui collabora avoc Alexis & V'dition des Hymns fe Spungen, ow du moins Torna d'une épigrotome, le quali- Beatit do x05 gxpreqihacc; cola vout dire qu'il ait parcot fran chartopijlex (Niestas de Coronis7) eb s'est uno 200. Gale aistinetion ® aoter pour départager les Nicbtas de cette Epoque dont Te signalement move ménocalt Toin®. Ttant Rane que Nicttas d'Héracl6o, avant s# nomination 60\5- pale, ne fat désigné que grand didaseale et 0 Peers, fea Nisétas que nous tmuvons en correspondance aver Stéthatos ne peuvent se confondre avec Ini: Tun, pares Dui oa syacelle of chartophylax ds 1051-1052 ; Pautey farce que Jee dates connues s‘opposant 4 ee que Nicbtas sjeraclse ail 6lé ssscz Agé pour collaborer aves Stéthatos Dien avant 1080. ‘Lindico obronotogique, ich de a lettre & Nicttas ayncelle et chartophylas, devient ick capital, Vautour je nouvel dxaasvens xak anyeriines (sie}%) qui porte le ‘un paradis sons be call an ie fin dun ens ot 'y ov. 111, BED, Aapar, Jo ponchera ohne ‘Pourrait signifter quelque dea de dfn, deat no 8 dey Nistton do Sees pour tw ‘pos poueqinl Yauleur seb eee Ped prpndeing que pore sen Wide ob 735 20 sl des wiped Nesp 109 tol Beppo gal se Ut dane Perle Tees tou, 37. Ck Rev, os BE Dien 18 (1950), p, TRH. Ae pte Lukatetns, pp. 21-37 2, carver te yeenago dane Cesin, 201 B84 Fale par ecemple tis Niosios cbertapnylex avant 1090 et. Coun Regents, th 808 (le coteapondant de Stathntor}, 07, Sees un sutra epnte 1090 °F. 127, 416, 486 a INTRODUCTION cHRONOLOGIE 8 eandgnements anus (ates greet pot ou 08 i AOOSEETTALASS position Tea sept nowvensx par tule gue noe elton i Lassone Te Ltrs conoiacs ea Je eallecen des Iiees don nous ne savons eT femur conve Fun content pa indice ve baat, ndate ne pew eo see qe pa Peay co ul opparcient 4 a mgm epoque a 1 2 reds ol Profeson defo, png wobine foun le manuseri qui nous Pa Ura. 1 twit es tne ot dss ts esa soni cepa ton polpmique et Vaiss conte It lls eae Mane ven il a sane dovte te componé peo aoe “ a fesion defi esta per capital, He net ps alan ance aperte aa doses doe pressions onvelles fate tytn donne & Aictor lo ttre dhigoune 4 onli len ue co sli premio foi que Ton oie Bee seine au mine pdtv, favtit Jo mettre en davte? see cman Wo nome Chgourmbres studies po comin al ve mterese = Michel en 1D88 ot 1086 Gedanetn 1076, eam on 1092, Comme Nieseas délare Gene" doeunent awe alent Posten wiles, wa edn ipa, quelle date at3l pu employe Te Teanetton? Ri tows promoas comme pont de dépat cee aba dey means 1008 aura 0 ng sean’ Aptes Conmecy por eamsuqoent, ia fort bi pa ‘Meee qcequneannee ni Te charge higeuméno den feeaatad ett tea en 1002 Le weme mansert catia nme now Levon ty gpopos cme Pa sre pout son monastire ole ire eppli Nintas ae aed canbe cm wove x Droabiaar Le qualia TE ameTindigoc qe lo tise ase ajouth aps see Tee momble quit y Anne Weune eabre Se ov, ob Von attondrait, moine at prtire ob & Vooeasion, igouméne, Wicetes s'sdvesse aux moines dans le style Ihapituel des catéchéses prononeées por lbigouméne rolobusrn, 3Beqol wah narboes, ‘Quoi quill on soit do la charge d'higouméne, 4’outres allusions 1 nent celles que nous avons Louvers aunx conlroverses dItsles. Tout d'abord Ja question des iednes leit alors 4 Yoruze du jour. On no peut quo songer a la jquestion soulevée par Léon de Chaleddoine et cacontée tout au. Jong gar Anne Goranine. La querelle prit oocasion de la font d'objets saerés ordorinée par Alois 1 pour regarair Ie telson imperial : don la question de savoir si Pimage ‘en consideration du prototype, ne méritait pas plus «hone nour ob pouveit étre néduile a der uaages profancs. Or Nicéias di. bien que Tes iednes ot. les veliquaires ctsient abjel de coatroverse ou moment of il éerit. Eneuite la Profeseion de foi cite une letico & Lon proddre WAscadiopolis. Bn soi le titre de preedros pent. désigner Ie litulaire d'un sitge episcopal fen op sens la tournure est srehaizonte j mais il désigne eurtout PSvéque qui n'osoupe plus son siege titalaize et qui en eegoit un autreen bénetiee avec le Lite de proédre de ce siege’. Or Mopusenle De lrarslalicnibus, dont NicSphore Calliste a inséré le contenu. dans son bistoire, a garde la trace d'un mouvement. assez portant de LranslaLions de sitges sous Ie patriarcat de Nicolas 111 ; le litulaice de Léontopolis en particulier regul Je siege «'Areadiopolis+, dont a stait par conséquent Le probde, Ile facile de comprendee fa raison pour laquelle Varehcvéque de Léontopelis en Isauric était czodttow, prive do son sige, on ee dabul da T qui lait troubié en particulier par les atiaques das Tures Ln lettre de Niostas est- done alresste irés probablement A col urchovégue, ui, fayant lea régions infostéea de LoS Sanaverem, «La tine semésastinae de piedros dans Aocimonte nyasntine», daha ehos remy (01), pp. 64 2 Mil Beds, 14,39; PG. 148, 1107 A. Pusastn, Boies maneutres (de Constantinople, p48 2 Bo Crane 2 $182 OOO a nerropvertor ‘tar, tga on compensation ton sigh etd re ee tinnce, pra econsatiopls, Bien ues ‘nioence absolue, cost un indice (quill m= comporte pes une ui vient Ehronologique apprécisble 4 fuuteoa qui font vivre NicéLas oprés 1080. Les opuscules que j'intitule ntont pas une date bien defn traditional; mais eeli ve rédaclion. La placidite du ton dévole un certain amare valoppeament, ‘Aaignement de la polémique ela forme du déy évoque un genre de cont Ghovnis ces wuvres & la période assex tardive do la vie de Nicétas, od il lat devenu Toracle, sinon higoumbne, ay Stondioe oni its un you longuement sees goon ac wing ce est Pv sane or sole venta sty cont stout pur elite ae na es et faire ressortir te mx esntoven ds apo ob 208 tobe qui ls rath cae a eae Dépoque 06 torent composés ecs opuscul pouvons cllirmer avec de bonnes Btuthatos a atteint les limites de ca vie, dens uno viel avancte, vers 1000. Sajouter & tous Tes propo de on ai it eussh que son taité est une ences spirituolles. Ainsi je catta~ I, QUESTIONS DOCTRINALES _Aprés catte mize au point de la chronologie, nous pouvons donner une vue densemble sur les questions doetrinales, Gomme les divers opuscules formont. des unités indépen- antes, méme dans la trilogio, sl no sera pas euperfia de Jos analyser suezinetement avant de dégager les themes principewx traités par Nioétas en rapport avec le mauve ment Uiologique de son époque 1, Analyse dos traitSs Te Uealé De ame 9 pour but de montter comment Thorne est etd 4 Yimage ob a le eotsomblanco da Dicw ct comment il atleint si destinge étomelle grace A Ia constitution de sou dine 11 cébate por vn tablonu do La eriation, 08 los anges, faésluresinteligentes pares, apparattent les premiers (oh. 1), avout les ex€alures composées Pune matitre préexistante consistant dens lee quatro éléments eénéraax fies Cvs mative (ch. 2). Lihomme, erde en dernier lew, ‘le fis corps eb ine, partieiyant,a esprit et Ala matibre, evict médialeur 2b roi ds la ergotion (ch. 3). Daas ce wood ce eréation appara intantion dé Diou (ch. 4), cor In partie noble ot Yon distingue ‘ame intlligerte, le nows, ‘logos, oto Pimagect ia essemblance des tris personnes Aivins en, 8) NictLas examine alors lex pofasances naturelles de ime, Yrs vortus cardinals, of iI voit une symélce aver les De ane QUESTIONS DOCTRINALES a INTRODUCTION uate soments (2h, €), Blauk donne Ta nature compost eign tes ee par min te ase noble, ante ch 2 Lo gourd Fn6 Dati non iter cate double apparenenze 1 on ene on aii os ne end le aun 3 Ln ene pe be bel Ae sre i Oo a In elt, Paostie cil infu pet ata ose of hace et Fee ee aera (oh) La marke de i 1 shoe aie ota et ol : contre A ett (nh Lous ot 20 il senatons 7a ai Pane doko of devon do ae ine eb bestiale (eh. 10). Le retour & la] 1, doe conmanieent Le traité Die pordic sintitale on ria rapt Cet une expction ymbotique da pated, L'Bden bistrgue ne nous eo Taco ute et at Semnt. Mais nove sormcteplacse EE comneade vcble comme enon parade al nour devon the poadi ontencoreGowbte tt pa to onvieage ole Sonne senblo sol comme Inefighle. (aircon Le pera sensible ts aeration ents, ol comer plition tes tne nous eamine ou erate, Lares HE Dieu, Farbre de ln connaissance la natured Pomme, Ie purdo du parade ot corde per le ennoieonee dob be Paradis i assure Te controle des uh ass riage, inhury fan trouble par les sens indiscela alive le mal (eh. 1), oetitude slopére gris 8 la pra Sivins ef & Vasesse qui nous preci co a Ghres on tnt qu'étres et rétablissent. I'am en son fonder naturel (ch, 1). este & voir quelle est a (Cast surtout le paradis intelligible ul inbéresse NicsLas (dopuis le ch. 2 jusqu'a la fin), La nature intelligible de FPhommo, véritablo «grand monde » dane Is microcosms qu’sst le yonde sensible, est 12 monde on Dien a cnss le ards intelligible avee ses plantes : T'Bsprit, arbre de vie, el la sonsation ou fruit doable (ch. 2). Le sensation produit en sift plaisir et douleur et L'arhee de le connis- since Ia avmbelise, parce que la sensation satisait la nature 4 donne plaist, ou bien dépasse le besoin naburel eb pro- vvoque le doulodr (eh, 3). Tel est le gens symbotiqne da commaniement Tait & Adam, de manger eb de ae pas manger (ch. 4}, ear Ta partie raisonnable de Phomme peut manger de tout erbre, mais les facultés non roisormables sont expasées & trouver In douleur dans leur recherche du plaisir (ch. 5. Nietias entre alors plus profendément dans Te sujel en tomparant le pacadis 4 le «philosophie pratiquen, dont les Dories sont Fhumilaé ob Ie ehavite (oh, 5). Pui it montre, Par des applications & Uhishoive de la Uhéotogie, comment lee dispositions de me par rapport & Varhe de La connais- since sont Iiges 4 lo puraté de In dooizime (ch. 7). Enfin les deux partes cv paradis de la philosophie pratique, scone svt poabeae 5 me ree Ge Chore apres 3a chute fa 1 sh loss wince 9 teat em pres das le a Seetapes um lem cut er espemante Ls orien de ee QUESTIONS HOCTRINALES ‘ fndiquent 12 véciteblo vole pour redieigax qul ext on nous (ch 8) pe a nuscarenie 10 tat est précélé dune Lettre Peponse; Index dea chapltzars 1 SRE ol Col dl can en Dee Stu ote feos ot Cha one “a a méme les hommes et les anges sont a Ith omen Ia en ne ae pure que celle cen haut (eh. 1}. Pour prs slbe identilé as hrhiay Nidan eco see Canine ba oa oa a a at te phe di oie siérarchique (ch. 2}. Puis, toujours d’ey se Duyis ea beri te ii a dg ates ue ste Sinus Pyare age (ch 8 Ras irrcponlail an tans esac op ee = hi bi + mélropolites, séraphins-archevés ee ch. 4) jt pte Hoan et tes ear Ls deni Tonge digs. Part Texstee ftir, ene pou eae er tees es sch ns henry co tr fev pn ant Snap erica sn pon Ep ae ent inde is ops hs dente ie jations-evéques, vertue-prétres, orl prnspauts sonstiaans srcioentliienys opie Be Lieu ble abe i cstds nous amnilité ob chavité, atieindre le roysume oox persoanagee ont expr Int Thetres emne=84 opinion sur ees deux traités. be DI src ue antag doris ere, Mla 7a, aise ene margin pate etme, OM PS oh lator dy dant noun ne coma 1 DeMtS inet ene ge stn 2 a pus el oh Be ter Fore antatpe ou Pecorala 1g préombule pour exkarter: le Satures quiaveo upe purification ‘pond Ja question wet pos compre Tellee 5, Apes vn font sophiste & aaborler los epyenable de Viotelligence, Nicéta: omernant le Tiew des anges; HL ne fa callin craprés Ie engage Ge 1a sensation: Late 6, un dcurime objsetion de Grégoire porte au cpa a ak padi, Niélas amet qu le 3! Fo ser oe coupions verses sania exelut prison oe rai trresie, ers pour Adam, vbsiht 12 Christ sare Sam few, oorame Te prouve MBenture, ot GAESSSIE Pepin de coun a ratendent @ te tion de la béatitude est, an paradic rensible mitre ré rence moins st 2, Tees idden ot le temps mauret Te mouvernent théologique de I'époque examen des indices el {Ue premiéne constatation simpot ta phlosopble angie que la speculation propremel profongée durant Loal nonce cosh eee prc re! scl ob ma Peta, a pnp, det Pos daa pl 2 oa ie mprsalant Por eueylopsigue Peon & re ——— —s—“_C ayrRoDuGTION 2 io yo de savoir si les ta question at aux seit se nti sae iene ro an ci on od ho latcs, surtout quand il voyat Tar oes re 5 Scena ne, SEEDER Py av doors» Hoe glace nouvel action des len fe assez ioportanle scion ¢ oes aoe partis de Ta fo In distinc dda sacrement eb sujets principe de Ped Jeo 308 Prop wits du Studi soalever 1a 18 pow Lesssigemen de Nour 7 Nicatas et 8¥989 oyien consi itueraily si NOW Taateor ce ba Vio de Syrdon, wx apport post dee QUESTIONS DOGTRINALES * importante pour Ia ponsée. ce son yvhaios. pathy ‘ymion eat eerles une pononnalité de premier planet gq domine de beaucoup son eatourege, mais il est dil dlévalver tout oo que lai doit Niestas, puisque la plupart do tes cures sont nites. Dans les pastages paral de Symon que j'ai contrélés, on ne trouve pas deroncontres ‘erbale fappantos ni de citations textacles. Par exemple dans les Hihiquest, Syrnfon develope les thames de Tamme, di pavadis, dela cxéaion Adam, du paralile Bve-Mari, dela lerme nouvelle ot des cioux noaveauy, del achwoment du monde d’en haut dans le Christ, de a ciserstion dans Ja recherche des jugements de Dieu! antant de themes que Nictias reprend 8 0a lour, mantront ainsi qu'il seat insprsgré de Ie doctrina du maitre, Gependant Nicétas ne cile jamais nows mnent Syragon dans lee opuseules que nous svone sous lea yous. On peut -supposae quo, ans cge couvres Lardivas, Nieélas ne se donne pas lr peine de cller Lextuellement. Mais cela caison ne sulbt pas. Lin réalité influence de Syméon ne semble pat voir asfoctS Ta formation intellestuslle proprement dite de Nioslas 10 y a gagné sans doute cette Lendance & ne voir Ie monde que d'un point de yue mystique, mais il doit ea formation & Monecignement de eon écale monestique du Stoudios. cont, Ins Iegons. étaient. eonstituces par Is doctrine tzaditionnelle des Pixes, Le seul point ol se ecennait Vioflwenee direete do Syméon eet le possoge Capital du Traits de fa hitrarehie oa Nicélas résume wine des théses les plas relentissantes, eb aussi la moins sire 4x Nouyeou Théologion. 1 s'agit do la participation des apirituels aox grdens do J hierarchic ; les moines, sis ont regu ['ispril el kn connaissance, sont & égalité avec les févequoa qui ont reeu la seule iinposition des mains mais alont pas accede 8 Ja sagosse do I Beprit. Le plus stonnant, 2. Vepresio we rane daus te ie de Spin, 49, OF Ps Tot, MAR ites Ces. Ad? entalogue «Aas tts. INTRODUCTION ‘QUESTIONS DocrAINAL.RS s % u pourrait svlovor corteinesinlerpeétations personaelles de divers possages de I'eriture ot parlois Ia négigonce fu sens propre et a désinvolhure des citations je ne Teliendrot comme exceple que Te parti assez nouveau que icétes a tiré de Denys. Jono veux pas exagérer son oviginalité, car ila bien pu trouver Pie du parallisme ties deus hidrarchios obee Srméon pout-ctre ow lout sim plement dans Uembionoe. Ainsi le patrazcho d’Antioshe ‘Axapins (978-898) regoik une Tei de som confrére lie @Alexendre qui disait : «Les degrés du sacerdoce ont été onstituis & Minstar do le idrarebio dos anges et oar festemblent ° chayue ordre dange reste 8 s4 place ob no wes yas aun aulze',» Mais a fond, Nicélas chevehe & couvrit de Feuionté do Deoys un syalbme tout persone Outre que sa deseription deta higrachie ne rete nulle- tasal colle de Vunivers dioaysion oi Ia tind initiation (Gviquee, prdtree, minictres) soresag0nd & une triads aintiés (moines, pauple saint, pars), 'idee do Posimi- lation parfait aux anges contredit- te prineipe ce ta ‘ransmition hiérarhique lnc découle pas nésssairmeat du mystire de f'union des deux matures dons lo Christ; Gest ime considération mystique et-nom un dogme ie manuel de Ponstigneaent théslogique eat surtout Damascéne. Le Trailé de Vane of du paradis o3t conaitus ovr les deux tiers des exiraits de eet autour, Ua. detail oni & quel point il tat dovonu Pespresion quae itpersonnolle do pensée théologique ; olore que lesyncello Nast reqrche Sutin de sonteste Dantas hoi réplique en disant qu'il xb pasfaiemeat.d'accord vee ai et donne ime niforoneos ore postage ieriming est Matgré cos xéconanens qui fvosven tee courants de ln poosée vivente & son tans, sot courant pilosophique aut ele xsi aan eet impetique quiFentrsine quslgue peu, PEW i tas rete sovnemanent traditional, Gest uo de Noite jos de In epecviation Uncologique byzenln iota picts 8 Cantar o 2 Vnsegnoment tris Sean erga interprléc. Niclas le clare seen Pao ul dune ls ttre A Grégoire, & AUIamAe men eet gareourons Lo Dieeoure conte les Iuil Manuel uvane 8 cbs ligne non seulement 1s & aoa nee gue comparts ue discussion avec les JA oe un nompro constr de tenes crilaraees uae we Peplobe presque mechinatemen, pat alex aoe sje do Vast hyrantin, on @ rerargué, qh sa ae eas, ees tongues de Pana a ne nuit pas nécessairemont a lori le rmdime Nieétas aborde Revita eninge et tad 13s Hatigon de Pert bycnlon, Pacis, 1969, pp, 199405 + sur Te fae liege Hele psatare year B. 8705 alepts fo conten, fe gatstvehe veut panera Beat vagy an degre & Faun on quant Som eecht pour lo fou portrails des saints, palit ni aw pittoresquct, ve los Doves aver son Uempéraroent propre tech, Drei, atau dart ani, pp. 372980, to, P. Mies