Vous êtes sur la page 1sur 3

Chapitre 10 – LA COOPÉRATION INTERENTREPRISE

I – LES ACCORDS DE COOPÉRATION
1. Expliquez ce que sont des accords de coopération.
2. Quels sont les différents types d’accord de coopération ?
3. Définissez la « sous-traitance ». Distinguez et définissez les deux types de soustraitance.
4. Comment un fabricant peut-il mettre en place un réseau de distribution ?
5. Définissez la « concession ».
6. Expliquez la notion de « concession exclusive de vente ».
7. Définissez et expliquez la notion de « franchise ».
II – LES STRUCTURES DE COOPÉRATION
8. Qu’est-ce qu’une structure de coopération ?
9. Quelles sont les formes juridiques possibles ?
10. Expliquez la notion de « Groupement d’Intérêt Économique »
11. Expliquez la notion de « Groupement Européen d’Intérêt Économique »
12. Expliquez la notion de « Société par action simplifiée »
13. Comparez les différentes structures :
SA
SAS
GIE
Personnalité
juridique
Nombre
d’associés ou
membres
Capital minimum
Mode
d’administration

Responsabilité
des associés
Fiscalité

GEIE

3) La sous-traitance : un entrepreneur. 4) Un fabricant peut mettre en place un réseau de distribution en ouvrant des succursales ou des filiales. et les contrats de distribution (la concession et la franchise). enseignes. 9) Les formes juridiques possibles sont le Groupement d’Intérêt Économique. Chaque entreprise conserve son autonomie juridique. non-divulgation du savoir-faire…) II LES STRUCTURES DE COOPÉRATION 8) Les structures de coopération prennent forme lorsque plusieurs entreprises décident de créer en commun une entité juridique spécifique pour réaliser un projet. appelé concédant. noms commerciaux. en échange d’une compensation financière. le droit d’exploiter une franchise (ensemble de droits de propriété industrielle et intellectuelle concernant des marques. usage de l’enseigne). 6) Dans un contrat de concession exclusive de vente. 7) La franchise est un accord par lequel une entreprise. tout ou partie de l’exécution d’un contrat d’entreprise. le franchiseur. Les accords sont régis par le droit des contrats. En échange le franchisé doit payer le prix (droit d’entrée + redevance périodique) de tous les services fournis par le franchiseur. le Groupement Européen d’Intérêt Économique et la Société par actions simplifiée (SAS) .CORRECTION Chapitre 10 – LA COOPÉRATION INTERENTREPRISE I LES ACCORDS DE COOPÉRATION 1) Les accords de coopération sont passés par des entreprises qui décident de devenir des partenaires économiques. Il doit aussi se conformer aux instructions données par le franchiseur (méthodes de vente et de gestion. 2) Les différents types d’accord de coopération sont : la sous-traitance (industrielle et de marché). appelé donneur d’ordre. Ils doivent respecter la réglementation sur le droit de la concurrence. clauses de non-concurrence dans le réseau. appelé concessionnaire s’engage à distribuer les produits d’un autre commerçant ou d’un industriel. Un maître d’ouvrage (représentant du client final) va passer un 1er contrat avec l’entrepreneur principal qui va lui-même passer un 2ème contrat avec un Sous-traitant. Il doit également approvisionner le revendeur et lui fournir une assistance technique (conseils. accorde à une autre. savoir-faire ou brevets destinés à être exploités pour la revente de produits à des utilisateurs finals). confie à une autre entreprise appelée sous-traitant. droits d’auteurs. dessins et modèles. La sous-traitance de marché : repose sur 2 contrats. pendant une période et sur un territoire déterminés dans des conditions d’exclusivité strictement définies. Il peut aussi utiliser les services d’un commerçant indépendant auquel il est lié par contrat. La sous-traitance industrielle : elle repose sur un seul contrat = le donneur d’ordre confie la fabrication de tout ou partie du produit à un sous-traitant. L’entrepreneur principal devient alors le donneur d’ordre. des concurrents ou des clients. le fournisseur s’engage à ne pas vendre les produits faisant l’objet du contrat à un autre revendeur dans la zone concernée par l’exclusivité. contrôles…) et commerciale (publicité. 5) La concession est un contrat par lequel un commerçant. Ils peuvent être conclu avec des fournisseurs. le franchisé.

Président et Directeur Général  Soit directoire avec conseil de surveillance Responsabilité Limitée aux des associés apports Fiscalité Impôt sur les société SAS Oui GIE Oui 1 associé 2 membres minimum 37 000 € Pas de capital exigé GEIE Oui 2 membres (des pays de l’Union européenne) Pas de capital exigé Président + selon Administrateurs Gérance. C’est une société fermée qui ne peut pas faire appel à l’épargne publique et pour laquelle la négociation des actions peut être très restreinte voire supprimée. Il réunit les moyens exploités en commun dans le but de diminuer les coûts. Il permet la collaboration entre les entreprises de nationalités différentes 12) La SAS est plus souple qu’une SA classique. 11) La GEIE est une structure entre 2 ou plus membres de l’Union européenne.10) Le GIE a pour objet de développer l’activité économique de ses membres mais pas de réaliser des bénéfices pour lui-même. La dissolution intervient au terme et dans les conditions prévues par les statuts ou sur décision de justice. Elle est fondée sur l’intuitu personnae et la liberté contractuelle. Les membres sont responsables du passif. Il peut être constitué sans capital et sans apport par deux membres ou plus (personnes physiques ou morales). Les règles de fonctionnement sont prévues librement par les statuts. 13) Comparaison des différentes structures SA Oui Personnalité juridique Nombre 7 associés d’associés ou minimum membres Capital minimum 37 000 € Mode  Soit conseil d’administration d’administration. Il fonctionne comme le GIE. collège les statuts + selon les statuts des membres+ selon les statuts Limitée aux apports Impôt sur les société Indéfinie et solidaire Imposition au niveau des membres Indéfinie et solidaire Imposition au niveau des membres .