Vous êtes sur la page 1sur 83

Loi de finances 2016

Les nouvelles dispositions fiscales et douanières

Animé par Réda Benjelloun
Expert comptable - Commissaire aux comptes
Fiscaliste d’entreprise - Maître de conférences

2

Sommaire











Mesures propres à l’Impôt sur les Sociétés (IS)
Mesures propres à l’Impôt sur les Revenus (IR)
Mesures propres à la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
Mesures propres aux droits d’enregistrements (DE)
Mesures communes à l’IS, la TVA et les DE
Dispositions diverses
Dispositions relatives aux sanctions fiscales
Dispositions relatives aux procédures de contrôle fiscal
Mesure propre à la Contribution de Solidarité Sociale (CSS)
Dispositions relatives aux taxes intérieures de consommation
Autres mesures
Dispositions relatives au code des douanes et impôts indirects

3

 Consécration de l’application de l’abattement de 100% aux dividendes perçus et
de l’exonération des plus-values sur cession de valeurs mobilières pour certains
organismes.
 Clarification du mode de calcul de l’exonération de la RAS sur dividendes
distribuées par les holdings offshore
 Instauration d’un nouveau barème d’imposition
 Clarification de la rédaction relative aux acomptes
 Suppression de l’imputation de la cotisation minimale

4

IS: Consécration de l’application de l’abattement de 100% des
dividendes et PV sur cession de VM par certains organismes

Il rappelé que la LF 2010 avait exclu de l’abattement de 100% des dividendes perçus et de
l’exonération des plus-values sur cession de valeurs mobilières, toutes les personnes visées à
l’article 6-I du CGI bénéficiant de l’exonération de l’IS.

La note circulaire n° 718 de la LF 2010 avait prévu le maintien de ces avantages à certains
organismes dont l’activité principale consiste à percevoir ces produits.

La LdF 2016 vise la consécration de la position doctrinale retenue par la NC 718 précitée, en ce
qui concerne les sociétés non résidentes, la BID, la BAD, la SFI, l’Agence Bayt Mal Al Quods
Acharif, les OPCVM, les FPCT, les OPCR et la Fondation Lalla Salma de prévention et traitement
des cancers.

Nouvelle disposition (LdF 2016) La partie exonérée de l’IS retenu à la source en matière des dividendes distribués par les holdings offshore à leurs actionnaires est calculée au prorata des bénéfices correspondant à l’activité éligible à l’impôt forfaitaire Réf. Juridique: Article 6-I-C-1° du CGI Date d’effet: Exercices ouverts à partir du 1er janvier 2016 .5 IS: Clarification du mode de calcul de l’exonération de la RAS sur dividendes distribuées par les holdings offshore Anciennes dispositions La partie exonérée de l’IS retenu à la source en matière des dividendes distribués par les holdings offshore à leurs actionnaires est calculée au prorata du chiffre d’affaires correspondant aux prestations de services exonérées (loi 58 – 90). ces holdings ne sont pas exonérés mais soumis à une imposition forfaitaire (articles 6 et 19 du CGI). Cependant.

000 10% De 300.001 à 5. abrogé par la LdF 2016) Nouvelle disposition (LdF 2016) Bénéfice net Taux Inférieur ou égal à 300.000 30% Au-delà de 5.000 31% Réf.000.000 Dhs: 10% (Article 19-II-B.000.001 à 1.000.000 20% De 1.000. Juridique: Article 19-I-A du CGI Date d’effet: Exercices ouverts à partir du 1er janvier 2016 .6 IS: Instauration d’un nouveau barème d’imposition Anciennes dispositions  Taux d’IS de droit commun : 30%  Taux d’IS pour les sociétés réalisant un bénéfice inférieur à 300.

Juridique: Article 170-III du CGI .  Il est précisé que les acomptes dus au titre de l’exercice en cours soit déterminés d’après l’impôt ou la cotisation minimale qui auraient été dus en appliquant les taux d’imposition en vigueur au titre de l’exercice en cours. l’exercice de référence est le dernier exercice au titre duquel ces exonérations ont été appliquées.  Les acomptes dus au titre de l’exercice en cours sont déterminés actuellement d’après l’impôt ou la cotisation minimale qui auraient été dus en l’absence de toute exonération. Réf.  Cette rédaction implique le calcul des acomptes au taux plein même pour les entreprises passant de l’exonération totale au taux réduit.7 IS-Clarification de la rédaction relative aux acomptes  Concernant les sociétés exonérées temporairement de la cotisation minimale ainsi que les sociétés exonérées en totalité de l’IS.

Juridique: Article 144-I-E du CGI Date d’effet: exercices ouverts à compter du 1er janvier 2016 . La dénomination de l’article a été changée de « imputation de la cotisation minimale » à « régularisation de la cotisation » et ne concerne plus que la cotisation minimale en matière d’IR sur revenus professionnels et/ou agricoles. A défaut. L’imputation de la cotisation minimale a été supprimée au niveau de l’IS. Réf. sont imputées sur le montant de l’impôt qui excède celui de la cotisation minimale exigible au titre de l’exercice suivant.8 IS: Suppression de l’imputation de la cotisation minimale Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) La cotisation minimale acquittée au titre d’un exercice déficitaire ainsi que la partie de la cotisation qui excède le montant de l’impôt acquitté au titre d’un exercice donné. l’excédent est utilisable sur les trois exercices suivants.

9  Suppression de l’imputation du crédit de la cotisation minimale sur les exercices suivants  prolongement du délai de dépôt de la déclaration annuelle du revenu global  Dispense de la déclaration annuelle du revenu global  Changement du mode de recouvrement pour certains contribuables  Relèvement de la période de vacance pour bénéficier de l’exonération de l’IR sur les profits fonciers  Suppression des dispositions relatives au bénéfice de la déduction des intérêts de prêt dans le cadre de l’indivision  Extension de l’abattement de 40% aux revenus fonciers des propriétés agricoles .

la différence reste acquise au Trésor. lorsque la fraction du montant de l’impôt sur le revenu correspondant au revenu professionnel et/ou agricole par rapport au revenu global imposable du contribuable s’avère inférieure au montant de la cotisation minimale.10 IR: Suppression de l’imputation du crédit de la cotisation minimale sur les exercices suivants Anciennes dispositions Même règles de l’IS en matière d’imputation de l’excédent de la CM sur l’IR sur les trois exercices suivants. Nouvelles dispositions (LdF 2016) L’imputation de L’excédent de la CM sur l’IR sur les trois exercices suivants a été supprimée. Réf. Juridique: Article 144-I-E du CGI Date d’effet: exercices ouverts à compter du 1er janvier 2016 . La cotisation minimale est imputable sur le montant de l’impôt sur le revenu. Toutefois.

Pour les titulaires de revenus professionnels déterminés selon le régime du résultat net réel (RNR) ou celui du régime net simplifié (RNS).11 IR: prolongement du délai de dépôt de la déclaration annuelle du revenu global Anciennes dispositions Nouvelle disposition (LdF 2016) Pour les titulaires de revenus professionnels déterminés selon le régime du résultat net réel (RNR) ou celui du régime net simplifié (RNS). Juridique: Article 82-I du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 . la déclaration annuelle du revenu global est à déposer avant le 1er avril de chaque année. ce délai a été prolongé jusqu’au 1er mai de chaque année. Réf.

12 IR: Dispense de la déclaration annuelle du revenu global  Les contribuables disposant uniquement de revenus professionnels déterminés selon le régime forfaitaire et imposés sur la base du bénéfice minimum et dont le montant de l’impôt émis est inférieur ou égal à 5. la dispense n’est accordée qu’à la deuxième année après celle de début d’activité.  La dispense s’applique à partir de l’année suivant celle au cours de laquelle l’impôt est émis.000 Dhs sont dispensés de la déclaration annuelle du revenu global. Réf. 42 CGI • A défaut. le contribuable est tenu de souscrire la déclaration avant le 1er mai de l’année suivante. • Le bénéfice forfaitaire résultant de l’activité est inférieur au bénéfice minimum prévu à l’art.  Pour les nouveaux contribuables. Juridique: Article 86-4° du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .  La dispense reste applicable tant que: • Le contribuable exerce la même activité.

Juridique: Article 173-I du CGI Date d’effet: Déclarations de revenus à déposer à compter du 1er janvier 2016 forfaitaire . les contribuables Nouvelle disposition (LdF 2016) disposant de revenus professionnels et/ou agricoles sont imposés. Réf.13 IR: Changement du mode de recouvrement pour certains contribuables Anciennes dispositions Actuellement. à l’IR. par voie de rôle suite à la souscription de leur déclaration de revenu global. visés par l’obligation de télédéclaration et télépaiement sont tenus de verser spontanément l’impôt qui leur est dû auprès de l’administration fiscale. y compris les contribuables exerçant des professions libérales. Les contribuables dont le revenu professionnel et/ou agricole est déterminé selon le régime net réel (RNR) ou celui du résultat net simplifié (RNS). y compris les contribuables exerçant des professions libérales fixées par le décret n° 2-15-97 du 31 mars 2015 et qui sont tenus de télé déclarer et de télé payer. NB: L’impôt dû par les contribuables dont le revenu professionnel est déterminé selon le régime demeure recouvré par voie de rôle.

une période de 6 mois à compter de la date de la vacance du logement est accordée au contribuable pour la réalisation de l’opération de cession. cession de logement destiné à titre d’habitation principale occupé à titre d’habitation principale depuis au moins 6 ans au jour de ladite cession. Juridique: Article 63-II-B du CGI Date d’effet: Cessions réalisées à compter du 1er janvier 2016 . Réf.14 IR: Relèvement de la période de vacance pour bénéficier de l’exonération de l’IR sur les profits fonciers Anciennes dispositions Nouvelle disposition (LdF 2016) Les dispositions de l’article 63 du CGI prévoient Le délai de vacance est augmenté de 6 mois à une l’exonération de l’IR au titre du profit résultant de la année. Toutefois.

dans la limite de 10% du revenu global imposable.II du CGI prévoient la déductibilité du montant des intérêts ou du montant de la rémunération convenue Cette mesure est abrogée Cette mesure permet ainsi la déductibilité totale d’avance. de leur revenu global imposable que 50% des intérêts. Réf. Ainsi. dans la limite de 10%. même si la totalité du crédit est à la charge d’un seul contribuable. à concurrence de sa quotepart dans la totalité du prêt pour l’acquisition de son l’habitation principale. pour desdits intérêts par le contribuable ayant contracté chaque co-indivisaire. les dispositions de l’article 28. habitation principale. Juridique: Article 28-II du CGI Date d’effet: Intérêts des prêts versés à compter du 1er janvier 2016 . ces derniers ne peuvent déduire. lorsque deux contribuables ayant contracté un crédit pour l’acquisition ou la construction d’un logement destiné à l’habitation principale dans le cadre de l’indivision à hauteur de 50% chacun.15 IR: Suppression des dispositions relatives au bénéfice de la déduction des intérêts de prêt dans le cadre de l’indivision Anciennes dispositions Nouvelle disposition (LdF 2016) En cas d’acquisition de logements dans le cadre de l’indivision.

Nouvelle disposition (LdF 2016) L’abattement de 40% est étendu aux revenus provenant de la location des propriétés agricoles Toutefois. les revenus provenant de la location des propriétés agricoles y compris les constructions et le matériel fixes et mobiles y attachés sont imposables sans le bénéfice de l’abattement précité. bénéficient de l’abattement de 40% pour la détermination de la base imposable. Juridique: Article 64-III du CGI Date d’effet: Revenus fonciers acquis à compter du 1er janvier 2016 . Réf. les revenus provenant de la location des immeubles bâtis et non bâtis et des constructions de toute nature.16 IR: Extension de l’abattement de 40% aux revenus fonciers des propriétés agricoles Anciennes dispositions Actuellement.

17       Remboursement de la TVA sur les biens d’investissement Récupération de la TVA non apparente concernant le secteur de l’agroalimentaire Suppression de l’accord préalable pour la détermination du prorata Procédures de recouvrement d’office pour non respect des conditions d’exonération de la TVA du logement social Mesures relatives au transport ferroviaire TVA: Changement du taux d’imposition .

peuvent bénéficier du remboursement de la TVA au titre des biens d’investissement à l’exception du matériel et mobilier de bureau et véhicules dits de tourisme.18 TVA: Remboursement de la TVA sur les biens d’investissement  Les assujettis à la TVA bénéficiant du droit de déduction. Réf. au cours du mois suivant le trimestre affichant le crédit de la taxe non imputable au titre des biens d’investissement.  Ouvre droit au remboursement la TVA grevant les factures d’achat dont le paiement est intervenu au cours du trimestre (délai de forclusion)  Les remboursements de crédit de taxe afférent aux biens d’investissement sont liquidés dans un délai de 30 jours à compter de la date de dépôt de la demande de remboursement. à l’exclusion des établissements et entreprises publics.  La demande de remboursement doit être déposée trimestriellement auprès du service local des impôts dont relève l’assujetti. Les contribuables sont tenus d’annuler le montant correspondant audit crédit de la déclaration mensuelle ou trimestrielle de TVA suivant le trimestre ayant dégagé le crédit de TVA donnant lieu à remboursement. dont les déclarations du chiffre d’affaires ont fait apparaitre un crédit de taxe non imputable. Juridique: Article 103-bis du CGI Date d’effet: Biens d’investissements acquis à partir du 1er janvier 2016 .  Le crédit demandé en remboursement ne doit pas faire l’objet d’imputation.

destinés à la production agroalimentaire vendue localement.  Le montant de la taxe non apparente est déterminé sur la base d’un pourcentage de récupération calculé par l’assujetti à partir des opérations de l’exercice précédent:  Ce pourcentage est appliqué au chiffre d’affaires du mois ou du trimestre de l’année suivante pour la détermination de la base imposable de la TVA non apparente.  Le taux appliqué à cette base est le même que celui appliqué aux produits agricoles transformés. fruits et légumes non transformés d’origine locale. Juridique: Article 125-ter du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 . la taxe non apparente portant sur le prix des achats des légumineuses.19 TVA: Récupération de la TVA non apparente concernant le secteur de l’agroalimentaire  Est déductible. Réf.

000 Dhs Ainsi. L’huile d’olive produit est.000 – 128.000 x 1.1) =45% La base de calcul de la TVA non apparente pour janvier 2016 est donc de: 80.000 Dhs • Ventes d’huiles alimentaire: 750.128.750 Dhs Le chiffre d’affaires pour janvier 2016 est de 80. imposable à la TVA au taux de 10%.000 x 45% = 36.000 x 10% = 3. les données sont les suivantes: • Achat d’olives: 500. Supposons qu’en 2015.600 Dhs . la TVA déductible non apparente sur les achats de l’entreprise est de: 36. par contre.750)/(750.000 Dhs HT Solution Le pourcentage de récupération: (500.000 Dhs HT • Variation de stocks d’olives: .20 TVA: Récupération de la TVA non apparente concernant le secteur de l’agroalimentaire Exemple    Une société qui produit l’huile d’olive achète les olives sans TVA.

21 TVA: Suppression de l’accord préalable pour la détermination du prorata Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) Lorsque des entreprises englobent des secteurs d’activité réglementés différemment au regard de la taxe sur la valeur ajoutée. la détermination du prorata annuel de déduction peut être effectuée distinctement pour chaque secteur après accord de l’administration fiscale. l’art. Lorsque des entreprises englobent des secteurs d’activité réglementés différemment au regard de la taxe sur la valeur ajoutée. NB: Pour l’application de cette mesure. Réf. 118 du CGI exige le tenue d’une comptabilité permettant de distinguer le chiffres d’affaires et les charges de chaque activité. Juridique: Article 104 du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 . la détermination du prorata annuel de déduction peut être effectuée distinctement pour chaque secteur après accord de l’administration fiscale.

par état de produit. en cas de défaut de présentation des documents justifiant l’habitation principale par l’acquéreur au terme de la 4ème année suivant la date d’acquisition Réf. La Ldf 2016 a instauré une procédure de recouvrement d’office. de l’avance de TVA. est versé au bénéfice de l’acquéreur dudit logement à titre d’habitation principale dans les conditions prévues à l’article93-I dudit CGI.22 TVA: Procédures de recouvrement d’office pour non respect des conditions d’exonération de la TVA du logement social Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) Le montant de la taxe sur la valeur ajoutée afférente au logement social exonéré en vertu de l’article 92-28° du CGI. Juridique: Article 93-I-3° du CGI .

(Article 123-47°) Réf. Les trains et matériel ferroviaires destinés au transport des voyageurs et de marchandises sont exonérés de la TVA à l’importation. Ces derniers sont imposables au taux de 20% à partir du 1er janvier 2016. sont imposés au taux de 14% La loi de finances 2016 a ajouté à l’alinéa 99-3° du même article une exclusion des opérations de transport ferroviaire. le transport de voyageurs et de marchandises.23 TVA: Mesures relatives au transport ferroviaire Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) D’après l’article 99-3°. y compris le transport ferroviaire. Juridique: Article 99-3° du CGI et 123-47° Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .

 Trois taux étaient appliquées à l’importation du maïs et de l’orge en fonction de leur destination (article 123-1° et 171-2°). Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .  Les opérations de démantèlement des avions sont exonérées avec droit à déduction (article 92-35°). Le taux de TVA appliqué désormais est de 10% quelque soit leur destination.  Les aéronefs d’une capacité supérieure à 100 places réservés au transport aérien ainsi que le matériel et les pièces de rechange destinés à la réparation de ces aéronefs sont exonérés en matière de la TVA à l’importation (article 123-46°).24 TVA: Changement du taux d’imposition  Les opérations d’échange de biens mobiliers d’occasion corrélatives à la vente d’un fond de commerce sont obligatoirement imposables à la TVA (article 98-8°).

25  Réduction de la base imposable de certains baux emphytéotiques  Limitation du taux réduit d’imposition de 4%  Suppression de l’attestation préalable de paiement des droits avant toute mutation ou cession d’un immeuble  Autres mesures .

des baux emphytéotiques et ceux dont la durée est illimitée est estimé à vingt (20) fois la rente ou le prix annuel. agricole ou de service. Juridique: Article 131-19° du CGI Date d’effet: actes conclus à partir du 1er janvier 2016 . la base imposable est déterminée par le montant des loyers d’une seule année. des baux à rentes perpétuelles de biens immeubles. Réf.26 DE: Réduction de la base imposable de certains baux emphytéotiques Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) Selon l’article 131-19.E. La Ldf 2016 a introduit une exception pour les baux emphytéotiques portant sur les terrains domaniaux destinés à la réalisation de projets d’investissement dans les secteurs industriel. la base imposable aux D. augmenté des charges.

à titre onéreux.1°) relatif au tarif réduit d’enregistrement de 4% pour l’acquisition de locaux construits et l’article 63-II-B relatif à l’exonération en matière d’IR sur le profit foncier des cessions d’immeubles occupés à titre d’habitation principale Réf.27 DE: Limitation du taux réduit d’imposition de 4% Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) L’acquisition. Le bénéfice de l’imposition au taux réduit (de 4%) applicable aux acquisitions de terrains sur lesquels des constructions seront édifiées est limitée à 5 fois la superficie couverte. est soumise à un taux d’enregistrement de 4%. professionnel ou administratif.F. Juridique: Article 133-F-2°du CGI Date d’effet: actes conclus à partir du 1er janvier 2016 . commercial. de terrains nus ou comportant des constructions destinées à être démolies et réservés à la réalisation d’opérations de lotissement ou de construction de locaux à usage d’habitation. sous réserve des conditions prévues par le CGI. NB: Cette limite de cinq (5) fois la superficie couverte est également prévue par l’article 133 (I.

28

DE: Suppression de l’attestation préalable de paiement des droits
avant toute mutation ou cession d’un immeuble
Anciennes dispositions

Nouvelles dispositions (LdF 2016)

Il est fait défense aux adouls, aux notaires et à
toute personne exerçant des fonctions
notariales, d’établir aucun titre emportant
mutation ou cession d’un immeuble sans s’être
fait présenter une attestation des services de
recouvrement justifiant du paiement des impôts
et taxes grevant ledit immeuble et se
rapportant à l’année de mutation ou de
cession et aux années antérieures.

La délivrance de l’attestation de paiement des
impôts et taxes préalablement à l’acte de
mutation ou de cession d’immeuble, n’est plus
obligatoire, sous réserve de la solidarité du
notaire, adoul ou toute personne exerçant des
fonctions notariales avec le contribuable pour
le paiement des impôts et taxes grevant
l’immeuble objet de la mutation se rapportant
à l’année de mutation ou de cession et aux
années antérieures.

Réf. Juridique: Article 139-IVdu CGI
Date d’effet: actes conclus à partir du 1er janvier 2016

29

DE: Autres mesures
 La Ldf a accordé l’exonération en matière de DE des opérations d’attribution de lots
réalisées conformément au Dahir n° 1-69-30 du 10 joumada I 1389 (25 juillet 1969) relatif
aux terres collectives situées dans le périmètre d’irrigation.

Réf. Juridique: Article 119-III-17°du CGI
Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016

30

 Octroi de l’exonération au titre de l’IS, de la TVA et des DE à la fondation Lalla
Salma de prévention et de traitement des cancers
 Mesures d’incitation à la bancarisation des transactions

31

Exonération de la fondation Lalla Salma de prévention et de
traitement des cancers
 Impôts sur les sociétés
 Art 6-30°: Exonération permanente en matière d’IS pour l’ensemble de ses activités ou
opérations et pour les revenus éventuels y afférents
 TVA
 Art 92-46°: Exonération de la TVA avec droit à déduction des biens, matériels,
marchandises et services acquis par la fondation ainsi que les prestations effectuées
par cette fondation
 Art 123-45°: Exonération de la TVA à l’importation des biens, matériels, marchandises
et services acquis par la fondation
 Droits d’enregistrement
 Art 129-10°: Exonération des DE des actes afférents à l’activité et aux opérations de la
fondation
Date d’effet: revenus, opérations, actes à partir du 1er janvier 2016

ou par compensation sous certaines conditions. Nouvelle disposition (LdF 2016) Ne sont déductibles du résultat fiscal que dans la limite de 10.000 Dhs et dont le règlement n’est pas justifié par chèque barré non endossable. Cette disposition s’applique également aux dotations aux amortissements des immobilisations acquises dans les conditions ci-dessus.000 Dhs par jour par fournisseur sans dépasser 100. Réf.E) dont le règlement n’est pas justifié par l’un des moyens de paiement cités ci-avant.32 IS: Mesures d’incitation à la bancarisation des transactions Anciennes dispositions Ne sont déductibles du résultat fiscal qu’à concurrence de 50% de leur montant. NB: Cette limitation continue à ne pas s’appliquer aux transactions concernant les animaux vivants et les produits agricoles non transformés. à l’exclusion des transactions effectuées entre commerçants. de matières et fournitures et des autres charges externes ainsi que les dotations aux amortissements relatives aux acquisitions d’immobilisations dont le montant facturé est égal ou supérieur 10. procédé électronique. les dépenses afférentes aux achats de marchandises. virement bancaire.000 Dhs par mois par fournisseur les dépenses afférentes aux charges visées à l’article 10 (I-A.B. moyen magnétique de paiement. Juridique: Article 11-II du CGI Date d’effet: Exercices ouverts à partir du 1er janvier 2016 . effet de commerce.

la TVA ayant grevé les achats de marchandises. procédé électronique. effet de commerce. NB: Cette limitation continue à ne pas s’appliquer aux transactions concernant les animaux vivants et les produits agricoles non transformés. ou par compensation sous certaines conditions. moyen magnétique de paiement.33 TVA: Mesures d’incitation à la bancarisation des transactions Anciennes dispositions N’est déductiblequ’à concurrence de 50% de son montant.000 Dhs par mois par fournisseur et dont le règlement n’est pas justifié par l’un des moyens de paiement cités ci-avant. virement bancaire. Nouvelle disposition (LdF 2016) N’est pas déductible la TVA ayant grevé les achats. Réf.000 Dhs par jour par fournisseur dans la limite de 100.000 Dhs et dont le règlement n’est pas justifié par chèque barré non endossable. travaux ou prestations de service dont le montant dépasse 10. de matières et fournitures et des autres charges externes ainsi que les dotations aux amortissements relatives aux acquisitions d’immobilisations dont le montant facturé est égal ou supérieur 10. Juridique: Article 106-II du CGI Date d’effet: Exercices ouverts à partir du 1er janvier 2016 .

34  Elargissement du régime spécifique applicable au Mourabaha au produit « Ijara Moutahia Bitamlik » .

est un bail par lequel la banque achète et loue les équipements / biens requis par le client pour un montant convenu et fournit une option au client d’acquérir le bien à la fin d’une période donnée. ou la location-achat.  L'option d'achat est obligatoire pour le client (locataire). .  Le contrat Ijara Mountahia Bitamlik peut conclure à ce que le bien soit transféré au locataire selon l’une des modalités suivantes:  Cadeau: transfert du titre de propriété sans contrepartie.  Le transfert de propriété juridique (vente) avant la fin de la durée du bail pour un prix équivalent aux versements restants.  Le transfert de propriété juridique (vente) à la fin du bail pour une contrepartie symbolique ou un autre montant spécifié dans le contrat de bail.35 Finance participative: Intégration de « Ijara Moutahia Bitamlik »  Ijara Moutahia Bitamlik.

36 « Ijara Moutahia Bitamlik » : dispositions au niveau de l’IR  En vue de l’acquisition ou la construction de logement à usage d’habitation principale. Réf. la marge locative dans le cadre du contrat « Ijara Mountahia Bitamlik » payé par les contribuables aux établissements de crédit et aux organismes assimilés est déductible dans la limité de 10% du revenu global imposable  En ce concerne les titulaires des revenus salariaux et assimilés.  Dans le cas où le logement acquis est un logement social. la déduction comprend le coût d’acquisition et la marge locative payée. la déduction est subordonnée à ce que le montant du coût d’acquisition et de la marge locative soient retenus et versés par l’employeur ou le débirentier aux organismes prêteurs. Juridique: Article 28-II et 59-V du CGI Date d’effet: coût d’acquisition et la marge locative versés à partir du 1er janvier 2016 .

37 « Ijara Moutahia Bitamlik » : dispositions au niveau de l’IR  Le profit réalisé sur cession d’un immeuble occupé à titre d’habitation principale depuis au moins 6 ans en tant que locataire dans le cadre d’un contrat d’« Ijara Moutahia Bitamlik » est exonéré de l’IR. en tant que locataire. est prise en compte pour le calcul de la période de 6 ans. Juridique: Article 63-II-B et 65-II du CGI Date d’effet: Cessions réalisées à compter du 1er janvier 2016 . Réf. le prix d’acquisition doit être augmenté de la marge locative. des frais d’acquisition et des dépenses d’investissement réalisés.  Pour déterminer le profit foncier suite à la cession d’un bien immobilier acquis par le biais d’ « Ijara Mountahia Bitamlik ».  En effet. La durée de vacance du logement avant sa cession ne peut excéder une année. la période d’occupation du dit bien.

 Les taux d’imposition à la TVA s’élèvent à :   10% pour les contrats Mourabaha (rémunération convenue d’avance) et les contrats d’Ijara Moutahia Bitamlik (marge locative) pour les acquisitions d’habitation personnelle effectuées par des personnes physiques 20% Pour les contrats d’Ijara Mountahia Bitamlik pour tout autre dessein autre que celui énuméré au point ci-de  Les établissements de crédit et les organismes assimilés peuvent acquérir le logement social exonéré de la TVA en vertu de l’article 92-I-28° pour leurs clients dans le cadre des contrats « Mourabaha » et « Ijara Mountahia Bitamlik ». Juridique: Article 96-8° et 99-2° du CGI et article 93-I-3° Date d’effet: coût d’acquisition et la marge locative versés à partir du 1er janvier 2016 . sous réserve de produire les documents requis pour l’établissement de ces contrats. Réf.38 « Ijara Moutahia Bitamlik » : dispositions au niveau de la TVA  Les opérations de financement réalisées dans le cadre des contrats « Mourabaha » et « Ijara Mountahia Bitamlik » sont obligatoirement imposables.

Juridique: Art 131-1° et 135-13° du CGI Date d’effet: coût d’acquisition et la marge locative versés à partir du 1er janvier 2016 . « mourabaha » ou « Ijara Montahia Bitamlik ». des immeubles ou des fonds de commerce. Ijara Mountahia Bitamlik ou crédit bail immobilier.  Les contrats par lesquels les établissements de crédit et organismes assimilés mettent à la disposition de leurs clients. dans le cadre des opérations de crédit-bail. Réf. en cas de recours. leurs résiliations en cours de location par consentement mutuel des parties. en cas de financement par crédit classique. ainsi que les cessions des biens précités au profit des preneurs et acquéreurs figurant dans les contrats précités sont imposés à un droit fixe de 200 Dhs.39 « Ijara Moutahia Bitamlik » : dispositions au niveau des DE  La Ldf 2016 a accordé le même régime aux contrats « Mourabaha » ou « Ijara Montahia Bitamlik » à savoir l’application des droits d’enregistrement une seule fois.  Ou par les établissements financiers. à la Mourabaha. sur la base du prix d’acquisition:  Pour les particuliers.

40  Modification du barème de taux pour la livraison à soi-même de construction d’habitation personnelle .

il faut entendre le logement indivisible ayant fait l’objet d’une autorisation de construire Tarif en Dhs/m² exonéré De 301 à 400 60 De 401 à 500 100 Au-delà de 500 150 Réf. Juridique: Article 275 du CGI Date d’effet: permis d’habiter délivré à partir du 1er janvier 2016 .41 CSS: Modification du barème de taux pour la livraison à soimême de construction d’habitation personnelle Anciennes dispositions La surface inférieur ou égale à 300 m²  exonérée Nouvelles dispositions (LdF 2016) Superficie couverte en m² Inférieur ou égal à 300 Au-delà de 300 m²  60 Dhs/m² NB: Par unité de logement.

42  Modalités de paiement .

 L’obligation de l’apposition de la vignette sur le pare-brise est supprimée Réf.261.262. Juridique: Art 179-III.263.265 et 266 du CGI Date d’effet: A partir du 1er janvier 2016 .264.43 TSAVA : Modalités de paiement  La Ldf 2016 permet désormais le paiement par voie électronique par l’intermédiaire des banques et autres intermédiaires.

44  Accélération de l’adoption des procédés de télédéclaration et du télépaiement  Condition d’effectivité pour la validité d’une pièce justificative de dépense  Conditions de forme des documents délivrés aux clients .

• • à compter du 1er janvier 2016. Réf. par les entreprises dont le CA est égal ou supérieur à 10 MDhs HT et les professions libérales réalisant un CA est égal ou supérieur à 1 MDhs HT à compter du 1er janvier 2017 par les entreprises dont le CA est égal ou supérieur 3 MDhs HT.45 Dispositions diverses: Accélération de l’adoption des procédés de télédéclaration et du télépaiement Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) Les déclarations doivent être souscrites par procédés électroniques auprès de l’Administration fiscale: La LdF 2016 exige qu’à partir du 1er janvier 2017 que Toutes les entreprises à l’exclusion de celles soumises à l’IR selon le régime forfaitaire seront soumises aux obligations de télédéclaration et télépaiement. Juridique: Article 155-I et 169-I du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2017 .

Juridique: Article 146 du CGI .46 Dispositions diverses: Condition d’effectivité pour la validité d’une pièce justificative de dépense Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) Tout achat de biens ou services effectué par un contribuable auprès d’un fournisseur soumis à la taxe professionnelle doit être justifié par une facture régulière ou toute autre pièce probante établie au nom de L’intéressé Tout achat de biens ou services effectué par un contribuable auprès d’un fournisseur soumis à la taxe professionnelle doit être réellement réalisé et doit être justifié par une facture régulière ou toute autre pièce probante établie au nom de L’intéressé Réf.

11-III du CGI) Réf.gov.ma/ICE/ Nb: l’absence du n° ICE sur la facture d’achat constitue une irrégularité de forme pouvant remettre en cause la déductibilité de la charge (art. les sociétés déjà créées devraient accéder au lien http://www. Pour obtenir leur ICE. ainsi que sur toutes les déclarations fiscales prévues par le CGI. factures et déclarations délivrés à partir du 1er janvier 2016 .ice. Juridique: Article 145-VII et VIII du CGI Date d’effet: documents.  Les contribuables sont tenus de mentionner l’identifiant commun de l’entreprise sur les factures ou les documents en tenant lieu qu’ils délivrent à leurs clients.47 Dispositions diverses: Conditions de forme des documents délivrés aux clients  Les contribuables n’ayant pas la qualité de commerçant doivent porter sur tous les documents délivrés à leurs clients ou à des tiers le numéro d’identification fiscale attribué par le service local des impôts ainsi que le numéro d’article d’imposition à la taxe professionnelle.

48  Sanctions pour défaut ou retard dans les dépôt des déclarations  Sanctions en cas de rectification de la base imposable  Sanctions pour paiement tardif des impôts. droits et taxes  Sanctions relatives à la télédéclaration et au télépaiement .

déclaration incomplète ou insuffisante. •défaut de dépôt ou dépôt hors délai des actes et conventions. •déclaration incomplète ou insuffisante . • 20% dans le cas d’imposition d’office pour défaut de dépôt de déclaration. une amende de 500 DH est appliqué même si les éléments manquants n’ont pas d’incidence sur la base de l’impôt ou son recouvrement Réf. du revenu global.49 Sanctions pour défaut ou retard dans les dépôt des déclarations Anciennes dispositions Une majoration de 15% est applicable en matière de déclaration du résultat fiscal. en cas de déclaration incomplète ou insuffisante. •dépôt de déclaration hors délai . donnant lieu au paiement de droits complémentaires. • 15% en cas de déclaration avec un retard dépassant 30 jours. des plus-values. des profits immobiliers. Toutefois. Juridique: Art. cette majoration n’est pas appliquée lorsque les éléments manquants n’ont pas d’incidence sur la base de l’impôt ou son recouvrement Nouvelles dispositions (LdF 2016) La Ldf a modifié cette majoration comme suit: • 5% dans le cas en cas de déclaration avec un retard ne dépassant pas 30 jours. • 5% en cas de dépôt de déclaration rectificative hors délai. 186-A et B du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 . du chiffre d’affaires et des actes et conventions dans les cas suivants: • imposition établie d’office pour défaut de dépôt de déclaration. Aussi .

Juridique: Art.116.50 Sanctions en cas de rectification de la base imposable Anciennes dispositions En cas de rectification de la base imposable au titre des impôts dus. • la TVA sur les opérations effectuées par les prestataires non résidents. Ce taux est de 30% pour les contribuables soumis à la TVA et à l’obligation de la retenue à source. 111. Nouvelles dispositions (LdF 2016) Ladite majoration a été augmenté à 20% sur les droits exigibles au titre d’une rectification de la base imposable.117. visés aux articles 110. • l’IR sur salaires et rentes viagères. •L’IR sur les produits bruts servis aux non résidents. une majoration de 15% calculée sur les droits exigibles de cette rectification est applicable. et 156 à 160 du CGI notamment: • La TVA sur les commissions allouées par les sociétés d’assurance à leurs courtiers. • La TVA sur les intérêts servis par les établissement de crédit pour leur compte ou pour le compte de tiers. • L’IR/IS sur le PPRF servis aux personnes physiques ou morales… Réf. 186-A et B du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .

•vente sans factures de manière répétitive . Ces manœuvres sont les suivantes: •délivrance ou production de factures fictives . par suite d’usage de manœuvres visées à l’article 192-I. Juridique: Art. •production d’écritures comptables fausses ou fictives . •soustraction ou destruction de pièces comptables légalement exigibles •dissimulation de tout ou partie de l’actif de la société ou augmentation •frauduleuse de son passif en vue d’organiser son insolvabilité Réf.51 Sanctions en cas de rectification de la base imposable (suite) Anciennes dispositions Le taux de majoration de 15% est porté à 100% quand la mauvaise foi du contribuable est établie Nouvelles dispositions (LdF 2016) Le taux de majoration de 15% est porté à 100% quand la mauvaise foi du contribuable est établie. 186-A et B du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .

droits et taxes Anciennes dispositions En cas de paiement tardif des impositions dues. Nouvelles dispositions (LdF 2016) La pénalité de 10% est : •de 5% si le paiement est effectué dans un délai de retard ne dépassant pas 30 jours •de 10% si le paiement est effectué dans un délai de retard dépassant pas 30 jours •de 20% pour le paiement tardif ou de la TVA et des droits retenus à la source visés aux articles 110. 111.116. une pénalité de 10% calculée sur la base des droits en principal est appliqué.52 Sanctions pour paiement tardif des impôts. et 156 à 160 du CGI .5% par mois ou fraction de mois supplémentaire est également appliquée. Une majoration de 5% pour le 1er mois et de 0. Réf.117. Juridique: Article 208 du CGI Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .

208 bis du CGI Date d’effet: A partir du 1er janvier 2016 .187 bis du CGI et art.  Une majoration de 1% est applicable sur les droits dus ou qui auraient été dus en l’absence d’exonération. Réf. • La majoration visée ci-dessus est recouvrée par voie de rôle sans procédure.000 Dhs. Juridique: Art. • La majoration visée ci-dessus est recouvrée par voie de rôle sans procédure. en cas de non respect des obligations de télépaiement • Le montant de la majoration précitée ne peut être inférieur à 1.000 Dhs.53 Sanctions relatives à la télédéclaration et au télépaiement  Une majoration de 1% est applicable sur les droits dus ou qui auraient été dus en l’absence d’exonération. en cas de non respect des obligations de télédéclaration • Le montant de la majoration précitée ne peut être inférieur à 1.

54  Dérogation aux règles de prescription  Procédure de dépôt de déclaration rectificative  Raccourcissement de la durée de vérification de comptabilité  Procédure de communication et d’échange d’informations  Renforcement des droits du contribuables  Simplification du recours devant les Commissions fiscales .

Juridique: Article 232-VIII-15° du CGI Date d’effet: A partir du 1er janvier 2016 .55 Dérogation aux règles de prescription  La Ldf 2016 a prévu le relèvement du délai de prescription de 4 ans à 10 ans pour permettre l’émission des droits dus ainsi que la pénalité et les majorations y afférentes. Réf. dont sont redevables les contribuables n’ayant pas déposé leurs déclarations. notamment les contribuables non identifiés fiscalement.

dans les formes prévues à l’article 219 du CGI.  Si le contribuable ne dépose pas la déclaration rectificative dans ce délai ou dépose une déclaration rectificative partielle.  La lettre de notification précitée doit préciser la nature des erreurs matérielles constatées par l’administration. elle invite le contribuable par lettre notifiée. la procédure est poursuivie selon la procédure de taxation d’office. à souscrire une déclaration rectificative dans un délai de 30 jours suivant la date de réception de ladite lettre. il doit déposer une déclaration rectificative dans le délai de 30 jours précité. Réf. Juridique: Article 221 bis du CGI Date d’effet: Déclarations rectificatives adressées aux contribuables partir du 1er janvier 2016 .  Si le contribuable accepte de rectifier les erreurs précitées.56 Procédure de dépôt de déclaration rectificative (cas n°1)  Lorsque l’administration constate des erreurs matérielles dans les déclarations souscrites.

ils sont invités par lettre notifiée.  Si le contribuable accepte de rectifier les erreurs précitées.  La lettre précitée doit préciser les motifs et la nature des insuffisances constatées dans la déclaration initiale. il doit déposer une déclaration rectificative dans le délai de 30 jours précité. Juridique: Article 221 bis du CGI Date d’effet: Déclarations rectificatives adressées aux contribuables partir du 1er janvier 2016 . à déposer des déclarations rectificatives selon le régime qui leur est applicable dans un délai 30 jours suivant la date de réception de ladite lettre.  Si le contribuable ne dépose pas la déclaration rectificative dans ce délai ou si l’administration estime que les rectifications introduites sont insuffisantes. la procédure est poursuivie selon la procédure de taxation d’office Réf.57 Procédure de dépôt de déclaration rectificative (cas n°2)  Lorsque l’administration constate que les chiffres d’affaires réalisés par les contribuables soumis à l’impôt sur le revenu selon le régime du bénéfice forfaitaire. du résultat net simplifié ou celui de l’auto-entrepreneur dépassent pendant deux années consécutives les limites prévues pour lesdits régimes.

Juridique: Article 221 bis du CGI Date d’effet: Déclarations rectificatives adressées aux contribuables partir du 1er janvier 2016 .  Si le contribuable estime que tout ou partie des observations de l'administration est fondé. 184 du CGI ainsi que les pénalités prévues dans l’article 208 du CGI ne sont pas dus. par tous les moyens requis. l'administration peut demander aux contribuables les explications nécessaires concernant leurs déclarations si elle relève des irrégularités notamment au niveau des éléments ayant une incidence sur la base d'imposition déclarée.58 Procédure de dépôt de déclaration rectificative (cas n°3)  Après analyse préliminaire des données figurant sur les déclarations et sur la base des informations dont elle dispose et sans recourir directement à la procédure de vérification de la comptabilité.  L'administration doit adresser à ce sujet au contribuable une demande détaillée l'invitant à présenter les explications. Réf. il peut procéder à la régularisation de sa situation dans le délai 30 jours précité en déposant une déclaration rectificative sur ou d'après un imprimé modèle établi par l'administration. dans un délai de 30 jours à compter de la date de réception de la demande de l'administration.  La majoration prévue à l’art.

Réf. la durée de la vérification comptable ne pourrait durer plus de: •6 mois si le CA HT de la société est inférieur ou égale à 50 MDhs. •3 mois si le CA HT de la société est inférieur ou égale à 50 MDhs. Juridique: Article 212 du CGI Date d’effet: avis de vérifications notifiés à partir du 1er janvier 2016 . A présent. celle-ci ne pourrait durer plus de: Ces délais ont été raccourcis de moitié. •6 mois dans le cas où le CA HT de la sociéé dépasse 50 MDhs. •12 mois dans le cas où le CA HT de la société dépasse 50 MDhs.59 Raccourcissement de la durée de vérification de comptabilité Anciennes dispositions Nouvelles dispositions (LdF 2016) En cas de vérification comptable.

 Le défaut de réponse du contribuable est sanctionné par une astreinte de 500 Dhs par jour de retard dans la limite de 50 000 Dhs. Réf. 219 du CGI). dans un délai maximum de 30 jours suivant la date de réception desdites demandes et doivent être complets. conformément aux demandes précitées. Juridique: Article 214-I du CGI et Article 185 du CGI Date d’effet: communications envoyées aux contribuables à partir du 1er janvier 2016 . les exercices ou les périodes concernés . cette demande devrait préciser: • • • la nature des renseignements ou des documents demandés . probants et sincères.60 Procédure de communication et d’échange d’informations  La LdF 2016 a porté une précision quant à la forme de demande de communication de documents par l’administration fiscale. Outre qu’elle soit par écrit (forme prévue par l’art. La forme. sur support informatique…)  Les renseignements et documents visés ci-dessus doivent être transmis à l’administration fiscale. le mode et le support de communication desdits renseignements et documents (papier.

Réf. • Défaut de notification de la réponse de l’inspecteur aux observations du contribuable dans le délai prévu à l’art. 221-II (60 jours suivant la date de réception de la réponse des intéressés). Juridique: Article 221-IVdu CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 .  Ces cas de nullité ne peuvent être soulevés par le contribuable devant la CNRF ou devant la CLT. 212-I alinea 1 (quinze jours avant la date fixée pour le contrôle).61 Renforcement des droits du contribuables  La procédure de rectification est frappée de nullité dans les cas suivants: • Défaut d’envoi aux intéressés de l’avis de vérification et/ou de la charte du contribuable dans le délai prévu à l’art.

Juridique: Article 225 et 226 du CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 .  Réduction du délai de décision de la CLT de 24 à 12 mois. des DE et des CA inférieurs à 10 MDH . lorsque le chiffre d’affaires est égal ou supérieur à 10 MDH. à l’instar de ce qui est prévu pour la CNRF.  Fixation pour la CLT d’un délai maximum de 2 mois pour informer les parties de l’expiration du délai qui lui est imparti pour statuer  Attribution à l’inspecteur la compétence de recevoir les recours adressés par les contribuables à la CNRF. Réf.62 Simplification du recours devant les Commissions fiscales   Maintien d’un seul niveau de recours :  CLT pour les contrôles de l’IR/PF. à l’instar de ce qui est prévu par la CLT  qui est prévu pour la CLT. Institution pour la CLT de l’obligation de convoquer les parties 30 jours à l’avance.  CNRF pour les vérifications de comptabilité.

63 Simplification du recours devant les Commissions fiscales: CLT  Le recours devant la CLT se fait dans les cas suivants: • rectifications en matière de revenus professionnels déterminés selon le régime du bénéfice forfaitaires de revenus et profits fonciers. est inférieur à dix (10) millions de dirhams. au titre de chaque exercice de la période non prescrite vérifiée. • vérification de comptabilité des contribuables dont le chiffre d’affaires déclaré au compte de produits et charges. de revenus et profits de capitaux mobiliers et des droits d’enregistrement et de timbre . Réf. Juridique: Article 225 et 226 du CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 .

Juridique: Article 225 et 226 du CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 . Réf.64 Simplification du recours devant les Commissions fiscales: CLT (suite)  L’inspecteur reçoit la requête adressée à la commission locale de taxation et la transmet avec les documents relatifs aux actes de la procédure contradictoire permettant à ladite commission de statuer. dans le délai prescrit.  A défaut de communication de la requête et des documents visés ci-dessus. les bases d’imposition ne peuvent être supérieures à celles déclarées ou acceptées par le contribuable. à compter de la date de notification à l’administration du pourvoi du contribuable devant ladite commission.  Cette requête définit l’objet du désaccord et contient un exposé des arguments invoqués.  Un délai maximum de 3 mois est fixé pour la communication par l’administration des requêtes et documents précités à la commission locale de taxation.

le secrétaire rapporteur de la commission en informe par lettre les parties ans les 2 mois suivant la date d’expiration dudit délai de 12 mois et de la possibilité d’introduire un recours devant la commission nationale du recours fiscal dans un délai de 60 jours à compter de la date de réception de l’avis.  Lorsqu’à l’expiration du délai précité la commission locale de taxation n’a pas pris de décision. à compter de la date de la réception de la requête et des documents transmis par l’administration.65 Simplification du recours devant les Commissions fiscales: CLT (suite)  La commission doit statuer dans un délai 12 mois au lieu de 24 mois. Juridique: Article 225 et 226 du CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 . Réf.

 Les décisions des commissions locales de taxation.  Le recours par voie judiciaire ne peut être intenté en même temps que le recours devant les commissions locales. peuvent être contestées par l’administration et le contribuable. A défaut de communication de la requête et des documents visés ci-dessus.66 Simplification du recours devant les Commissions fiscales: CLT (suite)  Un délai maximum de 2 mois est fixé pour la communication par l’administration de la requête et documents précités à la commission nationale du recours fiscal à compter de la date de réception de la lettre d’information visée à l’alinéa ci-dessus. dans le délai prescrit. Réf. y compris celles portant sur les questions pour lesquelles lesdites commissions se sont déclarées incompétentes. Juridique: Article 225 et 226 du CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 . par voie judiciaire. dans 60 jours de la date de réception de la notification. les bases d’imposition ne peuvent être supérieures à celles déclarées ou acceptées par le contribuable.

• aux vérifications de comptabilité des contribuables lorsque le chiffre d’affaires déclaré au compte de produits et charges. Juridique: Article 225 et 226 du CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 . au titre de l’un des exercices vérifiés. les recours pour lesquels les commissions locales de taxation n’ont pas pris de décision dans le délai de douze (12) mois. quel que soit le chiffre d’affaires déclaré . • Sont également adressés à la commission nationale de recours fiscal. est égal ou supérieur à dix (10) millions de dirhams.67 Simplification du recours devant les Commissions fiscales: CNRF  Le recours devant la CNRF se fait dans les cas suivants: • à l’examen d’ensemble de la situation fiscale des contribuables prévu à l’article 216 du CGI. Réf.

dans le délai prescrit. à compter de la date de notification à l’administration du pourvoi du contribuable devant ladite commission. les bases d’imposition ne peuvent être supérieures à celles déclarées ou acceptées par le contribuable. Cette requête définit l’objet du désaccord et contient un exposé des arguments invoqués  Un délai maximum de 3 mois est fixé pour la communication par l’administration des requêtes et documents précités à la commission nationale de recours fiscal.68 Simplification du recours devant les Commissions fiscales: CNRF (suite)  Le recours du contribuable devant la Commission nationale du recours fiscal est présenté sous forme de requête adressée à l’inspecteur par lettre recommandée avec accusé de réception. Réf.  L’inspecteur reçoit la requête adressée à la commission nationale de recours fiscal et la lui transmet avec les documents relatifs aux actes de la procédure contradictoire permettant à ladite commission de statuer. Juridique: Article 225 et 226 du CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 .  A défaut de communication de la requête et des documents visés ci-dessus.

par voie judiciaire. dans 60 jours suivant la date de notification de la décision.  La commission doit statuer dans un délai de douze (12) mois. à compter de la date de la réception de la requête et des documents transmis par l’administration.  Les décisions de ladite commission peuvent également être contestées par l’administration.  Le recours par voie judiciaire ne peut être intenté au même temps que le recours devant la commission nationale du recours fiscal. trente (30) jours au moins avant cette date  Les décisions des sous-commissions doivent être détaillées et motivées et sont notifiées par le magistrat assurant le fonctionnement de la commission aux parties dans les 4 mois suivant la date de la décision. Réf.69 Simplification du recours devant les Commissions fiscales: CNRF (suite)  Le secrétaire rapporteur de La commission nationale informe les deux parties de la date à laquelle elle tient sa réunion. Juridique: Article 225 et 226 du CGI Date d’effet: Procédures de contrôle fiscal dont la 1ère lettre est adressée au contribuable à compter du 1er janvier 2016 .

70  Taxes intérieurs de consommation applicables aux tabacs manufacturés .

71 Taxes intérieurs de consommation applicables aux tabacs manufacturés Les TIC applicables aux tabacs manufacturés sont augmentés comme suit: Quotité spécifique Quotité ad valorem du prix de vente public hors TVA et TIC spécifique Minimum de perception Tabacs à fumer fine coupe destiné à rouler la cigarette 750 Dhs / 1000 g 25% 950 Dhs / 1000 g Tabacs pour pipe à eau (Muassel) 280 Dhs / 1000 g 25% 350 Dhs / 1000 g Autres 158 Dhs / 1000 g 25% 220 Dhs / 1000 g Désignation des produits .

72  Mesures relatives à la taxe écologique  Mesures relatives à l’occupation du domaine public par les établissements publics et les exploitants de réseaux publics et télécommunications  Taxe sur les contrats d’assurance  Mesures relatives à la taxe sur le sable .

il a été institué une taxe sur la vente. sortie usine et à l’importation sur les matières plastiques et les ouvrages en ces matières relevant du chapitre 39 du système harmonisé (Organisation mondiale des Douanes. cette taxe est perçue au niveau de la douane A la sortie usine en local. Apports de la loi de finances 2016   La Ldf 2016 complète et modifie la liste des produits imposés à la taxe écologique sur la plasturgie Le taux de la taxe est ramené à 1% ad valorem. Les versements doivent être accompagnés d’une déclaration précisant les quantités et les valeurs des matières et ouvrages vendus.5% ad valorem A l’importation. Réf. elle est versée spontanément au Trésor au plus tard la fin du mois suivant celui de la facturation. OMD) Le taux de cette taxe est de 1.73 Mesures relatives à la taxe écologique sur la plasturgie Rappel des dispositions de la loi de finances 2013 (article 20)      A compter du 1er janvier 2014. Juridique: Article 9 de la loi de finances 2016 Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .

pour chaque établissement concerné. Apport de la loi de finance 2016   Cette redevance est également payable par les exploitants de réseaux publics et télécommunications au titre des ouvrages. d'une redevance annuelle pour l'occupation du domaine public mis à leur disposition dans le cadre des missions qui leur sont imparties par leur texte institutif. par voie réglementaire. au profit du Trésor. Juridique: Article 10 de la loi de finance 2016 Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .74 Mesures relatives à l’occupation du domaine public par les exploitants de réseaux publics et télécommunications Rappel des dispositions antérieurs (loi de finances 8-96 pour l’année budgétaire 1996-1997)   Les établissements publics sont soumis au paiement. Le montant de cette redevance est fixé par voie réglementaire Réf. supports et infrastructures installées sur le domaine public. Le montant de cette redevance est fixé.

75 Affectation de la taxe sur les contrats d’assurance   La Ldf 2016 affecte 20% des produits collectés en matière de taxe sur contrat d’assurance au « Fonds spécial relatif au produit des parts d’impôts affectées aux régions » Le reste (80%) est affecté à concurrence de: • 50% Le budget général • 25% pour le fonds de solidarité des assurances • 25% pour le fonds d’appui à la cohésion sociale Réf. Juridique: Article 11 de la loi de finance 2016 Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .

aux sables de dragage et aux sables des cours d’eau • 20 Dhs/m3 appliqué aux sables de concassage Apports de la loi de finances 2016  A compter du 1er janvier 2016. aux sables de dragage et aux sables des cours d’eau • 10 Dhs/m3 appliqué aux sables de concassage Réf.  Le tarif est fixé comme suit: • 50 Dhs/m3 appliqué aux sables des dunes littorales. il a été institué une taxe spéciale sur la vente du sable. les tarifs de la taxe spéciale sur la vente du sable ont été revus à la baisse: • 20 Dhs/m3 appliqué aux sables des dunes littorales. Juridique: Article 11 bis de la loi de finance 2016 Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .76 Mesures relatives à la taxe sur le sable Rappel des dispositions de la loi de finances 2013 (article 14)  A compter du 1er janvier 2013.

77  Procédure de traitement des demandes de renseignements des tiers  Amélioration du régime de faveur de dédouanement des voitures à l’état neuf  Instauration d’un droit spécifique aux importations d’aliments de poisson .

Les modalités d'octroi des décisions anticipées ainsi que les pièces constitutives du dossier accompagnant la « demande sont fixées par voie réglementaire. et préalablement à la réalisation des opérations d’import ou d’export des décisions relatives aux renseignements contraignants dites « décisions anticipées » sur le classement tarifaire des marchandises.78 Procédure de traitement des demandes de renseignements des tiers     L’administration des douanes peut fournir. Juridique: Article 45 ter du code des Douanes et Impôts Indirects (DII) Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 .  de 3 ans pour les règles d'origine.  et d'un an pour les méthodes et évaluation en douane. Réf. à la demande des tiers. leur origine et leurs méthodes d‘évaluation en douane. La réponse de l'administration doit être communiquée « dans un délai n'excédant pas 150 jours a compter de la date de réception de la demande. Les décisions anticipées précitées ont une durée de validité de:  5 ans pour le classement tarifaire.

inexactes ou incomplètes. communiquées par le demandeur. au «Bulletin officiel» ou dans un journal d'annonces légales et administratives.79 Procédure de traitement des demandes de renseignements des tiers (suite)     Lorsque les éléments sur la base desquels la décision anticipée a été prise ont été modifiés. à compter de sa date d'entrée en vigueur. si elle a été délivrée sur la base d’indications fausses. l'administration peut l'annuler. notamment. La décision anticipée est réputée nulle. les décisions anticipées sont publiées par l'administration par tous les moyens. Réf. Juridique: Article 45 ter du code des Douanes et Impôts Indirects (DII) Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 . Le demandeur du renseignement doit prouver dans la déclaration en douane que la marchandise déclarée correspond a tous égards a celle décrite dans sa demande de renseignements.

Réf. Juridique: Article 45 ter du code des Douanes et Impôts Indirects (DII) Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 . Le secret professionnel n'est pas opposable dans le cadre des procédures judiciaires ou lorsqu'il s'agit des administrations fiscales ou des administrations et « établissements charges de l’élaboration des statistiques ou « lorsque la loi prévoit la levée dudit secret ».80 Procédure de traitement des demandes de renseignements des tiers (suite)   les éléments d'information a caractère privé ou confidentiel affectant des tiers sont couverts par le secret professionnel et ne peuvent être communiqués sans l'autorisation expresse de la personne qui les a fournis.

Apports de la loi de finances 2016  La Ldf 2016 relève le taux d’abattement à 90%.81 Amélioration du régime de faveur de dédouanement des voitures à l’état neuf Rappel des dispositions de la loi de finances 2013 (article 7)     A compter du 1er janvier 2013.000 Dhs. L’avantage est octroyé une fois dans la vie du bénéficiaire. La tranche supérieure à cette valeur reste soumise aux droits normalement exigibles. Juridique: Article 7 de la loi de finances 2016 Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 . Réf. L’abattement est consenti dans la limite d’une valeur à l’état neuf de la voiture de 300. les MRE âgés de 60 ans et plus et qui justifient d’un séjour à l’étranger de 10 ans au moins bénéficient. à l’importation de voitures de tourisme. d’un abattement de 85% sur la valeur desdites voitures.

5% durant la durée allant du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2017 et dans la limite de 25.000 t. à un droit de 2.82 Instauration d’un droit spécifique aux importations d’aliments de poisson  La loi de finance 2016 fixe les aliments de poisson importés par les éleveurs de poisson . Juridique: Article 7 de la loi de finances 2016 Date d’effet: à partir du 1er janvier 2016 . Réf.

Loi de finances 2016 Les nouvelles dispositions fiscales et douanières Animé par Réda Benjelloun Expert comptable .Commissaire aux comptes Fiscaliste d’entreprise .com .benjelloun@hlbmaroc.Maître de conférences Reda.